Partagez | .
 

 De retour...(Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageMer 11 Fév 2009 - 21:38

Eternel, le temps qui avait passé était éternel...

Erkios avait chassé le fragment d'humanité qu'il restait en lui, il avait fusionné avec le Chaos pour devenir un être nouveau, un démon du chaos... Les journées s'étaient enchaînées à toute allure, Erkios avait repris son ancienne apparance, celle d'un jeune étudiant d'Elament, d'environ 17 ans, mais son visage n'affichait plus que froideur, ténèbres, ainsi qu'une légère lueur ressemblant parfois à de la folie dans le regard...

Des souvenirs parcouraient son esprit en permanence, des impressions anciennes le poussait vers un endroit comme s'il était appelé, comme s'il devait s'y rendre, par tous les moyens... Ce devait être instinctif, le mal ne recherchait que le mal, les ténèbres cherchaient toujours de nouvelles " âmes " à mêler à cette multitude d'obscurité et de noirceur absolues...

Il avait avancé, traversant forêts et marais, pour arriver jusqu'au repère de l'armée de Démon, un sourire se dessina sur son visage, il se souvint avoir été général, avoir suivit les enseignements d'Iblîs Nemrodus, avoir été sous les ordres d'Apharez Sycan... C'est ce souvenir qui en raviva un autre, ils avaient eu deux enfants, un garçon et une fille, il avait pris le garçon en charge, secrètement, mais ses deux enfants avaient disparus...

Il aurait pu éprouver de la tristesse, mais il en était devenu incapable, toutes les émotions telles que la compassion, la tristesse, l'empathie... Ainsi que la capacité à aimer, à vouloir se faire des amis, à se sacrifier... Tout cela avait disparu, il ne ressentait maintenant qu'une simple curiosité, se demandant ce qu'avait pu devenir son fils...

Sur son chemin, des choses étranges se produisaient, les plantes se flétrissaient, les animaux s'entretuaient au fur et à mesure qu'une aura grise se dessinait autour de lui, il semblait que l'énergie vitale de la végétation se mêlait à Erkios, et que la faune était prise d'une folie incompréhensible dans le sillage du démon...

Son regard avait quelques chose d'inquiétant, il semblait que son esprit était ailleur, comme si son corps bougeait tout seul, tel une âme errante vers une destination incertaine... Son esprit était pourtant là, un sourire de plaisir pouvait se lire sur ses lèvres, Erkios prenait plaisir à absorber la vie qui l'entourait, car son pouvoir principal était devenu celui-ci, semer le chaos dans les esprits de toute vie, lui faire prendre la place de l'âme et la dévorer... Tout ce qui vit à une âme, de la simple plante au dernier des anges, plus l'âme est faible, plus le processus est aisé, et Erkios se familiarisait peu à peu à ces nouvelles capacités, il n'était pas encore de taille à dévorer l'âme d'un être humain, mais pouvait se repètre des plantes et des animaux faibles, ce qui ne l'empêchait pas de disposer d'autres pouvoirs, ceux du simple démon qu'il était autrefois...

Finalement, il arriva, son aura se dissipa et il n'était maintenant plus qu'un simple vagabond au visage marqué par les deux cernes qui étaient son principal signe distinctif, il s'arrêta au milieu des Jardins d'Herbes-Sang, se disant que le nouveau repère des démons avait quelque chose de bien plus luxieux qu'autrefois...

Il ne bougea pas, laissant le silence s'installer après que les bruits de ses déplacement aient cessés de se faire entendre puis, il prit la parole :

" Je me nomme Erkios, ancien Général de l'armée d'Apharez, et me voilà de retour pour joindre mes forces à mes frères les démons... Répondrez-vous à mon appel ? "

Il avait parlé d'une voix forte et claire, son ton était ferme, il attendait maintenant une réponse, se doutant qu'il devait être observé depuis un moment...
Revenir en haut Aller en bas
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageVen 6 Mar 2009 - 15:17

Spoiler:
 

Après voir quitté la salle du Trône, qu'il avait laissée scellée, permettant uniquement aux passants d'accéder à l'avant salle, Khisath avait parcouru de nombreux couloirs, marchant sans but réel à travers l'aile Nord des Enfers. La majorité des portes qu’il croisait étaient closes et pas assez attrayantes à son goût pour qu'il fasse l'effort de les ouvrir/forcer. Il s'était donc contenté de marcher s'arrêtant de temps en temps, en connaisseur, pour contempler les veines de minerai et de métal que les forces de la nature avaient enchâssés dans les murs de pierre. Cette aile était la plus riche, géologiquement parlant, ce n'était pas pour rien que les plus Nobles des démons s'étaient installés là. Pour un être né des souffrances de la Terre et du Feu, c'était comme un ciriculum vitae de la montagne, une preuve de sa puissance, de sa stabilité.

Il s'était étonné de croiser si peu de monde dans les couloirs, ou tout du moins si peu de monde qui osait l'aborder, ne serais ce que pour un salut. Il n'avait croisé jusque là que de la roture, des serviteurs appartenant ou tel ou tel clan qui s'étaient empressés de passer sans faire de vague, fixant leurs pieds avec un air concentré. Il fallait dire qu’entre démons, la maxime « manger, être manger » était constamment d’actualité. Lui ne s'était pas gêné pour les observer, mais comme on détaille un paysage, ou un objet, sans vraiment d'intérêt. Après tout, pourquoi s'extasierait-il sur des démons mineurs faiblards, juste bon à servir. Il y en avait eu plein, de petits diablotins dans la Baronnie, et il ne s'était jamais mêlé à eux. Ca n'était pas maintenant qu'il allait commencer. Non, il s'intéressait à de plus gros poissons.

Son parcours avait déjà pas mal duré. Il avait usé déjà plus de la moitié des deux heures qu'il avait laissées aux autres pour se ramener dans la salle du Trône. Bientôt il y retournerait, ouvrant les portes aux "invités". Mais d'abord, un passage sur sa droite attira son attention. Il passa sous l'arche de pierre et déboucha sur un paysage étonnant, diablement incongru sous terre, et pourtant qui n'aurait pas plus sa place ailleurs que dans les Enfers. Il y régnait une odeur cuivrée de sang, qui parvenait à ses sens par vagues, comme un parfum capiteux. Le paysage possédait une pointe d'incongruité sur fond de lugubre, ce qui le rendait harmonieux mais discordant, aussi prit il quelques secondes pour bien en observer tous les détails. Il ne savait pas si il aurait l'occasion, ni l'envie, de passer ici souvent, mais en tout cas ça valait le détour.

Il baissa sa température, un peu seulement, juste assez pour ne pas embraser les feuilles à sa portée ou l'herbe sous ses pieds. Il laissait quand même des traces de brûlé au sol. Les langues de feu de son dos avaient été résorbées, stockées à l'intérieur de sa propre matière, afin de prendre moins de place, de ne pas gêner sa progression. Il n’y avait donc nulle trace de ces étranges ailes. Khisath était nu, certes, mais il n'avait nulle honte à l'être. C'était ainsi qu'il avait toujours été, et ainsi qu'il serait toujours sous sa forme d'Ardent, aucune matière ne supportait son contact assez longtemps pour le vêtir. Bien sûr, il lui en aurait fallu vraiment beaucoup pour commencer à ressentir une sensation de froid, alors ça ne posait pas non plus un problème de ce côté là.

L'effrit était posté là, torche à forme humaine, depuis quelques minutes, détaillant les lieux avec calme, lorsqu'un appel se fit entendre, sérieux, impérieux... Et vachement gonflé quand même. Quoi, qui pouvait être en train d’appeler? Ca n'était pas loin, à peine derrière ce bosquet là, dont les branchages lui empêchaient de voir la scène. En tout cas il entendait assez bien pour comprendre chaque syllabe. Un nom lui rappela quelquechose, parmi la multitude d'informations que le Trône lui avait transmises. Apharez, il connaissait. Un Général? Intéressant. Par contre la dernière phrase lui plaisait moins. Le "Répondrez-vous", ça faisait un peu "je suis le chef et allez vous me suivre". Si il était ainsi à déclamer ceci, c'était certainement qu'il n'avait pas de place légitime dans les Enfers actuels, le "de retour" le confirmait. Bien, avant qu'il cherche à se creuser son petit trou perso, autant jauger ce qu'il avait dans le ventre...

Khisath fit le tour du bosquet et enfin il fut en vue de l'homme. La race de cet humanoïde là était indéfinissable, mais il avait l'aspect d'un jeune homme, à peine sorti de l'adolescence. Ses cheveux étaient bruns et ses yeux froids avec un soupçon de folie démoniaque. Ils étaient soulignés par deux belles cernes... Manque de sommeil? Il respirait le chaos, ce qui ne laissait pas de doute quand à ses capacités mais n'effrayait pas l'Effrit. Qu'il corrompe les alentours, lui était/se sentait intouchable, bien trop maître de son propre soi, de sa propre matière pour en pâtir. Ses billes de lave dans pupille ni iris fixaient le visage, mais le reste de son visage semblait détendu, pas le moins du monde affligé ou inquiété par la présence d'un ancien général (mazette!).

"Apharez est morte tu sais, tu vas devoir redéfinir ton référentiel. Son armée n'est plus considérée dans les mémoires que comme un groupe qui a failli devant les portes de la Cité. Il va être nécessaire de se remettre en question..."

C'était plus ou moins vrai, de ce qu'avait compris Khisath des confidences du Trône. Les vétérans avaient pour eux l'honneur d'avoir participé à une bataille épique, mais de l'action de l'armée en général, le ressenti, n'était pas très glorieux. N'avaient ils pas perdu? Ces paroles pouvaient vexer le fameux ex-général, mais ça n'inquiétait pas l'Effrit. Il ne comptait pas laisser la place dans les Enfers aux nostalgiques des anciennes couronnes. Si on ne savait pas se renouveler, on ne pouvait pas évoluer... Personne d'autre n'osait vraiment s'aventurer dans leur début de discussion, même si il y avait de la vie ici aussi, cachée dans les jardins. Rien de bien transcendant, mais des yeux et des oreilles qui pouvaient voir, entendre... et la plupart du temps avec une bouche qui pourrait témoigner de ce spectacle.

_________________________________________________________

http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 8 Mar 2009 - 21:51

Erkios avait attendu, stoïque, que quelqu'un réponde à son appel... Des démons il en avait connu de nombreux, il avait parcouru les Enfers en quête de pouvoirs et de réponses, il avait rencontré des Princes Démons, des Légendes vivantes, et avait appris énormément sur les rites et coutumes démoniaques... Cette expérience lui avait permis d'y survivre et il poursuivrait dans cette voie, du mieux possible...

Au travers des âges, l'entité chaotique avec laquelle Erkios avait fusionné possédait des connaissances inépuisables, et lentement le démon du chaos établissait un lien avec elles, de plus, il avait gardé un oeil sur les alentours d'Elament, et savait ce qui s'y était produit... La défaite d'Apharez, prévue par sa mère, et la disparition de son fils, qui referait peut-être surface un jour... Mais pour le moment, il devait se concentrer sur le présent, sa volonté de se battre était toujours présente, elle se faisait grandissante et le besoin de verser le sang engourdissait le bout de ses doigts...

Le son d'une voix se fit entendre, tandis qu'une silhouette s'approchait de lui, un Ardent, ces créatures terriblement intéressantes qui peuplaient le peuple des enfers, intéressantes par leur apparence pour le moins singulière... Une silhouette humanoïde recouverte de flammes, composée de flammes... Il n'en avait jamais côtoyé, les ardents avaient la fâcheuse habitude de lui rappeler l'époque où il avait été un Igni étudiant à Elament... Pathétique épisode de sa courte existence...

Un sourire presque chaleureux se dessina sur les lèvres d'Erkios, il eut presque envie de demander à l'Ardent de ne pas s'enflammer, ce qui le fit exploser de rire en son for intérieur, le jeu de mot l'amusait particulièrement...


" Hum... Oui effectivement, l'armée d'Apharez n'était qu'une bande de démon indisciplinés et mal préparée, exception faite d'Iblîs Némrodus et quelques autres, leur défaite était inévitable et s'est la raison pour laquelle je m'en suis allé avant le début de la Bataille d'Elament... Me remettre en question ? Pourquoi pas, mais si ma mémoire est bonne, il est plutôt injuste de se souvenir de cette Bataille par la simple défaite des démons, car ce jour là une grande victoire fut acquise... "

Il marqua une courte pause, et ajouta :

" La femme qui maîtrisait les quatre éléments est morte, ce qui nous laisse aujourd'hui un sérieux avantage... "

Il se tut alors, semblant réfléchir à la suite et parut peser chacune de ses paroles...

" Enfin... Je divague, de toute manière la gloire ne me revient pas, mais dans ce cas, épargnez moi la disgrâce, car si la gloire de cette bataille ne me revient pas, l'humiliation de son échec ne doit pas non plus m'être attribué n'est-ce pas ? Je préfère considéré avoir été neutre dans cette affaire, comme l'ont été les nombreux démons a n'être pas intervenus, et tout cela ne remet pas mes compétences en cause... "

Les paroles d'Erkios était sans doute légèrement incohérentes, il s'agissait sans doute d'un des effets secondaires de sa condition, ses paroles s'enchaînaient, il était évasif, il divaguait souvent, mais cela ne l'empêchait pas de savoir où il en était, c'est pourquoi il retourna rapidement dans le vif du sujet...

" Ce qui compte, c'est le présent, et j'ai bien l'intention de le vivre pleinement... La Cité d'Elament est toujours debout, et je ne pense pas que ma présence serait inutile à tout démon qui souhaiterai la voir réduite à l'état de ruines... J'ai décidé de reprendre du service, ma question est de savoir si je dois offrir mes compétences à quelqu'un de digne ou si je jouerai cavalier seul... "

Son regard sembla alors changé, gagnant en profondeur, il se plongea dans celui de l'Ardent, et la question que voulait poser Erkios ne tarda pas à sortir...

" Alors ? Dois-je me joindre à l'armée de démons actuelle ? "

Tandis qu'il avait parlé, Erkios se rendit compte que l'Ardent ne s'était pas présenté, il se demanda rapidement s'il devait lui demander qui il était, mais la réponse qu'il se donna à lui-même fut toute aussi brève, s'il souhaitait se présenter, il le ferait, Erkios avait depuis longtemps perdu l'envie d'interroger quiconque sur son identité...
Revenir en haut Aller en bas
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageMar 10 Mar 2009 - 13:38

Son interlocuteur s'était mis à sourire et Khisath lui rendit sa mimique, dévoilant des dents bien claires et coupantes. Carnivore un jour... Le nommé Erkios se mit à parler, répondant à ses quelques phrases par un monologue entrecoupé de pauses rapides. Il ne s'était pas vexé des paroles de l'Effrit, mais il semblait vouloir argumenter, développer ses idées... Un quelconque besoin de se trouver des excuses pour sa conduite passée? L'Ardent ne moufta pas, n'ouvrit même pas la bouche pendant tout le déballage de mots, se contentant d'écouter et de retenir, attrapant au passage quelques phrases sur lesquelles il rebondirait plus tard. Toujours debout sur le gazon, il sentait sous la plante de ses pieds les matières organiques s'enflammer doucement, se carbonisant se réduisant en cendres. Ca n'était pas une sensation désagréable, le jardin avait au moins cet avantage par rapport à la pierre brute des couloirs, mais ça ne le distrairait tout de même pas de l'ex-général repentant.

Erkios se faisait évasif, son discours était moins construit, mais Khisath ne répondait toujours pas. Il fixa ensuite les billes de lave sans rétine ou pupille et l'Effrit ne broncha pas plus, soutenant le regard du jeune homme sans ciller. Il attendait. Et enfin, enfin... Il lui sembla que son moulin à paroles d'interlocuteur avait fini sa diatribe. C'était à son tour? Parfait. Erkios aimait parler? Espérons qu'il appréciait aussi écouter, parceque dans le petit jeu du qui-mieux-mieux, Khisath n'était pas le plus mauvais. Il monta une main à la hauteur de sa poitrine, dans une attitude de modérateur, et pencha très légèrement sa tête sur le côté.

"Attends, avant de te répondre sur ce que j'en pense, j'ai bien envie de disséquer un peu tes paroles. Parceque dans ce que tu dis, tu prends moins ta propre défense que tu ne le crois... En fait, face à un Roi des Enfers, ou un possible recruteur, m'est avis que ça jouerait même en ta défaveur... Pour commencer, tu as de drôles de paroles pour un Général. L'indiscipline des démons, c'est dans notre nature propre, ton job n'aurait pas justement été d'y palier? Premier mauvais point. Ensuite, leur défaite est ta défaite, ne t'exclus pas du groupe, c'est un acte de désertion morale et physique. Tu es parti avant le début de la guerre, et c'est fort dommage. Entre couardise et défaitisme, selon le mot que tu préfèreras, cette confession là est un second -gros- mauvais point".

Il fit une brève pause et reprit, il ne voulait pas laisser à Erkios le loisir de répondre.

"Ensuite tu dis que l'échec ne t'est pas attribué, et là je répond : si. Un leader qui déserte, ça n'est pas du meilleur effet sur les troupes, et c'est une force en moins. Avoir été neutre tout en étant au courant des évènements... troisième mauvais point. Qu'une femme soit morte, ok, tu aurais été là, peut être que deux ou trois l'auraient suivi, qui peut dire? Maintenant tu veux vivre pleinement, tu veux même réintégrer l'organisation des Enfers, pourquoi pas, récupérer ton titre et ton p'tit confort... Tu veux savoir si tu dois, non, plutôt si tu PEUX déjà te joindre à l'armée des démons? Et bien la réponse est Non, tout simplement."

Son sourire s'élargit un peu et il haussa les épaules.

"Allons, voyons, comment maintenant ne plus douter de ta motivation, de ta fidélité, après le si mauvais exemple que tu fournis toi même. Les démons ne sont pas doués pour le pardon. Imagines les efforts que tu vas devoir fournir désormais afin de prouver ta loyauté sans bornes? Pour le moment les faits ne sont pas probants. Alors venir ici la bouche en cœur, c'est un peu court, jeune homme. Un peu facile. Enfin, je dis ça, c'est mon point de vue, mais est-il important dans la décision?"

Khisath prenait soin de ne pas se dévoiler avec cette phrase, avec cette question rhétorique. Oui, il était important, mais il comptait bien laisser à Erkios le soin de réagir en "toute" liberté. La décision ne viendrait pas immédiatement. Mais le jeune homme savait peut être déjà à qui il s'adressait, dans ce cas il était un peu trop honnête pour être réellement machiavélique. Ou alors, comme il n'appartenait pas réellement aux Enfers, peut être n'avait il pas eu la vision que semblaient avoir eue tous les autres? Même pas un bref effleurement? Pour l'Effrit, son intronisation avait été tellement intense qu'il ne s'imaginait pas que quelqu'un n'ait pas pu en ressentir au moins un ersatz à des lieues à la ronde, mais il se trompait peut être...

En parlant d'intrônisation, leur entretien avait été bref, mais il devait déjà se terminer. Impossible, inconcevable pour lui de le pas arriver à la réunion avant les autres. Si la discussion avec l'ancien général s'éternisait, il risquait de perdre définitivement la notion du temps.

[b]"Lors d'une prochaine rencontre, nous en reparlerons, en attendant j'espère que mes pistes t'aideront à prendre toi même une décision sur ton avenir, ex-Général."


Un miniscule signe de tête, pas plus, et Khisath fit volte face, sans s'excuser de son départ, ou dire aurevoir. Mais de toute façon, quel démon était aussi poli? Ses pieds carbonisant les herbes sur son passage, il ressortit des jardins, d'un pas posé. Il n'était quand même pas en retard, et voulait un peu réfléchir en chemin. A quoi allait ressembler cette reception? A une sacré foire, ou à un combat? Ou à un cimetière ou personne ne parle? L'Effrit espérait sincèrement que ça allait porter au moins quelques fruits. Sinon ça serait à lui de secouer l'arbre!

_________________________________________________________

http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageMar 7 Avr 2009 - 17:39

Dernière visite: Sam 14 Mar 2009
Erkios? Un signe de vie? ^^'


EDIT du 05 Mai : Dernière connexion toujours au 14-03, donc dernier message RP édité pour faire partir mon perso et ne pas bloquer la suite des évènements.

_________________________________________________________

http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Magister est de retour [libre]
» Le Retour [Libre a tous les siths]
» De retour d'Algerie . [LiBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]