Partagez | .
 

 Rork Baruk (Terra) - Enchanteur d'Elament

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 33
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageMer 21 Jan 2009 - 0:54




Nom et prénom
Rork Baruk.
Connu souvent sous le sobriquet de l'Enchanteur.

Race
Nain

Âge
Du haut de ses 115 ans, Rork est un Nain dans la force de l'âge.

Poste dans la Cité
Enchanteur

Thème musical
The Riddler ~ Nightwish

~ ~ ~


Elément et raison de ce choix
Terra.
J'ai déjà joué un Aera, et l'Eau a déjà été beaucoup utilisée ... restaient Igni ou Terra, mais après réflexion, je me suis décidé pour la terre. La raison IRL principale est que cet élément est en retrait sur le forum, et que j'aimerais le faire vivre un peu plus.

Equipement
Rork ne sait manier que les armes traditionnelles des Nains : le marteau de guerre et le bouclier de métal relié à une chaîne. Cependant, dans ses armes, de nombreux enchantements dorment, faisant d'eux de puissants artefacts de magie.
Il a donné à son marteau le nom de Krôn, et veille sur son arme comme un avare sur son or.


Niveau de maîtrise du Pouvoir
L'Enchanteur a étudié pendant longtemps à Elament durant sa jeunesse, et son métier l'a amené à entretenir ses dons très régulièrement. C'est un magicien expérimenté, mais ses dons sont très inégaux. Doué dans la plupart des domaines, il en existe pourtant qu'il appréhende de manière assez spéciale.

Contrairement à l'immense majorité des Terras, il n'a aucune affinité avec le monde végétal. Dans ce domaine, il a toujours fait preuve d'une incompétence notoire, au point d'être totalement incapable de lancer ne serait-ce qu'un seul sort en rapport avec les plantes ou la vie dans le sol.

En revanche, sans doute grâce à ses origines naines, il possède un sens des matériaux absolument hors du commun. Il connaît instinctivement les lois fondamentales de la matière et comment les modifier. Il est capable de la modeler à volonté, d'y stocker ou d'en libérer de la magie, de la transformer en un autre matériau, voire d'en modifier les propriétés physiques par la seule force de sa pensée. De même, depuis sa rencontre avec le professeur Métatron, il y a quelques années de cela, il a été fasciné par l'utilisation de la gravité et des ondes de résonance dans la terre. En combat, il est capable de déployer une grande quantité de tactiques différentes.

Niveau à l'apparition du personnage : 660/1000
(estimation personnelle, à confirmer par correcteurs et staff')


A noter que la spécialité de l'Enchanteur est d'utiliser des artefacts pour focaliser et stocker sa magie, lui permettant de l'utiliser "à retardement". Cette habitude est contraire aux habitudes de la plupart des magiciens, qui n'utilisent leur don que dans l'instant présent, et peut valoir de cuisantes surprises, car elle est indépendante de ses pouvoirs personnels ...

_________________________________________________________


°~ L'Ultime Pouvoir est de Créer


Dernière édition par Rork Baruk le Jeu 3 Sep 2009 - 17:29, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 33
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageMer 21 Jan 2009 - 1:02


~~~~

La légende de Rork


Dans la langue des Nains, le mot Baruk désigne la couleur rouge du soleil couchant, les soirs des grandes batailles, quand le disque solaire descend lentement sur l'horizon et éclaire les immenses charniers d'une lumière de fin du monde. Les légendes disent que le nom d'un être détermine son destin. Réalité ou conte de vieillards? Avant de répondre, écoutez l'histoire de celui qui porta ce nom...



~~~~

Chapitre I - Ô Siddarthâ

Cette histoire commence très loin d'Elament, dans une autre partie du mode, dans une chaînes montagneuse dont le nom s'est perdu.

Quelque part, au cœur de ces montagnes, le peuple Nain possédait encore quelques citadelles qui rappellent la gloire des temps jadis, quand le peuple de la pierre était grand et puissant à la surface du monde. Parmi elles, la grande cité souterraine de Siddarthâ, taillée sous le Pic du Grand Hiver, perdue au milieu d'immenses étendues glacées et désertes, sous une nuit de six mois par an. Elle est peuplée uniquement d'Artisans et de Guerriers, et la ville alterne guerres contre les orques et trempage d'épées connues sous le nom de Lames du Septentrion. C'est là, au cœur du grand froid, que naquit celui dont l'histoire va vous être contée.

Les détails de la naissance des Nains reste un mystère, mais une chose est certaine : quand le père de Rork sortit des Salles de l'Enfantement, portant l'enfant dans ses bras, celui-ci avait déjà été tatoué au bras du symbole des guerriers de ce peuple. Dès ce moment, l'enfant fut élevé par les hommes et ne revit jamais sa mère.

Élevé ou entraîné, car pour les Nains qui étaient destinés au métier de la guerre, l'exercice au combat était la seule chose qui importait. Pendant plusieurs années, Rork suivit cet enseignement. On sait peu de choses sur cette époque, car là aussi il s'agit de choses que ceux de sa race n'aiment pas raconter. D'ailleurs, les Nains ne sont pas bavards en général, et préfèrent aux longues discussions les beuveries ou les bonnes bagarres. Mais comme dans toutes les Cités Naines, on apprenait aux jeunes hommes à forger les armes et à s'en servir comme de véritables professionnels. Parfois des sorties de guerre ou de chasses rompaient cette monotonie, mais rarement. Le jeune Rork s'accommoda relativement bien de cette vie austère. Plus encore que les entraînements, il trouvait un plaisir extrême à modeler des objets de toutes sortes, manifestant un don étonnant pour toutes sortes de travaux.

~~~~~~

Chapitre II - L'héritage du dieu de pierre

Ainsi s'écoulèrent les mois, jusqu'au jour où Siddarthâ entra une nouvelle fois en guerre contre une armée orque venue de plus au sud. Certaines chroniques laissent à penser que des envoyés des Enfers par la Reyne de l'époque, Apharez Sycan, œuvrèrent dans l'ombre à dresser les deux forces l'une contre l'autre. Mais cette hypothèse n'a jamais été prouvée.

Les batailles succédèrent aux batailles. Rork, alors jeune adolescent, participa à la majorité d'entre elles. On peut citer la bataille qui opposa les deux peuples, avec pour enjeu la possession des mines de joyaux de la Montagne de Jörnigg. A cette époque, il n'était qu'un guerrier parmi tant d'autres, sans rien d'exceptionnel. Uniquement préoccupé de ce qui intéresse les Nains à son âge (bagarres, bière et chansons gaillardes), il ignorait qu'approchait le moment où son destin allait basculer.

Peu à peu, l'armée naine descendit loin vers le midi, à la poursuite des Orques. Un jour, le groupe dont il faisait partie fut envoyé en reconnaissance. En chemin, la troupe tomba dans une embuscade. Le combat s'engagea, mais les Nains étaient de loin inférieurs en nombre. Blessés, les survivants parvinrent à se réfugier dans une grotte pour y passer la nuit. Épuisé, Rork s'endormit rapidement, comme la plupart des jeunes. Mais au milieu de la nuit, les assaillants trouvèrent un passage par où s'infiltrer. La bataille reprit, cette fois sans possibilité de fuite. Rork combattait comme les autres, un marteau de guerre dans chaque main. Mais lorsqu'il se retrouva face à un chef orque qui faisait le double de sa taille, il ne put résister bien longtemps. Un coup violent à la tête l'envoya à terre, désarmé. Comme si le temps s'était arrêté, l'adolescent vit le cimeterre fondre sur sa gorge. A la seconde où il réalisa qu'il allait mourir, la peur fit place à la colère.

Tout à coup, l'air sembla vibrer autour de Rork. L'orque mourut avant de pouvoir comprendre ce qui le tuait - à la place d'un être de chair et de sang, il n'était plus qu'une statue de granit. Lentement, celui qui portait un nom de crépuscule se releva, vacillant. Le coup sur la tête avait été plus grave qu'il ne le pensait. Il avait l'impression d'être guidé par une force qui le dépassait, de sentir pulser dans ses veines de l'or liquide, de sentir gronder à ses oreilles la rumeur de la terre.

Elle était dangereuse. Elle était la destruction. Mais étrangement, elle était belle.
Car elle pouvait aussi créer, mais cela, il ne s'en rendit pas compte.

Soudain, la Grotte toute entière sembla être frappée de folie. La vibration intense qui émanait de l'adolescent grandissait comme la note d'un grand orgue. Sous les harmoniques enchantées, les armes d'acier explosèrent en milliers d'éclats de cristal, les armures se rétrécirent comme des étaux mortels, les parois de pierre se gondolèrent comme du caoutchouc, violant toutes les lois de la matière.

Quelques minutes après, quand cette exaltation inquiétante se fut enfin calmée, il revint sur terre, hébété. Dans la grotte, tout avait cessé de vivre, Orque et Nains mêlés n'étaient plus que cadavres. Les renforts des siens le trouvèrent là, sans un état de semi-prostration et le ramenèrent. Pour avoir tué des gens de son peuple, il fut jugé et condamné. Mais les Nains n'osèrent pas le toucher, car leurs dieux étaient de pierre, et de pierre avait été Rork.

Aussi fut-il seulement banni et condamné à errer sans avoir le droit de revenir à Siddarthâ.
A jamais.



~~~~~~

Chapitre III - Routes

Rork quitta pour toujours son peuple et prit le chemin de l'errance. Peu à peu, il finit par devenir l'un des grands voyageurs de ce temps. Il visita toutes les contrées qu'il put atteindre. On le vit au bord d'océans lointains et de terres glacées. Son voyage le mena vers le sud et ses forêts profondes, là où les étoiles ont des formes étranges. Parfois, il traversait des déserts en ligne droite, sans dévier de sa route, ou bien s'attardait pendant quelques années dans les capitales des empires de peuples hospitaliers, gagnant sa vie comme artisan en tous genre.

Sans réaliser pourquoi, quelque chose le tracassait. Depuis ce jour marqué, il lui semblait avoir oublié quelque chose. Parfois, par hasard, un peu de cet étrange pouvoir se manifestait, aussitôt disparu ...

Il n'a jamais trop su comment il avait appris l'existence d'Elament. Il se souvient d'une cuite monumentale, d'une chope de bois dans sa main, qui était devenue inexplicablement transparente comme le meilleur verre. D'un homme vêtu de rouge qui était venu lui parler, mais le reste de la soirée se perdait dans le coton. Il s'était réveillé le matin avec une cloche de cathédrale dans la tête, la tête dans le postérieur et le postérieur dans le caniveau. Dans sa poche, il y avait une carte menant quelque part à l'est des baronnies où il séjournait. Elament? La cité des contes? Probablement une sottise, mais aller ici ou ailleurs n'avait pas vraiment d'importance pour notre Nain, qui ne tarda pas à se mettre en route ...

Son histoire ne fut pas différente des autres élèves. Arrivé à la Cité, il ouvrit la porte avec intérêt, fut accueilli comme tous et chacun, et s'intégra rapidement dans la place. Elève doué, plutôt indiscipliné, il suivit les cours du professeur Terra de l'époque, découvrit le Square Xéna et la Tour des Vents, se livra aux mêmes sottises que la plupart de ses condisciples ... citons par exemple le jour où il sortit de la cité sans permission, pour aller visiter la forêt Darke. Il échappa de peu à une troupe de Magogs qu'il eut la malchance de rencontrer, y laissant quelques centimètres de peau arrachées à son dos par une lame. Leçon retenue, car il s'empressa dès lors de travailler deux fois plus !

Et année après année, ses pouvoirs mûrirent et se développèrent. Il apprit à dompter ses pouvoirs, à les ployer à sa volonté, comme tout élève magicien. On lui enseigna à s'en servir pour la guerre, à déchaîner la colère de la Terre et le chant étrange qui faisait inexplicablement changer la matière, mais aussi à les utiliser en artiste, pour forger des ouvrages délicats d'acier, d'or et de mithril. Rork fit non seulement les trois ans d'études nécéssaires pour recevoir le titre de magicien, mais s'exerça aussi en privé pendant plusieurs années. Il fut finalement pris comme élève par l'Enchanteur de l'époque, un Aasimar qui lui apprit les bases de son art. A sa mort, Rork dut continuer ses études seul, à la Bibliothèque d'Elament, avec l'aide des professeurs.

Après une assez longue période, il décida finalement de repartir et de visiter tous ceux qui professaient cet art. Une bonne occasion pour reprendre ses interminables voyages, mieux préparé que jamais. A nouveau, Luxania la Grande, la capitale des hommes-animaux, les innombrables cités elfiques, les forteresses naines au cœur du roc, virent passer le Nain vagabond. Il se vante d'avoir même été autorisé l'un des rares de son peuple à avoir été admis à visiter la légendaire Otulin, la cité des Anges, où il passa plusieurs mois d'études, ou encore d'avoir affronté les grands serpents aveugles qui gardent l'entrée de l'antique cité Aasimar, Ohr l'Etincelante, mais avoue ne pas avoir réussi à y pénétrer. Toutefois, il dit aussi avoir pu contempler les immenses champs de cristaux chantants du pays d'Arion, qui restent infiniment chers à son coeur.

Bien d'autres lieux il parcouru, et peut-être vous les racontera-t-il, un soir où il aura assez bu pour devenir causeur. Peut-être une partie sont-elles en partie enjolivées, mais allez l'écoutez, il vous fera certainement passer un bon moment à rêver. Car quand il le veut bien, ce sacré Nain possède un don inné de conteur ...

~~~~~~


IV - Je suis l'Enchanteur.

Rork est revenu à Elament juste avant les terribles évènements du printemps dernier, ayant entendu des rumeurs de guerre imminente. Il participa à la bataille d'Elament, comme beaucoup, combattant au Square Xéna avec ses concitoyens sous la direction de Métatron Aurion. Pendant plusieurs jours, il eut la chance de s'en tirer sans blessures graves. Néanmoins, une rencontre avec Nemrodus le Noir, commandant des Démons sur ce front, le mit définitivement hors de combat.

On dit cependant que les Nains ont de la pierre dans les os, et la solide constitution de Rork lui évita de terminer ses jours dans le Cimetière d'Elament. Il dut passer tout de même plusieurs semaines à l'infirmerie, véritable supplice pour un actif comme lui, mais il apprit à ses dépends qu'on ne discute pas avec Lorelaï quand elle devient sérieuse. Remis sur pieds il y a quelque temps déjà, il fut le maître d'œuvre de l'édification du Cairn de Layna Timerta, dans la plaine proche de la Cité. Il travaille actuellement à se monter une boutique, à présent qu'il s'estime digne de porter le titre d'Enchanteur à Elament.

La suite, comme on dit, appartient à l'Histoire ...


Dernière édition par Rork Baruk le Mer 21 Jan 2009 - 16:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 33
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageMer 21 Jan 2009 - 1:04

Physique



Les Nains des régions septentrionales sont plus grands que leurs frères du sud. Même parmi eux, Rork est de haute taille, puisqu'il atteint environ 1m40, soit une taille moyenne pour les races humanoïdes. Cependant, il a gardé la musculature de sa race, qui lui confère une force herculéenne, car ses 113kg ne sont que muscles et os ...

A part cela, Rork a un physique plutôt banal. Ses cheveux, qu'il ne coupe pas, oscillent entre le gris et le blanc. Une grande barbe claire mange son visage. A l'inverse, sa peau est plutôt sombre, tannée par le soleil, le vent et les étincelles. Son visage est plutôt rude, et sous les épais sourcils, ses yeux ont ce gris trompeur qui peut virer au noir sous l'effet de la colère. Il porte un tatouage bleu au bras, fantaisie de jeunesse sans grande signification.

Comme beaucoup des siens, il se vêtit de vêtements de cuir et de feutre. Parfois assez frustres, mais pratiques et résistants, que ce soit pour voyager, pour travailler, ou pour se protéger pendant une bagarre ... Seule exception : Rork a toujours été convaincu qu'un Enchanteur, lors de tout évènement officiel, doit présenter une apparence de sage. Il prend donc grand soin, à ces occasions, de lisser soigneusement sa barbe et de porter un riche capuchon de mage, même s'il fait 40° ...

Rien n'est vraiment beau chez lui, hormis sa voix, d'un timbre profond, chaud, riche en nuances. Une voix d'or, douée pour incanter la magie ou même pour le chant, chose rare chez un Nain. Mais quand l'alcool ou la colère le tient, la voix tonnante de Rork suffit généralement pour réveiller tout le quartier.



Caractère


S'il y a bien une personne au monde qui représente bien le caractère de cochon des Nains, c'est bien Rork! Peu communicatif, n'aimant pas la compagnie, bourru et relativement secret, il est l'illustration parfaite du Nain râleur. Quand il n'aime pas quelqu'un, il peut se montrer parfaitement détestable. Alors, comparé à ses manières, même un grizzli serait un modèle d'amabilité!

Par ailleurs, bien qu'il ne s'agisse pas précisément de peur, Rork voue aux morts-vivants une aversion prononcée. Il a toujours refusé d'avouer d'où il tient ce préjugé, mais il en fait une affaire personnelle, prouvant une fois de plus le caractère rancunier de sa race. D'ailleurs, chez un Nain, une "aversion très prononcée" signifie que la situation dégénère presque à chaque fois qu'il en croise un.

Cependant, sous cette rude écorce, Rork n'a pas un mauvais fond. Son amitié est rarement accordée, mais d'une fidélité à toute épreuve. C'est même l'un des rares Nains à ne pas détester les Elfes, voire à entretenir une certaine amitié avec eux, car tous deux partagent l'amour des choses fabriquées de pierre, de bois et de métal. De même, il ne montre pas l'avidité si fréquente des siens pour les richesses. L'or ne le tente pas : seules la beauté, la complexité et la solidité font les réels trésors. Au fond, une fois qu'on est habitué à ses manières d'ours, Rork n'est pas un si mauvais compagnon. Surtout avec une pinte de bière de la Chope Hurlante à la main. Une seule, de préférence !

Rork adore se faire passer pour un rustre. Il affecte de parler un langage rocailleux et vulgaire, tant que la conversation ne porte sur rien d'important, mais il est beaucoup plus instruit que son apparence frustre le laisse deviner. Sensible à la beauté des choses faites de main mortelles ou immortelles, il voue secrètement un immense amour à la musique. Sans être particulièrement âgé, il a passé la majorité de sa vie à étudier. Erudit dans de nombreux langages et savoirs anciens, ses quêtes de matériaux l'ont amené à voyager très loin d'Elament. Durant de longues années, il a sondé la Magie et la Nature. Et même les sages professeurs de la Cité ne dédaignent pas de consulter quelquefois l'Enchanteur ...


Peurs

Posez donc cette question à Rork, il vous répondra probablement qu'un Nain n'a peur de rien! Il faudra de longues années de confiance (ou de nombreuses pintes de bière) pour qu'il avoue sa plus grande peur. Ce qui hante les cauchemars de Rork, ce sont les Ardents, leurs silhouettes terrifiantes, leurs flammes cramoisies, leur regard insoutenable. Il n'a jamais rencontré un de ces êtres, mais les légendes des Nains sont nombreuses à propos des êtres rougeoyants, à la cruauté sans limites, qu'ils ont parfois réveillés en creusant trop profondément sous la pierre.


Particularités

L'Enchanteur possède une caractéristique plutôt curieuse. Ses yeux sont naturellement gris, mais un éclat étrange semble parfois y couver, faisant varier ses iris de couleur et de luminosité, selon ses émotions ou la magie qu'il utilise.

~~~~

Exemples de message
Voir RPs d'Archael et Iblîs au cours de l'histoire d'Elament.
Exemple : Fuite, Rencontre et Pouvoir

Chronique RP de Rork
A venir.

~~~~


Equipement


Citation :
Perle de Vin



Description : La Perle ressemble à un petit globe gros comme le pouce. S'il semble nacré de loin, en se rapprochant, on peut y apercevoir une magnifique couleur rosée, presque orange. Ce petit joyau semble toujours tiède. Rork le porte sous ses habits, en pendentif au bout d'un lacet de cuir, sertie dans une solide base en argent.

Effets : La magie émanant de la Perle de Vin protège son porteur des fortes chaleurs. Elle ne permet pas de plonger dans les flammes ou d'empoigner du fer rouge à mains nues, mais augmente toutefois la résistance du corps aux brûlures mineures, aux environnements trop chauds. Elle permet à Rork se se passer d'épaisses protections quand il forge le métal au milieu de gerbes d'étincelles, afin de travailler plus précisément.

Histoire : Les Perles de Vin ne sont pas exactement faites de nacre, puisqu'il s'agit en réalité d'une forme rare de minéraux qu'on ne trouve que très profond dans les cheminées des volcans. Il arrive que des explosions violentes en éjectent quelques infimes parcelles en surface, mais peu sont assez pures pour être polies et enchantées. Celle-ci fut réalisée il y a certainement longtemps. L'un des enchanteurs que Rork rencontra au cours de ses voyages lui en fit cadeau.


Dernière édition par Rork Baruk le Mar 5 Mai 2009 - 17:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageVen 23 Jan 2009 - 18:16

Fiche Validée.

Pour la barre de puissance, ça te f'ra un p'tit 661 m'sieur.

Enjoy ~

_________________________________________________________

http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Rork Baruk
avatar
Nombre de messages : 174
Âge : 33
Race : Nain
Poste : Enchanteur ~ Père de la Résistance
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
661/1000  (661/1000)
MessageMer 29 Avr 2009 - 19:59

Suite au Concours n°2, je souhaite ajouter cet artefact à l'équipement de Rork ... Wink

Citation :
Perle de Vin



Description : La Perle ressemble à un petit globe gros comme le pouce. S'il semble nacré de loin, en se rapprochant, on peut y apercevoir une magnifique couleur rosée, presque orange. Ce petit joyau semble toujours tiède. Rork le porte sous ses habits, en pendentif au bout d'un lacet de cuir, sertie dans une solide base en argent.

Effets : La magie émanant de la Perle de Vin protège son porteur des fortes chaleurs. Elle ne permet pas de plonger dans les flammes ou d'empoigner du fer rouge à mains nues, mais augmente toutefois la résistance du corps aux brûlures mineures, aux environnements trop chauds. Elle permet à Rork se se passer d'épaisses protections quand il forge le métal au milieu de gerbes d'étincelles, afin de travailler plus précisément.

Histoire : Les Perles de Vin ne sont pas exactement faites de nacre, puisqu'il s'agit en réalité d'une forme rare de minéraux qu'on ne trouve que très profond dans les cheminées des volcans. Il arrive que des explosions violentes en éjectent quelques infimes parcelles en surface, mais peu sont assez pures pour être polies et enchantées. Celle-ci fut réalisée il y a certainement longtemps. L'un des enchanteurs que Rork rencontra au cours de ses voyages lui en fit cadeau.

PS : J'en profite pour rappeler : n'hésitez pas à demander des descriptions de vos artefacts !

_________________________________________________________


°~ L'Ultime Pouvoir est de Créer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Le Commencement :: Fiches de Personnages-

 Sujets similaires

-
» Terra Mitica en Espagne...
» Terra existe vraiment ! [libre et pas obligé de faire plus de 15 lignes]
» Terra sur Wikipédia?
» 05 - Légendes de Terra Mystica
» « Je te zlatanne, chéri. » ▲ Terra G. Hertz