Partagez | .
 

 [Tutrice Igni] Astrid Sondoré - Igni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Astrid Sondoré
Tutrice Igni
avatar
Nombre de messages : 5
Race : Fée Lumineuse
Poste : Tutrice Igni
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
646/1000  (646/1000)
MessageLun 25 Aoû 2014 - 10:52

Nom / prénom: Comtesse Lavifleur Tailledeguêpe, souveraine des lucioles et du royaume de la Racine cendrée !
Oh ? Je vois à votre air dubitatif que vous ne me croyez pas... Tant pis, j’aurais essayé. Mais on m’a donné beaucoup de noms vous savez, comme «Barretoi Moucheron» ou «Stupi Defée». Si je tenais le vilain lutin qui m’a appelé «Vieux Follet» il y a 20 ans, je lui cramerais sa moustache pour de bon ! Oh mais je m’égare, je suis l’Ardente Astrid Sondoré, petite fée facétieuse ! Et n’oubliez pas l’Ardente !

Âge: 373 ans ! J’adore mon âge, je le trouve si équilibré ! Un 3, un 7, puis un 3. En plus, 3 et 7 font 10, un chiffre tout rond ! Ah, mais 3 et 7 et 3 font 13, ça porte malheur... Ha ha, qu’importe les superstitions après tout ! Oh, pour un humain, j’aurais l’air d’avoir une cinquantaine d’années.

Race: Fée lumineuse, je brille de milles feux ! L’inconvénient c’est que ça attire les moustiques et les papillons de nuit... Parfois je rentre dans une lanterne et je me fais passer pour une flamme, c’est très amusant ! Surtout quand je m’envole devant le guet de nuit quand il vient éteindre la lumière, hi hi.

Rang / Rôle: Tutrice igni, de retour d’un congé sabbatique de quelques dizaines d’années, prête à reprendre du service !

Élément contrôlé: Feu.

Histoire: Vous m’en demandez beaucoup, je commence à m’ennuyer... Laissez-moi m’asseoir alors parce que mes ailes sont toutes tendues. Aaaah, je donnerai cher pour un bon bain ! Il y avait des bonnes sources thermales dans un village d’Erestrée, mais je n’ai jamais réussi à les retrouver. C’est dommage mais tant pis ! Peut-être pour un prochain voyage ? J’ai beaucoup voyagé en trois siècles, à dire vrai cela a commencé quand j’avais dans les trois ans. Les Terres d’Erestrée regorgent de coins sympathiques !

C’est dangereux aussi. Une fois j’ai été pourchassée par un loup dans une épaisse forêt, j’ai bien cru ma dernière heure arrivée ! Il voulait me manger comme un amuse-gueule, mais je suis trop rapide, ha ha ! Enfin... Je suis allée tellement vite, que j’ai fini par me cogner dans une branche... J’ai repris mes esprits dans un village de lutins facétieux. L’un d’eux me plaisait beaucoup, il m’a donné ma première fille. Je me demande ce qu’elle devient d’ailleurs...? Oh, j’ai eu plusieurs enfants par la suite, mais je ne prendrai pas la peine de tous les énumérer. Je me souviens surtout de Tiramis, un mâle. On dit les fées insensibles à l’abandon des garçons, pour moi c’est tout ce qu’il y a de plus faux. Ce fut un vrai crève-cœur de le délaisser. Oh ne soyez pas désolé, c’est une histoire qui a plus de deux siècles maintenant.

Parlons de choses plus amusantes ! Vous aimez les feux d’artifice ? Moi j’adore ! Toutes ces couleurs qui éclatent en plein ciel, peignent délicatement la nuit et disparaissent emportées gracieusement par le vent ! Chaque bouquet est différent, on ne peut pas s’en lasser. Et toutes les populations ont leur manière de les mettre en valeur aussi. Certains les tirent au-dessus des eaux, d’autres les agrémentent de musique ou de lumières. Il y en a des courts, des imposants, des rythmés, des éblouissants, des monochromes, des discrets...
C’est d’ailleurs pendant un feu d’artifice que mon pouvoir igni s’est révélé. J’aurai du mal à vous décrire le flot d’émotions qui m’a traversé tant c’était magique et sublime ! Le spectacle m’avait subjugué, comme si je faisais corps avec les explosions lumineuses et avec la joie des spectateurs ! Et sans m’en rendre compte, je volais frénétiquement bien au dessus du sol, attirée par ces lueurs colorées ! Pendant le bouquet final, je levai les bras, je sentais mes muscles se tirer à leur maximum ! Et pouf ! Trois petites boules de feux sont parties de mes mains pour se joindre aux lueurs exaltantes ! J’étais sans voix, incapable de croire ce que j’avais vu. Pourtant j’étais certaine de ne pas avoir rêvé. Alors pendant les semaines qui suivirent j’essayai de tout mon cœur de reproduire ce miracle, sans succès hélas. Dépitée, j’ai abandonné et je suis passée à autre chose.

Et j’en ai eu des aventures, pfiouuu ! Vous connaissez les nains de Karmac Dhor, dans les Monts Yeann ? Figurez-vous qu’ils m’ont retenus captive un petit moment. Plus ou moins. Disons que j’avais accepté de les aider dans l’inspection de leurs galeries, ma lumière leur économisait les torches. Mais c’était un vrai labyrinthe, je me suis paumée le troisième jour ! J’ai déambulé dans leurs mines des semaines jusqu’à tomber sur un lac souterrain. Qui aurait pensé qu’il abritait un immense serpent ? Pas moi en tout cas, alors je ne me suis pas méfiée quand j’ai voulu me baigner. Heureusement que j’ai de bons réflexes ! J’ai échappé à ses crocs en virevoltant, en prenant la direction d’un trou de lumière dans le toit de la caverne. Et me voilà enfin sortie, le cœur battant la chamade. En y réfléchissant, ça doit être pour ça que j’aime pas les souterrains. Bref je suis partie sans réclamer mon dû. Je ne me sentais pas le courage de négocier... Ni de faire demi-tour ! J’espère qu’ils ne sont pas tombés sur cette affreuse bête, brrrrr.

En y repensant, il y avait un serpent sur les armoiries de Jadel. Oh, c’est une autre histoire qui se déroule à une autre période de ma vie. Je devais avoir dans les 70 ans...  J’avais intégré la cour de Jadel le franc, de la race des elfes sylvains. Il vivait avec son peuple dans une forêt près d'Elb' esariss à ce moment. Un chouette gaillard, mais manquant d’autorité. J’avais par hasard entendu un complot contre lui. Ce n’est pas sympa de parler dans le dos des gens je trouve, non ? Quand je lui ai tout révélé il a été si content de mon honnêteté qu’il a voulu de me donner quelques terres ! J’ai fait l’effort de rester là-bas presque une année, mais je m’ennuyais trop. Et les elfes sylvains n'ont pas vraiment le sens de la fête, ils sont un peu trop coincés... Alors j’ai laissé mes propriétés aux habitants en les graciant d’impôts à vie. Plus tard j’ai appris que ça avait entraîné une révolution sociale et que Jadel avait été renversé. Je crois qu’il est troubadour itinérant maintenant. Il aurait peut-être mieux valu pour lui que je ne m’occupe pas des complots des autres, après réflexion.

De toute façon, on ne sait jamais quand un bien va se transformer en mal ! Ridoris Perceneige pourra vous en redire. C’est une nymphe de glace dont j’avais fait la connaissance pendant une visite dans la région de Kalmastre. A l’époque, c’est Elament qui m’avait envoyé chercher un novice Igni du côté de Siddhartâ. Le pauvre n’a pas eu la patience de m’attendre, pourtant j’ai fait vite cette fois, je n’ai mis que 3 ans à arriver ! D'ailleurs l'impatience était un de ses plus gros défauts. Il était incapable de tenir en place, j'avais beau lui dire de... Quoi ? Oh, oui, Ridoris, revenons à Ridoris.
Elle régnait sur un hameau des plaines glacées. Enfin, ça avait plus l’allure d’un fort de pierres et de givre à l’architecture fine et incroyablement joli. Si vous aviez vu ça ! Ces nymphes n’ont pas leur pareil pour sculpter la glace ! Elles avaient même une galerie de sculptures gelées d’une centaine de pièces que le plus grand des artistes n’aurait pas renié ! Et donc j’étais parvenue à ce petit bijou de neige, accueillie avec courtoisie bienveillante par Ridoris. Leur sens de l’hospitalité est aussi exceptionnel que leurs talents architecturaux, sachez-le. Alors j’ai voulu leur rendre la pareille, gentillesse pour gentillesse. Pour moi, ce qui manquait à leur installation, c’était de jolies lumières ! Au cours d’un repas, j’ai donc fait ce cadeau à Ridoris en créant une nuée de petites billes de flammes que j’ai ensuite dispersé dans tout le fort ! C’était merveilleux, on se serait cru dans un rêve ! La glace reflétait chaque lueur dans un festival de traits lumineux éphémères ! Ridoris, elle, en est devenue plus livide que d’accoutumé. Je pensais que c’était la joie de mon cadeau, ou alors les fruits de mer, mais non... Toutes les nymphes se sont affolées, elles ont courues dans tous les sens pour éteindre chaque flamme ! Cela leur a pris une bonne partie de la nuit.
Au petit matin, les ornements, les bas-reliefs, toutes leurs fioritures architecturales en glace en fait, avaient fondues. Une bonne partie des sculptures de glace était méconnaissable aussi, c’était navrant. Et comme si leur propre bienveillance avait fondu comme neige au soleil, les nymphes m’ont données la chasse ! Autant vous dire que je n’ai pas traîné dans les environs ! Pendant ma fuite, j’entendais la voix perçante de Ridoris au-dessus du blizzard me maudire et me souhaiter les pires tourments. Je ne l’ai pas revu depuis... Il faudrait que je lui rende visite, en 80 ans elle se sera peut-être rendu compte de son comportement excessif...

Ah mais ça, c’était bien après ma formation à Elament ! Comment je m’y suis rendue d’ailleurs...? Ah oui ! Quelques années après avoir créé mes trois premières boules de feu, j’ai été témoin des prodiges d’un terra. C'était un halfling qui avait levé une quantité incroyable de pierre et de terre pour boucher une fissure dans un barrage. Immédiatement le souvenir des feux d’artifice m’est revenu, et je lui ai posé toutes les questions possibles et imaginables sur les magies. Comment les maîtriser ? Combien y en avait-il ? Que pouvait-on en faire ? Où apprendre ? Il céda bien vite à mon enthousiasme et finit par me parler d’Elament, la cité des manieurs d’éléments. Un monde nouveau s’ouvrait à moi, car pour une fois dans ma vie j’avais un objectif et une destination ! Le terra ne voulait pas m’y conduire en revanche, il avait des choses à faire de son côté. Il m’indiqua la route, et je parti dans la minute. J’allais devenir "La fée des feux d’artifices", n’était-ce pas magnifique ? Ho ho ho !
Mais je me suis perdue en chemin, j’ai mis plus de 40 ans à arriver à Elament et c’était presque un hasard. D’ailleurs maintenant que je connais l’emplacement de la cité, je me rends compte que j’en ai été proche à 4 reprises durant mes recherches. Il faut vraiment être aveugle pour la rater !
C’est donc à l’aube de mes 120 ans que j’ai entamé ma formation à la maîtrise du feu. C’était une époque glorieuse pour la cité, les salles de classe étaient beaucoup plus fréquentées.
Au début je suivais les cours discrètement, cachée au dessus d’une armoire. Mais je me suis faite repérée après y avoir mis le feu pendant un exercice... Il n’y a pas eu de gros dégâts rassurez-vous, le tuteur a vite pris le contrôle de l’incendie. Après cela vous pouvez être sûr qu’il a gardé un œil attentif sur moi ! Plus ou moins... Pendant 10 ans, je suivais les cours sans trop d’assiduité. J’alternais mon apprentissage avec de petites excursions dans la région. Parfois je restais plusieurs mois sans remettre les ailes dans la cité, mais je continuai à m’exercer de temps à autre. Cela arrangeait certains d’ailleurs, on me confiait de temps en temps des missions: apporter un message, guider un novice, surveiller une région... Mes commanditaires ont vite compris qu’il ne fallait pas être pressé pour les retours en revanche !

Mon dernier tuteur (j’en ai connu 4 durant ma formation) a finalement estimé que je pouvais finir seule mon apprentissage. Je suis donc repartie en voyage, par monts et par vaux ! Des décennies plus tard, j’ai appris que la cité était tombée entre les mains des démons, ça a été un choc pour moi. Bien sûr je ne suis pas du genre à m’attacher définitivement à un endroit, mais Elament a été l’une de mes plus longues étapes. Je ne suis pas retournée dans la région avant un long moment. De temps en temps, je rencontrais des elamentiens, parfois d’anciens compagnons, auprès de qui je prenais des nouvelles de la situation. Finalement âgée de 320 ans, je décidai de voir les choses par moi-même.
La gloire d’autrefois était tombée, la région pullulait de monstres infâmes dont certains eurent le tort de vouloir me faire passer au court-bouillon ! Les résistants vivaient dans des camps retranchés, bravant de temps à autres les créatures des ténèbres. Pour une fois dans ma vie, je décidai de prendre position pour ceux qui m’avaient accueillis. Mais je n’aime pas la violence, aussi me contentais-je de dispenser mon savoir aux novices Igni qui avaient échappés par chance aux chaines de la servitude. J’ai enseigné à des jeunes de toutes races et de tout tempérament pendant plus de 40 ans. Mais ce rôle me rongeait petit à petit... Mes élèves les plus tempétueux partaient au combat trop rapidement, et le manque d’expérience ne leur apporta que blessures profondes, servitude, voire la mort... Le temps apportait son lot de drames que je supportai de moins en moins. J’avais besoin de retrouver la joie de vivre qui m’avait quitté, aussi suis-je partie me ressourcer de par le monde !

Et un beau jour, la nouvelle vint à mes oreilles. Une fois encore, Elament connaissait un bouleversement sans précédent. Les démons mis en déroute par la chute de l’île ! Décidément, les elamentiens ne faisaient rien dans la demi-mesure ! Le résultat était là toutefois, la cité était reprise, et la population se relevait, mais manquait cruellement de bras.
Alors me voilààààà ! Toute fraîche, toute ragaillardie, prête à enflammer coeurs et esprits hardis ! Je me demande si mon armoire cramée est toujours dans la salle de classe...?

Caractère: J’adore rire et m’amuser ! Le monde est beau et vaste, il faut en profiter plutôt que de faire la tête. Moi j’en ai vu une bonne partie, mais je me perds souvent il faut dire. Ou plutôt j’ai tendance à errer. Un chemin tout droit ne m’amuse pas, alors je zigzague, je fais des courbes, et je me retrouve à des kilomètres de ma destination ! Comme ça, je vois beaucoup de choses et je rencontre plein de personnes ! Mais je n’apprécie pas les endroits lugubres ou enfermés. Les marais ou les grottes ne sont pas pour moi. C’est sale en plus, et j’ai besoin de propreté ! Ce n’est pas parce que je suis une petite fée que je dois dormir en boule dans le premier tronc d’arbre vermoulu qui vient !
Bref, où j’en étais ? Je divague souvent... Il semble que ça exaspère certaines personnes. Dans le fond je les comprends, je suis aussi impatiente. Pas dans le sens colérique, je m’ennuie juste rapidement. Il faut que les choses BOUGENT, et vite ! C’est un peu compliqué d’enseigner à des jeunes novices du coup, mais ils s’habituent. Enfin jusqu’à maintenant, personne ne s’est plaint de mes services. Et ce n’est pas comme si l’avis des autres m’importait, je me sens détachée de leurs opinions et de leurs querelles.

Physique: Approchez-vous donc un peu. Non, non, pas si près ! Et zut ! Voilà vous êtes contents ? Vous avez vu mes quelques rides... De loin on ne me donnerait pas mon âge. Je prends soin de couper mes cheveux à hauteur d’épaule pour garder un style juvénile. En tout cas ils n’ont pas perdu leur éclat doré comme le blé. Souvent ils sont attachés pour ne pas gêner mes fines ailes.
Celles-ci sont légèrement transparentes et les membranes forment des arabesques gracieuses. L’aile postérieure est petite et arrondie tandis que la principale est longue et se finit en pointe. Et le clou du spectacle : elles émettent une lueur jaune or quand je vole ! Je suis une petite étoile filante, hi hi hi ! Cet éclat s’accorde parfaitement avec mes yeux citrons et mon teint hâlé, résultat de deux siècles et des poussières à voyager au grand air. Cela m’a aussi aidé à garder une taille gracile, bien que dernièrement quelques rondeurs pointent leur bout de gras... Je devrai faire régime, je commence à devoir forcer pour rentrer dans mon pantalon clair et ma veste pêche... Parfois il m’arrive de porter des bouts de feuilles ou des robes en pétales pour alimenter l’image des fées, et ça fait rire les enfants ! Par contre ce n’est pas résistant et ça gratte un peu. D’un autre côté, je vole la plupart du temps et on ne voit de moi qu’une lumière solaire. Il faut être gentil pour que je me dévoile, ha ha ha.

Peurs et faiblesses: J’aurai préféré ne pas en parler... Les chevaux me filent une trouille de tous les diables ! Déjà je ne comprends pas comment ils peuvent tenir debout sur leurs petites pattes. Et puis ils sont si longs, pourquoi ils ne se plient pas en deux ? C’est impossible qu’un corps pareil puisse rester droit avec la gravité ! Ils ont un long museau aussi, j’ai peur de me faire manger d’un coup ! On ne peut pas prévoir, vous avez vu leurs yeux ? C’est comme s’ils avaient toujours une idée derrière la tête ! Je n'approche pas des chevaux, ils sont trop terrifiant !
J’ai aussi d’autres prédateurs, comme les hiboux ou les faucons. Il y en a qui ont déjà essayé de me manger pendant que je volais tranquillement sans rien demander à personne ! Mais je suis rapide alors je m’en sors tout le temps ! Par contre mes petits muscles ne peuvent pas déployer autant de force que les gens de grande taille. J’ai du mal à pousser une chaise, vous imaginez ? Un peu comme un bébé en fait, mais avec des jolies ailes !

Niveau de maîtrise du pouvoir: Cela fait dans les... 250 ans ? Oui c’est ça, 250 ans environ, que j’ai commencé à travailler mon pouvoir. Autant dire que je sais faire pas mal de choses avec ! En ce moment je m’applique à donner des couleurs différentes à mes flammes. J’aimerai tellement produire de jolis feux d’artifice toute seule ! Les couleurs chaudes ne sont pas un problème, mais les autres sont dures à obtenir... J’arrive à faire du vert, mais le bleu et le violet, je bloque depuis 80 ans dessus... Mais j’y arriverais un jour ! En revanche, je n’ai jamais réussi à sculpter le feu. C’est trop compliqué pour moi, je n’ai pas la patience ! Il y a des ignis qui arrivent même à insuffler un peu de vie à leurs créations ! C’est fou !
J’ai aussi d’autres compétences dont je n’aime pas faire usage... Oh, ne me croyez pas capable d’incendier un continent entier, c’est bien sûr impossible ! Je ne fais que 7,3cm après tout. Je peux lancer des projectiles de flammes, faire un court chalumeau avec les mains... Ah oui, cerner mon corps de flammes aussi, c’est très pratique, vous savez, à cause des hiboux ! Sinon il y a un tour que j’adore, c’est aveugler mes adversaires, comme si mon corps devenait un mini soleil. Ce n’est pas dangereux, mais ça m’a sorti de quelques situations pénibles.
Toujours sur la vue, je peux repérer à l’œil nu les sources de chaleur et donc voir les personnes qui se cachent ou veulent m’attaquer. Cette vision a aussi des avantages incroyables, hu hu. Vous saviez que la température du corps se modifie selon les intentions des gens ? Les personnes qui mentent font baisser leur chaleur, les agressifs sont plus chauds, ceux qui hésitent présentent de rapides variations... De cette manière je peux lire les sentiments des gens, alors ne jouez pas au plus malin avec moi ! La zone est importante aussi. Si quelqu’un veut frapper du poing, un transfert de chaleur s’effectue dans son avant-bras, son poing et ses doigts. Et avec mon agilité naturelle, je peux esquiver sans problèmes !
Où en étais-je...? Ah oui, les sorts qui font mal. J’en ai d’autres en stock, mais j’évite les magies ravageuses. Les pluies de feu, les bombes de fumées, les explosions... Je ne tiens pas trop à détruire le paysage, les incendies sont trop dangereux. Pour les autres.

Particularités: Je brille enfin, vous ne le voyez pas ? D’une belle couleur jaune ! Mais je peux être très discrète aussi, il me suffit de ne pas me servir de mes ailes. Ah il y a ça aussi, ce joli pendentif ! Il m’a été offert pendant un séjour fantastique à Toit-D’argent. Je me suis beaucoup liée avec les fées du lac, et quand il m’a fallu partir, elles m’ont offertes ce petit bijou contenant quelques gouttes de leur eau légendaire. Il paraît qu’elle a des pouvoirs incroyables ! Je n’y crois pas trop personnellement, mais il est vrai que je me sens plus en forme les jours où je le porte.

Exemple de Message:
La tension dans cette pièce m’étouffe, je ne sais pas si je serai capable de continuer bien longtemps... Mon adversaire, il faut l’avouer, est d’une rare habileté. Son esprit est aussi aiguisé qu’un sabre. Son regard noir me transperce la chair, je sens qu’il lit aussi aisément en moi que si j’étais un livre ouvert... Pourtant mes mouvements jusque là étaient irréprochables ! En tout cas j’en étais persuadée, mais il a balayé toutes mes offensives d’un geste de la main ! J’ai été trop présomptueuse, je pensais vaincre mais me voilà prise au piège... Bientôt je sentirai la morsure implacable de la défaite, et bien pire encore peut-être...
Non, une défaite n’est jamais écrite à l’avance ! Tant que je ne baisse pas les bras, mon futur sera radieux ! Après tous ces échanges, mes capacités sont réduites. Tiendrai-je jusqu’à la fin ? Je dois trouver une issue... Cette pièce de bois... Oui, je peux m’en servir et me frayer un chemin jusqu’à la victoire ! Prions pour que ce ne soit pas mon chant du cygne ! Ouf ! Elle est lourde pour ma petite taille ! Mon ennemi n’a pas cillé, aurait-il prévu ce coup ? Mais il est trop tard pour reculer maintenant, le tout pour le tout !

- Dame ! Tu es perdu !

Pourquoi affiche-t-il cet air mi-contrit mi-effaré ? Ah, il me répond...

- Astrid, on joue aux échecs depuis une heure et tu n’as toujours pas compris les règles...? Voilà mon coup, échec et mat.

Ah oui, c’est vrai... J’ai perdu...


Dernière édition par Astrid Sondoré le Mar 26 Aoû 2014 - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMar 26 Aoû 2014 - 8:50

Hop hop j'arrive.

J'ai lu et relu et malgré mon envie de trouver quelque chose à redire, j'ai du mal, alors je vais pinailler pour la forme Very Happy

Like a Star @ heaven Attention à ton profil où tu as spécifié que ton perso est une Fée Dorée (alors que tu décris bien une fée Lumineuse dans cette fiche)
Like a Star @ heaven Il est préférable d'éviter l'usage des smileys dans ton récit d'histoire ou même dans la fiche en général (j'ai dis que je pinaillais).
Like a Star @ heaven C'est peut-être dommage pour une Tutrice de ne pas savoir sculpter les flammes mais hey, on en apprend tous les jours avec des élèves particulièrement inventif·ves Very Happy
Like a Star @ heaven J'allais dire qu'il manque une jointure entre la découverte du pouvoir et le passage avec les nains mais en fait, non.

Si on en vient à des indications de ce genre c'est plutôt bon signe, donc tu peux juste virer les smileys et voilà. Validée, tout ça, tout bien, hop.

Indicateur de puissance : 646 (parce que y a un 6, un 4 et... et un 6)

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Astrid Sondoré
Tutrice Igni
avatar
Nombre de messages : 5
Race : Fée Lumineuse
Poste : Tutrice Igni
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
646/1000  (646/1000)
MessageMar 26 Aoû 2014 - 10:44

Brûlez, brûlez petits smileys ! Et voilà ils ont tous disparus ! Oh, mais ça sent le cramé maintenant... Tant pis, ça passera.

Ma langue a dû fourché quand j'ai fait remplir ma fiche de recensement à l'école. Bien sûr que je suis une jolie fée lumineuse ! La secrétaire aurait pu remarquer mon erreur, j'étais juste devant elle... Heureusement que vous êtes là, Tyrol ! J'en profite pour dire que j'adore cet indicateur de puissance ! Il est si beau, et c'est un 16 ! Et 1+6 font 7, et le sept porte bonheur ! Cela conjurera le 13 de mon âge !

Par ailleurs, je tiens à vous rassurer quant à la qualité de mon enseignement, en dépit de mon inaptitude à sculpter des flammes. Certains de mes élèves sont bel et bien parvenus à produire leurs propres créatures en suivant mes directives. Mais la théorie ne fait pas la pratique ! Sculpter la flamme demande de la patience, de la maîtrise, et un sens aigu de l'observation et de la reproduction, tout cela pour créer une figure correcte. Les tuteurs igni enseignent les bases nécessaires à cette technique, dont le perfectionnement demande des années d'entraînement qui aboutissent bien après la formation ! Personnellement, je sais donner à mes flammes des formes simples et géométriques, ce qui représente un défi suffisant pour des novices. Et comme je l'ai déjà dit plus haut, je préfère me pencher sur la couleur du feu que sur sa forme, ce qui est aussi compliqué !
J'espère pouvoir vous démontrer mes compétences prochainement ! Que diriez-vous d'un petit feu d'artifice ? Nous trouverons bien quelque chose à célébrer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Le Commencement :: Fiches de Personnages-

 Sujets similaires

-
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)
» ASTRID (éliminé)
» Vient voir la police à propos de la tombe d'Astrid.
» Léopoldine Y. Swarovski ? Astrid BF ? Finie.