Partagez | .
 

 Le Fracas des Eaux [Aeglos, Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 11 Sep 2011 - 15:50

« Pour voler, Kelis, il faut vouloir le ciel. »

Ils avaient la chance de vivre dans un sanctuaire, protégé de tout sauf de lui-même. L'Île, auquelle on n'avait pas réussi à donner un nom définitif, possédait une magie puissante, basée sur les dons des Aeras, et cette magie était à la fois un bouclier et la promesse de trapes nombreuses en son sein. Tout ici était artificiel : des arbres qui poussaient anarchiquement, à la position des pierres. Même les lieux sans pouvoir, même les lieux anodins, n'étaient pas le fait de la main hasardeuse de la nature. L'eau d'ici avait une saveur de métal à laquelle on s'habituait, par la force des choses, et la hauteur des montagnes donnait une vue imprenable sur la côte lointaine, sur le littoral de Magyar. Tout : gouffres, failles, sentiers, formaient un texte secret que les habitants ne comprenaient pas. Mais, n'ayant nulle part où aller, ils ignoraient ces dangers, fermaient les yeux sur les possibles pièges et les probables pertes. Nécessité fait loi : la faim chasse le loup hors du bois.

Et la Louve y cheminait, suivant son pas un hybride semblable à elle. La voie, jusqu'aux Cascades, n'était pas en soi un chemin de croix, mais il fallait gravir à flanc de montagne des routes traîtresses, flirter avec la chute. Puis descendre le long de la roche, descendre en foulant des marches qui semblaient aussi vieilles que le ciel. C'était le prix à payer pour voir la beauté, les rites et les codes à accomplir pour que la Maîtresse de l'Eau vous forme - ou du moins ce qu'elle laissa croire un moment au jeune homme qui, avec toute la confiance du monde, marchait dans ses traces. La marche s'était faite longtemps en silence, après les premières explications données au village.
« Je t'emmène aux Cascades. Là-bas, je te montrerai les rudiments de notre Don. » Elle avait ensuite eu du mal à cacher un petit sourire en coin. « Quelqu'un nous rejoindra. » Dans l'esprit de la Matriarche, l'image tranchante d'un plumage aussi bleu que la pointe d'un glacier s'imposa vivement, avant de disparaître, balayée par d'autres préoccupations plus immédiates.

Ils furent rapide à se préparer un paquetage et, pieds nus pour elle, l'ascension commença dans la fraîcheur du matin. Des strates de brumes déchiraient la forêt de leurs doigts éthérés, et les chants stridents des oiseaux de ces terres faisaient échos au bruit du ressac lointain des vagues, bercant le mouvement jumeau de leur corps jusqu'au point d'arrivée : la falaise, la vertigineuse chute des eaux. D'un mouvement d'épaule, la Dame fit glisser sa besace sur le sol innamical et s'assit dans un soupir sur un rocher, déplaçant d'un revers de la main quelques brindilles inconfortables. Reprenant sa respiration quelques secondes, elle sortit du chaos de ses affaires une gourde, y but distraitement et la proposa à Aeglos. L'humidité en provenance de la cuvette faisait sur sa peau comme une laque brillante, nacrant sa joue et gainant la pâleur de sa tresse. Fermant les yeux, Ruby goûta à la sensation lointaine de toute cette masse liquide, pulsant doucement comme un coeur amoureux sous ses doigts et, invoquant son pouvoir, tira d'elle de l''énergie : suffisamment pour ne pas être fatiguée de l'ascencion jusqu'ici; point assez pour ne pas se sentir déborder.


« J'espère que tu as compris que cette marche n'était pas nécessaire pour avoir accès à mes connaissances. Je te les donne de bon coeur, n'ayant au final que ça à léguer. » Les yeux de la Dame pétillaient quand elle s'adressa au jeune borgne, et d'un geste d'invite, lui proposa de s'assoir, de reposer ses jambes. Il avait certes au cours de sa vie foulé de nombreuses routes, parcouru des lieues sans nombre, il n'empêchait pas d'apprécier le repos que tout rôdeur mérite face à un paysage pareil : toute la « vallée » de l'Île s'offrait, impudique, aux yeux des randonneurs : de la coupure nette de la forêt sur la courte plaine au village duquel montait des fumerolles grisâtres sur la couleur vive du ciel. Même les ruines, dévorées à demie par la végétation, se devinaient au loin, pour qui les avait déjà vu de près. « Mais je voulais que tu vois ça au moins une fois. Je ne sais pas où tu seras demain, je ne sais pas où je serai demain, alors je t'offre ceci également : un aperçu de ce que nous voulons protéger. » Sa langue, lorsqu'elle eut fini, claqua sur son palais, énervante petite manie que tout le monde acceptait, bon gré mal gré.

« Et toi, Aeglos. Qu'as-tu à protéger ? »

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageDim 11 Sep 2011 - 16:38

Aeglos suivit la Matriarche dès le matin jusqu'aux Cascades de l'île où il se trouvait. Ne connaissant nullement cette étendue de terre perdue au milieu de l'océan, il prit bien soin de contempler les routes que les deux Aqua arpentaient. C'était un chemin très ardu et fatiguant, mais Aeglos continua. Il voulait s'améliorer.

Quand ils arrivèrent enfn à destination, un magnifique spectacle s'offrit à eux. Il resta un moment à regarder cette falaise et cette chute d'eau. Il accepta d'un signe de la tête la gourde d'eau de Ruby et but.


"Merci! Ca fait du bien!"

La Matriarche l'invita à s'assoir pour se reposer. Ce qu'il fut en se mettant légèrement en arrière avec ses mains afin de bien étendre ses jambes fatiguées. Cette endroit avait l'air très précieuse aux yeux de Ruby. Elle lui expliqua se qu'elle voulait protéger : L'Île elle même. Puis elle demanda à Aeglos ce qu'il avait à protéger.

"Moi... à protéger... et bien..."


Un moment de pause se fit sentir. Il mit un petit moment sa main contre son oeil manquant tout en pensant au moment où il s'interposa aux autres enfants qui jetaient des pierres à sa soeur et perdit son oeil pour ca.
Tout comme il l'avait fait dans le passé, il décida de protéger sa nouvelle maison, sa nouvelle famille : l'Île. Il se tourna vers sa protectrice et lui dit:


"Je vais protéger cette Île aussi, c'est décidé! Je deviendrais aussi fort qu'il le faut pour protéger cette Île et ses habitants."


Il se leva, s'avança vers la rivière, se tourna vers Ruby et dit:

"Je vous aiderais tous!"

Soudain Aeglos perdit l'équilibre tant ses jambes étaient usées par la longue marche et il tomba dans la rivière.




_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ambre
avatar
Nombre de messages : 25
Âge : 24
Race : Animorphe Crystallis
Poste : Disciple
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
190/1000  (190/1000)
MessageDim 11 Sep 2011 - 17:22

Le précédent entretien de Ruby et Ambre s'était achevé de curieuse façon. L'animorphe n'avait pas vraiment tout à fait saisi les paroles de Peau Pâle, et n'avait pas vraiment cherché à comprendre au final. Bien sûr, elle savait que les humanoïdes avaient parfois des attitudes étranges, elle savait qu'ils possédaient des notions que ses comparses Crystalis ne connaissaient pas. Pour Ambre, le hasard n'avait aucune signification, ce n'était qu'une chose abstraite qu'elle ne pouvait totalement saisir. Les choses arrivaient comme elles arrivaient, il n'y avait pas d'autres mystères derrière. L'eau s'écoulait parce que c'est ce qu'elle devait faire, le vent soufflait parce qu'il le devait, et elles s'étaient rencontrées parce que ça n'aurait pas pu être autrement. Elle n'avait donc pas de raison de pousser plus loin le raisonnement qu'elle aurait pu avoir suite aux paroles de la Matriarche, pour elle tout était clair.

Leur entretien s'était conclu lorsque la Dame avait été appelée ailleurs, et l'animorphe en avait profité pour explorer un peu les environs, jusqu'à ce que Peau Pâle lui dise un jour où elles avaient pu se revoir qu'elle allait prendre quelqu'un d'autre sous son aile, et à partir de là leur donner un apprentissage en parallèle. L'oiseau n'avait guère apprécié, mais n'avait pas protesté. Si l'étranger ne lui plaisait pas, elle pourrait toujours partir.

C'est ainsi qu'elle se rendit à son tour sur le lieu où elle devait retrouver les deux autres Aquas, ses compagnons d'apprentissages, qu'elle suivrait le temps qu'il faudrait. L'animorphe avait eu le temps de s'habituer à la présence de la Matriarche, et sa présence ne la gênait plus du tout, pas plus que le lien s'étant forgé entre elles. Bien sûr elle percevait toujours ce qui émanait d'elle lorsqu'elle était sous forme humaine, mais même en tant qu'animal elle sentait quelque chose. Pas dans le même sens ici, plutôt dans celui qu'une relation s'était créé entre elles. Enfin, peu importait.

Suivant les courant de l'air sous ses plumes, elle se laissait guidée par les vents haut dans le ciel, ne battant même plus des ailes, se laissant simplement porté tel le navigateur parfaitement au fait de quel courant il devait suivre pour guider son navire. De la hauteur à laquelle elle se trouvait, on ne devait pas la voir, ou peut-être percevoir à peine une étincelle bleue attirant l'oeil, mais sans plus. Traversant un nuage qui lui laissa une fine pellicule d'eau sur le plumage, elle battit des ailes pour s'en débarrasser et en profita pour modifier légèrement 'orientation de ses ailes pour entamer la descente. Elle n'avait pas eu d'épreuve à passer pour accéder à l'endroit de l'apprentissage, contrairement à l'autre élève. Là était la joie des êtres aériens, qui ne possédaient pas d'autre frontière que leur propres capacités. Elle aperçu alors loin sous ses ailes, très loin, la forme de Peau Pâle, qui paraissait si frêle, mais qu'elle savait si impressionnante pour qui l'avait déjà entendu parler.

Rabattant ses ailes contre elle, Ambre entama un plongeon bien calculé, sachant parfaitement ce qu'elle faisait. Sa chute libre augmentait sa vitesse, laissant l'air vibrer autour d'elle, lui fouetter les plumes sans qu'elle n'en perde une seule. Puis elle s'ouvrit de toute son envergure, freinant enfin sa chute pour venir se poser sur la falaise, là où quelques corniches dépassaient. Ce n'était pas la première fois qu'elle le faisait ici. Et alors qu'elle observait le garçon qu'elle allait côtoyer aujourd'hui, elle le vit tomber dans l'eau.

Elle laissa échapper un piaillement qui ressemblait vaguement à un ricanement devant cette scène quelque peu misérable. Lui qui semblait si déterminé quelques instants auparavant. Néanmoins, elle ne se laissa pas aller devant l'apparente maladresse du jeune homme. Ouvrant à nouveau son plumages, elle battit des ailes pour s'envoler vers la Matriarche, la fixant de son regard d'ambre, laissant échapper un cri perçant pour signifier sa présence, bien qu'elle ne doutait pas vraiment que Peau Pâle l'ait remarquée. Se trouvant à bonne distance, ça laissait tout de même à la Matriarche assez de temps pour secourir le garçon si l'envie l'en prenait, et lorsque la Crystalis arriva à hauteur de la Dame, elle se posa sur le bras qu'elle lui tendit et donna un léger coup de bec aux cheveux de la femme, geste mi-affectueux, mi-demandeur de quelques graines que la femme avait sur elle et qu'Ambre appréciait particulièrement, leur rappelant vaguement leur première rencontre peut-être. Après quoi elle lui libérerait le bras fragile sur lequelle l'animorphe prenait garde de ne pas laisser de trace.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMer 14 Sep 2011 - 19:54

Déséquilibre, chute et, longtemps après, le temps de deux battements de cœur, le temps de tomber amoureux, un plouf sonore : la bouche de la Dame se fendit d'un sourire et d'un soupir, mi consternation, mi joie partagée, alors que, de plus loin encore, lui parvenait le cri mélodieux d'Ambre qui, prévenante, se posa lourdement sur son épaule. Sortant de sa poche quelques graines et mélanges de miettes d'aliments, Ruby se laissa le temps de profiter de la présence silencieuse de la Crystalis. Et l'oiseau, pressentant de quelques façons que ce soit sa fatigue, ne l'accabla pas longtemps de sa charge étonnante – ses plumes étaient-elle de plombs ou de glace ? - et reprit son envol pour se poser souplement sur une roche.

Pendant ce temps, le jeune hybride avait probablement entreprit l'escalade de la cuvette dans laquelle il était tombé car il réapparut trempé comme une soupe, gouttant misérablement, mais avec dans son œil unique un je-ne-sais-quoi de brillant. La Matriarche tenta de son mieux de masquer le rire qui voulait lui monter à la gorge : elle profitait rarement des petits plaisirs de la vie, de ces moments de joie simple partagée, d'instinct où l'on peut simplement se gausser d'une chose futile.


« Avant toute chose – et si tu le permets Aeglos – je vais prendre la tâche de t'apprendre ce que je sais de ce monde si merveilleux que tu veux protéger. Car tu n'as aucune raison de le faire : tu ne l'aimes que parce qu'il te ressemble vaguement, et parce que lui et toi, vous partagez quelque chose de similaire. » Elle eut un geste de la main, entre acte distrait pour repousser une mouche énervante et geste de dépit, qui fit s'évaporer l'eau limpide qui imbibait l'étoffe des vêtements du garçon. « Je ne veux pas que tu te lances dans une tâche aveuglément. »

Refouillant dans ses poches, la Cristalléenne sortit une autre poignée de céréales, blé et orge, sarrasin et avoine, qu'elle alla poser aux côtés de l'oiseau bleu, soulignant sa présence à l'infortuné funambule. Comme par mégarde, elle lissa du revers de son doigt blanc l'éclat irréel du plumage, un sourire de fierté – fierté d'avoir pu approcher si bel animal, fierté d'appartenir au même monde que lui, fierté de partager un même pouvoir, fierté d'avoir pu établir un lien avec lui – au visage. D'une voix lointaine, comme venant de l'autre côté du monde, elle souligna : « Car ce n'est pas juste comme protéger sa famille, ou une personne très proche de soi. C'est protéger un héritage. Quelque chose de plus grand qu'une simple vie. »

S'éclaircissant la gorge, Ruby expliqua ensuite au garçon qu'ils verraient ça plus tard : que pour le moment, ce qu'il devait faire, c'était récupérer de la marche qu'ils avaient fait. Et oui, il n'était pas sur une quelconque route de l'Ouest, ici : la latitude était différente, l'air était différent, et ces terres elles-mêmes étaient pétries d'une magie qu'il ne fallait pas ignorer lorsqu'on décidait d'y vivre. Elle lui fournit quelques vivres, et ne fit pas l'affront de lui tendre de nouveau une gourde d'eau, surtout pas après la tasse qu'il avait du boire dans la cuvette. Avec ce mélange de prévenance et de douceur, elle proposa un peu d'eau à l'oiseau, dans ses mains en coupe, lui adressant quelques paroles rassurantes.

« Aeglos, permet-moi aussi de te présenter Ambre. C'est une Crystalis, de la race des Oiseaux de Glace. Il est très rare d'en trouver en cette saison. Les Crystalis possèdent la faculté naturelle d'invoquer le blizzard, et résistent au froid au-delà de toute conception normale. » Désolée en avance, la Matriarche exposa la suite du programme, tandis que le jeune homme recouvrait ses forces. « Sa partie de notre affaire sera de te soumettre à ce froid. » Ruby cachait sciemment la nature exacte d'Ambre : une animorphe élémentaliste, curieux mélange, source de puissance et d'envie. Et, pendant que l'oiseau éprouverait les limites du jeune homme, elle espérait qu'elle apprendrait à s'en servir avec plus de finesse...

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageJeu 15 Sep 2011 - 9:29

Aeglos finit par réussir à sortir de l'eau malgré la fatigue. La Matriarche lui fit comprendre que ce qu'il avait décidé de protéger était quelque chose de plus grand qu'une vie et qu'il ne fallait pas s'y lancer sans en être totalement conscient.

D'un geste de la main, elle sécha les vêtements du jeune garçon et elle lui présenta l'Oiseau qui s'était posé sur son bras il y a un moment. Elle s'appelait Ambre et était une Crystalis. Elle faisait parti de la race des Oiseaux de Glace qui avaient la faculté de résister aux froids extrêmes et pouvaient créer un blizzard.

Ruby ne fit pas attendre Aeglos pour lui indiquer la raison de sa venue et le thème du cours : résister au froid provoqué par Ambre.

D'un petit signe de la tête en direction d'Ambre, il la salua :

"Enchanté, Ambre. Je m'appelle Aeglos."

Il se retourna vers sa protectrice:
"Sans vouloir remettre en cause votre enseignement, quel est le but de cette épreuve? Pouvez vous m'éclairé?"

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ambre
avatar
Nombre de messages : 25
Âge : 24
Race : Animorphe Crystallis
Poste : Disciple
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
190/1000  (190/1000)
MessageVen 16 Sep 2011 - 13:10

Une fois qu'elle eut obtenue ce qu'elle désirait, à savoir quelques graines de la part de sa protectrice, le faucon de glace quitta son épaule pour aller s'installer sur une roche plus apte à supporter son poids que la Matriarche. Le temps que cela dura permis à l'hybride de remonter la parois de la cuvette, un exercice difficile si on prend en compte que les pierres sont particulièrement glissantes. Mais l'oiseau s'en fichait, enlevant une feuille qui s'était logée entre deux plumes de son bec, sans se soucier du reste. Elle redevint attentive lorsque Peau Pâle reprit la parole. Ca ne concernait pas Ambre, et d'ailleurs elle ne comprit pas tout ce qu'il se disait, n'ayant pas entendu le début de la conversation. Elle saisit juste le nom du jeune homme et tourna son regard ambré vers lui, l'examinant longuement. Il avait les cheveux blancs et des attributs d'animaux, ainsi qu'un œil en moins. Un hybride donc. Ca lui rappelait sa rencontre avec l'autre femelle bizarre qui ressemblait à un mâle. Mais l'animorphe ne s'attarda guère là-dessus.

A nouveau Peau Pâle fit usage de ses pouvoirs, et l'oiseau essaya de se concentrer sur ça, ce flux de Magie qui avait été là, particulièrement bref comme si son existence n'avait été que rêvé par la créature des cieux. Ambre se demanda vaguement si elle pourrait faire pareil un jour, et elle savait que oui, elle lui avait promis. La femme aux yeux d'une couleur singulière offrit à l'oiseau de nouvelles graines, qu'elle accepta volontiers. A croire qu'elle cherchait à l'engraisser. Mais l'oiseau bleu savait bien que ce n'était pas le cas, car captive elle n'était pas et ne serait jamais, de la main de cette femme. Elle l'avait senti. Et le fait qu'elle se laisse toucher par elle était beaucoup dû à ça. Bien qu'il aurait été hors de question qu'elle se laisse même frôler la peau par qui que ce soit sous sa forme humaine, de crainte de voir son don d'empathie s'amplifier. Elle continua son écoute silencieuse, saisissant vaguement le sens des paroles de l'humanoïde. Quelque chose de plus grand encore qu'une vie... Oui, ça elle pouvait le comprendre, cet instinct de conservation presque animal si on n'y voyait que la base. Enfin, cette discussion ne la concernait pas vraiment. Elle se concentra alors sur l'attitude général des personnes présentes, sans présenter d'intérêt visible. Elle ne laissa aucun son sortir de sa gorge et ne répondit qu'aux attentions de la Matriarche, lorsqu'elle lui donna un peu d'eau.

Finalement, Peau Pâle attira l'attention du jeune homme sur elle, la lui présentant. Ambre qui s'était un peu détendu lança un regard vif à la Matriarche, pour voir si elle parlerait plus que de raison, mais il n'en fut rien. Oui, elle pouvait lui accorder sa confiance, elle le savait, mais parfois des doutes un peu bêtes persistaient. Puis enfin elle exposa le programme qui les attendait. Elle devrait soumettre l'hybride qui se nommait Aeglos au froid. Celui-ci la salua d'ailleurs, et une trille légère lui répondit, signifiant qu'elle avait compris. Si œil manquant était un débutant comme le supposait Ambre, elle devrait y aller plus doucement que lorsqu'elle avait montré son pouvoir à la femme des Glaces ou que lorsqu'elle avait attaqué Faux Homme. La Crystalis était prête à agir quand le jeune homme vint l'interrompre dans son début de concentration, provoquant une agitation chez l'animorphe qui agita ses ailes, visiblement agacée. Ne faisait-il pas confiance en cette femme qui lui offrait la possibilité d'un enseignement ? Claquant son bec, elle attendit la réponse de Peau Pâle. Il fallait dire qu'elle aussi serait un peu curieuse de savoir... Même si dans son esprit d'animal, des réponses se formaient plus ou moins. Pour elle du moins, pour le garçon, elle ne savait pas en quoi se protéger du froid lui serait utile.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMer 21 Sep 2011 - 12:05

Sous ce ciel presque liquide, la Dame faisait figure de chandelle : pâle, si pâle. Elle posa ses yeux de feu sur l'oiseau bleu et lui sourit. Si elle l'avait conviée ici, c'était parce qu'elle avait besoin de son aide, aujourd'hui plus que jamais. En son sein, la douleur des braises d'Effrit se fit un moment incandescente, impossible à endiguer. Mais Ruby, une nouvelle fois, serra les dents, et fit comme si de rien n'était. C'était quand elle pensait à la blessure que la souffrance se faisait vive. Le reste du temps, elle n'était qu'un murmure lointain et sourd, qui pulsait doucement au rythme de ses battements cardiaques, souvenir bien amer d'un combat qu'elle aurait pu remporter. Des images du combat lui revirent un instant en mémoire, éclats fugitifs mêlant odeur de chair brûlée, frisson entêtant du verglas, et les hurlements - les seins, ceux des autres - des cris de joies guerrières ou de défaites amères.

La Dame déglutit lentement, et son esprit revint à la réalité, à l'instant présent.
« Et bien, Aeglos, je t'ai parlé d'Héritage. Si tu veux défendre le nôtre, tu dois prendre entièrement possession du tien. » Ce n'était pas là quelques mots polis pour dire « Je vais t'apprendre quelque chose », mais plutôt les prémisses d'une épreuve de foi, d'une ordalie. « Ton Héritage, c'est la Magie Aquatique, les 3 Arcanes : Vapeur, Glace et Eau. Que sais-tu de ton pouvoir, au final ? Rien, ou presque. Tu n'as pas senti tes veines se transformer en verglas, ton coeur cesser peu à peu de battre sous la couche épaisse d'un givre éclatant. » Elle se rappelait, elle, de ça, des nuits à dormir pelotonnée dans la neige, les tendres flocons faisant comme une couverture délicieuse sur sa peau nue. Elle se souvenait de ces nuits si froides que les pierres se brisaient, éclatant au coeur, où les étincelles d'allumettes tenaient lieu de brasiers.

« As-tu déjà respiré de l'eau ? Sentit le liquide s'infuser lentement dans ta gorge, remplir tes poumons, étouffer tes cris ? » En boule au creux d'un lagon, l'eau était si pure qu'elle semblait être de l'air visible. On y flottait comme dans le ventre d'une mère, environné d'algues et de poissons brillants, les yeux levés vers un ciel si noir que les étoiles étaient pareils à des soleils archaïques. Il n'y avait rien de comparable comme sensation que celle de la solitude absolue, de l'entière altérité. « Et enfin, je te montrerai ce que fais ton corps, confronté à la chaleur. Comment, accepté, le feu peut au final ne te faire aucun mal. » Ces aubes incertaines, à observer la brume épaisse, à danser en elle. Ces crépuscules fantomatiques, à regarder l'horizon changer de couleur, mêler ses doigts sombres à la lumière de la terre, à s'oublier... Ces heures de souffrance à se domestiquer auprès d'une flamme.

« Malgré ce que beaucoup pensent, mon jeune élève, nous sommes bénis des Dieux. Nos Dons mènent à l'émerveillement. Mais je n'ai pas le temps de t'en apprendre les secrets par les voies normales : l'heure est grave, notre monde court à sa perte. »
Elle lui adressa un sourire bien triste, une de ses moues qui s'excusaient en avance de pouvoir faire ou donner mieux. Et puis, encore, elle parla. Parler, parler, elle ne savait faire que ça apparemment : ils perdaient du temps pour rien. Mais le jeune garçon voulait des explications et qui, à part elle, était apte à lui donner ? Elle ne voulait pas le plonger au coeur d'une guerre dans l'informer. Ruby lui devait bien ça. « Qui ne s'est jamais brûler ne peut maîtriser ou comprendre le feu, saisis-tu ? » Elle laissa le silence flotter puis se tourna vers Ambre. Avec un ton doux, et des mots simples, elle lui demanda de « geler » doucement le jeune garçon à son signal.

Elle se dirigea vers Aeglos et lui retira toutes les petites bricoles en métal qui risquaient de le blesser : le froid et le métal faisaient vraiment mauvais ménage et, sous la peau délicate de la Dame, le fer mordit profond - sa race ne supportait pas le contact de beaucoup d'alliages. En ce faisant, elle lui murmura à regret des vérités évidentes.
« Tu vas avoir mal au début. Si mal que tu auras l'impression qu'on te brûle chaque partie du corps à la torche. Et puis, ton corps reconnaîtra quelque chose d'ami, et la douleur passera un peu. Ce sera à toi, après, de la dominer, de l'accepter, pour la faire disparaître. » Puis, reculant de quelques pas, la Matriarche fit un geste en direction de l'oiseau, l'invitant à user de son Don.


[Je pense qu'il vaudrait mieux qu'Ambre réponde d'abord, puis Aeglos, pour cette partie du rp Smile ]

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ambre
avatar
Nombre de messages : 25
Âge : 24
Race : Animorphe Crystallis
Poste : Disciple
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
190/1000  (190/1000)
MessageSam 24 Sep 2011 - 17:42

Bien qu'impatiente, Ambre prit le temps d'écouter ce qu'il se disait. Elle ne se rendit pas compte d'à quel point elle avait la chance en cet instant de ne pas être sous sa forme humaine, où elle aurait pu alors sentir la douleur transperçant la poitrine de la Matriarche. Mais quelque chose lui souffla d'écouter en cet instant, qu'elle allait aussi apprendre de ce discours inconnu pour elle. Elle parla de l'élément, de ces trois formes. Il fallait avouer qu'Ambre n'y avait pas plus songé qu'Aeglos. Habituée à connaître la glace et son propre pouvoir, elle avait à peine songé à son côté aquatique, bien qu'elle l'avait ressenti. Ce n'était pas ce que ce pouvoir évoquait le plus chez elle, et elle avait rapidement omis sa forme liquide. Alors elle se dit qu'elle aussi, avait à écouter aujourd'hui, et à apprendre plus qu'elle ne le croyait.

L'oiseau parvenait à saisir le début du discours, sur la glace, la sensation de froid qu'on éprouvait lorsqu'on s'en trouvait couvert, après une nuit passée sans abri sous une tempête glaciale. Ca, elle l'avait connue à Kalmastre : les rivières gelées que seul un bec plus dur que l'acier permettait de traverser pour se ressourcer, cet absence de couleur à perte de vue, qui malgré leur rudesse se montrait bien plus tendre et chaleureux que tout ce qu'on pouvait trouver sur terre. La protection qu'elle offrait face aux humanoïdes dont les yeux ne pouvaient distinguer les crystalis dans cette trame de même couleur.

Mais la seconde évocation de la Dame, Ambre l'ignorait totalement. Elle n'avait pas connue ce qu'elle décrivait. Et pourtant, au fond d'elle-même, Ambre y aspira immédiatement. Comme si on l'appelait, la sommait de plonger immédiatement dans l'eau qui se trouvait là pour apprendre à communier avec. Mais pour le moment le sujet n'était pas là. A la fin des paroles de Peau Pâle, l'animorphe s'ébroua et déploya légèrement ses ailes, signe qu'elle était prête à faire le travail qu'on lui avait demandé. Elle voulait qu'elle gèle le jeune homme. Uniquement lui ? Ambre n'avait jamais fait de travail de précision avec son pouvoir, il fallait l'avouer. C'était un défi à relever, en tout cas. Arquant le cou, elle laissa un cri strident s'échapper avant de libérer le flux en elle, fixant de ses yeux dorés le jeune homme.

Le craquement propre à l'apparition de la glace retentit, emprisonnant l'hybride, remontant d'abord le long de sa jambe droite, puis de ses extrémités pour gagner finalement son corps entier. Le travail n'était pas parfait, de la glace s'étendant aux pieds du jeune homme et la zone dans laquelle il se trouvait étant sans le moindre doute tout aussi glacé. La température qu'elle maintenait sur la glace approchait les moins dix degré. Rien d'encore mortel. Elle hésitait en fait à descendre la température, et ignorait d'ailleurs si elle le pouvait vraiment. Si... Sans doute le pouvait-elle. Elle le sentait, ce pouvoir, pulser dans ses veines, sa maîtrise de la température autour du jeune homme. Mais elle hésitait. Pour le moment, il devait ressentir le froid qui commençait à le brûler, mais le voir encore comme une simple enveloppe, un habit supplémentaire glacé et impossible à enlever. Si elle descendait encore la température, elle risquait de l'enfermer dans une prison de glace et de provoquer des dommages à l'hybride, ce qu'elle ne souhaitait pas vraiment. Ce n'était pas dans sa nature d'être agressive.

Son regard dévia un instant vers la statut de glace aux cheveux blancs. Elle attendait un signe éventuellement, mais ne pouvant se détourner trop longtemps de son œuvre, elle dû revenir au jeune homme et poursuivre. Un signe de tête hésitant plus tard, elle fit descendre la température. Nul doute que si le jeune homme avait pu, il aurait hurlé. Hurler à la mort, avant d'assimiler ce qu'il devait faire. Car une fois habitué à l'intolérable morsure du froid, peut-être réfléchirait-il. La température descendait encore. Peut-être ressentirait-il son pouvoir pulser au fond de lui et lui donner cet ordre unique de vivre. Et d'assimiler ce froid, cette glace, de devenir la statut qu'on attendait de lui, le temps de vivre encore après.
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageLun 26 Sep 2011 - 11:24

« Tu vas avoir mal au début. Si mal que tu auras l'impression qu'on te brûle chaque partie du corps à la torche. Et puis, ton corps reconnaîtra quelque chose d'ami, et la douleur passera un peu. Ce sera à toi, après, de la dominer, de l'accepter, pour la faire disparaître. »
A ces mots, Aeglos déglutit, un peu surpris. Il venait de comprendre que cette épreuve ne sera pas une partie de plaisir. Puis, la Matriarche fit le geste de départ à Ambre. Celle-ci déploya alors ses ailes et fixa Aeglos des yeux.

Le froid commença à se faire sentir, on voyait l'air sortir de la bouche. Au départ, c'était un froid familier, le froid des montagnes qu'il avait connu durant son enfance. Il se sentait à l'aise. Mais l'air se fit de plus en plus froid et de la glace se forma le long de sa jambe droite.

Aeglos angoissa car il sentit le froid augmenter tandis que ces mains commencèrent à geler elles aussi. La douleur du froid, la brûlure même, il ne pensait pas que cela pouvait être aussi douloureux. La glace montait le long de son corps et le brûlait de plus en plus. A mesure que la glace s'étendait, les extrémités de son corps commencèrent à se paralyser. Aeglos cria douleur.

Aeglos tomba face contre terre car ses jambes ne pouvait plus le tenir debout. Il souffla sur ses mains, frotta ses jambes engourdis et son corps glacé. Mais rien à faire. Le froid était plus fort et Aeglos faiblit de plus en plus.

*Je sens mon sang se glacé et mon cœur ralentir* se disait-il.

Ses paupières se firent très lourdes, assez pour ne plus pouvoir les rouvrir. Aeglos repensa alors à ce qu'avait dit Ruby, qu'il allait reconnaitre quelque chose "d'ami". C'est alors qu'il se calma, tout en essayant de résister à la morsure du froid, et chercha cet "ami" au fond de soi. Il pensa à son pouvoir, le pouvoir de contrôler l'eau. Il sait que la glace est une autre forme de l'eau. Il chercha alors cet eau, contenue dans la glace de son corps.

Et comme un battement de cœur au milieu de nulle-part, comme un appelle au milieu du silence, il sentit quelque chose. Mais ce quelque chose était faible, trop faible pour savoir ce que c'était. Il essaya alors de relever sa tête en direction d'Ambre et dit:


"Am...Am...Ambre....Plus...Plus....de...froid.........Am...Ambre."

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageLun 17 Oct 2011 - 13:06

Les yeux fixés sur ses élèves, la dame sentit autour d'eux l'air prendre le goût cristallin de la nuit. Elle se doutait que le sol devait s'être recouvert d'une fine pellicule de givre crissant, fragile comme le cœur d'une jeune fille, mais ne prit même pas la peine de constater l'étendu des pouvoirs de l'Animorphe : tout cela, elle se sentait dans sa chair, dans sa poitrine où rien ne battait, pris par l'étau d'une morsure polaire.

Mentalement, elle tendit son pouvoir, avec le plus de douceur possible, pour ne pas se faire de mal, jusqu'au point de rupture, les pieds au bord du vide. D'un geste de la main, elle encouragea Ambre à écouter le jeune garçon, au augmenter ce froid, à tenter de briser les pierres, tâchant pour sa part de garder le contrôle – juste au cas où. Il restait calme, impassible comme l'eau d'un lac, et la Matriarche ne put qu'admirer sa ténacité. Bien d'autres, à ce stade, auraient pleuré, car les brûlures hivernales sont, en bien des points, bien pires que les brûlures des brasiers.

Elle posa sa main avec douceur sur l'épaule de la Crystallis et la poussa par la magie. Ruby lança un fil par la pensée, et conduit l'énergie d'Ambre sur cette voie, prenant le temps de lui montrer également comment faire, comment invoquer l'éclat blanc qui se nichait au fond d'elle, comment le prendre dans ses mains et en admirer la lumière. En temps de guerre, la dame n'avait pas assez d'heures dans ses jours pour laisser aux jeunes gens le soin de découvrir tout eux même : il fallait leur montrer, leur dire comment faire et leur apprendre vite et bien à reproduire la même chose.

D'une poigne ferme, elle retenait l'oiseau, l'empêchant de sombrer et de découvrir, sans y être prête, la face absolue de son pouvoir : le froid Noir, celui à la limite de la magie démoniaque, dont il faudrait pourtant lui expliquer le danger.


« Doucement. Doucement. Si Ambre va trop vite, trop loin, elle tombe ou se perd, et personne ne peut la sauver. Prudence. » Sans précipitation, la Cristalléenne relâcha l'épaule de l'Animorphe, et se dirigea vers la semie-statue qu'était Aeglos. Avec la même délicatesse, elle posa sa main sur sa poitrine, fermant à moitié les yeux, sondant le corps du garçon. « Continue, Ambre. Plus de froid. Sans me toucher. »

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageDim 6 Nov 2011 - 14:08

Et le froid augmenta et Aeglos se trouva complètement gelé, telle une statue de glace allongée sur le sol. Il ne pouvait plus bouger. Coincé dans les entrailles de la glace et l'intense étreinte du froid qui le brulait. Et cette chose, qui l'appelait à l'instant refit surface en un peu plus fort. Comme si on lui disait de venir, comme quand on vous tend la main.

Dans son esprit, il essaya d'appeler cette chose à son tour :

« Qui es-tu ? Que me veux-tu ? »
« Aeglos... Que veux-tu faire ? »
« Quoi ? »
« Que veux-tu faire ? Que veux -tu devenir ? »
« Heu... Je... »


Les images du passé d'Aeglos refirent surface : sa sœur, ses parents. Toute son enfance, passé sans connaître ses vrais parents et à être maltraité par les autres.


« Veux-tu savoir d'où tu viens ? »

Mais ces "faux-parents", ils l'avaient nourrit, logé, élevé, comme leur propre fils. C'est peut être cela la véritable définition de ce que sont les parents.


« Je... Non ! Je sais déjà d'où je viens ! »
« Que veux-tu alors ? »


C'est vrai, que voulait-il? Pourquoi être venu à Elament? Pour apprendre à maîtriser ses pouvoir? Peut être. Mais Aeglos avait autre chose en tête. Ce pourquoi il voulait apprendre à maîtriser.

« Je veux aider les autres ! Aider les personnes dans le besoin ! C'est cela que je veux maintenant. »
« Très bien. Alors commence déjà par t'aider toi même. »


Puis Aeglos reprit ses esprits tout en sachant qu'il était prisonnier de la glace. Il était maintenant sûr de ce qu'il voulait être. Il chercha l'eau contenue dans la glace et essaya d’interagir avec elle, comme lorsqu'il utilise son pouvoir pour contrôler l'eau.
C'est à ce moment là qu'il la senti, cette eau glacée sur son corps. Il essaya de la contrôler.

La glace commença à fondre autour de son corps. Elle ne lui paraissait plus aussi froide qu’auparavant, comme un froid habituel. Le glace n'était pas encore tout à fait fondue qu'Aeglos entreprit de se lever. Il se mit à quatre pattes, puis sur les genoux et enfin il réussi à se mettre debout tout en ayant un peu de glace sur lui.

Toute la glace avait fondu, et flottait autour de son corps. Il leva la tête vers le ciel, ouvrit les yeux puis regarda Ruby et sourit un peu.


« J'ai réussi. »

Puis Aeglos tomba d'épuisement en arrière, les bras et les jambes étendus au sol et la glace fondue coula sous terre.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ambre
avatar
Nombre de messages : 25
Âge : 24
Race : Animorphe Crystallis
Poste : Disciple
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
190/1000  (190/1000)
MessageMar 31 Jan 2012 - 12:41

Ambre campait sur sa position, se concentrant sur le garçon qui réclamait plus. Elle aurait froncé les sourcils si elle avait été sous sa forme humaine, et cela se traduit par un éclat passant dans ses yeux à la couleur si particulière. Pourquoi demandait-il plus ? Est-ce que ça voulait dire qu'il commençait à comprendre ? Est-ce que ça voulait dire qu'elle échouait ? Non, c'était le but de l'exercice qu'il comprenne. Elle n'était là qu'en exécutrice pour le moment. Jusqu'à ce qu'elle sente la main de Ruby se poser sur son plumage. Elle sentit ce qu'elle lui lançait, la direction qu'elle lui montrait, et qui était différente de celle que l'oiseau prenait habituellement. Oui, tellement différente, mais en même temps proche. Avant, elle usait de son pouvoir à la croisée des chemins, mélangeant l'éclat de la lumière des Dieux à l'éclat animal de sa naissance. Et Peau-Pâle la poussait vers cette lumière, déviait son pouvoir vers elle, pour lui permettre de voir des choses plus grandes. De découvrir l'infinité de voies inexplorées qui s'offraient à elle. Et ça se sentit, dans l'éclat de la glace, sa consistance, son essence même, moins brute, plus forte pourtant.

Curieuse d'en découvrir plus, Ambre obéit à la demande du garçon, se lançant à travers les courants de son pouvoir comme lorsqu'elle étendait ses ailes dans le ciel pour avancer. Elle suivait ce sentiments qui venait en elle, elle franchissait la porte que lui avait offerte la Dame. Elle tourna son bec vers la maîtresse Blanche lorsque celle-ci l'avertie. Elle ne comprenait pas très bien. Pour elle, le bien, le mal... Ca n'avait pas de réel existence dans son esprit. Tout pouvait être bien ou mal, tout pouvait rendre heureux ou faire souffrir. Mais apparemment, d'autres le pouvaient plus que d'autres. Elle commençait à comprendre cette subtilité, et n'ayant pas envie de trop blesser le jeune humanoïde, elle se méfia. Elle ne devait pas en faire trop, juste assez pour que lui aussi apprenne.

Elle remarqua à peine l'absence de contact de Ruby, concentrée sur son exploration, observant les effets que ça avait sur la glace, les ressentant en profondeur. La Dame s'approcha du garçon, et sans qu'elle ait besoin de lui dire, Ambre évita de la toucher de son froid, ne voulant pas lui faire de mal. Elle ne voulait pas blesser son hôte, celle qui lui apprenait son don. Elle commençait à s'attacher à elle, comme si leurs natures de glace avait fini par créer un réel lien entre elles. Mais ça, l'Animorphe ne le savait pas encore, ne s'en doutait pas vraiment. Elle le comprendrait bien plus tard.

Finalement, elle sentit la glace commencé à se retirer d'Aeglos, commencer à changer de propriétaire, comme si le jeune homme s'appropriait ce qu'Ambre produisait. C'était une sensation étrange, un peu comme ce qu'elle avait ressentie face à la démonstration de Peau-Pâle, mais très différent aussi, moins impressionnant, plus subtile. Ca ne la gênait pas, mais elle se demandait comment faire, et si elle aussi pouvait y arriver. Elle regarda l'eau mêlée de glace qui flottait autour de l'hybride un instant et en prit le contrôle pour l'amener à elle et la faire évoluer, suivant un nouveau chemin que ce qu'elle avait vu jusque là, laissant échapper une trille de contentement à sa réussite. Alors elle pouvait vraiment faire autre chose que produire de la glace pour fuir ses ennemis ? Quelle belle découverte !
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 27
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageDim 11 Mar 2012 - 18:27

Aeglos avait la respiration rapide. Il était presque à bout de souffle. Comme après avoir fait de l’apnée pendant très longtemps.
Il avait réussi à se lier avec la seconde forme de l'eau : la glace. Il ne s'y était jamais intéressé auparavant, il venait de découvrir un pouvoir qui le rendrait encore plus fort, et surtout, qui lui permettrait de protéger cette île et ses résidents.

Après avoir repris un peu son souffle, il entreprit de se lever. Ses jambes tramblèrent de faiblesse, mais il réussi tout de même. Il s'avança vers Ambre tout doucement pour ne pas tomber. Il s'arrêta devant elle, leva la tête et lui fit tout en souriant :


- "Merci beaucoup de ton aide. Grâce à toi, je pourrais progresser pour un jour faire parti de ceux qui défendront l'île contre les démons."


Il la salua et reprit :

- "Si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas à me le demander."

Aeglos retourna ensuite s'assoir contre un petit rocher qui se trouvait là afin de continuer à récupérer ses forces.

- "Dame Ruby, merci à vous aussi, je continuerais de m'entrainer à la maîtrise de cette nouvelle forme de l'eau." Disait-il tout en regardant vers le ciel sans nuage.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: La Cité d'Elament :: La Cascade-

 Sujets similaires

-
» Please, forgive me ? Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Ambre Nocis(Serdaigle)
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]