Partagez | .
 

 Que souffle un nouveau vent ! [Cours privés : Shaloa/Evan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
MessageDim 26 Avr 2009 - 17:34

Chapitre 35 : Guillaume Tell.

Shaloa tira une première flèche qui le manqua de moitié, son sang ne fit qu’un tour et quitta la prison de ces joues empourprées, pour à nouveau reprendre possession de son cerveau.
C’est alors que tout lui revint, les paroles de son maitre précieux au rire enchanteur, la folle proposition qu’il lui faisait, et cette dernière cigarette avant d’être définitivement condamnée.


- « Je nage en pleine folie ! »

Cependant il avait noté les gestes de défenses de Tyrol, les rires de son compagnon résonnaient encore dans sa tête lorsqu’il reçut la seconde flèche en direction de son cœur, énorme boulet de canon.
Il détailla alors pour la suite ces mouvements qui le protégeaient, tenta de les imiter alors que le fou du tir à l'arc continuait de lui en envoyer des tonnes sans succés.
Enfin ce fut à lui de jouer !
Ici, le temps se décomposa en un millier de secondes, dans une dance d’air étrange et mortellement belle, reproduisant les gestes gracieux, l’archange se battant pour sauver cette fois son karma maudis, fit que ce lève un grand vent tout autour de lui, partant de chacun de ces pores diaphanes, il se libéra du pouvoir.


- « Grand cerisier en fleur, protège ma candeur… »

Tournant sur lui-même, il s’appropria les formules secrètes, toupie qui crée l’air pour combattre celle qui fait que fusent les flèches.
Cependant le choc fut puissant, et l’ange fut soufflé en hauteur, pas assez pour tomber dans les pommes, sa maigre défense imaginée à partir des secondes vitales, n’avait fait qu’atténuer les molécules destructrices de Shaloa, l’archer.


- « Je commence à manquer d’air ! »

Le choc lui avait soufflé la poitrine comprimée, il manquait donc un peu d'air.
Flottant doucement en lévitation forcée, il eut donc le temps de créer comme il savait le faire, son masque pour respirer sous l’eau, puis posant enfin un pied chancelant sur terre, il déclara.


- « Tu as voulu me tuer, maitrise mieux ton pouvoir, si tu ne veux me blesser ! »

Le pouvoir d’Evanescent avait tendance à être interne et raisonné, alors que celui brut de son voisin de chambrée, était extérieur et démonstratif.

*Il pourrait au moins se contrôler*

Tout compte fait, il était content d’avoir put créer cette « toupie » d’air, qui le protégeait comme le souffle d’un bouclier salutaire, cependant la force brutale l’aurait emporté, il fallait sérieusement repenser à se renforcer, sa défense avait manqué de complètement être submergée par ce fou ailé.
Le masque en forme de bulle d’air s’estompa progressivement qu’il se recentrait sur sa cible, il interrogeât un moment son professeur du regard, suppliant de lui donner un conseil avant la prochaine pluie de flèches…
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageLun 27 Avr 2009 - 20:22

D'un signe de tête, Tyrol signifia à Shaloa qu'il venait de comprendre l'histoire d'aspiration d'air ; Effectivement vu comme cela c'était plus logique et utile. Mais, comme il l'avouait lui-même ce n'était pas le moment de retenter un tel coup. Par ailleurs, cela restait une solution bien peu pratique au sens de l'elfe, qui garda ses conseils pour plus tard. Pour la fin de l'exercice, qui s'engagea enfin. Le début se passa bien, l'archer sut parfaitement dévier son premier tir. Les suivants parurent corrects, mais son attention se détourna vite de son premier élève pour aller au second : Tyrol ne suit quoi dire exactement, mais quoi penser sans doute aucun : Evanescent était tétanisé. Enfin, il avait eu les jetons ne serait-ce que quelques temps, c'était relativement évident à lire sur son visage. A plusieurs reprises, un œil gardé sur Shaloa pour vérifier comment il s'y prenait, l'elfe blanc levait plusieurs sorts, tous différents, afin de protéger l'Ange uniailé, pauvre hère martyr et traumatisé. Tellement traumatisé qu'il en vint à se protéger lui-même d'une bien étrange façon Curieux mais très inconvaincu, Tyrol laissa faire, très perplexe ; Perplexité qui parvint à son comble lorsque son élève se vit emporté littéralement, mais par son propre sort ou par l'attaque de Shaloa ? Il ne savait plus trop, les courants s'étaient mélangés si vite… Il entendit un ricanement pas loin de son oreille, mais cette fois, le professeur ne partagea pas la cruauté de son ami métis, qu'il rabroua d'un regard assassin, pas assez pour lui faire regretter quoi que ce soit mais au moins le faire taire.

"Shaloa, arrête", ordonna-t-il aussitôt avec un calme stoïque en agrippant le manche de l'arc pour diriger une flèche déjà encochée vers le sol, l'empêchant de l'autre main de tirer.

Paniqué ? Pas même. Physiquement, Evanescent ne craignait rien du tout, absolument rien. Psychologiquement cela devait être une autre affaire. Il demanda à Shaloa de ramasser les flèches éparpillées un peu partout sur le sol de verre avant de se diriger vers le pauvre être secoué. Oui, son camarade avait une force très… Nature. Il s'accroupit près de lui et lui entoura les épaules avec bienveillance. Il lui sourit, tendit son index en direction de son front et l'y posa quelques secondes à peine ; Evanescent put sentir couler en lui comme un baume étrange l'emplir tout entier, proche du somnifère qui endort les soucis et les souffrances pour quelques temps de bien-être. Comme un troisième flux, celui de l'elfe blanc qui se transférait dans le corps de l'élève pour l'apaiser.

"Oh, allez, pas de ce regard ! Quoi que fasse Shaloa, il ne peut rien t'arriver", dit-il pour le rassurer de prime abord."Je suis ici pour cela. L'exercice t'a secoué, c'est peut-être soudain, mais après tout cela peut très bien être une situation réelle ; et que se serait-il passé si tu avais paniqué en combat réel ? Ah, personne n'a voulu t'asphixier, d'ailleurs… Alors ne recommence pas ce masque ! Il ne te servira que sous l'eau, en plein air tu vas plutôt en direction du suicide en l'utilisant. Quant à ce sort étrange que tu as fait… Eh bien… Il faudrait y apporter des améliorations. Mon pauvre ami, il t'as été utile dans l'urgence mais ne t'aidera pas souvent."

Encore une fois, il se leva et proposa son aide afin qu'Evanescent fasse de même. Cela devenait une habitude dans ce cours !

"Bon, puisque tu as choisis cette solution, je vais te montrer une variante plus pratique de ta… Toupie."

Il ne voyait que ce mot-là pour désigner ce qui s'était passé pour protéger l'Ange ! Tyrol fit signe à Shaloa de se replacer et de le viser, lui. Attendant que cela se fasse, il guetta le tir comme il l'avait fait depuis plusieurs minutes, et avant même que l'archer n'ait détendu la corde et que la flèche ne soit partie, l'elfe, qui gardait jusque là les mains jointes, écarta soudainement les bras, paumes dirigées vers le sol : Autour de lui se leva un vent bref mais violent, que l'on put voir soulever cheveux et pans de vêtements dans son tourbillon. Un silence pesant tomba sur la salle, jusqu'à ce qu'un bruit sec signale que la flèche venait d'atterrir comme un bête bout de bois sec, à l'autre extrémité de la salle en forme d'étoile, une cinquantaine de mètres plus loin. Elle avait été emportée par le vent tourbillonnant avant d'être violemment projetée hors de lui, comme un parasite indésirable.

Tyrol se tourna vers Evanescent, souriant de toutes ses dents.

"Tout ce qui a fait et doit faire "toupie", c'est ton sort. Toi, tu dois rester parfaitement statique ou tu perds concentration et orientation. Et il ne faut jamais perdre son ennemi de vue, c'est une règle de combat de base ! Bien, es-tu remis toi aussi ? Replace-toi bien droit, bien planté ici, et essaye de lever un sort qui ressemble au mien. Tu vas le préparer tranquillement. Dès que tu te sens prêt, donne le signal à Shaloa."

Shaloa continuerait comme il faisait pour l'instant, on verrait à perfectionner ses tirs une fois que son ami serait capable de s'en défendre. De toute évidence, Tyrol n'ayant fait aucune objection, cela voulait dire que l'archer n'avait aucun souci majeur dans sa façon de procéder.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageLun 4 Mai 2009 - 1:14

Shaloa tirait flèches après flèches, suivant l'ordre de son professeur, libérant son vent intérieur pour que ses flèches se rendent à destination d'une vitesse irréel, avant d'être bloquées par les sorts de Tyrol. Tout l'exercice se passait bien selon les directives du professeur jusqu'à ce qu'Evanescent se défendit lui-même, créant sa propre "toupie" d'air. La flèche fut bloqué, mais Evanescent, tant qu'à lui, subit quand même les ravages. C'est quand Evanescent s'est emporté par le choc que Tyrol lui dit d'arrêter, l'empêchant de tirer à nouveau en agrippant son précieux arc. Shaloa ignora les insultes d'Evanescent, sachant très bien qu'il était plus sous le choc qu'autre chose.

Tyrol donna ensuite plusieurs explications à Evanescent, le corrigeant sur ce ces actes, pour finalement l'aider à développer sa "toupie". Lorsqu'il lui fit signe, Shaloa replaça son arc et visa Tyrol, comme il lui avait demandé, encochant une flèche. Tyrol leva les mains et Shaloa tira, sa flèche se dirigea rapidement vers Tyrol, mais le vent violent projeta la flèche à l'autre bout de la pièce, son professeur indemne. Son professeur expliqua à Evanescent ce qu'il venait de faire.

Evanescent se pratiqua, essayant de reproduire le sort, puis finit par donner le signal à Shaloa de tirer. Shaloa reprit donc son arc, puis tira une flèche de la même façon qu'au par avant, concentrant son vent intérieur autour de la flèche, propulsée jusqu'à l'ange à l'aile unifiée.

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 5 Mai 2009 - 22:06

Chapitre 36 : Siphon d’air.

Evanescent calma son aigreur, le cours suicidaires d’air allaient de Caribe en Sylla avec la facilité des mythologiques, le sacré danseur se replaça avec circonspection.
Il leva à mi hauteur ces bras dénudés de son torse campé sur le sol tendre, il fustigea avec ces yeux métalliques l’archer.


- « Je suis prêt, lances moi ta meilleur flèche ! »

Le trait partit à la vitesse des lumières et des sons, il décomposa les mouvements d’air autour de la pointe endiablée, appréhendant mieux sa distance réelle à son noble corps braqué et légèrement crispé.

*Surtout ne point bouger.*

Au moment de l’impact, il fit exactement le mouvement inverse à sa toupie, brassant l’air diffusant de ces pores dilatés par le stress, afin de faire une spirale qui le protégerait sans bouger d’un cil.
Cependant il ne s’était pas préparé au vrombissant enroulement de son bouclier tournant autour de lui en une vague unique qui frappa la flèche de Shaloa.
Il ne bougeait pas au départ, mais le choc et l’impulsion de son sort le fit en fin de course, suivre le geste de l’air, dans un pas inconscient il lui fit un simple ¼ de tour.


- « Presque, diantre !»

Il réfléchit un moment en ce replaçant rapidement en face de son adversaire qui avait déjà engagé un nouveau trait.

*Ma toupie protectrice m’entraine dans ces tournants sans fins, ce geste est celui de trop qu’il ne me faut faire, au risque d’être vulnérable à la prochaine attaque d’un ennemi…*

Il essaya ensuite plusieurs stratégie en essuyant de son bouclier tournant d’air brut et esthétique, afin d’éviter cette fatale dernière rotation, mais sans victoire absolue, pour être complètement statique.
Après un temps d’apprentissage, il essaye en désespoir de cause, une ultime astuce, pour laquelle il prit un risque.
Alors que le mouvement de son air protecteur allait continuellement et naturellement dans le sens des aiguilles d’une montre, il décida en amorce, de le faire partir de l’autre côté.
Comme lorsqu’on retire le bouchon d’un évier, un siphon d’air se forma en contre impulsion de cette nuance, qui permit lorsque le sens premier reprit la suite, une amorce qui cala ces pied sur le sol dallé.


- « Enracinement des sages, premier vent d’un cerisier en fleur, essaye de percer le mouvement continuel, de ma parfaite immobilité...»

Il oscillait de moins en moins avec l’astuce qui consistait à équilibrer au tout début, le sens de sa toupie, puis il eut le geste de trop et se prit à frimer très légèrement, fut surpris par un énième tir plus puissant que les autres, et recula d’un pas avec son cerisier en fleur dansant.

*Je vois, ne pas relâcher ma dance statique.*

L’heure approchant, il devrait certainement faire une pause pour le déjeuné, avant de reprendre leurs cours après une frugale fringale…
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageDim 10 Mai 2009 - 0:55

Tyrol laissa alors faire, prêt à intervenir au cas où. Par chance, pas pour lui mais plutôt pour l'entraînement de ses élèves – surtout Evanescent -, il n'y eut pas à s'en mêler ni à intervenir de nouveau. Il s'en abstint même lorsque l'ange et sa toupie se mirent à vaciller quelque peu. Il se contenta d'observer en silence jusqu'à ce que tout soit – plus ou moins ! – parfait. Mais, comme il sembla rapidement que tout le monde avait bien compris, il fit arrêter l'exercice, permettant à un ventre gargouillant de prendre une pause avant, le mit-il en garde, de se mettre à l'offensive. Eh oui, il faudrait bien échanger les rôles ! Toutefois, avant de libérer Shaloa, l'elfe alla vers lui pour lui montrer quelques petites choses et lui donner des conseils de plus.

"L'idéal serait de combiner, vois-tu ? Une petite feinte est très bien pour casser le rythme et surprendre, c'est un coup réussi assuré."

En guise d'exemple il prit une flèche à la main. Il était bien incapable de bander un arc, mais il n'en eut pas besoin : Il tint la flèche droite d'un main et la lança comme un javelot, en bien moins athlétique bien entendu ; La flèche partit faiblement mais vola un peu tout de même, puis s'arrêta brusquement. Elle resta suspendue dans les airs quelques secondes avant d'être littéralement propulsée dans l'un des murs de verre, mûe par une force soudaine et violente, comme un souffle d'explosion. L'elfe blanc la montra du doigt et expliqua brièvement le principe à Shaloa : Suspendre la flèche relevait de la télékinésie, sort de base pour un Aera qu'il devrait apprendre de toute évidence à utiliser sur bien d'autres choses, et la jeter tout d'un coup utilisait bel et bien un petit mécanisme d'explosion de Vent. Bien entendu, il verraient cela plus tard en détail, mais il tenait à ce que l'archer réfléchisse bien à tous les scénarios et à toutes les combinaisons possibles durant sa pause. Puis il le laissa aller avec un sourire. Et surtout, un gros soupir de douleur ; C'était le signal, et Tranlthanas vint tout de suite jouer son rôle pour l'aider à tenir debout, au moins jusqu'au pied d'une colonne contre laquelle il le fit asseoir et l'adossa. Lui resta debout à côté à monter la garde avec toute l'amabilité d'une porte de prison envers les intrus ; Autrement dit, envers tout ce qui n'était ni lui, ni Tyrol.

Que ses élèves l'aient vu ainsi ou non et qu'ils continuent de le voir dans cet état s'ils restaient sur place le temps de la pause, cela n'importait pas à l'elfe blanc qui connaissait et assumait pleinement ses limites. Il s'en voulait tout juste d'en être un peu trop démonstratif mais les douleurs ne s'étaient jamais atténuées avec le temps, aussi avait-il toujours la même difficulté à en supporter la venue, qu'il parvenait à retarder parfois. L'important était de pouvoir reprendre son souffle, de s'asseoir un peu. Et puis un petit massage brûlant sur les hanches, pour endormir le mal pour quelques temps supplémentaires, c'était drôlement bien aussi ! Tranlthanas était de corvée et il s'en acquittait avec bonté. Ils ne mangèrent pas pour leur part, n'en ayant pas besoin pour l'un et pas envie pour l'autre qui boufferait comme dix ce soir. Ils restèrent là à attendre, soit que les deux élèves reviennent, soit qu'ils aient finit leur propre pause dans la salle-même. Puis le cours put reprendre, Tyrol, aidé, se releva – vazzy papy ! – et entreprit de se remettre au travail sans attendre.

"Avant d'engager un nouveau combat en échangeant les rôles, vous allez apprendre tous les deux la télékinésie", lança-t-il aussitôt, tout sourire et bien content de s'être souvenu de ce point d'apprentissage imposé. "Cela sert aussi bien à la défense qu'à l'attaque, et un peu partout pour vous faciliter la vie de toute évidence. Redonne-moi une de tes flèches, Shaloa, s'il te plaît."

Il attendit qu'on veuille bien la lui prêter à nouveau, et recommença le sort qu'il avait montré tout à l'heure en s'arrêtant au simple fait de stopper la flèche dans les airs. Il la laissa là un instant avant de devoir relâcher son emprise et la laisser retomber au sol pour se tourner vers ses élèves.

"Un secret ? La concentration ! Vous pouvez vous servir du vent environnant aussi bien pour pousser que pour attirer, ou, comme ici, exercer une pression de chaque côté de l'objet pour le suspendre : Ensuite, il faut rester focalisé sur l'objet, l'important est de ne pas le quitter des yeux."

C'était d'ailleurs bien cela l'ennui, on ne pouvait pas se concentrer sur d'autres choses en même temps ; La télékinésie demandait une attention constante dont bien d'autres sorts se passaient. Mais en soi, c'était si efficace que l'on avait rarement besoin de se concentrer sur autre chose, à moins d'être très pressé ou très occupé !

"Aidez-vous de gestes si le regard ne suffit pas, cela ne vient pas comme cela. Toutes les façons de procéder sont permises !"

Dans la mise en forme du sort, bien sûr. Sinon le principe restait le même à chaque fois… Ils ne connaissaient sans doute pas encore la tricherie des rubans ! Et leur professeur se garderait bien de la leur montrer tout de suite ; Il se tourna à nouveau, fixa son regard sur la flèche au sol et celle-ci, sans opposer de résistance, glissa sur le sol jusqu'à lui. Comme il avait très mal au dos et beaucoup de flemmardise, Tyrol la fit soulever du sol, lentement et la faisant vaciller hasardeusement quelques secondes, jusqu'à finalement pouvoir tendre le bras et l'attraper. Puis il se recula d'un pas et, d'un signe de main, invita Shaloa et Evanescent à s'entraîner. Bien entendu, à récidiver si cela ne marchait pas dès les premiers coups, à moins que certains points dans le processus ne leur restassent encore trop obscurs et qu'ils eussent besoin de poser des questions.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageLun 18 Mai 2009 - 17:47

Au premier essai, Evanescent bloqua bien sa flèche, mais fit un quart de tour sur lui-même. Il essaya ensuite plusieurs fois, divers techniques dans le but d'éviter cette rotation, Shaloa tirant continuellement, mais sans succès. Puis, il finit par utiliser une différente technique, ou plutôt, il créa une variante en modifiant la première. Après quelques essais, il finit par rester complètement immobile, sa technique fonctionnait, sauf quelques tirs plus puissants où il recula légèrement, rappelé à l'ordre par Shaloa.

Le professeur fit arrêter l'exercice, permettant aux élèves de prendre une petite pose et d'aller se rassasié. Shaloa, déjà prêt à partir, se fit arrêter par Tyrol, qui lui donna quelques conseils. Il lui proposa d'essayer de combiner les deux, de casser le rythme et de faire une feinte. Voyant bien que Shaloa ne comprenait pas vraiment, son professeur fit un exemple, prenant une de ses flèches. En résumé, il lui parlait de la télékinésie. Finalement, il laissa Shaloa partir, souriant, le laissant réfléchir à cette idée.

Shaloa partit donc vers la sortie de la salle, son estomac gargouillant depuis la pause annoncée, comme si le cours captait tellement son attention qu'il en oubliait la fin, jusqu'à ce qu'il soit fini. Il sortit de la salle, en direction des restaurants, saluant Evanescent en sortant.




Shaloa revint finalement dans la salle, tout prêt pour la suite, ayant l'énergie d'un bon repas. Tyrol, qui était bien assis, se releva, puis sans attendre, se remit au cours.

Avant d'échanger les rôles, ils devaient apprendre la télékinésie, leur professeur leur expliquant que c'était une base à savoir. Il demanda une flèche à Shaloa, qui pour sa part, lui en donna une avec sourire. Il montra aux élèves la même technique que Shaloa vu quelque peu au par avant, avant d'aller manger, arrêtant la flèche dans les airs. Il leur expliqua ensuite comment faire, pour finalement les laisser aux essais.

Shaloa sortit deux autres flèches, une pour lui-même et une autre qu'il offrit gentiment à Evanescent. Il prit sa flèche, puis de mit aux essais. Il commença par la faire monter, concentrant l'air en dessous de la flèche, montant vers le haut. Progressivement, il fit d'autres essais, ajoutant des surfaces une à la fois. Il la fit venir vers lui, air vers le bas ainsi qu'une extrémité poussant vers lui, puis il la fit promener, jusqu'à la laisser tomber à ses pieds. Il la fit lever encore une fois, puis essaya de l'arrête net. Concentrant son vent trop fort sur tout les côtés, oubliant quelques surfaces en allant trop vite, sa flèche éclata. Il essaya une autre fois en s'appliquant, puis appliquant l'air sur les côtés avec plus de douceurs et en l'étendant partout, il la stoppa, étant lui même impressionné de voir un objet en parfaite suspension. Il se tourna finalement vers le professeurs, attendant les prochaines instructions

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 21 Mai 2009 - 14:34

Chapitre 37 : Paumes dansantes.

Le fait que Shaloa réussisse l’exercice de télékinésie aussi rapidement était ridiculement choquant pour le céleste.
Lui à pareille distance n’y arrivait pas : il prit donc un air soucieux en direction de son compagnon surdoué qui semblait tout réussir assez facilement.
Son visage se plissa en un curieux éclair, qui l’aurait foudroyé s’il en avait le pouvoir.


*Non vraiment je n’y entends rien, son pouvoir est certes brut comme une pierre précieuse, mais ici il fait preuve d’un tel flegme, et de manque de subtilité.*

Même à un moment, il le soupçonnât de tricher, c’était tellement difficile comme exercice !
Dans un énième silence, alors qu’il jouait déjà à le faire bouger, l’ange incandescent s’approcha frustré.
Sa flèche avait cruellement refusée depuis le début de bouger, réduisant la distance avec son pouvoir, il pensait réduire d’autant la difficulté.


- "Sors mon pouvoir, lèches mon corps de tes multiples transes..."

Il fit un mouvement gracieux avec les mains, comme le début d’une danse qui se déroulait au dessus de sa ceinture, l’air si proche de sa peau lui faisait monter sa tension, Evanescent n’était pas doué pour les sorts de distances, aussi encercla t’il ces paumes à la fin du mouvement ondulant vers le sol catin.
A ce moment il enferma la flèche dans sa propre méditation, deux vents puissants contenus entre ces paumes écartés, qui virent voler la flèche en leurs seins.


- « Et maintenant, professeur ? »

Le ton était suppliant, car il n’arrivait pas à ce détacher de la flèche si tenait entre son pouvoir, si proche et balloté par son art.

*Comment faire pour augmenter la distance?*

Prière muette entre ces deux paumes qui ondulaient tel une dance statique, avant de passer à la prochaine étape de ce pouvoir compliqué…
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMar 26 Mai 2009 - 19:40

S'approchant discrètement de Shaloa, préférant ne pas le déconcentrer, Tyrol se plaça à son côté pour vérifier sa façon de procéder, qui se révéla concluante dès le deuxième essai. Au premier, l'elfe blanc, capable de voir les courants crées par son élève, vit bien sûr qu'il insistait un petit peu trop , mais…

"Douc…" avait-il tenté de dire, coupé aussitôt par l'éclatement de la pauvre flèche.

Bénissant son dieu du fait que personne n'ait été blessé, il glissa un regard éloquent sur l'archer, sourire en coin, et le laissa recommencer. Il avait compris comment s'y prendre, ce qui était déjà bien assez : Il ne manquerait que d'entraînement quant à l'utilisation courante de la télékinésie. La deuxième fois se passa mieux et il parvint à faire bouger son cobaye de bois et d'acier. Afin de ne pas déranger la concentration d'Evanescent, juste à côté d'eux, le professeur dit à voix basse :

"Je vais t'avouer, ce commencement est plus de la lévitation sur objet que de la télékinésie : Les deux relèvent de ton pouvoir et de ta concentration, mais dans la télékinésie, le mental a une part plus importante. Tu dois être capable de faire bouger cette flèche rien qu'en la dirigeant du regard. Alors passons à la vitesse supérieure..."

Il posa sa main sur le bras du jeune homme, et celui-ci put sentir une nouvelle fois quelque chose se mettre en marche en lui : Son énergie, celle dont il avait pris connaissance au début du cours. Dans la paume de Tyrol, l'énergie de Shaloa semblait étrangement compacte pour un Aera. Depuis qu'il connaissait ce tour, l'elfe blanc en usait et usait encore à foison, et avait à force mémorisé une quantité insondable d'énergies différentes : Aucune ne se ressemblait jamais, et il était toujours surpris d'en découvrir certaines imprévisibles. Mais revenons à nos moutons… A nos élèves, je veux dire. Il sourit.

"Tu t'en souviens ? Tu as appris à la canaliser au bon endroit pour enchanter tes flèches et créer des sorts en général : Eh bien cette fois, c'est l'inverse que tu dois faire ! Plus que de la laisser couler en toi normalement, tu dois en accélérer le rythme et la répartir, l'étaler en toi comme si tu souhaitais qu'elle déborde. Ainsi, tu dégages une aura, tout à fait invisible et insensible pour les autres, mais qui aide considérablement à augmenter ton contrôle magique à distance."

Il coula un regard vers Evanescent qu'il voyait peiner avec son instrument récalcitrant, mais, bien que fortement tenté d'aller l'aider tout de suite, termina d'abord avec Shaloa, lui montrant alors l'inverse du sort qu'il tenait sur lui : Cessant de magnétiser l'énergie vers sa main pour que son flux puisse être senti par son propriétaire, il la repoussa et la diffusa dans tous le corps de l'Ange, qui pouvait se sentir comme traversé à l'intérieur de lui-même par son élément lui-même, dispersé et mouvant. Puis le contact cessa, assez soudainement pour que l'effet reste encore quelque secondes, avant de disparaître. Dans ce temps, Tyrol avait fait lever la flèche, tombée à terre au moment où l'élève s'en était détourné.

"Remets-la en place ainsi et essaye de faire ce que je t'ai dis avec ton énergie", expliqua-t-il en gardant les yeux sur l'arme. "Puis, très lentement, tu vas supprimer le plus de courants possibles dans ceux qui te servent à maintenir ta flèche en l'air. Si elle tombe, c'est que tu en as supprimé un de trop, et ce sera ta limite actuelle. Concentre-toi donc bien pour la reconnaître. Si elle ne tombe pas, ma foi c'est que tu as un don pour la télékinésie ! Tu t'apercevras vite que c'est toute l'aura que tu dégages qui se reporte sur l'objet désiré, comme si le sort se dédoublait. Et là, tu peux le diriger rien qu'avec tes yeux, ou la tête. Un mouvement brusque entraîne un mouvement rapide, fais donc attention…"

Qu'on ne retrouve pas un véritable cadavre transpercé au cœur dans quelques minutes ! Tyrol tapota l'épaule de l'archer, l'invitant à s'atteler à son exercice, puis s'éloigna pour venir en aide à Evanescent. Avant de tenter toute chose, l'elfe le regarda lui, puis la flèche. Puis lui. Puis la flèche à nouveau. Haussant un sourcil, il apposa sa main sur le poignet de son élève, et, plutôt que de lui expliquer tout de suite, appliqua directement le même phénomène que dans le corps de Shaloa : D'un coup, la flèche, encore vacillante, se stabilisa et grimpa de quelques centimètres dans les airs. Patient, le professeur resta ainsi et, conviant son élève à maintenir son sort en l'écoutant sans le regarder, réitéra ses explications du début à la fin, répondant sans la savoir à la question mentale de l'Ange uniailé. Heureusement, la difficulté d'Evanescent signifiait que, quelque part, jouer avec les courants n'était pas son point fort. Et cela s'était vérifié depuis le début de ce cours.

"Garde ton geste si cela t'aide pour l'instant. Prends ton temps, toi aussi tu as appris à canaliser ton énergie et tu as très bien réussi, tu dois donc être parfaitement capable de produire un effet inverse…"

Il retira sa main et l'effet se dissipa. Si Evanescent avait quelque peu perdu pied dans la concentration, la flèche tomberait. Mais qu'importe puisque l'exercice, bien que changé dans la façon de faire, restait le même ! Ils étaient évidemment libre d'adapter, rien ne restait figé et l'Ange uniailé l'avait compris avec le bouclier, le tout était de partir sur une base. Mais Tyrol ne le précisa pas puisque cela lui semblait évident que ses explications pouvaient être interprétées par différentes sensibilités. Il restait de toute évidence là au cas où, mais d'abord en observateur.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageDim 31 Mai 2009 - 0:58

Le professeur expliqua à voie basse à Shaloa que ce qu'il faisait était plus de la lévitation que de la télékinésie et qu'il devrait pouvoir faire bouger sa flèche qu'avec un regard, et qu'il devait donc passer à la vitesse supérieure. Le professeur prit ensuite son bras pour lui faire ressentir à nouveau son énergie comme au début du cours, avant de sourire. Il lui rappela ensuite qu'il avait appris à canaliser pour enchanter ses flèches, et lui expliqua que pour cette fois-ci, il devait faire le contraire, il devait accélérer le rythme de son énergie pour ensuite la répartir, l'étalant comme pour qu'elle déborde, pour créer une aura qui augmenterait son propre contrôle magique.

Après que son professeur ait donné un bref regard vers Evanescent, il montra ensuite à Shaloa l'inverse de son sort. Il repoussa son énergie pour la diffuser partout dans son corps, et temporairement, Shaloa eu l'effet d'être traversé par son énergie. Son professeur releva la flèche et lui dit de la remettre en place pour essayer de faire ce qu'il lui avait dit et d'ensuite supprimer très lentement le plus de courants possibles servant à maintenir sa flèche jusqu'à découvrir sa propre limite. Tyrol tapota l'épaule de Shaloa, avant de le laisser s'exercer avant de partir vers Evanescent.

Shaloa se mit donc au travail, suivant les instructions de son professeur, Tyrol. Mentalement, il accéléra le flux corporel de son air, puis il le laissa sortir de lui, sans contrôle, il leva la flèche comme la dernière fois, puis lentement, il enleva comme indiqué les courants qui supportait la flèche, un par un, il en enleva jusqu'à ce qu'il en reste trois, la flèche restait toujours immobile. C'est quand il n'en laissant que deux que la flèche vacilla pour tomber par terre. Shaloa connaissait sa limite, trois courants. La flèche étant par terre, il essaya d'utiliser son regard pour la relever, comme il devait s'habituer à faire. Pendant les premières minutes d'essais, au moins quinze, la flèche peinait à monter et Shaloa se plissait les yeux pour la faire monter avec difficulté. Mais après plusieurs autres essais, à force de se pratiquer, Shaloa fit aller la flèche du regard vers la main de Tyrol, déposant dans sa main le signe de compréhension.

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 9 Juin 2009 - 23:22

Chapitre 38 : Echec et pat.

A force d’usure et d’attention l’ange blanc étincelant arriva lui-même à sa propre et brillante conclusion.
Ces yeux envoyèrent des serpents émeraude aux quatre coins de la pièce avec une désespérance mortelle, sombre mélancolie presque sans appel.
Certes il avait reproduit une fois de plus sa « lévitation » et atone il supplia de nouveau son professeur de lui tenir l’aile.
Lorsque ce dernier arriva pour voir se que faisait son élève dans l’échec, il tourna vers lui un océan placide et d’un voie sans aucun accent qui puissent en trouver la surface, il répondit au miroir.


- « Je ne pense pas comprendre tout instamment, depuis ce matin et pour un premier cours j’ai essayé partout de vous suivre, mais là j’avoue la fin de mon charme… »

Ces pupilles doucement se fermèrent, remuant leurs jumelles vierges de toutes humidités, il n’était pas si dur pour lui de feindre l’inutile.

- « Sans doute qu’il me faudra étudier un peu plus de théorie avant de réussir cet exercice, pour une première journée je m’estime suffisamment chargé en nouveauté sans avoir pour autant le besoin incompressible de vouloir toucher la lune, dès le premier soir… »

Il posa discrètement une œillade en direction de son bouquin que le professeur avait fait voler en début de cœur à un bout de la pièce, et qu’il n’avait pas pensé à le reprendre à l’heure du déjeuné.

- « Ne croyez pas que je m’en veux de ne pas suivre votre cours mais… »

Il eut un sourire triste, en direction de Shaloa qui une fois de plus affichait son génie pour tout réussir avec sa vitesse folle qui lui en donnait presque le tournis, avant de reporter son attention vers son maitre cotonneux.

- « Il me semble que nous avons trop vite dépassé le programme d’un premier année, professeur ? »

L’angélisme était d’une naïveté à désarmé un roi de sa couronne, ou une reine de son porte-jarretelle, il cligna encore une fois avec majesté de ces secondes qui dure dans son regard masqué d’une incroyable féminité.

- « Peut être que la digestion ne me réussit pas. »

Petit rire de cristal brisé, avant de se perdre de nouveau dans un silence gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageDim 21 Juin 2009 - 22:00

Tyrol, quelque peu vexé, voulut ouvrir la bouche pour rétorquer lorsque quelque chose atterrit dans l'une de ses mains encore tendue ; Surpris, il considéra un instant la flèche posée dans sa paume, les yeux grands ouverts et sa réplique oubliée. Puis il secoua un peu la tête, sourit à Shaloa et lui fit signe d'attendre, s'en retournant à son second élève en pleine digestion fainéante.

"Evanescent, tu vas recommencer jusqu'à ce que tu obtiennes au moins un début de résultat correct avec cette technique, qu'ensuite tu auras tout le loisir de travailler seul avec ta propre théorie jusqu'à notre prochaine rencontre", ordonna calmement l'elfe blanc en pointant la flèche sur lui, côté manche, fort heureusement. "Mais je veux m'assurer que tu as au moins tenté la chose de toutes tes forces, digestion ou non ! C'est un exercice tout à fait abordable, même si la réussite est d'abord vacillante pour certains. Sinon, tu me verras obligé de te faire rentrer la théorie de façon assez Cataclysmique, et cela ne me plaira pas vraiment, crois-le bien."

Souriant énigmatiquement, il entreprit toutefois d'argumenter plutôt que de passer directement à la torture, expliquant encore une fois à l'Ange que les façons de faire qu'il voyait en cours étaient choisies arbitrairement, pour aborder les exercices. Que les élèves avaient plus ou moins de succès à les appliquer, mais que dans leurs devoirs, c'étaient à eux d'adapter leur façon de faire, de trouver leur propre voie, leur propre théorie. Il n'y avait pas qu'une unique théorie à appliquer par sort, mais des milliers de façon d'aborder le don d'Aera. Tyrol se contentait de proposer une ou deux "astuces" si la première ne convenait pas… Ou, comme ici, permettait de faire de la véritable télékinésie et non de la lévitation sur objet, la lévitation n'étant qu'une première étape pour arriver à la télékinésie. Ce qui était faisable dès la première année… Avec un peu (beaucoup ?) de bonne volonté.

"Tu es parvenu à lever la flèche ; Passe donc à la seconde étape, tu verras bien ! Tu sauras qu'il ne sert à rien d'insister lorsqu'au lieu de ne pas bouger, elle viendra blesser l'un de nous. Allez, au travail."

C'était le "dernier exercice" avant ce qui allait se présenter comme évaluation. Après la télékinésie, l'elfe blanc n'aurait plus qu'à leur montrer à tous les deux ce qui pourrait leur servir à attaquer avec leur élément. Attaquer, avec l'Air… Tâche ardue, mais dangereuse une fois totalement maîtrisée. Maîtrise que, pourtant, ils n'auraient pas pour ce seul cours ! Ils ne pourraient pas encore créer de tornades terribles, ni attirer la foudre du ciel sur un ennemi potentiel tout de suite. Cela, ils verraient aux prochains cours… Mais comme chacun d'eux avait appris dès le début à canaliser son énergie brute et lui donner forme, ils pourraient commencer à s'en servir en tant qu'arme et non plus en tant que support. Mais cela… Ce sera lorsque Evanescent aurait insisté un peu avec sa télékinésie, le forfait en limite d'être déclaré déplaisant grandement au placide Tyrol, qui savait contenir avec brio un agacement bien présent. Il surveilla encore son télékinésiste en herbe, posant sur lui un regard, bien que calme, d'une sévérité à glacer le sourire d'un démon. Un regard qui le forçait, sur-le-champ, à réitérer son expérience. Le professeur ne put s'occuper de Shaloa en attendant, donc, mais celui-ci verrait bien pourquoi et patienterait. L'exercice ne put s'arrêter que lorsqu'Evanescent obtint une amélioration de sa tentative, qu'elle fût exceptionnelle ou sensible. Et qu'importe le nombre de fois ou il lui fallut recommencer, le temps que cela lui prît, qu'importe si la flèche montait et descendait comme une barque ballottée par les vagues, qu'importe qu'elle pointât plusieurs fois dangereusement sur l'un d'eux. Il finit par y avoir un mieux, à travailler très fortement bien évidemment, et ils purent s'engager dans la dernière partie de ce cours.

"Pour pouvoir inverser les rôles de tout à l'heure, il faut que ce soit Shaloa qui sache se protéger cette fois, et qu'Evanescent puisse attaquer, car ce ne serait pas juste qu'en sortant de ce cours vous ne sachiez faire que la moitié d'un combat. Toutefois, Shaloa, je voudrais que tu te puisses aussi attaquer dans une situation où tu n'as pas tes flèches : L'exercice est donc pour toi aussi. Vous souvenez-vous de la sphère d'énergie que vous avez faite au tout début du cours ? Vous avez su lui donner forme tous deux, Evanescent pour son masque et Shaloa pour l'approche de son don. Voilà ce que je voudrais que vous fassiez."

Il recréa lui-même une sphère de Vent, tout juste visible de par le mouvement très rapide qui la maintenait en révolution et qui déformait sensiblement tout ce que l'on pouvait voir à travers.

"Vous avez le choix entre libérer ce qu'elle contient ou la forcer à prendre une forme qui puisse vous être utile à attaquer… Ou les deux, ma foi. Je ne vous cache pas qu'il va falloir bien du temps et de l'entêtement pour la métamorphoser totalement à votre guise tout de suite, à changer de forme très rapidement ou à maîtriser la puissance magique qu'elle renferme ; Mais vous devez tenter."

Comme toujours, pour voir ce qui réussissait le mieux. Le principe ne changeait guère. En guise d'exemple, la sphère s'allongea pour prendre la forme – toujours aussi floue et quasi-invisible – d'un poignard venteux. Tyrol prit la peine de se tourner vers un endroit où il n'y avait personne face à lui et, trois secondes plus tard, l'arme explosa dans un grand souffle tourbillonnant, bref mais violent ; L'elfe retira prestement sa main de peur d'être happé et recula.

"Je ne peux faire mieux comme démonstration, au-delà d'une certaine quantité je ne contrôle plus rien", avoua-t-il, crispé par cette expérience qu'il n'appréciait guère. "Je vais attendre un peu avant de tous nous emporter dans une tornade incontrôlable."

C'était effectivement une idée à creuser, mais lorsque ses élèves seraient en mesure de le parer ou de maîtriser ce qui lui échappait, à lui ; Autant dire que ce n'était pas tout de suite. Il leur faudrait d'abord prendre conscience de leur propre force, et du contrôle qu'ils sauraient mettre sur cette force ; Nul doute qu'après entraînement, Shaloa serait par exemple capable de générer une plus grande quantité d'énergie brute que son professeur, donc de libérer des phénomènes bien plus impressionnants que ce simulacre de tornade qu'ils venaient de voir.

"Bien entendu, vous utilisez ainsi la magie qu'il y a en vous et non l'élément qui vous entoure ; N'oubliez pas que vous pouvez tout à fait ne pas passer par l'étape de la canalisation de magie, mais assembler l'Air qui ne vous est pas lié est plus long et difficile qu'utiliser celui que vous possédez déjà. Vous pouvez essayer tout de suite, ne vous privez pas. L'Air de cette salle est plutôt immobile et bien plus docile que le Vent à l'extérieur."

Il retenta un exemple, mais comme preuve de ce qu'il venait de dire, l'Air environnant refusa tout net de rester très longtemps en sphère au-dessus de sa main ; A peine commença-t-il à se condenser que tout s'échappa dans un souffle. Dans un "rââh !" d'agacement, Tyrol secoua sa main comme s'il venait de se brûler, puis la remit à plat pour retenter, cette fois avec son Vent à lui, celui qui lui collait à la peau depuis toujours et qui lui obéit avec la joie d'un ami qui vous rend service : En trois seconde, la sphère était de retour, forte et bien faite. L'elfe blanc soupira, résigné.

"Bon… C'est une affinité très personnelle, vous n'aurez pas autant de mal que moi, mais c'est tout de même un peu plus compliqué. Eloignons-nous les uns des autres, je vais vous équiper de boucliers au cas où vos expériences déraperaient. Lorsque vous aurez vos premiers résultats, battez-vous."

Merci-bonsoir, à vos ordres mon général. Tyrol garda sa sphère avec lui en attendant de s'en servir et obéit à son propre ordre en exemple, s'éloignant de ses élèves afin d'éviter quelques fâcheux dommages collatéraux. Arrivés à au moins dix bons pas, il laissa sa sphère se balader joyeusement autour de lui tandis que de ses mains il esquissait quelques gestes, actionnant les boucliers. Ainsi ses élèves n'auraient pas à s'occuper de protection tout de suite et pourraient s'en donner à cœur joie au bourrinage le plus primaire qui fût, si tant est que l'on puisse être complètement bourrin avec le don d'Aera. Depuis son perchoir loin en hauteur, Tranlthanas avait commencé à regarder la scène avec un petit peu plus d'attention, curieux de voir s'il allait y avoir encore des évanouis, et pour le plaisir de se moquer intérieurement de leur incompétence au passage. C'était beau d'être débutant… Dans sa tête, la voix de Tryol résonna comme un claquement de fouet dans les reins pour le rabrouer, juste pour la forme comme toujours, mais Sauvageon n'en tint pas vraiment compte. Comme toujours. Il vit son protégé s'asseoir en tailleur sur le sol de verre, tentant de dissimuler sa douleur sous une posture d'observation. Concentré sur ses élèves, il ne se préoccupait que très vaguement de son état ; Avec le sourire, il fit signe de se mettre au travail. Les acteurs, c'étaient eux, et il n'aurait qu'à les laisser s'envoyer des sorts plus ou moins réussis et recherchés afin de décortiquer tout ça et de les rediriger vers plus de stratégie. Mais il était nécessaire pour eux de chercher seuls, de tester, de se provoquer sous diverses formes, de se répondre… Peut-être sauraient-ils être rapidement subtils d'eux-mêmes, qui sait ? Mais pour cela il devaient bien commencer par quelque chose. Tout ce dont ils n'avaient pas à se soucier était leur intégrité physique.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageMer 24 Juin 2009 - 23:33

Il était triste pour Shaloa de voir son paire abandonner si vite devant la difficulté apparente. Shaloa, quant à lui, ne croyait pas vraiment à la théorie, il n'y avait rien de tel que d'exemples physiques et de pratiques. On finissait toujours par réussir à l'usure. C'est d'ailleurs pourquoi Shaloa eu un sourire approbateur lorsqu'il entendit Tyrol affirmer qu'Evanescent devrait recommencer jusqu'à ce qu'il réussisse. C'était d'ailleurs plaisant de voir Tyrol ne pas trop croire non plus à la théorie.

Shaloa fit une courte pause pendant que le professeur, qui lui avait ordonné d'attendre, expliquait diverses astuces à Evanescent, observant d'un air curieux l'évolution de son paire, sans mauvaise foi. Quand Evanescent réussit à s'améliorer, le professeur s'engagea à leur expliquer la dernière partie du cours et Shaloa s'approcha pour mieux écouter. Le professeur leur expliqua que comme prévu avant de commencer la télékinésie, ils devraient, Evanescent et lui, changer les rôles. Shaloa devrait donc apprendre des techniques de défenses tandis qu'au contraire, Evanescent devrait apprendre des techniques d'attaques. Mais pour l'instant, il dit que Shaloa devrait aussi apprendre l'offensive, au cas où s'il n'aurait plus de flèches. Shaloa conclut donc que sa lame secrètement cachée dans sa botte au cas où ne serait peut-être en effet pas assé.

Le professeur fit apparaitre une sphère de vent, comme ils avaient appris au début du cours, avant de leur donner des consignes. Il leur dit qu'ils avaient le choix de la libérer ou de la faire prendre forme, les exemples tenant lieu d'un poignard de vent et d'une explosion tourbillonnante. Leur professeur leur expliqua aussi qu'ils pouvaient utiliser leur air intérieur comme ils pouvaient utiliser l'air environant, comme Shaloa avait expérimenté au début du cours. Hormis les exemples pas très réussi, Shaloa comprit tout de même le principe. Leur professeur leur ordonna ensuite de faire des expériences et de se battre une fois les résultats apparents. Shaloa partit et s'installa dans un coin de la salle pour construire sa première attaque secrètement. Shaloa avait déjà toute son idée, s'inspirant des derniers évènements.


*J'ai une idée d'arme, ce sera un poignard de vent tranchant, qui une fois quittera ma main, aspirera l'air environnant pour ensuite exploser d'un vent violent qui emporterait l'adversaire semi-asphyxié.*

Normalement, Shaloa n'aurait jamais pensé à une arme aussi cruelle, étant bien trop gentil, mais les derniers évènements l'avait un peu aidé à imaginer une arme efficace. Les premières minutes furent à la création du poignard. Il fallait que le manche soit compacte et que l'air reste immobile, tandis que la lame devait être composé de vent assé rapide pour être tranchant, mais pas trop ! Pour qu'il puisse rester pris dans une surface. Ensuite, Shaloa mit dix minutes à composer la réaction magique pour faire en sorte que le couteau aspirerait l'air une fois enlevé de sa main pour par la suite explosé, s'assurant sécuritairement que sa technique fonctionnait en lançant le poignard à côté d'une flèche qui se rapprochait de celui-ci, étant emporté par l'air aspiré. Par la suite, l'explosion se faisait d'elle même, le couteau compact devenant instable par une surdose d'air, se déformant menant à une explosion violente.

Fier de lui, Shaloa signifia à Evanescent qu'il était prêt à se battre pour tester son arme.

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 25 Juin 2009 - 17:39

Chapitre 39 : Le réveil du jumeau.

Evanescent réitéra son geste avec l’élégance d’un dieu déchu, placide océan de calme insoupçonné, mais alors qu’il essayait en vain de faire mieux qu’une simple lévitation, la flèche entre ces paumes s’orienta d’une étrange pulsion.
Il fit Shaloa fanfaron devant l’éternel, lui faire signe que lui était prêt, il avait certainement mis au point son arme secrète, ne tenant pas compte du temps qu’il fallait à son compagnon pour se préparer.


*Mais pour qui il se prend, cet illustre pithécanthrope ?*

Ces yeux dardèrent des poignards qui n’avaient rien d’invisibles, son exaspération semblables à ces choses bien futiles qui réveille ces pulsions les plus morbides.
La jalousie ou une haine farouche en fit son lit, dans le secret de sa naissance se brisa l’hallali : Son jumeau mort né qui se cachait au plus profond de lui, du nom de V’lin.


*Tu es trop charitable, je vais lui faire vomir sa vie*

Par un magnétisme nouveau, la flèche fleuretât avec sa folie, d’un sourire faussement songeur, le trait d’un jet partit en ondulant rapidement de gauche à droite pour foncer tel un requin d’argent, en direction de l’ange archer, qui finirait bien par arrêter de craner.

- « Oups, sorry ! »

Au fond, c’est si simple la télékinésie, lorsque derrière le voile du paradis, se cache une pomme pourrie.
V’lin s’excusa d’un regard, l’ange décevant avait évité son dard, mais s’il n’y prenait pas garde, Shaloa risquerait bien d’y perdre la vie, car se n’était plus vraiment Evanescent qu’il avait en face de lui.


- « Passons donc aux choses sérieuses, puisque mon maitre m’a promis sinon de bien belles souffrances.»

Son œil était railleur, comme un clin d’œil pour Tyrol, d’indécente candeur il émit un petit rire de victoire face à son exploit, du moins donnait t’il le change.
Des mouvements inperceptibles cependant pouvait gâter l'ensemble, sa manière de se tenir n'était plus si droite, et sa chevelure avait gagné en chimères, s'accordant à cette nouvelle personalité qu'il avait au fond de lui : pour autant son corps lui était le même, magnifique.

*Fais moi mâle, si tu veux me faire ressentir quelque chose.*

V’lin prépara sa défense, car contrairement à son jumeau, il n’était pas danseur, mais un charmeur d’hommes légèrement maso : et même si le professeur blanc pouvait lui plaire, Shaloa avait réveillé en lui sa colère.
Evanescent profondément endormit, et toujours incapable de faire une quelconque télékinésie, dormait pour un temps interdit…
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageDim 28 Juin 2009 - 19:25

Quelque chose disparut autour de celui qui, aux yeux de tous, n'était qu'un Evanescent jaloux et surexcité ; Aucune protection n'était plus maintenue autour de lui. Une punition, afin que Shaloa puisse se venger ? Non. En revanche, l'Ange uniailé put rapidement sentir des crocs le saisir violemment à la gorge, et un énorme animal tomber sur lui de tout son poids pour le plaquer au sol, y faisant heurter durement sa tête blanche. Une chaleur à la limite du soutenable venait d'envelopper Evanescent et pour cause, c'était une véritable boule de feu en forme de félin qui venait de se jeter sur lui dans un grand rugissement de mécontentement. Les crocs se serraient furieusement, pas assez pour tuer mais assez pour suffoquer cet être qu'ils tenaient, particulièrement désireux de lui briser la nuque. Piaffant sur place, la bête grondait avec hargne et le bruit frénétique de ses griffes de flammes produisait un crissement affreusement désagréable sur le sol de verre, lorsque ses pattes y glissaient. Mais elle se maintenaient au mieux sur le corps de sa proie, l'empêchant de se redresser d'une quelconque façon et l'étouffant sous quatre-vingt dix kilogrammes de ressentiment. Il n'y avait pas que l'animal à être mécontent : Tyrol, passablement agacé, tint à remettre une bonne fois pour toutes les choses en place dans la tête de son élève. Persuadé que cela relevait d'un simple problème d'ego rebelle, l'elfe blanc entreprit de lui infliger une correction courte mais suffisamment sèche. Comme il n'avait dans tout le corps que le quart de la puissance que Tranlthanas avait dans les crocs, il se centra sur ce qu'il savait faire le mieux, c'est-à-dire jouer sur ce qui n'opposait pas de résistance matérielle trop vigoureuse. Se relevant péniblement, il s'approcha lentement de l'Ange immobilisé sur le sol.

"Baane'sa, Tranlthanas", ordonna-t-il doucement au félin furieux.

La bête cessa de s'agiter et délesta sa prise de son poids, la gardant cependant solidement serrée le temps que Tyrol prenne le relais : Il était partit pour ligoter Evanescent, comme il avait l'habitude de faire avec ses rubans invisibles, mais son Etoile l'arrêta. Le pendentif de cristal s'était mis à vibrer contre sa peau, de façon qui signifiait qu'une âme anormale sévissait par ici… Ou sinon une âme, un dysfonctionnement dans l'une de celles présentes ici ! Etrangement, Evanescent était tout désigné. Peut-être qu'avant de lui faire mal comme il l'avait lui-même demandé fallait-il voir ce qui n'allait pas… Impassible, le professeur se pencha sur son élève qu'il ligota tout de même quelques instants, juste le temps qu'il fallait pour lui poser une main sur le front et l'endormir instantanément en ralentissant de force toute sa mécanique corporelle et en aspirant le flux magique hors du corps, qu'il condensa en sphère entre ses deux mains tendues, avec une difficulté manifeste mais souriant.

"Intenable…"

Avec un soupir de douleur l'elfe blanc redressa son dos éconduit. La panthère de flammes, sentant un pied lui intimer l'ordre de bouger, relâcha sa prise en grondant avant de reculer et de se poster derrière les jambes de son acolyte. Ce dernier leva ses mains à hauteur de son ventre, formant un nœud, et ferma les yeux sur ce geste tandis que la sphère attendait au-dessu du corps de son propriétaire ; Personne ne put voir ce qui se passait à l'intérieur de son corps, mais l'Etoile autour de son cou avait cessé de vibrer. Le signal n'avait pas été très fort, voilà ce qui le faisait douter du fait que son élève puisse être possédé d'une quelconque façon ou marqué par un sceau démoniaque. Dans ce cas, on n'assisterait pas à un Exorcisme dans les règles de l'Art, avec effets lumineux et souffrances déchirantes à la clé – dommage pour le masochiste - ; Mais Tyrol savait tout de même gérer les cas dits "mineurs", comme la double-personnalité et ses dérivés. On ne pouvait rien ôter réellement, mais il était possible d'endormir le côté gênant ; Pour l'instant, les deux étaient profondément comateux, beaucoup trop affaiblis pour faire quoi que ce soit. L'elfe blanc prit un temps de concentration silencieuse. Il s'agissait à présent de réveiller Evanescent sans toucher la corde sensible… S'agenouillant, il commença à réintégrer dans le corps de l'Ange l'énergie magique qu'il lui avait ôtée, lentement. Petit à petit, la respiration redevint sensible et régulière, le corps recouvrait ses forces… Et l'Etoile se remit à vibrer. C'était le moment pour bloquer le réveil de la partie ennuyeuse : Plaquant à nouveau sa main sur le front de l'élève, Tyrol obligea toute l'énergie réintégrée à affluer au même endroit, provoquant un violent blocage qui fit raidir le corps tout entier. L'Etoile brilla un bref instant et Evanescent fut secoué d'un second spasme, puis l'elfe retira sa main, hésitant et l'air inquiet. Quelques secondes passèrent, puis il termina son travail , les deux mains posées sur le torse de l'Ange. Une aile et deux personnalités… Etrange. Mais il fatiguait trop pour réfléchir plus loin que cette constatation Apaiser temporairement cette espèce de côté obscur jaloux suffirait pour aujourd'hui ; En-dehors du cours, cela ne le regardait pour ainsi dire pas, à moins qu'on ne lui demande de l'aide à ce propos. Toutefois, il lui paraissait que ce souci, bien qu'étonnement fort lorsqu'il prenait le dessus, n'était pas du même niveau qu'une moitié purement démoniaque ou une schizophrénie avérée. Evanescent ferait bien ce qui lui plairait contre cela. Ce qui importait au professeur était de faire cesser cette ennuyeuse apparition afin de terminer le cours et la journée.

Comment prévenir un nouveau sursaut ? l'elfe blanc apposa encore une fois une main au front de l'Ange, et, dans le silence le plus total, acheva le travail en endormant temporairement autre chose : Une partie du cerveau qu'il cessa d'alimenter, dédiée à la mémoire courte. Evanescent et son jumeau inconnu oublieraient ainsi tout ce qui s'était passé durant les quinze dernières minutes. Un petit blanc de mémoire qui reviendrait dans quelques heures, lorsqu'il serait sûrement seul…

"Evanescent, réveille-toi…"

La voix de l'elfe n'était plus seulement douce, elle était terriblement faible. La panthère à son côté tourna en rond en grognant, puis courut à l'endroit où l'elfe avait laissé leurs affaires. Elle ne prit même pas la peine de reprendre sa forme elfique, plongea le museau dans le sac en le secouant brutalement et en extirpa une gourde qu'elle ramena à son comparse. Elle fut remerciée d'une caresse. Mortellement pâle, Tyrol but puis épongea son front et sa nuque à l'aide d'un mouchoir tiré de sa manche, ses yeux inquiets guettant le réveil de son élève. Considérant la gourde un petit moment, il décida de vider le reste sur le visage de l'Ange uniailé, avant de le secouer définitivement. A son réveil, celui-ci put rencontrer deux yeux verts, fatigués mais sévères, et entendre la conclusion du professeur, qui fut sèche et sans appel :

"Tu as une prédisposition pour le Mal. Tu comprendras…"

S'aidant de la panthère de flammes sur laquelle il s'appuya pour se mettre accroupi, il se redressa lentement. Oh, quelle idée d'avoir effacé un bout de mémoire… Evanescent ne saurait pas où ils en étaient dans les exercices ! Mais il ne comptait pas – ou plus - donner d'explication. Sa mâchoire peinait et ses cordes vocales s'étaient mises en congé, refusant de répéter. Toute parole superflue ne passerait pas leur sitting déterminé.

"Je suis fatigué, mon ami. J'aimerais pouvoir vous évaluer avant que la nuit tombe."

Et cela aussi, c'était sans appel. Tyrol se tourna alors vers Shaloa, qui avait encore son sort en main, et lui fit signe d'approcher en souriant.

"Explique-lui ce que vous allez faire. Il sera… Ravi que tu l'aides."

C'était peut-être au fond une bonne solution pour rattraper cette jalousie maladive : Faire de Shaloa une aide pour son comparse et non un rival. Ce qui avait été un amalgame étonnant et bien mauvais. Evanescent serait peut-être quelque peu engourdi, mais ni plus ni moins en forme qu'avant la courte opération qu'il venait de subir. Quelques interrogations pourraient lui passer par la tête, sans plus… Mais quant à cela, il n'obtiendrait aucune explication maintenant. La télékinésie était abandonnée. Tout ce que l'elfe voulait, c'était que l'Ange puisse attaquer sans avoir besoin de s'énerver inutilement, et enfin engager un simulacre de combat avant le bilan. Il ne pouvait pas et ne voulait pas répéter toute sa longue explication précédente, et serait d'ailleurs incapable de constituer un nouvel exemple correct. Autant garder des forces pour un potentiel nouveau problème à contenir... Il s'éloigna à nouveau, se rassit, et remit en place les boucliers. Allongée contre lui au cas où il ait besoin d'appui, Tranlthanas conserva son apparence féline et, sa queue enflammée battant furieusement l'air, guetta un nouvel écart à calmer à coups de crocs.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageMer 1 Juil 2009 - 1:31

Shaloa ne vit qu'un accident involontaire dans la tentative d'Evanescent de l'attaquer qui avait malheureusement pour un et heureusement pour l'autre, échoué. Quand l'ange à l'aile unifié s'excusa d'un regard, Shaloa retourna à ses occupations, profitant de ce moment de répit pour s'entrainer à former une défense, créant des boucliers d'air compact. Ce n'est qu'avec surprise que Shaloa vit Evanescent se faire littéralement projeter au sol par une bête enflammée qui semblait être l'ami de son professeur. Elle rugissait avec rage et grondait tout en lacérant le sol de ses griffes, laissant échapper un grincement très désagréable.

Son professeur s'approcha de son paire immobilisé sur le sol, puis le ligota pour laisser la bête s'en aller avant qu'il entreprenne de l'endormir. Shaloa regardait attentivement, en silence, gardant ses questions pour lui-même. Le professeur aspira quelque chose d'Evanescent qu'il condensa dans une sphère qu'il réintégra lentement, en faisant toutes sortes de diverses manipulations, provoquant parfois des spasmes dans le corps d'Evanescent.

Le professeur essaya de réveiller Evanescent, mais sa voix étant devenue faible, cela ne fonctionnait guère. Son ami lui rapporta ensuite une gourde d'eau, que son professeur but avant d'en vider le contenu sur l'élève avant de le secouer. Son paire Evanescent finit par se réveiller, puis le professeur lui fit une déclaration plutôt troublante.


*Une prédisposition pour le mal ? La flèche ... vraiment ? Heureusement que le professeur a intervenu dans ce cas.*

Le professeur appela ensuite Shaloa d'un air souriant, puis lui demanda ensuite d'expliquer l'exercice à Evanescent et de l'aider, avant de s'éloigner pour faire quelconques besognes. Shaloa, qui avait donc compris que la mémoire de son paire avait été effacé, se dirigea donc vers Evanescent, puis entreprit de lui expliquer. Il fit apparaitre un couteau formé d'air dans sa main.

-Nous devons utiliser notre pouvoir pour créer une attaque. Nous pouvons donner à notre pouvoir une forme, comme je viens de faire, ou nous pouvons libérer ce qu'il contient.

En guise d'exemple, Shaloa lança le couteau en l'air puis le fit exploser. Finalement, il expliqua les plans du professeur à son paire.

-Le professeur souhaite que nous fassions un combat quand tu auras constitué ta première attaque.

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 10 Juil 2009 - 21:07

Chapitre 40 : Amnésia.

- « Bonjour, vous êtes qui monsieur ! »

Papillonnant des yeux pendant des secondes éternelles et cruel désespoir de la scène qui avait eut lieu plus en avant.
Evanescent ne semblait même plus reconnaitre, tirant sur ces lèvres pleines d’interrogation, il en était presque comique si cela ne pouvait paraitre désespérant.


- « Vous parlez de magie ? Mais voyons nous ne sommes pas dans un roman de fantaisie ! »

Soudainement devant la mine effarée de Shaloa, il termina son récital en mirant les ailes.

- « Oh quel jolie costume, c’est du cosplay ? »

Puis une violente douleur lui prit la tête sur le côté où il avait ressue la bête endiablée, il portât une main voilant par la même son œil qui tournait pareillement.

- « Hum… qu’est ce qu’il m’est arrivé… Shaloa ? »

Il semblait se souvenire de tout, jusqu’au choc violent qui l’avait privé de ces mauvaises perversités.

- « Oh, oui pardon, je comprend. »

Il prit appui sur son compagnon pour excuser sa geigne passagère, avec son magnifique sourire d’hiver, avant de confesser.

- « Très bien, dans ce cas là laisse-moi un peu de temps, pour m’y remettre. »

Sa main libre, non colée contre sa tempe droite, caressait presque l’épaule de l’archer, avant de l’abandonner pour préparer un sort, avec les distances protocolaires.
Après avoir hésita longtemps, il récita en dansant, toujours sa main transparente sur son chef, tout en tournant de plus en plus vite autour de son centre de gravité.


- « Forme informe, libère mon pouvoir des plus mornes. »

Soudain il se cristallisa sur place, arrachant presque sa main de son œil souverain.

- « Méduse, l’armée des serpents ! »

Une longue murène d’air s’arracha de sa chevelure agitée par le vent qu’il créait.
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageDim 16 Aoû 2009 - 2:41

Après son délire toute à l'heure avant les explication que Shaloa avait ignoré, sachant qu'il reprendrait ses esprits, Evanescent s'appuya sur lui pour se lever et se distança pour enfin aller préparer son attaque. Shaloa lui laissa donc du temps pour s'y remettre, et l'observa se mettre à l'oeuvre. Son paire hésita longtemps, puis il finit par tenter quelque chose, il tournait sur lui même puis continuait à tourner de plus en plus vite jusqu'à ce qu'il finissent par s'immobiliser.

Shaloa vit ensuite un gros serpent faite d'air se former à partir des cheveux d'Evanescent pour ensuite se diriger vers lui. Shaloa conclut donc que le combat était commencé. Avant tout, Shaloa se mit en place et se concentra sur ce serpent qui fonçait vers lui. Tranquillement, il se mit à asphyxier le serpent qui sans air finit par disparaitre. Pour l'attaquer, il en faudrait plus qu'un !

Shaloa par la suite s'envola tout en matérialisant son attaque mais cette fois-ci sous la forme d'une flèche qu'il allait vers Evanescent. Si tout se passerait comme prévu, la flèche commencerait par couper comme une flèche normale pour ensuite aspirer l'air environnant avant d'exploser emportant son adversaire dans un vent violent. Sans attendre, Shaloa tira la flèche vers son adversaire, mais cette fois-ci se servit de son vent pour accélérer la vitesse de son tir. Il ne restait plus qu'à voir comment Evanescent s'en défendrait.

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 15 Nov 2009 - 17:29

Chapitre 41 : Entropie.

Un mouvement, une seul énergie, toute concentrée dans un même point aussi : c’est ainsi qu’il voyait la nouvelle flèche se diriger vers lui.


- « Gonfle mon pouvoir, nouvelle galaxie ! »

Pour tout univers, il ne fit d’une simple bulle d’air sur laquelle il grimpa d’un pas allègre et pressé par la vitesse de son adversaire improvisé.
Ces vêtements virevoltèrent avec grâce et volupté, son aile dépliée à la médiale de son charme extrême.
Comme promis la bulle se fit littéralement explosée par le souffle de la flèche endiablée, et l’ange immaculé profita du souffle causé pour faire un vol… plané.
D’un saut il accusait l’endroit, son professeur, le servant et sa cible muette aux abois : qu’il se retrouva à faire un tour niquer dans l’air moite et serein.


*Toupie, divine entropie…*

Il se retrouva juste derrière lui, son arme blanche émasculatrice dans un savant calcul, il avait sut réduire la distance là où il était plus habile.

- « Game, over ! »

La partie était finie.
Il leurs faudrait d’autre jeux guerrier avant de s’affronter tout deux, pour passer le concours d’année.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» [CHAPITRE 5] Un nouveau vent d'évènements souffle sur le monde magique.
» Bienvenue dans ton nouveau chez toi! [Privé Calendina Nakori et Sora Kujo]
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]
» Cours Privés de Shaolane [Parrainage]
» [Cours privé] Balade haute en couleurs. [Eva Lerouge]