Partagez | .
 

 Une nouvelle recrue dans la Milice [Aeglos & Mikhaila]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageVen 4 Juil 2014 - 14:58

Aeglos fût réveillé par la lumière du Soleil qui traversa la fenêtre cassée de la chambre réservée aux miliciens de la caserne. Justement parlons-en de la caserne. La chambre était sans doute la pièce la moins touchée. Fenêtres cassées et une poutre en très mauvaise état. Aeglos avait remplacé tous les draps des lits et s'était aménagé une petite table dans un coin de la pièce en attendant d'avoir tout retiré dans les autres pièces. Ces pièces malheureusement pour lui, n'était plus en état. Des morceaux de toits à terre, de la poussière qui remuait à chaque brise et envahissait les pièces à ne plus pouvoir respirer convenablement.

- "Et bien au boulot Aeglos!" Prononça-t-il à haute voix pour se donner du courage.

Et il allait en avoir besoin du courage. Car pour accomplir cette tâche, il était seul. Il ne voulait demander à Sumak de l'aider car il pensait qu'elle avait beaucoup mieux à faire que de ramasser des débris et à balayer la poussière. Les deux compagnons avaient réussi à récupérer des livres d'apprentissage des quatre éléments. Son amie voulait très certainement profiter pour l'examiner de son côté.

A l'extérieur de la caserne, il avait mis une affiche pour remplacer l’écriteau qui n'était plus utilisable avec inscrit dessus "La milice d'Elament doit renaître de ses cendres pour assurer la sécurité des citoyens. Nous recrutons tous volontaires assez courageux pour donner sa vie à cette tâche. Veuillez vous adresser à Aeglos." Il ne voulait en aucun cas se considérer comme le chef de la milice pour le moment. A quoi sert un chef si il n'y a pas de groupe ? Il n'en voyait pas l'intérêt.

Et si quelqu'un se présentait ? Que ferait-il ? Lui ferait-il passer un test ? Mais un test de quoi ? De puissance ? De courage ? De pouvoir ? Il ne savait pas trop. Aeglos se disait qu'il verrait bien le moment venu.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mikhaila Kataigíellis
Milicienne
avatar
Nombre de messages : 10
Race : Aasimar
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
180/1000  (180/1000)
MessageSam 12 Juil 2014 - 3:38

(désolée de la longueur il fallait que je fasse le pont avec la fin de ma fiche !)
______________________________________________________________________

- "Non, non, non, non-non-non-non-non !"

Ce n'était pas possible, ça ne pouvait pas arriver, pas maintenant, pas à elle. Mikhaila refusait de croire qu'après des mois de marche hasardeuse en terre inconnue, sur ce sol qu'elle avait si peu l'habitude de fouler, ce qu'elle avait cherché avec tant d'obstination et si peu de succès refusait de s'ouvrir à elle.

Elament était devant elle. Elle en était sûre. Elle avait écumé la région en long en large et en travers en se servant de tous les points de repères possibles que la nature pouvait lui offrir, mousse, étoiles, s'était trompée mille fois en allant trop loin, avait passé ses nuits dans des cavernes sombres et humides, dans des arbres, s'était nourrie de racines et privée de rhum. Demander des indications n'avait servi à rien car personne ne put jamais lui répondre. Tout le monde prétendait qu'elle délirait et que ce qu'elle cherchait n'existait pas et qu'il fallait se faire soigner ma bonne dame. Elle avait donc cherché et cherché encore, seule dans cet environnement complètement inconnu et sauvage qu'était la terre ferme. Elle avait rencontré des créatures étranges et surtout très belliqueuses qui avaient tenté de lui arracher les membres et de la dévorer toute crue, s'était blessée toute seule en voulant utiliser ses sorts de protection qui volèrent en éclat à chaque utilisation et dut se résoudre à occire ses assaillants de la pointe de ses rapières afin d'assurer sa survie.

Elle n'avait jamais vu de bêtes aussi énormes et aussi baveuses, plus encore que les goules marines. De gigantesques chien aux allures infernales, dardés de pics et de crocs, chassant en meute organisée. Mikhaila s'en était sortie encore une fois de justesse mais, loin de s'apeurer, commençait surtout à se demander dans quel vortex entropique elle s'était retrouvée en nageant jusqu'aux terres de Magyar. Elle qui avait principalement connu des humanoïdes en guise d'ennemis, dont elle connaissait bien mieux les faiblesses, elle se retrouvait à présent souvent prise de cours dans ces rencontres qui n'avaient rien d'agréable. Elle avait pansé ses blessures avec ce qu'elle avait pu, principalement des plantes. Son écharpe était à présent criblée de trous et déchirée aux extrémités, qui avaient servi aux bandages. Des balafres, principalement sur les bras, une jambe mordue, le visage griffé. Par chance, les terres environnantes étaient très fortement pourvues en eau et elle avait pu nettoyer le tout assez rapidement après les combats, puis suffisamment souvent par la suite pour éviter les infections. Elle ignorait si ce qu'elle faisait était bon mais elle n'avait aucune autre idée en tête, alors elle faisait, tout simplement. Si ça marchait, tant mieux, sinon, tant pis.

Et ainsi était-elle, après toutes ces épreuves amorcées par la perte de son équipage et du bateau, assise dos au rempart de la seule ville qu'elle avait pu croiser en plusieurs mois de voyage et qu'elle se jurait d'être la bonne. Et qui refusait d'ouvrir ses portes. Elle avait crié, hélé, insulté, mais rien à faire, aucune réponse ne parvenait de l'intérieur ; Y avait-il au moins de la vie là-dedans ? Épuisée de sa journée et ruminant sa poisse, Mikhaila s'était affalée sur le sol, le dos contre la pierre. Elle se sentait vidée de son énergie sans savoir pourquoi, elle qui tenait bien mieux des journées beaucoup plus violentes que cela. Elle ignorait encore beaucoup de chose sur la région et le miasme qui l'affectait et mit sa frustration sur le compte de la faim. Dès qu'elle serait en meilleure forme, elle passerait le rempart avec une corde !

Elle était en train d'échafauder ses plans d'invasion lorsqu'elle vit arriver une caravane au loin. Elle observa. La caravane venait vers le rempart, il y avait donc bien des gens ici... Elle attendit. Personne dans le convoi ne lui prêta attention et l'homme en tête de file s'approcha de la grande porte, leva une main afin de la toucher sur l'un des symboles qui l'ornaient, et celle-ci s'ouvrit immédiatement dans un lourd grincement. Puis la caravane passa. Mikhaila sursauta et s'engouffra dans la brèche sans se poser de question, jetant un dernier coup d'œil à la porte qui se fermait et dont les quatre sigles colorés, pourtant présents sous son nez depuis le début, semblaient la narguer profondément.


- "Gnagnagna", grogna-t-elle pour elle-même en rajustant sa casquette.

Et à l'intérieur, la vie. On n'entendait pas le bruit de la cité depuis l'autre côté des remparts et pourtant, tout fourmillait d'activité autour d'elle. Les gens s'interpellaient d'une rue à l'autre, des gardes postés près de la porte semblaient effectuer des contrôles de marchandises, des charriots passaient en grinçant, il y avait des coups de marteau au loin et des éclats de voix venant d'un marché proche. Elle souhaita se renseigner mais refusa d'approcher les gardes dont elle conservait de très mauvais souvenirs, profitant de passer inaperçue aux côtés de la caravane qui avait dû être arrêtée pour vérification. Elle dépassa l'entrée et s'engouffra sur l'artère principale où elle fit s'arrêter plusieurs personnes afin de demander des indications sur l'endroit. Tout le monde la regarda avec un air sceptique en lui assurant qu'elle était bien à Elament et qu'elle devait bien le savoir puisqu'elle pouvait pénétrer l'enceinte. Puis on lui conseilla de se faire soigner à nouveau, mais plus à cause de ses blessures que de son état mental.


- "Hein ? Euh, c'est en cours."

Elle marcha le long de l'avenue en échappant des "wouh !" et des "wah !" toutes les secondes, levant les bras au ciel afin de signaler son contentement.

- "Je suis à Elament ! Wouh !"

Une autre personne lui suggéra d'aller aux quartiers de la milice pour prendre une carte de la région si elle avait tant de mal que ça à se repérer, et de demander notamment la carte des "lieux saufs" du territoire afin d'éviter de finir encore égratignée ou pire, morte. Mikhaila lui dit qu'elle ne voyait pas le rapport mais n'ayant que cette piste, elle jugea effectivement pertinent d'aller demander une carte. Puis elle récupérerait une boussole. C'était la base. Elle passa outre les souvenirs désagréables des autorités légales en se disant que si personne ne réagissait en la voyant, c'est qu'on ne la reconnaissait pas. D'ailleurs, qui pouvait la connaître ? Cette ville était sérieusement paumée et complètement fermée. Elle ressemblait à un bateau perdu en mer et vivant de ses seules provisions sans jamais croiser personne à l'horizon.

Elle trouva le bâtiment de la milice après plusieurs autres indications et, arrivée, trouva un écriteau incitant des volontaires à se présenter pour entrer dans la milice. Oh, et en plus c'était le plein emploi, ici ? Une ville qui en connaissait pas la crise, c'était rare. Elle était arrivée il y avait à peine une demi-heure mais la petite phrase l'interpella tout de même. La milice se battait, non ? Et il lui faudrait bien gagner sa croûte ici, comme ailleurs. Elle n'était pas en mer et ne savait pas aborder les bâtiments terrestres, et ne savait encore comment elle allait se procurer de quoi manger. Peut-être qu'entrer dans une auberge en brandissant ses épées et en criant "la bouffe ou la vie !" suffirait ?

Incapable de focaliser très loin sa réflexion, la jeune femme passa la tête par la porte ouverte et appela :


- "Y a quelqu'un ? On m'a dit qu'y avait des cartes de la région, ici !"
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageMer 16 Juil 2014 - 12:17


Aeglos s'occupait de l'étage. Avant de faire une quelconque réparation de la caserne, il voulait dans un premier temps ramasser tous les objets encore intacts. Il s'agissait la plupart du temps d'armes et d'armures. Parfois il tombait sur des notes d'anciens miliciens, parfois sur des plans de la cité et aux alentours dessinés à la main. Mais pas le temps pour les examiner maintenant, Aeglos avait du pain sur la planche. Une fois l'ordre rétabli dans la pièce du dessus, l’hybride voulu tester la fenêtre qui donnait sur le devant de la caserne. Malheureusement à cause des dégâts reçus, le plancher devant cette fenêtre donnait sur le rez-de-chaussée. Aeglos tenta tout de même de défier les lois de la physique pour se pencher et essaya d'attraper la poignée de la fenêtre.

- "Y a quelqu'un ? On m'a dit qu'y avait des cartes de la région, ici !"

Surpris par la voix qu'il venait d'entendre et par réflexe quand une personne appelle, Aeglos pencha sa tête vers le bas pour regarder. Mais il n'aurait pas dû, car il rata comme un aveugle la poignée. Un "Oups !" s'échappa de sa bouche. Il fût déséquilibré et tomba de trois mètres, direction le rez-de-chaussée. Il tomba lourdement à plat ventre et s'en suit un nuage de poussière. En se relevant, il tourna la tête vers la porte et se trouva nez à nez avec une fille. Aeglos, surprit, recula d'un seul coup et tomba sur le postérieur. Le pauvre ne ressemblait plus à rien. Lui qui a pourtant la peau assez pâle, celle-ci était couverte de poussières et ses cheveux n'était plus aussi blanc que de la neige.

- "Bonjour... aïe... Désolé pour cet accueil, cela m'a surprit d'entendre quelqu'un pendant mon rangement..." Dit-il en se relevant et en se frottant un peu partout pour enlever la poussière. "Je suis Aeglos. Je fais parti de la milice. Que puis-je faire pour vous aider?"

La jeune femme ressemblait à une humaine, bien qu'Aeglos trouvait qu'il y avait quelque chose d'autre qui le faisait douter, il ne savait pas quoi mais il en était persuadé. Elle lui indiqua qu'elle recherchait les cartes de la région. L'Aqua se dirigea alors vers la petite secrétaire qu'il y avait près de la porte. Elle était encore en assez bonne état, il l'avait nettoyé et se rappelle vaguement avoir eut entre les mains des cartes. Tout en cherchant dans les tiroirs, Aeglos questionna la jeune femme.

- "Il ne me semble pas vous avoir déjà vue dans les environs, et au vue de votre demande j'imagine que vous venez d'arriver. Je me trompe ? Dans ce cas là, bienvenue à la cité d'Elament." Fit-il. "Il me semble avoir des restes de cartes quelque part. Je suis en plein rangement depuis la chute et je n'ai pas le temps d'apprendre où sont rangés les choses. Ah voila!"

Aeglos retira un groupe de carte d'un des tiroirs de la secrétaire et les étala sur le bureau.

- "Qu'est-ce qui vous intéresse ? La cité ou bien l'extérieur ?"

Aeglos tria les cartes représentant l'intérieur de la cité de ceux représentant l'extérieur et posa sa question dans le même temps.

- "Vous savez, vous êtes la première personne à être venue à la caserne de la milice. C'est pour cela que j'ai été surpris tout à l'heure, je n'en ai pas l'habitude vue que je suis le seul membre."

Pourquoi voulait-il lui raconter ce qu'il pensait ? Il ne savait pas trop. Peut être que la solitude à la milice commençait à lui peser. En tout cas, voilà une journée qui sortait de l'ordinaire.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mikhaila Kataigíellis
Milicienne
avatar
Nombre de messages : 10
Race : Aasimar
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
180/1000  (180/1000)
MessageMar 22 Juil 2014 - 16:45

Il y avait eu comme un moment de calme avant la tempête. Un moment où aucune réponse ne vint, rien de plus qu'un vague grincement de plancher à l'étage, puis, en guise d'aide, un homme tomba littéralement du ciel et se vautra royalement non loin d'elle en soulevant masse et masse de poussière. Mikhaila recula d'un coup la tête pour éviter la fumigation, éventant nonchalamment devant elle avec la main. Elle toussa un peu et émit un vague grognement.

Lorsqu'elle tourna à nouveau la tête, elle trouva devant elle un grand type tout blanc aux yeux verts bizarres et avec des... Oreilles de chien, complètement penaud de son entrée et qui avait l'air bête à être tout enfariné comme ça. Se tenant droite malgré un peu de fatigue, elle ne détacha pas ses yeux de lui le temps qu'il s'excuse.


- "Les cartes", répéta-t-elle inébranlablement lorsqu'il lui demanda comment il pouvait l'aider, les poignets calés sur les pommeaux de ses rapières.

Il alla donc chercher les cartes... Et à aucun moment il n'arrêta de parler. Mikhaila profita de le voir tourner le dos un moment pour laisser un sourire en coin lui échapper. Elle se rapprocha pour voir les cartes une fois qu'elles furent posées sur le bureau, étalées en petit vrac face à elle. Elle s'appuya avec assurance sur le bureau en question, penchée en avant et les mains bien à plat sur le rebord, pour regarder tout ça.

Il y avait une carte dont le schéma général semblait presque rond, traversé de grands axes, qui devait être celle de la Cité. Et l'autre possédait des sortes de tâches un peu partout. En vérité, il n'y avait même que très peu d'endroits qui n'étaient pas tâchés. Les détails, très fournis, semblaient à vue d'œil représenter des arbres et des montagnes tout autour d'un grand point rond - la fameuse Elament.


- "Oh, euh... La Cité... Et puis l'extérieur aussi, tant qu'à faire."

Curieuse, elle s'empara des deux papiers qu'il lui tendit alors, regardant plus attentivement celle des extérieurs, qui l'intriguait. Devant elle, le type continuait de raconter sa vie et ses ressentis.

- "Hein hein", lâcha-t-elle vaguement.

Il y eut un nouveau silence pendant lequel quelques pièces de puzzle se mettaient en place dans sa tête. La légende présente sous la carte fit raisonner quelque chose en elle. Son esprit vif s'empara de toutes les informations qui venaient soudainement à elle. Elle replia presque brusquement les cartes et, toujours aussi droite, planta ses yeux dans ceux du semi-canin.


- "Cette ville est plus grande que la flotte de Méandal, vous protégez quoi tout seul ? J'ai pourtant vu des gardes dans les rues. Y a besoin d'un coup de main ?"
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageLun 28 Juil 2014 - 11:39

Visiblement, la jeune femme montra beaucoup d'assurance. Sans timidité, elle s'était penchée sur le bureau pour regarder avec attention les cartes qu'Aeglos lui proposait. Cela le surprenait un peu surtout le moment où elle regarda l’hybride avec insistance. Puis elle lui demanda pourquoi la milice recrutait alors qu'il y avait tout de même des gardes.

- "En fait, pour vous dire la vérité, les gardes ne sont pas ce que l'on pourrait qualifier des soldats d'élites. Ils sont surtout là pour les citoyens et régler leurs petits conflits si je peux dire."

Il rangea les cartes que la jeune Aasimar n'avait pas prise et reprit.

- "Nous, enfin je, recherche des gens assez fort pour pouvoir protéger la cité et ces habitants. Des personnes qui seraient prêtes à y laisser leur vie s'il le fallait. Je ne veux plus revoir ce chaos qu'il y a eut récemment."

Aeglos contourna le bureau. Passa près de la jeune femme et ouvrit la porte de derrière. Il se tourna vers elle et l'invita de la main à passer par la porte tout en disant :

- "Je ne sais pas pourquoi tu es venue à Elament, ni se que tu cherches. Mais si tu veux nous aider, ce qui est très respectable, je vais devoir te tester un minimum pour voir ce dont tu es capable."

Aeglos ne savait pas trop ce qu'il faisait. Mais il essayait de faire ce que ferait un chef si il devait recruter quelqu'un en qui il aurait confiance. Mais... Comment allait-il faire pour la tester ? Un duel ? Un parcours ? Il y réfléchissait. Il l'invita à aller à l'arrière de la caserne car il y avait un grand terrain où l'on pouvait potentiellement s’entraîner. Bizarrement, il avait un peu le traque. Son visage était un peu tendu et sa voix n'était pas pleine d'assurance.

- "Je m'appelle Aeglos. je suis à défaut, le chef de la milice puisque je suis le seul qui l'a dirige vraiment. Enchanté de te connaitre, Mademoiselle..."

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mikhaila Kataigíellis
Milicienne
avatar
Nombre de messages : 10
Race : Aasimar
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
180/1000  (180/1000)
MessageVen 1 Aoû 2014 - 12:59

- "Hein hein", répéta Mikhaila sans regarder l'hybride qui rangeait ses cartes.

Loquace, elle ? Pendant son sommeil, peut-être... Il fallait dire que la phrase qu'elle avait prononcée pour proposer son... "aide", comme beaucoup de phrases, lui avait littéralement échappé. D'habitude, elle avait plutôt des ennuis avec les gardes, sur mer ou sur terre, et elle ne les avait jamais vraiment aimé. Leur conception de la Loi et de la tranquillité ne coïncidait pas avec la sienne. Et pourquoi donnerait-elle sa vie pour une ville où elle venait à peine de poser le pied ?

Bah. Il lui fallait juste se fondre très rapidement dans la masse. Elle n'avait vu ni mer habitée de vaisseaux voilés, ni de port. Cette ville semblait désespérément terrestre, mais après tout ce qu'elle venait de prendre en travers de la figure, elle avait besoin d'un point de chute pour quelques temps. Elle avait longtemps cherché cette Cité des Élément. La milice, aussi petite et mal fagotée que celle-ci, lui permettrait juste de ne pas perdre la main. Et puis, qui sait, elle allait très certainement lui rendre un peu de tonus par sa seule présence !

Une porte s'ouvrit et l'homme encore blanc de poussière l'invita à passer en évoquant le fait qu'il devait s'assurer de ses compétences.


- "Quand on change de navire, il faut toujours prouver sa valeur à l'équipage. En général, ça passe par la corvée de patates, mais si on peut juste se mettre des coups sur la tête, ça me va."

Elle ne passa pas tout de suite la porte, jetant à nouveau un regard sur l'homme dont elle crut remarquer qu'un œil n'était pas fait comme l'autre. Comme le vieux Brom. Le vieux Brom avait dû se faire un œil en bois après l'abordage du navire émissaire de Nieta. Le chiot avait l'air tout perdu, autant que quand il était tombé du premier étage. C'en était presque chou... Quand on ignorait qu'il se présentait comme le chef d'une milice vide de toute âme.

- "Mikhaila", se présenta-t-elle abruptement mais avec un sourire amusé en lui serrant vigoureusement la main. Contrairement à lui, son aplomb était sans faille. Puis un soufflement du nez rigolard lui échappa et elle passa la porte en secouant la tête. "Mademoiselle..."

Et elle se dirigea vers l'arrière de la caserne en rajustant sa casquette.
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageLun 25 Aoû 2014 - 7:07

L'arrière de la caserne, qu'on appellera la cour de la caserne, était encore en phase de rangement. En effet, ils restaient encore quelques gravas de roche et de terre à déblayer. Elle était composée d'un grand espace vert avec un petit bassin d'eau, certainement pour les Aqua, d'un tas de bois pour les Ignis. Bien sur pour les deux autres éléments, il y en a partout. Le long du mur, quatre mannequins en pailles pour servir de cible. On voyait bien les heures d’entraînements passées rien qu'en regardant l'état du mur derrière.

Justement, Aeglos se plaça devant eux et d'un signe de la main, il invita sa "peut-être" futur nouvelle recrue à montrer ses talents d'élémentaliste.


- "Je t'en prie. Montre moi ce que tu sais faire avec ton don. D'ailleurs, qu'elle est ton affinité ? Eau, terre, feu ou bien air ? Si tu as besoin, tu peux te servir des éléments qui t'entour pour utiliser ton don."

Aeglos leva un bras en direction du bassin d'eau et amena à lui une petite quantité d'eau qui s'écoula le long de son corps pour venir se glisser sous ses pieds. Ils se mis en position, comme pour sprinter, et d'un coup se propulsa vers l'un des mannequins. Dans son élan, il sortit son épée et transperça violemment la paille. Il rengaina ensuite son épée et fit d'un ton enjoué :

- "Voila, à ton tour maintenant. Sache que tu es ici pour apprendre à te servir de ton don. Donc n'ai pas peur de l'utiliser. Ici, tu ne peux blesser personne... A part moi peut être."

Au fond de lui, Mikhaila était déjà une nouvelle recrue. Mais pour des raisons de "formalité" il faisait en sorte que cela ne soit pas une voie de facilité pour tout nouvel arrivant. Mais le regard et la façon d'être de l'Aasimar l'avait déjà convaincue qu'elle serait une bonne milicienne.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mikhaila Kataigíellis
Milicienne
avatar
Nombre de messages : 10
Race : Aasimar
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
180/1000  (180/1000)
MessageVen 29 Aoû 2014 - 16:34

Magnifique. L'état de cette caserne se rapprochait de celui d'un rafiot fantôme. Il y avait bien des choses, des objets, des mannequins... mais c'était comme vide. Pas d'autre personne, pas d'entraînement en cours, rien. Juste cet hybride tout blanc qui lui parlait comme un bon père de famille. Euh non, en fait, parce que même son propre père ne lui avait jamais parlé ainsi ! Était-ce l'état d'esprit de cette ville ? Elle ne pouvait assurer pouvoir passer outre bien longtemps ce semblant de bienveillance mièvre. Il était censé devenir son supérieur. Pas son pote.

- "Terre, je crois..."

Et soudain, QUELLE EST CETTE SORCELLERIE QU'IL EST EN TRAIN DE FAIRE ? Mikhaila vit l'hybride bondir dans une explosion d'eau jusqu'au mannequin et essaya d'assimiler l'information : Donc. Il contrôle de l'eau. Et il sait faire ça... tranquillement. La jeune femme cacha son air renfrogné et sa vexation derrière un froncement de sourcil qui se voulait songeur et sérieux. Pas de combat, donc, elle devait juste taper sur les mannequins. Et lui montrer son pouvoir... fameux pouvoir.

- "D'accord..."

Hmpf. Voyons voir... Tout était plus ou moins en mauvais état par ici, elle devrait bien pouvoir trouver son bonheur. Alors elle chercha, se baladant entre les mannequins et le long du mur, les mains dans le dos, en chantonnant "Daisy dis-moi oui". Elle trouva sur un vieux râtelier un sabre émoussé et une dague à la lame tordue, désolidarisée de son pommeau... ça ferait l'affaire. Elle retourna vers le drôle de chef avec une arme dans chaque main, mais planta d'abord le sabre en terre entre eux.

- "Bon, moi j'ai ça..."

Elle tenait la lame de la dague d'une main et le pommeau de l'autre, faisant en sorte que ses deux poings se touchent, et après quelques secondes, l'acier commença à onduler, très légèrement, jusqu'à reprendre une forme bien droite et équilibrée. Une petite minute plus tard, elle était à nouveau reliée à son pommeau dans lequel elle avait cessé de nager bêtement de droite à gauche. Mikhaila colla l'arme désormais réparée, même sommairement, dans les mains de l'hybride, puis se pencha pour récupérer le sabre. Cette fois, elle n'eut qu'à tenir l'arme d'une main et à passer plusieurs fois l'autre main tendue au-dessus de la lame, dans un mouvement allant de l'intérieur vers l'extérieur, pour que le côté émoussé retrouve un tranchant plus propice à découper des têtes. Parce qu'après tout, c'était bien de ça qu'il s'agissait, non ?

Elle lui rendit le sabre.


- "... Et ça aussi."

Elle alla vers l'un des mannequins qui pendait sur son piquet de bois, lui aussi bien mal en point, et, simplement en s'y agrippant lui fit recouvrir sa vitalité perdue dans les attaques à coups d'armes blanches et les intempéries. Le bois terne et bourré d'échardes retrouva un certain éclat et se remodela sur lui-même, comme une barre d'étendard fraîchement sortie de chez l'artisan.

- "Et un autre truc bien aussi, mais comme le mannequin attaque pas, ça rime un peu à rien. Quand y a pas le contexte... Sinon y a ça."

Elle dégaina tout de même ses rapières et, sitôt après avoir soigné le bois, le transperça à nouveau, lui et son tas de paille, de quelques rapides passes d'estoc et de taille, la dernière se terminant en feinte vicieuse venue du bas et pénétrant la chair juste sous l'aisselle gauche, là où le cœur ne pouvait pas être très loin. En lâchant son arme, elle s'aperçut qu'elle l'avait enfoncée si fortement que le bout s'était planté dans le bois dissimulé par le mannequin et la rapière tenait toute seule dans l'air. Joli tour de lévitation. La jeune femme s'amusa à appuyer sur la garde de son arme et à la regarder rebondir de haut en bas quelques secondes en ricanant joyeusement.
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageMer 3 Sep 2014 - 16:17

La dague réparée que Mikhaila lui donna semblait comme neuve. Un travaille de pro comme qui dirait. Aeglos était étonné par la précision de son travail. Il donna quelque coup dans le vide pour tester la solidité et la maniabilité. Parfait ! Puis vint le tour du sabre. Idem, la lame n'était plus émoussée. Une merveille. Et que dire du mannequin ? L'hybride trouvait qu'elle avait un très bon potentiel dans son élément. Aeglos aussi aimerait bien pouvoir réparer des choses avec son don mais ne savait pas du tout comment s'y prendre avec l'eau. Vint ensuite la petite démonstration d'escrime de la part de l'Aasimar. Elle n'était pas du tout mauvaise. Elle était très rapide dans ses mouvements constitués de coups rapides et de feintes.

Pendant un instant, une voix dans sa tête raisonna, l'incitant à la recruter pour réparer tout la caserne. Cette voix raisonnait comme un petit diablotin qui tournait autour de lui, le suppliant de l'engager. Il laissa un petit rictus se dessiner avant de se reprendre et d'effacer cette voix de son esprit.


- "Très impressionnant. J'ai juste une question."

Il s'avança vers elle tout en dégainant son épée et s'arrêta devant elle.

- "Sais-tu utiliser ton pouvoir en combat ? A en juger par ce que je viens de voir, tu contrôles déjà assez bien ton don. J'avouerais que tu es meilleur bretteuse que moi. En revanche, j'ai assez d'expérience pour te dire que cela ne suffira pas malheureusement. Surtout si tu veux faire parti de la milice."

Aeglos se mit en position de combat et pointa l'épée vers Mikhaila en signe de défi.

- "Faisons un petit combat amical. Bien sur on s'arrête avant de toucher son adversaire. Par contre les coups non tranchants sont autorisés. Je voudrais que tu essaies de manifester ton pouvoir contre moi. Tu as bien dit que sans le contexte cela ne convient, ais-je raison ?" Lança-t-il en souriant en fin de phrase.

Assez d'expérience ? Oui enfin si on peut le dire. Si il réfléchissait bien, la plupart de ses entraînements à l'épée se faisaient en solo contre un arbre ou contre un mannequin. Mais il pensait surtout à ce qu'il lui était arrivé lors de la chute, dans la Forêt Darke. Il avait failli y rester contre seulement un petit démon.

Avant de commencer, il déboucha une gourde pour venir chercher de l'eau et passa sa main le long de la lame. L'eau longea son corps en suivant les mouvements de sa main et se répandit sur l'épée pour ensuite se glacer. Un froid si mordant que l'épée fumait. Il attendit ensuite la première attaque de l'Aasimar.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mikhaila Kataigíellis
Milicienne
avatar
Nombre de messages : 10
Race : Aasimar
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
180/1000  (180/1000)
MessageMer 10 Sep 2014 - 12:30

Il y eut un bruit d'épée que l'on tire de son fourreau et la situation commença à plaire un peu mieux à Mikhaila, même si le rictus qui était apparu sur le visage de l'hybride lui tira un froncement de sourcils méfiant. Oh oh. Elle doutait que ça puisse vraiment sentir mauvais pour elle car même quand les revirements de situation lui jouaient des tours, elle n'avait aucun souci pour s'en tirer acrobatiquement et avec grande classe. Mais bizarrement, ce rictus lui faisait plus ressentir une arnaque en profondeur qu'un coup de traître ponctuel et bien violent. Ceci étant, son instinct concernant la nature des gens ne lui avait jamais été un très bon allié. Elle se trompait souvent. Il ne lui était utile qu'en mer et en combat, pour le reste, elle avait cessé de décrypter les comportements et avait appris à faire avec au détriment de la raison. Elle préférait improviser au moment où elle se rendait compte qu'elle n'avait pas été bonne juge. Il n'était, à son sens, jamais trop tard pour réagir. D'ailleurs, sa rapière s'était déplantée du bois si vite qu'il semblait qu'elle l'avait matérialisée instantanément dans sa main pour la brandir devant elle avec son assurance habituelle.

Ça suffira pas de savoir manier des armes ? Bon, réparer des trucs, à la rigueur, c'était pas le plus pratique et rapide dans le feu de l'action, mais se battre... ? Il voulait quoi ? Ah, oui, c'est vrai. La magie. Il faudrait sûrement s'en servir comme lui. Avec plein d'effets bruyants et lumineux pour montrer comment on était fortiche... Hm.


- "Je sais armer des canons. Aborder des bâtiments en mouvement de quarante nœuds. Affronter des tempêtes. Mais vous avez beau avoir de l'eau plein les mains, le corps et jusqu'à la taille, vous avez pas l'air très calé marine, ici..."

Quelle était l'utilité d'une ville qui n'avait pas d'accès à la mer, hein ? Tout ce qui était à l'intérieur des terres était dépourvu d'aventures et d'intérêt. Elle avait échoué ici mais si rien n'évoluait, il était fort probable qu'elle reprenne très vite la mer, dût-elle construire son propre navire de ses mains jour et nuit pendant plusieurs mois ! Car pire qu'une ville qui n'avait pas accès à la mer et était de fait inintéressante, il y avait les villes qui possédaient un rivage, une ouverture de choix et ne l'exploitaient pas.

- "La magie, en mer, c'est une plaie. Même quand elle répare la balustrade. Alors oui, y a des contextes... Mais puisqu'ici j'ai l'droit..."

Mikhaila prit le parti d'exploiter la microseconde d'inattention qu'elle avait repéré chez l'hybride tandis qu'elle lui parlait en lui tournant autour. La pointe s'arrêta net avant de toucher le vêtement et se rétracta bien gentiment, signe que la jeune femme consentait à ne pas estropier son peut-être futur chef.

Elle cherchait l'ouverture à l'intérieur, en faisant un crochet par le côté car cette lame gelée ne lui plaisait pas du tout. Sa lame pourrait très certainement geler à son contact, et une lame gelée casse. Ses rapières, elle y tenait. Sa main gauche gardait l'offensive tandis que la droite, encore baissée, attendait les contre-attaques pour parer. Et puisqu'on en était à faire joujou de la magie sur des lames, elle appliqua ce qu'elle avait appris très récemment pour sauver sa peau : Armurer de roche quelque chose qu'elle touchait. Ses lames se doublèrent de minéral solide bien que grossier dans la forme, prêt à accuser n'importe quel coup glacé comme le faisait la roche des montagnes. Là où sa peau était découverte, entre ses gants et sa tunique, la magie Terra agissait aussi en montrant un début d'armure qu'elle n'arrivait pas encore à dissocier dans sa volonté, et qui protégeait ses avant-bras malgré elle... Mais sans lui être totalement inutile. Après quelques ennuyeuse passes de lames magiques dont le bruit au choc relevait plus du comique qu'autre chose, Mikhaila tenta une deuxième ouverture.
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageVen 19 Sep 2014 - 11:16

Aeglos parvint à contrer les différentes attaques en parant avec son épée recouverte de glace. Cela faisait partie de sa technique, à chaque contact des morceaux de glace volaient en éclat autour des deux combattant. Mais d'un autre côté, les assauts provenant de la Terra étaient assez lourdes pour déséquilibrer de temps à autre l'hybride. Elle n'était pas mauvaise du tout comme il pouvait s'y attendre. Le renforcement de ses rapières étaient très résistant. En y pensant, il pourrait très bien en faire de même avec la glace. Et la protection de ses avants bras bien pensée. Après avoir contré quelques coups, Aeglos fit un grand bond en arrière en se propulsant avec l'eau sous ses pieds et tendit la main en direction de Mikhaila.

- "Je te tiens ! Regarde autour de toi." lui fit-il.

Il laissa le temps à l'Aasimar d'analyser la situation. Les éclats de glace n'étaient pas le fruit du hasard des coups entre les lames. A chaque impact Aeglos retint en l'air les morceaux à peine visible tout en les orientant autour de sa proie. Si elle bougeait, il n'avait qu'à fermer sa main pour que les éclats se dirigent vers elle.

- "Saurais-tu contrer cette situation ? Tu as cinq secondes pour trouver."

Il espérait vraiment qu'elle réussisse. Elle avait les qualités requises.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mikhaila Kataigíellis
Milicienne
avatar
Nombre de messages : 10
Race : Aasimar
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
180/1000  (180/1000)
MessageVen 26 Sep 2014 - 20:09

Tandis que Mikhaila effectuait ses passes, elle repensa à ce qui l'avait amenée à échanger des politesses avec un chiot.

La terre ferme l'avait récupérée mais elles ne s'aimaient guère en vérité. Et cette ville sans port décevait la jeune femme au plus haut point. Elle ne pouvait pas dire qu'elle n'avait pas le choix, car elle avait toujours eu le choix : Elle aurait pu passer sont chemin et aller chercher une autre cité logée le long de la côte, errer encore à la faveur des étoiles jusqu'à trouver de nouveaux navires prêts à larguer les amarres et à l'accueillir... Elle aurait pu recommencer à zéro. Encore. Après tout ces années passées en mer à se faire saigner les mains sur le chanvre des cordes, à valdinguer dans les gréements, à tirer des crochets au harpon afin de lancer des abordages...

Mais elle était mal en point. La chasse que les goules lui avaient donné l'avait poussée jusqu'à terre où d'autres créatures et ennemis, qu'elle n'avait jamais vu auparavant, l'avaient attaquée à plusieurs reprises. Elle savait que la Cité des Éléments se trouvait là et avait suivi son mirage comme l'on marche vers les sirènes sans plus se soucier des récifs et de la tempête. N'importe quel endroit où dormir pleinement et panser ses plaies aurait fait l'affaire, mais au milieu du vide de ces terres sans intérêt s'était révélée la grande ville aux murs blancs. Malgré les assauts répétés, les nuits courtes et les blessures, son corps et ses nerfs toujours tendus, toujours à vif, avaient tenu bon et l'avaient portée jusqu'à la grande porte. D'ici, elle avait oublié sa fatigue et cherché ses informations, qui s'étaient alors transformées en petit exercice de routine.

Elle se rendait compte, alors que les muscles de ses bras semblaient trahir sa fatigue sous-jacente, que tout s'était passé en réalité très vite dans sa tête. Comme d'habitude, évidemment. L'idée de faire partie d'une milice terrestre l'occuperait. Elle ne perdrait pas la main. Elle y gagnerait quelques galons, car quitte à recommencer en bas de l'échelle, autant recommencer dans un domaine que l'on n'a pas encore touché ; La frustration était moins grande. Elle était pourtant présente car Mikhaila était offensée de ne pas pouvoir utiliser ses talents et compétences véritables ; Mais le jour où cette ville tournerait son regard vers l'océan, elle serait là et elle aurait une avance considérable. Elle serait capitaine avant d'avoir eu le temps de dire "cabestan" ! Tenter sa chance ainsi serait bien plus rapide, efficace et gratifiant que de nouvelles années de nœuds et de patates. La mer allait lui manquer, mais lorsqu'elle la retrouverait, elle serait victorieuse.

Tout cet avenir qu'elle se jurait d'être sien valait bien le coup de se fatiguer encore un peu.


- "Ben envoie donc !" lança-t-elle sans sourciller au semi-Loup en se remettant en position offensive.

Et sans qu'elle n'ait besoin de bouger les mains ou d'incanter, sa peau se couvra entièrement de roche dure et mat et le golem qu'elle était devenu fonça sur le dénommé chef de la milice qu'elle projetait de renverser de tout son poids.
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageLun 24 Nov 2014 - 20:35

Par réflexe, Aeglos referma la main pour attaquer la Terra qui le surprit en revêtant une armure de terre impénétrable. Les éclats de glaces s'écrasaient sur elle mais ne firent aucun dégâts, pas même une égratignure. Mikhaila se rua ensuite sur Aeglos. Il eût juste le temps de s'écarter sur le côté pour éviter la charge mais fit épaule contre épaule. Le jeune hybride tomba au sol mais se releva presque aussitôt la main contre l'épaule. La jeune Terra quant à elle, avait continué son chemin contre le muret qu'elle brisa sans grande difficulté. Aeglos souffla un bon coup car il avait eût le bon réflexe d'esquiver l'attaque. Il aurait pu très mal finir...

Il ramassa son épée et la rengaina tout en s'avançant vers le trou du mur afin d'y trouver Mikhaila.

- "Je dois avouer que tu es très forte. Tu as l'esprit vif et tu sais retourner la situation en ta faveur. Tu m'as surprise... Je te souhaite la bienvenue dans la milice."

Aeglos tendit sa main en direction de l'Aasimar pour valider son entrée dans ses rangs.

- "Tu trouveras tes quartiers à l'étage. Mais les travaux de réparation ne sont pas encore terminés comme tu as pu le constater. Et je ne dirais pas non à un petit coup de main si tu le veux bien ?"

L'Aqua se dirigea vers l'intérieur de la caserne afin de soigner sa blessure et pouvoir continuer à restaurer la milice.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mikhaila Kataigíellis
Milicienne
avatar
Nombre de messages : 10
Race : Aasimar
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
180/1000  (180/1000)
MessageDim 14 Déc 2014 - 20:15

En courant, Mikhaila ne vit même pas arriver les éclats de glace contre lesquels elle venait pourtant de se protéger en toute connaissance de cause et qu’elle venait même de défier de venir à elle. Tout ce qu’elle vit fut le décor autour d’elle qui reculait de plus en plus vite tandis que ses jambes s’emballaient, et la tête que l’hybride fit au moment de se prendre une bonne bourrade des familles dans la clavicule.

Son incroyable élan l’emporta loin après le milicien, après les mannequins de combat et les râteliers, et même loin après le muret de pierre qu’elle vit céder sous elle comme un vulgaire tas de cordages qu’elle aurait renversé en tombant de l’échelle qui menait à la cale. Tout ce que son cerveau fut en mesure de percevoir fut: Pierres, pierres, sable, terre battue, poussière, pierres, bruit, pierres, poussière, sable, bruit, bruit, plus rien. Elle avait fermé les yeux depuis bien longtemps dans l'attente du crash final et lorsqu'elle les rouvrit, le bruit s'était calmé, la poussière était toujours là et la faisait tousser, et le monde entier s'était mis à l'envers. Dont l'hybride, qui revenait vers elle et qui marchait sur un ciel solide à la couleur terre.

Sens-dessus-dessous, l'Aasimar tendit tout de même une main franche au chiot qui l'invitait ainsi à rejoindre les rangs de la milice, et secoua vigoureusement sa poigne de haut en bas (ou l'inverse, elle n'était plus sûre) afin de signaler son contentement.


- "Parfait ! Enfin une bonne nouvelle, depuis l'temps !"

Bonne nouvelle qui se trouva rapidement contrée par une demande d'aide à la reconstruction... Euh... Si de son point du vue inversé la milice avait l'air tout à fait convenable, ça comptait, ou bien... ? L'ex-pirate nouvellement milicienne de terre se laissa lourdement glisser afin d'évoluer de la position de la chandelle vers celle du cachalot échoué. L'hybride avait jeté son premier ordre déguisé en question et s'était aussitôt détourné, tranquillement, laissant sa recrue en proie à une perte soudaine de motivation.

-"Maintenant ? Parce que bon... Hé ! Mach... Euh, l'hyb... Râh... Cheeef ?"

Et elle lui courut après jusqu'au bâtiment afin de négocier ses premières corvées.



[On peut clore ici et repartir sur autre chose plus tard si tu le veux !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: La Cité d'Elament :: Habitations & Bâtiments-

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle recrue
» Arrivée d'une nouvelle recrue
» Répartition d'une nouvelle recrue [Gryffy]
» Nouvelle Ligue NHL Simulée - Là c'est vrai
» [PV Sadko] Nouvelle vie...