Partagez | .
 

 Inattendu Héritage [Privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMar 13 Nov 2012 - 21:47

Quelle matinée formidable pour se laisser aller à la contemplation métaphysique de ce qui était littéralement un désastre. Cinq jours étaient passés et Tyrol était toujours autant sonné. Il ne savait si c'était sa condition physique minimaliste qui, sous le coup de la fatigue, le maintenait dans un état d'errance presque hébété, ou si le choc provenait de ce qu'il avait vu dernièrement.

Il n'avait pas assisté à la Chute d'Elament l'Ancienne. L'ancienne, la "véritable", celle qui devait son nom à ses créateurs et à la magie qui courait en eux. Non, il n'avait pas vu les démons déferler sur les pavés gris et inonder les murs de sang. Il n'avait pas connu la terreur de cette nuit où les Élémentalistes avaient perdu à la fois leur foyer et leur dignité... Mais à aucun moment il n'eut de honte ou de regret vis-à-vis de cette absence ; Seulement une intense tristesse, un pincement au cœur qui l'avait accompagné et étreint chaque jour au contact des autres Élémentalistes, sur l'Île ou ailleurs. Excessivement empathique, l'elfe aux yeux d'absinthe s'était contenté de panser les plaies des victimes avec application, compassion et chaleur. Moins matériellement attaché qu'autrefois aux beautés de la Cité millénaire, lui qui y avait passé son adolescence et les premiers temps de sa vie adulte, Tyrol n'avait trouvé dommageable que l'éventuelle perte culturelle que représentait la bibliothèque, dont il avait craint pour le contenu... Il s'était finalement trouvé que les Démons l'avaient plus ou moins préservée, sans aucun doute dans le but de mieux connaître leurs ennemis afin de les éradiquer définitivement.

Ce qu'il restait... La liste était longue et l'inventaire était loin d'être fini. Tyrol faisait réellement tout ce qu'il pouvait pour aider comme il l'avait fait pour les réfugiés de l'Île, mettant la main à la pâte - ou plutôt dans le sang - afin d'effacer les dernières traces de bataille et de honte dont la Cité toute entière était imprégnée.

Les horreurs laissées telles quelles par les Démons dans leur fuite avaient laissé l'elfe profondément écœuré. Oh, il avait appris à supporter la vue du sang, lui qui en avait eu si peur pendant des années ; Supporter les restes de l'esclavage, des tortures et des débauches était bien autre chose. Il s'était découvert une capacité à contenir son estomac de façon tout à fait singulière lors de ses traversées de la ville. Elament. Telle qu'elle était, loin de ce qu'elle avait pu être. Désormais un endroit où il n'aurait même pas souhaité reposer le pied et pourtant, c'était par lui que l'Île avait chuté ici, détruisant le rempart de plein fouet et une grande partie des quartiers résidentiels ou commerciaux. Lorsque l'Île s'était élevée, l'elfe avait été le seul habilité à prendre une décision et surtout, le seul à pouvoir la mettre en place conjointement avec les autres Dresseurs de Nuages : Il fallait tout donner pour que la nouvelle demeure des Élémentalistes puisse atterrir quelque part quitte à ce que de grands risques soient pris dans le processus, ou bien la laisser voguer dans les Airs jusqu'à l'infini, jusqu'à sa dislocation totale et sans recours aucun. Ils tentèrent de la stabiliser, de toutes leurs forces, mais leur Magie ne fut pas suffisamment puissante. Les Mystères de Dyféron n'avaient pas été percés et la puissance, ainsi que la volonté de sa Magie, résista au cercle de Dresseurs de Nuages. Alors, du bout des lèvres, l'elfe blanc avait énoncé ainsi la sentence : Puisqu'Elament leur avait été prise par la force et puisque dans leur victoire les Démons les avaient réduits à l'état de proie, l'occasion leur était donnée de reprendre les rênes de leur destin. Il était possible de ramener l'Île près d'Elament. Il était possible de mettre un terme à la tyrannie démoniaque sur les pavés de leur antique Cité. En ce jour où la mort guettait à chaque issue, il évoqua l'idée de tenter le tout pour le tout. Il ne croyait pas lui-même que cela ait pu trouver un quelconque consensus parmi les personnes présentes ce jour-là ; Il aurait pensé que, comme lui, la plupart des Élémentalistes se soient plu à vivre sur l'Île et aient appris à l'aimer comme leur nouvelle terre, à tourner la page et à s'organiser autrement. Le climat était bon, la végétation magnifique, luxuriante, l'eau claire, les mystères insondables et la magie omniprésente...

Quelques heures plus tard, les réfugiés, armés de leurs pouvoirs et de leurs armes, en nombre restreint mais suffisant et aidés par l'effet de surprise, avaient fondu sur les Démons qui avaient survécu à l'effondrement du gigantesque Roc. Malgré un point de chute idéal situé au niveau des collines, les pouvoirs combinés des Dresseurs de Nuages à bout de forces ne suffirent pas à arrêter l'île dans sa glissade, emportée par l'élan de plusieurs heures de vol. Les secousses avaient perturbé le lien magique et brisé le contact avec le cœur de l'Île. Les dernières incantations magiques ne purent permettre qu'à maintenir l'Île dans un état relativement sauf, évitant au mieux les crevasses, les failles et la dislocation de la roche, afin qu'aucune victime ne soit faite sur le Roc.

Tyrol avait des souvenirs flous de ce qui était arrivé après l'atterrissage. Vidé de toute énergie, il s'était évanoui sitôt son pouvoir sur l'Île relâché. Lorsqu'il était revenu à lui, tiré de sa léthargie par ses collègues, il était en convalescence dans un camp de fortune dressé sous les fondation du rocher échu, loin, à plusieurs dizaines de kilomètres du cœur de l'île. Épuisé, il avait entendu la foule grondante et sanguinolente se déchirer derrière les remparts brisés. Des gravats inondaient la plaine et les rues, une brèche s'était ouverte dans le flanc d'Elament et les survivants avaient quitté l'île de leur propre chef afin de reprendre leur bien. Épuisé, l'elfe s'était néanmoins redressé et avait donné ce qui lui restait afin de protéger chaque Élémentaliste ramené au camp, afin d'aider et soigner en priant son dieu à chaque seconde pour ne pas faillir. Enfin, quand les derniers démons furent vaincus ou repoussés, l'elfe avait mesuré ce qui venait de réellement se passer. La revanche était prise, mais à quel prix ? Le valait-elle réellement ? Ils n'avaient fait que reproduire un "Jour de la Perte" bis, sans souhaiter que cela aille aussi loin, et avaient détruit une bonne moitié d'Elament dans la foulée. Tout était à refaire. Encore.

Sans doute était-ce pour cela que Ruby voulait le voir et lui avait fait traverser la ville encore en ruines jusqu'à l'ancien centre de la Cité où tous s'affairaient à déblayer et à reconstruire, presque en hâte, l'air morne et les blessures encore fraîches sur le corps. Lorsqu'il la vit qui l'attendait près de l'un des rares bâtiments encore debout, sur les marches surplombant ce qui était autrefois le parvis de l'École et qui était aujourd'hui encore une champ de ruines, il la salua avec politesse. Son sourire, bien que présent et sincèrement bienveillant, n'était pas à la hauteur de sa bonne humeur habituelle étant donné les circonstances. L'elfe blanc grimpa les marches avec lenteur et prudence, appuyé sur son bâton venteux, jetant parfois des regards préoccupés à la scène de reconstruction qui se jouait autour de lui.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)



Dernière édition par Tyrol le Dim 23 Fév 2014 - 11:11, édité 2 fois
http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 17 Nov 2012 - 13:15

Le pire, pour elle, restait l'odeur.
C'était une effluve amère, presque acide, qui collait aux narines et y faisait sa demeure, remontant lentement à l'intérieur de son crâne pour vriller son cerveau de clou, piquetant sa vision de millions de petites étoiles de dégoût. Tenace, impossible à ignorer. Les élémentalistes non-hybrides devaient sentir leur estomac se soulever face aux restes de l'esclavage, mais ceux qui avait du sang d'animal dans les veines, ceux là... C'était leur cœur qui battait dans leur gorge, prêt à vomir à chaque instant.

Sur les marches usées de l'Ancienne École, celle que l'on nommait la Matriarche observait le visage relevé les ruines d'une dynastie de grandeur dont elle marquait les derniers instants. La culpabilité qui s'était fait une place dans son âme l'écrasait au sol, épinglée face à l'horreur de ce qu'elle avait commis. Seulement, le destin est fourbe, et le futur fluctuant. L'ironie résidait dans ce qu'elle s'apprêtait à faire.

Car si la Dame avait la certitude qu'elle ne pouvait plus diriger cette ville, elle avait le souhait de transmettre ses pouvoirs à quelqu'un d'autre. À la personne responsable. À celle qui avait fait s'écraser l'Île sur la Cité. Mais cela... Elle ne le savait pas, naturellement. La farce en aurait perdu sa saveur, accordons-nous sur cela.

Aussi, et tandis qu'elle posait pour la dernière fois en tant que Dirigeante ses yeux sur les bas-reliefs mutilés de l'École, elle entendit derrière elle, très léger, le bruit de pas sur le gravier, les frôlements que seul un Aera indolent aurait pu commettre. Elle se tourna à lui et lui offrit son visage froid, minéral, dépourvu d'expression. Ruby se retenait de froncer les sourcils, d'afficher sa peine sur ses traits, de laisser sa faute se voir sur sa face d'icône. C'aurait été demander pardon, et elle ne désirait ni excuse, ni repentir. Uniquement boire sa coupe jusqu'à la lie.

Elle inclina gravement le menton, et salua de son ton de voix si caractéristique l'Ancien Maître Aera qui avait fait tant de chemin à ses cotés.

« Combien de fois devrons-nous chuter et nous briser les os avant que le monde ne nous laisse un peu en paix ? » lui demanda-t-elle enfin, soupirant à s'en crever le cœur.

Elle portait une robe gris-d'eau, nouée à sa gorge et laissant son dos nu. Aucun motif n'ornait la trame, dont la couleur contrastait si vivement avec les teintes de la Maîtresse des Glaces que le monde autour en perdait un peu de sa substance. Il n'y avait peut-être que la profondeur du regard de l'Aeramancien pour faire écho à ce monde chromatique.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageMer 21 Nov 2012 - 9:41

Si Solis avait longtemps regretté d'avoir été absent lors de la chute d'Elament, assaillit par les assauts, il ne se trouvait pas plus heureux d'avoir été là au moment de la reprise de la cité. Si on pouvait encore appeler ça une cité. Il s'agissait plus, à vrai dire d'un champ de ruines. Et les cris et les pleurs s'élevaient encore face aux nouvelles pertes et à la destruction de la cité. Même si après cinq jours, les corps – autant de démons que d'élémentalistes – ne jonchaient plus les rues, les familles et les amis des défunts n'avaient pas d'autres moyen d'exprimer leurs peines. On assistait tout de même encore à de touchantes retrouvailles entre d'anciens esclaves libérés lors de l'assaut et les proches. Mais à quel prix ?

Le jeune homme poussa un soupir alors qu'il passait près d'une maison où les sanglots perçaient les murs et les fenêtres, alors que plus loin, la garde arrêtait un démon qui s'était caché dans les décombres. La garde... Il avait fallu ramener l'ordre, une fois la cité reprise, éviter les débordements de la part de ceux qui s'étaient battus, récupérer les esclaves et les remettre sur pieds, aider tout le monde, s'occuper des blesser... S'organiser n'était pas simple, et nombreux étaient ceux encore déboussolés par ce qu'il s'était passé... Lui-même s'étant battu en première ligne, il avait était un des premiers à voir la situation de la cité au moment de l'arrivée de l'île. Et jamais il ne l'oublierait. L'odeur, les cris de rage et de douleur, le bruit... Les souvenirs étaient encore très nets dans son esprit.

Même maintenant ce n'était pas mieux. Il faudrait du temps avant que la cité millénaire puisse se remettre.

Mais pour le moment, l'Elnihin devait se rendre devant l'école. Aussi ne s'arrêta-t-il que quelques instants pour aider les gardes, ou encore un blessé, avant de poursuivre sa route et de gagner les marches de pierres blanches. Un des seuls endroits encore propre, bien que l'odeur de la ville remontait, prêtant à la bouche un goût de fer. Il vit plus loin Ruby et Tyrol. Et si la première avait un temps été sa professeur, l'Aqua ne savait du second que ce dont il avait entendu parler. Notamment qu'il avait enseigné à une certaine Logan qu'il connaissait bien. Et ça suffisait à ses yeux pour mériter son respect, de très loin même. Si la situation s'y était mieux prêté, sans doute aurait-il offert un sourire à ces personnes qu'il voyait. Son arrivée interrompait visiblement une conversation, ou du moins un début, mais l'aurait-il su ça n'aurait rien changé.

Il s'arrêta à leur niveau, et leur fit un rapide salut.

« Ruby, Tyrol... » Il fit passer son regard de l'un à l'autre, alors que ses paroles quittaient ses lèvres. Parler lui semblait toujours aussi étrange, et il avait toujours cette impression qu'il n'était pas celui qui les prononçait. Pourtant... Voilà un mois qu'il pouvait à nouveau parler, et étrangement, il économisait bien souvent ses mots. Beaucoup plus qu'avant. Il ne savait pas trop quoi ajouter d'autre que ce salut. Il avait été mandé ici, et était venu. C'était tout, maintenant il ne pouvait qu'attendre de savoir ce qui lui valait cette venue. Et il aurait souhaité qu'un silence ne s'installe pas, car s'il n'avait rien contre, il savait que celui qui viendrait serait probablement lourd et tranché des sons de la ville qui s'étendait sous l'école.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageDim 25 Nov 2012 - 14:23

Autre métaphysicisme, les questions inhérentes à ce genre de situations floues où chacun tentait de retrouver des repères disparus ou ensevelis sous les gravats. Comme si chaque interrogation permettait de les y retrouver. Tyrol se demanda un instant si ce questionnement lui était bel et bien destiné, haussant les sourcils devant tant de désespoir expiré.

"Il n'y a que sur ces Terres que les Élémentalistes puissent trouver leur havre. Ils le rebâtiront autant de fois qu'il le faudra", se contenta-t-il de répondre avec neutralité. "Ne reste qu'à œuvrer pour que ce soit la dernière."

Car un désastre, cela l'était. Il n'y avait qu'à le regarder pour s'en assurer, aucun doute n'était permis ; La différence avec la prise de la Cité, il y avait de cela près de deux années humaines, était le nombre de victimes dans chaque camp. Chaque vie perdue ne pouvait être rendue, évidemment, ni ne pouvait être relativisée face aux larmes et à la douleur des proches. Chaque perte demeurerait une plaie ouverte ; Chaque perte en valait double chez les Démons. Cela ne consolait pas Tyrol mais apaisait parfois les pics de colère qu'il ressentait à l'égard de ces créatures. Elles ne lui avaient pourtant rien pris personnellement : À peine était-ce s'il avait entendu parler des têtes pensantes de cette engeance alors qu'il se défendait contre leurs subalternes envoyés chasser et entraver les survivants de la Cité perdue ; Toutefois, auprès de Runvan et de Lysias, il avait compris quel sort avait été réservé aux captifs et lorsqu'il était descendu se battre pour reprendre la ville aux côtés des survivants, il avait vu ce qu'il restait d'eux dans les endroits les plus ténébreux d'Elament la Sombre. Un spectacle dépassant de loin ce qu'il avait pu voir ou imaginer et qu'il avait juré ne jamais plus tolérer.

Au fond de lui, le sentiment de révolte qui s'éveilla à la vue de ces images fit écho à celui qu'il avait partiellement emprisonné dans son corps un an auparavant : Une colère démoniaque fort peu ravie de se trouver en contact forcé avec une Magie élémentaire qu'elle abhorrait et qui tentait parfois de sortir de lui, lui causant une douleur légère mais perceptible quelque part près du cœur. Un petit bout de Magie Démoniaque, comme une boule de nerfs à vif, qu'il avait ôtée à Lysias afin d'expérimenter de façon contrôlée ce que les nouveaux pensionnaires de la Cité faisaient subir quotidiennement à leurs esclaves et qu'il ne devait jamais oublier pour continuer à construire et aller de l'avant. Une petit bout de haine qui avait éveillé en lui plus de courage et d'intransigeance qu'il n'aurait jamais cru posséder, mais qu'il n'avait jamais laissé déborder ni corrompre quoi que ce soit de ses idéaux. Un petit bout de haine pour décupler l'Amour.

L'elfe blanc coinça le bâton d'énergie blanchâtre et mouvante contre le creux de son bras et tendit les mains vers Ruby, venant serrer ses mains dans les siennes. Pâles toutes deux et terriblement froides. Il sourit avec un peu plus de conviction que tantôt.

"Tout ceci est le résultat de choix de notre part à tous. Il n'y en a pas toujours de bons ou de mauvais mais certains induisent des conséquences qui peuvent nous échapper. Nous devons tous rester forts face à cela."

Et il relâcha les mains blanches, appuyant son discours d'un léger signe de tête. Le temps qu'il fasse cela et il entendit une nouvelle voix rejoindre les leurs dans cette discussion, une voix qui les salua tous deux. Se tournant, il trouva non loin de lui un jeune homme aux cheveux d'un roux flamboyant et à l'allure solide qu'il n'avait jamais vu. Il avait dû être appelé aussi. Tyrol lui accorda à son tour un sourire chaleureux, inclinant de nouveau et poliment la tête dans sa direction.

"Bonjour, monsieur... ?"

Il le regarda lui, puis Ruby, espérant avant qu'on lui présente le nouvel arrivant avant de lui présenter l'objet de cette convocation qu'il commençait à trouver étrange.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMer 28 Nov 2012 - 19:05

Dans ses mains pâles, deux oiseaux d'albâtre. Ruby réprima un geste de recul face à ce contact non prémédité. Elle n'avait toujours pas l'habitude de cette spontanéité de certaines personnes, tant l'attitude générale à son égard était de l'ordre de la déférence et de la distance. Mais les mots que prononçaient l'elfe avaient la douceur de la sagesse, et la Dame n'eut pas le cœur de lui répondre qu'elle n'avait plus espoir, que sa foi s'était tarie, car la dernière personne qu'elle attendait les salua de loin, avec une voix qui sonnait étrange, comme mal maîtrisée.

Solis n'était-il pas muet ? Elle haussa un sourcil circonspect, qui fit comme un oiseau au dessus de son œil, avant de faire les présentations.

« Maître Tyrol, voici Solis Oshan, je lui ai demandé de se joindre à nous lors de cette petite entrevue, car je le veux concerné par notre affaire. »

Elle soupira enfin, après une pause brève, ne sachant trop par où commencer. Comment avouer une faute aussi grave, comment transmettre une charge si lourde ? Elle claqua sa langue contre son palais, vieille habitude à laquelle je ne faisais pas attention, et décida de faire cela avec simplicité, et sans fard. Et quelle meilleure place qu'au pied du squelette de l'ancienne École ? La femme qui s'apprêtait à lâcher sa couronne sourit avec peine, les yeux profonds de ceux qui n'ont plus assez de larmes pour pleurer.

Il n'y avait personne autour, elle avait veillé à cela du mieux qu'elle l'avait pu : nulle pierre assez grosse pour se cacher, nulle oreille indiscrète. Et puis, de toute façon, quel mal aurait-il pu venir d'un curieux bavard ?

« Je vous ai demandé de venir car je renonce à diriger la Cité » dit-elle dans un souffle, presque avec souffrance. Quelque part au plus profond de son être, quelque chose sembla s'alléger. « Par deux fois, sous ma garde, nous en avons perdu la suprématie, je ne peux donc vouloir en garder la souveraineté. »

Ce pouvoir, elle ne l'avait pas demandé. Et il y avait en cela une certaine justice : un pouvoir désiré n'est pas utilisé avec justice, et tend à servir les intérêts de l'ambition. On avait placé sur son front une couronne de plomb qui lui avait fait ployer le cou, roidir la nuque, et c'était le visage baissé, humble, qu'elle avait essayé de servir les intérêts de tous. Sans succès.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageJeu 20 Déc 2012 - 16:09

Evidemment, Tyrol ne pouvait pas reconnaître le rouquin. Le jeune homme vint passer une main dans ses cheveux, une expression d'excuse – et peut-être de confusion – traversant ses traits marqués par la fatigue de celui qui sortait à peine de la bataille. Un combat journalier contre les parasites et pour le bien de tous. Et s'il n'eut pas le temps de se présenter, ce ne fut que parce que la voix de la Dame Blanche l'en empêcha. Il se contenta alors de hocher la tête, pour confirmer les paroles prononcées. Il se montra tout de même interloqué par les paroles de la seule femme présente en ces lieux. Et entre ces deux êtres à la pâleur de l'innocence perdue dans l'horreur, il se demandait bien ce qu'on pouvait attendre de lui. Il n'avait rien fait d'exceptionnel jusqu'à présent, devait-il bien avouer.

La tête penchée sur le côté, signe d'une interrogation muette, il attendit alors de savoir. Et les mots qui vinrent lui firent l'effet d'un coup de massue. Bien que je doutais à l'instant qu'une telle frappe vous fasse simplement froncer les sourcils dans un silence presque religieux. Son esprit tournait à vive allure sous son crâne. Elle... démissionait ? Pouvait-on seulement démissionner d'un tel poste ? On pouvait le fuir, comme l'avait fait quelque personne, mais démissionner... Seule la mort apportait le soulagement du poids de la direction de la ville. Et Ruby n'était pas morte. Ou peut-être si, et depuis trop longtemps sans qu'on le sache réellement, au final.

Soufflé par la nouvelle, il resta incrédule quelques secondes, avant que sa voix déraille à nouveau sur la place qui fut la base du géant Elament. « Comment... » Il cherchait ses mots. Ou plutôt il cherchait la bonne question à poser, celle qu'il semblait être plus juste à laisser paraître. Car s'il comprenait les motivations de la Dame, quelque chose restait obscur à son esprit. « Pourquoi nous avoir fait venir, en ce cas ? Et... » Il pausa un instant ses mots en suspend, et on aurait presque pu s'attendre à voir la glace venir former ses pensé dans l'espace de l'air devant lui. « Qui pourrait vous remplacer ? Vous nous avez guidé en des temps troublés, sans doute mieux que vous le penser. Qui pourrait être digne de relever de ses mains la cité plus que vous ? »

Son regard est posé sur Ruby, alors qu'une crystallis observe la scène perché plus loin, de ses yeux d'ambre.
Solis est interdit. Ses pensées sont en désordre, face aux interrogations qui l'assaillent. Pourtant, en son for intérieur, il sent les pièces d'un puzzle se mettre en place dans des son dessinant une nouvelle symphonie, celle d'un renouveau.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageDim 30 Déc 2012 - 22:53

La nouvelle tomba comme un coup de massue sur les deux hommes présents : Abandonner, vraiment ? Cela pouvait-il être possible ? Même... Envisageable ? Tyrol ne sut tout d'abord quoi penser de cette décision. Il avait déjà tenté de fuir ses responsabilités avant d'en avoir, dans l'espoir qu'elles ne le rattrapassent jamais. Puis il avait accepté les choses et s'en accommodait aujourd'hui fort bien ; Le cas de Ruby était à l'inverse de son cadre de référence et, sans les cautionner dans leur entièreté, il pouvait néanmoins en concevoir les raisons. Les chutes successives d'Elament puis de l'Île n'avaient selon lui guère de lien direct et inexcusable avec cette femme et l'on ne pouvait lui tenir rigueur de la ténacité des démons dans leur entreprise de démolition des élémentalistes du continent, toutefois, l'abandon d'un poste aussi important était une perte indéniable de repères dans des temps qui demeuraient toujours fort troublés depuis quelques années.

Tyrol se contenta d'incliner légèrement la tête en signe d'acceptation tandis que le dénommé Solis était le premier à réagir par la parole.

"Préjuger de votre décision serait fort mal placé de notre part", dit doucement l'elfe blanc une fois que le jeune homme eût posé sa dernière question. "Vous demeurez seule maîtresse de votre destin, cela fait partie de ces fameux choix que nous avons tous à faire, mais je ne pense pas de vous que vous livreriez les survivants à l'anarchie malgré la blessure que vous décrivez : À quoi pensez-vous désormais ?"

Ils ne seraient pas là s'il n'y avait pas de suite à cette déclaration, mais il se posait la question de sa présence en particulier. D'aussi loin qu'il se souvînt - autrement dit, très loin -, Ruby et lui étaient très difficilement liés : Ils avaient mené leur vie de façon totalement indépendante, ne faisant que se frôler occasionnellement tandis qu'ils évoluaient en tant qu'élèves puis professeurs débutants... Avant que les batailles et les responsabilités ne vinssent les faucher dans leur tranquille routine et ne leur montrassent des voies différentes, bien que toujours parallèles. Ils n'avaient à ce jour en commun qu'un tourbillon de neige en guise de chevelure. C'était une des raisons - non la principale - pour lesquelles l'elfe aux yeux d'absinthe s'abstenait de toute flatterie et de tout rapprochement déplacé : Leurs vies telles qu'elles étaient menées avaient toujours fort bien fonctionné ainsi et briser cette lointaine harmonie n'intéressait Tyrol en aucune façon. Et pourtant, il était là à attendre quel terrible secret la Dame de Givre comptait leur dévoiler...

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageLun 2 Juin 2014 - 15:03

Elle essayait de ne pas jouer avec ses mains, elle tentait d'ignorer l'inconfort qui tendait ses muscles, elle attendait la sentence et les réprimandes. Gloire leur fut rendu qu'aucun ne l'accusa d'un mal nouveau, et c'est avec un soulagement sincère que les traits de la Cristalléenne se détendirent. Le sourire qu'elle leur offrit avant de prendre la parole semblait la rajeunir, lui donnant peut-être pour la première fois depuis longtemps son âge véritable : elle était une jeune femme, sortie de l'adolescence depuis une poignée d'année à peine, vieillie précocement par les responsabilités. Elle n'avait pas vraiment vécu encore, et pourtant... pourtant les cicatrices qui étaient siennes pouvaient concurrencer celles d'un elfe millénaire.

« Abandonner la cité est inconcevable. Il convient de confier cette charge à une autre. »

Layna, Naciniah, Ruby... Elament la Belle n'avait été dirigée que par des femmes, et lentement avait chuté. Etait-ce la faute d'une gouvernance féminine ? Bah ! Maudit soit ceux qui pensent que le sexe seul fait la fiabilité.

Elle était présente le jour où, assaillie par une marée de démon, la Gardienne des Eléments s'était consumée sous la puissance de son propre pouvoir, s'incarnant en un gigantesque phénix, arrachant la victoire au prix de sa vie. Présente encore quand son héritière, écrasée par ses magies, avait décidé de fuir avant d'emporter la cité dans sa chute. Ces femmes d'exception avaient eu dans leurs mains plus de pouvoir qu'aucun homme, et sur leurs épaules le poids de millénaires de merveilles.

« Ou à un autre, en l’occurrence. » Elle avala sa salive, le vent dansant dans ses mèches. « Tyrol, vous avez été enseignant ici pendant quelques années. Elles ont été courtes si on prend en compte la course de toute votre existence. Vous vous êtes battu à nos côtés et avec fait couler votre sang pour nous. Aujourd'hui... »

Moment de doute.
Ruby connaissait la plupart des habitants, et de tous, aucun n'avait cette chose nécessaire pour gouverner, ce mélange de qualités exceptionnelles et cette force intrinsèque. Mais devant elle, elle voyait la possibilité de quelque chose de grand. Fallait-il pourtant donner cette charge, ce poids immense, à quelqu'un d'autre ?

Ooooh, mais n'avait-elle pas fait assez, en bien comme en mal ?

« Aujourd'hui, je vous demande de prendre la relève. Ramassez la couronne et portez la fièrement, car elle ne siérait à aucun autre aussi bien qu'à vous en ces temps troublés. »

Et à ce niveau, que dire de plus ? Que la cité contenait encore, sous terre, des secrets plus terrifiants que la menace des démons elle-même ? Qu'il existait encore, par delà ces terres, dans des endroits  cachés, des lieux de pouvoirs, qui faisaient écho aux pierres de la muraille ? Comment révéler tous les mystères, transférer la charge comme il se devait ? Devait-elle le laisser tout découvrir par lui-même, au risque de se voir perdre des choses plus précieuses que sa propre vie ?

« Je ne vous abandonne pas pour autant, je resterai toujours à votre disposition si vous estimez que ma présence est nécessaire. Mais vous devrez considérer votre position comme une régence, et non une gouvernance. »

Car à terme, toujours, la vraie Gardienne reviendra pour reprendre sa place.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageMer 4 Juin 2014 - 22:31

Solis se fit interdit à la reprise de Tyrol, et eut presque la sensation de se faire réprimandé de sa réaction un peu trop impromptue. Pris par surprise, les mots avaient peut-être mal formulé sa pensée. Et pourtant il sentait poindre la vérité dans les paroles du sage maître aera. L'espèce d'emportement qui l'avait saisi si l'on peut dire disparu bien rapidement, alors que sa position se faisait plus raide peut-être. Il ne devait pas oublier à qui il parlait, évidemment. Bien qu'il doutait que la Dame fasse grand cas de leurs rangs respectifs. Mais il ne comprenait guère la raison de sa présence en ces lieux en cet instant, il devait l'avouer. Il se sentait un insecte entre deux géants, pour ainsi dire, sans nécessairement complexer. Il avait simplement particulièrement conscience de l'importance que ces deux personnes avaient, même si de l'Elfe il ne savait pas grand chose. Le fait que Ruby l'ait convoqué aujourd'hui devait être preuve du respect qu'elle lui témoignait, si c'était pour lui parler d'un tel sujet.
Mais pourquoi lui aussi, alors ? En quoi jouerait-il un rôle dans cette histoire ?
Il l'ignorait pour le moment, mais ne doutait pas qu'il serait bien assez tôt au courant. Pour l'heure, il se contenta d'écouter, d'obtenir ses réponses qui lui semblaient d'un coup bien peu importante après les paroles de Tyrol.
Alors quoi ?

Témoin de l'histoire, le jeune homme déglutit à l'appel du nom du successeur. Il saisit les regards, sentit son souffle cesser alors que la nouvelle tombait. L'histoire de la cité était suffisamment connu de Solis pour que celui-ci sache l'importance de cette décision. Un homme à la tête de la cité millénaire. Oui. Mais quel homme. Aussi exceptionnel sans doute que ses précédentes dirigeantes. Alors au final, quelle importance ? Il inspira profondément, se souvenant soudainement que respirer était une bonne idée s'il ne voulait pas tourner de l'oeil. Ce n'était pas le moment de se rendre ridicule.
Touché au plus profond de lui par le moment qu'il vivait, cet instant se grava instantanément dans sa mémoire. Jamais il ne pourrait l'oublier.

D'un pas sûr, il s'avança vers Tyrol, et posa sa main sur son épaule, avec la fermeté de celui porté par une pensée sincère.
« J'ignore de quoi sera fait l'avenir de la cité, mais j'espère pouvoir me tenir à vos côtés et vous assister dans votre lourde tâche. Mes compétences sont vôtre Tyrol, si vous le désirez. »
La proposition était des plus honnêtes, et donnée sur un ton chaleureux et décidé. Il ne se défilerait pas, et se dresserait tel un pilier sur lequel se reposer. Il ne faisait aucun doute qu'il ne se montrerait pas avare d'effort pour aider la cité dans laquelle il avait construit tant de choses, parmi tant d'êtres exceptionnels. C'était sa seule maison aujourd'hui, et il était prêt à tout pour elle.
Il aurait pu donner sa vie.
Maintenant il pouvait la lui consacrer.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageJeu 12 Juin 2014 - 14:44

Il est de ces moments paradoxaux où l'on devine les choses et où l'on en vient à les espérer et à ne pas croire qu'elle puissent nous arriver à la fois. Cet instant était désormais sien. Bien entendu, Tyrol n'était pas seul dans cette réunion en petit comité, mais il possédait un don bien plus fort que son intuition pour savoir où la main divine s'arrêterait. Son tour était venu.

Il s'avéra cependant incapable de soutenir longtemps le regard de rubis lui étant destiné, ployant gracieusement la tête sous le poids de la charge qui commençait à glisser vers lui. Il l'acceptait déjà. Il ne s'en sentait nullement forcé. Il ne la désirait pas avidement et c'était pour le mieux : Un pouvoir trop ardemment souhaité ne pouvait jamais être utilisé à bon escient. La Cristalléenne qui se tenait devant lui en tordant nerveusement ses mains le savait mieux que personne : Elle avait dû être entourée, cernée même de très près par de nombreuses personnes mille fois prêtes à reprendre le flambeau, les yeux brillants, et elle venait de le leur refuser. Elle choisissait une personne pour qui le costume serait trop grand mais par qui il serait toujours porté et entretenu avec soin, jusqu'à ce qu'il lui siée enfin avant d'être rendu en temps et en heure à qui de droit. Un simple prêt.

Il avait été choisi et ne remettait pas en question les raisons qui avaient poussé Ruby à formuler cette décision, tout comme il avait affirmé ne pas être en position de juger son choix de laisser la place.

Le Solan avait toujours vécu pour Elament : Son don - Loué soit-il - l'avait destiné à y être élevé. Il y avait étudié, y avait enseigné, y avait trouvé l'amour et l'amitié. Il avait aimé cet endroit et s'y était installé malgré les mauvais coups de la vie qui avaient tenté de l'en éloigner. Il avait toujours dédié son existence à aider les autres et lorsque les Élémentalistes avaient fui sur l'Île, il avait donné ce qu'il pouvait afin que les peines soient amoindries et que le futur soit plus clair et plus paisible. Il avait rêvé des projets. Il avait fait tout cela en-dehors des cercles officiels que la Matriarche et son entourage d'élu•e avaient représenté ; Aujourd'hui, il avait carte blanche pour le faire en son nom et au nom même d'Elament. Cet honneur lui était échu.

Cela n'était pas soudain ni surréaliste, mais assurément étonnant pour l'elfe blanc qui sentit sur son épaule la main du dénommé Solis. Ses yeux pâles de printemps à peine éveillé regardèrent un instant ce soutien si spontané qui s'offrait à lui, lui rendant une expression de surprise non feinte. Puis il en revint à Ruby qui se tenait toujours devant lui, silhouette fantômatique aux yeux de sang attendant sans doute une réaction.

"Venir après vous est une épreuve que j'accepte avec humilité," dit-il en s'inclinant afin de saluer la Dame. "Puissent les Quatre toujours veiller sur vous, quels que soient vox choix."

Voilà qui était fait, il avait accepté. Son cœur n'aurait su accepter à contrecœur une tâche dont il n'aurait pas reconnu la légitimité ou qu'il n'aurait pas été sûr de mener à bien. Aucun instant de la vie de cet elfe aux cheveux vieillis par l'angoisse ne s'était écoulé sans qu'il n'ait été habité par un puissant désir d'être toujours là, présent, auprès de tous. Aucun instant de sa vie ne s'était écoulé sans qu'il n'ait supporté, épaulé, parfois jusqu'à saturation, tout ceux qui l'avaient entouré ; Là était sa vocation, le but de toute son existence. Il ne ferait donc que continuer ce qu'il avait commencé et ce dans quoi il excellait.

"Je ferais tout pour me montrer à la hauteur de la tâche que vous me confiez : Que j'y parvienne ou non, j'en prendrais l'entière responsabilité. Mais en attendant de déterminer mon succès ou mon échec, et quelle que soit l'issue de cette Régence, je souhaiterais que mon identité ne soit divulguée qu'en dernier recours afin d'éviter tout chaos avide de pouvoir et autres débats publics susceptibles de nuire à la reconstruction. J'agirais au nom de la Cité qui sera désignée comme son propre chef et représenterai une entité chargée de son bon fonctionnement. Je m'effacerai au profit du bien commun jusqu'à ce que l'ordre soit rétabli et la ville remise sur pieds. Quant à moi, j'ai plutôt besoin de m'asseoir."

Et l'elfe chercha avec une grande sérénité apparente le monticule de décombres le plus proche de leur groupe afin de poser son esprit à la fois troublé, transi de peur et euphorique. Le contact froid de la pierre sur la main qu'il appuya afin d'aider son mouvement d'assise lui fit un bien fou, et tranquilliser son dos lui arracha un léger soupir de soulagement.

"Ce secret sera ma première demande envers vous deux. Ruby, je vous ferais sans doute une liste de toutes les informations dont j'aurais besoin dès que mon esprit sera en mesure de toutes les entrevoir. Et, hum... Monsieur ? Solis ? Je vous remercie même si je ne sais quoi encore vous proposer. Vous avez été mandé ici avec moi, je suppose donc que la confiance que l'on vous porte est grande et méritée. Nous aurons sûrement à parler."

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 15 Juin 2014 - 13:40

Ils suivirent l'elfe jusqu'à son fauteuil de pierre, nouveau trône symbolisant parfaitement la nouvelle tâche qui était sienne. Le moment de gravité était passé, s'effritant doucement sous leurs doigts mal-habiles, mais déjà, dans cette acceptation bien venue, Ruby sentait un poids se soulever de ses épaules, et de nouvelles questions bouillonner dans son esprit : qu'allait-elle faire maintenant ? A quoi servait tout ces secrets ? Qui allait-elle aider ? Qu'est-ce qui retenait les habitants d'une vengeance à son encontre ? Elle écarta cela d'un revers de la main.

« Ne vous inquiétez pas pour Maître Oshan, il aura à son tour de quoi occuper ses jours et ses nuits. » Elle avait, malgré elle, gardé ce ton de gouvernante : tranchant, coupant court à toute autre possibilité. Bien sûr que Tyrol pourrait charger Solis des tâches qu'il désirait ! Il pouvait même contre-dire ce qu'elle s'apprêtait juste à dire. Il avait toute l'autorité maintenant.

Une seconde, elle le regretta.

« Je vous ai demandé de venir pour deux raisons : la première, la fonction de témoin. Vous pourrez témoigner, lorsqu'il le faudra, que la régence est bien passée à un autre. Vous étiez nécessaire. Cela n'aurait pas pu se faire dans le secret comme ça a été le cas pour moi au tout départ. »

La nuit, Naciniah en pleurs, le Conseil en alerte. Et la peur, la peur sur tous les visages, l'incompréhension, l'urgence. Puis le poids de la couronne invisible, la saveur amère d'une solitude nouvelle. La blessure de l'abandon avait rapidement été effacée par celle du rejet qui ne s'était révélé – dieux merci ! – que temporaire.

« La seconde raison : la fonction d'enseignant. Maître Oshan sonne agréablement à l'oreille, n'est-ce pas ? »

Si elle ne désirait plus la couronne, elle abandonnait également son poste d'enseignante. La double fonction avait été difficile à manier au cours des dernières années, et si elle s'était révélée catastrophique dans l'une, la deuxième l'avait aidée à s'épanouir, à grandir, à découvrir des choses sur elle-même. Elle espérait vivement que ce serait le cas aussi pour Solis.

Il était, de tous les élèves qu'elle avait, celui qui comprenait les choses d'un coup d'oeil. Il avait cet instinct primitif que sert merveilleusement la transmission des savoirs. Il voyait les problèmes, comprenait le point de blocage. Il ne lui appartenait ensuite qu'à saisir la subtilité des choses, et permettre au courant de s'écouler.

Son niveau, quant à lui, n'était pas plus catastrophique que celui de la Dame lors de ses premiers enseignements. Mais c'était comme toute responsabilité un poste qu'il ne fallait pas désirer ardemment pour y exceller.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageJeu 3 Juil 2014 - 14:57

Solis comprit soudainement la raison pour laquelle Tyrol était si respecté par ses semblables. Il saisit profondément la nature de cet homme. Et il su à l'instant même qu'il pouvait placer toute sa confiance en lui, car il était un être d'altruisme, qui ne cherchait aucune reconnaissance dans la tâche qu'on lui confiait. Il cherchait simplement à faire du mieux qu'il pouvait, à l'image des dirigeants précédents. Une tâche écrasante, qui justifiait parfaitement l'anonymat désiré par le désigné.

Et qui mieux que quelqu'un désirant ce qu'il y avait de mieux pour la ville qu'il aimait pour diriger celle-ci ? Quoique diriger n'était peut-être plus le terme approprié. A l'image des Gardiennes des Quatre Eléments, Tyrol devenait à son tour un protecteur bienveillant. Un léger sourire naquit au creux des lèvres de Solis qui se redressa un peu, en inspirant profondément, heureux que Ruby ait pu trouver quelqu'un comme ça pour prendre soin de leur foyer à tous.

Il le suivit du regard lorsqu'il s'assit, suivant le mouvement général, puis il hocha la tête aux assertions amenées par le solan.
Le secret serait ainsi préservé comme il le désirait.

La requête semblait en tout cas des plus raisonnables à Solis, et il assista silencieusement au reste des demandes faites à Ruby, jusqu'à ce que visiblement Tyrol s'adresse à lui. Son regard se logea instinctivement au cœur des yeux céladons, et à nouveau il se contenta d'un hochement de tête, oubliant encore parfois qu'il pouvait de nouveau parler.
Une geste court, qui ne demandait pas de retour. Et il n'aurait pas été plus possible que nécessaire d'ajouter quoi que ce soit puisque la dirigeante – ancienne dirigeante – reprit la parole en réponse à l'elfe.

Solis tiqua.
Maître Solis.

Un léger froncement de sourcil vint retrousser le nez du roux qui ne s'attendait pas à avoir un réel rôle ici. L'idée de servir de témoin lui semblait plutôt évidente désormais, du reste il croyait que ce serait là sa seule fonction. Pourtant ça ne semblait guère être le cas, comme l'annonça la femme à l'aura imposante.
La surprise se peignit sur son visage après la perplexité. Il ne s'y était pas attendu, et resta interdit un instant avant de passer une main dans ses cheveux pour les remettre en place machinalement. Ses lèvres s'étirèrent assez perceptiblement pour distinguer son sourire, un calme tranquille se peignant sur son visage. Evidemment la nouvelle avait de quoi le choquer, et d'ailleurs le léger pourpre de ses joues témoignait de la conscience aiguë qu'il avait de l'importance du geste de celle qui lui avait enseigné. Mais d'un autre côté, bien que flatté et fier de recevoir cette proposition, il se trouvait étrangement calme et serein en cet instant. Il prenait même les choses plutôt simplement. Car pour lui, la nécessité du retour des enseignants signifiait que les choses reviendraient à la normale très bientôt.
Il n'avait même pas besoin de réfléchir à la réponse qu'il allait offrir.

« Il est dommage que la nouvelle génération d'élève ne puisse profiter de votre enseignement, néanmoins je prendrais votre suite avec plaisir. En espérant pouvoir me montrer à la hauteur. » Solis ne se leurrait pas : enseigner n'était pas simple et demandait un travail et un investissement certain. Il lâcha un rire bref et léger. « Bien que j'ignore si je pourrais jamais m'habituer à une telle appellation. »
Il n'avait jamais été très à l'aise avec les coutumes et les noms un peu trop cérémonieux. Néanmoins il en connaissait la nécessité. Puis il se rendit compte que la proposition n'émanait plus exactement de la bonne personne.

« Tout du moins, si jamais Maître Tyrol est également enclin à ce que le poste me revienne. » Etrangement il ne doutait pas que cela serait le cas. Il sentait que l'un comme l'autre avaient bien une chose en commun : le respect qu'ils éprouvaient pour la Dame qui avait été leur dirigeante pendant bien des années. Il ne voyait donc pas le solan remettre en doute la décision prise par Ruby. « J'en serais en tout cas honoré, à nouveau, si cela vous couvient. » Et son aide n'en serait que plus simple, avec un rôle si important dans une cité telle qu'Elament. Il gagnerait en tout cas en légitimité. Ce qui n'était pas rien.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageVen 11 Juil 2014 - 11:51

Haussant légèrement un sourcil circonspect, Tyrol se recula quelque peu sur son siège improvisé afin de mieux se positionner, cherchant à soulager son dos de la meilleure façon possible et à ne point glisser bêtement. Pendant ce temps, Ruby le rassurait sur le sort du dénommé Solis pour lequel elle avait déjà pensé à l'avenir. Elle s'adressa à eux deux dans un premier temps avant de se concentrer sur celui qui l'intéressait désormais et à qui elle devait confier une autre mission. Déléguer, diviser les tâches. Passer la main, quel que soit le domaine. Se détourner des responsabilités coercitives, étouffantes. Laisser tout cela derrière et chercher autre chose, même si l'on ne sait pas encore quoi exactement. Une étape que l'elfe blanc avait déjà eu le loisir d'explorer et qu'il reconnut sans peine.

La main qui tenait son bâton lâcha ce dernier qui ne lui servait plus pour le moment. Son esprit prit le relais pour le maintenir debout : L'énergie venteuse s'intensifia autour de lui et l'arme de magie compacte resta ainsi dressée aux côtés de son propriétaire, fière œuvre d'orfèvrerie élémentaire dressée là tel un sceptre de pouvoir - pouvoir magique, ce qu'elle était effectivement.

Les deux Aquas se parlèrent un instant, l'une dispensant les raisons de sa nomination, l'autre acceptant à son tour la charge qui lui était dévolue, sans pouvoir encore être sûr de s'habituer au titre qu'elle imposait. Il ne s'était agit que de quelques minutes, de trois personnes murmurant en rond sous les arches noircies et à demi-effondrées de la Cité, pour que tout soit déjà fait, plié. Point de cérémonie, point de papiers, simplement des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. Et beaucoup d'estime de chaque côté.

Solis se tourna vers lui afin de faire confirmer son récent poste par le nouveau Régent. Ce dernier, déjà pris dans un flot de pensées sans fin depuis plusieurs minutes, sursauta légèrement lorsqu'il s'aperçut que la demande lui était adressée. Il sourit doucement au grand jeune homme dans l'expectative et lui répondit avec gentillesse :

"La Dame est encore votre mentor et celle qui vous a précédé dans cette fonction : Il me semble parfaitement adéquat qu'elle choisisse elle-même la personne digne de lui succéder."

Était-ce tout ? Que fallait-il faire à présent ? Les questions commencèrent à affluer dans l'esprit de l'elfe blanc qui se demanda par où commencer. À quoi ressemblait une journée de responsabilités pour Ruby ? Il ne pouvait rester dans le flou trop longtemps car tout commençait maintenant ; Aussi s'enquit-il d'ores et déjà de la situation qu'on lui laissait auprès de Ruby, toujours avec la même douceur :

"Y a-t-il déjà des travaux officiels entamés ? Des priorités définies ? Je souhaite continuer tout ce qui a pu être commencé jusqu'ici et non m'en démarquer. S'il y a des documents, il me les faut. Dites-moi tout ce que vous pouvez, et nous verrons le reste par courrier dans les premiers temps. Il n'y a évidemment pas de mystère, la priorité sera de reconstruire la ville... D'ailleurs, je compte diffuser une annonce pour tous les Aquas en état d'utiliser la pleine mesure de leurs pouvoirs afin de travailler sur la rivière qui s'écoule de l'Île : Nous devons nous assurer de prévenir tout risque d'inondation dans la zone. Et également, certains et certaines, sur la base du volontariat, viendront en aide dans les constructions en cours pour protéger les habitations de ce même risque. Maître Solis, s'il est admis pour vous de travailler en votre nom propre et au grand jour à mon inverse, je souhaiterais que les volontaires passent par vous. Nous n'aurons pas d'élèves dans l'immédiat et à moins que quelqu'un ne vous démarche personnellement afin d'entrer en apprentissage, il me semble tout à fait indiqué que la gestion d'une cohérence de groupe chez les Aquas vous soit dévolue pour le moment."

Il manqua d'ajouter un "qu'en pensez-vous ?" fort sincère mais se ravisa tout juste. Il repensa aux quelques temps passés dans son pas natal à s'occuper de diplomatie en temps de guerre et se souvint que si les modulations et l'argumentation étaient essentielles, demander l'avis de tout le monde devenait une porte grande ouverte sur d'interminables discussions du chaos. Alors l'elfe blanc, sans se départir de son attitude tranquille, appuya son souhait par un regard direct et transparent, certes rêveur, mais sans mollesse, en direction de Solis.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMer 16 Juil 2014 - 18:37

Elament la Belle, au temps où les conflits n'étaient que des grondements sourds venant de l'obscurité, était un centre culturel, scientifique, commercial et politique. S'y retrouvaient des grands noms et des intellectuels, discutant, en s'appuyant sur les connaissances nouvelles apportées par la magie, des réalités du monde et des astres, du secret de la matière et de celui des choses qu'on ne voyait pas. Les non-élémentalistes obtenaient pour l'occasion des dérogations spéciales et se faisaient escorter. L'Ecole n'était pas qu'un lieu d'enseignement : sa vastitude faisait d'elle un palais royal, au sein duquel allaient et venaient des représentants des mondes connus. Des accords militaires et commerciaux s'y discutaient du même ton : personne ne remettait en cause la suprématie de la Cité.

C'était un enfer de paperasserie, un monstre bien huilé que personne ne pouvait d'entraver, et les décisions ne s'y prenaient pas à la légère. Chaque personne avait sa place, et même les postes les moins importants, ceux qui ne semblaient être là que pour l'apparat, étaient des rôles clefs.

Et puis l'univers avait sauté de son axe, les démons avaient osé souiller l'Asile millénaire. Aux jours de la Perte, il n'était plus question d'échanges commerciaux, plus question de se demander quelles guildes obtenaient quel quota de vente, quelles entreprises pouvaient vendre quels produits. Tout cela n'était rien : il avait fallut fuir et se cacher. A côté de cela, la Dame avait eu pour rôle de subvenir aux besoins de tous : organiser les récoltes, reconstruire, cartographier les zones sûres la région, envoyer des émissaires pour connaître les alliés toujours existants (cela n'avait pas été très fructueux comme on s'en doute).

Et puis la Chute de l'Île, et puis les mêmes interrogations, les mêmes problèmes concrets de subsistance au quotidien. Lutter contre la maladie, le froid, l'insécurité, la peur. Ne pas abandonner.

Ruby manqua, par conséquent, de laisser s'échapper un sourire amer quand Tyrol lui demanda quels étaient les grands projets en cours : il n'y en avait pas. Enfin... ils n'étaient pas comparables à ceux de la belle époque.

« Les troupes de l'ancien corps de garde ont été divisée en deux parties : la première s'occupe de patrouiller dans la région. Elles nous permettent de rester informer des mouvements des démons – il faudra bien évidemment que je vous informe de leur situation » Épars, perdu, en déroute. Mais ils étaient comme une mauvaise herbe : impossible à éliminer parfaitement. « Le reste a été renforcé par des volontaires pour pallier aux problèmes plus urgents et immédiats causés par l'Île. »

Elle se rendit compte que l'exposé complet de la situation de la Cité prendrait sûrement des jours. Tyrol et elle-même seraient amenés dans un futur proche à se voir des heures entières, plongés au-dessus des restes de fortune d'archives pitoyables. La Dame remercia sa mémoire pour sa fidélité et, après un soupir, résuma du mieux possible.

« Pour faire simple, les efforts actuels sont concentrés sur la sécurisation de la cité, la reconstruction pour les réfugiés, le réapprovisionnement avant l'hiver, la sécurité des alentours et la prise de contact avec les régions lointaines. Nous aurons matière à discuter. »

Tyrol accusa réception de sa déclaration, et embraya son interrogatoire à l'attention de Solis. La Dame admira avec quelle aisance l'elfe se glissait dans la peau d'un dirigeant, et elle manqua faire preuve d'arrogance en se sentant fière de son choix : s'il advenait que l'aera s'avère être un bon dirigeant, il ne lui devait rien à elle de l'avoir choisi mais à lui-même de posséder les qualités nécessaires.

Au final, son souhait était simple : il désirait que tous s'unissent. La Cristalléenne baissa avec honte le regard ; Il n'était pas question, pour elle, de prendre une part trop active à la reconstruction. Instinctivement, elle savait que les risques étaient bien trop grands
.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageLun 28 Juil 2014 - 11:53

La réponse de Tyrol lui plu, et il hocha la tête.
Très bien, s'il acceptait, alors le sort en était jeté. Solis venait de passer Tuteur, un rôle important s'il en était, et il avait bien l'intention de faire honneur à cette fonction, pour le meilleur comme pour le pire. Ceci fait, le sujet fut changé immédiatement, Tyrol interrogeant ses deux obligés pour demander leurs services. Ruby offrit un rapport à ces questions, que Solis écouta avec attention, mémorisant les informations qu'offrait la Dame à ses deux successeurs, bien qu'elles soient plus pertinentes pour Tyrol que pour Solis à l'heure actuel.
Quoiqu'en vu des nombreuses tâches qu'il restait à accomplir, il ne faisait aucun doute que Solis serait plus qu'utile à Tyrol dans sa lourde tâche consistant à reprendre la direction de la cité. Fort heureusement, le nombre d'habitant de la cité permettrait sans doute de faire avancer les choses rapidement, quoique les pertes même là avaient été suffisamment immense pour mettre à mal un futur travail.

La cité mettrait de toute façon des mois, des années à épurer toute trace du passage des démons entre ses murs, l'aqua en avait bien conscience.

Ceci dit, le jeune homme resta de côté jusqu'à ce qu'on le sollicite à nouveau. Gérer la cascade ? Il réfléchit un instant à la façon dont il pourrait s'y prendre, passant la main sous son menton pour le gratter rapidement dans sa réflexion. Finalement il fit un signe affirmatif de la tête et répondit posément.

« Je m'occuperais volontiers de coordonner les actions concernant la cascade, et plus globalement les actions des Aqua au sein de la cité pour aider à remettre les lieux – et les habitants – en état. J'aurais probablement également besoin du concours de quelques Terra, pour cette première tâche, mais je m'arrangerais en attendant qu'un Maître assumant leur coordination également ne nous rejoigne. »  Il passa une main dans ses cheveux, flammèche flamboyante aux éclats incandescents, puis un sourire malicieux naquit sur ses lèvres. « Je pense avoir une idée de comment exploiter cette manœuvre pour aider à régler la question des provisions sur un terme plus long. »

Il inspira profondément et prit une mine un peu plus sérieuse concernant l'autre demande de Tyrol. « Aussi, j'accepte de prêter mon nom à la cité, comme vous pouvez vous en douter. J'imagine qu'il serait de bon ton que d'autres Maîtres de chaque éléments se joignent à moi, afin de permettre d'équilibrer les choses et que les habitants n'y voient pas là une quelconque prise de pouvoir, mise en place grâce à l'agitation, mais réellement un effort de cohésion pour soutenir les efforts de la cité. Evidemment, nous agirions au nom du régent. »

Cela demanderait de choisir des gens solides, et droits dans leurs bottes, afin de s'assurer une loyauté à toute épreuve et une incorruptibilité reconnue. Ils ne pouvaient plus faire les mêmes erreurs que par le passé. Et si Tyrol n'avait pas été si prompt à se tenir à l'écart des affres du pouvoir, Solis aurait sans doute avancé qu'il pourrait même rejoindre ce 'conseil' afin de déguiser d'autant mieux sa véritable identité de successeur à Ruby.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMer 30 Juil 2014 - 12:43

Bien sûr, il n'y avait pas de projets d'embellissement. L'idée de croire à de grands desseins dignes d'une florissante métropole ne serait pas même venue à l'esprit de l'elfe aux yeux d'absinthe ; Mais même en cas de crise, il y avait des décisions à prendre. Dans l'urgence, des mesures devaient s'appliquer, des priorités devaient émerger. Et c'était autour d'elles qu'il faudrait rassembler les efforts et les volontés.

Les réponses apportées par Ruby lui semblèrent suffisantes pour le moment. Dans la cohue, tout était encore au point de s'organiser au sein même de la population, par elle-même, de façon spontanée afin de pallier l'attente d'ordres et de directives qui mettraient trop de temps à se décider et à venir à elle. Des initiatives devaient avoir été prises dans chaque petit recoin de la Cité, là où survivants et survivantes avaient cherché leurs semblables, leurs anciennes maisons, leurs souvenirs d'une autre vie lointaine où les rues brillaient encore de pierres blanches. Tyrol sut qu'il devait parcourir Elament comme il avait parcouru l'Île, qu'il devait s'enquérir de l'état de chaque zone et des volontés de chaque groupuscule en cours d'organisation. Seulement alors, lorsqu'il les aurait identifié, serait-il en mesure de prendre les décisions adéquates les concernant. Superviser, fusionner, répartir, réorganiser... Tout devait être fait en fonction des besoins vitaux communs.

"Oui, je souhaite que nous nous revoyions bientôt", murmura-t-il à Ruby avec beaucoup de douceur en posant quelques secondes une main réconfortante sur la sienne. "Je vous recontacterai. Merci pour vos réponses."

Puis il s'en était retourné à Solis afin de le questionner sur sa disponibilité concernant un projet qui lui serait très vite échu. Le jeune homme sembla tout à fait disposé à prêter sa main et son nom à la Cité, et l'elfe sourit d'aise à l'idée de pouvoir compter une personne auprès de lui dans les premières heures de son nouveau statut.

"La Régence, Maître Solis", corrigea cependant l'elfe lorsque l'Aqua eût terminé sa dernière phrase. "Nous agirons au nom de la Régence. Au nom d'une entité au service de la communauté, et non d'une personne. Je serais évidemment là, à vos côtés, et la servirai avec vous comme je viens de le promettre un peu plus tôt. Mais nous ne serons que deux pour commencer ; Il faudra jauger et trouver nos alliés en chemin..."

La nuance à propos de qui servirait quoi lui semblait nette et essentielle et c'est pourquoi il la souligna à nouveau. S'il effaçait son nom le temps de remettre la Cité sur pieds, c'était bel et bien pour éviter que le chaos ambiant ne soit propice aux violences. Les élémentalistes qui en voudraient au pouvoir en place avant et après la Chute ne tarderaient pas à se manifester et à haranguer les foules en peine : Ruby devait se mettre à l'abri et Tyrol demeurer discret. Pour cela, le successeur de la Matriarche demeurerait inconnu, flou, fondu au sein d'un d'un groupe indéfini mais cependant légitimé par leur seuls trois témoignages. Pendant un temps, le Solan ne se présenterait que comme un intermédiaire de ce groupe décisionnaire. Lorsque les nouvelles fondations seraient construites, lorsque la machine serait relancée et qu'il aurait prouvé par des efforts constants et de petites victoire successives son engagement auprès de ses semblables... Alors seulement l'appellerait-on Régent et serait-il à même d'accoler son nom à celui d'Elament.

"Je compte faire un tour de la Cité afin de recenser toutes les volontés et les initiatives destinées à répondre aux priorités évoquées par Dame Ruby", continua-t-il à l'adresse de Solis. "Nous trouverons vos Aquas, et sûrement beaucoup d'autres personnes en route, dont les buts concorderont avec ceux de la Régence. Vous me parlerez de votre projet d'approvisionnement en chemin et nous déciderons de la meilleure façon de coordonner toutes les actions en cours dans le même temps."

La lumière pâle de ses yeux se tourna à nouveau vers la Cristalléenne.

"Je pense que nous pouvons désormais vous libérer de toute obligation. Soyez prudente, ma Dame."

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 17 Aoû 2014 - 17:25

La main de l'elfe sur la sienne, sa chaleur étrange. Et sa voix, quand il la congédia poliment. Ruby inclina raidement le menton, à la fois heureuse de sentir ses épaules se décharger un poids, mais aussi triste de voir la page se tourner. Car, sans la Cité à diriger, où était-elle reléguée ? Que pouvait-elle faire ? Elle n'avait aucune connaissance particulière dans aucun domaine, rien qui aurait pu lui affecter un rôle précis – herboriste, soigneuse, forgeronne... Un moment, elle regretta de n'avoir été élevée que pour gouverner.

Avant de méditer plus avant sur la voie nouvelle que sa vie allait emprunter, elle s'adressa à Solis, son ancien élève, devenu maître en une faction de seconde : « Je vous ferai parvenir les noms des élémentalistes aqua toujours présents dans la cité, qu'ils soit élèves ou habitants. » Elle se doutait qu'il en trouverait bien un usage. La Cristalléenne allait, de plus, les rencontrer un par un pour leur annoncer la nomination de Solis – pardon de Maître Oshan. Elle les connaissait tous et certain douterait de la passation s'ils ne l'entendaient pas de sa voix. Il n'y avait plus de dossier à proprement parlé sur les élèves, mais elle ferait en sorte de lui fournir le plus d'information possible.

Reprendre à l'écrit, se servir de ma mémoire formidable... Là où la machine administrative de la Cité avait été une base solide pour toute l'orchestration de la vie dans l'Ecole ne demeurait plus qu'un vide qu'il fallait absolument combler. Son travail maintenant, se résumerait à mettre à l'écrit tout ce qu'elle savait de l'état de la ville – passé ou présent – et, un peu plus tard, de ses relations avec le monde. Pour gouverner, l'elfe aurait besoin d'information, et peu était en mesure de lui fournir.

Devenue une simple habitante, elle s'inclina raidement – peu habituée à l'exercice – devant les deux maîtres et leur souhaita la bonne journée. Il y avait encore fort à faire. Fort à faire oui, mais également à penser.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: La Cité d'Elament :: Le Cœur de la Cité-

 Sujets similaires

-
» [Privé + Glen Pandora]Un rendez-vous inattendu ...
» Que fera Préval pour protéger son héritage politique ?
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]