Partagez | .
 

 Une halte avant de repartir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageVen 1 Aoû 2008 - 18:03

Après son passage à l'auberge des Cents Âmes, Armand avait décidé de retourner rapidement à Elamant.
Reprenant les rennes de son cheval, un magnifique étalon Alezan bien mieux reposé et en de meilleur disposition envers son nouveaux maître que le précédant, Armand avait galopé un long moment jusque dans la fôret Darke.
Considérant à juste titre le danger de la fôret, il avait pris la direction de la Tour de Tyiös afin d'éviter de rester trop longtemps dans les bois.
Malheuresement, une Bête Eclipsante avait surgi de nul part alors qu'il faisait halte pour sa monture au plus fort de la nuit.
Le combat avait été terrible, car Armand tenait à protéger sa monture. Mais il en vint à bout, deux flèches de glaces ayant percutées l'abdomen de la créature qui s'éffondra morte à ses pieds.

Après avoir calmée sa monture paniqué, Armand mena l'étalon à l'abris relatif qu'offrait les restes de la tours.
Un vents violent se mit à souffler, aussi Armand décida-t-il d'abréger sa visite, car l'odeur du cadavre allait être portée par la puissance des vents à tous les prédateurs des bois.
Toutefois il se hissa au sommet, pris de souvenir assez désagréable...son ffrontement avec Angellus Niddle...
IL avait été à deux doigts de le ramener du bon côté, mais avait échoué.
Le souvenir de cette soirée lui remémora celui de Kaomi, toujours aussi fort, ainsi que celui plus subtils de Ceinwyn.
Le chagrin me saisit à la gorge, lui faisant courber la tête alors qu'il se tenait dans son habituelle cape noir et sa chemise de flannelle blanche au sommet de la tour. La dite cape virevoltait dans le vent, ses lourdes bottes noires fermement plantée dans des interstices de roches pour ne pas tomber.

Des larmes de sang perlairent jusque sur le sol...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageVen 1 Aoû 2008 - 18:38

Encore et toujours la forêt, à croire que la jeune vampire en avait fait son foyer, son abri, son lieu de recueillement peut être? Les arbres abritaient ses nuits tout en laissant passer la faible lueur de la lune, et les pierres des collines la protégeaient des traitres rayons du soleil... Avec douceur elle marchait à travers les bois, écoutant et respirant ce qui pouvait laisser présager la présence d'un être...

Le vent souffla, entourant son corps d'une présence protectrice, amenant à ses narines une odeur particulières... Ceinwyn écarquilla légèrement les yeux, et se laissa guider par la brise. Fermant les yeux, elle se laissa glisser dans l'air, s'approchant de ce lui qui avait cette odeur toute particulière et ô combien reconnaissable par Ceinwyn. Les ruines de la tour apparurent devant elle, postée au pieds de ses murs effondrés (ou presque) elle commença à tourner autours d'elle... Elle savait depuis quelques instants deja qu'Armand était la haut, elle hésitait juste à monter le rejoindre, et surtout pour quoi faire...

L'accepterait il? Ou peut être qu'il se montrerai froid et distant. Elle avait du mal à le savoir, aussi elle décida de monter. La tenue était à peu près adéquate, léger pantalon noir, tunique de lin sombre tombant sur le haut de ses cuisses dévoilant avec innocence sa gorge et son décolleté, de longue bottes de cuir protégeant ses mollets... La jeune vampire commença à grimper avec un mélange de crainte et d'impatience. Non pas qu'elle craignait Armand, la haut le vent serait son allié, mais la hauteur ne la réjouissait pas énormément.

Sa condition de vampire aidée, fort heureusement, à effectuer se genre de taches. Avec une aisance surprenante, elle se hissa jusqu'en haut et tomba face à un Armand étrange. Elle regarda une larme de sang tomber sur le sol et tiqua

"Tsss tu gaspille maintenant?"

Ok, comme premier contact il y avait mieux. Elle s'éloigna du bord de quelques pas et posa sa main sur sa hanche

"Ça faisait longtemps Armand" Un sourire apparut sur ses lèvres...
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageSam 2 Aoû 2008 - 9:37

A peine les premières larmes étaient elles tombées au sol qu'une forme surgissait des ombres des bois environnants. Armand détourna à peine le regard de l'horizon pour découvrir une Ceinwyn plus délicieuse que jamais.
Plus cynique également...Décidement l'élève ressemblait de plus en plus au professeur...

Avec un effort visible, Armand effaça toute trace de pleure et de tristesse de son visage.
Du revers de son poignet il vint essuyer le sang qui restait sur son visage.
Qu'allait il faire?
Une part de lui même voulait prendre Ceinwyn dans ses bras avec un mélange de force et de tendresse.
Une autre lui commandait de la giffler.
Une dernière de se détourner.

Son étalon commençait à s'agiter en contre bas...L'arrivée d'une nouvelle vampire énervait l'animal, tandis que les relents de morts émanants du cadavre de la Bête Eclipsante se répandaient à une vitesse ahurrissante...
Un instant Armand demeura de marbre, nul mouvements ne pouvaient se voir sur son visage ou le reste de son corps.
L'immobilité de la mort...
Les étoiles infinies alongeaient leurs courses au dessus de la citée d'Elament au loin, tandis que de nombreux et épais nuages accouraient dans le dos d'Armand. Une brise qui devint rapidement de fortes bourrasques commença de souffler sur la Tour et ses environs. Prémices d'une nuit agitée...

Rompant son immobilisme, Armand considéra un instant Ceinwyn des pieds à la tête avant de répondre, d'une voie chargée d'émotion malgré lui:


-"Cela t'importe-t-il? Et le temps qui c'est écoulé n'est rien. Ou plutot n'a été rien d'autre qu'un long supplice loin de toi..."

Armand fit demi tour, se contentant de regarder Elament au loin, alors que ceu, celle, qu'il désirait était derrière lui.

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageSam 2 Aoû 2008 - 10:30

La jeune vampire leva les yeux au ciel, avec négligence, tourna le dos au vampire et admira la noirceur du ciel, moucheté par d'étrange lueur, les étoiles brillaient et la lune leurs offrait sa lueur froide. Elle pencha sa tête en arrière et huma l'air avec délice... Une odeur de chair morte emplissait l'atmosphère, la peur et l'impatience de la monture d'Armand se faisait sentir et commençait très légèrement à exciter la faim de Ceinwyn.

Elle imaginait sans trop de difficulté les pensées de son ancien maitre, il devait sans doute ne pas savoir comment réagir. Tant mieux, pour une fois face à lui, Ceinwyn pourrait peut être rester maitresse de ses émotions. Le vent souffla et l'enveloppa, elle sentit le souffle de l'air passer sous ses vêtements, faire voler ses cheveux, elle sourit, moins seule.

Le voir comme ça, perdu, la changeait. Elle réalisait de plus en plus qu'il n'était que trop vulnérable lorsqu'elle était là. Elle pencha la tête sur le côté, pensant que son maitre se faisait peut être trop vieux, mais elle se doutait que cette vulnérabilité n'était que passagère. Elle le savait capable de se ressaisir si il le souhaitait, mais le souhaitait il? Il semblait encore penser à elle, pourtant il avait oublié les autres avec une telle rapidité qu'il lui était difficile de croire en lui...

Elle regarda Armand un sourire en coin collé à ses lèvres, elle le laissa l'étudier à sa guise... Elle l'écouta avec un certain agacement, sa voix tremblotante ne gâché que trop le joli tableau. La scène était belle, en haut d'une tour, des retrouvailles, avec pour spectatrices les étoiles et la lune, des larmes de sang et des canines prêtent à jaillir... Parfait, cette nuit était parfaite, la pièce pouvait donc débuter.

Avec un peu trop de manière, elle répliqua

"Oui... le temps pour nous n'est rien j'avais oublié... Pauvre "maitre", un long supplice. Dois je te rappeler que tu es partit sans moi?"

Elle s'approcha de lui, caressa son cou, prit sa main et la fit glisser sur sa joue... Elle dévoila deux canines dans un sourire carnassier, une bourrasque souffla sur eux, elle le lâcha abandonnant son sourire et recula de quelques pas. Deux yeux perçants se posèrent sur Armand alors que le vent continuer à souffler autours d'eux...

"Que veux tu faire à présent"
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageDim 10 Aoû 2008 - 11:57

La question de Ceinwyn n'appelait pas la moindre réponse. En tous cas pas pour Armand. Certe il aurait pus répoondre. Mais répondre quoi? Que c'était elle qui avait choisis de partir avec Raziel, celui la ne perdait rien pour attendre, qu'il ne l'avait pas retenue pour la laisser libre de ces choix? Comme il le lui avait appris. Mais cetaine leçons étaient diffcicile à assimiler, tous comme celle de maîtriser ces émotions pour Armand ce soir là...

Faisant fis de toute retenue, il se rua sur Ceinwyn. La prenant dans ses bras, il la serra fort se retenant juste de ne pas lui faire de mal. Enfouissant sa tête dans ses cheveux, il réprima à peine de nouvelles larmes de sang.
Sans même sans rendre compte, il avait sauté au bas de la tourn Ceinwyn toujours dans ses bras...


"-Je veux demeurer avec toi, c'est aussi simple que ça..."

Sa voie était redevene douce et calme, mais son coeur était en proie à la crainte...
De la crainte qu'elle le regette, qu'elle se moque de lui.

L'étalon s'était calmé, probablement rassuré de revoir son nouveaux maître. Mais il n'en demeurait pas moins dsireux de s'en aller, loin de ce cadavre, de cette tour, de cette fôret.
Armand lui aussi voulait partir emmener Ceinwyn dans un endroit calme.


"-Viens avec moi, mon amour rentrons...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageDim 10 Aoû 2008 - 16:54

Elle l'avait laissé à ses réflexions, s'attendant à un sermon bien emballé de gentillesse. Pourtant il n'avait rien dit, se contentant de se jeter sur elle. Surprise, elle ne bougea pas, regarda autours d'elle d'un air gênée. Elle se sentit doucement basculer, entrainer par Armand au pied de la tour. Elle plongea dans ses pensées un instant, répondant avec légèrement à ses caresses, comme on caresse un chat distraitement.

Puis elle le regarda avec intensité. Elle ne dégagea de lui, doucement mais fermement. Elle rejeta ses cheveux en arrière, recula d'un pas et pencha la tête sur le côté. Puis, la lune éclaira son sourire, ses yeux pétillèrent de malice. Il voulait rester avec elle? Il en avait eu l'occasion pourtant et ne l'avait pas saisie, pourquoi le suivrait elle? Elle huma l'air, embaumé par le cadavre...

"Pourquoi venir avec toi? Tu n'est pas bien la? Toi, moi, un cadavre, ton cheval, la lune et les étoiles..."

Malicieuse elle se rapprocha de lui et susurra

"Non évidement. Armand le professeur, le gentil vampire aimant et vivant parmi le bétail préfère retourner pourrir dans la cité. N'en à tu jamais assez de supporter leur incessantes jérémiades, leurs problèmes doivent pourtant paraitre futile à l'ancien que tu es à présent... Ils ne t'agacent donc pas?"

Elle sourit de nouveau. Il ne la suivrai jamais. D'ailleurs la suivre ou? La forêt lui procurait un abri pour le moment, mais sans doute pas pour longtemps. Elle détourna son visage et son corps du vampire, se dirigea vers l'étalon et posa sa main sur ses flancs. Avec un certain enchantement, elle sentit la terreur s'installer dans les veines de l'animal, il frémit sous ses doigts et commença de nouveau à s'agiter. Elle tourna vivement le visage vers Armand et dévoila ses crocs en souriant

"Mon amour..."
elle avait un ton chargé d'ironie en disant ses mots "ta monture me parait bien agitée. Ce serait dommage si tu ne pouvais pas repartir n'est ce pas?"

Elle n'espérait pas le garder auprès d'elle, mais si elle pouvait faire durer ce moment, autant en profiter...
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageMer 13 Aoû 2008 - 8:17

Le peux de réaction que témoignait Ceinwyn après...les élans d'Armand lui brisait le coeur et l'accablait de chagrin.
Le ton dégoulinant d'ironie de Ceinwyn, ainsi que son détachement total vis à vis de ses sentiments lui faisait bien plus de mal que tous les combats qu'il avait été forcé de livrer. Celui avec ce damné d'Angellus Niddle figurant au premier plan.


"-Si je suis bien? J'ai éré pendant plus de cent ans, jusqu'a découvrir Elament. Là j'ai découvert plus qu'un abris, une raison d'être. Je suis las de me terrer comme un animal terrifié. Tu parle de bétail mais j'ai rarement vus les moutons attaquer le berger, alors que c'est ce que font les habitants des alentours avec les notres voir les lycans...Dans la citée je suis chez moi, je fais de mon mieux pour aider les plus faible, même si cela te semble stupide et futile. je fait ce qui me semble juste. Maintenant...si tu ne veux pas me suivre, si tu préfère fuir et survivre parmis les bêtes sauvages libre à toi..."


Un instant Armand ne s'était presque pas entendus parler, et n'avait pas davantage prêter attention a la dernière phrase de Ceinwyn...jusqu'à ce que la terreur de sa monture ne lui parvienne...

"-Non...laisse le...prend moi plutot mais ce cheval n'a rien fait de mal et mérite mieux qu'une mort entre tes mains...."

La voie d'Armand était hésitante alors qu'il se raprochait doucement de Ceinwyn...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageJeu 14 Aoû 2008 - 9:07

Etrangement Ceiwyn avait eut envie de bailler... 100 ans tout seul bla bla bla, un abri que dis je une raison d'être bla bla bla. Puis elle le regarda la bouche ouverte, et partit d'un grand rire. Avec toutes les années qu'il portait derrière lui il tenait ce discours. Il était soit fou, soit inconscient... ou alors il se montrait encore désespérément humain.

"Les plus faibles? Tu vois bien, toi même tu te sens intimement supérieur à ces pauvres créatures qui se terrent chez eux la nuit tomber pour la plupart, craignant de croiser le chemin d'un des nôtres, comme tu dit."


Elle rejeta sa chevelure et lui jeta un regard froid, pétillant de rage contenu

"Pauvre petit Armand, professeur de l'eau, il est chassé par des brebis galeuses? Permet moi d'en douter! Mais enfin, ils vivent et pullulent le jour alors que nous dormons profondément dans nos caveaus de morts, et nous, nous sommes les fils et les filles de la nuit. Les ténèbres nocturnes font parties de nous, nous ne vivons pas comme eux et il est dangereux de leur laisser savoir, tu le sais, c'est toi même qui me l'a enseigné."

Elle s'était approché de lui en souriant...

"Armand... tu n'es pas un animal sauvage toi? Mais alors que fait tu ici? L'espace clos de la ville nous étouffe, nous consume. Il est tellement facile d'y être pris au piège, de bruler entre 4 murs."


La jeune vampire tiqua... une mort entre ses mains? Et bien quoi, la mort qu'elle pouvait apporter était douce et plaisante. Les siens pouvaient donner la mort dans une étreinte, un baiser. Quoi de plus beau que mourir ainsi, le corps cambrer dans un dernier extase? Tsss, Armand se sacrifiait même pour son cheval. Quel esprit noble, quel... quel... Elle le regarda s'approcher et se proposer. Mais cette proposition, était ce un plaisir qu'Armand quémandait ou la simple volonté de préserver son cheval? Elle enlaça son cou et fit pénétrer ses canines dans sa chair, sans la moindre douceur apparente. Elle commença donc à prélever la rançon qu'il lui devait, un sourire à la commissure des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageJeu 14 Aoû 2008 - 9:27

Aux réponses de Ceinwyn, Armand sentis à son tour le colère monter en lui.
Décidement l'élève avait encore une sacrée leçon à apprendre, celle de la compréhension. Elle n'avait décidement rien compris.
Lui n'avait aucun problème, mais d'autres vampires vivaient pourchassés par les habitants...


"-Quand je parlais des plus faibles s'était en me metant à ta place, et je..."


Il ne finis jamais sa phrase...Ceinwyn venait d'enlacer sa nuque et de planter ses crocs dans sa gorge, dans un mouvement dénué de douceur. Armand laisse échapper un petit gémissement de surprise, qui se prolongea de plaisir.
Ses deux bras vinrent enlacer le corps de sa bien aimé avec force tandis qu'il sentait son sag quitter son corps.
Il se laissa un bon moment aller contre elle, abandonner à son mortelle baiser, sans opposer plus de résistance.
Ses pensées le quittèrent, il ne pensait plus à rien se contentant de vivre l'instant présent.

Mais alors qu'il se sentait à la limite de s'écrouler, et ainsi ne plus pouvoir résister à Ceinwyn, Armand retroussa ses lèvres et découvrit ses crocs avant de les plonger à son tour dans la gorge de sa bien aimée. Encore que d'aucun aurait pus en douter...

Il ressera son étreinte, et aspira du sang bien plus vite qu'elle au début, avant de se calmer pour lui prendre au rythme où il le perdait.
D'un faible geste de sa main, il envoya une petite décharge d'eau sur son étalon qui compris le message et repartit au triple galop en direction de la citée.
Toujours enlacés, les vampires étaient surplombés par les ténèbres grandissantes et la clarté de la lune et des étoiles...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageJeu 14 Aoû 2008 - 10:22

Elle sursauta et commença à se débattre doucement lorsqu'elle sentit les canines du vampire la prendre. Elle le sentit, impuissante, prélever de son sang, puis resserrer son étreinte. Elle couina en se souvenant du soir de sa transformation. En frissonnant elle sentit ses bras autours de sa taille, elle se débattit de plus belle et enfonça violemment ses canines dans sa chair. Sous la force de la morsure, du sang coula sur ses lèvres, Ceinwyn gémit de dégout et referma sa machoire aussi fort que possible sur la chair morte.

Une bourrasque entoura les deux vampires, le vent cinglant leur peau morte, puis la jeune fille lâcha prise, se débâtant de plus belle. Elle ouvrit grand la bouche, laissant quelques gouttes de sangs couler sur son menton et elle hurla

"Armand lâche moi!!"


Le vent sembla s'affoler, tournoyant autours d'eux, en même temps que la vampire perdait le contrôle d'elle même. Elle griffa les moindres parcelles et peaux accessibles et enfin sentant son étreinte se relâcher très légérement, elle bondit en arrière en feulant, à bonne distance du professeur de l'eau. Elle porta sa main à sa gorge, les yeux flamboyants de fureur et de l'autre essuya avec un profond dégout le sang sur ses lèvres, laissant une trainée rouge sur son menton et le dessus de la main.

"Tu n'aurais pas du faire ça, Armand Sulimo"

Cet instant ne lui avait que trop rappeler le moment ou son créateur l'avait vidé de son sang, lui insufflant une nouvelle existence. Un haut de cœur la souleva, elle plaqua sa main contre ses lèvres. Elle ferma les yeux, remit un peu de calme dans son être. Le souffle de l'air sembla se calmer, puis se fit caressant et rassurant. La bise caressa la peau de la vampire, apaisant son âme , calmant autant que possible ses nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 14 Aoû 2008 - 14:51

Qui a dit que les démons ne s'encombrent d'aucune attache? Pourtant ce soir Raziel, avait attaché ses pas à ceux de sa nouvelle élève... À son insu bien sûr, à la manière des félistias ainsi que celle des vampires. Deux yeux rouges et une ombre, glissant entre les branche dans le plus total silence. Deux yeux, presque prédateurs posés sur la nuque de Ceinwyn, attendant de la voir attaquer quelqu'un, prendre son sang comme la vampire qu'elle-même voulait devenir, ou à surgir des ténèbres s'il la prenait en flagrant délit de bonté.

Cette filature dans la nuit les conduisit jusqu'au pied de la tour de Tyïos cette flèche brisée s'élevant de manière très relative parmi les cimes des arbres. Raziel n'aimait pas à revenir à cet endroit, il y avait joué des instants déterminants de sa vie, lui qui se détachait autant de ses souvenirs que de ses sentiments.
Il croyait se revoir comme au lendemain de la bataille.
À ses oreilles revenait les cris de l'époque, les démons en fuite sauvant leur vie poursuivis par des meutes hurlantes de loups. Et cette silhouette en haut de la tour, l'attendant, là où se trouvait Iblis alors... Non, elle, il ne la rêvait pas, il y avait quelqu'un là-haut, et il le reconnaissait, il l'avait déjà rencontré, ce n'était pas un ami.

"tss, y en a pour un moment."

Murmura-t-il doucement avant de s'installer en conséquence, dans une branche, à l'abris des regards, assez bien placé pour ne rien manquer, son dos calé contre un tronc, un coussin, fait de ses propres mains enlacées, et les jambes croisées, sa queue fouettant le vide en silence.

Alors commença un dialogue passionné et, pour tout dire, assez pathétique
entre deux amants perdus se calinants avec nostalgie.
Irritant pour Raziel et son ego... Ce spectacle l'écœurait, assister à cette étreinte, Ceinwyn, si vite revenue dans les bras de son maître.
Le comble de cette mascarade avait été leur plongeon dans le noir. Sur le point de tourner les talons, laissant cette enfant à sa médiocrité. Il s'était déjà relevé prêt à partir, quand la réponse de Ceinwyn l'arrêta. Toujours debout, dos à la conversation, un nouveau sourire naquit sur son visage.

"On ne devrait jamais juger sur une première impression." Un nouveau murmure avant de se réinstaller.

La conversation reprit, bien plus intéressante, et bien sûr plus valorisante pour notre Raziel car pour tout dire, il n'aurait pas répondu mieux... Ou alors, il aurait fait plus court.
Ainsi son petit rire grinçait à chaque parole de Ceinwyn et il laissait échapper une baillement à chaque mot d'Armand. Exception faîte de son héroïsme grotesque, se sacrifier pour un cheval, quelle absurdité. dernière ineptie finit de tenter Raziel d'aller mettre son grain de sel dans cette histoire, et il se laissa tomber au sol en silence.

Juste avant d'assister à cette morsure... Armand semblait apprécier celà. Et croyant à nouveau posséder Ceinwyn, chassa son compagnon blanc.
La langue de Raziel passa sur ses dents alors qu'il saisissait son épée, toujours dans son fourreau.
Le pauvre animal en fuite, se rua sans même s'en douter droit sur un obstacle invisible. Un violent coup de fourreau dans sa patte en pleine course lui arracha un hénissement douloureux, le faisant chuter dans la poussière.

Raziel, le front ceint de rouge, portant son manteau blanc sur son bras et son épée au fourreau, appuyé sur épaules, vint se montrer à la lueur de la lune. Pour trouver Ceinwyn accroupie, menaçant Armand. Lentement, il marcha vers elle, n'offrant que son dos à Armand.

Une ombre plana au-dessus de Ceinwyn, et le manteau de Raziel, comme une feuille morte se posa sur son dos.
"Tu te débrouilles pas si mal quand t'es seule... Cependant, je tiens à te dire que le temps qui nous sépare de la dernière fois, n'est rien..."

Il avait volontairement repris la formule d'Armand, mais rien ne vint après, nul supplice pour Raziel. Sa voix repris, bien plus fort, il visait le vampire derrière.
"Tu avais promis de me retrouver." Là dessus il tourna seulement sa tête affichant un sourire malsain, trouvant péniblement Armand dans son camps de vision. "T'es lent..."
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageJeu 14 Aoû 2008 - 15:12

En tant normal la dernière scène, un vrai mélo-drame, aurait blessé Armand en son coeur et en son âme. Mais là il n'en avait tous simplement pas eu le temps...
Le nouvel arrivant, mille fois maudit, s'était immiscié dans la conversation et entre eux deux.
Raziel...
Laissant ses deux petites marques de crocs cicatriser d'elles même, Armand grinça des dents à l'approche de ce trop jeune et trop insolent vampire...
La main droite d'Armand vint machinalement se porter sur la garde de son épée, tandis que la gauche venait remettre quelques cheveux à leur place.


*Bien, je crois qu'il est temps de tourner une page, et de refermer un livre...*

La page s'était Ceinwyn, le livre un certains Raziel, volume contenant au gout d'Armand un petit peux trop de page.
Bien qu'il ne s'en rendit pas immédiatement compte, l'ancien Armand Sulimo était de retour. Débordant de joie de vivre, d'une touche de cynisme et d'un brin de folie.

Les yeux verts émeraudes d'Armand délaissèrent Ceinwyn, paix à son âme, pour venir se braquer sur Raziel.
Alors celui la...


Le coup partit aussi brusquement qu'un barrage se romp, aussi soudainement que l'orage éclate: le bras gauche tendu, Armand expédia un tourbillon d'eau à la rencontre du sol entre Ceinwyn et Raziel.
L'eau hyper-concentrée percuta la terre avec force, soulevant une partie du sol à cette endroit et progetant boue, plantes et eau un peux partout.


"-Lent? Cela te sied il davantage? A présent prépare toi à rejoindre tes compagnons les démons...DANS LES LIMBES!"

Armand commença sa phrase d'une voie dénuée d'expression, avant de pratiquement hurler la fin tout en dégainant sa lame.
La faisant passer à l'horizontale devant lui, il envoya sur Raziel (en le visant cette fois) une onde de choc d'eau pure acérée, dont le contact pouvait couper le bois en deux...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageJeu 14 Aoû 2008 - 17:16

Un sourire d'une franchise et d'un soulagement sans borne se dessina sur ses lèvres. Raziel... Ceinwyn ne pensait pas qu'elle allait avoir le plaisir de le revoir, pas comme ça. Elle leva les yeux vers lui, cherchant à connaitre la raison de sa présence. Passait il par la? Avait il suivit Armand, ou l'avait il suivit, elle? Elle baissa la tête et ferma les yeux, sentant le manteau du vampire se poser sur son dos, étrangement, comme un voile protecteur.

Evidement elle savait parfaitement que Raziel ne se voulait en rien protecteur, mais ainsi elle se sentait moins seule face au professeur. A la remarque du vampire, elle releva la tête et se releva, retenant le manteau, l'empêchant de finir au sol. La tension était palpable et électrisée le corps de la jeune femme. Le tissu blanc entre les mains, elle pencha la tête et se rapprocha de Raziel. Elle porta de nouveau sa main à sa gorge, trembla de colère et jeta un regard lourd de sans vers un Armand qui l'avait bien vite délaissé pour s'intéresser au nouvel arrivant.

Soudain, Ceinwyn écarquilla les yeux et bondit en arrière. Un tourbillon d'eau venait de s'écraser entre les deux vampires. De la boue et de l'eau se colla à son visage et à son corps. Elle jeta un regard vers le félistia, serra les dents et dévisagea Armand. Ses yeux brillaient d'un bleu pure, rappelant les reflets de la glace, aussi froids que cette dernière. Il avait lancé une attaque, risquant de la toucher... Ainsi c'était bien finit, bizarrement, cela ne l'étonnait pas. Après tout combien de conquête avait il eut en si peu de temps? Elle ne le savait pas exactement, mais se doutait qu'il n'y en avait que trop.

"Armand..." Elle serra les dents, faisant grincer ses canines, et se sentit dénuder. Pas une arme rien, juste la maitrise précaire de son élément. Si elle venait à devoir se défendre ça allait sans doute mal se passer, mais l'attaquer ne la dérangerai en rien... mis à part le fait qu'elle se savait incapable de prendre le dessus sur lui, et le fait qu'elle n'avait aucune envie de risquer sa peau bêtement.

Avec plaisir, elle sentit un souffle bienveillant l'envelopper. Non elle ne craignait pas grand chose. Armand avait beau crier fort et prendre les armes à la moindre occasion, il n'était pas assez fort pour ça. Après tout, ne répétait il pas de manière déplaisante et incessante qu'il respectait la vie etc etc... Elle regarda son attaque se diriger vers Raziel, surprise, elle se rendit compte qu'elle montrait une certaine inquiétude pour ce détestable personnage (en principe). Elle serra les poings et jeta un regards emplit d'un défi (stupide) à Armand.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 14 Aoû 2008 - 21:41

Quelle terrible ironie se jouait à présent, Raziel, le démon, le traitre, l'infâme, arrivait de nulle part couvrir le jeune fille en détresse d'un linge blanc. Et pour cela, il récoltait son sourire radieux, une entrée digne d'un héros de conte. Et le doux Armand, professeur et protecteur de la citée finissait à son tour diabolisé.
Cruelle injustice qui le faisait à juste titre enrager et qui ne faisait qu'étirer à l'infini l'insupportable sourire de Raziel tournant le dos à son adversaire, ne regardant pas son élève.

l'attaque fut soudaine, et surprenante, pas tant par sa violence, que par sa cible, telle que nul n'aurait put dire si elle avait été destinée à Raziel ou Ceinwyn.
Toujours était-il que celle-ci avait bondit en arrière pour éviter l'assaut, Raziel avait très peu pivoté sur ses appuis, pour ne pas recevoir de dommages, et se trouvait face à face avec Armand, ses yeux verts brûlaient de haine.
Lentement, la main de Raziel se porta à sa joue, emportant sur son passage les perles de boue qu'elle avait recueillie. Il regarda sa main souillée, sans sourire cette fois, il avait juste l'air... las. Dans un soupir il murmura: "Quel manque de finesse! S'en devient navrant."

Laissant Armand à ses menaces Raziel se concentra sur la prochaine attaque, le faire enrager était une chose, ne pas mourir en était une autre, bien plus importante en réalité.
Un lame d'eau fonçait à présent vers lui, plutot que d'esquiver à nouveau, Raziel calla darckness contre son avant-bras, pour enciasser le choc. La vague aquatique explosa en milliers de gouttelettes aux alentours, se muant en une vague de douleur courant de son bras à son dos, le choc lavait projeté de quelques mètres en arrières, sans pour autant l'empêcher de retomber sur ses pieds.

Dans la claque de l'eau contre la défense de Raziel on ne pouvait qu'à peine distinguer les incantations démoniaques, prononcées en hâtes, toujours éait ils qu'un seul vampire avait été projeté, et que deux, avaient atterri à quelques pas l'un de l'autre, identiques en tout point, les fourreaux des épées tombaient à présent en lambeaux dévoilant les lames, leurs vêtements semblaient trempés, salis par la boue que soulevaient les assauts d'Armand. L'illusion commençait!

L'un d'entre eux lança sur un ton de défi: "Personne en ce monde ne peut se dire mon compagnon..." et le deuxième d'ajouter: "... Quant aux, limbes, elles m'ont déjà recraché." Puis les deux images continuèrent d'une même voix.
"Tu dis ne pas être une bête sauvage, et guidé par la haine tu attaques sans réflechir, risquant d'atteindre celle qui, un instant plutot tu ne voulais atteindre que par tes "je t'aime" ridicules, oses dire que tu vaux mieux que nous à présent"

Les deux Raziel avaient d'un même mouvement pointés leurs épées vers Armand et le défiaient du regard. À présent immobiles, comme deux gardiens devant une porte, ils semblaient attendre la suite de la confrontation, ce dernier tenterait-il une attaque, en risquant une erreur fatale?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 15 Aoû 2008 - 9:54

[hrp : Je peux ?]

Un rire futile se fit entendre dans la forêt qui les entourait... Toute cette sensation et leur stupidité a essayé de combattre Raziel, au lieu de ça il devait fuir loin... Angelus était perché dans un arbre a observé la scène, il était parti dans la forêt à la recherche d'un coin calme pour s'entrainer et pour cueillir quelques plantes mais c'était sans savoir qu'il allait tomber sur un tel spectacle. L'odeur inlassable du sang que portait Raziel... c'était surement ce qu'il l'attirait à chaque fois ou est ce le lien entre le disciple et le maître ? Angelus caressa l'endroit où il avait été mordu par Raziel, il aurait pu en vouloir au vampire mais grâce à lui Angelus avait pu se libérer de ses illusions qu'Elament laissait croire aux gens...

Depuis peu, il avait rencontré Alouqua qui l'a aidé... maintenant il a aussi Azrael qui l'aide aussi sans cesse à comprendre ses pouvoirs, Angelus n'aurait pas connu cela sans Raziel et maintenant il devait lui rendre la pareille mais aussi... Armand était là et à chaque minutes les pulsations augmentait, l'adrénaline montait de plus bel et ce souvenir qu'il ait laissé pour mort Angelus il y a quelques mois de cela surement qu'il devait le croire mort...

" * Angelus ne restons pas ici... *

- Je dois y aller... c'est comme un appel...

* Oui mais... *

- Désolé Azrael... "


Angelus ne pouvait plus rester percher dans son arbre, il sauta et atterrit à quelques mètres derrière Raziel, cacher par les ombres il avança peu à peu vers son maître, son bras brillait mais pourquoi ? il n'avait jamais fait ça auparavant, des mots s'échappèrent dans l'air venant se poser à leur oreille et attirant leur attention...

" Je vois que tu es toujours autant coureur de jupon, Armand... Un vampire qui cherche l'amour c'est bien la meilleure...surtout venant de la part d'un hérétique tel que toi... "

Le jeune vampire salua son maître et se dévoila à eux... ces deux vampires de bas rang qui aide Elament... Pathétique ? Oui ça pourrait être un mot parfait pour les qualifiés. Il ne put s'empêcher de voir la femme avec qui il était, n'était t-il pas accompagné de Kaomi la dernière fois ? Il en fit un petit sourire moqueur avant de s'excuser de pas s'être présenté, les vampires étaient peut être démoniaque mais pas malpoli à ce point et donc il s'avança peu à peu peu vers cette femme, puis il arriva devant elle risquant à tout moment de se prendre un coup, il attrapa sa main et déposa un léger baiser dessus avant de se présenter...

" Angelus Niddle... Ravi de vous rencontrer. "

Il fit encore son petit sourire moqueur avant sauter rapidement en arrière en direction de Raziel... Azrael ria lui aussi car c'est cette personnalité qu'il avait pu voir chez Angelus, cette même personnalité qu'Azrael avait il y a bien longtemps, celui ci remarqua toujours son bras droit devant lumineux mais qui ne libérait pas pour autant la Faux du Destin... mais ces glyphes réagissaient au sadisme d'Angelus ou plutôt ils réagissaient aux sensations qu'il éprouvait pour le moment, serait-ce cet homme du nom d'Armand qu'il lui procure cela ? Azrael commençait à approuver la décision d'Angelus, cela lui permettrait surement de mieux comprendre ses pouvoirs... Le destin allait une fois se plsu changer son cours... Sera t-il en faveur du jeune démon ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 15 Aoû 2008 - 11:59

[HRP : M'est avis que tu devrais demander "avant" de poster. Aux autres participant de juger, prévenez-moi si besoin.
(Ici Eve, hein)]
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageVen 15 Aoû 2008 - 21:30

[hrp: pour moi pas de problème]


La situation lui échappait. Totalement. D'abord Ceinwyn, ensuite le début du combat avec Raziel, maintenant ça...Angellus revenant d'entre les morts...Mais qu’avait il fait au ciel, aux dieux, pour mériter une chose pareille ?
Il n'était déjà pas évident de lutter contre Raziel, mais en plus Angellus...Cela devenait franchement suicidaire...

Le front plissé, Armand réfléchissait à toute vitesse devant les « deux » Raziel(s). Bon sans lequel était ce ? Le temps semblait s’étirer sans fin devant cette scène. Le vent redoubla de violence, agitant la forêt environnante. Les étoiles dans le ciel furent masquées par d’épais nuages, don les longs doigts tâtonnants se tordaient et s’entremêlaient vers la ligne d’horizon et la citée plus loin.

Il lui fallait trouver quelque chose à faire, mais Raziel connaissait son affaire. Pas moyen de discerner le faux du vrai de cette diabolique, s’était le mot, supercherie. Ho certes un esprit chagrin aurait pus dire que cela n’avait rien de bien glorieux, mais qu’importait la gloire si on était mort ?

Tout à ses réflexions, Armand ne remarqua qu’à peine le petit manège d’Angellus, ainsi que son bras lumineux. D’ailleurs se battrait-il ? Armand n’en avait aucune idée, mais penchait pour oui. Normal en fait même si cela ne l’arrangeait pas. Vraiment pas…


*Merde ces deux la seraient parfaitement capable d’avoir ma peau…Armand mon vieux t’es dans une merde noire…*

La tour était derrière lui, aussi Armand décida-t-il de tenter de gagner du temps. La nuit était assez avancée, et Armand pouvait se targuer d’être un vampire suffisamment vieux pour ne pas s’endormir aux premières lueurs de l’aube. Cela n’était pas le cas pour Ceinwyn, et ne devait pas l’être, il l’espérait, pour les deux autres. Mais pouvait il en être sur ?

Armand fit son choix. Une flèche de glace plus solide que l’acier jaillit de sa main tendue droit sur le Raziel le plus à sa gauche. Au même moment Armand se jetait à couvert derrière la tour, hors de vue en tous cas tandis que la flèches atteignait sa cible…pour la traverser sans dommages…manqué…
Mais la flèche poursuivie sa course droit sur un Angellus décidément jamais au bon endroit au bon moment.
Sans se soucier de savoir si Angellus avait été atteint, Armand cria par-dessus les ruines :


-« Désolé Angellus, mais là tu tombe sur une réunion à l’ambiance aussi froide que la mort… »

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageVen 15 Aoû 2008 - 22:32

Ses yeux s'ouvrirent de terreur et un cri lui échappa en voyant Raziel encaisser le coup.

"Raziel!"

Elle pensait qu'il esquiverai, ou quoi que ce soit d'autre, n'imaginant en rien qu'il allait encaisser. Elle allait se ruer vers lui, inquiète pour ce démon prétentieux, agaçant, hautain, lorsqu'elle vit qu'il allait relativement bien. Elle le regarda en se mordant la lèvre. Si il était là et dans cette position si peu confortable, c'était de sa faute à elle. C'était elle qui avait rejoint Armand, elle qui avait provoqué la rancune entre Raziel et Armand, du moins en partie le croyait elle.

Elle sourit, découvrant avec plaisir les cartes que l'ancien félistia avait en main. Son jeu de scène prenait toute son ampleur. Deux Raziel... Déjà qu'un c'était assez terrible à supporter alors deux! Légèrement admirative, elle se força à afficher une expression neutre et regarda son instructeur du moment. Enfin, elle pencha la tête, immobile, et se demanda comment Armand allait s'en... Elle fronça légèrement les sourcils, humant l'air, puis se retourna et jeta un regard noir au nouvel arrivant. Immédiatement elle le reconnut comme l'un des leurs. Elle leva les yeux au ciel, une odeur de mort, de sang émanait de lui, comme de tout ceux présent, même d'Armand, qu'il le veuille ou non. Le théâtre se remplissait... Mais n'y avait il que des acteurs, ou certains demeureraient finalement de simples spectateurs de l'acte en cours?

Elle était non loin des deux Raziel lorsqu'il lui prit la main. Ceinwyn le regarda, le visage froid, puis une moue dédaigneuse se dessina sur son visage. Elle retira prestement sa main après avoir sentit les lèvres du vampire frôler sa peau. Détournant le regard elle frissonna de dégout. Assez de baisers forcés, assez de sang qu'on lui prélevait sans autorisation! Elle ne le regarda même pas reculer. Pourtant, elle était agacée, il était clair que cet "Angelus" était avec Raziel, cela ne posait d'ailleurs aucun problème à la vampire, mais cette histoire ne le concernait en rien... Que faisait il là? A moins qu'il connaisse l'aqua? Coureur de jupon? Intérieurement Ceinwyn fulminait, encore une fois la réputation d'Armand était ainsi percée à jour (bien que, apparemment, cela ne soit plus un secret pour personne).

Dans un souffle, un murmure emplit de rancune franchit ses lèvres "Sulimo, votre réputation vous précède partout ou vous allez... même chez les démons"

Un sourire apparut sur ses lèvres, les yeux dans le vide. Le professeur de l'eau allait passer une très très mauvaise nuit, et ce n'était certainement pas son ancienne amante et apprentie qui allait l'aider. "Qui sème le vent récolte la tempête" disent les Aeras, et bien Armand n'avait même pas à se pencher pour recueillir les fruits de son labeur, pas de quoi se plaindre n'est ce pas?

Elle se tourna vers les deux Raziel et commença à se rapprocher d'eux lorsqu'elle entendit un sifflement strident. Elle s'immobilisa, priant pour que l'aqua ne soit pas assez lâche ou fou pour l'attaquer ainsi, lorsqu'elle comprit que bien évidement, il visait un des démon, Raziel plus précisément. L'inquiétude n'eut pas le temps de monter en elle qu'un soulagement sans borne éclairai déjà son visage. Il s'était trompé de cible et le vampire était toujours la. Pourtant, l'illusion n'avait pas arrêté la flèche qu'elle supposa de glace... Et cette dernière avait filé vers le nouvel arrivant. Amusée elle regarda comment se déroulerai la suite, un sourire aux lèvres.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 31 Aoû 2008 - 10:35

Pourquoi grincer des dents Raziel?
Tout allait bien, Armand, en disgrâce renonçait à à Ceinwyn. Cette dernière complètement déboussolée venait d'hurler en voyant son nouveau maître en péril.
Enfin, des ombres émergeait le spectre d'Angelus Niddle, venu lui prêter main forte...
Le vampire à la chevelure flamboyante, à l'abri derrière son sort, observait fébrilement la scène. Pourquoi? Car Angelus bien qu'étant un farouche guerrier, n'était pas si différent d'Armand, un chien fidèle mais enragé, s'il les laissait tout deux se jetteraient dans un affrontement chaotique échappant à son contrôle, hors la manipulation était l'arme, et la fierté de Raziel.
Pourtant, les propos de son premier disciple enchantèrent Raziel, autant qu'il perturbaient Ceinwyn, faisant croitre sur son visage les charmants traits de la rancoeur.

Armand, quant à lui, semblait à présent plus en détresse que jamais à tel point qu'il ne pensait même plus à Ceinwyn. Ne cherchant plus comment avoir la peau d'un ennemi juré, mais uniquement à sauver la sienne.
Soudain, à nouveau, le temps s'accéléra, l'attaque d'Armand venait de fuser. Transperçant un mirage et poursuivant sa course vers Niddle. Sans doute pourrait-il esquiver cet assaut. Armand, lui qui parlait à l'instant de le renvoyer dans les limbes, lui qui se plaçait en grand guerrier, en chevalier blanc, fuir?

Le rire grinçant de Raziel retentit à nouveaux, alors que celui des deux qui avait été épargné se volatilisait à son tour, alors que la silhouette du maître se montrait aux yeux de ses élèves, sortant du bois en arrière. Lentement il s'avança en ricanant.

" "Coureur de jupons"? Voila qui explique une si rapide volte face, le masque de notre héros lyrique est tombé dirait-on... Belle soirée Angellus."

Ses pas lents et réguliers le menaient à present vers Ceinwyn, derrière-elle, il posa ses mains griffues sur ses deux épaules. Passant deux doigts sur son cou, sur les deux plaies faites pas Armand, et sur les vieilles cicatrices.
"Alors tu te soucies de ma santé? kékéké Tu me touches ma jolie. Maintenant, vois les mensonges d'Armand, le sang, les femmes... Chacun son vice n'est-ce pas?"

Raziel s'éloigna de quelques pas et planta Darckness dans le sol en guise de fourreau avant d'avancer vers la tour de quelques pas, désarmé. Usant de sa main comme porte-voix, il lança en direction d'Armand: "Holà Sulimo, tu as sans doute compris que mon départ pour les limbes n'est pas pour ce soir, si tu n'es pas pressé de t'y rendre, je te conseille de venir et écouter ce que j'ai à te dire..." Un ultimatum audacieux, chaque fois qu'il s'étaient croisé Armand n'avait parlé que par le fer.

Avec un sourire Raziel se tourna vers Niddle et lui lança: "Il va falloir te modérer ce soir..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 31 Aoû 2008 - 19:14

Angelus ne s'attendait pas à cela... l'attaque d'Armand se rapprochait à vive allure vers le jeune vampire et vu la pénétration de celle ci, perforant ainsi l'illusion de Raziel, une simple lame ne suffirait pas à dévier ou même arrêter cette flèche. De plus ce n'est pas les deux épées qu'il avait volé qui allait pouvoir l'aider car même si elles sont de bonnes qualités, ça ne suffirait pas mais il devait faire quelque chose mais l'esquive n'était plus possible... Angelus attrapa la poignée d'une de ses épées et la dégaina au plus vite pour ainsi l'enfoncer dans le sol, il pensa fort à ce qu'il voulait faire et ainsi un pic ténébreux sortit des abysses de la terre venant alors transpercer la flèche qui permit au démon de plus être cible de cette attaque...

" Et merde, encore une épée qui a fondu...

- * T'y mets trop d'énergie de plus tu as du mal à contenir ton sentiment de vengeance. Calme-toi un peu

-... Armand ! Tu as des objets qui m'appartient... "


Le vampire faisait allusion aux katars et au sabre qu'Armand s'était permis de prendre avant de le laisser mourir, ces armes étaient précieuse pour Angelus car elles avait été forgé par des maitres nains, forgées dans un matériau solide leurs permettant de résister à n'importe quel attaque. C'est surement autre chose que les épées qu'il avait volé.

Son bras l'élançait de plus en plus, il ressentait cette colère dans son bras et c'était bel et bien vrai car il en voulait tellement à Armand mais il ne pourra pas libérer cette précieuse colère car au moment il se décida à aller suivre Armand, Raziel s'interposa et demanda gentiment à Angelus de se retenir... Se retenir ? Mais comment pourrait-il ? Il était sur le point de déverser toute sa colère mais il devait encore attendre... mais il le devait de le faire en tant que disciple et il laissa alors Raziel approcher la tour essayant désespérément de discuter avec Armand. Angelus se sentait mal de devoir rester derrière à catalyser sa colère, son bras brillait toujours consommant peu à peu son énergie vitale qui pouvait se deviner par la teinte blanche que ses cheveux prenaient mais il se devait de se retenir et calmer cela.

Cette nuit allait être longue, est ce que Armand allait bien vouloir discuter avec Raziel ? Intérieurement, le jeune démon ne voulait pas mais ce serait égoïste de sa part mais ce serait suicidaire de la part d'Armand de se battre.

Les derniers rayons de la Lune transperça peu à peu les épais nuages éclairant ainsi la scène, le vent violent continua sa folie, cette nuit allait bien être longue...
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageVen 12 Sep 2008 - 21:58

Après avoir jeté un petit coup d'oeil vers ses deux adversaires, et constaté de son échec sauf pour l'épée d'Angellus, Armand s'était pis à réfléchir à toute vitesse pour se sortir de se très mauvais pas. Décidement il n'avait pas de chance en ce moment tant sur le plan sentimentale que sur le plan professionel. Un professeur/chasseur de démons acculé derrière une tour en ruine par deux vampires non loin de son ancienne maîtresse...pas très reluisant commen tableau.

Le jour se faisait attendre, pas étonnant vus qu'il devait être davantage près des dix heures que de l'aurore.
Mais alors qu'il se triturait la cervelle en tous sens, ses adversaire eux même vinrent lui proposer le temps don il avait si ardement besoin.
Armand choisis donc de répondre à Angellus en premier, d'une voie pleine de défis et de fausse bonne humeur tpujours dissimulé derrière la tour:

"-Tu parle surement des petits joujoux en fer blanc que j'avais ramassé sur ton corps agonisant...Tu ne semblait plus en avoir besoin, mais apparement tu es encore plus dur à étriper que moi. Les mauvaises herbes ont la peaux dure dirait on...Je me demande comment tu as fait dans l'état où je t'avais laissé pour ne pas mourrir comme un pauvre animal crevé...Mais pour tes jouers soit tranquille, elles sont bien au chaut chez moi au-dessus de la cheminée..."

Armand aimait sa réplique, mais réalisa soudain un peux tard qu'il jouait un jeux dangereux. Angellus pouvait pêter les plombs à tous moment, hor Armand voulait plutot le voir partir...
Il s'adresa alors à Raziel d'une voie un peux plus sérieuse:

"-Si tu veux que nous discutions, et de quoi je me le demande bien, rappele donc ce foux dangereux d'Angellus. Je m'en occuperait plus tard la saison sera bientot au descente de lit il commence à faire frait..."

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageSam 13 Sep 2008 - 13:16

Ceinwyn fit la moue. Cet "Angelus" n'avait pas été blessé et c'était bien dommage. Un peu de sang d'un des siens que diable! Un sourire surpris et légèrement admiratif s'afficha sur son visage. La seconde illusion du vampire disparut et ce dernier émergea des arbres. Elle soupira, las. Tout cela n'avait aucun sens. Pourquoi étaient ils tous la au fait? Elle ne savait plus et ne voulait pas savoir. Les pas de Raziel le rapprochèrent d'elle, aussi la jeune vampire tourna doucement la tête vers lui sans bouger le reste de son corps. Son menton trouva naturellement sa place sur sa propre épaule.

Pourtant, lorsqu'elle vit et sentit les deux mains se poser sur ses épaules, son visage se figea. Elle retint un frisson au contact de ses doigts sur sa peau, sur ses cicatrices et tourna sa tête vers la tour cette fois ci. Une envie étrange s'épanouît en elle, elle voulait lui faire mal, le repousser, le blesser, pourtant elle désirait aussi plus que tout planter ses dents dans sa chairs, l'enlacer et le remercier. Mais le remercier de quoi? Elle secoua la tête chassant ses idées stupides de son esprit et se crispa en l'entendant parler. "Tu me touche ma jolie"? Imbécile. Ses yeux brillèrent légèrement de colère, elle le regarda et pleine d'ironie ajouta

"Oui, chacun son vice. Je penses que tu sais de quoi tu parle"


C'est le sourire aux lèvres qu'elle regarda Raziel essayer de reprendre les choses en mains. Le manipulateur qu'il était ne pouvait laisser la situation devenir incontrôlable n'est ce pas? Ceinwyn doutait de l'issue du combat si combat il y avait. Évidement si le nouvel arrivant s'en mêlait, Armand aurait à affronter deux adversaires, mais si il s'agissait d'un face à face entre Raziel et lui, elle ne savait vraiment pas qui aurait le dessus. Elle n'arrivait pas à doser la force que pouvait avoir l'ancien félistia. Ceinwyn savait juste que sa puissance ne résidait sans doute pas dans la force brute.

Lorsque Armand répliqua, elle leva les yeux au ciel, amusée mais aussi dépitée. L'humour du professeur n'était en rien à son gout, il essayait de gagner du temps...

*Gagner du temps pourquoi cher Armand... la lune n'est pas encore prête à disparaitre, il va te falloir attendre*

Avec élégance, Ceinwyn glissa vers une pierre et s'installa dessus. Elle croisa les jambes, se pencha légèrement en arrière et prit appuie sur ses mains pour rester ainsi. Ses cheveux glissèrent dans son dos et vinrent caresser le creux de ses hanches. Les yeux luisants, elle jeta un œil vers la tour, la ou se trouvait Armand, puis ses yeux se tournèrent vers Raziel. Il allait sans doute abattre une nouvelle carte, ce qui fit sourire la jeune vampire. Son jeu avait été parfait jusque la, il devait lui rester encore un grand nombre d'atout. Un plaisir bizarre montait en elle, une excitation qu'elle ne pouvait expliquer. Raziel était un chasseur comme tout les vampire, cela était intrinsèque à leur nature et cela ne faisait aucun doute, le peu de fois ou elle l'avait vu à l'œuvre, la jeune femme avait été subjugué par sa maitrise des évenements. Ainsi, ici aussi il chassait supposa t-elle, Armand était une sorte de proie particulière et spécialement amusante.

Curieuse, elle se demanda ce qu'il avait à proposer au professeur, pourtant cette situation la rendait boudeuse. Elle était loin du cœur de l'intrigue, loin d'attirer l'attention sur elle ainsi que les convoitises. Elle s'y résigna sans trop de difficultés et tendit une oreille à la scène. Un cailloux en guise de siège, elle se pourlécha mentalement les lèvres, attendant avec impatience la suite du spectacle...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 14 Sep 2008 - 15:30

Le silence venait de s'abattre sur les environs de la tour, même le vacarme des animaux nocturnes avait cessé ou s'ils ne s'étaient tus, alors c'était que les quatre protagonistes n'étaient pas disposés à leur prêter l'oreille. Les derniers échos de la réplique de Sulimo venaient de mourir aux oreilles des trois vampires, laissant sur chacun leur marque. Angellus, quelques pas derrière Raziel, bouillait intérieurement, pris entre les feux d'une rancune tenace, et ceux d'une fidélité inébranlable, n'osant contredire les indications de son maître.Ceinwyn, s'était volontairement exclue de l'affrontement, devenant une simple spectatrice, princesse assistant à la joute de ceux qui n'ont rien de chevaliers servants, assise sur son rocher.
Enfin, Raziel, debout, immobile silencieux, tête basse, le visage, d'ordinaire affublé d'un insupportable sourire, complètement inexpressif, impassible.

Puis, comme un roulement sinistre, un son, grave et régulier se faisait entendre. D'abord faible, mais sa puissance croissait avec une lenteur pénible, un son oublié que Raziel semblait avoir du mal à faire ressortir de sa poitrine, comme s'il l'avait oublié... C'est alors qu'il explosa, un rire bien loin du ricanement grinçant et sinistre de Raziel, le de ce rire agaçant et suraigu qu'il utilisait à outrance à l'accoutumée, non, c'était un rire fort et clair, un rire à gorge déployée, un rire... Sincère?

Oui! Raziel trouvait Sulimo désopilant à cet instant précis, peut-être même qu'il ne s'en lasserait pas si vite finalement, il avait tout, le courage, l'arrogance, et la stupidité de la citée. Tout ce qui fait la fierté des écervelés d'Elament. Acculé, fait, piégé, Armant trouvait encore le moyen de se croire en position de négocier et imposer ses conditions à Raziel, et plus encore, d'insulter son élève.
Plus question donc d'expliquer calmement à Armand l'étendue de sa défaite comme il comptait le faire, non, il avait changé d'idée. Cette suffisance, il lui rappelait Shin, il fallait l'écraser, Raziel ne pouvait pas laisser Armand rivaliser de vanité avec lui. Pas question!

"Tant pis pour toi!" Lança-t-il pour seule réponse.

Alors que le fou-rire du vampire s'éteignait, il se dirigea vers angellus, alors qu'au passage sa queue saisissait Darckness, et l'emportait avec lui.
Raziel adressa à son disciple une tape sur l'épaule et lui dit.
"Oublie ce que j'ai dit, allons lui montrer quand qu'elle situation il se trouve... "la saison est au descentes de lit"! "
Puis Il fit volte-face vers Ceinwyn, venant se poser juste derrière elle, accroupis sur le rocher, murmurant à son oreille: "Je ne vais pas te laisser sur le côté, alors tu peux te joindre à la fête... Tu as le choix." Et il sauta du rocher, laissant à sa place sa dague, prise sur le corps d'un drow peu avant la bataille. Bel objet.

Après un signe de tête à Angellus, Raziel s'élança en courant vers la tour, toutes griffes dehors, la queue enroulée autour du manche de son épée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 14 Sep 2008 - 19:32

[Hrp:si je gène, même si j'aie demandé avant xd, dite le et au pire je supprimerais]

"Oh! J’imagine que se choix doit être difficile"
La gorgone s'était avachie sur la pierre à côté la vampire, fixant la dague, et ne résistant pas à l'envie de l'effleurer du doigt, très jolie cette arme.
Cela faisait un certain temps que Suzuna les observait, passant par là par hasard, elle les épia, simple par curiosité au début, puis cette arrivée de nouveaux personnages et de rebondissement, l'avait tout simplement passionné, elle ainsi que ses serpents, complètement omnibulaient.
C'est pour cela qu'elle ne pu s'empêcher de rentré dans la scène, glissant jusqu'à la jeune femme. Suzu n'avait pas franchement réfléchi à la conséquence de son acte, ne se sentant pas du tout en danger, elle savourait l'action qui se déroulait devant elle d'un peu plus près, c’est tout.

La gorgone tourna la tête vers sa voisine, pris la dague tout en s'asseyant juste à coté d'elle.
"Non mais c'est vrais, la décision que tu vas prendre est très compliqué. Va tu montrer ta loyauté envers ce Raziel? Tout en sachant que même sans ton aide, ils vont sans difficulté arriver à battre Armand. Je compati vraiment.
Elle joua avec la dague, quand, comme dans un éclair de lucidité, elle se rendit compte qu'elle était certainement intervenue à un moment peu propice.
Elle redirigea son regard sur les autre acteurs de la scène.
"Ah désolé de mon interruption, légèrement malpolie, mais je trouve tout ceci tout simplement captivant, cette intrigue, ce félisia... Une vraie pièce de théâtre. C'est la première fois que je m'amuse autant depuis que je suis arrivée, il y a peut de temps."
C'est vrais que le personnage qui l'intéressait le plus, était Raziel, avec son côté manipulateur ainsi que son pouvoir, qu'elle jalousais presque, sans oubliait son histoire, qu'elle sentait pleines de rebondissement.

"oh mais ne vous gênez pas pour moi, continuez, même si personnellement je trouve que se serais du gâchis de tous vous attaquer à un seul homme, ça enlève le suspense, qu'elle intérêt de réduire en cendre un homme sans en retirer le moindre mérite?"
Elle sentait que son intervention ne serait probablement pas la bien venus, un de ses instinct lui disait de rester sur ses gardes, ses yeux devinrent noirs ébènes, il faut toujours prendre ses précautions, bien qu'elle ne serait pas contre un peu d'action, elle avait le goût du risque et le danger lui manquait cruellement ces dernier temps.
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 17 Sep 2008 - 13:40

[hrp : Désolé du retard car à l'internat c'est interdit les forum T____T et le week end c'est dur et aussi désolé pour la taille de ma réponse]

Des frissons ? Oui voilà ce que ressenti Angelus quand Raziel vint lui dire d'oublier son ordre, ces frissons était ce dû à l'excitation du jeune démon ? En tout cas Angelus bouillait d'impatience et était affamé de vengeance, une vengeance amère qu'il fera exploser sur Armand. Raziel fit un signe de tête avant de partir en furie vers la tour, le jeune élève le suivit aussitôt restant ainsi quelques mètres derrière, le regard d'Angelus croisa celui de Ceinwey puis cru apercevoir quelqu'un d'autre derrière elle...

" Raziel... L'as tu vu aussi ? "

Angelus faisait allusion à l'ombre qui était derrière Ceinwyn, serait-ce un ennemi aussi ? Rien ne pouvait l'affirmer, Angelus et Raziel arrivèrent au niveau de la Tour à pleine vitesse et l'excitation augmentait de plus en plus faisant briller un peu plus le bras droit du jeune vampire consumant toujours son énergie vitale. Voir cela inquiétait Azrael car ce n'est pas encore son destin de mourir maintenant ce qui est à espérer c'est que la Tour tienne le coup face à ces deux vampires, Angelus en prenait plaisir et ça devait être pareil pour Raziel mais qu’est ce qu’Armand pourra t-il faire contre deux vampires ayant soif de sang, c’était une question que devait se poser l’ennemi…

" Armand, ça va être ta fête ! "

Angelus lui en voulait vraiment et maintenant qu’il avait la permission, il allait pouvoir se défouler ainsi il entra dans la Tour pour prendre Armand par surprise, il identifia les différents murs et frappa dans le mur se trouvant près d’Armand, le jeune élève était possédé par la folie ou était il lui-même la folie ? La main gauche en sang et vu son état on pourrait en déduire qu’il y avait au moins 3 à 4 phalanges de briser mais la douleur ne le gênait point et ça lui couterait surement cher, Angelus concentra sa main droite au maximum utilisant ainsi l’ombre qui les entouraient…

" Tu va sentir les caresses des abysses ! "

Angelus frappa Armand du mieux qu’il pu le projetant loin le vampire, le serviteur fit signe à son maitre pour lui confirmer la trajectoire d’Armand en espérant que Raziel avait compris ainsi Angelus continua à avancer vers Armand pour pouvoir peut être frapper en même temps que son maitre et permettre de rendre la monnaie de sa pièce à ce vampire coureur de jupon


Dernière édition par Angelus Niddle le Jeu 18 Sep 2008 - 7:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» [Assar] Une halte, avant l'enfer. (Loup)
» La Halte avant un voyage ardent
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN