Partagez | .
 

 Quête de l'Humaine - Suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 22 Mar 2009 - 17:49

Un sourire apparut sur la bouche de la Cristalléenne, comme une fleur.
Enfin, quelqu'un avait compris, avait saisi que tout ceci n'était qu'un test, qu'une grande épreuve de sagesse, qu'une ordalie. La jeune femme soupira, enfin contentée, et s'assit, tandis que son haleine, vapeur, se transformant doucement en glace qui prit la forme d'un siège de glace, alors que l'humaine restait à ses pieds, comme une chienne. Tableau effrayant. Y'avait-il maintenant une part démoniaque dans la professeur ? Non. Seulement une profonde lassitude.

Elle ne parla pas pendant quelques secondes, pendant que les habitants, les élèves et les vagabonds répondaient à cette provocation, griffant du bout de ses ongles le verglas l'accoudoir transparent, y traçant des runes, des dessins, l'esprit ailleurs. Puis, sa langue claqua dans sa bouche. Au final, c'était à elle de prendre une décision. Ah ! Naciniah, pourquoi était-elle partit, pourquoi avait-elle suivit ce commerçant ? Il y avait mâle plus intéressant dans la cité, non ? Après tout, ceci n'était la pensée que d'une vierge, que d'une professeur dans importance.

Qui était cette humaine, d'où venait-elle, pourquoi les démons l'avaient-ils ammené ici ? Ceci n'était peut-être qu'une action impulsive d'un démon isolé, juste pour tâter l'union des habitants, peut-être qu'il n'y avait rien derrière cet acte... Ou alors, il y avait derrière une machination bien plus grande. L'albinos essaya de se remémorer la partie d'échec qu'elle avait eu avec Iblis, des mois plus tôt, au sein même des enfers, mais rien de concrêt ne lui revint. Dans sa mémoire émergea pourtant le jeu du Fidchell, le jeu des Rois. Il faut prendre le centre pour être un roi. Pourquoi les démons s'entêtaient-ils à tenter de conquérir Elament alors que la cité n'était pas le centre ? Il devait une nouvelle fois y avoir quelque chose de plus grand derrière, un symbole, et Ruby comprenait le sens de ce symbole. Elle soupira, acceptant par avance le poids de la décision qu'elle allait prendre.


" Jeune fille, me crois-tu si je te dis que je ne te veux aucun mal ? " Pas de réponse, rien que de la terreur et un mutisme exaspérant. Pourvut qu'il lui pousse un peu d'acier durant la nuit !

" Parle nous, dit nous pourquoi tu es là, comment tu es arrivée jusqu'ici. " Sourire confiant, douceur contrefaite sur un visage de blizzard " Tu es sous ma protection. "

Mais une nouvelle fois, aucun mot ne vient du côté de la Sans Don. " Désires-tu quelque chose ? De l'eau ? De la nourriture ? Un peu de repos ? " Et l'humaine éclata en sanglot, des larmes de terreur pure coulèrent sur ses joues. Ruby tendit sa main vers elle, pour la réconforter, mais ne reçut en retour qu'un mouvement de recul. Bien, c'était clair.

La professeur prit sa corne de glace et choisit avec soin ses mots.


" Elamentiens, les démons ont toujours eut comme seul esproit de nous diviser. Cet acte est encore une fois une preuve de leur volonté de nous détruire. Nous ne devons pas nous diviser, sinon ils seront arrivé à leurs fins. " Mince silhouette blanche au milieu d'une étendue orange sombre, la jeune femme était détestée par une grande partie des habitants, mais c'est sans crainte qu'elle s'adressait à eux. " Cette affaire est trop importante pour que seul les dirigeants d'Elament prennent une décision, j'ai voulu vous y inclure, à défaut apparemment. "

Une pause, des insultes, des cris, des larmes. Peu avait l'esprit ouvert pour comprendre les actions de la jeune femme.

" Selon moi, la décision qui s'impose est celle-ci : nous devons comprendre pourquoi les démons ont envoyé une humaine dans notre cité, savoir qui est derrière cela et le détruire pour qu'il ne recommence pas. La jeune humaine ici présente n'a pas demandé son sort et ne doit en conséquence pas être punie pour son acte. Je propose que lui offrions l'hospitalité jusqu'à ce qu'elle se remette de ses blessures. "

Dans l'esprit de la Cristalléenne, la chose était simple. Si les habitants parvenaient à se faire aimer de l'humaine, et qu'elle décidait tout de même de partir, elle ne répèterai rien à personne. Dans le pire des cas, elle serai considérée comme une folle dans son pays, et les élémentalistes n'auraient donc rien à craindre. Aime ton ennemi, c'est la meilleure façon de le mettre hors de de lui.

Le tout était maintenant de savoir comment calmer les foules.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 23 Mar 2009 - 18:51

Elle était resté jusqu'à maintenant appuyé à la rambarde sur laquelle, elle était montée pour prendre la parole. Elle avait écouter tout ses elamentiens, tout ce qu'il avait à dire. Mais que c'était ennuyant. Aucun n'avait le cran de prendre une décision et de trancher. Aucun excepter cette femme en blanc au fond de l'arène. Arène qui malgré le monde lui semblait assez sympathique elle reviendrait un autre fois pour faire un peu d'exercice, les trouffions de cet endroits devait être assez doués du moins elle l'espérait.
Elle parla d'un désir des démons de séparer le peuple, visiblement c'était assez réussi pour le moment, les êtres humains ne pouvaient pas être unanime sur un sujet comme celui ci. Le Démon qui avait pensé ça était assez malin ou totalement stupide, qu'importe le résultat était le même, ce petit bout de femme chétive se fit hué, insulté par la foule. Pour sa part elle ne bougea pas d'un pouce, toujours les bras croisés sous la poitrine le regard fixe inexpressif. Elle ne comprenait pas ses réaction. Dans ça cité, la reine ordonnait les amazones exécutaient.
Elle ne se démonta pas pour autant et reprit avec ardeur son discourt. La sentence tomba. Un petit sifflement s'échappa d'entre les dents de la guerrière en signe de désapprobation. La compassion n'était pas ce qui faisait qu'un ennemi ou un prisonnier allait devenir plus docile ou compréhensif. Son point de vue était peut-être sommaire, mais c'est ainsi qu'elle avait été élever et avait grandit. Le sentimentalisme très peu pour elle vis à vis d'un danger potentiel. La mort aurait tout régler. Elle espérait simplement qu'une fois que cette femme diaphane aurait eu ses réponses elle n'hésiterait pas à prendre la bonne décision. Bien sur tout ceci n'était que son point de vu.

Quelle déception, elle tourna les talons, joua des coudes pour revenir près de la sortit. Elle n'avait plus rien à faire ici, d'ailleurs avait elle eu quelques choses à faire réellement? Non elle était venue ici pour passer le temps s'attendant à un bon spectacle mais non, bah en même temps ça avait eu au moins le mérite de ne pas être payant. Maintenant il ne restait plus qu'à trouver la sortie de cette arène et retourner dans la citer.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageVen 24 Avr 2009 - 11:10

[Y'a pas Masse d'activité, ma foi, j'attendais plus de réponses ~]

Silence.
L'humaine ne répondit à aucune des questions de la professeur de l'Eau, tuant dans l'oeuf l'espoir des pacifiques de la cité, attisant encore plus la haine de certains habitants. Il fallait qu'elle se fasse aimer, qu'elle appelle à la pitié. Dans son cas, c'était presque vital, une nécessité. Une Obligation ! Ne le comprenait-elle pas ? Mais après tout, il ne fallait pas oublier qu'elle venait juste de faire une chute d'au-delà des nuages, qu'elle avait vu des créatures à la beauté divine qui maintenant appelaient le sang. Les races magiques ne valaient-elle pas mieux que les humains ?

L'important, pour le moment, c'était de savoir pourquoi les démons avaient envoyé une Sans-Don dans la cité. Il y avait autre chose que la pure volonté de foutre le boxon, quelque chose d'important sous-jacent. Une autre bataille ? Non, si c'était le cas, ils auraient envoyé un messager pour se moquer ouvertement de la cité. Leur magie était-elle capable de rendre la cité visible aux humains ? Ce n'était pas possible, elle était forgée de sort aussi puissant que la magie elle-même des dieux poussée à son plus haut niveau. En mille ans de vie et d'expérience, Ruby elle-même n'aurait pu détruire les sortilèges qui pétrissaient les murailles.

Les Clefs des Murailles avaient été perdues ou détruites lors de la bataille, et il les fallait au complet pour détruite les runes qui protégeaient la ville.

Non non !! Ca devait être autre chose, il fallait réfléchir aux implications d'un tel acte, mince ! Il fallait en parler avec quelqu'un ayant l'esprit étriqué des démons, avec une personne possédant la même folie, le même sadisme. Pas le premier mignon venu, non, quelqu'un avec un minimum d'intelligence. Iblis ? Non, c'était impossible, il avait disparu ou errait quelque part sur les terres de ce monde. Quel autre démon la professeur connaissait-elle ? Il n'y en avait pas des masses, c'était un fait, elle les tuait, généralement, et ne contait pas fleurette avec eux.

Il fallait d'abord mettre l'humaine en sécurité.


" Mélian. Tu l'abriteras, aux dépends de ta vie, comme tu l'as proposé. Il faut réfléchir aux buts que poursuivent les Démons en faisant pareille chose. " D'un geste négligeant de la main, Ruby montra l'humaine. Faire croire qu'elle n'avait pas d'importance pour calmer les esprits, la rendre minable, pour la protéger. Minimiser la gravité de cette action pour couper l'herbe sous les pieds des Démons. C'était simple, mais ça demandait beaucoup d'effort.

Ruby brisa les liens de la jeune fille, détruisit la bulle protectrice et aida l'humaine à se reveler, une nouvelle fois. Sourire confiant, clin d'oeil, elle essaya de lui remonter le morale, dans la mesure du possible. Mais comment, lorsque notre peau est aussi blanche que la neige et nos yeux aussi rouge que le sang, que nos mains appellent au froid de la mort, comment peut-on raisonnablement apaiser un coeur terrifié ?


" Cette assemblée est dissoute ! Que ceux qui sont contre les mesures prises à ce jour aillent donc réprimander les coupables. " Et disant cela, un sourire sadique s'afficha sur sa bouche, tandis que d'un geste de la main, elle invita la jeune aqua, Mélian, à la rejoindre.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 24 Avr 2009 - 12:24

Bla bla bla, pour, contre, je ne sais pas, à mort, pitié, ça jetait ses arguments à qui mieux-mieux aux oreilles de qui voulait bien entendre, à défaut d'écouter. Et pendant tout ce temps, Vega était resté stoïque, toujours pieds nu et debout sur le sable de sa propre arène. Trop de monde, trop de paroles, et sur un sujet qui ne l'intéressait pas le moins du monde : L'Aasimar n'avait jamais eu l'intension de se mêler de leur affaire. Si il était là, c'était pour maintenir un semblant d'ordre (ou en tout cas assurer le maintiens en bon état) du lieu qui était le sien. Il s'était donc contenté de faire machinalement tourner entre ses doigts le long manche de la lance d'entrainement qu'il n'avait pas pensé à laisser en salle avant d'arriver.

De nombreux habitants avaient parlé, et la seule conclusion qui était née du débat était de laisser l'humaine vivre, sous la protection d'une jeune femme de la Cité. Mélian, c'était son nom? Le maître d'armes n'avait pas l'impression de l'avoir déjà croisée. Son regard scruta le visage de la jeune femme, sans réelle raison, plus parcequ'elle était là, donc, pourquoi pas, mais un mouvement au bord de son champ de vision lui fit quitter son visionnage. Trois rangs derrière Mélian. Deux places à droite, quelqu'un faisait un geste étrange, mais qui attirait son œil. La personne elle même importait peu, c’était plus la façon saugrenue dont il plaçait ses doigts. S'en suivirent d'autres gestes, qui transmettaient vers l'Aasimar un message dans un code obscur. Que voulait-il dire? D'autant plus que le message n'était pas spécialement adressé à Vega, mais à celui qui saurait le comprendre...

Au bout de quelques secondes seulement Vega détourna les yeux, haussant les épaules. Bien, bon, pourquoi pas. La professeur de l'eau, à la peau si blême venait de lever la séance, alors il ne restait plus qu'aux habitants de quitter Son arène. En laissant les lieux aussi propres qu'ils voudraient les trouver en entrant, de préférence... Ruby. C'était une Cristalléenne, elle, une pure. Vega, lui, n'en avait d'une petite part de sang dilué, rien de notable au final. Il était bien content de ne pas en être un pur : c'était ce qui avait fait son être, son passé, son présent, en somme, son identité.

Bien, les premiers membres de l'assistance partaient déjà. Vega se décida à marcher, contournant la professeur et l'humaine postées au centre de l'arène de sable pour s'approcher de la sortie. Il resterait posté là jusqu'à ce que tout le monde sorte, détaillant ceux qui levaient le camp, vérifiant qu'aucun n'emportait quelquechose qui n'était pas à lui. Dans la confusion de l'arrivée de tout ce monde, il n’était pas certain que les Sableurs aient pensé à fermer à clef les portes des zones interdites au public...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Melian
avatar
Nombre de messages : 55
Âge : 357
Race : Elfe des Eaux / Teleri
Poste : Chef de la Milice
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
800/1000  (800/1000)
MessageVen 24 Avr 2009 - 19:32

La surveillante écouta avec attention ce que la maitresse de l'eau disait... Elle parlait avec l'humaine, Melian comprenait qu'il fallait que la jeune fille réponde. Mais non, rien, pas un son, pas un bruit, elle ne semblait même pas comprendre ce que Ruby lui disait. Une autre que la Teleri aurait trouvé cela navrant, mais l'elfe elle, trouvait cela attendrissant. Oh, allez, il fallait qu'elle parle, qu'elle montre aux habitants d'Elament qu'elle n'étais pas dangereuse, qu'ils ne craignaient rien. Puis vinrent les larmes, troublantes au possible. Melian fronça les sourcils, ses dents vinrent mordiller sa lèvres inférieur, attendrie et inquiète pour cette pauvre enfant.

Elle leva les yeux vers la professeur lorsqu'elle s'adressa à tous. La foule commença à huer. L'elfe était rarement agacée, pourtant à cet instant, elle en voulait à Elament, elle en voulait à ses moutons qui ne pouvaient penser à autres choses que leur propre sécurité. L'envie de les faire tous taire passa sur elle comme une vague déchainée mais s'éloigna aussi rapidement qu'elle était venue. Non, elle ne lèverai pas la main sur une foule innocente ayant pour seule faute l'ignorance. Au lieu de ça, Melian acquiesça simplement aux dires de Ruby. Il était en effet nécessaire d'enquêter sur ce qui avait poussé les démons à agir ainsi.

Elle plongea dans ses pensées, se mettant à la place des démons et essayant d'élaborer un plan correct... Non ça n'allait pas, absolument pas, Melian n'avait certainement pas le raisonnement qu'il fallait, elle ne pouvait tout simplement pas penser comme un démon. Soudain elle entendit son nom, ses sourcils se haussèrent puis elle regarda Ruby. Un grand sourire éclaira son visage, emplit de gratitude envers la maitresse de son élément. Pendant quelques secondes elle se sentit épiée mais ne trouva pas cela étrange et elle décida de ne pas relever. Sans doute quelqu'un qui n'appréciait pas la décision prise. Tant pis pour les mécontents.

Au signe de Ruby, elle s'approcha d'elle et de l'humaine, doucement, avec souplesse et légèreté. Un doux sourire fut lancé aux deux jeunes femmes. Les vêtements verts/bleus pâles de l'elfe voletaient legerement au vent tout comme ses cheveux, legerement emmêlés et diffusant une légère odeur d'eau salée. Elle cligna des yeux

"Qu'attendez vous de moi Dame Ruby? Je suis prêtes à offrir un toit, de la nourriture et ma protection à cette jeune personne pour ma part..."

Melian ne savait pas si l'aqua attendait autre chose d'elle aussi attendit elle une réponse en lui jetant un regard interrogateur... Certes l'elfe était loin d'être une combattante aguerrie, mais elle possédait tout de même de l'expérience et avait la volonté de bien faire. Elle ferait de son mieux, en espérant que cela suffise pour protéger l'humaine.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 26 Avr 2009 - 14:19

Lorsque l'elfe arriva, Ruby fut noyée sous les effluves de l'océan.
Le sel, l'iode, l'écume. Elle avait oublié que la jeune fille, probablement âgée de 10 fois son âge, était attachée à la mer, aux vagues et aux poissons. Un jour, il faudrait qu'elle visite Atlantis, la cité sous-marine située au centre de l'océan séparant l'hyper-continent au continent des humains, il faudrait qu'elle voit les tours de corail et les chemins de galets lustrés par les courants aquatiques, les vitraux de sable et les forêts d'algues géantes. Il y avait tant de beautés dans les cité-sous-la-mer qu'à côté, même Elament faisait pâle figure. Enfin, c'était ce que disait les livres, la réalité, la Cristalléenne ne la connaissait pas.

Arrivée devant elle, l'elfe parla à toute vitesse, mais la professeur de l'eau la coupa en la saluant d'une inclination du buste, avant de lui sourire, confiante. Comment protéger une créature avec laquelle on ne pouvait pas communiquer ? Aussi, elle interrogea la surveillante de l'école, en qui avait une confiance toute relative :


" Combien de langue parles-tu ? " mais avant de lui laisser le temps de répondre, elle enchaîna : " Car il me semble que ce n'est pas que cette jeune fille ne veuille pas parler, mais plutôt qu'elle ne comprenne pas la langue commune. L'angélique et l'elfique sont exclut, de même que toutes les langues des créatures magiques. J'ai quelques bonnes bases en langue des humains du sud, et je connais les rudiments du parlé commun des humains. "

Enfin, la Cristalléenne lui laissa l'occasion de répondre.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Melian
avatar
Nombre de messages : 55
Âge : 357
Race : Elfe des Eaux / Teleri
Poste : Chef de la Milice
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
800/1000  (800/1000)
MessageLun 11 Mai 2009 - 21:25

[youpi j'suis un boulet je n'avais pas vu que tu avais répondu]

Lorsque Dame Ruby lui posa cette question, Melian ressentit un sentiment qu'elle n'avait plus éprouvée depuis des lunes. Une gêne profonde, une rougeur sur les joues mais aussi un certain dégout d'elle même. Elle n'avait pas pensé à ça... En parfaite idiote, elle s'était présenté pour la protéger mais n'avait même pas réfléchit au fait qu'elle ne comprenait pas la langue parlée à Elament. L'elfe se mordilla la langue. Oh elle avait déjà entendue deux ou trois mots en Humain "Bonjour" "Merci" des choses comme ça mais rien de bien concluant, et elle ne parlait pas beaucoup de langues. Elle se sentit soudain bien misérable...

Pourtant, ce n'était pas faute de n'avoir pas voyagé. Avec sa famille Melian avait fait le tours des mers et des océans sur leur bateaux-villages. Mais jamais son peuple n'avait approché de trop près les Humains. A présent l'elfe le regrettait lourdement. Elle secoua la tête pour répondre à la maitresse de l'eau

"Navré Ma Dame, mais je ne parle que le langage de mon peuple (un Elfique un peu particulier) la langue que tous apprennent ici, je connais quelques langues du sud, notamment celles de tribus nomades, divers bouts d'autres langages elfique... Mais rien d'autre. Je ne dois connaitre que trois mot dans un langage à peu près humain." Elle fit une légère pause... Dieux qu'elle se sentait bête à cet instant. "Par contre, chez moi, lorsqu'un enfant né sourd ou muet, nous parlons avec lui par signes mais je doute que cette jeune femme connaisse ce langage aussi ne sera il sans doute d'aucune aide"

Elle jeta un regard à la jeune humaine, sans se défaire de son air de douceur naturel. Ne comprenait elle vraiment pas? Après tout, il n'y avait aucune raison qu'elle parle la langue d'Elament. Pourtant, si chacun en arrivant ici ne parlait pas un mot de cette langue, tous repartait en pouvant se comprendre. Aucune raison pour qu'elle n'y arrive pas, mais il fallait d'abord entendre ce qu'elle avait à dire et lui expliquer certaine chose. Mis à part par les gestes, Melian se sentait bien incapable de le faire. Tant pis, si elle ne comprenait pas les mots, au moins comprenait elle que la Teleri ne lui voulait aucun mal. Après un signe de tête chaleureux elle reporta tout son attention sur Ruby.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 16 Mai 2009 - 11:45

Bon, ce n'était pas trop grave.
Ruby se doutait que parmi les créatures magiques, il y en avait peu qui connaissaient les langues humaines. Parler l'elfique, même si c'était une des langues les plus complexe, paraissait plus normal que parler l'humain. Même le troll et l'orc avaient ici des connaisseurs. Dans la multitude de langue qui existait, il devait bien en avoir une que l'humaine pouvait comprendre.

La professeur en tenta plusieurs. Elle demanda "comment te sens-tu ?" en une dizaine de langues communes, certaines avec un accent à couper au couteau, d'autres avec un ton rauque par difficulté de prononciation. Elle ne tenta ni l'elfique, ni ses langues de naissance, ni même les parlés des êtres aquatiques, enfin, toutes ces langues qu'une poignée de personne connaissaient. Ah ? Une réaction ? L'humaine avait levé la tête et interrogeait la Cristalléenne du regard. Celle-ci répéta. Dans la même langue, la jeune fille répondit quelque chose d'incompréhensible. Les deux femmes discutèrent comme cela quelques secondes durant, puis la Maîtresse de l'eau reporta son attention sur Mélian.


" Bien, l'humain commun, voila une langue bien étrange. Mélian, je ne te cacherai pas que la vie de cette humaine est en danger. Même dans la cité. Quelque chose me dit que les démons ont autre chose derrière la tête que simplement attirer notre attention sur cette jeune fille. C'est un signe. De bien funestes temps sont à venir. "

Cette dernière phrase, Ruby l'avait dit pour elle-même, plongée dans son esprit. Oui, de bien funestes temps, alors que la Bataille venait à peine de se finir, que les stygmates de celles-ci n'étaient pas encore effacés. Les démons ne pouvaient PAS atteindre l'humaine dans la cité, alors pourquoi l'avoir emmenée ici ? Ils ignoraient que l'Arène était bâtie sur des cachots dont les dirigeants se servaient encore pour les Lycans et les élémentalistes trop dangereux ? Mésestimaient-ils la force des décisions que pouvaient prendre Ruby ? ... Peut-être pas les siennes, mais celles de Naciniah, alors. Sauf que personne ne savait que la Protectrice était partie de la cité, personne... de profondes rides maquèrent le front de la Cristalléenne, son regard se faisant dur.

Mais s'ils le savaient, SI, déjà, de quelle façon auraient-ils pu être au courant, et quelle importance avait cette nouvelle dans leurs mains ? Tout d'abord, le départ de Naciniah n'était pas annoncé, Ruby n'était donc pas la dirigeante absolue aux yeux des Habitants, seulement une intérimaire, au faible poids politique et décisionnel. On risquait de ne pas la prendre au sérieux. C'était ce qu'ils désiraient, les cornus ? Qu'on se moque d'elle, qu'on l'ignore, qu'on la juge pour rien ? Non, ils devaient d'avoir que c'était le cas depuis la Bataille, et même avant. Il y avait autre chose, encore.


" Excuse moi, j'étais dans mes pensées. Oui donc, voici quelques conseils : ne l'emmène pas dans des lieux publics en pleine journée, trop d'habitants sont contre sa présence ici. Ne la laisse jamais seule, surtout la nuit, les dieux seuls savent ce qu'elle risque ici. Ne la fait jamais sortir de la cité. Quant à sa langue, parles lui en commun humain, et par signe comme tu ne connais pas bien cette langue. S'il y a le moindre problème, fait moi parvenir un message, je viendrais dans l'heure. As-tu des questions ? "

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Melian
avatar
Nombre de messages : 55
Âge : 357
Race : Elfe des Eaux / Teleri
Poste : Chef de la Milice
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
800/1000  (800/1000)
MessageDim 17 Mai 2009 - 23:03

C'est amusée que la Teleri écouta et regarda Ruby monologuer dans une multitudes de langues. Cette jeune femme était... surprenante. Melian avait beau avoir quelques printemps de plus qu'elle (à dire vrai, beaucoup de printemps) elle ne pouvait rivaliser de connaissances en cette matière avec la cristalléenne. Analysant chaque phrase qu'elle prononçait, l'elfe leva un sourcil en signe de contentement. Voila, l'humaine avait réagit... Hum ce qui n'était pas vraiment pour plaire à Melian était qu'elle avait réagit à une langue humaine. L'humain commun même comme venait de rajouter Ruby. Bien, il faudrait faire avec.

Ce que la maitresse de l'eau ajouta ensuite accentua l'air grave de l'elfe. Oui, elle savait que la vie de l'humaine était en danger pourtant elle espérait qu'au sein de la cité, personne ne serait assez fourbe pour tenter quoi que ce soit. Fort heureusement, elle n'était pas totalement idiote et savait se servir de son don de façon tout à fait correct. Elle posa ses yeux sur la jeune fille... Qu'est ce qui l'emmenait la? Était elle choisit au hasard parmi les humains? Ou les démons l'avaient ils sélectionnes pour une raison toute particulière? Melian s'interrogea sur sa vie, sa famille, le lieu d'où un démon l'avait arraché... Beaucoup de questions auxquelles elle n'aurait pas de réponse, du moins pas immédiatement.

C'était étrange. Étaient ce les Dieux qui se jouaient d'elle ainsi? Pour cette humaine? Avait elle quelque chose de particulier? L'elfe secoua legerement la tête et adressa un sourire se voulant rassurant à la jeune fille. Tout se passerai bien, il suffirait d'être attentive et... Non, non ça ne suffisait pas et Melian le savait, elle craignait de l'abandonner de ne pas être à la hauteur. Après tout, elle avait une vie entre ses mains. Simplement, elle ne pouvait et ne voulait pas montrer cette crainte à la jeune fille. Elle sursauta légèrement et regarda Ruby qui reprenait son discours.

Elle acquiesça d'un signe de tête à toutes les recommandations données. Elle se mordilla la lèvre inférieur en signe de réflexion.

"Vous a t-elle dit comment elle s'appelait? Vous a t-elle raconté comment elle était arrivée la?"

Elle pourrait poser ses questions plus tard, une fois que la jeune fille serait dans sa maison, relativement à l'abri, toutefois la présence de la maitresse de l'eau écartait bon nombre de danger aussi avant de penser à rentrer dans les murs de la cité posa t-elle cette question

"Dame Ruby... Pensez vous que nous puissions redoutez de nouveau une attaque directe de la cité? Je veux dire... selon vous dois je lui faire entièrement confiance? Elle à l'air sincère mais je ne veux pas me faire abuser..."


Elament n'avait que trop souffert, une traitrise de plus n'était pas bonne à prendre... Pourtant la Teleri n'était pas d'un naturel méfiant, elle demandait simplement ce que sa supérieure pouvait penser de tout cela... Oh, elle y pensait mais, comment pourrait on faire entrer l'humaine dans la cité? Hum, la professeur devait déjà y avoir songé. Un léger soupire s'échappa des lèvres salées de l'elfe, la cité allait vers des temps difficiles, il fallait à tout pris éviter une nouvelle série de morts...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMer 20 Mai 2009 - 12:13

Qu'elle était bête, elle n'avait même pas prit soin de demander à la jeune fille comment elle s'appelait, trop habituée à ce que tout le monde la connaisse et que cela fut suffisant. Ruby signala à Mélian que non, donc, elle n'avait pas prit soin de poser pareille question, et s'y mis donc tout de suite. La jeune fille, debout, était plus grande que Ruby, ce qui n'étonna pas trop la professeur de l'eau. Celle-ci savait néanmoins que ses yeux rouges sang et sa peau d'une blancheur immaculée effrayeraient à coup sûre la pauvre petite, qui refuserait de lui donner des informations. Aussi, elle se concentra et remonta la température de son corps à une chaleur normale, aux alentours de 30° donc, ce qui pour elle était rare. Son sang, en se mettant à circuler de façon rapide, lui fit mal au coeur, et ce, au sens propre, tandis que sa peau reprenait des couleurs proches de la chair, pâle, mais moins blanc. Ses yeux perdirent de leur couleur rouge, passant au rouge délavé puis au gris, l'absence de couleur, propre aux albinos.

Ils étaient peu dans la cité à savoir que Ruby était une albinos, prenant sa couleur de chair, de cheveux et d'yeux comme une marque propre à sa race que personne, vraiment, ne connaissait. Elle se disait Cristalléenne, on savait que les Cristaléens vivaient dans le nord, mais peu d'Elamentien avait traversé le grand océan septentrional pour aller les visiter. Ils ne savaient donc pas que c'était seulement l'exceptionnelle maîtrise de la glace qui donnait aux yeux de la professeur cette couleur si rouge, et son teint si blanc, même si, au fur et à mesure de l'utilisation de ses pouvoirs, cela restait de plus en plus : bientôt, même si elle ne se concentrait plus sur ses pouvoirs, elle resterait blanche et rouge, neige et sang. Ruby posa son poing serré sur son coeur, crispant le visage de douleur. C'était presque insupportable de passer de l'état de mort à celui de presque vivant, surtout quand le froid était votre empire. Heureusement, Iblis lui avait donné un bon entraînement pour supporter la douleur. Haha.

Ruby conversa donc avec la jeune fille, en termes basiques, simples, peu recherchés lorsqu'on ne possédait que les bases dans une langue. Elle lui demanda comme elle s'appelait. Anne, bien, c'était joli, commenta-t-elle. Puis comment elle était arrivée ici. Un grand oiseau d'ombre m'a prit alors que je rentrais chez moi et m'a jeté ici. Puis si elle avait peur. Naturellement, vous êtes tous des monstres, même vous qui changez de couleur et l'autre qui sent l'algue et qui a les oreilles pointues, sans parler de la grande aux yeux bandés qui fait des prisons de vent qui m'a empêché de mourir. C'était pour ne pas te faire peur que j'ai changé de couleur. Êtes-vous les créatures des contes ? Oui, répondit la cristalléenne, en souriant, oui nous sommes les créatures des contes, et en tant que tel, nous ne te voulons pas de mal. Vous allez me relâcher ? Non, ta connaissance de ce lieu est un danger bien trop grand pour nous. Vous allez me tuer ? Non, sauf si nous ne savons pas quoi faire de toi.

La vérité, toujours.

Puis le froid s'infusa lentement, semblant remonter du sol. La cristalléenne pinça le nez de la jeune fille en souriant paisiblement, mais la terreur qui se lisait dans ses yeux ne se dissipa pas, même après qu'elle eut jetées ses réponses avec hargne, avec l'énergie du désespoir. La peau de cristalléenne se marbra de bleu, regagnant en non-couleur, ses yeux se voilèrent de sang, les vaisseaux bleuissant dans ses prunelles. Ses lèvres exsangues se tordèrent de nouveau de mal. Mais elle se força à sourire, à cacher sa douleur, puis résuma la conversation à Mélian, sans omettre l'évocation de sa mort.


" Je n'ai pas pour habitude de cacher la vérité aux gens. " fut son explication, ou son excuse. Puis elle enchaîna " Nous sommes toujours en danger. Nos espions dans les enfers sont de plus en plus rares. Les démons peuvent attaquer demain, comme ne plus jamais le faire. Quant à Anne, ne lui fais pas confiance, ne fais confiance à personne. Je connais les gens de ta race, Teleri. Ils ont le coeur sur la main et de la bonté dans les yeux, mais tu sais comme moi que vous êtes peu, votre bonté étant votre plus grande faiblesse. "

Sa main crispée quitta son coeur moins douloureux, de nouveau presque figé par le froid, ne battant que peu de fois, la seule façon que la Cristalléenne avait de survivre un peu plus longtemps, de ne pas mourir dans quelques mois. La réponse était bien entendue évasive, mais Ruby ne mentait pas.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Melian
avatar
Nombre de messages : 55
Âge : 357
Race : Elfe des Eaux / Teleri
Poste : Chef de la Milice
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
800/1000  (800/1000)
MessageMar 7 Juil 2009 - 10:19

Melian regarda la professeur réchauffer son corps d'un œil intéressé. Jamais encore elle n'avait vu Ruby atteindre cette température. Sa peau à l'apparence morte sembla se réchauffer d'une vie nouvelle, arborant une couleur plus proche de celle de l'humaine, ses yeux perdirent de leur éclat prédateur pour arriver à une teinte grise, neutre. Un doux sourire s'afficha sur le visage de l'elfe. Pour quelles raisons la maitresse de l'eau se cachait elle sous cette apparence effrayante pour certains? Ainsi la femme était albinos? Melian ne l'aurait jamais deviné et n'y avait jamais songé, prenant son teint et la couleur de ses pupilles comme normale voir propre à sa race. Le geste de l'aqua inquiéta la Teleri, la professeur semblait en souffrance, était la nouvelle "chaleur" qui l'habitait qui répandait sa douleur dans son corps?

Les sourcils de l'elfe se froncèrent pendant qu'elle écoutait les deux femmes parler. Certes Ruby semblait forte mais avait elle le choix? Ne devait elle pas paraitre puissante et sans doute car la cité avait besoin de cela? Étais ce douloureux pour la maitresse de l'eau de garder cette apparence froide ou étais ce le contraire? Cela ne regardait en rien Melian aussi passa t-elle sur ses interrogations. Elle se demanda alors ce qu'elles pouvaient bien se raconter, elle commença à élaborer plusieurs théorie lorsque non loin, le froid s'insinua de nouveau. Ruby s'adressa alors à elle, narrant la conversation de deux femmes. Ainsi, elle s'appelait Anne, elle avait peur, pour elle les habitants étaient tous des monstres... Et elle savait à présent que sa vie était en danger. Bien, elle ne se tiendrait que plus "sagement". La Cristalléenne avait eu raison d'être honnête, la jeune fille ne prendrai ainsi pas son séjour ici à la légère. Certains voulaient la tuer, il fallait donc être prudent.

Elle acquiesça lorsque Ruby lui expliqua qu'elle ne mentait pas et écouta avec attention ce que la maitresse de l'eau pensait de la situation, de la cité, des démons et de la fille. Elle tiqua légèrement lors de la "remarque" sur les Teleris mais n'en tint pas rigueur à la professeur, elle n'avait... pas vraiment tort il fallait l'avouer. Oui... Étais la force de son peuple ou sa grande faiblesse? Melian restait persuadée qu'il en allait de pair. Chez les Teleris tout allait ensemble, force et faiblesse des Elfes des Eaux, la mer qui les abritait qui était à la fois leur plus grand refuge mais un des plus grand danger, leur race, ils étaient des Elfes mais avaient l'impression de n'en porter que le nom et les oreilles. Oui, c'était cela, force et faiblesse se liaient ensembles dans une harmonie qui était l'essence même de son peuple.

Elle se mordit très légérement l'intérieur de la joue, oh il ne fallait pas qu'elle commence a penser à l'océan. Elle sentait déjà les senteurs enivrante de la mer en colère. A dire vrai ces senteurs l'avait elle déjà quittée? Elle passa sa langue sur sa lèvre inférieur et retrouva instantanément le gout du sel, de son pays, de sa famille. Ils étaient bien là... Aussi se concentra t-elle sur Ruby, la cité et "Anne" donc. Bien, Melian devrait veiller sur elle. Elle l'emmènerait donc chez elle, en sécurité.

"Je l'emmènerais chez moi sauf si vous prévoyez autre chose pour elle... Une dernière question cependant, pourra t-elle franchir les portes de la cité?"


Elle jeta un œil à l'humaine puis à la cité. Melian, le sentait, il fallait partir. Fausse intuition, sombre présage? Qu'importe l'Elfe n'était plus à l'aise en ce lieu. D'un regard elle lança une supplication à Ruby...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 8 Aoû 2009 - 20:24

La douleur migra doucement vers son crâne, faisant exploser une migraine atroce dans sa tête. Elle avait l'impression que ses tempes brûlaient d'un feu que personne ne pouvait éteindre. Ses yeux se recouvrir plus d'eau, donnant l'impression que des larmes allaient sourdre de ses prunelles, les emplissant d'une folie sourde. le pli de sa mâchoire se durcit. la jeune femme réprima la douleur qui lui vrillait les côté et la tête. La douleur. Elle était le lot quotidien de tout le monde, et c'était naturel qu'elle-même en ressente plus que la moyenne, car un geste de main pouvait déclencher guerre et massacre. Ou mutinerie et guerre civile. Il en avait fallut de peu, par le passé. Un flash lui revint, souvenir de son retour après la bataille, alors qu'elle avait cahin caha faire ses adieux à Métatron. Les gens qui reconstruisaient la muraille faisaient des signes de conjuration sur son passage. Ils avaient pour la plupart de nombreuses blessures, des cicatrices encore saignantes, des bleus encore noirs, les membres encore endoloris par les combats, tandis qu'elle, elle avançait drapée de sa blancheur blasphématrice et les mains non-tâchées du sang de centaine de victimes.

" Elle pourra passer la porte. " dit-elle dans un murmure, abjurant les sortilèges millénaires qui faisaient la force de la cité. Oui, elle pourrait passer. Il suffisait qu'elle donne la main à un élémentaliste qui passerait et le tour était joué. Même les démons pouvaient passer de cette sorte, depuis la bataille, car les runes de protection avaient été affaiblit par la rudesse des béliers de charge. Mais cela, personne ne devrait le savoir, quitte à ce que la professeure fasse passer ce prodige pour une invention de sa personne.

" Donnez lui la main et posez la vôtre sur le saphir qui orne la porte, avancez et voila. " La professeur regarda autour d'elle la foule qui se disloquait. Elle héla de sa voix d'acier, chaude, un soldat de garde, une pique bien serrée dans son poing. Il se dirigea vers les trois femmes au pas de course, sa cotte de maille cliquetiquant au rythme de sa marche. Puis il s'arrêta à trois pas du petit attroupement et fit le salut réglementaire.

" Raccompagnez ces femmes à la cité. S'il leur arrive le moindre mal, je prendrais cela pour une faute qui vous sera personnellement imputée. Bien ? Allez. " Elle se tourna ensuite vers Melian et inclina le menton en signe de salut. " Je suis désolée de vous laisser. J'ai de nombreuses tâches qui attendent mon attention. Puissiez-vous mourir rapidement si le sort vous veut du mal, je ne pense pas que des voeux de santé et de bonheur soient de bonne augure à une époque telle que la nôtre. "

Sans plus de parole, elle lui tourna le dos et marcha d'un pas vif vers l'arcane principale qui permettaient de sortir du complexe. La poussière ne tâchait pas son talon, alors que le bas de ses cheveux caressaient presque sensuellement le sol. On pouvait la prendre pour un fantôme, ou l'incarnation vivante de l'hiver sur cette planète tout ensoleillée. Sans plus de cérémonie, elle se fondit dans la foule et regagna la cité.

[Désolée de faire aussi bref, ce rp traîne depuis trop longtemps. Tu peux aller jouer avec Kiefer pour la tâche qui t'incombe XD]

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» Le Hobbit, une espèce humaine différente de l'homme moderne.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Lassitude de la vie humaine -Terminé-