Partagez | .
 

 Parole de Capitaine [Privé Wind]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageMer 28 Avr 2010 - 20:03

Ce souvenir encore frais de quelques heures, Ithrazekiel s'habituait à peine au rivage en compagnie de ce nouveau compagnon, il se rappelait à peine de leur rencontre :


... Activez les pompes Aqua ! Grouillez-vous bandes de moules ! ...

Il semblait inquiet, même énervé, l'équipage le sentait bien. L'Oderick n'était pas passé loin de la défaite, le Capitaine avait du alimenter lui-même le canon à énergie Aqua, lorsqu'ils ont quitté le rivage proche du champs de bataille, pour pouvoir repousser les démons. Il était parvenu à prendre la fuite avec son bataillon, avait rejoint le rivage et ayant reconnu de suite son ancien bâtiment, il avait repris possession de l'Oderick.

... Compagnons élémentaires, je vous invite à prendre place dans les cales en attendant que nous arrivions pour débarquer ...

Par chance, il avait rencontré quelqu'un d'£lament sur le rivage, emmenant avec lui quelques personnes à bord d'une embarcation, celui-ci lui avait indiqué un point de rassemblement pour les élémentaires, de plus le Capitaine connaissait l'ile de rendez-vous pour être passé de nombreuses fois près de son large.

... Je vais me reposer dans mes appartements, sonnez l'appel lorsque terre sera à l'horizon ...

Son inquiétude ne cessait, il ne parvenait pas à s'endormir. Il s'installa à son bureau et sortit son vieux carnet noir du tiroir, au vu de la poussière sur le plan de travail, le mutin n'avait pas du toucher une seule fois au carnet durant toutes ces années, ni même poser ses fesses, bonnes qu'à être flagellées, sur le fauteuil. Il écrivit en grands caractères "MUTINERIE" sur une page blanche qui suivait ce qu'il avait noté auparavant, tourna la page puis commença à noter les évènements récents dont il se rappelait déjà avec peine.


Une heure avant, lors du débarquement du bataillon, ou du moins ce qu'il en restait, l'inconnu sur le rivage arriva lui aussi. Ithrazekiel était allé à sa rencontre et l'aida à remonter l'embarcation sur la plage. L'Oderick se déchargeait petit à petit de ses passagers et le Capitaine était resté silencieux pendant tout ce temps, l'impression d'oscillation, qu'il avait l'habitude de donner, était encore plus marquée qu'au quotidien.

- Merci l'ami ...

Il regarda les quelques personnes qui l'accompagnaient, elles semblaient bouleversées. Il hésitait, pouvait-il se le permettre ? En temps de guerre, il est préférable d'aider son prochain, l'union fait la force après tout ...

- Je me nomme Ithrazekiel Ishraa, je suis le capitaine du bâtiment que tu vois là, sans toi, je ne sais pas où nous aurions pu débarquer vu la taille de l' Oderick ...

... déjà l'artéfact légendaire l'appelait, le gout de la chasse au trésor l'enivrait, rien qu'à l'idée d'être enfin redevenu le Capitaine Ithrazekiel Ishraa.


Dernière édition par Ithrazekiel Ishraa le Jeu 29 Avr 2010 - 16:50, édité 4 fois (Raison : Selon les recommandations de Di)
Revenir en haut Aller en bas
Wind
avatar
Nombre de messages : 775
Race : Hybride piou-piou
Poste : Chef Passeur / Dresseur de Nuages
Magie Contrôlée : L'air

Feuille de personnage
Puissance:
810/1000  (810/1000)
MessageMar 15 Juin 2010 - 20:50

Toujours aussi amusant, tu es toujours aussi amusant mon "ami". Je connais ton passé, ton présent, et ton futur. Ce dernier se verra très jouissif. Pour moi bien sûr, pour toi ce ne sera que souffrance. On t'avait pas dis mon cher Wind que le destin était cruel? C'est si plaisant de te voir te trémousser de souffrance, de te voir te torturer l'esprit.

La nuit est tombée sur tes épaules endolories, et pourtant, tu tires ta barque sur le sable, cher oiseau, l'oreille attentive à chaque bruit, aussi infime soit il. Un pas dans le sable, puis un autre. Trop peu discret pour être un assassin. Trop léger pour être démon. Trop lourd pour être un prédateur. Tu fais volte face, et te voilà nez à nez avec un individu à la silhouette humanoïde. Hostile? Non il n'en a pas l'air, mais ça ne t'empêche pas d'être sur la défensive. Comme tu es méfiant Wind, trop peut être. Mais bon, vu tout ce que le destin t'as fait traversé, le contraire aurait été étonnant.

Si méfiant qu'à sa courtoise introduction, tu ne réponds qu'impoliment.


- Wind. Vous feriez mieux de laisser tomber votre navire, moins discret n'est pas faisable. Si vous voulez survivre ici, cachez vous. Ne restez ni dans la lumière, ni dans les ombres, ces dernières sont traitres. Vous n'avez l'air de combattre vos ennemis que par la force des armes. Il faut voir l'avantage, Vous mourrez vite dans cette guerre, mais non sans douleur.

Et sous le crépuscule tombant, tu te retournes, fais signe à tes protégés de te suivre. Ne serait-ce pas hilarant que tes innocentes petites marionnettes se retrouve sur l'autel impie du démon? Oh oui, ce serait désopilant de te voir, une fois de plus, rongé par la culpabilité. N'as tu pas oublié quelqu'un Wind? Un certain... Ithrazekiel? Non?


- Suivez moi si vous le voulez, nous ne sommes pas en sécurité ici, mais au premier mot, je vous couds la bouche.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 17 Juin 2010 - 17:25

Ithrazekiel ne fût pas surpris par le manque d'impolitesse de l'individu qui s'avérait être en faite un homme-oiseau, nommé Wind. Étrange sonorité, il devait être quelqu'un de très particulier en tout cas. Il préféra ne rien répondre et lui prêter main forte lorsque celui-ci le lui demanderait plus tard. D'un geste ample et souple, poursuivit de l'incantation "Littera" un filet d'eau s'échappa lentement de la paume de sa main, s'envola au dessus de lui et forma un symbole.

Le Capitaine n'avait nullement l'intention d'abandonner son navire, c'est pourquoi il venait d'avertir l'équipage d'aller jeter l'ancre dans un endroit qui cacherait ce vaisseau de guerre. Une remarque amusait tout de même Ithrazekiel, "la force des armes", comme si l'objet créait la personne ... plutôt l'inverse ... ceci dit, même si ils usaient d'un arsenal conséquent, les pirates de l'Oderick étaient formés au combat à mains nues en se servant de leur don. Et il ne comptait pas mourir avant d'avoir trouver l'objet de ses rêves, ses souvenirs perdus le hanteraient tellement qu'il en deviendrait mort-vivant.

Wind lui proposant de le suivre, il lui emboita le pas toujours aussi silencieux, quelque chose lui annonçait qu'ils ne seraient pas parfaitement en sécurité sur cette île, c'est pourquoi il sortit un morceau de calcaire et dessina un pentacle sur le fourreau de son coutelas. Ils commencèrent à traverser la forêt, des bruits étranges se faisaient entendre au loin quand tout à coup une bête étrange, entre le sanglier et l'ours, situé à deux cent pas chargea droit vers eux. Ithrazekiel calmement, sortit un flacon remplit d'un liquide vitreux et d'un claquement de doigt, un jet d'eau jaillit du pentacle, au même moment, il versa un trait du flacon dans l'eau qui partait droit vers la bête. La bête surprise d'être ainsi aspergée s'arrêta alors qu'elle n'était plus qu'à vingt pas, elle se secoua frénétiquement et hurla à la mort puis chargea à nouveau, arrivée presque à portée de bras du Capitaine, elle s'écroula devant lui. Ses poils avaient disparus et la chair était à vif, la peau avait disparu, aux endroits aspergés par le mélange.

Ithrazekiel, tout aussi silencieux, contempla un instant le cadavre de son regard vide et de sa posture oscillante, puis se tourna vers l'homme-oiseau et fit un signe de main pour indiquer qu'il pouvait reprendre la marche. Lorsqu'ils arrivèrent à un campement, le Capitaine ne fût pas étonné de voir tant de gens blessés et déprimés, il regardait les tentes plantées de ci de là. La guerre entrainait tout le monde dans le combat, même les plus innocents qui soient.

A la fois désolé et déçu de n'avoir pu rien faire en tant que militaire, il alla s'asseoir sur un rocher tout proche et sortit son coutelas, dessina tranquillement quelques pentacles dessus puis s'approcha de quelques blessés et commença à les soigner comme il pu, il se sentait un peu responsable, même s'il n'agissait que dans son intérêt, il était logique pour lui de ne pas alors impliquer des innocents, bien qu'au final, il n'y soit pas pour grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Le challenger et la spectatrice [Privé: Wind/Alice]
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» La porte-parole de la Minustah opine sur Haiti
» Le vocabulaire du Capitaine Haddock