Partagez | .
 

 Non-Invités Surprises [Privé - Shaloa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageVen 13 Aoû 2010 - 14:41

Haeris secoua sa lourde tête en soufflant, projetant des gouttelettes d'eau tout autour de lui. A côté de lui, Tyrol reprenait avec peine sa respiration, se penchant de temps à autres pour cueillir de l'eau d'une main et mouiller le museau de sa monture afin de la rafraîchir.

"Courage, nous y sommes presque", lui murmura-t-il avec douceur dans sa langue natale.

Le cheval ailé souffla à nouveau et colla sa tête contre l'épaule de son maître. Son sabot frappa le sol avec nervosité, ses pattes pourtant puissantes tremblaient quelque peu. Ses blessures venaient tout juste d'être soignées grâce à la magie de l'elfe, mais la douleur mettait du temps à s'estomper : A cause de l'une de ces douleurs, la bête boitait encore. Mais surtout, il avait fallu du temps pour calmer les Ténèbres lancinantes qui avaient lacéré le pelage et pénétré la chair… Les Drewoors s'étaient acharnés sur l'animal et malgré toutes les protections magiques de son maître, certains étaient parvenus à les blesser tous deux. Ils avaient surtout visé les pattes du cheval avec un plaisir sadique visible rien qu'à l'idée de le mutiler par petites tranches ; Pris de panique, l'animal en avait encastré un dans un arbre en ruant puis en l'écrasant de tout son poids, et piétiné l'autre tandis que Tyrol, désarçonné et surtout sonné, jouait de sorts pour se défaire de ceux qui lui sautaient à la gorge. L'Air et les Ténèbres avaient crépité en furie, les démons avaient traversé ses défenses deux fois seulement, assez pour lui porter des coups d'une violence rare en le maintenant au sol. Traîné sur plusieurs mètres, l'elfe n'était parvenu à se défaire de leur prise qu'au prix d'une chemise déchirée et d'une épaule fort malmenée. Surpris par le faciès peu gracieux de ces immondes créatures, Tyrol en gardait une image très présente. Et très désagréable. L'odeur n'avait pas aidé à améliorer le spectacle… Il revoyait encore très bien la gueule du monstre, mugissante, prête à lui arracher la tête dans un ballet gluant de sang et de bave, lui promettant quelques brèves secondes d'agonie au cœur d'une haleine plus que douteuse… A choisir entre l'haleine et la mort immédiate, l'elfe blanc avait choisi le martyr de l'haleine : Ces quelques secondes de souffrance olfactive lui avaient suffi pour entraver la chose dans son élan, lui maintenant la gueule ouverte sur le vide grâce à ses rubans de Vent afin de mieux lui faire gober une sphère de lumière. Puis il avait voulu se relever, mais il oubliait l'autre créature…

-Hé, y a encore ! Et d'moches !

Tranlthanas passa derrière lui en courant ventre à terre, effectuant un dérapage des plus incontrôlés qui l'amena jusque dans l'eau dans une volée d'éclaboussures. La panthère fit un violent bond pour se tirer de l'eau qui menaçait son pelage, doublant son aura pour faire évaporer rapidement les gouttes litigeuses tandis que Tyrol prenait le museau d'Haeris entre ses mains et le tirait de la berge pour le ramener à couvert sous les arbres de la lagune. Son éternel sourire était toujours fixé sur son visage.

"Alors, on débusque les Drewoors sans ma permission ?
-C'est tes fesses qu'y veulent, à quinze 'finiront ben par avoir l'pantalon, hein ? Casse-toi, va !"


Un ricanement sinistre s'éleva de l'énorme félin enflammé qui l'avait tiré des griffes du dernier Drewar une demi-heure plus tôt. Le sourire de l'elfe s'élargit à la réflexion.

"Parfait, alors grimpe", dit-il à son comparse, puis, flattant l'encolure d'Haeris, il lui murmura : "Allez mon beau, allons leur faire une surprise !"

L'imposant cheval s'ébroua encore une fois, puis plia l'une de ses pattes, s'inclinant dans une révérence douloureuse. Tyrol saisit la crinière et se hissa, aussitôt suivit d'un Tranlthanas dans une forme olympique et à l'apparence d'elfe toute retrouvée. Il devait toujours attendre que l'elfe blanc s'installe avant de monter ou bien Haeris refusait tout autre cavalier ne possédant pas le don d'Aera. Il ne pouvait de fait lui donner aucun ordre ; Pour un Sabrone, voir un cheval refuser sa présence était furieusement vexant, mais il s'était fait à l'idée que pour une fois, ce serait à Lén de conduire. Lui se contentait de tendre les bras pour attraper aussi la crinière, en profitant pour coller un maximum le corps de l'elfe blanc qu'il avait toujours trouvé désirable. Comme il ne s'indignait plus de ses avances et laissait plus ou moins faire avec un flegme à toute épreuve, le métis n'avait plus qu'à saisir les occasions.

-Depuis quand tu cherches les ennuis, toi ?

Ironie typique. Tyrol soupira en menant sa monture à travers les arbres, la poussant à prendre un peu d'avance avant de trouver un endroit plus idéal pour décoller. Haeris eut la bonté de se laisser conduire malgré la douleur, le corps parfois secoué de spasmes incontrôlables dûs à la magie démonique. Son maître ne cessa pas de lui parler pour le rassurer, et se rassurer lui-même au passage, mais il était semblait confiant des soins qu'il avait prodigué. Leur effet serait bientôt là, ce n'était plus qu'une question de temps. Temps qu'il ne fallait pas perdre.

"A partir du moment où les ennuis en question me cherchent aussi, je ne vois pas pourquoi l'on se priverait d'une rencontre aussi constructive", se contenta-t-il de répondre joyeusement avec un sourire, en pivotant légèrement.

Un baiser sur la joue lui fit comprendre que la réponse convenait ; Il rendit un coup de coude en guise de désapprobation.

Il comptait effectivement en finir avec les Drewoors car les laisser arpenter le Continent à sa recherche n'était pas bon pour les planques auxquelles il rendait visite afin d'amener de la nourriture : C'était prendre le risque de les faire découvrir ou de causer des ennuis supplémentaires aux résistants qui résidaient encore sur ces terres désormais grouillantes de démons. Ce n'était pas la première fois qu'on l'attaquait pendant une livraison à la planque de la Tour, fort heureusement aujourd'hui, l'attaque avait eu lieu une fois tout déposé et mis en lieu sûr dans des cachettes isolées. Sur le retour, alors qu'il faisait un détour afin d'égarer tout soupçon, il s'était fait surprendre par le groupe de démons, qui l'avaient méticuleusement encerclé avant d'apparaître. Tyrol dissimulait son aura ainsi que celle d'Haeris, mais cela ne semblait pas toujours suffire ; Il restait leurs traces - bien que l'elfe mît du soin à les effacer derrière lui - et leur odeur… Son cheval, nerveux, avait bel et bien senti quelque chose, mais l'elfe avait mis trop de temps avant de déterminer la nature et la position de la menace ; Leur stratégie était déjà faite lorsqu'il avait paré le premier assaut. Il se félicitait de s'en sortir, quoique l'état de sa chemise l'ennuyait fort : Encore bonne pour être recousue, voilà qui devenait lassant…

Tranlthanas lâcha la crinière d'une main et Tyrol le sentit se tourner pour regarder l'arrière… Puis la magie crépita dans l'air, le Feu sembla se nourrir des ombres des arbres, s'élevant soudain en un immense brasier qui se répandit à toute vitesse, destiné à couper la route aux poursuivants. Ils gagneraient assez de temps pour décoller, et ainsi les surprendre par en-dessus… Surpris, Haeris accéléra l'allure et vira de côté, se rapprochant à nouveau du bord de l'eau : Arrivé sur la berge, il déploya ses ailes et prit son envol malgré le peu de place. Ses ailes butèrent contre les arbres mais l'animal paraissait trop obnubilé par l'idée d'échapper au feu, tant que les chocs ne lui firent même pas mal. Ce qui lui importait était de se tirer de là le plus vite possible ! Tranlthanas était fier de son coup. Il éclata de rire tandis que le cheval prenait de l'altitude, sous le silence réprobateur de son comparse.

-Au moins maintenant, y a la place !

C'était le moins que l'on puisse dire, mais Haeris serait difficile à convaincre de retourner près du brasier. Tyrol soupira et opéra un demi-tour brusque en vue de prendre les Drewoors en tenaille entre eux et le feu. Leur course les avait menés jusqu'à l'orée de la Forêt Darke, là où Haeris devrait atterrir bientôt avant de voir disparaître pour longtemps toutes les potentielles pistes d'atterrissage ; L'animal se posa donc comme il put dans un semblant de clairière calcinée avant de filer ventre à terre en direction des démons restants. Le trouvant trop balourd, Tranlthanas finit par sauter à terre pour se transformer à nouveau et prendre les devants, doté d'une pêche d'enfer ; Tyrol, lui, espérait qu'ils en finiraient bientôt. Et il se disait qu'une aide ne serait vraiment pas de trop !

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageVen 27 Aoû 2010 - 1:52

Shaloa valsait dans les couloirs de sa planque sous-terraine, s'informant de la situation des divers habitants, cherchant à se rendre un peu utile en aidant ceux dans le besoin lors de ses temps libres. C'était une journée bien calme et malgré ses profondes recherches, tout semblait aller pour le mieux dans la planque de la tour de Tyiös. Shaloa se dirige finalement vers l'entrée principal, au poste de garde. On informa bien rapidement l'ange qu'une cargaison de nourriture venait d'arriver, que les caisses se faisaient déjà entreposer, mais surtout, qu'il avait manqué Tyrol, son enseignant.

Le père de la résistance se retrouva déçu. Cela faisait déjà longtemps que l'archange et l'elfe n'avait pas passer de temps ensemble. Eh oui, celui qui lui avait tout appris manquait à Shaloa, parfois. Il arrivait même à l'ancien gardien de se dire que tout s'était passé beaucoup trop vite. C'était comme si en une journée, il était passé d'un simple gardien étudiant libre à un résistant vivant dans l'ombre avec plein de responsabilités. Il était désormais son propre chef, ce qui pouvait être assez agréable. Par contre, il arrivait de temps en temps, que par un élan de nostalgie, Shaloa s'ennuie de ses débuts à Elament.

Perdu dans ses pensées, l'ange restait immobile dans le poste de garde, silencieux et lunatique. On le ramena assez tôt à la réalité quand soudainement, l'élémentaliste chargé de la garde rentra pour l'avertir qu'il y avait de la fumée au loin, beaucoup de fumée. Enfin, quelque chose à faire ! Shaloa avisa presque instantanément qu'il s'en chargeait, avant de remonter à la surface pour voir ce qui se passait.

Une fois l'échelle montée, Shaloa regarda rapidement autour de lui. L'aera finit par repérer la fumée puis s'envola pour se diriger vers ce qui semblait être un vrai brasier. Un combat faisait-il rage ? De telles flammes ne pouvaient être apparus naturellement. Quoi qu'il en soit, Shaloa se devait d'aller y jeter un coup d'oeil et d'en profiter pour prêter main forte.

Une fois arrivé et après avoir fait le contour du brasier assez rapidement, Shaloa put apercevoir ce qui se passait. On ne l'avait pas encore remarqué, et c'était normal, car une bande de drewars s'attaquaient à son professeur. Malgré la fumée environnante, l'ange pouvait distinguer deux des parties animales d'où il était. D'une pierre deux coup, Shaloa n'aurait qu'à se charger d'eux pour éliminer quatre adversaires avant d'entrer en scène. Ni une ni deux, l'archange chargea des éclairs dans chacune de ses mains, puis les projeta vers les deux animaux. Une fois les deux démons carbonisés, Shaloa tâcha d'atterrir à côté de son professeur, avant de se mettre en position défensive. Il regarda ensuite son maitre dans les yeux pour finalement le saluer.


-Bonjour professeur, tout va bien ?

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMer 1 Sep 2010 - 20:53

Lorsque de nouvelles flammes partirent à l'avant, Tyrol comprit que Tranlthanas avait retrouvé leurs compagnons de jeu. L'elfe fit virer Haeris de bord afin de ne pas foncer tout droit de manière trop évidente. Il n'était plus très loin, mais le temps de faire un léger détour et tous les Drewoors auraient pris la panthère pour cible : Il n'aurait qu'à faire le tour du groupe ainsi formé pour protéger de son Vent l'animal sans être gêné. Haeris se laissa nerveusement conduire au plus près du feu, renâclant à chaque foulée. La main de son maître tentait de le rassurer, de lui transmettre un peu de son pouvoir afin de l'apaiser, mais au beau milieu de l'action, cela restait limité, et bien difficile. Il fallait en finir ou la pauvre bête garderait un long traumatisme !

Perçant enfin entre deux arbres, ils arrivèrent sur la scène, déblayée de la plupart des autres arbres alentours à cause du feu, laissant place à une clairière noircie de part en part, cerclée de flammes et parsemée de braises. Les Drewoors se disputaient violemment leur part de panthère selon leurs préférences et celle-ci manifestait vigoureusement son refus par de violentes explosions enflammées, rugissant de fureur, griffant et mordant à tout va en visant les yeux, la gorge, tout ce que la forme animale pouvait mettre à sa portée. Il avait déjà encaissé plusieurs coups et sorts en bronchant, mais rien ne semblait pouvoir entamer la niaque avec laquelle il rendait les baffes. Un nouveau geyser de flammes partit tout droit, prenant sa source dans les braises sur lesquelles l'un des Drewoors marchait. Eux qui se la pétaient tant de connaître l'Enfer en finissaient consumés par ses flammes, et en voilà de la métaphore poético-héroïque ! Tyrol laissa Haeris tourner autour du troupeau, se concentrant exclusivement sur ses sorts : Une lumière bleutée émana de l'Etoile portée au cou de l'elfe, pure et brève, suivie d'un fracas sonore de corps butant contre une paroi métallique. Tous les Drewoors se cassèrent les dents sur Tranlthanas, qui s'esquiva de la mêlée en criblant de dards embrasés le corps dont il se servit pour prendre son élan. Il se mit à courir à son tour en cercle, prenant Tyrol à contre-sens, narguant les bestioles qui restaient. Il lui semblait qu'elles n'en avaient pas grand-chose à carrer d'être narguées et qu'elles se sentaient encore en mesure de lui régler son compte comme si cela était écrit quelque part dans le script, mais l'elfe félin ne pouvait s'empêcher de montrer sa fierté tant il était en forme aujourd'hui. Ventre à terre, il tournait sans relâche, bondissant de façon tout à fait aléatoire comme s'il était piqué toutes les deux secondes par une guêpe. Ses bonds le faisaient se rapprocher ou s'éloigner selon la folie de l'instant, mais presque chacun d'eux était accompagné d'un sort détonnant ou d'une charge griffue. Il se sentait tout bonnement invincible puisque Tyrol se chargeait de lui à l'arrière, le couvrant de tous les trucs venteux possibles et imaginables. Lui n'avait plus qu'à multiplier les pains avec tout l'excès de confiance qu'il avait toujours eu !

Une partie de son plaisir fut gâché lorsque d'immenses éclairs lui filèrent au ras du 'poil' pour aller électrifier deux Drewoors prêts à le bouffer et à qui il comptait en faire voire des rouges et des pas mûres ; Les chocs grillèrent littéralement les bêtes qui s'écroulèrent lourdement, l'une emportant encore un autre de ses congénères dans sa chute. Tyrol le cueillit à l'arrivée sur sa hallebarde venteuse, profitant du fait de n'avoir aucunement besoin de forcer pour pénétrer la chair démoniaque. Une vive lumière explosa à l'intérieur du corps, visible à travers la gueule grande ouverte du monstre qui se tortilla affreusement avant de laisser échapper son dernier râle. Quelle haleine.

Tranlthanas voulut donc engueuler vivement le Tyrol en question, mais un doute se posa dans son esprit : Il ne savait pas faire d'éclairs. Reculant pour pouvoir lever la tête sans avoir à perdre les Drewoors restant de vue, la panthère s'apprêta à découvrir un certain Aasimar stupide, mais il ne vit qu'un aimable poulet éthéré descendre du ciel. C'était pas croyable : Chaque sortie avec Tyrol se muait obligatoirement en meeting d'anciens élèves… L'avantage maintenant, c'était que Tranlthanas connaissait du monde, cela faisait comme s'il s'était naturellement sociabilisé quoi. Comme de bien entendu, Tyrol était ravi. Il accueillit cette angélique apparition à bras ouverts depuis son perchoir ailé, tout sourire.

"Eh bien, pas trop mal, comme tu le vois ! Et toi ?"

L'Etoile brilla, suivie cette fois par une brève lumière : Celle d'une paroi de bouclier renvoyant à son auteur un sortilège de Chaos. La paroi vibra, mais le sort retourné à l'expéditeur fut esquivé. Tranlthanas se rua sur lui à la suite du sort, crocs de flammes en avant. Pensant Tyrol distrait, deux autres Drewoors se jetèrent sur lui et Shaloa. L'elfe encaissa sans mal mais Haeris recula en ruant, et l'elfe dut se résigner à descendre dans la précipitation avant que le cheval ne se charge de le faire partir à force de panique ; Il se rata évidemment à l'atterrissage malgré le fait qu'il se soi servi - maladroitement - de la hallebarde pour ne pas finir étalé dans la cendre. Tandis qu'il titubait et qu'il fermait les yeux pour ne pas être perturbé par l'écran noir qui menaçait de lui faire perdre ses repère, il traça de rapides arabesques dans l'air et éleva deux nouvelles protections : L'une pour Tranlthanas et la seconde l'enveloppant Shaloa et lui dans un tourbillon de magie lumineuse. Avec un cri de surprise il profita de la protection pour se laisser tomber, incapable de maintenir son équilibre. Il aimait beaucoup le concept de combat assis…

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageJeu 30 Sep 2010 - 0:46

Le combat continua encore un bon moment, les coups devenant de plus en plus forts et les adversaires de plus en plus fatigués. Les drewoors tombaient à coups de deux et aux tours de force dont faisait preuve les élémentaliste, le combat se rapprochait de plus en plus d'une victoire bien méritée ou du moins, bien gagnée. Eh oui, à force des puissantes frappes de l'ange et de la panthère mêlées aux boucliers ingénieux de leur compagnon aux cheveux blancs, la petite équipe finit par triompher de ce groupe démoniaque. Bah oui, un bon combo de défense et d'attaque, en ce monde, il est observable que ça terrasse tout !

Une fois les jeux de violence terminés vint le repos, puis enfin, la discussion. Après avoir invité son ancien maitre à s'asseoir et bien sûr, après avoir fait de même, commença une conversation avec lui. Il était bon, parfois, de prendre des nouvelles des gens qu'on aime, des gens qui nous ont tout appris.


-Dites moi, professeur ; d'abord, devrais-je dire Tyrol ou professeur ? Tout a changé si vite, pardonnez ma confusion ! Alors, dites moi, qu'advient-il de votre vie, comment va-t-elle ?

Sur ces propos qui étaient siens, Shaloa resta penseur. Et sa vie, à lui, comment allait-elle ? Il était passé de demi élève, demi gardien à père de la résistance à plein temps ! L'ascension, on la comprend, mais la moitié scolaire, elle, elle était passé où ? Avait-il vraiment atteint l'apogée de sa puissance ? Non. Son apprentissage, il ne l'avait pas clairement fini. Dans l'ancien système, le beau, on aurait dit de son cheminement qu'il lui restait la troisième année à faire. Parlons en, de la troisième année ! Ne serait-il pas temps de la commencer, comme il l'aurait du faire ? Oui. Pourquoi pas profiter de cette rencontre pour enfin atteindre cet instant ?

-Dites, professeur, accepteriez vous de terminer ce que nous avons jamais pu finir, mon éducation ?

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageLun 25 Oct 2010 - 0:13

Shaloa ne sembla pas réaliser l'inutilité de son invitation étant donné que Tyrol, dont la force des jambes égalait celle d'un faon, était resté obstinément assis comme si cela faisait partie intégrante de sa stratégie. Il y en a qui disaient pouvoir terrasser dix personnes avec une technique archipointue de lancer de feuilles mortes, eh bien lui s'octroyait le prestige de pouvoir lancer des sorts sans bouger son royal arrière-train. Il resta donc sur place, assis en tailleur, ramenant sa hallebarde contre lui comme un garde prêt à prendre son tour de veille. Etre les fesses dans la cendre ne semblait pas le déranger, et le décor calciné autour de lui ne paraissait pas plus l'oppresser que nécessaire malgré la violente quinte de toux qui le prit un instant. Il se contenta de garder les yeux plissés afin de limiter l'entrée irritante de la cendre qui tourbillonnait encore autour d'eux, et se concentra intensément sur un exercice de respiration tandis que Tranlthanas venait se rouler en boule devant lui, une patte posée sur la jambe de son comparse afin de marquer sa propriété.

L'elfe blanc ne répondit pas immédiatement : Ses yeux se fermèrent, dernière protection valable face au tournoiement de poussière qui l'agressait, il cacha son nez et sa bouche dans ses mains pour pouvoir reprendre son souffle. La Panthère grogna en posant cette fois sa tête sur le genou à sa portée, découvrant vaguement les crocs à l'adresse du poulet lumineux :

-Woh, ça va ! Calm'ta joie…

Oh le lourd… Un renâclement suivit la tirade, dû sans aucun doute à la cendre infiltrée dans les narines de la bête. Tyrol caressa les flammes qui tenaient lieu de poils à son félin, juste là entre les deux oreilles, sur le haut du crâne, pour le calmer lui aussi. Il avait gardé une main en guise de protection devant sa bouche, mais respirait déjà un peu mieux. En tout cas, il souriait comme il en avait toujours eu l'habitude, signe que les questions ne l'importunaient pas ; Il lui fallait simplement le temps de se mettre en condition adéquate pour y répondre sans être gêné. Il toussa encore un peu avant de reprendre le tout dans l'ordre :

"Tu n'as pas répondu à ma question, mais au vu de la forme olympique que tu tiens, je suppose que tu vas très bien !"

Un nouveau grognement émana de Tranlthanas, mais plus que du mécontentement, c'était avant tout un ronflement marquant sa totale détente dans l'instant présent et sa féroce capacité à ronquer partout et dans n'importe quelle condition.

"Oh, le nom, tu sais… Fais comme bon te semble, la première chose qui te viendra du cœur suffira amplement. Après, de façon très personnelle, j'avais une préférence pour 'Vieille Branche' et 'Cousin'. Mais sur le plan de la crédibilité, je t'avoue que cela peut prêter à d'autres confusions."

La cendre s'étant lentement arrêté de voleter, Tyrol prit une tranquille inspiration, le nez et la bouche collé contre un mouchoir improvisé à l'aide de ses lambeaux de chemise. Malgré cet état lamentable, il pouvait remercier Tranlthanas pour ne pas risquer d'attraper froid !

"Ma vie va on ne peut mieux, je te remercie", répondit-il tranquillement en inclinant poliment la tête. "Comme tu le vois, je la brûle par les deux bouts ! Je me demande s'il en va de même pour toi… Tu as bien du courage d'endosser des responsabilités telles que tu les prends en ce moment-même. Je te rassure, je ne suis au courant de rien, mais je me doute des actions que tu mènes : Penses-tu que le Maître ne saurait plus reconnaître la marque de son Elève ?"

Le sourire qui éclaira le visage mutin de l'elfe derrière le mouchoir était d'une éloquence rare. Une lumière joyeuse brillait dans ses yeux assombris par le décor macabre qui les entourait ; Bien qu'agressés par la chaleur, la cendre et les énergies démoniaques, leur habituelle clarté vert pomme ne mentait pas : Il reconnaissait entre mille le passage de ses anciens élèves sur un terrain, et la façon qu'ils avaient d'utiliser un certain type de sort à telle ou telle fin était pour lui une marque de reconnaissance aussi sûre que l'odeur. Mais l'enthousiasme de Tyrol parut sensiblement faiblir avant d'aborder la dernière réponse. Toujours aussi aimable, il commença :

"Ce que tu me demandes là est étrange, mon ami... Etre à la retraite à mon âge, tu le crois ? Eh bien dis-toi que mon nouvel emploi du temps est plus chargé que l'ancien. "

Il reprit une quinte de toux qu'il eut peine à calmer avant de reprendre, imperturbable :

"Ah au fait, tout est bien arrivé où il faut, les Drewoors sont arrivés loin après… D'accord, ce n'est pas la question ; Donc, je disais, je me demande pourquoi tu souhaites que je reprenne du service. Sincèrement, je ne pense pas avoir encore quoi que ce soit à t'apprendre, et tu dois avoir suffisamment de camarades et de supérieurs hiérarchiques pour t'inspirer au quotidien, pas vrai ? Les évènements de la vie sont la meilleure éducation qui soit, et encore plus en 'temps de crise', comme ils appellent ça en ce moment. Que veux-tu savoir ?"

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageSam 13 Nov 2010 - 21:20

Shaloa regardait son professeur, attendant patiemment qu'il lui réponde (ou pas), s'efforçant d'ignorer, comme il avait appris à le faire au fil du temps, les commentaires désobligeant que pouvait donner la panthère qui l'accompagnait. L'elfe finit par tousser pour finalement lui répondre. Comme Shaloa put remarquer, il n'avait pas tout à fait répondu à ses questions à lui. Heureusement, il ne semblait pas en tenir rigueur. L'animal, tant qu'à lui, s'endormit.

L'archange apprit qu'il avait carte blanche sur l'appellation, ainsi décida-t-il de s'en tenir à Professeur, comme il en avait toujours eu l'habitude. Que ce soit avant ou après les cours, c'était toujours son professeur. C'était toujours lui qui lui eut tout enseigné. Enfin, tout cela n'avait pas beaucoup d'importance. Tyrol lui dit qu'il allait bien, et c'était ça l'important. Il lui dit ensuite qu'il avait crut reconnaitre certaines actions sûrement faite par Shaloa, et celui-ci en sourit. Avait-il une marque si particulière ?

Shaloa resta perplexe face à la réaction de l'elfe face à sa demande. Était-il si étrange que de vouloir finir ce qui n'était pas terminé ? Apparemment, ce n'était pas la question. Il semblait au professeur que Shaloa n'avait rien à apprendre, mais l'ange n'était pas de cet avis. Certaines notions lui manquaient encore, et il le démontrerait au professeur.


-Je souhaiterais, entre autres, parfaire ma maitrise de la foudre, apprendre à rallier mes forces à celui d'un autre en combinant nos éléments, savoir créer des élémentaires ! Ce sont là des notions qui un jour pourraient jouer en ma faveur ! Et si le coeur vous en dit, vous pourriez toujours aller en profondeur avec moi dans le thème des arts étranges ... Je suis déjà reconnaissant de ce que vous avez pu m'apprendre, professeur, mais j'aimerais pouvoir compléter cet entrainement dont la perte m'a, nous a privé.

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageLun 15 Nov 2010 - 2:37

Ce jeune homme, si avide de savoir fût-il, ne semblait pas mesurer la portée de sa demande. La réalisation d'un tel projet, en soi, n'était pas au-dessus des forces de Tyrol ; Toutefois, cette insistance lui semblait inutile. Qu'est-ce qu'un cours, ou tout du moins un cours comme lui les avait dispensé, pourrait bien apporter à cet Ange que l'adversité avait achevé de former ? L'elfe blanc ne savait pas d'où venait sa propre réticence. Peut-être estimait-il, depuis la Chute, ne plus être apte à l'enseignement. Le goût d'un semi-échec était toujours présent, sa saveur douce-amère lui rappelait qu'il n'avait pas accompli totalement son devoir. Pourtant, que ce soit grâce à lui ou non, il avait revu la plus grande majorité de ses anciens élèves en vie. Que demander de plus ? Il en était plus que ravi. Il n'avait aucun souci à se faire quant à la relève, seules les conditions, l'environnement avaient changé. S'il se dévaluait, c'était avant tout à cause de ce changement qui lui faisait dire que ses méthodes et ses doctrines étaient déjà d'un autre temps. Au fond, lui-même n'en était pas totalement convaincu – Il y avait toujours quelque chose de bon à prendre, même dans le pire des enseignements -, mais il appréhendait de devoir adapter le discours. Lorsqu'il travaillait chez lui ou sur l'Île, il était bien souvent solitaire, et ses questionnements existentiels ne se posaient qu'à lui, ou plutôt ils ne se posaient pas : Ils étaient, présent, là, simplement, dans toutes leurs contradictions. Face aux autres élémentalistes, il se trouvait souvent en conflit : Soit il était trop concerné, soit trop indifférent. Il tenait à sa neutralité, et le fait de ne plus enseigner en faisait partie intégrante. A présent, les oisillons tombés de force du nid, poussés à terre par des coucous voleurs, devaient prendre leur envol et se nourrir seuls. L'image est poétique, mais employée à juste titre ! Tyrol pouvait toujours aider ; Cela, il le faisait avec plaisir et même bien avant qu'on le lui demande. Mais la forme, plus que le fond, le dérangeait quelque peu dans la requête de l'Ange.

"J'espère que ces demandes n'aboutiront pas qu'à de froides démonstrations et mises en pratiques… Si seulement cela pouvait se faire de façon plus naturelle… Mais il n'y a que peut de temps pour cela, pas vrai ? L'accumulation rigide de savoirs juste pour le savoir ne te servira à rien, mon ami, mais soit…"

Il devait bien le prendre ainsi : Il rendrait service à Shaloa, et par extension aux élémentalistes, en acceptant de transmettre un savoir. Il était persuadé que le jeune homme en ferait bon usage, et espérait qu'il le transmettrait à son tour d'une quelconque façon. Cela ne leur prendrait pas énormément de temps, désormais, rien de plus facile que d'enseigner en une journée ! Shaloa y était habitué, et Tyrol savait comment s'y prendre avec lui, bien que l'Ange fût loin d'être le plus difficile de tous. Il préféra voir en cette demande une référence au "bon temps", une parenthèse… Ou…

"J'accepte", dit-il finalement d'une voix à demi-éteinte, la respiration sifflante. "Je ne peux pas refuser grand-chose à quelqu'un que j'estime tant… Mais je souhaiterais m'éloigner de cet endroit. Et je tiens à ce que tu choisisses tes cibles cette fois… Je suppose que les ennemis à éliminer ne doivent pas manquer à ta liste."

Amenant un mouchoir à son visage, l'elfe secoua Tranlthanas afin que celui-ci lui permette de se relever. S'ébrouant, la Panthère lui servit placidement d'appui, comme à son habitude. Tyrol se servit ensuite de Shaloa comme relai afin de s'appuyer. La faiblesse de son corps s'excusa à travers un sourire calme, aimable, mais la main agrippa soudain les vêtements de l'Ange, là à hauteur de son épaule. Et, bien qu'aussi faible que le reste du corps, la prise contrasta étrangement avec un regard tranchant et déterminé, deux lames couleur d'absinthe sous les mèches blanches. Un regard rare chez cet elfe qui, deux minutes plutôt, hésitait avec trop de douceur sur des principes de neutralité.

"Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour te donner tous les moyens possibles de défaire les démons qui se dresseront contre vous. Là-bas, entre leurs murs, les élémentalistes qui ne meurent pas sont réduits en esclavage, à l'état de bétail marqués au fer rouge : Cette marque bride tous leurs pouvoirs, les rendant impossible à utiliser, ou tout simplement trop douloureux. Ceux qui ne la supportent pas en meurent sous les moqueries… Alors pour eux, tu seras la main de ma colère. Partons."

Légèrement chancelant, l'elfe se recula et regagna Haeris, tournant nerveusement en rond près d'arbres calcinés. Tranlthanas soupira, reprit sa forme elfique et s'approcha pour l'aider à grimper, lui tendant sa hallebarde. Puis il monta à sa suite. L'équipée était prête pour un nouveau raid...

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Shaloa
avatar
Nombre de messages : 424
Âge : 201
Race : Archange
Poste : Milicien
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageSam 29 Jan 2011 - 2:03

Spoiler:
 

Shaloa écoutait l'elfe de manière attentive alors que celui-ci parlait de l'enseignement de façon naturelle tout en mentionnant qu'apprendre sans but était inutile. Tout de même, de sa faible voix, il accepta la requête de l'ange, à sa plus grande satisfaction, enjoignant qu'il devrait tout de même choisir ses cibles à éliminer, et pas dans la forêt Darke. Alors que l'archange regardait l'elfe de manière perplexe, pensif, lui se relevait à l'aide de Tranlthanas puis de Shaloa, souriant pour excuser sa faiblesse physique.

Tyrol, soudain l'air déterminé, exprima son envie de terrasser ces démons qui faisaient souffrir les élémentalistes réduits à l'esclavage. Il souhaitait aider le plus possible Shaloa à défendre son camp. Celui-ci, toujours pensif, peinait à visualiser un démon dangereux dont il pourrait se servir dans le cadre du cours. Après-tout, peut-être que Tyrol avait raison : Cette nouvelle période de sa vie n'était plus propice à l'enseignement. Son but maintenant était de protéger sa planque et il n'avait pas encore besoin de nouvelles connaissances pour y arriver. Soudain aussi déterminé par la sagesse, l'ange se retourna pour finalement déclarer :


-Vous savez, professeur ? Je cherche une cible et je ne trouve pas. Peut-être que vous avez raison, les conditions ne me sont pas propices à l'apprentissage : C'est quand j'aurai un ennemi à combattre que je pourrai m'améliorer ! Vous m'avez enseigné une bien grande leçon aujourd'hui, et je crois que vous avez par cette leçon bel et bien réussi à me donner tous les moyens pour défaire les démons.

*Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais point réaliser que je pouvais continuer à m'améliorer sans les cours. Je vivais encore dans le passé ...*


Shaloa fit signe de la main au duo qui était déjà prêt à partir de l'endroit et se retourna pour se diriger vers la planque qui était sienne, souriant. Ce n'était plus dans son éducation qu'il devait investir, à présent, mais bel et bien dans son entourage.

_________________________________________________________

http://thebluekenny.blogspot.ca/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Invités inopinés.
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?