Partagez | .
 

 Reprendre les vieilles habitudes [Eniphia Përri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageVen 17 Oct 2008 - 20:49

Il y avait un lieu que la fée mystérieuse n'avait pas pu oublier, un lieu où elle avait aimé venir s'entraîner autrefois, avec ses pouvoirs aquatiques. Il y avait eu même une fabuleuse rencontre, un combat, bien qu' amical, qui aurait pu presque tourner au malheur, cependant, Breïna avait réussi à reprendre le contrôle d'elle-même. Quoiqu'il en soit, il n'y avait ici que de bons souvenirs, d'autant plus que les aquas étaient réceptifs à tout ce qui était proche de l'eau, on se sentait rapidement vivifier.

C'était alors en début de soirée, la jeune femme venait tout juste de fermer son magasin. Elle n'avait pas eu grand monde aujourd'hui mais elle se satisfaisait bien de cela, il fallait savoir être patient avant de se faire une clientèle fidèle. Était-ce la mélancolie ou un autre sentiment qui s'était emparée d'elle mais, elle sentit une puissante envie de se rendre au lac Yuta.

Ce fut donc ainsi, au lieu de rentrer chez elle dans la rue de la rosée, elle prit une autre route qui la guida jusqu'aux rives du lac artificiel. Là, ses yeux dorés se posèrent alors tendrement sur ses eaux argentées, et un curieux sentiment l'envahit.


" Et bien, et bien... tout cela ne me rajeunit pas... "

Là, la jeune femme eut un petit sourire au coin des lèvres, puis une envie de se promener l'a saisi. Se déchaussant alors, elle posa ses quelques maigres affaires sur le rebord et comme elle n'avait rien de précieux qui méritaient d'être volée, cela lui importait peu.

Finalement, elle finit par marcher sur l'eau, oui oui, sur l'eau. C'était assez basique pour un aqua. Quoiqu'il en soit, sentait la fraîcheur de celle-ci sous la plante de ses pieds, cela avait presque quelque chose de relaxant. Breïna se rendit donc en plein centre du lac mais quelque chose la troubla.

Pendant quelques secondes, la jeune femme à la longue chevelure de jais resta contemplative devant la paume de ses mains. Elle ne tremblait pas, pourtant quelques appréhensions la gagnaient.


* Si j'use trop de mes pouvoirs, je prend le risque qu'ils deviennent incontrôlables... et la tâche.... la tâche revient toujours plus grande.... Quelle plaie! *

Il n'était pas rare de voir la jeune femme avec une expression de tristesse, bien que l'on était plus habitué à son cynisme et aussi ses provocations. Pourtant, elle était avant tout une femme torturée par la vie. Encore aujourd'hui, elle portait son alliance et celle de son défunt époux sur sa chaîne autour du cou. Elle n'avait jamais eu d'occasion de l'enlever, de passer à autre chose. Et à quoi bon?

Maintenant c'était sa malédiction qui la hantait, elle avait peur... peur d'elle-même ou de ce qu'elle pourrait faire si elle ne possédait plus aucun contrôle sur sa personne. Elle deviendrait incapable de faire la différence entre le bien et le mal, ami ou ennemi. Une âme vengeresse, une vengeance aveugle sans raison. Une furie. Une errynie.

Quoiqu'il en soit, si elle était revenue à la cité, c'était en sachant qu'elle y mourrait si elle ne trouvait de remède. Elle se donnerait la mort plutôt que laisser l'échéance choisir une voie qu'elle ne souhaitait pas, ou tout du moins, qu'elle ne souhaitait plus. Après tout, si elle fut choisie, c'était sans doute parce qu'elle était un élément parfait pour se rôle...

Finalement, elle tenta de reprendre confiance en elle-même et finit par avoir un tout petit sourire.


" Bien. Commençons. "

Soudain, Breïna leva simplement les mains, et comme si l'eau suivait son mouvement, des serpents aqueux se mouvèrent alors de la même façon, comme si elle tirait sur des cordages liquides. L'eau tournoyait étrangement sur elle-même aussi, c'était même très beau à observer.... c'était stupéfiant, bien que banal sans aucun doute. Seulement, la jeune femme voulait commencer tout doucement les choses....

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 19 Oct 2008 - 13:15

Quelle belle journée ! Aujourd'hui, le soleil était de bonne humeur, et ses rayons réchauffés les visages des passants, tandis que le vent les refroidissait de temps en temps. Ah! la journée était parfaite, le beau couché de soleil, les oiseaux qui chantent, et j'en passe. Bien sûr, bien des personnes en avaient profiter, dont notre petite Eniphia, qui marchait, maintenant, en direction du Lac Yuta, en sifflant un petit air mélancolique.

Une bonne promenade dans toute la ville, sous un jolie temps, de quoi se dégourdir les jambes. Voilà bien ce qu'elle recherchait, un peu de calme. D'ailleurs, ce doit être pour ça qu'elle se retrouve seule, ayant laisser Nusirion, son amie, seule sous la surveillance de la Secrétaire de l'école. Pauvre petite, elle doit surement s'ennuyer, tandis qu'Eniphia était plongée dans ses souvenirs.

Durant son enfance, elle venait ici régulièrement, rêvant d'être une Aqua, comme sa mère. Pouvoir contrôler cette eau à sa guise, et en faire ce qu'elle voulait. De bons souvenirs passés en perspective avec ses parents, une époque où elle souriait toujours. Elle eut un pincement au coeur, pensant à tout ceci. Dire que maintenant, elle se retrouvait seule, ici... Sa mère n'était plus là pour la consoller, ni son père pour la rassurer. Elle devait se débrouiller seule, maintenant !

L'elfe accélera l'alure, essayant d'oublier sa peine en regardant le lac. Mais son attention se tourna vers une femme. Elle marchait sur l'eau. Surement une Aqua ! Qu'elle chance, elle savait maitriser son élément, elle. Eniphia s'avança un peu, discrétement, regardant les faits et geste de la dame. L'Elfe de la Lune était proche du bord, quand la commercante leva les bras, suivit de deux dragons aqueux. C'était jolie à voir, en fait. Et puis, la jeune femme semblait bien sympathique.

"Bonjour, Madame !"Cria Eniphia en direction de Breïna. "Ils sont jolies, vos serpents Aqueux !"

Elle fit un signe de main, suivit de son habituel sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageMer 22 Oct 2008 - 19:32

Breïna était alors concentrée sur ses mouvements, et bien qu'on ne le dirait pas, en même temps que ses gestes, elle méditait, elle contrôlait à la perfection sa respiration, faisant en sorte d'être précise sans que son cœur et ses émotions ne s'emballent. Pourquoi? parce qu'elle savait pertinemment que c'était ses émois qui régissait sa puissance, ou tout du moins, la déréglait totalement, la conduisant à faire appel à sa rage et la malédiction des furies. Plus elle puisait dans sa colère, plus le poison s'immisçait et s'encrait fortement dans ses chairs, et plus elle éprouvait des difficultés à repousser le mal... jusqu'au jour où celui-ci la prendrait tout entière, corps et âme.

Quoiqu'il en soit, notre fée mystérieuse qui avait toujours le mot pour détendre se montrait particulièrement méticuleuse et sérieuse en cette journée là. L'élément aqueux était assez difficile à manier, surtout dans ces différentes consistances. Il fallait en contrôler la pression pour la rendre redoutable, et aussi comprendre chaque particule d'eau, comme elle se mouvait dans un courant simple et efficace à manier... enfin, cela demandait simplement du temps, de la patience et de l'expérience, comme toute chose d'ailleurs.

Mais alors qu'elle s'employait à faire de son mieux, une petite voix jeune et féminine l'interpella. Surprise, elle se retourna stupéfaite, ses grands yeux dorés écarquillés, et vit au loin près du bords une petite elfe toute souriante, lui faisant des signes de salut.


* Je rêve ou elle m'a appelé madame???? C'est fou ce que cela me vieillit... *

Abandonnant alors ses dragons d'eau pour s'en retourner près du rivage, elle fit un sourire à son tour, et renvoya de la main le salut de la jeune fille. Breïna prit son temps, comme d'habitude pour approcher, d'une allure nonchalante tout en restant élégante. Mais ce fut bien amicalement qu'elle s'adressa à la petite fille.

" Bonjour toi! Alors comme ça tu admires les serpents aquatiques??? Mais c'est que tu as du goût!! Hahahahahaha! En tout cas, je te prie de m'appeler Breïna, et non madame. Cela fait un peu vieillot je trouve... quel est alors ton petit nom jolie demoiselle? "

Aussi curieux que cela paraisse, la fée avait toujours adoré les enfants, comme elle pouvait parfois ne pas les supporter. Pourtant, elle avait toujours eu la fibre maternelle quand on y réfléchissait un peu...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 24 Oct 2008 - 21:21

Après avoir crié son salut, Eniphia resta dans le doute. Elle n'aurait peut-être pas dû aborder la personne de cette façon. Breïna, de loin, avait l'air de quelqu'un de très fort -surement à cause des serpents-, et surement de 'pas-très-gentil', comme le dit si bien l'elfe. Elle aurait pu s'enfuir rien qu'à cette pensée - hé oui, elle pouvait montrer un côté trouillarde!- , même si ce n'était pas très polis. Et gênant, d'ailleurs. Et puis, heureusement, elle n'est pas aussi suicidaire que ça !

Eniphia observait, béat -comme à chaque fois!- la magie de la jeune femme. Cela parraissait si compliqué... Après tout, il faut de la concentration et de l'entrainement, pour arriver à ça. Or, elle n'est pas très "concentrée" lorsqu'elle fait quelque chose. Un peu trop suréxitée. Comme à chaque fois. Certe, on le lui a dit plusieurs fois, mais l'elfe Gris ne perdait pas ses habitudes. Sans le montrer, elle avait peur de rater son année, d'être une piètre élève. Ses parents n'auraient pas été très fière. L'air parraissait aussi dur que l'eau...

Tandis qu'elle était plongé dans ses souvenirs, Eniphia ne remarqua pas tout de suite l'expression de la fée qui s'était retourné asser vite. Plutôt étonnée. Pas comme elle le pensait, donc. Chouette ! Une bonne connaissance. Ca en devenait presque interressant. A la vue des dragons qui retombaient dans l'eau, ainsi qu'à la marche de Breïna vers elle, l'elfe Argentée aggrandit son chaleureux sourire. La nouvelle arrivante fit quelque pas en arrière, pour laisser la jeune femme prendre pied sur le sable.

Et puis, sa belle voix, acceuillante et gentille, ainsi qu'énergétique, fit penser à Eniphia, que, d'un certain point de vue, les deux jeunes femmes se ressemblaient. Au fur et à mesure de ses paroles, un sourire plutôt taquin se dessina sur le visage de la plus jeune : elle savait déjà ce qu'elle allait répondre. Suite à sa question sur son nom, il y eu un petit moment de silence, jusqu'à ce qu'Eniphia enchaine.

Mon "petit nom de jolie demoiselle" est Eniphia, Madame Bréna* !

Alala ! Quelle garce, quand elle le veut. Mais, il faut dire qu'elle se retint de ne pas sortir un petit rire !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageSam 25 Oct 2008 - 19:05

Il y avait déjà longtemps, Breïna se souvenait avoir accueilli chez elle une jeune fille qui devait à peu près avoir approximativement l'âge équivalent de la demoiselle qui se tenait devant elle. D'ailleurs c'était une enfant joviale qui prenait des cours à la cité, mais tout cela c'était bien avant la guerre... d'ailleurs, Breïna n'avait plus jamais revu cette petite, et le fait d'y penser la peiner un peu. Enfin... il ne fallait pas retourner le couteau dans la plaie.

La fée s'était donc amenée vers le rivage afin de rejoindre cette enfant inconnue qui semblait relativement sociable et joviale. Décidément, les gamins étaient étonnants, ou tout du moins c'était ce que pensait Breïna en la voyant. Il fallait qu'elle, dans sa jeunesse, n'avait pas eu le loisir de se voir un jour sourire ainsi, puisqu'elle avait dû enterré toute sa famille, voire même son village entier qui avait été rasé par les flammes et le pillage... puis s'en était suivi tout simplement une guerre. une enfance qu'elle ne souhaitait pour personne, mais la fée mystérieuse ne se faisait pas d'illusion. La seule chose qu'elle pouvait souhaiter maintenant, c'était que ces braves gens ne tournent pas mal et ne fassent pas de mauvais choix. Et elle en connaissait un rayon dans le domaine.

En tout cas, quand elle parvint aux côtés de la petite elfe, Breïna ne put retenir un bon rire bien gras quand elle l'entendit prononcer son nom. Bréna... Breïna... sa langue avait dû fourché ou sinon, notre fée l'avait mal donné. Une fois comme son exclamation se calma, elle sourit en reprenant alors simplement de manière amicale l'erreur de prononciation.


" Attend, attend.... tu as fait une petite erreur de prononciation. C'est BreIna. Il faut bien dire le I. Mais ce n'est pas bien grave... Bréna c'est joli aussi! Héhéhéhé. En tout cas, enchantée Eniphia. Tu portes aussi un bien joli prénom. Il te va bien je trouve. "

Toujours tout sourire, notre demoiselle mystérieuse alla se reposer sur le sable, s'asseyant alors banalement, se moquant bien des grains de sable qui pourrait venir s'accrocher à sa robe. Cela avait vraiment peu d'importance... Ramenant ses genoux vers elle, s'étirant en arrière, elle fit un petit signe de tête à Eniphia comme quoi elle pouvait venir la rejoindre, avant de reprendre de sa voix sombre et suave.

" Et bien Eniphia... je suppose que tu es élèves ici non? Tu as un bon professeur au moins? "

Il fallait dire que notre gérante des Pétales de cendre n'avait jamais eu d'éducation particulière et encore moins sur ses pouvoirs aquatiques. Son savoir, elle le devait à elle seule et ses propres expérimentations, et ce fut le temps qui lui permit d'affiner ses talents. Mais il était sans doute fort probables qu'elle aurait été plus rapidement meilleure dans le domaine si elle avait eu la chance de connaître Elament bien avant cela. Et n'ayant donc jamais été à cette école, elle en connaissait encore moins les professeurs, à part... un seul peut-être, mais elle ne savait même pas si celui-ci était en vie, et elle priait pour que cela soit un oui... les hommes de bien ne devraient jamais mourir...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 2 Nov 2008 - 13:06

Et elle rit. Pourquoi ? Ca, Eniphia ne le comprit pas tout de suite. Serait-elle en train de se moquer de la jeune elfe ? Au début, elle fit un regard un peu interrogateur. Finalement, Madame Breïna était une personne bizzare.
Ou alors Eniphia se faisait des idées... Et le sourire rassurant de Madame Breïna la rassura - d'où le nom "sourire rassurant". Décidément, elle ne comprendrais jamais les adultes. L'âge a quelque peu déréglés leurs cervelles. Oui, c'est surement ça !

Quoi que...Il faut être stupide pour mal prononcer un nom, dont nous avons entendu la prononciation. Encore, si c'était à l'écris. Du moins, à cette remarque, Eniphia ne put s'empêcher de rougir un peu, un peu gênée. Qu'elle idiote ! Dire que juste avant, elle pensait que la plus idiote était Breïna. Alala, ils sont irrécupérable, ses gosses !

Si elle avait un bon prof' ? Bah, elle ne l'a pas vus souvent, à vrai dire. Mais, il est plutôt mignon... Bah! faisons simple.

"Hééé oui, j'ai Mr.Tyrol en proffesseur ! Il est trooooop super ce prof', j'le sens ! Vais passer une bonne année, héhé.

Sans même laisser le temps à Breïna, qui avait -enfin!- posé pied sur terre, elle reprit, dans son élan, avec un jolie sourire.
"Vous, vous êtes une habitante, n'est-ce pas ? Une commerçante, plutôt ? Ca s'voit dans vos yeux ! Enfin..."
Elle s'arrêta, soupirant, avant de continuer sa phrase, une mine un peu atristé.
"Je crois vous avoir déjà vu. Bien que je suis née à Elament, que j'y suis restée durant mon enfance, je ne connais pas tout le monde dans cette ville. Tellement de gens du monde arrive pour apprendre... Tellement de gens fuit, ayant trop peur des démons. Tellement de gens sont... mort, face à eux."

Eniphia soupira, une fois encore, avant de reprendre aussitôt son côté des plus jovial, en faisant un grand sourire.

"M'enfin, parlons de chose un peu plus joyeuse. Les enfers sont calmés, après cette guerre ! Du moins, c'est que je crois."

Changeons de sujet, vite.

"Mais dîtes moi, Madame BreÏna, reprit aussitôt l'elfe, en accentuant bien sur le "ï",vous avez quel âge ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageLun 10 Nov 2008 - 14:41

Breïna prit alors tranquillement ses aises, comme à son habitude car il fallait bien évidemment se rappeler que notre fée mystérieuse avait toujours été une sorte de demoiselle sans gêne, souriante la majorité du temps pour les personnes qu'elle appréciait déjà. Si elle n'avait pas d'amicale esquisse alors sur ses tendres lèvres rosées, alors c'était un mauvais présage, ou tout du moins, cela n'annonçait rien de bon, surtout si elle venait à livrer un combat. Pourquoi? Tout simplement parce qu'il ne fallait pas avoir la mémoire courte, Breïna était une véritable valkyrie, une femme de terrain et une ancienne tueuse à gage comme on disait, une assassin travaillant pour remplir sa bourse... mais cela, c'était il y a des années. Maintenant, elle arborait un visage serein et était devenue une citoyenne normale derrière un comptoir. Et heureusement pour la jeune elfe!!!

Néanmoins, bien qu'elle portait sur ses épaules un passé trouble, la fée n'eut jamais été une mauvaise personne, chose assez paradoxale quand on y réfléchissait. Mais là, assise sur le sable au bord du lac, la jeune femme au yeux dorés regardait avec affection la jeune Eniphia. C'était une elfe assez amusante avec son petit air mutin et ses yeux brillants de malice.


" M. Tyrol, hein? Je ne l'ai jamais rencontré mais si tu dis qu'il est un bon professeur, je ne peux que te croire. Il fera sans doute de toi une redoutable élémentienne. Hahahahahaha! "

Et oui.... les jeunes de la cité devenaient les nouveaux espoirs de cette ville malgique, ceux qui la protègeront et sans doute, malheureusement, ceux qui se sacrifieront pour le futur d'Elament, comme tant d'autres avant eux. Mais espérons que les Professeurs soient assez bon pour faire de ces enfants de bons combattants, et bien plus encore.

Mais n'eut-elle point le temps de dire quoique se soit, voilà que Eniphia posa un véritable question sur Breïna, ce qui arracha rapidement un nouveau grand sourire à la fée avant que son regard exprime de la mélancolie quand la jeune enfant se mit à parler de tout le remue ménage qu'il y avait eu ici. Alors la petite elfe était née ici? Il fallait dire qu'avant de quitter la cité, Breîna ne passait que peu de temps dans la cité, contrairement à maintenant. La jeune femme passait sa vie dans la forêt darke où elle avait fait moult rencontre qui aurait sans doute fait froid dans le dos à bien des individus, Iblîs, Erkios... et bien d'autres encore, des noms de démons qui apportaient beaucoup de crainte. Ho, mais il fallait savoir également qu'elle eut toujours été une femme de la nature, donc il était aussi naturelle de passer ses nuits à la belle étoile plutôt que sous un toit de bois, une maison sans âme dans laquelle elle n'avait pas réussi à se sentir vraiment chez elle. Puis elle passait aussi son temps à chasser afin de gagner un peu d'argent... enfin, rien de bien exaltant et d'intéressant pour des gens n'aimant point cette vie de nomade curieuse.

Quand la fine bouille de la fillette s'attrista, Breïna se mit à sourire afin de lui apporter un moindre réconfort, c'était tout ce qu'elle pouvait faire avant d'affirmer alors les propres propos de la petite elfe.


" Et bien jeune fille, tu ferais une bonne enquêtrice. Il est vrai... je suis une habitante de la cité et une commerçante. Je gère la boutique de fleurs de la cité... mais que depuis la reconstruction de la cité. Autrefois, avant la guerre, j'étais également présente à la cité mais je ne venais que peu souvent. J'ai décidé de me poser comme on dit familièrement. "

Eniphia retrouva alors rapidement sa joie de vivre et finit par se convaincre que la cité aurait la paix pendant un bon moment, ou tout du moins, le temps que les enfers se remettent également de leurs pertes. Breïna ne se faisait pas d'illusion, ce moment de félicité ne durerait que pour un temps, mais quoiqu'il en soit, il fallait profiter du temps qu'il était imparti pour tout le monde.

Cependant, quand Eniphia était emportée par une chose, on ne pouvait point l'arrêter, et la question qu'elle posa à Breïna, en notant qu'elle avait prononcée parfaitement son nom cette fois-ci, la surprit littéralement. On n'inculquait point aux jeunes que l'on ne demandait jamais aux dames leur âge? Vraisemblablement pas, et puis la fée n'avait strictement rien à cacher de toute façon. Néanmoins, l'expression de son visage montra la surprise avant de se mettre à éclater de rire.


" Hahahahahaha! Je dois dire que je ne m'attendais pas à cette question! Hahahahaha! Enfin enfin... mon âge? Et bien... attend que je réfléchisse... j'avoue que je ne sais combien de temps se sont écoulés depuis que je suis apparue à la cité mais... j'ai au moins deux cents vingts ans passé... c'est approximatif bien entendu. Mais toi alors, petite elfe? Quel est donc ton âge? "

Sans aucun doute que la jeune fille devait être âgé en terme d'années humains, mais en tant qu'elfe, il était évident qu'elle était dans le bel âge, celui où l'on fait un grand nombre de maladresse et de bêtise. Mais qui n'était pas passé par là?

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 15 Nov 2008 - 15:36

Une redoutable élémentienne. Hm, reste à voir ! Mais, c'est vrai qu'elle compte bien se personnaliser dans la magie, plutôt que dans les combats à mains nues. Ca, c'est pas son fort ! Et, apparament, c'est pareil pour son prof. Bah! au moins, ils s'entendront bien, non ? Et puis, il est plutôt sympathique. Donc, il n'y aura surement pas de problèmes au niveau de la relation. Enfin, elle l'espère.

En tout cas, elle avait vue juste ! Cette Breïna est bien une commerçante. Hé bien, Eniphia pourra passer faire un tour à son magasin pour lui dire bonjour. C'est souvent sympathique. Et puis, lui achêter quelques fleurs, aussi. En plus, elle adore les fleurs, avec son côté elfique. Ah! c'est sûr, elles vont devenir amie.

J'en étais sûr, huhu. Mais, dîtes-moi, où se trouve votre boutique ?

Ah! qui n'a encore jamais subit la curiosité d'Eniphia ? Elle fourre son nez partout, elle ! Même si, elle connait ses limites. Mais bon! c'est un vrai questionnaire, cette petite ! Méfiez-vous d'elle. Lorsqu'elle est sur sa lancée, préparez-vous à attendre longtemps avant que ce questionnaire soit finis.

Deux cents vingts ans passés ! Quand même. Respect. Elle a bien 60 ans de plus que l'elfe ! Soit 6 ans, âge humain. Même si, 60 est bien différent. En faite, elle est pas très vieille. Juste ce qui faut !

Moi ? Ooohhh, un petit 167 ans !

Petit, petit... Ca fait quand même quelque mois qu'elle a passé ses 167 ans.

Mais, si non, vous venez d'où ? Enfin, avant d'aller à Elament, vous habitiez où ? C'est loin ? Et y'avait des démons, comme ici ? Et puis, pourquoi vous êtes partis ?! Dîtes-moi tout !

Tout ? Ah! Quand je vous l'avez dis. Un vrai questionnaire. Mais le pire dans tout ça, c'est qu'à la fin de chaque question, elle fait son jolie sourire, avec sa mine toute joyeuse... Arg ! Mais qui ne serrait pas succomber ? Malheureusement, avec toutes ses questions, elle remettait le couteau dans la plaie, au plus grand malheur de Breïna. Bien sûr, elle pouvait refuser de ne rien dire, mais... Alala, Eniphia peut être une vraie petite démone, quand elle le veut !
Revenir en haut Aller en bas
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageSam 15 Nov 2008 - 21:33

L'adolescente était une vraie pipelette, parlant de tout et de rien à la fois, passant du coq à l'âne, sur tous les sujets qui pouvaient lui passer par la tête (autant dire qu'il pouvait y en avoir des centaines voire même plus) mais finalement, cela ne faisait point trop de mal à notre Breïna. Elle avait besoin de changer d'air, besoin de se vider l'esprit et laisser de côté les soucis du quotidien, les petits détails sur sa boutique... et en parlant de boutique... voilà que la jeune elfe se félicita elle-même d'avoir réussi à deviner le métier de notre ancienne assassin. Et bien, malgré ce que l'on croyait, la fée mystérieuse n'avait pas le moins du monde la tête de l'emploi mais bon, si on la reconnaissait, finalement cela faisait une bonne pub pour son entreprise non?

Emettant alors un immense sourire sur ses lèvres rosées, Breïna regarda la jeune demoiselle avec une pointe d'affection dans le regard. Il fallait dire qu'elle lui rappelait tant la petite fille qu'elle avait pris sous son aile il y a de cela quelques années maintenant... Et puis, aussi guerrière soit-elle, la fée avait toujours porté en elle ce petit point maternel qui n'était pas encore développé.


" Son nom c'est le Pétale de Cendre, tu peux le trouver dans la grande avenue des commerces, ça ne serait pas trop difficile. Pour l'instant je suis la seule à tenir une boutique pareille, et cela me convient de en pas avoir de concurrence. Tu peux passer quand tu le souhaites d'ailleurs. "

Héhéhéhé! Il ne fallait pas oublier que même les enfants avaient de la monnaie, ils étaient eux aussi des clients potentiels et puis cela permettait de faire vivre son commerce tout simplement, de faire vivre ces lieux fleuris de toute part. Enchantée de voir qu'elle verrait peut-être bientôt un nouveau visage passer le bas de la porte, Breïna ne retint nullement son sourire franc, habituel, qui lui conférait un charme que l'on ne lui expliquait pas. Mais lorsque Eniphia lui avoua son âge, elle ne put retenir un petit rire. Elle avait déjà un siècle bien écoulé derrière elle, on ne l'aurait pas dit à son comportement puéril. Pourtant, cette idée réconforta quelque peu la fée. Depuis enfant, elle avait certainement du voir bien des horreurs, pourtant, elle semblait avoir conserver son innocence... Breïna aurait sans doute aimé avoir évolué ainsi dans sa jeunesse, malheureusement... ce ne fut pas le cas.

Mais aussitôt que la jeune elfe dévoila son âge, elle enchaîna irrémédiablement tout un tas de question au sujet de la fée, elle voulait tout savoir. C'était au delà de la curiosité! Un véritable questionnaire digne d'une inquisition! Cependant, malgré cela, Breïna esquissa ses lèvres une nouvelle fois, dans un rictus plus mélancolique cette fois-ci. Devait-elle lui dévoiler toute la vérité? Non, cela pourrait certainement attirer la méfiance sur son compte, elle se permettrait d'omettre quelques informations.... tout en ce montrant honnête.


" Oulà!!! Mais c'est que tu veux en savoir des choses! Hahahahahahaha! Je ne sais même pas par où commencer.... voyons voyons... Et bien, je suis née dans une contrée bien lointaine d'ici, on ne soupçonnait nullement l'existence d'une telle cité et encore moins qu'il pouvait exister des gens ayant des pouvoirs élémentaires. Si on en possédait, autant dire que tout le monde les cachait aux yeux des autres, par crainte ou diverses raisons. Enfin... moi je suis une fée mystérieuse. Normalement mon peuple ne vit pas en groupe, mais pour des besoins vitaux, exceptionnellement, un village avait été fondé mais il fut détruit quand j'étais une enfant, plus jeune que toi même. Ce n'était pas des démons mais, à mes yeux, ils en étaient. De vrais barbares qui pillaient et brûlaient tout sur le passage... et j'éviterais de te conter les autres détails, tu pourrais faire des cauchemars. "

Marquant alors une petite pause dans son discours, Breïna étira un sourire léger, tout en regardant la jeune elfe, puis, fouillant dans ses souvenirs, elle détourna son attention vers les eaux argentées du lac. Cela lui rappelait la rivière qui traversait son village, là où elle avait découvert son don, là où elle avait lavé ses mains abimées par la terre et le sang...

" J'ai été une rare survivante du massacre, je n'avais donc pas le choix, et je partis. Néanmoins, j'ai rencontré un grand nombre de personne comme moi, dont le village avait été saccagé par les mêmes individus... Nous étions si nombreux que nous avons fini par monter une armée, et nous avons gagné. Puis pendant au moins une année, j'ai vécu comme une femme normale et mariée. Oui oui, mariée. Tiens, d'ailleurs regarde, de portes mon alliance et celui de mon époux sur ma chaîne. "

La fée sortit alors de son corsage, les deux alliances d'argent qui pendaient à sa chaîne. Eniphia y reconnaîtra sans aucun doute l'art elfique qui les avait forgé.

" Enfin voilà quoi... mais la vie tourna de malchance et j'ai perdu mon époux. Par la suite, j'ai vagabondé, de ville en ville, jusqu'à ce que j'entende parler de la cité dans une taverne. Et me voilà. Aussi banal que cela. "

Heureusement qu'elle avait épargné à Eniphia les détails peu valorisants de son histoire, la manière dont son époux était mort, ce qui l'a conduisit à une vie de meurtrière, ce qui l'amena à devenir légèrement alcoolique (d'où le fait qu'elle était dans une taverne quand elle entendit parler de la cité).... bref, rien de bien reluisant. Personne ne pouvait être parfait non plus...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 30 Nov 2008 - 12:28

Pas très joyeux, tout ça. Surtour l'enfance. En tout cas, Eniphia avait écouté très attentivement, sans même la coupait. Ah! dire que tout le monde ici avait eu un dur passé, tandis qu'elle avait vécu ici sans grandes tristesses. Béh, pas très original, son enfance, à vrai dire. Qu'elle aimerait tant avoir des péripéties de la sorte ! Enfin, il faut en avoir du courage, en même temps. Et puis, elle est bien loin d'être vieille ! Eniphia a le temps, surtout en étant de sang elfique. Bien que la guerre nous menace... Mais quelle chanceuse, quand même, cette Breïna !

"Hé bien, à vrai dire, vous avez beaucoup de chance."

La fée ne comprendrait surement pas, comment est-ce une chance d'avoir tout perdu ? Hé oui, la petite peut s'avérer très complexe à comprendre. Et pas qu'un peu ! Mais, en même temps, est-ce normal de sourire autant en ayant passé tellement d'épreuve ? Enfin enfin, 220 vingts... Tu as eu le temps d'oublier et de reprendre ta joie de vivre perdue ! Enfin, elle le suppose. Après... Eniphia est pas très fut-fut pour comprendre ce genre de chose.

"Vous avez vécu beaucoup de douleurs et de tristesses, mais vous avez connus aussi beaucoup de bonheurs." Eniphia marqua un petit blanc, soupira, puis reprit. "Moi, si vous me demandiez mon passé, je vous dirai juste ça : Je suis née à Elament et j'y ai vécu. Rien d'interresant, à vrai dire. Ennuyant, même ! J'aimerai tant parcourir le monde..."

Eniphia se laissa tomber, s'allongeant sur le sol, et commença à rêvasser d'autres mondes.

"C'est nul, de toujours rester ici. J'aimerai tant aller dans un village d'elfes, y apprendre les coutumes, et tout le bataclan ! Dîtes, Madame Breïna, à quoi ressemblez les environs de votre village ?"

C'est plutôt dur d'imaginer quelque chose que l'on a jamais vu. Et, pour être honnète, Eniphia adorait poser cette question à ceux qui n'ont pas habiter Elament, et la "vieille" fée n'y échappa pas.
Revenir en haut Aller en bas
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageSam 13 Déc 2008 - 19:40

En y réfléchissant, Breïna se surprenait en constatant tout ce qu'elle avait vécu, qu'elle n'avait pas vu le temps irrémédiablement filé entre ses doigts. Il y avait là tant de choses qui s'étaient écoulée... Tant de malheurs, de douleurs, d'épreuves plus ou moins surmontables... Cela éveillait aussi l'éternelle mélancolie de la jeune femme, une mélancolie que l'on lisait souvent dans ses yeux dorés. En attendant, elle prêtait plus attention à la loufoque demoiselle qui lui tenait compagnie pour la soirée, une petite fille vraiment étonnante et curieuse.

Alors que notre Breïna nationale venait de conter brièvement son histoire, en deux trois phrases pour ne pas leur faire perdre leur temps mutuel, voilà qu'aux yeux de Eniphia, la fée était une personne chanceuse. C'était assez... assez étonnant comme conclusion. Mais peut-être que c'était ainsi aux yeux d'un enfant innocent? Elle ne voyait que le bon côté des choses, l'expérience que notre mystérieuse jeune femme avait pu accumulé, les aventures qui gouvernaient sa vie? Possible... il fallait être bien optimiste pour avoir un tel regard avec un tel passé. Mais après tout, pourquoi penserait-on le contraire quand on voyait une femme aussi épanouie que notre aqua? Aussi souriante et joviale? Sans doute une question d'état d'esprit...

En tout cas, la fée fut rudement surprise de la réaction de sa jeune amie, assez pour que celle-ci se dessine sur son visage, un vague sourcillement, mais qui finit par se terminer par un sourire bien clément et maternel.


" De chance? Tu trouves? Mmmm... il faut voir cela sous un autre ange je suppose... mais je reconnais, qu'à certains moment... oui, j'ai eu de la chance..."

A vrai dire, de toute son existence, Breïna avait estimé que sa plus grande chance avait porté un nom : Bres. Son époux était un elfe de lune, doux, aimant, prévoyant, et avait toujours veillé sur notre fée comme un ange gardien, alors qu'elle n'en avait absolument pas besoin. Il était le seul homme qui avait fait d'elle une vraie femme, qu'il avait aimé sincèrement... il lui avait offert ce que personne n'avait osé lui donné... Mais il avait été tué sauvagement, en ne laissant dans le cœur de Breïna que de l'amertume pour le monde entier... Heureusement que le temps cicatrisait les plaies, mais elle ne pourrait jamais oublié...

Mais ce fut aux paroles de la petite elfe qu'elle comprit enfin le sens de ses paroles. Alors c'était cela... la monotonie de sa vie et le sentiment d'être prisonnière de la cité qui lui donnait l'illusion de la chance? C'était bien naïf mais tout aussi compréhensible. Après tout, notre fée mystérieuse avait parcouru le monde au delà d'Elament, elle avait voyagé pendant tant d'années, avait fait tant de rencontre qu'il serait impossible de les énumérer... elle avait connu ce qui se rapprochait le plus de la liberté... mais en avait également payé le prix.


" Haaaaaaa.... maintenant je comprend... tu n'as donc jamais quitté la cité? Mmmmm... Tu sais... quelques part tu as de la chance aussi Eniphia, car tu n'as rien pour être malheureuse, tu possèdes un entourage, des amis, un toit, de la nourriture à volonté, et la protection de ses murs... tu serais bien surprise de savoir le nombre de gens qui rêverait de posséder ta vie... mais tu sais, lorsque tu seras plus forte et grande, rien ne t'empêchera de voler de tes propres ailes non? Il te suffit de faire preuve de patience.... Et en attendant que tu gagnes en maturité, si tu le souhaites, je t'accompagnerais pour les virées que tu désires. Hihi! "

La fée savait mieux que personne que les enfants avaient besoin de rêve, et d'oublier les malheurs qui accablait présentement les terres d'Elament, surtout depuis la guerre qui s'était livrée il y a encore si peu de temps... N'étant alors point désireuse d'attrister la jeune elfe, Breïna acquiesça quand celle-ci lui demanda de lui parler un peu de son village... Ce qui surprit notre aquatique jeune femme était sans doute la difficulté qu'elle eut de se remémorer simplement de cela...

" Mmmm... mon village hein? Je dois t'avouer que je ne m'en souviens que très peu... mais je me souviens qu'une petite rivière traversait notre terrain, et nous étions entourés d'arbre je crois... cela devait ressembler à une clairière peut-être... en tout cas, il me semble que c'était un endroit très beau... mais qui n'existe sans doute plus..."

C'était vrai... son village n'existait plus depuis bien longtemps maintenant... mais allez savoir, peut-être qu'il y avait eu des survivants, peut-être qu'un autre peuple s'y était installé et y avait construit leur nouvelle vie... c'était vraiment étrange... cela faisant tellement longtemps qu'elle n'y avait plus pensé... aux terres où elle était née...

[excuse moi du très long retard de réponse.]

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 28 Jan 2009 - 19:36

Un entourage ? Ses parents ne sont plus là. Des amis ? Ils sont rares, tellement de gens viennent et repartent de la cité ! Un toit ? La chambre des Aeras, c'est douillé, certe, mais ce n'est pas son petit 'chez sois'. De la nourriture à volonté ? Son budjet va devenir petit, au fur et à mesure du temps, elle va même devoir se trouver un emploi, à force ! La protection de ces murs ? Alors pourquoi, quelques mois plus tôt, avait-elle dût quitter Elament à cause des Démons ?

Au plus le temps passe, au plus son goût d'aventure s'agrandit. Sans qu'elle ne puisse partir... Rester à tout jamais à Elament ? Ca lui donne froid dans le dos, à vrai dire. Elle n'a pas connu la 'malchance', contrairement à cette femme qui est face à elle. Voilà donc pourquoi elle trouvait sa vie des plus ennuyeuses...

Par contre, l'idée d'une petite virée lui plait bien. En plus, avec Madame Breïna ! Mais, pendant les vacances, alors, car Mr.Tyrol serait furieux si elle séchait les cours ! En plus, madame Breïna sait très bien maitriser son élément, contrairement à elle. Pratiquer, pour tuer du démon !

"Je n'ai même pas posé un seul pied dans la forêt Darke. Ce serait sûrement un bon début ! J'aimerai bien y aller avec vous, madame Breïna. Surtout qu'avec vos supers-pouvoirs, vous pourrez me protéger des michants ! Hihi.

La destruction -enfin, si on peut appeller ça comme ça- de son village n'était pas très précise, à vrai dire. Plutôt gênant : Des arbres, et une rivière. Asser vague... A quoi ressemblez les arbres ? A ceux de la forêt darke ? La rivière, avait-elle une eau aussi clair que celle d'ici ? Et les maisons, à quoi elles ressemblaient ? Enfin, Eniphia ne posa pas ces questions, étant donné que cela devait lui redonner de vieux souvenirs désagréables. Dire qu'elle, elle n'a qu'un seul souvenir désagréable : une certaine lettre. Ah là là...

Et votre magasin ? Vous ne devriez pas vous en occupez, plutôt que de perdre votre précieux temps avec une gamine comme moi ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageVen 6 Mar 2009 - 13:43

C'était étrange de voir comment un souvenir pouvait s'évanouir en si peu de temps, et si pathétique à la fois. On se dit toujours que les meilleurs moments de sa vie, on s'en souviendrait toujours, que cela nous accompagnerait jusqu'au bout du monde et même dans la mort... Pourtant, la réalité était tout autre. Il était vraie que pour Breïna, la vie qu'elle avait mené auprès de sa famille fut assez brève, mais elle savait pertinemment que les moments qu'elle avait vécu avec ses semblables furent heureux jusqu'au moment de la tragédie. Néanmoins, aussi heureux que cela avait pu être, ces moments de bonheur s'étaient évanoui, évanoui dans le néant insondable de l'oubli. Les seules choses qu'elle était apte à se remémorer étaient l'odeur du sang et de la chair calcinée, le crépitement des flammes qui brûlaient sa maison, ou bien l'écroulement des cabanons réduits en cendre. Elle se rappelait aussi avec horreur la vue des corps brisés des fées qui l'avaient entourées, leurs regards vitreux... mais étrangement, la finesse de leurs traits ne dévoilaient aucun visage dans son esprit. Non, elle ne se rappelait que des yeux emplis de peur, et la terreur qui les avait animé jusqu'à leur dernier instant.

Notre jeune femme se rendait compte, auprès de cette jeune fille, la chance qu'elle avait eu autrefois, la chance qu'aucun barbare ne se soit enfoncé dans les bois où elle se promenait innocemment, où elle se cachait, où elle se sentait si bien et en sécurité. Mais curieusement, elle ne pouvait se pardonner non plus, pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait pas pu partager leur souffrance, qu'elle n'avait pas pu partir en même temps qu'eux vers un monde meilleur. Mais si cela avait été le cas, elle n'aurait jamais rencontré Bres, son défunt époux, elle ne serait jamais devenue une assassin sans but, elle ne se serait pas repentie de ses crimes, elle ne serait pas venue à Elament, et elle n'aurait pas fait toutes ses rencontres aussi surprenantes les unes que les autres.

Ce fut à ce moment là que la petite Eniphia lui confia qu'elle n'était jamais allée en forêt, chose qu'il fallait à tout prix corriger! En tout cas, l'optimisme dont la fillette faisait preuve arracha un noble sourire au coin des lèvres de notre fée mystérieuse.


" La forêt Darke est un endroit magnifique, tu verras... Même si l'on raconte beaucoup de mauvaises choses en ces lieux. Il est certains qu'il ne faut pas s'y aventurer sans être sur ses gardes mais, avec de la chance, on peut y apprécier la balade. Je me ferais un plaisir d'être ta chevalier et te protéger. "

* Mes supers pouvoirs hein? Quelle bien drôle de petit bout de chou... J'ai encore un bien long travail devant moi.... mais est-ce que j'ai seulement le temps... là est la question. *

Ce fut à cet instant que les yeux dorés de la jeune femme se portèrent à nouveau sur les eaux argentés du lac Yuta. En tant qu' aqua, il était évident qu'un tel lieu ne pouvait que l'apaiser, mais aussi la troubler car cela lui rappelait tellement de chose....

" Ho? Mon magasin? Tu n'as pas à t'inquiéter.... ce n'est pas comme j'avais beaucoup de client... peu de personne souhaite avec de jolies fleurs sur leur commode. Ils sont bien trop occupés ailleurs. Et puis, avant que tu n'arrives je m'entrainais, donc passez un peu de temps en ta compagnie me fait plaisir. Je passe la plus part de mon temps seule. "

Notre fée adressa alors un grand sourire à la jeune elfe, elle se rendait compte qu'elle adorait les enfants, ce qui était bien loin de l'image rude qu'elle renvoyait malgré son joli minois.^^

" Et toi? Tu préfères rester avec une femme comme moi plutôt que d'aller t'amuser avec tes amis ou bien étudier? Cela doit être plus intéressant que de discuter avec une fée de mon genre. "

[HJ: Milles excuses d'avoir mis autant de temps à répondre, c'est limite scandaleux. ]

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 21 Mar 2009 - 17:21

Perdre son temps avec elle est bien une chose que peu de personnes ferait, enfin, surtout pour un adulte. Ils ont tous quelques choses à faire, ceux-là. Comme par exemple, reconstruire leur vie suite à cette guerre, gérer leurs magasins, comme cette dame, sûrement. En fait, c'est assez dur, d'imaginer la vie d'un adulte qui peut travailler pour gagner de quoi vivres, alors qu'elle, elle se contente du peu que l'école lui rapporte, ne pouvant pas vraiment avoir de travail, puisqu'elle ne sait pas faire grand-chose. Et puis, il faut qu'elle se base sur ses études, enfin, soit-disant.

Mais, d'un certain côté, il y a de quoi l'envier. Après tout, elle ne doit pas se lever tôt le matin pour aller travailler, et rentrer tard le soir, épuisé de cette fameuse journée de supplices. Et puis, s'il advennait une autre guerre, rare sont les chances qu'elle puisse aller au champ de bataille, ce ne serait que perte de temps, d'envoyer une jeune fille qui est aussi nulle en combat au corp à corp, qu'en "magie". Une première année, me diriez-vous ?

Sa petite idée d'aller faire un tour à la forêt Darke n'était vraiment qu'une idée à pars, juste pour donner un petit exemple. Pourtant, Breïna accepta de faire une petite balade dans cette forêt en sa compagnie, un jour, peut-être. Si elle n'est pas trop occupé par son petit boulot. Mais, même si aux yeux de l'elfe, la fée-qui-n'a-pas-d'ailes est assez âgé, elle semble être beaucoup plus robuste et forte qu'elle n'en a l'air !

"Kyaaah! Z'êtes si gentille, madame Breïna. C'est une promesse, hein ?"

Le sourire aux lèvres, les yeux de la femme se posèrent sur le lac, et, Eniphia fit de même, en regardant l'eau pourtant paisible du Lac Yuta. Beaucoups d'Aquas devaient venir ici, c'est bien un lieu appréciable quand on en est un, alors que quelques souvenirs revenaient dans la tête de l'elfe Argentée. Quand elle apprennait vainement la nage -oui, car à l'époque, c'était une vraie peureuse !- ...

Il était vrai que, peu de personnes aimeraient de jolies fleurs dans leurs maisons, en ces temps. La ville se reconstruit doucement, et dépenser leurs Elamentias dans quelques fleurs ne doivent pas être de l'avis de tous. C'est assez bizzare, quand on y pense, d'avoir ouvert un magasin de fleurs en sachant cela, un commerce n'est-il pas fait pour s'enrichir ? D'un certain point de vue, la fée n'est apparament pas du genre à s'entêter pour de l'argents, et ne semble pas des plus bourgeoises. Mais, il est aussi vrai que, certaines personnes, comme d'autres elfes ou d'autres fées, sont prêt à dépenser un peu de leurs économies pour quelques fleurs, se sont après tout, des amoureux de la nature. Cela est peut-être la réponse à sa question, ce magasin ne reflète sûrement que sa passion.

"D'un autre côté, ce que vous dîtes est quand même vrai. Mais ne vous en faîtes pas, je passerai quelques fois vous achêtez des fleurs, hihi ! Mes préférées sont des Caméllias, mettez-en de côté pour moi, hein ?"

Le sourire aux lèvres, la propriétaire de ce fameux magasin de fleurs lui demanda à son tour la raison pour laquel la jeune fille restait à ses côtés. La discution ne la dérangeait nullement, après tout, elles venaient tout juste de se promettre d'aller dans cette fameuse forêt Darke, ce qui ne la déplaisait pas le moins du monde ! Et puis, étudier n'est pas son fort, après tout, elle est nulle pour contrôler son élément. Et puis, elle venait tout juste de revenir après des mois.

"Non, non. Votre compagnie ne me dérange pas, madame ! Je préfère papoter avec vous que d'étudier... Et puis, je viens tout juste de revenir, la plupart de mes amis ont disparut, même si je n'en avais pas beaucoup. C'est que les élèves préfèrent se cotoyer entre eux, plutôt que de prêter attention à ne fille qui n'a pas encore découvert son élément. Enfin, heu, je parle d'avant ma découverte sur mon élément qu'ai l'air, hein... Héhé, je suis dur à comprendre, désolé."
Revenir en haut Aller en bas
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageMar 24 Mar 2009 - 17:49

Breïna était étonnamment heureuse et sereine d'être en la compagnie de cette petite fille, cette drôle de petite elfe de Lune qui ne lui manquait pas de rappeler quelqu'un. Peut-être était-ce à cause de cela qu'elle se sentait bien avec cette compagnie juvénile. En tout cas, quoiqu'il en soit, il fallait profiter du temps qui nous était imparti. La vie était si fragile après tout, si courte, même si on pouvait avoir des siècles derrière soi, cela paraissait toujours trop court. Chacun perdait des années à se chercher, à comprendre le sens de leur existence.... La fée en avait perdu tant, et elle savait pertinemment ce qu'elle racontait. Combien de mois avait-elle noyé sous l'alcool et dans le sang? Combien d'années avait-elle dissolu en faisait n'importe quoi?

Enfin bref...

Portant alors son attention sur la délicate Eniphia, notre fée mystérieuse se mit à rire aux éclats avec la jeune fille. Une promesse hein? Bien entendu! Elle était avant tout une femme de parole et elle s'y tiendrait comme elle le dirait. Pour marquer le coup, elle tendit alors soudainement sa main, présentant son petit doigt. Il paraissait que c'était en croisant leur auriculaire que les enfants scellaient une parole.


" Je suis une femme d'honneur Eniphia! Je te le promet! Si je ne tiens pas parole... et bien je ferais ce que tu voudras en échange toute une journée! Hahahaha! "

C'était bien digne de notre fée que l'on pouvait parfois caractériser comme étant une femme-enfant sur certains point. Il fallait savoir conserver un peu de sa part enfantine, se montrer légère et sourire à tout bout de champ. Cela faisait au moins du bien au moral, et si seulement les enfants connaissaient leur chance! Enfin... certains. C'était indéniable que toute enfance n'était pas à envier...

Les fleurs préférés de la petite elfe était donc les camélias? C'était vraiment de belles fleurs et leurs différentes couleurs étaient le symbole de sens différent, mais très intéressant.


" Haaaaaa! Les camélias sont sublimes, il est évident que je t'en mettrais de côté. Mais de quelle couleur les préfères-tu? Les blanches signifient la perfection, les rouges le charme et les roses la fierté admirative. Bien que, cela pourrait même signifier n'importe quoi d'autre, cela ne changerait rien à leur beauté! Hahahahaha! "

Breïna ne savait pas le moins du monde qui avait décidé que telle ou telle fleur serait le symbole de telle ou telle chose, mais elle trouvait cela amusant. Il y avait d'ailleurs certains individus qui accordaient beaucoup d'importance, et le métier avait voulu qu'elle étudie grâce aux livres un peu le domaine.

Puis ce fut alors que la petite elfe lui dévoila qu'elle n'avait aucun ami, ou du moins, plus maintenant. Breïna ne pourrait nullement comprendre ce qu'elle éprouvait puisqu'elle n'était jamais allée à l'école. Bien qu'elle savait lire et écrire, elle le devait à sa famille, il y a bien longtemps...Quoiqu'il en soit, il y avait quelque chose de triste et de mignon dans les dires d'Eniphia.


" Héhéhéhé! Mais étudier c'est important, non? Certes, parfois cela doit être ennuyeux mais il faut passer par là! Cela contribuera à faire de toi une femme aussi intelligente que forte! Pour ce qui est de la magie, il n'y a pas de secret, l'entrainement! Regarde moi! Je m'entrainais avant ton arrivée, si tu veux on pourrait le faire ensemble la prochaine fois, à deux c'est toujours plus amusant. Bon... il est vrai que je ne connais pas grand chose aux entrainements des aeras mais cela ne m'est pas totalement inconnue. Mon époux était comme toi, un elfe de lune et il contrôlait le même élément. Je l'ai déjà vu à l'œuvre donc je pourrais te guider sur des petits bricoles. Pour le reste, il faudrait demander à ton professeur, qu'il te donne les exercices. "

Breïna se mit une nouvelle fois à sourire, comme dans son éternelle habitude...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 13 Avr 2009 - 17:08

Une femme d'honneur, à ce qu'elle dit. On ne peut pas faire confiance à toutes les personnes, ça c'est sûr, rencontrer une "femme d'honneur" est donc quelque chose de rare, si on peut dire ça comme ça. Promettre quelque chose de ce genre à une toute nouvelle connaissance, sans en avoir la confiance totale, il fait quand même être fou. Enfin, du moins, pour Eniphia, c'est un réel problème, que ce soit une femme d'honneur : faire tout ce qu'elle voudras pendant toute une journée...Ah, le rêve, espérons que ces paroles d'avant ne soit que mensonge, huhu. Et déjà l'elfe imagine les choses qu'elle pourrait faire subir à Breïna, son petit côté démoniaque.

En tout cas, ça l'amusait bien, quelle garde sa bonne humeur, car si elle n'est véritablement pas une femme d'honneur, elle risque de le regretter et finir sa journée avec quelques corvées pas très agréable. Bien que ce ne soit que pour taquiner non-méchamment la fée, de son point de vue, en tout cas. Après, il est vrai que son côté démoniaque est assez sadique. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences !

"Hm, j'espère pour vous que vous tiendez parole, huhuhu..."

Au moins, elle était mise en garde ! Surtout avec ce petit rire malicieux, elle savait à quoi s'attendre avec cette petite chipie !

Il est vrai, les Camélias sont sublimes, n'est-ce pas pour cela qu'Eniphia les adore ? Malheureusement, elle ne peut pas vraiment en avoir pour décorer sa chambre d'aera, elle risquerait de tomber... Rien qu'à cette pensée, l'elfe imaginait déjà une personne se le prendre sur la tête, pauvre passant ! Comme quoi, ça a quelques inconvéniants, d'avoir sa chambre fait de nuages que seul les Aeras peuvent toucher. Enfin, ce serait marrant quand même, ça, tiens. Mais bon, pauvres fleurs!

"Je préfère les roses, j'aime bien cette couleur. Enfin, j'aime bien le bleu aussi. C'est pour ça que j'aime bien le violet, car si on mélange le bleu et le rose, ça fait violet ! Mais je ne savais pas que ça signifiait la fierté admirative... J'en apprend, des choses, avec vous, madame Breïna !"

Eniphia souria à la madame, comme pour souligner ses dernières paroles. Certes, c'était une elfe, elle n'y connaissait pas tout aux plantes et aux fleurs, il y en a tellement sur la terre ! Déjà autour d'Elament... La forêt Darke doit certainement contenir le plus de variété, une petite expédition là-bas serait plus culturel, peut-être. Apprendre sur le terrain, c'est bien ! Mais comme tous les commerçants, ils ne donnent des cours que contre quelques Elamentias, et Eniphia devrait trouver un petit job, pour arrondir ses fins de mois, bien qu'ils n'acceptent pas vraiment les élèves novices...* Elle doit se concentrer sur ses études, avant tout ! Même si c'est une élémentaliste vraiment nulle avec son élément. Heureusement que les cours, et donc Mr.Tyrol, sont là !

Mais étudier, c'est bien une chose qu'hait Eniphia. L'elfe est plus du genre à s'amuser, à faire les cents coups, plutôt que de rester clouée dans un endroit clos à étudier un livre pas souvent très clair. C'est sûr que les entrainements, c'est mieux que d'étudier un livre long et chiant, mais ce n'est pas non plus très amusant. Certes, à deux, ça l'est plus, mais il ne change en rien au fait que c'est tout simplement pour travailler. Or, la jeune fille n'aime pas le travail, et est une très grosse fainéante parfois, bien que l'idée de devenir une Aera redoutable, et peut-être devenir l'assistante de Mr.Tyrol l'a motive un peu... Même si elle reste pas très futée pour la magie. Enfin, c'est ce qu'elle pense. Bien qu'elle sache très bien maitriser le peu qu'elle sait, sa petite brise qu'elle adore plus que tout, huhu.

En y réfléchissant un peu, travailler avec Madame Breîna peut-être sympathique. Après tout, il faut aussi un peu de sérieux dans la vie, et l'elfe espère bien réussir ses examens de fin d'année ! Comme ça, ses parents pourront être fière d'elle...Là-haut.

"Travailler avec vous peut-être très sympathique, il est vrai. Même si je doute de mes compétences... Enfin, vous étiez en train de vous entrainer, n'est-ce pas ?"

Eniphia se releva en toute hâte, et regarda la fée sans ailes.

"Je vous ai interrompu, je m'en excuse. Dîtes, j'aimerai bien voir ce que vous savez faire, vous voulez bien, hein ? Et puis, comme ça, dans un sens, vous vous entrainerez. S'il vous plaît ! Vous me rappellez ma mère, une Aqua. Elle était très forte pour les soins, vous savez ? J'aimerai bien qu'elle soigne ma nullité pour mon élément. Enfin, je parle trop, encore une fois... Alors, vous voulez bien ? Siouplaît !"

Parler de sa mère aurait dû lui faire mal au coeur, mais même si elle était triste de ne pouvoir revoir ses parents, elle avait le coeur léger, et préférait vivre normalement et joyeusement que de remettre le couteau dans la plaie, et montrer sa tristesse à ses parents qui ne demandaient pas du tout cela. C'est sûrement grâce à ça, qu'elle a encore le courage de sourire ainsi, de son sourire pétillant de vie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageMar 14 Juil 2009 - 12:43

Breïna avait toujours étrangement aimé les enfants, bien qu'elle n'en eut aucun - ce qu'elle n'estimait d'ailleurs pas plus mal étant donné sa situation. Elle s'étonnait parfois à penser qu'elle possédait peut-être la fibre maternelle alors que pendant des années, au final, elle ne fut qu'une femme d'assez mauvaise vie qui passait soit son temps à se battre, soit à boire. En y repensant, elle se souvenait d'un de ses rares moments de bonheur auprès de Bres, lorsque tout deux s'en allaient en ville afin de rapporter quelques vivres, là bas chez eux. Une meute d'enfants s'était approchée de Breïna, curieux de voir une femme qui se promenait avec des armes à sa ceinture comme si cela était banal. Non pas que le peuple de cette bourgade était misogyne à ce temps là, mais la plupart des femmes ne se destinaient pas à la bataille bien qu'elles possédaient toutes le talent nécessaire pour se défendre. Quoiqu'il en soit la jeune marmaille s'était rassemblée autour d'elle et enchaînèrent rapidement les questions. La scène avait été assez comique car la fée mystérieuse n'avait su où donner de la tête à cet instant et bien que son côté un peu rustre aurait pu aisément tous les repousser en les effrayant quelque peu, elle n'en fit rien. Au contraire, elle s'était pris au jeu en inventant une histoire d'ogre qu'elle avait pourfendu, ce qui lui valut l'admiration de tous les petits morveux. Et tandis que ces derniers rejoignirent leurs parents peu après le petit conte de la fée, Bres l'observait avec un immense sourire presque idiot. La jeune femme était vite montée au créneau en lui demandant pourquoi il paraissait aussi hébété. En guise de réponse, il lui souffla simplement que le rôle de mère lui irait bien, chose qui ne manqua pas de faire rougir notre si dévergondée Breïna. Cependant, tout cela remontait bien loin maintenant.... et peu de chose l'amenait à lui rosir les joues, si ce n'était la honte des actes à venir...

Bres aurait été un père sans nul doute merveilleux si il eut posséder la chance de vivre encore. Sans nul doute qu'elle ne serait pas ici non plus notre Breïna... une tout autre vie aurait été la sienne si les choses n'avaient pas tourner ainsi. Néanmoins la vie ne devait pas être mener au conditionnel. Les choses s'étaient produites ainsi, les bonnes comme les mauvaises. Si l'on ne voulait pas perdre la raison, il fallait vivre le présent au mieux et continuer à avancer. Peut-être que ses entraînements étaient un glorieux avantage pour ne pas penser au passé.


" Ne t'inquiète pas. Je tiendrais parole. "

La jeune femme sourit tout en lui offrant un clin d'œil complice. Lorsque l'on faisait des promesses à un enfant, il fallait bien comprendre que cela ne tombait jamais dans l'oreille d'un sourd.

" A propos. Tu n'es pas obligée de dire madame à chaque fois tu sais ? Breïna suffira amplement. Il est toujours agréable d'être polie mais au bout d'un moment, j'ai toujours trouvé toutes ses formules un peu pompeuses. Tu n'as pas à prendre autant de pincettes avec une femme comme moi. Considère moi comme une nouvelle amie, et entre amies, les madames n'ont pas lieu d'être. "

La fée mystérieuse était une femme simple, nature et elle n'avait jamais été du style à se prendre la tête entre deux mains face à autant de formalité. O bien évidemment, cela ne signifiait pas pour autant qu'elle manquait de manière. On pourrait même être surpris à savoir qu'elle était tout à fait capable de se faire passer pour une femme distinguée mais cela ne serait que des broutilles qu'elle laissait aux gens pédants de la haute société.

" Tu doutes de tes compétences? Ce n'est pas plus mal tu sais. Si tu ne te mets jamais en doute, comment ferais-tu pour faire mieux le jour suivant? Être sûr de soi peut-être une qualité c'est certains, mais l'être trop est un défaut qui pourrait te conduire à une issue fatale. Un guerrier qui ne doute pas est un mauvais guerrier. Bien évidemment, il faut aussi avoir un minimum de confiance en soit. Il ne faut simplement ne pas sombrer dans les extrêmes. Quant à mon entraînement... ne t'inquiète pas pour cela. Hahahaha! Il fallait que je fasse une pause de toute façon. "

L'enthousiasme soudaine de la petite elfe surprit quelque peu Breïna. Cette dernière voulait apparemment une démonstration de ses talents aquatiques? Et bien comment refuser devant de telles suppliques? Néanmoins, la fée ne savait que trop par quoi commencer...

" Mmmm.... une démonstration hein? J'avoue que je ne sais pas quoi te montrer... "

Sur ces paroles, notre ancienne criminelle en rédemption se redressa sur ses deux jambes, le regard posé sur les ondes argentées du lac. Il était vrai que les enfants aimaient bien certain tour de passe passe aqueux mais peut-être que cela faisait un peu trop niais... mais bon, on pouvait toujours faire dans l'impressionnant et le classique pour la forme non?

" Voyons... alors... afin de travailler la maîtrise et la maniabilité de l'eau, il y a un exercice sympas que l'on peut faire, qui demande aussi de la créativité et de la concentration. J'espère que tu aimes les dragons? "

Un petit sourire au coin des lèvres et voilà que la jeune femme aux longs cheveux d'ébène s'avança vers l'eau. Là, elle pointa sa main gauche gantée en direction du lac et fit un signe d'élévation. A ce même instant, une grande passe d'eau difforme semblait donner l'impression de sortir du lac, se modelant lentement jusqu'à octroyer à son élément une forme de tête de dragon qui s'étira de manière serpentesque. La créature aquatique avança alors vers celle qui venait de la faire naître, muet et calme, avec des yeux qui laissaient presque paraître que ces derniers étaient vivants.

" C'est ce qui est génial avec l'eau... on peut se permettre ce genre de création bien qu'elle soit éphémère. Les terras peuvent en faire de même mais au moins eux cela peut perdurer. "

La jeune femme se tourna alors vers la petite Eniphia, un grand sourire éclatant sur le visage.

" Cela te plaît un peu au moins? "

Spoiler:
 

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 21 Juil 2009 - 15:29

"Breïna... Ca fait bizzare."

Oui, ça fait bizzare. Bien qu'elle soit une petite pipelette bavarde et surexitée, il n'en reste pas moins que ces parents lui avaient appris un minimun de politesse ! "Bonjour, merci, au revoir...Madame." c'était la base, et elle la respectait toujours. Les seules personnes avec qui elle se considère familière, c'est avec les élèves de son âge. Enfin, de son âge... Physiquement ! 157 ans... un humanoïde ne pourrait pas vivre jusqu'à cet âge. A moins de croire en ces idoities d'élixir de vie ! Enfin, ne pas dire "Madame", ni même de "vous", c'est assez familier, c'est sûr. Donc, en l'occurence, cela veut dire que Breïna la considère comme son amie ? Être amie avec une dame qui a beaucoups plus d'expérience qu'elle sur la vie, ça fait bizzare.

"Mais si c'est que vo...tu souhaites, Breïna, c'est ok pour moi ! Oh, d'ailleurs, il faut que je te cherche un surnom, du coup."

Un surnom, l'idée lui était venu comme ça, même si ce n'était en rien méchant.

"Enfin enfin, ce n'est pas que je n'aime pas "Breïna", c'est juste que...Enfin, j'me comprend ! Alors, hmm. Bribri, peut-être ?" Eniphia sortit un petit rire, et souria en regardant la fée. "C'est mignon, je trouve, Bribri."

Ainsi dit, elle appellerait désormais Breïna, "Bribri". Un surnom un peu simple, mais qui a tout de même son charme !


Douter de ces compétences n'est pas plus mal ? Décidément, Bribri est très bizzare, jamais Eniphia n'a entendut ça auparavant. Et jamais elle n'a lu ça dans les livres de la bibliothèque. Du moins, selon ces souvenirs, car retenir le contenu de tous les livres de cette immense bibliothèque est assez, spectaculaire et impossible, ou avoir au moins 10 000 ans d'existences. Mais chose est sûr, en 220 ans d'existance, la fée avait dû connaître pas mal de choses, et il est vrai que faire confiance à ce genre de personne qu'à soi-même, alors que l'on a jamais tenu une arme de sa vie, avec seulement 157 ans d'existances, est beaucoup plus réaliste. Mais quelque chose l'avait quand même marqué, dans ces paroles, et tout bas, l'elfe se parla à soie-même en regardant le lac :

"Tu parles comme si..."

Elle ne continua pas sa phrase, et sortit enfin de ses pensées en secouant légèrement la tête et replongea son visage sur sa nouvelle "amie".

"Non, rien !"

Elle souria, tout simplement.

Bribri accepta donc de lui faire une petite démonstration de ses pouvoirs d'Aqua. Elle en avait vu des tonnes, Eniphia, des sorts. Mais toujours, toujours la magie l'avait surprise. La beauté de celle-ci est si charmante, que l'on en oublit presque la puissance de cette force mystique... La femme se leva donc, et Eniphia observa sa marche, pour se lever lassement, en passant une main derrière elle pour enlever le sable sur ses habits. Enfin, ses petits yeux bleus observèrent son amie Bribri qui pointa l'eau au loin. Comme l'avait dit son professeur, les gestes facilitent tout !

Son bras se leva, et voilà qu'une colonne d'eau se leva à son tour, pour ensuite prendre la forme d'un dragon, ou du moins sa tête. Les détails étaient vraiment très bien faient, à croire presque qu'elle en avait vu un vrai ! Ca lui rappellait les petits tours de sa mère, même si elle, elle s'amusait plutôt à faire des papillons. Néanmoins, elle trouvait ces petits tours toujours très fascinant, et s'empressa d'aller aux côtés de sa petite Bribri.

"C'est trop... Cool !"

Eniphia avait des yeux rêveurs, comme si elle était retombait en enfance. Après un tout petit instant, l'elfe regarda Breïna, en souriant.

"J'aimerai trop pouvoir faire ça ! Malheureusement...On ne peut pas faire ce genre de truc avec l'air. Enfin, je pourrais voler et tout et tout ! Et sans ailes, en plus ! Enfin... Si j'arrive à ne pas m'écraser..."

C'est vrai que la magie n'était pas son fort, et à imaginer la scène, Eniphia rigola tout en se tournant de nouveau vers la création dragonesque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Retour aux vieilles habitudes
» On appelait ça les Vieilles Serres. » Klyde.
» De vieilles images
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» Poutine se prépare à reprendre le pouvoir.. pour longtemps!