Partagez | .
 

 Réflection matinale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tréaga
Vagabonde
avatar
Nombre de messages : 425
Âge : 26
Race : Halfling
Poste : Vagabonde
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
490/1000  (490/1000)
MessageMar 1 Mar 2011 - 14:55

Il y eut un froissement de plumes dans le vent, la gorge ployée sous le ciel, le duvet rougissant… Puis la chute. Jusqu’au creux de sa main qui se referma sur lui, griffes sorties. Méthodiquement, elles s’enfoncèrent dans la peau, tirant, et creusèrent la chaire. Les doigts poisseux, la nommée Jasdrian fouillèrent et arrachèrent encore. Les pattes furent abandonnées sur la terre morte et, alors que la fille s’installait sur les marches, la tête de l’animal alla rouler sur quelques unes plus bas. Le crâne se renversa, l’orbite perdu sur un point aveugle. Ce n’est que plus tard, d’autres organes en moins, un tapis de plumes recouvrant ses pieds nus, qu’elle enfonça la bête entre deux tranches de pain. Jasdrian nettoya la lame de son couteau de sa langue et mordit dans la nourriture.

Cela manquait d’un ingrédient quelconque. Peut-être de patate venue d’Orient. Néanmoins, ce n’était pas tant le plaisir du goût qu’elle était venue chercher que celui de la quiétude. Ses pas avaient marché de concert avec ceux de sa meute durant les heures les plus noires de cette nuit, et ce n’était qu’une fois la chasse close que son cœur avait eu soif de son propre gibier, sans personne d’autre à impressionner qu’elle-même. Les abandonnant auprès d’un feu cuisant leurs proies, l’ancienne halfling s’était éclipsée jusqu’à ne plus sentir l’odeur de cochon brûlé la poursuivant. Les rudes chansons de ses pairs s’étaient évanouies, remplacées par le hurlement du vent glissant autour d’elle. Elle, elle l’écoutait, adossée à la pierre, se laissant bercer par ce son inconnu, grisée par son étrangeté. Car associée au feu, l’air lui était porte close, attirant quelquefois sa curiosité.

Un soupir de contentement s’échappa de sa gorge et elle suça ses doigts, repue. Ses yeux se portèrent vers les étoiles scintillant doucement au firmament, presque transparentes à l’arrivée tremblante de l’aube fraîche. Pourtant, la lune brillait encore haut dans le ciel. Demain n’était qu’à un pas, si infime et si gigantesque. Léchant pensivement sa paume, le général guettait le char brûlant du matin, n’en appréciant pas moins l’enclos protecteur de la nuit. Peu à peu, l’air changeait, le ciel s’embrumait. Il y eut un souffle. Ses iris couleur des bois caressèrent l’étendue devant elle. Jusqu’à lui. Trop loin peut-être, mais il sentait l’eau. Un frisson la parcourut, autant de dégoût que d’excitation.


« Il est bien tôt pour mourir. »

_________________________________________________________




Dernière édition par Sen «Jasdrian» Chizu le Mar 1 Mar 2011 - 22:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Sombrelune
avatar
Nombre de messages : 78
Race : Semi-Elfe
Poste : Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Aqua Corrompu, Chaos

Feuille de personnage
Puissance:
765/1000  (765/1000)
MessageMar 1 Mar 2011 - 19:38

Matthew, depuis qu'il s'était réveillé, avait eu du mal à s'adapter à la vie qu'avait N'Jriel par le passé. Vassale de Sappho, il avait reçu l'ordre de surveiller de très près le clan Umbrae Volcanus. Sauf qu'évidemment, cela se révélait particulièrement difficile. Ce clan était loin d'obéir aux mêmes règles que les autres. Déjà, le rapport à la liberté de ce clan restait toute particulière. Chacun faisait ce qu'il lui plaisait. Tant qu'il respectait le peu de contrainte imposait. Le lieu de leur réunion était inconnue, et leur chef aussi.

Mais là où N'Jriel avait échoué, Matthew avait réussi. Contrairement à N'Jriel qui se contentait de chercher ses informations en violentant ceux qui se trouvaient face à eux, Matt savait se montrer plus subtil. Alors forcément, il était parvenu à trouver plus d'information. Assez pour obtenir quelques informations, suffisantes pour que le jeune homme puisse espérer tomber sur le chef de ce clan.

En fait, il s'en fichait de le trouver, de s'infiltrer, mais il devait tenir son rôle. Obtenir autant d'informations que possibles. Qui étaient les têtes du règne démoniaque, comment les faire tomber, comment fonctionnent-elles. Il voulait obtenir autant d'informations que possible pour pouvoir ensuite les transmettre aux Elémentalistes. Mais il devait rester discret. Personne ne devait savoir qu'il était redevenu Matthew. Et pour le moment, ça passait plutôt bien. Il parvenait à calquer son comportement sur celui du Démon. Mais pour combien de temps...

Enfin, la question n'était pas là! Un nom en main, il avait pu obtenir l'information suivante: souvent, elle se rendait au parc. C'était tout, mais c'était suffisant. Aussi Matthew s'y rendit-il. Il fit un tour rapide de différents endroits. Puis il arriva non loin de la Tour. La Tour des Vents... Que de souvenirs... Mais dans ses souvenirs, il n'y avait pas cette silhouette qui se découpait au loin sur le pied de la Tour. Matt était forcé de passer par là. Le regard dur, sa cape couleur anthracite volant au vent qui venait depuis le côté, tout comme ses cheveux et un peu de terre.

S'approchant avec un air non-chalant, il arriva à portée pour pouvoir voir correctement celui qui se tenait contre le mur. Celle. Et son visage, ses cheveux, sa stature, lui rappelait sérieusement quelque chose. Matthew réfléchit. Bon, la description collait à ce qu'il avait pu entendre dire déjà. Peut-être était-ce juste ça. Matthew continua de s'approcher, analysant les traits de Jasdrian. Bon sang, où pouvait-il l'avoir déjà vu? Il s'arrêta à une distance respectable de Sen, mais à porté de voix sans qu'il ai besoin de crier.


-Tu es le chef desUmbrae Vulcanus?

La voix de Matt était plutôt grave, sûr, un peu envoûtante quelque part, attirant l'attention. L'Elémentaliste fixait la possédée, attendant une réponse tout en continuant de réfléchir. Qui et où...? Il devait se souvenir. N'Jriel remua un peu au fond de son esprit, et Matthew le laissa tranquille pour le moment, tout concentré qu'il était sur ses souvenirs.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Tréaga
Vagabonde
avatar
Nombre de messages : 425
Âge : 26
Race : Halfling
Poste : Vagabonde
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
490/1000  (490/1000)
MessageJeu 3 Mar 2011 - 0:41

La proie se traque. La proie s’observe avant que l’on se jette sur elle. Et elle le fixait comme elle avait fixé nombre de ses proies. A la différence que les animaux ne recueillaient pas ce dégoût et cette haine au fond de ses yeux. Le sang du volatile fouettant dans ses veines à présent, sa seule envie était de fondre sur lui. Lui l’élémentaliste, puant la vase et le poisson. Alors qu’il approchait, le nez de la charmante se renfrogna, les sourcils froncés, les ongles crissant sur la pierre des escaliers. Ainsi étaient les bêtes, venant à la mort comme on courtise une demoiselle. Jasdrian recueillit un peu de sang resté sous son ongle du bout de la langue tout en jaugeant l’autre. Stupide ou suicidaire ?

La question fut lancée dans le vent frais les englobant, portée à ses oreilles. Son sourcil se leva avec mépris, et elle considéra l’arrivant. Chercher le chef de sa meute, n’était-ce pas signe d’une appartenance à son milieu ? Peut-être. Ca ne lui ôtait tout de même pas le statut de déchet. Qu’importait sa race, ses motivations, et plus encore le concernant. Les traîtres n’étaient pas gens inconnus pour la vampirisée. Elle qui voyait en chaque démon un pair, se retourner contre les siens lui inspirait en premier lieu le déni. Toutefois, son orgueil n’était pas assez grand pour qu’elle refusât des alliés parmi ses rangs. Mais celui-là, celui qui se tenait fier et droit au bas des marches, celui-là n’était que pure provocation à son encontre.

Avec tes yeux de boue et ta bouche qui sait si bien sourire. Je voudrais te l’arracher moi-même.

Sa voix claqua, claire dans l’air.


« Je suis ce qu’on t’a dit. Et toi ? Sais-tu que mes repas se savourent mieux loin de l’engeance puante ? Le vent souffle fort ici, et tu n’es même pas là depuis deux minutes… »

Le ton finit par être doucereux, les lèvres étirées par l’ironie, presque la pitié. L’halfling se redressa, le vent balayant ses cheveux en arrière, révélant ses oreilles percées et, pendant au lobe, la boucle qui fut autrefois la fierté de Sen. Ses pieds écrasèrent le reste de débris emplumés et la portèrent à quelques pas de celui qu’elle avait considéré un temps avec une sympathie évidente. Toutefois, à cet instant, précis, elle n’en avait strictement rien à foutre. Il y avait ce grondement sourd en elle, cette rage et ce dégoût qu’il lui inspirait, qui la prenait à la gorge tant elle avait envie de saisir la sienne et de la briser. Tellement que ça lui faisait presque mal. Jasdrian lui jeta le regard que l’on jette à une punaise.

« Qui t’envoies ? Et tu apprendras à entendre et à ne pas écorcher les noms. Pas celui des miens. Car c’est Volcanus et non pas Vulcanus. Serait-on nouveau ici ? »

_________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Sombrelune
avatar
Nombre de messages : 78
Race : Semi-Elfe
Poste : Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Aqua Corrompu, Chaos

Feuille de personnage
Puissance:
765/1000  (765/1000)
MessageSam 5 Mar 2011 - 14:40

Matthew eut rapidement sa réponse. Oui, c'était bien la personne là. Le chef de ce clan si étrange se tenait bien devant lui. Et la présence de Matthew semblait le déranger au plus haut point. Ce n'était pas étonnant. Peu de démons appréciaient les possédées ou les traîtres. Ils rappelaient bien trop facilement cette longue domination des Elémentalistes. Mais aujourd'hui, le Semi-Elfe n'était pas là pour parler de ça.

Elle se rapprocha de lui, et le vent soulevait aussi ses cheveux. Ses cheveux roses. Sen se tenait devant lui. Sen... Voilà, c'était cela, son nom. Le nom sous lequel il l'avait connu. Les souvenirs lui revenaient, un peu flou. C'était une belle journée, quand il l'avait rencontré pour la première fois. Elle arrivait à la Cité, elle était un peu naïve, un peu trop sans doute. Et Matthew l'avait un peu accompagné au début. Peu avant de disparaître dans la nature. Oui, il s'en souvenait un peu de tout ça. Et il savait que ça ne pouvait pas être N'Jriel qui lui soufflait ces souvenirs. Ils étaient trop clairs.

"Kufufufufu, elle ne semble pas se souvenir de toi en tout cas... Tu es si nul que ça?"


La remarque du Démon laissa Matthew indifférent. Pour le moment, il se concentrait sur Jasdrian. Un sourire arrogant était toujours dessiné sur les lèvres de Matthew. Bien... Bien, il allait répondre à ce bout de Général Démoniaque se tenant devant lui. Il fallait juste qu'il sache comment s'y prendre. Dans son esprit, l'ordre de Sappho avait disparu en même temps que son souvenir était remonté. Epoque regrettée. Mais pas impossible à retrouver. Déjà, répondre aux provocations du Démon qui semblait l'habiter.


-Hin! Nouveau, pas exactement. Je retient pour le Volcanus. Quant à l'odeur...


Le sourire arrogant devint ironique en grande partie, Matthew haussant un sourcil clairement amusé, moqueur. C'était lui qui disait ça? Alors que l'on pouvait encore sentir une part Elémentaliste en lui?

-Tu n'es pas mieux. Même si l'Elémentaliste en toi est enfouie, son odeur est encore présente...


Et même si elle ne l'était pas, Matthew pouvait toujours faire semblant. Car il savait qui elle était avant. Il en était presque sûr. Il y avait toutes ces choses dont il se souvenait sur Sen qui lui revenait en mémoire, toutes ces choses qui correspondaient. Alors il se permettait de bluffer. Car il ignorait jusqu'à quel point elle était enfouie en lui. Voire si elle n'avait pas disparue totalement. Il espérait que non, car en fait, outre la joie de pouvoir la retrouver un jour, il savait que si elle était encore là, le Démon pourrait se retrouver en mauvaise posture si Matthew était en mesure de l'utiliser contre lui.


-Je suis venu par moi-même trouver une place dans ton clan, Démon.

L'appeler Sen serait maladroit, ça signifierait qu'il la reconnaissait. Et pour le moment... Ce n'était pas son intérêt.

-Je suis N'Jriel.
"Kufufufufu, la bonne blague..."


Pour quiconque avait connu Matthew avant, ce nom sonnait faux. Autrement, ça pouvait passer.
Revenir en haut Aller en bas
Tréaga
Vagabonde
avatar
Nombre de messages : 425
Âge : 26
Race : Halfling
Poste : Vagabonde
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
490/1000  (490/1000)
MessageSam 5 Mar 2011 - 19:27

Le vent hurla à ses oreilles le nom prononcé par l’homme. C’est sans ciller qu’elle détailla ce dernier, le regard insondable et le pied la portant en avant, encore une fois. Une marche vers lui. Juste une. Redressant le menton, elle huma l’air comme pour y déceler une réponse. Il y eut ces affreux effluves d’algue et de corail qu’elle respira, puis le parfum plus lourd en dessous. Une bouffée de celui-ci dans ses poumons. Son visage qui était devenu un masque lisse vit ses yeux se plisser. Leurs prunelles dérivèrent vers lui, s’accrochèrent aux siennes. Le bois clair de ses iris, imperceptiblement, prit les teintes de l’ébène. Un instant, un souffle éphémère, le mot flotta entre eux. Quelque part, entre ses couvertures, une petite fille se retourna. Les doigts d’un noyé effleurèrent la surface de l’onde, avant de disparaître au creux de l’oubli, la vérité au fond de sa gorge privée d’oxygène.

Mensonge.

Mais rien ne fut dit, alors pourquoi se soucier de ce silence parmi tous les autres ? La bouche cruelle de Jasdrian sourit, ravie de découvrir un pair. Son cœur voilé frémit bien qu’elle n’en eut cure, car s’il ne battait, ce n’était que pour son bon plaisir. Elle n’eut qu’un murmure pour l’arrivant et le reconnut.


« Ah, oui… »

Le reconnut puisqu’elle percevait, sentait, en lui la marque de ce qui elle-même l’habitait. Dès lors, il ne fut plus considéré comme un traître, mais bien comme l’un de ses frères vêtu d’une autre peau. Pour peu qu’il y ait un démon à l’intérieur de cette enveloppe, sa main se tendait sans hésiter vers lui. Néanmoins, étant ce qu’elle était et sachant sa nature proche de la sienne, elle ne pouvait ignorer l’habitat. Le remous en elle, il lui suffisait d’une caresse afin de le maîtriser, toutefois leurs deux présences se connaissaient trop bien, et elle connaissait son rire avant de l’avoir entendu. Il n’était pas courant à l’halfling de rencontrer des êtres qu’elle avait connu du temps où elle portait du blanc.

« Oui, tu n’es pas nouveau. »

Sa réflexion la fit sourire. Il aurait été inutile de nier la similitude de leur condition, néanmoins l’habitat face à elle était frais, et demeure depuis peu de temps quand Del avait aménagé son nid en l’innocente des années durant. Et puis, le démon aimait trop la joute pour concéder une victoire alors que le jeu était à portée de la main. Il était plaisant de voir un écho de soi, et un fourmillement agréable lui vint à l’idée d’esquisser quelques pas avec lui. Après tout, n’était-il pas venu jusqu’à lui ? Sa voix résonna entre les pierres, pleine de provocation.

« J’ose croire qu’elle et moi partageons la même odeur quand nos essences ne font plus qu’une. L’odeur du souffre. »

Et sa main insolente se tendit vers lui, vêtue d’une mitaine mais les doigts ensanglantés à l’air libre. Son sourcil se haussa, ajustant le défi.

« Sens donc. Tu constateras par toi-même, N’Jriel. »

Tout en l’observant, elle parla encore.

« Je réponds au nom de Jasdrian. Pourquoi voudrais-tu joindre les miens ? Que sais-tu sur nous ? »

_________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Sombrelune
avatar
Nombre de messages : 78
Race : Semi-Elfe
Poste : Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Aqua Corrompu, Chaos

Feuille de personnage
Puissance:
765/1000  (765/1000)
MessageDim 6 Mar 2011 - 16:34

Il y eut un petit temps de silence durant lequel Matthew craignit d'être découvert. Car si Jasdrian avait pu sentir son pouvoir, il était probable qu'en tant que Démon possédant un Elémentaliste, elle soit en mesure de comprendre la supercherie. Enfin, peut-être... Lui-même parvenait à déceler ce genre de chose, parfois, s'il se concentrait bien. Mais finalement, il suffit de deux mots pour rassurer Matthew. Le Démon le reconnaissait comme l'un des leurs. Parfait. Son sourire s'élargit très imperceptiblement. Et seule une personne bien entraînée peut-être aurait pu le remarquer, car il retrouva son expression précédente juste après.

Il savait désormais que Jasdrian se montrerai probablement plus cordial à son égard. Enfin, peut-être. Après ça, Jasdrian affirma qu'en effet, il n'était pas nouveau. Alors ainsi, elle avait accès aux souvenirs. C'était une nouvelle information, précieuse, pour Matthew, qui observait le moindre fait et geste de Jasdrian, essayant de décrypter son attitude. Mais encore des mots. La même odeur hein... Matt n'était pas quelqu'un de particulièrement olfactif. Il ne retenait pas les odeurs, et si dans ses souvenirs Sen était une Igni, le fait que Jasdrian espère que leur odeur soit similaire fit hausser un sourcil à Matt. Soit... La main tendue le surpris un peu, sur le coup, il ne su pas trop comment réagir.

"Kufufufufu, je l'aime bien. Il te provoque, j'aime ça. Tu hésites tellement sur tes réactions..."


Matthew finit par avoir un petit rire. Non, il n'avait pas besoin de répondre à ça. Il passa une main dans ses cheveux de façon plutôt désinvolte et regarda Jasdrian avec un sourire, toujours. Il devait se montrer sûr de lui.


-Kss! Non, ça ira, je n'ai pas besoin de ça.

L'observation se poursuivait, et Jasdrian lança quelques interrogation. Bien, il allait faloir se montrer plus malin qu'elle. Répondre juste, sans que ça ne paraisse surfait, avec le peu d'information qu'il avait sur cette cour. Voilà qui allait être simple tient... Déjà, répondre point par point.

-Et pourquoi ne vous rejoindrais-je pas?


Matthew affichait un air clairement amusé.


-Ce que je sais de vous, c'est que vous êtes libres, sans contraites. Que vous obéissez souvent à vos seuls instinct. Et ça me plaît.


Tout le contraire de Matt, qui était le plus souvent réfléchit, et n'agissait que rarement à la légère. Il n'aimait pas quand il ne contrôlait pas une situation. Néanmoins... Ce genre de comportement, celui de tout lâcher, pouvait facilement devenir un mode de vie, une façon d'être en général. Quelque chose de presque addictif. Alors Matthew devrait faire attention à ce qu'il ferait au cours de son infiltration. Que ça soit parce que Jasdrian était Sen, ou parce qu'il pouvait perdre pied.
Revenir en haut Aller en bas
Tréaga
Vagabonde
avatar
Nombre de messages : 425
Âge : 26
Race : Halfling
Poste : Vagabonde
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
490/1000  (490/1000)
MessageMer 9 Mar 2011 - 20:41

Sa main s’abaissa, le temps d’un soupir qui ne franchit jamais ses lèvres. Toutefois, la déception passa, fugace, dans son regard sur lui. Une moue boudeuse s’ancra sur son visage, dépitée qu’il ne se prête pas plus que cela au jeu. Hélas, tous les démons ne sont pas friands de l’extravagance. Peut-être N’Jriel ne cherchait-il à s’accomplir uniquement en se focalisant sur ses objectifs, ne laissant que peu de place aux plaisanteries et aux défis. Quel dommage. Pourtant, elle sentait sous les traits souriants du jeune homme l’orgueil, la détermination. Son bras reprenant sa place contre son flanc, elle haussa imperceptiblement les épaules dans le même temps.

« Soit, nez délicat. »

Et à son argumentation ne tenant qu’en une phrase, elle eut à nouveau un sourire entre l’amusement et le mépris. Sa curiosité était insatisfaite. Ignorant l’eau calme, elle n’en avait pas moins noté les ronds s’esquissant soudain à sa surface. Cela n’avait duré qu’un instant, un temps au fond d’elle-même. Même pas les prémices d’un souffle, car rapide était à présent son habileté à faire taire les quelques remous pouvant surgir des souvenirs d’autrefois. Cela n’avait plus lieu d’être. La nostalgie contre elle, Jasdrian murmurait à son oreille, apaisante. Chut. Cela n’est rien. Cela n’est plut. Et la nostalgie mourait dans un dernier pleur. Toutefois, Jasdrian avait encore ses plaintes en mémoire, son agitation face à lui. Sa voix se fit plus douce.

« Vrai. Pourquoi ne serais-tu pas des nôtres ? »

Pourquoi ne te verrais-je pas comme un égal quand tu es l’exact reflet de ce que je suis ?

« Tu viens parce que tu veux être libre, ça, je peux le comprendre. Est libre celui qui est sans contrainte et sans loi. Nous n’avons pas de lois. Pourquoi ne pas se tailler son propre chemin alors ? Aurais-tu peur de manquer de compagnie ? »

Ses yeux cherchèrent les siens, le fixant sans ciller.

« Il me semble, N’Jriel, que tu n’as qu’une vague idée de ce que nous sommes et de ce qui nous unit. »

_________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Sombrelune
avatar
Nombre de messages : 78
Race : Semi-Elfe
Poste : Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Aqua Corrompu, Chaos

Feuille de personnage
Puissance:
765/1000  (765/1000)
MessageMer 16 Mar 2011 - 16:04

Matthew était loin d'être joueur. Enfin, pas dans ce genre de situation. Face aux Démons, il se montrait plus volontiers méfiant et prêt à réagir en cas de problème qu'autre chose. Pourtant, il était forcé d'adopter une tenue décontractée, comme s'il était l'un des leurs, comme s'il était N'Jriel. Ce Démon dont la voix résonnait et raisonnait dans son crâne, l'incitant à agir de telle ou telle manière. Et le possédé devait parfois s'y plier, jouer au jeu de N'Jriel, alors se plier à ceux des autres était un peu difficile parfois.

Apparemment, Jasdrian n'était guère satisfaite, et elle attendait un peu plus de réponse de la part de Matthew, qui eut un sourire. Il se doutait bien que ça ne serait pas simple du tout, il ne savait juste pas combien de temps il devrait être testé. Et puis le fait est qu'il était testé par un Démon certes, mais un Démon dans le corps d'une Elémentaliste qu'il avait connu et côtoyé un peu avant de devoir partir de la cité. Une fille qu'il savait qu'il aurait du mal à considérer comme une ennemie tant qu'il ne saurait pas à quel niveau de possession elle se trouvait. Et il ne le savait pas. Mais si elle se trouvait encore quelque part au fond, alors peut-être pourrait-il faire quelque chose pour elle.

*Tu ne devrais même pas y songer, jamais la Fée n'accédera à ta requête, kufufufufu.*


Mais il demanderait quand même en la revoyant, mais pour le moment, il devait se concentrer sur Sen, enfin, sur Jasdrian, qui se tenait face à lui. Bien, répondre à ses questions, à ses remarques, les lui renvoyer comme une balle à la figure, jusqu'à gagner la partie et pouvoir entrer dans la cour.


-Il est vrai que j'ignore bien des choses à votre sujet. Mais trouver des renseignements sur un clan cultivant le secret comme d'autres le font avec le cannabis est bien difficile.

Il fit un mouvement de main en haussant les épaules et ferma les yeux un instant avant de les rouvrir à demi en regardant Jasdrian.

-Que j'ai pu te trouver tient déjà presque de l'exploit.

Bien piètre exploit? Peut-être, mais pas tant que ça. Pas pour Matthew. C'était un voleur après tout, il savait comment trouver des informations, il avait déjà rétablit un réseau, et il ne reculait pas devant les pires méthodes parfois.

-Et puis, rester sans clan dans cette cité, c'est comme jeter un enfant devant des lions affamés. Alors tant qu'à choisir, je préfère rester avec un clan comme celui-ci.
*Kufufufufu, quel baratineur. Si tu le voulais, tu pourrais monter ton propre clan je suis sûr.*


Comme celui-ci... Oui.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Tréaga
Vagabonde
avatar
Nombre de messages : 425
Âge : 26
Race : Halfling
Poste : Vagabonde
Magie Contrôlée : Igni

Feuille de personnage
Puissance:
490/1000  (490/1000)
MessageLun 11 Avr 2011 - 17:39

Un clan comme celui-ci…

Le coin de sa bouche s’arqua une seconde, moqueur, puis elle se détourna de lui. Un saut, et ses pieds nus effleurèrent l’herbe fraîche parsemée tout autour de la tour des vents. La rafale continuait de hurler mille noms à ses oreilles, qu’elle ignora. Les arguments que lui avaient apposé N’Jriel sonnaient justes, car quelle âme seule et sans soutien irait s’égarer entre les murs sombres de la cité ? Il y avait ces êtres de désespérance qui se terrait aux détours des ruelles, la faim au fond des yeux. Ceux-là s’étaient crus assez forts pour survivre par eux-mêmes, ou le destin les avait détournés de tout allié possible. Et il y avait les autres. Ceux dont les pas ne croisaient jamais la danse des autres. Les intouchables. Son regard glissa sur l’enveloppe du démon à ses côtés, caressant la fibre de ses muscles. Quelle protection pouvait-il souhaiter ?


« Les lions, il ne suffit parfois que d’un os pour les écarter. »

Celle que l’on appelait Jasdrian parmi les démons fit quelques pas encore. A un pied de lui, elle s’arrêta.

« Mais tu ne te crois pas assez fort pour les lions. Soit. Et je mentirais si je disais que nous ne cachons rien, moi et les miens. Pourtant, nous n’avons jamais menti sur ce que nous sommes, et… »

Et peut-être y avait-il de la vérité dans ces paroles-ci malgré l’essence de la nuit qui la parfumait.

« Et je suis toujours là. Présente là où on sait me trouver. Dis-moi, frère démon, aimes-tu chasser ? Avoir un objet, une personne, quelque chose à atteindre ? Cherches-tu cela ? »

_________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Sombrelune
avatar
Nombre de messages : 78
Race : Semi-Elfe
Poste : Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Aqua Corrompu, Chaos

Feuille de personnage
Puissance:
765/1000  (765/1000)
MessageSam 23 Avr 2011 - 19:16

Pour tenir son rôle face à Jasdrian, Matthew devait faire des efforts considérables, sans se trahir, sans rien. Il devait se rapprocher de N'Jriel, toucher l'âme du Démon, s'en inspirer, puis la repousser avant de se fondre dedans et de se perdre, face au ricanement du Démon qui n'attendait qu'un seul faux pas de la part de son propriétaire pour reprendre le dessus. Mais aux questions que lui posa Jasdrian... Matthew avala sa salive, silencieusement.

Il tira N'Jriel du fond de son esprit, lui laissant assez de place pour sentir, comprendre comment réagirait le Démon, et sur les lèvres de Matthew, lentement, un sourire apparut. C'était un sourire carnassier, sadique, inquiétant, un de ces sourires dont seuls les démons avaient le secret, qui déformaient le visage, et montrait des facettes terrifiantes. A l'idée du sang, de la chasse, les pupilles de Matthew - ou était-ce celles de N'Jriel? - se dilatèrent d'envie et de plaisir. Oui, N'Jriel était un prédateur, un chasseur, contrairement à Matthew. Et le Démon était dangereux, horriblement dangereux... Bien plus qu'on pouvait le penser.

-Hin... Hin hin hin... Je ne comprends même pas que tu poses la question.

Matthew était bien plus grand que Jasdrian, et il pouvait la contempler de haut d'une certaine façon. La distance séparant les deux compairs était ridicule, et Matthew la franchit, d'un pas souple, félin, saisissant de sa main droite le menton de Jasdrian pour la fixer dans les yeux.

-Je suis un prédateur, je suis étonné que tu ne l'ais pas remarqué avant...

Puis il lâcha Jasdrian, ricanant encore un peu tandis qu'il repoussait mentalement N'Jriel. Il ne devait pas trop jouer avec le feu... Vraiment, s'il était resté encore un peu... Peut-être le Démon aurait-il gagné un peu trop de terrain. Mais ça ne s'était pas fait, et tant mieux.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Une froideur matinale ... [PV]
» 02.03/18.L. Les bienfaits de la marche matinale remis en question
» douche matinale • le 20 juin à 11h45
» Une baignade très matinale
» Rosée Matinale