Partagez | .
 

 'Y doit y avoir une belle vue de là haut [Réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageLun 8 Déc 2008 - 12:40

Spoiler:
 

Vega s’arrêta devant l’édifice, levant les yeux pour en apercevoir le sommet. Pour être haut, c’était haut, on devait y avoir une belle vue. Peut être qu’on voyait tout Elament. L'Aasimar n'avait pas l'impression d'avoir croisé un immeuble plus grand dans sa visite de la Cité, et pourtant il en avait vu maintenant une bonne proportion. Le maître d'armes était un homme prudent, un peu paranoïaque à cause de toutes ces années à vivre de sa lame, c'était le cas pour tous les anciens soldats. Il avait un principe : connaître l'endroit où l'on doit se rendre est primordial, et apprendre encore mieux si il s'agit de son lieu de vie. Alors il apprenait. Si son affectation principale était à l'Arène, il n'en restait pas moins que la Cité d'Elament ferait aussi parti de son emploi du temps.

Le parc dans lequel il était rentré était le reflet de la ville : diversifié et dédié aux Elements. Le volcan pour le feu, le lac pour l'eau, le square pour la terre... Alors la Tour ce devait être pour les Aeras. Ca le concernait directement. L’Aasimar n’était pas un pro es-elements, il n’en maîtrisait pas toutes les ficelles comme certains dans la cite devaient le faire, il n’en restait pas moins qu’il avait de très bonnes bases. Disons que ce qu’il savait faire, il le maîtrisait sur le bout des doigts. Tout ce qui était lié au combat de près ou de loin, ça faisait bien longtemps qu’il avait appris à s’en server, à l’époque avec l’aide de son feu-maître, mais le reste… Disons qu’il n’avait jamais eu ni le temps ni l’occasion de s’y pencher. Il y avait certainement d’autres possibilités que ce qu’il faisait lui, d’autres utilisations du pouvoir de l’air. Il faudrait qu’il se renseigne sur le prof Aéras d’Elament. Cette personne serait certainement la mieux placée pour quelques cours particuliers. Ca lui permettrait de jauger ce qui lui restait à apprendre, et le temps qui serait nécessaire à un tel apprentissage.

Quelle heure était-il? Bientôt midi. Son petit déjeuner était loin maintenant et il avait déjà un peu faim, son esprit était bien occupé par sa promenade mais le grand air ça creuse. Non pas que marcher lui déplaise : il n’était pas à Elament depuis très longtemps mais trouvait déjà ennuyant son emploi du temps peu chargé. Quand on était habitué à ne pas avoir une minute à soir, ça faisait étrange d’avoir désormais des jours de repos. Un peu d'exercice ne lui ferait pas de mal, et monter en haut de la tour le tentait bien, mais dans quelques minutes. Il avait revêtu aujourd'hui sa tenue la plus habituelle ; une tunique/kimono sombre par-dessus une tunique blanche, et un hakama noir. Les vêtements étaient assez amples pour qu'il puisse y cacher deux ou trois petites choses, et justement il venait de passer sa main dans sa tunique pour un sortir une jolie pomme bien rouge. Un petit en-cas, avant de continuer sa route, ça ne serait pas de refus. S'asseyant sur une pierre à côté de l'entrée de la tour, il croqua dans la pomme en regardant les alentours d'un air tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 8 Déc 2008 - 18:36

Qu’est ce qu’elle faisait là déjà ?

Ah oui des courses ! Madame Inou l’avait envoyé faire des courses.
Il lui fallait une livre de viande et un pain. Mÿno avait acheté le pain, mais où allait-elle trouver un livre sur les viandes ? La bibliothèque aurait été un bon plan, comme dirais cette femme, mais Mÿno se souvenait très bien qu’on lui avait dit que la bibliothèque ne vendait aucun livres. Il lui fallait donc trouver un commerce vendeur de livres ; seulement, elle savait pas où ça se trouvait.

Mÿno parcourut la place du marché en long et en large mais ne trouva aucune librairie.
Elle avait demandée aux passants mais rien, soit ils l’ignoraient, soit ils la repoussaient.
Mÿno trainait ainsi depuis bientôt une heure à la recherche de ce fameux livre de viande.
Par rapport à la position du soleil, elle devinait qu’il était bientôt l’heure de manger, mais si elle retournait à la maison sans le livre elle aurait le droit à une correction. La fillette déglutit, vu le caractère de madame Inou ça n’allait pas être joyeux…
En même temps si elle ne rentrait pas bientôt elle allait aussi se faire disputer.

La fillette soupira à nouveau et s’éloigna de la rue du marché pour se retrouver vers le parc. Elle se souvint d’un après midi enneigé où elle avait jouée avec Chilk, celui-ci était repartit de la cité, c’était bien dommage d’ailleurs… Il lui manquait.
Un bruit de croquement lui fit tourné la tête vers la droite. Un monsieur mangeait une pomme. Mÿno le fixa intensément, elle réalisa qu’elle commençait à avoir faim elle aussi.
C’était un homme assez jeune dans l’ensemble, assez bizarre dans son genre. Tout habillé en blanc et noir. N’avait-il pas froid ?

Plus elle le regardait, plus elle avait envie de tester ses chibis eyes sur cet homme pour avoir un bout de sa pomme… Oui pourquoi pas, après tout seul Chilk avait résisté à ses yeux splendides. Oui car Mÿno était splendides à elle toute seule.
De taille plutôt petite pour son âge elle n’en restait pas moins minuscule. Son petit visage avait les joues rouges par le froid ambiant et son nez n’était pas un nez, c’était une truffe mais étrangement le changement ne choquait pas, au contraire ça ne la rendait que plus mignonne.
Son long manteau beige était trop grand pour elle, mais le ait de voir à peine ses petites mains sortir des manches était adorables. De hautes bottines couvraient les mollets de la petite et l’on devinait une petite robe simple mais élégante sous le manteau. Le panier qu’elle portait à bout de bras avait un pain enroulé dans un torchon ainsi que d’autres torchons, sans doute pour le fameux livre.

Mÿno se planta donc devant le monsieur et lui sourit adorablement. Maintenant il pouvait voir distinctement les oreilles poilues dépassant de la touffe de cheveux de la petite fille.


"Bonjours Monsieurs."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 9 Déc 2008 - 15:29

*Quoi?*

Vega cessa de croquer dans sa pomme lorsqu'il vit la petite silhouette s'arrêter devant lui, le fixant intensément, comme si elle avait voulu, par la pensée, le forcer soudain à danser la gigue au milieu du parc. Qu'est ce qu'elle lui voulait celle là? Depuis son arrivée à Elament, Vega avait eu l'occasion de faire plusieurs rencontres. Serek, Clad, Die... pour l'instant il n'était tombé que sur des adultes avec qui il avait passé de plus ou moins bons moments. Cette fille là était le premier enfant qui s'intéressait à lui, et ça lui fit froncer les sourcils.

Vega pouvait être quelqu'un de très patient. Les attentes interminables lorsqu'il était en "planque", les chasses sans fin de démons dans les forêts montagneuses de la Baronnie, les nuits de garde sur les remparts... Tout ça ne lui faisait pas peur. Même les erreurs des apprentis soldats, il était capable de les supporter longtemps avant de s'énerver. Par contre si il y avait quelquechose qui sapait bien sa patience, était les chibi eyes des petits enfants. Il était « gaminophobe ». Tout ce qui mesurait moins d'un mètre vingt et qui était imberbe de la face ou des pieds (pour supprimer les hobbits, nains, etc de la liste), avait tendance à le mettre très vite de méchante humeur. Il ne savait pas d'où ça lui venait. C'était une réaction involontaire qu'il n'avait jamais vraiment essayé de gommer. Pourquoi faire, d'abord ?

La petite fille plantée devant lui n'était pas bien grande et elle faisait incontestablement partie de la famille des hybrides. Avec une truffe et des oreilles poilues, il n'y avait pas de doute possible. Elle portait une robe simple sous un long manteau, et des bottines pour protéger ses pieds du froid. Vega lui n'était pas frileux, il fallait déjà qu'il neige pour qu'il se décide à enfin mettre une épaisseur de vêtement de plus. Enfant, il dormait dehors par tous les temps, dans des forêts souvent humides, et n'avait pas toujours l'occasion de se couvrir chaudement. Ca vous forme un homme ça, et une santé de fer. Bref, la petite portait un panier dans lequel on pouvait voir des torchons et un morceau de pain. Elle se tenait droite, plantée au sol devant lui, et affichait un sourire enjôleur... Ca dégoulinait de bons sentiments c'en était écœurant. A vomir ~.

En venant dans le parc, Vega s'était attendu à rencontrer du monde, certes, mais peut être pas cette catégorie de gnomes roses devant laquelle la majorité des adultes tombaient en émoi. Cette gnomette était le cliché même de la "kute" petite fille. Elle lui adressa d'ailleurs un bonjour poli. Au moins les sales gosses on avait une bonne raison de ne pas les aimer. Mais les mignons et polis... Ouais, Vega préférait les sales gosses. En guise de réponse, il émit une sorte de petit hoquet à la fois grincheux et moqueur. Allons, allons, calmos. Il s'était déjà retrouvé en face de créatures vraiment plus dangereuse. Le tout serait de rester zen. Il ferait mieux de ne pas passer pour un bourreau d'enfant tout de suite. Pour un pseudo enseignant, ça risquait de faire mauvaise impression.

"Mmmh...'jour."

Il tourna son regard vers un autre endroit, ignorant délibérément la petite fille. Il croqua à nouveau dans sa pomme. C'était qu'il aurait bien voulu pouvoir finir son frugal repas en paix...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 11 Déc 2008 - 10:42

« Elle est bonne votre pomme monsieur ? »

Il l’avais vu, et même répondut !
Ce monsieur était vraiment gentil ! Mÿno en était sûre, il devait certainement aimer les enfants. La plupart des gens ici, au marché ignorait la petite fille et continuait leurs occupations, parfois même l’insultait et lui courrait après. Madame Inou lui avait souvent dit que les hybrides n’étaient pas très bien vus, la petite se demandait bien pourquoi. Les hybrides n’étaient pas plus moches ou plus différents que d’autres. Il faudrait qu’elle en parle un jour avec Madame Inou.

La fillette se déplaça pour se re-trouver en face du monsieur. Agaçante ? Bien sûre que non, personne ne pouvait trouver une aussi jolie petite fille agaçante. En plus lui il lui avait dit bonjours… Bon il avait maché le mot comme s’il s’agissait d’un bout de pomme, cette façon de parler lui rappellait Inou, elle aussi parlait comme ça. Mais c’était un mot comme un autre.
La petite fille se passa la langue sur les lèvres, elle commençait franchement à avoir faim, cette pomme avait vraiment l’air bonne… Le jus, certes léger mais présent, excitait la truffe de la petite chienne. Elle en voulait un bout !


« Je peux en avoir un bout ? »

Juste un petit bout, avoir de quoi continuer sa recherche sur les livres de viandes. Un peu de sucre dans le sang. Mÿno eut une pensée pour Bô, resté seul avec Inou à la maison, si elle ne rentrait pas bientôt la femme chien serait capable de cuisiner le pauvre petit ours. Elle agrandit et mouilla encore un peu ses yeux.

« S’il vous plait ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 16 Déc 2008 - 15:01

Citation :
Elle est bonne votre pomme monsieur?

L'Aasimar tourna son regard sur la petite fille à cette phrase, l'air un peu étonné. Quoi? Elle était venue quémander un bout de sa pomme? Allons bon, depuis quand les enfants ça s'intéressait à des fruits... Des bonbons pourquoi pas, mais une pomme… Il fallait être affamé. Vega étudia vite fait la demoiselle. Elle n'avait pourtant pas l'air à plaindre. Ses vêtements n'étaient ni déchirés ni crottés, et elle avait l'air bien nourrie, même si elle était petite. C'était une hybride, il n'y avait aucun doute là dessus, alors étais-ce son ascendant canin qui la poussait à agir de la sorte? C'est bien connu que les clebs malpoli ça mendie à l'heure des repas... Et le Maître d'armes n'aimait pas le laxisme dans l'éducation de ces animaux là.

Il fronça les sourcils quand elle se déplaça pour venir se mettre en face de lui. Etais-ce bien de la nourriture qu'elle avait dans son panier? Et ben alors? Qu'est ce qu'elle avait à réclamer. Non seulement Vega n'aimait pas les enfants, mais en plus il n'appréciait pas qu'on se serve de la pitié des autres pour avoir quelquechose. C'était un tel manque d'amour propre... Jamais lorsqu'il était lui-même enfant ça ne lui serait venu à l'esprit, et de toute façon Dorcha l'aurait certainement puni pour ça, fière comme elle était. Et puis dans la forêt, en sauvage, on ne rencontrait que peu de monde à solliciter. Mais peut être que la petite fille n'avait pas ce sens là de sa propre estime...

La petite hybride réclama clairement un bout de pomme, confortant l'idée de Vega. Oui, elle était bien là pour ça. Et lorsqu'elle fit les chibi-eyes, le regardant avec des yeux mouillants pleins d'espoir, il sentit les petits cheveux à la base de sa nuque se hérisser. Il aurait été un chat, ou un hybride félin, il aurait fait le gros dos, peut être même qu'il aurait feulé pour l'intimider et la faire décamper. Gniiih! Le kawai ça l'exaspérait autant qu'une craie qui crisse sur un tableau. Si il avait été un bon bourrin de base, un troll ou un truc du genre, il aurait eu une solution très simple à cette sensation désagréable. Un bon coup sur le haut du crâne, et hop, au dodo, au lit les enfants, on dort. Mais ça ne faisait pas partie des solutions envisageables pour quelqu’un de civilisé. Ouais, taper sur les gosses, ça soulageait, mais c'était pas très bien vu...

Comment se débarrasser de ce pot de colle? Il avait toujours les sourcils froncés et le sourire de son visage, qu'il affichait pourtant presque tout le temps normalement, avait laissé place à une moue de fin de patience.

"Non. Et maintenant dégage."

Encore une fois, Vega pivota un peu, toujours assis, mais il tenait à chasser de sa vue la petite fille. Elle comprendrait comme ça, non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 18 Déc 2008 - 14:59

« Monsieur t’es méchant ! »

Mais c’est vrai ! Elle s’était pourtant montrée polie et gentille, pourquoi ne voulait-il pas lui donner un bout de pomme ? Quel espèce de mufle ! Aucune courtoisie, ni aucun sens de paternité. Il fallait de la patiente et de la zenittude pour s’occuper des enfants. Y avait qu’à coir Madame Inou, elle n’avait ni patiente, ni zenitation ! C’est pour ça qu’elle et Mÿno s’entendaient aussi mal. La petite fille fit une moue boudeuse et se replaça encore une fois devant le monsieur.
Il ne voulait même pas lui sourire, peut-être était-il de mauvaise humeur car triste… Mÿno détentie son visage et sourit. On allait simplement le faire jouer. Mÿno, mine de rien était vive comme enfant, son coté animal lui donnait des petits instincts bien pratique dans la vie de tous les jours. Elle regarda autour d’elle et apperçue la porte de la tour des vents. Elle sourit malicieusement et montra son nez au monsieur :

« Oh ! »

Alors que l’homme, détournait son attention sur le doigt, ou son nez, au choix, sans doute se demandait-il ce qu’il avait : un coup de pied dans le tibia pour achever la garde et hop ! on prend la pomme. Mÿno s’éclipsa alors en un rire mutin et espiègle. Vega risquait d’avoir quand même un petit peu mal, sans le vouloir Mÿno avait visé l’os, mais si, l’endorit qui fait bien mal même avec des muscles… Puisqu’il n’y en a pas ici… Juste l’os et la peau…

Mÿno quand à elle avait commença à grimper les marches, ricanant de temps en temps, elle savait comment énervé les homme de ce type : les provoquer. Elle croqua négligement dans le fruit. Beurk, elle était acide.

;^;
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 22 Déc 2008 - 16:22

Et ben, elle était pas un peu chiante celle là? La petite fille avait d'abord froncé les sourcils, affichant une grimace boudeuse, puis elle s'était déraidie, ce qui était quand même pas franchement bon signe. Qu’avait-elle derrière la tête? Il fit semblant de ne rien voir, détournant son regard. Oui, il était à tendance méchante. Pas complètement mauvais, mais ça ne le dérangeait pas d’être le vilain de l’histoire. Et encore, il pouvait être pire. Mais ce n'était pas bon pour les affaires, alors il se retenait.

Citation :
"Oh!"

Vega tourna le coin de l'œil vers ce que montrait la petite fille. Ah ce reflexe malheureux. Il aurait mieux fait de ne pas s'en soucier, de la laisser s'extasier toute seule, mais c'était plus fort que lui, quand quelqu'un poussait un cri comme celui là à moins d'un mètre de lui, il ne pouvait faire autrement que tourner le regard... vers le doigt. Quoi son nez? Bam, et un coup de pied! Les yeux de l'Aasimar s'écarquillèrent alors que la douleur fusait dans sa jambe. Ce n'était pas insoutenable, ça passerait vite, mais la surprise lui fit lacher son fruit... Que la petite voleuse emporta en ricanant.

Ah ben ça c'était trop fort! Les yeux du maître d'armes se plissèrent alors que leur surface s'assombrissait. Pire que le vol en lui même, il ne pouvait pas laisser cette petite peste s'en tirer ainsi. C'était une question de principe. Même contre un enfant. Et d'ailleurs encore plus contre un enfant. Si ses parents n'étaient pas assez intelligents pour l'éduquer correctement, il se ferait une joie de lui apprendre à respecter les grandes personnes.

Vega se dirigea vers l'entrée de la Tour des Vents dans laquelle la chapardeuse s'était réfugiée. Une voie sans issue. C'était vraiment une planque idiote. Il s'accroupit jusqu'à ce que son bras plié arrive au ras des marches et releva sa manche. Sa main droite dénudée était tendue et il fit pivoter son avant bras rapidement, comme s'il avait cherché à balayer les poussières qui s'accumulaient sur les marches de l'escalier. Une lame de fond naquit avec un bruit sourd. Avec son geste il venait de créer un courant d'air, plat et large, une sorte de disque invisible et tourbillonnant, qui remontait à toute allure les escaliers en direction de la voleuse. Oh, ce n'était pas le disque en lui-même qui allait la blesser. Vu sa hauteur, il espérait plutôt que la lame lui percuterait les mollets. Peut être qu'elle tomberait à la renverse, mais Vega la pensait assez agile pour qu'elle ne dévale pas toutes les marches jusqu'en bas au risque de se casser le cou. Et si il se trompait... Tant pis, elle l'avait cherché.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 2 Jan 2009 - 13:34

Ya trop de marches…

Mÿno en avait assez de monter cette tour. Maintenant elle se rappelait pourquoi elle n’était jamais allé jusqu’en haut : cet endroit n’était pas fait pour les petits enfants comme elle. Les marches étaient un peu trop hautes pour ses petites jambes, et trop nombreuses… La fillette avait posé le fruit sur le rebord d’une fenêtre qu’elle avait croisée, beaucoup trop acide pour son palai délicat., elle n’avait que le panier de courses, il commençait à lui peser lourd sur le bras… Elle s’était arrêter pour reprendre un peu son souffle et en profita pour regarder vers le bas où en était le monsieur.

Il était accroupit tout en bas des marches.
Il ne la poursuivait pas, c’était pas drôle… Mÿno ne voulait pas s’incendier les poumons pour rien. C’est alors qu’un sifflement apparut sur sa droite. Ses oreilles se dressèrent et sa queue s’immobilisa, en alerte la petite chienne observait les escaliers avec attention jusqu’à ce qu’elle vit le disque de vent. Il faisait de la lumière lui aussi ?
Mÿno se saisit du panier et recommença à courir mais le disque était bien plus rapide qu’elle.

Lorsqu’il la toucha Mÿno hurla, ses mollets fauchés partirent en avant alors que le reste de son corps partait en arrière. Mÿno n’eut que le temps de voir son panier s’envoler, son contenu se vidés sur le sol, le pain tomba même des escaliers vers le centre de la tour. Après il lui sembla qu’un contact froid et douloureux lui résonne dans le cadre et plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 13 Jan 2009 - 12:24

Au moment ou Vega avait lancé son disque, une petite voix (qu'il n'écoutait pas assez souvent) se mit à lui dire qu'il avait p'tet fait une bêtise... L'Aasimar était habitué à côtoyer des combattants, ou tout du moins des adultes dégourdis. Il s'était aussi confronté à des élèves en art de la guerre qui étaient là pour apprendre, donc conscients qu'ils devaient encaisser des coups. Les seuls voleurs à qui il s'était mesuré jusque là étaient soit des gros lourdaux qui avaient leur graisse/muscle pour encaisser les chocs, soit des acrobates filiformes qui avaient leur souplesse pour eux... Mais et elle? Trop tard, le disque était parti. Vaille que vaille... Espérons qu'elle possédait un minimum de jugeote et d'agilité. C'était vrai, quoi, on punissait comment les tueurs d'enfants dans le coin?...

Et ben non, raté. Si la petite fille avait eu l'air attentive, si son instinct et ses sens avaient décelé le danger, elle avait eu pour tenter de l'éviter le réflexe le plus débile : lui tourner le dos et courir. Ah ben celle là, elle tiendrait pas longtemps en combat réel... Oui, mais aussi elle irait faire quoi dans un combat, elle? Apporter du pain et un petit pot de beurre à sa grand mère? Vega n'était pas inquiet pour elle, mais pour lui : et si elle se brisait le cou? Il y aurait des parents pas contents... Pas de bons parents, incapables d'apprendre la discipline à leur fille, mais pas contents quand même. Merde.

Le disque percuta les mollets de la petite voleuse et elle hurla en tombant en arrière, son panier volant et son contenu se répandant au sol. La miche de pain dévala les escaliers et fut croisée par un second sort qu'avant lancé Vega. Ce n'était pas spécialement compliqué, il avait surtout fallu aller vite, mais le coussin d'air serait suffisant pour protéger la nuque et la colonne de la petite, Elle se cognerait certainement vu l'impact et la hauteur des marches, mais ce serait un moindre mal. Le corps de l'hybride se stoppa enfin, immobile, la tête vers le bas et dans une position instable entre deux marches.

Pom Pom Pom Pompompom Pom.

Le fruit à demi-mangé et délaissé avait été délogé de son rebord de fenêtre et venait de rouler, marche après marches, aux pieds de Vega. Il était plein de poussière, et en plus un mioche avant rependu ses probables miasmes dessus, donc ce serait bon à jeter, mais l'Aasimar avait une vérification à faire avant de songer au fruit. Il monta les quelques marches qui le séparait du corps immobile et tâta son pouls. Bon, ok. Elle respirait. Ok. Et en bon habitué des batailles, il vérifia bien qu'aucun os vital ne s'était fêlé, et que du sang ne coulait ni des oreilles, ni du nez, présage d'un souci interne. Bon, et bien elle s'était assommée. Une bonne leçon pour elle. Et un peu pour lui aussi mais il ne l'admettrait pas si facilement. Maintenant, que faire? Partir et la laisser se réveiller, ou attendre qu'elle ouvre un œil, la sermonner, et filer ensuite? Si la solution 1 était la plus tentante, la 2 était la plus sage. Et a son âge, il était p'tet temps d'acquérir un peu de la sagesse de son peuple, non?

L'Aasimar soupira. Il avait ce qui ressemblait le plus à des responsabilités dans cette ville. La laisser ainsi ne se faisait pas. Il se fichait de ce que penserait la fille, par contre ce qu'elle pourrait colporter risquait de ne pas lui plaire. Il serra la mâchoire en grinçant des dents et tenta de se détendre avec un soupir, et surtout de calmer sa mauvaise humeur (bon courage...). Puis il enjamba le corps après avoir pris soin de la redresser un peu, s'assit sur une marche la surplombant, et attendit qu'elle se réveille... Prévenir les secours aurait été une bonne idée aussi, mais il tenait à clore cette affaire de lui même.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 19 Jan 2009 - 8:58

Faiiiiim…

C’était la dernière fois… La dernière fois ! Confié des responsabilité à une sale gosse et voilà où vous finirez : l’estomac dans les talons.
Inou cherchait Mÿno, elle avait laissé Bô chez la voisine, il l’aurait ralentit plus qu’autre chose ; et la vieille elfe avait l’habitude des enfants, elle les adorait, pendant la guerre elle avait gardé Mÿno, Inou avait de la chance d’avoir cette vieille terra pour voisine, elle l’aidait souvent. Être une femme célibataire, sans poste fixe et deux gosses à sa charge… Ouais non ça craint. Il faisait frais ce matin, Inou avait enfilé une tunique en soie, l’avantage avec ce tissu c’est qu’il chauffe rapidement et tiens chaud. La tunique était assez courte mais Inou s’en foutait, elle avait un short sous la jupe, en plus en vu de l’incroyable monde au balcon qu’elle possèdait pas, bah les mec la prenait pour un autre mec excentrique.
Elle se foutait d’être bien foutue ou pas, ce qu’elle appréciait c’était sa taille. Inou était vraiment grande, ça lui servait bien lorsqu’elle était dans la foule. Elle portait ses sandales en bois, son collier de naissance et sa boucle d’oreille. Trois objet qui ne la quittait que rarement.

Elle traînait donc les pieds dans les rues en soupirant le nom de la fillette. Une hybride rate bizarre lui avait dit avoir vu la gamine bavarder avec un gars encore plus bizarre qu’elle au alentour de la tour des vents… Et pourquoi diable la tour était-elle aussi loin que ça…
Son estomac lui rappellant sans arrêt que l’heure du repas était passée depuis longtemps.
L’hybride arriva quelques minutes plus tard à la tour des vents. Inou leva la truffe en l’air et regarda le sommet.


*faîtes qu’elle soit pas en haut…*

Inou entra et croisa la route d’une pomme. Pendant un instant elle eut la pensée de la ramasser et de brûler les poussières, bactéries et de la bouffer… Ouais… Tentant…
Un gargouillement d’estomac confirma sa décision. L’hybride se baissa et ramassa la pomme. Lorsqu’elle brûla le fruit, Inou eut un petit déclic comme qui avait pu abandonner une pomme à peine entamer. Une fois que tout fut brûler la pomme retomba dans sa paume et rencontra presque automatiquement les dents de l’hybride. Les sucres lents ouvrirent les chakras d’excitation de la chienne. Attention à celui ou celle qui allait les rencontrer.
Voilà pourquoi faut pas donner du sucre aux chiens, c’est dangereux pour leur entourage…
Inou commença à monter les marches, doucement, fallait pas être préssé, la gamine ne pouvait pas être très loin, l’endroit était encore imprégné de l’odeur de la gamine, l’autre odeur était musqué, un homme d’âge mûr certainement… Inou croisa alors un panier et un pain. Mÿno était bien passée par là. Croquant plus fort dans la pomme pour qu’elle tienne dans la bouche, l’hybride se baissa et ramassa le pain pour le mettre dans le panier.
Pourquoi la gamine aurait fait tomber le pain ? Inou savait que Mÿno était trop effrayé par l’adulte pour ne pas risquer de faire tomber de la nourriture…

Inou repartit en montant, mais à peine trois marche et elle croisa un homme, il avait l’air assez vieux, mais bon elle était pas trop bien placées pour parlé. Rien ne choquait vraiment chez lui… Sauf le corps inerte à ses pieds : Mÿno.
Inou vit un instant rouge. Vu la position du mec, de Mÿno, du fruit par terre et du pain et du panier à l’abandon plus bas Inou avait suffisement d’indices pour se dire :


*Mÿno en course – Le gars à faim – Mÿno seule – Le gars la coince ici et l’agresse…*

Alors… La viande que Mÿno devait acheter et qui était manquante…
Ah non ! La bouffe c’est sacré ! Si ce gars l’avait bouffé bah il va ramassé !
Inou posa le panier au sol et arracha un morceau de pomme. Le sucre chauffé ça donne quoi déjà ? ah oui du caramel, et le caramel chaud ça fait mal sur la peau. Sans prévenir Inou cracha le bout de pomme qu’elle avait croqué après l’avoir carbonisé avec son pouvoir.
Juste après elle lui sauta dessus, et ouais, faut pas donner du sucre au chiens.
Inou tenta de la plaquer au sol tout en hurlant.


« Et j’peux savoir ce qu’elle t’as fait la gosse pour que tu la bousille comme ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 19 Jan 2009 - 16:56

Vega s'était assis sur une marche au dessus de la gamine et attendait patiemment qu'elle se réveille, ce qui espérait-il serait rapide. Si jamais d'ailleurs ça prenait trop de temps, il irait chercher de la flotte quelquepart pour lui asperger le visage... Si en plus elle était froide, ça la réveillerait d'un coup sec. Après il pourrait la gronder, lui dire qu'elle avait eu ce qu'elle méritait, qu'un autre pourrait être un jour moins gentil, bla bla bla. Le sermonnage classique. Elle aurait été plus grande et un peu plus solide, il lui aurait peut être même collé une paire de claques... Bon, en fait peut être pas, mais sur le moment ça lui faisait envie. Gâcher ainsi une journée qui avait si bien commencé...

Des bruits de pas lui firent dresser l'oreille, et il se redressa, en comprenant que la personne qui approchait venait de rentrer dans la tour. C'était un bruit sec, comme le claquement de semelles de bois. Quand à dire si c'était un adulte ou pas... Un gargouillement d'estomac retentit alors que le claquement avait cessé, suivi d'un petit croc. L'inconnu avait il ramassé la pomme souillée? Elle était pleine de poussière, c'était dégueu, qui dit qu'un animal ne l'avait pas léché avant, ne s'était pas soulagé dessus... Il fronça le nez un instant à l'idée. Mais les pas recommençaient en s'approchant et cette fois il se leva, juste à temps pour que rentre dans son champ de vision une drôle de silhouette.

Encore un hybride. Mâle ou femelle, ce n'était pas évident à savoir. Les vêtements et les bijoux étaient plutôt féminins, mais le corps... Bon, classons le/la dans la section indéfinie pour le moment. Ce qui attirait surtout le regard de l'Aasimar était le panier qu'il/elle portait. C'était celui de la petite voleuse... Ils/elles se connaissaient? Peut être même de la même famille... A n'en pas douter il/elle se poserait des questions sur ce qui s'était passé. "Chose" (plus facile à écrire que « il/elle ») regarda le petit corps au sol, installé adossé au mur, puis regarda le grand type penché au dessus... Oh la belle conclusion hâtive que Chose pouvait faire! Et vu son air, Chose en concluait en effet quelquechose de très louche.

Chose posa le panier au sol et croqua dans la pomme... Il/elle était calme mais son regard en colère. Et avant que l'Aasimar n'ait pu ouvrir la bouche... Vega s'était attendu à beaucoup de choses venant de la part de l'hybride, mais peut être pas qu'il lui crache un truc dessus. C'était quelquechose de brun, et de visiblement solide, pas de la vulgaire bave... Mais pas non plus de la pomme à priori. Originale comme attaque, mais surtout c'était dégoutant... Son réflexe fut de lever le bras pour dévier la trajectoire de l'OVNI d'un revers de poignet... Ouch! Son autre main saisit son poignet brûlé. C'était superficiel parceque c'était allé somme toute assez vite, mais c'était rouge quand même. Ses sourcils se froncèrent quand elle lui sauta dessus en criant...

Blam, ses fesses venaient de heurter l'angle de la marche derrière lui alors qu'il tombait à la renverse. Beng, maintenant c'était son dos qui faisait la connaissance avec l'arête de la marche d'encore au dessus. L'Aasimar vit les étoiles et serra les dents émettant un grincement de douleur, mais il n'en perdit pas ses reflexes de soldat. Levant un genou, il posa son pied sur la hanche d'Inou, alors que ses bras attrapaient les épaules de l'hybride. Poussant sur sa jambe, il l'envoya voler au dessus de lui. Puis il lacha tout. C’était allé très vite… Sachant qu'ils étaient dans un escalier qui monte (et qui descend aussi mais présentement là qui monte), la rencontre avec les marches allait aussi être rapide... [Je te laisse décider de si elle se rattrape ou non ~]

"Si quelqu'un avait apprit à cette gamine à ne pas voler ce qui ne lui appartient pas, on en serait pas là maintenant!"

Prudent, d'autant plus que de 1 il ne connaissait pas son adversaire, et de 2 son but n'était pas de faire un esclandre, Vega se leva d'un bond pour mettre une distance de sécurité entre lui et Chose, et sauta sur des marches plus bas, enjambant le corps de la fillette qui était maintenant entre son agresseur et lui. Il s'était servi de son don d'Aera pour faire un bond plutôt long et surtout pour atterrir lestement. Il était hors de portée de la chienne, et surtout étant dessous, si elle lui re-bondissait dessus il verrait venir et se servirait de la gravité pour rendre la chute plus dure. Inou n'était pas une faiblarde, elle avait l’air d’avoir du ressort, il ne serait pas tendre lui non plus.

"Et puis c'est un accident ~."

C'était pas tellement vrai, mais c'était pas loin de sa vérité. C'était un accident parceque la petite n'avait pas été très agile, qu’elle aurait pu/du l’éviter, et ça ne l'était pas parcequ'il n'aurait pas dû vouloir tenter de la punir... Mais laisser un sale gosse sans punition c'était insupportable pour lui. Il n'avait pas le sourire aux lèvres, comme pourtant c'était son habitude, de toute façon sa bonne humeur avait disparu dès l'intérêt de la petite fille pour lui. Avec ses sourcils froncés, il avait l'air pas très content, et un peu boudeur à la fois...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 8 Mar 2009 - 14:09

Bon elle avait peut-être eut tort…

Oui en fait maintenant qu’elle se retrouvait à la verticale, la tête en bas et poussée en arrière par ce type, elle savait qu’elle avait eut tort. Elle serra les dents et courba le dos, préparant son corps à un contact brutal avec les tranches des marches. Elle eut beau plié les genoux et ainsi se retrouver les pieds au sol ça n’empêcha pas ses fesses, son milieu de dos et sa nuque à heurter les pierres. Elle se rappelait maintenant pourquoi on lui avait toujours dit de ne pas se battre dans les escaliers. Son père avait raisons : ça faisait mal.

Inou resta quelques instants à grommeler sa douleur et son inconscience, mais se reprit bien vite lorsqu’elle entendit la voix du gars. Inou prit appuis sur ses avant-bras et ses pieds (qui eux allaient très bien car ces traîtres étaient bien tombés, eux) et se retourna. Elle vit l’étranger atterrir bien proprement, bien loin. Bon d’accord c’était efficace de sauter plus loin lorsque l’escalier descend mais quand même… Y a des limites. Ce gars devait être comme un aérien, ouais certainement un aérien. Inou pesta, elle aurait préféré la terre. C’était plus facile à combattre avec son pouvoir.
Mais l’autre se défendait pas seulement physiquement. Non il avait l’audace d’accuser la gamine et plaidait l’accident. Inou soupira.


« Toi… t’es un célibataire endurcit sans gosse pas vraie ? Tu devrais pourtant savoir que c’est le propre des gamins de faire des bétises en volant des trucs aux adultes. Après ça n’excuse en rien le fait de l’avoir frappé ! »

Bon d’accord, Inou avait pas totalement juste. Mais il fallait bien que jeunesse se fasse. Après c’est aux adultes de modéré leur colère. Entre autre le crétin en face ne savait pas faire.
Inou baissa sa garde, non pas qu’elle ne s’attendait pas à une vengeance de la part de l’albinos mais juste qu’elle avait vraiment trop mal au fesse. Elle posa d’ailleurs ses deux mains et poussa vers l’avant ses hanches tandis que les épaules partaient vers l’arrière.


« Rhha ! Bordel tu m’as fait mal. Bon remarque que moi aussi j’ai du te faire le même truc… Décidement la galanterie s’oublie de plus en plus. »

Quoiqu’il l’avait sans doute pris pour un homme. Inou descendit de quelques marches et s’accroupit près de Mÿno. Elle avait l’air d’aller bien, mis à part qu’elle était totalement HS. Inou passa délicatement sa main griffu derrière les cheveux de la fillette et vérifia son état, au cas où son cou avait reçu un choc. Mais apparement pas.
L’hybride se redressa en s’aidant d’une main (car après son postérieur c’était son dos qui grognait).


« Et sinon poruquoi t’as bouffé la viande ? T’as pas de tunes pour t’acheter à bouffer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 30 Mar 2009 - 10:02

L'hybride s'était aussi mal reçue sur les angles des marches, et elle grommela avant de se relever. Vega, lui, attendait, toujours suspicieux, mais décidé à régler cette affaire. Il ne risquait pas de filer en douce maintenant, ça n'allait pas arranger son cas. Les sourcils froncés, il regarda son adversaire temporaire, apparemment calmé par la chute. Tant mieux c'était déjà ça. Lorsque l'hybride parla, et après la courte observation qu'il avait eu le temps de faire, il en conclut à peu de doutes près que Chose était de sexe féminin. Drôlement masculine, mais une fille quand même.

Célibataire endurci? Oui, et tant mieux. Enfin, pour autant qu'il le savait. Ce n'était plus un jeune homme au sens propre du terme, et les Aasimars jouissaient d'une longue vie, alors peut être que quelque part il y avait des bâtard qui possédaient un peu de son sang... Mais comment (et surtout pourquoi) savoir. Il s'en fichait bien. Quand au propre des gamins...

"Et le propre des adultes de leur apprendre à discerner ce qui est autorisé, et ce qui est interdit."

Il avait dit ça en marmonnant, sans chercher à lancer un débat. Il était encore assez grincheux, et n'avait pas tellement envie de causer éducation. Oui, il avait été... un peu brusque. L'habitude des seuls jeunes qui lui arrivait de côtoyer. Ses élèves étaient là pour prendre des coups, ils étaient là pour apprendre à se battre, donc étaient mentalement et physiquement préparés à ce genre de plans. Mais Vega avait oublié que tous les gamins n'étaient pas si solides, certes. Et l'hybride avait continué à parler, elle ne semblait pas trop rancunière pour la chute. Son intérêt était plus porté sur la petite fille. Et sur la... nourriture?

"La viande? Quelle viande? Tu crois que j'ai détroussé la gamine? Ah, mais c'est le monde à l'envers. J'en sais rien ou elle est ta viande, et je m'en contrefous."

Ah ça c'était fort. Oui, Vega commençait à s'énerver. Ce n'était peut être pas la meilleure chose à faire à ce moment là, mais il avait mal au dos, et cette histoire était chiante. Enfin, disons plutôt contrariante. Bref, *pas content, pas content*!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 28 Avr 2009 - 11:52

Inou continuait de se frotter le coccyx.

Elle n’opposa aucune réaction à la remarque de l’éducation des enfants. C’était pas la sienne, elle en avait pour ainsi dire rien à battre. Ou presque.
Par contre le gars s’emballa lorsqu’elle lui parla de la viande. Inou opposa ses mains, des mains griffues, mal soignées et marquées par le temps et l’effort.


"T’excite pas le blanc." Inou passa l’une de ses mains dans ses cheveux et soupira. "J’l’avais envoyé acheter du pain, deux trois légumes et de la viande fraîche pendant que je m’occupais de son pote, un beau crétin si tu veux mon avis…"

Elle s’approcha du gars, son but était le panier, elle l’avait laissé plus bas sur les marches. Lorsqu’elle arriva près du panier le gars n’était plus bien loin. Elle se pencha et se redressa d’un coup, produisant un ‘bouh’ avec sa voix et faisant mine de l’attaquer toutes griffes dehors.
Elle ricana à voix haute lorsqu’elle vit la réaction de cet homme, un sursaut. Bon au moins il avait de bons réflexes, il devait rudement bien savoir se battre cet enfoiré, faudrait essayer un jour.


"Mais donc tu ne sais pas où est cette viande… Bordel où elle a bien pu la foutre… T’veux bien m’aider ?"

Elle avait dit cette phrase d’un trait, comme si de la première phrase ressortait logiquement la deuxième. Inou coinça l’anse du panier dans son coude et enjamba la rambarde, prête à sauter en bas mais se rattrapa au dernier moment.

"La gosse."

L’hybride remonta et prit la gamine, la fixant dans son autre coude comme un quelconque autre panier. Elle posa un pied sur la rambarde et regarda Vega.

"Tu veux bien m’aider dit ? Avec ses deux poids là j’vais être ralenti et un voleur de viande cours dans les parages. Si tu m’aide, j’te cuisine un truc."

Elle fit un clin d’oeil et sauta, elle atterri normalement, utilisant ses genoux pour éviter à ses jambes de n’être trop amochée par une telle chute. La gamine marmonna un truc et Inou la bouscula un peu pour qu’elle finisse de se réveiller. Elle sortit de la tour et posa la gosse sur le banc voisin pour regarder aux alentours. Le même banc où l’histoire avait commencé.
Inou s’accroupit en face et posa le panier à côté.


"Hého gamine, elle est où la viande ? Où est l’enfoiré qui te l’as prise ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 29 Juil 2009 - 13:14

Nan mais oh, ça se croyait ou? L'hybride avait eu l'air de se calmer, mais à sa petite blague, son petit "bouh", Vega était clairement sur le point de lui mettre un coup quelquepart. Heureusement qu'il savait se contrôler... Le sursaut avait pallié au direct dans le plexus... Bref, ça n'était pas ça qui allait le rendre moins bougon. L'Autre parlait de viande, elle avait l'air de beaucoup s'inquiéter pour la nourriture, et pourtant elle n'avait pas l'air spécialement d'une pauvresse. Pareil pour la petite, elle n'était pas émaciée. Alors c'était juste que l'hybride était un Ventre. Il haussa les sourcils, clairement surprit lorsqu'elle lui réclama de l'aide. De l'aide? Il allait lui répondre sèchement d'aller se faire voir (ailleurs), mais la gosse se réveillait.

Bon, et bien tant mieux, elle s'en remettrait. Vega espéra néanmoins ne jamais la revoir, surtout pas dans l'Arène, pourvu qu'elle ne cherche jamais à prendre des cours de combat. Parcequ'elle était bien trop fragile pour ses manières brusques.

Inou lui demanda à nouveau un coup de main. Elle y tenait, et son offre, en échange de son aide, aurait pu séduire Vega, dans d'autres conditions. Déjà, il mangeait peu quand il n'avait pas l'occasion de se dépenser, et c'était plutôt le cas depuis qu'il jouait le sédentaire dans l'arène. Et puis... merde, pas elles. Il n'était pas du genre à retourner la veste de son humeur juste parcequ'on lui payait un repas. Il décida quand même d'ajouter son point de vue.

"Si elle ne l'avait pas en arrivant, et si personne ne l'a prise, puisque tu es la première à entrer ici à notre suite, alors c'est peut être qu'elle ne l'avait tout simplement pas encore avec elle, ta viande."

Son ton était sec, mais il tentait d'y apporter un peu de tempérance.

"N'imagine pas forcement qu'il y a des voleurs partout... Attend qu'elle se réveille : elle te confirmera ce que je dis... Ou pas au pire. Et tu n'auras besoin de personne pour la porter quand elle arrivera à marcher toute seule."

Il fit volte face sans rien rajouter, descendant les escaliers vers la sortie. Apporter son aide pour courir après une chimère était le cadet de ses soucis. Et de voleur, il n'y en avait qu'un dans les environs : la mioche.


[HRP: par défaut je ne reposterais pas ici, à moins de big retournement de situation. Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» DOIT MÊME Y AVOIR DE L'ALCOOL DANS LE MINIBAR ~ (HANSRIM) PART II
» [Rude An 6 - Terminé - Quête] Il doit y avoir erreur sur la personne
» Un Stiles hyperactif se doit d'avoir une vie bien remplie!
» Une bonne blague se doit d'avoir une bonne chute [Feat Anja Schneider]
» Un chauffeur de taxi, ça se doit d'avoir des clients!