Partagez | .
 

 Renaissance [ Privé - Ceinwyn, Sélyah ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageMar 1 Fév 2011 - 1:46

Shaloa volait tranquillement, faisant sa ronde en rôdant par dessus la forêt Darke, scrutant avec attention ce qui pourrait sortir du commun. Jusque là, rien d'alarmant : Aucun danger potentiel autour de la tour, pas d'élémentalistes perdus plus loin. Ce n'est qu'un peu plus tard que l'archange vit quelque chose d'intéressant. Un peu plus loin, une séraphin gisait dans un tas de feuilles mortes. Sans attendre, Shaloa entreprit d'atterrir près de l'ange.

Une jeune fille, inerte, aux cheveux d'un rouge particulier. Elle semblait blessé et heureusement, son aura révéla à Shaloa qu'elle était toujours bien vivante. Sans se poser plus de question, le père de la résistance prit sa pair dans ses bras et décolla en direction de sa planque, la tour de Tyiös. Une fois arrivé, l'archange s'adonna à une activité périlleuse : Faire descendre un corps immobiles le long d'une trappe. Shaloa lui lia donc les poignets avec des cordes de vent et la fit descendre tout doucement jusqu'à ce qu'elle soit bien étendue par terre, après quoi il descendit lui même pour la récupérer. Une fois la séraphin à nouveau dans ses bras, il se dirigea vers la chambre commune des élémentaliste où il agrippa un lit, ensuite de quoi il apporta le duo vers l'infirmerie, sans trop porter attention à ce qui se passait dans la planque.

Shaloa étendit donc la jeune ange sur le lit, prenant soin de lui retirer son sac qu'il déposa non loin d'elle. Il s'affaira finalement à lui panser ses blessures au mieux de ses connaissances, ensuite de quoi il quitta la salle, laissant la jeune séraphin à elle-même. Traversant la salle commune, l'archange se chargea de trouver un élémentaliste possédant de meilleurs dons de guérisons que lui, ensuite de quoi il partit faire d'autres besognes.

Quelques heures plus tard, un résistant qui s'entrainait vint informer Shaloa que sa rescapée se réveillait. Alors que celle-ci demandait des explications, l'archange pénétra l'infirmerie et s'assit près d'elle, s'assurant de tout lui expliquer le plus clairement possible.


-Je t'ai trouvé sans vie dans un tas de feuille morte, alors je t'ai emmené ici. Je m'appelle Shaloa et tu résides présentement dans ma planque. T'es chanceuse que ce soit pas un démon qui t'ait vu en premier, sinon tu serais probablement prisonnière à la cité, en ce moment !

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageMar 1 Fév 2011 - 2:52

Lorsque l'horizon avala les derniers rayons de soleil, le visage de Ceinwyn se tourna avec plaisir sur le côté, espérant apercevoir celui qu'elle aimait. Pourtant cette fois, il n'était pas la. Un sourire emplit de douceur illumina la face de la vampire, il était sortit. Dommage, néanmoins la vampire décida d'en profiter pour se reposer un peu et tenter de calmer la bête qui hurlait son féroce appétit en elle. Elle demeura allongée plusieurs minutes puis étira son corps autant qu'elle pouvait, réveillant sa chaire froide. Ses bras et ses jambes étaient douloureux et elle se sentait raide, presque cadavérique. Elle n'avait pas chassé depuis quelques temps déjà et la faim rendait Ceinwyn nerveuse. Un nouveau sourire éclaira ses lèvres lorsqu'elle remarqua la couverture qui avait recouvert son corps durant le jour. Shaloa... La vampire ne connaissait pas le froid, pourtant toutes les attentions qu'il lui offrait était comme une flamme au fond de son cœur. Oui, nul besoin de revoir le soleil pour Cein, l'archange était bel et bien la seule lumière dont elle avait besoin. Presque... Oui, le soleil de sa vie. Elle se cambra dans un dernier étirement puis se redressa, assise, faisant tomber la couverture et dévoilant son corps d'une pâleur mortelle, vêtue d'une chemise de lin lui arrivant à mi cuisses. [passionnant je sais]

Elle finit par se lever et rigola. On pourrait presque entendre ses membres grincer tellement le manque de sang rendait son corps froid et dur. Elle secoua la tête, contente de voir qu'elle se maitrisait de mieux en mieux. Bon, si quelqu'un de la planque venait et s'ouvrait les veines devant elle, elle risquait fort de le mordre mais dans le cas contraire, il y avait assez peu de chance. Assez peu... Allez, il était temps de sortir un peu de sa "cachette" et de donner signe de vie, du moins de "non mort". Elle serra le lacet de sa chemise puis enfila prestement son pantalon noir. Rapidement, elle rentra la chemise dedans et le noua un peu brutalement, elle glissa ses jambes dans ses bottes puis enfila distraitement son corsage... Ses doigts lacèrent ce dernier avec automatisme alors qu'elle réfléchissait. Ou avait il put aller cette fois ci? Parfois Ceinwyn se demandait si elle n'était pas un poids, si elle ne l'empêchait pas de profiter des quelques moments de calme qu'il pourrait avoir, seul, sans la résistance. Elle termina de serrer le dernier vêtement et soupira avec légèreté.

Il est dit que des temps comme ceux que les élémentalistes vivaient alors sont des temps de peines et de malheurs mais pour Ceinwyn, tout ceci était faux. Parmi tout ces massacres, ces batailles et cette haine, il lui semblait qu'elle vivait en petite égoïste, fuyant les problèmes du monde qui l'entourait en même temps que les rayons du soleil. Elle ouvrit la porte et immédiatement, les odeurs, toutes plus alléchantes les unes que les autres, vinrent s'instiller dans ses narines, aiguisant sa faim. Ses sourcils se froissèrent. Il lui faudrait être prudente aujourd'hui, Shaloa n'était pas encore la, elle ne pouvait donc pas aller chasser, il lui faudrait par conséquent résister à la tentation jusqu'à ce qu'elle le retrouve. Du moins si il était à la planque. Ceinwyn avait pris l'habitude de ne sortir qu'en sa présence ou alors, qu'en cas d'extrême urgence. A l'extérieur, les odeurs étaient plus diffuses, mais lorsque la vampire était en chasse et qu'elle avait vraiment faim, elle avait beaucoup de mal à discerner l'odeur d'un animal de celle d'un résistant par exemple et risquait d'attaquer sans discernement. Pour éviter tout carnage, elle préférait donc l'attendre en général. Et puis, les parties de chasse étaient bien plus amusantes à deux. Ceinwyn aurait chassé des humanoïdes, cela aurait été différent...

Elle salua quelques élémentalistes d'un signe de main et d'un sourire mais ne s'approcha pas de la foule. Elle cherchait, parmi toute ses odeurs, sa préféré, celle qu'elle pistait avec plus d'avidité que toutes les autres, l'odeur de son Ange. Pendant un moment, elle marcha lentement, laissant les autres odeurs passer et ne pas s'attarder puis, elle finit par détecter, légère et subtil la fragrance qu'elle recherchait. C'était doux et chaud, pourtant, une autre odeur, nouvelle dans la planque et plus sucré venait s'y mélanger. La vampire sourit. Il y avait parfois des gens de passage mais elle ne remarquait pas toujours leur présence par son simple odorat. En suivant les deux senteurs, elle croisa un résistant qui lui glissa en souriant où se trouvait l'ange et lui expliqua très rapidement la situation. Ceinwyn secoua la tête. Il ramassait donc tout les chiots égarés hein... Un jour, tout ceci allait lui attirer des ennuis, pourtant Ceinwyn ressentait à cet instant une immense tendresse envers l'Archange. Elle se dirigea donc d'un pas léger vers l'infirmerie. Près de la porte, ses doigts effleurèrent le bois de cette dernière. Et si quelqu'un était blessé la dedans? Et si l'odeur de son sang parvenait aux narines de la vampire? Aussi arrêta t-elle de respirer, elle n'aimait pas cela mais c'était le plus prudent. Avec légèreté elle frappa à la porte, en douceur pour ne pas réveiller un quelconque dormeur.

Elle entrouvrit la porte et glissa sa tête par l'entrebâillement. Sa voix, un murmure même, franchit ses lèvres dans une interrogation emplie d'espoir...

"Shaloa..?"

Son visage s'illumina quand elle l'aperçue, elle se glissa furtivement à l'intérieur, refermant avec précaution la porte derrière elle. Elle le regarda tendrement, toujours surprise de s'entendre penser que pour voir ce visage, son visage, elle se damnerai une seconde fois sans hésitation. Puis ses yeux se portèrent sur la jeune fille à côté de lui. Ceinwyn lui adressa un sourire chaleureux et ses yeux glissèrent de nouveau vers son amour. Sa voix tinta, cette fois légèrement plus forte mais toujours aussi tendre

"Pardon, je ne vous dérange pas?" Elle passa sa main dans ses cheveux, glissant une mèche derrière son oreille. Ses yeux revinrent vers la jeune fille. Une ange? Qui était elle? Si Shaloa semblait être confiant en général, Ceinwyn de par sa nature restait méfiante envers les inconnus, néanmoins, elle ne le montrait pas toujours, comme à cet instant.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 1 Fév 2011 - 4:16

Rappel: Ce rp est la suite directe de l’histoire de mon personnage, c.f. Sélyah Nehrian


**************


Le crâne de Sélyah lui faisait si mal qu’après son appel, elle cru défaillir et perdre connaissance à nouveau. Elle n’arrivait pas à raisonner correctement. Ses pensées s’enlignaient l’une après l’autre, s’entrecoupant et se superposant en créant un fouillis chaotique. Alors que la pression se mettait à diminuer, lui permettant de penser normalement, elle vit enfin quelqu’un surgir par l’ouverture de la porte. L’étranger se présenta sous le nom de Shaloa, un nom qui sonna bien aux oreilles de la jeune fille. La suite de ses paroles vint ajouter la goutte qui fait déborder le vase au chaos de l’esprit de Sélyah. Elament serait aux mains des démons et les élémentalistes seraient seuls à leur sort? Même si elle était rassurée de se trouver dans un endroit sécuritaire, elle n’arrivait pas, à cause de son état, à assimiler les informations.

« Pourquoi? Comment est-ce arrivé? Je n’ai jamais vu de démons auparavant. Qu’est-ce que les démons peuvent vouloir à cette Cité? Comment ai-je pu me retrouver dans une telle situation? »

Sélyah gémit de douleur et laissa couler des larmes de souffrance, se tenant la tête à deux mains. Elle serrait si fort ses dents qu’elle en avait mal. Elle chercha un peu de réconfort dans le regard du bon samaritain qui l’avait recueillie. Dans ses yeux, elle décela une bonté si sincère qu’elle ne mit que quelques secondes à se calmer, mettant fin à la crise de douleur. Elle laissa couler une dernière larme avant d’essuyer sa joue. Elle était faible… Elle se jura que plus jamais elle ne montrerait ses larmes. En plus de démontrer sa faiblesse, celles-ci affligeaient les autres et nuisaient à leur bonheur. Tant qu’à être malheureuse, autant essayer de ne pas entraîner les autres avec nous. Le pouvoir d’un sourire pouvait être exceptionnel. C’est pourquoi elle releva la tête et, les yeux pleins d’eau, elle sourit. Shaloa lui sourit en retour, transformant ce sourire forcé que faisait Sélyah en un véritable sourire radieux. Elle rit timidement et d’autres larmes vinrent à couler de ses yeux, brillant à la lumière des torches.

Soudain, une nymphe magnifique passa sa tête par l’entrebâillement de la porte. Celle-ci avait la peau d’une blancheur extrême. Elle cherchait Shaloa. À voir le bonheur qu’elle montra en l’apercevant, il ne prit pas long pour que Sélyah comprenne qu’elle l’aimait. Et cet amour semblait partagé. La femme demanda si elle les dérangeait. En fait, c’était bien le contraire! Elle venait briser le silence qui s’était installé entre la jeune fille et son hôte. Sélyah sourit de plus belle et répondit à la nymphe :


« Bien sûr que non! Ça fait du bien de voir de nouveaux visages! À propos, je m’appelle Sélyah. Et vous, comment est-ce que vous vous appelez? »

Sélyah avait vouvoyé la nouvelle venue sans même sans rendre compte. C’était une séquelle de l’éducation trop rigide qu’on lui avait donné.
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageMar 1 Fév 2011 - 21:23

Shaloa resta quelque peu perplexe face à la question de la séraphin. Elle n'avait réellement jamais vu de démons, elle qui gisait aujourd'hui dans la région ? Ne savait-elle même pas ce qu'ils étaient ? Non seulement elle ne semblait pas être au courant de la perte qui sévit à Elament, mais elle n'avait pas très l'air au courant de la situation d'origine non plus, qui pourtant durait depuis des temps si anciens. Celle-ci gémit de douleur, et l'archange s'en rapprocha afin de voir si tout allait bien. Elle se tenait la tête, pleurant. Que pouvait-il être arrivé à cette fille ? Le père de la résistance ne savait, ainsi se contentait-il de la regarder avec un air profond de compassion.

Celle-ci finit par sourire, au grand bonheur de l'archange qui sourit en retour, heureux de voir son calvaire diminué. Il ne sut pourquoi, mais elle se mit ensuite à rire timidement. D'ailleurs, Shaloa se serait bien joint à elle si ce rictus ne s'était pas accompagné de nouvelles larmes. Heureusement pour l'élémentaliste qui ne savait plus trop comment réagir, sa Ceinwyn vint lui sauver la mise, s'immisçant dans la conversation en pénétrant l'infirmerie, souriante. Elle qui avait apparemment peur de déranger, elle ne pouvait au contraire pas mieux tomber. En fait, même la jeune fille semblait apprécier sa nouvelle présence, se présentant finalement, demandant au passage à la vampire de faire de même.

Shaloa laissa donc sa protégée s'introduire, ensuite de quoi il entreprit d'expliquer à Sélyah l'ancestrale situation démoniaque, lui expliquant ce qui causa les élémentalistes à leur perte.


-Les démons, vois-tu, sont des créatures dotés de mauvaises intentions. Depuis toujours, ils rêvaient de prendre Elament, pour ensuite pouvoir répandre leur mal sur le monde. Jusque là, les élémentalistes avaient toujours réussi à s'en sortir face à eux, mais il y eut la perte, où nous perdîmes la guerre. Depuis, les élémentalistes vivent furtivement pour survivre. Tant qu'à toi, eh bien, je ne peux pas vraiment t'expliquer, tu étais déjà inconsciente quand je t'ai trouvé.

L'ange regarda quelques instant son être aimé, Ceinwyn, lui prenant la main pour finalement se retourner à nouveau vers la jeune séraphin, le sourire rempli d'espoir.

-Mais tout cela importe peu, à présent, tu es ici en sécurité et c'est tout ce qui compte. Dit-moi, d'où venais-tu pour en connaitre si peu sur la situation ?

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageLun 7 Fév 2011 - 15:00

Pendant un instant la vampire la regarda, légèrement surprise, puis cet étonnement se transforma en un sourire radieux comme Ceinwyn n'en faisait que rarement. Ses traits s'adoucirent et elle échappa un léger rire cristallin. La voix de cette enfant, son sourire, les mots qu'elle utilisait... Tout ceci avait réchauffé le cœur mort de la vampire. Pourtant, Cein avait remarqué ses yeux brillants de tristesse mais elle ne pouvait résister à la fraicheur et à la gentillesse que lui démontrait cette jeune fille. C'était un peu comme avec Shaloa, une douce lumière qui rassure, apaise et protège. C'était peut être ça le pouvoir des anges... Elle pencha la tête sur le côté, toujours souriante et regarda Sélyah

"Je m'appelle Ceinwyn... Tu peux m'appeler Cein si tu préfère"

Elle l'avais tutoyé... Cette enfant paraissait si jeune que la vampire n'y avait pas prêté attention, ça avait été comme un réflexe. Et puis ici, on se tutoyait tellement facilement... Ses yeux repassèrent à Shaloa et son visage changea, légèrement. Plus doux, plus tendre... Plus amoureux. Néanmoins, le sujet qu'il aborda assombrit légèrement son regard. Elle se replia quelque peu sur elle même, frottant nerveusement son bras avec sa main. Elle imaginait facilement ce que devait ressentir son ange en parlant ainsi de la cité. Tout les élémentalistes, ou la plupart, le ressentait à dire vrai. Ceinwyn n'avait pas connut la perte, elle n'était déjà plus dans la cité à cette époque mais ses souvenirs à elle étaient tout aussi douloureux. Elle n'avait pas pu dire au revoir à la cité, revoir ses anciens amis une dernière fois. Combien d'entre eux étaient morts? Et les autres, se souvenaient ils de l'oréade qu'elle avait été? Elament avait été sa seule maison, sa seule famille, un refuge... Elle s'y était sentie chez elle et bien qu'elle avait l'impression qu'on l'en avait chassé au final à cause de sa nature vampirique, elle regrettait de l'avoir abandonné. Tout était plus facile la bas, plus doux et plus gai... On lui avait appris pendant plusieurs qu'en dehors des murs de la cité, il n'y avait plus de salut, il lui fallait maintenant apprendre à vivre loin des remparts protecteurs.

Ce fut Shaloa qui la sortit de ses sombres pensées, encore une fois. Elle sentit sa main, douce et aimante prendre la sienne, elle décrispa son corps et lui sourit. C'était lui sa nouvelle famille, c'était ici sa nouvelle maison. Un nouveau foyer et un nouveau toit, n'était ce pas assez pour reprendre une nouvelle vie? Une vie loin de la chasse et du sang? Hum... Était-ce possible pour Ceinwyn, la vampire? Elle serra délicatement ses doigts et regarda son ange amoureusement... "Merci pour tout." Elle devrait le dire un jour, enfin, il était temps. Mais pas ici, pas devant Sélyah... Et puis elle était sûre qu'il n'avait pas besoin de cela, non, il devait bien savoir toute la reconnaissance qu'elle éprouvait à son égard. Elle suivit son regard et posa les yeux sur la nouvelle venue. Que faisait elle ici? Puis Shaloa posa la question qui lui brulait les lèvres. Oui, d'où venait elle et pourquoi venir ici? Était elle une élémentaliste? Ceinwyn plissa légèrement les yeux et décida de reprendre sa respiration...

Elle entreprit d'abord d'écarter lentement l'odeur de son amant... Douce et enivrante, elle s'en défit avec difficulté puis se concentra sur celle, plus sucrée, innocente et l'enfant. Elle sentait les bois, l'herbe... Oui rien d'incroyable en soit quand on savait ou Shaloa l'avait trouvé. Puis derrière, une senteur de fleur, de douceur, l'odeur de l'enfance? Enfin, plus cachée, plus discrète encore une fragrance que la vampire connaissait bien... Cette enfant sentait la peur. Comme un animal traqué, comme certaine proie que Cein avait pu pourchasser avec acharnement. L'ancienne Oréade fronça légèrement les sourcils. De quoi avait elle peur ainsi? Avait elle des choses à se reprocher? Elle allait abandonner la sa recherche, pourtant, une odeur, presque indétectable, titilla les narines de la vampire. Cette dernière était violente et flottait autours de l'ange. Pas "son" odeur non, comme un reste, une marque qui s'estomperait avec le temps... Une odeur floue, venait elle du précédent lieu de vie de la jeune fille? Ceinwyn sans le savoir avait détecté le reste d'odeur de brutalité et de méchanceté du père de l'ange.

Elle leva un sourcil et regarda la petite avec insistance... Qu'avait elle donc vécue pour porter toutes ces "marques" olfactives sur elle? Par quoi était elle passée? Elle avait besoin d'aller chasser, elle était venue uniquement pour prévenir Shaloa, lui dire qu'elle sortait et qu'il pouvait venir si il le souhaitait. Néanmoins, entendre le récit de cette enfant valait sans doute de prendre sur elle... D'autant qu'elle ne voulait pas quitter son ange si rapidement. Inconsciemment, elle fit jouer ses doigts contre la main de celui qu'elle aimait, ce qui eut pour effet d'adoucir l'expression de son visage, et elle attendit une réponse...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 16 Fév 2011 - 5:54

À la réponse de Ceinwyn, Sélyah répondit par un sourire plus grand encore, mais baissa les yeux en retombant dans ses pensées. Shaloa ne lui avait toujours pas répondu, lui. Elle se sentait perdue, à l’autre bout du monde, ce qui était justement le cas. Shaloa lui expliqua sans entrer dans les détails que les démons avaient pris Elament aux mains des élémentalistes pour étendre leur pouvoir. Quand l’Archange lui décrit ce qu’était un démon, elle eut envie de lui répondre qu’elle le savait, bien sûr, qu’elle ne demandait qu’à savoir leur but, mais elle le laissa parler. Sa voix était rassurante. Tout comme celle de Cein.

-Je viens d’Otulin, voyons, comme tous les anges, répondit-elle à la question de Shaloa. Mais…

Son sourire s’effaça et elle porta sa main à son œil, celui qui, quelques jours plus tôt, était cerclé de noir et affreusement douloureux. Le souvenir de la manière dont elle avait reçu le coup était flou. Les paroles que son père avait prononcées, elle les avait oubliées. Le souvenir semblait vouloir s’estomper à l’infini, sans pour autant vouloir s’effacer. Il restait là, une marque noire dans les tréfonds de son âme, une tache d’encre sur le parchemin vierge de son innocence, une tache qui la dévorait de l’intérieur, qui se répandait comme le cancer. Pourquoi n’était-elle pas capable de se débarrasser de ce sentiment oppressant de faiblesse qui était né ce jour-là?

-…le reste, je ne tiens pas à en parler pour l’instant. Disons simplement qu’avant mon départ, je n’étais pas sortie de chez moi très souvent.

Sélyah tenta de changer de sujet pour ne pas se faire questionner sur ce qu’elle voulait leur cacher.

-Si j’ai bien compris, vous êtes tous les deux des élémentalistes?

Elle détailla les amoureux. Ce faisant, elle remarqua quelque chose d’étrange chez Ceinwyn. Sa peau était très pâle, ses traits étaient tirés et ses lèvres étaient rouges comme le sang. Cette fois, la jeune fille n’eut pas à chercher dans ses souvenirs pour qu’elle réalise ce que cela signifiait. La peau de Ceinwyn devait être glaciale et son cœur ne battait probablement plus depuis longtemps. Un vampire… Visiblement tendue, Sélyah se leva précipitamment du lit de fortune sur lequel elle était assise. Voyant qu’elle ne pouvait aller nulle part sans tout d’abord s’approcher de Ceinwyn, elle regarda nerveusement autours d’elle, à la recherche d’une arme pour se défendre. Évidemment, c’était une infirmerie, pas une armurerie. Sélyah avait l’impression d’être prise au piège. À ses yeux, Shaloa n’était plus qu’un inconnu aux plans indéchiffrables, tant elle était aveuglée par la peur. Que voulaient-ils faire d’elle?
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageVen 4 Mar 2011 - 1:19

Après un grand sourire chaleureux, la jeune Sélyah se décida enfin à répondre à sa question. Otulin, bien sûr, comme tous les anges. Comme tous les anges ? L'archange ne put s'empêcher de laisser échapper un soupir à cette idée. C'est qu'elle était tout de même un peu naïve. Ne savait-elle pas que ce n'était pas tous les anges qui avaient cette chance ? Peu importe, elle n'y était plus, comme lui n'y avait jamais vraiment été. Ils étaient plus ou moins dans la même situation, maintenant.

Après qu'elle s'eut vérifié le visage d'un air étrange, sous le regard perplexe de Shaloa, la petite précisa qu'elle préférait garder son histoire pour elle, affirmant tout de même qu'elle n'était pas sortie souvent. Elle leur demanda finalement s'ils étaient élémentalistes, pour, tandis que Shaloa hochait de la tête, ensuite avoir une réaction plutôt singulière.

La petite ange, sous la surprise de ses interlocuteurs, se leva précipitamment en regardant nerveusement autour d'elle. Shaloa se leva prestement, d'un air confus. Il regarda autour de lui, regarda Sélyah, puis, la dévisageant, il demanda finalement :


-Quoi, qu'est-ce qu'il y a ?

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageVen 4 Mar 2011 - 1:38

Elle entendait sa souffrance, elle sentait dans le timbre de sa voix que cet enfant avait souffert. Comment un ange aussi jeune avait il put souffrir autant? Elle avait vécu dans la cité d'Otulin, ne disait on pas que la bas tout y était beau et merveilleux? Ceinwyn ne pouvait croire que même la bas, la violence et la perversité était de mise. Elle secoua doucement la tête et sentit la peur, palpable de l'ange. Elle vit ses yeux sur elle, elle vit comme elle la regardait...Non, ne me regarde pas avec ces yeux la, pas avec ce dégout noyé de terreur... Non pas ça... Et pourtant si, Ceinwyn compris sa réaction, pour l'avoir vu chez des dizaines de personnes avant elle. Elle avait peur, peur de la créature morte qu'elle était à présent, peur de ses crocs, des ses ongles de verre, de son teint de porcelaine...

Ceinwyn sentait sa crainte, comme la marque cuisante d'une gifle sur le visage. C'était pire qu'un coup, pire que les insultes... Cein qui avait pensé pouvoir être un peu normal prenait de nouveau pleinement conscience que jamais, jamais elle ne pourrait de nouveau errer librement parmi les vivants sans provoquer des réactions de ce genre. Et encore, il y avait pire, pour le moment la jeune Sélyah n'avait pas tenté de l'attaquer, pourtant ce n'était pas rare. En général, les gens étaient soit fasciner soit terrifier et la plupart finissaient de toute manière par provoquer la jeune non morte. Ce qu'on ne comprend pas, on veut le détruire. C'était normal aux yeux de Ceinwyn, normal mais terriblement douloureux.

Son visage se durcit et elle fixa la jeune ange, le regard froid. Shaloa lui semblait s'étonner, comme si il ne comprenait pas. La vampire tourna avec difficulté le visage vers lui, cachant sa souffrance sous un masque de froideur. Elle articula avec difficulté, détachant chaque syllabe, chaque mots la blessant un peu plus

"Ta petite protégée vient de comprendre ce que j'étais" Puis elle fixa de nouveau l'enfant, une pointe de méchanceté dans la voix "N'est ce pas Petite Fille?" Elle dévoila ses canines dans un sourire agressif "C'est cela qui t'effraie, je me trompe?"

Ceinwyn passa une main dans ses cheveux et soupira lentement... C'était toujours comme ça, "A l'aide, un monstre, un monstre, les femmes et les enfants d'abord, fuyons..." Toujours? Non c'était faux, Shaloa n'avait jamais montré la moindre peur envers elle. Il l'avait toujours traité avec douceur et gentillesse. Lassée de faire semblant, elle s'approcha de son ange et pris délicatement sa main dans la sienne et vint blottir son visage contre lui, lui dévoilant sa peine. Elle respira longuement son odeur, serrant tendrement ses doigts. *Merci, merci mon amour de m'accepter comme je suis, merci de m'aimer malgré ce que je suis, merci de ne pas me haïr, de ne pas me mépriser... comme je t'aime* Elle inspira lentement puis murmura, toujours blottie contre lui

"Si elle a si peur que ça je devrais peut être vous laisser?"

Elle serra légèrement les dents... Pourtant, elle n'avait fait aucun geste déplacé, elle n'avait rien à se reprocher... Elle ne comprenait pas. Ou plutôt si, elle ne comprenait que trop bien. Elle était un monstre aux yeux de Sélyah, une buveuse de sang et rien d'autre.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 16 Mar 2011 - 1:07

En voyant les canines du vampire, Sélyah ne put s’empêcher de lâcher un petit cri d’angoisse. Elle ne voulait, non: elle ne pouvait pas se laisser aller à imaginer ce que Ceinwyn était capable de lui faire. Oui, c’était cela qui l’effrayait. Jusqu’à sa fuite, elle n’était même pas autorisée à voir le monde extérieur. Son petit monde se limitait aux murs de pierre et aux planchers de bois entre lesquels elle était cloîtrée. La demeure des Nehrian n’accueillait, malgré son grand luxe, que peu de visiteurs, tous aussi aveuglés par l’ambition et le sentiment de grandeur hypocrite qui imprégnait son père et toutes les personnes qu’il se permettait de considérer comme des « amis ». Amis dont il profitait de façon abusive et qu’il reniait lorsqu’il n’en avait plus besoin. La petite Sélyah n’avait donc jamais connu autre chose que la méfiance envers ce qu’elle croyait être l’humanité. Mais elle avait été agréablement surprise en rencontrant Shaloa, un être qui lui avait immédiatement semblé exceptionnel et qui lui avait donné un nouveau regard sur l’humanité, la laissant croire en sa bonté. Cette confiance fragile s’était facilement effondrée sous l’effet de la peur face à une créature dont on ne lui avait dit que du mal depuis son plus jeune âge.

Pendant une fraction de seconde, avant que Ceinwyn propose de s’en aller, Sélyah, par empathie, eut tout juste le temps de transcender sa peur pour s’apercevoir de la souffrance qu’elle infligeait malgré elle à la pauvre femme. Femme qu’elle ne percevait soudainement plus comme une menace, mais comme une créature malheureuse et désespérée qui cherchait son chemin parmi cette peur vide de sens qu’elle décelait dans les yeux et les réactions de ceux qui l’auraient autrefois trouvée si jolie. S’il n’y avait pas eu Shaloa, Ceinwyn se serait probablement ôté la vie un jour ou l’autre, tant cette épreuve était pure torture.


« NON! »

Sélyah avait crié ce mot sans réfléchir. Il s’était échappé d’elle tel un cri du cœur, ce cœur qui ressentait maintenant cette même souffrance indescriptible que ressentait Cein. Depuis combien de temps portait-elle cet immonde fardeau? La jeune fille attendit que le vampire se retourne pour s’exprimer ouvertement, les yeux de nouveau baignés de larmes :

« Je suis désolé pour ma réaction. Je sais que rien de ce que je pourrai dire ne te semblera suffisant pour me racheter, mais ne vois-tu pas mes larmes? Ce n’est pas la peur qui les a causées. Ce n’est pas non plus la douleur de tout à l’heure. Ceinwyn… dit-elle doucement. Cein… je ressens ta souffrance. On dirait que c’est un don, chez moi, et ça va au-delà de l’empathie. Présentement, j’ai l’impression d’avoir le cœur dans un étau et qu’une pluie d’un froid glacial traverse mon esprit. N’est-ce pas ce que tu ressens? Encore une fois, je suis désolée… »

Tout d’un coup, mue par un instinct extérieur à sa propre volonté, Sélyah avança vers Ceinwyn. Sans s’arrêter, lentement, elle passa devant Shaloa et s’arrêta devant celle qui la terrifiait tant quelques instants plus tôt. Sélyah regarda Ceinwyn fixement dans les yeux, puis apposa une main sur le cœur de celle-ci. Cette dernière semblait dans la même transe que l’Ange. Une lumière dorée imprégna le corps de Sélyah. Le flux d’énergie se répandit jusqu’à la créature de l'ombre. Une pulsion anima le cœur inerte de celle-ci. Le sang commença de nouveau à circuler normalement dans ses veines et une chaleur plus humaine commença à naître sur sa peau. Le processus dura quelques minutes, puis Sélyah s’évanouit dans les bras de Ceinwyn. Un sourire se traça sur les lèvres de la jeune fille. Elle venait de faire à cette femme le plus beau cadeau qui soit : la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageVen 18 Mar 2011 - 15:42

Shaloa regardait doucement la vampire alors que celle-ci se retournait vers lui. Quand elle s'eut exprimé, celui-ci figea, sous le choc, pas plus à cause de la tournure d'évènement que du fait qu'il ne savait que faire pour aider sa Ceinwyn en ce moment triste que la petite ange lui faisait vivre malgré elle. Ainsi, ne réagit-il pas au reste du petit discours, se contentant d'assister à la suite des évènements.

Ceinwyn vint se blottir contre lui et tenant sa main avec tendresse, il ne sut quoi faire de plus que de l'enrouler de son bras pour ensuite la serrer contre elle. C'est quand elle lui murmura sa sinistre proposition que Sélyah s'interposa, criant son désaccord. Surpris, Shaloa lâcha Ceinwyn pour la laisser se retourner avec lui. La petite venait de comprendre.

Elle ressentait la souffrance de la vampire par empathie ? Non, Shaloa préférait ne pas imaginer. Soudainement, Sélyah s'avança vers Ceinwyn et pour la fixer. Shaloa la vit poser la main sur son coeur et fut pris de surprise quand l'ange arborait une lumière dorée. L'ange observa la situation, silencieux, confus, puis tâcha de récupérer la petite lorsqu'elle s'évanouit pour aller la reporter sur son lit de camps, comme au tout début de leur conversation. Il se retourna ensuite vers son amoureuse, la regardant d'un air qui démontrait qu'il se demandait toujours ce qui pouvait bien se passer.

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Ceinwyn
avatar
Nombre de messages : 489
Âge : 202
Race : Oréade
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
310/1000  (310/1000)
MessageVen 18 Mar 2011 - 23:56

Elle allait s'en aller lorsque la jeune ange hurla. Surprise Ceinwyn esquissa un mouvement de recul, prête à se défendre mais elle n'en eut nul besoin. Elle se retourna vers elle et la fixa sans comprendre... Elle n'exprimait pas la rancœur ou la haine, mais le questionnement tout simplement. Sur son visage il y avait écrit "qu'essaie tu de me dire" et elle allait avoir la réponse. Elle pleurait? Et bien quoi, était elle le monstre? Le prédateur assoiffé de sang qui souillait et desséchait tout ce qu'elle touchait? Non... Avait elle perdue la vie dans une horrible étreinte, dans un viol sauvage et meurtrier de sa chair, de son sang? Non... Alors pourquoi? Pourquoi pleurait elle? Croyait elle comprendre? Non personne ne pouvait comprendre. Excepté les siens peut être. Les autres vampires pouvait sans difficulté entrevoir la douleur de l'ancienne Oréade. Oui, pour la plupart, ils étaient aussi passé par la. Eux seuls connaissaient l'effet de la bête en eux, l'effet de la faim, de l'odeur de sang... Cette folie qui nous prend à la moindre petite goutte du précieux liquide. Ami, ennemi... amant? Qu'importe, il saigne, il aguiche les sens des vampires, c'est ainsi.

Non elle ne pouvait comprendre. Et pourtant, elle pouvait ressentir selon ses dires. Les traits de Cein s'adoucirent. Pauvre enfant, être capable de tant d'empathie était une malédiction, un poids qu'elle ne souhaitait à personne de porter. La vie à Elament est partiellement composée de mort, de massacre et de souffrance. Si l'enfant devait ressentir chaque douleur, chaque blessure, elle finirait par devenir folle, sans pouvoir sortir la tête de l'eau, sans pouvoir respirer autre chose que la souffrance... Ceinwyn avait du mal à y croire, elle ne voulait pas y croire. Pourtant, ces sensations que l'ange décrivait, c'était bel et bien ce que ressentait la vampire. Elle serra les dents, en proie à un profond malaise. Ce qu'elle faisait ressentir à cette petite n'était pas, mais alors pas du tout, agréable et elle se maudit pour cela.

Puis Sélyah s'avança vers elle. Ceinwyn soutint paisiblement son regard, droite et fière, paraissant plus grande qu'elle ne l'était devant cette petite femme. Petit à petit, il n'y eut plus rien que Sélyah... La pièce devint flou et la vampire ne voyait plus Shaloa, plus les murs, plus rien, juste une aura dorée, chaude... La chaleur. Ceinwyn avait envie de s'y coller et d'aspirer toute cette douceur, cette tiédeur agréable. Et c'est ce qu'elle fit, cette douce impression de chaud passa en elle. Un sourire éclaira brièvement le visage de la vampire et quelque secondes après elle porta la main à son cœur, ressentant une vive douleur dans la poitrine, cruelle mais fugace. Elle se redressa et cligna des yeux... Que... Dieux, que lui arrivait il? Elle ne bougeait plus, persuadée de sentir une nouvelle force en elle, cette même chaleur que précédemment, plus autours d'elle, mais en elle, sous sa peau, sans son corps... La chute de l'ange la sortit de sa torpeur. Elle la rattrapa et la confia immédiatement à Shaloa... Elle le regarda porter l'enfant dans son lit, sans comprendre, lui aussi la regardait à présent...

Puis un cri, d'abord plaintif, léger, une douleur dans la poitrine... Les yeux de Cein s'écarquillèrent légèrement, elle porta ses deux mains à sa poitrine, appuyant la ou aurait du se trouver son cœur... Elle poussa à nouveau un cri, plus franc, emplit de douleur et tomba à genoux. Cette douleur qui grandissait en elle, dans son ventre, dans sa poitrine dans sa gorge. Elle haletait de douleur, cela montait en puissance, ça devenait insupportable. Toujours à genoux, elle posa ses paume au sol, sa respiration se faisait lourde, sifflante... Un battement, aie... Encore un, AIE... Encore AIE !! C'était comme si ces organes, desséchés et comme mort depuis longtemps se remettaient à fonctionner. C'était insupportable, pire que la transformation en vampire...

Une plainte, aiguë, franchit ses lèvres... Elle leva un visage trempé de sueur vers son Ange et cria, suppliant...

"SHALOA" Elle plaque ses bras contre son ventre et bascula sur le côté. Elle tomba sur le sol, allongée sur le flanc. "AAAAAAH SHA... SHALOA"

De nouveaux battements, un cœur qui se remet à vivre, un miracle, un don... le don des séraphin. Ses organes qui se remettent à fonctionner et la douleur. Partout, jusque dans ses ongles, jusqu'au bout de ses orteils. Et voila notre vampire, bientôt ex vampire, qui se tord de douleur, griffant le sol, hurlant sa souffrance, pleurant des supplications... Elle entrouvre la bouche, sa voix est rauque, brisée par le vie qui revient, douloureuse

"Pitié... pitié tue moi... pitié"

Elle a mal, trop mal, elle se tord, elle gémit, elle crie elle pleurs... Combien de temps? Des minutes? Des heures? Qu'est ce qu'elle en sait, elle souffre d'une douleur insurmontable. Pire que toutes les tortures, un corps mort qui se réveille à la vie. Trempée de sueur, elle ondule sur le sol, comme possédée par la souffrance... Et cela dure, encore et encore... Supplications, cris, gémissement, grincement de dents, supplications....

Petit à petit, sa voix s'éteint, ses yeux se ferment... Elle semble s'endormir, tombant inconsciente dans un sommeil qui la préservera de la douleur. Ceinwyn, lorsque tu t'éveillera, tu verras le monde avec d'autres yeux, tes yeux de mortel, tes yeux d'Oréade et tu réalisera que ce que t'as offert Sélyah, c'est bien la vie et non une nouvelle mort... Avant ça, dort jeune Ceinwyn, dort et préserve toi de la souffrance. Dort et ne te réveille que lorsque ton corps sera revenu à la vie...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageSam 19 Mar 2011 - 1:17

- Suite -

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]