Partagez | .
 

 L'âme de Mère la Terre [privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Deirdre
avatar
Nombre de messages : 54
Âge : 25
Race : Loup-Garou
Poste : Esclave
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
40/1000  (40/1000)
MessageDim 19 Oct 2008 - 15:40

Un choc fit trembler mère la Terre accompagné d'une sorte de grognement mêlé de souffrance. Une tache blanchâtre, une lueur parmis les ténéèbres qui s'approche... Deirdre tomba lourdement d'une branche d'arbre, sa fourrure blanche tachée de rouge et de noir, sang et terre se mêlait à son corps, un gémissement de douleur lui échappa, sorte de râle de tristesse emplit de colère. La créature qu'elle avait rencontré l'avait pourtant prévenu, sa forêt changée petit à petit, au fil des jours, elle ne la reconnaissait plus. Des bêtes des ombres l'envahissaient, une peur sourde s'installait sournoisement, murmure d'une peur sans nom.

Encore cette nuit, des bêtes avaient surgis et l'avaient pourchassées. Grâce en soit rendue à la grande Mère, Deirdre était dotée d'une force non négligeable et elle pouvait sans trop de difficulté rivaliser avec la violence des attaques des créatures de l'ombre. Mais cette nuit, trop avaient fondu sur elle, trop avaient senti l'odeur du sang, trop avaient porté leurs griffes et leurs dents dans sa chair. Épuisée, elle avait écrasé le crâne d'une bête contre le sol, sentant ses os se réduisent en miettes sous sa patte, sa cervelle se disloquer sous le choc et elle avait ensuite disparut dans la nuit. L'odeur de sang était trop forte, ils allaient la retrouver, aussi avait elle cherché le premier point d'eau possible, avant de couvrir l'odeur.

Deirdre ne savait rien des démons et de la guerre, mais elle savait que la noirceur du cœur de ceux qui veulent pervertir toute chose gagnait les arbres, les plantes, l'eau et la terre. Un instant, elle resta allongée, face contre le sol, retroussant ses babines et grognant après l'invisible. Puis son poing se leva et frappa violemment le sol, faisant résonner sa rage et son désespoir. Sa forêt, la forêt qu'elle avait toujours connut, avec son père et sa mère était en passe de devenir un souvenir.

Elle enfonça ses griffes dans la terre et en retira une poignée. Elle ferma les yeux et serra les dents, faisant retentir faiblement un crissement. Elle frappa de nouveau le sol, à plusieurs reprises, avec une violence impressionnante, presque en furie. Elle se leva brusquement et avec vivacité, leva la tête vers la lune et lâcha la poignée de tourbe. Puis elle sursauta, tourna la tête vers les fourrés et retroussa les babines pour mieux renifler.

Elle capta des effluves étranges. Il y avait une odeur d'humanoïde et une odeur de bête. La même odeur qu'elle presque, quelque chose qui lui ressemblait étrangement. Ses poils se hérissèrent, ses yeux verts cherchèrent avec un désespoir non contenu.

*L'un des miens? Ici? Et pourquoi? Mère, faite qu'il se montre...*
Revenir en haut Aller en bas
Asgel
Tuteur Terra
avatar
Nombre de messages : 285
Race : Roing (scéllé) - Loup-Garou
Poste : Tuteur Geomancien
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
570/1000  (570/1000)
MessageMer 22 Oct 2008 - 19:14

Sa course c'était terminé après un rythme effréné sur plusieurs kilomètres, cela l'avait vidé de toute ses forces et son corps avait repris sa forme normal. Haletant et en sueur il n'avait qu'une seule idée en tête s'arrêter et s'assoir pour respirer, se posant sur une souche il pouvait entendre en amont le ruissellement de l'eau qui passait sur les pierres. Sa jambe commençait déjà à cicatriser mais un douleur dans la cuisse persistait quand il forçait dessus ce qui faisait qu'il boitait légèrement. Asgel soufflait enfin poser sur sa souche pencher en avant et se tenant la tête avec les mains il réfléchissait, l'école, son pouvoir et maintenant cette rencontre avec un démon dont il c'était fait un ennemi particulier qui ne l'oublierait pas de sitôt. Un cavalier et un cheval, un seul et même être scinder en deux, quel genre de monstre pouvait il être ? Tant de choses se bousculaient dans sa pauvre petite tête, c'était beaucoup en si peu de temps. Une envie irrépréhensible de hurler sa frustration de n'avoir aucun pouvoir sur les évènements qui se déroulaient et qui risquaient encore d'arriver mais à ce moment là une odeur vint lui troubler les narines, une odeur mélanger de terre, de poil mouiller ajouter à cela l'odeur du sang. Il se méfiait à présent tout n'était pas de bonne augure dans les environs mais si c'était un animal blesser il pouvait peut être faire quelque chose. Asgel décida finalement de se fier à la deuxième idée et d'aller voir de quoi il retournait. A grande foulée il se dirigea vers l'origine de l'odeur jusqu'à arriver à un point d'eau à la sortit d'une clairière. Là il put enfin identifié l'animal blessé. Agenouiller par terre un loup garou à la toison blanche taché de terre et de sang, en l'examinant de plus près elle semblait fatiguer et mal en point, oui elle car il put deviner que c'était une femme. Ainsi donc il n'était pas seul de cette espèce, quelqu'un qui pouvait comprendre ce qu'il vivait et elle semblait poursuivit par quelque chose, il ne pouvait pas rester là. Il traversa le fourré qui les séparait et se présenta doucement face à elle.

"Qu'est ce qui t'es arrivé ? Tu sembles mal point ... Qu'est ce qui se passe par ici pour que la forêt ne sois plus sure pour des personnes comme nous ?"

Il n'avait pas besoin de se cacher, elle finirait bien par sentir ce qu'il avait en lui. Sa voix tremblait légèrement mais douce et calme à la fois. Il était un peu affolé, son cœur battait la chamade et ses tempes martelaient à un rythme endiablé. Il ne savait pas trop quel réaction elle pouvait avoir mais elle semblait avoir besoin d'aide et son instinct laissait paraitre qu'elle se sentait seule. Il espérait avoir vu juste et trouver ici un compagnon qui pouvait partager ses sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Deirdre
avatar
Nombre de messages : 54
Âge : 25
Race : Loup-Garou
Poste : Esclave
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
40/1000  (40/1000)
MessageJeu 23 Oct 2008 - 12:44

Elle respira avec force, sentant sa gorge se nouer en voyant un "homme" s'approcher d'elle. Il sentait... Il sentait comme elle quand elle était humaine, comme son père quand il revenait de sa course folle dans la forêt. Ses membres tremblèrent, une de ses plaies se rouvrit douloureusement et du sang tacha sa fourrure. Elle échappa un grognement, et se laissa tomber à genoux au sol, pressant son bras contre sa chair à nue. Elle grogna une nouvelle fois de rage et de douleur.

Même à genoux, elle le dépassait légérement. Elle plongea dans ses yeux et lut son incertitude. Elle serra plus fort son bras contre elle, sentant du sang couler le long de ses jambes, de ses cuisses et gouter sur la terre. Elle manqua de marmonner une prière à Mère la Terre. Fermant ses yeux, elle grinça des dents

"La forêt n'est plus sure pour aucune créature vivant sur notre Terre... Trop de créatures de la nuit la peuplent, trop de créatures des ténèbres.." un spasme agita légérement son ventre et elle cracha du sang dans sa patte "la souillent. Même nous, ne sommes plus les bienvenue ici"

Dans un souffle elle ajouta: "Mais ou aller?"

Affaiblie, elle ne trouvait pas la force de régénérer ses blessures. Il lui fallait se reposer, il fallait qu'elle reprenne des forces. Elle trembla de nouveau et se laissa tomber face contre terre au sol... Des craquements sourds se firents entendre, lentement, elle perdaient les poils recouvrant sa peau. Dans un gémissement de douleur se transformant petit à petit en hurlement, elle reprit sa forme humaine. Allongée contre le sol, elle sentit avec désespoir son sang se répandre sous elle. Elle avait froid, nue contre la terre, elle leva faiblement la tête vers lui. Sa peau rose était marqué de plaie, de sang et de terre...

"Je t'en prie, aide moi..."

Elle voulait parler de sa forêt, mais elle était trop faible pour ajouter la fin de sa phrase. Son visage tomba dans la boue, elle ferma les yeux et soupira en sentant ses plaies s'ouvrirent un peu plus. Il fallait à tout prix qu'elle gagne en force et qu'elle puisse de nouveau se transformer, elle pourrait ainsi refermer ses plaies... Il fallait qu'elle... Elle se laissa partir avec douceur dans des songes plus gai, ou sa vie et sa forêt se porté bien.
Revenir en haut Aller en bas
Asgel
Tuteur Terra
avatar
Nombre de messages : 285
Race : Roing (scéllé) - Loup-Garou
Poste : Tuteur Geomancien
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
570/1000  (570/1000)
MessageJeu 23 Oct 2008 - 19:27

"Je t'en prie, aide moi..."

Tel était ces derniers mots alors qu'elle se laissait partir et restait à terre. Plusieurs plaie sur tout le corps et des traces de coups. Aucune blessures ne semblait dangereuses pour sa vie mais elle avait besoin de temps et de repos, Asgel quand à lui avait un mauvais pressentiment, si elle c'était fait attaquer elle avait surement des poursuivants et beaucoup de bêtes pouvait sans aucun souci les retrouver grâce à l'odeur du sang. Il n'aimait pas cela, il n'avait aucune idée de quoi pouvait surgir pour finir son œuvre sur cette garou sans défenses mais ce soir personne ne mourrait, pas tant qu'il avait son mot à dire et en pleine possession de ses moyens face à une menace invisible quel qu'il soit.
Il s'approcha doucement et la souleva le plus délicatement qu'il pouvait dans ses bras pour l'approcher du bord de l'eau, là il l'installa contre un tronc. Il nettoya soigneusement chacune de ces plaies avec de l'eau fraiche, au moins comme cela elle ne risquait pas de mal cicatriser. Sa nudité ne le choquait guère ni même ne le gênait il avait lui même expérimenter de nombreuses fois le fait de ce trouver nu comme un vers après une transformation jusqu'à qu'on lui montre dans sa meute un rituel pour lier ses vêtements à lui. Dans la tribu qu'il avait côtoyer il y avait quelque rituel étrange pour leur facilité la vie, certain purs folklore d'autre réel acte de magie. Il retira son manteau et le déposa sur elle, le vent commençait à forcer et il aurait été bête qu'elle se réveille par un coup de vent glacial.
Pour sa part il s'installa sur une pierre un peu plus loin tel un hibou, le nez reniflant la moindre odeur, l'ouïe aux aguets et sa vue qui commençait à s'habituer à l'obscurité cherchant le moindre indice d'une présence quelconque. Après un long moment il se dit que sa vue ne lui servait à rien et se rappelant une technique de concentration de son oncle il ferma les yeux et focalisa son esprit sur son odorat et son ouïe. Il lui fallut plusieurs essais avant de capter correctement ce qui l'entourait mais là il était fin prêt et ses sens recevait le moindre mouvement de feuille et la moindre effluve d'insecte si petit soit il, il percevait la clairière et les alentours comme si il était en dehors de lui même un peu comme une expérience d'un corps astral qui relayait les informations pour lui. Assit sur son rocher et dans une profonde méditation de l'extérieur on aurait put croire qu'il dormait à point fermer mais son esprit était aux aguets comme jamais.

Trop de créatures des ténèbres ... Oui j'ai rencontré un démon il n'y pas si longtemps, ils peuvent aller et venir librement s'attaquant aux habitants sans scrupules. Elle semble vivre ici depuis toujours d'après ce qu'elle dit, il chasse les choses qui vivait ici auparavant. Est ce la fin d'une époque ? Est l'avènement des démons sur terre ? Ralala dans quel situation tu t'es encore fourrer la tête en avant ? Cette fille dépend de toi pour cette nuit il ne faut pas qu'il lui arrive la moindre chose, c'est un serment à Mère la Lune ... Tiens c'est bizarre cette habitude que j'ai récupérer de mon ancienne meute à prier la Lune plutôt que mes anciennes croyances, en même temps être un loup-garou c'est ma nouvelle vie et je me retrouve là encore à le remettre en doute.

Une partie aux aguets et l'autre en plein contemplation Asgel se préparait pour une longue nuit qui apporterait surement son lot de surprises et peut être malheureusement de danger mais il était prêt à faire face sans hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
Deirdre
avatar
Nombre de messages : 54
Âge : 25
Race : Loup-Garou
Poste : Esclave
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
40/1000  (40/1000)
MessageSam 22 Nov 2008 - 15:03

Les brumes du sommeil et des rêves envahirent l'esprit de Deirdre. Elle ne sentit pas deux bras la soulever ni la reposer, elle ne sentit pas l'eau couler sur son corps, elle ne sentit pas l'inconnu laver ses blessures... Non la louve était trop occupée ailleurs. Dans un monde ou seul sa famille avait sa place, dans ses rêves. Peut être étais ce la fièvre, peut être étais ce autre chose, mais elle fit un rêve étrange. Tout d'abord elle aperçus la vie, fragile et éphémère comme un bouton de fleur qui vient de naitre. Elle regarda cette jeune pousse grandir et s'épanouir jusqu'à devenir un arbre immense et puissant. L'horizon s'obscurcit et une silhouette, loin très loin mais se rapprochant trop vite à son gout, apparut. Impossible de distinguer quoi que ce soit de cette chose, elle voulut s'approcher mais elle eut beau essayer de se débattre, pas moyen de bouger un ongle. Soudain, ses yeux lui apparurent, deux braises ardentes, brillants de milles feux dignes de l’enfer… Il y eut un blanc puis une chaleur étouffante et une lumière orangés qui brulait les yeux. Elle se força à les ouvrir et posa les yeux sur la forêt.

Dans son sommeil, le corps de Deirdre convulsa pendant quelques instants et elle gémit plusieurs fois… Les arbres brulaient tous, la terre s’asséchait sous les flammes, elle entendait les cris des esprits de la nature. Un immense loup-garou au pelage noir sortit des flammes et lui tendit la patte. Elle haleta, sa peau la brulait pourtant les flammes était loin…

« Il faut… Il faut que tu protège l’Umbra… Je… Je t’en prie! »

Le lycan fit un signe de dénégation, il tendit la patte vers la gauche et Deirdre regarda. Elle écarquilla les yeux et les larmes coulèrent d’elle-même… Les flammes étaient toujours la mais la forêt était en cendre. Le loup noir lui dit de regarder plus loin, Deirdre aperçut une cité. Était ce la cité dont parlaient ses parents? Mais elle était elle aussi en flammes. Partout, les murs s’effondraient, des enfants criaient et des gens se battaient… Il y eut un nouveau blanc et Deirdre se retrouva devant les murs de la ville. Ce qui autrefois avait du être la porte était carbonisé et dans la ville, des morts partout et des choses, dévorant les habitants. Une main se posa sur l’épaule de la louve et dit: « Ils ne s’y attendaient pas, les démons sont entrés, par centaines… Mais pas par la porte… »

Deirdre sursauta et regarda autours d’elle… Elle était nue au milieu d’une forêt étrangère. Le loup noir la regardait de ses yeux émeraudes. « Ce n’est plus seulement le monde des esprits qui doit être protégé, ce n’est plus seulement l’Umbra petite louve, c’est le monde tout entier. Partout, les démons attaquent, ce n’est que trop vrai à Elament »

« Elament? »

Le loup afficha un sourire, se leva et de sa patte gifla avec douceur la jeune femme. Avec douceur, tout est relatif. Lorsqu’un garou de plus de 3 mètres gifle un humain de faible condition, on cherche la douceur. « Oui, Elament, la ou tu vis… Réveille toi petite louve, réveille toi vite »

Pourtant Deirdre ne le regardait plus, derrière lui, la silhouette de sa mère apparut…

« Maman..! »

La louve rousse secoua la tête… « Non Deirdre, il te faut partir. L’Umbra n’est pas pour toi. Mais ne crains rien, je serais toujours avec toi »

Dans un sursaut la louve blanche ouvrit les yeux et cria « maman ». Elle regarda autours d’elle, oui elle venait de se réveiller. Étais ce un rêve ou quelque chose de plus… profond? Elle secoua la tête et grimaça. Elle était moins fatiguée, pendant combien de temps avait elle dormit? Ses blessures étaient loin d’être guérie. Pour ça il allait lui falloir se transformer.
Revenir en haut Aller en bas
Asgel
Tuteur Terra
avatar
Nombre de messages : 285
Race : Roing (scéllé) - Loup-Garou
Poste : Tuteur Geomancien
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
570/1000  (570/1000)
MessageSam 31 Jan 2009 - 18:44

Restant là à attendre le moindre bruit ou geste suspect dans le périmètre, il n'avait pas bouger durant le sommeil de la fille. Il avait perçut qu'elle était agité et qu'elle bougeait, peut être de la fièvre qui la faisait délirer dut au blessures ou juste un cauchemar enfin ça ne semblait pas grave. Sa position ainsi que le calme des alentours le laissait songeur, c'était assez reposant même si il fallait garder toute sa concentration opérationnelle.

La Lune pointait le bout de son nez et comme un message intérieur que lui seul pouvait entendre il réouvrit les yeux et se fixa droit sur elle. C'était la lune montante et donc on distinguait que le premier quart, comme un coup de poignard qui aurait éventré la voute l'astre du soir perçait le ciel et les nuages de sa pâle lueur. Il était hypnotisé face à se phare céleste car il y avait un moment qu'il n'avait pas pris de moment pour l'observer depuis quelques temps et ce soir sa nature, son instinct et tout le reste rentraient en phase avec Dame Lune. Il sentait en lui tous un tas de sentiments refoulé qui remontaient en lui, colère, frustration, peur, envie, faim et tout était mélangé. Plus ils remontaient plus son corps changeait devenant plus imposant, plus musclé, plus poilu en en un mot bestial. Elle avait réveillé tous un tas de choses qui le faisait bouillonné mais ce n'était pas une mauvais chose car il n'y avait pas d'envie de sang ni de rage seulement l'envie de faire sauter la soupape de sécurité l'espace d'une nuit pour libérer toutes les frustrations accumulés.

Il avait relâché toute son attention mais ses sens étaient en pleine forme sous cette forme alors il ne s'inquiétait pas trop, d'ailleurs il tendit l'oreille quand la jeune femme appela sa mère. Il s'approcha d'elle se pencha du haut de ses trois mètres reniflant et avec une expression digne d'un haussement de sourcil circonspect expression purement et simplement humaine. Tel un gros chien il posa sa truffe humide sur la joue de la fille puis essaya de s'exprimer mais les possibilité offertes par sa gueule de loup fit que sa phrase " Qu'est ce qui ne va pas ? " finit en un seul son.

" Huhhhhh ?!? "
Revenir en haut Aller en bas
Deirdre
avatar
Nombre de messages : 54
Âge : 25
Race : Loup-Garou
Poste : Esclave
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
40/1000  (40/1000)
MessageDim 1 Fév 2009 - 21:52

Elle sentit une truffe humide, entrouvrit de nouveau les yeux et sursauta legerement. Devant ses yeux, le jeune homme était à présent devenus l'un des siens... Pourtant dans cette peau si fragile elle se sentait comme étrangère à cette vie. Un sourire s'afficha sur son visage, elle se redressa et son expression se changea en mimique chargée de douleur. Assise, elle prit doucement le museau entre ses mains, en posant une sous ses babines et l'autre presque à l'intersection de ses yeux. Le spectacle devait paraitre étrange, une jeune fille frêle tenant sans peur entre ses mains les mâchoires d'une créature à l'allure bestiale.

Elle détailla l'aspect de son congénère, penchant la tête sur le côté. Passant les mains dans sa fourrure par moment, elle apprenait à le connaitre, doucement, son odeur, son poil... Tout ça, ça racontait une histoire, son histoire. Elle leva les yeux et les planta dans son regard, chose qu'elle n'aurait jamais fait habituellement avec un membre de la Famille. Elle tenta d'ôter tout signe d'agression dans ce geste, elle ne voulait pas exprimer la haine ni aucune forme de menace. Elle voulait le comprendre, savoir si il était comme elle, si il connaissait les civilisés, si il entendait la souffrance de Mère lui aussi...

Ses yeux émeraudes disparurent un instant derrière ses paupières, elle leva la tête. Ses yeux s'ouvrirent brusquement, la Lune apparut dans son champ de vision, elle sentit ses plaies bruler contre son corps. Elle grommela un léger "ça va tirer", sans quitter l'astre nocturne elle fit craquer son cou. Toujours avec autant de facilité, elle commença sa transformation. D'abord la fourrure, puis le plus douloureux, les os et les chairs qui s'allongent... Serrant les dents, elle ferma les yeux, sans résister, elle se laissa aller à sa nature profonde. Une fois la métamorphose accomplie, elle s'étira lentement, sentant déjà ses blessures les plus superficielles se refermer. Elle hocha paisiblement la tête et regarda le loup.

Hésitante, elle parut pensive durant un instant puis enfin posa la question qui la taraudait

"Elament... Tu en viens?"

Elle se souvint de son rêve "protéger Elament" hein? Mais comment, si elle ne savait même pas ce que c'était. Elle s'ébroua, secouant sa fourrure blanche. D'abord sa mère dans son rêve et ce jeune loup... qui arborait les même couleurs que la louve qui l'avait mise au monde. Étrange, le cœur de Deidre aspirait à comprendre, et son esprit superstitieux voyait en l'arrivée de son compagnon du moment un signe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» [RP Équipage] Ô pleure ma mère, la terre
» La Terre contre le Feu [Privé Shading]
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]