Partagez | .
 

 Un pas nouveau vers le Changement [clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 28
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageDim 12 Déc 2010 - 12:48

Aeglos traversa la forêt est une sorte d'angoisse montait en lui à force d'avancer. Il se disait que c'était peut être son imagination, qu'il n'avait pas besoin d'avoir peur d'une école d'élémentaliste, surtout qu'il avait rencontré l'un d'entre eux. Soudain, une voix l'appelait, mais d'où? Aeglos s'arrêta et chercha autour de lui. Il ne vit personne dans cette zone verdoyante qu'est la forêt. Il plissa les yeux pour essayer de mieux voir, et soudain il vit une petite forme dans les buissons qui bougeait en lui faisant signe de venir. Il s'avança prudemment et vit petit à petit que cette forme était en fait une fille de couleur de peau verte, avec comme seul vêtements des racine qui courait le long de son corps. Aeglos eut un peu peur car il n'avait jamais rien vu de telle.

"Ne bouge plus!" lui dit la fille.
"Je vais t'inspecter savoir si tu n'es pas l'un d'entre eux." Reprit-elle.
"Comme ça eux? Mais qui?" Questionna Aeglos.
"Ne parle plus!"

Il se tut et ne bougea plus. Et après une ou deux minutes, la fille dit:

"C'est bon! Tu peux bouger, tu n'es pas comme eux."
"Qui ça eux?" Demanda Aeglos.
"Les démons pardi."
"Les démons? Pourquoi y aurait-il des démons ici?"
"Tu n'es pas au courant? Les démons ont envahis l'école, il ne faut surtout pas entrer."
"Mais... comment vais-je faire pour apprendre à me servir de mes pouvoir?"
"Hé mais ne t'en fais pas pour ça, je suis Ollia la passeuse, je me charge d'emmener tous les petits nouveaux à la planque d'Elament. Allez viens, suis moi je t'emmène. Par contre, il va falloir que je te bande les yeux tu comprend ? Pour que cela reste secret au cas ou tu basculerais de leur coté."

Soulager par ces paroles, Aeglos dit:

"D'accord. Après tout je ne suis pas venu ici pour repartir. Je te fait confiance. Je m'appelle Aeglos."

Et ils marchèrent, longtemps...très longtemps...en s'arretant de temps en temps pour boire... Ils mirent une bonne journée avant d'arriver. Pendant leur voyage, Aeglos raconta comment il avait découvert son pouvoir et ce pourquoi il venait à l'école. Puis...

"Voila tu es sur l'Ile. Je vais maintenant te conduire vers une autre personne qui pourra t'aider."

Après une petite demi-heure de marche, ils arrivèrent près d'une autre forêt où se postait des gardes. Ollia demanda à l'un d'eux :

"Garde, pourriez-vous accompagner ce jeune vers Ruby? Elle doit se trouver dans le coin je pense."
"Bien sur Ollia. Comme vous voudrez. Venez monsieur." Dit l'un des gardes.
"Ça été un plaisir de te rencontrer Aeglos. Peut être à la prochaine."
"Oui merci beaucoup Ollia." Dit Aeglos en s'inclinant en signe de remerciement.

Ollia reparti en quête de nouveaux élémentalistes à accompagner.

"Suivez moi je vous pries. Reprit le garde."

Les deux marchèrent dans la forêt. Elle était magnifique, une très belle flore et des animaux à l'air inoffensif animaient cette forêt pour donner une sorte de chant qui rendait Aeglos joyeux.

"voilà jeune élémentaliste, Ruby n'est plus très loin. Je vous laisse. A bientôt."

Le garde partit et Aeglos fut seul le temps de trouver la personne nommé Ruby.
Ne sachant par ou chercher, Aeglos entreprit de l'appeler à haute voix.

"Mademoiselle Ruby! Êtes-vous la? Je suis nouveau ici et on m'a dit de vous rencontrer." Cria Aeglos.


Dernière édition par Calmcacil Aeglos le Dim 31 Juil 2011 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 12 Déc 2010 - 13:27

Le plein été étendait son règne avec obstination sur l'Est de ce monde : le continent de Magyar était une langue de terre qui s'étouffait sur lui-même sous la vague de chaleur qui sapait les forces des êtres vivants. Aussi, sous les arches végétales des bois, la Dame trouvait une ombre amicale et la fraicheur relative de l'humidité lui insufflait un air nouveau. Sa cicatrice – une étoile à sa poitrine – la lancinait parfois, comme un vieux chagrin, mais la moiteur de l'air lui épargnait des souffrances insupportables.

Un panier à la hanche, elle pliait l'échine devant des arbres plus vieux qu'elle, ramassant entre leurs racines les fruits trop mûrs, les baies épargnées : de la nourriture supplémentaire, des graines pour de futures plantations. Si les Terras pouvaient faire pousser n'importe quoi, l'utilisation de leur pouvoir était grandement simplifiée quand ils avaient déjà la semence à développer. Ainsi, l'Île fournissait aux résistants nourritures, vêtements et matériels. Fruits et légumes, ainsi que fibre à tisser, n'étaient pas rares, mais les habitants avaient plus de remord à abattre une forêt millénaire – et pleine d'esprits archaïques – pour faire des armes. Aussi avait-on de quoi s'habiller chaudement mais peu de bois durs pour les lances et les hallebardes. Ce genre de petites préoccupations étaient au cœur de la vie de la Dame qui, en silence, s'échinait à faire ce qu'elle pouvait.

Et le fil de ses pensées fut interrompu par un écho lointain : une voix qui hélait son nom. Elle se redressa, essuya d'un revers de sa main la sueur qui perlait à son front et tendit l'oreille. Elle connaissait tous les habitants et les appelait par leur prénom, mais cette voix avait un timbre qu'elle ne connaissait pas et un accent qui avait la saveur d'une terre natale. L'odeur du blizzard lui parvint, et elle haussa un sourcil étonné, se dirigeant vers la source du bruit. Elle répondit un « Je viens ! » et avança dans les buissons et les fougères, levant ses jambes haut, ses pieds nus trouvant parfaitement leur chemin dans les racines.

Ruby était vêtue d'une longue tunique vert d'eau se nouant derrière la nuque, qui avait, par rapport à sa peau pâle, l'éclat vif de la mousse du printemps. L'étoffe dévoila ses genoux et recouvrait son buste, laissant son dos nu et le motif de son tatouage clanique visible à tous. Sa longue chevelure de lait était nouée en une tresse lâche qui battait ses cuisses et elle posa sur le nouvel arrivant un regard de la teinte exacte du sang.


« Bonjour à toi par trois fois, celui qui doit me rencontrer. » Un mince sourire étira ses lèvres lorsqu'elle le vit : ses cheveux blancs, son oeil unique, sa peau claire, ses oreilles velues. Elle trouva en lui l'écho d'une personne qu'elle avait connu, des siècles plus tôt, dans une autre vie semblait-il. Sa tenue portait la poussière des chemins et l'usure du fonctionnel, et si son visage n'avait pas été aussi jeune, Ruby lui aurait probablement proposé d'aller s'assoir. « Quel est ton nom et l'objet de ta visite ? Tu sembles venir de loin, de très loin même. Parle sans crainte, nul mal ne te viendra en ces lieux. »

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 28
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageDim 12 Déc 2010 - 14:00

Aeglos appelait et s'arrêta quand il entendit un « Je viens! » provenir des buissons. Il se retourna et vit une femme vêtue d'une longue tunique verte lui arrivant aux genoux et d'une longue chevelure blanche et des yeux rouges s'avancer vers lui. Il vit un léger sourire sur ses lèvres, comme si elle le connaissait déjà ce qui ne pouvait être le cas. Puis, la femme lui demanda son nom et pourquoi il était là. Elle ajouta qu'il pouvait parler sans crainte. Il fut un peu rassurer puis entreprit sa réponse:

« Je m'appelle Aeglos Calmcacil, je suis venu ici dans le but d'apprendre à contrôler mon pouvoir de l'eau et peut être aussi connaître mon passé. J'ai rencontré Ollia et elle m'a amené ici et m'a dit d'aller voir Ruby car elle savait qu'elle pourrait m'aider. Êtes-vous Mademoiselle Ruby? » Demanda Aeglos.

Il avait posé la question mais connaissait la réponse. Pourquoi serait-elle venue à lui sinon. Il savait au plus profond de lui qu'il était devant la bonne personne, la personne qui l'aiderait à trouver ses réponses. Cependant, on pouvait facilement deviner sur son visage une petite peur se dessiner, même si l'aventure lui plait il ne sait pas vraiment ce qui l'attend.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 12 Déc 2010 - 14:39

Calmcacil Aeglos. À ce nom, le cœur de la Dame ne trouva nul écho : elle était certaine de reconnaître dans ces traits apeurés le visage d'une personne connue, mais le prénom du jeune homme passait par ses oreilles pour la première fois. Inclinant légèrement la tête à sa présentation, Ruby affichait toujours ce sourire confiant et amène, qui plongeaient les gens timides et les novices dans un bain de paix et de calme. La fatigue parlait sûrement par la bouche du jeune garçon – plus âgé qu'elle en fait – car il ne se détendit pas. La Matriarche posa au sol son panier et arqua son dos en arrière, faisant jouer ses muscles, massant la douleur qui percluait ses vertèbres.

« Je suis celle que tu cherches mais, je te prie, parle moi comme tu parlerais à un égal. » C'était, de fait, peine perdue : Ruby avait beau demander équité entre tous, tous s'échinait à s'adresser à elle comme on parle à une reine, avec déférence et cérémonie. Négligemment, elle s'essuya les paumes sur sa robe aux cuisses, et détailla plus avant le jeune homme : il avait les épaules larges, mais les membres longs et frêles d'un quelconque métissage étrange. Ses oreilles parlaient d'hybridage, et son œil borgne d'une vie rude. Il n'était probablement pas un enfant jeté sur les routes, ni un noble de famille aisé. Il portait les cicatrices et la corne d'une vie simple, et sa tenue chantait les mains des elfes.

« Ollia a le don de la Terre, et elle a également celui de différencier les êtres Corrompus de ceux qui ne le sont pas. Si tu es ici par elle, alors c'est que ta place est ici. Quant à ton pouvoir, je te désignerai avec joie quelqu'un capable de t'en apprendre les mystères. » Elle se baissa et récupéra le fruit de son travail. Sans plus de mot, elle fourra le large panier dans les bras du jeune homme et l'invita sans mot à l'épauler dans son labeur. S'accroupissant, la Maîtresse de l'Eau ramassa une grande poignée de feuilles qu'elle noua en une botte, qui rejoignit les restes des végétaux glanés ici et là.

« Mais avant ceci, Calmcacil Aeglos ou qui que tu sois... » Il n'était en effet pas rare que les gens changent de noms en arrivant ici : on quittait une vie pour une autre, et cela était en soi une forme de renaissance. En renaissant, il était légitime de se baptiser de nouveau. « Parle moi du monde : de quel continent viens-tu ? Que sais-tu de Magyar, des Terres Anciennes ? Donne moi les clefs pour t'orienter vers le maître idéal. Parle pendant que j'œuvre. »

Les genoux dans la mousse à l'ombre des cépées, celle que l'on nommait la Matriarche faisait figure d'une Dirigeante bien particulière. Après tout, s'il fallait se baisser pour jardiner et cueillir les plantes, pourquoi ne pas le faire aux pieds d'un être dans le besoin ?

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 28
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageLun 17 Jan 2011 - 16:05

La femme lui tendit son panier dans les bras d'Aeglos en signe d'invitation à l'aider dans sa tache sans dire mot. Elle lui disait qu'elle lui trouverait quelqu'un qui puisse lui apprendre à maitriser son pouvoir. Aeglos s'agenouilla à coté de Ruby et fit comme elle.
Puis, celle ci lui posa une question auquel il ne trouvait certainement aucune réponse, en effet il ne connaissait pas vraiment l'histoire de Magyar, il n'avait jamais entendu parler des Terres Anciennes. Il ne connaissait seulement son petit village près des montagnes.


Il se sentait très gêner de ne rien connaître. Un grand frisson lui remontait le long du dos. Il devint un peu rouge de honte et tourna légèrement la tête dans le sens opposé à Ruby.

" Heu.... Et bien...C'est à dire que.... " dit-il en bégaillant.

Puis, comme une colère envers lui-même il serra fort ses mains qui tenaient quelques herbes puis frappa d'un grand coup au sol.

"JE NE SAIS PAS "
dit-il en criant la tête baissée

Quelques secondes après, Aeglos se tourna vers Ruby en retenant ses larmes et lui dit:

« Désolé...Je me suis emporté je n'aurais pas dû. C'est que je ne sais même pas d'où je viens et ca m'énerve de ne rien savoir. Je vais essayer de m'améliorer et d'apprendre tout ce que je dois savoir. »


Aeglos implora Ruby de le pardonner. Soudain il se leva, mit sa main sur son cœur et jura de faire de son mieux pour être à la hauteur. Il était plus que déterminer à devenir fort.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageJeu 27 Jan 2011 - 6:09

Devant les vœux du jeune homme, et ses nombreuses promesses, la Dame ne dit rien et se contenta de lui adresser un sourire doux et compréhensif. Elle ne saisissait pas très bien la logique de cet emportement, ni les raisons de cette colère soudaine, et les mit sur les dos de la fatigue et du dépaysement. Elle se releva et tendrement, elle posa sa main sur l'épaule de Calmcacil.

« Tu es ici pour apprendre. Si tu savais tout, tu n'aurais rien à faire ici. » Elle le relâcha ensuite et poursuivit son ouvrage comme si rien ne s'était passé. Distraitement, la Dame ramassa une feuille d'oseille et la porta à sa bouche. La saveur citronnée inonda sa bouche et généreusement, elle proposa une autre feuille au jeune homme à la cheveux de neige. Elle ne désirait pas l'importuner longtemps. Il avait du voyager des jours sans nombre et la fatigue devait peser sur ses épaules.

Il avait en lui une sauvagerie et une colère qui l'attira le plus innocemment du monde. Il semblait être le genre de personne à exiger trop de lui-même et ne guère se pardonner l'incompétence et les erreurs. Il serait un disciple prometteur. Avait-il en lui l'amour et l'altruisme nécessaire à défendre une cause ? La Matriarche ne voulait pas faire de ce jeune homme un guerrier, mais un homme, accomplit, complet, possédant toutes les clefs de sa nature. Elle releva le défi.


« Tu seras mon disciple, si le cœur t'en dit. Je suis une Maîtresse de l'Eau, cela facilitera les choses et je suis de toute la mieux disposer pour cette tâche. » Ruby se baissa et ramassa le panier garni, remettant une longue mèche de cheveux derrière une de ses oreilles pointues. « Mais avant cela, une question. » Un sourire mutin éclairait ses yeux, comme si une fée malicieux s'apprêtait à commettre une bêtise. « Quelle est d'après toi la qualité principale que doit posséder un chef ? »

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 28
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageMer 23 Fév 2011 - 23:04

Aeglos vit la jeune femme se lever et poser sa main sur son épaule en signe d'apaisement. Elle lui proposa quelques feuilles d'oseilles qu'il accepta volontiers. Cela calma très vite Aeglos qui se senti un peu plus à l'aise avec la femme. Il sentit aussi la fatigue l'envahir petit à petit lorsqu'il ferma les yeux pour savourer.ses feuilles d'oseilles.
Puis, Ruby lui annonça qu'elle le prenait sous aile. Une joie envahi soudain le jeune homme qui fût soulagé qu'il n'est pas fait tout ce chemin pour en repartir. Il laissa un petit rictus nerveux se montrer. La femme rammassa le panier, puis lui demanda quelle était pour lui la qualité principale d'un chef.
Il ne s'était jamais vraiment posé la question, il porta sa main à son menton et commença à réfléchir sur le sujet. Il rétorqua :


" Personnellement je pense qu'il y plusieurs qualités à avoir pour être un bon chef, il faut je pense savoir rester au même niveau que ses compagnons car chaque élément est important et que l'union fait la force, il faut aussi être respectueux envers quelqu'un même s'il fait une bétise et essayer de trouver une solution ensemble pour la réparer. Je pense que si l'équipe se sent bien alors l'équipe donnera son maximum. Maintenant vous dire la qualité principale, je pencherais plus pour le respect envers son équipe."

Aeglos ne sachant pas à quoi s'attendre, il ne savait pas s'il avait bien répondu ou pas. Pour lui, il avait répondu comme ca lui est venu dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMar 29 Mar 2011 - 20:14

Dans cette île qui était son jardin, la Dame ferma les yeux sous les ombres mouchetées des futaies. L'osier posé contre sa hanche avait un poids réconfortant, et le jeune homme près d'elle avait une maladresse touchante. Il était difficile de croire qu'il avait pu traverser la moitié du monde seul jusqu'ici sans mourir. Peut-être n'était-il dans le fond qu'un petit animal, parfaitement capable de survivre mais aveugle aux voies de la sagesse.. Elle ne sût trop et continua de discuter avec lui.

Alors même que le panier se remplissait, elle œuvrait à remplir le crâne de l'étrange hybride : elle lui parla de leur position géographique. Ils se trouvaient sur une île aux larges des côtes de Magyar. Magyar était l'Ancien Continent. On l'appelait ainsi en raison de plusieurs légendes, toutes partant du principe que Magyar était la première création des Dieux, le berceau originel. Ici, il y a longtemps, une poignée de reclus avait battit un village qui s'était transformé en cité au fil des siècles.

Elament.

Reclus ils étaient car leur pouvoirs avaient été interdit par les puissances en poste à l'époque : ils causaient trop de dommages, trop de morts, trop de destructions. Pour cette raison, la cité était née, afin de permettre aux élémentalistes de maîtriser leur pouvoir. C'était ça, leur héritage commun. C'était pour cette raison que des jeunes gens venaient dans cette partir du monde depuis des centaines d'années. Et depuis qu'ils avaient perdu la Cité, c'était le reste du monde qui était en danger.

« Vois-tu »
commença la Matriarche, alors qu'elle cueillait à l'ombre d'un saule des fleurs d'alchémille « Nous n' œuvrions pas seulement contre l'ignorance et l'obscurantisme, nous œuvrions aussi contre une force corrompue, issue de la décadence des Premiers Âges. As-tu déjà eu à faire aux démons ? »

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Calmcacil Aeglos
Chef Milicien
avatar
Nombre de messages : 89
Âge : 28
Race : Nymphe mâle (Mère nymphe des glace, père hybride loup)
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageDim 3 Juil 2011 - 16:36

Aeglos écouta attentivement ce que lui disait la femme. Il savait maintenant, tout du moins ce que l'histoire raconte.
Elle raconta les origines de la cité d'élament, elle a été créé afin que des personnes comme lui puisse controler leurs pouvoirs.
Seulement, des forces démoniaques se sont emparrées de cette cité.

La Matriarche lui demanda si il avait déjà eu à faire aux démons, le pauvre Aeglos ne savait même pas à quoi ils pouvaient ressembler.

"Non, je ne pense pas en avoir vu. A quoi ressemble-t-il? Sont-ils si puissant que ça pour que tout une cité se fasse prendre?" En prenant un air interrogatif.

Il demanda ensuite :

"Vous pensez vraiment que je pourrais devenir assez fort pour pouvoir les affronter et défendre la cité avec vous? J'ai vraiment envie d'aider cette cité après tout ce que vous venez de me dire. Je ferais tout pour être meilleur."

On pouvait voir sur le visage d'Aeglos sa détermination, il ferait vraiment tout pour y arriver.
Il aida la Matriarche a cueillir les plantes qu'elles étaient en train de rammasser et les lui donna en baissant la tête en signe de respect.

Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMar 12 Juil 2011 - 21:30

Leurs pas les avaient conduit dans une clairière, où la chaleur du soleil abrutissait de plaisir les lézards sur les pierres moussues, et où les oiseaux chantaient harmonieusement. La Dame posa l'osier et s'installa dans l'herbe, les doigts de pieds en éventail dans de l'orge des rats. Elle attrapa une tige de coquelicot, arracha les pétales et les mit dans sa bouche, les mâchouillant distraitement. Comment parler des Démons ? Comment les décrire à quelqu'un qui ne les avait jamais vu ? La tâche était ardu, et la Maîtresse de l'Eau exigea d'elle-même une certaine objectivité.

« On les appelle Démons, bien que les Différents serait un nom plus adéquat. Ils sont d'un peuple qui n'est pas le nôtre, aux valeurs bien étranges, aux idéaux violents à nos yeux. »

Sous la radiance du jour, à moitié allongée dans l'herbe, cette femme qui commandait indirectement au dernier rempart du monde parla un moment des étranges coutumes des démons. De l'importance qu'ils accordaient à la puissance, de leur manque de pitié ou de compassion, de la façon si brutale qu'ils avaient de traiter les faibles. Ils venaient d'un monde où il n'y avait pas de place pour les mal-formés, les rebuts et les malades, et, en s'en enfuyant, ils étaient restés les mêmes.

Elle leva un doigt vers le ciel et, au dessus de la pulpe tendre de sa main pâle, un bulle d'eau gonfla, naissant du néant. Elle porta l'orbe à sa bouche et la but, puis en en proposant au nouvel arrivant.


« Ils sont aussi différents que nous le sommes » poursuivit-elle, réunissant ses jupes, réajustant sa tresse, se préparant à se lever pour aller mettre à sécher les herbes et les baies. « Ils ont des races de femmes si belles que tu pourrais mourir pour passer une nuit dans leur bras. Leurs hommes aussi sont parmi les plus ensorcelant de cette planète. Et ils ont des créatures, ni-bêtes, mi-humains, mi-corrompues, à te hanter de cauchemars jusqu'à la fin de tes jours... »

Ruby lui tendit une main pour l'aider à se relever. Les cigales, près d'eux, cessèrent de chanter le temps qu'il leur fallut pour rejoindre l'orée de la forêt, et s'évanouir sous les arches végétales.

« Je ne sais pas si tu seras de taille. Il n'est pas juste question de force, ou de courage, il est question de haine. Et, plus que tout, il est difficile de bâtir des choses sur de la haine... »

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Vers un changement dans la mentalité haitienne.
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» profil des figurines pour SDA