Partagez | .
 

 Chaude soirée (libre a tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageVen 25 Juin 2010 - 16:09

Le martellement des sabots de son destrier résonnait dans les rues et ruelles de la citée conquise, alerte sonore pour les badauds sur son passage.
Sa cape noire virevoltant derrière lui, sa chemise blanche de flanelle éclatante dans la nuit d'Elament, Armand Sulimo chevauchait son étalon d'ébène en direction de sa demeure.
Ses cheveux noirs de jais semblaient flotter à la limite entre sa cape et sa nuque, tandis que ses yeux verts émeraudes fixaient sa destination au bout de la rue.
Poussant un hennissement lugubre l'étalon s'engagea dans la dernière ligne droite, une poignée de démons sautant vivement de côté pour ne pas se retrouver sur son chemin.

Armand avisa l'entrée de sa demeure après un mur de pierre, mais fit piquer sur sa droite son destrier pour le faire passer la grille de fer forgée qui barrait l'accès à son jardin et qu'un Troll à l'aspect particulièrement repoussant et patibulaire referma derrière lui.
Alors qu'il mettait pied à terre, et que l'animal venait prendre soin de sa monture, Armand se dis qu'avoir échouer à vendre ce Troll n'était pas une si mauvaise chose...Après tous il faisait un excellent domestique.

Dédaignant de simplement lui adresser un regard, Armand monta l'escalier de fer noir qui montait en colimaçon à son appartement tandis que son domestique menait l'étalon à l'écurie aménagée au rez de chaussé.

Passant la double porte vitrée du balcon, le Vampire entra dans son salon. S'installant dans son canapé d'angle, il laissa ses deux derniers domestiques faire leur office. L'une, succube, vint masser les épaules de son Maître tandis que le second, une esclave elfe, vint s'offrir en guise de dîner.
Mais Armand avait plus important dans l'immédiat.
Laissant sa succube s'occuper de lui, il ordonna à la malheureuse elfe de lui apporter sa liste de commandes et ses finances.
Celle ci s'exécuta, sortant avant de revenir avec un parchemin et un coffret en ivoire.

Armand pris le tous puis la fis assoir à ses pieds.
Lisant rapidement son parchemin, il nota qu'il avait honorée toute ses commandes. S'était une bonne chose, mais il ne fallait pas que les affaires mollissent pour autant.
Ouvrant le coffret, Armand sentis le massage de la succube perdre en intensité lorsque le regard de celle ci capta tous l'or qu'il comprenait.
Portant sa main à la bourse à sa ceinture, Armand en vida le contenus d'un geste paresseux dans le coffret. Puis il donna le tous à l'esclave, qui alla le ranger avec soin dans la chambre de son maître après avoir reçu l'ordre de l'y attendre.

Sentant la frustration de la succube dans son dos, Armand pencha sa tête en arrière et se retrouva dans le profond décolleté de sa servante. Mordant délicatement dans sa poitrine, Armand lui arracha un hoquet de surprise et de plaisir mêlés avant de lui ordonner d'aller "tenir compagnie" à son esclave car lui voulait réfléchir...

Sitôt la succube sortis, Armand se releva et contempla la Citée asservie depuis son balcon, se demandant quel plan diabolique il allait tisser à présent.
Une chose était sur, il voulait du pouvoir, de l'or et du plaisir.
Hors les petits élémentalistes apportaient le tous...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Janus Von Raelu
avatar
Nombre de messages : 101
Âge : 361
Race : Mi-Aasimar, mi-incube ; Vampire Morava
Poste : Conseiller du Haut-Roi
Magie Contrôlée : Corruption

Feuille de personnage
Puissance:
890/1000  (890/1000)
MessageDim 27 Juin 2010 - 21:29

L’obscurité profonde et luisante. Luisante des feux qui brûlaient sur Elament depuis sa chute. Brûlant des buchers érigés pour mettre un terme à l’infection élémentaliste. Brûlant les anciennes croyances et certains documents dans des autodafés incompréhensibles. Brûlant les cœurs des derniers habitants ayant tourné leur veste pour servir leur nouveau maître. Brûlant et oxydant les dernières traces de la majestueuse cité pour en faire la royale capitale du Grand Royaume des Enfers sous la bienveillance de son seigneur Khiszath.

Le pouvoir en place, les serviteurs purent eux aussi assouvir leur soif, dans tous les sens du terme : orgies, meurtres, esclavagisme, conquêtes… Accroupi sur le toit d’une tour d’un manoir du quartier le plus huppé de la nouvelle cité, Elament la Sombre, cette ville puant, dont les miasmes rappelaient les évanescences méphitiques de l’ancien palais des rois des Enfers dans les Monts Décharnés, Janus attendait, les cheveux au vent, respirant l’odeur sordide qui émanait des proches charniers. Il serait bientôt là. Il n’avait pas encore eu l’occasion de le rencontrer à la cour, lui-même y étant d’une manière sporadique à des horaires que seul le Haut-Roi ne pouvait lui reprocher, du à sa condition et au rang qu’il lui avait été octroyé.

Le claquement des sabots d’un cheval noir se firent entendre dans la ruelle, plus bas. Le crépuscule était tombé depuis bien longtemps, et grâce à ses informateurs, il avait pu obtenir une description parfaite de l’homme et de son lieu de résidence. Apprendre à « connaître » tous les habitants de cette gigantesque ville était une tache ardue pour qui s’entendait mener à bien cet objectif.

Il avait aussi entendu dire que cet homme, outre le fait d’être un âpre négociateur dans son tout nouveau métier de marchand d’esclave était aussi vénal et corruptible par tous les moyens existant, mais qu’il était loyal envers l’une des plus puissantes représentante du royaume, Sybaris. Janus avait eu l’occasion de la voir de loin, mais ne l’avait jamais encore rencontrée de chair et d’os. D’os et de chair et de sang…

Mais bien plus il savait, ou plutôt réussissait à sentir la présence d’un de ses congénères lorsque la proximité le permettait. Et outre la véracité de ses renseignements, il pouvait le vérifier à l’odeur spécifique qu’Armand répandait derrière lui, peu perceptible par d’autres êtres vivants, chose que lui-même n’avait jamais pu dissimuler. Tout bien réfléchi, l’odeur de pourriture passait par-dessus cette odeur dans son propre cas, mais bon Janus avait appris à… passer outre ces quolibets.

Il l’observait maintenant depuis plusieurs minutes. Le troll avait mis son cheval d’un noir d’ébène à l’écurie et le vampire Armand était entré dans sa demeure, manoir cossu dans cette cité, disposant d’un jardin dans son arrière cour et de quelques dépendances utiles au maître plus qu’à ces « serviteurs » parfois de passage uniquement pour quelques temps. Janus descendit dans la rue après une escalade difficile le long d’une vigne vierge sur la façade faisant face à la demeure d’Armand.

Janus était parfois passé devant la demeure et sa lourde porte d’entrée : celle-ci était en bronze, lisse sur toute sa surface excepté la serrure d’acier, et de petits caractères gravés à sa surface donnant le nom du maître de céans « Armand Sulimo ». Passer par le jardin pouvait être tout aussi intéressant pour voir s’il était encore capable de s’exercer à l’art de la discrétion. Poussant la grille de fer forgé que le troll avait laissé sans surveillance le temps de panser l’animal aux écuries, Janus entra et se faufila dans ce merveilleux endroit où poussaient bougainvillées, roses, magnolias, édelweiss et quelques plantes elfiques: l'élanor et le niphredil. Les grands bananiers ici et là pouvaient offrir une ombre fort appréciable, à qui en avait réellement le besoin lors de journée particulièrement ensoleillées. La fontaine déversait son eau dans un vaste bassin au centre du jardin. Le clapotis de l’eau et le glougloutement de la fontaine dans cet espace où fleurs, verdure et jeux d’eau se rejoignaient pouvait rappeler l’ancienne beauté de la cité qui était tout autre désormais, bien entendu.

Le marchand d’esclave sortit sur un balcon et se mit à regarder au loin les feux brûlants sur la cité. Il est sûr qu’une telle place pouvait offrir ce que tout vampire recherchait particulièrement sans avoir de complications particulières. Etre vampire, certes, mais conserver sa dignité propre sans que personne ne sache comment vous vous nourrissez, ni ce que vous pouvez faire des cadavres vampirisés. Janus monta en silence l’escalier de fer noir en colimaçon jusqu’à la terrasse sur laquelle Armand était en train de se repaître de ce que lui apportait son nouveau rang.

Toujours dans l’ombre, dissimulé sous sa cape de voyage en laine noire, la capuche lui recouvrant le visage, Janus rompit la glace :

« Bonsoir Armand ».


_________________________________________________________



Dernière édition par Janus Von Raelu le Mer 30 Juin 2010 - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageMar 29 Juin 2010 - 21:36

Une douce brise nocturne estivale soufflait sur la Citée que contemplait le vampire, ses cheveux allant et venant au gré du vent.
Lentement, un plan machiavéliquement obscène germait sans son esprit, alors qu'il réfléchissait à une bonne façon de gagner en pouvoir ET en richesse personnelle et égoïste...

Mais un bruit léger, à peine audible, le fit s'extirper de ses rêverie.
En effet, les marches en fer forgé en colimaçon résonnèrent d'un pas léger montant à sa rencontre.
Habituellement seule sa succube adoptait ce type de pas, son esclave elfe étant timide et maladroite tandis que son Troll était...un Troll. Le mot se suffisait à lui même pour toute description.
Armand ne laissant pas à ce dernier l'autorisation de monter, et risquer de salir son appartement, et les deux femelle étant dans sa chambre, il ne pouvait s'agir que de quelqu'un d'autre.


*Oui mais qui? A cette heure de la nuit? Seul? Sans même s'annoncer? Intéressant...*

Tournant lentement son visage vers la droite et la source du bruit, qu'elle ne fut pas sa surprise de sentir une odeur familière ainsi qu'une autre de pourriture AVANT de voir l'être qui montait lui...
Puis lentement, le visage puis le reste du corps de celui qui devait sans doute possible être un vampire apparus.
Armand n'avais aucun doute la dessus, le reconnaissant comme seul ceux d'une même caste pouvait se reconnaitre.

Détaillant son visiteur sans prendre ombrage de son arrivée impromptue, pour ceux l'ignorant les bonnes manières étaient l'apanage des Elementaliste et la Citée avait changé de main, Armand nota en tous premier lieux qu'il ne se tenait pas comme un vulgaire bouseux ou un démons de seconde zones.
Non.
Celui ci avait un maintient et une prestance peux communes, hélas, chez les nouveaux voisins d'Armand ainsi qu'une apparence particulièrement...repoussante pour un vivant.
En effet si Armand ne tiqua point, le visage de son visiteur était en partis ravagés par quelques mauvais coup du sort.
Toutefois il étais pour le moins idiot de s'arrêter aux apparence dans une ville de démons, non?

Affichant un sourire de bienvenue, mêlée à un sourire de connivence, Armand salua son inviter:

"-Bonsoir mon cher. Bienvenue en ma demeure. Je commençais a croire qu'à l'exception de la classe dirigeante, il n'y avais que roture dans cette citée depuis le changement de propriétaire. Je constate avec joie que ce n'est pas le cas, messire? Car je n'ai pas la joie de connaitre le nom d'un camarade vampire de même qu'en voir est de par trop rare de nos jour..."

Armand se tenait droit face à son vis à vis, une main diplomatiquement posée sur la garde de son épée, indiquant qu'il n'était pas hostile ni sans méfiance.
Si ce Vampire ne se montrait pas agressif, et il n'y avais aucune raison, Armand pourrait passer à la suite a savoir le traditionnelle don de sang à un inviter si celui ci en éprouvait le besoin.
Hors justement la chambrée d'Armand en regorgeait en quelques sortes...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Janus Von Raelu
avatar
Nombre de messages : 101
Âge : 361
Race : Mi-Aasimar, mi-incube ; Vampire Morava
Poste : Conseiller du Haut-Roi
Magie Contrôlée : Corruption

Feuille de personnage
Puissance:
890/1000  (890/1000)
MessageMer 30 Juin 2010 - 6:20

Rare sont les personnes à avoir pu contempler ce qui aurait pu être une conversation entre gentilshommes en cette chaude et moite soirée. Encore plus rare ceux qui auraient pu en témoigner par la suite sans en être poursuivi jusqu’à leur mort certaine. Tous, excepté les créatures de la nuit unies par les liens de sang.

Sans arrêter de contempler son hôte, car tel était le vampire chez qui il avait pénétré et qui ne semblait pas hostile, Janus avança vers la balustrade de fer forgée qui ornementait le balcon. Plus décorative que vraiment là pour éviter toute chute, celle-ci s’ornait avec goût des mêmes fleurs, fondues dans du bronze, que celles qui pouvaient être observées dans le jardin. Il s’appuya sur celle-ci et huma l’air chaud, humide parfois, mais toujours aussi méphitique, conséquence de la très haute présence infernale au centre de la Cité.

Toujours sans dire un mot, le vampire se retourna vers Armand et fit lentement glisser sa capuche sur ses épaules, laissant apparaître ses cheveux d’un blanc crayeux noués en catogan derrière sa nuque. Une telle précision était notable face à la moitié gracieuse de son visage, la droite. La gauche, rongé plus de trois siècles auparavant par une mixture qu’il avait lui-même préparée n’était plus que cicatrices et peau nécrosée.

Ornant son visage meurtri du plus beau sourire possible (un tant soit peu qu’il puisse en être ainsi chez le conseiller Raelu), mettant en valeur ses canines, Janus tourna son visage vers Armand, n’ayant pas bougé d’un pouce, la main toujours sur la garde de son épée.
« - Nous ne nous sommes pas encore rencontré. Je suis le conseiller Von Raelu. Mon nom ne doit pas vous être inconnu, connaissant les liens qui vous unissent à la conseillère Sybaris, hum ? »

Les mains posées sur la rambarde de la balustrade, il attendit que son interlocuteur prenne la parole. Ce dernier toujours muet continuait à l’observer. Lui faisant face, Janus fit de même : après quelques minutes, il s’exprima à nouveau.

« - Et bien vous ne m’avez pas l’air très loquace, cher Armand. Devrais-je faire preuve de bonne foi afin de vous délier les lèvres ? Serrons-nous la main. »

Un simple test pour voir sa réaction à la chair corrompue de sa main gauche. Il allait bien entendu la lui serrer avec sa main valide, mais enlever la paire de gants qui dissimulait toute la monstruosité de son organe difforme et peu ragoûtant lui permettait à son tour de juger de l’effet sur les personnes qu’il rencontrait. Pour plus d’amusement, il en forçait certain à embrasser son sceau sur sa main pourrie. Il est vrai que ceux-là ne s’en remettaient pas, tout contact étant en quelque sorte aux risques et périls de ceux qui s’y aventuraient…

S’il n’en paru rien sur ses traits ou dans son attitude, Janus guetta la petite teinte de dégoût si facile à percevoir dans le regard des gens à la cour. Mais vu son rang, peu lui importait.

« - Allons, Armand, ceci n’est qu’un avant goût de mes pouvoirs et d’une expérience autrefois ratée. L’on m’a laissé entendre que vous étiez vous aussi doué dans certain arts. Et que vous aviez été autrefois professeur chez les derniers occupants de la cité. Mais c’était avant votre… hum, comment dirai-je…, conversion. Mais nous ne sommes pas ici pour bavasser comme le ferait les petites gens sur un marché aux poulets. J’ai une affaire à vous proposer. »

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageMer 30 Juin 2010 - 10:51

Observant attentivement son vis à vis, Armand se demandais où il avais bien pus entendre parler de lui. Car son nom ne lui était finalement pas inconnus, mais impossible pour lui de se rappeler pourquoi.
Réciproquement, Armand savais très bien que le vampire face à lui n'avais probablement eu aucun mal à entendre parler de lui. Le Marchand d'Esclave d'Elament était une personnalité assez...public...

Ne réagissant pas à la vue des...particularités physique de son invité, Armand lui serra sans sourciller la main offerte, car celle ci n'avais pas de prise sur un être mort. En effet Armand ne craignais pas la maladie, bien qu'il sembla que certains eussent des ennuis avec.
Prenant la parole d'une voie calme, Armand s'adressa à son inviter:


"-J'ai en effet entendus parler de vous, mais pardonnez moi si je suis incapable de me rappeler où et à quel sujet. Concernant ce qui m'unie à la Conseillère Sybaris, ne doutez toutefois pas un instant de mon indépendance."

Armand répondais à Janus d'égal à égal, bien qu'il soit terriblement conscient que le vampire avait un pouvoir personnel plus important que lui auprès des démons.
Mais cela n'avais pas d'importance.
Bougeant enfin, Armand fit un geste de la main droite, invitant Janus à entrer dans son salon.


"-Alors ne restons pas en plein vent pour discuter là où les petites gens pourraient nous entendre..."

Attendant que le vampire entre avant lui, Armand referma la baie vitrée derrière eux et pris place dans un confortable fauteuil.

"-Prenez place et dites moi ce que vous avez à me proposer. Je vous écoute. Un rafraichissement?"

Claquant des doigts, Armand fit venir à lui ses deux serviteurs.
La première a arriver fut sa succube, une superbe rousse portant une tunique offrant une vue imprenable sur son décolleté et ses cuisses, qui vint s'assoir au pied de son maître.
Ensuite vint la jeune elfe, vêtue d'une fine robe d'esclave, apparemment un peux fatigué d'avoir jouer avec la succube.
Celle ci vint s'agenouiller servilement devant Janus, attendant son bon vouloir.

Armand attendait patiemment, nullement pressé...

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Janus Von Raelu
avatar
Nombre de messages : 101
Âge : 361
Race : Mi-Aasimar, mi-incube ; Vampire Morava
Poste : Conseiller du Haut-Roi
Magie Contrôlée : Corruption

Feuille de personnage
Puissance:
890/1000  (890/1000)
MessageMer 30 Juin 2010 - 12:40

Entré dans le salon à la suite d’Armand, Janus observa le jeu de scène qui commençait à se mettre en place. Armand lui proposait de participer à l’un des anciens rituels que la tradition vampire avait su perpétuer au fil des ans, à savoir le fameux don de sang à un invité.

S’il m’est permis, je ferai dès lors une petite digression pour rappeler aux non initiés des arts noirs du vampirisme en quoi ce rite avait quelque chose d’important lorsqu’il était accompli pour la première fois entre deux vampires.

Comme le veux « la Coutume », chaque société vampire pouvait à terme s’organiser en clans au sein desquels existe une hiérarchie, symbolisée par un ensemble de castes au sommet de laquelle se tenait un patriarche ou une matriarche, déterminé par un rituel d’accession. Au sein de ces castes certaines cérémonies étaient organisées lorsque les deux lunes étaient en alignement parfait et reflétaient ainsi la lumière du soleil dans un négatif malsain. Ces cérémonies sont encore appelées, même si elles n’existent plus, les dons de sangs entre frères vampires. Ces cérémonies unissaient plusieurs vampires autour d’une même victime pour s’y abreuver et partager ainsi le même lien, en puisant la vie d’autrui pour faire renaître leur propre force. Bien entendu, ces cas sont très rares, les clans vampires ayant tous été éradiqués quelques millénaires auparavant.

Le Don de sang à un invité est une symbolique déformée des dons de sang entre frères, par le simple fait qu’un hôte présente son propre bétail à son invité qui peut en conséquence s’abreuver à la même coupe.

Face à l’invitation d’Armand, Janus ôta sa cape de voyage en laine noire, pour apparaître dans des habits plus mondains, à savoir son ample pourpoint à genou de velours rouge foncé, mit par-dessus des chausses de même couleur. S’asseyant à face à Armand sur un large canapé d’où les feux de la cité pouvaient être vus au travers de la grande baie vitrée, il se mit à contempler le salon de la demeure d’Armand, une vaste pièce de vie que tout membre de la bourgeoisie ou de la noblesse aurait pu s’enorgueillir. Une bibliothèque en pin faisait angle, croulant sous les parchemins et les livres en tout genre. La grande cheminée, où ronfle un feu d’enfer est surmontée d’un magnifique tableau d’une villa en plein jour, sous les rayons du soleil.

Tout en observant les autres tableaux ornant les murs de la pièce, Janus saisit de sa main valide l’un des verres en cristal sur la table basse de bois vernis, disposée avec goût sur un tapis de peau, au centre du salon.

D’un geste d’invitation, Janus fit asseoir la jeune elfe à ses côtés, et, dans un mouvement rapide fit s’écouler son sang dans le verre après lui avoir incisé le poigné. La jeune elfe se retira du salon pour panser sa plaie. Portant un toast à Armand, Janus gouta le sang frais, encore chaud, bien que perdant en température à mesure que le temps s’écoulait. C’est bien pour cela qu’il était si difficile de survivre : le sang en bouteille est une aberration ; Janus avait pourtant essayé bien des fois de modifier sa structure pour cela, en vain. Il fallait le boire sur la victime ou dans des récipients alors qu’il venait d’être tiré, sinon, il perdait toutes ses propriétés curatives.

Face aux babillements de la succube, Janus se mit à sourire. Servir un vampire pouvait parfois mener à un plus sombre destin que de rester son bétail ad vitam aeternam… Armand le dévisageait toujours. Ayant bu et satisfait au rite, Janus pouvait désormais entrer plus avant dans sa proposition. Peut-être celle-ci intéresserait-elle Armand.

« - Je connais votre réputation, ainsi que votre honorable métier. Mais comme vous le savez ma condition m’empêche de venir les jours de marché, en pleine journée, lorsque la populace s’agglutine près de votre étal. De plus certains achats nécessite quelque peu de… comment dirais-je,… de discrétion. »

Continuant à siroter le sang de la jeune elfe dans son verre, son teint maladif commençait à reprendre des couleurs.

« - J’ai eu quelques…difficultés à obtenir de la chair fraîche pour mes… disons, « expériences alchimiques et médicales », de même qu’à me débarrasser des résultats de ces expériences, hum, ratée. En d’autre terme, j’ai besoin d’un approvisionnement régulier et relativement important en bétail, mais aussi que l’on puisse me débarrasser discrètement des restes. Plus particulièrement je ne recherche que des bosmers, que l’on nomme aussi elfe des bois. Parfois difficiles à trouver et à capturer. Ce rôle d’intermédiaire peut être assez déplaisant, j’en conviens, mais avant d’être sûr de votre réponse, je souhaite que vous soyez bien conscient de ce que je vous demande. Votre prix sera le mien : en tant que noble et conseiller du Haut-Roi, je dispose de nombreuses ressources, si vous voyez ce que je veux dire…»

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Armand Sulimo
Nombre de messages : 319
Âge : 29
Race : vampire
Poste : Bras Droit de Sybaris
Magie Contrôlée : eau

Feuille de personnage
Puissance:
870/1000  (870/1000)
MessageVen 2 Juil 2010 - 10:20

Confortablement installé, Armand laissa son invité savouré pleinement le sang "volontairement offert" par la jeune elfe ainsi que contempler sa demeure.
Un tantinet orgueilleux, notre Vampire aimais faire bonne impression par son bon gout au travers de sa demeure. Ou de ses serviteurs dévoués...

De son côté la succube attendait patiemment que son maître s'occupe d'elle mais Armand ne donnait pas le moindre intérêt à son égard, tout occupé par son invité.
Percevant cela, et que la jeune elfe elle captait au moins l'attention de l'autre Vampire, la succube mordilla légèrement la cuisse d'Armand.
Captant son attention, elle roula vers lui un regard félin qui en disait suffisamment long sur ce qui attendrait son maître sitôt que son invité serais partis...

Une fois satisfait, la jeune elfe reçue la permission de son maître pour quitter les lieux, suivis de la succube non sans que celle ci ne jette un dernier regard à Armand.
Une fois seul, se don Armand pus s'assurer en entendant un petit cris avant qu'une porte ne se referme, Armand écouta avec soin la proposition de Jarnus.

Les yeux d'Armand flamboyèrent à la mention d'un partenariat, mais ce dernier pris bien garde a ce que rien d'autre ne trahisse ses pensées.
Jouer les sous fifres n'était pas une chose qui plaisais tant que cela au Vampire, mais gagner de l'argent était une motivation largement supérieur.
De même, travaillé avec un Conseillé avait ses avantages, bien plus nombreux pour Armand en l'occurrence...
Tout a fait au courant de l'influence d'une certaine Sybaris, tans sur lui que sur le Trône, Armand cherchait tous les moyens pour combattre celle ci. De manière discrète et détourné bien entendus...

Prenant une mine songeuse, une main grattant pensivement son menton, Armand répondis sans lâcher son interlocuteur du regard:


"-Je serais bien entendus heureux de pouvoir apporter ma contribution à...vos travaux. Toutefois vous mettez de vous même le doigt sur le problème. A savoir la rareté des Bosmers! Ses petites pestes sont aussi difficiles à trouver que possible. Et je ne vous cacherais pas que la demande en esclave elfique est très forte. Leur prix d'autant plus élevé.
Si toutefois vous êtes prêt à y mettre le prix, je me ferais un plaisir de vous approvisionner aussi régulièrement et discrètement que possible..."


Armand avait de toute façon tout intérêt à accepter, ne serais ce que par ce qu'il avais un Conseiller dans son salon...
Mais l'idée d'ajouter une nouvelle source de revenus à ses capitaux n'était pas non plus pour lui déplaire de toute façon...



"-Partant du principe que j'accepte votre proposition, quel serais les dispositions vous agréant? Après tous le client est Roi comme on dis..."

_________________________________________________________

Fan number one de Di et Sybaris! Je vous adore!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Janus Von Raelu
avatar
Nombre de messages : 101
Âge : 361
Race : Mi-Aasimar, mi-incube ; Vampire Morava
Poste : Conseiller du Haut-Roi
Magie Contrôlée : Corruption

Feuille de personnage
Puissance:
890/1000  (890/1000)
MessageDim 11 Juil 2010 - 8:58

« Le client est Roi ». Armand ne pensait pas si bien dire. Ses propres motivations étaient dissimulées sous l’intégralité de son être. Enfin un moyen d’assouvir sa vendetta personnelle vis-à-vis des bosmers. Une rancune personnelle… mais qui ne sera pas expliquée ici.

Armand avait vu juste. Ces sales fouines de bosmers, qui faisaient de bons voleurs et de bons archers à leurs heures perdues, étaient aussi difficiles à dénicher qu’à capturer. Mais Janus en avait besoin pour… quelques expériences. Celles-ci n’étaient qu’un simple paravent à toute cette opération, bien qu’il ne doutait pas qu’ils puissent faire avancer les choses de ce côté-là… Si la nécromancie lui était non seulement innommable, mais aussi inusitée à présent que son âge avancé le lui permettait, il se refusait aussi à l’utiliser. Il possédait cependant d’autres moyens de conserver un corps en vie alors que ce dernier commençait à être particulièrement mutilé après de longues séances de torture. Quelques pièces des noirs desseins portaient encore les marques sur leurs murs de longues séances de tête à tête entre des élémentalistes capturés et le conseiller Von Raelu.

Les deux serviteurs d’Armand s’étaient retirés du salon, nonobstant quelques bruits de jérémiade intempestifs. Ils étaient désormais seuls pour négocier sans gêne quelconque. Et allez savoir, deux vampire dans une même pièce n’encourageait pas le petit personnel à venir frapper à la porte… même si ceux-ci étaient rassasiés, du moins temporairement.

Callant ses épaules plus profondément dans le dossier du canapé, Janus regarda Armand afin de lui faire une proposition :
« - Et bien, dans la mesure du possible, si vous êtes d’accord, disons, cinq à six bosmers par semaine. Je vous envie de pouvoir encore paraître à la lumière du soleil, uniquement dissimulé sous votre capuchon et quelques habits protecteurs. Je ne le puis plus depuis bien longtemps. C’est pour cela que vos services me seront extrèmement précieux et que je suis prêt à y mettre le prix. »

Après une courte pause au cours de laquelle Janus repris encore un peu du liquide rouge foncé dans le verre de cristal, il se pencha un peu plus en avant vers Armand, et baissant la voix :

« - Je ne doute pas que les prix fluctuent assez en ce moment pour être fixes, alors disons… cinquante elemantias par tête ; et cinquante de plus par tête pour l’assurance de me débarrasser des corps lors de la livraison suivante. Nous pouvons même fixer un contrat sur papier, à durée déterminée de six mois dans un premier temps. Je ne doute pas que vous ayez sous la main de tels documents, hum ? Qu’en dites-vous ? »

Janus ne savais pas quoi trop penser. S’il fallait augmenter les prix, et bien pourquoi pas. En tout cas une chose était sûre : le marchand d’esclave allait bientôt compter parmi les démons les plus riches de la cité sombre.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Soirée de bienvenue [LIBRE POUR TOUS]
» Soirée arrosée ou folleries d'adolescentes ? feat. Elizabeth
» Soirée tropicale [pour tous les étudiants et profs !]
» Au galop sur la plage... [Libre à tous les gentils !]
» Bal de fin d'année scolaire 2008/2009. [LIBRE À TOUS]