Partagez | .
 

 [Ethan] Cours des élèves de première année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
avatar
MessageMar 23 Sep 2008 - 15:16

Un matin d’un jour quelconque. Une salle de cours quelconque. Mais une personne particulière. Le nouvel assistant Igni, nommé pour aider le professeur à assurer les cours. Pas étonnant, se disait-il, qu’ils aient trouvé quelqu’un. Après tout, même si avant Naciniah Naûr avait pu assurer les cours seule, elle avait maintenant des responsabilités, non seulement en tant que directrice, mais en tant que Protectrice également… Difficile, avec tout ça, de pouvoir continuer a enseigner à tout le monde sans aide.
Quoique le plus gros du travail, les troisièmes année, lui revenaient encore, même si l’assistant se demandait s’il n’avait pas quelques choses à leur apprendre. Après tout, il avait presque achevé sa propre troisième année avant la Bataille.

Ethan, anciennement Ethan Fäeranwe, du Clan du Loup. Un membre du Peuple de Cristal. Ce poste était relativement nouveau pour lui. La reprise d’une vie normale était dure. Il n’y a encore pas si longtemps, il était cloué au lit pour se rétablir. Du coup, il s’était précipité à l’école, un sac sur l’épaule, pour ne pas être en retard. Difficile de prendre ce nouveau rythme de vie…

Le jeune homme en était donc arrivé à devoir se dépêcher ce matin, au point de devoir finir de s’habiller dans sa salle de classe. Pas bien grave pour lui, la pudeur n’était pas vraiment une notion qu’il avait apprit.
Et puis, il n’avait que sa tunique à changer. Il n’était jamais que torse nu, face à une des grandes fenêtres à regarder au-delà des murs de la cité. Qu’importait qu’un élève puisse entrer et le voir. Il n’y aurait rien de bien choquant. Juste son tatouage dans le dos, l’énorme tête de loup à œil de rubis, qui pouvait attirer l’œil. Là encore, rien de coquant.

Les réflexions et les souvenirs de ses années d’apprentissages ralentissaient ses mouvements. Il finit d’ailleurs par s’immobiliser, laissant un sourire flotter sur ses lèvres en imaginant ce qu’il allait pouvoir avoir comme élèves. Sûrement quelques personnes sympathique, quelques fortes têtes, et peut-être même des énergumènes particuliers. Du bon temps en perspective, s’il n’avait pas trop de trouble fait dans sa classe bien entendu.
Cela lui rappelait un peu sa propre première année, où les choses lui paraissaient si simples et devenaient si compliquées… Et il s’était accroché, s’était forcé à apprendre autant que possible, et avait finit par avoir des facilités.
Restait à espérer que d’autres auraient la même idée. Après tout, il avait maintenant à charge de former la génération future. Une génération qui pourrait avoir à prendre part à une bataille comme celle encore récente dans les mémoires.

Bataille… Ce simple souvenir fit glousser le Cristalléen. Il se souvenait encore des dégâts que ses flammes avaient provoqués une fois déchaînées sur les démons. Un beau spectacle, de son avis. Dommage qu’il ait été blessé et n’ait pu continuer à se battre, ceci dit. Il aurait probablement pu envoyer beaucoup d’autres démons de l’autre côté…
Mais sa blessure en avait décidé autrement. D’ailleurs, elle le lançait occasionnellement, comme à cet instant par exemple. Il se massait à chaque fois pour tenter de faire partir la douleur. Fichue blessure récemment cicatrisée.

Bon, les élèves n’allaient pas tarder à arriver, si tant était que certains n’étaient pas déjà presque arrivés. Ou même arrivés sans faire de bruit ? Baste ! Tant pis, ils ne se formaliseraient pas pour un enseignant momentanément torse nu.
Ethan enfila sa tunique rapidement. Le cours allait bientôt commençait. Il ne doutait pas de lui-même, mais plus de l’attitude des élèves. Après tout, ce cours était pour les premières années, souvent les plus têtes brûlées.

[HRP : Si une personne voulant participer désire surprendre Ethan torse nu n’hésitez pas. ^^
J’attendrais donc, comme expliqué sur le sujet qui parle de la façon dont je gère mes cours, une semaine pour laisser le temps à ceux qui veulent intégrer le cours.
N’oubliez pas de poster dans le sujet d’inscription au secrétariat en parallèle.

Pour toute question, n’hésitez pas à m’envoyer un MP.
Bon Rp. ]
Revenir en haut Aller en bas
Serek Salam
avatar
Nombre de messages : 264
Âge : 239
Race : Ange déchu
Poste : élève de 2ème année
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
240/1000  (240/1000)
MessageMar 23 Sep 2008 - 15:56

Serek entra dans la salle, une salle aux murs nus, sûrement que le professeur n'avit pas eu le temps de la mettre a son goût. Ce dernier était d'ailleur déja là et lui touranit le dos en se changeant. Serek vit un grand tatouage en forme de loup.

*Joli*, pensa-til

Serek vit aussi une grande cicatrice et vit égalementr les mouvements apparement prudents du professeur pour ne pas faire bouger la peau autour de cette cicatrice. Il se rappela alors qu'Elament avait subit une bataille; leur professeur avait sûrment dû en faire partie. Super, au moins ilétait sûr d'avoir un bon professeur du Feu, avec une vraie expérience de l'utilisation de son pouvoir en combat.
Une situation réelle, une bataille, rien que ces deux mots le firent frisonner. Il avait toujours fait ses combats à l'épée, n'utilisant que très rarement son don.


Il savait qu'il ne serait ici qu'un élève, mais il se jura de tout donner. Il avançait d'un pas silencieux, par habitude, et n'était pas sûr que le professeur l'aie entendu. Il dit:

"Bonjour, je suis Serek...Je..."

Il ne savait pas trop quoi dire et se souvint alors de ce qu'il avait fait quelques jours auparavent.

"Je me suis inscrit il n'y a pas longtemps, et comme j'ai entendu dire que les cours commençaient, je suis venu. Désolé d'arriver maintenant, mais il n'y avait pas d'heure...J'espère que je ne suis pas en retard..."

Il regarda alors autour de lui et se rendit compte qu'il était le premier à être arrivé. Il s'assit alors sur une chaise et enleva son épée qui lui pendait dans le dos. Il la posa contre le mur et croisa les bras, en attente de ce qu'allait lui dire le professeur et en espérant voir quelqu'un d'autre arriver bientôt.

_________________________________________________________

Sachez mourir lorsque le temps est à mourir
Sachez sourire quand il faut sourire
Sachez profiter de la vie car elle ne vous est que trop courte




Lorsque tomberont les flocons de la mort, soyez sûrs qu'à ce moment, je serai là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 23 Sep 2008 - 21:15

Premier jour de cours...Kyara finit par trouver la salle après avoir chercher pendant un petit moment. Elle s'arrêta quelques instants devant la porte pour inspirer un bon coup avant d'entrer.

La première chose que nota Kyara fut le professeur qui se trouvait devant la fenêtre et... semblait finir de se changer. Elle eut le temps d'apercevoir un tatouage avant de détourner le regard pour observer le reste de la pièce.

Un élève était déjà là, un jeune homme à la chevelure flamboyante, assis, avec une épée pas très loin de lui. La pièce était des plus simples.

Kyara reporta son attention sur le professeur et le salua.

" Bien le bonjour, professeur" déclara-t-elle tout en inclinant la tête en signe de respect.

" Je me prénomme Kyara, nouvelle élève..." ajouta-t-elle même si elle se doutait qu'il savait déjà qui s'était inscrit ou non.

Elle salua également l'autre jeune homme puis alla s'asseoir près des fenêtres, au deuxième rang, elle manipula quelques instants son éventail qui se trouvait à sa ceinture et finit par poser ses mains sur la table en attendant... la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 26 Sep 2008 - 17:26

Premier jour de cour première gaffe. Carine c'était présenté en salle de cour des Aqua avant de ne se faire congédier par les personnes qui se trouvaient là.
Étant nouvelle, et aveugle, quelqu'un avait bien voulu l'accompagner jusqu'à sa salle de classe. Nog sur les talons, l'accompagnateur lui désigna la porte et lui dit qu'elle était arrivée. Nog s'engouffra dans la salle pour en faire le tour pendant que Carine s'excusait encore une fois, et pour la énième fois, d'avoir déranger le cours en cour.
Carine entra et Nog la revint pour diriger Carine jusqu'à la place où Carine allait s'asseoir. Carine s'accroupit et gratta Nog entre les oreilles.


"C'est bien Nog je te remercie. Alors où a tu décider que j'allai m'asseoir?"

Il n'y avait encore que 3 personne dans la salle. Une dont l'énergie coulait à flot, tellement que Carine se demandait s'il pouvait avoir un réel contrôle sur elle. Une autre qui était bien faible par rapport à la première. Et la dernière quand a elle était plutôt familière à Carine. Carine fouilla rapidement dans sa mémoire pour pouvoir mettre un nom sur sur cette énergie. Une énergie chaude sans être brulante, un peut violente sans agresser les sens, où avait elle déjà sentie ça? Kyara voilà le nom qu'elle cherchait.

"Nog, on vas se mettre à coter de Kyara, non?"

Quelle question idiote, Carine savait très bien que Nog savait qu'elle aurait voulut se mettre à coter de Kyara, c'était la seule personne qu'elle connaissait dans la pièce. Nog dirigea donc Carine à travers les tables de cours, empruntant le chemin avec le moins d'obstacle possible. Carine arriva auprès que Kyara et la salua pendant que Nog déplaça la chaise et se coucha en dessous pour lui indiquer où elle était. Carine pris place et attendit le commencement du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Tréaga
Vagabonde
avatar
Nombre de messages : 425
Âge : 26
Race : Halfling
Poste : Vagabonde
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
490/1000  (490/1000)
MessageSam 27 Sep 2008 - 15:06

Sa main effleura légèrement le mur, y traçant une ligne invisible du bout de ses doigts fins d’halfling tandis qu’elle avançait, le cœur battant. Après tout, Sen n’avait eu qu’un cours en ces lieux, et ce alors que cela devait faire plus d’un an qu’elle résidait dans Elament. Ses paupières se firent closes alors qu’elle expirait une bouffée d’oxygène. Ses seules connaissances en sa maîtrise du feu, elle les avait acquises sur le tas, à l’aide de conseils, d’épreuves, de combats, où elle avait dû puiser au plus profond d’elle-même pour déverrouiller ces serrures l’empêchant de se livrer corps et âme à l’élément destructeur en elle. Encore aujourd’hui, la peur subsistait, tapie dans un recoin de son esprit, malgré qu’elle ait appris la nécessité de ne pas se renier.

Ses pas stoppèrent. Un mètre plus loin, une ouverture. Machinalement, sa paume quitta la surface lisse pour se plaquer contre le tissu de son bras, recouvrant ce qui était déjà caché par son vêtement. Sa marque, noire, brillante, visible à tous quand elle était à l’air. Ah, combien de fois avait-elle eu le réflexe de la dissimuler, à tel point que cela était devenu un instinct chez elle ? Elle ne savait plus, et tout ce qu’elle désirait était que l’entité maléfique recluse en elle ne se manifeste plus jamais. Qu’il était étrange de penser que cette dernière ne s’était pas manifestée depuis de longs mois… Cédant place à autre chose, quelque chose de bien plus effrayant encore… Doucement, les doigts remontèrent le long du bras, se perdirent sur l’épaule pour finalement se poser sur le cou dissimulé par un col montant.

La situation aurait presque été ironique si elle avait été quelqu’un d’autre. Bientôt, elle ne laisserait plus personne la regarder, n’était-elle pas en ce moment recouverte de la tête aux pieds ? Une robe à manches courtes et fendue des deux côtés, certes, mais en-dessous, elle avait pris la précaution d’enfiler un haut à manche longue ainsi qu’un pantalon fin, recouvert par des bottes hautes. Si elle avait pu dissimuler son visage, ainsi que les deux cicatrices l’ornant, elle l’aurait fait. D’ailleurs qu’est-ce qui l’en empêchait ? Un soupire. Elle se traita de sotte et avança se révélant à la lumière filtrant par les immenses fenêtres de la scène. Sen réalisa qu’en plus du professeur, enfin, l’assistant à ce qu’elle avait entendu dire, déjà trois élèves étaient dans la salle. A son plus grand soulagement, une tête familière lui apparut. Serek !

La première année s’inclina devant l’enseignant, laissant ses cheveux roses, libres depuis qu’elle avait perdu son ruban durant le combat contre le démon Raziel, pendre de part et d’autre de son visage.


« Bonjour… »


… Professeur ? Ah, non, ce n’était que l’assistant… Que devait-elle dire alors ? Bien vite, elle se reprit et enchaîna.


« Je me nomme Sen Chizu, j’espère ne pas être en retard… Je suis élève ici depuis un an, et je n’ai eu qu’un cours pour le moment, mais je ferai de mon mieux ! »

Se redressant et tentant de dissimuler sa gêne, elle alla s’asseoir à côté de l’ange déchu, seule personne qu’elle connaissait ici. Ce ne fut qu’assise qu’elle se rendit compte qu’elle n’avait même pas regardé le professeur, enfin, l’assistant, ni attendu sa réponse pour s’installer. Confuse, elle lui jeta un coup d’œil, avant d’hausser un sourcil, ne parvenant pas à déterminé quelle était sa race, ni à le classer dans une catégorie quelconque. Indécise, elle détourna ses iris de lui, croisant celles de Serek pour sourire à celui-ci, n’ayant pas l’audace de parler pendant un cours, et, de ce fait, de lui dire bonjour.

_________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 30 Sep 2008 - 9:05

Depuis que le messager de l'école lui avait remis la lettre confirmant son acceptation en première année et sommé de prendre ses quartiers dans l'école, Eto n'avait cessé de trépigner et de tourner en rond, à tel point que bien entendu il arrivait en retard à son premier cours...

C'est en plein sprint dans les longs couloirs des salles de classes qu'il nota qu'il venait de passer devant celle qui l'intéressait? Sans réfléchir il fit volte face et planta ses griffes dans le sol pour effectuer un demi-tour spectaculaire qui ne manqua pas de faire froncer les sourcils à une surveillante.

C'est avec un sourire gêné que Eto frappa puis pénétra dans la salle plongé dans la semi obscurité ocre de l'aube.
Il nota rapidement la présence des cinq autres personnes, 2 jolies jeunes femmes , une à l'air hautain agitant son éventail dans un coin de la pièce, et une autre dont le regard absent devais certainement signifier une cécité.
Plus loin une petite halfling aux cheveux roses l'air serein assise aux côté d'un grand gars mince au port altier...sûrement un noble.

Mais c'est vers l'homme tourné vers les fenêtres, à l'allure charismatique de l'homme du monde et à la posture de guerrier qu'il se tourna. Eto avait reconnu son professeur grâce aux description qu'on lui avait fait.


- "Bonjour maître, je me nomme Etho'o Sunsaber , des terres du Sud, je serais avec votre permission un de vos nouveaux disciples.."

Sur ce il s'inclina , courbant le genou droit et posant son poing gauche sur le torse, comme il était de coutume chez lui de saluer son maître, ou son aîné. Il était sûr qu'il en faisait trop, au vu du détachement des autres élèves, mais Elament restait encore un mystère pour lui. En un mois il n'avait rencontré qu'une seule personne, et encore très brièvement...

Il prit donc place à l'écart, le dos au mur de la salle, il n'aimait pas s'asseoir, et il était trop tendu de toutes façons pour le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 30 Sep 2008 - 13:53

Spoiler:
 

Sur les élèves présents, l’assistant en avait remarqué plus particulièrement certains. Un jeune homme à la crinière flamboyante, une jeune femme aux allures d’hybride canine, une aveugle, une halfling aux cheveux roses - détail qui capta l’attention du Cristalléen, en grand amateur de raretés qu’il était -, ainsi qu’un autre hybride, félin celui-ci.
Un beau brassage ethnique, se disait le jeune homme. Tant mieux, si cela pouvait encourager l’échange interracial au sein de l’école et même de la cité.
L’enseignant se tourna face à ses élèves, mains dans le dos, le sourire aux lèvres. Le salut du dénommé Etho’o l’amusait énormément Loin de se moquer, cela lui rappelait ses propres maladresses à son arrivé. Les détails d’autres cultures, ancrés dans la chair, avec leurs coutumes et autres réflexes, ont la vie dure.

« Bien le bonjour jeunes gens, et merci d’être venus. » Petit blanc. Le Cristalléen n’avait jamais été très doué pour les discours et les annonces. Trop humain, comme garçon. « Vous l’aurez probablement comprit, je serais votre professeur. Pour ce cours tout du moins. Vous risquez ceci dit de me revoir plusieurs fois, puisqu’en temps qu’Assistant au Professeur Igni je me charge d’une partie des cours de Première et Deuxième année. Enfin. Je m’appelle Ethan. Vous n’êtes pas obligés de m’appeler Professeur, Maître ou même Monsieur - je suis encore jeune - donc faites comme vous le sentez. Ah, et je sais que certaines personnes risqueraient d’avoir plus de mal à oublier leurs coutumes, donc ne vous ne faites pas pour ce point. » Petit regard vers l’hybride félin, sans moquerie, sans raillerie. Une simple attention à son égard, en somme.

Ethan se rendit jusqu’au bureau placé face aux élèves, mais s’assit dessus plutôt que derrière. Il pensait inciter les jeunes gens à ne pas être trop nerveux en agissant simplement, sans formalités.

« Avant de commencer, pourquoi ne pas apprendre un minimum à se connaître ? Vous n’y êtes pas obligés, je suis juste de nature curieuse. Mais je ne demande pas grande chose, et quitte à vous le demander…
Comme je l’ai dit, je m’appelle Ethan. J’ai renié mon nom, et ne conserve donc que ce prénom. Je suis issu d’une race qui semble peu représenté à Elament : le Peuple de Cristal, ou Cristalléens. Selon les standards humains, j’ai une vingtaine d’année. Donc là, vous vous douterez que je n’ai pas une grande expérience en enseignement. En fait, avant la bataille j’étais plus ou moins comme vous, un simple élève de troisième année. On m’a proposé ce poste d’assistant pour pouvoir aider Naciniah Naûr, qui a maintenant des responsabilités de Directrice en plus de celles de Professeur.
Comme je débute, n’hésitez pas si vous avez des recommandations, des remarques ou des questions. Je ne mords pas. Enfin pas trop fort. »
Petit sourire. Dans le fond, même s’il essayait de détendre l’atmosphère, l’assistant se sentait vaguement mal à l’aise dans ce rôle. Le manque d’habitude, sans doute.

« Bien, à vous. Quel que soit l’ordre, tout dépend de qui veut prendre la parole, essayez juste de vous respecter les uns les autres. »

Prendre le cours d’une façon plus humaine que ce qu’il avait pu connaître lui semblait une meilleure solution. Pour lui plus que pour ses élève en fait, puisque eux devaient déjà avoir l’habitude. Ceci dit, il préférait travailler avec eux dans la convivialité que de leur enfoncer des connaissances dans le crâne à coups de pioche. Il pensait que ce genre de méthode d’enseignement était voué à l’échec pour certains jeunes.

Son regard revenait souvent sur la halfling. Pourquoi ? Ses cheveux. C’était la première fois qu’il voyait cela, une telle couleur. Et cela avait le don d’attirer son attention, lui qui avait toujours apprécié les curiosités et autres détails peu communs. Cette petite ne battait pas tout les standards qu’il connaissait - il avait vu plus particulier encore - mais elle avait au moins réussit à attirer l’attention de son enseignant sans rien faire.
Chouchoutage ? Peut-être, peut-être pas, le temps le dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Serek Salam
avatar
Nombre de messages : 264
Âge : 239
Race : Ange déchu
Poste : élève de 2ème année
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
240/1000  (240/1000)
MessageMar 30 Sep 2008 - 15:57

Sen s'était assise à côté de lui, c'était d'ailleurs la seule personne qu'il connaissait ici. Deux autres jeunes filles étaient présentes notamment, comme cette aveugle qu'il avait croisé un peu plus tôt dans les couloirs. S'il avait su...
Une avait aussi l'apparence, enfin des oreilles, d'une louve. Un des derniers arrivants était un hybride essouflé qui était passé en flèche devant la salle, puis était revenu sur ses pas après un crissement de griffes.
Apparemment tout le monde était là. Le professeur avait fait un bref topo et s'était présenté en invitant qui le voulait a en faire de même.
Il se leva et dit:


"Je suis Serek, j'ai l'apparence qu'un humain aurait a 18 ans et je suis natif des terres d'Otulin. Pendant 120 ans j'y ait vécu, puis j'ai perdu tous les attributs des anges et j'ai été envoyé sur la terre des hommes. C'est a peu près tout ce que je peux dire d'intéressant sur moi, le reste est un peu trop personnel et je ne le dirais donc pas. Je peux par contre encore dire que j'ai vécu toute cette dernière centaine d'année avec pour seule défense mon épée. Je ne me suis servit de mon pouvoir qu'occasionnellement car j'estime que c'est lui qui est à l'origine de ma déchéance d'Otulin..."

Il ne put en dire plus. Une boule s'était formée dans sa gorge, mais il ne laissa rien transparaître. Il s'assit donc doucement et laissa le sion a quelqu'un d'autre de prendre la parole si le coeur lui en disait.

_________________________________________________________

Sachez mourir lorsque le temps est à mourir
Sachez sourire quand il faut sourire
Sachez profiter de la vie car elle ne vous est que trop courte




Lorsque tomberont les flocons de la mort, soyez sûrs qu'à ce moment, je serai là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 30 Sep 2008 - 17:37

Autant son entrée avait été plutôt "remarquée", autant il se rendait compte que les convenances n'était pas les mêmes ici, autant Eto était désireux de se rattraper.
L'attitude plutôt décontractée de son professeur rasséréna un peu son esprit tendu. Par contre il n'avait rien compris de l'histoire de Serek...il avait beaucoup de choses à apprendre sur le monde. Il nota quelque part dans son esprit que poser quelques questions sur les anges serait bénéfique.

Eto décolla son dos du mur, et tout en se grattant la crinière il se présenta :


- " je me nomme Etho'o, mais deux 'o' c'est trop donc appelez moi juste Eto. Euh...je viens des terres du Sud au delà du désert blanc qui borde le sud de la forêt Darke. j'ai mis de nombreux mois à me rendre jusqu'à Elament et je dois avouer que la magie et mon apparence sont des mystères pour moi. Je ne pense pas être un démon ou une âme maudite et j'espère beaucoup apprendre ici."

Eto se r'adossa au mur et arrêta de se gratter la crinière. Du moins, il put arrêter lorsqu'il eu démêlé ses griffes des nœuds qu'il y avait fait, et ce non sans un grand nombre de mouvements désordonnés.... il soupira et essaya de fusionner avec la pierre froide derrière lui pour se faire oublier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 5 Oct 2008 - 12:24

Une troisième personne finit par entrer et Kyara reconnut la jeune aveugle qu'elle avait rencontré dans les rues de la cité. Elle lui adressa un sourire chaleureux tout en la saluant quand Carine vint s'installer près d'elle.

Deux autres élèves firent leur entrée, une jeune femme aux cheveux roses et un hybride félin, essouflé d'avoir couru. Après l'arrivé de ce dernier, Kyara rangea l'éventail qu'elle avait sorti pour s'occuper...

Kyara écouta le petit discours d'Ethan, prenant note qu'il venait du peuple de Cristal, ainsi que les présentations de Serek et Eto. Que de peuples différents, cela éveillait sa curiosité. D'ailleurs Eto semblait légèrement stréssé...Puis, elle se leva pour se présenter également...

" Je m'appelle Kyara Wulfang et je fais partie du peuple des Fiers Loups. J'ai l'apparence d'une jeune femme de 18 ans mais je suis beaucoup plus âgée, j'ai déjà dépassé les 150 ans...ajouta-t-elle. Je viens...en fait, nous bougions assez souvent...Et je suis ici suite à la découverte de mes pouvoirs"

La jeune femme se rassit, reprenant son calme. Ses derniers propos étaient évidents, que ferait-elle à Elament si ce n'est pour apprendre à contrôler ses pouvoirs?...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 6 Oct 2008 - 18:27

*Il n'est que l'assistant du professeur? Il est déjà bien puissant, qu'est ce que ça doit être pour le professeur alors. Mais bon plus ils sont grand, de plus haut ils tomberont et plus dure sera la chute.*

Carine était venus en cour parce que c'était pour elle le meilleur moyen pour étudier les forces en présence dans la citée. Plus elle passait de temps a l'intérieur, plus elle se disait qu'il allait être impossible d'effectuer la mission qui suivrait la mission actuelle. Lorsqu'elle pensa que c'était a son tour de se présenter, elle se leva.
Carine regarda en direction de l'assistant, enfin regarder est un bien grand mot pour une aveugle, disons plutôt qu'elle tourna la tête vers l'assistant tout en gardant les yeux fermé.


*Je ne veut pas me présenter, mais bon, comme on dit toujours, à Elament fait comme les Elamentien.*

"Je suis Carine Tartufy, élève de première année ici."

C'était une présentation brève mais Carine ne voulait pas en dire plus car il lui semblait que c'était suffisant comme présentation.
Carine ne présenta pas Nog, elle n'en voyait pas l'utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Tréaga
Vagabonde
avatar
Nombre de messages : 425
Âge : 26
Race : Halfling
Poste : Vagabonde
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
490/1000  (490/1000)
MessageMer 8 Oct 2008 - 13:18

Silencieuse, elle écouta le nouveau professeur, ou tout du moins celui remplaçant Naciniah Naûr, prendre la parole, un brin soulagé d’apprendre qu’il suffisait tout simplement de l’appeler Ethan, et non pas professeur ou maître. Quelque part, au fond de sa mémoire, le souvenir d’un homme qu’elle avait appelé ainsi jadis n’était pas totalement effacé, après tout, n’avait-elle pas perdu d’un coup celui qu’elle avait considéré depuis ses trois ans comme son père et son meilleur ami ? A cette pensée succéda la proposition du cristaléen de se présenter mutuellement, avant d’enchaîner, par logique, sur lui-même. Ainsi donc, lui aussi avait été présent lors de la Bataille d’Elament ? Un instant, les yeux de l’halfling se voilèrent, revoyant défiler devant eux les coups, les morts, les giclées de sang, et à ses oreilles, les cris, de défaite ou de victoire, qu’importe, ils se confondaient tous en un unique une fois chacun sur le champ de bataille.

Combien de personnes disparues, et qu’elle n’avait plus jamais revues depuis l’issue tragique de cet évènement ? Ses mains se crispèrent légèrement, griffant l’étoffe recouvrant ses bras qui étaient croisés, posés sagement sur la table. Tout ce massacre, cette boucherie… La cause première n’en était ni plus ni moins que les démons. Son cœur se serra, tandis qu’elle se rappelait ce qu’elle portait en son sein depuis le jour où son maître l’avait découverte, seule survivante de la forêt. Elle frémit, sursautant presque en entendant la voix de Serek s’élever à côté d’elle. Devait-elle le faire, elle aussi ? Prendre la parole devant les autres, était-ce vraiment obligatoire ? Pourtant, tout le monde y allait de son petit mot, l’étrange hybride jusqu’à la jeune fille accompagnée de son loup. Cependant, cette dernière n’en dit que peu sur elle-même, se limitant au strict nécessaire : son nom.

Détournant ses iris châtaigne d’Ethan, elle balaya du regard le mur derrière lui, n’ayant pas l’habitude de s’exprimer en public, et persuadée que si elle ne disait rien, elle se ferait remarquer, peut-être même pourrait-il croire qu’elle avait volontairement l’intention de se démarquer alors que le seul objectif qu’elle visait, outre que combattre les démons, était de se fondre le plus possible dans la masse. Tremblante et tentant tout de même de paraître naturelle, elle se leva à son tour dans une inspiration, comme pour prendre son souffle avant de plonger. Qu’avait-elle à redouté ? Ses sourcils se froncèrent, sans qu’elle n’ose pourtant confronter son regard au sien.


« Je me nomme Sen Chizu, halfling de la forêt de gwenhwyfar. D’après les années humaines, j’ai vécu seize années. »

Expiration. Inspiration. Que devait-elle dire ensuite ? Il lui semblait en avoir dit trop, ou pas assez. Une alarme s’alluma dans son esprit, est-ce que l’attaque de démons sur son ancienne forêt était connue ? Elle espérait que non, et, à vrai dire, était sûre du contraire. Ces êtes malfaisants attaquaient partout, et sans aucune pitié. Pourquoi une maigre forêt aurait marqué les esprits plus qu’un autre endroit. Cette fois-ci, ce ne fut pas sous l’effet d’un quelconque stress que ses doigts se replièrent. Une étincelle de fureur traversa ses pupilles, comme à chaque fois qu’elle pensait à cette race maudite dont hélas elle avait un membre dans le corps.

« J’ai participé à la Bataille d’Elament également, mais n’ayant découvert mon Don il n’y a qu’un an, je n’ai que peu de connaissances dans celui-ci. J’aimerais m’améliorer pour pouvoir ensuite combattre les démons afin de protéger la Cité d’Elament. »


Ses yeux clignèrent, elle se rassit, sa timidité habituelle reprenant le dessus, une certaine honte l’envahissant. Se fondre dans la masse… Ce n’était malheureusement pas ce qu’elle venait de faire.

_________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 9 Oct 2008 - 13:48

Les présentations étaient faites. Plus ou moins de nervosité, plus ou moins d’informations, de la part de chacun. Les débuts se révélaient plus complexe que le Cristalléen ne l’avait espéré, mais toujours meilleurs qu’il l’avait craint. Un juste milieu, peut-être…
Ce qui le décevait, c’était que la jeune aveugle n’ait pas vraiment voulu parler d’elle-même. Mais si elle pensait que cela changerait quelque chose pour l’enseignant, il pourrait toujours lui dire de se gratter le nez avec le coude. Il ne s’arrêterait pas pour si peu.

« Bien. Merci. Il y en a donc au moins une qui à participé à la Bataille, dans cette classe. Enfin non, deux, en me comptant. »

Les autres n’ayant pas précisé, il partait du principe que ce n’était pas le cas des autres. Ceci dit il avait un doute concernant le jeune homme aux cheveux roux, Serek. Peut-être lui avait-il simplement oublié de le mentionner, mais la fiche de son inscription laissant entendre une certaine ancienneté, donc peut-être une participation aux combats…

« De ce que j’ai pu en voir avec les fiches d‘inscription, certains ont plus ou moins d’expérience quant à leurs pouvoirs. Plus ou moins basique, aussi. Notamment une qui a déjà des notions de manipulation de forme. C’est rare pour un débutant.
À vous tous, vous avez des compétences assez variées, ce qui risque de ne pas faciliter les cours. Aussi excusez-moi si les cours portent sur des points que vous maîtrisez, il faudra en passer par-là pour les autres.
Aujourd’hui, le but est pour commencer que je vous explique les différentes possibilités que vous accordent vos pouvoirs, même s’il est possible que vous en sachiez déjà long. »


Petite pause, le temps de respirer un peu et de rassembler ses idées. Les discours n’étaient vraiment pas son truc, il devait sans arrêt chercher quoi dire après ce qu’il était en train de dire…

« Je pense que beaucoup parmi vous se doutent déjà que les pouvoirs d’un Igni lui permettent de contrôler une flamme à distance. Manipuler un feu de camp, une torche, un incendie,… Mais il n’y a pas que ça, en fait. On peut aussi créer des flammes à partir de rien ou déclencher un incendie sur un combustible sans avoir à le toucher. »

Simple petite démonstration Ethan tendit sa main devant lui et des flammes naquirent le long de ses doigts. Pas de grandes gerbes de feu ou de petite flammèche vacillante, mais simplement autant qu’une torche, apportant son lot de lumière et de chaleur sur ses doigts. Dire qu’à leur âge il se serait brûlé en faisant pareille chose…

« Mais un Igni doit savoir maîtriser sa résistance aussi. Ça serait bête de se brûler avec ses propres flammes, non ? Sans parler de la chaleur des dortoirs. Je les ait connus aussi, au début ça peut paraître assez difficilement supportable. Du coup, les premières années apprennent généralement à bien résister à la chaleur, histoire de se sentir parfaitement bien dans leurs dortoirs, puis viennent la résistance à des flammes plus vives.
En fait, généralement les premières années qui apprennent à créer des flammes sur eux-mêmes ont déjà inconsciemment une certaine capacité à résister aux brûlures, quoique pas parfaite. La maîtrise de ce point et son développement s’apprennent avec les cours.
Enfin bref. Il y a d’autres petits tours. Depuis la manipulation de forme basique jusqu’à la création d’entité ayant une intelligence, pour ceux qui persévèrent jusque là. Ah, oui, c’Est-ce que dans le programme on appelle des Outils de perfectionnement. En gros, à côté des cours, vous pouvez en suivre d’autres pour apprendre des facettes plus complexes de vos pouvoirs. Ce n’est pas obligatoire, et les seuls cours peuvent suffire, donc c’est à vous de voir. Vous pouvez aussi venir à certains cours de perfectionnement et pas à d’autres. À quelques exceptions près, il n’y a que peu besoin de savoir autre chose pour suivre ces options. »


Et voilà, il s’était mit à discuter comme il parlerait avec une autre personne quelconque. Peut-être cela aiderait-il les élèves à se détendre un peu plus pour certains, mais le Cristalléen n’avait même pas remarqué son changement de registre. Il se contentait d’expliquer.

« Dans lesdits Outils, il y a par exemple la création d’entité, pour les deuxièmes années. Des entités simples, qui ne font que des mouvements basiques programmés à leur création et ne réagissent donc pas si quelque chose change entre temps. La transformation en flamme et la création d’entité intelligente en troisième année, ainsi que la concentration de puissance de flammes plus ou moins vives sur un volume de plus en plus faible, réparti sur les trois années. Enfin bref, ça peut paraître très alléchant, mais c’est aussi complexe. Plus que les cours, en fait.
D’autre part, je ne pourrais pas, actuellement, vous faire une démonstration de tout. Je suis assistant pas Professeur à part entière, et je n’ai pas la pleine maîtrise des pouvoirs Igni comme Naciniah Naûr par exemple. Je donne plutôt dans la puissance, la force brute du feu. J’ai quelques lacunes avec le contrôle de précision, bien qu’en parallèle aux cours je continue de me perfectionner pour avoir la pleine maîtrise. »


Il semblait qu’il avait fait le tour. Le petit blanc suivant lui permit de réfléchir rapidement pour voir s’il n’avait pas oublié quelque chose, mais il ne voyait pas. Peut-être enchaîner sur le programme de leur année actuelle, et voir s’il y avait des questions ? Oui.

« Pour vous, l’année va se baser sur la résistance à la chaleur et le contrôle de votre chaleur corporelle. C’est la première étape de l’année en fait, pour parer aux risques d’accidents. J’ai vu des élèves trop surs d’eux pour pousser leur maîtrise finir brûlés par leurs propres flammes, donc ne prenait pas cette partie à la légère. Viennent ensuite la création de flammes, de faible et moyenne intensité, ainsi que leur manipulation, que se soit au niveau du lancer que de l’énergie de celles-ci.
Je pense avoir fait le tour… Des questions ou des remarques ? N’hésitez pas à être francs. »
Revenir en haut Aller en bas
Serek Salam
avatar
Nombre de messages : 264
Âge : 239
Race : Ange déchu
Poste : élève de 2ème année
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
240/1000  (240/1000)
MessageJeu 9 Oct 2008 - 18:18

Serek se sentait bien...Il faisait bon ici au moins. Et ils avaient un bon professeur. Lorsque ce dernier demanda si il y avait des questions, il prit la parole sans lever la main.

"Est-ce que que vous pouvez nous empêcher de prendre feu? Parce que sinon ca va vite être ingérable... J'ai un problème du fait que lorsque je passe au contrôle de la température corporelle, il est pour moi assez difficile d'arrêter et de baisser cette température..."

Plusieurs fois, il avait eu la chance de se trouver a côté d'un plan d'eau lorsqu'il s'entrainait tout seul... Il avait pu tester ce genre d'expérience, mais la chaleur corporelle était facile au niveau de la création et de la diffusion dans le corps... Mais le problème découlait du fait que sa température interne et externe nécessitait une concentration énorme et il avait plusieurs fois failli partir en fumée... De plus, il avait certaine pulsions meurtrières, comme si un démon prenait possession de son être pour déclencher toute la furie dont il était capable.

"Oui, vraiment, je dois savoir", dit-il en fronçant les sourcils.

_________________________________________________________

Sachez mourir lorsque le temps est à mourir
Sachez sourire quand il faut sourire
Sachez profiter de la vie car elle ne vous est que trop courte




Lorsque tomberont les flocons de la mort, soyez sûrs qu'à ce moment, je serai là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 11 Oct 2008 - 15:06

Ethan leur présenta le programme pour l'année : résistance, contrôle de la chaleur corporelle, création et manipulation de flammes... En fait plein de choses intéressantes qui pourront lui permettre d'apprivoiser son pouvoir.

Non, elle n'avait pas de questions ni de remarques quand aux dires d'Ethan. Ah si...Kyara leva la main, puis prit la parole.

" Si l'on est intéressé par les cours de perfectionnement, y-a-t-il des démarches particulières à faire pour y participer? "

*Oui, s'il y a des cours de perfectionnement autant en profiter...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 14 Oct 2008 - 17:07

Voilà donc un programme plutôt imposant, mais bon il fallait au moins sa pour arriver a quelque chose avec les dons d'Igni. Peur de ne pas réussir? Très peu pour Carine, étudier dans une bibliothèque lui était presque impossible, mais pour les cours oral et les cours pratique elle n'avait aucun problème tant qu'il n'y avait pas d'écrit.

*Qu'est ce que l'on pourrait dire de plus? Il pense avoir fait le tour? Ce n'est pas moi qui pourrait savoir à sa place, c'est pas moi qui fait les cours.*

Carine souffla, cette année promettait tout de même de ne pas être de tout repos. L'intérêt qu'elle portait pour les cour de perfectionnement était présent, le tout étant de savoir lesquelles elle pourrait choisir en première année. Elle posa donc sa question a la suite de celle de Kyara, juste après la réponse de l'assistant.

"Et en se qui concerne les cour de perfectionnement, lesquelles peut-on prendre en première année et combien peut-on en prendre."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 16 Oct 2008 - 10:36

Eto n'avait pas bien saisi le concept de "création de forme intelligente", mais il avait bien le temps pour ceci...

En revanche la résistance à la chaleur il connaissait, il pouvait s'allonger sur un feu de cheminée sans craindre d'être bruler ni trop au chaud. Quant aux chaleurs des dortoirs, elle était une douce brise par rapport à celle de son désert natal.

Il savait également créer des flammes à la demande, au bout d'un doigt ou sur un objet quelconque. Il avait même expérimenté le métier de forgeron en chauffant le métal par sa volonté.

Cependant Eto avait toujours eu un soucis de contrôle sur les flammes qu'il créait, ça finissait souvent en catastrophe...

Ainsi il n'eut qu'une seule question à l'esprit :

"- Professeur, en cas d'accident, y'a t'il des sanctions? je veux dire ne pas maitriser totalement ce que l'on crée peut vite devenir très dangereux".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 16 Oct 2008 - 11:30

Ethan était content. Les élèves écoutaient, comprenaient réagissaient, demandaient… Certes il y avait quelques timides, mais l’habitude les aiderait. En attendant il avait peur de ne pas paraître assez sérieux et ferme pour obtenir des résultats, à coté de Naciniah, mais il se révélait que ses craintes étaient infondées. De toute façon, il n’avait pas les mêmes principes concernant l’enseignement.
Chacun, ou presque, avait ses questions, ses doutes, et en faisait part comme leur avait demandé le Cristalléen. Cela lui faisait plaisir, le dialogue se mettait en place.

La première question vint du jeune homme aux cheveux aussi flamboyant que le don qu’il possédait, ange de ce qu’il avait dit ou peu s’en fallait. Une très bonne question en fait, à laquelle Ethan n’avait pas pensé précédemment.

« Oui, je peux vous empêcher de prendre feu. C’est en partie pour cela que je suis là, en plus de vous apprendre ce que je sais. Quel intérêt de vous apprendre si c’est pour que vous finissiez par faire votre propre bûcher funéraire au premier cours ? » Petit sourire. « Ne t’en fais pas, je veillerais à ce qu’il n’y ait pas de problème. »

Puis vint la Louve. Elle semblait plus pressée que les autres en fait, puisque sa question se posait directement sur les cours de perfectionnement, qui n’étaient pourtant pas une des premières choses dont les premières années se préoccupaient généralement.

« Il suffit de venir m’en parler, et de me demander le nécessaire. Date, heure, etc… Pour les premières années, ceci dit, cela s’apparente plus à du cours théorique, étant donné que le programme de base est bien plus important pour vous. Il s’agit des bases qu’il vous faudra pour les années suivantes, donc il n’y a que peu de cours de perfectionnement pour vous laisser le loisir d’approfondir le reste. »

Autre question sur le même domaine de la part de la demoiselle aveugle. Décidément, ces cours provoquaient un certain engouement.

« Il n’y a qu’un cours de perfectionnement en première année, en fait. Comme je l’ai dit, un cours qui se rapporte plus a de la théorie, du dialogue, des questions… La suite est abordée en seconde année. Quand au nombre, il n’y a pas de limite tant que vous arrivez à gérer votre temps. »

Puis vint enfin le tour de l’hybride, toujours avec son respect jusque dans sa façon de parler. Cela fit sourire le jeune homme. Arriver à ce que celui laisse de coté les formalités serait une tâche difficile, apparemment.

« Pas de sanctions, non. Du moins avec moi. Il est normal de faire des erreurs quand on débute, et je suis censé être là pour veiller à ce qu’il n’y ait justement pas d’accident. S’il y en a, ce sera plus de ma faute que de la votre. Du coup, je ne vois pas pourquoi vous seriez sanctionnés. »

L’assistant jeta un coup d’œil à ses élèves, attendant une autre question. Apparemment il n’y en avait plus. Cela voulait peut-être dire qu’il pouvait commencer le cours à proprement parler ? Cela risquait de les ennuyer, du moins pour le temps que durerait la théorie… Ethan espérait que non, mais il ne pouvait jurer de rien.

« Bien, commençons, s’il n’y a plus de questions.
Le premier point qu’il vous faudra maîtriser à volonté est la résistance à la chaleur. Vos premières flammes seront généralement peu puissantes. Certes, elles pourront enflammer un combustible, mais leur puissance ne sera pas suffisante pour vous brûler vraiment. Elles pourront vous donner très chaud, tout au plus, peut-être à un point dangereux. C’est pour cette raison que résister à la température et arriver à accorder la votre avec celle de vos flammes est un premier point à maîtriser.
Certains parmi vous savent peut-être déjà le faire, et je leur serais reconnaissant de ne pas hésiter à aider les autres au besoin. Les cours marchent aussi comme ça, après tout.

Parlons plus technique. Bien qu’il faille de l’entraînement, les dons Igni marchent pour une grande partie par la volonté et sont souvent amplifiés ou diminués par l’émotion. Certains d’entre vous ont peut-être déjà remarqué que certaines émotions violentes, comme la colère, ont tendance à provoquer des réactions des dons Igni, alors qu’il est plus difficile de les utilises quand vous êtes prit d’effroi. C’est une des particularités de ce pouvoir. Mais tout ne réside pas dans la canalisation des émotions. Il faut aussi affirmer une volonté puissante pour que le don suive.

Concernant la résistance à la température, c’est assez simple, mais seulement en apparence. Au début, vous risquez d’avoir besoin de beaucoup de concentration, mais une fois habitués vous en aurez de moins en moins besoin, jusqu’à ce que cela devienne instinctif.
Pour arriver à résister à une température extérieure à votre corps, votre volonté doit se concentrer sur une sorte de protection. Comme si vous vouliez créer un épiderme hermétique à la chaleur avec votre don. Visualiser cette protection, vous concentrer dessus et la maintenir aussi longtemps que possible avec autant de puissance qu’il faut pour résister à des températures de plus en plus haute sont les premiers points.
L’avantage de cette partie du programme, c’est que vous avez une occasion simple de vous entraîner : les dortoirs Igni sont parfait pour cela. Le fait qu’il y règne une certaine chaleur n’est pas une rumeur. Du coup, c’est un bon départ pour vous exercer. Si vous parvenez à vous sentir facilement aussi à l’aise dedans qu’ailleurs sans être absolument dérangés par la température, alors vous êtes en bonne voie pour maîtriser la résistance.

Si vous avez des questions, quelles qu’elles soient, n’hésitez pas à les poser, après quoi nous pourront faire un début d’essais si vous le souhaitez. »


Toujours assit sur son bureau, Ethan affichait un sourire tranquille. Finalement, expliquer se révélait plus simple qu’il l’avait cru au début. Peut-être s’habituait-il déjà à son rôle ? Quoi qu’il en fût, cela n’était pas pour lui desservir. Éviter de chercher ses mots lui permettait d’enchaîner et de ne pas risquer de passer pour on ne sait quoi devant ses élèves. Le tout était de savoir s’il n’allait pas trop vite pour eux, ce qui risquait d’être un problème. Restait à espérer que, si cela arrivait, quelqu’un le lui signalerait.
Revenir en haut Aller en bas
Serek Salam
avatar
Nombre de messages : 264
Âge : 239
Race : Ange déchu
Poste : élève de 2ème année
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
240/1000  (240/1000)
MessageJeu 16 Oct 2008 - 16:20

*Comme si vous vouliez créer un épiderme hermétique à la chaleur avec votre don*
Serek n'y avait jamais pensé, ca devait être pour cela qu'il foirait ses "expériences lorsqu'il était sous une émotion très forte et qu'il ne se controlait plus...
Il déduisit du fait qu'Ethan avait fini de parler, que la première partie du cours était en marche, donc que la pratique pouvait commencer. Il jeta un regard cers Sen et lui dit en se levant:


"Je ne tiens absolument pas a brûler quiconque...Donc tu n'es pas forcément obligée de travailler avec moi."

Remarque stupide et inutile, il le savait; ils étaient tous en cours, donc il était normal qu'il y ait des ratés. Mais lui savait comment déclencher ce raté, quant a l'arrêter, Ethan lui avait donné la clé qui allait lui ouvrir la porte.
Il avait prit l'initiative, son "combat" pourrait commencer. Il raisonnait toujours comme cela, ça le rassurait. Il effleura du bout des doigts son épée pour se rassurer et se tint immobile, prêt aux travaux pratiques. Après tout si elle voulait venir faire un binôme, le choix lui en était échu...
Il se sentait un peu ridicule, au milieu de tout le monde, comme si tous les regards se dirigeaient vers lui, mais les autres commencèrent a se déplacer pour faire la même chose que lui.
Néanmoins, personne ne semblait décidé a commencer. Il allait ouvrir le bal des cramés...

Il sourit a cette évocation, puis redevint sérieux. Si on ne faisait pas attention, cette métaphore pourrait devenir réalité...

*C'est parti!*

Il regarda Ethan. Son regard lui fut rendu. Il rassembla toute son attention sur lui-même. Il savait comment déclencher cette sal**rie de don... Il connaissait la sensation qui précédait.
Quant a la déclencher volontairement, il allait devoir faire appel a ses souvenirs.

Flash
*Il pleurait devant le corps de son mentor*
Flash
*Ses ailes, son dos, son sang...*
FLASH
*LA COLERE*

Il n'eut même pas besoin de forcer. Son pouvoir coula en lui comme un fleuve. "Faire une protection" qu'il avait dit...
Pas facile...
Il s'embrasa comme on allume un briquet: d'un coup. Il ne fit pas comme les autres fois, il ne s'affola pas, il se concentra sur ce que lui avait dit Ethan, mais cela ne venait pas bien. La chaleur était habituelle, il commençait a ne plus la sentir tellement il avait testé cet état... Mais la température montait au fur et a mesure qu'il tentait de faire cette "protection". C'est comme si il poussait le mauvais levier. Il était détaché...Cela ne servirait a rien si il s'affolait.

Il regarda a nouveau Ethan et sourit faiblement:


"Je crois que je vais avoir besoin d'aide pour baisser thermostat", lui lanca-t-il.

_________________________________________________________

Sachez mourir lorsque le temps est à mourir
Sachez sourire quand il faut sourire
Sachez profiter de la vie car elle ne vous est que trop courte




Lorsque tomberont les flocons de la mort, soyez sûrs qu'à ce moment, je serai là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 18 Oct 2008 - 12:12

*S'adresser à lui directement...*

Kyara prit note puis écouta les explications d'Ethan concernant les pouvoirs igni et leurs liens avec les émotions, cela lui rappella la cause de son départ de la meute...Ensuite vint la partie concernant la résistance à la chaleur et la création d'une sorte de protection...Il leur demanda s'ils avaient des questions et pour l'instant la jeune fière louve n'en avait pas, elle verrait avec la pratique...

Kyara se préparait, repensant à ce qui déclenchait ses pouvoirs...Serek se leva indiquant le début de la partie pratique, il fut le premier à essayer et il s'enflamma. Au début, il semblait contrôler la situation mais il finit par demander l'aide d'Ethan...Pour le coût, elle attendit de voir comment Ethan allait régler le problème, car elle-même n'avait jamais essayer d'éteindre un feu aussi important, elle s'était pour l'instant contenter de petites flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 24 Oct 2008 - 4:01

Le rouquin s’était décidé pour un essai, et pour le faire sous les yeux de tout le monde. Soit. Ethan n’aurait pas été contre le fait qu’ils essaient chacun dans leur coin ceci dit, progressant à leur rythme. Mais ce n’était pas pour autant qu’il blâmait cette prise d’initiative. Cela en faisait au moins un qui se sentait assez sûr de lui pour s’exécuter.
Le Cristalléen descendit de son perchoir, et resta adossé au bureau, une main dessus, l’autre bras simplement accoudé. Il fixa le jeune Serek et l’invita à faire son essai d’un hochement de tête. Ce n’était pas sans inspirer une certaine fierté à l’assistant : il s’était assez bien débrouillé pour que les élèves, ou au moins lui, ne soient pas trop intimidés pour faire quelque chose.

Les yeux d’Ethan s’étrécirent pendant que le jeune homme tentait d’appliquer les explications. Le Cristalléen cherchait à ressentir les fluctuations dans ses pouvoirs, histoire de comprendre ce qu’il faisait et ce qui pouvait être mal fait.
L’embrasement subit en surprit peut-être certains, mais l’assistant n’y prêta en fait que peu d’attention. Il avait peut-être mit le doigt sur le problème, en fait. L’énergie déployée par Serek s’était brutalement accrue, ce qui impliquait soit une volonté de faire n’importe quoi, soit une émotion trop violente. Compte tenu qu’il s’agissait d’un première année, la réponse allait de soit.

La petite demoiselle aux cheveux roses, à côté du rouquin, commença à s’activer à ce moment. Ethan le nota pour la seule raison qu’elle s’était montrée la plus effacée et timide du groupe, jusqu’ici. Et sa participation consistait à essayer « d’éteindre » Serek, qui lui-même demandait l’assistance de l’enseignant. Marrant, voir mignon. Il y avait quelque chose entre eux, pour qu’elle s’empresse de réagir ?
Le Cristalléen attendit quelques secondes, histoire de voir si Serek reprenait le contrôle ou si la demoiselle arrivait à quelque chose. Finalement, et sans se presser plus que cela, Ethan se redressa et s’avança jusqu’au jeune homme. Aucune panique, aucune colère, rien de ce genre dans les yeux d’Ethan. Il se contenta de poser la paume de sa main sur le front du rouquin et de calmer la folle réaction de son pouvoir Igni par ses capacités de contrôle.
Ce n’est qu’une fois Serek « éteint » qu’il se lança dans un diagnostic.

« À moins que tu ne veuille brûler l’école ou que tu sois suicidaire, je dirais que tu t’es laissé emporter par une émotion trop forte. C’est un des soucis majeurs des pouvoirs Igni, à mon sens. C’est dur, mais il faut veiller à toujours contrôler vos émotions et en brider le maximum pour éviter ce genre de problème.
Sans quoi ça… »
Le Cristalléen leva sa main gauche à coté de lui, paume vers le plafond, et créa de simples flammes d’une petite dizaine de centimètres de haut. « … Peut devenir ça sans même que vous le vouliez. » Il leva sa main droite dans une position analogue, mais les flammes naissaient de son avant-bras entier et montait presque jusqu’à lécher le plafond, à peut-être trois bons mètres de haut. Il ferma les mains et les flammes s’éteignirent.

« Le tout est de vous trouver un moteur qui ne soit pas trop violent. Une émotion aussi forte que ce qui a put provoquer ton embrasement, Serek, conviendrait mieux pour des techniques de combustion agressive. Pour le contrôle de base, il vaut mieux trouver plus doux. »

L’assistant fit alors demi-tour pour retourner s’adosser à son bureau. Il ne savait pas vraiment comment expliquer ce qu’il voulait dire, et ne pouvait qu’espérer que ses élèves auraient la vivacité d’esprit nécessaire pour comprendre. D’un autre côté, ils pouvaient toujours poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 24 Oct 2008 - 8:44

Eto avait regardé le gars roux s'enflammer pour ne pas arriver à s'éteindre. Il avait prix feu sur un déclic, comme une étincelle provoquée par un briquet à amadou... Une façon violente d'utiliser sa force pour sûr...

C'est d'ailleurs ce qu'Ethan fit remarquer à Serek. Sans maîtrise la puissance est inutile, les principes des enseignements de son père...

Eto pris une respiration et s'avança plus en retrait de la salle.
Il commença d'abord par faire ce qu'il faisait d'instinct, créant une boule de flammes dans sa main gauche, puis faisait couler les flammes le long de ses doigt, de son bras,etc... Le feu ne lui faisait rien, il ne savait absolument pas pourquoi ,ni comment, mais les bases de l'enseignement Igni étaient instinctives pour lui...

Puis il s'essaya à plus difficile, un exercice qu'il effectuait de temps en temps pour exercer sa concentration. Il concentra son esprit, canalisant ses pensées...

Juste le noir et le vide, et une flamme au centre qui aspirer et brûlait toutes ses pensées...

Une fois serein, totalement concentré, Eto écarta les bras, les flammes se détachèrent de ses mains et vinrent former une boule de feu en suspension devant lui.
Il donna une forme bien ronde à ces flammes puis alimenta le tout, créant une boule d'une trentaine de centimètres.

Ethan avait dit qu'il serait là en cas de soucis, jusqu'ici ça allait mais c'était par la suite que ça se corsait.

Eto concentra son pouvoir sur la boule de feu, l'alimentant de plus en plus comme on alimente le feu d'un brasier. la boule de flamme devenait boule d'énergie.

A présent s'était un cercle parfait de lumière jaune pâle qui lévitait devant lui. la pierre à ses pieds était noire. 9a devait être très chaud ce truc qu'il faisait...
Sauf que voilà, le hic s'était maintenant...

Eto releva la tête et s'adressa directement à Ethan, encore en discussion avec Serek semblait il :


- "Professeur, maintenant que j'ai ça, comment je 'l'annule'?"
Revenir en haut Aller en bas
Serek Salam
avatar
Nombre de messages : 264
Âge : 239
Race : Ange déchu
Poste : élève de 2ème année
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
240/1000  (240/1000)
MessageSam 25 Oct 2008 - 10:17

Serek avait enfn eu du scours de la part d'Ethan. Il l'avait éteint comme on souffle une bougie, simplement en posant une main sur son front.
Il gratifia son professeur d'un sourire de remerciement et le regarda exécuter deux combustion partielles de sa main, puis de son bras.

Effectivement, il n'avait pas su contrôler cela aussi bien qu'Ethan, mais il était ici pour apprendre après tout. Il écouta consciencieusement les conseils d'Ethan, pendant que son regard glissait sur les émèves présents dans la classe. La fille aux cheveux rose le regardait d'une drole de façon, tandis qu'un autre commençait à faire usage de son pouvoir.
Il se tourna vers ce dernier, qui commeçait a mobiliser une très grande partie de Feu. Une boule, qui devint lumineuse, flottait maintenant devant lui.

Serek s'avança doucement en étudiant la boule, pendant que l'élève demandait a Ethan comment on arrêtait le phénomène. D'autant plus que Serek le voyait; la boule consumait une énergie monstre, et si le jeune Igni lâchait ca par terre, la salle de classe et ses occupants n'auraient plus de raison d'être...

_________________________________________________________

Sachez mourir lorsque le temps est à mourir
Sachez sourire quand il faut sourire
Sachez profiter de la vie car elle ne vous est que trop courte




Lorsque tomberont les flocons de la mort, soyez sûrs qu'à ce moment, je serai là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 25 Oct 2008 - 14:24

Ethan vint à la rescousse de Serek et éteignit le feu sans aucune difficulté. Tandis que leur professeur donnait des explications complémentaires, Kyara se concentra sur les émotions qui déclenchaient ses pouvoirs.

La colère était un bon moteur mais, suite à la démonstration de Serek, elle la tempéra en gardant un certain calme intérieur. La dispute qui avait eu lieu lors de l'apparition de son pouvoir igni était un bon point de départ pour attiser sa colère. Kyara réussit à concentrer l'apparition de la flamme à sa main gauche. Seulement, cela se corsa quand il fallut augmenter la puissance du feu. Elle visualisa un feu qui devenait de plus en plus important et... la flamme grossit brusquement, couvrant son avant-bras, avant de s'éteindre. Elle poussa un léger soupir. Ce n'était pas la première fois qu'elle arrivait à ce résultat. Devant son échec, elle se tourna vers le reste de la classe.

En parallèle, Etho commença à utiliser son pouvoir pour créer une boule de feu. Il avait devant lui un cercle très lumineux et qui semblait très chaud. A ce stade, il demanda l'aide d'Ethan et Kyara observa ce qui allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 30 Oct 2008 - 12:43

L'enflamment de l'élève n'était pas resté inaperçue par Carine. Elle ne pouvait dire la posture dans laquelle il était mais pouvait dire avec certitude qu'il avait utilisé son don et qu'il en avait perdu le contrôle. L'énergie de Serek avait brusquement augmenté, beaucoup trop vite, et trop fort pour qu'une personne sans expérience puisse la contrôler.
Elle en avait vu des personnes comme lui et savait ce qu'il allait lui arriver s'il continuait de n'avoir aucun contrôle sur lui-même ainsi que son don, il allait finir par exploser de l'intérieur ou incinérer par son propre pouvoir.

Heureusement pour lui monsieur Ethan était intervenu, et l'avait calmé. Agir sur autrui n'était pas donné à tout le monde. Du point de vue de Carine c'était impressionnant.

Les explications qu'il donna, combien de fois les avait-elle entendue? Tellement qu'elle en avait perdu le compte. Le don était directement lié a elle, ils ne fessaient qu'un. Agir sur son don c'est agir sur sois même.

Un autre élève fis une tentative. Contrairement au premier il préféra utiliser son don a l'extérieur de lui-même et non a l'intérieur. Carine voyait très nettement la boule de feu se former.
Une boule de feu, la manifestation la plus rudimentaire des dons igni, mais aussi la plus stable et la plus simple à créer.
La boule grossissait, jusqu'où irait-elle? Lorsque sa taille se stabilisa, la puissance accumuler dans la boule augmenta. Il voulait faire exploser la salle de classe? Lorsque l'élève en question demanda de l'aide, Carine prit peur. Monsieur Ethan était encore en train de discuter avec le premier élève, que faire? Agir ou non? Carine, répondant à une impulsion, lança ses fils en direction de l'élève dans le besoin. Ses fils, toujours relier au doigt de Carine commencèrent à s'entrecroiser pour former un filer en toile d'araignée. Le filer entoura la boule en laissant une distance de quelque centimètre en lui et la boule.

Là commençai la tache la plus dure, il fallait que Carine stoppe l'alimentation de la boule sans perturber la concentration du créateur. Il fallait tout de même faire vite car la boule pouvait à tout moment devenir instable et exploser. Carine opta pour le grignotage du lien d'alimentation. Peu à peu le lien commença à faiblir sans pour autant que Carine ne ressente de perturbation dans la boule. Lorsque vint le moment où le lien allait être complètement couper Carine stabilisa au maximum son filet pour prévenir une brusque monter en taille de la boule. Ce qui arriva, le filet tint bon et commença son office, il commença à absorber l'énergie de la boule pour la diminuer. Une partie de l'énergie absorbée par les fils était dissiper par ses même fils, le reste était transmit à Carine pour qu'elle le dissipe.
Malheureusement pour Carine l'absorption d'énergie était plus importante que la dissipation. Elle dut donc puiser dans ses réserves pour la stoker quelque par en attendant qu'elle puisse être dissipée.

La boule diminuait à vu d'œil, et Carine rougissait et chauffait à vu d'œil aussi. Elle fumait aussi, Carine connaissait ses limites, et savait qu'elle pouvait continuer comme ça quelque minute, mais elle préféra ne pas tenter le diable et fit quelque pause pour rester dans là limite du contrôlable pour elle. Ne pas se brusquer, elle était prête a prendre le contrôle de la boule a tout moment s'il commençait en en perdre le contrôle. Ce qui n'arriva pas.
Lorsque la boule de feu finis par atteindre une taille aisément dissipable sans risque pour l'environnement qui l'entoure, Carine relâcha la boule et laissa Etho'o faire ce qu'il en voulait. Elle devait avoir la taille d'une noix.

Cela avait été éprouvant pour le corps mais aussi pour l'esprit de Carine, elle avait grand faim et sommeil. Elle avait repris une couleur normale. Elle se sentait bête, si elle avait pris le temps de réfléchir elle aurait laissé le professeur le faire.


Dernière édition par Carine le Jeu 30 Oct 2008 - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Suzanne L. Bennet, première année
» Inscription Cours n°1 - [1ère année ; 5ème année]
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» Résumé du second cours (pour les première années)
» Cours de métamorphose n°1.