Partagez | .
 

 Jeux d'enfants [PV Amu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageJeu 19 Aoû 2010 - 3:52

C’était une belle journée ensoleillée et Emezaël marchait sous le couvert des arbres de la forêt Darke… Non, mais il faisait quoi, là-bas? N’était-il pas supposé être à l’Île, à s’entraîner dans la sueur et dans le sang jusqu’à ce qu’il se sente prêt à affronter même les généraux démoniaques? Pas de panique, il y reviendra sous peu. Lui qui aimait la chasse, il avait emporté son arc (et son épée) pour se livrer à son loisir favori. Les animaux de la forêt Darke lui étant plus familiers que ceux de la forêt de l’Anse, et c'est pourquoi il s’était risqué à s’aventurer en territoire ennemis pour quelques jours, prenant soin de rester loin d’Elament la Sombre.

Pour l’instant, la chasse avait été assez fructueuse. Il avait tué un renard de cendres et un fredak, tandis qu’Oedrek lui en avait apporté deuxième. Vu ses plumes plus ébouriffées qu’à l’habitude, il l’avait tué par lui-même. Les fredaks étaient une sorte de poulet mutant et goûtaient pratiquement la même chose que les vrais poulets. Ouais, vous savez: ceux avec des plumes et des ailes d’oiseau. En parlant de ça, les ailes de fredak sont carrément impropres à la consommation. Elles vous donnent des verrues sur la langue et goûtent le vinaigre.

Après avoir allumé un bon feu, un soir, Emezaël avait partagé le repas avec son ami corbeau. Ça lui faisait du bien de prendre une pause et de faire ce qu’il aimait. Il aurait dû y penser plus tôt. Cette nuit-là, il s’endormit instantanément sans insomnie comme il en faisait presque chaque jour. Ses rêves furent agréables…

Il se réveilla tard le lendemain, alors que le soleil était très haut dans le ciel. Lui qui était habitué à ses courtes nuits. Il descendit de l’arbre où il s’était perché et aperçu Oedrek qui tournait en rond dans le ciel, pas très loin au nord. Apparemment, il avait trouvé quelque chose. Était-ce une proie? Peut-être était-ce un démon. Il n’y avait qu’une seule façon d’en être certain et c’est pourquoi l’Ange déchu repris ses choses et commença à marcher en direction nord.

Il s’arrêta à une source pour remplir sa gourde et se laver un peu. Plusieurs jours au grand soleil, ça ne rend pas juste bronzé. En fait, Emezaël ne bronzait jamais, mais le point est que ça donne chaud et ça fait suer, aussi, et… mais c’est quoi, ça? Il semblerait qu’il y ait des truites, dans ce plan d’eau! Lentement, le chasseur nagea jusqu’au rivage, se rhabilla et prit son arc et son carquois. De ce dernier, il retira une flèche barbelée. Comme ça, elle pourrait pénétrer l’eau en surface et tuer un poisson, s’il s’y trouve. Emezaël contourna le petit lac en cherchant un endroit d’où il verrait ses cibles.

En marchant, il observa un peu le paysage. Le soleil faisait briller la surface de l'eau et permettait de voir le sol jusqu'à une certaine distance du rivage, révélant des algues qui ondulaient dans les courants. La très mince bande de sable entre l'eau et la verdure était presque blanche sous ce même soleil. Sous les grands arbres sinistres, c'était à peine si la lumière filtrait. Ce devait être pour ça que cette forêt était nommée "Darke". Parce qu'elle était sombre. Les arbres étaient légèrement en retrait du lac, laissant les arbustes et autres plantes de petite taille pousser à découvert. Dans le ciel, il n'y avait aucun nuage. Une autre journée de beau temps.

À cet instant, Oedrek vint se poser sur son épaule en croassant. Avait-il fait demi-tour en voyant qu’il n’arrivait pas ou avait-il suivi la créature jusqu’ici? Ne pouvant plus se concentrer sur le miroitement discret des écailles des poissons, l’Ange rangea son arc. Jetant un dernier regard aux truites, il vit dans l’eau le reflet d’un être humain ou pour le moins humanoïde. Le premier réflexe qu’il eut fut de s’écrier:


« Dans quel camp es-tu et qui es-tu? »
Revenir en haut Aller en bas
Amu
avatar
Nombre de messages : 28
Âge : 266
Race : Incube
Poste : Démon Traitre
Magie Contrôlée : Contrôle

Feuille de personnage
Puissance:
340/1000  (340/1000)
MessageVen 27 Aoû 2010 - 4:21

C'était un bel après-midi et le temps était superbe. Naturellement, Amu profita de cette situation pour prendre un léger congé de sa nouvelle maison, l'île, pour aller se promener dans la nature, à la recherche d'un peu d'action, ou tout simplement, de bon air frais. L'incube se baladait donc d'arbre en arbres dans la forêt Darke, véritable réserve de verdure, le lieu parfait pour profiter du beau temps. Tant d'arbres, tant d'ombre, quoi de mieux pour profiter du beau temps sans avoir trop chaud !

Quoi qu'il en soit, Amu marchait sans se concentrer sur aucune direction particulière, traçant vaguement son chemin, cherchant de quoi s'occuper. Soudain, l'incube crut entendre un croassement, ou quelconque bruit aigu. Amusé, il regarda adroitement autour de lui, en vain. Le démon leva finalement les yeux au ciel pour y repérer un corbeaux bien noir.


-Ah, tiens, un oiseau ! Dit-moi, où vas-tu ?

L'incube se mit donc à suivre naïvement le parcours qu'effectuait le corbeaux, tuant le temps en traquant le volatile. En effet, il en fallait peu pour s'amuser quand le démon avait vraiment rien à faire. Ainsi, il avait enfin trouvé de quoi s'amuser, suivant cet animal sauvage lors de son voyage. Tant qu'il restait dans les environs, Amu le suivrait n'importe-où, découvrant la végétation au gré de l'oiseau.

L'homme finit par perde la trace de l'oiseau alors que celui-ci semblait atterrir. Amu regarda l'oiseau disparaitre, puis haussa les épaules, oubliant le corbeaux pour continuer sa promenade en gardant la direction dans laquelle l'oiseau l'eut laissé. Le démon finit par apercevoir quelques bribes d'un lac à travers les arbres. Il sourit ensuite en accélérant le pas pour rejoindre l'étendue d'eau. Alors qu'il approchait du lac, Amu entendit un autre croassement qui lui était désormais quelque peu familier. L'incube se dirigea donc vers le son pour finalement déboucher vers un autre jeune homme accroupi, visiblement propriétaire du volatile, qui ne tarda pas à se retourner pour lui crier au visage. Amu, tant qu'à lui, resta calme et immobile alors que l'autre type lui mitraillait ses questions. L'incube se contenta de se rapprocher en répondant tranquillement.


-Je suis du camp des élémentalistes et je me nomme Amu. Puis-je te poser la même question ? Ah tiens, il est à toi en fait, cet oiseau.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 1 Sep 2010 - 2:49

Un incube dans le camp des élémentalistes? Alors, là, c’était du n’importe quoi! Depuis la chute d’Elament, Emezaël nourrissait envers les démons une haine sans pareil. Étant l’un des rares élèves à s’en être sorti, il avait vu la mort en face. Alors que faux, épées et lances déchiraient les chairs en lambeaux, la magie noire du peuple sombre pervertissait l’essence du monde pour livrer sa malédiction sur l’ensemble des innocents qui étaient morts dans la Cité.

Le démon… Amu… se tenait toujours devant lui, le regardant d’un air étrange. C'était comme s'il n'affichait aucune expression - ce qui était le cas. L’Ange déchu revint enfin à la réalité et constatant qu’il avait du mal à cacher ses émotions, que ce soit haine ou tristesse. Les dents serrées, il se tint droit en s’appuyant sur son épée et utilisa ses pouvoirs pour chasser les larmes qui lui embrouillaient la vue. Songeur, il chercha sur le démon une preuve de son allégeance à la cause des élémentalistes. Son regard s’attarda sur la bague que portait celui-ci. Il y sentait une puissante magie, comme seule Ruby était capable de faire usage. C’était à coup sûr une preuve suffisante. D’un ton plus léger, mais quelque peu cassant sur le coup de la rage qui avait bouillonnée en lui quelques instants plus tôt, Emezaël dit à Amu :


« Oedrek ne m’appartient pas. C’est un ami, un compagnon. Il va où il veut et je n’ai aucun contrôle sur ses actions. »

Malgré son masque de sympathie, l’Ange était sur ses gardes et guettait les mouvements de l’incube. Une question lui vint à l’esprit :

« Par pur hasard, pourrais-tu me dire quels sont tes pouvoirs? Après tout, on ne sait jamais à quoi s’attendre avec un démon. Comme tu peux le voir, je suis un aera. Si tu es vraiment un allié, tu n’aura aucun problème à me dire les tiens. »

Une étrange idée germa dans son esprit. Puisque, malgré le guerrier, Amu semblait tout à fait amical, il serait amusant de le défier pour apprendre à le connaître en s’amusant. Emezaël pourrait, en surveillant son comportement, évaluer sa valeur, déterminer s’il était un couard ou pas, s’il était agile, s’il était fort ou habile. Ça pouvait sonner stupide en premier lieu, mais l’idée se tenait. De plus, il fallait bien se divertir.

« Amu, je viens d’avoir une idée : et si nous nous lancions mutuellement des défis? Je t’en lance un, puis, si tu le réussis, tu m’en lance un à ton tour. Tiens, par exemple, commençons ici. Tu vois ces truites? La plupart d’entre elles ont des écailles ternes au chatoiement qui peut paraître doré, mais c’est une illusion d’optique. Je veux que tu saute dans ce lac et que tu me rapporte l’une des rares truites qui ont réellement les écailles dorées. Pour l’attraper, tu n’as le droit d’utiliser que tes mains. Et surtout, ne triche pas! »

Un éclair d’amusement passa dans le regard d’Emezaël. La journée serait peut-être plus divertissante que ce dernier l’avait prévu…
Revenir en haut Aller en bas
Amu
avatar
Nombre de messages : 28
Âge : 266
Race : Incube
Poste : Démon Traitre
Magie Contrôlée : Contrôle

Feuille de personnage
Puissance:
340/1000  (340/1000)
MessageMer 29 Sep 2010 - 2:39

Amu observa gaiement les diverses réactions du jeune élémentaliste qui lui faisait face. Ah, l'adolescence, où nos sentiments vacillent et changent comme on respire ! Ce jeune petit ... ange ? Oui, probablement (Le pauvre, il a pas d'ailes, c'est tout mignon) ... Où en étais-je ? Ah oui, ce pauvre petit oiseau coincé au sol était passé si vite de la haine à la confiance douteuse que révélait la surprise de son allégeance. Quoi qu'on puisse dire des sentiments instables du type, Amu avait appris quelque chose, à cet instant : Cette foutue bague, si elle le gelait, elle avait au moins le pouvoir de faire reconnaitre son alignement aux élémentalistes les plus ... jeunes.

Oh, le pauvre, c'est qu'il n'avait pas toute sa tête, d'ailleurs. Un si stupide animal, un compagnon, un ami ? Ces bêtes ne sont pas destinés à être égaux aux humanoïdes, des maitres bien plus supérieurs ! Il faut tout de même dire qu'hormis cette divergence d'opinion, ces paroles firent sourire Amu : Les gens les plus fous sont les plus intéressants. Et d'ailleurs, qui ne l'est pas ? N'est-il pas lui-même, le parfait exemple de la folie aux yeux de n'importe qui ?

L'ange déchu finit par lui demander lui poser une question, encore. Il était curieux, celui là, et cela ne déplaisait pas plus qu'il le faut à l'incube. À vrai dire, cela ferait de bonnes conversations dans l'avenir proche. Quoi qu'il en soit, à la demande de l'adolescent, Amu se contenta d'hausser les épaules et de lui répondre :


-Fait moi d'abord part de ton nom et je voudrai bien te révéler mon pouvoir. Une information contre une autre, cela ne te semble pas juste ? Je t'ai dit mon nom et tu m'as révélé ton pouvoir; cette fois, c'est à toi de commencer.

Parlons en, de son pouvoir, car c'est probablement lui qui voudra que l'ange juge son idée bonne. Eh oui, le plus subtile des pouvoirs mais le plus pratique pour marchander ! Mais trop tard, son client avait déjà oublié et l'embarquait déjà dans une autre activité. Des défis ? Oh, c'est qu'Amu aimait les défis ! Il était vraiment divertissant, ce jeune !

Le démon devait donc attraper une truite, et pas n'importe quelle, celle aux écailles dorées ! Eh bien, c'était l'occasion parfaite pour faire part de ses pouvoirs et donc éviter de se mouiller. Après tout, son pouvoir était le plus souvent passif et donc, demander aux poissons de bien vouloir l'aider ne serait pas tricher ! Ainsi, Amu se retourna vers le lac pour affirmer tout simplement :


-Vous, les truites aux écailles dorées, vous voudriez bien sortir un peu et vous jetez hors de l'eau dans mes mains et au visage de l'aera ? Vous allez voir, l'air est si bon ...

Quelques secondes plus tard, quelques truites aux écailles d'or jaillissaient du lac. Alors que la plupart visaient maladroitement le visage de l'élémentaliste, Amu réussit à en attraper une sur trois. Une fois la prouesse faite, l'incube se retourna vers son adversaire, souriant.

-Je crois qu'en cet instant, tu auras deviné mon pouvoir ! Allez, dit moi ton nom, après quoi ton défi sera de nous faire à manger avec ces truites, j'ai un peu faim.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 30 Sep 2010 - 3:45

Non, mais il le prenait pour un idiot ou quoi? C’est en rageant face à l’attaque de poissons – dont il garderait des marques rougeâtres partout sur le visage pendant plusieurs jours – qu’Emezaël décida d’affubler cet incube des qualificatifs « Lâche! », « Arrogant! » et même « Sale fils de goule! ». Cette dernière injure du cru de Rork Baruk avait rapidement, dans les derniers mois, faite le tour du camp des élémentalistes. Ainsi donc, ces insultes, il les lançait à tue-tête tout en évitant les ailerons coupants des truites. Il commençait à s’empiler à ses pieds et à ceux d’Amu une pile énorme de poissons asphyxiés.

Considérant que c’en était assez, Emezaël dégaina Loup-des-Cieux. Sans essayer pour le moins du monde de montrer qu’il n’était pas agressif envers Amu, il s’en approcha pour diminuer l’espace entre eux et les poissons, finirent par converger en un point. Il leva son arme horizontalement, le plat vers eux, et relâcha la pression accumulée dans celle-ci. L’effet de répulsion qui en résulta renvoya tous les truites volantes ainsi que celles qui s’apprêtaient à sauter d’où elles venaient. La pulsion créa assez de remous dans le plan d’eau pour empêcher les dernières truites dorées qu’il restait.

Oui, il était, tel un loup, enclin à faire des démonstrations de puissance à n’importe quel moment pour s’assurer le respect des autres membres de la meute, même lorsque le moment était peu opportun. Loup-des-Cieux demandait le sang du démon, mais il ne l’aurait pas… pas tout-de-suite. Mais si cela devenait nécessaire, l’Ange n’hésiterait pas à le relâcher. Jamais pour l’instant cette lame n’avait gouté le sang, mais il s’en fallait de peu pour qu’Amu soit son premier festin.

« Très bien, entends mon nom. Que son écho résonne et se fasse entendre de tous les démons, car un jour, ce nom, ils le craindront. Je me nomme Emezaël Fenenn. »

Puis il fit une moue de dépit en réalisant qu’il venait tout juste de se faire battre à son propre jeu. Trop fier pour avouer quoi que ce soit, même si Amu avait triché, Emezaël commença à préparer un feu sans rien dire. Une fois que celui-ci fut allumé, après une demi-heure d’essais, l’Ange piqua quelques poissons avec un bâton et fit tourner la brochette au-dessus du feu. Jusqu’à ce qu’il prenne une belle couleur. Il avait toujours été un bon chasseur et en tant que tel, il se devait de tout connaître sur la viande, de ses habitudes de vie, facilitant la traque, au dépeçage et bien sûr, la cuisson.

Ayant terminé, Emezaël regarda autours de lui et fut étonné de voir qu’Amu avait patienté durant tout ce temps. Un sourire mesquin passa sur son visage : il venait d’avoir une idée. Pour tester le démon – et aussi pour l’emmerder, bien sûr – il laisserait les arêtes dans la nourriture. Ainsi il verrait par la réaction de celui-ci s’il avait l’habitude de laisser les autres tout faire à sa place, comportement rémanent chez les Cornus. Il l’invita à s’asseoir et à se restaurer.

Après ce petit festin, Emezaël pensa rapidement au prochain test qu’il lancerait à Amu. Ce n’étaient pas les idées qui manquaient, mais une bonne idée demande mûre réflexion. Alors, il déclara finalement :

« Je vais tirer une flèche que je guiderai le plus loin possible. Tu devras la retrouver et je te garantis qu’avec le couvert des arbres, les oiseaux ne pourront pas facilement t’aider. »

En d’autres mots, ce test voulait dire « Es-tu débrouillard? ».

« Ferme les yeux pendant que je m’exécute. »

Il tira et la flèche vola.

« C’est bon, vas-y. Tout ce que je peux te dire, c’est qu’elle se trouve quelque part dans un rayon d’un kilomètre. »
Revenir en haut Aller en bas
Amu
avatar
Nombre de messages : 28
Âge : 266
Race : Incube
Poste : Démon Traitre
Magie Contrôlée : Contrôle

Feuille de personnage
Puissance:
340/1000  (340/1000)
MessageLun 15 Nov 2010 - 3:35

Amu regardait tranquillement les poissons rejoindre le lac, pas du tout impressionné de la dernière démonstration de l'ange déchu. Celui-ci se mettait le doigt dans l'oeil s'il croyait avoir là créé un sentiment de respect dans la tête du démon. Déjà qu'Amu était l'être le plus insouciant qui soit, si l'adolescent avait démontré une certaine force, il avait surtout témoigné d'un clair manque de présence d'esprit. Au moins, il était amusant que de le regarder faire ! Et c'était ce qu'Amu faisait en cet instant afin de se divertir. Il semblait ambitieux, du moins.

*Ouh, je suis Emezaël Fenenn, le grand ! Que mon nom soit craint !*

Ce jeune était définitivement ignorant. Il était aveuglé par ses rêves et ne pouvait même pas voir qu'il se nuisait à lui même sur des coups de tête. Peu importe ! Aussi stupide étaient ses actions, elles étaient assez intéressantes pour chasser l'ennui qui hantaient Amu. Ainsi se mit-il à rire en percevant sur le visage de l'adolescent l'expression de celui qui réalisait son erreur. Et que dire de cette maladroite tentative de dénie !

L'incube regarda donc le jeune élémentaliste repêcher le poisson, souriant, et attendit silencieusement la préparation du repas. Celui-ci, récemment expérimenté en cuisine dut aux tâches que lui imposait la matriarche, remarqua rapidement que l'adolescent avait omis d'enlever de désosser les truites. Qu'il fut ignorant ou mesquin, Amu s'en réjoui. À cet instant, on pouvait déceler un sourire mesquin se dessiner sur son visage.

Les deux individus s'installèrent pour manger et Amu fit de rien, mangeant sa part en enlevant les arrêtes le plus discrètement possible, s'efforçant de ne pas faire remarquer à l'ange ses actions. Il joua ensuite le jeu, fermant les yeux et laissant le déchu tirer sa flèche. Finalement, il se leva pour finalement affirmer :


-Tu as bien dit qu'il fallait réussir un défi pour en lancer un, si ? Eh bien, ces règles ne s'appliquent pas qu'à moi. D'abord, je ne t'ai pas demander de cuisiner des truites, mais CES truites. Tu as remis mon gibier dans le lac et tu t'es contenté que de pêcher n'importe quel autre poisson. Ensuite, tu n'as pas terminé ta tâche en me servant des truites pleines d'arêtes ! Je t'ai dit de faire à manger et tu m'as laissé une parti de la tâche. Tu m'excuseras, mais tu as échoué de toutes parts, jeune homme. Je vais donc te lancer un second défi : Fait en sorte que ton oiseau te rapporte ton projectile et tu auras gagné. Bien sûr, nous pouvons toujours arrêter les jeux si tu veux ...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 13 Déc 2010 - 4:27

Emezaël reprit son sérieux.

« Très bien, Amu. Tu as raison, même si je refuse de l’admettre. Ces jeux sont puérils et d’ailleurs, j’ai triché moi aussi. Tu vois Oedrek? Non? Eh bien, c’est parce qu’il a attrapé la flèche en plein vol et est tout de suite allé se cacher derrière les nuages. »

Il poussa un long soupir.

« Je voulais simplement me détendre en venant ici et voilà que mon esprit de compétition m’a reprit. Je croyais fermement que prendre l’air me ferait du bien, mais j’avais tort. Je ne sais pas pourquoi je cherche toujours à être meilleur que les autres. »

Il repensa à ses longs entraînements. Que ressentait-il en réalité qui le poussât à se surpasser encore et encore? Au fond de lui, il savait.

« Non, c’est faux. Je cherche simplement à être meilleur que les démons. Je te vois là, devant moi, en tant qu’allié, mais je ressens toujours ce désir de vengeance... envers ton espèce et aussi envers toi, même si tu n’as probablement jamais rien fait de mal. »

Il ne disait pas cela sur un ton peiné, mais sur un ton neutre, détournant le visage pour cacher ses émotions.

« Sais-tu seulement ce que c’est que de perdre tous ses amis aux mains de créatures sanguinaires et de fuir en abandonnant tout ce qu’on aime derrière soi? Et je repense à toutes ces âmes qui n’auront jamais de sépulture. La seule chose qui me restait à la suite du jour de la perte d’Elament, c’était cette épée que je chéris tant. »

Il la détacha de ses sangles pour pouvoir mieux observer sa lame énorme et son magnifique pommeau. Le tout n’était ni trop lourd, ni trop léger. Tout s’harmonisait parfaitement.

Il se ressaisit. Venait-il de se confier à un étranger? Un démon, de surcroît!


« Je sais que tu dois penser que je suis un idiot ou quelque chose dans le genre. Libre à toi, mais si tu me considère comme tel, je ne vois pas pourquoi je me bornerais à continuer à te parler. »

Emezaël se retourna pour faire dos à Amu.

« De toute façon, tu n’es qu’un autre démon. »
Revenir en haut Aller en bas
Amu
avatar
Nombre de messages : 28
Âge : 266
Race : Incube
Poste : Démon Traitre
Magie Contrôlée : Contrôle

Feuille de personnage
Puissance:
340/1000  (340/1000)
MessageJeu 16 Déc 2010 - 4:01

Un air sérieux se dessina soudainement sur le visage du déchu. Venait-il de s'avouer vaincu ? Oh, combien amusant ! Peu importe comment puérils pouvaient être ces jeux, Amu ressentait une certaine satisfaction de les avoir remportés. Et puis, depuis quand devait-on se limiter quand il s'agissait de se divertir ? Le plus délectable, il fallait le dire, c'était que sans s'en attendre, Amu avait déjoué la tricherie maladroite de l'homme en devenir. Celui-ci, d'ailleurs, poussa un long soupir.

Apparemment, le pubère, malgré son intention de venir en cette forêt pour se détendre, s'était apparemment laisser emporter par une haine envers les démons. Oh, le pauvre, il les haïssais tellement qu'il souhaitait se venger d'eux en les surpassant. Ça, c'était puéril ! Peu importe, il était plutôt intéressant, ce discours sentimental. Oh, le drama, tellement amusant ! D'ailleurs, l'incube sourit quand le petit poète lui dit qu'il n'avait probablement rien fait de mal. C'est qu'il était naïf, tout de même, le petit.

Emezaël lui raconta finalement comment il avait perdu tout ses amis aux mains de monstres cruels et comment il avait abandonné tout le monde. Ah, quand il parla de son épée chérie, comment Amu regrettait de ne pas avoir à porté de la main un sceau de maïs soufflé ! L'élémentaliste lui dit finalement qu'il pouvait arrêter de lui parler s'il le considérait comme idiot et qu'après tout, il n'était qu'un démon. Amu sourit pour ensuite répondre de façon objective, inspiré.


-Oui, je ne suis qu'un démon, c'est vrai. Et toi, tu n'es qu'un ange déchu. Mais t'es plutôt intéressant, quand même. Ce serait dommage de couper court à cette divertissante conversation !

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 23 Déc 2010 - 4:12

Oui, c’est vrai, il n’était qu’un Ange déchu. En entendant ces mots, il sentit les cicatrices sur ses omoplates lui brûler à nouveau, mais il ne fit que rouler les épaules pour faire disparaître le malaise. Il en avait fait le deuil depuis longtemps, mais il regrettait toujours de ne pas pouvoir accompagner Oedrek dans le ciel si clair. Il remarqua qu’il avait baissé la tête et regarda plutôt vers le ciel. Le corbeau décrivait des cercles au-dessus de leur position. Il sourit en se retournant face à Amu.

« Oui, c’est vrai, je ne suis peut-être qu’un Ange déchu, mais n’empêche que ma chute n’a pas été due à un crime de ma part. Au contraire, un lâche s’est servi de moi en tant que bouc-émissaire après avoir tué mon père. »

Il n’avait, en relatant le pire moment de sa vie, jamais cessé de sourire. Un sourire forcé, parfois, une larme refoulée, aussi, mais le même regard déterminé qui se situait entre la colère et l’apaisement. Oh, il n’y avait rien d’apaisant à parler de la mort de son père et de sa chute, mais Emezaël voyait plus loin. Il en avait fait le deuil. Il ne pourrait peut-être jamais se venger du tueur, mais s’il en avait l’occasion, il le ferait souffrir. Étrangement, il se disait que même s’il n’en avait jamais l’occasion, cela ne changerait pas grand-chose non plus.

Ce bâtard d’Amu n’était peut-être pas si mauvais que ça, après tout. Lui, au moins, il n’avait détruit la vie de personne.


« Je suis curieux, Amu. Pourrais-tu m’en dire plus sur toi? Pourquoi as-tu rejoint notre camp? Que faisais-tu avant? »

Emezaël continuait de sourire. Vu la personnalité plutôt… spécial du démon, ce serait probablement très intéressant. Non… divertissant.
Revenir en haut Aller en bas
Amu
avatar
Nombre de messages : 28
Âge : 266
Race : Incube
Poste : Démon Traitre
Magie Contrôlée : Contrôle

Feuille de personnage
Puissance:
340/1000  (340/1000)
MessageJeu 23 Déc 2010 - 4:50

Amu observait l'ange déçu tandis que celui-ci regardait vers le bas, puis vers le haut et finalement, vers lui-même, souriant. Apparemment, c'était pas sa faute si ses ailes l'avaient quitté. Eh ben ! Marrant, quand même, le système judiciaire des anges ! Le fils à papa qui sert de bouc émissaire ! Ça devait être pour ça que le stéréotype voulut que les anges soient des êtres naïfs. Un jour, Amu devrait essayer de faire croire à un petit novice ailé que les démons avaient infecté l'air et que seul les démons pouvaient respirer sans mourir, pour ensuite se marrer à voir le type virer violet.

Il était curieux, tout de même, de voir la passoire à émotions sourire en racontant les plus éprouvants moments de sa vie. Soit ! Après tout, que faire du passé ? Enfin, que faire de son propre passé ? Car visiblement, Emezaël s'intéressait à celui du démon. Amu haussa les épaules l'espace d'un instant puis tâcha de lui répondre dans son habituel ton de lassitude.


-Je vais t'avouer, je n'ai pas beaucoup de choses à te raconter. Ma vie ne fut pas vraiment ... palpitante. J'ai grandi dans un clan d'incubes et de succubes, multipliant tromperies et jeux au lieu de faire mes tâches et une fois adulte, je me suis engagé en tant que soldat par soif de défi. Jusque là, c'était bien, je pouvais aller sur le terrain et m'amuser un peu en regardant mes pairs se battre pour ensuite m'amuser en jouant avec les détenus. Mais quand on a gagné la guerre et que la ville fut la nôtre, tout devint trop facile. Plus aucun ennemi, plus aucune cible ! J'en avais marre de mener la belle vie, moi ! Aucun défi, aucune satisfaction d'accomplissement ! Alors j'ai changé de camp comme ça, parce que je m'ennuyais. Vous, les élémentalistes, vous avez au moins le mérite d'avoir des difficultés.

Si l'ange voulait savoir la vérité, il était servi ! Après tout, à quoi bon mentir ? Même si ses raisons sont anodines, elles sont réelles. C'est chiant d'être puissant, quoi. Amu sourit, pensant au jour où il essaierait de prendre à nouveau la cité, rêvant que ce soit difficile.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 7 Jan 2011 - 23:13

Pas de défi chez les démons? Ah bon? Peut-être regretterait-il sa décision de les quitter lorsque la Cité serait reprise par les élémentalistes. En tout cas, Amu ne semblait pas être si dangereux que ça, du moins pour l’instant. S’il les trahissait un jour, Emezaël s’occuperait de lui régler son compte, si seulement Ruby ne l’avait pas fait avant. Il avait beau être un allié, il était tout de même un démon comme les autres, incapable de ressentir quelque sorte de compassion que ce soit et d’une immoralité quasi-impossible à atteindre pour un être pensant normal.

- Dis-moi, Amu… commença Emezaël, il y a beaucoup d’élémentalistes portés disparus dans notre camp. Je ne sais pas si je t’oblige à répéter ce qu’on t’a déjà demandé, mais j’aimerais bien savoir lesquels nous ont trahis et ce qui est arrivé aux autres.

L’Ange déchu ne comprenait pas comment on pouvait trahir les siens en étant sain d’esprit. Il était très probable qu’aucun des traîtres ne le soient, de toute façon. La raison d’Amu était probablement la plus stupide qu’il ait jamais entendue, mais elle eut le mérite de faire ressurgir un drôle de souvenir enfouie au fond de son esprit.

Emezaël se rappela une journée alors qu’il séchait les cours pour s’entraîner à l’épée. À cette époque, personne à Elament n’aurait cru que la Cité aurait, un jour, pu tomber entre les griffes des démons. L’Ange déchu s’était faufilé hors de la ville et s’était aventuré dans les bois. Il avait croisé un vieil homme qui cueillait des champignons et toutes sortes d’autres plantes. Emezaël n’était pas très intéressé à partir une conversation avec celui-ci, alors il avait essayé de passer son chemin. Le vieillard l’avait arrêté et avait engagé lui-même la conversation. Après s’être présenté – il s’appelait Wenrik – et avoir demandé son nom à l’Ange, il lui avait demandé s’il rêvait où s’il était un humain. Emezaël lui avait assuré que non, sans non plus dévoiler qu’il était en réalité un Ange déchu. Wenrik avait maudit sa cécité partielle et avait demandé à son « jeune ami », comme il disait, de l’aidé. Ce dernier avait accepté par pitié pour le pauvre homme et celui-ci s’était mis à se plaindre avec une conviction inconnue jusqu’alors de l’adolescent.

« Avec la vieillesse, tout deviens plus difficile, » disait-il. « Cette situation n’est pas totalement négative. Quand tu essais, comme moi, de garder le rythme et de surmonter les défis qui se présentent à toi, tu réalises à quel point tu sous-estimais, auparavant, ce magnifique sentiment qu’est la joie d’avoir accompli quelque chose. Tu vois… hum… Emezaël, c’est bien ça? Tu vois, à ton âge, tu vois clair et tu n’as pas de difficulté à remplir des tâches toutes simples comme celle que tu m’aides à accomplir présentement. C’est sûrement pour cela que – je le sais – au fond de toi, tu te dis probablement que c’est une perte de temps. Haha, la jeunesse! C’est bon, tu peux t’en aller, je suppose que tu as mieux à faire qu’aider un vieillard à cueillir des plantes. Ça va, je comprends, tu peux partir, tu es libre! »

Emezaël n’était pas le même à l’époque et il n’avait pas insisté pour rester. Il avait filé aussi vite qu’il avait pu, pour ainsi dire.

En revenant à la réalité, il décida qu’il était temps de continuer son chemin et déclara qu’il était temps pour lui de s’en aller.


- Aurevoir, bâtard de démon! lui avait-il envoyé en se retournant.

Puis il appela Oedrek, qui vint se poser sur son épaule, et contourna le plan d’eau pour disparaître dans les bois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Jeux d'enfants ? PV Mataï - end
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» Transition et S6 : faits, fées et effets
» JEUX D'ENFANTS ? NAKO
» LES DEUX DERNIERS BEBES DE PREVAL NE SONT PAS DES ENFANTS NATURELS......