Partagez | .
 

 Plus loin ... [Shaloa + Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageJeu 15 Déc 2011 - 14:19

Le temps semble se distendre, parfois, quand on boit trop. Surtout quand on se drogue en même temps. Et, l'alcool s'infusant dans nos jambes, et la fumée occultant nos sens au cœur même de notre cerveau, il ne reste plus qu'à accomplir des actions automatiques, frénétiques. Rien de spécial, donc, mais déjà tant et tant ! Des kilomètres entiers parcouru, une nuit dont les heures défilent comme du sable entre des doigts entre-ouverts.

Et au dessus de leur tête oublieuse, l'immensité absolue du ciel constellé d'étoiles innombrables.
Hé, l'aurait manqué qu'une petite jeunette aux hanches larges pour parfaire l'image d'Epinal !

Son sac frappait régulièrement son dos au rythme de son pas, à peine troublé par l'irrégularité du Terrain. Chose extraordinaire, le temps était toujours au beau fixe et, alors qu'enfin la drogue lui offrait une éclaircie dans le marasme de ses sens troublés, Aloïs remarqua que leur pas les avaient menés près de l'Ancien Cimetière où rares étaient les morts frais.

Préférant ne pas violer le caractère sacré de pareilles terres, où mêmes les démons (enfin, ceux qui n'habitaient pas dans les caveaux) ne venaient pas, le vieux marin s'arrêta non loin de l'antique portail, à une distance respectable des arbres racornis qui tendaient des branches implorantes dépourvues de feuilles vers le ciel.

De tout son poids, il se laissa tomber sur le sol et, sans même réfléchir, sorti de sa poche sa pipe, un briquet et du tabac. D'une longue et profonde respiration, il inspira sur les feuilles et tout en soufflant la fumée lourde, proposa au dénommé Shhh de retenter l'expérience, à l'ombre des tombes...
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageDim 18 Déc 2011 - 9:56

Shaloa commençait à s'ennuyer. Il était vrai qu'Emezaël avait daigné répondre à sa question, mais ses propos étaient peu intéressants. Visiblement, celui-ci était plus attiré à parler à leur nouvelle compagne que de lui raconter sa vie. Shhh se demandait pourquoi. Ah non, Shaloa se demandait pourquoi, oui. Il est à noter que celui-ci se rappelait encore de son nom, mais que l'ambiance ait pu porter le narrateur à le définir ainsi. Shhh ... aloa ne peut s'empêcher de rire lorsque, heureusement, Al vint mettre un peu plus de spectacle à cette soirée en venant embrasser la fille devant celui qui ignorait l'ange. Cet Aloïs, il était bien marrant, il fallait l'avouer. D'ailleurs, il prit même la peine de relancer la conversation que l'autre Emezatruc avait étouffé en lui posant une question.

Malheureusement, Shaloa n'eut le temps que de même analyser ce qu'on lui demandait que les lieux s'agitait violemment. Et soudainement, l'Aasimar à l'air de pirate l'agrippait pour le mener de la foule à dehors. L'ange heurta quelques meuble au passage, mais, l'alcool faisant bien les choses, celui-ci ne s'en rendit même pas compte, son corps ne ressentant plus grand chose de trop concret.

Le père de la résistance se laissa ainsi porter et finalement, tout deux se retrouvèrent en des lieux totalement différents. Aloïs se laissa tomber près du portail et, telle une marionnette, Shaloa le suivit, se défaisant tout de même du contact physique que maintenait son guide depuis la sortie de l'auberge.

Désormais assis, l'ange se fit offrir encore de nouvelles substances. Apparemment, la soirée n'était pas finie. Shaloa regarda longuement le pirate et sa pipe, hésitant. Finalement, il abdiqua. Pourquoi pas ... Perdre encore plus de conscience autour d'une conversation. D'ailleurs ... Que lui avait-il demandé à la table, déjà ? Euh ... Ah oui ! Ne lui demandait-il pas pourquoi il avait mal ?


Eh ... Eeeehhh .. Eh ! Eh bien, j'n'ai pas très trop mal, s'tu vois. Tous ces truuucs ... J'sens pas grand chose. J'avoue qu'le sol est moins confortable qu'la chaise, par contre, hein.

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 23 Déc 2011 - 1:43

Aloïs se laissa lentement s'enfoncer dans le sol, l'herbe tendre accueillant avec délice son postérieur. Et, avec la lenteur d'un métronome, il sentit la danse des astres dans ses entrailles : lente, inflexible, impossible à imaginer ou à embrasser de ses bras. La terre tournait au creux de sa poitrine et ses poumons, traîtres perdifes, laissèrent s'envoler une bouffée de fumée. Le nuage gris forma quelques chimères étranges venues d'un rêve ancien, qu'il détruisit d'une autre expiration.

Il fallut à l'Aasimar assez de concentration pour invoquer l'univers entier dans une bouteille pour réunir dans sa bouche les mots nécessaires à la formulation d'une pensée, mais il y parvint rapidement, tranchant le silence d'ivrogne qui s'était installé de sa voix grave : " Ah ? Pourtant, quand j'ai pris autant de trucs que toi, j'dors même sur des cailloux au milieu d'une guerre ! " Le marin lui tendit sa pipe, comblant sa bouche désireux avec de la chique pendant l'absence du fin tuyau de bois.

Sans vraiment y faire attention, il cracha au loin un glaire noirâtre, laissant la saveur âcre se répandre dans sa bouche, jusqu'au fond de sa gorge.
" Espérons seulement que personne vienne nous ennuyer ici..."

D'un geste vague, l'Aera désigna la barrière du cimetière et, plus loin,les tombes qui présageaient le pire, puis ses yeux se perdirent dans le ciel constellé d'étoiles, et la voûte ameçonna son estomac une nouvelle fois. Un haut-le-coeur lui souleva les viscères mais il n'en fit aucun cas, par trop habitué à ce genre de manifestations physiques, se contenant simplement de mâchouiller encore et, encore, cracher au loin. " Au cas où tu l'aurais oublié, je m'appelle Aloïs, et je suis un Aera. " murmura le vieux marin dan sles ténèbres de la région. Il posa un regard entendu sur son compagnon d'infortune qui aposait à peine la pipe à ses lèvres.

Avec la patience des pierres, il attendit que le dénommé Shhh réagisse, tandis que derrière lui, des feuilles bruissères sans qu'il y fit attention.


[désolé pour le message un peu court, je n'suis point chez moi, rattrapage soon, en espérant que tu fasses avancer l'action :p]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Pas sur la neige...[Libre]