Partagez | .
 

 Cours des Spécialisations « Maître Elémentaire »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 17 Mai 2009 - 20:55



Il était tôt, très tôt. A vrai dire, les gens normaux auraient dit "très tard", mais il n'y avait aucun danger à traverser la Forêt Darke de nuit, lorsqu'on connaissait les chemins sûrs. De plus, les gens normaux dormaient encore à cette heure-ci, l'heure idéale pour la chasse, la traque et le meurtre. L'apprentissage aussi, indéniablement. Les étoiles piquetaient le ciel, la soie de la nuit simplement troublée par les bruits spongieux de pieds profanes sur le sol humide des marais.

Les Marais ?

Une petite cohorte avançait plus ou moins silencieusement, pataugeant dans la boue croupie qui stagnait, suivant des yeux la silhouette blanche qui, devant eux, ouvrait la voie, tendant l'oreille au moindre bruissement de feuille, au moindre glouglou d'eau, au moindre chuchotement. La veille, elle avait donné rendez-vous à ses élèves devant la porte de la Cité, leur demandant d'attendre longtemps après que la nuit ne soit tombée. Quelques uns avaient abandonnés, ne la voyant pas arriver, croyant probablement à une farce, une gag sinistre auquel se livrait la Professeur de l'Eau. C'était bien mal la connaître.

Elle était enfin arrivée, sans un bruit, tombant comme par miracle de la muraille ou venant de la forêt. On ne savait trop. Il y avait dans sa longue chevelure blanche quelques feuilles sèches accrochées, par mégarde, semblant à des araignées noires, dans l'obscurité palpable de cette nuit sans lune. D'un regard, elle avait embrassée les quelques élèves restés en ces lieux, avait sourit sans raison (ou sans aucune raison que les élèves n'auraient pu comprendre) et son regard disait la fierté de voir que certains avaient quand même fait preuve de patience, l'avait quand même cru, avait le courage de poursuivre.

Sans un mot, elle avait marché, droit vers les bois, les invitant à la suivre. Ils avaient cheminés trois bonnes heures durant, faisant de grands détours pour éviter les lieux de rencontre des prédateurs, ou les tanières des proies qui auraient fuis et alertés la forêt de leur présence. Les sentiers de ronde des démons aussi, étaient à bannir. Lentement, le paysage s'était modifié, l'odeur de la putréfaction surpassant celle de l'humus, le sol devenant moue et l'air humide. Les Marais, donc, oui.

Ils avaient marchés un moment encore, elle sur l'eau pour ne pas se salir, leur ordonnant sans un mot de faire de même pour ne pas éveiller le moindre bruit. Parfois, la terre redevenait plus ou moins compact, forçant certains élèves à marcher avec de désagréables sons de succion, elle préférait fouler les quelques herbes et les racines pour se faire discrète. Déformation de chasseuse.

Puis enfin, ils arrivèrent dans un petit paradis, une clairière ombragée, la voute des arbres presque morts formant une trame les protégeant de la lumière diffuse des étoiles. Le sol était un étang vaseux, sur lequel flottait des lentilles qui tuaient petit à petit la faune et la flore sous marine. Des espèces rares de nénufars géants émergeaient parfois de l'eau, trône éphémère d'un roi en exil.

La Professeur de l'eau monta sur l'un deux et s'adressa enfin à ses élèves :


" Tout d'abord, Bonjour. J'imagine que vous vous demandez ce que vous faites là et pourquoi je vous ai fait traverser la Forêt Darke de nuit. Je ne vous cacherai pas que nous avons eu de la chance de nous en sortir vivant. Enfin, surtout vous. Pour répondre à cette question, je pourrais simplement répéter la spécialisation que vous avez pris : Maître Elémentaire. "

Ruby marqua une pause, ne souriant pas et fixant l'un après l'autre les 5 élèves présents (=pnj partenaires, au cas où). Celui-là avait la chair de poule, manquait-il de sommeil ? Le pauvre, il n'imaginait pas ce qui allait l'attendre dans la journée.

" Cette spécialisation est la plus dure qui soit et pour cause, c'est moi qui fixe les limites de votre savoir et les limites de ce que vous pouvez faire. J'aurai pu commencer par vous donner des cours de théorie, mais, par crainte d'en vexer certain, je me suis dit qu'un cours intensif de deux jours en pleine nature suffirait amplement. " Une nouvelle pause, quelques bavardages " Oui, deux jours. Ne vous attendez pas à vous reposer de si tôt. Vous tous ici visez l'excellence. On atteint pas l'excellence entre quatre murs. Ni en lardant assis à un bureau. "

La Professeur s'assit en tailleur sur son nénufar, dominant de plusieurs décimètres le plus grand de ses élèves, ce qui était rare pour une femme frôlant le mètre cinquante. Les moustiques dormaient encore, elle le savait. Elle savait aussi qu'elle, lorsqu'ils se réveilleraient, ne risquait rien, le froid qui se dégageait d'elle les repoussant. S'ils ne voulaient pas finir dévorer, ses élèves allaient devoir, dans quelques heures, réfléchir à cela.

" Vous auriez pu abandonner dix fois lors de cette promenade, dix fois que vous n'avez pas saisies. J'en conclus que vous êtes motivés. Si vous désirez faire marche arrière et prendre une spécialisation plus facile, retournez-vous, reprenez la route et ne revenez pas. Je ne vous tiendrai pas la main ni ne pleurerai pour vous. " Aucun ne fit un geste, la regardant impassiblement, elle hocha la tête, satisfaite. " Bien, commençons donc. Vous avez autour de vous de l'eau, votre élément part nature. Vous avez appris à en faire, à le modifier. Je vais vous demander maintenant de vous fondre en lui et de vous mouvoir en lui. "

Soudain, Ruby disparut, ne restait plus à sa place qu'une statue d'eau, mouvante, glissante, à travers laquelle une pâle lueur se diffusait. Soudain, cette statue dégringola, s'effondra sur elle-même pour dégouliner pitoyablement dans l'eau des marais. Un silence s'éternisa quelques secondes, pendant lesquelles les jeunes gens retinrent leur souffle, puis une voix se fit entendre de derrière Coralline, qui chuchotait, glissante, effrayante :

" Je ferai tout pour vous rendre la tâche plus difficile. "

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 18 Mai 2009 - 11:15

Car en effet, elle faisait partie de la petite troupe d'inconscients – ou de fous – ou les deux, à avoir patiemment attendu leur professeur pour la suivre à travers la forêt Darke et ses danger ensuite. Elle était restée silencieuse, à l'affût, non pas des bruissements du feuillage ou des chuintements de l'herbe sous les pas d'un prédateur nocturne, mais plutôt du moindre souffle émis par Ruby elle-même. L'observer elle en disait déjà beaucoup sur ce qui se passait autour, et cela lui suffisait amplement. À son tour, elle avait marché sur les flots puants des Marais, assez fière de maîtriser cette petite astuce bien utile. Puis Ruby s'était plantée là, face à eux – face à elle seule, si vous aviez demandé l'avis de la petite Nymphe – et avait pris la parole. Coralline ne put s'empêcher de remarquer à quel point la voix fraîche et apaisée s'était faite tranchante et ferme. Le ton était bien différent que lors de leur brève entrevue au cimetière. Son professeur s'en souvenait-elle ? La jeune fille pria que oui. Elle ne rougissait pas, mais elle sentait, imperceptiblement, son cœur battre plus fort qu'il n'aurait du.

Elle se força au calme, son regard Anthracite posé sur celle qui les dominait indiscutablement, avec cette curieuse douceur. Bien entendu que ce ne serait pas facile, Coralline ne s'attendait pas à moins. Peut-être avait-elle choisit trop difficile pour elle, peut-être par vanité ou, plus simplement, à cause d'une motivation aussi dévorante que son admiration pour son professeur. De fait, elle buvait les paroles de Ruby, acquiesçant à tout, réalisant à peine la menace qui planait au-dessus de sa tête. Le cours s'annonçait éprouvant, sur une durée de deux jours, sans repos, mais elle n'entendait que la mélodie de la voix, se perdait, paressait sur les lèvres remuantes. Distraite. Trop sans aucun doute.

Elle voulu sourire, se montrer confiante mais l'angoisse l'avait envahi en quelques secondes en voyant, sous ses yeux médusés, Ruby se changer en eau ! Elle se souvenait avoir vu Shinreï faire de même lors d'une fausse traque qu'elle avait orchestrée... Lui, s'était changé en neige. Elle fronça les sourcils, contrariée. Ruby faisait cela bien mieux que lui... Ça semblait si facile... et pourtant, la jeune enfant n'avait aucune idée de la manière de procéder.

Ses yeux se posèrent sur la surface verdâtre du Marais, sous ses pieds. Ruby était là. Elle la touchait, en quelque sorte. Et puis il y eut un murmure, un frisson, comme une perle d'eau glacée remontant le long de la colonne vertébrale. Derrière ! Coralline se retourna vivement, non pas d'un mouvement de panique, mais sa vivacité soudaine contrastait avec la nonchalance qu'elle tentait de se donner.

« Je ne sais pas faire cela. » admit la jeune Oréade.

Comme à son habitude, elle ne s'embarrassait pas à tourner autour de pot ou à mimer les connaissances qu'elle ne possédait pas. Ne pas savoir ne représentait jamais une honte à ses yeux et elle ne se privait pas de poser les questions qu'elle jugeait utiles à son apprentissage. Faire comme si, se mettre en retrait pour observer les autres et tenter de comprendre pour ne pas perdre la face, cela lui semblait ridicule. Elle préférait, et de loin, aller à l'essentiel. Pour cet exercice, elle devait savoir sur quoi se concentrer. Quoi désapprendre. Il lui suffisait d'une direction, et elle se chargeait de la suivre en s'adaptant au mieux à ce que cela impliquait comme exigeances.
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageLun 18 Mai 2009 - 20:54

Solis avait attendu, calme, patient, silencieux. Il savait bien que ceux qui partaient maintenant ne reviendraient jamais, car soit eux-même abandonneraient en comprenant l'erreur qu'ils avaient fait en quittant le lieu du rendez-vous, soit il faudrait le leur expliquer et le retour à la réalité serait dur. Le jeune homme sourit presque à l'apparition de la femme devant les quelques élèves restant. Il s'était assis plus tôt contre la muraille en regardant le ciel. Maintenant il se levait et suivait la petite expédition en silence, comme toujours, observant son professeur et écoutant tout autour de lui. Il entendait chaque son et avait conscience de chaque chose l'entourant. Le souffle des élèves, les insectes qui à ses pieds s'enfuyaient pour trouver un endroit où ils ne seraient pas dérangés. C'est toujours en silence qu'il obéit à l'ordre muet de Ruby lorsqu'ils s'aventurèrent enfin dans les marais où le sol spongieux pouvait vous piéger à tout instant.

Marchant sur la surface liquide, il avançait sans trop de difficulté. Il n'aimait pas particulièrement ce genre d'endroit putride et immonde où il entendait parfois une bulle éclater à la surface de la terre imbibée d'eau. Il avait plutôt l'habitude des oasis où l'eau était limpide et où les étendus étaient bordés par du sable. Ces lieux si sombres n'étaient pas vraiment fait pour lui à vrai dire, mais ça ne le dérangeait pas non plus. Finalement, ils s'arrêtèrent, Ruby prenant place sur un nenuphar géant, entouré par d'autres semblable. Marchant toujours sur l'eau, il s'immobilisa finalement et scruta leur professeur qui prenait maintenant la parole.


*Moi je serais plutôt tenté de dire bonsoir mais bon... C'est pas vraiment le moment de chippoter là-dessus...*

Il se concentra à nouveau sur ce que disait Ruby, attentif à ses paroles tout en restant ouvert sur le reste. Ils avaient en effet eu de la chance de ne pas croiser de bestioles agressive ou de démon assoifé de sang, mais il savait très bien que ce n'était pas dû au hasard, car malgré les légendes sur le professeur de l'eau, Solis doutait qu'elle soit vraiment un monstre. Pas qu'il se fiait aux apparence de la jeune femme, non, il ne jugeait pas sur les apparences, mais plutôt que les choses étaient souvent défformés par les gens et il préférait donc se forger sa propre opinion, et pour le moment il ne pouvait que respecter l'enseignante. Il soutint son regard lorsqu'elle les fixa tour à tour. Ils n'étaient plus que cinq que Solis observa rapidement, notant les traits de chacun de ceux qui seraient ses compagnons.

Elle expliqua rapidement les raisons pour lesquels ils s'étaient rendu ici et le jeune homme en eu le souffle coupé, et il ne fut pas le seul, certains échangeant quelques mots. Deux jours! Il était certain que la moitié d'entre eux laisserait tomber avant la fin, c'était obligé. Il se demanda briévement si c'était pour faire le tri et ne garder que les meilleurs, un peu comme un test, mais il n'en était pas tout à fait sur car après tout, cela pouvait tout aussi bien être simplement la façon de procéder de Ruby, mais comme elle l'expliqua, leur but était l'excellence et donc pour ça, la théorie ne suffisait pas. Mais bon, il avait connu pire que deux jours en pleine nature, aussi hostile soit-elle. Bien peu de gens avaient consciences de la douleur engendré par les tatouages de la Tribu du Désert des Elnihïns.

Elle changea de position et reprit. Solis retint un sourire lorsqu'elle évoqua leur "promenade" de plus tôt. Elle avait une drôle de façon de parler de la traversé de la forêt Darke mais ça n'étonna pas le jeune homme. Elle offrit une ultime chance de quitter la formation, mais personne ne bougea, tous étaient bien décidé à devenir des Maîtres Elémentaires, tous pour différentes raisons plus ou moins bonne ou valable. Lorsqu'elle disparut, il ne cacha pas sa surprise. Il avait déjà entendu parlé de cette façon d'utiliser son pouvoir mais ne l'avait jamais vue à l'oeuvre et il fut réellement impressioné. Solis observa l'eau, il se pencha et glissa sa main pour mieux pouvoir ressentir les courants, bien qu'il n'en avait pas vraiment besoin. Il sentit un mouvement et observa derrière Coralline où la Maîtresse de l'eau réapparut. Ils allaient avoir bien du mal à réaliser cette exercice et il comprenait mieux l'utilité des deux jours.

Le jeune homme observa la réaction de l'Oréade avant de lui-même admettre qu'il ne savait pas comment faire. A dire vrai, il avait plus ou moins sa petite idée sur comment procédé, et si ce n'était pas quelqu'un qui se montrait particulièrement fier dans son attitude, admettant volontier son ignorance et ses faiblesses, il n'aimait pas non plus tout obtenir d'un claquement de doigt. Il se mit donc à réfléchir.


*Voyons voir... La transformation de la matière... Faire que notre corps devienne de l'eau. L'impact de la transformation de la matière sur l'esprit... Penser être de l'eau? Se sentir comme l'eau? Mais comment faire pour franchir les barrières physiques... L'impacte de la transformation de l'esprit sur le corps... Penser comme l'eau? Mais l'eau pense-t-elle? Difficile de savoir comment procéder...*

Il s'approcha de Coralline pour indiquer que lui aussi ne savait pas comment faire. Plus loin, il vit certains concurant réfléchir, et l'un d'eux tenter le changement en fermant les yeux. Solis détailla un peu plus Coralline qui était la seule à avoir admit dès le début ne pas savoir, ne pas avoir la moindre idée de comment s'y prendre. Mais même comme ça, Solis ignorait si Ruby allait être concilliante et leur donner la réponse sur un plateau. Il en doutait même fort. Alors il continuait de chercher malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMer 20 Mai 2009 - 12:45

Bien sûr qu'elle donnait pas la réponse directement, pour qui la prenait-il...
Et puis, c'était un exercice ô combien complexe que le fait de se transformer en eau. La plupart du temps, les gens finissaient sans vêtement, dans le meilleur des cas. Il n'était pas rare que les novices perdent un bras, leurs poils et cheveux ou des parties diverses de leur corps. Il fallait, à défaut de maîtrise, une connaissance totale de son corps et des principes physiques, que Ruby tenta de son mieux d'expliquer. Elle passa devant Corraline et demanda d'un geste de la main à ses élèves de se rapprocher et de se mettre en cercle, ce qui, en raison de leur nombre, était plus pratique pour observer et reproduire.


" Les Enchanteurs, tout comme les Maîtres Elémentaires, doivent connaître les principes physiques pour les contourner. L'exercice que vous propose est très complexe, mais pour la suite, il est essentiel. Nous verrons donc, en premier lieu, comment vous changer en eau. " Ruby marqua une pause, tendant sa main devant elle, paume en l'air. Là, la réalité se troubla et une sphère d'eau parfaite apparu. Exercice simple, de première année. Les savoirs anciennement appris sont des clefs pour les savoirs auxquels on aspire.

" C'est un exercice de troisième année, mais même en seconde année, il est assimilable rapidement. Une fois que vous avez trouver comment faire, c'est très facile, même si c'est terriblement épuisant, je ne vous le cacherai pas. Faites comme moi, invoquez une sphère, cela va servir de base pour la suite. Puis, étalez la sur la peau de votre bras, sans qu'une goutte ne tombe, où que l'eau ne dépasse de la zone que vous délimitez. Comme un gant. " Elle-même s'exécuta, revêtant ce gant de cristal, plus seyant que n'importe quelle matière. Ruby fit en sorte que, sur sa peau, la couche d'eau ne soit pas trop fine, au risque que celle-ci ne gèle en raison de la froidure de son corps.

" Ensuite, fermez les yeux et concentrez vous. Gardez à l'esprit votre bras, ou votre main, ou juste votre doigt. Chaque poil, chaque grain de beauté, le moindre plis, les noeuds et les cales. Les Ongles aussi. " Sa voix était douce, calme. Elle entrainaît la concentration, accompagnait le silence, reposante. " Visualisez un flocon qui tombe lentement, jusqu'à toucher votre gant d'eau. Trouvez le point absolu de votre concentration, c'est là que se trouve la faille, insinuez-vous en elle, et brisez la réalité, comme lorsque vous invoquez une sphère d'Eau. "

Tandis que la professeur parlait, elle faisait l'exercice qu'elle demandait. Les rayons du jour lointain, encore aux prémisses de son réveil, passèrent à travers ses doigts transparents, alors que le reste de son bras revêtait la même apparence cristalline. Au niveau du coude, on voyait son os et ses chairs, spectacle certes mordibe, mais révélateur de sa maîtrise. Mais la jeune femme ne se concentrait pas que sur cela. Une partie de son esprit s'étendait dans l'eau sur laquelle les jeunes gens se tenaient debout, pour surveiller qu'aucun ennemi ne vienne, et qu'aucun d'eux ne passa à travers. Justement, la concentration de l'un des jeunes gens se brisa, ses semelles s'enfonçant de quelques millimètres. Ruby le retint du mieux qu'elle put, le laissant poursuivre l'exercice sans remarquer son manque de contrôle de ce coté là...

Oh, voila qu'une main devenait opaque... Ils réussissaient enfin ?

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 28 Mai 2009 - 11:01

Les remous légers, sous ses pieds, lui indiquèrent que quelqu'un se déplaçait. Ses regards délaissèrent un instant Ruby – à contre cœur – jusqu'à apercevoir cet autre. Un autre assez étrange, il fallait bien le reconnaître. Coralline n'y avait guère prêté attention, indifférente à tout ce et ceux qui l'entourait mais à présent qu'il s'approchait, elle pouvait se permettre de mieux le considérer. Sa peau brunâtre lui rappelait un peu Shinreï et ce simple constat avait suffit à la mettre sur ses gardes. Son regard s'était durci, ses poings s'étaient serrés, prête, s'il avait le malheur d'avancer encore, à se jeter sur lui pour l'étrangler... Et puis, petite note lumineuse dans les Marais baignés de pénombre, ces yeux, verts et lumineux. De mémoire, la jeune Nymphe ne se souvenait pas avoir vu de si belles Émeraudes chez qui que ce fut. Pour finir, la chevelure aux couleurs d'un coucher de soleil chaleureux dénotait encore. Oui. Un autre assez étrange qu'elle laissa finalement approcher, tout idée d'assaut furieux l'ayant soudain quittée. Une seconde encore, elle le toisa, appréciant son silence. Loin. Il était bien loin de ressembler à ce fichu Elfe Noir prétentieux !

Les autres élèves n'eurent droit qu'à un total désintérêt et déjà, elle s'était tournée vers Ruby de nouveau.

Elle écouta ses mots, luttant intérieurement pour en saisir chaque phrases et leur signification. Ne pas laisser son esprit s'éloigner lui demandait plus d'effort qu'elle ne l'aurai pensé. Elle se forçait à soutenir le regard de son professeur, intimidée, cherchant à refouler chaque émotion. « Tu es en cours, concentre-toi ! ». Et comme si son subconscient comprenait enfin, elle parvînt à se raisonner doucement. Ses pensées se firent plus claires, son attention moins dévorante. Elle s'était souvenue, une fraction de seconde, sa honte lors des examens Aqua... Cette fois, elle devait réussir. Exceller même !

Elle baissa les yeux. Sa main se leva mollement, près de son corps. Créer une bulle d'eau dans sa paume, elle s'en sentait capable. Là, sous ses pieds, elle avait de quoi se servir. Était-ce voulu ? Pourquoi pas le lac, en ce cas ? Autant de questions dont elle n'attendait aucune réponse. Sur ses lèvres, un sourire satisfait venait de se dessiner. Comme un miroir frémissant, la balle était là et lui renvoyait le reflet de son visage de façon déformée. Elle laissait entrer en elle les paroles de Ruby, se berçant de ses conseils, les faisant ressurgir lorsqu'elle en avait l'utilité. Autour, rien n'existait plus. Comme enfermée dans une bulle hermétique, la jeune enfant focalisait toute son attention sur son exercice, laissant pourtant son esprit vagabonder de manière assez curieuse, bondir d'une pensée à l'autre avec la paresse d'un insecte aux ailes brûlées par la chaleur.« Assimilable rapidement en seconde année... » s'encourageait-elle, se ressassant qu'elle en était justement à sa deuxième seconde année. « Comme un gant... ». Elle s'étonna presque de la facilité qu'elle éprouvait à invoquer « son » eau, se souvenant de la lutte déraisonnable qu'elle avait pu mener lors de ses cours avec Armand Sulimo « Ce ridicule coureur de jupons... ». Nouveau sourire, moqueur cette fois. « En harmonie avec son élément... ».

Et tel un poison qui se répand dans les veines, l'eau glissa lentement, partant à l'assaut du poignet, ruisselant sans bruit jusqu'à recouvrir chaque millimètre de sa peau pâle et froide. La lune se refléta sur la surface moirée du liquide, donnant l'illusion d'une main irréelle. « Désapprendre ? ». Possible. Elle ferma les yeux, la tête ainsi penchée en avant, voûtée comme une femme écrasée par le poids d'une vie monotone. Et pourtant, elle n'est qu'une enfant et semble juste trop paresseuse pour soutenir un port plus altier. L'eau, sous ses pieds, sembla soudain gagner du terrain. En réalité, concentrée sur l'exercice, Coralline en a oublié totalement le reste de son corps et s'est enfoncée progressivement dans la vase. Elle rouvrit les yeux et respira profondément, choisissant de se laisser « couler » afin de mieux se concentrer sur l'autre exercice. De l'eau jusqu'à la taille, elle battit des paupières et recommença. La bulle d'eau tout d'abord, puis le gant. Les algues putrides lui chatouillèrent la plante des pieds, la déconcentrant un moment. La dernière fois qu'elle avait eu ce contact un peu angoissant, c'était lors de sa rencontre avec Celenya, ici même. Qu'était-elle devenue depuis ? « Puisse t-elle pourrir au fond de ce marais... »

De nouveau, la même pensée martelée « ... désapprendre. ». Concentration. Elle ressentait chaque pulsation de son cœur, injectant le sang, dans ses veines. Les articulations de ses phalanges, restées immobiles selon l'exigence de l'exercice, semblaient grincer sensiblement comme une charnière grippée. Sa chair, à l'emprise du froid, frissonnait. « Désapprendre ».

Mais était-il si facile de désapprendre qu'un corps est fait de chair et de sang ? « Concentre-toi ! » Et si elle n'y parvenait pas ? Brusquement, son cœur s'était serré. Elle trembla, inquiète, sa gorge s'était nouée... Elle ne pouvait pas échouer, elle ne voulait pas. Mais plus fort qu'elle même, comme à son habitude, ses émotions l'engloutissait. Brûlant ses paupières, la privant d'oxygène, et puis... Autour de ses hanches, l'eau avait remué au contact de l'une de ses larmes, lui coupant le souffle. Oui. Des larmes, pas uniquement de la chair et du sang... Elle avait rouvert les yeux et fixait sa main, comme prise d'étonnement. Ce n'était pas opaque, mais ce n'était plus vraiment une main non plus... Cela ressemblait à un vieux tissu imbibé d'eau, informe, flottant dans un gant liquide.
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageMar 2 Juin 2009 - 18:56

Solis avait vu se tendre Coralline lorsqu'il s'était approché d'elle, et s'il n'avait pas comprit pourquoi, il ne s'en était bien heureusement pas formalisé pour la simple et bonne raison qu'elle semblait s'être finalement détendu. Il trouva le omportement de l'Oréade curieux et il l'observa un peu plus longuement, notant une lueur étrange dans le regard azuré qu'il ne su identifié. Il préféra ne pas trop s'attarder là-dessus, préférant s'intéresser au cours de Ruby qui leur demandait à présent de se mettre en cercle pour pouvoir mieux observer et écouter les précieux conseils de la Cristaléenne. Solis avait déjà pu assister au travail d'un Enchanteur, ayant travailler pour Rork le temps de quelques heures contre une rémunération et un bon repas qui avait été fort appréciable. Il en gardait précieusement le souvenir et espérait avoir de nouveau l'occasion de pouvoir travailler avec le Nain si l'occasion s'en présentait.

La question de la suite vint à l'esprit du jeune homme, se demandant ce qu'ils allaient étudier une fois la transformation en eau maîtrisée. Mais il ne s'interrogea pas plus longtemps, préférant se concentrer sur l'instant présent et rattrapa son esprit vagabon avant qu'il ne s'égare. Il avalait les paroles de Ruby, les imprimant dans son esprit en lettre de feu - ou plutôt d'eau - et en saisissant le sens. Pour lui la fatigue n'était pas un problème, pas plus que la concentration à vrai dire, même s'il n'était pas rare que son esprit l'absorbe vers d'autres endroits n'ayant aucun rapport avec la réalité actuel. Donc en faite, si, la concentration restait un problème parfois. Heureusement il avait des bases assez solide. Il obéit à l'ordre de Ruby et créa une sphère d'eau brillante et parfaite. Il n'avait jamais eu de problème pour faire ce genre de chose et il regarda les autres, aucun d'entre eux ne semblaient échouer à l'exercice de première année. Et bien heureusement d'ailleurs.

Solis choisit de s'arrêter au niveau du coude, visualisant rapidement ce qu'il connaissait de l'anatomie pour déterminer plus ou moins une limite séparant son bras de son avant-bras. Une fois ceci fait il laissa l'eau de la sphère glisser doucement sur son bras avant de la diriger le long de celui-ci afin d'obtenir une surface à nouveau parfaitement lisse, l'eau donnant une étrange impression à son contact mais qui était fort appréciable. La voix douce et calme incita l'Elnihin à obtempérer, aussi il ferma les yeux doucement et visualisa son bras à la peau tanée par le soleil, avec ses poils dorée, éclairci par l'Astre au fil du temps.

Il resta un moment à visualiser son bras, réfléchissant à comment briser la réalité. Il fallait faire fit de toutes ses connaissances tout en les gardant à l'esprit pour ne pas oublier la réalité de son bras au risque de le perdre. Ce n'était pas particulièrement rassurant à vrai dire et il n'aimait pas trop l'idée de voir un de ses membres disparaître. Mais il savait que l'inquiétude serait ce qui le gênerait le plus dans son apprentisage de cette exercice. Non loin de lui, il sentit l'eau commencer à engloutir quelqu'un. Il aurait aimé ouvrir les yeux pour voir la personne dont il s'agissait, mais il savait que s'il le faisait il briserait sa concentration. Mais voulez-t-il vraiment essayer cette exercice? L'idée de perdre un bras le répugnait. Il hésitait affreusement, il sentit son souffle commencer à lui manquer et il s'incita au calme.

Il ne devait pas penser aux conséquences, il devait penser aux causes... Comment faire de son avant-bras de l'eau... Sérieusement, c'était une idée vraiment saugrenu... L'idée d'un inventeur farfelu trouvant comment faire ça lui tira un sourire et lui permis de regagner confiance en lui un petit peu. Il inspira un grand coup, se demandant si ses voisins étaient dans le même état que lui ou si ils réussissaient avec brio l'exercice. L'envie d'ouvrir un oeil vint insidieusement s'infiltrer dans son esprit, mais il résista.


*Oh, allez, juste un regard... Non, je ne dois pas. Mais c'est pas la mort... Chut, concentre-toi au lieu de raconter n'importe quoi!*

Le débat mental se poursuivit de courtes seconde et il réussit à regagner sa concentration avant d'exécuter enfin ce que Ruby leur avait demandé. Il imagina un flocon de neige, le plus doux de tous, se poser lentement sur l'eau qui recouvrait sa main, sur ce gant immatériel, il sentit presque l'eau frémir, et là il chercha, il chercha comment briser la réalité. Il se rappela tous les prinipes qu'on lui avait appris, et comment les contourner. L'imagination était sans doute la meilleur arme dont on pouvait disposer contre la réalité... Alors il ordonna à son bras de devenir eau, comme on ordonne à un enfant un peu trop curieux de ne pas aller voir derrière la pallissade. Et immanquablement, la curiosité l'emporta, comme l'imagination sur la réalité et elle se brisa. Il sentit le changement mais n'osa pas ouvrir les yeux. Il respira une fois, nerveux, une deuxième fois, un peu plus confiant, puis résigné il ouvrit les yeux. Automatiquement, son regard alla s'égarer ailleurs que sur son bras et il tomba sur celui de Ruby, tranqparant et limpide, à tel point que l'on voyait ses os et ses muscles. C'était assez intéressant, et curieux, il pencha son visage en direction de son propre bras sans relacher sa concentration.

Celui-ci était devenue de l'eau. Il faillit en perdre sa concentration et préféra détourner les yeux sur autre chose que son bras. Son regard trouva l'eau de Coralline. Son exercice n'était pas parfaitement réussit mais pour un premier essaie, c'était très bien. Il senti la fatigue commencer à le gagner mais maintint tout de même autant qu'il le pouvait son avant-bras d'eau consolider à celui qui avait gardé sa forme normal.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 27 Juin 2009 - 14:55

[ Si je vous demande de faire cet exercice, c'est pour que vous puissiez le faire ^^ Désolée pour ma réponse, je vois pas quoi ajouter de plus, j'ai pas trop d'inspi en ce moment u_u ]

La plupart réussissait l'exercice. Ruby s'avança vers un élève qui avait un peu de mal, ayant pour sa part repris sa forme originelle, faite de chair et de sang. Son esprit était certes toujours dirigé vers la surface de l'eau, car elle aidait celle-ci à supporter le poids des élèves qui se déconcentraient de la "lévitation" aquatique (le fait de marcher sur l'eau, si on veut), mais la professeur avait de part son expérience plus de facilité à se concentrer sur plusieurs tâches à la fois. L'élève donc. Avec douceur, elle lui prit le bras, et le leva plus haut dans la lumière, de l'autre main, elle pressa son ventre, expulsant doucement l'air de ses poumons et lui murmura doucement de nouveau ce qu'il devait faire, l'accompagnant, maintenant son intégrité par la pensée. C'était de la magie, on ne pouvait pas tout expliquer, mais on pouvait essayer de faire comprendre les choses quand même.

Il parvint à ses fins, avec un peu plus de difficulté que les autres, mais il réussit quand même. Elle lui adressa un sourire de félicitation et le laissa poursuivre seul. La Cristalléenne observa les autres. Coralline fut l'une des premières à réussir, et cela ne l'étonna pas trop : la jeune fille était d'une persévérance ! C'en était presque effrayant parfois, mais tant d'assiduité plaisait à la professeur, même si le résultat n'était que mitigé. Elle s'approcha alors d'elle et, comme pour l'autre élève, lui pris le bras et posa sa main sur son ventre. Ses yeux pétillaient, elle était fière d'eux, fière de la poignée de personne qui travaillaient pour atteindre la perfection. Plus petite que Coralline, Ruby ne put lui faire lever le bras pour le mettre dans la lumière, mais cela importait peu pour la nymphe, pensait-elle. Ce n'était pas la position qui comptait, seulement la lumière : concentrer son esprit dessus, l'ouvrir et laisser son imagination faire le reste, avec un brin de puissance et une mesure d'énergie. La cuisine élémentaire est une chose géniale.

Un tiraillement de magie attira son attention vers ailleurs, vers l'élève roux. Woo, ça s'était du progrès ! Elle tourna soudainement la tête vers lui, les sourcils froncés, puis les yeux écarquillés en remarquant ce qu'il faisait. Ses yeux descendirent vers les pieds du jeune homme : ils étaient partiellement enfoncés dans l'eau, aussi Ruby se concentra-t-elle pour le faire remonter totalement à la surface, histoire que le jeu de l'eau sur sa peau ne le déconcentre pas.


" C'est très bien, continue comme cela. " Lui dit-elle. " Essayes d'étendre la zone à tout ton bras, et poursuis autant que tu le peux ! Par contre, quand ta gorge ou tes poumons seront pris, tu ne pourras plus parler. " ajouta-t-elle, ignorante de l'handicap du garçon.

Il fallait faire très attention pour cet exercice : le plus dur n'était pas de se transformer, mais de garder son intégrité, de ne pas cascader et se dissoudre comme une flaque d'eau, de ne plus pouvoir se réintégrer pour de nouveau se faire humain. Et pour ceux qui n'y parvenait pas, c'était la mort, sauf si, comme ici, il y avait quelqu'un pour vous aider.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 30 Juin 2009 - 15:39

Spoiler:
 

Toute à son exercice, la jeune fille ne remarqua pas les mouvements de l'eau. Ruby se déplaçant, les autres échouant ou triomphant, le petit rouquin près d'elle. Comme enfermée dans sa propre bulle, elle se contentait d'une concentration paisible et méthodique et rien d'autre ne comptait plus pour elle que l'exécution parfaite de cette nouvelle maîtrise de son pouvoir... et d'elle-même. Elle demeurait stupéfaite par la consistance de sa main, à la fois fière et terriblement angoissée. Constater qu'un morceau de son corps – de soi – est en train de disparaître avait quelque chose d'assez inquiétant. C'était tout à la fois excitant et ouvrait des possibilités incroyables... mais tout de même, rudement bizarre. De fait, il lui fallu bien une bonne minute pour s'habituer à l'apparence qu'avaient prit ses doigts et au fait qu'ils étaient là, sans être là... Marcher sur l'eau était tout de même bien moins déroutant !

Elle bougea un peu la main afin de l'observer sous différentes coutures, cherchant à comprendre comment la faire disparaître totalement, à défaut de comprendre comment elle pouvait être capable d'une telle chose. Étonnant.

Sa contemplation rêveuse fut interrompue par Ruby qui revenait vers elle. Aussitôt, elle cessa de jouer et entreprit de se concentrer de nouveau, avec un peu plus d'acharnement cette fois, afin de réussir l'exercice à la perfection. Mais elle n'en eut pas le temps. Son professeur venait de lui saisir le poignet et l'obligeait doucement à lever le bras, son autre main appuyée sur son ventre. Tant et si bien que Coralline en perdit totalement le fil de son travail, et son souffle, coupé subitement. Non pas que la Cristalléenne ait fait preuve de la moindre brutalité, bien au contraire, mais ce contact inattendu la troublait plus que de raison. Elle serra les lèvres, cherchant à revenir au calme ou à ne pas laisser transparaître son émotion... sans véritable succès, il fallait bien l'admettre. Son regard se détourna en quête d'un point sur lequel fixer son attention et ainsi éviter de penser à on ne savait quoi de répréhensible... lorsqu'elle vit l'eau, autour de sa main, traversé par les rayons blafards de la lune.

Curieux.

Les yeux écarquillés, elle en oublia aussitôt sa nervosité. La lumière. La lumière devait la traverser, ou rebondir, ou elle ne savait quoi d'autre afin de rendre son corps translucide. Devait-elle réellement se changer en eau ou juste refléter différemment la lumière ? Elle l'ignorait, mais le moirage de son eau l'aidait à visualiser l'exercice plus précisément. De sa crainte à perdre une partie somme toute assez utile de son corps, elle éprouva une soudaine excitation à l'idée de réaliser un camouflage rudement efficace. Technique. Ruse. Avantage. Tout défilait dans son esprit sur les possibilités qui s'offraient à elle. Bigre, elle tenterait bien cela sur Saisei, puisqu'il était encore sous contrat ! Un calme singulier l'avait envahit et elle sourit, amusée, écartant les doigts et effleurant de ses regards anthracite chaque parcelle de peau qui s'étalait sous le gant liquide. Les doutes et l'hésitation envolés, les blocages psychologiques s'écartèrent et la main disparut totalement sous ses yeux médusés.

Euh... et pour la faire réapparaître ?
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageVen 14 Aoû 2009 - 15:47

C'était un aspect assez curieux de son pouvoir... Faire disparaître ainsi son bras, le transformer en eau, c'était assez... particulier. Il se demanda si les autres pouvaient faire de même ou bien s'ils avaient quelque chose de similaire à ce camouflage. Solis en doutait, sachant que chaque éléments avait ses propres particularité, il aurait été étonné de voir un Igni faire de même... Surtout qu'il ne fallait pas oublier qu'un corps humanoïde était généralment composé principalement par l'eau. Il était donc beaucoup plus simple de transformer son corps en eau qu'en une autre matière. C'était d'ailleurs probablement cette quantité d'eau qui permettait au jeune homme , et aux Aqua plus généralement, la réussite de cette exercice... Le fait que le corps était adapté, d'une certaine façon, à la présence d'eau en lui. Enfin, il se comprenait dans ses réflexions parfaitement insensé dans lesquelles son esprit se perdait. Il faillit en perdre sa concentration avant de se focaliser à nouveau sur son bras, essayant de ne rien oublier des consignes de Ruby.

D'ailleurs en parlant d'elle, elle lui donna les instructions suivante, lui indiquant ce qu'il devait faire. il n'aurait pas été aussi occupé par sa magie au passage, il aurait peut-être remarqué l'étrange regard de l'Ondine sur la professeur, mais il ne vit rien, trop occupé qu'il était de maintenir la forme de son bras et de réfléchir sur la suite. Ruby lui indiqua qu'il allait probablement plus pouvoir parler. Ca, ce n'était pas vraiment un soucis, il s'inquiétait plutôt de savoir comment il ferait pour respirer. Il allait devoir réfléchir là pour le coup. Il se rappela alors des exercice de respiration sous l'eau et se demanda si le système ne serait pas vraiment similaire. Plier l'eau à sa volonter, garder à l'esprit ce qu'il était, que ce soit à l'extérieur ou à l'intérieur. En fait, mine de rien, cet exercice restait extrèmement difficile dans la mesure ou si on ne se connaissait pas bien, on pouvait y perdre beaucoup. Mais il fallait réussir à faire fit de tout ça, ou simplement ne pas en avoir conscience, et faire ce que nous n'étions pas à l'origine.

A nouveau, et toujours inquiet, Solis étendit de l'eau le long de son bras, mais cette fois-ci agit légèrement différemment. Toujours parfaitement conscient de son corps, gardant les yeux ouvert, il fit remonter l'eau le long de son bras et le changeait au fur et à mesure que l'eau remontait, gardant à l'esprit l'image de son corps réelle tout en voyant devant lui celui-ci changer, devenir transparent, changeant de consistance. Il arriva alors à l'épaule, s'arrêtant et regardant une dernière fois son corps tout en faisant barage de la fatigue qui commençait à devenir plus pesante à mesure qu'il progressait dans l'exercice. Il vérifia quand même rapidement qu'il avait bien réussit à changeait tout son bras et constata que c'était plutôt bien réussit. Il inspira un grand coup avant de se décider à faire progresser l'eau. Il préféra ne pas se risquer à le faire sur son visage pour le moment, de peur d'oublier un détail par la suite. Ausi, il fit progresser l'eau sur son torser, la faisant passer sur son second bras.

Sa concentration commençait à baisser et il sentait qu'il ne pouvait pas vraiment aller plus loin. Etonnamment, il n'avait pas eu de vrai difficulté lorsqu'il avait s'agit de prendre ses poumons dans la transformation et réussissait toujours à respirer normalement. Il avait un peu oublié ses appréhensions du début, bien qu'il aurait préféré les garder pour être certain de ne pas se relâcher. Il s'était arrêté au nombrile, ce qui laissait paraître ses os, muscles et entrailles, chose relativement répugnante à vrai dire. Il respirait profondément, maintenant son état stable. Il s'arrêta et attendit, commençant à se demander avec peut-être un léger temps de retard comment il pourrait bien faire pour faire réapparaître tout ça.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageVen 28 Aoû 2009 - 13:52

[ Je vais, pour ma part, réduire la taille de mes messages pour accélérer la cadence, afin que vos persos apprennent un maximum de chose ^^ ]

Parfait. Il y avait bel et bien des éléments prometteurs dans cette école, même si Ruby n'en doutait pas, loin de là. Pour elle, parvenir à arracher deux jours à son emploi du temps, pour faire progresser ses élèves de plusieurs mois, n'était pas un mauvais troc. Elle irradiait presque de fierté, adressait à Coralline un regard emprunt d'affection, et à Solis un clin d'oeil encourageant. La relève était assurée à ce rythme... Mais, quel pouvait-être l'utilité d'un tel sort ? Son rôle était peut-être de leur expliquer, mais elle préférait les laisser apprendre seul. Elle ouvrait la voie, à eux d'emprunter la route, elle n'allait pas les prendre par la main et les forcer à croiser à chaque intersection. Pouvoir se transformer en eau était très pratique, même si terriblement dur. Premièrement, l'eau n'était jamais parfaitement pure, puisqu'une grande partie du corps était composée d'eau. Ensuite, il suffisait de briser sa concentration pour éclater en million de goutelettes et mourir de cette façon, somme toute stupide. A moins que l'éclatement ne soit contrôlé. Ainsi, franchir les océans, se déplacer sur de grandes distances, esquiver un coup... tout cela devenait "facile".

" Bien. Maintenant, revenez en arrière. Inspirez un grand coup et relâchez votre respiration lentement, faites le processus inverse, revenez à la réalité... " La professeur ne parlait pas fort, pour ne pas les déconcentrer. Elle essayait de donner à sa voix un velouté coulant qui glissait sur les esprits, qui n'éclataient pas les bulles de conscience.

Ils obtempérèrent grâce à son aide, bien qu'elle se douta que certains n'eurent pas besoin d'elle, trop heureux de reprendre une forme normale. Puis la jeune femme leur laissa quelques minutes de repos, passant entre les jeunes gens essoufflés en tendant aux uns une outre pleine d'eau, adressant des conseils à voix basse à d'autres. Entraîne-toi juste avec tes doigts le soir, ou encore, prend garde de bien bloquer ta respiration. Tiens, c'est ici que tu dois bloquer ton pouvoir et le libérer. Attention quand tu reviens en arrière, prend ton temps. Etc. Allez, zou, on recommence tous, en même temps. Et ils partirent pour une autre série d'apparition-disparition, alternant les zones du corps, la rapidité et la concentration. Vint le moment où Ruby leur soufflait dans les oreilles un air glacial pour les déconcentrer pendant qu'ils s'exercaient. Elle les avait prévenu. Ici, il n'y aurait que des gens qui excelleraient. Epuisés, certes, mais excellents. Il dut d'écouler une bonne heure et demi.

L'air devenait plus chaud et les animaux des marais s'éveillaient doucement. Un nombre important de poissons vinrent leur chatouiller le dessous des orteils. Ruby l'avait prévu, ceci ? Peut-être. Les oiseaux hurlaient dans les arbres des chants à faire fuir le plus gros des ours. Elament possédait une flore et une faune vraiment étrange, pétries de magie. Alors que ses élèves se reposaient, elle leur expliqua les vertus magiques de différentes plantes se trouvaient à portée. Il n'y avait plus de professeur de la Faune et de la Flore à Elament, ce travail incombait donc aux professeurs, elle, tout du moins, s'en acquittait le plus souvent possible. La sève de celui-ci faisait un excellent cicatrisant, l'infusion de l'écorce de cet arbre là calmait les fièvres et appaisait les digestions difficiles. Mâcher les feuilles de cette plante là redonnait une fausse énergie. Il fallait faire attention, quand même, puisque cette énergie n'était que factice.

Ruby savoura ces instants de calme, où sa voix douce ne tranchait pas le murmure de la nature mais s'ajoutait à lui pour donner naissance à une mélodie reposante, et non ennuyante. Elle dispensait son savoir avec générosité, répondant aux questions quand on les lui posait. C'est cela, que devait être Elament. Un sanctuaire, un asile, un foyer, où le calme et la connaissance allaient de paire, non une île au milieu d'un océan déchaîné. La Cristalléenne leur enseigna également à tendre l'oreille, dans les lieux qu'ils connaissaient, comme dans ceux qui leur étaient totalement inconnu : le silence n'était jamais bon signe, et les cris de certains animaux prévenaient de danger que les sens des humanoïdes ne pouvaient percevoir.

Puis ils passèrent à l'exercice suivant, d'un niveau proche de la seconde année : les geysers. Non pas les gros geysers comme ceux sortant de la terre, dans les contrées du Nord, mais ceux plus fins, semblable aux javelots, des lances d'eau pure capable de transpercer beaucoup de choses. Il fallait néanmoins la précision qui allait avec. C'était un sort offensif, et Armand aurait ricané s'il avait su que Ruby enseignait cela. Mais cette technique avait de nombreux avantages, qu'il était essentiel d'assimiler. Aussi se mit-elle en position, le corps droit, les jambes légèrement écartées, demandant à ses élèves de rester à une distance de sécurité - on ne savait jamais. Il y en avait un à l'autre bout de la clairière qui tenait du bout des doigts, à bout de bras, une feuille d'arbre. Il ne semblait pas très rassuré. La dernière fois que Ruby avait tenté d'enseigner cela, sa propre puissance l'avait eu en traître et elle avait volé quelques mètres en arrière.


" Concentrez votre magie dans l'une de vos mains. La droite si vous êtes droitiers. La gauche si ce n'est pas le cas. Pour le moment, concentrez-vous uniquement sur l'eau, non sur la glace. tendez vos muscles et relâchez votre magie et même temps que votre bras. "

Ce faisant, elle s'exécuta. Son bras droit fit un mouvement ample, lâche et gracieux, de gauche à droite, comme on assène une claque à quelqu'un qui la mérite. Sauf que de sa main s'échappa un trait d'eau, éclat fugitif, qui fusa droit vers la feuille, l'arrachant de la main de l'infortuné élève. Il y eut un "tchoc" sourd, et l'arbre derrière se fit baptiser d'un trou pas plus gros que le diamètre d'un petit doigt de femme. Il fallait avoir de bon yeux pour le voir. Etrangement, le volontaire de la feuille pâlit et revint clopin clopant vers le groupe.

" Faites la même chose, chacun sur un arbre. L'atteindre est déjà un exploit, le percer mérite une récompense que vous pourrez choisir. "

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 15 Sep 2009 - 10:47

Revenir en arrière, inspirer, revenir à la réalité. Un exercice auquel elle s'était habituée et qu'elle n'avait aucun mal à pratiquer. Ne suffisait-il pas de revenir à cette réalité pour laisser son corps couler au fond d'un lac alors qu'on marchait sur sa surface quelques secondes plus tôt ? L'enfant battit des paupières quelques secondes, comme chassant un rêve encore collé aux paupières et les doigts redevinrent doigts, la main redevînt main. Comment cela pouvait-il être aussi simple ? Soulagée de voir cette partie de son corps réapparaître, elle laissa échapper un petit soupir satisfait. Jamais elle n'aurait pensé être capable d'un tel exploit. Elle se souvenait de Shinreï – et une lueur de haine traversa son regard – qui avait usé de cette technique pour se matérialiser en neige, disparaître et réapparaître à ses côtés lorsqu'elle s'était réfugiée dans un arbre. Une technique redoutable à laquelle elle n'avait pas espéré toucher avant sa troisième année. Ce cours la fascinait !

Elle relâcha ses bras et les laissa tomber le long de son corps, petit coup de pouce au sang afin de lui permettre de mieux circuler. Elle tremblait légèrement, pas autant que ce à quoi elle se serait attendue et seulement d'un bras, celui qu'elle avait sollicité. Ses doigts remuèrent et elle savoura, tranquille, la fraîcheur de l'eau du marais. Bien sûre elle était moins propre que celle du lac, moins limpide, moins agréable à l'odorat, mais elle était plus fraîche et curieusement plus douce, grâce sans doute aux vertus de la vase qui y demeurait en éternelle suspension. Autre avantage non négligeable, les marais n'étaient pas surpeuplés d'élèves agaçants comme cela était le cas à la cité...

Bientôt, Ruby demanda à réitérer l'exercice, avec d'autres parties du corps, distillant ses précieux conseils dont Coralline ne perdait pas une miette. Ce que son professeur préconisait aux autres parvenait jusqu'à ses oreilles et elle s'abreuvait ainsi de toutes les astuces qu'elle pouvait afin de mieux exécuter le processus. Au bout de plusieurs tentatives, elle se sentit plus à l'aise avec le fait de voir une partie d'elle-même disparaître et elle parvint à changer sa main gauche en eau à une vitesse record – tout du moins à ses yeux. Plus habile, mais également plus fatiguée à mesure que le temps passait, elle se laissait en revanche déconcentrer bien d'avantage que ses camarades. En réalité, la présence seule de Ruby à moins d'un mètre d'elle suffisait à lui faire perdre ses moyens... Elle s'en voulait chaque fois cruellement, s'énervait et ne parvenait plus à retrouver suffisamment de calme pour recommencer et ainsi prouver à son professeur qu'elle en était capable... et dès que Ruby s'éloignait, la quiétude revenait et elle réussissait ce qu'elle entreprenait... Rageant !

Lors des moments de pause, l'enfant s'asseyait parfois, laissant l'eau du marais l'ensevelir jusqu'à mi poitrine et l'apaiser un peu. Elle écoutait, attentive, les recommandations de son professeur à propos de telle ou telle plante et retenait chaque information, habituée à apprendre une quantité somme toute assez impressionnante de choses à force de lecture boulimique à la bibliothèque. La cacophonie extérieure ne la dérangeait pas, car elle estimait la vie animale bien moins insupportable que celle des bipèdes d'Elament.

Jusqu'à l'exercice suivant.

Coralline se sentit soulagée par ce qu'on lui demandait : créer des geysers. Ça, elle savait faire. Elle en avait fait usage lors de son examen au lac Yuta, un examen auquel elle avait lamentablement échouée à cause de cette fichue chaleur... Elle frissonna à l'évocation d'une récompense, curieuse tout à coup de savoir ce dont il s'agissait. Et comme lors du combat contre Di lors du tournoi de l'été, elle se sentit amusée par la compétition. Elle s'était levée et positionnée face à un arbre, sûre d'elle. Le bras tendu devant elle, elle se contenta de puiser l'eau du marais déjà existante pour créer son geyser qui alla s'abattre sur l'écorce. Le jet éclaboussa, sans force. Précis... mais dénué de la moindre puissance. Satisfaite, elle s'interrompit et resta immobile, concentrée. Cette fois, elle tendit ses deux bras, mains jointes par les poignets et paumes vers l'arbre. Elle chercha, au fond d'elle-même, la force à insuffler à son eau et rappela pour cela un souvenir : Yumi, lors d'un cours avec Armand Sulimo... Ah ! Armand Sulimo seul suffisait en réalité et elle en oublia Yumi pour se concentrer sur ce satané coureur de jupons !

Les yeux injectés de haine, elle fit partir son geyser qui fila de travers, imprécis et, autant être honnête, de trajectoire tout à fait aléatoire. Elle manqua son arbre et la puissance de son attaque faillit s'abattre sur un autre élève, ce dont elle ne s'inquiéta pas outre mesure...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Ier cours : La Métamorphose élémentaire...
» Un cours de langue un peu particulier... | Fauve | /!\ pour public averti | END
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu