Partagez | .
 

 Une pipe et au lit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageJeu 5 Mar 2009 - 0:31

Ô, mais quelle horreur ! Une clochette encore au cou, une bête aux poils hirsutes se prélassait sans préavis sur la base du volcan, faisant fit des chaleurs hivernales qui jaillissaient ailleurs sur la terre d’Élament et de ses alentours, bien évidemment. De la fumée tabagique montait avec douceur et paresse rejoindre celle de ce lieu chaud et tranquille, alors que c’est de tout son long, de la truffe au bout de la queue, que l’énorme machin grisâtre s’étira avec complaisance dans l’unique source de chaleur qu’il eut trouvé, mis à part les maisonnées, chose donc il ne pouvait pas profiter, n’aillant pas de petite maison dans la prairie lui-même. Triste nouvelle !
Entre quelques dents pointus et blanches, pourtant, un objet long, qui en avait vue des choses, fêtait l’art de son utilisation.
Car des narines froissées de notre vieillard aigre sortaient quelques volutes délectables de cet air gris et méprisable, mais qui faisaient tant de bien après une journée particulièrement étrange, épuisante.

On peut d’ailleurs assurer avec certitude que l’énorme lion n’était pas près de retourner dans les marais avant quelques lustres, certainement! Du moins c’est ce qu’il espérait, grommelant dans son petit coin chaleureux et tranquille, emplit de chaudes effluves de volcan et de douces mottes de poil, de son corps propre d’ailleurs, qui avait encore un peu de mal à s’accoutumer à la dangereuse présence de la petite montagne de feu, mais qui pourtant s’en délectait outre mesure.
En tout cas, il siphonna sa pipe longuement, fermant l’oeil et baissant les oreilles, fatigués et las de sa première journée de travail, et qu’elle journée! Cette terre, sur laquelle il avait d’ailleurs échoué (même pas eut le choix!) semblait en prise, selon lui, à quelques tourments malsains. Qu’il rêva donc présentement de sa tribu d’orque n’était pas surprenant, ses pattes griffues mâchouillant la terre à petit coup, son long corps étalé en rond, gourmand de calme et de réconfort. Que ne donnerait-il pas d’ailleurs pour se faire gratouiller un peu par quelques mains enfantines et affectueuses…

Un long soupire, et son oeil se rouvrit lentement. Gardant le cadeau de son vieil ami décédé dans la gueule, il se tourna sur le dos et frotta celui-ci contre le sol, tomba mollement d’un côté, puis recommençant le manège, revenant de l’autre, sa queue fouettant passivement l’air, un ronronnement sans prétention montant de sa gorge, le sommeil guettant sa carcasse.

Cache œil sur l’orbite, il entreprit, grand activiste qu’il était, de finir le contenu de sa pipe… et puis de dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 5 Mar 2009 - 19:41

Encore une journée calme… En cette fin de journée Graw n’avait pas d’autre envie que de se trouver un coin chaud pour être au calme… Il était certes encore tôt mais voilà, l’hiver était là, le soleil commençait à se coucher lentement mais sûrement, il lui restait encore une bonne heure avant que celui-ci ne soit couché complètement…

Un homme de la cité lui avait parlé d’un parc où se trouvait un mini-volcan mais à la place du magma se trouvait un feu… Le géant avait directement pris cette direction pour voir cet étrange endroit. Il le voyait à présent et il ne put s’empêcher de lâcher un sifflement de surprise, il doutait de la bonne foi de l’homme qui lui avait parlé de cet endroit mais il ne regretta pas de l’avoir cru.

Il continua à s’approcher. Il était vêtu de sa manière habituelle, une tunique en cuir brun et un pantallon de la même texture et de la même couleur. Il fit encore quelques mètres et il put discerner une fumée un peu étrange, elle ne sortait pas du volcan mais de la base de celui-ci… Il s’interrogea sur l’origine de ce phénomène et décida de s’approcher lentement… Là, il fut surpris, une sorte d’énorme félin aux muscles bien apparents était couché sur le sol, fumant une pipe à l’odeur agréable…

Le géant ne savait pas quelle attitude adopter, peut-être était-ce une sorte de bête, peut-être était il une personne intelligente comme les autres… Impossible de savoir ! Il décida néanmoins de lui parler comme à une personne normale. De sa voix de basse, il lui dit ces mots :

« Bonsoir ! Comment allez-vous ?... »

Il ne savait pas trop comment s’y prendre mais il trouvait qu’il ne s’en était pas trop mal sortis… Il suffisait seulement d’attendre la réponse ou d’attendre l’attaque de celui-ci…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 5 Mar 2009 - 20:47

Marth, félin de nature, avait la particularité de fumer la pipe sans avoir l’air éveillé, ce qu’il faisait d’ailleurs jusqu’à tout récemment, presque roulé en boule sur le sol chaud, se délectant de l’atmosphère agréable du volcan. Il était là, rassasiant ses souvenirs pendant que le temps filait, se détendant après une journée de dur labeur, prêt à dormir à tout instant… il en était d’ailleurs à s’étirer pour la troisième fois d’affiler, manquant de bailler, tout crocs sortit, haleine de lion en rescousse, quand son poil blanc, en l’occurrence ses oreilles étranges, s’élevèrent sous le son anodin d’un compagnon de route dans son secteur de prédilection…
L’œil ouvert et l’air tout aussi aimable cas ses habitudes, c'est-à-dire pas vraiment, il lorgna, une moue de sa gueule en disant un peu long sur la tendresse de ses réflexions, le nouveau venu.

Notre lion était loin d’être petit, pourtant, face à ce géant tout de brun vêtu, certes il ne se sentait pas diminué, mais il avait une impression de taille imposante. Ses ronrons se firent tout bas, voir inexistant, alors que de son œil surmonté d’un long sourcil irisé, il prenait en compte la position gestuelle du nouvel arrivant. Ça ne semblait pas bien méchant. Tirant sur sa pipe, une patte la tenant d’ailleurs, il laissa la fumer monter devant son visage en quelques arabesques bien plus jolies que celui qui les créait et, tranquillement, retira le fumoir de sa gueule.
Hélas, Marth n’avait pas envie d’être héritable ce soir.

« Bonsoiiir… »

Sa queue se balançait de gauche à droite sans faire d’histoire, songeant pensivement sur le cas de ce géant, ni voyant pas grand signe de mauvaises intentions. Et puis, avec sa musculature et sa grandeur, elle pouvait sommairement ce l’imaginer orque, ce qui réconfortait grandement son pauvre maître, qui aurait bien aimé être avec les siens, en cet instant.

Parlant de maître, notre lion passa sa langue râpeuse le long de sa dentition, sa patte avant jouant un peu de piano.

« Ça va. Et vous-mêmes? »

Un petit choc plus tard et la fumée reprit son cours, le visage naturellement renfrogné de l’hybride toujours bien expressif, l’œil de la bête fixé sur cette bien grande personne…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Le champ d’herbe a pipe de Nirco
» Le commerce d'herbe à pipe des Bophin
» Ceci n'est pas une pipe, c'est plutôt un tripe
» Une bière, ma pipe, et c'est parti pour l'Aventure !
» Il me faut une pipe, vite !