Partagez | .
 

 Cours Aera (Privé - Odereur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageSam 20 Sep 2008 - 19:15

Tyrol resserra un peu sa cape contre lui, songeant en se mordant la lèvre inférieure qu'il devrait supporter le temps rude des Falaises, et ce tous les jours à présent ! Le Vent soufflait fort et l'Hiver, il devait être terriblement glacé : son premier Hiver dans la maison d'Eal, face à la mer, s'annonçait épique !

Ses yeux pâles balayaient tour à tour l'immense panorama donnant sur la mer et ses vagues immenses, et le chemin sur les Falaises, où il avait donné rendez-vous à un élève. Cette fois il ne prit pas la risque de sortir la feuille d'inscription du dénommé Odereur : elle se serait envolée ! Il avait alors mémorisé au mieux le peu d'informations que cette paperasse offrait sur les élèves, les ressassant mentalement afin de mieux penser à une organisation de cours. Enfin… Un semblant d'organisation !

Une rafale le surprit et son capuchon tomba. L'elfe soupira, renonçant à le remettre : ce manège n'en finirait jamais. Il préféra au morceau de tissu la protection de son Vent, levant autour de lui une aura invisible, dont lui seul voyait le tournoiement de fées et de rubans, et qui déviait les rafales malvenues de l'agressif Vent des Falaises.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 22 Sep 2008 - 11:07

Emmitouflé dans une toge au couleur fluo et un petit peu fantaisiste, avec un col rembourré qui lui montai jusqu'au menton, Odereur arriva au cour avec un léger retard, d'une à deux minutes.

Et pour cause, il ne s'attendait pas à ce que les cours reprennent aussi tôt. De plus il s'était perdu en traversant les collines Devëlite. Le vent qui soufflait ne l'avait beaucoup aidée pour avancer. Il était arrivé à destination grâce aux explications de quelqu'un qui passait par là.

*J'espère ne pas être trop en retard.*

Après un rapide coup d'oeil sur le professeur, Odereur avisa qu'il fallait mieux s'excuser avant toute chose. Il avait vécue avec des elfes brutaux, il en aurait presque déduit qu'ils étaient tous comme ca, s'il n'y en avait pas eu d'autre plus sympathique. De quel type serai donc sont professeur? Brutal ou sympathique?

"Je vous prie de bien vouloir excuser mon retard, je me suis perdu en route." Dit Odereur en s'inclinant tant qu'il pu.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageJeu 25 Sep 2008 - 20:00

Tyrol s'inclina à son tour, tout à son habituelle politesse, et excusa largement Odereur d'un simple et avenant sourire. Il ne savait même pas que son élève était en retard ; Ce ne devait pas être de beaucoup. Point de commentaire sur le sujet. En détaillant un peu l'élève, il se rendit compte de quelque chose, comme un souvenir…

"Je t'ai déjà vu… C'est toi qui a récupéré les chevaux de Naja, l'autre jour !"

L'autre jour, enfin, cela faisait un petit moment déjà, quelques semaines sans doute. Tyrol avait fini par remarquer brièvement, perché tout en haut sur Haeris, que quelqu'un, sur ordre désespéré de Naja, était parti à la suite des chevaux enfuis sous le coup de la peur face à la Wiverne. Habillé pareil, en tout cas dans ce même style… Chamarré !

"Hmm peu importe !" reprit-il sans se départir de son doux sourire, joignant les mains comme pour les réchauffer. "Alors, toi c'est Odereur, pas vrai ? (sans attendre de réponse il continua, enthousiaste) Appelle-moi Tyrol - pas professeur ça me vieillit - et tutoies-moi !"

Il avait les habituelles questions à poser, lot de chaque rencontre avec un élève, et s'empressa de les poser afin de démarrer au plus tôt : Discuter avec tout ce Vent autour était peu aisé ! Il préférait donc garder sa voix et l'échauffer pour le cours lui-même. Parlons peu parlons bien ? On va dire ça !

"Je voudrais d'abord savoir ce que tu sais faire avec ton pouvoir, montre-moi tout ! Ensuite j'aimerai aussi savoir ce que tu attends de ces cours, ce que tu veux apprendre à faire... Mais commences donc par me faire voir, veux-tu !"

D'humeur rayonnante comme d'habitude, il se positionna de côté pour voir ce qu'Odereur allait lui montrer, attendant bien sagement.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 11 Oct 2008 - 12:42

Le professeur l'avait déjà vue? Odereur mis quelque seconde à se remémorer l'épisode auquel Tyrol faisait allusions. Odereur se souvenait qu'il y avait 2 personne a ce moment, aillant bien observer Tyrol Odereur en vient a la conclusion que Tyrol devait être la deuxième personne, celle qui était dans les air lorsqu'il était arriver.

*Alors comme ça un professeur participe à ce genre de chasse? Intéressant.*

Odereur mis dans un coin de sa mémoire un petit message. "Penser à visiter les alentours de la citée." Le professeur souriait? Les seuls sourires qu'il à connue jusqu'ici était des sourires disant très clairement qu'il allait en prendre plein la tête. Odereur n'avait pas peur, disons qu'il en avait vue des chose dans sa vie, il avait donc appris à s'attendre à plein de chose.

Le professeur en arriva au question qu'Odereur n'aimait pas beaucoup. De quoi était-il capable? Il était capable de tuer, mais bon Odereur jugea qu'il fallait mieux mettre cette capacité sous silence. Ses capacités d'attaques manquant de précision, il lui fallait apprendre à mieux contrôler la puissance et la pression qu'il utilisait. Si l'on supprimait les nombreuse technique de combat, il ne restait plus grand chose, mais bon il restait tout de même l'armure qui lui permettait de faire glisser l'air qui l'entoure, et occasionnellement les coups, sur l'armure d'air, ça principale utilité était de forer l'air qui l'entour pour supprimer les frottement qui le ralentissait lorsqu'il courait. Il lui restait aussi la vitesse qui était baser sur l'apport d'air dans ses cellule musculaire ainsi que supprimer la quasi totalité des frottement qui pourrait le ralentir.


"Euh.... Mon but principal serai d'avoir un meilleur contrôle sur l'élément en lui même. Sinon je suis capable de me protéger plutôt efficacement avec une armure d'air, et je suis aussi très rapide."

Comme Tyrol l'avait demandé, Odereur allait lui montrer une partie des capacités qui était les siennes. Odereur se mit en position de départ de course, son rythme cardiaque augmenta aussitôt, ses muscle emmagasinèrent un maximum d'oxygène en prévisions de l'effort qui allait leur être demander.

"Attendez moi, je revient."

Odereur activa son armure ainsi que ses semelle d'air, puis il détendit tout ses muscles. Quelque seconde plus tard il n'était plus là. Il revint quelque minute plus tard aussi vite qu'il était partie. Il tendit la main et l'ouvris pour présenter à Tyrol les quelques gland qu'il venait d'aller chercher dans la forêt.

[HRP]Vue la carte des environs de la cité je ne pense pas faire preuve de grosbilissime sinon prévient moi j'éditerai mon post en conséquence.
Encore désoler pour le retard.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMar 11 Nov 2008 - 22:12

[Oooops vraiment désolé !]

Un meilleur contrôle ?… Hm,certes, se dit Tyrol, prosaïque. C'était après tout une réponse comme une autre, et valable ; Il aurait cependant aimé plus précis, plus… Développé. Il aurait dû l'être lui aussi. Il n'en porta donc pas ombrage à Odereur. Ce dernier en vint tout de même à deux petites choses qui eurent le mérite d'intéresser l'elfe : Ce qu'il savait faire. L'élève lui demanda alors d'attendre, et, avant qu'on ne puisse le retenir, il fila à toute allure : Tyrol resta donc encore quelque secondes planté là, bêtement scotché, un doigt en l'air et la bouche ouverte. Euh… Joker !
Il attendit donc bien sagement et naïvement, se demandant pourquoi Odereur avait besoin d'aller faire un tour aussi loin pour lui montrer l'étendue de ses pouvoirs… Aucun doute ne traversa cependant son esprit et c'est avec un second sourire qu'il accueillit son élève à nouveau auprès de lui.


"Impressionnant !" concéda-t-il avec bonheur.

Il prit l'un des glands qui lui étaient tendus pour le regarder attentivement, le portant à hauteur de son visage. Les seuls chênes que l'on pouvait trouver alentours étaient ceux de la Forêt Drake. Elle n'était pas bien proche… Impressionnant, vraiment. En tout cas pour un première année. Et puis cela changeait des sorts connus standards ! Tyrol se demandait où Odereur avait bien pu trouver ce tour-là, mais ce n'était pas le plus important ; L'elfe préféra parler avenir !


"Il doit y avoir moyen de perfectionner ce qui est déjà, il faut le dire, une sacrée performance ! Tu vois, j'ai pensé à la téléportation pour toi, mais je me demande si ce serait vraiment quelque chose de réellement pratique. Courir aussi vite est un véritable atout, surtout quand on veut pouvoir lancer des sorts en courant : Est-ce que tu le fais ? Ou faire quelque chose d'autre, que sais-je… En combat, combiner ça et la téléportation sur de courtes distances serait sympathique."

Il expliqua ensuite très brièvement comment il les utilisait lui-même en combat, faisant tourner en bourrique bien des ennemis : Jouer sur la présence et l'absence, la prise par surprise, pour lui qui manquait de puissance d'attaque était d'une utilité sans bornes. Avec un nouveau sourire aimable il nuança toutefois :

"Mais sans doute que lorsque tu parlais de mieux maîtriser ton élément, tu voulais parler d'offensive. Si tu as plus de puissance que moi, on peut trouver une combinaison plus détonnante encore ! Voilà ce que je te propose pour l'instant, qu'en penses-tu ?"

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 13 Nov 2008 - 11:59

Le professeur disait être impressionné? Il ne savait donc pas l'utilisation qu'Odereur en fessait, et Odereur espérait qu'il ne le saurait jamais. Après tout il avait tué bien des utilisateurs d'éléments grâce à sa vitesse.
La téléportation? En voilà une capacité intéressante, lorsque le professeur en arriva a en parler Odereur lui prêta une oreille très attentive tout en imaginant les possibilité d'utilisation qu'il pourrait en faire. Odereur ne savait pas s'il avait dit cela pour attirer l'attention de son élève mais le fait était là, le professeur avait maintenant toute l'attention de son élève.
Des sorts? Qu'est ce qu'un sort? Odereur s'empêcha d'interrompre le discourt de Tyrol, il préféra attendre un moment plus propice pour lui poser la question. Puis le professeur se prit comme exemple. Au vue de ce qu'il disait Odereur en déduisit qu'il était un joueur. C'était une technique comme une autre, l'utilisation qu'il en fessait était intéressante mais ce n'était pas trop le style d'Odereur. Pour lui rien ne valait un bon corps à corps brut.
Lorsque Tyrol eu finit de parler, Odereur se mit à réfléchir. Une combinaison encore plus détonante? Détonante ...... Voilà un mot qui lui rappelait quelque chose. Odereur trouva là chose qu'il cherchait, lorsqu'il s'en rappela un frisson de peur parcourut son corps. La douleur, la technique dont il venais de se souvenir lui avait littéralement et sans jeu de mot détonner à la figure, l'obligeant à garder le lit pendant plus d'un mois. Plus d'un mois de soin intensif sans qu'il puisse bouger sont corps et de souffrance.
Odereur repris ses esprits, espérant que le frissons n'avait pas été trop visible. Mais même si Tyrol n'avait vue le frisson il aurai forcement remarquer le changement de couleur temporaire qu'Odereur avait subit.


«Monsieur Tyrol, pardonnez mon manque de savoir mais qu'est ce qu'un sort?»

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageJeu 20 Nov 2008 - 20:05

Tyrol regarda un long moment son élève, cachant sa consternation sous une surprise polie tout aussi réelle et présente. A nouveau, il se retrouva la bouche entrouverte, bêtement, ne sachant quoi répondre, ne sachant s'il fallait rire ou pleurer ; Il s'était attendu à tout, tout, sauf ça ! Cela faisait longtemps qu'il n'accordait plus d'importance aux mots, pourtant parfois il se demandait comment certain-e-s pouvaient vivre sans en connaître les – à son sens – plus essentiels.

"Eh bien… un sort… C'est ce que tu viens de lancer pour courir !" expliqua-t-il poliment. "Chaque fois que tu te sers de ta magie, tu lances un sort. Et je dois t'en apprendre."

Il esquissa un sourire gêné. Comme dirait Tranlthanas – et avant lui un Empereur Inca dont le nom m'échappe - : "t'as cassé mon groove, là". Il ne savait plus par quel bout reprendre, encore très surpris. Fort heureusement il savait combler les silences et ne pas rester trop longtemps sur une même expression qui en dirait trop long : aussi laissa-t-il poindre à nouveau son enthousiasme illimité et reprit :

"A propos ! De quels sorts as-tu donc besoin ? Tu ne m'as toujours pas dit ce par quoi tu préférerais commencer, ce dont tu étais le plus capable. Il est bien beau que je fasse des propositions, mais toi, que veux-tu ? Perfectionner ta protection et ta vitesse ou combattre efficacement ?"

Les élèves étaient d'une indécision qui aurait pu l'exaspérer s'il connaissait seulement ce sentiment ; en vérité il devenait impatient, impatient de les voir enfin accoucher d'idées. Se sachant lui-même aussi indécis qu'eux, il y avait encore moins d'un an, il commençait à comprendre pourquoi Tina et Tranlthanas s'énervaient sans arrêt de le voir balancer entre le pour et le contre, le peser durant des heures alors que le temps pressait ou que la réponse était vitale. Maintenant, on ne décidait plus pour lui, et lui ne tenait pas à décider pour les autres, alors un peu d'imagination, un peu d'ambition que diable !

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 17 Jan 2009 - 15:23

Quelle style de sort voulait-il apprendre? Une grande vitesse ainsi que la capacité de voler serai une excellente combinaison de déplacement. Pour les combat, avoir une meilleur précision serai pas mal, quelque sort pour le corps à corps. Un bouclier de vent qui dévirait les coups, et une armure de vents qui lui permettrai de combattre dans n'importe quelle milieu, dans l'air, dans l'eau ou même dans un brasier.

Odereur était plonger dans ses penser. Que pouvait-il dire et comment le dire, il ne pouvait pas tout simplement dire, Monsieur apprenez moi à tuer les Elementiens.

Après quelque minute de réflection Odereur su quoi dire.


« Hum.... apprendre a voler serai utile pour la fuite, surtout combiner avec ma vitesse, peut-être même que je devrai aussi être capable de faire voler d'autre personne pour faciliter notre fuite si nous somme en groupe. J'abandonnerai donc l'idée de la téléportation sur de courte distance car ce ne serai pas pratique si l'on est très nombreux. »

Odereur se mit à réfléchir encore un peu avant de poursuivre.

« Je possède quelque sort d'attaque à distance mais je n'arrive actuellement à toucher ma cible que si je suis au corps à corps, et beaucoup de démons sont particulièrement bon au corps à corps. Je ne doit qu'à ma chance d'être encore vivant aujourd'hui. Il me faudrai travailler sur ma précision. Ne possédant pas de sort de contact je voudrai en tester un, mais la dernière fois que je l'ai tenter j'ai dut rester au lit pendant 2 mois à cause des blessures que j'ai subis lorsque j'en ai perdue le contrôle. »

Odereur repris sa respiration avant de continuer, il espérait juste qu'il n'en demandait pas trop a son professeur, et qu'il serai capable d'assimiler tout les enseignements qui lui serai donnée par Tyrol.

« Et pour finir, je pense que je compte trop sur ma vitesse pour éviter les coups adverse, il me faudrai donc une protection, telle qu'un bouclier pour pouvoir me protéger des coups que je ne peut esquiver. Il me faudrai aussi une protection contre ce qui m'entoure, pour lorsque je doit traverser un brasier ou plonger longtemps dans l'eau pour fuir mes poursuivants et bien d'autres cas encore. »

Odereur laissa quelque seconde à Tyrol pour emmagasiner les demandes qu'il venais de faire avant de dire :

« J'espère que je ne vous en demande pas trop. »
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageSam 24 Jan 2009 - 20:51

"Non, bien sûr que non", répondit l'elfe dans un sourire tranquille. "c'est au contraire très bien de savoir ce que tu veux. Tout ceci est très ambitieux, il faudra te montrer à la hauteur…"

Cela évitait de farfouiller à tâtons dans le noir. Evidemment, comme Tyrol le disait, l'entraînement et le sérieux étaient de mise. C'étaient ses seuls devoirs à emporter "chez lui", après les cours, mais les plus importants. Et un bon entraînement sérieux était bien souvent – hélas aussi – un combat avec un quelconque ennemi.

"Malheureusement je ne peux pas t'apprendre à voler : Les seules personnes habilitées à le faire sont les créatures ailées. Tu ne pourras que léviter de façon temporaire, mais il te faudra beaucoup d'entraînement personnel pour pousser cette capacité à son maximum… Ou plutôt, ton maximum. Et quant à faire voler un groupe entier, il te faudra aussi énormément d'entraînement, et surtout beaucoup de capacité de concentration car tu ne pourras les aider que par télékinésie ; L'appliquer sur des objets inanimés est plutôt facile mais sur des personnes, en mouvement surtout, cela est bien plus compliqué…"

Un petit sourire en coin se dessina sur ses lèvres et un petit rire étrange lui échappa. Eh oui, la magie avait ses limites, et même tous les Aeras n'étaient pas capables de voler comme des oiseaux, contrairement à ce que beaucoup croyaient. En revanche un Aqua Ange pouvait voler, mais son temps de vol se limitait à son énergie corporelle : S'il se fatiguait, il devait se poser. Quant à la téléportation sur de longues distance, elle s'initiait en seconde année et se perfectionnait à la troisième : Odereur devait d'abord passer par autre chose avant de pouvoir l'apprendre, Tyrol garda donc cette solution pour lui. Autant le former à rester concentré en situation de grand stress et à pouvoir gérer des sorts sur plusieurs personnes ou une grande surface : Alors seulement il serait prêt à passer à l'étape suivante. Son mental serait assez fort pour cela ; jusque là, il fallait l'éprouver.

"Ensuite, je dois t'avouer qu'un Aera est très souvent mauvais au corps à corps, et cela tient évidemment au don lui-même. Il vaut bien mieux apprendre à maîtriser les armes blanches auprès d'un maître expérimenté ; Je dois dire que j'ai bien trouvé une technique, mais je ne l'utilise guère par manque d'expérience. Et ce n'est pas des plus efficaces, entre mes mains en tout cas."

Il sembla empoigner puis tirer quelque chose dans le vide : l'Etoile de Cristal à son cou brilla un court instant, et, par écho, dans sa main se mit à briller une étrange épée, lumineuse et colorée comme un arc-en-ciel.

"J'imagine que créer un arme de Vent est quelque chose de bien pour le corps à corps, cela peut pallier notre incapacité à nous servir de notre pouvoir brut dans une telle condition."

L'épée disparut alors aux yeux d'Odereur, et Tyrol mima le geste de la ranger.

"Quant aux boucliers, il n'y a aucun souci. A toi de me dire par quoi commencer. Nous avons toute la journée devant nous pour voir tout cela !"

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 23 Fév 2009 - 20:33

Odereur écouta avec attention.

Se montrer à la hauteur? S'il fallait travailler, il travaillerait. Il se plierait à tout entrainement que ce soit. Tant qu'il saurait à quoi chaque chose sert il travaillerait.

L'annonce suivante faite par Tyrol, sur le fait qu'il ne pourrait apprendre a voler, le fit tomber de haut. Il se contenta de hocher la tête se forçant a montrer un visage neutre, même s'il était très déçu intérieurement. Ce contenter de léviter ne lui suffirait pas, il voulait pouvoir aller d'un point A à un point B. Il n'en resterai pas là, il tenterai tout de même d'arriver à ce résultat, par n'importe quelle moyen, il trouverait.

Lorsque le professeur sortie son arme, Odereur ne pu s'empêcher d'ouvrir de grand yeux, il était très intéresser par ce qu'il venait de ce passer et laissât paraitre son intérêt pendant quelque seconde avant de ce ressaisir.


*Ne pas se montrer intéresser, je ne doit pas me montrer intéresser par ça. Je ne doit pas, arrête de regarder.*

La plupart des muscle de ses jambes et de ses bras ce contractèrent en même temps, l'empêchant de bouger et lui fessant mal. Lorsque le professeur rangea son arme, les muscle de son corps se relâchèrent, il manqua de perdre l'équilibre mais parvint à rester debout.

Puis le professeur lui demanda par quoi il voulait commencer.


"Hum,je voudrai commencer par la création d'une arme de vent, histoire que je n'ai pas constamment à me trimbaler une arme blanche puis par les boucliers."
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageSam 28 Fév 2009 - 17:05

Le comportement de cet élève était étrange, et Tyrol s'en inquiéta un peu à vrai dire. Quelle réaction curieuse que le raidissement l'avait pris alors qu'il lui montrait l'épée ! Il avait cru avoir réveillé en lui une aversion quelconque, mais bien au contraire, ce fut l'apprentissage des armes de Vent qu'il voulut prendre en premier. L'elfe ne fit point d'histoire et ne chercha en rien à questionner Odereur : Il s'intéressait sincèrement peu à la vie privée de ses élèves et l'idée de satisfaire une curiosité inutile, surtout dans un contexte de cours, lui plaisait encore moins. Il se contentait de mettre son savoir au service des désirs et des capacités de ses élèves. Ils commenceraient donc par les armes.

"Parfait ! L'approche et la conception vont prendre un peu de temps la première fois, mais quand on a pris le coup c'est facile."

Il tendit les bras devant lui et laissa glisser son énergie magique vers ses mains disposées en coupe, au-dessus desquelles vint se former un petit tourbillon sphérique de Vent, d'énergie brut ; Aussi l'elfe paraissait-il se concentrer difficilement et y mettre beaucoup de force alors que théoriquement, là était la chose la plus simple à faire… Pour les Aeras "normaux". Malgré toute sa bonne volonté, le tourbillon se dissipa. Déçu, il soupira avec résignation.

"Je ne vais pas insister, je vais me contenter de t'expliquer…"

Il n'arrivait pas à utiliser le Vent des Falaises, ni à en créer. C'était un comble pour un professeur !

"Tu dois choisir entre utiliser le grand vent qui souffle autour de nous ou le créer toi-même, selon ce qui te sied le mieux. Dans tous les cas, tu dois pouvoir réunir un condensé d'énergie brut comme j'ai réussi à le faire un petit peu. Cela ne devrait pas être difficile pour toi d'après ce que j'ai vu ; Tout ce qui tu dois te dire c'est que tu n'as pas besoin de te concentrer, à peine pour diriger l'énergie magique vers tes mains… Mais l'afflux de cette énergie est parfaitement naturel en toi. Il n'y pour l'instant nul besoin de forcer, d'imaginer des choses spéciales ou de chercher à compliquer."

Il tendit à nouveau les bras et cette fois, demanda à son Vent à lui de prendre la place. Evidemment, de fait la technique serait différente de celle d'Odereur, quoi qu'il choisisse, mais il n'y aurait pas de problème de compréhension à ce niveau. L'étoile autour du cou de Tyol brilla à nouveau et un autre tourbillon sphérique apparut clairement au-dessus de ses mains, aussi coloré que l'épée qu'il avait sortie un peu plus tôt. Le tourbillon était très faible – et c'était pourquoi le faire apparaître aux yeux du jeune homme était important, car sinon il restait invisible -, mais bien présent. Nul doute que son élève le dépasserait sur le plan de la puissance. Donc, lui au moins, son tourbillon se verrait sans mal, pâle peut-être mais clairement en mouvement.

"Prends ton temps pour en recueillir le plus possible ! Tu le sentiras toi-même lorsque tu seras arrivé au maximum. Ce condensé, contrairement à ce que l'on peut penser, est parfaitement malléable. C'est ton énergie magique elle-même, et tout comme ta tête ordonne à tes jambes de marcher, ta volonté peut ordonner à cette énergie de prendre n'importe quelle forme… Après un peu d'entraînement bien sûr. Il faut lui apprendre à marcher à elle aussi !"

Comme cette fois c'était son Vent, il n'eut pas besoin de se concentrer et joua aisément de sa sphère étrange qui prit plusieurs formes vagues, comme un dragon miniature, un cheval ailé, une chope de bière – il avait soif -… Et enfin un poignard. Du regard, il invita Odereur à faire de même.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 28 Fév 2009 - 19:51

Les membres encore douloureux Odereur regarda le dos de ses mains, puis l'intérieur. Il fixa Tyrol, porta son regard au frêle main de son professeur, et regarda la sphère qui se trouvait entre ses main. Son regard retourna sur ses mains, une mimique bizarre, légèrement drôle, sur la figure.

*Kezako? Je doit faire la même chose? Comment je fait?*

Odereur regarda à nouveau la sphère, qui changea de forme sous ses yeux, espérant comprendre comment il fallait s'y prendre. Mais rien, malgré les explication qui, il le pense, devait être fort clair, ne l'avait aidé à comprendre comment faire.

*Donc je doit accumuler autant d'énergie que je peut entre mes mains? Euh.... comment faire?*

Odereur se mit à réfléchir, donc ce qu'il demandait ressemblait en quelque sorte au lame de vent, mais plutôt que les laisser libre de partir dans toute les direction il fallait qu'il les contrôle avec sa volonté?

Après une à deux minutes de réflexion, Odereur décida de se lancer, car mieux valait tout de même tenter quelque chose, même si ce n'était pas ce qu'il lui avait demander de faire.

Odereur écarta les doigts et tint ses mains le plus loin devant lui, recula légèrement la tête comme s'il avait une bombe prête a exploser dans les mains. Avait-il peur? Bien sur, il se souvenait encore de la douleur d'une tentative échouer.


*Alors, hum..... Vent, gentil vent, si tu pouvait m'aider ça serai bien, enfin je pense. Si tu ne veut pas m'aider ne me blesse pas pour ce que je vais faire d'accord?*

Il n'attendait pas de réponse mais ça l'aidait un peu à se calmer. Pas rassurer il commence à chercher en lui l'énergie qui lui permettrait de faire une boule contenant du vent.

Il ressentit un picotement dans les mains, puis une légère brise lui caressa la figure, s'engouffrant jusque sous sa toge, cette brise se changea en vent un peu plus violent avant de disparaitre.
Étais-ce lui qui venais de faire ça ou étais-ce le vent naturelle des falaises? Il ne pouvait le dire.
Quelque instant plus tard, les picotements disparurent. Il sentie a nouveau le vent dans ses mains, il jeta un regard vers ses mains, il n'y avait rien. Le vent décida à ce moment pour ce lever, levant beaucoup de poussière par la même occasion. Les yeux a demi fermé Odereur put voir ce qui était invisible jusque là, il vit les courants d'air converger vers le centre de ses mains et repartir aussitôt de l'autre coter. Il devait maintenant réussir à empêcher le vent de repartir et le piéger.
Odereur tenta de piéger le vent, mais c'était comme tenter de puiser de l'eau avec une passoire, aussitôt qu'il pensait avoir réussi à attraper le vent qu'il fuyait de toute part.

Cela commençais sérieusement à énerver Odereur, pourquoi une chose aussi simple, se révélait-elle aussi compliquer? Odereur s'arrêta quelque instant. Que faire? Il porta son regard sur Tyrol, espérant quelque conseil sur la manière de continuer, et surtout s'il était bien sur la bonne voie pour faire ce qu'il lui avait demander.


Dernière édition par Odereur Thormak le Lun 2 Mar 2009 - 7:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageDim 1 Mar 2009 - 17:57

Tyrol dut plisser les yeux et se concentrer pour voir, à travers son propre Vent, celui des Falaises. Il put voir leur trajectoire, et surtout avec quelle facilité ils échappaient à Odereur. Mince alors, les Aeras "normaux" aussi pouvaient ne pas savoir faire du premier coup ? Il avait cru leur affinité assez forte avec leur propre magie pour que cela leur soit comme une seconde nature de la contrôler… Il ne savait sincèrement pas comment aider son élève efficacement. Il n'avait que des idées en têtes, mais ne savait pas si elles étaient bonnes ou même efficaces.

"As-tu peur ?" fut la première chose qu'il demanda, surpris.

En tout cas vu son comportement, il n'avait pas l'air très rassuré… Il n'y avait pourtant aucun risque. L'énergie brute n'explosait jamais à la figure ! Elle se contentait de bien vouloir obéir ou non.

"Il n'y a rien à craindre, aie confiance. Concentre-toi plus, alors… Je pensais que ce serait plus évident. Je sais simplement que l'énergie brut est en nous… Et qu'elle capture du Vent. Tu dois être sur la bonne voie, il faut que tu persévères, de toute évidence. Sois détendu, sinon tu bloques l'afflux d'énergie dans tes muscles."

C'était bête, mais tout était lié ! Etre détendu et dans de bonnes dispositions aidait clairement à manipuler la magie. Rares étaient ceux qui, dans l'urgence, la peur et la précipitation, étaient capables de résultats rapides et efficaces en même temps. Bref, persévérons. L'elfe blanc brisa alors sa sphère et recommença sous le nez d'Odereur. Toujours avec son Vent, puisque c'était le plus facile et le moins épuisant pour lui : Une nouvelle fois, son Etoile brilla, et l'on put assister à la nouvelle formation d'un autre tourbillon sphérique coloré, petit à petit.

"N'oublie pas, tu n'as rien à penser de particulier… Il faut commander, diriger… Et simplement recommencer et prendre ton temps, c'est la seule solution pour le moment. Mais si le Vent des Falaises est un peu trop rebelle, essaie de créer le tiens, comme pour ton sort qui te permettait d'aller vite. Il a bien fallu que tu diriges ton sort… C'est un peu la même chose, l'énergie n'est juste pas la même."

Il prit sa sphère d'une main et, de sa main libre, saisit le poignet d'Odereur. Celui-ci sentit d'abord le contact chaud de la peau blanche de Tyrol, simplement, puis il put sentir que quelque chose en lui était soudain aspiré, aimanté vers la main qui le tenait, comme un filet d'énergie qui se mettait en mouvement en elle. L'elfe, lui, put sentir que l'énergie d'Odereur était étrangement disciplinée pour une énergie Aera ! Elle n'opposait aucune résistance et se déplaçait comme en rangs ordonnés.

"Celle-ci…" indiqua-t-il en souriant.

Il relâcha son emprise.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 28 Juin 2009 - 14:16

Spoiler:
 

Oui Odereur avait peur. Il avait bien trop de souvenir qui c'était révélé douloureux suite à l'utilisation de son don. Faire confiance? Oui mais a qui ou a quoi? En son Don? Il n'en était pas question, son don était une horreur qu'il utilisait pour éliminer toute les autres aberrations comme lui. En sont professeur? Encore moins, il ne ferait pas confiance aux aberrations de la nature que les élémentiens représentaient.
Pour tout dire, il ne se fessait même pas confiance car ses pouvoir représentait une menace pour les être humains. Il se serait donnée la morts depuis bien longtemps s'il n'y avait pas eu une tache qu'il était le seul à pouvoir accomplir.

Se détendre? C'était çà la solution? Odereur ne se sentait pas capable de ce détendre, mais il fallait bien qu'il fasse quelque chose pour sortir de l'impasse dans laquelle il était. Mais comment faire pour se détendre alors que le vent lui hurlait dans les oreille, que la poussière voletait partout, lui irritait la gorge et lui piquait les yeux?

Le professeur continua ses explications et lui refit une démonstration. ALors qu'il était concentrer sur la sphère, Odereur fut surprit par l'acte du professeur, il venait de lui attraper le poignet. Quelque chose commença à converger de tout son corps vers l'endroit où il y avait contact. Mais avant qu'il ne puisse essayer de stopper cet afflue le professeur le lâcha ce qui arrêta le processus.
Le professeur avait l'air content de sa démonstration. Que voulait-il lui montrer? Après quelque seconde durant lesquels Odereur se demandait encore ce qu'il se passait, il commença à comprendre peut à peut comment faire pour obtenir ce qu'il pensait que le professeur voulait.

Il avait complètement oublié les raisons pour lesquels il était là, et aussi tout ce qu'on lui avait dit à propos des élémentiens. Odereur se remit en position écarta ses doigts, les joignit et se calma comme on lui avait appris étant petit.
Il pensa et visualisa le brasier qui était en lui. Il respira profondément, et évacua le trop plein d'énergie jusqu'à ce que le brasier ne ressemble plus qu'à une simple flamme.
C'était un processus bien complexe et qui prenait un temps différant en fonction de chaque personne. Pour lui, cela lui prit une dizaine de minute pour atteindre le stade de calme complet. Minute qui pouvait paraître longue pour le professeur mais qui ne durèrent que quelque seconde pour Odereur.

La tète vide de toute penser parasite, Odereur écarta ses mains et laissa affluer l'énergie qu'il avait sentie lors du rapide contact qu'il avait eu. Il en laissa sortir une petite quantité qu'il concentra au entre ses mains.
Comme un aimant attire les métaux, l'énergie qu'il venait de concentrer attira les vents alentours. Peut à peut les vents s'empilèrent en cercle concentrique chacun allant dans son propre sens de rotation et ne perturbant en aucun cas les autres.

Lorsque Odereur ouvrit les yeux, il vit entre ses mains une sphère d'une vingtaine de couche de vent d'environs 10 centimètre de diamètre. Était-ce vraiment lui qui avait fait cela? Il n'en revenait pas. Il était content de son résultat et voulait savoir s’il avait répondu aux attentes de son professeur.
Il leva les yeux vers Tyrol et demanda en tendant la sphère qu'il avait entre les mains:


"C'est bon comme ça?"
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageJeu 16 Juil 2009 - 19:26

La réaction d'Odereur étonna peu Tyrol, qui préférait néanmoins ne pas interférer dans les ressentis de ses élèves tant que ceux-ci ne perturbaient pas l'ordre du cours, ou ne les empêchait pas de poursuivre leurs efforts. Avec la patience stoïque typique des Elfes Solan, il resta à attendre, gardant sa sphère au bout de ses doigts et jouant avec. Le sort qui la colorait disparut lentement, mais l'on pouvait encore voir flou à travers elle. L'elfe blanc la faisait bouger, courir sur sa main, passer de l'une à l'autre… Comme elle attirait le courants de son Vent à lui, tout lui obéissait avec aisance et avec l'enthousiasme d'un ami qui vous rend service ; Odereur aurait peut-être plus de mal à jouer aussi aisément de sa propre sphère dans l'immédiat à cause du vent des Falaises, mais cet exercice ne pouvait qu'être bon pour son entraînement. Finalement, la voix de l'élève ramena Tyrol à la réalité, et il leva les yeux sur l'ouvrage qu'on lui présentait : Une sphère, comme demandé, très condensée en son centre puis plus éparse sur les bords. Il sourit.

"Oui, c'est cela. Garde ta concentration et maintenant, force cet air que tu tiens dans la main à prendre des formes diverses. En commençant par de petits objets, tu comprendras comment agir sur le vent que tu viens de condenser. Les courants ne réagissent pas tous de la même manière avec les élémentalistes, tu dois trouver ta propre façon de faire…"

L'elfe tendit à nouveau sa propre sphère. Avec facilité, elle passa de l'effigie d'un dragon miniature, à peine visible, à la forme d'une plume, puis d'un petit coffret à bijoux, et enfin à celle d'un poignard. Puis le poignard s'allongea, lentement, sa garde et sa lame s'épaissirent. L'Etoile autour du cou de Tyrol brilla une nouvelle fois, très brièvement, et l'arme put être parfaitement visible, comme instantanément matérialisée ; En vérité la lame était absolument intangible, et la garde à peine plus solide, tout juste afin d'être tenue correctement en main. Les courants qui la composaient venaient simplement d'apparaître aux yeux d'Odereur. Ils semblaient être contenu dans un espace limité, dans lequel ils continuaient toutefois de s'agiter vivement. C'était le signe que la magie, toujours en mouvement, tenait la forme qu'on lui avait ordonné de prendre, et pouvait se libérer d'un instant à l'autre afin de blesser. Cette arme que Tyrol tenait n'était pas la même que celle qu'il lui avait présenté un peu plus tôt, mais l'autre était le fruit d'un travail de plusieurs jours sur son propre don, tout une histoire de dosage d'énergie selon les endroits, de sorts complexes entremêlés en vue d'être libérés en cas de dernier recours… Une véritable arme de forgeron ! Celle-ci était plus brute, plus simpliste, moins puissante… Mais suffisante pour une démonstration.

"Dans l'état actuel, l'arme est faite et la magie qui la compose peut blesser ; Mais elle n'est pas encore chargée."

L'énergie brute était modelée, certes, mais à elle seule elle ne constituerait pas la puissance maximale de l'arme. L'elfe blanc tendit l'épée devant lui, soutenant la lame de sa main libre afin de la présenter face à son élève. Lentement, une nouvelle vague d'énergie sembla s'étendre, partant de la garde et se diffusant dans toute la lame : Les courants, plus nombreux, la rendirent presque opaque. Les couleurs disparurent à nouveau, le sort de l'Etoile cessant de faire effet, mais dans les mains de Tyrol, une véritable épée de Vent, mouvante et bien visible, s'était formée.

"Pour obtenir cela, tu devras recommencer à condenser ton énergie dans ta main, cette fois afin de la faire glisser dans l'épée. Tu accumules de cette façon des couches qui la rendent plus solide, elle portera donc des coups plus violents. C'est à toi de voir jusqu'où tu souhaites – et surtout jusqu'où tu peux – la charger de magie."

Et l'elfe ne se faisait pas de "souci" : Odereur devrait être capable de supporter une charge magique sans doute pas maximale dans l'immédiat, mais tout de même assez conséquente.

"N'oublie pas de rester concentré afin de ne pas disperser inutilement le Vent en te fatiguant et d'en perdre le contrôle, sinon tout se défait. Lorsque tu seras parvenu au stade de la charge de Vent, je t'expliquerai comment causer des dégâts magique et létaux avec."

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Forêt de Jade : 1ere mission : Recherche de Aspicot et Chenipan { En cours & Privé.
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu