Partagez | .
 

 Nouveau Départ [ Ruby & Logan Alda ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nox Naea
avatar
Nombre de messages : 8
Âge : 180
Race : Elfe Argenté
Poste : Disciple
Magie Contrôlée : Arcanes de Terra

Feuille de personnage
Puissance:
80/1000  (80/1000)
MessageVen 22 Avr 2011 - 20:56

Spoiler:
 

Le voyage fut long, un an de traversée interminable... Pour se retrouver sur cette plage. Le vent marin aux effluves salées fouettait le visage de Nox tandis que le sable brûlant alertait ses sens. Le passeur l'ayant débarqué il y a une heure déjà avait cru bon de lui bander les yeux, question de principe disait-il, la traversée nocturne avait touché à sa fin, il y était. Mais où ? Que faire maintenant que son périple avait finalement touché à sa fin ? Non, pas la fin, le début, son destin l'attendait, néanmoins il avait été abandonné sur ces rivages inconnus, aucun obstacle de taille ne semblait se distinguer autour de lui pour le moment, ses ondes instables et mal maîtrisées lui révélaient un relief plat. L'Île toute entière se dressait derrière les falaises déchiquetées, le paysage magnifique et troublant à la fois restait invisible aux pupilles aveugles de l'Elfe. L'eau de mer s'infiltrait dans ses sandales déjà trop usées, il n'avait pour seule compagnie le flux et le reflux des vagues. Il lui semblait à présent stupide d'avoir fait tout ce chemin, il s'attendait à un accueil, à quelqu'un pour le guider hors de cet antichambre dont il restait prisonnier faute de pouvoir se guider correctement. Le passeur l'avait laissé là sans aucune indication pour rejoindre le reste des résistants présents sur l'Île.

*Quelqu'un finira bien par venir, cet endroit ne peut pas être aussi désert qu'il n'y paraît...*

Et pourtant le soleil avait déjà atteint son zénith sans qu'aucune présence quelconque n'ait fait apparition, enfin aucune présence que ses oreilles aiguisées n'aient pu détecter. Nox marchait depuis un moment déjà, il ne savais pas où aller mais avançait. Le temps passait, encore, il avait fini par se résigner, il tournait sûrement en rond autour de cette foutue île. Alors qu'il était assis sur le sable, l'air misérable ayant abandonné tout espoir de trouver quelqu'un si près du but il entendit des bruits de pas. Ils semblaient très proches et aller dans sa direction, il aurait dû les entendre arriver depuis un moment déjà, peut-être était-ce la fatigue qui avait endormi ses sens. La température semblait chuter à mesure que le bruit des pas devenait moins distant. Jusqu'à ce que la présence soit toute proche de Nox, il se leva les lèvres séchées par le soudain froid ambiant. Il arriva tout de même à prononcer :

"Bonjour, je pensais que personne ne viendrait, je... Qui êtes-vous ?"


Dernière édition par Nox Naea le Lun 25 Avr 2011 - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 23 Avr 2011 - 23:58

Une flèche d'air s'était fichée dans le bois de sa case, dans un « poc » mât et à la place des plumes qui ornaient normalement le trait de bois se trouvait une sphère de lumière bleue. Le code pour « nouvel arrivant, sur la plage ». La matriarche sourit et se releva de son bureau, posant des mains fraiches sur ses reins douloureux. À l'intérieur de son corps, ses veines lentement un sang trop épais, et ses poumons aspiraient à de l'air frais. Rien d'urgent – de plus urgent que d'habitude, comprenons – ne l'attendait, et effectuer elle-même la tâche d'aller chercher cette nouvelle âme.

Un pauvre hère de plus pour un cheptel qui rétrécissait à vu d'œil.

Le pas léger, la Dame traversa le village en pleine activité. Les maisons arbres poussaient vite, et on les aménageait pour le confort des résidents. Des lampes de verre et de cristal ornaient les branches, décorant les branches de lumières colorés qui projetaient des mouchures vives sur l'écorce dure. La vie reprenait son cours, et, ayant pallier aux besoins vitaux – manger, s'abriter, se laver – on faisait des choses belles et délicates.

Ses pieds nus ne laissaient que de minces traces de pas dans la poussière, sous un soleil rude de fin de printemps. L'été arrivait à grands pas, et la Dame, avec sa carnation si particulière, le redoutait tout particulièrement. Elle n'était pas une de ses femmes fragiles et coquète qui évitent les beaux rayons pour le plaisir d'avoir une peau pâle, elle était une créature dont l'âme était de glace, et dont la nature entière aspirait à l'étreinte mortelle des glaciers de Kalmastre.

Une horde d'enfants hurlant la dépassa et elle ébouriffa une ou deux têtes brunes au passage, notant que les sourires s'affichaient de nouveau sur les visages arrondis et lisses. La guerre passait, ici. L'horreur restait dans les mémoires, certes, mais on essayait de vivre avec, de ne pas oublier que la joie existait aussi, en remerciant corps et âme les résistants pour leur œuvre. Eux qui, loin, seuls, se battaient contre les démons, dans la forêt, au péril de leur vie. Leurs petites mains maintenaient fermement la muraille qui protégeait les secrets de l'Île.

Elle traversa à bon rythme les ruines de la Cité, échappant aux sortilèges qui tentaient de l'attirer : elle était bien plus forte que la moyenne, bien plus puissante que n'importe quel sort lambda. Il fallait une arcane complexe, ou des glyphes millénaires pour la déloger de sa route. Ça ou la fatigue, la faim et la peur. Leste, elle escalada une berge de pierre, et descendit la pente douce de sable et de galet qui s'allongeait jusqu'à l'eau.

L'air de la mer monta à ses narines, forte, puissante, comme un baiser qui noya ses sensations. Le vent et les embruns firent danser sa chevelure, lavée de menthe et de myrrhe, parfumée par mégarde de benjoin et de musc, l'odeur caractéristique de l'encens. Et, sur le paysage d'acier mouvant, la silhouette encapuchonnée d'un homme se découpa vivement. Ses pas avaient mouchetés le sable de la plage. La Maîtresse s'approcha lentement de lui, un sourire d'invite à la bouche, s'étonnant du regard vide qu'on lui renvoyait. Sa bouche soupira un « ah » de compréhension quand elle se rendit compte que son invité était aveugle. Aussi ne prit-elle pas la peine de s'incliner devant lui.


« Je suis Ruby. Certains me nomment la Matriarche, d'autres la Chasseresse. Je suis, ici, celle qui déteint l'Autorité, et ailleurs, celle qui est Légitime. » La Voix de demoiselle semblait avoir été cassée des dizaines de fois et réparée grossièrement, à la fois dure et tranchante, douloureuse, et portant en elle comme un accent léger venu d'ailleurs, charrié des vents du nord. Elle répétait des formules et des titres, comme on donne des bonbons, sachant pertinemment que c'était des mensonges. Elle était celle qu'on avait choisi, qui était venue parce que personne d'autre ne voulait sa place. Légitime parce qu'unique. Ayant l'Autorité parce qu'on lui obéissait. Au final, elle était ici parce que c'était sa place.

« Comment te nommes-tu ? »

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Nox Naea
avatar
Nombre de messages : 8
Âge : 180
Race : Elfe Argenté
Poste : Disciple
Magie Contrôlée : Arcanes de Terra

Feuille de personnage
Puissance:
80/1000  (80/1000)
MessageDim 24 Avr 2011 - 18:07

Le vent continuait à fouetter, le sel semblait s'accumuler dans les rares ouvertures de la capuche de Nox. La mer... Il n'y avait pas encore pensé tellement les évènements s'étaient précipités lors des derniers jours de son voyage. La mer restait quelque chose de totalement abstrait pour le jeune Elfe, une sorte de mythe dont il était à proximité. Et comme d'habitude il ne pouvait la voir, comme d'habitude il était privé des plus beaux paysages, pour l'instant ce désert bleuté se résumait pour lui à un incessant va et vient sur la plage. Toujours le même bruit, et ce mistral sifflant, criant qui faisait sans cesse tomber sa capuche. Un symphonie de bruits, de sensations désagréables, ou peut-être seulement inconnues. L'inconnu qui s'ouvrait à lui mais qui restait inaccessible comme une porte fermée, son regard vide étant la seule chose qu'il puisse accuser.

L'inconnu qui resterait peut-être son éternel quotidien. Comment connaître ce que l'on ne voit pas, ou tout simplement ce qu'on ne peut pas comprendre, il était le bébé à qui l'on apprend à marcher, l'oiseau à qui l'on apprend à voler. Et voilà qu'on venait le chercher, qu'on s'intéressait à lui comme étant autre que "celui-qui-ne-voit-pas", on lui demandait même son nom. Il s'en trouvait presque embarrassé, des choses aussi simples restaient extraordinaire pour Nox qui venait de passer une année de sa vie seul, sa dernière rencontre étant une passeur austère n'ayant pour seul intérêt la raison de sa visite et ayant pour seule interrogation : "Dois-je le tuer ou pas ?"

Il était désormais pieds nus, ses sandales fendues ne pouvant plus soutenir la légèreté de sa silhouette. Il essayait de percevoir la position exacte de celle qui se déclarait comme étant "Ruby". Elle inspirait l'autorité ne serait-ce que par sa démarche ferme et sa voie brisée et profonde à la fois. Elle semblait imperturbable, néanmoins il avait entendu son soupir alors qu'il plissait les yeux comme pour sonder les environs, mais comme il s'y était attendu son contact avec la Terre n'était pas encore assez puissant pour distinguer des silhouettes humaines par conséquent les ondes sismiques ne lui ont rien appris. Il avançait donc à tâtons tel l'aveugle qui aurait perdu son chien, puis il s'arrêta brusquement. Il n'avait même pas répondu à la question de celle qu'il appellerait la Dame Blanche plus tard. Il se lança alors dans un récit bref mais dense :

"Je me nomme Nox Naea, mon périple d'un an m'a conduit jusqu'à cette île. On m'a appris que je pouvais maîtriser les pouvoirs de la Terre, c'est pour cela que je vient quérir un enseignement ici. Comme vous avez pu vous en apercevoir je suis non voyant et je crois savoir qu'une plus ample maîtrise de mon don pourrait m'aider à me guider correctement. Ce serait également un honneur pour moi d'ajouter ma pierre à l'édifice dans la lutte contre les forces obscures..."

Il ne se rendait pas compte à quel point le chemin serait long avant de pouvoir se battre en égal aux côtés de ces élémentalistes aguerris. Peut-être espérait-il contrôler l'étendue de son Don en une semaine, maintenant qu'il était arrivé au bout de son voyage. Il se sentait faible et fragile, un boulet sur cette Île, un sentiment qu'il souhaitait dissiper le plus rapidement possible. La raison de son emportement et de son air pressé qu'il essayait de dissimuler à tout prix résidait sûrement ici. Abandonnant la recherche maladroite de l'origine exacte de la voix de Ruby, il s'immobilisa et attendit la réponse, distrait par sa capuche qui ne cessait de tomber et qu'il devait remettre à chaque fois.


Dernière édition par Nox Naea le Lun 25 Avr 2011 - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 24 Avr 2011 - 22:04

[Je me suis permise de te pnjiser, préviens moi si cela ne te convient pas !]

Une cape déchirée, usée et sale, des vêtements élimés et anciens, et l'absence de chaussures... Il était beau comme un pèlerin, ou comme un Roi en exil, ce nouvel arrivant. Il portait sur son dos l'expérience de ceux qui sont allés loin et sont revenus quand même, avec au fond du cœur l'amour pour les espaces infinis. Mais... pour lui, ils étaient d'autant plus vastes qu'il ne les voyait pas. Fallait-il avoir pitié d'une personne qui ne possédait pas d'yeux ? Non, absolument pas.

On pouvait goûter, sentir et toucher le monde de façon bien plus profonde avec les autres sens que par sa seule vue, et ça, beaucoup de gens en avait conscience. La notion des couleurs et des textures restaient certes abstraites, mais que vaut la profondeur du ciel s'il n'y a pas le vent qui va avec ? Que vaut la beauté des nymphes si on entend pas leur chant ? Que vaut le monde si on ne peut pas le sentir et ressentir son mouvement sur son axe ? De la poussière sur le talon d'un inconnu.

La Dame s'approcha du prénommé Nox et, lentement, lui prit les mains. Sa peau était tiède, et elle se rendit alors compte qu'une nouvelle fois, elle avait trop baissée la température de son corps, que son pouvoir immobilisait presque jusqu'aux battements de son cœur, dans sa poitrine plus froide qu'un tombeau. Le jeune homme eut un mouvement de recul et se défit de sa poigne, la Dame abandonna.


« On dit pourtant des aveugles qu'ils perçoivent le monde. Différemment, certes, mais ils le font quand même. Vous n'avez pas besoin de vos yeux pour savoir que la mer se trouve derrière vous et qu'il y a une forêt toute proche. » Ruby recula, détachant l'elfe pâle de l'atmosphère froide qu'elle dégageait. « Je voulais vous faire toucher mon visage, pour que vous reteniez mes traits. Je suis désolée si je vous ai blessé, ce n'était pas mon intention. »

Posant son regard sur la ligne d'horizon, Ruby laissa le vent battre sans sa chevelure, l'emmêler et l'entortiller sur elle-même, créant des tresses de main d'air. Elle sourit aux éléments, consciente que l'air marin lui ferait du bien. Ses paupières pâles se plissèrent sur les orbes rouges de ses yeux, discernant au loin une barque qui s'avançait. Un autre visiteur ? Si tôt ? Il ne serait pas là avant de très longue minute.

« Un autre arrivant vous talonne de prêt. Nous allons l'attendre, nous ferons la route ensemble. En attendant... Parlez moi de ce que vous savez faire. J'imagine que vous possédez peu de nouvelles du monde. »

Ramenant sa jupe contre ses cuisses, la Dame entreprit de s'assoir dans le sable humide, enfonçant ses orteils dans les cristaux infinis. Elle dérangea un petit crabe qui fuit aussi vite qu'il le put jusqu'à une pierre non loin, se cachant des rayons du soleil dans son ombre. Tout cette simplicité lui ravissait l'âme et nettoyait son esprit des pensées qui l'avaient parasitées toute la journée.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Nox Naea
avatar
Nombre de messages : 8
Âge : 180
Race : Elfe Argenté
Poste : Disciple
Magie Contrôlée : Arcanes de Terra

Feuille de personnage
Puissance:
80/1000  (80/1000)
MessageLun 25 Avr 2011 - 10:24

Spoiler:
 

Froid... Cette femme pouvait contrôler le froid, Nox se rappelait péniblement des paroles ancestrales de l'ancien élémentaliste Elfique... Ruby maîtrisait la magie de l'Eau, et donc de la glace. Tout ce qui terrifiait l'Elfe Sindar résidait dans le pouvoir de la Matriarche, et pourtant sa présence était rassurante pour lui. Elle avait tenté de lui prendre les mains, il s'en était défait aussitôt : tout contact physique avec une personne inconnue était prohibé dans la tradition Elfique. C'était ridicule, il ne savait presque rien des coutumes de son peuple, il n'en avait pas vu un seul représentant depuis plus d'un an, et il se souciait encore de ce qui choquait la morale de son pays. Heureusement quand la Dame Blanche s'aperçu que son teint blanc pâle avait viré au bleu sous la pression du froid, elle recula légèrement et Nox se sentit comme libéré de cette atmosphère glaciale.

Elle était clairvoyante, au-delà de la pitié qu'inspirait son infirmité chez la plupart des gens, elle percevait l'étendue des possibilités que présentaient les autres sens. Il était vrai qu'il sentait l'eau s'infiltrer dans ses orteils, qu'il entendait des feuilles mortes tomber çà et là, que le bruissement des branches d'arbre lui faisait grincer les dents. Cependant sa maîtrise maladroite de ses dons ne lui permettait pas de comprendre son environnement au delà des petits bruits environnent, des sensations quasi imperceptibles que lui apportaient les mouvements des éléments les plus imposants aux alentours. Ruby s'était excusée de son incorrection, qui avait en fait mis Nox à l'aise. Il avait envie de s'excuser lui-même mais peut-être que cela rendrait leur rencontre trop formelle.

Un nouvel arrivant disait-elle ? Il allait sûrement rencontrer plus de gens en cette journée que pendant le reste de sa vie, pensée ironique parmi tant d'autres qui se bousculaient dans l'esprit de l'Elfe de Lune. Il sentait que la Matriarche avait tenté de relancer la conversation, autant participer, même si tout cela avait un goût peu sincère. Nox ne rapportait aucune nouvelle du monde, il ne savait même pas encore ce qu'était le monde, il se résumait pour lui à lui à cette plage, sa maison et aux souvenirs déjà brumeux des forêts et montagnes qu'il avait traversé sans les apercevoir...


"Je ne sait faire que peu de choses... La majeure partie de mon éducation consistait à m'apprendre à m'exprimer correctement. Le monde est encore quelque chose d’inconnu pour moi, je ne peut donc vous transmettre aucune nouvelle. Mon savoir est limité et c'est justement dans ce but que je suis venu sur cette île, vous l'aurez deviné. Excusez mon allure misérable, le voyage fut long pour venir jusqu'..."

Le jeune novice fut interrompu par l'arrivée imminente d'une embarcation sur la plage, sûrement le nouvel arrivant dont elle lui avait parlé. Mais les choses se sont précipités à partir de ce moment. Une personne sortit de la barque en courant, son souffle irrégulier semblait indiquer qu'elle était épuisée mais ses pas restaient légers, seule une Elfe pouvait se déplacer aussi agilement, Nox le savait bien. Il n'aurait pas entendu ses mouvements si le sable n'était pas présent sous les pieds de la nouvelle présence sur la plage.


"DAME RUBYYYYYY !"

Elle se précipitait dans la direction de l'Elfe Argenté et donc de la Dame Blanche, ses pas s'arrêtèrent un instant. Elle prit une grande inspiration et reprit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 25 Avr 2011 - 10:53

En rentrant d'Erestrée, c'était elle que l'équipe avait désigné pour ramener la dent de Gör à la Dame. En même temps, c'était elle la moins fatiguée, car elle s'en était sortie uniquement avec la voix cassée, mais cela ne handicapait pas vraiment. Le voyage avait été long, elle avait du parcourir le chemin jusqu'à l'Ile seule, en sens inverse, et elle s'était perdue dans la forêt Darke. Alors qu'elle était à la merci d'une grosse bête indéfinissable, un élémentaliste avait surgit de nulle part et l'avait sauvé. Heureusement pour elle, lui connaissait le chemin jusqu'à l'Ile. Elle imaginait si la dent avait été perdue. Quel drame aurait-ce été, après tout le chemin qu'elle avait durement parcourut !

Logan, avec l'aide de son sauveteur, avait enfin atteint la berge du passeur, épuisée. Il la conduisit jusque sur les rivages de l'Ile en barque, où justement, elle aperçut la Dame en compagnie d'un inconnu habillé en traqueur. Vite, elle saisit sa besace posée dans le fond de la barque et sauta sur la plage alors qu'ils venaient d'accoster. Elle hurla presque, malgré sa voix cassée, en direction de la Dame:


- DAME RUBY !

Elle vit qu'elle avait attirée son attention. Elle se mit à courir légèrement sur le sable chaud dans sa direction, sa lourde besace cognant contre sa cuisse. A quelques mètres d'elle, elle pila net, et faillit rentrer dans l'inconnu, qui semblait être un elfe. Essoufflée, elle dit rapidement:

- Dame Ruby, je suis Logan Alda, de l'expédition Arash. Je ... Nous...

Voyant que Dame Ruby la regardait avec de grands yeux, visiblement surprise, elle ne chercha pas trop d'explications. De plus, elle haletait et sa gorge recommençait à la faire souffrir. Elle ouvrit sa besace, écarta deux ou trois objets et saisit l'énorme dent du dragon des sables, qu'elle lui tendit, triomphante, un large sourire aux lèvres. Elle faillit lui dire qu'elle était fière d'avoir pu ôter elle même cette dent au monstre, mais elle se ravisa, et s'assit sur sa fierté personnelle, attendant la réaction de la Dame.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageLun 25 Avr 2011 - 14:10

C'était une mauvaise nouvelle. Forcément. Si elle n'avait pas été tenue au courant du retour de l'expédition envoyée en Érestée, c'était que tout avait capoté. Normalement, elle aurait du recevoir une lettre, une flèche, une missive, quelque chose. La distance qui séparait la Tour de l'Île nécessitait près d'une journée de marche, quand on connaissait la route. En une journée, on avait le temps de mourir plusieurs fois et de voir le monde s'effondrer. Le visage de la Dame se décomposa lentement. La voix de la jeune fille – Logan, oui, elle se rappelait d'elle, elle l'avait vue une ou deux fois, elle l'avait choisie pour cette mission – était brisée, comme après avoir trop hurlé, comme après avoir trop souffert.

Ruby se releva lentement, envoyant des grains de sable voler dans la brise marine. Sa robe se colla instantanément à sa son ventre et à ses cuisses, soulignant sa minceur infantile et son manque de forme. Ses cheveux blancs firent comme une oriflamme dans son dos, alors qu'elle perçut le sourire qu'affichait Logan. Son cœur s'envola. Ils avaient réussi. Le sac que tenait la jeune elfe portait en son sein plus qu'un trésor : une clef. Une des clefs qui était nécessaire pour tous les sauver. Se rendait-elle seulement compte à quel point cette tâche avait été vitale ? Pour sur, oui : il y avait des gens plus forts qu'elle, plus âgés et plus puissants, mais on l'avait choisi elle pour l'accomplir.

Sous l'émoi de la Cristalléenne, le sol se recouvrit de givre, emprisonnant le sable et les galets sous un glacis laqué. La Dame s'avança d'un pas et alla à la rencontre de la jeune elfe, pleine d'espoir.
« Vous avez réussi. » murmura-t-elle simplement, et le vent emporta chaque son que prononçait sa voix éraillée, si similaire à celle brisée de la demoiselle. La fatigue marquait les traits de l'elfe, tirant son visage et la rendant plus vieille qu'elle ne l'était. Que fallait-il faire, maintenant ? Exiger un rapport complet, la prendre dans ses bras, pleurer ou rire ? Mais la Matriarche était trop immobilisée par sa fonction, et elle accueillit le tout avec froideur, esquissant un geste amical en direction de la jeune fille avant de se raviser.

« Du repos et de la nourriture. Pour vous deux. Tu me conteras cela plus tard, Logan Alda. Tu as fait ce que tu avais à faire, et je n'ai aucune récompense à te donner, si ce n'est la chaleur d'un âtre et un lit confortable. » Excusée, l'attente incertaine, loin de l'action. Pardonnée, leur allure de vagabond. Tout cela n'était que des détails sans importance. Mais une chose était certaine : si l'elfe ici présente désirait quelque chose, elle n'avait qu'à en faire part à la Matriarche, et elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour lui obtenir, dut-elle le payer de son sang.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Nox Naea
avatar
Nombre de messages : 8
Âge : 180
Race : Elfe Argenté
Poste : Disciple
Magie Contrôlée : Arcanes de Terra

Feuille de personnage
Puissance:
80/1000  (80/1000)
MessageLun 25 Avr 2011 - 17:14

C'était à n'y rien comprendre, cette Elfe, Logan Alda avait débarqué, avait sorti quelque chose d'une sacoche... C'était tout, elle partait se reposer, Nox avait imaginé la lutte contre les forces obscures autrement, quelque chose de plus impressionnant, de plus chevaleresque peut-être. Des combats épiques un retour dans le sang et la douleur, un orchestre et des cérémonies pour célébrer cette victoire... Mais non, deux personne qui se rencontrent sur une plage, une phrase de félicitations voilées et la promesse d'un lit. Il avait encore beaucoup à apprendre, ses stéréotypes sur la guerre l'avaient sûrement rendu plus aveugle qu'il ne l'était déjà. Pour lui une guerre c'était des batailles bien ficelées, généraux sur d’impressionnantes montures, soldats prêts au combat, explosions magiques résonnant de tous les côtés, mort et honneur. Comment un ridicule artéfact, un objet qu'on sort d'une sacoche pouvait-il être si important...

Quoi qu'il en soit c'était le bout du tunnel, il pourrait enfin se reposer, apprendre et s'améliorer, le seul moteur qui l'avait animé pendant son périple. Il se rendit compte qu'il était lui aussi assis et se releva péniblement, il grimaça : ses jambes commençaient sérieusement à le faire souffrir. Il ne comprenait pas tout ce qui se passait mais qu'importe. Il se sentait gêné par la présence de la deuxième Elfe, elle semblait moins formelle plus jeune que Ruby... Elle lui ressemblait un peu en quelque sorte. Sauf que elle, elle n'était pas aveugle. Nox soupira et reprit :


"Je suppose que ce dont vous parlez ne me concerne pas, excusez moi de mon interruption, mais je commence à être vraiment fatigué, je n'ai pas dormi depuis 2 jours et... A vrai dire je n'ai aucune idée de ce qui m'entoure et d'où je pourrais trouver un endroit pour me reposer... je..."

Il ne mangeais presque plus depuis le début de son voyage, chaque pas qu'il faisait depuis un an semblait lui ôter un peu plus de sa résistance physique. Il avait fini par craquer et s'était effondré sur le sable. Nox avait refusé de céder jusqu'ici, mais maintenant qu'il y était arrivé, il se rendait compte qu'il avait essayé de résister trop longtemps. Tous ses efforts se virent relâchés, il semblait prêt à dormir des siècles...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 26 Avr 2011 - 15:59

La réponse de Ruby étonna beaucoup Logan, qui s'attendait tout de même à un "Bravo !" ou quelque chose comme ça. Mais elle se rendit compte que d'émotion, la Dame avait fait geler le sable. Alors elle se dit que, ses devoirs l'obligeant, elle ne pouvait pas la féliciter comme il se devait. Et peut-être qu'à son retour dans sa tente, elle retrouverait quelque chose comme un arc tout neuf ou une énorme corbeille de fruits !

Mais tandis qu'elle s'adonnait à ses rêveries infantiles, l'inconnu près d'elle... S'évanouit. Elle se baissa, affolée. Heureusement, il respirait toujours, et cet évanouissement ne devait résulter que d'un accès de fatigue. L'elfe -argenté ou drow, à en juger par sa couleur de peau - semblait à peine plus jeune qu'elle, et pourtant son visage reflétait déjà plus de maturité. Ou peut-être était-ce à cause de ces joues creuses et ce visage tiré, qui lui donnait un air de vieux sage ? Elle le remit difficilement sur pied, et avec l'aide de la Dame, elles le trainèrent longuement jusqu'au village sylvestre.

Elles le déposèrent dans la tente de Logan en attendant qu'il s'en trouve une à lui, et elle vit avec déception qu'aucune récompense ne l'attendait patiemment sur sa couchette. Non, ici on marchait aux services gratuits. Elle s'allongea sur sa couchette vide, mordit dans un fruit qui trainait dans son sac et fixa le visage endormi de son invité. Sa respiration soulevait lentement ses habits déchirés, et il semblait terriblement fatigué. Elle se posa soudainement des questions sur lui. Quel pouvoir contrôlait-il ? Quelle était son histoire ? Elle se promit de les poser à son réveil.
Après une longue sieste, elle se leva, et vit que son invité dormait encore. Sans faire de bruits, elle se leva et rejoignit la maison de la Dame, dont elle oublia plusieurs fois le chemin avant de la retrouver par un pur hasard. Elle s'avança, et les gardes la laissèrent entrer.


- Dame Rby ? Je viens pour le rapport... Euh... En fait, je ne sais pas trop quoi raconter. Il ne s'est pas vraiment passé grand chose d'intéressant à part notre combat avec Gör.

Des flashs de leur combat avec l'énorme ver de sable et de l'espèce d'énorme bestiole indéfinissable lui revinrent en mémoire.

- Enfin... Peut-être deux trois petites choses...
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 30 Avr 2011 - 23:53

La route, de la plage à village, n'était en soi pas long : il fallait contourner les ruines – pour plus de prudence – et franchir la zone intermédiaire, puis une rivière peu profonde, quelques champs et enfin, la cité-Arbre s'offrait à la vue. À l'origine, ce n'était qu'un ensemble de tentes, accolées à des maisons délabrées sans trace de magie, construites autour d'un feu qui ne s'éteignait jamais... Et puis, la vie avait reprit son cours, et le village s'était défait des abris de toile pour revêtir l'habit magnifique de maisons troncs.

Et cette distance, avec un homme vigoureux inconscient, se révéla terriblement longue pour la matriarche. Son manque de vigueur physique lui hurla au visage : elle n'avait pas la force des guerrier, tout au plus l'endurance des marcheurs. Sa musculature – quasi inexistante – servait au mieux à porter sa propre carcasse famélique. Le poids de Nox reposa presque entièrement dans les bras de la jeune Logan, qui se débrouilla plutôt bien malgré la nature du terrain...

On leur fit préparer des lits chauds et de copieux repas – les récoltes de l'Île le permettait aisément – ainsi que le nécessaire pour se laver entièrement : l'accès aux thermes, du savon, des vêtements propres. Ce n'était pas des présents hurlants, comme une épée neuve, ou un bijou précieux, mais des petits conforts de la vie quotidienne qui manquaient cruellement aux vagabonds. Après une semaine à camper dans la forêt, tout homme appréciait un bain chaud, le moelleux d'une couche propre et un repas complet... Et on avait ici guère mieux à offrir pour le moment.

La Dame occupa son après midi comme à son habitude et en début de soirée, Logan lui fit la surprise de venir faire son rapport.
« Je ne vous attendais pas avant demain matin » fut le salut que la matriarche adressa à la demoiselle. Puis, se rendait compte de la brutalité de son accueil, elle s'excusa et ajouta « Je pensais que vous ne seriez remise que demain, après avoir profité des thermes et de quelques repas. Nous n'avions pas mieux pour vous remercier » Un sourire doux s'ajouta aux paroles, comme une demande de pardon supplémentaire. « avant que vous ne commenciez votre récit, j'aurai aimé savoir si des obligations vous attache à l'Île : voulez-vous voir quelqu'un ? Faire quelque chose de précis ? » Ruby lui désigna d'un geste de la main le tabouret unique qui s'alignait à coté du bureau. Elle avait à l'esprit l'idée de renvoyer la demoiselle aux Ruines, le lendemain ou le surlendemain, en compagnie de leur nouvel arrivant...

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 10 Mai 2011 - 8:04

[Désolée du retard, j'me suis fais déchirer par mes parents, mon père à enlevé un bout de mon ordi, pas pu répondre, suis très en retard --"]

Logan s'apprêtait à répliquer que tout allait bien et qu'elle avait vécu pire, mais elle ravala sa fierté. Parce qu'en fait, non, elle n'avait jamais vécu pire qu'un voyage dans le désert avec une équipe de bras cassés à la recherche de la dent d'un horrible dragon, qui y tenait beaucoup. Et puis, elle s'était fait mal au pied, et elle n'avait jamais eu vent de l'existence des thermes, il faut dire qu'elle n'était restée sur l'Ile que quelques jours avant d'être envoyée en Erestrée. Elle admira un moment le beau sourire de la Dame, et s'assit sur le tabouret en bois.

La dent trônait fièrement sur l'une des étagères de la Dame. Du sang séché en recouvrait presque entièrement la base. Les images de ce curieux moment revinrent à sa mémoire: elle qui chante pour endormir un vieux dragon, puis qui lui arrache la dent, et le flot de sang qui jaillit de la blessure ouverte. A ce moment, elle avait ressenti une incroyable empathie pour le monstre, et elle avait presque oublié qui elle était.

Le question de la Dame la sorti de ses rêveries. Maintenant qu'elle y pensait, il était vrai qu'elle n'avait plus rien à faire, comme Wind l'avait soudainement laissé livrée à elle même sur l'Ile, et qu'elle ne connaissait personne.


- Et bien, non. A moins qu'un précepteur ne se soit présenté pour moi durant mon absence ?

Ses espoirs enfantins étaient bien vains. Elle était presque sûre que Wind l'avait abandonné à cause de son incapacité à utiliser ses pouvoirs sans manquer de le tuer. Et puis, il manquait pleins de précepteurs.

- Vous avez quelque chose à me proposer ?

Bien que repartir à l'aventure ne l'enchantait guère, elle ne supportait pas l'immobilité et sentait toujours le besoin de découvrir de nouveaux horizons.
Revenir en haut Aller en bas
Nox Naea
avatar
Nombre de messages : 8
Âge : 180
Race : Elfe Argenté
Poste : Disciple
Magie Contrôlée : Arcanes de Terra

Feuille de personnage
Puissance:
80/1000  (80/1000)
MessageDim 22 Mai 2011 - 17:16

Spoiler:
 

La lumière irradiait l'endroit. Nul n'aurait su dire d'où elle venait car la pièce était spacieuse mais fermée, Nox s'étonna de voir qu'elle était vide. Les murs étaient entièrement blancs et une douce chaleur enveloppait entièrement les environs. L'ensemble dégageait une sensation de pureté enivrante, pour la première fois depuis longtemps il se sentait bien. Il n'avait pas faim, ni soif, il n'était pas fatigué, aucun problème ne venait troubler le flux de ses pensées. Il ressentait une sorte de paix intérieure. Pourtant il n'y avait personne, il posa les yeux sur ce qui semblait être ses mains, elles étaient restées les mêmes, toujours aussi blanches, mais il aurait juré qu'elles avaient grandies. Les veines sur son bras semblaient plus marquées, quelque chose avait changé en lui.... :

"Où suis-je ...?"

Il sursauta, sa voix était devenue beaucoup plus grave, elle semblait moins timide, dégageait plus de conviction et donnait le sentiment d'une certaine maturité. Que se passait-il donc ? Mais oui bon sang, il voyait, il percevait son environnement, c'était absolument incroyable, comment était-ce possible ?... Il fixa le mur, comme s'il allait lui répondre d'une seconde à l'autre, aucun meuble, aucun objet, aucune présence ne perturbait le vide de cette salle entièrement blanche. Ses questions l'intriguaient, mais le sentiment de paix intérieure qu'il ressentait les chassa de son esprit. Il aurait voulu rester ici pour l'éternité, il s'assit, et ferma les yeux....

Aussitôt, il les rouvrit, et les sensations qu'il ressentit furent tout autres. Il était allongé sur une petite couchette posée à même le sol. Il avait terriblement mal au dos, ses lèvres étaient sèches et il était tenaillé par la faim. Il ne voyait plus ce qui était autour de lui... Il était bel et bien toujours aveugle, il soupira. En tâtant son environnement il compris que ce qui semblait être une pomme reposait sur une table juste à côté de lui. Il était sûrement dans une tente, étant donné la toile qui délimitait l'endroit, elle était exigue, sa couchette était peu confortable et pourtant il avait passé sa meilleure nuit depuis le début de son voyage. Un intense effort lui permit de se relever et d'attraper la pomme, il mordit dedans comme s'il n'avait pas mangé depuis des siècles. Il ne se souvenait pas comment il était arrivé de la plage jusqu'ici, peut être était il tombé inconscient. Il se dit soudain qu'il serait sûrement un poids ici, s'il fallait qu'on s'occupe d'un elfe novice qui s'évanouissait à la moindre occasion, qui n'apporterai de toute façon pas grand chose à la Résistance... Il n'aimait pas du tout se sentir comme une bouche à nourrir de plus.

Mais l'entrée d'une personne dans la minuscule tente l'empêcha de poursuivre ses réflexions, il ne chercha pas à comprendre qui était cette personne. Il entendit seulement :

"Dame Ruby te cherche, suis moi."

L'inconnu l'accompagna donc à travers plusieurs sentiers en guidant les mouvements de l'elfe quand il commençait à dévier de sa trajectoire. Puis l'inconnu s'arrêta et repartit. Nox entendit une porte s'ouvrir devant lui, et reconnu la voix de Ruby :

"Bonjour, Nox."

_________________________________________________________

"Moi aussi je veux... me battre !"
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMer 29 Juin 2011 - 20:10

Ils portaient tous les deux une fatigue plus grande que leurs âges. Les traits de Logan se creusaient du souvenir de millions de pas faits à travers le monde, à la recherche vaine d'un mince espoir. Mais elle se tenait là maintenant, plus droite qu'une chandelle, confiant entre les mains de la Matriarche sa confiance absolue, son assurance certaine de toujours la suivre. N'était-ce pas pour cela même que monarques avaient rasé des pays, pour trouver dans l'éclat d'yeux fatigués la pâle lueur de la dévotion ?

« Je vous ai déjà tant demandé » lui murmura-t-elle, et les murs squameux de sa case n'en renvoyèrent nul écho « comment oserai-je te demander de pousser tes forces au delà de leurs limites ? » Mais le monde n'était pas un havre de paix, et cela, la jeune demoiselle devait le savoir parfaitement : combien des siens avait-elle vu périr sur la seule raison de guerres ancestrales ? Avait-elle seulement encore de la famille à laquelle léguer ses os, une fois morte, et confier la crémation de sa dépouille ?

Même l'assurance d'une pérennité leur avait été arraché. Même ça.
Et c'était pour cela que la Dame leur demandait de pousser encore, pousser plus, jusqu'à la cassure.
Parce qu'il n'y avait rien d'autre à faire de toute façon.

On annonça l'entrée de Nox, auquel elle présenta ses respects. Doucement, elle lui posa des questions sur son état, venant à lui pour le guider jusqu'à son lit, composant essentiel du mobilier de son logement de fortune. Sur la planche de bois dure, une couverture rêche trônait, pliée en quatre, sous un oreiller de bure bourré de plantes parfumées.


« Je suis désolée de vous l'annoncer ainsi, Nox, mais votre séjour sur l'île sera bref. Reposez-vous en nos murs, savourez notre paix aussi longtemps que vous le pourrez. Nous n'avons pas ici de précepteur en rapport avec votre don, l'Air. Un passeur vous guidera jusqu'aux Ruines, où règne Shaloa. Vous lui porterez un message lui expliquant notre situation, écrit de ma main. »


Venir jusqu'ici, traverser le monde sans yeux, guidé par sa seule confiance en l'univers pour finalement se faire conduire ailleurs... Ruby aurait parfaitement compris, alors, qu'il lui asseigne un coup de poing ou un coup quelconque, un soufflet pour la remettre à sa place. Que savait-elle au juste de ses douleurs, si ce n'est qu'elle ne les avait jamais connues ?

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ