Partagez | .
 

 Embuscade et Confusion (Libre mais sans moi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageVen 20 Fév 2009 - 13:36

[ Arrow Présentation]
Kaze Energa, un nom pour certain, un ami asez stupide pour d'autres, mais pour ses ennemis, c'est le diable. Après tout cette mane ardente retombant le long de son dos n'était-elle pas le signe du malin? Et son corps tout entier, allant de ses petits pieds enfoncés dans des bottines de voyage et d'équitations, à son visage doux et volontaires sur lequel sont posés deux yeux emeraudes cachés par de longs cils sur une peau à peine hâlée, n'incitait il pas les membres des deux sexes à se soumettre au péché? Enfin ne possédait-il pas des pouvoirs prêtés par satan lui même pour avoir retourné l'épée de Sir Victor La Montagne d'Herculus sans que sa main n'en lâche la garde? Après tout comment un individu faisant deux têtes de moins que leur champion et possédant la moitié de son envergure les bras écartés avait il pu arrêter le bras de fer du colosse ou tout simplement le retourner, mettant fin au combat en un instant sans avoir usé de sorts que le mal lui même n'aurait jamais songé à inventer. Et si l'on écoutait ce que la montagne avait à dire à savoir qu'au moment où celui-ci le touchait, il eut l'impression d'affronter à mains nues l'armée des enfers, alors on voyait à quel point l'humanité ne se servait pas de cet amas rosâtre de chair qu'était son cerveau. Car sa force ne venait pas d'une magie quelconque, à proprement parler si il n'était pas humain, il n'en était pas pour autant plus fort, au contraire, ses origines en faisait un être plus frêle qu'un Homme moyen. Il était donc logique que sa force elle venait de quelques pouvoirs que ce fut, car si le physique était faible, il fallait compenser par la magie, c'était logique, non? Si cet argument, était logique, il n'en résultait pas moins qu'il était faux, car si Energa avait un pouvoir, c'était plus un pouvoir théâtral, un jeu avec la météo sans grandes conséquences. Donc si il était faible aussi bien magiquements que physyquement, on avait à faire à un véritable miracle, cette créature devait être un envoyé des Dieux. Hélàs quiconque aurait suivi en détail les aventures de notre protagoniste savait qu'Energa en plus de ne pas se servir de son cerveau en dehors des combats était persécuté par la malchance. Il ne s'agissait pas ici de tomber dans les ornières ou de marcher sur des excréments fraîchement sortis, mais plus d'une persécution infligée aux pires criminels pour une vie antérieure passée à s'adonner aux pires horreurs imaginable, car quand Energa revenait victorieux d'un combat où sa vie fut mise en danger à 5 reprises, il devait échapper à unebête sauvage et quand il la semait, il tombait inexplicablement sur une embuscade, embuscade commandée par quelqu'un de haut placé et à nouveau un conflit violent en résultait. Donc n'étant ni fort ni magicien ni même aimé des dieux, la force d'Energa était inconcevable, inimaginable, mais la raison était simple, les gens ne pouvaient comprendre que depuis environ soixante ans Energa s'entraînait sans relâche nuit et jour. Ainsi, quand le guerrier le plus fort d'un village se reposait de sa journée, Energa devait plier son corps à des angles plus importants que ceux qu'il avait atteints la veille pour éviter les griffes et les crocs d'un prédateur, et de la même manière les sages du villages ne pouvaient pas s'imaginer que ce jeune demoiseau inexperiencé ait dû tuer alors qu'eux se faisaient encore langer. Mais le danger ne résidait ni dans ses gestes, ni dans ses souvenirs mais dans ses yeux, plus précisément derrière ses yeux, quand il regardait autour de lui pendant un combat tout comme à ce moment de l'histoire, où il fût encerclé par une vingtaine de morts portant épées et armures et les genoux sur un autre individu dans le même état les mains de chaque côté de son crâne défoncé qui attestait son état de décédé à la suite de l'utilisation d'un objet contondant, car à ses instants, il analysait chaque objets, les aspérités du terrains, la psychologie de l'adversaire, afin de développer une stratégie permettant une non-défaite de son côté et accessoirement la victoire.

'Bien je suis encerclé par une vingtaine d'ennemis, et j'ai déjà eu affaire à des êtres de ce genre, en vaincre un n'est pas chose aisé! Alors tous les vaincre... il vaut mieux ne pas y penser! Ce qu'il me faut pour me sortir de là, c'est aller vite et un effet de surprise! Pour le moment ce sont plutôt eux qui m'ont surpris!'

C'est ce moment que choisit le souriant en dessous de lui pour l'étrangler, ses deux mains osseusses, avancèrent avec plus de vivacité que l'on pouvait attendre d'un mort mais ne rencontrèrent que le vide. Energa avait allongé son dos et saisi ses deux coudes puis plaça son pied sur la colonne vertébrale de l'ennemi, et décida de lever le bassin pour suivre, ce qui le fit rouler en arrière et salir sa cape de voyage d'avantage, bien sûr il n'allait pas laisser son nouvel ami se salir, aussi le lâcha-t-il en direction du cercle qui s'était malheureusement de plus en plus rétréci. Il y eut un concert de bruit d'os brisé et plusieurs 'splotch' retentissants.

Un squelette volant s'écrasant sur un autre n'a rien d'effrayant, mais la façon dont le mort était arrivé sur l'autre était troublante, et créait des idées nouvelles sur cette proie isolée, comment, ne connaissait-elle pas les règles de cette mise à mort? Habituellement la victime empêchait les bras d'arriver ou lutter pour respirer, et quelque soit l'issue de cette lutte, le cercle se fermait et le festin pouvait commencer. Mais l'utre l'adversaire, qui était-il pour oser changer cette règle, et la fureur qui suivit fût sans conteste effroyable. Et lorsqu'ils se retournèrent vers le centre, il n y eût plus trace de ce bousculeur de traditions, il avait disparu, mais cela était impossible, où alors, c'était un puissant magicien! Ils se retournèrent vers le garde manger de secours, il était vide et au loin des "splotchs splotch splotch" se faisaient entendre. La colère des morts ne connût plus de limites et ceux-ci s'élancèrent à la poursuite de ce bruit.

Quand Energa avait lancé l'autre, il ne s'était pas rendu compte que cela était par une loi non dite interdite, aussi fût-il surpris d'entendre des zogs des akitas et des akoulous s'élever! Pire, ceux-ci ne lui prêtaient plus attention et avaient brisé le cercle pour se réunir entre eux, ce qui en termes de bizarre atteignait des sommets dans l'échelle d'Energa. Aussi décida t il de ne pas les interrompres quand il entendit un "grumpf" à proximité.

À l,interieur d,un filet végétal se débattait un dragon de petite taille.C'était un petit dragon comme on peut en trouver en montagne aux écailles couleurs d'obsidienne, c'est ce qui faisait qu'il ne l'avait pas vu auparavant. Energa arracha le filet et se mit à marcher en conversant avec le dragon qui répondait en grognant. Au bout de quelques heures, son instinct lui hurla danger. Il est bon ici de s'arrêter quelques secondes pour parler de l'instinct . L,instinct est une sorte d'intuition animale pemettant d'avertir celui-ci par des voies encores inconnues sur les intentions de ce qui l'entoure, ce dernier peut être renforcé par la mise en danger constante de l'animal. Voilà pourquoi Energa savait faire confiance au sien et aux loins s'entendaient des zogs et des scriis.

Le guerrier au cheveux de feu se mit à courir et le petit dragon s'accrocha`tant bien que mal à ses cheveux.


[ Arrow Jouer et tuer, c'est pareil]


Dernière édition par Kaze Energa le Ven 20 Fév 2009 - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Blaze, Layali-Joy ? Oui mais jamais sans moi !
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» LE DIX COUPS DU PRESIDENT ?POLITIQUE PAS ! FOND ,FORME ,STYLE PAS!
» Première étape [ Libre et gratuit d'accès ^^]
» Je suis Ariel, mais sans la queue.