Partagez | .
 

 Un fantôme dans la bibliothèque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageMer 17 Juin 2009 - 18:31

Croyez vous aux fantômes? Existent ils? S'étaient là deux des nombreuses questions qui se posaient en ce moment dans les couloirs de l'école et de la citée.
La cause? Des rumeurs circulants prétendaient qu'on entendait de drôle de murmures, venant des étages inférieurs et des rayons peu fréquentés. On raconte qu'il y a un fantôme là-bas, qui se nourrit de l'esprit des gens incultes. C'est difficile à croire n'est-ce pas ? Il suffit pourtant de tendre l'oreille pour entendre des craquements bizarres, des couinements incongrus, des soupires pareils à ceux des femmes...

A force de déambuler dans les couloirs, Armand avait finis lui aussi par entendre ces rumeurs.
N'y prétant pas attention de primes abords, par ce qu'il s'agissait de rumeurs justement, il avait finis par y porter attention lorsque l'un de ses élèves lui avait posé la question franchement.
Armand avait répliquer que des êtres fabuleux existait un peux partous, Elament en était la preuve vivante, alors pourquoi pas un fantôme?

Mais la curiositée du vampire avait été piquée au vif.
Désireux de tirer cette affaire au clair, Armand avait décidé de se rendre à la bibliothèque après les cours.

Sortant comme à son habitude le dernier de sa salle de classe, desertée à une vitesse proche de celle d'un tsunami, le vampire se dirigea tranquillement vers la bibliothèque.
Ses pas botté résonnait sur les pierres de l'école, tandis que sa cape flottait doucement derrière lui.

Arrivant devant l'immense batiment, Armand se retourna un instant vers la citée en contre bas pour voir les derniers rayons du soleil quitter la citée.
Puis il se dirigera vers les portes.
L'imposante porte à doubles battants s'ouvrit sans efforts sur une simple poussée, témoignant d'un savoir faire remarquable dans son édification.
Entrant dans les lieux, Armand ne fut pas surpris de découvrir quelques personnes occupés à lire ou discuté ensemble.

Balayant une fois la salle des yeux, il se dirigea vers le fond du batiment une main nonchalament posée sur la garde de son épée dans son foureau. Plus par habitude que par crainte d'aucune sortes.

Une fois dans le fond du batiment, le vampire se mit à épier le moindre son, convaincus que tous ceci ne mènerait à rien...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 17 Juin 2009 - 19:47

La biliothèque.

Pourquoi n'y allait-il pas plus souvent ?
Parce qu'il est simple d'oublier d'où l'on vient dans ce labyrinthe ?
Parce qu'il n'a rien à y faire de particulier ?

Non, Daïllïatel ne savait même plus pourquoi il était là.
S'il pouvait vous le dire... Vous sauriez que certaines personnes aurait voulut vérifier si ce que l'on disait était vrai. Il n'y avait pas d'élève plus inculte que lui dans l'école, le fantôme viendrait sûrement lui manger l'esprit.
Quelques élèves se trouvaient non loin de lui, le guidant avec plus ou moins de succès pour le mener vers le fond de la bibliothèque. Leur rires étouffés n'étaient jamais très discret.
Et ce qu'il devait arriver, arriva : les pas de Daïllïatel croisèrent ceux de Armand. L'assistant professeur pu entendre un salut très vaporeux et sentir un courant d'air dans son dos.

La silhouette de Daïllïatel était très reconnaissable.
Un jeune garçon efféminer, sa machoire est tout de même carré et solide. Ses oreilles se déforment en nageoires, ses doigts sont liés grâce avec des membranes. Le jeune homme porte sur son dos une étrange chemise, déchirée par deux endroit dans le dos, depuis les omoplates jusqu'en bas. Le tout pour laisser passer quatre ailes de plumes grises très grandes. Le nymphe était assez grand, ses cheveux gris augmentait l'effet vaporeux qu'il possédait, encore plus si l'on regardait la démarche. Le jeune homme semblait planer sur ses propres pieds.

L'ondin ne s'arrêta pas, cet homme il ne le connaissait pas, ce n'était pas l'un de ses professeurs. Daïllïatel soupira et s'approcha d'un rayon de livres et passa les doigts sur les couvertures de cuirs avant de continuer sa route vers le fin fond de la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 27 Juil 2009 - 13:40

"Nusiiii !"

Et à chaque fois qu'elle appellait la petite fée, pourtant pas avec un ton très fort, des tonnes de regards noirs se posaient sur elle. Oui, mais Eniphia ne s'en préoccupé pas. La seule chose qui la préoccupe, c'est de trouver son amie la petite fée, bien que celle-ci doit encore se cacher dans cette bibliothèque pas du tout petite. Ici, il n'y a pas de fenêtres, donc pour voir quel heure il est, c'est impossible. Mais cela fait déjà un petit moment que l'elfe se trouve dans cette immense salle, et la soirée doit approchée. Ah, bon sang, comment trouver une petite fée de 23 cms entre ces étages qui doivent au moins faires 5 mètres ? Bon, peut-être un peu moins que 5mètres...Il n'empêche, que c'est mission impossible.

Eniphia pourrait très bien rentrer aux dortoirs et laisser la petite garce toute seule ici, mais elle n'est pas aussi méchante que ça. Si ? C'est vrai que, chercher ce tout petit bout de chair entre ces étagères énormes... Bah, heureusement, se perdre ici est quasiment impossible pour elle, n'oublions pas que durant son enfance, passer son temps ici était un de ces rares passes-temps. Ah, parfois, vivre 1000 ans est longs ! Dire qu'elle n'a encore que 157 ans, c'est long. Mais, après, ça sert quelques fois, surtout pour crâner en disant "Je connais les moindres recoins de la bibliothèque d'Elament !". Et heureusement pour elle, si non, elle serait perdue depuis très longtemps, car la fugue de cette petite peste n'est pas la première !

L'elfe Argentée continue donc de chercher, en appellant parfois Nusirion, qui ne montre pas le bout de son nez, pour ensuite se faire réprimender par les élèves ou les habitants non-loin de là. Rho, ils ne pensent donc pas à cette petite fée ? La pauvre, passer la nuit ici, huhu... Vint alors dans l'esprit d'Eniphia cette fameuse rumeur d'un fantome. Ah, oui, un fantome... N'importe quoi. Elament doit avoir toutes les races du monde réunit ici, sauf peut-être les humains. Alors si Elament n'a pas de fantômes qui prennent des cours pour maitriser leurs éléments, c'est impossible. Enfin, elle espère...

"Bah, ça me fera un petit article pour l'Atia. "J'ai cherchais une petite peste de 23cms dans les profondeurs de la bibliothèque, et pas le moindre signe de fantôme". Enfin, les plus bêtes ne comprendront pas que chercher un truc de 23cms dans cette salle peut prendre des jours...

S'était-elle dit à elle-même, cette fois-ci, sans avoir de regards meurtriers sur elle, puisque déjà bien loin de l'allée centrale. Ca commencait à faire drôlement long, voir même ennuyant. Les allées se ressemblent à peu près toutes. A une exeption près, où dans une des allées, un livre semble avoir été jeté. Ah, ces élèves, ils n'ont aucuns respects pour les livres. S'acroupissant, elle empoigne le pauvre ouvrage et jette un coup d'oeil sur la couverture.

"Le fantôme de la bibliothèque"

C'était le titre du livre, et Eniphia étouffa un petit rire. Il y en avait vraiment qui croyait en ces rumeurs ? Le temps n'était pas à son rendez-vous, ranger ce livre serait de la pure folie, bien qu'elle sache où est le rayon de la lettre "L". Après avoir trouvé Nusirion, elle irait le rendre au bibliothécaire, et d'après ces infos, c'est un petit nouveau ! Enfin, "petit"... Un nouveau, quoi.

Désespérant à trouver cette petite garce, elle arriva sur une allée assez longue où, au bout de celle-ci, il y avait un homme en cape. Un autre arriva, celui-là d'aspect bizzare. Des nageoires et des palmes plein le corps, mais avec des ailes ! C'était un mélange entre une créature aquatique et une créature aérienne, ou quoi ? Enfin, quoi qu'il en soit, elle s'approcha bien vite d'eux pour leur poser la fameuse question...

"Excusez-moi, messieurs. Vous n'auriez pas vu heu... Un petit truc de 23 centimètre qui bouge, s'il vous plaît ?"

Eniphia regarda un peu plus en détail le visage de l'homme avec la drôle de cape, et se rappella d'un petit déjà-vu. Enfin, qu'importe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageMar 4 Aoû 2009 - 15:09

Armand était à ce point concentré sur les bruits, totalement inexistants, qui auraient trahis la présence d'un fantôme ou de tout autre esprit qu'il remarqua à peine le jeune homme qui lui passa sous le nez.
Tout a plus les narines du vampires s'évasèrent t'elles lorsque la fragrance de l'odeur corporel du jeune homme l'atteint avant de disparaitre vers le fond de la pièce.

Mais lorsque notre vampire voulut reprendre sa route, une petite créature pas plus grande qu'une main vint voleter devant lui.
Par reflexe, la main d'Armand vint chasser ce géneur inconnus et l'envoyer valdinguer contre une rangée de livres quelques mètres plus loin.

Ce soucis écarter un autre se présenta sous la forme d'une petite elfe criant un nom étrange un peux partous et portant un bouquin à la main.
Levant des yeux exaspérés au ciel, Armand se dit qu'il n'y avait de toute façon rien ici.
A part peut être un peux trop de poussière et quelques secrets anecdotique entre une pages ou deux.

Reconnaissant Eniphia Përri, sans vraiment savoir de qui il s'agissait pour autant, Armand la salua et la réprimanda gentiment, surtout pour la taquiner:


"-Bonsoir mademoiselle Përri. Vous semblez cherchez quelqu'un? Mais n'est il pas un peux tard pour une jeune fille de rester dans un endroit si désolé toute seule? Attendez une minute..."

Puis Armand vit le nom sur la couverture qu'elle tenait.
Aussitot sa main droite jaillit et s'empara du livre avant de l'examiner rapidement et d'en tourner les premières pages.


De toute évidence les rumeurs de couloirs devaient être fondés sur la lecture de cet ouvrage par quelques uns.
L'histoires avaient été transmises, plus ou moins déformées et embellis, pour donner naissance à ce fantôme tous ce qu'il y avait de plus farfellus.
Et bien il ne restait plus à armand qu'a rendre ce livre à la jeune elfe et à partir après ceci!


"-Pardonnez moi, je vérifiais juste quelque chose..."

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 27 Aoû 2009 - 13:18

Le professeur lui ayant pris le livre de ses mains et feuillettant celui-ci, Eniphia était sûre et certaine qu'il pensait que toute cette histoire de sa bouche, ce qui serait totalement absurde, pour une journaliste qui se doit de montrer la vérité, pas le mensonge. Mais à quoi bon crier "ce n'est pas moi !", cela ne servirait à rien, surtout devant le cher Mônsieur Sulimo, qui n'ait pas très connue pour être un ange.
L'homme lui rendit le livre, tout en s'excusant et en affirmant "qu'il vérifiait quelque chose".

"D'accord...."

Eniphia eût un sourire niais, tout en jettant un coup d'oeil vers l'autre sorte de poisson-volant, qui lui était totalement inconnu. Peut-être son pantalon lui serait familier, mais ce n'est pas vraiment très interessant d'analyser un bas... Elle reprit son atention sur le vampire, qui était une connaissance auquel elle ne s'attendait pas. Comment ne pas reconnaître Armand Sulimo, assistant suicidaire de Ruby, Aqua, vampire, toujours avec une grande cape et par-dessus tout un homme coureur de jupons le plus fort de la Cité ? Heureusement, l'elfe ne possède pas une réputation aussi sinistre, surtout connue grâce à l'Atia. Ah, la célébrité...

Eniphia laissa un petit oeil curieux parcourir encore une fois la couverture de ce livre très certainement à l'origine de cette rumeur sur ce dit-fantôme inexistant. Cette bétise doublé d'une stupidité la faisait bien rire. Enfin, il y a des élèves plus bêtes qu'elle ici, au moins, c'est rassurant. Ou presque...

Un petit détail la titilla, il n'avait même pas répondu à sa question, il avait tout de suite prit le livre. Peut-être couvrait-il cette petite peste de Nusirion ? Ce serait assez peu probable, elle qui ne sait ni parler ni écrire. Et puis, les grands hommes mystérieux, c'est pas vraiment son genre ! Il ne change en rien que c'est une vraie garce qui en ce moment est quelque part dans cette bibliothèque, ricanant silencieusement de sa bétise qui met l'elfe de la Lune en colère, pour son plus grand plaisir. Parfois, l'elfique jeune fille regrette sa rencontre avec cette Petite Fée, mais le destin en a voulut ainsi.

"Si non... Vous ne m'avez pas répondu, Monsieur Sulimo."

Eniphia avait bien insisté sur le "Monsieur Sulimo". Il était inévitable que ce soit lui, il n'y a pas deux hommes comme lui, dans cette Cité pourtant grande. Comme auparavant, la jeune fille affichait le même sourire aussi niais que le précédent. Elle le regardait dans les yeux, et fit un petit blanc avant de continuer son dialogue.

"Je vais donc reposer ma question..."

Pour être honnête, elle n'aime pas vraiment se répéter, surtout lorsque le temps est précieux comme ici, où elle doit trouver un petit truc de 23cm dans ce bâtiment immense! Heureusement, les cours sont finis et c'est les vacances, si non, elle serait bien embêté pour ces cours, fatiguée d'avoir fait une nuit blanche pour trouver cette petite peste. A force, elle devrait se construire un petit coin avec un lit et des provisions, car se peut être comparable à chercher une perle dans un champs de maïs. Elle aurait espérer une réponse de la part de l'assistant de Ruby, cela lui serait déjà d'une grande aide, dans cette immensité.

"Auriez-vous vu une petite chose de 23 cm bougeant, qui..."

Eniphia marqua une autre petite pause, en penchant légèrement sa tête avant de passer une main pour remettre ces cheveux derrière son dos.

"...Accesoirement, sait voler ?"

Elle fit un autre sourire, cette fois malicieux. Au fond de sa petite tête, ce cher professeur Sulimo est un vrai coureur de jupons, et se croyant être une des filles les plus belles -et une des filles les plus plates!- d'Elament, il succomberai à son charme, ect ect. Mais, à vrai dire, ce serait peu probable. Le destin ne cesse de nous surprendre !
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageDim 30 Aoû 2009 - 8:59

Soulagé qu'il n'y ait pas même un fond de tirroir de vrai concernant l'existence d'un fantôme dans la bibliothèque, même s'il n'en avait absolument pas peur, Armand était sur le point de quitter les lieux lorsque la jeune Eniphia lui re-posa sa question.
Celle-ci ne fit qu'un tour dans l'esprit d'armand qui se souvint très clairement avoir envoyer bouler la petite chose quelques étagères plus loin.
Géner dans son fort intérieur d'avoir été aussi violent à l'égart d'une minuscule fée innocente, lui qui se vantait tant de sa moralité supérieur, Armand décida d'aider la jeune elfe à retrouver son amie.


"-Il me semble l'avoir vu devans moi il y quelques instans seulement. Elle est ensuite partis dans cette direction..."

La voie d'Armand mentait à la perfection, tandis que sa main montrait une rangée de livre sur sa droite.
Soudain l'un d'eux tomba au sol, suivis d'un second puis d'un troisième avant qu'une minuscule fée en sorte gaiment pour voleter un peux partous.


"-Et bien la voila dirait on..."

Totalement de glace face à la tentative, bien visible et risible, de la jeune femme d'attirée son attention d'homme, Armand laissa Eniphia récupérer son amie avant de lui poser une question à son tour:

"-Mais dites moi au juste, s'est bien vous qui rédigez l'Atia en ce moment n'est ce pas?"

Il y avait juste de l'interogation dans cette question, pas (encore) le moindre reproche, mais ceux-ci ne sauraient tarder...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 8 Sep 2009 - 17:22

Lorsque le cher Mônsieur Armand lui répondit, Eniphia regarda la direction qu'il lui montrait, et pour voir quoi ? Trois livres tomber de leurs étagères pourtant confortable (pour un livre, bien sûr). Ah, combien de livre avait-elle pût faire tomber ainsi ? Le sol doit être remplis de livres tombés comme par magie de leurs petites demeures. Et tout ça, à cause de cette petite garce de fée ! Encore heureux que les livres ne possèdent pas d'yeux, Eniphia aurait certainement été réprimendée et aurait eut le devoir de tout ranger... Chose totalement impossible à part y mettre toute une année.

"Nusirion !"

Celle-ci voletait déjà et attira son oeil vers l'elfe qui se depêcha de l'attraper dans sa main. Cela aurait été inutile de s'enfuir, et cette petite chose de 23cm qui se trouve toujours dans la poche d'Eni le sait très bien, à son plus grand malheur.
Devant ce professeur, Eniphia ne fera absolument rien, comme la clouer comme à son habitude dans sa poche, on pourrait croire à une maltraitance de cette pauvre petite peste. Néanmoins, fâchée, l'elfe Argenté chuchota une petite remarque discrétement.


"Un d'ces jours, je vais te faire dormir dehors, avec toutes les bétises que tu fais !"

Le professeur, ou plutôt l'assistant professeur selon ses informations, lui demanda avec une petite pointe de curiosité -selon elle, toujours- si la personne gérant l'Atia était bien elle. La réponse, tout le monde la connait. Mais, tout le monde n'a pas eut la chance voir le visage de ce gérant. S'addresser au gérant de l'Atia ne doit pas toujours être très facile, ne pas dire de bétise pouvant amener à un article pas très jolie sur soie-même. Quoique, être sûr de soi est peut-être mieux, et en ce qui concerne les professeurs de cette école, ces dit professeurs-sûr-se-soi ne doivent pas être rares.

Eniphia se retourna donc vers Armand, affichant un grand sourire niais.

"Effectivement, c'est bien moi. Une reproche, peut-être ? Voir même peut-être une poignée de main, où juste après vous direz "Je ne me laverai plus jamais !" d'un air rêveur, maaais..."

Elle eut un petit blanc, et prit un regard un peu hésitant cette fois-ci.

"Je crois que la première solution est la plus probable. Non ?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» [Mission D] Du rififi dans la bibliothèque
» Perdue dans la bibliothèque...[LIBRE]
» Ne jamais laisser un première année dans une bibliothèque... (libre)
» Des fantômes dans les rues [PV Shiba Kurobara]
» La nuit dans la bibliothèque