Partagez | .
 

 Chasse à l'Elémentaliste (premier acte, libre aux fous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageJeu 29 Juil 2010 - 19:16

Une lune traitresse s'élevait en compagnie de sa pâle lueur bleutée au dessus de la Forêt Darke. Un ciel sans nuage constellé d'étoiles lui faisait office d'assise.
Ses rayons d'argent venaient frapper la Terre de leur implacables luminosité, dissipant une faible partie des ombres où se terrait la vermine...

Debout sur son destrier noir d'ébène, portant cape et ensemble d'un noir plus profond que la nuit, Armand Sulimo se préparait à orchestrer sa chasse.
Sa lame attendait patiemment dans son fourreau à son flanc gauche, tandis que son regards vert émeraudes cherchait à percer la canopée ténébreuse sise face à lui et formant la forêt au sein de laquelle il allait lancer la première vague des démons sous ses ordres.
Il ne s'agissait pas là d'une bataille, car l'adversaire n'était ni au courant ni forcément présent.
Il s'agissait d'une chasse...D'une chasse où le gibier devait être pris vivant pour servir un non mort...

Le contrat d'Armand était fort simple. Il fournissait Janus Von Raelu en elfes des bois et le débarrassait des "restes" de ces travaux en échange d'or.
La chose était fort simple. Seul la capture de ces fameux elfes des bois posait problème en sois, car leur élimination une fois corrompus n'était que la basse besogne des démons inférieurs.
Aussi Armand avait il organisé une immense chasse, en plusieurs actes, afin de traquer ses elfes partout où ils pourraient se terrer. Et le premier acte commençait en la forêt Darke...
O certes il se serait épargner de la peine s'il avait sus où se terraient les résistants, mais il l'ignorait aussi ne faisait il pas dans la dentelle...

Plusieurs centaines de démons de secondes zones, qui peinaient à se saisir d'une vierge elfe sans défense, avaient rejoins les rangs de tous ceux qui étaient avides de monter en grade, toucher une forte récompense ou tous simplement faire du mal. Il ne fallait pas négliger cette dernière motivation pour un démon à ce propos...
Mais étaient également présent une poignée de démons plus "utiles" qui allaient vraiment faire la différence. Une poignée qu'il faudrait récompenser judicieusement, mais cela aurait lieux plus tard.


Les lueurs blafardes des torches que portaient certains démons, parfois plusieurs en fonctions du nombres de bras à leur dispositions, éclairaient davantage encore la nuit.
Se tournant vers son "Capitaine", un démon frappant plus fort que les autres, Armand donna ses ordres. Tous y obéiraient, sauf surement la poignée de démons capable de résonner par eux même:


"-Trouver moi tous ce que cette forêt recèle de vermine. Ramenez les moi, vivant et en moins de morceaux que possible. De l'or pour les braves. Du sang pour les faibles. Allez!"

Le Démon grogna son approbation puis alla rugir ses ordres à la troupaille qui attendait.
En un grondement menaçant, la horde de plusieurs centaines de démons se rua dans les bois, bien décider à en extraire la marchandise tandis qu'Armand attendait en haut de sa colline, entouré d'une douzaine de démons de seconde zone et des cages attendant leur content de proie vociférant...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 9 Aoû 2010 - 5:37

Lui-même n'était venu que par.. curiosité. Puis il fallait avouer qu'avec un sourire mutin, La Faux lui avait demandé de prendre part, de loin ou près - comme il lui sciait - à cette battue. Que pouvait-il fait, au juste, tout petit démon de rien du tout ? Il ne savait trop, en retard des troupes de soldat, plus près des badauds démoniaques à la puissance douteuse. Il n'était pas comme eux, et un rictus de dégoûts marqua son visage quand il se rendit compte de la marée humanoïde qui l'entourait. Baste. Heureusement que sa petite soeur n'était pas là pour voir ça. De toute façon, avec son pouvoir incontrôlé, au milieu d'une bataille, elle serait aussi dangereuse que l'ennemi.

Simu fixa d'yeux qui ne scillaient pas le démon qui donnait les ordres : le Maître-Esclave, un ancien élémentaliste. Il montra les dents de haine sans s'en rendre compte. Si cette engeance avait trahit les siens, qu'est-ce qui l'empêchait de trahir la nouvelle Elament ? La puissance qu'il possédait ? C'était donc un homme que l'on pouvait acheter, bonne chose. Dans sa poche, le petit bonhomme sera dans son poing la dernière chose qu'il qualifiait de belle et fragile qu'il avait trouvé : une pierre octogonale striée de veine dorée. Le sommet pulsait d'une étrange lueur qui apparaissait comme derrière de la pierre de sel - une lampe à énergie.

Et puis son pas se joignit à celui des basses castes. Il était fou de penser trouver des élémentalistes dans la forêt lors d'une grande battue : il ne fallait pas douter que les bruits de nombreux démons les avertiraient, sans compter que la forêt Darke elle-même était plus que dangereuse. Seuls les démons d'une rare puissance pouvaient y survivre seul ; Les autres devaient y aller en nombre et même là, il arrivait que les arbres les dévorent. Simulacre était peut-être hautain, méprisant et j'en passe, mais il n'était pas fou - ah ça, loin d'être fou même ! Mais... depuis peu, il avait sentit enfler dans sa poitrine une possibilité nouvelle, et son coeur (ou ce qui lui en tenait lieu) hurlait de joie à cette idée.

Aussi, ce fut avec l'irascible confiance en soi des siens qu'il se glissa vers Armand l'Esclavagiste. On parlait peu de lui dans la cité (pas vraiment par peur, mais surtout parce qu'on ne savait pas grand chose, à part que c'était un traître, et cela seul suffisait à beaucoup de démons pour se faire une idée de lui) et le seul intérêt qu'il éveillait dans l'esprit productif du petit sang-mêlé venait de son mystère-même, et de son parcourt. Cela n'était pas le sujet du jour, néanmoins Acre se promit de revenir, tôt ou tard, pour assouvir sa curiosité.


" Vous les envoyez comme des bêtes à la chasse d'une poignée de lucioles... comptez-vous vraiment sur leur réussite ? Ou n'est-ce qu'une diversion pour faire sortir la luciole de son bois touffu ? "

Le petit démon n'atteignait que le mètre 20, et bien qu'il fut déjà d'une beauté redoutable, habitué à fréquenter de plus grande beauté encore, la nature particulière du vampire le toucha, et ses yeux d'un vert sombre firent écho aux siens. Il sût déjà qu'il le détestait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 11 Aoû 2010 - 9:57

Alors qu’il braillait et vociférait il ne remarquèrent qu’à moitié cette odeur de brulé à leur pieds… Entre leurs petites torches et son pouvoir… Qui gagnera ?

Soudain, sans préavis la forêt s’embrasa sur 10 mètre, brulant les démons qui se trouvaient dans ce périmètre (je te laisse décider combien). Une silouhette se dessina dans les flammes, flammes qui ne semblait pas la gêner, au contraire elles léchait cette silouhettte. D’un geste des bras Inou éteignit les flammes. Chaque braise s’éteignit et l’hybride disparut à nouveau dans les ténèbres de la forêt.
Mais les démon avaient pu voir qui leur faisait face.
Inou, hybride chien, mais canidé suffira pour les démons. Les oreilles et la queue auront suffit à leur confirmé cette hybridation. Sa peau était doré, le soleil avait fait son œuvre dessus, ses cheveux étaient, eux, très clair. Ses yeux était rouges, mais pas de ce rouge agressif et sanglant, non, un rouge vieux et terne, comme un vin trop bouchonné. La silouhette était masculine, même si Inou est une femme elle n’a pas été bénie par mère nature qui décida d’ignorer ses hanches et sa poitrine. Elle était maigre, mais ses habits étaient larges et sombre, une chemise et un pantalon court en lin, une ceinture serrée au maximum et un top blanc complétait sa tenue, pas de gants ils pourraient brulés, pas de chaussures, elles pourraient glisser.
Autrefois Inou avait eut un collier tribal autour du cou, mais lors de la prise de la citée elle l’a perdu… Ou plutôt un démon le lui avait arraché. Par contre l’année à son oreille droite était toujours là…
Forcée de vivre dans la nature Inou avait retrouvée certains instincts qu’elle pensait avoir oublié.

Et alors que les démons mineurs la cherchait dans l’obscurité, ils voyaient leur torches s’éteindre une à une et à chaque torche éteinte, un nouveau démon en moins.
Peu à peu, elle le savait, le chef allait être agacé de ce jeu, il fallait juste qu’elle continue.
Mais ses pas la menèrent vers l’un de ceux qui savent penser. Pour elle les démons étaient les mêmes. Elle éteint sa torche et sautant pour l’attaquer en l’air. Elle ne se rendit compte trop tard qu’il la regardait. Il la repoussa mais le mal était fait, sa position était révélée. Inou tenta de se cacher à nouveau mais ils s’organisaient vite. Ils se regroupaient, la repoussait. Le jeu de la chasse commençait pour elle, mais en tant que gibier.
Au final elle se retrouva à l’orée de la forêt, là où les cages attendaient. Elle s’arrêta pile quand elle vit le gars sur son cheval. Essouflée et sale elle le dévisagea. Il ne ressemblait pas au démon, pas de la même manière. Son odeur était différente… Du sang, de l’eau…
Elle en avait entendu parler, mais en son fort intérieur Inou n’avait jamais oser croire aux traîtres…

L’hybride fit un saut de coté, évitant un jet de torche, se réceptionna en une cabriole et renvoya, non pas la torche, mais un brasier à la figure du démon. Elle profita de la surprise des démons pour créer une barrière de flammes, repoussant ses larves vers la forêt, l’hybride se retourna ensuite pour faire face à ce traître, qu’elle ne connaissait pas. De toute façon les visages et les noms s’étaient une horreur pour sa mémoire.
Elle se doutait qu’il ne la laisserait pas passer aussi se tenait-elle prête à n’importe quel genre d’attaque.
Elle n’avait pas vraiment remarqué l’enfant à coté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageDim 22 Aoû 2010 - 12:34

Impassible sur son destrier, Armand regardait de ses yeux verts émeraudes la horde grouillante et vociférante se hâter en direction des bois. Mais déjà, les premières bagarres éclataient dans les rangs des démons les plus insignifiant.
Cris, coups et insultes fusèrent dans les propres rangs de ceux sensé faire trembler les élémentaliste.
Alors même que les premiers démons pénétraient la lisière des bois, une dizaine de corps sans vie et horriblement mutilé gisaient déjà dans l'herbe, plus guère immaculée par ailleurs...

La fouille, désorganisée et bruyante au possible, commença. Armand vit un minotore complètement ivre déraciné un arbre avant de se rendre compte qu'il contenait un nid d'écureuil du chaos. Ceux ci, excédés, ripostèrent en lançant sur la malheureuse créature une série de noisette empoisonnée...
Plus loin, un groupe d'incube tombaient nez à nez avec un groupe de succube au détour d'un gros chêne. La proximité de tant de phéromones altéra la conscience des trente démons alentours, provoquant une orgie démesurée.
Dans une clairière, quatre très jeune vampire réveillèrent par mégarde une meute de loup blanc qui décidèrent de dépecer proprement les intrus avant de filer dans les ombres des bois...


Toujours sur son destrier, Armand ne voyait rien des désastres en puissance qui se tramait, son regard attirée par une autre forme d'agitation.
En effet, à l'orée des bois, nombre de démons disparaissaient dans d'improbables boules de feux. De véritables trous se formaient dans les rangs arrière démoniaque.
Un rictus mauvais se dessina lorsque notre Vampire découvris qu'un élémentaliste en était la cause.
Talonnant son destrier, Armand répondis par dessus son épaule au petit être qui venait de lui adresser la parole:

"-Mes décisions ne regardent que moi. Va chassez si tu ne veux pas finir dans une de mes cages..."

En effet Armand n'avait que faire d'une critique, aussi constructive soit elle. Aussi décida-t-il d'envoyer bouler le petit démon venus près de lui.

L'étalon noir d'ébène du Vampire aurait encore poursuivis sa course en direction de la zone d'agitation, lorsque soudain Armand le stoppa net, peux désireux d'approcher plus que de nécessaire du feux environnant. Car il redoutait le feu comme peux pouvait se l'imaginer.
Masquant avec peine des mouvement de terreur, Armand vis soudain surgir devant lui le responsable de la déroute de certains de ses démons. L'un d'eux passa même à quelques mètres en hurlant de rage, son dos couvert de flammes...
Un instant déçu de n'avoir face à lui autre chose qu'un elfe des bois, Armand se ressaisis en imaginant la somme qu'il retirerait d'une telle combativité...


"-Soumet toi dans l'instant, ou prépare toi à de long et terrible tourment. J'ai autre chose à faire que de m'occuper dans pauvre petit homme pas encore mâture..."


Armand n'avait pas vue qu'il s'adressait à une femme et s'en fichait comme de sa première victime. Sur un signe de son menton, une douzaine de démons encerclèrent l'hybride tandis qu'Armand faisait claquer un fouet d'eau acérée en direction du bassin de sa victime...


_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ottö
avatar
Nombre de messages : 32
Race : Nansraré
Poste : Démon Majeur
Magie Contrôlée : Berserker

Feuille de personnage
Puissance:
290/1000  (290/1000)
MessageMar 24 Aoû 2010 - 10:06

Spoiler:
 


Un foule, du bruit, des cris, un bordel monstre pour pas grand-chose. Mais c’était déjà bien excitant. Il fallait le voir pour le croire, ils s’entretuaient. Stupidité des bas rangs. Ha ! Les choses sont si bien faites. Deux yeux blancs sans pupille épiaient la scène avec envie. La bête tassée en vrac contre un vieux tronc d’arbre s’éleva soudainement sur ses quatre pattes griffues. Un monstre grand, forgé pour le combat, une brute de guerre. C’était un nansraré. Une race qui se perpétue depuis des siècles et que l’on surnomme à juste titre la vermine. Ils se multipliaient encore mieux que des lapins. Ces créatures étaient forgées pour le combat et la furtivité. Peut manipulaient une quelconque magie car leur raisonnement leur bloquait la compréhension de ce genre de manipulations. Et pourtant, cette grosse bête là, avait un don. Un berserker était née.

Il se lança en contre sens de la foule abrutie, une multitude de piques d’os sortirent de sous sa peau, sa dorsale extravagante cracha de l’encre violette et le poids de son corps s’abattit lourdement sur le sol à chaque nouvelle impulsion. A son passage, il heurta de plain fouet quelques démons assez grotesques. Il encaissa les chocs sans broncher et sans dévier de sa trajectoire. Plus loin, il était bien visible sur son fier destrier noir. Certainement qu’il envoyait baladait l’un de ces nombreux démons. Pourquoi le nansraré allait en sens contraire ? Et bien pourquoi toute cette foule se jetait donc dans une forêt où y vivaient déjà d’autres démons ? La bonne blague. En réalité, même si ce monstre-là aimait le sang, et l’excitation de la foule, il fallait avouer un point très important… on venait de le réveiller et ça lui déplaisait ! L’animal zigzaguait entre les démons, droite gauche… gauche droite… quelques bons par-ci par-là, soulevant la terre sous son passage, écrasant quelques minuscules petites vies éphémères. Puis, il stoppa net sa course lorsqu’il arriva face à ce qui lui semblait donc être la cause de tout ce remue-ménage. Lui, là… sur sa monture, aux longs cheveux et très certainement au sang glacial.

La gueule entre-ouverte présenta une lignée de crocs et de canines acérés. Envieux de combattre mais hargneux au réveil… il cria des mots entre ses crocs, assez fort pour qu’on l’entende. Sa respiration était forte et nerveuse.


" - InnNNNNCAPAAABLE ! ALLEZ CHASSER AILLEURS ! "

Si Armand savait… qu’au fin fond de la forêt dormait un lieu dangereux même pour les démons. S’il savait qu’un démon de haut rang y faisait un petit somme lui aussi… alors peut-être ne serait-il pas venu lâcher sa horde de dégénérés ici… car les lucioles qu’il y trouverait n’auront rien de sympathique. Et même le nansraré n’osait s’y aventurer par crainte de ce que l’on surnomme l’Artifice.

" - DEGAGEZ ! HORS DE MA VUE… stupide couillon de la nuit… " finit-il par crier et murmurer.

Le vampire n’allait pas avoir la tâche facile…

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Page Cornée
Joker
avatar
Nombre de messages : 328
Âge : 85
Race : Esprit du Forum
Poste : Celui qui dirige vos existences
Magie Contrôlée : La p'tite souris

Feuille de personnage
Puissance:
1000/1000  (1000/1000)
MessageMar 24 Aoû 2010 - 14:00






Surnom : Adrian Del'Orme dit "Muflon"
Âge : 34 ans
Race : Hybride Mangouste
Pouvoir : Terra

Grand, musclé, peau bazanée, cheveux noirs, yeux noirs. Adrian n'a de son métissage que des dents de prédateurs pointues et des griffes noires au bout de ses doigts. Ses jambes sont très velues, de même que son bas ventre. Mise à part cela, il ressemble à un humain quelconque. Relativement beau, Adrian doit son surnom au fait qu'il a une tendance fâcheuse à foncer dans le tas, lors de la bataille ou dans la vraie vie. Pour séduire une fille, il ne passe pas par quatre chemins. Il est franc, direct, totalement dénué de tact et de douceur. Il appelle un chat un chat, et si le chat est moche il n'entourera pas l'état de l'animal de flatteries creuses. Du côté de son pouvoir, il possède essentiellement des affinités avec les plantes (la pousse et les textures). Fera un bon esclave pour une succube en raison de son physique, ou un garde du corps moyen pour sa force.

Si les quelques élémentalistes présents étaient ici, ce n'était pas par hasard : on se baladait rarement la truffe aux quatre vents dans la Forêt Darke, bois presque aussi dangereux en soit que la Cité la Sombre. La petite troupe faisait une ronde prudente, les poings serrés, les yeux dirigés dans les ombres à l'affûts des prédateurs naturels des buissons et des troncs, craignant bien plus les animaux sauvages des lieux que les démons eux-mêmes. S'ils vaquaient ainsi, empruntant des chemins vierges et des sentiers obscures, c'était à la recherche d'âmes égarées, d'êtres en déroute : des élémentalistes qui se dirigeraient vers la Cité promise. Pour le moment, ils n'en avaient trouvé aucun, et s'ils patrouillaient en nombre, c'était pour se protéger les uns les autres.

Alors, qu'était-ce ? Le destin ? La malchance ? Un malheureux hasard ? Toujours est-il que la troupe hétéroclite avait du, dans une vie antérieure, faire montre de beaucoup de cruauté pour tomber sur la horde démoniaque dans cette vie-ci. Sur toute la superficie de la forêt et tous les lieux possibles de l'orée de celle-ci, quelle chance avaient-ils de croiser le fer ici, à cet instant ? Ils étaient une poignée à face à une section entière de l'armée des démons : s'y mêlaient fantassins, cavaliers, troupes asexuées et sexuées, stupidités bizarres et génies tactiques en tout genre... Inou, sans la moindre hésitation, se jeta dans la mêlée.

Elle était belle au combat, cette garce, et Adrian, que l'on surnommait Muflon pour des raisons risibles, envia son courage. Lui-même, répondant au sobriquet qu'on lui avait donné pendant la guerre, fonça dans le tas comme un bélier, dénudant ses petites dents de mangouste, prédateur dérisoire. Il chuta au coeur de la bacchanale orgiaque et sa propre érection le meurtri au contact rèche de ses chausses. Il avala difficilement sa salive, puis la morsure orgasmique d'une succube lascive à son mollet réveilla ses instincts : il appela son pouvoir, la déturgescende comme une pression au creux de son ventre, et ensevelit une partie des abandonnés à l'étreinte mortelle d'inextricables racines. Dans le tas, il balança des insultes comme une pluie de grêle, faisant de la souplesse de l'animal de son métissage une force inattendu.

Puis il rebondit et s'élança une nouvelle fois, faisant de son corps une arme, de sa joûte une danse futuriste. Ses épaules se couvraient des bleus qui brisaient des côtes, pendant que son pouvoir immobilisait les pieds. Il arracha ci et là une oreille, un bout de lèvre, un morceau de nez, amputa parfois de quelques doigts de ses petites dents tranchantes. Il était aussi vif que sa proie favorite : le serpent. Du sang couvrait sa bouche. Un retour de flamme lui meurtrie le dos, lui laissant une cuisante brûlure, mais il n'y pris pas garde, perdu dans l'excitation de la bataille, la jouissance du contact brutal. Un ricanement extatique à la bouche, il tabassait d'un poing fortifié à l'écorce le visage délicat d'une créature vampirique, le sang faisant comme un gant à son avant bras.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 12 Sep 2010 - 11:13

Beaucoup en Elament la Sombre savaient que Armand Sulimo, le terrible vendeur de chair, était un élémentaliste qui avait trahi son camps. Ce que peu savaient, par contre, c'était qu'il avait à cette époque un poste assez respectable qu'un certain nombre de personnes reluquait de loin. Il n'y avait, aux yeux du gamin, rien de pire qu'un traître : on peut pardonner aux idiots et aux incapables, mais comment excuser les traîtres ? Ils changent de camps en toute connaissance de cause, sans la moindre hésitation. Il n'avait aucune notion de loyauté ou de fidélité. Le parjure coulait dans leurs veines. Le fait même que le vampire soit encore en vie soulignait donc son intelligence et sa puissance, que l'autre côté de la muraille aurait du ne pas sous-estimer. Tant pis pour eux : aux aveugles le droit de se vautrer.

La pique inutile du vampire fit donc doucement sourire l'enfant démon : un jour, il marcherai en plein jour sur la cendre de son corps, c'était certain. L'engeance des parasites n'avait à ses yeux pas le droit de vivre. Et le spectacle d'un démon mineur courant le dos en flamme réjouit son coeur. S'il n'était pas un traître, le sang-mêlé n'avait pour autant aucun amour pour les siens. Il défendait sa cause propre, et la sienne uniquement, prenant les choses dont il avait besoin et rejetant le reste. En somme, c'était un bon petit démon bien de chez nous.

Plus loin vers l'orée de la forêt, un combat faisait rage. Simulacre recula jusqu'à sa monture - un fier monstre à l'encolure arquée - et trotta jusqu'au remue-ménage. Là, un hybride étrange jouait des percutions sur les visages de la troupe de vampires. Il se débrouillait pas mal et faisait d'un combat orgie sanglante. Acre leva la main et appela son pouvoir : une armée de papillons lumineux vola jusqu'à lui, et l'entourèrent, voltigeant, encore et encore, noyant ses perceptions et lui brouillant la vue. Ils étaient pourtant sans consistance et ne possédaient pas de don propre : ce n'était que des papillons de brume luisant sous la pâle clarté des étoiles. Un rude coup de masse assomma l'élémentaliste.

L'armée rejoignit son capitaine, voltigeant doucement autour de lui, joueurs. A la prochaine entrée dans la forêt, il les enverrait en éclaireur, que leur douce lueur évite la mort stupide d'une nouvelle poignée de démons...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 22 Sep 2010 - 12:49

Homme ? Encore un qui avait les trous sur la poitrine des filles plutôt que sur leur visage. L'hybride était habituée à ce qu'on la prenne pour un homme, elle jouait même de ce fait. Un seul homme dans toute savie avait trouver du premier coup son genre, cet homme avait disparut depuis bien longtemps, non pas qu'Inou le regrette, au contraire, ce chacal galeux pouvait aller ce faire foutre, il avait été utile durant la guerre mais maintenant qui sait le camp qu'il aurait pu choisir... Il aurait été capable d'aller chez les démons ce bougre. Téméraire, Inou nargua l'élémentaire devant lui se passant la main dans la nuque, soulevant ses cheveux et les fit voler dans les airs. Un homme ferait-il ça ? Le sourire collé sur ses lèvres défiait le vampire. Soudain elle vit le fouet et pivota son bassin pour esquiver la morsure de d'eau.

Non pas qu'elle en aurait eut besoin, mais elle préfèrait être sûr. Mais autre chose était désormais certaine : c'était bien un élémentaliste. Inou se mordit la lèvre et donna un coup de coude, sans réelle cible. Le problème était que ce coup de bassin l'avait déplacé vers le cercle de démon qui l'entourait. Maintenant qu'elle en avait frappé un, les autres se ruaient vers elle. Elle recouvrit ses quatre membres de flammes pour endommager davantage leur chair tendre. Rapidement une odeur de viande embauma l'air.

Entre deux coups de poings, l'hybride vit l'état du groupe avec lequel elle était arrivé. Deux mort, déjà, un emprisonné dans une cage, deux qui se battait pour le libérer et le mouflon enivrer. Elle le vit soudain être recouvert de lucioles, la lumière vint même la déranger elle, cela lui valut plusieurs coups dans les côtes et au visage. Elle grogna lorsqu'elle le vit tomber, assomé.
La situation tournait au vinaigre et l'hybride voyait les élamentiens tombaient les uns après les autres. Elle savait ce qu'il l'attendait dans la ville, la vente, comme un stupide animal. Sauf qu'elle n'était pas un gentil chien, elle avait du loup en elle, et les démons allaient le découvrir à leurs dépends.
Une flamme dansa un instant dans ses yeux, ses cheveux s'enflammèrent ainsi que sa queue, mais les flammes se s'arrêtèrent pas à la limite du corps de l'hybride et continuèrent de dévorées l'environnement de la chienne.

Quelque seconde plus tard le sol autour de l'hybride était recouvert de cadavres brulés, mort ou gémissant, mais elle... Elle était maintenant recouverte de griffures sur les bras, sa chemise lui avait été arraché et l'on voyait ses épaules nues. Le top blanc était rouge par endroit. Le souffle court, l'air harassé, Inou fatiguait, toutes ses journée à jouer la nounou semblait l'avoir ramollie.
Elle jeta un regard animal au vampire. Ce regard en disait long sur sa volonté de ne pas être attrapé. Elle n'était pas l'un de ces toutou à papy qui sont heureux en échange d'un toit et de la nourriture. Inou elle avait besoin de liberté, sans pour autant ignoré sa meute.
L'hybride déglutit et essuya le coin de sa lèvre qui saignait puis se redressa difficilement.
Elle fit face au traître, prête à en découdre si besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageVen 24 Sep 2010 - 16:30

Cette nuit devait être celle d'une grande prise démoniaque, ou a défaut d'un lieux supplémentaire où les élémentalistes ne se terreraient plus. Malheureusement il n'en était rien.
Devant Armand s'étendait un spectacle des plus désolant...

Un tout petit bout d'homme, en réalité une femme, tenait en échec des dizaines de démons en incinérant les fous s'approchant de trop près. Armand lui même n'osait de trop l'approcher, trop terrifié par les flammes qu'elle générait à volonté.
Dans le même temps un démons non négligeables semait le désordre le plus complet au sein des lignes des chasseurs, piétinant à l’envie tout ceux présent sur son chemin.
Un petit démon de seconde zone lui faisait la morale, et enfin les lisières des bois étaient le témoins de nombreuses scènes de carnage...

Mais tout n'était pas totalement noire. Du point de vue démons en tout cas, car trois élémentalistes avaient été capturés. L'un deux ne bougerait plus jamais et ne servirait de toute façon que de repas, mais deux autres étaient encore "fonctionnel" quoi que légèrement amochés. Une elfe des bois était dans le lot et Armand regarda avec une satisfaction non dissimulé sa prise être menée dans une des cages.


Armand ne pris plus la peine de faire le moins du monde attention au petit démon, pour se concentrer sur le plus gros qui lui demandait de partir:


"-Fait silence et retourne dans t'es boit. J'en aurait finis avant le lever du jour et cette sombre forêt retrouvera son calme habituelle...Quand à toi..."


Armand fit soudain face à Inou, levant une main dans sa direction. Immédiatement, de fins filet d'eau acérés comme l'acier surgirent de ses dogts et cinglèrent en direction de l'hybride.
Le Vampire n'aimait pas le feu et allait lui faire passer l'envie de faire joujou avec...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 20 Oct 2010 - 21:21

Aïe ! ça coupe !

L'hybride avait tenté d'esquiver les filet d'eau mais il y avait toujours un démon, un sous fifre... ou même un caillou rond sur lequel glisser, qui venait s'interposer.
Son bras droit en avait reçu deux, et un autre avait transpercer son épaule gauche. Bouger les bras lui serait maintenant difficile.
La chienne toussota quelques instants et se releva aussi vite que possible, haletante, elle se faisait vieille...

Elle regarda autour d'elle, elle était la dernière debout... Et hors d'une cage...
Ses oreilles se replièrent vers l'arrière et elle grogna, non pas sur les démons, non pas sur ses coéquipiers. Mais sur elle-même... Elle ne pouvait pas les sauver, sa seule chance résidait encore dans la fuite... Ses bras n'étaient plus fonctionnels, mais ses jambes si.

La chienne cracha une dernière fois en direction du vampire puis fit volte face et s'enfuit.
L'avantage d'être une fille chien, c'est qu'on a pas l'orgeuil des homme loup. Les bras balants, Inou coura à en perdre haleine, s'enfonçant dans la forêt. Pas de larmes pour les faibles, pas le temps pour les larmes... Elle devait survivre... Pour prévenir de leur capture... Ou mort...

L'avantage d'être une fille chien ? C'est qu'on a l'esprit de la meute... C'est qu'on a encore des sentiments, même lorsqu'on l'a quitté.



(hop inou a disparut dans les ténèbres de la forêt, bonne suite ! )
Revenir en haut Aller en bas
Ottö
avatar
Nombre de messages : 32
Race : Nansraré
Poste : Démon Majeur
Magie Contrôlée : Berserker

Feuille de personnage
Puissance:
290/1000  (290/1000)
MessageMer 20 Oct 2010 - 22:00

Spoiler:
 

Bien sûr… lorsque le sang aura cessé de couler, le lendemain sera plus calme. Oui, évidemment, les choses vues sous cet angle étaient d’une logique imparable. Mais cette quête lui semblait stupide, sans bon sens. Les paroles de ce petit Vampire élevé par la grandeur de sa monture le firent sourire. Elles étaient fausses. La forêt Dark… il y avait mieux comme lieu de quête. Ha, un sous-fifre certainement, à qui on donnait les tâches restantes. Mais Ottö était parfois très buté et ne passait pas vraiment par quatre chemins pour se faire comprendre. Ce gars était certainement un grand magicien machin chose… m’enfin, la brute préférait ne pas y penser avant d’agir, ça valait mieux ainsi. Non, il préférait poser un acte en totale contradiction avec le Chef de cette troupe. Il vit du coin de l’œil cette petite hybride captive… qui profita de la situation pour s’échapper, retourner se plonger dans les sous-bois. Loin de tout ce raffuts. Aussi, Ottö se donna un malin plaisir à jarreter quelques démons un peu trop proche de l’hybride pour lui laisser la fuite plus facile. Oh, ce n’était pas un acte de gentillesse, il s’en fichait pas mal de la survie de cette mignonne petite chose. Bien qu’il aimait les petites peluches. Un point faible certainement. Non. Ottö voulait emmerder le monde. Il décapita quelques démons, en écrasa d’autres, ne broncha pas lorsque certains coups plus lourds s’abattirent sur son échine. Puis à son tour, il s’effaça dans l’ombre de la forêt. Mais soyez-en certain… Ottö aura à tout jamais les crocs contre ce vampire. Il suffisait de peu pour ça.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageSam 30 Oct 2010 - 21:00

Spoiler:
 

La soirée s'achevait, et avec elle la première partie de cette chasse aux élémentalistes. Armand Sulimo dominait le tumulte depuis sa colline et voyait fuir l'une de ses proie.
Une poignée de ses sbires voulurent partirent à sa poursuite, mais le vampire avait d'autres plans.


"-Laissez la aller. Elle ne m’intéresse pas. En revanche emmenez les deux autres. L'elfe des bois me servira."

Armand voulait en finir ici, mais un démon des plus étrange continuait de semer désordre et confusion dans les rangs, affaiblis, de ses semblables. Une poignée d'entre eux étaient arrivés en courant et en hurlant depuis les bois avec la ferme intention de se saisir de l'hybride, mais cette créature les avait tués avec aisance.
Tandis que ses deux proie était emmenés, maigre butin, Armand imagina l'utilité que pouvait avoir ce démon apparemment si puissant. Hélas ses rêves furent interrompus lorsque ce dernier s'éclipsa a son tour dans les bois.
Alors que les ténèbres recouvraient à nouveaux la forêt Darke, Armand Sulimo l'abandonna en rentrant à Elament, laissant derrière lui l'orée des bois dans un état déplorable...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Mon premier bal [Libre pour plusieurs personnes]
» Son premier bal...[Libre]
» Une partie de chasse qui se transforme en escapade... (PV Libre)
» Premier entrainement [Libre][Fini]
» La force du premier compagnon! [Libre, Leo]