Partagez | .
 

 Quadrupèdes (réservé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageMer 22 Sep 2010 - 12:54

Dans ces longues plaines, embusqué une proie, ou approcher avec discrétion n'est pas possible, aucun arbustres n'est là pour cacher votre présence. C'est aussi naturellement que Tetsuo choisit cet endroit pour dormir... Pourquoi ? Parce que même s'il est recouvert d'herbe, le terrain ressemble à un désert. Et c'est bien connue, les chevaux dorment debout, il ne passe lui-même pas inaperçut. Si encore il avait la robe brune, mais non, sa robe était jaune clair, comme la paille, ses cheveux encore plus clair, sa peau, elle, était marbrée.
Le centaure avait les yeux violet, dont l'un plus clair que l'autre. Différents bijoux ornent son cou, ses oreilles, ses cheveux, ses poignets ainsi que ses pattes. On pourrait le prendre pour une fille si sa machoire n'était pas carré et son gilet ouvert sur un torse masculin. Ill ne portait que ce gilet, violet, une écharpe bleu foncé autour du cou et des sacs accrochés sur son dos chevalin. L'avantage d'être à moitié cheval ? On a pas besoin d'un deuxième canasson pour porter les charges.

Lorsqu'il se réveilla, Tetsuo étira ses bras vers le haut et soupira, piaffa un instant sur place et entreprit de libérer sa rotule pour marcher à nouveau. Il fit quelques trotte pour rejoindre un étang perdu et se lava le visage dedans. Il avait agenouillé ses deux pattes de devant et laissa les deux autres debout. comme le voulait son éducation il laissa l'eau ruisseler sur son visage, réfléchissant avant de se redresser et de ruer pour repartir de plus belle à travers les plaines.
trois jours qu'il la cherchait.

Qui ?
Nanee, une centaure, une amie à lui, ils avaient fait leurs études ensemble, ils avaient été séparés, il tentait de la retrouver. Il avait entendut dire qu'elle avait dévellopée des connaissances de guérison mais aucun n’aurait jamais pu dire où elle habitait, certain disait qu’elle errait autour de la citée, d’autre qu’elle se trouvait parmis les résistant...
La bonne nouvelle c’est qu’elle n’avait pas été capturée…



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 23 Sep 2010 - 20:08

A quelques milles de là, une silhouette se découpait dans l'aurore naissante. Une ombre dissimulé derrière les arbres. Elle était partie dans la nuit alors que Garyane et Asgel dormaient. L'elfe savait où elle allait lorsqu'elle disparaissait comme ça. Mais elle savait quelle rentrait en général à la tombé de la nuit.

Enfin elle arriva dans cet endroit si cher à son coeur qui malgré tout ce qui c'était passé, pleurait toujours son absence. Et oui malgré le faite quelle se soit endurcit, qu'elle soit devenu une femme, elle n'en restait pas néanmoins désespérément romantique et fleure bleue.
Sa robe révéla toute sa splendeur sous les rayons de lumière qui traversait ce lieu.
Elle en avait fait du chemin depuis ce soir étouffant ou une partie d'elle lui avait été arraché….. arraché ? Non il l'avait tout simplement abandonner là, à son triste sort, sans même lui donner une explication, sans même un mot d'adieu. Rien qu'en repensant à ce soir douloureux, elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle les refoula avec peine. Puis elle s'assit devant cet arbre là. Celui ou ils avaient pris plus ou moins l'habitude de dormir durant quelques nuits. Elle posa sa main sur le sol et fit fleurir les fleures de regret. Blanches tintés de reflets violet elle dégageait une douce odeur. C'était ce que dans son pays on mettait sur les tombes des morts.

Tetsuo avait été plutôt bien renseigné. Elle était devenue guérisseuse, elle avait apprit bien plus qu'elle n'aurait imaginé aux côtés de Garyane.
Pour le second point ce n'était pas tout à fait faux ni tout à fait vrai. Elle tournait effectivement autour de la cité, allant d'un endroit à l'autre ou il restait des êtres vivants qui avaient besoin d'aide, elle allait également soigner les résistants, donc d'une certaine façon on pouvait dire oui qu'elle faisait partit de la résistance.
Mais pour l'heure elle "priait" pour ce centaure qui avait été près d'elle lors de son arrivée. Elle pleurait son amour passé qui n'avait visiblement jamais été réciproque et son ancien elle. La jeune fille insouciante, plutôt naïve et toujours joyeuse quelle avait été.
Ce qu'elle était devenue était différent, elle souriait mais ce sourire était mélancolique et infiniment triste, comme ses yeux lorsqu'elle le cherchait du regard inconsciemment. L'étincelle d'espièglerie c'était éteinte pour qu'elle puisse faire place à la réalité de la vie.
Si Tetsuo était devenu un homme au coeur de sa harde, son quotidien avait du être bien différent du sien.
Elle, elle avait eu droit au pleur des mères qui venait de perdre leur enfants, aux membres déchiqueté, aux plaies purulentes et suintantes de pus, aux scrofules et autres joyeusetés. Comment aurait elle put garder son innocence alors qu'il avait disparut de son monde en une nuit.
Elle avait comprit très vite comme la vie était fragile et c'était peut-être pour ça quelle était devenue guérisseuse.

Les pattes postérieurs pliés sous elle, elle était assise devant l'écorce, sa robe était toujours aussi belle et auburn, ses cheveux avait pousser tout comme sa crinière et c'est une cascade rousse cuivré qui tombait sur un côté de ses épaules. Une fleure était accroché au dessus de son oreille et en vêtements, elle ne portait qu'une bande de tissu sur sa poitrine pour éviter de choquer les patients. Ses poignets étaient ornée de plusieurs bracelets simple en métal, cadeau que lui offrait parfois ses clients.
La petite avait bien grandit et était devenue une femme centaure séduisante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 20 Oct 2010 - 20:29

Galoper était enivrant

Tetsuo adorait les grands espaces pour cela. Le vent qui fouettait le visage, les cheveux chatouillant ses épaules et son dos... Dans sa course il n'oubliait pas pourquoi il était ici... Les plaines du Cairn sont connues pour leur taille. Mais élève, Tetsuo n'avait jamais pris le temps de s'y aventurer. Etrangement il le regrettait, ces plaines ressemblait à son désert, en vert. Mais c'était pareil, pas d'arbre, pas de buisson, ou alors rares. Le vent qui soufflait pliait les herbe sous son passage, au lieu du sable à emporter. La seule différence était là : les plaines ne bougeraient pas. Le désert lui était ne constant mouvement. Comme Tetsuo, il ne s'arrêtait pas.

L'étalon, sans le vouloir, revint plusieurs fois à l'endroit où il avait dormit, aussi décida t-il d'alleur tout droit, il chercha un point de repère et le trouva : la forêt.
Tetsuo rua et galopa alors en direction de la forêt, à en juger par ce qu'il pouvait voir, il s'agissait de la forêt dark, bah qu'importe...
Entre temps il avait appris que les démons s'étaient confortablement installés dans la cité, tandis que les élémantiens survivaient dans les environs. Ce que ne comprenait pas Tetsuo s'était : pourquoi rester ici... Pourquoi ne retournait-ils pas chez eux ? Ou ailleurs, refaire une vie... Loin de la cité magique qui les avait accepté malgré leur pouvoir parfois... effrayant...
Qu'il était bête de se poser ces questions...

Peu à peu la forêt s'agrandit, menacante. Peu à peu les souvenirs lui revinrent, effrayants.
Une fois à l'orée l'étalon frisonna et bifurqua, pas question de penétrer dans cette maudite forêt...
Tetsuo chercha longtemps un chemin, ou une piste mais il fallait se rendre à l'évidence... Il lui fallait passer par la forêt... Il chercha encore un peu de chaleur prêt de la terre autour de lui et posa un sabot dans l'herbe humide de la forêt des horreurs.
De toutes sa scolarité on lui avait soufflé les pièges et créatures qui hantaient cet endroit. Il espérant sincérement ne pas en rencontrer et utilisa son pouvoir pour prendre la place de rochers, d'arbustres environnants pour vérifier son chemin ou chercher une âme amicale.

Mais il est des choses que les roches ne peuvent voir.
Un cri, de la douleur, et une patte coincée. Tetsuo se retrouva au sol, la patte droite avant immobiliser par un piège à loup. Il pesta et tenta de s'extirper de là... Mais les machoires blessait ses mains et à chaque tentative les crocs de fer s'enfonçaient encore un peu dans sa chair tendre. Le centaure gémit et regarda autour de lui. Sa seule chance résiderait en appellant à l'aide... mais un démon pourrait très bien trainer dans le coin...
En même temps... S'il reste ici... une bête... Soudain un souvenir, pas si lointain, fit irruption dans son esprit. Un centaure, brun, bardu, son père, lui apprenait qu'une mort rapide était préférable à une mort lente.
L'étalon redevint sérieux et regarda sa patte. Quitte à alerter une créature autant ne pas trainer...
Tetsuo prit une profonde inspiration et hurla à l'aide.

L'écho de la forêt lui répondait parfois, quelques oiseaux s'enfuiyaient, offusqués d'un tel vacarme... Et qui sait... une centaure peut-être pourrait entendre cet appel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 4 Déc 2010 - 15:41

La forêt était effectivement effrayante au premier regard, Nanee l'avait longtemps pensé aussi, mais Garyane lui avait ouvert les yeux.
C'est cette forêt si hostile en apparence à l'époque, qui lui avait fournit un refuge contre les démons, elle qui lui avait donné un abri pour dormir, c'était elle également qui l'avait nourrie toutes ses années loin de la cité.
Elle aurait put rentrée chez elle comme l'avait fait l'homme quelle aimait, mais elle était resté bercer de la douche illusion qu'il pourrait peut-être un jour revenir ici.
Mais quelle était naïve, même si il était revenu, comment l'aurait il reconnu? Elle n'était pas la seule centaure dans le monde, il avait du trouver une femelle, il avait du se marié et si ça se trouve il avait même déjà un petit poulain à protéger.
Cette pensée fit naître un gémissement dans la gorge de la jument qui enfouit sa tête entre ses mains.
Non elle ne devait pas pensé à ça, plus à ça. Elle devait tournée la page, mais ça faisait combien, de minutes, d'heures qui c'étaient transformés en jour puis en semaine avant de devenir des années, quelle se disait cela? Bien trop longtemps. Elle ne pourrait peut-être tout simplement jamais l'oublié.
Elle caressa du bout des doigts les fleures de regrets puis se releva doucement pour aller chercher de l'eau. Comme d'habitude elle allait attendre jusqu'à la nuit tombé pour repartir le coeur gros de ne pas l'avoir revue.

Elle s'arrêta net un instant persuadé d'avoir entendu crié. Une une fraction de seconde, la jeune femme triste c'était changé en biche au aboie, tout les sens en alerte si on avait ciré il était possible qu'il y est des démons et si c'était le cas il était plus sage d'être prudent. Mais non elle avait du rêver. Elle reprit son chemin jusqu'au petit cour d'eau avant d'entendre appeler au secoure.
Elle fronça les sourcil. Voila que maintenant elle entendait sa voix. Non mais vraiment. Et puis il était trop fier il n'aurait sans doute jamais appeler à l'aide….. prise d'un doute affreux, elle se cabra et changea de direction pour galopé à tout rompre jusqu'à la source du l'appel, si vraiment quelqu'un était en danger elle se devait de l'aider. C'était son devoir, sa sacerdos en quelque sorte. Oui elle était guérisseuse c'était son travail, la tache qui lui incombait.

Plus elle se rapprochait de la source plus elle freinait son allure et lorsqu'elle le vit elle s'arrêta net, pensant d'abord à une hallucination. Elle ferma les yeux et se les massa du bout du pouce et de l'index se parlant à elle même.


"Houla ma vieille tu débloque sérieux maintenant. "

Mais non lorsqu'elle ouvrit de nouveau les yeux il était bien là. Elle hésita a rebrousser chemin persuader que c'était un piège, mais la guérisseuse en elle se rebella. Que ce soit le cas ou non, elle se devait de l'aider, il avait la patte prisonnière d'un piège à loup posé par un stupide humain.
Elle s'approcha doucement faisant attention ou elle posait les pieds, puis s'agenouilla aux côtés du centaure.
Ses mains avaient arrêter de trembler et elle agissait un peu comme d'en un état second. Elle examina le piège un instant pour voir ou elle pouvait le débloquer. Bon visiblement en appuyant sur la longue tige et en la coinçant dans les crans juste en dessous sa ouvrirait sans doute le piège ou tout du moins les mâchoires seront plus mobile.
Sans lui adresser un mot elle fit son travail, elle appuya et bloqua la barre avec son sabot postérieur puis elle tira les mâchoires sur le côtés pour ouvrir le piège. Sa fonctionnait parfait une fois la patte sortit, elle bougea de la barre et les crocs de fer se refermèrent une nouvelle fois. C'était mort se truc là.

Elle examina tout d'abord le membre blessé, bon il n'y avait pas de fracture, pas d'entorse réel, il allait avoir du mal a prendre appui sur cette pattes mais il lui en restait trois autres.
Elle sortit de sa besace quelques plantes quelle réduisit en poudre jusqu'à obtenir une pâte et l'étala sur la plaie après l'avoir nettoyer avec un linge humide. Vint ensuite le pansement, pour les mains, juste un pansement et il n'y paraitrait plus il s'agissait juste d'égratignures. Elle se leva enfin et regarda le centaure.


"Vous allez mieux?"

A peine avait il répondu qu'une gifle cuisante siffla dans l'air avant de s'abattre sur sa peau, alors que les larmes roulaient sur les joues de la centaure femelle. Elle tourna les talons et commença a partir. Qu'elle était stupide elle avait rêver de ce moment ou elle pourrait le revoir et la seule chose quelle faisait était de le giflé, mais elle avait sa fierté de centaure et il l'avait bien chercher. Une partie d'elle était en colère et oh ça oui elle lui en voulait, l'autre était tellement contente qu'elle voulait se précipité dans ses bras pour l'enlacer et l'embrasser. Mais elle ne le ferait pas… non il fallait quelle soit forte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 16 Jan 2011 - 14:41

Tetsuo se lassait d’appeler à l’aide, et puis chaque appel le ridiculisait et le blessait dans son amour-propre.

Il soupira à nouveau et s’apprêtait à appeler encore lorsqu’il entendit une brindille craquer. Il se mit en garde et pivota (tant bien que mal, avec une patte coincée) pour voir la source du bruit. Il vit alors s’approcher la jeune centaure, comme tous les hommes, il la jugea rapidement du regard. Sa robe et ses cheveux avaient des couleurs qui lui rappelaient une certaine personne, mais si c’était le cas, elle avait grandi, en bien. Il ne se souvenait pas qu’elle avait été aussi… Pulpeuse. Il déglutit, pas insensible au charme qu’elle dégageait mais se réveilla rapidement et lui parla pendant que cette dernière s’approchait prudemment
.

« B…Bonjour je… je me suis coincé la patte je… Je sais c’est stupide, mais je suis resté absent longtemps de la région je… Je me suis un peu perdue je crois… »

Il continua ainsi pendant qu’elle le soignait, mais rapidement il se rendit compte qu’elle ne lui répondait pas, pas sûr de l’identité de la demoiselle, il préféra se taire lui aussi. Il l’observa faire, retira rapidement sa patte lorsqu’il eut la possibilité de le faire, il recula de quelques pas, réalisant qu’il allait avoir du mal à galoper maintenant. Il se laissa soigner et bander, gémit lorsque l’onguent, froid, rencontra sa plaie et regarda ses mains emprisonnées dans des bandages. Il la remercia lorsqu’elle eut fini. Et entendit pour la première fois sa voix.
Il ouvrit d’abord de grands yeux, reconnaissant le timbre de la voix, il sourit, heureux d’avoir retrouvé Nanne et lui répondit que oui, il s’apprêtait à continuer sa phrase lorsque sa mâchoire fut refermée de force par une gifle sifflante. Il boitait sur le coté, surpris et blessé dans sa fierté, il posa sa main sur la joue et la frotta, lorsqu’il tourna la tête vers Nanee, attendant des explications il la vit juste s’éloigner, sans voir les larmes et frappa le sol du sabot violement. Ses muscles frémirent sous sa robe et il serra les dents. Avant de lâcher


« Oh ! De rien, j’adore me faire gifler pour retrouvaille. Ya pas que tes seins qui ont grossit on dirait ! Tes chevilles aussi. »

Et sur ses mots, il fit lui-même demi-tour et commença à avancer, peu lui importaient la direction, il était lui-même trop fier pour retourner vers elle et lui demandait son chemin. Il prenait garde où il posât ses sabots évitant de tomber dans un nouveau piège. Ce n’était pas facile de boiter, bien sûr il avait trois autres pattes, mais celle blessée supportait à peine le fait d’être posé contre le sol.



(petite réponse ^^' désolée...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 24 Mar 2011 - 9:31

Nanee pleurait à chaude larmes, retenant difficilement sa respiration pour évité de la trahir, la encore il venait de la blessé comment avait il crut qu'elle allait réagir après qu'elle est découvert qu'il l'avait abandonné. Elle était devenue celle qu'elle était parce que durant un moment elle l'avait cru mort. Elle remerciait Yumi de lui avoir apprit la vérité même elle lui avait fait aussi mal qu'un poignard qu'on retournait dans son coeur.
Lorsqu'elle entendit le son des sabots de Tetsuo et comprit qu'il allait partir dans le mauvais sens elle fit volte face.

Elle n'eut même pas à trottiner pour le rejoindre vu la lenteur à laquelle il allait.
Elle s'arrêta devant lui, les larmes coulaient toujours sur ses joues et avant même qu'elle ne réalise ce qu'elle faisait elle avait passer les bras autour du cou de Tetsuo et l'embrassait désespérément. Lorsque son cerveau voulu bien se remettre à fonctionné elle s'écarta vivement le rouge aux joues et regarda le sol.


" Pardon je ne sais pas ce qu'il ma pris…. Vous allez dans la mauvaise direction. Vous aller tombé sur des démons si vous aller par là. Suiviez moi je vais vous conduire jusqu'à un lieu sur. "

Elle n'arrivait pas à le tutoyer… surtout maintenant qu'elle l'avait embrasser. Que pouvait elle faire d'autre. Elle venait de le giflé et dans la minute qui avait suivit elle l'avait embrassé. Elle ne se reconnaissait plus sur ce dernier point, elle qui n'avait jamais été si entreprenant, même les autres mâles qu'elle avait put croisé et qu'elle trouvait charmant ne l'avait pas pousser à faire ça.
Mais il faut dire que malgré le faite quelle se sentait honteuse d'avoir agit ainsi, elle était plutôt contente. Elle n'avait jamais osé avant…. du temps ou la sombre était encore Elament, leur école…
Ses souvenirs lui étaient encore douloureux bien qu'elle n'en faisait plus de cauchemars depuis longtemps.
Elle hésita un instant puis lui prit la main elle se plaça à côté de lui du côté ou sa patte était blesser. Elle ne voulait pas s'autorisé un autre contact, comment allait il réagir sinon. Lui qui rechignait avant à chaque fois qu'elle était un peu trop proche de lui.


" Appuyez vous sur moi. Ce n'est pas très loin, mais le chemin va fatiguer votre patte. Je m'en occuperais mieux arrivé au campement. Vous n'avez pas été suivit? "

A ses mots elle révéla la tête pour la première fois depuis le baiser qu'elle lui avait donné pour regarder alentour les sens en alerte. Si son centaure était devenu un homme des plus sexy et excitant bien musclé et sans doute un très bon guerrier, ici tout se jouait plutôt sur la discrétion pour pouvoir resté en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 17 Avr 2011 - 10:52

Mais c'est que ça pique une blessure en fait !

De toute cette année, Tetsuo n'avait jamais été bléssé pour de vrai, de petites entailles au cours d'un entrainement, des chutes , des bleus... Mais rien d 'aussi profond et douloureux que celle qu'il avait à ce moment. Il allait extrèment lentement, prenant soin de ne pas poser sa patte sur le sol, gardant un équilibre précaire Il était tout à réfléchir à "ça va être long le chemin a cette allure" lorsqu'il l'entendit trotter vers lui, il prit immédiatement un air noble, indifférent et froid... qui se transforma vite en air surpris lorsqu'il vit les larmes sur son visage... et encore plus surpris lorsqu'elle l'embrassa.

Quand était-elle devenue aussi entreprenante... et... et ne venait-elle pas de le gifler ?? Son père avait donc raison : "n'essaie jamais de comprendre les femmes, elles sont bien trop compliquées pour nous.". Tetsuo garda les lèvres closes, les bras le long de son torse, légèrement relevés. Lorsqu'elle s'éloigna, Tetsuo avait un air de gamin, les joues roses et les yeux grand ouvert., il déglutit, n'osant bouger les lèvres.

Il l'écouta le prévenir, sans la quitter des yeux il effectua un demi-tour difficile et boita, la laissant le guider et le prévenir. A sa question sur être suivis et bafouilla quelques mots avant de se secouer et reprendre du poil de la bête viril du centaure qu'il est.


"... n...non je n'ai pas été suivit ... et... non mais attend un instant ! Il s'arrêta, retirant sa main de celle de Nanee et l'observa une seconde, les sourcils froncés. Je... Tu es bien Nanee ! Hein ? Tu... *sourpir* Je peux savoir pourquoi tu me gifle puis juste après tu me saute au cou ? Tu as tes... euh... tes choses là ?"

Au delà de l'apparente petite colère de Tetsuo il y avait une certaine timidité. Oui, c'était son premier baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 17 Avr 2011 - 11:22

Alors il n'avait pas été suivit. C'était parfait. Elle était peut-être une très bonne guérisseuse mais elle n'était pas une combattante. Son pouvoir lui servait juste pour l'aider à soigner les gens et faire pousser les plantes médicinal dont elle avait besoin.
Elle regarda la main que Tetsuo venait de retirer de la sienne. Elle soupira comme une enfant qu'on allait gronder. Il n'avait pas aimer bien sur qu'elle l'embrasse. Elle n'aurait pas du être si familière. Elle baissait la tête en attendant la secouer de son centaure qui allait s'en doute arrivé. Elle avait du mal à le regarder dans les yeux elle avait un peu honte d'avoir été aussi entreprenante. Mais c'était son tout premier baiser à elle.
D'ailleurs cette idée en amena une autre. Tetsuo était rentrer chez lui, il était devenu adulte, il avait du trouver une épouse. A cette idée son coeur se serra et elle du faire un effort incroyable pour refouler cette satané envie de pleuré qui lui piquait les yeux.

Mais la colère qu'elle attendait n'était pas aussi terrible que ce qu'elle se souvenait. Il semblait un peu troublé. Aussi elle releva la tête. Ses yeux étaient humide par les larmes qu'elle avait versée. Elle avait toujours le rose aux joues. Mais son regard était redevenu assez serein, après tout elle avait quand même murit un peu depuis leur séparation.
Elle semblait plus digne aussi, elle avait un maintient irréprochable. Elle semblait en extérieur bien plus forte, alors qu'à l'intérieur elle était aussi dévasté qu'un paysage désertique en pleine sécheresse, ou encore un champ de bataille.


"C'est bien ainsi que l'on m'appeler. Non je n'ai pas mes chaleurs. Vous… *elle prit une grande inspiration.* Tu t'attendais à quoi? Tu m'as lâchement abandonné en pleine nuit alors que nous étions entourés de démons, avec des gens que je connaissais absolument pas. Tu es partis sans même te préoccupé de moi! Sans même une raison, un mot, rien! Tu as tout pris quand tu es partis, tu n'as laissé qu'un trou béant dans ma poitrine!"

Le ton commençait à monter elle avançait vers lui pour s'approcher encore et encore. Ses yeux brillaient à cause des larmes qui commençaient à remonter. La douleur de son départ était encore présente même si la joie de le revoir était tout aussi grande.

"Tu aurais pus me réveiller pour me prévenir! Mais non tu n'en à rien fait. Sais tu combien de fois j'ai pleuré ton départ! Les premiers jours je t'ai même cru MORT!!! C'est Mademoiselle Yumi qui ma apprit que tu étais rentré chez toi. J'ai été rassureé, mais tu n'as même pas idée de combien de temps j'ai prié ton retour, combien de temps je t'ai attendu. Tu ne sais pas le mal que tu m'as fait, tu ne sais rien de ce que je suis devenue à cause de toi! Tu ne sais pas les horreurs que j'ai vu alors que toi….* les larmes recommençaient à couler le long de ses joues.* alors que toi… tu as retrouvé ta famille, tu as même du sens doute en fondée une avec une femelle de ta harde. Alors… dis moi pourquoi je devrais ne pas être en colère contre toi?! Et dis moi pourquoi quoi que je fasse je n'arrive pas à t'oublié et à te détesté."

A la fin de sa phrase elle avait taper sur son torse avant de poser son front contre celui ci en laissant couler les larmes.
Malgré tout elle l'aimait toujours, il aurait put la traiter comme une moins que rien. Il aurait put faire n'importe quoi d'elle, elle était envouter par sa personne, son absence avait été si douloureux qu'elle avait fini par arriver à cette conclusion.


"…. Ne trainons pas ici. Dans vot…ton état c'est dangereux, la résistance est un peu plus loin je v..t'amène au campement."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 14 Juin 2011 - 22:55

Il la regarda se mettre en colère.

Lui ne l'était pas, il était tout au plus... outré de son comportement familier envers lui mais... mais il n'était pas aussi en colère qu'elle semblait l'être maintenant. Tout avait commencé doucement, elle lui rappelait le désert. Si calme en apparence et pourtant si imprévisible. Tout au long de sa tirade il ne dit mot, gardant les lèvres closes. La regardant droit dans les yeux quand il le pouvait. Il gardait son équilibre tandis qu'elle lui reprochait des choses qui, c'est vrai, était réel maintenant qu'il y pensait, mais à l'époque il s'en fichait. Il n'y avait jamais pensé. Maintenant qu'elle le lui signalait oui c'est vrai il aurait du penser à elle, il aurait même du penser à tous les autres... Mais non, ça aurait été compliqué. Seul il avait passé les sentinelles des démons, Seul il avait réussit. Qui sait si elle avait été là... L'aurait-elle suivit jusque dans son désert ? Aurait-elle survécue à la chaleur écrasante des sables ? Qui sait. Il cherchait, il cherchait fort mais non. Rien, aucune excuses ne venait lui sauver la mise. Il ne savait pas quoi lui dire.

Doucement, la seul chose qu'il réussit à faire ce fut de lui poser les mains sur ses épaules. Il sentit, dans ses paumes chaudes, la fraîcheur de la peau de la jeune centaure. Il posa son visage sur son crâne, pour la rassurer, la calmer. Lorsqu'elle décida de partir il ne dit rien, se contenta de hocher la tête à ses dires et de la suivre. Il ne parla pas du restes du voyages. Se contentant de boiter légèrement jusqu'au-dit campement.



Suite -> ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» (Réservée) La colère d’un homme…
» [Réservé] La Maîtrise du Soru
» Étouffer la révolution [Réservée]
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» [Réservé] Et si on nettoyait tout ? [ Rang B ]