Partagez | .
 

 Bagarre à l'auberge (Faust)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 32
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageJeu 12 Fév 2009 - 19:27



La bagarre éclata pour des raisons assez floues, comme c'est souvent le cas dans les auberges vendant de l'alcool. Le plus grand des deux joueurs accusa le petit d'avoir triché, à moins qu'il n'aie exprimé sa désapprobation à propos de son haleine. Dans tous les cas, l'interpellé réagi de manière tout à fait classique et convenable, en renversant la table et en adressant à son collègue une volée d'insultes. Les gobelets de vin présents sur la table finirent leur course sur la croupe d'un centaure, et les centaures sont réputés pour leur susceptibilité. Aussi celui-ci ne chercha-t-il pas à trouver le coupable et lança une ruade dans le tas, renversante une autre table au passage. Table qui se trouvait être celle où se désaltéraient trois Félistia aux allures de gredins.

Inutile de préciser que l'affaire dégénéra rapidement. Moins de dix secondes plus tard, toute la partie gauche de la taverne se tapait dessus avec enthousiasme. Et comme dans toute bagarre qui se respecte, les objets commencèrent à voler. Une pinte en bois traversa les airs et vint rouler sur une table occupée par un Nain barbu, dans la partie encore calme de la salle.

Le client en question ne se fâcha pas. Il se contenta de ramasser soigneusement la chope, et de la balancer dans le sens inverse, avec toute l'énergie d'un Nain taillé en force. Selon les lois les plus strictes de la balistiques, celle-ci vint achever sa course sur la tête de celui qui avait ouvert les hostilités, avec un "dong" des plus caverneux. Mais comme l'individu en question était de toute façon à quelques secondes de se faire mettre dehors par l'aubergiste et ses employés, cela n'avait pas énormément d'importance. Le client ne se donna pas la peine de poursuivre l'épisode et retourna à ses occupations, autrement dit, finir une bière et une négociation.

Un homme était assis avec lui, probablement un hybride au vu de la fourrure qui couvrait ses mains. Entre eux, deux chopes et un sac dont ils venaient d'examiner le contenu. Ils étaient à présent au stade le plus difficile : fixer un prix. Des sommes furent suggérées d'un côté et de l'autre, avec prudence ou audace. L'un et l'autre étant de vieux routiers des commerces, il fallut bien dix minutes pour qu'ils arrivent à un accord. Tous deux savaient pourtant dès le départ quel serait le prix approximatif sur lequel il s'accorderaient. Mais les traditions obligent, et il aurait été au limite de l'impolitesse de ne pas proposer une somme exorbitante pour le vendeur et un prix ridicule pour l'acheteur. Mais après quelques palabres et quelques gorgées, ils finirent par conduire les cours du marché à bonne fin, pas du tout dérangés par les cris et les coups venus de l'autre côté du comptoir. Finalement, le plus petit des deux personnages hocha la tête et déposa deux piles de pièces sur la table, l'une d'argent, l'autre de bronze. Vingt-six Elamentias et trente Hayas.

"Marché conclu. Je prends. Tu déposeras le sac à mon atelier avant ce soir."

Émettant un rot puissant, celui d'un connaisseur appréciant un produit de qualité, l'homme vêtu de vert se laissa aller en arrière son son siège, tout en cueillant au passage les deux piles de pièces. La transaction devait avoir été intéressante pour lui, car un large sourire fendait son visage en deux.

"J'aime bien faire affaire avec vous. Est-ce tous les Enchanteurs payent du bon argent pour des vieilles dagues rouillées qu'on peut même pas réparer?"

Rork ne répondit pas tout de suite, se contentant de lamper une dernière gorgée de bière à son tour. Hmmm. Décidément pas mal du tout. Fraîche, bien brassée, avec juste la pointe d'amertume nécessaire pour souligner les arômes sans les étouffer. Il en commanderait bien une autre, songea-t-il en reposant le récipient vide.

"J'en ai l'utilité" renifla-t-il en s'essuyant la bouche du revers de la main. "C'est le métal qui m'intéresse, pas les lames. Fais-moi signe si t'en trouves d'autres. Et dis à tes amis qui vont souvent aux falaises que j'ai besoin d'ambre. Du bon ambre, hein. S'ils en amènent du correct, z'auront pas à se plaindre du paiement."

Le vendeur approuva, porta deux doigts à son capuchon usagé en guise de salut, et quitta la table. Le Nain resta seul, tirant machinalement sur sa barbe en considérant sa chope vide. Rentrer maintenant ou commander une autre bière? Telle était la question, qui avait dû se poser déjà un nombre incalculable de fois sous ce toit, et qu'aucun consommateur n'avait pu résoudre de manière définitive ...

_________________________________________________________


°~ L'Ultime Pouvoir est de Créer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 12 Fév 2009 - 20:33

Après deux semaines de voyage vers nulle part, Faust s'était sentit vachement fatgué, désespéré aussi... Il partait chercher quelque chose, sans savoir vraiment quoi, alors ce n'était pas tellement étonnant... Deux nuit plus tôt, il n'avait pas décollé du sol. Assis sur une pierre, dans une clairiaire, presque à la sortie de la forêt Darke, il avait longuement repensé à l'idée que l'elfe nommé "papa", avait lancée, telle une bonne blague... Faust le prenait beaucoup moins comme une blague maintenant...

Changer de race... Ca sonnait faux... Et surtout, ça sonnait difficile à faire... Ouais, ça ne pouvait tout simplement pas se faire... Quoi que... Et puis même s'il pouvait, par où commencer? Il repartit dans sa mémoire... Il en avait écouté des conversations depuis qu'il avait quitté les Enfers, quand il traînait autour d'Elament, caché dans les arbres... Peut-être là dedans y avait-il moyen de retrouver une piste intéressante...

Pendant plusieurs heures, il réfléchis à cela, se rappelant de bribes de conversations, essayant de retrouver les noms exacts qui avaient été prononcés, les lieux... Les lieux étaient plus intéressants, plus facile à trouver aussi que les personnes à qui appartenait les noms... Et il retomba sur "l'auberge des cent âmes"... Qu'avait dit ce drôle de bonhomme tout balafré encore?

*On trouve qui ont veut là-bas! Toutes les créatures sont admises, c'est Hors d'Elament... Faut faire gaffe au démons quequ'fois, mais la bière est bonne..."*

Faust soupira... Avait-il vraiment un autre choix... Oui: rentrer à la maison qu'il avait construite avec Ariane et rester au point mort. Ce qui n'était pas très alléchant... Surtout après avoir volé sans arrêt pendant quinze nuits... il se leva donc, alors que dans trois heures, l'aube allait pointé son nez...

Bon on y va...

Il n'était pas très chaud... Après tout, changer de race, qu'est-ce que ça allait donner? Allait-il vraiment gagné au change? Bah qui ne tente rien n'a rien. Le chiropteran décolla... Il vola pendant le reste de la nuit... Puis la nuit suivante. Et la troisième nuit, il arriva enfin à destination... En chemin, il avait trouvé le cadavre d'un humanoïde, mais un peu trop grand pour être un elfe ou quelque chose du genre... Un demi-géant peut-être... Soit, sachant qu'il allait pénérer dans un endroit publique, Faust avait volé au cadavre son grand manteau à capuchon noir... Il était un peu trop grand pour lui, les manches était trop longues et le manteau traînait à terre derrière lui quand il marchait, mais cela avait l'avantage de cacher ses ailes et sa queue...

Il voulait passer incognito, car si ce que le balafré avait dit était vrai, et que les démons pouvaient vraiment pénétrer dans l'auberge, il se pouvait qu'il y en ait qui soient à sa recherche.

C'était ainsi vêtu que Faust était entré dans l'auberge, la capuche rabbatue sur son bec si reconnaissable. Il s'était assis dans un coin sombre et avait commencé à observer le va et viens des créatures, ce qu'ils faisaient... Quand la bagarre éclata, il fut complètement absorbé par celle-ci, mais il demeura dans la partie calme de l'auberge... Ceux qui ne se battaient pas, à son avis, étaient plus susceptibles de l'aider... Il remarqua une chope qui vola pour atteindre précisément le type qui avait déclanché la bagarre... Faust se tourna vers la directiond'où elle venait et aperçu deux créatures, assises, discutant calmement... L'une était petite, mais comme taillée dans le roc. l'autre était encapuchonnée, tout comme Faust... Il semblait qu'une transaction se déroulait... Faust n'avait pas vraiment connaissance de ce qu'était le commerce, mais il avait déjà vu plusieurs créatures avoir ce comportement. Quand la grande créature quitta le nain, ce denier resta calme, assis, seul, buvant sa chope avec une place libre juste en face...


*Presque trop beau pour être vrai...*

Faust se leva, lui n'avait rien commandé... Il fallait dire qu'il n'était pas en possession de ces petits trucs brillants qui permettaient de se procurer de la nourriture... Il se dirigea vers le nain, faisant attention à ce que personne ne voit son visage. Il s'assis sur la place lbre, devant le nain... Il regarda ce dernier dans les yeux... Seul lui pouvait voir un peu son visage maintenant... Mais son regard n'était pas celui de quelqu'un qui est sûr de lui... Plutôt de quelqu'un qui va poser la question la plus saugrenue au monde... Mais n'était-ce pas le cas?

Heu...

Mais finalement il trouva comment formuler sa question autrement... D'une façon plus indirecte...

Connaîtriez-vous quelqu'un dans les alentours, hors d'Elament, qui a des connaissance en une quelconque magie... En méthamorphose plus particulièrement?

Le nain était petit, mais son regard était impressionnant. Mais pas malveillant. Enfin pas spécialement...
Revenir en haut Aller en bas
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 32
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageDim 15 Fév 2009 - 21:04


Bière ou retour à la maison?

La difficile question existentielle se trouva résolue rapidement. Ou en tous cas, reportée à plus tard. Quelqu'un venait de s'asseoir en face de lui avec la visible intention d'entamer la conversation. Un homme de haute taille (enfin, du point de vue d'un Nain, tout le monde était de haute taille), enroulé dans un long manteau d'étoffe rude. Encore un vendeur? Il était connu que l'Auberge des Cent Âmes était le lieu idéal pour les tractations honnêtes ou louches. Ou bien un client venu le trouver ici pour une raison ou pour une autre. Dans tous les cas, il se ferait payer une bière avant toute chose. Fallait conserver les bonnes vieilles traditions, heing ... Rork jeta un coup d'oeil distrait au nouveau venu, choisissant déjà dans sa tête la prochaine boisson qu'il commanderait. Il avait déjà ouvert la bouche pour appeler le serveur, mais il se figea, n'en croyant

Un bec?

Oui, un bec sous la capuche. Et pas un bec d'hybride oiseau. Une proéminence osseuse rude et solide - une mâchoire de prédateur. Les yeux de l'Enchanteur virèrent au vert sombre, revinrent au bleu, plus à nouveau au vert, indice d'étonnement et de méfiance. Un démon, hein. Ce lieu avait beau être plus ou moins un no-man's-land, c'était plus par consensus que par un accord officiel. Le fait que la magie semblait y disparaître pour quelque raison inconnue était certainement la raison principale. Mais cela n'empêchait pas les évènements de dégénérer assez souvent quand un Démon entrait dans la salle. Après tout, on n'a pas besoin de la magie pour fracasser un crâne ou enfoncer trois pouces d'acier dans une poitrine.

L'autre n'avait pourtant pas l'air agressif, bien au contraire. Les petits yeux noirs semblaient craintifs, et même sans être grand psychologue, il était évident qu'il n'avait pas l'intention de déclencher un carnage au milieu de l'Auberge. Sinon pourquoi serait-il venu avec un manteau à capuche?

Lentement, Rork posa ses larges mains sur la table et se contenta d'attendre les évènements. Inutile d'alarmer le peuple en gueulant. Surtout que ce n'étaient pas toujours les Démons qui commençaient la bagarre. Les deux camps se haïssaient depuis trop longtemps pour que n'importe quelle trêve dure bien longtemps, et de nombreux habitants rêvaient d'occire tout ce qui portait des cornes ... Rork lui-même vouait une haine cordiale aux morts-vivants, et il aurait probalement frappé avant toute discussion si ce gars en avait été un. Mais un démon chauve-souris, il pouvait le supporter quelques minutes, avant de décider s'il fallait ouvrir les hostilités. Que voulait-il?

Quelqu'un hors d'Elament ... des connaissances en métamorphose ?? Il ne put s'empêcher d'ouvrir des gros yeux.

"Par tous les joyaux de Jörnigg" grogna le Nain, "toi, alors ..."

Rork s'interrompit et hésita une seconde.

"J'ai pas autant de centimètres que tout le monde. Mais j'ai un cerveau. Et je ne risque pas de te dire le moindre truc avant de savoir pourquoi ça t'intéresse, gars."

_________________________________________________________


°~ L'Ultime Pouvoir est de Créer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 17 Fév 2009 - 20:31

Malgré sa petite taille, le nain avait quelque chose d'impressionnant... Probablement simplement sa façon d'être. L'air sûr de lui qu'il avait, attendant de voir ce qui allait se passer... Faust était tout le contraire... Effrayé, il regardait dans tous les sens, guettant un gros chien et la silhouette décharnée de Swa... Il sursautait dès qu'un rire éclatait ou qu'un verre se brisait sur le sol.

Fallait dire que c'était la première fois que Faust entrait dans un endroit public... L'auberge était pleine de monde, de toutes race, se bousculant, criant, riant, rotant et tutti quanti... Trop de bruit, trop de risque... Le chiropteran avait du mal à se concentrer. Et chaque fois qu'il sursautait, ses ailes risquaient de se déployer, par réflexe... et dans ce cas là, sa cape cèderait comme s'il s'était agit de papier et il serait on ne peut plus démasqué.

Mais il n'avait pas à se soucier trop de ça pour le moment... Il gèrait... Quand le nain parla, sa voix fut surprenante... Bien que le petit humanoïde soit pouvu de muscles bien dessinés et d'un face de vieillard, sa voix était forte, profonde...

Mais il donna en même temps à Faust l'occasion de reprendre contenance. Ce dernier ne savait pas si l'autre avait compris qu'il était un démon ou si demander à quoi allait servir les informations données étaient normal, comme une tradition... Faust posa ses deux bras sur la table et se pencha un peu plus près du nain, l'air méfiant...


Et à la propre surprise de Faust, sa voix ne trembla pas... Elle fut même très ferme, comme s'il était un grand chef infernal, ce qu'il était très très loin d'être...

Pour ça, je dois savoir dans quel camp tu es, nain.

S'il était avec les Enfers, pas de problème, Faust trouverait bien quelque chose à inventer non? Et dans le cas contraire, il était peut-être tombé sur la créature qu'il lui fallait...

*Et dans ce cas-là tu creverais de bol mon grand.*
Revenir en haut Aller en bas
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 32
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageVen 20 Fév 2009 - 15:57

A l'autre extrémité de l'auberge, le patron et ses employés venaient de finir de mettre dehors les perturbateurs. L'opération ne s'était pas déroulée sans remue-ménage et quelques horions, mais le fait de compter un demi-troll dans les employés aida à résoudre le problème. Il est une très vieille loi des lieux publics, maintes fois vérifiée, qui dit que quand une montagne de chair et d'os de deux mètre cinquante de haut entre dans une bagarre, le calme se fait rapidement. L'un dans l'autre, la lourde porte de l'auberge finit par se refermer, et le calme revint dans la grande salle. A l'opposé, Rork et l'inconnu au bec continuaient leur conversation, pas franchement intéressés par la scène.

"Un camp?" renifla le Nain. "Je travaille et j'habite à Elament. Ca ne veux pas dire que j'aie un camp, mais oui, j'ai déjà cogné dans quelques cornus qui venaient essayer de rôtir cette cité."

De sa patte poilue, il attrapa sa chope et y jeta un oeil, espérant y voir briller une dernière goutte du liquide doré. Peine perdue : la chope était parfaitement vide. Rork porta à nouveau son regard sur l'individu à la capuche en face de lui. Pour être honnête, il ne paraissait pas être positivement un danger mortel. Sinon, il ne serait pas ici à parler tranquillement. Il y avait des méthodes plus faciles (et plus barbares) de demander l'adresse d'un élémentaliste doué en métamorphose. Les bois et la forêt étaient pleins d'élèves imprudents qui se croyaient en promenade digestive au Square Xéna ...

Mais tout de même. Qui disait qu'il ne recherchait pas cette personne dans quelque noir dessein ... Les démons étaient réputés pour être des spécialistes du mensonge, et les Nains ne sont pas spécialement confiants - difficile, en vérité, de développer une amitié au premier coup d'oeil ...

"Que tu viennes des Enfers ou de la Cité, ça ne m'intéresse pas. Il y a des salopards et des corrects partout. Ce que je veux savoir, c'est pourquoi tu veux voir un magicien, TAVERNIER !!!"

Les magiciens tavernier n'étaient pas une espèce très répandue, mais le coup de chope que le Nain prouva que son dernier mot s'adressait au serveur et non plus à Faust. L'interpellé, de l'autre coté de son bar, leva la main et hocha la tête. Oui, oui, il venait. Attendez donc un instant, monsieur le Nain ...

_________________________________________________________


°~ L'Ultime Pouvoir est de Créer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 20 Fév 2009 - 20:52

Mouais... S'il avait été facile de s'assoir en face du nain, ça allait l'être beaucoup moins pour ce qui était de le convaincre... Faust ne savait pas quel âge il avait, mais il devait être bien plus vieux que lui... Il avait l'impression d'être un adolescent en face d'un vieux lion... Pourtant, les griffes et les dents, c'était bien lui qui les avait. Même si ça faisait un moment qu'il ne s'en était pas vraiment servit...

Il eu tout de même sa réponse, et cela lui suffisait. Elament n'acceptait pas facilement les gens... Et puis en plus s'il arrivait au nain de "cogner des cornus" qui d'autant plus essayaient de "faire rôtir la cité"... Le nain lui dit alors n'en avoir que faire d'où venait Faust, il voulait juste savoir POURQUOI... Il voulait voir un magicien...

Faust réfléchit deux secondes... Le tavernier qui avait été interpellé arriva doucement... Et Faust répondit avant qu'il n'ait atteint leur table. Ce n'était pas le moment de faire du sentiment, pas le moment de parler d'Ariane... Le nain ne serait pas intéressé par cette histoire... Et Faust voulait un minimum être convaincant...


Je suis recherché par Swa et Inoÿ des Enfers. Tout ça parce que moi aussi j'ai voulu protégé la cité...

Il inspira un grand coup puis, il murmura...

Alors je voudrais changer de race...

Il aurait rougit si la peau rugueuse de son visage le lui avait permis...

Le tavernier arriva alors... Faust n'avait pas d'argent et ne pouvait donc pas acheter la confiance du nain à coup de bière... Il baissa la tête, essayant de dissimuler son bec au maximum...
Revenir en haut Aller en bas
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 32
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageJeu 26 Fév 2009 - 22:44

Le hoquet de surprise de Rork dura une demi-seconde. Puis, posément, il placa ses larges pattes sur la table, se redressa de toute sa petite taille et darda un regard flamboyant sur Faust. Une seconde, sa bouche se tordit comme de colère ...

Puis Rork explosa d'un rire tonitruant. Un vrai rire de Nain, au coffre exceptionnel même pour ceux de sa race, qui roula puissamment sous la voûte de pierre et de bois. Dire que les vitres en tremblèrent serait peut-être exagéré, mais une chose est sûre, c'est que tous les clients de l'Auberge des Cent Âmes s'en retournèrent ... toutefois, comme l'Enchanteur était un habitué du coin, aucun ne s'intéressa de trop près à son étrange interlocuteur. L'hilarité de Rork dura quelques secondes, avant qu'il ne se rasseye, les épaules encore secouées.

"J'suis ... désolé!" hoqueta le Nain en essuyant une larme qui roulait sur sa barbe. "J'ai pas pu m'en empêcher! Tavernier, DEUX bières!!"

A deux tables de là, occupé à essuyer une chope en attendant que ses clients se décident, l'homme se retourna et hocha calmement la tête, avant de repartir plonger derrière son comptoir. Un large sourire aux lèvres, l'enchanteur se retourna vers l'étrange bonhomme. Quoiqu'il puisse être, il venait de lui faire passer un des meilleurs moments de sa semaine, et ça, ça ne s'oubliait pas.

"Par le derrière boueux de Terra, on ne m'avait jamais sorti ça!"

Le Nain s'interrompit un instant, pendant que le serveur revenait avec deux chopes pleines. Le brave homme ne put s'empêcher de jeter un regard soupçonneux sur le client encapuchonné (ces étrangers qui se cachent sous leur capuche, c'est un coup à boire et à se sauver!) ... mais un clin d'œil de Rork le renseigna : qu'il ne s'inquiète pas, il serait payé. Le Nain empoigna sa chope, la leva et lampa une énorme gorgée, sans prendre la peine de faire un quelconque toast. La santé? La bière suffit à la donner !!

"Jsuis Rork l'enchanteur, mon gars, et si tu me dis ton nom, on discutera un peu, toi et moi. Si c'est un mensonge, c'est le pire de l'année ... mais si tu dis vrai, ça peut m'intéresser!"

_________________________________________________________


°~ L'Ultime Pouvoir est de Créer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 3 Mar 2009 - 20:49

Faust sursauta presque quand le rire du nain explosa. Et une chose était sûre: le chiropteran n'était pas à l'aise du tout... Il vit tous les clients de l'auberge se retourner et, si le nain ne s'était pas bien vite calmé, Faust aurait probablement, par peur, attaquer le nain en l'attrappant par la gorge ou se serait simplement enfuit. Mais il se calma, tout le monde retourna à ses occupation et Faust pu recommencer à respirer... Le nain semblait plus qu'amusé et commanda deux bières. Fauts se camoufla du mieux possible quand le tavernier arriva... Faust regardait en même temps le nain d'un air mi-rassuré, mi-agacé... Ouais, il savait combien sa demande était bizarre, c'était pas la peine d'en rajouter...
Le chiropteran se retrouva bientôt avec une chope devant lui, à laquelle il ne toucha pas, contrairement à son interlocuteur. Cela dit, il la pris d'une main griffue, la faisant tourner sur la table nerveusement...
Quand le nain eu avalé sa gorgée de bière, alors les choses comencèrent à tourner un peu mieux pour Faust. En effet, le nain, s'il disait vrai, était un enchanteur! Faust le regarda de haut en bas, ce qui revanait à pas beaucoup de distance... Le chiopteran avait déjà entendu parler d'enchanteur, mais il ne les avait jamais imaginés comme ça... Dans sa tête, un enchanteur, c'était plutôt un gars grand, mince, puissant, qui reste avec les autres gars puissants et qu'il vaut mieux pas ennuyer... Ah et avec un gros bouquin aussi si possible.
Faust soupira quand même, pas plus sûr que ça que c'était très prudent de lui dire son nom... Mais quand faut y aller... Il pris un ton plus bas...


Mon nom est Faust... Et ce n'est pas un mensonge, il faut absolument que j'arrive à changer de race... En quelque chose de plus ou moins humanoïde si possible... Et ça n'a rien d'un mensonge... Un démon serait bien trop fier pour inventer ce genre de mensonge...

Vrai que changer de race, pour un démon, alors que ceux-ci étaient d'habitude très imbus d'eux même, ça collait pas trop... Il marqua une pause, cherchant quelque chose à ajouter, il voulait mettre toutes les chances de son côté... Et pour ça... Rien de tel que des noms...


J'ai quitter les Enfers grâce, ou à cause, d'un Aasimar nommé Iniloth... J'ai alors protégé la cité en secret pendant deux mois, toutes les nuits...
Revenir en haut Aller en bas
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 32
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageJeu 12 Mar 2009 - 15:25

Tout en s'envoyant une nouvelle lampée au fond du gosier, Rork observa attentivement son interlocuteur, sas s'offusquer que celui-ci en fasse autant. Tous deux s'observèrent un instant, en long, en large et en travers. Il n'avait jamais rencontré de Chiropteran. Ils étaient rares parmi les démons, disait-on ~ on racontait aussi qu'ils étaient très rusés, mais surtout particulièrement orgueilleux. Faust (puisque Faust il y avait) marquait ainsi un point : il était très improbable qu'un démon joue un tel rôle, même pour un plan élaboré. Tout à fait juste ...

Inloth? Nom inconnu au Nain - à moins que ... c'était peut-être l'espèce de gusse interminable qui avait fait son numéro la veille, dans l'Arène, à propos de l'humaine ... Il avait entendu le nom jeté par quelqu'un dans la foule, juste après que le pompeux soit parti. Bon. Il ne connaissait pas le bonhomme, mais ça restait un Habitant ...

"J'imagine qu'il y a une longue histoire là-dedans" grogna Rork. "Mais ça te regarde."

Dans tous les cas, Rork n'était pas du genre à passer des heures en réflexions sur d'obscurs questions de confiance ou de trahison. Il avait une profonde horreur pour des raisonnements aussi oiseux : manipulation et manipulateurs ne lui laissaient qu'une envie : celle de les faire taire à grand coup de masse dans le popotin. Tout comme pour ces clients, il préférait agir exactement comme il se sentait d'agir : accueillir une demande aussi aimablement que possible, ou claquer la porte au nez du visiteur. Des raisons? Mais enfin, 'cré vingt fer, depuis quand un honnête Nain a besoin de raisons pour ne pas aimer quelqu'un? Ou pour accepter de discuter avec un cornu?

"Bien, mon gars. On va dire que j'te crois. Mais un cornu qui veut changer de race, ça m'intéresse ! Je te demanderai même rien, je crois. Je pense que c'est logique, mais j'aime autant t'dire que ça chauffera pour tes fesses si je vois que t'essaies de me rouler."

Compte tenu de la réputation d'avidité des Nains en général, Rork n'aurait pas songé admettre un jour ce genre de propositions : même s'il ne demandait parfois qu'une somme symbolique, il considérait comme part de sa fierté de se faire payer. Mais une exception, disait-on, pouvait confirmer parfois la règle.

"T'as déjà essayé quelque chose?"

Et un formidable rot vint mettre un point d'orgue à la question.

_________________________________________________________


°~ L'Ultime Pouvoir est de Créer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 20 Mar 2009 - 17:22

Faust se détendait à mesure que le nain parlait. Le premier bon point fut qu'il n'aurait pas à raconter ce qui l'avait amené à avoir cette drôle d'idée du début à la fin. Se sentant plus à l'aise, il fut un peu plus à l'acoute de son corps qui avait faim et soif. Il pris sa chope d'une main et essaya d'en boire le contenu. La moitié de sa bière lui dégoulina des coins du bec pour aller mouillé son cou couvert de cicatrices depuis sa confrontation avec Swa. Tout cela était caché dans l'ombre de sa capuche... Il reposa sa chope. Le nain lui dit alors qu'il le croyait... Enfin... Presque. Faust esquissa un sourire, le premier depuis qu'il avait vraiment décidé de changer de race. Il ne devrait pas payer pour ça...

Y a pas d'arnaque, tu ne regretteras pas de m'avoir aider...

Puis il pensa à Swa et Inoÿ qui étaient peut-être à sa recherche, peut-être même entrain de mener une enquête. Et peut-être un danger potentiel pour le nain.

*Ou peut-être entrain de ne rien faire parce qu'ils t'ont déjà oublié...*

Puis le nain posa une question bizarre. Peu habitué à boire de la bière, Faust hoqueta avant d'y répondre.

Heu... Non... En fait, c'est un elfe sauvage qui m'a donné l'idée... Je l'ai pas pris au sérieux au départ, je pense que lui-même ne se prenait pas au sérieux... J'ai chercher autre chose par contre... Enfin... J'y ai réfléchit... Mais...

Il ne voulait pas parler d'Ariane, la raison qu'il avait donnée jusqu'ici était qu'il voulait échapper aux enfers, passer incognito, pour cela, il y avait certainement un tas de moyens plus simple, mais qui ne résoudrait pas son problème d'incompatibilité avec la fée...

Mais aucune des autres idées ne me plaisait... Je veux recommencer ma vie à zéro, pas me planquer pendant les siècles à venir. Mais en même temps "changer de race" ça semble tellement humiliant comme idée...
Revenir en haut Aller en bas
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 32
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageMar 31 Mar 2009 - 21:56


Pensivement, Rork avait reposé sa chope sur la table de bois. Comment? Oui, vide, bien entendu que celle-ci était vide ~ ne m'interrompez pas pour une question aussi évidente. De la source à la mer et du tonneau au Nain, ne me dites pas que vous ignorez les deux principales propriétés du mouvement des liquides. Revenons à plus important. De sa main brunie, Rork avait entrepris de se gratter la tempe. Elle semblait bien pataude, cette grosse patte carrée, calleuse, tannée par le soleil et les étincelles. Bien rustre, en vérité, comme l'or fin dans sa gangue de roche! Était-elle vraiment capable de façonner des arabesque de métal fines comme des dentelles?

Qui sait? Passez donc à l'Atelier, un jour où vous n'aurez rien à faire, et venez les voir travailler, ces mains-là. Pour l'heure, c'est le cerveau du Nain qui tourne. Car on a beau accepter une proposition de travail, ce n'est que le commencement de tout. Le plus difficile commençait tout de suite. Pour un Enchanteur, ce n'était pas la création propre de l'objet qui nécessitait le plus de savoir-faire. Non. Cela, ce n'était que la dernière partie du travail, la finition, pourrait-on dire. Le vrai art des Enchanteurs était de concevoir les choses auxquelles ils donnaient naissance. De mêler dans leurs rêves les formules et le métal, les mécanismes et les runes, la magie scintillante et les plans de papier. D'imaginer quelles voies prendraient les éléments pour obtenir l'effet désiré - de comment les y guider, de remonter les centaines de possibilités possibles ; ciseler, en pensée, le réceptacle matériel du sortilège désiré, en respectant les Cent Règles Premières découvertes par ceux qui avaient précédé et les mille autres lois informulées qu'imposait l'usage de l'héritage des dieux. Là était ce qu'entre eux ils nommaient l'Oeuvre, ou la Création. Tout ce qui différenciait un véritable artefact d'une banale potion ou d'une épée ensorcelée par le premier venu.

Ce fut en commençant à tirer sur sa barbe que Rork parvint finalement à une conclusion, à savoir que ce travail-là le dépassait de beaucoup. Nul, pas même les peuples immortels, ne possédait la connaissance complète du monde. Nul ne pouvait tout mémoriser. Mais à cela allait remédier l'invention la plus simple et la plus merveilleuse ~ l'écriture. Seul, il échouerait. Mais à travers les grimoires et les livres, c'était une armée d'Enchanteurs qui allaient y travailler. Par-delà le temps, par delà la mort, comme ils l'avaient déjà fait tant de fois, ils guideraient tous leurs successeurs, comme si leurs voix amicales se faisaient encore entendre au milieu pages couvertes de diagrammes obscurs, ou entre les lignes interminables des runes et de symboles anciens. Parmi eux, un Nain qui venait d'entreprendre l'une des entreprises les plus aberrantes qu'on aie entendu de bouche de démon depuis pas mal de temps.

"Bon" renifla le Nain en contemplant sa chope vide avec regret. "J'vais pas t'cacher que ça va être long et difficile, et que j'voudrai pas être dans ta peau quand ça se passera, çà non. Par contre ... attends une seconde, gars."

Le Nain s'éloigna de sa démarche chaloupée, et déposa quelques pièces d'argent sur le trottoir. Il refusa d'un geste l'offre d'une nouvelle pinte par le barman (hérésie complète ... mais faut bien souffrir un peu. Disons : le métier d'abord). Revint vers la table, et tout en bouclant sa capuche, fit signe à Faust de le suivre. A la porte, avant de poursuivre l'affaire en cours, le Nain lança un vigoureux au-revoir à la compagnie. L'un des buveurs lui renvoya son souhait, agrémenté d'un "fais gaffe à ne pas marcher sur ta barbe en rentrant", sans méchanceté. Rork répondit que par son rire tonitruant, mais une fois à l'extérieur, marchant côte à côte avec le Chiropteran, il reprit rapidement son sérieux.

"Bon. Je te disais qu'on a peut-être d'la chance. J'ai déjà lu un machin du genre, et ça avait l'air de se prendre au sérieux. Je vais chercher, mais tu ne eux pas entrer dans la Cité. Dans deux jours, au coucher du soleil, tu iras dans la Plaine au Cairn, près de la tombe de Layna Timerta. Si je ne viens pas, reviens deux jours plus tard. Hmmm?"

_________________________________________________________


°~ L'Ultime Pouvoir est de Créer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Une bagarre à l'Auberge [Terminé]
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Rapport de bataille: Méchant bagarre entre les Nids et Nurgle 1500 pts
» Chaudron Baveur (Auberge)