Partagez | .
 

 Mortel Ennui [Senector]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sappho
avatar
Nombre de messages : 624
Âge : 22
Race : Mi-succube, mi-race-disparue
Poste : Souveraine des Enfers
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
746/1000  (746/1000)
MessageMer 6 Aoû 2014 - 14:43

L'herbe était trop haute.

C'était son unique pensée tandis qu'elle cheminait difficilement à travers la végétation. Sa tignasse noire ressortait entre les tiges vertes, la rendant bien peu discrète, surtout en plein jour. Que faisait-elle là ? La petite démone était bien loin des Enfers, bien proche de la Cité. Elle en sentait l'odeur douceâtre, les relents âcres de magie... Elle voyait déjà l'école, et ses hauts bâtiments, ainsi que l'île qui formait à présent une véritable montagne au flanc de la Cité. Des souvenirs de l'occupation démoniaque lui revinrent en tête. Souvenirs doux-amères. Après tout, elle avait trahi les siens - protéger un élémentaliste, pensez vous donc...-, et pour quelle résultat ? Rien que de la douleur. C'était une vérité connue d'elle seule, et de son ancien Maître peut être. Qui sait ? Tout ça pour finir torturée par des vermines, par cet elfe noir, cet abominable...

Rien que d'y penser, ses anciennes plaies la faisaient souffrir. Elle porta sa main à son visage pour y tâter l'amas de chairs cicatrisées qu'était son œil droit. Un trou béant, inexpressif et glacial. Son autre œil était en permanence écarquillé, à l'affût du moindre mouvement. Le soleil l’éblouissait et elle regrettait la caresse et la protection de la Nuit. Sans oublier les Ténèbres, ses douces Ténèbres, devenues ennemies hors des Enfers. Oh qu'elle se sentait vulnérable. Et c'était peut être pour cela qu'elle venait observer la Cité. Ainsi offerte, uniquement armée de sa Faux, un groupe armé pourrait la défaire. Cette perspective la fit frissonner et sa main se resserra sur sa Sucette-Faux. Au fond, elle se moquait bien de récupérer la Cité, Sappho voulait juste les tuer tous. Un objectif simple, concret, réalisable. Un doux rêve qui la faisait vivre encore et encore... Et la peur d'être tuée lui permettait de garder les pieds sur terre. Sans cette crainte, son esprit s'égarait sur les chemins de la folie, s'enfonçant chaque jour un peu plus dans les Noirceurs.

La succube -bien qu'elle soit un piètre représentant de son espèce- grimpa sur un rocher plat qui interrompait la marée herbeuse. Sous le soleil, sa peau semblait blanche, mais pas comme une nymphe des glaces, non, pas vraiment. C'était une pâleur de cadavre encore frais, maladive. Elle portait comme une tunique de peau sombre, qui lui collait au corps et couvrait ses épaules jusqu'aux cuisses. On pouvait voir, sur ses bras et ses jambes, d'anciennes plaies refermées, boursouflures blafardes qui striaient sa peau.  Ses cheveux noirs, fins et hirsutes, tombaient sur son visage et masquaient un peu la terrible cicatrice, sans toutefois l'embellir. Assise en tailleur, elle paraissait minuscule, petite chose perdue dans la Plaine au Cairn. Ses dents pointues, ses ongles effilés, et son œil mauve à l'affût ne laissaient pourtant pas de doutes sur sa nature.  

Sappho observait la Cité d'ici, et elle ne perdit le compte du temps. Elle était partie tôt ce matin, et l'astre du jour avait poursuivi sa course jusqu'à son zénith. Pourtant, elle restait immobile comme la pierre, comme si elle pouvait détruire la Cité d'un regard. On pouvait toujours rêver. Finalement, elle porta la main à une sacoche accrochée à sa ceinture, et en sortit un scarabée de bonne taille, qui gigotait faiblement. C'était là une sucrerie délicate, voyez vous, et elle l'entama avec un certain entrain.

La journée s'annonçait aussi longue et barbante que la veille et l'avant veille
.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ottö
avatar
Nombre de messages : 32
Race : Nansraré
Poste : Démon Majeur
Magie Contrôlée : Berserker

Feuille de personnage
Puissance:
290/1000  (290/1000)
MessageSam 16 Aoû 2014 - 20:29

Les heures sombres…
Elles sonnaient gravement…
Les heures lourdes…

Au loin, dans le vent, foulant les herbes hautes, un animal approchait au galop, la langue pendante. Un filet de bave le long des babines. Créature sortant tout droit des enfers. Une peau recouverte d’un velours très fin, noir, comme l’ébène. Une fine crête en guise de crinière et de bouque, des yeux vides, blancs. Un corps fin, doté de muscles seyants. Une bête taillée pour la chasse et la guerre. Un Nansraré, vermine des enfers qui pullule comme des rats. Race invasive. Lorsque la bête arriva près de Sappho, elle s’arrêta, le souffle encore lourd de la course.

Un scarabée, quel étrange goûter. Pourquoi pas. C’était donc elle, ce petit corps déchiré par le temps et les guerres ? Il l’avait imaginé plus… enfin moins… pas comme ça. Le souffle enfin plus lent, il se présenta à ce petit bout de… femme ?!


"Bonjour… hhhh… il inspira un coup. Je suis ici de la part de Senector… hhhhh…  Ottö, pour vous servir."

Un peu brutale comme présentation, mais avait-il vraiment le temps de faire des chichis ? La guerre n’était pas terminée, elle avait fait beaucoup trop de ravages. Si bien, que la haine se voulait d’autant plus fort, plus grande et nourrit par la vengeance. Et les choses pouvaient encore rebondir e. Il fallait se rassembler. En aurait-elle la force ? Elle qui semblait avoir tant enduré. Ottö, car c’était son nom, à la bête, ne savait que très peu de choses sur elle. Si bien qu’il lui avait été bien difficile de la retrouver. Il avait cherché un peu partout, parcourant des journées entières divers lieux. Enfin, elle était là c’était ce qui importait le plus.

"Je suis bien désolé pour le dérangement. Nous avons à parler. L’avenir n’est pas aussi sombre que nous le prétendons."

Ottö n’en dit pas plus, il se rendait compte qu’elle n’avait pas encore pu prendre le temps de lui répondre. Oui, des salutations brutales.

Les heures sombres…
Elles sonnaient gravement…
Les heures lentes.



[HRP]Court, mais pour les présentations dur de faire mieux ^^[/HRP]

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Sappho
avatar
Nombre de messages : 624
Âge : 22
Race : Mi-succube, mi-race-disparue
Poste : Souveraine des Enfers
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
746/1000  (746/1000)
MessageMer 27 Aoû 2014 - 7:34

Un Nansraré... ? Son odeur lui était vaguement familière, et un coup d’œil lui suffit pour confirmer son intuition. Les loups des Enfers, en bien plus féroce, retors et intelligent. Et mignon, certes, selon certains critères d'en bas. Faux se tourna pour lui faire face, et lorsqu'il parla, elle l'écouta distraitement. Les affaires démoniaques avaient perdu de leur saveur après la perte de la Cité. Un nuage défaitiste planait sur les démons, après autant de morts. La morosité croissante empêchait toute initiative d'attaque : même si les élémentalistes étaient affaiblis, les démons se terraient dans leurs antres sombres... Peut être à raison, qui pourrait leur en vouloir ? La magie était inopérante et dangereuse, sauf dans certains lieux définis. Le moindre faux pas pouvait signifier la mort, voir pire... Qui pourrait à redresser le peuple infernal ? Sappho n'était que l'Intendante, et elle ne s'en voyait pas la force.

Senector.

Ah, voilà un moyen d'attirer toute son attention. Maître, mentor et peut être allié. Après tout, il l'avait sauvée lorsque la Dame de Glace l'avait laissée pour morte, il l'avait soignée... Mais difficile de croire qu'il l'ait fait par pure bonté d'âme. Sappho lui devait sûrement sa vie et il ne lui avait rien demandé... pour l'instant. Ce messager - Ottö, de fait - était-il là pour ça ? Qu'elle s'acquitte de sa dette ? Elle le considéra avec intérêt et hocha la tête après sa rapide présentation, prête à entendre le fameux message.


" Pas si sombre hein ? On pourrait croire que l'avenir est toujours sombre pour ceux qui vivent sous terre. " Elle fit claquer sa langue et plissa son unique œil : " Puisqu'il le faut, alors parlons, Ottö le Nansraré, raconte moi tout. "

Elle sourit de toutes ses petites dents pointues - bien que certaines soient manquantes. Cela valait-il vraiment la peine de l'écouter ? Après tout, elle ne voyait aucun espoir, aucune lueur pour eux. Mais Faux avait perdu de vue la lumière depuis sa captivité... Ceci dit, si Senector y croyait, alors peut-être qu'elle pourrait y croire. Elle jeta un bref coup d’œil à la Cité, envahie par la nostalgie d'un temps révolu. C'était entre ses murs de pierre, ceux de leurs ennemis, qu'elle avait éprouvé ses sentiments. Qu'elle avait éprouvé son allégeance. Tous ces beaux discours, ces sacrifices... C'était du vent, à l'époque. La jeune Faux commençait seulement à entrevoir ce que c'était que d'être un Démon des Enfers. Pourquoi ils se battaient, pourquoi ils continuaient à mourir par centaines sans reculer. Elle se sentait bien insignifiante à côté de cette grande bataille, sans rôle à jouer. Elle pourrait partir. Oh oui, elle pourrait...

Et voilà qu'un certain Ottö lui parlait d'espoir retrouvé, d'avenir moins sombre. Si elle avait deux sous d'intelligence, elle serait loin d'Elament maintenant, loin des Enfers, ce serait là un avenir radieux. N'importe où ailleurs qu'ici. Mais il y avait un lien qui l'attachait à cet endroit. Un lien du sang, fragile certes, hideux aussi, mais il était sa chair. Et Sappho ne pouvait l'abandonner, au fond. Alors, quitte à rester, autant écouter palabrer ce Nansraré. Elle n'avait que ça à foutre, de toute façon.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Extérieur de la Ville :: La Plaine au Cairn-

 Sujets similaires

-
» Ennui mortel - TERMINÉ
» Ennui mortel [libre]
» Insomnie et ennui ... [Priv. Seamus] [TERMINE]
» 05. Ennui inlassable et Cosmique Attitude. {Klaus}
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...