Partagez | .
 

 Un, deux, trois... Résistants!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageMar 1 Mar 2011 - 10:50

Revenu d'Erestrée, Solis était encore fatigué de son voyage. Le combat contre le monstre l'avait laissé épuisé au point que pour le retour, il avait fallut l'aider à avancer à travers le désert. En tout cas, ils s'en étaient tous sortis, c'était le plus important. Mais surtout, ils s'en étaient sortis avec l'artefact. C'était quasiment un miracle d'ailleurs, à se demander comment ils avaient fait ça. Mais ils avaient réussi.

Après ça, Solis avait repris contact avec un passeur, bien qu'ayant promis qu'il ne partirai pas de l'île avant un jour ou deux, le temps de bien se remettre, n'ayant pas eu de blessures l'empêchant de se déplacer. De toute façon, même si ça avait été le cas, il se serait débrouillé pour y aller. En fait, seule la fatigue l'avait vraiment forcé à rester sur place. De fait, une fois l'autorisation du guérisseur à repartir, il ne se gêna pas pour le faire. Le passeur lui donna l'heure et la date du départ, et cette fois-ci Solis fut à l'heure et prêt pour le départ. Avec lui, il pris quelques affaires dans un sac. Le voyage ne se ferait pas sur une seule journée selon comment cela se passerai. Il suffisait qu'ils rencontrent une troupe de Démons, et cela compromettait déjà leurs chances d'atteindre la Forteresse. Bref. Il prit donc dans ses affaires des habits, de la nourriture, une couverture de voyage, une cape de voyage, et sa lance. Comme ils en profitaient pour également porter des provisions aux résistants, Solis portait également un gros sac contenant diverses choses, mais vu la consistance, il devait s'agir de céréals. Ils se mirent finalement en route. Avec eux partaient d'autres Elémentalistes courageux qui ne resteraient probablement pas sur place pour après.

Le voyage ne fut pas facile, mais il se passa sans problèmes. Il devait s'agir d'un des rares convois qui se passa sans problèmes. Une fois arrivés devant les grottes de Finduilas Sùrion, un guide pris la charge du groupe et les guida à travers le dédale. Ceux qui étaient là juste pour aider à l'approvisionnement partirent, laissant à la charge des autres les différents sacs. Solis en pris un supplémentaire, et un Aera créa des coussins d'air afin de les porter. Puis tous se mirent en marche. Il restait trois personnes, sans compter le garde. Trois nouveaux Résistants pour le coup.

Une fois la guide Igni passé, ils se retrouvèrent face aux deux Aeras. Solis eut un peu de mal à s'avancer devant les vide, bien qu'il savait qu'il pouvait parfaitement se rattraper s'il le fallait. Enfin... Parfaitement. Peut-être pas. Mais il le pouvait. Il se laissa tomber. Il atterri en bas sans problème, puis ensuite grâce aux diverses instructions du second Aera, ils purent parvenir au Dôme des Chemins.

Solis observa ce lieu un long moment, étonné de trouver une si grande salle dans les souterrains des grottes, malgré ce qu'il avait entendu dire à ce sujet. Il descendit les marche le séparant du sol de la pièce et s'avança un peu, regardant les statues des Dieux et des Héros du passé. Quelqu'un vint vers les trois nouveaux venus. Il ne s'attarda pas sur des formalités et attaqua directement.


-Bien, vous êtes les trois Elémentalistes venus de l'île souhaitant rejoindre la Résistance? Parfait. Vous allez vous rendre au Bureau d'Assignation qui se trouve là-bas. On vous donnera une chambre et on vous indiquera tout le reste. Bonne chance. Ah, et concernant les provisions, nous nous en occupons, merci.

L'homme avait indiqué le bureau d'un geste de la main. Les trois nouveaux ne se quittèrent pas pour s'y rendre. Là on leur attribua une place, comme prévu, puis quelqu'un les conduisit jusqu'au chef, pour qu'il leur assigne un poste. Solis continuait d'admirer le lieu, qui était particulièrement différent de tout ce qu'il avait pu connaître jusqu'à présent. Et même ainsi, l'ambiance était... particulière.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Shin
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 757
Âge : 27
Race : Elfe noir
Magie Contrôlée : Don de l'eau

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMar 1 Mar 2011 - 20:36

Il fallait bien l'avouer, l'elfe noir en avait bien marre ces temps-ci. Entre les tensions avec la Matriarche, son rôle qui le prenait à pleins temps, la culpabilité qui le rongeait d'avoir torturé la Faux, et les demandes sans cesse de part et d'autres...Shin s'était arrêté alors en pleins milieu d'un travail, et, prit d'une frénétique envie, se dirigea vers ses quartiers, ferma la porte derrière lui en congelant carrément la porte et se laissa tomber sur son lit. Il ferma les yeux. Imagina un monde où KöH n'aurait pas ramené cette bestiole et que l'elfe noir n'en avait pas sa poupée. Imagina une relation qui ne tournait pas autours de son poste de Chef des Résistants. Une amitié saine dépourvue de toute intérêt? A peine concevable dans ce monde où tout était cause et conséquence pour le drow, donneur et receveur.

Sérieusement, fermez vos yeux! Pas maintenant, vous êtes entrain de lire, raaaaah! Il faut tout vous dire! Réver un peu avec Shin. Oui réver. Ne penser là, aucune ambition, aucun désir, juste voyagez! Au-delà des paysages souffrant de la guerre par la faute des démons. Au-delà même de la notion de continent, de personnes. Plus loin encore que la matière. Centrez-vous sur l'énergie uniquement. Notion de vibrations, notions d'éclairages, notion de vie. Là où elle passe, il y a de l'animation. Là où elle n'est point, il n'y a que désolation, perversion, mort au pire. Alors imaginez une énergie qui vous traverse, qui circule à l'intérieur de vous, qui tourbillonne sans s'arréter. Vous purge de tout les maux. Vous rend fort. Même au-delà de simplement devenir fort, vous rend immortel. Comme si vous perdez la conscience de vous-même et que vous dormez. Un rêve apparaît alors devant vous. Non, pas un cauchemar. Car vous vous sentez bien, comme porter au-dessus des airs, ne sentant plus votre poids, ni les charges qui pésent sur votre existence. Restez donc dans cet état et vous serez alors avec nous.

Il chercha l'air du fond de ses poumons et expira lentement. Puis il inspira jusqu'à s'en exploser le bide. Plusieurs fois, jusque cela devienne contance. Il posa une main sur son coeur pour l'entendre vibrer. Pour sentir qu'il était vivant, VIVANT BON SANG! Pas une pantin au service des élementalistes, pas un être prisonnier de ses propres convictions. Juste qu'il était ici bas, tranquille. Alors il s'endormit....

BOUM!!BOUM!!BOUM!!

Comme réveillé d'un long sommeil, il prit du temps pour comprendre où il était, ce qu'il était, quel était ce bruit. Dans ses souterrains, où la notion d'heures était abstraite, il ne sut combien de secondes, ou même de minutes, on eut à compter avant qu'il n'ouvra la porte de sa chambre. Il sut juste que, lentement, il prit son éveil. L'elfe noir ne s'était jamais senti aussi apaisé. Comme si il venait de ressusciter. Comme si il venait de faire peau neuf. Mais à un moment donné, il était temps de répondre au tambourinement sur le seuil de son habitat. Alors il prit une cape, se posa contre la porte, et demanda au garde ce qu'il voulait.


"Chef, il y a des nouveaux à la Forteresse!"
*Allons bon! Espérons que ce ne sont pas des petites frappes, qui ne verront jamais le front tellement on doit les former avant!*
"Leur a-t-on assigné des résidences et averti des quelques règles pour vivre dans ces souterrains?"
"Oui!"
"Très bien, faites les venir dans mon bureau!"

Derrière la dalle de bois, des pas se firent fuyant. L'elfe noir martela alors sur l'artefact qui devait lui donner de la lumière. Visiblement, cette camelote allait faire un tour chez un Aéra prochainement. Puis il ferma les yeux et posa ses mains sur ses joues. Frénétiquement, il secoua son visage pour tenter de se réveiller. Puis il enfila sa cape noir, rentra sa tête sous la capuche et dissimula ses traits derrière son masque de carnaval. Masquer son identité, montrer le minimum à ceux qui peut-être un jour auront le privilège de passer par les cachots de la Cité. Car l'identité du chef ne devait être connu que part très peu de personnes. Quel double jeu! Quel mascarade! En tant que commandant ici bas, il ne pouvait se déroger à ses règles et réagir exactement selon le protocole qu'il s'était lui-même fixé. A cette instant, si il n'avait pas instauré ce code, il aurait retiré sa cape et enlevé son masque, ce serait montré devant les petits nouveaux comme il était. Mais c'était une sorte de fatalité. Si le Père tombait, un flan de la Résistance tomberait. Et il n'était pas aussi irresponsable.

Il s'approcha du mur et poussa une porte dissimulée. Par un passage secret entre sa chambre et son bureau, il put rejoindre le lieu sans que personne ne le voit. Ce genre de cachette, quelques citadins en connaissait l'existence, très peu les utilisait fréquemment. Seulement les gardes et le Chef les connaissaient par coeur. Sauf celle-ci, réservé au patron. Arrivé à son bureau, il claqua des doigts et sous le bruit, des artefacts s'allumèrent. Il tourna à côté de sa chaise et se dressa au-dessus, prêt à acceuillir les nouvelles têtes. Sur sa table, il regarda la liste des trois noms qu'on lui avait posé.


"Que Solis Oshan avance!" s'exclama-t-il fortement au garde à la porte.

Lorsque l'elfe noir sentit le garde se pousser de l'ouverture, il tendit le bras vers la porte et les serrures de glaces grincèrent, le mécanisme d'eau fonctionna et les gonds tournérent sur eux-même. La porte s'ouvrit pour laisser entrer l'inconnu.

"Veuillez vous asseoir Monsieur Oshan! J'aimerais vous poser deux questions : Qui êtes vous? Et Pourquoi êtes-vous venu là?"

Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageSam 5 Mar 2011 - 11:52

On leur demanda d'attendre devant une porte où ils s'arrêtèrent. Le Chef ne devait pas être dans son bureau, en déduit Solis. Mais il ne dit rien, bien qu'il n'aurait pas pu de toute façon. Il fit quelques pas devant la porte, les deux autres restant plutôt calme. L'un d'eux était assis par terre et jouait avec une brindille, qu'il venait apparemment juste de faire apparaître. L'Aqua le regarda un instant jouer puis observa l'autre, qui était appuyé contre le mur, la tête rentré dans les épaules, semblant plongé dans d'immenses réflexions. Ce qui était également un peu le cas pour Solis.

Continuant de faire quelques pas devant la porte, il réfléchissait à sa décision de venir ici. Il y avait déjà réfléchit à maintes reprises bien sûr.Pourquoi rejoindre la Résistance? Pourquoi ne pas rester sur l'île où il pouvait aussi aider? Pourquoi partir en première ligne, au devant des dangers? Simplement, il voulait aider les Elémentalistes, et s'il était vrai qu'il aurait pu le faire depuis l'Île, il voulait agir. Il ne voulait pas rester là-bas, à entendre parler des Résistants qui mourraient en se battant pour eux tous. Lui aussi voulait se battre, venger la cité, la récupérer un jour. Il le voulait, et il le ferait. Il se battrait au côté des autres, deviendrait plus fort s'il le fallait, avancerait à leurs côtés, les protégerait, leur ferait confiance pour qu'ils se portent également garant de sa vie s'il le fallait.

Pourtant à l'origine, Solis était surtout un homme de lettre. Mais... Les Démons... Il les haïssait, et pour ça il les combattrait. Pour protéger et pour venger. Aussi, lorsqu'il entendit qu'on l'appelait depuis le bureau, il s'immobilisa un instant, le coeur battant, la détermination au fond des yeux. Oui, il se battrait, c'était certain.

Le garde devant la porte le fit entrer. Le jeune homme s'avança vers le bureau où derrière se trouvait le chef de la Résistance de la Forteresse. Qui il était, à quoi il ressemblait, ça, beaucoup l'ignoraient. Pourtant, ça n'empêchait pas qu'on le suive. Sa prestance devait beaucoup jouer, la confiance que lui accordait la Matriarche aussi. Ce regroupement de Résistance avait été découvert assez tard par rapport à celui s'étant formé ailleurs. Et Solis ne doutait pas que le fonctionnement devait se montrer bien différent. Mais il était là aujourd'hui, et il savait pour quoi. Alors aux questions que lui posa le Chef, il savait parfaitement quoi répondre.

Il s'assit comme lui suggéra l'homme. Dans l'air, l'eau apparut, formant des lettres que le Chef devrait facilement pouvoir voir.

-Je suis Solis Oshan, comme vous pouvez le deviner je suis muet.

Il détaillait l'homme en même temps, tandis que l'eau en suspension changeait de forme pour former de nouveaux mots. Il pouvait voir des éléments de peau montrant une peau à la couleur plutôt sombre, propre aux Elfes Noirs.

-Je suis venu là, parce que je veux me battre pour les Elémentalistes, pour la Cité, pour ceux que je veux protéger, pour ceux qui ne peuvent pas se venger. Pour tout ça, je suis ici aujourd'hui.


C'était plutôt clair comme réponse, simple même. Parfaitement logique. Fort en détermination. C'était tout ça qui poussait Solis à agir ainsi. Et avoir un muet dans les rangs pouvait également se révéler être un avantage. Ne pouvant communiquer que par écrit, s'il était pris, il ne servirait pas aux Démons, qui n'auraient sans doute pas la patience ou quoi. Et même pris, il ne révélerait rien de toute façon. Mais là n'était pas son attention, il se battrait certes, mais il ne partait pas du principe qu'il sacrifierait sa vie.

Il serait prêt à le faire s'il le fallait. Mais s'il pouvait l'éviter, alors tant mieux. A présent, il fixait le chef, attendant d'autres questions, ou alors il ne savait pas trop quoi.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Shin
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 757
Âge : 27
Race : Elfe noir
Magie Contrôlée : Don de l'eau

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMer 25 Mai 2011 - 20:05

Au cours des derniers mois, l'elfe noir en avait vu passé des recrues. Pour lui même juger des compétences et de la personnalité de ceux qui seront sous son commandement. Voir leur part d'humanité aussi, loin de la place de pions qu'ils devront jouer sur une carte, de facteurs qui traversent la forteresse telle une ombre vive et qui reparte aussitôt, ou de tueurs loin derrière les lignes adverses. Même quand ces petiots sont formés, il ne les voyait que rarement derrière sa cape pour reconnaître leurs avancées dans leurs formations. En réalité, pour tout ce qui concernait la Résistance, il était bien aveugle sans ces rapports qu'il recevait. Peut-être qu'il se berçait d'illusions et qu'il perdait peu à peu en lucidité vis à vis de l'évolution de l'organisation. Dans un jour prochain, il se promit de revenir à la surface et d'aller au front, massacrer du démon.

Mais à l'heure actuelle, il prêta l'oreille l'oeil aux écrits gelés du jeune homme qui se présenta devant lui. Il était donc muet le bougre. Néanmoins, le chef en sourit car là où la plupart des gens pourraient croire en un désavantage, l'elfe noir reconnaissait une originalité qui pouvait donner une place précise en dehors des chairs à canons. De plus, une personne qui ne parle pas, peut écouter. Donc un muet est sûrement plus attentif à ce qui l'entoure et apprend plus. Grâce à son pouvoir, il pouvait très certainement poser des questions là où ses mots ne pouvait se faire entendre. Mais certainement moins qu'un trop curieux. Ses pensées ne sortiraient donc pas à travers et il serait sûrement plus réfléchi dans ses choix de mots. Ce qui rendait tout de suite l'individu plus singulier et intéressant.

Cependant si la forme différait, ses écrits ressemblaient à tout point à ce qu'on lui répondait habituellement. Normal en même temps, qu'est-ce qu'on pouvait dire d'autres? Se battre pour ceux derrière nous, contre le sort que les démons nous réservent, protéger et rendre justice. Quoi de plus normal pour un élémentaliste parmi des milliers qui ont vécu cette année douloureuse, entouré par la souffrance et le désespoir. Lutter contre la fatalité, et participer à l'effort de résistance, un des rares moyens de riposter. A force de les entendre, avec le même fond de volonté, le processus se répétant depuis des mois, le drow n'eut point été surpris par l'elfe. C'était une réponse évidente. Cette première question avait l'avantage d'être simple et de déterminer si un candidat serait un résistant, ou ne le serait pas. Peu importe les qualités de chacun, il était tout d'abord essentiel que la motivation première était de lutter contre les démons pour les élementalistes, et non pour l'argent, le plaisir de se battre, l'envie de briller, ou autres raisons égocentriques. Non que ce soit de mauvaises raisons de vivre, mais il y avait une différence entre ceux prêt à mettre leurs vies en jeu pour défendre la cause et ceux qui pourrait être corrompu par les tentations démoniaques. Une étique essentiel au fondement de la Résistance. Qui passait avant tout.

L'elfe noir esquissa un léger sourire tandis qu'il s'assit à son tour dans son fauteuil. Il posa ses coudes sur sa table et croisa ses doigts à quelques centimètres de son visage. Derrière le masque, le chef scruta le regard de ce potentiel recruté pour y déceler sa détermination, ce qui ne le décevait pas pour pour le moment. Derrière les pupilles bleutées, il y avait de belles volontés. Mais qu'advriendront-elles après plusieurs questions plus offensives, des combats rudes et quelques expériences traumatisantes? C'était tout le travail qui était sur le point de débuter.

"Vous avez bien répondu. Une porte s'ouvre pour vous, mais il en reste encore de nombreuses à ouvrir, et il n'appartient qu'à vous de faire les pas pour être un véritable résistant. Et des choix vont s'offrir à vous, des décisions que vous ne posséderez pas totalement à moins de développer des capacités et une détermination hors du commun. Et si votre destin ne sera pas sceller dans l'heure, je vais vous poser quelques questions pour vous orienter. Si vous avez des remarques, je vous prie d'attendre la fin de ce questionnaire."

Il marqua une première pause, il en marquera une entre chacune de ses questions pour laisser le temps à ce Solis de répondre. Il prit un parchemin vierge sur le rebord de son bureau, ouvrit son encrier et plongea une plume dedans et commença à écrire, regardant ce qu'écrirait Solis tout en jetant de rapides coup d'oeil à sa feuille pour voir si il serait toujours sur les lignes.

"Avez-vous déjà tué?"
...
"Quel est selon vous votre niveau de maîtrise de votre pouvoir? Je veux une description honnête et complète, pas que ce qui pourrait vous sembler utile sur un champ de bataille, on ne soupçonne parfois pas l'utilité de certaines facultés."
....
"Avez-vous d'autres particularités que votre don et votre mutisme? Pareil que pour la question précédente."
...
"Quelle est votre histoire? Comprenez par-là que je ne veux pas avoir de détails sur votre enfance mais plutôt sur le parcours qui vous a conduit jusque ici"
....
"Quel rôle voudriez-vous jouer? Je ne parle pas de pouvoirs, mais de vouloir ici"
....
"Préféreriez-vous agir en équipe ou plutôt en solitaire?"
...
"J'en ai fini avec mes questions, rassurez-vous, avez-vous des remarques avant de poursuivre notre entretien?"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Un, deux, trois. Mickey, Donald et moi ?
» Un, deux, trois : TA GUEULE ! [PV Arth]
» un, deux, trois, toi et moi ; quatre, cinq, six, on est des sis' ! -> jane & kath.
» Un deux trois quatre cinq six sept... Québec !
» Un, deux, trois, nous irons au bois [PV Kazeigan]