Partagez | .
 

 Une larme engendre l'Océan [quête/libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageSam 7 Mar 2009 - 23:43

[Précédemment Arrow Periple un soir étoilé]

Il faisait encore nuit, comme le mercenaire ne représentait pour le moment pas un danger, il consentit à passer les portes, il n'avait guère envie de se faire poursuivre par un troupeau furieux pour entrer dedans. À quelques mètres de là, une meute de loup était prise d'éternuements.

Il se baissa donc pour entrer dans l'édifice, et ce qu'il aperçut le laissa sans voix, si Dieu avait caché l'Eden de cette façon, pas étonnant qu'on ne puisse le retrouver. Il se trouvait dans une salle immense, un amphithéâtre traversé par deux couloirs, au dessus brillait un ciel aux couleurs surnaturels, avec un mélange magnètique de violet et de orange, un rayon de lune atterissait sur une rose des vents, indiquants les différents couloirs. Ainsi le couloir où au loin se dressait deux vases où de l'eau s'écoulait se trouvait au nord, celui où on entendait de la musique et où il y avait une forte lumière était à l'est. Celui d'où émanait une douce chaleur sortait au sud et celui qui sentailt les fleurs à l'ouest.

En s'approchant de la rosace, Energa aperçut quatre creux, un dans chacun des cercles qui entouraient la roseet semblaient faits d'une autre matière, de couleur noire et granuleuse, sûrement du basalte. Energa vit que le creux du troisième cercle ressemblait à quelque chose de connue, avec sa forme arrondie laissant une traine se courbant en arc de cercle .


'Cela ressemble au yin ou au yang difficile à dire lequel, pourtant je suis sûr qu'il ressemble à quelque chose d'autre, et peut être que je l'ai sur moi.'

Il ouvrit donc sa bourse attachée à la ceinture sur le côté gauche, à l'intérieur se trouvaient des pièces d'or en assez grandes quantités, souvenirs divers de sa vie passée sur les routes, la lettre du maître était dans un sac en soie d'araignée avec son autre cadeau.

'Kuso, maintenant je sais pourquoi ça me semble familier, mais qu'est ce que le maître m'aurait laissé ici?'

Il sortit une pierre bleue de sa bourse avant de la refermer et de la réattacher à sa ceinture. La pierre qu'il avait fixé intensément pendant des heures et qu'il avait montré à des magiciens de hauts niveaux, qui était toujours aussi calme et qui permettait de l'apaiser quand les dieux s'acharnaient sur lui, celle là même brillait intensément, renvoyant sa lumière bleutée partout où c'était possible. Cette pierre il la posa, dans le trou du troisième cercle.

Cela fit sortir un levier du sol, c'était plutôt décevant, il faut dire qu'Energa s'attendait à plus imposant. Il se dirigea donc vers le levier et l'examina plus sérieusement. Celui ci ne consistait qu'en un bâton enfoncé dans une colonne bleu d'assez haute taille que le temps et le sable ne semblaient pas avoir usée, dessus était gravée quelques lettres grec et quelques mots elfiques, langues qu'Energa n'avait pas suivies.

Il saisit donc le levier et poussa, cela fit tourner le troisième cercle il s'était surélevé dans une spirale qui menait du sud à l'ouest. Energa n'était pas très intelligent, mais il pouvait comprendre une enigme basique, sa pierre était bleue, de l'eau coulait au nord, il devait y avoir un lien! Il poussa à nouveau, et la spirale s'éleva à nouveau. La pierre se trouva en face du mystère. Au loin, une intense lumière partit du cercle situé sur le mur, entre les deux vases et passa à quelques mètres au dessus de la pierre.


'Je ne comprends pas, ça aurait dû marcher! Peutêtre que j'ai mal procédé!'

Il tira donc le levier, et la lumière s'arrêta, il fit redescendre la pierre jusqu'au sud et le mécanisme se bloqua.

'Non revenir en arrière ne marche pas!'

Il poussa sans interruption jusqu'au nord, mais la lumière restait obstinément à la même hauteur. Il en eût assez et décida de pousser encore, la lumière s'arrêta et la pierre se trouvait plus haut à l'est. Il poussa encore et s'aperçut que la montée continuait après uun tour complet, d'ailleurs si il avait jeté un coup d'oeil plus attentif, il se serait rendu compte que la bande de base n'avait pas quitté le sol.

'Bon apparamment je peux encore pousser.'

Chaque fois qu'il arrivait au nord la lumière se déclenchait. Ce ne fût qu'à la cinquième fois que la lumière passa qu'il comprit le mécanisme. Il poussa donc jusqu'à ce qu la pierre soit à la hauteur du rayon et la lumière la frappa de pleins fouet.

La pierre se mit à briller intensément pendant que la bande se couvrait de marques elfiques, quand les marques atteignirent la rosace, celle-ci s'alluma et projeta une colonne de lumière qui sortit du temple et qui pût être vue partout dans Elament. À l'intérieur, les jarres augmentèrent le débit de l'eau, et les tribunes de l'amphithéâtre se déplacèrent de façon à former un pont qui s'attachait à la bande de basalte, non vue d'Energa, plus que celui-ci était au sol, la pierre bleue tomba de son receptacle sur le pont.


'Ouah ça c'était vraiment surprenant.'

Et il se dirigea vers les premières marches du pont pataugeant dans l'eau qui s'écoulait maintenant par la porte du temple.

[Voilà la quête peut commencer ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 13 Mar 2009 - 23:15

Une nuit ? Quelle belle nuit. Une nuit comme bien des personnes aiment. Une nuit sans lune. Une nuit qui enveloppe toute créature vivante dans de douce ténèbres. Le silence, que c’est beau le chant du vide.

Un faible bruissement, qu’était-ce ? Rien de bien important, juste un lapin au duvet blanc somnambule. Un sifflement, juste le vent qui passe dans les arbres. Un craquement, qu’y a-t-il de plus effrayant qu’un craquement dans une nuit à faire trembler les morts ? Heureusement, ce n’était que la plainte d’un arbre qui se meurt.

Et Odereur où était-il ? Un peut plus bas, une faible, très faible présence pouvez vous la sentir ? Non ? Faite plus attention, là vous la sentez ? Toujours pas ? Alors approchez vous du buisson, oui, juste celui qui se trouve au pied de l’arbre qui meurt. Attention aux racines qui sortent de terre. Attention à la branche qui pend, n’allez pas briser cet équilibre bien fragile.

Ecartez quelque branches et vous le trouverez qui se repose. Il avait, pour l’occasion, revêtue sa plus belle toge, celle d’un bleu nuit parsemée de quelques minuscule tache blanche qui apparaissaient comme des centaines d’étoiles. Sur le dos, Odereur regardait un ciel sans lune ni étoile. Qu’est ce qu’il était bien, seul, la tête vide, aussi vide que le ciel, de tout problème. Un transe qu’il voulait ne pas terminer.

Rien ne pouvait venir perturber son bien être. Rien ? C’est au moment où il allait tomber dans sa zone de transe profonde qu’un rayon lumineux s’éleva en direction du ciel et brisa la transe. Odereur se redressa immédiatement. Il n’avait pas l’air très content que l’on lui ai subtilisé l’instant magique pendant lequel il perdait conscience de tout ce qui l’entoure. Cela faisais près d’une semaine qu’il n’avait pas effectuer ce rituel pour deux raisons simples. Il avait rarement pu trouver de nuit suffisamment acceptable pour le faire, et il n’en avait tout simplement pas eu le temps avec les cours.

Odereur se mis quelque baffe pour s’éveiller, prit une grande inspiration et expira le plus lentement possible en se disant qu’il ne servait à rien de s’énerver. Il recommença trois fois avant de se lever. Il épousseta sa toge des quelques branchages qui étaient accrochés à sa toge et se tourna dans la direction du rayon.


*Quel est l’idiot qui viens de me faire manquer ce que j’attend depuis si longtemps ? Il va m’entendre si je le trouve.*

Sur ces pensées, Odereur fonça à pleine vitesse jusqu’au lieu d’où était partie le rayon. Faire un peu de sport lui permettrais de dépenser le ressentiment qu’il éprouvait envers la personne responsable d’avoir perturber son repos.

Apres une à deux minutes Odereur arriva devant le temple, il s’arrêta quelque instant pour comprendre qu’il se passait quelque chose de pas normal. De l’eau coulait de l’entrer du temple.


*Qu’est ce qui ce passe ici ?*

Odereur marcha d’un pas lent et assez mal assurer. L’eau qui coulait ne lui disait rien qui vaille, cela lui aurait presque oublier la raison pour laquelle il était venu. Malheureusement cela n’avait pas suffis, il s’était juste un peu calmer. Il n’allait pas tout de suite sauter la gorge de l’*********.

Odereur entra. Au loin sur le pont se trouvait un homme, ou une femme, à cette distance Odereur ne pouvait vraiment distinguer la nature de cette personne. Il s’arrêta quelque instants, qui était-il et que faisait-il ici ? Bien des questions et si peu de réponse. Odereur s’avança d’un pas rapide, les pieds dans l’eau et la toge prenant l’eau, l'air pas content du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 18 Mar 2009 - 19:52

Ce qu’elle voit dans cette nouvelle vie l’amuse assez fortement, pourtant la solitude lui manque, ici il y a toujours quelqu’un autour de soi, toujours quelqu’un qui bavarde, l’ouie sensible de la jeune femme ne la laisse plus en paix un seul instant… Et puis il fait si chaud… Beaucoup trop chaud surtout en cours… Ou alors dans les bibliothèques, qu’elle aime pourtant, mais il fait si chaud, si étouffant qu’elle ne les supporte pas longtemps…
A cet instant la jeune femme est dans un grotte qu’elle a trouver dans le repaire des aqua, la température de la grotte lui plait… Elle a seulement installer une table basse pour pouvoir poser ces livres, sinon elle dort roulée en boule sur la pierre froide, mais qu’elle importance… Pourtant la douceur de la neige lui manque tellement…
Doucement elle s’assis dans la grotte poussant un soupire, la nuit était a peine tombée, il y avait encore de nombreuse heure avant que ne se lève le soleil… C’était le meilleur moment pour sortir, en douceur elle posa l’animal qui dormait contre elle dans un petit enclos construit spécialement pour lui, pour qu’il ne sorte pas quand elle devait le laisser seule….

Une caresse avant qu’elle ne virevolte sur elle même et ne sorte de la grotte de l’école même… l’air froid de la nuit la fit sourire, comme souvent, elle n’était que courtement vêtue, une haut de cuir et une jupe de cuir, pas de soulier , pas de bijoux, juste une dague ornée de pierre précieuse, rien de plus …
La jeune femme pouvait paraître courtement vêtue et pourtant pas un instant elle ne frissonna, la nuit semblait l’appeler, qu’elle vienne se fondre dans ces bras…

La jeune femme a entendu parler d’un temple… Et elle s’est promise de le visiter…Attachant c’est cheveux tresser en une seule queue de cheval, elle laissa se dessiner un sourire.. Avant de se mettre a courir, petit point dans la nuit, elle cours silencieuse comme le brouillard qui se forme sur l’herbe du matin.. Courir sans se lasser, savourant le froid sur sa peau… Un instant s’arrêt, sa course avant de sortir de la citée sachant ce qu’elle risque, mais s’en fichant royalement… Son but, son but a cet instant est le temple.. Si petit dans la nuit pourtant elle le voit parfaitement se dessiner…

Sans aucune hésitation elle entre dans cet endroit se baissant pour ne pas prendre la porte, elle déteste se plier, c’est pas facile pour elle, jamais elle n’a vraiment été aussi souple que d’autre race, et certain mouvement la font souffrir…
Pour une fois elle eu le souffle couper, comme quand elle voyait un magnifique paysage glacé de son enfance… C’est si grand… Même ces pas silencieux semble résonner dans cette salle immense… Doucement la jeune femme se déplace, laissant son cœur la guider, marchant calmement vers le couloir nord… Pourquoi, parce qu’elle sent l’eau, l’appel du froid….

Doucement poser un pied dans la salle du dieu aqua… Et sourire, le froid qui envahis soudain la salle lui plait, comme si la salle avait voulut la mettre a l’aise…. Enfin elle se sent bien, se froid si perçant qui tueraient beaucoup de monde, elle, elle l’aime, elle s’en repais, elle se sent revivre…
Doucement s’approcher de l’autel… Elle n’a rien pour remercier Aqua, celui qui lui a donner son don…. Mais si elle a quelque chose de précieux…
Doucement elle prit dans sa main le couteau qui lui faisait mal a chaque utilisation, le fer brûlant comme le feu sur sa peau froide.. Sans aucune hésitation, elle s’entailla la paume, laissant quelque goutte de sang couler sur l’autel… Elle faisait partie d’un peuple sauvage, qui ne pensait pas que les objets avait de la valeur, seul le sang avec quelque importance.. Et ce sang elle lui offre…

Portant sa main a sa bouche, elle sursauta au bruit qui résonna dans le temple… Prenant une lanière de cuir d’une de ces tresses, elle se l’enroula autour de la main, avant de se diriger vers le bruit, silencieuse, autant que possible…


°Il n’y avait pas d’eau ici avant…. Pas quand je suis entrée.. Combien de temps suis rester prés de l’autel… Trop sûrement mais je m’y sentait a ma place°

Poser un pieds sur l’eau et marcher, oui oui marcher sur l’eau, il suffit d’un peu se concentre, son regard se porta sur un homme, non deux… Un qui arrivait et d’après son pas il ne semblait pas des plus heureux…. Celui la ne l’intéressait pas… Par contre l’odeur de l’autre l’intriguait… Comme les nymphe de l’eau, voilà ce qu’il sentait… Penchant la tête sur le coté intriguée par le pont, elle s’avança sur l’eau, sans bruit, faisant a peine bouger l’eau… Qui semblait légèrement geler a ces pieds….

« Ca vous arrive souvent de détruire la paix d’un lieu benit ? »

Sa voix avait résonnée glacial dans ces endroits paisibles, se répercutant sur les murs du temple… Alors qu’elle s’avançait princière vers le jeune homme, ces yeux bleu aussi glacial que la glace poser sur lui.. Dieu qu’elle pouvait ne pas aimer le roux couleur du feu…
Un instant son regard se posa sur l’autre homme et un sourire naquit sur l’air énerver qu’il portait sur le visage…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 22 Mar 2009 - 14:27

La nuit était plutôt sombre, calme et paisible, mais aucune envie de dormir n'atteingnait Eniphia, qui désespérait dans son lit, en écoutant le silence. Elle se sentait encore pleine d'énergie, sûrement dû au fait qu'elle imagine déjà toutes les cruautés qu'elle pourrait faire subir à cet Evanescent de malheur ! Nusirion, la petite fée l'accompagnant, dormait bien profondément dans le lit d'à côté, bien trop grand pour elle, mais qui lui parraissait si confortable. Comment a-t-elle pût trouver le sommeil ?

L'elfe soupira d'ennuis, ce n'est, après tout, pas très distrayant, de rester dans son lit à ne rien faire. Le temps parraissait si long, et elle s'assit au bord de son précieux lit bien douillé, fait avec les plus beaux nuages du dortoir des Aeras, à son plus grand bonheur. Ne sachant pas vraiment quoi faire, Eniphia se leva, doucement, sans faire de bruits, pour ne pas réveiller Nusirion, qui dormait encore à point fermé, dans le pays des rêves.

Elle se dirigea sur la pointe des pieds vers son armoire, prenant sa première robe, pour ensuite s'habiller en vitesse, espérant toujours de ne pas réveiller son amie. Toujours sur la pointe des pieds, elle ouvrit la porte de sa chambre, qui, malheureusement, grinça. Un petit bruit derrière elle la suffit pour comprendre qu'elle avait réveillée la Petite Fée. Elle tourna son regard, observant son réveil grâce à sa nyctalopie, parfois bien utile. Tandis que Nusirion se réveillait et regardait l'elfe essayant de distinguer la silouhette, cette dernière s'approcha d'elle, puis souria.

"Ca te dit, une petite balade nocturne ?"

Et, sans vraiment demander son avis, Eniphia prit doucement son amie qu'elle déposa sur son épaule, pour partir enfin de cette chambre, prenant bien soin de fermer la porte à clef.

Elles descendirent les escaliers nuageux de la tour menant aux chambres des Aeras, jusqu'à arriver au hall de l'école. Sachant très bien que celui-ci résonnait au moindre bruit, l'elfe Argentée prit son temps pour enfin arriver devant la porte de l'école, étant fière de n'avoir pas réveillé tous les élèves qui ne demandait sûrement qu'à dormir. Ouvrant doucement la porte, un petit grincement se fit de nouveau entendre, bien que celui-ci résonna comme elle le pensait, et s'enfuit vite pour ne pas se faire attraper par un des surveillants.

La nuit était vraiment sombre, bien que cela importait très peu Eniphia, qui pouvait voir comme si elle avait une lampe à pétrole en main. L'air était plutôt froid, mais bien moins que lorsque l'hiver était encore là. Le printemps était proche, et les nuits devenaient un peu plus chaude, bien que cela reste toutefois froid pour elle. Heureusement, sa robe protégeait ses bras de ce froid, bien que ce ne soit pas la même chose pour ses pieds nus, qui goûtait à la froideur du sol en pierre, car celle-ci n'avait pas eu idée de prendre des souliers, n'imaginant pas vraiment qu'elle serait sortir de cette école.

Après un très long moment à chercher la porte de la cité -oui, car n'oublions pas que son orientation est bien en dessous de 0-, Eniphia et Nusirion la trouvèrent enfin. Une fois sortit d'Elament, elles pûrent apercevoir une lumière émanant de ce qui ressemblait un bâtiment, un peu plus loin. Si les souvenirs de l'elfe sont bons, de ce côté, il y a le temple. Et, par pur curiosité, elle se dirigea donc vers le bâtiment.

A sa plus grande surprise, de l'eau coulait de l'entré, chose bien inhabituel. Encore ébahie d'apercevoir toute cette eau qui ne devait sûrement pas être une simple coïncidence, Eniphia entra dans le bâtiment, heureuse de n'avoir finalement pas emmener de quoi ne pas avoir froid aux pieds. Au loin, sur un pont, se trouvait un homme aux cheveux roux, une femme aux couleurs blanches et bleus, ainsi qu'Odereur. Odereur ?!

"Odddd' ! Youhoooou ! Y'a ta p'tite Eniphia chériii par iciiii ! Ne t'en fais pas, je ne vais pas te manger, hihi !"

Elle n'avait pas vraiment réfléchit, et avait dit ça sur le coup, avec un grand sourire sadique, et faisant de grand geste vers son "ami". Bien sûr, elle avait parfaitement précisé que c'était "elle", après tout, il ne pouvait pas très bien la voir, avec cette nuit sombre. Ah! ça peut être utile, parfois, sa nyctalopie. Non, pas parfois, c'est toujours très utile. Et d'un pas joyeux, bien que ce ne soit pas l'humeur de ses pieds qui sont trempés jusqu'aux os, Eniphia se dirigea vers Odereur, étant ravie, puisqu'elle pourrait l'embêter, surtout que celui-ci aurait bien du mal à la voir, hihi.
Revenir en haut Aller en bas
Iniloth
Nombre de messages : 96
Âge : 1528
Race : Aasimars
Poste : Percepteur
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageSam 28 Mar 2009 - 12:48

...Précédemment

C'était bien confortable de se déplacer sans avoir à entendre ce bourdonnement continuel dans sa tête, il se sentait léger, libre, en fin libre, bien qu'il ressentait toujours les ombres serrer leur étreinte glaciale sur son esprit mais c'était bien moi pénible qu'à ce qu'il avait eu droit quelques heures en arrière. Son dernier supplice fut de loin le plus pénible de tous, car il avait, pour une fois résisté, il avait défié la volonté du seigneur de l'effroi, chose qu'on paye ordinairement de sa vie, mais lui a survécu. Il se devait ce nouveau statut à un être des plus braves qu'il ait jamais rencontré, quelqu'un qui se jeta dans la gueule du loup sans vraiment y penser, il faillit même y rester et pourtant n'a point reculé ni lâché prise. Si Iniloth était à nouveau le maitre de lui même, il le lui devait. Le jeune homme avait usé de toute son énergie, jusqu'à la dernière goutte pour exécuter une exorcisation des plus pénibles, un rituel dont les plus expérimentés craindraient de continuer à son apogée. Energa avait littéralement détruit la partie d'âme du Huor dans l'armure, si efficacement qu'Iniloth ne sentit rien d'autre que la sensation d'éveil soudain, comme s'il se réveillait d'un cauchemar.

L'eau se fendit à son passage, sortant de la crevasse qu'il fora dans la roche en dessous de la cité pour y enterrer à jamais la cause de son malheur éternel. Cette fois il ne mis en place rien d'autre que des sorts contre la présence de créatures vivantes de toutes races, un seul aura le droit d'y pénétrer sans encombres, un seul. Puis contrairement à ce qu'il fit aux monts gelés du nord, il s'en détourna et partit avant qu'il ressente la tentation de retisser ce lien de malheur qui lui procure à la fois, tant de force et tant de supplice. À nouveau sur la rive, il leva des yeux las, mais plein d'espoir vers un ciel obscur et respira à plein poumon, tout avançait comme prévue, avec un peu de retardement mais que signifiait le temps pour lui le millénaire.

Un rayon lumineux entra subitement dans son champ visuel. Un vent glacial se mit à souffler. Le roi déchu haussa un sourcil admirant avec ébahissement l'extrémité de la colonne de lumière embrasser une forme mi-sphérique et s'étendre encore et encore.


*Mais ça vient du temple délabré? Que se passe-t-il donc?*

"ENERGA!!! FAUST!!!"

Comment se fait il qu'il ait mit si longtemps à le réaliser, pourtant c'est quelque part par là bas qu'il les abandonna avant de partir pour sa mission. Des veloutes de vapeur apparaissaient d'entre les troncs d'arbres puis les lambeaux se condensaient devant le aux colonnes fissurées. La forme encapuchonnée surgit du nuage dense de brouillard et se faufila en toute hâte dans l'arche du bâtiment d'où coulait une rivière d'eau.

Energa se tenait carrément debout sur ce qui semblait être un mur d'eau, trois autre jeunes gens de races différentes étaient également à l'intérieur. Iniloth ne pouvait espérer qu'ils ne l'aient pas vu. Ne comprenant rien de ce qui arrivait et craignant le pire il du demander au jeune sabreur une explication car cette magie était bien au delà des capacités du vieil Aasimar lui même, il était donc presque impossible que ce soit le jeune être sa source. Il l'appela mais ce dernier sembla ne pas l'entendre comme s'il était isolé du monde en dessous de lui ou bien qu'il prenait sont temps, murissant la réponse. Iniloth patienta un moment avant d'entreprendre ce qu'il devrait faire, cette magie n'était pas malfaisante, mais son ampleur et même sa beauté lui faisait peur.

_________________________________________________________


Le glas de la mort est le froid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 8 Avr 2009 - 22:27

La nuit était tombé sur la cité et Léoran ne trouva pas le sommeil. En effet, il repensa à son cours sur l'eau. Il n'avait pas encore réussi à créer parfaitement de l'eau. En fait... juste une goutte. Mais Léoran savait qu'il réussirait un jour où l'autre.
Ne sachant pas quoi faire de sa nuit, surtout pas dormir, il entreprit de marcher et de réfléchir à la façon de créer l'eau.


*Alors la dernière fois, j'ai réussi à produire une goutte. Je dois me concentrer sur mon pouvoir et rien d'autre.*

Il s'arrêta un moment, forma une sorte de sphère avec sa main et essaya de créer de l'eau.
Après quelques secondes de concentration, Léoran réussi à former la fameuse goutte d'eau. Il essaya alors d'augmenter la quantité d'eau.
Soudain, une puissante lumière jaillit de nulle part et Léoran perdit sa concentration et toute l'eau qu'il avait créé gicla sur son visage.


"Mais je ne vais jamais y arriver si à chaque fois on me perturbe !!!"

Curieux, Léoran décida de suivre cette lumière.
Il arriva alors devant une édifice.


* On dirait un temple mais je n'en suis pas certain.*

Il examina l'entrée et aperçu de l'eau couler.Pensant que ceci était surement anormale, Léoran entra. Il vit alors quatre personnes dont une familière : Isisnir la nymphe avec qui il eu son premier cours. Il y avait aussi 3 autres personnes : une fille avec quelque chose sur l'épaule; un autre avec un kimono et un sabre; un autre avec une toge et une dague; la personne ne ressemblait pas vraiment à un humain, Léoran ne savait pas comment décrire.
Curieux de savoir pourquoi il y avait autant d'eau sur le sol, Léoran demanda :


"Bonsoir, y a-t-il un problème? Pourquoi y a-t-il autant d'eau par terre?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 12 Avr 2009 - 19:50

Le destin est une chose incomprehensible, incoercible et inexplicable. On a tendance à penser qu'il existe ou que cela n'est qu'inventions et fariboles pour les faibles d'esprit qui se retrouveront gros jean sur la fin. Ce que l'on sait du destin, c'est que c'est une route crée par un ensemble d'autre route et que la modification subtile d'un trajet peut entraîner des repercutions titanesques, un peu comme ce temple aux proportions démesurées, le détruire ne changerait pas l'environnement autour mais les ravages à l'intérieur s'étendraient facilement jusqu'à l'anihilation d'un fief. Ce temple avait en effet la propriété magique de sembler insignifiant à l'exterieur alors qu'il était de proportions cyclopéenne, chose qu'Energa avait pu constater avant de l'inonder à loisir.

Pateaugeant dans un torrent clair provoqué par une action antérieure, Energa arrivait en vue de la première marche du pont nouvellement créé. l'eau avit eu deux effets pour le moins interessant sur le voyageur, d'abord sa fatigue avait été rincée par la froideur de l'eau, si bien qu'il ne se sentait plus le besoin d'être désagréable, ensuite, caratéristique héréditaire, des nageoires couleurs chair accrochées à ses mollets ondulaient gracieusement au gré des courants. Le petit dragon aux couleurs du soir s'était recroquevillé d'avanrtage dans la capuche de sa cape très motivé à ne pas entrer en contact avec cet élément maudit qu'était l'eau. Il montait tranquillement les marches des escaliers formées par les sièges et venait d'arriver au pont, ses sens étaient tendus aux maximum, en habitué aux pièges qu'il était.

Aussi pût-il entendre le premier arrivant, il était en colère à sa démarche et à sa respiration, mais son intention de tuer ne s'était pas manifesté, aussi Energa haussa les épaules et se rendit jusqu'à la pierre bleue qu'il rangea soigneusement dans sa bours pour deux raisons, la première étant que cette pierre représentait son héritage, et la seconde que qu'une clé perdue dans un temple était vraiment difficile à retrouver.

En face de lui se trouvait une mosaïque montrant un être gêant convulsé dans les affres de la tristesse, devant un paysage de ruines et de corps avec un effet baroque d'ombres et de lumières faisant ressortir une impression de désarroi et de faiblesse. Le géant était un androgyne composé d'eau et aux cheveux assez longs. Ce qui empêchait de le voir d'en bas, était que celui-ci se trouvait dans une grotte dissimulée par un bas relief et donnant l'impression d'appartenir à un trompe l'oeil.

Une deuxième personne était arrivée curieusement celle-ci navait pas fait de bruit en traversant l'eau, mais la descente de la temperature avait inquiété Energa, craignant un autre piège, et il l'avait ressentie, cette fureur que seule possèdent les femmes et qui fait que les dieux penchent en leur faveur. Avec Camille, il avait appris qu'il ne servait à rien de se cacher ou de lutter contre, il fallait attendre et subir la punition,d'ailleurs même les techniques de resistances de la Terre ne servaient à rien contre la tempête qui s'abattait.


'Je suis mort, je suis mort, je suis mort....'

La créature était maintenant à deux pas de lui, son aura glaciale l'enveloppait comme un cercueil. Elle se pencha près de lui, et son coeur s'arrêta de battre, pendant un moment qui dura une éternité à ses yeux.

Citation :
« Ca vous arrive souvent de détruire la paix d’un lieu benit ? »

Il avait mal entendu, elle n'avait pas dû dire ça, elle avait sûrement dû lui dire prépare-toi à mourir au quelque chose dans le même genre, après tout, c'est ce que Camille avait toujours fait. Pourtant, il ne se retrouvait pas encore dans l'Orbite Terrestre Basse, ni dans un des murs du temple, ni même inconscient, en plus, elle venait de se détourner de lui. La question finit par arriver à son cerveau et fut analysée avec le plus grand soin, se tournant vers elle avec une grâce innée et posant ses yeux dans ceux de la Femme, il donna la réponse que l'alliance de ses neurones avait préparée en penchant légèrement la tête et en ouvrant ses yeux encore plus grand.

"Hein ?"

Bien sûr il ne la vit que de dos, mais il pût remarquer quelques éléments, d'abord elle était grande, ensuite, elle avait des cheveux bleues, et enfin elle ne possédait preseque pas de vêtement. Elle était tournée vers un homme plus grand encore portant une toge d'un bleu foncé recouverte de petits points blancs. Il était possible de voir à son vêtement que son corps avait aussi était soumis à de rudes épreuves et Energa se mit à détester à nouveau que peu importe les exercices qu'il ferait, ses muscles ne se développeront simplement pas.

Il y avait d'autres bruit d'éclaboussures, mais les pas étaient plus sûrs, la créature devait donc y voir au moins aussi bien que de jour. Il y avait aussi une autre présence avec elle, mais il était difficile de savoir si la présence appartenait à ce plan. Il ne pouvait pas quitter les deux des yeux, mais ses autres sens parcouraient littéralement la pièce. L'eau lui servait à determiner où se trouvaient les différentes persones, au bruit qu'elle faisait.
Il avait tendu son sens du toucher pour sentir les vibrations des pas.
Son odorat développé pour avoir vécu avec les hybrides lui indiquait les signatures de ceux qui entrait, par exemple, la grande femme avait l'odeur de la neige et des flers alpines, ainsi qu'une odeur de pin. Tendu mais semblant relaxé, il écouta la jeune elfe qui venait à eux.


Citation :
"Odddd' ! Youhoooou ! Y'a ta p'tite Eniphia chériii par iciiii ! Ne t'en fais pas, je ne vais pas te manger, hihi !"

Elle venait d'entrer dans la catégorie pas un danger pour le moment. Par contre la présence était toujours là, mais il venait de localiser la source, elle se trouvait sur son épaule et dégageait de la curiosité.

'Bon sur quatre y en aura au moins deux qui ne me lyncheront pas...'

Il y avait à nouveau des bruits d'éclaboussures mais précipités, et une présence familière ainsi qu'une odeur de myrrhe et d'encens avec un brin de souffre et de fer. L'image de l'être blessé ainsi que du démon qu'il avait dû affronter plus tôt réapparurent à son esprit.

'ça devient serieux! Non quelque chose a changé, je sens encore le Huor, mais c'est plus disparate et beaucoup plus faible. Dans le doute, je ne vais pas l'attaquer maintenant.'

Une nouvelle personne venait d'arriver, il y avait une odeur de sable sur lui ainsi que de dattes, laissant l'imagination flâner au gré des parfums. Bien sûr tout ce temps, Energa n'avait pas quitté des yeux les deux agacés,il y avait donc Odd, vu comment un léger tréssaillement l'avait parcouru quand Eniphia avait parlé, et la femme glaciale qui avait finie par se retourner vers lui et dont les yeux méprisant avaient détaillé son corps, avec un instant de surprise sur son visage, avant de se poser, plus méprisant encore, dans la forêt de ses yeux qui s'était embrasée du feu de son âme comme à chaque fois qu'il se battait et le bleu glacial affrontait maintenant depuis plusieurs minutes le vert enflammé.


Citation :
"Bonsoir, y a-t-il un problème? Pourquoi y a-t-il autant d'eau par terre?"

Il venait lui aussi de monter sur le pont, avec Iniloth et l'Elfe Eniphia ainsi que la petite chose qui assistait aux combats des regards.

'Pourquoi il demande ça? Ah oui, il ne sait pas ce qu'il se passe, et maintenant que j'y pense, il est possible que la fille bleue ne sache pas ce qu'il s'est passé, donc...'

Il ferma les yeux, laissant la victoire à la créature qui s'en détourna et les rouvrit à nouveau, du guerrier aux cheveux de feu, il n y avait plus trace à la place se tenait une créature fragile et délicate que le moindre coup de vent pouvait briser. Cette transformation n'apparaissait que parce que son esprit combattif faisait oublier son corps. Alors quand celui-ci disparaissait il ne restait plus que ce qui était caché.

"Un mécanisme, c'est un mécanisme que je viens d'activer et qui mène à une étrange mosaïque, mais j'ai l'impression que ça cache autre chose."

Bien sûr, il aurait pû ne rien dire, car quand son envie de se battre avait disparu, la représentation baroque se trouvait juste derrière lui. D'ailleurs en se tournant,il pût apercevoir une sorte de creux dans une des larmes de la créature géante, celle qui touchait la Terre, sortant la pierre bleue, il la posa dans le trou, celle-ci se mit à briller et le mur s'ouvrit sur un escalier qui descendait dans l'obscurité la plus complète, sur les côtés il y avait deux rampes avec une odeur étrange, mélange d'huile et de pétrole.

Le dragon choisit ce moment pour sentir et goûter la substance , ne la trouvant pas à son goût, il lança une étincelle dessus et les flammes parcourirent une des rampes.


'Comme au temple de salomon, que de souvenirs...'

Il posa le dragon devant la deuxième rampe et celui-ci souffla timidement cette fois, surpris par la première fois, la même chose se passa et le reptile sauta se réfugier dans la capuche accueillante.

"Je suppose que cet endroit est dangereux, à vous de voir si vous venez ou pas."

Il venait de ramasser sa pierre et commença sa longue descente vers sa destinée.

Spoiler:
 


Dernière édition par Kaze Energa le Sam 18 Avr 2009 - 15:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 14 Avr 2009 - 6:22

Léoran sentait comme une sorte d'oppression autour de lui. Comme si une force le poussait vers l'extérieur. Il sentait que toutes ces personnes était potentiellement plus fort que lui. Il pourrait très bien repartir et les laisser ici. Mais un sentiment de curiosité l'envahissait.

*Un mécanisme? Ce genre de temple renfermerait alors des secrets?*

Ce que dit l'homme au sabre confirma ce sentiment de curiosité. Pour Léoran, ce temple renfermait surement quelque chose et il ne voulait pas passer à coté.

*Il dit que ça pourait être dangereux? Justement, une bonne mise en situation peut nous permettre de nous améliorer.*

Il regarda les autres et constatant que personne ne répondait, Léoran prit les devant.

« Je vous accompagnerais. Je sais que je ne suis pas encore assez fort, mais cela me permettra peut être de mieux contrôlé mon don. »

Léoran s'avança alors vers l'homme. Il faut bien avouer que Léoran avait un peu peur de ce que pouvait renfermer le temple. Il avait peur aussi de la trahison des autres personnages. Peut être se faisait-il du soucis pour rien après tout.
En arrivant devant les escaliers, se retourna et dit :


« Faisons équipe ? S'il nous arrivait de trouver un trésor, on se partagera la trouvaille. «


Après un petit instant de silence.

« Qui veut venir ? »


Dernière édition par Leoran le Mar 14 Avr 2009 - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Di
avatar
Nombre de messages : 917
Race : Hybride Chacal
Poste : Ex Chasseur de Primes
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageMar 14 Avr 2009 - 10:02

Di a écrit:
Attention, il est préférable d'utiliser les balises "citation" et "spoiler" pour du HRP. Cette règle avait été annoncé pendant un temps assez (trop) court. Merci.

_________________________________________________________

J'irais au Paradis _ Jouant au suicide _ J'irais en Enfer
http://ziokoh.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Iniloth
Nombre de messages : 96
Âge : 1528
Race : Aasimars
Poste : Percepteur
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageDim 10 Mai 2009 - 0:11

La tension fut un moment à son paraoxysme. Les deux êtres de l'eau continuaient de se fixer mutuellement. Energa fit en sorte d'expliquer ses intentions.

*Il a activé un mécanisme? Ce lieu cache donc plus de secrets qu'il ne parait!*

Tout cela n'avait rien d'un bon présage.Si quelqu'un s'était fait tant de mal pour enfouir quelque chose ici bas, mieux vaut l'y laisser. La curiosité peut être fatale. Iniloth l'avait payé de sa chaire pendant cinq siècles de son existence.

*Je devrais l'en empêcher, la magie en ce temple est bien plus grande que tout ce que ces jeunes gens auraient vu*

Il s'approcha un peu plus du jeune sabreur qui lui lança un regard sceptique. La présence du Huor ce faisait toujours sentir. Le lien était trop puissant et la possession dura trop longtemps pour que les effets s'éstompent assez rapidement. Iniloth s'arrêta net. Rien de ce qu'il dirait ne pourrait convaincre Energa, pour l'instant.

*La dette doit être repayée*

"Jeune guerrier, grace à toi j'ai repris le contrôle sur ce qui reste de mon corps"

Il croisa son regard, des bras recouverts de cloques vinrent se croiser devant son torse.

"J'ai une dette envers toi et Iniloth fils d'Orothil se doit de la repayer. Et bien que je trouve ton enthousiasme trop désinvolte et irréfléchit, je me dois de t'accompagner. Ce lieu est bien plus mystèrieux que nous le pensons et cache à mon avis trop de secrets. Je te demanderais de mûrir ta décision avant de la prendre. Car si nous encontrons mauvaise fortune là où tu nous emmene..."

Une aura bleuâtre ronfla dans le scillage de l'Aasimar défiguré.

"Je repayerais ma dette de ma vie s'il le faut."

Citation :
"Je suppose que cet endroit est dangereux, à vous de voir si vous venez ou pas."

"Si ceci est ta décision. Je la respecterai"

Sans un regard en arrière, il suivit le jeune sabreur le long du couloir, son ombre dansait sur les parois humides, un frisson parcourut son dos.

*Trop de magie là dedans!!*

_________________________________________________________


Le glas de la mort est le froid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 10 Mai 2009 - 20:47

*Une petite balade nocturne ? Tu parles ! J'suis morte de fatigue moi...*

Quelle idée, de réveiller Nusirion en plein milieu de la nuit pour aller faire un tour en ville, alors qu'il fait un froid de voleur ? C'est complétement stupide, et en plus, il faut qu'une drôle de lumière apparraisse comme ça, soudainement, au loin, et qui intrigue cette elfe un peu trop curieuse. La curiosité est un bien vilain défaut, mais de toute façon, si elle pouvait dire quoi que ce soit, elle lui aurait répondut un "Mais voyons, c'est pour un article de l'Atia, c'est tout!". Quelle belle petite excuse.

Il faut bien sûr qu'elle fourre son nez partout, tout en emmenant la Petite fée contre son grè. Celle-ci aurait préféré rester dans son lit bien chaud, à dormir... au lieu de ça, elle doit rester percher sur son épaule et ne pas tomber, alors que la fatigue la prend ainsi que le froid très peu agréable. Et tout ça, pour trouver ce fichu temple inondé... Même si c'est étrange, la magie en ces lieux reigne, que pouvaient-elle bien faire, elles qui sont de simples petites débutantes en Aera ?

A l'intérieur, il y avait déjà 3 personnes. Sûrement attirés par cette fameuse lumière et cette eau... Tous aussi curieux que l'elfe Argenté, hein ? Quelle misère... C'est si lugubre, dire que cette fichu elfe sait voir dans le noir et pas elle ! Nusirion n'aurait jamais pû deviner que c'était ce fameux trouillard d'Odereur qui était devant eux. Trouillard et curieux, ça ne va pas du tout ensemble. Que pouvait-il bien faire ici ?

Deux autres personnes arrivèrent aussi. Ah, Elament est peuplée de beaucoup de curieux, dis donc. Nusirion ne demande qu'un bon lit bien chaud où elle pourrait dormir, elle... Mais elle doit assister Mademoiselle Përri pour ses idioties. Le premier fut quelqu'un de grand, elle n'aurait jamais pû vous dire si c'était un homme ou une femme. Il faisait bien trop noir, et en plus de cela il ne portait pas des habits courts... Le deuxième, c'était un petit garçon. Aussitôt arrivé, qu'il demanda ce qui sa passait. Mais comment pouvaient-ils le savoir, bon sang ? Ce temple est vieux d'on ne sait combien d'années ! Enfin, sûrement.

Une des trois personnes qui étaient déjà présentes prit la parole, affirmant que tout ce bataclan n'était autre qu'un mécanisme. Un...mécanisme ? On ne pouvait pas très bien voir, mais vu la grandeur de la salle, ce ne doit pas être un tout petit mécanisme de rien du tout... En fait, ça en devenait interressant. Enfin, c'est surtout que ce petit "ça cache quelque chose" est interressant. Faire des découvertes sur l'histoire des anciens de la Cité, c'est si excitant !

Par contre, un trésor, ça l'est moins. Et puis, c'est un peu trop typique, un vieux trésor. Surtout que si ça cache un trésor, l'ouverture ne devrait pas être aussi facile à trouver. Après tout, ces stupides "géants" ne sont que des brutes sans cervelle, pour Nusirion. Et puis, cette enfant fait bien trop penser au petit gosse exemplaire de la famille, polie, gentil, courageux, tout ça. Ce genre de personnes qu'hait la Petite fée, un peu comme cette stupide Eniphia. Sauf qu'elle n'est ni polie, ni gentille, ni courageuse...

Ensuite, ce fut le tour du grand bonhomme avec des habits pas-courts qui prit la parole. Cette fois, Nusirion n'y comprit absolument rien. Son regard se porta sur son "ennemis juré n°1 : Eniphia", qui n'avait prêté aucune attention au petit et ni à ce bonhomme qui avait une voix d'homme. En tout cas, quelque chose avait dû se passer avant tout ça entre ce mystérieux homme, et le grand qui lui avait empêcher de dormir dans son bon lit. De toute façon, ça ne les regardait absolument pas, ce qu'il s'était passé entre eux...

Dans tous les cas, Eniphia voudra certainement partir à l'aventure avec eux, et Nusirion devra la suivre contre son gré...

*Ca change pas, tsss.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 14 Mai 2009 - 13:06

Les ténèbres, depuis la nuit des temps, l'Homme les craignait, s'inventait des moyens de lutte et toutes sortes de créatures surnaturelles. Une explication scientifique est que les grand singes se faisaient dévorer par des prédateurs nocturnes. Mourir sans savoir d'où vient le coup à quelque chose d'horrible, d'effrayant, comme une fatalité telle que le destin. Quoi qu'il en soit, cette peur nous forceà apparaitre tel que nous sommes, l'apparence devenant superflu face à un sentiment aussi violent. Energa sentait cette créature qui rampait dans son estomac ainsi qu'un froid lançinant en lui, il pouvait sentir quelque chose d'hostile dans ce temple, au bout des marches, mais celles-ci semblaient descendre à l'infini, s'arrêtaient-elles un jour? En les descendant il se demandait si il e descendrait pas au plus profond de son être, ces marches étaient-elles réelles, tout cela n'était-il qu'un rêve?

'Drôle de façon de penser, ça ne te ressemble pas! Je suppose que ce doit être l'air d'ici, il y a quelque chose que je n'aime pas!'

Bien sûr il avait entendu les exhortations de leur "chef d'equipe", il se demandait si il n'avait jamais combattu. Parce qu'il ne ressemblait en rien à ceux qui avaient donné la mort. Chez ceux là, il y a toujours ce souvenir que la vie n'est pas un jeu, que quand tu tues quelqu'un, il ne va pas revenir pour souper avec toi, lavie est dure et après on meurt, c'est tout, à nous de chérir les moments heureux qu'on a eu. Celui-la , il devrait le garder à l'oeil, connaissant sa chance, ils risqueraient fort d'avoir à combattre.

Dans leur groupe, il y avait quatre personnes capables de se defendre à vue d'oeil, et trois qui devraient faire leurs preuves, après tout, si ils ne semblaient pas fort physiquement, peut être avaient ils une magie capable de les protéger, lui même semblait frêle et il avait affronté des créatures qui n'apparaissen pas dans les pires cauchemards.

Il était reconnaissant au garçon du desert et à Iniloth de s'être joint à lui, il ne savait pas combien de temps cela durerait mais il avait appris à apprécier ces moments.

Au fur et à mesure, chacune des personnes présentes s'engouffra dans ces escaliers, et tout le monde partit plus ou moins gaiement dans les entrailles de la Terre.

Le discours d'Iniloth avait aussi fait son chemin, et bien qu'honoré du rôle que lui accordait Iniloth dans son sauvetage, il trouvait triste qu'Iniloth ne voyait en lui qu'une dette à payer. Et pis il n'avait pas tort, il savait qu'il les emmenait vers une mort certaine, c'était toujours comme ça avec lui, seulement, si ils étaient là, c'est que les dieux avaient choisi qu'ils y soient et que chacun aurait son utilité, et puis, Energa mourrait plutôt que laisser un d'entre eux se faire blesser.



"Iniloth, ce que tu me dis m'honore, mais je ne veux obliger personne, et je pense aussi que cet endroit est dangereux, mais t'expliquer pourquoi je continue prendrait trop longtemps, et puis ces escaliers ne sont pas le lieu idéal. Quoi qu'il en soit, en ce qui me concerne, tu n'as pas de dette envers moi, je t'ai aidé quand tu en avais besoin et n'attendais rien en retour, mais si tu veux tant me rembourser, accorde moi juste ton amitié."

Tendant la main et lui souriant chaleureusement:

"Appelle moi juste Energa."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Iniloth
Nombre de messages : 96
Âge : 1528
Race : Aasimars
Poste : Percepteur
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageSam 13 Juin 2009 - 23:08

Pendant toute son existence il fuyait. Depuis que le mal s'en est pris à son clan, il se défile. Qu'est ce que c'est que donc la peur. Est ce avoir peur pour sa propre vie, si simple et insignifiante qu'elle soit ou même si importante qu'elle est.

Que vaut cette vie?

Jusqu'à quand fuirait-il l'ombre de chaque menace sous prétexte de chercher le moyen de battre Son ennemi. Jusqu'à quand va t il se défiler lorsqu'on a besoin de lui, se convainquant qu'il a un but plus important à jouer. Une mission à accomplir.

Qu'est ce donc cette mission?

Vaudrait elle la peine d'être accomplie si toutes les personnes en la mémoire des quels il voudrait la réussir ne sont plus là... La soif de vengeance est un poison mortel, long mais efficace. Pire encore que cette sorcellerie des anciens temps qui agonise son corps et son âme, le rapprochant chaque jour un peu plus de sa tombe. Serait ce la fin qu'il convoite? Serait ce une fin digne d'un roi fils de roi et guerrier fils de guerrier.

Est ce pour cette fin qu'il se préserve?

La main du jeune sabreur lui était tendue. Lui, qui apparemment avait une quête à achever lui même n'a pas hésité un instant pour venir à son secours face à l'une des plus anciennes, plus terribles créatures de l'ombre.


Citation :
accorde moi juste ton amitié

Les iris du roi déchu se dilatèrent. Agé de plus de quinze siècles, il s'est fait enseigner une leçon de courage et de volonté par un jeune homme donc la vie ne serait qu'un instant comparée à la sienne. Cette vivacité, cette détermination, cette sympathie qu'il éprouve à son égard sans rien demander en échange. Iniloth pourrait se défiler encore là et maintenant sans remords. Il l'avait libéré de sa dette. Il ne voulait en aucune manière le forcer à quoi que se soit.

L'Aasimar défiguré sourit tant bien que mal et tendit sa main.

''Tu me rappelle mon frère dans nos jeunes années. Grace à toi je me suis rappelé de valeurs bien plus importantes que celle à laquelles je tenais jusqu'à maintenant''

Il serra la main amicale.

''Tu es épatant Energa le sabreur''

Les ombres devenaient de plus en plus denses tout autour d'eux, à mesure qu’ils s’enfonçaient dans les entrailles de la bête. Etrangement Iniloth devint insensible aux pulsations de ses tampants, oppressé par l'excès de magie dans les lieux. Les paroles et l'attitude d'Energa avaient ravivé un brasier qui s'est depuis longtemps éteint au fond de lui.

_________________________________________________________


Le glas de la mort est le froid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 20 Juin 2009 - 14:07

Spoiler:
 

Du monde, il y avait vraiment trop de monde ici, qu'est ce qu'Odereur pouvait faire sans que quelqu'un le remarque et puisse le raconter? Odereur avait bizarrement le chic pour s'attirer toute sorte d'ennuis et de problème, le plus souvent pour pas grand chose.

La colère qu'il ressentait envers la personne qui se trouvait à l'origine avait presque laisser la place à un malaise depuis que la voie d'une petite elfe s'était élevée dans son dos.
Ne pas avoir honte, elle ne devrai pas raconter de chose trop embarrassante sur lui. L'oublier était difficile, mais l'ignorer devrai faire l'affaire.

Odereur pouvait très bien repartir comme son instinct le lui demandait mais maintenant qu'ELLE était là il n'était pas question de fuir cela aurait été lui montrer qu'il était un peureux, ce qu'il n'est pas. Peut-être oublierait-elle la petite mésaventure qu'il y avait eu dans les dortoir, peut-être pas, mais fuir été lui donner raisons.

Alors que tout le monde regardait les escaliers avec attention, l'un des membres présent, un humanoïde d'une vingtaine d'année proposa de partir à la découverte de ce qui ce trouvait en bas.
Pourquoi pas? Mais Odereur ne voulait pas, pour quel raisons?
Lui même ne le savait pas, mais alors que tout le monde s'engagea dans ses sombres escaliers, Odereur comprit que s'il n'y allait pas il allait rester seul en haut et qu'il allait passer pour un froussard.


*Si seulement ELLE elle n'était pas là, ce serai mieux. Mais bon, je vais faire avec.*

Odereur vérifia s'il avait bien son matériel sur lui, quelque chose lui disait qu'il allait bientôt en avoir besoin.
C'est dingue ce que l'on peut cacher sous ce vêtement très amples. Qu'avait-il de caché sous sa toge? Peut de personne le savent, et moins le savent mieux c'est pour lui.


*Bon j'ai tout se dont j'ai besoin, j'espère que mon intuition me trompe et qu'on auras pas de problème.*

Alors que tout le monde s'était engager dans l'escalier, Odereur activa ses protection de vent, histoire d'être prêt a toute les éventualité. Un vent froid et humide l'enveloppa et lui cola à la peau jusqu'à atteindre une épaisseur de quelque millimètre et d'être invisible à l'œil nue.
Après s'être assurer qu'elle était complètement active, Odereur dévala les marches qui le séparait des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 25 Juin 2009 - 22:55

Spoiler:
 

Les gens ont souvent tendance à se réunir, aussi bien les humains que les créatures magiques et puis, les dieux n'étaient-ils pas quatre ? Même les créatures les plus vicieuses et maléfiques vivent en groupe. Etait-ce pour partager un point de vue dans des discussions badines ou se contredire, pour faire passer un moment particulièrement ennuyeux, pour garder un de ces moments si precieux en mémoire, ou encore lutter contre l'adversité. Quoi qu'il en soit, il existait un pouvoir grégaire, une sorte de message qui circulait sans les mots et qui signifiaient 'tu n'es pas seul dans ce monde' ce n'était peut être pas grand chose, mais cela pesait son poids face aux deuils ou encore face aux escaliers sombres d'un temple aux dieux obscurs renfermant de noirs secrets en pleine nuit.

Seul, Energa aurait tout de même affronté cette épreuve, fidèle à son credo qui l'avait mis plus de fois qu'il ne le voulait en danger et qui l'avait au moins tout autant sauvé et le faisait approcher à chaque pas de son sombre dessein à savoir 'ne pense pas et fais le'. Mais il préferait et de loin se lier d'amitié avec un roi venus des âges obscurs anciennement possédé par un démon majeur des ténèbres. Ce qu'il était d'ailleurs en train de faire environné d'une assez étrange compagnie.


Citation :
''Tu es épatant Energa le sabreur''
Epatant, lui, ce qui était "épatant" comme l'autre le disait, c'était ces paysages sculptés avec tant de précision par les éléments au fur et à mesure des siècles, c'était ces gens qui trouvaient une place dans un groupe, un lieu et s'y installaient pour plusieurs vies, c'était ces êtres capables d'influer les forces de la nature sans même y penser, c'était ce monde qui l'entourait et qui alliait ses richesses et ses pauvretés, ses différentes beautés et horreurs, le fait enfin qu'il avait pu les admirer et être encore présent. Enfin on pouvait supposer que le fait de survivre à toutes les épreuves qu'il avait traversées était en soi un fait admirable. Il s'apprêtait à répondre que peut-être que c'était le cas quand une brusque variation dans l'air l'interrompit. Dehors, il aurait pu penser à une pluie imminente mais à l'intérieur, cela semblait irréalisable, ce qui voulait dire que d'une certaine façon il y avait eu un echange d'air entre deux pièces ou peut-être que cela était dû à de la magie. Quoi qu'il en soit Energa n'eût pas ce cheminement dans son esprit et lança le premier projectile qui lui tomba sous la main à une vitesse ahurissante vers la source.

Odereur eût de la chance dans son malheur, car ce fût une pierre qui vint le heurter et non une aiguille ou une de ces nombreuses étoiles que l'on peut trouver dans les îles de l'est. Celle-ci le heurta à l'épaule déchirant une partie de sa toge.

Quelque chose venait déjà de se briser dans le groupuscule, Energa pouvait s'en rendre compte en sentant posé sur lui des regards choqués ou surpris. Comprenant son erreur, il déclara en souriant et en se grattant derrière la tête.


"Ha! Ha! Désolé, je suis pas habitué à la magie, j'ai cru à un piège!"

Si la compréhension éclaira le regard de l'ancien roi, on ne pouvait pas en dire autant du reste, et parmi ceux qui ne comprenaient pas l'un d'eux était maintenant furieux, et il venait juste de sauter pour lui envoyer un coup de poing au visage, energa sauta en arrière pendant que l'autre se receptionnait et tendait une de ses jambes vers lui lors de son ATR. Energa se mit instinctivement de côté et vit du coin de son oeil des pierres décoller du mur qui se trouvait précédemment derrière lui.
"Hey!"
Il avait à peine prononcé cette interjection, que l'autre qui s'était redressé avait litteralement glissé vers lui à toute allure faisant fi des escaliers, et avait essayé de lui rentrer un coup de poing dans le ventre. Ce qui le força à se servir du mur un peu au dessus des flammes comme tremplin pour rester hors de portée, puis il accélera à son tour dévalant les escaliers à toute vitesse poursuivi par un Thormak furieux.

" Puisque les mots je suis désolé ne peuvent pas entrer dans ta tête de pioche, je vais les faire entrer de force!"
Il sautait maintenant entre les murs pour rivaliser de vitesse avec le patineur fou essayant de trouver une ouverture, bien sûr il était dans son élément, il vivait pour combattre, et celui-ci s'annonçait compliqué, ce qui le fit sourire, il préferait et de loin cette situation à celle étrange où il devait descendre des escaliers en marchant, en bavardant certes, mais le plus souvent en restant seul dans ses pensées.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Iniloth
Nombre de messages : 96
Âge : 1528
Race : Aasimars
Poste : Percepteur
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageVen 3 Juil 2009 - 20:18

Avoir de bons reflexes est quelque chose de primordial dans ce genre de situation où on doit faire face à l'inconnu, s'attendre à l'innattendu. Mais avoir de bon reflexes ne veux surtout pas dire de sauter à la gorge de n'importe qui ou n'importe quoi du moment qu'on doute; le doute ne suffit pas, tout sens on alerte, on pourrait prévoir ce qui peut arriver et adapter sa réaction à la situation. L'étape où on analyse les données avant d'agir, a probablement été ignorée par Energa, vu son excitation démesurée de rencontrer sa destinée en ces lieux.

Une brise légère, un léger bruit de pas et avant même qu'Iniloth puisse vérifier la source, le jeune sabreur avait déjà lancé quelque chose. Le vieillard passa la main sur le visage en signe de lassitude et se reposa sur le mur de pierre, attendant que la scène se termine, mais à peine eu t il poser son dos sur la roche que tout bascula, il s'était prit dans un sortilège et ne pouvait rien y changer.

Quelques temps après, ne sachant si s'était des minutes heures ou semaines, Iniloth ouvra les paupières. Il était étendu par terre, sur l'herbe mouillée ne sachant qu'est ce qu'il faisait là. La dernière chose qu'il se rappelait était d'être sortit du lac après avoir enfouit son fléau dessous et maintenant il se retrouve devant une sorte de temple du quel coulait une eau abondante. Craignant qu'il n'ai encore une fois perdu le contrôle de son corps aux ténébreux seigneur, il decida de fuir la compagnie des deux êtres qui lui ont sauvé la vie sans explications sans adieux.

Ainsi, souffrant d'une amnésie causé par une sorcellerie ancienne, Iniloth de Vakoar se défit de sa parole juré à Energa.

_________________________________________________________


Le glas de la mort est le froid


Dernière édition par Iniloth le Mer 23 Déc 2009 - 3:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 5 Juil 2009 - 22:24

Bonjour,

En raison de désaccord avec le protagoniste principal de cette quête, celle-ci est temporairement annulée.
Pour plus d'informations, merci de me poser vos questions par mp.

Cordialement.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Larme pourpre - Assassin
» Une larme entre amour et haine
» La larme du soir [PV Michiki]
» Larme du phénix
» La Larme du Destin