Partagez | .
 

 Une charogne attire les corbeaux [ Privé : Senector ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageVen 26 Nov 2010 - 20:39

Nuit.

Elle est tapie dans les buissons, attentive. Elle chasse. Une auberge, pas loin. Elle sait où les humains passent après une cuite. Alors elle attend. Mais que font-ils ?
Un bruit. Des rires.
Ils arrivent.
Un ivrogne se profile en hurlant de rire. Il ne sait pas ce qui l’attend. Elle sent l’odeur enivrante de l’alcool et de la chair fraiche. Ses griffes se plantent dans le sol, elle est prête.
L’ivrogne passe.
Elle jaillit, il ne voit qu’une ombre passer, et déjà trop tard. Les longues griffes de la bête plantées dans son cœur, il ne comprend même pas qu’on vient de lui arracher la vie. La dernière chose qu’il voit, des yeux verts brillants de cruauté, la gueule d’une panthère s’approchant de la sienne.

La fille est près de lui. Elle ne le pleure pas, non. Elle boit le sang à gorgées pleines. Un trou béant sur sa poitrine, le visage arraché, on ne le reconnait déjà plus. Une odeur de mort emplis l’air. Mais elle n’y prête pas attention, non, elle est trop occupée à se délecter du sang qui coule à flots. L’instinct l’enivre, ou bien est-ce l’alcool que la charogne a absorbé ? L’odeur de la mort, de plus en plus en plus présente, toujours plus enivrante.
Un bruit. Des graviers qui crissent.
Elle se retourne en rugissant. Non, son diner elle ne le cédera pas.

Un loup ? Un démon. Voilà pourquoi cela sentait la mort, ça ne venait pas de la charogne. Ce démon là, elle le connait. Elle en a entendu parler. Que fais-t-il ici, il ne peut pas se trouver à manger lui-même ? Elle recule, baisse la tête. Elle sait qu’il ne faut pas le provoquer. La fille parle, d’une voix gutturale :


‘’ Que vouloir à Noür ? ‘’

Sa façon de parler est rudimentaire, mais compréhensive. Elle attend donc, la tête basse.
Revenir en haut Aller en bas
Senector
avatar
Nombre de messages : 200
Race : Drewoor Loup (Loup ? Si vous l'dites)
Poste : Ancien Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Ténèbres (avec un Zeste de Chaos venant de Swa)

Feuille de personnage
Puissance:
960/1000  (960/1000)
MessageSam 1 Jan 2011 - 17:53

L’heure se voulait grave




C’était un peu après la tombée de la nuit, les tavernes n’étaient pas encore fermées et un peu de vie grouillait ici. Certainement la peur au ventre depuis la perte de la cité. Même les petits hameaux qui vivaient paisiblement loin de tout, sont touchés par cette guerre. D’ailleurs, les démons rodaient de partout et surtout ici, sur la plaine de cairn qui n’a jamais été un lieu très sûr après-tout.

Un démon n’était pas chez lui ce soir. L’Artifice avait été déserté par son habitant. Dans les enfers, les informations s’échangeaient bien vite. Il faut dire que les langues pendaient dans tous les coins. Ainsi l’emprisonnement de Sappho c’était su et le mot avait découvert les oreilles d’un démon prêt à la libérer. Pourquoi un tel geste ? Non pas par amour, car c’était un mot qu’il ne connaissait pas assez. Mais par respect, par idée de groupe et de clan. Et peut-être, espérons le… pour sauver quelques informations qui risquaient, avec la torture de cette dernière, de filer droit dans le camp adverse.

Le bruit courrait qu’Iblîs, l’ancien Roi, avait infiltré la Forteresse. Une base ou s’y étaient replié des résistants Elémentalistes. L’information de la détention de Sappho venait très certainement de lui. Une question se posait alors. Pourquoi ne l’avait-il pas lui-même sauvé ? Ce pouvait-il qu’une autre tâche l’appelait ailleurs ? Une chose était certaine, essayer de comprendre ce vieux Démon était chose quasiment impossible. Mieux valait prendre les choses comme elles étaient sans broncher. C’est d’ailleurs ce que faisait l’habitant de l’Artifice.

Des coussinets et des semelles écrasaient les herbes folles de la plaine. Beaucoup de vie grouillait ici bas. Beaucoup ne les voyait pas où les ignoraient. Mais pas lui. Réputé pour son adoration des insectes, le démon aux quatre yeux reniflait leur présence. Dans le noir, éclairé par quelques branches lumineuse qu’envoyait la mère lune, le démon approchait. D’un corps humain habillé avec classe aux couleurs rouges et noirs rappelant celle de sa chaire à nue. Des rayures blanches sur un col rouge. Le visage aux deux facettes. Ironique situation lorsqu’on a deux corps. L’un de chaire, l’autre presque entièrement d’os. A ces côtés, une sorte de loup d’une taille imposante, au corps presque humain, glissait ses griffes entre les herbes, y dénichant quelques rongeurs apeurés.

L’odeur de la chasse chatouillait les narines du démon nocturne. Il s’en approcha et y découvrit alors, un petit bout de femme barbouillé de sang, presque à cheval sur ce qui semblait être son diner. Il esquissa un fin sourire qui étira ses babines, invisible sur son corps humain déjà souriant pour l’éternité. Un langage pas encore bien au point, mais il comprit évidemment la question posée. Que lui voulait-il ?


" - La… curiosité ! " Répondit-il, en éclaircissant la fin du mot après un démarrage d’une voix bien grave.

Mais une idée toqua dans son crâne à la chevelure rouge coiffée en pétard. Qui que soit cette créature, peut-être pouvait-il la prendre sous le coude si besoin est ? Une idée comme une autre à vrai dire.


" - Krkrkrkrkr… j’ai une route sanglante qui m’attend. Peut-être l’apprécierez-vous… "

Ôtez les masques ! Pensait-il. Otez-les ! Le destin était souvant filandreu. Et l’inattendu risquait de s’y produire… la vengeance d’une femme qui cache ses larmes à la perte d’un ange. Cet ange, tombé entre les griffe du Démon.


_________________________________________________________

Âgé d'environ 450 ans

http://ziokoh.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 18 Jan 2011 - 17:32

[Désolée du retard, j'ai une flemmite aigüe en ce moment >o<]

Curiosité ? Mais que voulais dire ce mot ?
La sonorité ne disait rien à la panthère. Il faut dire qu'elle n'avait jamais vraiment fait attention au langage humain. ( Ou dans ce cas, démoniaque mais... osef. )
Ou alors très peu. Comme lorsqu'elle s'approchait de cette grande cité dont elle ne connaissait plus le nom. Trop de choses à penser. Se nourrir, par exemple. Très important, ça. Sûrement une des choses les plus importantes à ses yeux.
Un mot la sorti de ses pensées. Elle ne comprit pas tout de suite pourquoi ses sens s'étaient réveillés.


"- Du sang... Du sang !" murmura-t-elle.

Voilà ce qui avait attiré son attention. Les sang, pour elle était une raison de vivre. Tuer, tuer, toujours tuer ! C'en était presque devenu jouissif. Mais... Pourquoi ce cadeau ? Pourquoi offrir une... Route sanglante à une démone d'une caste plus qu'inférieure à la sienne ? Ce n'était pas monnaie courante chez les démons, et cela elle l'avait comprit. Parce qu'elle n'était quand même pas ignare à ce point. Une branche craqua derrière elle. Elle n'y prêta pas attention. Puis des graviers crissèrent. Une odeur d'alcool. Encore.

" Pourquoi ? " demanda-t-elle simplement, de sa voix gutturale.

Un rire s'éleva et une bande d'ivrognes se présentèrent au détour du chemin près des démons. En un éclair, Noür changea de forme et poussa un rugissement éclatant. Ses griffes se plantèrent dans le sol terreur, et elle darda ses yeux verts sur les intrus. Fusse-t-il la panthère qui leur hurlait dessus ou le pauvre cadavre déchiqueté près d'elle qui les effraya le plus, ils coururent en hurlant pour retourner d'où ils venaient. Au lieu de les poursuivre comme elle l'aurait fait, la panthère repris sa forme humaine et se tourna de nouveau vers le démon. Elle n'allait tout de même pas interrompre une conversation importante, bien que l'on ne puisse pas qualifier ça de conversation. Elle s'accroupit, les deux mains posées au sol pour la maintenir en équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Senector
avatar
Nombre de messages : 200
Race : Drewoor Loup (Loup ? Si vous l'dites)
Poste : Ancien Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Ténèbres (avec un Zeste de Chaos venant de Swa)

Feuille de personnage
Puissance:
960/1000  (960/1000)
MessageMar 18 Jan 2011 - 22:01

Spoiler:
 

Sombre calvaire, douce frugalité. Les portes du sans-dessus-dessous s’ouvrant à vous. Un ni queue ni tête. Jovial chaos. La musique vrombit du fond des souterrains. Cette nuit, nous fêtons le jour des morts.

Hottez les masques !

Dans la pénombre de la soirée, le rouge chair du démon se voulait coléreux et caractériel. Dans chacune de ses orbites noires, une bille verte cobalt lumineuse y flottait. Des arcanes dansaient le long de l’os à nu de la face gauche du visage.

Pourquoi… car la question n’est pas stupide. Qu’y répondre ? Cette créature qui ne semblait faite que pour la chasse et le goût du sang n’était pas assez stupide pour le suivre sans lui poser la question cruciale. Dommage. Il serait tombé face à quelqu’un d’autre qu’il lui aurait très certainement fait la même proposition. Il y aura du sang, n’est-ce donc pas suffisant à savoir ? Le pourquoi du comment n’était finalement que superflu. Mais oui, elle avait le droit de savoir… logique même. Il y réfléchissait, songeur. Rien ne pouvait venir troubler ses pensées, pas même les rires puis les cris de peurs de cette bande d’ivrognes. Ni même elle, changé dans sa forme féline. Somptueuse robe noire qu’il admirait. Fabuleuse mer d’huile ou peut s’y glisser le vent, où les courbes font du clair obscure, une vague finement dessinée. Non, il ne perdait rien de vue, mais restait là, placide, le regard dans le vide, le sourire à jamais crayonné sur son visage de chair et d’os. Tandis qu’à ses pieds, l’être beaucoup loup, un peu humain… étrangement canin, d’un pelage blanc comme neige, était dressé sur ses quatre pattes, les oreilles pivotées à chaque nouveau bruit. Un moindre mouvement et il était prêt à bondir.

Musique de l'instant Cliquer ICI

Le son d’une cloche s’invita. Dong ! Un coup pour une heure. Dong ! Deux coups pour deux heures… Dong ! Assez de coups pour signaler minuit. L’heure où l’impossible s’invite au possible. L’heure préférée de Senector. Dong… ! A chaque nouvelle sonorité, des lucioles apparaissaient autour du démon comme venues de nulle part. Le dernier grondement de la cloche sonna. Les lucioles tourbillonnaient tranquillement autour de lui. Les habitants étaient loin, les volets étaient fermés, les clochards priaient comme chaque soir, dans un coin caché du regard des autres. La bande d’ivrogne avait certainement trouvé un coin pour reprendre leur souffle.


" - Pourquoi… Krhkrhkrhhhh !!! Pourquoi ??? " Il leva la tête au ciel, de son regard sans vie, pour enfin, replonger ses orbites dans les yeux verts de la petite démone sanguinaire. Un corbeau croassa au loin. " - Il est minuit ! "

Sans queue ni tête… ne vous avais-je pas promis un monde à l’envers et tordu ? Senector fait partit de ceux qui ont des propos assez biscornus, parfois on les comprend, mais bien souvent… il faut se creuser la tête pour lui suivre.

" - Je ne peux que promettre du sang. Pourquoi… ? Mais pourquoi pas ? Il est minuit… et vous êtes là. N’est-ce donc pas suffisant ? "

Le démon faisait une promesse… très facile à tenir. Il avait toute la nuit devant lui. La nuit seulement. Chaque nuit… seulement. Il tendit la main droite, soigneusement cachée, emmitouflée dans un gant en cuire. La paume vers le ciel, une invitation à le suivre.


_________________________________________________________

Âgé d'environ 450 ans

http://ziokoh.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 4 Mar 2011 - 16:01

Alors qu'elle attendait la réponse du démon, le son d'une cloche retentit au loin. Ses ongles s'enfoncèrent dans la terre humide. Jamais au cours de sa longue existence elle n'avait compris l'utilité d'une telle création, et la frayeur qu'elle ressentait à chaque coup. Elle frissonna. Plus loin, porté par le vent, elle entendait le hurlement d'un ivrogne qui racontait sa rencontre avec une panthère et un corps déchiqueté à qui voulait l'entendre. Histoire dont personne ne se souviendrait le matin venu, que l'on aura sans doute attribué à une quelconque hallucination.
L'attention de la panthère se fixa sur les lucioles qui approchaient du petit groupe. A chaque coup, trois ou quatre insectes arrivaient de nulle part et se mettaient à virevolter autour du visage rouge sang de Senector, figé dans un sourire sadique. Qu'avait-il bien pu lui arriver ? Elle ne se posa pas la question, en fait. Seuls les petits insectes l'intéressaient. Elle tendit lentement la main pour en attraper un, mais il s'éloigna doucement.

Elle ouvrit la bouche pour grogner contre cette petite chose énervante, mais le démon parla avant elle. Elle ne comprit pas son explication, pas plus que tout ce qui suivit. Minuit, le corbeau qui croassait au mauvais moment, existait-il une raison à cela ? Elle ne chercha pas plus loin, car son esprit d'animal ne lui permettait pas. Le voix caverneuse du démon résonna dans sa tête, lui murmurant des mots qu'elle ne connaissait pas. Elle n'appréciait pas particulièrement sa compagnie, mais l'appât du sang suffisait à la maintenir en confiance. Et puis, de toutes façons, elle n'aurait sût dire non.

- Suffisant...

Elle ne connaissait pas le sens de ce mot, pas plus que celui de tous les autres, mais elle imaginait qu'il signifiait son approbation. Elle se leva, épousseta sa tunique pleine de terre et suivit le démon à travers la plaine. Un vent de minuit soufflait dans ses cheveux en bataille, la pleine lune brillait haute dans le ciel, le loup gris-blanc marchait sans faire de bruit. Elle ne savait pas où elle allait, ni même pourquoi elle y allait, mais ce qu'elle savait, c'est qu'au loin flotterait bientôt l'odeur du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé