Partagez | .
 

 Ça commence bien... {Libre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eal
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 494
Âge : 261
Race : Oréade(nymphe)
Poste : Chien errant
Magie Contrôlée : Aqua

Feuille de personnage
Puissance:
898/1000  (898/1000)
MessageMer 30 Juil 2014 - 8:49

Un chemin de désolation. Des vestiges de ce qui avait du être une banlieue, et cette mauvaise herbe qui recouvrait la grande majorité. Profitant de l’heure matinale, l’oréade observa longuement ce chemin serpentant devant lui et le conduisant, à ce qu’il devinait dans les brumes, être une citée. Cela devait être cela, Elament. D’un bond pas, il parcourut les mètres qui le séparaient du mur d’enceinte jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’au lieu d’un mur, une immense porte trônait devant lui avec plusieurs symboles en son cœur. 

Cela devait être la sécurité de la ville, ne permettant qu’à certains de rentrer. D’un geste il posa sa main sur le signe de l’eau, sans enlever ses gants, et attendit. Le symbole sembla réagir à son contact et des nervures lumineuses s’éparpillèrent sur l’entièreté de la surface pour laisser entendre les gonds qui cédaient lentement et permirent à la porte de s’ouvrir. 
Réajustant sa capuche, le jeune homme pénétra enfin dans la citée. Après plusieurs mois de voyage, il touchait enfin à son but.
 
Mais cela ne fut pas aussi facile. Bien que les premiers rayons de lumière peinaient à pointer le bout de leur nez, des gardes étaient déjà en poste pour réceptionner les nouveaux venus. Deux d’entres eux l’observèrent longuement, lui demandant d’attendre quelques minutes. Peut-être que son apparence contrastait trop avec leur magnifique tas de pierre qu’ils appelaient citée ? 

Habillé de pieds en cape d’une tenue de cuir, cette dernière était recouverte à certains endroits de morceaux d’armure plus solides. La capuche qui lui recouvrait la tête, réalisée dans un cuir sombre n’était pas le seul élément qui ne laissait pas voir son visage. Un morceau de cuir plus épais, cachait tout le bas de ce dernier, à partir du nez, ne laissant visible que ses yeux et quelques mèches de cheveux. Cela aurait pu paraître menaçant, mais cette armure de combat était le dernier cadeau qui lui fut offert avant de se lancer dans ce voyage, et était fort utile contre le sable. Après plusieurs minutes, finalement c’est son arme qui les intrigua. Un arc court avec cette touche qu’ont les arcs dans le désert. D’un bois clair, solide et rugueux. Mais assez résistant pour ne pas se fêler aux changements de température.

 
L’un des gardes lui parla de miasme, puis lui demanda gentiment d’abaisser sa capuche, et de laisser ainsi son visage visible. Ce qui était plus poli selon les dires de l’homme. D’un geste, cela fut fait. Ses cheveux noirs en profitèrent pour reprendre leur manie de se foutre n’importe comment, et une mèche lui tomba près des yeux.
 
Un contact léger, mais un contact tout de même… Un des jeunes gardes ne luttant plus contre sa curiosité, avait trouvé de bon goût de toucher l’arc accroché dans le dos de l’oréade. Manque de pot… Se retournant, une lame de glace sortit de sa paume, à un endroit prévu à cet effet dans son gant, et trouva logis directement sous la gorge du jeune garde, ce qui fit s’arrêter ce dernier ne s’attendant pas à une telle réaction.
 
Oui… ce n’était pas intelligent… et oui, Eal fut tout de suite mit en joug par le reste des troupes… Mais l’oréade n’avait jamais aimé qu’on touche à ses affaires. Et cette qualité/défaut ne changerait pas avec le temps.
   
En voilà une délicate position…

_________________________________________________________

**Vous ne pouvez pas savoir le sens de "la mauvaise foi" sans me connaître mes petits poussins.**


Dernière édition par Eal le Jeu 31 Juil 2014 - 7:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dabrine Ranod
Novice
avatar
Nombre de messages : 11
Âge : 327
Race : Ange ( Principautée )
Poste : Novice
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
180/1000  (180/1000)
MessageMer 30 Juil 2014 - 12:15

Dabrine venait de finir son intronisation, enfin, enfin Elament, enfin des réponses. Son sourire naïf ne dépérissait pas depuis des jours et des jours! Cette fois-ci, elle avait retrouvé sa robe blanche en cloche et ses longs gantelets, recouvrant jusqu'aux bas des épaules, toujours en adéquation avec sa robe.

Une petite semaine plus tard, Dabrine se trouvait dans le jardin à l'entrée, sur un simple banc fait d'un bois blanchâtre qui semblait rare voir inexistant, sûrement une autre prouesse d'un Terra, qui sait?

Livre à la main, Dabrine marchait, plongé dans ses études littéraires, elle en apprenait plus sur Elament toute cette histoire, il lui arrive plusieurs fois aussi de se matérialiser dans les époques qu'elle lit, la première Guerre, la Seconde, l'Invasion des Démons... Les Démons, parlons-en des Démons.

Dabrine connaissait l'histoire de l'Hiver écarlate, ou l'Année noire comme l'appelle les "vrais" Otulinien, elle ne pensait pas que les Démons se trouvaient aussi proche d'Elament, une légère crainte saisissa Dabrine les premiers jours, "En cas d'attaque, que faire?", "Serais-je vraiment utile?", "Aider à soigner le peuple d'Elament dans les refuges ou bien protéger quoi qu'il en coûte la Cité au champ de bataille?" tant de questions, tant de questions inutiles, tant de questions inutiles qui pourtant ne cessaient d'assaillir le pauvre esprit de Dabrine dans un lourd sentiment d'impuissance et non-utilité. Après tout... Elament apprendra à Dabrine comment se faire utile, alors à quoi bon s'inquiéter, c'est juste une histoire de patience.

    Après avoir quitté son banc et s'être prise trois piliers à la suite en plein front à force de marcher le nez dans son bouquin, un lourd grincement vint interrompre l'étude littéraire de Dabrine, la porte venant de s'ouvrir. "Un nouvel élève? Un vagabond sans but? Ou un habitué venu prendre son cours quotidien?" qui sait? Elle haussa les épaules et retourna à sa lecture... Jusqu'à ce qu'un deuxième bruit l'intterompit, mais cette fois le bruit était bien plus alarmant, un bruit d'agitation au niveau de la porte, bien bruyante comme entrée! D'abord intriguée, elle leva le regard pour constater l'ampleur de la situation:

Un garde, menacé par le nouvel arrivant, une lame sur la gorge...  


"Ça-y-est?! Les Démons se déjà de retour?!"

Dabrine grinça des dents et empoigna très vite son arc, dans lequel elle encocha une flèche sortie de son carquois de cuir, elle tira la flèche sur la corde tout en ne quittant pas du regard l'intrus, après un regard effrayé en direction du garde dont le regard exprimé toute la peur envers l'intrus, Dabrine lança avec une pointe de haine et de panique:

"Mais que faites-vous?!"

L'Arc tendu toujours pointé vers le nouvel arrivant, Dabrine sentit le rythme de son coeur accélérer.  Adrénaline? Noooon, Dabrine était juste en train de paniquer. Si cet homme était dangereux, si... Si elle en venait à devoir se battre contre cet homme pour défendre la Cité? Fera-t-elle le poids? La réponse lui semblait évidente. Mourra-t-elle en ce jour, alors qu'elle venait juste d'apporter des réponses à ses éternelles questions?

Si elle devrait mourir, ce sera glorieusement, en protégeant Elament, alors Dabrine ne se retira pas, et avala bruyamment sa salive. Dans un élan de détermination, elle releva le regard et pointa du regard le nouvel arrivant, d'un oeil qu'elle n'exprime que dans de rares situations délicates, dans un oeil menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Eal
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 494
Âge : 261
Race : Oréade(nymphe)
Poste : Chien errant
Magie Contrôlée : Aqua

Feuille de personnage
Puissance:
898/1000  (898/1000)
MessageJeu 14 Aoû 2014 - 13:39

Mais que faîtes-vous ?!
 
La lame toujours sous la gorge du jeunot, Eal posa son regard sur la créature qui venait de s’adresser à lui et le mettait en joug par la même occasion. Un homme en profita pour s’avancer, l’ainé de la troupe sans doute.
 
« Allez gamin, ranges ça. Tu ne voudrais blesser personne, je le sais. »
 
Vraiment ? Un fin sourire se dessina sur ses lèvres. Il aurait pu se lancer dans un long discours ennuyeux sur le fait que ces paroles n’avaient aucun sens, surtout quand on les adressait à un inconnu. Que cela ne pourrait avoir qu’une utilité potentielle que face à un enfant, ou limite un adolescent mal dans sa peau, mais certainement pas à un adulte. S’il avait voulu blesser quelqu’un, cela serait déjà fait, la lame ne se serait tout simplement pas arrêtée à la gorge. Reposant son regard sur le gamin en joug, il lui fit un signe lent de se reculer, ce que ce dernier fit sans attendre. Puis presque aussi rapidement, la lame de glace s’évapora et Eal baissa la main.
 
« Bien parfait, tu vas devoir nous suivre. Nous devons te poser certaines questions. Nous ne pouvons pas te laisser partir en ville sans savoir si tu n’es pas un danger potentiel pour la citée et ses habitants. »
 
Cela il le comprenait, mais ce dont il était sûr désormais, c’est que plus personne ne le toucherait sans avoir sa permission.
 
« Il va falloir laisser tes armes ici, nous allons les faire examiner et seulement après tu pourras les récupérer. »


L’oréade avait toujours les yeux posés sur la jeune fille plus loin. Elève ? Habitante ? Inconsciente ? Un mélange sans aucune doute. N’écoutant qu’à moitié le programme à venir, il comprit qu’il devrait laisser son arc et ses lames à l’entrée… rien que ça ?!
 
-« Non. »
 
Le garde posa ses yeux sur Eal, tandis qu’il s’était saisi d’un grimoire de taille moyenne avec le récapitulatif des entrées et venues prêt à marquer le nom du jeune opportun.
 
-« Non ?! Ecoutes, tu vas devoir coopérer si tu veux montrer patte blanche et en plus de cela… »
 
-« Non. Je ne laisserai ni mes armes, ni aucune des mes affaires à vos bons soins. De plus, de quoi avez vous peur ? Que je mette les débris qui vous servent de ville, en danger ? Laissez moi rire. La prochaine fois, éduquez mieux vos petits, qu’ils ne touchent pas les affaires d’autrui et il n’y aura plus de problèmes. »
 
   
Son regard désormais posé sur l’homme, d’un coup d’épaule il replaça délicatement son arc en place et attendit que cette bande de paysans le laisse passer. Non mais on était où ici ?! C’était ça Elament ?!

_________________________________________________________

**Vous ne pouvez pas savoir le sens de "la mauvaise foi" sans me connaître mes petits poussins.**


Dernière édition par Eal le Ven 15 Aoû 2014 - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 28
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageVen 15 Aoû 2014 - 6:03

Sa ronde était bientôt finie et Aeglos allait pouvoir se consacrer au rangement de la caserne encore et toujours. Ce n'était pas une tâche facile, mais cela lui plaisait. Et tandis qu'il réfléchissait à ce qu'il allait faire, il entendit un son grâce son ouïe fine de loup. Mais ce son était particulier. Il l'entendait pratiquement comme-ci il était tout près. Mais en même temps, ce son semble un peu plus loin. Il s'arrêta un instant, regardant autour de lui et se demanda ce que c'était.

- "Mais oui! Suis-je bête ?" S'écria Aeglos.

Quelques passants se retournèrent vers lui, se demandant quelle mouche l'avait piqué. Aeglos avait oublié la solution temporaire pour que les gardes d'Elament le prévienne en cas de soucis mineure. Un son joué à partir de la magie Aéra qui émettait une fréquence que lui seul pourrait entendre. Aussitôt il se mit en route dans la direction du son, les portes d'Elament. Quelle poisse, il venait tout juste d'y passer.

Après quelques minutes de course, il arriva sur les lieux. Les gardes étaient armes dégainées autour mais à distance d'un homme qui fit signe à un garde de s'éloigner. Il remarqua tout de même une jeune femme se tenir en joug vers la prétendue menace. Aeglos s'avança donc.


- "Non. Je ne laisserai ni mes armes, ni aucune des mes affaires à vos bons soins. De plus, de quoi avez vous peur ? Que je mette les débris qui vous servent de ville, en danger ? Laissez moi rire. La prochaine fois, éduquez mieux vos petits, qu’ils ne touchent pas les affaires d’autrui et il n’y aura plus de problèmes." Entendit Aeglos.

Il passa à coté d'un garde tout en lui donnant une petite tape sur l'épaule comme pour lui ordonner de se calmer.

- "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé ici, mais pouvez-vous tous vous calmer et régler ça sans violence ?" Demanda-t-il.

- "Mais... Chef... Cet homme refuse nous donner ses armes pour que l'on puisse les inspecter. Il a même menacé un garde avec un pic de glace qui est sorti de sa main." Fit l'un des gardes.

Aeglos regarda l'homme en détails en mettant ses doigts sur son menton, comme pour caresser une barbe qu'il n'avait pas. Il était assez grand, il semblait musclé et sûr de lui dans son regard et semblait plus âgé qu'Aeglos. Une peau pâle et des cheveux noirs. D'après le garde, il serait un Aqua. Aeglos s'avança un peu plus près de l'homme et examina les parties de l'arc qui dépassait de son dos. Très belle arc remarqua-t-il. Il enleva ses mains de son menton.

- "Bienvenue à Elament!!!" Annonça-t-il en écartant les bras. "Veuillez m'excuser pour cette altercation. Nous faisons très attention aux personnes qui entrent et qui sortent de la cité. Mais vous n'avez pas l'air de vouloir faire du grabuge, sinon vous l'auriez déjà fait avec ce jeune garde." Continua-t-il en montrant le garde du pouce.

- "Cependant! Je ne vous laisserez passer qu'à une seule condition. Que vous nous donniez au moins votre nom, votre élément et ce que vous êtes venu chercher ici, à Elament."

Aeglos venait de remarquer que cela ne faisait qu'une seule condition, mais continua à faire comme-ci il ne l'avait pas dit. S'il pouvait régler cette histoire rapidement sans que cela ne prenne trop de temps, il pourrait alors retourner à la caserne et faire ce qu'il avait prévu. Mais la confiance dans le regard de l'homme le fit douter quant à la raison de sa venue dans la cité.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Eal
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 494
Âge : 261
Race : Oréade(nymphe)
Poste : Chien errant
Magie Contrôlée : Aqua

Feuille de personnage
Puissance:
898/1000  (898/1000)
MessageJeu 21 Aoû 2014 - 6:47

Le résumé du garde ressemblait à quelque chose assez proche du ouin ouin ouin, bouh bouh bouh, et l’oréade se retint de tout commentaire, mais l’expression qu’il portait sur son visage était assez explicite. Elament, la belle, Elament la blessée, qui se relevait de ses cendres, qui faisait preuve d’un courage sans pareille n’était-elle que ce qu’il voyait pour le moment ? Une citée renfermée sur elle même, plus guidée par la peur que par la réelle envie de reconstruction ? Observant les hommes auprès de lui, Eal, avec son caractère doux et tempéré se demandait si finalement venir s’établir au sein de cette bourgade était-il une bonne chose ? Pourtant s’il l’avait réalisé une fois, il devait bien y avoir une raison à cela, il devait bien y avoir quelque chose dans ses murs qui l’avait fait rester et même revenir. Peut-être devait-il faire preuve d’indulgence face à des gardes trop zélés.
 
Et non, pas une seconde, l’idée de culpabiliser ne lui venait à l’esprit. Si ces personnes s’étaient énervées, ce n’était pas du tout à cause de son propre comportement. Il était toujours exemplaire dans son rapport aux autres. Et sa diplomatie n’avait d’égal que son amour du prochain.  
 
Un truc se rapprocha et vu l’attitude des gardes en place, pas besoin d’être un génie pour savoir que leur supérieur venait de débarquer.
Un homme plutôt grand, un sang mélangé. De la nymphe en lui et quelque chose de plus, vu ses oreilles plutôt poilues. Le suivant calmement du regard, l’oréade pu sentir les gardes retrouver un semblant de détente. C’est vrai que du coup, « il » n’était plus leur problème.
 
Bienvenue à Elament. Ah bah quand même, voilà quelqu’un qui avait le sens des priorités. Dans sa grande mansuétude, l’oréade inclina légèrement du chef pour signaler qu’il acceptait ce « bienvenue » comme une sorte de traité de paix. Ouai allez, il pouvait faire un effort. Un petit effort… temporaire…
 
« Vous êtes excusé. »
Vos larbins beaucoup moins…
L’homme-animal semblait posséder quelque chose de plus que ces chers amis, une clairvoyance et un esprit de déduction beaucoup plus actif. Oui, s’il avait voulu foutre la merdre, cela serait déjà fait et l’homme déjà mort. Ecoutant la suite calmement, Eal trouva dans les dires de l’homme, un bon compromis. Ce que lui demandait l’homme/loup était des plus raisonnable.
 

« L’on me nomme Eal, je suis un aqua et j’ai suivi ici même une formation, bien avant les guerres qui ont ravagés ces contrées. Mes raisons de revenir sont simples, je recherche du travail et quoi de mieux comme endroit qu’une ville qui se reconstruit. » En gros c’était l’idée. Pas besoin de rentrer dans les détails concernant sa venue. Mais bon si cela faisait partie des conditions pour qu’il puisse entrer dans la ville, l’oréade voulait bien leur servir les banalités d’usage.

_________________________________________________________

**Vous ne pouvez pas savoir le sens de "la mauvaise foi" sans me connaître mes petits poussins.**
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 28
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageLun 8 Sep 2014 - 19:29

Excuse acceptée, Aeglos libéra ses hommes d'un signe de main et se dirigea vers l'ange qui avait dégainé son arc vers l'étranger. Après un rapide coup de tête de gauche à droite pour observer les environs et remarqua que c'était la seule à avoir eu le courage d'aider la milice. Il s'avança vers elle et posa sa main sur son épaule.

- "Au nom de la milice je vous remercie pour votre courage. Sachez que nous recherchons des personnes courageuses comme vous pour nous aider à défendre notre belle cité. Vous pouvez retourner à vos occupations."

Aeglos fit signe à un soldat de venir et demanda à celui-ci d'offrir le repas à l'ange. Puis il retourna vers Eal. L'homme semblait être fort. Assez pour pouvoir rivaliser avec lui, voire plus. Il pourrait surement être utile à la milice.

- "Cela vaut pour vous aussi. Si vous ne savez pas comment vous rendre utile, la milice de la cité recherche des élémentalistes pour agrandir leurs rangs. A vous voir, j'imagine que vous êtes bien assez fort. Sur ce, je dois vous laisser. Comme on dit, le devoir m'appelle."

Et Aeglos reprit la direction de la caserne.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Page Cornée
Joker
avatar
Nombre de messages : 328
Âge : 85
Race : Esprit du Forum
Poste : Celui qui dirige vos existences
Magie Contrôlée : La p'tite souris

Feuille de personnage
Puissance:
1000/1000  (1000/1000)
MessageSam 4 Oct 2014 - 19:52

Bonjour,

Nous avons remarqué que votre sujet est actuellement en ralentissement, est-il à clore ? Souhaitez-vous l'intervention d'un PNJ pour le relancer ? N'hésitez pas à contacter le compte de Page Cornée par MP en cas de besoin Wink

Le Staff'

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: La Cité d'Elament :: Chemins & Allées-

 Sujets similaires

-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» (F / LIBRE) MIRANDA KERR - Je suis ta soeur et bien plus
» Obama en chute libre ...
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !