Partagez | .
 

 [Disciple] Saphir de Beausoleil - Igni (En cours !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageMer 3 Aoû 2011 - 20:01

Avec un long retard je poste ma fiche, bien qu'il manque encore la partie RP.

[♣] Nom : (De) Beausoleil -même si ça ne fait pas trop médiéval fantastique, j’espère que ça ira- .
[♣] Prénom : Saphir
[♣] Age : 159 ans
[♣] Âge d’apparence : 15 ans
[♣] Race : Elfe Dorée/ elfe du Soleil
[♣] Rang / Rôle : Novice (Disciple), si c'est possible.

[♣] Elément Contrôlé : Igni. J'hésitais tout d'abord entre l'eau et le feu. Mais pour équilibrer (il me semble qu'il y a plus d'Aqua que d'Igni), j'ai donc pris une Igni. La "raison propre" qui fait que j'ai choisi cet élément c'est car il représente le caractère, l'ardeur. Mais le feu inspire aussi l'inconscience, la vengeance. Et puis j’aime le feu, il est tellement beau. C’est tout.

[♣] Histoire : Saphir est née simplement, rien d'extravagant, par un jour de soleil éclatant. Rien ne l'aurait prédestiné à vivre ceci. Elle qui pensait avoir un destin tout tracé. Une vie -quasi- éternelle, fonder une famille et mourir après une vie lassante. Saphir a vécu une enfance (de sa première année à sa 80ième) tranquille, dans la joie et la bonne humeur.

-_-_-°Le mutisme°-_-_-

Dans son peuple, un petit village plutôt, peu de gens avaient un quelconque handicap affectant un sens ou autre. Il n'y en avait qu'une ; une vieille dame, aveugle, soi-disant prêtresse, seule du village à croire en l'existence de la magie et d'Elament. Quel rapport avec Saphir me diriez-vous ? Un lien de parenté.Loä, de par son prénom, semblerait être l'arrière- arrière-arrière-grand-mère de l'Igni. Mais encore ; au cours de la saison précédant son 100ème anniversaire, la prêtresse invita sa petite fille, pour parler de ses croyances quoique étranges. C'est au cours de cette saison que Saphir dû -pour la première fois- partir à la cueillette. Évènement rarissime, le village disposant de cultures -la récolte avait dû être mauvaise-. Elle marchait alors dans la sylve abondante -et verte certes- en compagnie de trois elfes dorées. Toutes demeuraient des femmes d'un âge plus ou moins avancé, aillant assez confiance en Saphir pour la laisser vagabonder hors de leurs champs de vision. C'est ce qu'elles firent. La jeune fille s'éloignait un peu plus à chaque fois, insouciante, s'approchant aussi du repaire d'un Soquior, assoiffé de chair et n'attendant plus qu'une innocente fillette pour assouvir son besoin. Il s'approcha doucement, toujours le sourire au lèvres, savourant sa victoire gagnée d'avance.Il prit de dos Saphir, n'ayant pour arme sa seule voix. Le Soquior tenta d'étrangler sa proie, pas assez fortement ou près pour la tuer ou la blesser mortellement, mais assez pour la rendre muette. Un homme entendit le cri effacé de la victime, quand il se précipita dans la clairière. Munit d'une longue épée, il s'apprêtait à courir sur le démon. Le Soquior s'enfuya, considérant le nouvel arrivant comme trop puissant pour pouvoir l'attaquer. Les femmes accompagnant Saphir firent leur entrée à leur tout, et l'étranger partit aussi sec. A leur retour au village, tous se ruèrent sur la blessée, des questions et des cris surgirent de toutes parts. Elle fut emmenée dans la "tante" de Loä. Les parents de la petite traversèrent l'attroupement en toute hâte pour atteindre la yourt. Au centre, un feu. Un feu éclatant. La femme au cheveux gris, la plus vieille donc -vous devez bien avoir une idée de qu'il s'agit non ?-, passa ses doigts sur la coupure. Saphir se sentait ailleurs, comme transportée. Elle n'était pas toute là, et n'entendit donc pas les inquiétudes et les murmures de ses semblables. Quand enfin ses sens lui répondirent, elle était allongée, chez elle, sa mère la regardant d'un air attristé.

- Tu aurais pu y rester !

-_-_-°Un don de feu°-_-_-
Plusieurs années après l'incident (elle en avait désormais 130), ses pouvoirs élémentaires firent leur apparition ... Encore une soirée de folie se préparait pour le peuple doré, et Saphir se lamentait toujours autant. Pour parler il lui fallait écrire en l'air avec ses doigts ou sur le sol avec ses pieds. Ce qui l'énervait d'autant plus ; les premiers jours, tout le monde l'aidait à supporter ce différent, mais quand était-il de maintenant ?

* Et ils osent faire la fête en me mettant à l'écart ! C'est quand même honteux en pensant que c'est le 130 ème anniversaire d'une amie très chère à mon cœur; et puis, c'est bientôt le mien aussi ! Et prétendre que je suis trop fragile pour y aller ... Pitoyable *

Concentrant tellement sa force dans ses poings fermés, qu'elle finit par sentir une légère brûlure, s'accentuant au fil de sa colère. Puis Saphir ressentit une drôle de sensation, comme si son sang était en ébullition. La douleur fut si forte qu'elle eut l'effet d'un aimant vers le sol. La jeune muette tenta tant bien que mal de résister, mais céda et tomba à genoux. Son regard fut vite attiré par une étrange vapeur au-dessus d'une flaque d'eau bouillonnante. Pourquoi cette faible étendue d'or bleue s'était-elle mise à chauffer si vite ? A cause de qui ? Quoi ? Prise de panique, elle courut à en perdre haleine jusqu'au village, avant de rentrer en trombe chez elle. Sa mère se leva rapidement, craignant le pire de nouveau. Mais Saphir lui montra ses mains rouges, et ses avant-bras qui l'étaient d'autant plus. Plus tard, l'Igni sortit du bercail. Deux bandages, d'un blanc immaculé, partant du milieu des doigts jusqu'au coude ornaient ses bras. Elle se rappela les paroles de sa mère.

- Tu t'es encore brûlée en cuisinant !

Plusieurs crises comme celles-ci succédèrent au fil du temps, mais toujours la même naïveté de sa mère et enfin la conclusion : rien arrive par hasard. Le mutisme et ces brûlures, il y a un lien avec les croyances de Loä. Mais ça, la grand-mère le savait déjà depuis longtemps.

-_-_-°Entre 130 et 140 ans ?°-_-_-

C'est d'ailleurs à 130 ans que Saphir reçu sa fameuse cape -qu'elle ne quitte d'ailleurs plus-. Et le village s'était agrandi, mais toujours le même ennui. Elle trouva la paix dans les histoires et les poèmes écrits de sa main ... Mais toujours et encore cet ennui ! Ce n'est qu'à cet âge que la révélation arrivit. Trente ans à attendre pour que Loä la re-convoque enfin dans sa demeure reconstruite par des jeunes. Saphir rentra.
- Je t'attendais, dit la vieille femme
Maintenant qu'elle y pensait, la muette se rappela de l'handicap de son auditrice ; ça aller être d'autant plus dur qu'elle ne pourrait voir les gestes de ses mains .
- L'autre jour, je t'ai entendu tomber lors d'une de tes "crises". Et dire que tu es arrivée à berner ta mère... Cela n'a fait que confirmer mes soupçons.
*Soupçons ? Je n'ai parlé de ces flammes à personnes, et c'est Loä, aveugle, qui le découvre en premier ?!*
- Te rappelles-tu, il y a 30 ans, ou 3 ans, c'est comme tu veux, quand je t'avais parlé d'un étrange continent où vivent des personnes dotées de pouvoirs élémentaux (eau, feu, air et terre) ? Suis-je bête, tu ne peux pas me répondre, mais je pense que tu m'aurais répondu oui ...
*Je m'en rappelle comme si c'était hier ... Où veut-elle en venir à la fin ?!*
- Les gens possédant le pouvoir du feu sont des Ignis. Tu fais partis d'eux ! Je sais que ça t'étonne mais personne ne te laissera partir à ton âge. Ici tu n'as aucun avenir de toute
façon. Tu as encore le temps de prendre ta décision. Tu restes ; ou tu pars vers ... Disons 140 ans ?
Saphir aquiesca, consciente qu'il ne lui restait plus que 10 ans à vivre dans son peuple natal. Bien sûr, Loä ne la voyait pas, mais un geste de temps en temps, ça n'a jamais fait mal à personne. La jeune muette sortit enfin, bouche bée et toute secouée. La vieille femme fit un pas en dehors de son chez-soi pour finir en disant :
- J'informerai tes parents moi-même, Saphir.
C'était la première fois qu'elle l'appeler par son prénom. Rien que ça la soulageait beaucoup.


-_-_-°Adieux et retrouvailles°-_-_-

Vint le jour tant redouté des 140 ans : tout le monde s'agitait. Une des caractéristiques de la race était celle d'être gaie. Alors quoi de mieux qu'une fête pour répendre la joie et la bonne humeur chez les petits comme chez les grands ? Inutile d'entrer dans les détails, si ce n'est que Saphir fut à la fois mélancolique et entoushiaste, tout en sachant que c'était sûrement le dernier anniversaire passé ici, mais qu'en contrepartie elle allait partir pour le voyage qui allait changer sa vie. Ses parents, en guise d'adieu, lui offrirent chacun un objet : sa mère, un médaillon représenté par une plume dorée et son père, quant à lui, une fine épée, qui, pendue à sa hanche, ne va pas plus bas que son genou. Les adieux se firent difficiles .. et longs. interminables. Des larmes coulèrent. Des regards se croisèrent. Des bras se frolèrent. Partant d'un pas timide, se retournant une dernière fois pour saluer ses parents d'un geste agité de la main. "Je t'aime" avaient-ils crié. Ne pouvant pas parler, elle fit un coeur de ses deux mains et mima un Je t'aime sur ses lèvres. Elle partit alors instinctivement vers le continent le plus proche. Mais ... Un inconnu interrompit son chemin. Il se présenta ;

- Alaiso ... Pour vous emmener à Elament.

Bien étrangement Saphir ne dégaina pas son épée, mais posa ses doigts effilées sur la garde, fronçant les sourcils. Elle avait un vague souvenir de cet intrus capuchonné. Fouillant son esprit sans lâcher des yeux l'homme présent à quelques mètres seulement ... L'Elfe sursauta. L'ombre lui coupa sèchement la parole. Façon de parler ...

- Inutile de préciser que je suis l'effrayeur du Soquior qui aurait bien pu vous enlever plus que la voix. Suivez-moi maintenant. Et ne discutez pas. Il eut un rictus désagréable. Que suis-je bête .. Et bien, un signe au moins. Je vous emmènerai là où vous aurez besoin demoiselle, mais je sais où vous allez . Pas besoin de parler pour rien dire.

Saphir soupira puis aquiesca. Ils marchèrent plusieurs jours, plusieurs mois. Sans parler, ou presque. Elle faisait ses tâches, lui les siennes. Ni querelles ni entente parfaite. Juste "Simplement". Ils parlèrent de plus en plus. Enfin moyennement, car Alaiso apprit à l'Igni une chose essentielle : communiquer. En formant des lettres simples de flammes, tout devenait moins dur, mais la difficulté demeurait grandissante selon l'ampleur des phrase. A la frontière d'Elament, près d'un certain village, il se tourna vers elle, et vis-versa. Celui-ci lui expliqua ce que la future disciple devait faire : ne surtout pas sortir d'ici, et attendre une personne prénommée passeur. Alaiso lui montra une cabane et sourit, elle sourit à son tour, il lui administra une tape amicale sur l'épaule et partit. Saphir eut attendu moins de temps que ce qu'elle pensait. Un passeur avait vite rencontré son chemin. Elle se ressassait infiniment ce que lui avait dit Alaiso au sujet de la Cité. Mais, dépourvue de parole, la jeune femme se demandait bien comment et où, par quel miracle sa vie pourrait-elle prendre un drôle de tournant ...


[♣] Caractère : Auparavant, Saphir était une jeune fille pleine de vie, quoique orgueilleuse, fière, vantarde. Comme d’ailleurs la plupart de son peuple, ce qui ne lui a jamais vraiment causé problème. Du moins, si, occasionellement. Elle est aussi impatiente, mais très peu. Avant l’incident qui fit d’elle une muette, l’Igni était dépendante des autres. Chaque soir, dans son peuple, on danse autour d’un grand feu. L’Elfe Dorée ne manquerait « la ronde » pour rien au monde. Désormais, Saphir ne communique que peu et n‘essaye même plus. Elle demeure donc insociable. A l’écart depuis que son mutisme soit apparu, elle s’isole et écrit pour ses pairs, afin que ceux-ci puissent lire les histoires et poésies aux plus jeunes. En revanche, elle est devenue plus réfléchie, malgré que l’Elfe en reste peu dégourdie, dans certaines situations il faudrait avoir une certaine mentalité pour pouvoir s'adapter. Son orgueil, lui, n’a pas disparu, il est juste au fond de son cœur muet. Néanmoins, Saphir accorde sa confiance à quelques personnes, qui la redécouvre compatissante, joyeuse et généreuse. En résumé, l’Elfe du Soleil était orgueilleuse et fière, vantarde aussi, tel une Elfe Noldor. Mais le mutisme l’a changée , désormais elle ne communique plus, car rien ni personne n’a inventé un langage ou un moyen pour se faire comprendre ! Mais le même point commun avant et après: une fois sa confiance accordée, on la redécouvre vivante et joyeuse ! Saphir a tout de même des facilités à apprendre que les autres n’ont pas. Loyale et obéissante, elle est prête à se sacrifier pour ses pairs n'étant pas de sa famille ,et rendre tout service à ces derniers, qu’elle en ait envie, ou non. On peut la qualifier d’intelligente et de mature pour ceux qui la connaisse.

[♣] Physique : Saphir, au premier abord, paraît frêle et douce, car contrairement à ceux de sa race, sa peau est tantôt blanche, tantôt hâlée, l'ombre et la lumière jouant sur tout. Malgré cela, elle n’en craint pas plus le soleil. Ses yeux, quant à eux, paraissent bleus, et pourtant, ils brillent aussi d’un vert divin. Ce mélange rend son regard tellement profond qu’on s’y perd. La regarder dans les yeux est souvent un geste inconscient, tant et si bien qu’on en oublie ce que l’on voulait dire. En somme, ils sont bleu-vert. Ses cheveux arborent une couleur d’or rouge le plus souvent, mais il semblerait qu’ils pourraient déteindre (voir particularités). Elle les lâche, mais il serait sans doute probable qu'Elament la fasse changer de "style", faute de praticité. Saphir est parée, le plus souvent, d'une cape rouge à liserais dorés, cachant sa démarche relativement discrète et silencieuse, une petite épée pendant à sa hanche. Elle aime s'habiller, tout simplement, de tenues pratiques et légères, toutes couleurs confondues. Ses pieds sont rarement chaussés.

[♣] Peur(s) : Le froid : son peuple vénérait en quelque sorte de la soleil. Saphir a véritablement peur de la neige : pour un peu qu’un flocon touche sa peau, elle se croira maudite, touchée par une malédiction divine. Peu à peu sa peau deviendrait bleuâtre et son sang se glacerait dans ses veines jusqu’à atteindre le cœur, plus qu’une simple lumière meurtrit dans un corps gelé et inerte. Cela reste une croyance peu probable voir impossible qu’on lui racontait petite.

[♣] Niveau de maîtrise du pouvoir : Médiocre voir Nul. Même si la rouquine apprit avec Alaiso à contrôler son pouvoir pour former des lettres, des mots, puis des phrases, elle ne maîtrise rien. Malgré l’ampleur des dégâts causés par une petite flammèche, normalement généré par sa colère inconsciente.

[♣] Particularité(s) :
Muette. Si le froid se hasardait à venir, il serait plausible que les cheveux de Saphir déteignent. Dès qu’il fait trop froid pour l’Elfe Dorée, cela causerait une certaine dépigmentation au niveau des cheveux. Personne n'arrive à percer ce mystère.

[♣] Exemple de Message :
A venir sous peu.






Dernière édition par Saphir de Beausoleil le Jeu 17 Nov 2011 - 17:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 5 Nov 2011 - 20:04

Bonjour Saphir \o/

Voila un petit moment que nous attendons la confirmation que ta fiche est terminée. Es-tu toujours vivante, parmi nous ?

A bientôt !

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 13 Nov 2011 - 20:14

Alors, oui je suis de retour (je me sens très fautive d'avoir délaissé le forum ..) et je suis vivante aussi, ma foi. Je finirai sous très très peu ma fiche ! Vous ne pouvez pas savoir à quel point je culpabilise x) ..
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 11 Déc 2011 - 23:19

Bonjour petit Loukoum

Toujours pas de réponse ? =)

Préviens nous quand tu as fini !

A bientôt j'espère !

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» De Saphir et d'Or
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)