Partagez | .
 

 [Général] Hakane Lami - Vulcain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hakane
avatar
Nombre de messages : 49
Race : Mi-démone mi-humaine
Poste : Général
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
624/1000  (624/1000)
MessageSam 6 Sep 2008 - 14:29

Nom : Lami

Prénom : Hakane

Age : Environ 23 ans

Race : Mi démone mi humaine

Poste dans la cité : Général

Élément contrôlé ainsi que raison de ce choix : Vulcain


Histoire


~L’enfant des rues:~

Hakane est née loin, très très loin de la Cité. Dans une contrée reculée où les démons ont instauré un véritable culte de leur personne. Ils dirigent toutes les villes, exploitent les humains, les humanoïdes et les démons de basses castes. Les habitants des cités doivent jurer une fidélité et une obéissance sans limite, autrement... La bas, la misère et la mort règnent. Les rues sont pleines de corps en putréfactions, vivants ou morts. Les maladies ont investies la ville, au même titre que les ténèbres. Un noir d’encre éclaire les cités, ne laissant jamais paraître un rayon de lumière. Ces villes renferme une multiplicité de créatures, allant du simple humain exploité et ne vivant pas longtemps, à l’humanoïde malheureux, en passant par de puissants démons ainsi que leur larbins… Les puissants vivent reclus dans des palais somptueux et ne sortent que pour terroriser la populace, et les autres?… Les pauvres, les malades, vivent dans la rue ou au mieux dans des petites cabanes insalubres.

Régulièrement, il arrive que des démons viole des femmes, faisant ainsi naître des enfants hybride… Des demis démons, rejetés par tous. C’est ainsi que commence l’histoire de la petite Hakane. Elle naquit d’une mère humaine et d’un père démon, Chiropteran sans doute. La femme mit au monde une petite fille paraissant humaine en tout point, excepté les deux cornes sur sa tête, héritées de son géniteur. Très vite, le coté démon en elle effraya les autres habitants, pourtant sa mère continua à s’occuper d’elle. Hakane apprendra plus tard que cet ordre vient directement de son père. La gamine grandît à l’écart des autres enfants et humains, elle apprit très vite à se débrouiller seule dans la rue. Elle grandit donc entourée par la maladie, la misère et la pourriture. Très jeune, elle se montra relativement indépendante, trouvant sa nourriture parmi les cadavres et les malades, volant quand elle le pouvait pour survivre.

Ce qui arrivait si souvent dans ces villes arriva un jour alors que la jeune demi avait environ 8 années à son actif. Un groupe de démons passa dans la ville, fit le tour des jeunes enfants disponible et effectua une grosse rafle. Ils avaient besoin d’esclaves, aussi ce sont-ils servis. Les habitants ne pouvaient que voir les choses comme ça et laisser leur enfants aux mains de ces créatures infernales. Hakane pensa toujours que les maîtres avaient rendus un grand service à sa mère en la débarrassant d’une enfant non désirée. Dans la rue, un personnage étrange avait attrapé son menton. Il avait la peau bleu, des écailles un peu partout et une drôle de tête, si bien que la petite fille ferma les yeux et n’osa plus bouger. Elle sentit les doigts se resserrer sur son menton, une main s’abattit avec force sur sa joue et elle entendit qu’il lui demandait de la regarder. Elle ouvrit des yeux pleins de larmes et ses lèvres se mirent à trembler. Le démon regarda ses yeux un long moment, détailla son visage et son corps de petite nue, il sembla trouver quelque chose, lâcha son menton et caressa le dessus de sa tête ainsi qu’une de ses cornes. Il se pencha vers elle, la prit dans ses bras et la déposa dans une charrette emplit d’autres enfants.

Quand la charrette s’agita, elle écarquilla les yeux et regarda tout autours d’elle. Au fur et à mesure de la ballade, la gamine regardait le paysage avec émerveillement. Tout était noir, sombre, mais tout était surtout nouveau. Pour la 1ere fois, elle sortait de la fange, elle sortait de la boue… Le plaisir fut à son comble quand elle arriva devant une porte, immense, décorée de sculptures magnifiques, mais terrifiantes. La charrette s’arrêta, un démon à l’air brute baragouina quelques mots, passa parmi les enfants et en sélectionna quelques uns. Hakane avait été choisit. On déposa les enfants aux sols et on les fit passer la lourde porte gardée. Ce qui les attendait derrière n’était pour la gamine que pure merveille. Le palais était une réelle splendeur, un étalage de luxe et de vice. Même si elle devait nettoyer tout les jours l’intégralité de ce lieu, elle voulait habiter la… C’était beau, grand, riche, chaud et confortable. Tout le contraire de la vie dans la rue. Les enfants eux, se montraient inquiets et terrifiés.




~Un nouveau commencement~

Une nouvelle vie commença pour Hakane. Les autres étaient malheureux, ils n’aimaient pas nettoyer les demeures et servir les démons. La petite, elle, réagissait bien, après tout, elle était bien mieux au chaud dans une grande maison même si elle travaillait dur, plutôt que de vivre dehors, dans le froid, la puanteur et ne rien faire. Le premier travail qu’un démon mal embouché lui donna fut de nettoyer les parquets de la maison. Ce travail peut paraître, infime, pourtant vu la taille de la demeure, Hakane y passait la journée et les fêtes et orgies du soir obligeait la gamine à recommencer tout les jours. Le sous intendant venait la voir tout les matins, lui criait que les sols étaient sales, que c’était inadmissible. L’enfant souriait avec soumission, s’inclinait légèrement et partait faire son travail. Elle passa ainsi une année à récurer les parquets. Elle savait à présent être discrète et ne pas déranger les habitué de la maison, elle connaissait les manies et autres choses à ne pas faire. C’était parfois dur, mais elle se considérait comme chanceuse. Elle n’était pas dehors à mourir d’une peste quelconque.

Il lui arrivait parfois quand elle frottait, de voir passer un noble. Elle savait ce qu’il fallait faire. Hakane s’écrasait pas terre, le visage contre le tissus mouillé, se montrant la plus respectueuse possible afin de ne pas se faire battre. Car il n’était pas rare que cela arrive. Mais elle ne disait rien, elle se contentait de pleurer en silence alors que les coups pleuvaient sur son corps. Plusieurs fois, une femme que la gamine croyait noble s’était arrêté devant elle. La petite tremblait alors de tout son corps, les larmes aux yeux. Elle sentait le regard de la femme sur elle. Une fois, la curiosité prit le dessus. Vous savez, un sentiment irrésistible; elle ne put s’empêcher de lever le visage vers elle. Ses yeux se posèrent sur la plus belle des créature de la Terre. Une démone sans doute, bien qu’elle n’ai en apparence aucune difformité; elle était splendide. Son visage était maquillé de façon très étrange, d’une blancheur immaculée et pourtant ses lèvres et ses joues étaient rouges sang et ses yeux badigeonnés de couleurs. Le visage de la beauté en question se durcit quand elle croisa le regard de la gamine.

Une frayeur sans nom s’empara de Hakane. Elle était persuadé qu’elle allait être dénoncé et qu’elle allait être battue, peut être même pire. Les jours passèrent et rien, pas de convocation chez l’intendant, pas de disputes, pas de coups. Elle commença à penser que tout irait bien quand la porte de la salle des serviteurs s’ouvrit à la volée. Une voix pincée retentit, le sous intendant couina que « Hakane est attendue dans le bureau du grand intendant ». Des regards effarés se tournèrent vers cette dernière, elle se sentit fondre. Ça est, c’était finie, elle allait se faire remonter les bretelles. Elle ajusta son vêtement gris (pouvant s’apparenter à ce que l’on appelle Kimono) et se dirigea, résignée vers le bureau. Elle prit sa respiration, toucha nerveusement une de ses cornes et frappa. Elle entra et sursauta, surprise. La beauté qu’elle avait croisé était assise dans la salle, à genoux par terre. Elle était belle comme une déesse. Le même maquillage splendide, et une robe rouge, nouée par un obi splendide. Elle resta bouche bée, sans remarquer les autres personnes présente. Un sourire étrange éclaira le visage de la splendide créature.

Une voix s’éleva, rocailleuse et annonça l‘arrivée de la gamine. Les joues roses, Hakane posa les yeux sur un démon relativement grand, la peau bleu et écailleuse… Le démon qui l’avait choisit lors de la rafle. Ainsi c‘était lui le grand intendant? Elle s’agenouilla et salua selon l’usage. Une voix douce et malicieuse se fit entendre. La beauté commença à parler. Abasourdie, Hakane l’entendit énoncer le fait qu’elle avait besoin d’une servante, une fille, quelqu’un d’agréable à regarder, qui pourrait la suivre partout, comme son ombre, fidèle… Elle ne comprit pas de suite que la femme parlait d’elle. Le démon bleu se leva, approcha de la petite et posa sa main griffue sur le dessus de sa tête. Il approcha son visage de celui de la gamine cornue et ses yeux explorèrent son anatomie. Tout en elle sembla passer au laser. Il regarda ses yeux, son nez sa bouche, ses cornes… Il demanda de sa voix rauque

« Quel age à tu petite? »

Une petite voix de souriceau sortit de la bouche de sa et annonça qu’elle avait environ 9 ans et quelques. Le grand intendant fit un sourire étrange dévoilant des dents blanches et tranchantes puis retourna s’asseoir par terre. Il s’avachit sur le sol, regarda un larbin et lui fit signe. Aussitôt, le larbin en question fit entrer deux démones à l’air étrange. La femme si belle leur jeta un regard méprisant. Les deux nouvelles venus n’avaient rien à voir avec elle. Elle, elle était splendide, éblouissante, les deux la bas, étaient belles certes, mais pas de la même façon. Elle se demandait qu’elle était cette différence lorsque cela lui sauta aux yeux. La Belle imposé le respect aux démons alors que les deux filles… Étaient vulgaires. Elles faisait comme les filles dans la rue, les prostitués disait sa mère. Et il parait que ce n’était pas bien de faire ça.

Le démon bleu semblait se faire adorer par ces filles. Pourtant il se contenta de passer un bras autours de leur épaule et il déclara

« Petite je te présente Hatsumo. » Il montra respectueusement la femme belle comme une déesse « Elle est ce qu’on appelle ici, une courtisane. Attention pas n’importe laquelle, Hatsumo est très célèbre, c’est une grande dame » Il partit d’un grand rire rauque qui sembla incommodé la divine créature. Elle lui jeta un regard en coin et le grand intendant sembla se reprendre « Hatsumo, nous nous connaissons assez longtemps pour nous passer se genre de détail » Le visage de la poupée de porcelaine resta impassible, le démon bleu tiqua et sembla s’énerver. Il regarda la petite et lui dit à part « C’est une Lami » La réaction de Hakane dut lui faire penser qu’elle connaissait, aussi n’ajouta pas de définition particulière.

Évidemment que Hakane connaissait les Lamis mais jamais elle n’aurais pensé en rencontrer une un jour. Elle regarda Hatsumo avec un profond respect. Dans les cités, les femmes rêvaient toutes de devenir une Lami, de plaire autant et d’avoir un statut aussi haut placé. A dire vrai, on ne savait pas grand-chose d’elles, mais ce qui était connut était mystifié et ces femmes étaient presque des demis déesses. En réalité, bien que Hakane n’en sache encore rien, une Lami était un personnage important, certes, mais elle restait tout de même courtisanes. Coucher avec son maître ou protecteur n’était pas rare. Ce groupe de femme était en fait une sorte de groupuscule religieux, vouant un culte à la Déesse Lamie, une déesse perverti devenue maléfique. Leur rôle était tout simplement celui d’une courtisane de haut rang. Elles divertissaient les grands en soirée, chantaient et dansaient ou même jouaient des instruments. L’art de la danse, du chant n’avait aucun secret pour elles. Il est notable qu’elles sont en général des femmes fières, à l’apparence trompeuse, qui peuvent intriguer. Leur place à la cour n’est plus à revoir, elles y sont, elles y reste! Le passage d’une femme à l’état de Lami reste un secret, seules celles ayant effectuer le rituel de passage savent exactement ce qu’il se passe dans le temple.



Dernière édition par Hakane le Mer 16 Mar 2011 - 17:28, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakane
avatar
Nombre de messages : 49
Race : Mi-démone mi-humaine
Poste : Général
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
624/1000  (624/1000)
MessageSam 6 Sep 2008 - 14:30

~Un poste plus important, promotion dans l’air:~

Hakane devint donc la servante de Hatsumo, ce qui, elle le savait, était un grand honneur. Partout ou la Lami allait, la demi la suivait, discrète et serviable. Les grand vêtements ample que portait la beauté ne pouvait être mis seul, Hakane était la pour les placer correctement, nouer le obi, remettre la coiffure… Elle eut le droit à un traitement de faveur, devant la chambre de la Lami, un coin pour dormir lui fut installé. La gamine ne dormait plus avec les autres serviteurs, ce qui était un avancement considérable. Hatsumo se montra généreuse avec sa servante, relativement froide, mais généreuse. La petit pouvait poser des questions, elle y répondait au maximum. Il arrivait que la Lami reste un long moment assise à coiffer ses cheveux, les yeux perdue sur la petite Hakane. Dans de tel moment, la cornue se sentait mal à l’aise, comme si Hatsumo désirait trouver en elle quelque chose dont la gamine ne possédait pas la clef.

La petite resta dans cette situation un long moment, qui lui sembla durer quelques mois tout au plus. En vérité, elle était la servante de Hatsumo depuis 4 ans et demi quand la Lami lui dit qu’elle avait à lui parler. La gorge nouée, Hakane imaginait déjà qu’elle allait lui annoncer qu’elle n’avait plus besoin d’elle. Elle entra dans la pièce et remarqua qu’un sourire éclairait les lèvres de la courtisane, ce qui était rare. La Lami lui fit signe élégamment de s’asseoir, puis quand la jeune fille (environ 14 ans) s’exécuta, le mécontentement se dessina sur son visage.

« Ne t’assoit pas comme ça Hakane, une fille distinguée le fait correctement… Regarde, les pans de ta tenue ne doivent pas faire de plis, et la, ton genoux ne dois pas plier ainsi…» Elle se leva et montra la façon de faire. Dans cette assise résidait un charme sans limite, une beauté incommensurable. Lorsqu’un démon voyait la Lami s’asseoir ainsi, il ne pouvait avoir que deux envies, soit froisser cette petite chose si parfaite (car la perfection n’ait pas apprécié chez tout les démons) ou prendre possession de cette « femme ». La jeune fille refit le geste plusieurs fois avant d’obtenir un hochement de tête satisfait.

« Bien… Il faut que je t’expose mes projets. Sais tu pourquoi tu as était enlevé avec les autres enfants plus vieux quand tu étais jeune? » Elle n’attendait aucune réponse « Le grand intendant t’a choisit pour une raison spéciale. Il se trouve que tu ne le sais sans doute pas, mais tu est très jolie Hakane. L’intendant à de suite penser à moi et aux Lamis. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas eu une petite sœur, il est temps que je te parle de nous plus en détail »

Hatsumo se lança donc dans une très longue mais passionnante explication sur les Lamis.

« On en devient pas Lami comme ça tu t’en doute. Avant de commencer quoi que ce soit, il faut commencer à apprendre les arts. Si tu accepte ma proposition, tu devra suivre des cours de chant, de danse, de musique et d’autres choses encore. Tu arrêtera d’être une servante pour devenir une élève pour le moment. Lorsque tu auras appris les arts, tu iront ensemble au temple, tu deviendra ma petite sœur et moi ta grande sœur. Notre lien sera alors si fort que rien ne pourra le briser. »


Un long silence résonna dans la pièce. Hakane devait avoir l’air éberlué car Hatsumo lâcha un petit rire charmant.

« Lorsque nous serons sœurs, tu deviendra une apprentie Lami et tu pourrais revêtir notre tenue. Après je t’apprendrai tout ce qu’il y aura à savoir et je te présenterai à la société démoniaque. Lorsque le conseil des prêtresses te considérera comme prêtes, tu seras une Lami à part entière, comme moi »

Quelque chose semblait chagriner la divine créature aussi la jeune fille osa ouvrir la bouche pour lui demander ce qui n’allait pas. Une porte s’entrouvrit et l’intendant entra. Hatsumo et Hakane le saluèrent. La Lami lança

« Je lui ai dit ce qu’elle devait savoir pour le moment Garl… Espérons qu’elle saura ou est sa chance »

Pour la 1ere fois, quelqu’un mentionnait le nom de l’intendant devant elle, elle se sentit honoré. Le visage impassible, elle figea son regard dans celui de Hatsumo…

« Ce serait avec joie que j’accepterai votre offre qui m’honore »

Les deux démons affichèrent un sourire victorieux et l’apprentissage de Hakane commença.




~Un début suivit d’un long apprentissage:~

Pendant environ deux ans, la jeune fille (à présent 16 ans) apprit la danse, la musique, la poésie, le théâtre, le chant… Inutile, me direz vous, dans un palais démoniaque? Pas tant que ça. Si les Lamis avaient autant de réussite, il y a une raison. Cette dernière n’est pas compliqué à comprendre. Certains démons n’aiment que le sang, le combat la brutalité, aussi il arrive que les Lamis ne soient pas pour eux. D’autres apprécient la subtilité et savent reconnaître et apprécier une certaine forme d’art et de plaisir. Les démons ne sont pas fous, ceux employant les prêtresses de Lamie savent qu’un coté caché réside en chaque membre de cette communauté. Face à un « client » ou invité d’une perversité extrême, elle ne restera pas sage bien longtemps. Elles peuvent être aussi raffinées que perverses et se plaisent dans le luxe comme dans la luxure. Durant l’apprentissage des arts, Hatsumo ne resta pas sans enseigner quelques bases à sa jeune protégée. Comment servir correctement un maître, comment séduire sans vulgarité ou au contraire tenter sensuellement avec perversité.

Hakane prouva pendant ses deux ans qu’elle était douée. Elle se débrouillait excessivement bien dans la danse, le chant et la musique et surtout, elle excellait dans l’art de la comédie et de la tragédie. Le théâtre était son domaine, sa vie deviendrai plus tard une grande scène ou elle régnerait en Déesse, Hatsumo en était sure. La Lami était fière de sa future petite sœur. Elle l’encourageait à poursuivre dans cette voix, se montrant parfois cruelle pour la faire avancer, parfois douce. C’est avec un plaisir et une excitation non dissimulé qu’au bout de deux ans, elle annonça à Hakane, qu’enfin elle allait pouvoir porter la tenue.

La jeune fille était folle de joie à l’annonce de cette nouvelle, avec un léger reproche dans la ton de sa voix, la Lami lui intima de se montrer moins démonstratrice, puis un sourire au lèvre, autorisa à sa petite sœur à laisser parfois libre court à ses sentiments, mais juste en privé et seulement avec elle. Ensemble elles mirent au point la date et le déroulement de la cérémonie. Lorsque Garl, l’intendant, l’appris, il vint féliciter personnellement les deux femmes, sous entendant que le palais gagnait en influence puisqu’il allait abriter une apprentie et bientôt une 2° Lami. Le jour de la « communion » arriva enfin.

Hatsumo réveilla Hakane qui avait à présent sa propre chambre assez tôt pour pouvoir la préparer. Elle déshabilla la pauvre jeune fille et examina son corps sous toute les coutures. Pensive, elle fixa le vide un instant, sortit de la chambre et revint avec une tenue splendide. Les yeux grands ouverts la petite examina la beauté et la richesse du vêtement, jamais elle n’avait espéré portait aussi beau vêtement. Hatsomo laissa son élève s’asseoir nue devant une glace. Pour la 1ere fois de sa vie, la jeune fille aperçut clairement son reflet. Elle se regarda longuement et détailla les traits de son visage. Un moment plus tard, la future grande sœur entreprit de brosser les longs cheveux de l’apprentie, puis lui montra comment se maquiller. La petite cornue poudra son visage et se fit un teint de porcelaine, maquilla ses lèvres d’un rouge vif et ses yeux de diverses couleurs. Enfin, vint le moment de se vêtir. Hakane passa la longue tenue (je rappelle ici la référence au kimono). Le tissus est d’un bleu nuit très profond, Hatsumo enferma le corps de son élève à l’intérieur, souriante, elle serra le tout par une large ceinture et fit un nœud.

Les deux femmes étaient prêtes, elles allaient à présent se rendre au temple ou elles verraient leurs supérieur et elle effectueraient la cérémonie. La grande sœur pensa avec appréhension que Hakane allait devoir se lier avec la déesse, et que cela ne se ferait pas sans casse. femme se souvint de son propre rite, le commencement de son initiation. Elle avait souffert, mais la petite cornue avait bien plus à perdre qu'elle... Hatsumo n'avais jamais eut cette part d'humanité en elle, alors que la petite était à demi humaine. L'aboutissement de cette cérémonie serait de faire perdre à jamais à la jeune fille cette conscience humaine, et la Lami savait que cela serait douloureux.

Aussi préférât elle ne rien dire, elle posa une main sur l'épaule de sa protégée et l'entraîna avec elle en dehors du palais. Les serviteurs s'inclinaient devant eux, montrant autant de respect à la Lami qu'à sa futur petite sœur. Hakane ne s'attendait pas à ça mais jubilait intérieurement. Toutes les créatures l'ayant auparavant mal traités allait bientôt n'être plus rien pour elle. Elle garda cependant un visage impassible, désirant ne pas faire honte à sa grande soeur. Lorsqu'elle sortirent enfin de la grande demeure, une calèche les attendait avec à l'intérieur, le grand intendant, Garl. Il dévora des yeux la jeune fille avec un sourire étrange sur les étranges, ouvrit la porte et laissa monter les deux courtisanes avant de monter lui aussi. Pendant tout le trajet, il ne quitta pas des yeux le corps d'Akane, se nourrissant de sa beauté. A dire vrai, à les voir ainsi maquillée, on ne savait plus laquelle des deux étaient la plus belle. La tenue rouge excitait les sens des démons, mais le bleu nuit leur imposait le calme et le respect. Hatsumo regarda le paysage pendant tout le trajet alors que Hakane n'osait pas lever les yeux, elle regardait donc ses deux mains, posées sur ses cuisses.

Enfin, le trio arriva devant un bâtiment immense. Garl sortit et aida la Lami à descendre, puis avec concupiscence, prit la main de la jeune fille et l'emmena prés du temple. Avec un professionnalisme enseigné par sa grande sœur, Hakane ne laissa pas voir sa stupeur. La bâtiment était réellement gigantesque, les murs étaient faits de pierre noires et semblaient aspirer la lumière et la joie. Les façades étaient couvertes de moulures et de sculptures en demi pieds, représentant des scènes d'ébats sexuels ou des scènes de mises à mort. C'était magnifique, Hatsumo jeta un regard entendu à la jeune fille, fière de voir la retenue dont elle faisait preuve. Puis Garl quitta les deux femmes aux pieds d'un escalier immense et s'éclipsa. L'une à côté de l'autre, elles avancèrent lentement. La montée des marches parut durer des heures, pourtant, enfin elles parvinrent à la dernière. Devant elle se dressaient des créatures fascinantes.

Sept femmes étaient alignées, encadrant la grande porte noire. De longues robes les couvraient mais laissaient voir les formes et leurs peau sans aucune pudeur. Ses tenues étaient faites de voiles noires transparents, les femmes portaient aussi chacune un masque à l'allure horrible, représentant la face hideuse du démon. Une seule voix s'éleva alors que tout un choeur parlait

"Ma sœur vient à moi, approche et présente moi celle qui sera notre fille et notre sœur..."

Hatsumo avança d'un pas vers elle, et reprit une immobilité parfaite. La voix reprit

"Ma sœur, tu es venue à moi, à présent entraine dans nos ténèbres celles qui fera partie de toi, qui fera partie de nous, celle qui deviendra fille de la déesse"

Puis les prêtresses passèrent sous la porte et disparurent dans les ténèbres, Hakane voulut prononcer un mot mais la Lami la fit taire d'un geste brusque de la main, elle lui intima de la suivre et s'enfonça elle aussi dans la noirceur du temple. La jeune cornue entra donc elle aussi, peut rassurer et pourtant impatiente. Au début tout était noirs, puis les deux femmes débouchèrent bientot sur une salle un peu plus éclairée. La voix reprit semblant venir de nulle part et partout à la fois.

"Toi ma sœur, rejoins les tiennes, mêle toi aux ténèbres, et toi petite fille, dénude toi car tu vas naitre"

Hakane vit avec délice Hatsumo tirer sur le nœud de sa ceinture, libérant ainsi son corps. Dans un sursaut, elle remarqua que sa peau était écailleuse sur certaines parties et que des taches coloraient sa peau. La tenue glissa des épaules de la Lami, puis elle enfila une tenue se trouvant par terre que la jeune fille n'avait pas remarqué. Il s'agissait en réalité du même tissus que les prêtresses qui étaient dehors l'instant d'avant.

*Ainsi, toutes étaient des Lamis?*

Hatsumo disparut dans le noir sur cette pensée et intima à sa petites sœur de se déshabiller. Ce qu'elle fit. Hésitante, elle défit le nœud de sa ceinture et laissa tomber son vêtement par terre. Elle regarda par terre voir si elle pouvait s'habiller d'autre chose quand la voix hurla presque

"Avance à présent et rejoins nous!" La jeune fille s'exécuta...



Dernière édition par Hakane le Mer 16 Mar 2011 - 17:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakane
avatar
Nombre de messages : 49
Race : Mi-démone mi-humaine
Poste : Général
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
624/1000  (624/1000)
MessageSam 6 Sep 2008 - 15:46

~Une initiation et une rencontre étrange~
Hakane avançait dans le noir depuis longtemps deja quand une lueur se dessina devant elle. Les mains en avant elle s'approcha donc de la lumière et déboucha sur une salle immense. Elle était éclairé par un nombre incalculable de torches. Chose étrange, cette pièce était ronde, avec à son centre, une statue gigantesque de Lamie supposa la jeune fille. Les prêtresses l'attendaient, groupés aux pieds du monument en l'honneur de la déesse. Elles étaient à présent 8 et Hakane en déduit que Hatsumo avait enfilé un masque car elles étaient toutes méconnaissables.

Une musique lugubre se déclencha sembla venir d’un autre monde. D’autres torches s’allumèrent vers les bords de la pièces. Grace à la nouvelle lumière, la jeune fille put remarquer qu’il n’y avait pas que des femmes dans la pièce. De nombreux démons mâle étaient présent. Assis sur le plus haut siège de l’assemblé, Garl la regardait avec délice. Sa longue langue glissait sur ses dents et ses lèvres et ses yeux pétillaient d’une rage et d’un désir difficilement continue. Hakane ne prit pas la peine d’essayer de couvrir son corps de ses mains, elle s’était déjà vu nue dans un miroir, elle savait qu’elle n’avait rien à cacher et qu’elle pouvait même être fière. Elle détailla donc l’assemblée quelques instant, le regard fière et assuré. Elle devina aisément que l’intendant était le personnage le plus haut placé de par ses place au sein de la communauté, pourtant, un démon attira son attention. Ses yeux se posèrent sur lui et elle le détailla des pieds à la tête.

C'était un petit être qui devait mesurer moins d'un mètre 50, étrangement, il arborait une queue de scorpion... Bizarre. Ses bras étaient trop long proportionnellement à son corps et ils étaient recouvert de genre de plaque. En bref tout en lui rappelait un démon et jusqu'ici rien d'étrange. Ce qui fut saisissant était l'aspect de sa tête. Son visage, loin d'être une icône du mal semblait presque angélique. Sa peau était lisse et nacré, il avait de grands yeux vert... A dire vrai il arborait un air étrangement efféminé mais son corps rappelait clairement qu'il était un démon, un mâle. Ce qui attira finalement la jeune fille fut les cornes qu'il arborait. Elles lui rappelèrent les siennes... Ce démon était plus que bizarre. Elle avait toujours les yeux fixés sur lui quand le chœur reprit, lui demandant de s’approcher.

« Vient, vient à nous tes sœurs, vient à elle, vient à ta mère, car tu vas renaître »


Elle s’approcha donc, obéissante et toujours nue. Une prêtresse avança vers elle, une autre musique commença et elle entama une danse. Hakane reconnut cette danse, on lui avait apprise et elle devait se danser à deux, aussi suivit elle la Lami. Sous son masque, Hatsumo esquissa un sourire de satisfaction. Sa petite sœur était maligne, elle avait compris; de plus, elle dansait bien ce qui était un atout extraordinaire. Les corps des deux danseuses se tordaient dans une danse de plaisir charnel et de douleur atroce. Les démons présent qui assistait à cette communion semblaient éblouis, et voir cette démone nue danser ainsi devait les exciter au plus haut point. La danse dura un moment, puis, la musique se tut. La danseuse, celle qui était en fait la grande Lami, fit un signe vers Garl, le démon le plus important présent. Celui se leva, se délectant par avance de ce qu’il allait se passer. Il s’approcha des deux danseuses et s’inclina très légèrement devant la grande prêtresse. Cette dernière sortie prestement un poignard de sous son voile et entailla profondément le bras de la jeune fille. Un léger cri échappa à Hakane, elle regarda éberlué, la Lami recueillir son sang et tendre ses mains vers le grand intendant. Se dernier lapa le sang avec délice et lécha les doigts de la prêtresse. Elle hocha la tête et recula vers ses sœurs.

Tout se passa très vite, elle avait donné le signal, une grande partie des démons présent s’approchèrent vivement des Lamis, ces dernières se déshabillèrent entièrement, gardant juste leur masque. Hakane regarda avec incompréhension la scène d’orgie qui commençait, ne sachant pas quoi faire. Un rire rauque lui fit reprendre ses esprits et le contact de mains sur son corps la sortirent de sa torpeur. Garl à présent nue posait ses mains, sa langue et son corps contre elle, parcourant chaque recoin de la jeune fille. Inquiète, elle remua faiblement, enserrait dans ses bras, couinant et gémissant comme une enfant. La scène qui se déroula restera gravé pour toujours dans sa mémoire. Au milieu du groupe de démons entrelacés avec les Lamis, l’intendant pris possession d’elle, usant de force et de brutalité. La jeune fille ne pouvait que hurler et se débattre tant la honte et la douleur l’habitait. Elle ferma les yeux, et parmi les hurlements et les gémissements de plaisirs elle entendit une voix psalmodier des choses incompréhensible. Elle sentait douloureusement le grand intendant dans son ventre, griffant et mordant violement son corps, riant, les yeux fou… Hatsumo ferma les yeux derrière son masque. Les cris que poussait sa petite sœur la faisait frissonner et lui rappelaient sa propre initiation. Avec ferveur elle reprit son activité de Lami, chevauchant un démon…

Puis se fut la nuit. La conscience de Hakane s’échappa alors que dans un dernier râle, Garl se libérait en elle. La dernière image qu’elle emporta fut celle d’un visage la regardant. Le démon qu’elle avait déjà remarqué auparavant. Elle apprit plus tard qu’il se nommait Nergal. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle était allongée sur quelque chose de dur. Autours d’elle, les huit Lamis masquée portaient chacune un couteau et une coupe. Ce qui venait de se passer revint en mémoire à la jeune fille. Elle écarquilla les yeux, sentant une brûlure vive dans son ventre. Elle tenta de se débattre les yeux révulsés, mais les liens retenant ses bras et ses jambes étaient trop serrés, elle ne parvint qu’à meurtrir une nouvelle fois son corps. Elle vit les prêtresse s’approcher d’elle et pointer leurs lames vers son enveloppe charnel. Des cris emplit d’une folie sanguinaire s’échappèrent de sa gorge. Elle hurla comme jamais elle ne pourrait plus jamais hurler. Elle hurla quand la grande prêtresse lui ouvrit le ventre, elle hurla quand toutes plongèrent leurs couteaux dans sa chair, elle hurla en les voyant boire une coupe de son sang et elle hurla quand elles se jetèrent sur elle en mordant son corps souillé par le viol et la mort. La douleur arquait encore son corps alors qu’elle était morte depuis déjà quelques minutes. Une voix s’éleva.

Hatsumo chanta, tristement, elle psalmodia, suppliant la déesse. Puis une autre voix s’éleva, et encore une… Le chœur entier chanta, priant pour Hakane. Les Lamis avaient enlevé leurs masques, leurs beaux visages blancs étaient trempés par les larmes et le sang. Un chant d’une tristesse infini retentit dans la pièce pendant de longues minutes. Le peu de démons autorisés à rester après la première étape assistaient de loin à la cérémonie. Puis une puissante bourrasque souffla les torches, plongeant tout le monde dans un noir d’encre. Un silence de mort planait, puis des bruits étranges se firent entendre, paraissant venir de l’endroit ou le corps de la jeune fille se trouvait. Quelqu’un ou quelque chose semblait s’affairer sur le cadavre, de quelque manière qu’il soit. L’angoisse était palpable, surtout pour les non initiés. Puis un hurlement terrible déchira la nuit, un cri strident, emplit de peur, de haine, et de douleur s’éleva et ne semblait pas vouloir cesser. Un rire dément se fit entendre, le vent souffla une nouvelle fois. Les torches se rallumèrent seules et des pleurs se firent entendre. Les regards se tournèrent vers le cadavre de Hakane. La jeune fille vivait, respirait et pleurais. Hatsumo parut soulagée d’un poids énorme. Elle se dirigea prestement vers le corps et l’enveloppa dans une couverture. Serrant sa petite sœur contre elle, elle lui souffla des mots au creux de son oreille, la calmant comme un calme un enfant blessé.

La grande prêtresse sourit. Leva les bras vers le ciel et clama que la déesse était descendue parmi eux et avait rendue la vie à cette enfant. Sa voix était celle d’une démente, elle hurla que Hakane était à présent la fille de la déesse et la sœur des Lamis. Les prêtresses firent sortir les démons et une fois cela fait, prirent soin de leur nouvelle sœur. Toute la journée, elle fut soignée, chérie. On lui offrit le même voile que les autres, et surtout son masque de Lami, qu’elle garderai toute sa vie et qu’elle devrait porter à toutes les cérémonies. La jeune apprentie mis un long moment à se remettre. Lorsque enfin elle cessa de pleurer, elle ouvrit ses yeux et un regard nouveau se posa sur le monde. Elle regarda son corps nue, tout avait changé en elle, même certaines partie de son anatomie. Elle remarqua que ses ongles étaient devenue très long et avait durcis, si bien qu’elle avait des sortes de griffes. Elle sentit que ses dents étaient plus longues et plus pointues aussi. Un sourire se dessina sur ses lèvres. A un moment Hatsumo vint la voir et lui expliqua que le rituel de passage avait détruit en elle la petit humaine. Elle lui dit que la petite Hakane n’était plus, mais que la démone Hakane venait de naître. (Et elle était prête à dominer le monde ahah) Elle lui avoua que toutes ici étaient passés par la. Elle rajouta que le nom derrière son prénom était à présent devenue: Lami.




~Une assemblée de femmes~

« Le rituel de passage implique de subir le viol, la douleur, la folie et finalement la mort. Si la jeune fille est apte à devenir apprentie, et plus tard une Lami, la déesse en personne descend vers nous et lui redonne la vie. »

Elle dut aussi ajouter que personne ne savait encore à quoi correspondait les bruits entendu lors de la résurrection de l’apprentie. En riant nerveusement elle dit que « Peut être la déesse offre son amour pervers à chacune d’entre nous. » Les prêtresses se réunirent un peu plus tard et elles définir à leur jeune sœur ce qu’était Lamie, leur déesse. La plus vieille prit la parole

« Lamie avant d’être pervertie était la déesse de l’art. Elle connaissait tout de chaque art existant. Tout comme nous, elle dansait, chantait, peignait, jouait de la musique… Sauf qu’elle maîtrisait tout ses points à la perfection. Il est dit que Lamie aimait se mêler aux mortelles, à ses adorateurs et leur faire partager son art. »

Dans une expression de dégoût, une prêtresse rajouta qu’elle était alors à l’époque tout se qu’il y à de plus bénéfique. La grande Lami reprit

« Mais un jour, alors qu’elle dansait pour les hommes. Elle aperçut quelque chose qui bouleversa sa vie et l’équilibre de notre partie du monde. Il semblerai qu’il s’agissait d’un jeune homme beau comme un Dieu. Lamie se mit alors à ne danser que pour lui, à ne peindre que pour lui, bref à ne vivre que pour lui. L’amour de la déesse était sans fin et inconditionnelle. Bien sur, la légende dit que cet homme l’aima lui aussi »

Une jeune répliqua qu’il coucha avec elle plusieurs fois, profita d’elle et voila tout… En pouffant elle ajouta qu’être aimer ainsi était le mieux que l’on puisse demander à un homme. L’ancienne stoppa le flot de ses mots par un signe de main

« Mais le jeune homme voulut plus. Il lui demanda de faire de lui un Dieu, de lui apporter gloire, réussite, pouvoir, argent… Elle s’apprêtait à accepter quand dans le cœur de son amant, elle lut alors du dégoût et de la peur. Elle eut beau fouiller son âme, elle ne trouva rien en lui qui s’apparenta à de l’amour. Il est dit que Lamie fit passer toute sorte de test au jeune homme et qu’il échoua. Les déesses ne sont pas patiente de par leur nature petite Hakane. Aussi s’énervât elle et tua dans un excès de colère celui qu’elle avait aimé. »

Un sourire cruel éclaira le visage d’une majorité des femmes présente… Toutes ou presque avaient déjà tué un amant trop compliqué ou un client qui ne payait pas. La jeune apprentie se prit elle aussi à sourire. Elle pensa à toute les horreurs qu’elle ferait un jour à Garl. Son expression du mettre la puce à l’oreille des plus anciennes Lamis, car Hatsumo et deux autres femmes la regardèrent étrangement. La doyenne reprit

« La folie ne tarda pas à s’emparer d’elle. Crime après crime, elle devint de plus en plus maléfique. Elle restait la déesse de l’art, mais cet art n’était plus le même. C’était un art sensuel, un art de l’horreur. Lorsqu’elle faisait un carnage dans une ville, elle le faisait avec beauté. Lamie resta et reste toujours la déesse de l’art. Mais étrangement cet art ne plait qu’aux être démoniaques. »

Quelques rires fusèrent et Hakane repensa aux sculptures de la façade du temple. Elles représentait l’acte sexuel pervertit, la luxure poussée à l’extrême, le sexe dans la douleur…

« Vois petite sœur ce qu’est devenus Lamie. »
La doyenne indiqua les peintures décorant les murs de cette pièce. On y voyait la déesse s’adonner à des actes délicieusement dégoûtants. « Elle devint une Déesse maléfique, faisant ainsi pencher la balance vers le mal. C’est grâce à Lamie que nous sommes la, tous. Les ténèbres se répandirent sur ces terres, les démons ce mirent à pulluler et prient possession de toutes choses. Voila pourquoi notre culte est née. Nous devons tout à la grande Déesse, et voila pourquoi nous, les Lamis sommes aussi respectées. Nous sommes les filles de la Déesse, nous sommes élues et choisit par elle. Peut voudrait la défier à dire vrai »

L’assemblée de femme se souleva comme un seul homme et un long rire sinistre sortit de leurs gorges. Hakane riait aux éclats avec ses comparses, car toutes ici savaient ô combien leurs places étaient enviables et respectées.



Dernière édition par Hakane le Mer 16 Mar 2011 - 17:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakane
avatar
Nombre de messages : 49
Race : Mi-démone mi-humaine
Poste : Général
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
624/1000  (624/1000)
MessageDim 7 Sep 2008 - 9:14

~Une nouvelle famille~


Une dernière chose restait à faire avant de quitter le temple pour un moment. Hatsumo devait reconnaître la jeune apprentie comme sa petite sœur. Certes, la démone était presque une Lami par conséquent elle était la sœur de toute, mais son lien avec sa grande sœur allait être spéciale. On lui expliqua que ce lien serait quasi fusionnelle, que sa grande sœur serait son plus grand soutient et son professeur en échange d’une parfaite obéissance. Le lien entre elle serait si fort qu’elles pourraient garder un lien psychique entre elles, même si elles sont séparées par une très longue distance. Une d’entre elle ajouta

« Ta grande sœur sera comme une seconde mère après la Déesse. Elle sera toujours la quand tu auras besoin d’elle et toi tu seras toujours la pour elle. Même quand tu seras une Lami accomplit, elle restera ta grande sœur et jamais vous ne cesserai de vous aimer. Chez les humains, il s’agirait presque de ce qu’ils appellent le « mariage ». Bien que vos relations n’aillent jamais jusqu’à coucher ensemble »

Plusieurs sœurs rirent, certaines se regardèrent gênées. Hakane aimait déjà profondément sa grande sœur, pour elle, en son cœur le pacte était déjà fait, mais officialiser les choses était nécessaire. Toutes deux acceptèrent avec un immense plaisir qu’elles ne cherchèrent pas à dissimuler. Les deux femmes, se déshabillèrent, s’assirent sur leurs talons, face à face. On dessina sur leurs deux paumes des motifs étranges, puis on trancha leurs chairs sans aucune douceur. Pourtant, tant l’excitation était grande, aucune des deux ne tressaillit. Elles plaquèrent leurs paumes les unes contre les autres, mêlant les symboles et leur sang. Elles se jurèrent fidélité, amour, obéissance pour l’une et patience pour l’autre. La plus jeune promit de toujours écouter sa grande sœur et l’autre jura de toujours lui donner le meilleur d’elle-même. Les Lamis prièrent la Déesse, récitèrent des incantations. La doyenne ouvrit les yeux et couvrit les deux femmes d’une même couverture en leur souriant. La Lami et sa petite sœur tombèrent dans les bras l’une de l’autre. Elles étaient épuisées et heureuses…

Le jour du départ, alors qu’elle préparait ses affaires (c’est-à-dire qu’elle mettait dans une malle de cuir tout les présents qu’elle avait reçus des ses sœurs Hakane reçut la visite de la doyenne et de Hatsumo. L’apprentie salua religieusement sa supérieure et sa grande sœur. Ne lui laissant pas le temps de poser une question, l’aînée débuta

« Hakane, ta grande sœur vient de m’avouer que lorsque tu es arrivais dans le temple tu n’était pas encore un démon! Est-ce vrai? »

Le visage embarrassé de l’autre Lami lui fit penser qu’il valait mieux être honnête pour une fois. Elle acquiesça:

« Ma génitrice était une humaine et mon père un démon… Je ne le connais pas, il à juste violé ma mère. »


Elle avait dit cela sur un ton léger. Le viol ne voulait plus rien dire pour elle, et la souffrance de son ancienne mère l’indifférait au plus haut point. La doyenne hocha la tête puis sourit.

« Hakane, tu dois maintenant avoir environ 16 ans n’est-ce pas? Il faut que je t’informe de quelque chose. Peut être ne le sais tu pas, mais les démons ont en général un don des Dieux. Souvent, il se déclare chez les jeunes à l’âge de 12 ans environ. Cela m’étonnait que tu n’en aies aucun, car toutes ici en possédons un même si nous n’en usons que très rarement. Je comprends à présent. Tu étais une mi-humaine mi-démon, tu ne pouvais donc sans doute pas développer de don… Le sang humain est tellement faible. »

Toute trois arborèrent une expression lourde de sens, elles ne montraient que mépris et envie de meurtre face aux humains. L’aînée sourit.

« Voit ce que tu es devenue ma sœur, après ta mort et ta résurrection, il ne peut rester de sang humain en toi. Tu es lavé de tout péché mortel, tu es des nôtres ma sœur. La Déesse dans sa toute splendeur à fait de toi un démon à part entière, tu ne traîneras plus jamais derrière toi le fardeau de l’humanité… Je dois donc te prévenir, te voila démone, il y à donc de forte chance qu’un don se manifeste en toi. Tu ne le verras peut être pas avant longtemps, mais il est la, en toi, le cadeau de notre mère t’appartient. »

Hatsumo sourit et ajouta que la plupart des Lamis avaient développé le don de Vulcain. Il serait un pouvoir en communion avec le caractère incendiaire et destructeur de la Déesse Lamie. Il serait même possible que le Dieu Vaulcos ai été l’amant de Lamie pendant un temps. Cela expliquerait peut être le lien entre les prêtresses et le don de Vulcain. N’oublions pas que les Lamis sont des prêtresses, de ferventes croyantes. Elles aiment tout expliquer par la foi et la croyance. Aussi chaque pouvoir démoniaque trouve dans cette contrée reculée une explication en lien avec un Dieu. Si telle personne possède le don de Nécromancie, alors il est fort probable que Nécros lui-même s’est penché sur son berceau ou que quelqu’un de sa famille ai un lien quelconque avec ce Dieu. Pures affabulations ou non, les Lamis y croient dur comme fer et tout le pays aussi… La jeune apprentie commença donc doucement à se faire à l’idée que peut être un jour, Vaulcos lui rendrait cet honneur.




~La vie prend des chemins inattendus~

Hakane et Hatsumo finirent par quitter leurs sœurs avec regrets. Il fallait que la jeune apprentie débute son travail au plus vite, car dans un an, elle deviendrai une Lami elle aussi. Elle devrait donc se débrouiller seule, alors autant apprendre le maximum avant. Les deux sœurs rentrèrent au palais en véritable Reines. Toutes deux étaient admirées, choyées, dorlotées... Cela n’était pas nouveau pour la Lami, mais l’apprentie n’avait jamais eut le droit à autant d’attention. Elles avaient toutes deux une chambre somptueuse et des domestiques à leur disposition. Les plus beaux vêtements étaient à leur disposition, de somptueux tissus, mets et autres produit de luxe entraient souvent dans leurs chambres. Chaque soir, elles se rendaient aux fêtes et servaient de l’alcool aux plus grands démons. Souvent on leur demandait une danse ou un chant. Les deux courtisanes s’exécutaient avec plaisir. Pendant un an, les deux femmes ne se quittèrent pas (à présent Hakane à environ 17 ans).

Souvent lors de ces soirées, la grande demeure abritait des démons puissants et renommés. Il n'était pas rare que les deux femmes soient au service d'un seul homme lors d'une fête. Le contrat entre Hatsumo et Garl était celui la: la Lami était hébergée, nourrit et blanchit par l'intendant et en échange ce dernier pouvait lui demander de s'occuper de n'importe quel client. L'argent que gagnait en plus Hatsumo était alors considéré comme de l'argent de poche. Toutes les excuses étaient bonne pour faire la fête, une fête de la veille était réussit? Et bien il fallait fêter ça! On avait massacré gaiement des humains? Bien, il fallait aussi fêter ça... Tout était bon. Il arriva que Garl organisa même une soirée immense en l'honneur d'un démon qui venait de tuer le chef de la garde et de prendre sa place.

A leur habitude, les deux sœurs arrivèrent légérement en retard. C'était une règle d'or dans ce palais, c'était le seul moyen de se faire remarquer, et l'intendant voulait qu'on les regarde. Les soirées devenaient ainsi plus attractives. Dans une tenue somptueuse, elles entrèrent dans la grande salle ou les invités se trouvaient. Il était encore tôt, pourtant des démones à moitiés nues dansaient déjà lascivement autours de démons presque ivres. Garl accueillit les Lamis et les accompagna vers le centre de la pièce. Il présenta distraitement les deux femmes au nouveau chef de la garde. Hakane reconnut immédiatement ce démon. C'était celui qu'elle avait vu le soir de son initiation. Garl ajouta qu'il s'appelait Nergal et qu'il venait de tuer le chef de la garde, aussi prenez il sa place. Logique chez les démons.

Les yeux doux, les compliments et le charme de Hatsumo semblait le laisser froid comme le marbre. La grande sœur attira dans un coin la jeune cornue et lui lança un défi:

"Ecoute, ton initiation à commencé depuis quelques temps, tu te débrouille très bien. Si tu arrive à faire quelque chose de ce Nergal, je jugerai que tu es apte à nous rejoindre totalement"

Hakane acquiesça et retourna auprès du nouveau chef de la garde. Elle ne cessa de lui jeter des sourire enjôleurs, de dévoiler par mégarde des bouts de sa peau en lui tendant un verre ou en le servant. Sa voix se faisait charmeuse, caressante... Peu de démon présent à cette fête auraient pu résister ainsi. Pourtant, Nergal restait insensible aux charmes de l'apprentie. Hatsumo et Hakane se lançaient des regards étonnées mais ne laissait rien paraitre aux autres démons. A dire vrai, c'est à ce moment la que la jeune cornue commença à éprouver un profond respect envers ce démon. La soirée continua de la même manière lorsque Garl revint, éméché. Il attrapa le bras de la jeune Lami et la leva brusquement. Hatsumo lui jeta un regard mauvais

"Ne traite pas ainsi ma petite sœur"

Un rire mauvais sortit de sa bouche, il attira la jeune fille vers lui, la caressa de façon plus que vulgaire et susurra qu'il avait un client pour elle. La grande sœur de cette dernière s'indigna, ajoutant que Hakane n'était qu'une jeune novice, et que les Lamis n'étaient pas des prostitués. Garl se mit à vociférer qu'elles lui devaient toutes deux obéissance et autres choses dans le même genre. Un rictus de dégout s'étira sur les lèvres de l'apprentie, elle le tuerait, un jour elle le tuerait. Son regard mauvais croisa celui de Nergal et elle comprit qu'il savait à quoi elle pensait.

Sa main repoussa l'intendant, elle ne le regarda même pas et accepta de le suivre. Il la mena dans un pièce presque vide et plongée dans la pénombre. Elle afficha une fausse expression, la choisissant avec soin dans tout son répertoire. Elle salua la personne présente dans les ténèbres, s'inclina très legerement, elle s'installa par terre, assise sur ses talons. Elle commença à discuter comme toujours avec les clients. Rien pas de réponse, aucune réaction... Ça promettait d'être passionnant



Dernière édition par Hakane le Mer 16 Mar 2011 - 17:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakane
avatar
Nombre de messages : 49
Race : Mi-démone mi-humaine
Poste : Général
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
624/1000  (624/1000)
MessageJeu 11 Sep 2008 - 21:47

~Tout feu tout flamme~

Cela faisait un moment que Hakane parlait seule. Elle trouvait cela ridicule, mais son métier consistait en partie en cela. La situation devenait réellement gênante aussi elle se tut, le regarda à travers la pénombre.

"Pourquoi m'avez vous demandé?"


Une ombre immense se leva rapidement, un éclair d'argent, une douleur dans son bras... Hakane recula de quelques pas, gênée par le vêtement ample enserrant ses jambes. Un sourire sadique éclaira la face d'un démon, il lécha la lame de son couteau. Sa main, énorme et velue se posa sur sa tenue et il tira dessus. Le tissus céda dans un craquement d'étoffe, le monstre enserra son corps et croqua violemment dans la chair de son épaule. Un cri échappa à Hakane, elle gigota faiblement en se disant que certains clients avaient des gouts bizarres. Elle entendit le titan prononcer un "héhéhé Garl avait raison, ta chair est déliceuse... ta mort le sera encore plus" Elle écarquilla les yeux et une fureur sans nom s'empara d'elle. Ainsi l'intendant l'avait envoyé la pour qu'elle meurt? Elle ne sentit pas son corps s'enflammer.

D'immenses flammes grises recouvrirent sa peau, réduisant en cendre ses habits et gagnant rapidement la fourrure puis le corps de l'imbécile qui l'enserrait. Surprise, elle regarda ses mains enflammée. Un rire dément jaillit de sa gorge alors que le démon hurlait de douleur, en flamme. Il fonça dans la porte et débarqua dans la salle de la fête, alors que les flammes sombres mangeaient son corps. Derrière lui, Hakane, nue, recouverte par un feu démoniaque marchait. Lorsque tout deux pénétrèrent dans la salle, l'un se tordant de douleur, l'autre de rire, tous tournèrent la tête vers eux. Quelques secondes plus tard, les invités reprenaient leurs activités comme si de rien n'était. Seul Garl, Hatsumo et Nergal semblaient continuer de voir la scène.

Agacé, Garl fit sortir l'homme par la garde et jeta un regard "incendiaire" à Hakane, Hatsumo s'approcha avec empressement de sa petite sœur qui commençait juste à "s'éteindre". Cette dernière riait toujours, le regard emplit de malice elle lança à la Lami

"Je vais donc pouvoir remercier Vaulcos je crois"

Un sourire amusé passa rapidement sur le visage de sa grande sœur, pourtant cette dernière lui dit qu'elle devrait faire attention, elle risquait à présent de s'attirer les disgrâces de certains. Le visage de la jeune cornue changea immédiatement.

"Hatsumo, demain matin, vient me voir le plus tôt possible dans ma chambre, il faut qu'on ai une discution personnelle. Personne ne doit savoir"


La Lami n'en montra rien, mais elle était très fière de son apprentie. Elle avait donc un pouvoir, et en plus, la jeune fille apprenait par elle même à intriguer. Elle était parfaite. Elle ordonna qu'on apporte une nouvelle tenue dans la pièce d'à côté puis emmena la démone nue, l'aida à s'habiller et voulut retourner à la fête avec elle. Hakane refusa d'un signe de tête.

"Je ne veux et ne peux pas. Tu sauras tout demain. Ecoute moi Hatsumo, prend garde à toi ce soir, demain nous aviserons. Méfie toi de tout le monde, mais essais de parler avec ce Nergal. Il vient d'arriver, il pourrait nous être utile, sait on jamais"

Puis elle s'éclipsa, furtivement, elle se dirigea vers sa chambre, la main dans sa manche, son poignard prêt. Ainsi Garl voulait la faire mettre à mort? Pourquoi donc? Demain, sa grande sœur l'éclairerai sans doute mieux. La jeune apprentie, dormi peu et mal, surprenant à plusieurs reprises un bruit devant la porte de sa chambre, une présence.




~Quelques révélations et confrontation~

Les ténèbres de la nuit laissèrent place à celles du jour et Hatsumo, comme promis, rendit visite à sa petite sœur. Elle trouva cette dernière assise dans sa chambre, bandant son bras blessé la nuit dernière. La grande sœur soupira, Hakane n'avait rien de grave pour le moment, c'était tout ce qui comptait. Elle prit place en face d'elle et l'apprentie commença à discuter comme si de rien n'était. Elle parlait de danse, lorsqu'elle interrompit brutalement le flot de ses paroles.

"Hier soir Garl croyait m'envoyer à ma perte. Cet homme était la pour me tuer, et ce serait l'intendant qui l'a envoyé..."

Hatsumo la regarda, l'air surprise. Son visage redevint impassible comme celui d'une poupée de porcelaine. Elle soupira et se lança dans une longue explication.

"Tu ne connait rien de ton père n'est ce pas?" Hakane troublée, répondit à la négative, en effet elle ne savait pas qui il était. Elle savait juste qu'il était démon et qu'il avait violé sa mère. "Si Garl t'a choisit dans la rue quand tu n'étais qu'une gamine, ce n'est pas parce que ça lui faisait plaisir. Il n'a en réalité pas eu le choix. Tu sais que Garl est le grand intendant de cette demeure, le démon le plus important, mais tu doit ignorer qu'il est au service d'un démon encore plus puissant. Celui qui nous dirige tous possède touts les grands palais de la région, Garl est donc sous ses ordres. A dire vrai, il à carte blanche, sauf quand le maitre donne un ordre. Et un jour, un ordre de lui est arrivé ici. L'intendant devait aller "faire le plein" de gamins des rues afin de garnir un peu le rang des esclaves. Au passage, il avait l'ordre de trouver une gamine humaine avec des cornes répondant à ta description et de l'occuper. Il fallait juste l'avoir sous les yeux et surveiller ses agissements. Pour ton plus grand bonheur, tu es jolie, aussi n'est tu pas resté servante, mais ton rôle n'avait jamais été envisagé comme tel à la base.

Hakane cligna des yeux, ainsi c'était en partie grâce à son père qu'elle en était la. Hatsumo finit par ajouter

"Ton père ne sait rien de toi, il croit sans doute que tu es morte. Il souhaitais juste que l'on te surveille, au cas ou. Une rébellion aurais vite fait de gronder dans les rues de ses trous à rats, et laisser la fille du maitre prendre part à une révolte n'aurait pas été judicieux. Ne croit pas que ton père te porte une quelconque attention, il est bien trop important pour ça, et il doit avoir des tonnes de petits bâtards comme toi."

L'apprentie sourit et ria quelques instants avec sa grande sœur. Après s'être assuré que personne n'écoutait, cette dernière conclut

"Garl veut le renverser. Il veut le faire tuer. Aussi à il dut penser que tu serais une gène. De plus, j'avais crut bon de l'informer qu'il y avait de fortes chances que tu possède le don de Vulcain, je n'aurais pas dû. Cet imbécile c'est surement sentie menacé. En ville, les humains commencent à se révolter, le chef de la garde vient de changer comme tu l'as vu, et toi, toi la fille du maitre tu apparait dans toute ta splendeur parmi les démons les plus haut placés. Il y à de quoi craindre pour son grade non? De plus, il est bien connut que les Lamis intriguent énormément."

Elles se jetèrent un regard complice. Les démons extérieurs au culte de Lamie craignaient les prêtresses comme la peste. Il n'était pas rare qu'un "gouvernement" tombe et qu'un nouveau s'installe lorsque une Lami passe dans une ville. Des pas dans le couloir retentirent, Hatsumo mit en garde la jeune démone cornue, se leva et sortit de la pièce en lui parlant de robe et de maquillage, comme si de rien n'était. Hakane la raccompagna jusqu'à la porte et vit Garl passer accompagné de Nergal. L'intendant jeta un regard ampli de sous entendus à la jeune apprentie. Un sourire sadique apparut sur les lèvres de cette dernière

*Tu vas mourir Garl*

Elle sourit à Nergal et le salua respectueusement en s'inclinant légèrement, elle ferma la porte derrière elle et décida de partir se balader avec sa grande sœur.



Dernière édition par Hakane le Mer 16 Mar 2011 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakane
avatar
Nombre de messages : 49
Race : Mi-démone mi-humaine
Poste : Général
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
624/1000  (624/1000)
MessageVen 12 Sep 2008 - 15:07

~Une mort plus qu'attendue~

Les deux Lamis marchaient dans les jardins extérieurs de la demeure, bavardant de choses futiles. Les démons aimaient les voir ainsi, elles ne donnaient en rien l'impression de comploter, elles ressemblaient à deux charmantes créatures tout à fait innocentes et sans défense. Pourtant les regards qu'elles échangeaient étaient équivoques et leur lien spirituelle grandissait au fils des minutes passaient ensemble. A présent, elles n'avaient plus besoin de parler pour exprimer des pensées relativement simples. Ce qui était en soi bien pratique lorsque vous ne voulez pas vous faire remarquer ou vous faire tuer. Elles se mirent toutes deux d'accord, le mieux pour le moment était d'attendre et de voir ce qui allait se dérouler. La rébellion qui grondait risquait de devenir dangereuse pour les autres, mais pas pour elles. Les habitants des cités alentours avaient bien trop peur des Lamis et de leur déesse pour oser faire quoi que ce soit contre elles, il n'en était pas de même pour Garl.

Elles continuèrent donc à marcher à petits pas dans les jardins emplit de fleurs piquantes et de couleurs sombres. Hatsumo s'arrêta et regarda des pieds à la tête sa jeune sœur.

"Hakane, cela fait plus d'un an que tu as commencé ton initiation... Je crois que tu es prête."

Un sourire amusé sur les lèvres elle répliqua qu'elle n'avait pourtant pas réussit "à faire quelque chose" de Nergal. La Lami ria

"Pour toi faire quelque chose veut forcément dire coucher avec lui, le séduire ou en faire un client? Voila la dernière leçon que je peux te donner ma sœur, faire quelque chose d'un démon veut dire se l'approprier, le faire siens. Un démon est un atout incomparable, une Lami devra toujours avoir un "protecteur" à ses cotés. Nergal m'a parlé de toi, je crois qu'il te respecte profondément. Se curiosité à ton égard est étrange, mais il est un atout. Je considère donc que tu à "fais quelque chose de lui"


La jeune démone s'inclina pour remercier celle qui lui avait tout appris. Hatsumo ajouta que des le lendemain matin, toutes deux se rendraient au temple et terminerait la cérémonie. Hakane ne remarqua pas son air soucieux, ni le fait qu'elle se demandait si elles en auraient le temps. Les deux démones prirent donc avec grâce le chemin des jardins intérieurs. En route, de nombreux démons les croisèrent en hurlant que quelques chose se passait dans les jardins. Elles se regardèrent étonnées et curieuses et décidèrent d'aller voir puisque de toute façon, il leur fallait aller par la... Lorsque elle passèrent sous les arches et pénétrèrent dans la cour intérieur, des hurlements retentissaient déjà. Tout les démons avaient les yeux levés vers une fenêtre de la demeure. C'était de la que s'échappait les cris. Hatsumo frappa un larbin de la main et ordonna à la foule de s'écarter afin de laisser passer les demis déesses.

Elle s'approchèrent du centre de la cours quand un craquement de bois et de papier retentit aux dessus d'elles, un corps cogna contre la fenêtre avec une telle force que cette dernière lâcha et qu'il tomba au sol. Les deux jeunes femmes reconnurent immédiatement le démon étendu par terre. L'intendant, qui semblait déjà bien amoché tendait désespérément de se relever. Dans un réflexe intelligent, la grande sœur recula en entrainant sa cadette avec elle, un autre corps sembla suivre la trajectoire du premier, sauf que celui ci s'écrasa à coté de lui. Écraser n'est pas réellement le mot juste, en réalité, le chef de la garde venait de sauter par la fenêtre défoncée. Hakane ne comprit pas tout de suite comment aller se dérouler les événements, mais Hatsumo fit une mine de dégout et détourna les yeux.

Garl laissa échapper un cri en voyant Nergal à coté de lui et voulut se relever. Ce dernier ne lui en laissa pas le temps, il posa sa main sur le haut de son crane bleu et souleva legerement l'intendant du sol. Un mal aise s'empara de l'assistance alors qu'une aura malsaine et putride semblait entourer progressivement le corps des deux démons. La Lami porta la manche de son habit devant son nez et sa bouche l'air répugné et Hakane écarquilla les yeux. Devant l'assemblée, le corps du géant que la jeune apprentie avait toujours trouvé si imposant se décomposa lentement. Les cris de douleurs semblèrent résonner des heures, alors que ses chairs se putréfiait et se nécrosait. Ses os commencèrent à se dégarnir, dans un dernier hurlement, les muscles se réduisirent en cendres. Un silence de mort plana, alors que la squelette chutait au sol. Nergal tenait encore le crane entre ses doigts. Un air très legerement triomphal habilla ses traits quelques instants et il lança

"Ainsi périssent les faibles, personne ne devrait oublier qu'il y a toujours quelqu'un pour vous remettre à votre place"

Il laissa tomber la boite crânienne de ce qui fut Garl et avança vers la foule. Tous s'écartèrent avec crainte, répulsion et une certaines doses de respect. Il traversa la populace et partit seul en direction de la ville. Un silence plana pendant de longues minutes, personne n'osa réagir. Hatsumo s'avança.

"Selon la loi, Nergal doit prendre la place de Garl. Attendons qu'il revienne, en attendant, quiconque à une réclamation devra venir me voir. De plus, le maitre devrait bientôt nous faire parvenir ses directives."

Un soupir de soulagement générale retentit. Si il ne revenait pas, ce qui arrivait plus souvent qu'on ne le pensait, la Lami prendrait sans doute la tête de la maison. Elle était effrayante sur certains points, mais elle était juste et savait mener une maison. Tous se séparèrent, l'apprentie et sa grande sœur rentrèrent et elles se préparèrent pour la cérémonie finale.




~Une dernière étape~

On pourrait que la cérémonie de passage des Lamis était orgiaque aux vues de celle qui entamait l'apprentissage. Pourtant, il n'en était rien. Les deux sœurs se présentèrent seules au temple, très tôt le matin. Toutes deux avaient revêtu la "toge" des prêtresses ainsi que leur masque. Elles montèrent les marches et rejoignirent les autres membres dans la hall. Les Lamis se saluèrent chaleureusement, félicitèrent leur jeune sœur qui allait à présent devenir l'un des leurs à part entière. La cérémonie fut tout ce qu'il y avait de plus normal.

Elles dansèrent, chantèrent, prièrent Lamie. Pendant de longues heures, elle burent ensembles de boissons étranges et hallucinogène. Arriva le moment ou Hakane dut faire ses preuves. Elle dansa parmi ses consœurs, chanta et joua de la musique. L'état de transe dans lequel elle se trouvait la faisait bouger bizarrement, les sons sortant de sa voix et de son instruments étaient étrange. Enfin, ses sœurs s'approchèrent d'elle, elles lui tendirent un couteau de sacrifice. La lame était splendide, tordue, le fer était luisant et doré. Hatsumo ria en apprenant à sa petite sœur

"Voila... La dernière chose qui ta rattache à ton humanité va disparaitre sous tes doigts"


Deux Lamis amenèrent auprès de leur sœur une femme... Une femme qui rappelait quelque chose à Hakane. Soudain l'évidence lui sauta à la gorge. Sa mère, cette femme était celle qui l'avait mis au monde. Les prêtresses retinrent l'humaine par les bras et rirent. Sous le masque, la jeune fille cornue sourit, elle s'approcha de sa mère, chancelante. A quelques centimètre d'elle, elle ôta son masque, regarda sa mère dans les yeux. Lorsqu'elle vit enfin qu'elle l'avait reconnut, elle ria à gorge déployée. La lame venait de se planter dans le ventre de l'humaine, ouvrant avec délice sa peau de faible femme. Hakane savoura le moment ou les entrailles de cette chose qui avait osé être sa mère tombèrent par terre, les cris ahurissant de douleur et de folie résonnaient dans ses oreilles.

*C'est jouissif*

Les Lamis emportèrent le corps dans un coin de la pièce et le dépecèrent. La soirée se termina par un agréable repas, composé de viande diverses (entre autre la mère de la nouvelle disciple d'ailleurs)... Bref, rien de bien fabuleux somme toute!

C'est avec joie que les deux Lamis rentrèrent au "palais". Enfin Hakane était une Lami à part entière, enfin, elle avait finit son apprentissage, enfin elle était libre... Hatsumo et sa petite sœur (car une Lamis reste à tout jamais la petite sœur de celle qui l'a prise sous son aile) rentrèrent au palais. En principe tout devait bien se passer, la vie des deux femmes promettait d'être merveilleuse, leur poste était assuré... Sauf qu'au moment ou elles franchir le portail, une odeur nauséabonde, à vomir (même pour des démons) leur sauta au visage. Dans la cour intérieur, des corps empalés exhalaient une odeur immonde... Les deux démones regardèrent la scène, étonnées. Nergal ou quelqu'un d'autre? Qui avait fait ça?

Hatsumo pencha la tête vers le sol... Ici, elle reconnaissait le signe du maitre, le signe de Valdir, celui qui gouvernait tous ici. Hakane, effarée regardait partout autours d'elle lorsqu'une main, énorme, aussi grosse que sa tête se posa sur elle. Et ce fut le trou noir. Rien, plus rien jusqu'à ce qu'elle se réveille, mais ça c'est une autre histoire.

Pendant son "sommeil", Hatsumo en profita pour s'entretenir avec le maitre des lieux. Il s'avéra que sur ses ordres, Hakane avait été mise hors course ainsi que Nergal. Valdir ne pouvait accepter que sa fille et un jeune impertinent mettent autant de désordre dans son empire. Aussi avait il rétablie l'ordre dans la ville en massacrant une majorité des habitants et en les empalant un peu partout. De son grand rire de stentor, il lança à la Lami

"Ils nous ont bien fait rigoler, mais faut pas déconner, je suis chez moi. On va quand même pas laisser deux petits nains gérer mon affaire sans se référer à mon autorité"


Hatsumo hocha la tête, obéissante envers celui qu'elle savait bon, mais terriblement cruel et sadique... Valdir l'empaleur, Valdir l'empereur démoniaque. Mieux valait savoir se taire avec lui. Après tout, les deux jeunes démons avaient beaucoup de chance, en temps normal, il les aurait fait tuer. Le maitre devait les apprécier...




~Un départ précipité~

Hakane et Nergal furent donc mis à la porte de la ville avec forte délicatesse et ils se virent forcer d'accepter "joyeusement" la non-invitation. Au début, leurs relations furent tumultueuse, plus conflictuelles qu'autre chose. Par soucis pratique, ils partirent ensemble la ou le vent les menaient, la ou la cruauté des démons leur laissaient entrevoir un avenir brillant. Puis, ils vécurent ensemble des choses qui les rapprochèrent inexorablement. Plusieurs fois, Nergal sauva Hakane, sans forcément le vouloir, quand à elle, elle leur trouva grâce à ses charmes plusieurs postes intéressants.

La malchance semblait vouloir perdurer et les deux démons ne parvenaient pas à garder une place, un statut, dans n'importe quelle ville. Puis, une nouvelle fois, l'un et l'autre s'étaient apportés mutuellement une aide précieuse alors qu'ils avaient dut quitter une ville en vitesse. Ce soir la, alors qu'ils marchaient sous la lune blafarde, ils se prêtèrent un serment inviolable. Ils s'arrêtèrent au milieux d'un désert de poussière et de cendres, ils se regardèrent un long moment. Elle alluma un gigantesque feu avec son pouvoir, ils s'installèrent autours et jurèrent d'être toujours la l'un pour l'autre, d'être comme leurs ombre, d'être leurs soutient, leurs béquille, de ne jamais freiner l'avancement de l'autre car la progression de l'un serait dorénavant la "promotion" du second. Ils se tranchèrent les chairs et Hakane mélangea une nouvelle fois son sang avec un démon. Un lien inextricable reliait à présent Nergal et la jeune Lami.

Ils continuèrent de roder pendant un long moment, passant de ville en ville, de pays en pays, traversant des désers ardents ou glacés, des océans agités, des régions peuplées de créatures bien pire que les démons "civilisés"... L'un était toujours la pour l'autre. Nergal protégeait la jeune démone comme si elle faisait partie de lui, et elle, s'inquiétait de lui constamment, veiller à ce qu'il ne manque de rien et qu'il soit reçu aussi bien qu'elle par les hauts dirigeants de toutes sortes. Mais la langueur et la monotonie s'installèrent. Vagabonder ne suffisait plus ni à l'un ni à l'autre, il leur fallait à présent un lieu d'attache, un toit...

Hakane désirait ardemment retrouver le luxe perdue. Elle s'en entretint avec son "garde du corps". C'est avec une joie dissimulée qu'elle apprit de lui qu'un lieu déchainait les convoitises de nombreux démons. La bas, ils pourraient sans doute se faire un creux, un trou, un tout petit trou, et y rester. Il lui décrivit un lieu qui enchantait d'avance la Lami, un lieu qu'on appelait "Elament"...



Dernière édition par Hakane le Mer 16 Mar 2011 - 17:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakane
avatar
Nombre de messages : 49
Race : Mi-démone mi-humaine
Poste : Général
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
624/1000  (624/1000)
MessageJeu 9 Oct 2008 - 22:20

Caractère

Le fait que Hakane soit une Lamis (bien que cela ne soit pas en application à Elament bien entendue) ressort énormément sur son caractère. C'est une démone arrogante et fière au possible de ce qu'elle est. Ne venait pas lui dire qu'elle n'est "qu'une courtisane" car il se pourrait bien qu'une odeur de barbecue vous parvienne aux narines... Elle est d'autant plus sure d'elle que Nergal la suit (ou elle le suit qui sait) partout. Rarement l'un sans l'autre, leur lien lui donne une assurance quasi sans faille, elle à parfaite confiance en lui (et vice versa?) et pense qu'il ne la laissera pas tomber. De toute façon, même si elle avait le moindre doute, elle ne le laisserai paraitre que si cela l'amuse ou l'arrange.

Pourtant, c'est encore une jeune fille. Elle à grandi (un peu) vite, mais elle reste très enfantine dans sa façon de penser et d'agir. Pouvant se montrer capricieuse et au bord de l'hystérie, elle déteste qu'on lui fasse la moindre réflexion sur Nergal, ou même sur sa façon d'être. Elle sait parfaitement que sa façon d'agir en temps que courtisane de luxe est étrange. Les Lamis ont des attitudes parfois étrange et peu compréhensible des démons ne connaissant pas cette "religion". Et oui, la danse, le chant etc etc peuvent paraitre parfois des arts peu "démoniaque" pour certains, pourtant dans la culture de Hakane, cela ne choque pas.

Une dernière chose... Elle à horreur des "prostitués". Elle se considère comme un "objet" de luxe, une petite chose que seul certaines personnes hautes placés peuvent se permettent. Les femmes faciles et autres pseudo courtisane que l'on pourrait désigner comme des filles de joies l'horripile et la met dans des colères noires. Elle les considère avec mépris, estimant (à juste titre?) son rôle plus fin et plus distingué. Elle n'est pas une prostituée, mais belle et bien, une courtisane de luxe, presque "une œuvre d'art"...

A présent: Elle a murit mais reste capricieuse et ses colères sont redoutables. Nergal étant mort, elle est plus suspicieuse bien qu'elle ait trouvé son second et sa gouvernante comme appuie. Elle se renseigne au maximum sur les enfers et sur la sombre. Bien qu'étant à présent général, elle se considère avant tout comme une lami. Néanmoins, la voila débarrassé de ses obligations ... disons plus charnelles. Elle se sent tout de même seule depuis qu'il est mort et se venge régulièrement sur ses esclaves. Elle n'hésite pas à bruler ou même à tuer les gens autours d'elle qui la déçoivent ou lui manque de respect, démons ou esclave. Arrogante un jour arrogante toujours...

Physique

En apparence, elle ne ressemble guère à un démon. Seul ses cornes rappelle qu'elle en est un (d'ailleurs elle en remercie son père). De taille moyenne, 1 mètre 62 environ, elle est assez frêle, pas vraiment taillée pour le combat physiquement parlant. Elle possède de long cheveux couleur ébène, des yeux bleus verts, une peau relativement pâle. Ses membres paraissent fragile ce qui lui donne une élégance travaillée avec soin pendant des années.

Son style vestimentaire quand à lui parait tout ici "exotique". Elle ne possède que ce que l'on pourrait appeler chez nous des "kimono"... Généralement d'un rouge sang ou d'un bleu nuit, cette tenue est peu commune. Elle les porte noué dans le dos par une large ceinture en tissus. Ce vêtement dévoile généralement au moment opportun un morceau de peau aguichant, une jambe, un avant bras laiteux, une épaule, voir même une esquisse de poitrine.

Honnêtement, Hakane n'a rien de fabuleusement magnifique. Elle à un peu de charme, pas mal de classe et de l'élégance, mais c'est surtout la présence de Nergal à ses cotés qui la rend marquante, en effet, petit et trapu, légèrement difforme, il ne la rend que plus belle (il dit lui même "comme le reflet difforme d'un miroir cassé").

A présent: Physiquement elle n'a pas changé, toujours la même. Par contre, elle n'a plus Nergal à ses côtés. Elle est néanmoins plus sure d'elle, plus puissante et par conséquent, elle montre plus de "majesté" qu'auparavant. Il lui arrive depuis peu d'arborer des robes plutôt que des kimonos. Toujours dans une coupe et des tissus "asiatiques" néanmoins.



Peurs

Le lien psychique qu'elle entretient avec Hatsumo est très important pour elle, si jamais il se brise ou qu'il arrivai quelque chose à sa grande sœur, Hakane serait folle de douleur. Nergal est aussi très important pour elle, pas pour les même raisons évidement mais le perdre lui fait peur. Étrangement, les démons à la peau bleu la terrorise en référence à Garl sans doute.

Niveau de maîtrise du pouvoir

A présent: Les flammes de la démones sont grises et noirs. Elle maîtrise à présent réellement son don. Elle peut d'un simple contact augmenter à souhait la température interne de quelqu'un, parfois jusqu'à le faire exploser ou se carboniser de l'intérieur. Elle peut aussi les bruler tout simplement, par contact ou par contact avec ses flammes. Une de ses spécialités sont ses marionnettes de feu. Il lui suffit de faire courir ses flammes jusqu'à un corps et d'en prendre possession en recouvrant le corps de feu. Maitrisant totalement ses flammes, elle peut donc diriger le cadavre comme un pantin. Elle sait lancer des boules de flammes grises ou faire courir ses flammes sur le sol, les murs... Elle maitrise à la perfection sa température intérieure.


Particularités

Ses vêtements, son physique d'humaine accompagnée de corne, le fait qu'elle soit mi humaine mi démone


_________________________________________________________



Dernière édition par Hakane le Mer 16 Mar 2011 - 17:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakane
avatar
Nombre de messages : 49
Race : Mi-démone mi-humaine
Poste : Général
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
624/1000  (624/1000)
MessageVen 12 Nov 2010 - 19:41

Résumé de l'histoire d'Hakane




~L’enfant des rues~

Hakane est née très loin de la cité dans une contrée très reculée. La bas les démons règnent en maitres et les hommes et humanoïdes sont asservis. Les rues sont pleines de misère et de putréfaction. En bref, être humain la bas, ce n’est pas la joie. Et je peux vous assurer qu’être une humaine avec des cornes non plus. Hakane est la fille d’une humaine violée par un démon (un chiropteran) et son appartenance au monde démoniaque, les autres enfants lui font payer, cher même. C’est une enfant très indépendante qui a vécu écrasée par les autres et qui ne rêve que de vengeance. Lors d’une rafle alors qu’elle avait 8, elle fut emmenée avec d’autre enfant. Un démon écailleux et à la peau bleu la choisit, elle parmi tant d’autre… Mais Hakane ne savait pas encore pourquoi. Les enfants furent emmenés dans un immense palais. Elle fut traité comme une esclave et travailla pour demeurer en vie, contente contrairement aux autres enfants d’être sortie de la fange.


~Un nouveau commencement~

Hakane était heureuse de vivre au chaud, loin de la misère, même si c’était en temps qu’esclave. Elle fréquentait les nobles même si elle n’était qu’une petite chose écrasée à leur pied, elle s’en fichait. Elle se faisait battre souvent mais qu’importe. Puis elle rencontra une démone, une noble croyait elle. La plus belle créature que Hakane n’avait jamais vu. Elle osa lever les yeux vers elle et en fut éblouie. Son visage était maquillé de façon très étrange, d’une blancheur immaculée et pourtant ses lèvres et ses joues étaient rouges sang et ses yeux badigeonnés de couleurs. Persuadée que la démone allait dénoncer son impertinence, une crainte lancinante s’empara de l’enfant jusqu’à ce qu’un jour elle soit convoqué chez l’intendant qui régissait le palais. Là-bas elle retrouva la splendide démone ainsi que le démon qui l’avait raflé (qui n’était autre que l’intendant). Il fut décidé que Hakane deviendrai la servante de cette démone. Elle apprit qu’elle s’appelait Hatsumo, qu’elle était une grande dame, une courtisane très désirée. Une « lami ». Hakane savait que ce nom imposait le respect, dans la cité, toutes rêvaient de devenir une Lami. Elle ne savait rien de ce culte si ce n’est que les femmes qui en faisaient partie étaient des demi-déesses.

Ce groupe de femme était en fait une sorte de groupuscule religieux, vouant un culte à la Déesse Lamie, une déesse perverti devenue maléfique. Leur rôle était tout simplement celui d’une courtisane de haut rang. Elles divertissaient les grands en soirée, chantaient et dansaient ou même jouaient des instruments. L’art de la danse, du chant n’avait aucun secret pour elles. Il est notable qu’elles sont en général des femmes fières, à l’apparence trompeuse, qui peuvent intriguer. Leur place à la cour n’est plus à revoir, elles y sont, elles y restent!


~Un poste plus important, promotion dans l’air:~

Hakane devint donc la servante de Hatsumo, c’était un honneur. La demi-démone la suivait comme son ombre, discrète et serviable. Elle l’aidait à s’habiller, se coiffer, se maquiller… Elle ne dormait plus avec les esclaves. La Lami répondait en général aux questions de la petite faisant secrètement son apprentissage. Cette situation dura 4 ans. Puis un jour, Hatsumo lui annonça qu’elle avait à lui parler. Elle lui enseigna comment se tenir, comment être belle juste avec des gestes. Elle lui apprit qu’elle avait été choisie étant enfant pour devenir une Lami. Hatsumo lui appris qu’il lui faudrait apprendre les arts, le chant, la danse… C’est ainsi que Hakane devint son apprentie.


~Un début suivit d’un long apprentissage:~

L’apprentissage d’Hakane dura environ 2 ans durant lesquels elle apprit la danse, la musique, la poésie, le théâtre, le chant… Etrange peut être pour vous mais dans la contrée de la demi-démone, ces arts restent appréciés des démons. Elle était douée, le théâtre était devenue son domaine et sa vie une grande scène. Hatsumo était fière de « sa petite sœur » (terme que l’enseignante Lami donne à son apprentie). Enfin, elle allait pouvoir porter la tenue et terminer son initiation. Les deux démones se préparèrent avec un grand soin puis se rendirent au temple ou la cérémonie pourrait avoir lieu. Le bâtiment était réellement gigantesque, les murs étaient faits de pierre noires et semblaient aspirer la lumière et la joie. Les façades étaient couvertes de moulures et de sculptures en demi-pieds, représentant des scènes d'ébats sexuels ou des scènes de mises à mort. C'était magnifique.
La cérémonie se déroula en plusieurs temps. Il s’agissait d’une renaissance pour la demi-démone, aujourd’hui elle allait enfin perdre l’humanité qui restait en elle pour renaitre démone, pour renaitre Lami. Vous n’avez pas besoin ici de connaitre les détails de cette cérémonie. Sachez seulement qu’elle fut longue et douloureuse.


~Une initiation et une rencontre étrange~

Hakane passa par le viol, la mort et la renaissance. C’est pendant cette cérémonie qu’elle aperçût Nergal pour la première fois. Il y eut d’abord une danse, puis une orgie ou Hakane fut prise de force par le Grand intendant, blessée dans sa chair et dans son orgueil, elle se jura de le tuer. Puis il y eut la mort, la grande prêtresse ouvrit le ventre de la demi-démone et les Lamis burent son sang alors qu’Hakane tordait son corps de douleur puis mourrait. Le chant et les prières de ses sœurs furent entendus par la Déesse Lamie et Hakane respira de nouveau, bien vivante. Elle était à présent l’une des leur, on lui offrit son voile et surtout, son masque. Ce dernier était unique taillé spécialement pour elle dans la pierre du temple. La jeune démone mit un long moment à se remettre, lorsqu’enfin elle cessa de pleurer, elle ouvrit ses yeux et un regard nouveau se posa sur le monde. Elle regarda son corps nu, tout avait changé en elle, même certaines parties de son anatomie. Elle remarqua que ses ongles étaient devenus très long et avait durcis, si bien qu’elle avait des sortes de griffes. Elle sentit que ses dents étaient plus longues et plus pointues aussi. Un sourire se dessina sur ses lèvres. A un moment Hatsumo vint la voir et lui expliqua que le rituel de passage avait détruit en elle la petite humaine. Elle lui dit que la petite Hakane n’était plus, mais que la démone Hakane venait de naître. Elle lui avoua que toutes ici étaient passés par la. Elle rajouta que le nom derrière son prénom était à présent Lami.


~Une assemblée de femmes~

Pendant longtemps elle discuta et on lui expliqua en détail qui état Lamie, leur déesse et par quoi toutes étaient passées…« Vois petite sœur ce qu’est devenus Lamie. » La doyenne indiqua les peintures décorant les murs de cette pièce. On y voyait la déesse s’adonner à des actes délicieusement dégoûtants. « Elle devint une Déesse maléfique, faisant ainsi pencher la balance vers le mal. C’est grâce à Lamie que nous sommes la, tous. Les ténèbres se répandirent sur ces terres, les démons ce mirent à pulluler et prient possession de toutes choses. Voila pourquoi notre culte est né. Nous devons tout à la grande Déesse, et voila pourquoi, nous, les Lamis sommes aussi respectées. Nous sommes les filles de la Déesse, nous sommes élues et choisit par elle. Peut voudrait la défier à dire vrai ». Et Hakane ria avec ses consœurs car à présent elle savait que tous enviait son sort.


~Une nouvelle famille~

Enfin, il ne lui restait qu’une chose à accomplir, la cérémonie qui lierai à jamais Hatsumo et Hakane. On lui expliqua que ce lien serait quasi fusionnelle, que sa grande sœur serait son plus grand soutient et son professeur en échange d’une parfaite obéissance. Le lien entre elle serait si fort qu’elles pourraient garder un lien psychique entre elles, même si elles sont séparées par une très longue distance. « Ta grande sœur sera comme une seconde mère après la Déesse. Elle sera toujours la quand tu auras besoin d’elle et toi tu seras toujours la pour elle. Même quand tu seras une Lami accomplit, elle restera ta grande sœur et jamais vous ne cesserai de vous aimer.» Elles accomplirent donc le rituel et se jurèrent fidélité, amour, obéissance pour l’une et patience pour l’autre. Finalement la doyenne expliqua à Hakane qu’elle avait belle et bien perdu sa part d’humanité. « Voit ce que tu es devenue ma sœur, après ta mort et ta résurrection, il ne peut rester de sang humain en toi. Tu es lavé de tout péché mortel, tu es des nôtres ma sœur. La Déesse dans sa toute splendeur à fait de toi un démon à part entière, tu ne traîneras plus jamais derrière toi le fardeau de l’humanité…»


~La vie prend des chemins inattendus~

Les deux démones rentrèrent au palais. Elles furent traitées comme des reines, elles ne se quittaient jamais et étaient les principales distractions lors de soirées. Et des fêtes il y en avait tout les soirs. Une fête particulière eut lieu, on y récompensa un démon qui venait de tuer le chef de la garde et de prendre sa place, Nergal. L’intendant le leur présenta et elles lui tinrent compagnie toute la soirée. Pourtant il resta de marbre face aux avances des deux créatures de luxe. C’est grâce à cela que Hakane commença à éprouver un profond respect envers ce Nergal. Puis l’intendant, passablement éméché usa de sa force sur la jeune démone, faisant preuve de bien trop de familiarité et l’attira de force dans la loge d’un « client » malgré les interdictions d’Hatsumo. Hakane s’attendait à tout et elle se jura de tuer cet intendant un jour.


~Tout feu tout flamme~

Ce client n’était en fait qu’un assassin envoyé par Garl pour la tuer. Hakane fut blesser dans la lutte mais rien de grave. Par contre le pauvre démon lui flamba et c’est ainsi que la démone usa pour la première fois de son pouvoir. Face à cette tentative d’assassinat, elle décida de riposter et invita sa grande sœur à entrer en contact avec le démon Nergal et à la rejoindre le lendemain matin dans sa chambre.


~Quelques révélations et confrontation~

Le lendemain elle s’entretint avec sa grande sœur et lui expliqua que l’intendant avait essayé de la faire tuer. Très sérieuse, Hatsumo expliqua alors à sa petite sœur qui était son père et pourquoi l’intendant cherchait à la faire tuer. Hakane jura une nouvelle fois de le tuer puis sortit se promener et préparer ses plans avec sa grande sœur.


~Une mort plus qu'attendue~

En se promenant dans les jardins, Hatsumo annonça à sa jeune sœur que le moment était venu. Hakane était prête. Elle avait réussit à s’approprier le démon Nergal, à éveiller sa curiosité. Sa mission était donc réussit. C’est après cette discussion qu’elles assistèrent à un combat entre l’intendant et le chef de la garde, Nergal. Hakane assista alors à une scène qui resta gravé dans sa mémoire. Faisant usage de son pouvoir de corruption, le démon tua Garl et fut nommer intendant à sa place.


~Une dernière étape~

Contrairement à la première cérémonie, celle qui devait achever la formation de Hakane était loin d’être orgiaque. Vêtues de leur masque et des toges traditionnelles, les deux Lamis dansèrent chantèrent et prièrent avec leurs sœurs. Droguée, Hakane dansa et chanta seule, ondulant comme jamais. La démone clôtura la cérémonie par le meurtre de celle qui lui avait donné la vie. Elle ouvrit brusquement son ventre, répandant ses entrailles sur le sol. La jeune demi-démone dévora donc avec ces sœurs le corps de sa génitrice.
Rentrant au palais, Hakane était heureuse et pensait que sa vie serait bien plus simple. Pourtant… Valdir, le maitre de tous les démons était revenu. Hatsumo s’entretint avec la maitre des lieux, elle apprit alors qu’il tenait pour personnellement responsable Nergal et Hakane de la rébellion des habitants de la ville. Au lieu de les faire tuer, par affection pour eux et la grande sœur, il décida de simplement les exiler…


~Un départ précipité~

Les deux démons furent donc joyeusement expulser de la cité. Leur relation fut conflictuelle au début, ils décidèrent néanmoins (pas soucis de sécurité) de demeurer ensemble. Pourtant, la malchance les suivait et ils ne parvenaient pas à rester dans une ville plus de quelques semaines. Ils se rendirent services mutuellement et finir par se rapprocher. Ils célèbrent leur relation par un pacte inviolable, un pacte de sang.
Passant de ville en ville, ils errèrent longtemps. Finalement, en mal d’un lieu ou demeurer et en désespoir de cause, la démone suivit son compagnon jusqu’aux enfers, jusqu’à Elament.


_________________________________________________________



Dernière édition par Hakane le Mer 16 Mar 2011 - 17:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakane
avatar
Nombre de messages : 49
Race : Mi-démone mi-humaine
Poste : Général
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
624/1000  (624/1000)
MessageMer 26 Jan 2011 - 23:28

Suite de l'histoire


Douceur et Friandise :
Nergal et Hakane arrive dans la région. Ils rencontrent un drôle de mendiant... Si ils savaient qu'ils ont devant eux le futur roi des enfers

Pourriture et embrasement :
Nergal, le mendiant et Hakane finissent par découvrir l'entrée des enfers. Ils y mènent leur premier combat puis se sépare du Vulcain.



La démone s'était vite habituée aux enfers. Elle avait obtenue une chambre luxueuse et confortable sans trop de difficulté? Comment? Disons que la Lami possédait quelques charmes et qu'elle aurait eut tort de s'en priver. Très vite, de nombreux démons se proposèrent comme prétendants, désirant posséder cette démone quelque peu exotique et charmante. Hakane profitait des présents qu'on lui offrait sans se soucier d'en choisir un. Pourtant un jour, ce fut Raziel en personne qui pénétra dans sa chambre dans le but de la recruter. Oui, Raziel, roi vampire désirait sa présence parmi les gens de sa cours. Les rapports entre Nergal et le vampire furent tendus au départ, mais Hakane accepta rapidement de se joindre à cette cours. En effet, la démone apprit qu'il savait se rendre très persuasif. Le vampire en fit une de ses courtisanes et conseillère, il lui offrait tout le luxe qu'elle pouvait souhaiter et se montrer bien plus délicat que bon nombre de démons. Nergal n'était jamais loin de la belle, il la suivait comme son ombre, protégeant ses arrières et profitant des privilèges de la démone.

Hakane évinça petit à petit ses concurrentes et finit par se faire une place de choix dans la cours de l'ancien Félistia. A mesure qu'elle grandissait dans la hiérarchie et qu'elle écartait les autres succubes et courtisanes, son pouvoir grandissait. Belle elle l'était avant de pénétrer la bas, pourtant Raziel lui offrit la puissance... Puissance que bientôt elle pourrait mettre à profit. Pourtant un jour, Raziel disparut. Nul ne sait ce qui lui arriva. Était-il mort? Était-il repartit loin dans d'autres contrées? Hakane n'en savait rien mais elle regretta le départ de son roi. Sa cour fut disloquée, il y eut des trahisons, des carnages... Nergal et Hakane parvinrent à réunir quelques démons mais les autres furent tués ou annihiler par les autres cours. Grâce à sa puissance et surtout à ses charmes (avouons le) elle parvint à s'imposer mais plus jamais en tant que conseillère. La jeune démone brulait toujours plus de pouvoir, pourtant Nergal contenait en elle ce feu en attendant l'heure qui leur permettrait de triompher et de demeurer au sommet.

Et cette heure vint. La prise de la cité. Nergal ne voulait pas que la démone y participe. Trop dangereux, trop sale... La courtisane était faite pour un monde de chaleur, de luxe. Poupée de porcelaine, il pensait qu'il lui fallait rester dans sa boite, en sécurité. Néanmoins, grâce à un nouveau caprice, elle obtint de nouveau ce qu'elle voulait et il accepta de la laisser le suivre. Hakane ne garde qu'un souvenir flou de ce jour. Elle avait suivit son compagnon, frêle petite chose parmi tout les démons. Vêtue comme à son habitude, ses alliés grommelaient autours d'elle qu'elle ne se rendait pas compte, qu’on n’allait pas sur le champ de bataille vêtue d'une robe. La démone n'en avait cure. Elle se doutait que les vêtements ne la généraient pas longtemps et qu'ils finiraient ravagés par le feu. Elle marcha avec eux, petite et écervelée courtisane. Si Nergal connaissait la force et la puissance de ses flammes, les autres eux ne voyaient en elle qu'une fragile créature tout juste bonne à assouvir leurs désirs. La bataille arriva vite et la démone contre toute attente fit de réels ravages chez les élémentaliste. Oh bien sur ses flammes firent moins de dégâts que celles du roi, néanmoins, elle faisait son petit effet, nue, recouverte d'un feu gris et noir. Elle perdit Nergal de vue assez rapidement et s'entoura de dizaines de pantins de flammes, des corps d'élémentalistes morts qu'elle possédait grâce à son feu meurtrier.

A la fin de la prise de la cité, Hakane était crainte et respectée, les démons qui l'avait vu à l'œuvre savaient désormais qu'elle n'était seulement un objet précieux et fragile. Pourtant la démone ne se mêla pas aux festivités. Elle chercha Nergal pendant un long moment avant d'apprendre qu'il était mort au combat. La colère qui l'habita dura alors plusieurs jours. Plusieurs jours ou les autres démons évitèrent soigneusement de s'approcher d'elle. Une odeur de chaire carbonisée l'entourait et les malheureux qui avaient la bêtise de l'importuner finissaient généralement en cendre et graisse fondue.

Une fois calmée, elle fit valoir ses droits et, surprise, elle finit par obtenir le poste tant attendu. Hakane était devenue général et elle jubilait. Elle avait réussit, enfin. Nergal n'était plus la pour en profiter et elle le regrettait mais il n'était pas mort en vain. La démone s'installa dans un des manoirs abandonnés et s'entoura rapidement d'esclaves et de démons à sa solde. Elle prit pour second un démon Chiroptéran, Wyr Norg. Parmi tous ceux qui lui était proche, il était celui qui avait gagné son respect et était ce qu'il y avait de plus ressemblant à un ami. Sa gouvernante, Isma, une vieille Soquior était aussi une fidèle alliée. La démone avait su s'entourer, pourtant, elle sortait de moins en moins, consciente que sans Nergal pour l'aider à assimiler les us et coutumes de ce pays, elle risquait de se perdre. Aussi la vieille Isma commença à récolter des informations pour elle et à lui enseigner comment se comportaient les autres démons de la Sombre...



_________________________________________________________



Dernière édition par Hakane le Mer 16 Mar 2011 - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageJeu 3 Fév 2011 - 10:39

Fiche Validééééée

Indicateur de puissance : 624
Base : Cité

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Le Commencement :: Fiches de Personnages-

 Sujets similaires

-
» Actualités de la meute - Terminé
» Plan de la forteresse flottante Titan et du canon déicide Vulcain.