Partagez | .
 

 [Clos] Altières Leçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMer 23 Juin 2010 - 18:45

De tous les bains, elle avait choisi le plus froid, comme de raison.
Tandis que se levait une aube nouvelle sur la Cité Retrouvée, la Dame s'était réveillée d'un cauchemar trouble, les doigts acérés des maîtres du contrôle tentant de percer la frontière solide de son esprit - car si les gens menaient une bataille matériel, ils étaient quelques uns, comme elle, à veiller aux murailles intérieures, et à poser des yeux féroces sur quiconque, cherchant un indice de différence... Toujours en était-il, donc, qu'elle s'était levée bien avant le jour. Silencieuse comme une ombre, vêtue de gris d'eau, elle avait salué d'une main amicale le gardien de l'habitation qu'on lui avait laissée. Un paquet sous le bras, elle s'était dirigée vers les étuves dans l'espoir d'apaiser la souffrance qui martelait son sein.

Si l'architecture était visiblement d'une autre civilisation, le caractère fonctionnel des pièces perçait une volonté d'ailier le beau au bien, et cela, la Cristalléenne l'appréciait. Aussi, elle s'était déshabillée dans une partie réservée, avait pliée ses affaires avec une rigueur militaire qui la caractérisait et, nue comme au premier jour de sa vie, avait continué son pas à la recherche du bassin désiré, ayant à coeur que le lieu soit désert. Ses pieds n'éveillèrent que peu d'écho, alors même que sa nudité de foudre, d'un blanc spectrale, tranchait les ombres d'une aube naissante. Puis, passant sous une dernière arche, la Dame avait pu constater qu'elle n'était pas seule.

Surnageant, se tenait une jeune femme, la vingtaine à peine, probablement plus - Ruby n'avait jamais su juger l'âge des gens, et chez les enfants, c'était pire. Elle avait la peau halée de ceux qui vont au soleil, et la chevelure flamboyante que certains attribuent à une malédiction. Sur son épaule nue, trois cicatrices n'altéraient pas la beauté naturelle de cette femme, mais au contraire, lui donnait une saveur de barbarie, de danger... Par contraste, la Dame semblait malingre et faible, entre sa cicatrice vive et son tatouage, sa peau blafarde et sa minceur - l'absence de véritable forme. Sa nudité ne gênait pas trop la Matriarche, c'était plutôt la plaie qui ornait le haut de son sein.

Vers chez elle, si les cicatrices possédaient une certaine valeur martiale, la sienne était à ses yeux particulières. Elle pouvait symboliser la survie sur un combat - et la survie n'était pas une défaite à ses yeux - ou le fait qu'un adversaire ait pu la blesser. Entre les deux possibilités et par esprit critique envers elle-même, Ruby choisissait la seconde. Mais elle ne tressaillit pas, et assuma pleinement, posant des yeux froids sur la femme qui se prélassait dans l'eau glacée.

A travers le tain de l'eau, elle perçut sur la peau sombre un dessin caractéristique et, l'air de rien, coupa le silence lourd qui planait d'une question qui la touchait vraiment :
" Tiens... J'ai l'impression de reconnaître le style du dessin de ton tatouage. Puis-je savoir qui en est l'auteur ? " car s'il y avait bien une certitude, c'était que la Dame ne savait pas que se trouvait devant elle une représentante de sa race...

_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Lun 16 Aoû 2010 - 14:23, édité 1 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageSam 26 Juin 2010 - 20:48

La nuit avait été agitée. Non pas par des cauchemars mais par des réflexions sans fin auxquelles Logan ne trouvait aucune réponse. Sa rencontre avec Solis avait ébranlé son mur de préjugés par rapport aux hommes. Pour être honnête, elle en était totalement chamboulée. On ne lui avait pas à proprement parler enseigné la haine des hommes, mais on l'avait encouragée à les mépriser. Et maintenant, elle se demandait si elle avait eu raison. Après tout, pourquoi, quelle était la raison profonde qui faisait qu'elle haïssait les hommes ? Malgré ses nuits blanches, elle n'avait toujours pas trouvé de réponse.

Elle s'était donc levée avec le soleil et avait traversé le camp endormi. Elle appréciait ce moment qui précédait le début de la journée, comme un instant en suspens où la vie semble hésiter à se réveiller totalement. Elle décida de profiter de ce moment pour aller se laver. Oui, oui, se laver. Ce n'est pas parce qu'elle n'aimait pas l'eau qu'elle ne se lavait pas. Il fallait bien qu'elle le fasse après tout.
Elle pénétra dans les Étuves et se déshabilla dans le vestiaire. Elle ramassa ses bouts de tissus et les cacha dans un coin – pas qu'elle craigne les voleurs mais elle préférait être prudente. Elle déambula entre les bains profitant de cet endroit complètement vide. Elle choisit le bain le plus froid. Elle y trempa d'abord les pieds puis descendit les quelques marches qui menaient dans le bassin en prenant le temps de s'habituer à la température de l'eau. Une fois que son corps fut à moitié dans l'eau, elle plongea d'un coup et ressortit aussitôt en jetant ses cheveux maintenant trempés en arrière pour dégager ses yeux. Un frisson lui parcourut l'échine mais cette sensation de fraîcheur lui fit du bien. Elle poussa un soupir de contentement. Alors qu'elle barbotait gentiment dans l'eau, un léger bruit se fit entendre derrière elle.

Elle la reconnut aussitôt même si elle ne l'avait jamais vue que de loin. Sa peau aussi blanche que la neige, ses longs cheveux de la même couleur donnaient l'impression à Logan de se trouver face à un ange. Douce illusion que le rouge flamboyant de ses yeux ainsi que ses tatouages et ses cicatrices vous faisaient aussitôt oublier. Frêle et menue, d'un physique délicat, la Matriarche avait pourtant une aura qui vous clouait sur place. On ne pouvait pas ne pas respecter cette femme tant tout en elle respirait la dignité. Logan était paralysée sur place, tétanisée par cette femme qui l'impressionnait. Elle la regardait, se demandant si ce n'était pas son imagination qui lui jouait des tours. Comment pouvait-elle se trouver en tête à tête avec la Dame ?

Ruby brisa le silence et l'entendre lui parler fit rater un bond au cœur de Logan.


- C'est la Shaman de mon clan qui l'a réalisé, ma Dame, balbutia-t-elle. Je pense que son prénom est Folenn.

Logan hésita. Devait-elle préciser davantage ou la Matriarche comprendrait-elle ce qu'elle voulait dire ? Allait-elle comprendre qu'elle était également du peuple de Cristal ? Une sorte de joie s'éveilla dans le cœur de la Cristalléenne. Cela faisait tellement longtemps qu'elle rêvait de rencontrer quelqu'un d'un autre clan ! Elle avait pensé plusieurs fois à se présenter auprès de Ruby lorsqu'ils étaient encore à la Cité mais qu'aurait-elle pu dire ? Quelle excuse aurait-elle prétextée pour avoir un entretien ? Il aura fallu plus d'un an et une invasion de démons pour que les deux Cristalléennes se rencontrent enfin.

Bien que toujours dans l'eau, Logan la salua respectueusement de la tête.


- Je m'appelle Logan, ma Dame, et je suis du clan de la Panthère Noire qui vit dans la région de Brocaliande.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 26 Juin 2010 - 22:42

Au mot Shaman, la Dame avait haussé un sourcil circonspect, puis son coeur s'était arrêté à la présentation totale de la jeune femme.
Sur le trait du tatouage, elle n'avait en fait rien reconnu de véritable, juste une impression, et la volonté farouche de briser un silence qui flottait avec la délicatesse du plomb avait fait le reste, de sa voix suave et chaude, une voix de dirigeante. Le corps de l'albinos s'était tendu, et pendant un quart de seconde, elle avait voulu s'enfuir, n'importe comment, n'importe où. Puis s'était infusé en elle la joie de rencontrer quelqu'un de sa race : elle n'était pas la seule qui venait des steppes du nord, ainsi !

Elle s'avança, entra dans l'eau en descendant quelques marches. D'un geste de la main, elle demanda à la dénommée Logan de cesser son salut et de reprendre un air naturel - plus ou moins, même faire semblant lui aurait suffit, elle ne venait pas se prélasser pour qu'on lui donne du Madâââame. Il se trouvait devant elle une personne qui comprenait sa langue natale, le commun des Clans, qui avait la même culture qu'elle, les mêmes valeurs... qui comprenait son monde. Lui reconnaissant cela, elle inclina son visage, main sur le coeur - sous sa cicatrice.


" Ruby, fille de l'Aigle, clan du Loup par nature. " lui dit-elle dans leur propre langue, redécouvrant avec délice les saveurs de l'aprêté des mots. L'onde délicieuse d'ouvrit devant elle, baignant avec douceur ses muscles endoloris. Lorsque la blessure à sa poitrine suvit le contact avec l'eau, la dame réprima une moue de souffrance. Elle aurait aimé être seule pour se laisser aller ouvertement au mal, mais devant les autres, elle cachait la douleur autant qu'elle le pouvait.

Elle s'immergea d'un coup, cessant la danse de ses cheveux partiellement mouillés pour les faire flotter autour d'elle, nuage de lait, qui se colla à son visage gainé d'argent quand elle rejoint la surface. Son dos gagna la surface froide la pierre, ses mains trouvèrent les appuies et elle reste là à se détendre, une poignée de secondes, avant de reprendre la parole.


" Quand as-tu quitté la maison de tes Mères, ma soeur ? " La Jeune femme au teint d'opale se languissait des nouvelles des siens. D'Ethan, elle n'avait rien appris, car il lui répondait avec la docilité servile des hommes de sa race. Un mince sourire illumina son visage aux yeux fermés, savourant la fraicheur de l'onde. " Je ne te cache pas que tu es la première des nôtres que je rencontre, et cela fait près de 6 ans que j'ai quitté les bois d'origine de mon clan. "

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageDim 27 Juin 2010 - 15:20

Logan attendit la réaction de la Dame observant son visage à la dérobée, ne voulant pas la dévisager et faire preuve d'impolitesse. Son cœur battait toujours la chamade tandis qu'elle la voyait entrer dans l'eau. L'autorisation silencieuse à se détendre en sa présence la rassura, calma le rythme de son cœur. Elle se sentit très honorée lorsqu'elle la salua à son tour.
L'entendre lui parler dans « leur » langue créa une drôle d'impression dans le cœur de Logan, un mélange de joie comme celle que l'on ressent en retrouvant sa maison et un sentiment de culpabilité qui se manifestait de temps en temps depuis qu'elle s'était rendue compte qu'elle n'était pas retournée au clan depuis longtemps. Elle lui répondit « Enchantée » dans la langue des Cristalléens, retrouvant avec délice sa sonorité.

Tandis que Ruby savourait l'eau du bain, Logan se recula pour s'asseoir sur une des marches tout en restant immergée dans l'eau. Elle l'observait toujours en silence, n'osant pas parler et attendant que ce fut la Matriarche qui prit la parole. Ce que la Dame fit, laissant l'adolescente quelque peu désemparée. Elle semblait parler de son clan et de son départ avec légèreté. Dans l'esprit de Logan, il avait goût d'amertume et de regrets. Elle ne savait pas comment le masquer, voulait répondre sur le même ton mais avait peur que ça sonne faux.


- Cela doit faire deux ans maintenant que je suis … partie.

Elle butta sur le dernier mot mais enchaîna aussitôt pour ne pas laisser de silence gênant.

- Vous êtes également la première Cristalléenne que je rencontre depuis mon arrivée à Elament … Enfin, depuis que j'ai rencontré les habitants de notre Cité.

Elle sentit son cœur se gonfler de fierté lorsqu'elle prononça « notre Cité ». Elament resterait à eux pour toujours et les démons ne pourront pas la garder éternellement, comme le lui avait dit un certain Elnihin. Elle voulait faire comprendre à Ruby qu'elle faisait toujours partie des combattants, qu'elle ne perdrait pas espoir – même si parfois, elle doutait. Paroles peut-être un peu inutiles, que pouvait-on y changer lorsqu'on était en train de prendre un bain ? La pointe de ses cheveux flottait autour de ses épaules et Logan prit une mèche, la tordit distraitement. Elle réfléchissait aux paroles de Ruby. Six ans qu'elle était partie … Pourquoi une Cristalléenne quittait son clan ? Était-ce pour les mêmes raisons que Logan ? Avait-elle été chassée en raison de son pouvoir ? … Pouvait-elle seulement se permettre de poser la question ?

- Je … j'ai une question mais je ne sais pas vraiment si je peux la poser. Si je fais preuve d'impolitesse, je vous en prie ne m'en veuillez pas. C'est juste que …

Son regard se porta sur le bord du bassin, elle hésitait à continuer. Elle se mordit la lèvre puis leva les yeux vers la Dame.

- Pourquoi avez-vous quitté votre clan ?

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 27 Juin 2010 - 16:29

Le clapotis de l'eau résonna quelques instants, dans la vaste salle humide, après la question de la jeune fille. Le tintement cristallin se répercuta, encore et encore, tandis que l'esprit de la Dame tournait dans son esprit, se repassait des scènes de son enfance : les leçons, le marquage, le départ, et le Täk, puis l'exil, loin, dans les contrées glacées, la traversée de l'océan, les bois, les montagnes, la forêt Darke et la Cité... Tout ce temps, ces quelques années, elle n'avait jamais pu vraiment parler à quelqu'un. Certes la Dame était plus ou moins proche de quelques personnes, mais sa culture faisait appel à des notions que les rejetons de régimes patriarcaux ne comprenaient pas.

En Kalmastre la Figée, une femme qui lève la main sur un homme le condamne à l'exil. Cet acte que seule la Matershka peut annuler se nomme le Täk. Ce mot signifiait en certaines langues "Oui", mais, au delà de cette acceptation, il y avait le refus total, le déni de l'existence de l'homme parjure. N'y était condamné que de très rares mâles et pour des forfaits affreux : viols, bris de notions sacrées, meurtres... Seule quelques rares personnes étaient autorisées à le faire. Les Mères, ou les Filles-Mères, héritières de Clan. Dans ces contrées, le pouvoir était toujours affaire de sang et de sexe, car c'était avec ces deux seules choses que venaient la vie.

Pour répondre à la question de Logan, Ruby devait donc révéler qu'elle était Fille-Mère, et cela la dérangeait un peu : on la respectait déjà plus que raison, fallait-il ajouter à cela une pseudo ascendance royale ? D'autant plus qu'en le faisait, la femme Panthère comprendrait de nombreuses choses par association : l'éducation plus dure que la Louve avait eu en raison de son albinie (être touchée par le Dieu blanc n'était pas sans prix), son voyage de son clan de naissance à son clan de nature, etc etc. Mais devant l'air révérant de la demoiselle, la Matriarche n'avait pas coeur à faire dans le semi-mensonge -pour peu qu'elle aurait pu s'y plier.


" J'ai Täk mon Fërima, au terme d'une leçon plus violente que de raison sur mon élément " commença-t-elle lentement, en fixant un plafond sombre. Elle ferma les yeux, revoyant l'homme à genou, tête baissée en signe de soumission, le dos tendu sous la pression et la peur. Elle se rappelait vaguement d'elle-même, les cheveux de la couleur douteuse de la cendre, légèrement roux, touche de couleur tellement diluée qu'on la devinait plus qu'on ne la voyait. Il brumait, le ciel était gris perle. Tout autour, les autres femmes, impitoyables sous leurs parures à l'effigie de leur animal, observaient la scène avec étonnement devant la rebéllion de la créature normalement si docile - si peu femme, en soit.

La femme-blanche baissa le visage, regardant la demoiselle qui se prélassait sur les marches, voyant comme de raison une compréhension tranchante passer sur ses traits.Ruby s'étonnait déjà de sa déférence à son égard - les femmes étaient normalement fières, et bien que reconnaissantes envers la puissance d'une autre, elles ne s'isolaient pas dans des égards pareils - mais les références auxquelles faisaient appel le Täk aller sûrement enfermer plus encore la Panthère dans un cocon...


" Et je suis partie, car je pensais qu'on briserait le bannissement. J'ai préféré l'Exil à la Honte. " poursuivit-elle, sa voix éveillant des échos sur la pierre. La Dame passa distraitement sa main sur son front, où se trouvait autrefois la tiare ouvragée soulignant son rôle et sa nature. Elle en avait porté trois dans sa vie : la première, de végétaux tressés, était celle qu'on donnait aux Filles-Mères. La seconde, d'acier et d'ivoire, elle l'avait acheté en devenant professeur. La dernière, véritable tiare des Mères, datant d'une époque ancienne, elle l'avait déniché dans une boutique à prix d'or, et savait qu'il reposait maintenant sur une tombe, loin dans les collines, près de la Cité.

Ruby soupira et s'immergea jusqu'au menton dans l'eau, dardant des prunelles flamboyantes sur la jeune femme se trouvant devant elle. Elle ne devait pas être plus vieille, elles étaient peut-être nées à la même période, et n'avait fait que découvrir leur pouvoir avec un peu d'écart... Cela n'importait pas vraiment, en fait. La louve glissa dans l'eau, se rapprochant de la jeune femme, puis se redressa sur ses jambes, sortant de l'eau jusqu'à la taille. Elle posa sa main sur l'épaule de la Panthère. Il y avait une froide résolution dans son regard, certitude qui voulait peut-être masquer une supplication
. " Ma soeur " dit-elle en détachant les syllabes, désirant plus que tout se mettre au même niveau que Logan " Je suis partie car ma place n'était pas là bas, c'est tout. "

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageDim 27 Juin 2010 - 23:19

Logan réfléchissait tandis que la Dame la laissait en suspens, choisissant probablement avec soin les mots qui formeraient sa réponse. Quelles pouvaient être les raisons expliquant le départ d'un membre ? L'exil forcé ? L'envie du membre du clan ? Mais qu'est-ce qui pouvait motiver l'envie de partir volontairement ? Peut-être la découverte d'un pouvoir élémentaire … Oui, c'était peut-être ça. Peut-être avait-elle voulu partir pour améliorer son don et qu'elle n'avait pas été chassée comme Logan.

Sauf que ce n'était ni l'un, ni l'autre.

Logan ne dit rien, ne pouvait, ne savait rien dire. Le Täk n'était pas quelque chose que l'on « faisait » légèrement. Le bannissement était rare, Logan n'en avait d'ailleurs jamais vu car aucun homme n'avait été assez fou que pour se mesure à une Cristalléenne. Qu'avait bien pu faire son Fërima pour qu'elle veuille l'exiler ? Était-ce réellement une question de « pédagogie » ? De plus … Il n'y avait que les Mères et les Filles-Mères qui pouvaient poser cet acte. Et elle n'était pas une Mère, cela faisait donc de Ruby …


- Mon dieu, souffla-t-elle pour elle-même.

Elle n'était donc pas seulement la Matriarche de la Cité, elle était aussi la future Mère de son clan ! Pourquoi avoir fui ? Au vu de sa situation dans la hiérarchie clanique, on ne lui aurait probablement pas retiré son Täk. Elle savait que la Dame lisait sur son visage sa surprise et … sa peur. Logan, surprise par cette révélation, ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine peur, née dans un sentiment d'admiration. Elle n'avait vraiment pas n'importe qui en face d'elle. Quelque part, cela faisait d'elle une double chef aux yeux de Logan.

La louve s'approcha d'elle et lorsqu'elle arriva à sa hauteur, sa main glacée se posa sur l'épaule musclée de Logan. Elle leva son regard vers les yeux couleurs sang de la Dame et son dernier aveu ébranla un peu plus les certitudes de la Cristalléenne. Comment Ruby avait-elle pu en arriver là ? Comment pouvait-elle …


- … être si sûre de vous … murmura-t-elle.

Elle se rendit compte qu'elle avait parlé tout haut. Surprise elle secoua la tête et se redressa. Au vu de la situation, elle pouvait bien se permettre de poser encore une ou deux questions. Tant pis pour les conséquences futures.


- Comment pouvez-vous être si sûre de vous ? Comment pouvez-vous savoir qu'en effet vous n'aviez pas votre place là-bas ?

Logan s'arrêta car en même temps qu'elle parlait, elle pensa que la place de Ruby semblait être avec eux. Si celle-ci repartait dans son clan, qu'adviendrait-il des survivants ? Les questions tournoyaient sans cesse dans le cerveau de l'adolescente, troublée par cette rencontre, ces aveux d'une autre Cristalléenne qui se mélangeaient avec ses propres questions et craintes.

- Excusez-moi, c'est ingrat de dire ça. Nous avons tous besoin de vous ici, votre place est clairement parmi … nous.

Elle se retint avec peine de la saluer à nouveau, voulant rester au même niveau que la femme blanche qui était en face d'elle. Elle voulait que celle-ci l'autorise à poser d'autres questions car peut-être qu'elle, elle allait pouvoir l'aider dans ses questions.

- Ruby la Louve, dites-moi … Quand sait-on que nous ne faisons plus partie de notre clan ? Est-ce parce que nous sommes loin ? Parce que nous avons été rejeté ? Si notre tatouage est toujours là …

Elle montra son épaule d'un geste.

- C'est que nous faisons toujours partie du clan ?

Logan s'arrêta, lançant un regard inquiet à la Dame. Elle posait plein de questions, la vanne à ses interrogations était ouverte. En espérant que Ruby ne se sentirait pas envahie par ces inquiétudes adolescentes.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMer 21 Juil 2010 - 11:18

Le regard de la dame blanche se voila d'une touche de nostalgie, rêveuse ou oublieuse de sa propre condition. Si elle avait vu la peur et l'admiration dans les yeux de Logan, elle savait par la même qu'elle devrait demander directement l'égalité à la demoiselle : ne pas ébruiter son rang de naissance. La jeune femme n'aimait pas se dire qu'elle était arrivée à son poste parce qu'elle le devait, mais parce qu'elle le méritait - bien qu'on puisse lui accorder de ne jamais avoir goûté à la saveur sucrée de l'ambition. Au final, elle était là où elle devait être, et c'était une bonne chose, sauf que cela rendait la réponse à la question de la Cristalléenne devant elle très délicate.

Un
" Oh " doux s'échappa de ses lèvres, tandis qu'elle murissait les mots, choisissait les choses adaptées. Ruby ne pouvait pas dire qu'elle n'avait jamais douter. Ses certitudes s'étaient fondées sur le temps, les années et les épreuves. Elle était partie bille en tête, un peu sotte, mais avec la seule affirmation en tête que sa place n'était pas là. Mais comment au juste ? Oui, c'était intéressant de le savoir.

" Quand tu as l'impression de ne pas marcher au même rythme que ceux qui se disent tiens " commença-t-elle d'une voix aussi douce que le chuchotement de l'acier " Quand tu dois, pour les comprendre, modifier ta façon de penser, tes critères moraux, ou auprès d'eux justifier tes choix... " Elle marqua une pause.

A vrai dire, on ne lui avait jamais laissé l'occasion de se justifier, car son avis à elle importait peu, à l'époque. Elle était la fille de naissance d'un clan étranger et albinos de surcroît. Certaines croyances anciennes la voulait 'touchée par le dieu blanc', mais pour d'autres, elle n'était que malade et bonne à rien, au corps faible et à l'esprit trop facile à manipuler. Un poids, un fardeau. Une Damoclès Féminine.


" Ou quand, plus simplement, tu préfères la solitude, ou la mort, à la compagnie de tes soeurs... Là, comment peux-tu décemment dire que le lieu où tu te trouves est chez toi ? Tu n'as plus alors que deux choix : l'exil ou la réclusion. "

Sur le visage de la dame, il y avait comme un pli de colère, ou le souvenir d'une douleur. Tout cela, elle l'avait vécu. Elle avait désiré la mort, mais ne l'avait jamais courtisée avec adoration. Elle préférait le silence et l'enfermement aux conversations dont on la privait. Partir avait été une bénédiction, le jour d'une renaissance. Sa vie n'avait véritablement commencé que sur la route entre Kalmanstre et Elament, sur la mer et dans les bois, via les plaines et les montagnes. Le monde était magnifique, et possédait un chant plus fort que les terres de sa naissance. Il n'y avait là bas pour elle que des cendres, et elle était certaine de ne manquer à personne.

Il y avait une leçon, plus particulièrement, qu'elle devait apprendre à la jeune femme. Une leçon qu'il lui avait fallu des années et des morts pour apprendre, et dont le message était fort.


" Je voudrais t'apprendre quelque chose " reprit-elle. Puis elle laissa le silence s'installer une nouvelle fois, observant la façon avec laquelle la jeune femme buvait ses paroles " Ce n'est pas le sang partagé ou le sang versé qui fait de nous des soeurs. Mais l'amour. "

Ruby se rendait bien compte qu'elle ne répondait pas entièrement à la question de Logan : et pour le tatouage qu'en était-il ? Il ne partait que pour une raison : le mensonge, le bris des pactes, l'arrogance masculine. L'opprobre.

" Et l'encre sous ta peau... n'est que de l'encre. C'est la magie qui le lie qui influence sa présence. Ton clan n'est ton clan que si tu portes encore quelque affection à ceux qui t'ont forgé. "

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageMer 21 Juil 2010 - 19:21

Spoiler:
 

Le silence n'était brisé que par le bruit de l'eau qui résonnait dans la salle. Logan n'osait pas parler car elle attendait avec impatience la réponse de Dame Ruby. Elle avait le sentiment que cette femme était capable de l'aider, de répondre à ses questions et de l'aider à comprendre. Son impatience était telle qu'elle était tendue, droite et concentrée sur la louve. Elle sentait que l'autre Cristalléenne prenait la conversation tout aussi sérieusement qu'elle et cela la rassurait.

Le chuchotement qui s'échappa des lèvres de la femme se répercuta sur les parois rocheuses pour siffler dans les oreilles de la Cristalléenne. Le son de cette voix fit frissonner Logan. Ou peut-être était-ce ce que disait Ruby ? Ce qu'elle était en train de lui dire lui paraissait totalement aberrant car elle avait peur de ce qu'elle comprenait … Cette femme n'était vraiment pas comme les autres car elle avait osé remettre en question des croyances propre aux peuples cristalléens aussi vieilles que le monde. La Dame s'était sentie différente de son clan et avait choisi de le quitter. D'elle-même, elle avait pris cette décision, avait assumé sa différence – beaucoup plus visible que celle dont on avait affublé Logan.


* Quelle courage ! Cette femme … *

Son regard aurait pu se remplir d'admiration mais ce n'était pas le seul sentiment qui l'habitait. En même temps, elle sentait un doute l'envahir. Ruby était partie parce qu'elle se considérait comme différente. Mais la différence de Logan était qu'elle était considérée comme différente. Ce n'était pas son choix, ce n'était pas une singularité quelconque qui l'avait encouragée à prendre son envol mais bien sa propre Materchka qui l'avait chassée de son clan sous prétexte d'une stupide maladie infantile bénigne et d'un malheureux coup de vent – qui s'avérait être un don magique. Tout à coup, elle se rendit compte que jusqu'à son départ, elle n'avait jamais eu aucune emprise sur sa vie. Elle avait toujours tout fait pour être comme les autres, se fondre dans la masse mais cette même masse qui refusait la faiblesse n'avait cessé de la mettre en avant et de la différencier des autres. Alors que Logan ne demandait rien à personne ! Elle n'avait pas voulu être différente. Un sentiment d'injustice et de colère l'envahit.

La jeune femme retint la fin des paroles de la Dame : le choix entre l'exil et la réclusion. Son cas se rapprochait le plus de l'exil. Elle laissa légèrement sa tête partir en avant dans un signe de découragement. Elle se sentait si bête et si fragile en ce moment. Si sa Materchka était arrivée à cet instant, qui sait ce qui serait arrivé au pauvre petit cœur de Logan. Il aurait probablement été brisé en mille morceaux. Simultanément la Cristalléenne prit conscience d'une chose, c'était que maintenant elle avait le choix : rejoindre son clan ou rester ici. Cette prise de conscience lui regonfla quelque peu le cœur, lui donnant le sentiment d'avoir le contrôle sur sa vie. Ou tout du moins, un petit contrôle. Elle releva les yeux car c'est à cet instant que Ruby voulut lui transmettre son savoir. Elle ne s'attendait pas à ça.


- L'amour … ? murmura-t-elle d'une voix chevrotante.

Elle la regarda, perdue. L'amour ? Elle connaissait ce sentiment mais dans son clan, on ne l'avait jamais encouragé. Les gens se tenaient à distance de Logan, elle n'avait pas vraiment liées d'amitié. Le seul vrai sentiment qu'elle avait ressenti était cette admiration teintée de crainte et de respect qu'elle avait pour sa Materchka. Mais c'était tout et ce n'était pas vraiment de l'amour. Il n'y en avait jamais eu entre les membres de son clan et elle.


- L'amour ? répéta-t-elle. Je … je ne suis pas sûre que …

Elle fuit le regard de Ruby, ne supporta pas de risquer de le croiser et d'y lire de la désapprobation. C'était quelque chose que n'importe quel enfant connaissait. Mais elle … Ah, Logan ! Elle ne voulait jamais se laisser aller aux sentiments, elle en avait bien trop peur. Une autre question lui vint à l'esprit et elle reprit la parole d'une voix voulue plus ferme, quoi que encore un peu chevrotante.

- Je ne pense pas qu'un clan doit être construit sur les bases de l'amour. Tout du moins, ce n'est jamais ainsi que nous avons fonctionné. L'amour c'est bon pour …

… les femmes, avait-elle eu envie de dire. Mais qu'était-elle, elle, si ce n'était une femme ? Une femme avec un cœur et des sentiments ? Tout à coup, un visage s'imposa à son esprit. Le premier homme pour qui elle avait ressenti quelque chose. C'était une forme d'amour si elle ne se trompait pas. C'était quelque chose de particulier qui s'était tissée entre elle et lui parce qu'il avait osé lui tenir tête et la chambrer quand il le fallait. Parce qu'il a toujours été présent et patiente avec elle. Oui, Tyrol était quelqu'un de spécial à ses yeux.

- C'est tellement confus dans ma tête …

Sa voix trembla et son visage se crispait. Une réponse amenait dix autres questions. Elle pensait avoir trouver la solution et voilà qu'autre chose venait l'ébranler. Là, nue dans ce bain face à cette autre femme, elle se sentait si petite et si fragile qu'elle ne savait plus où elle en était. Oserait-elle avouer cette pensée vicieuse qui s'insinuait en elle telle un venin se répandant ?

- Je crois que … je n'ai …

Elle hésitait encore. Ce qu'elle allait dire était presque de l'ordre du blasphème.

- Mon clan … Nous n'avons jamais … Je n'ai jamais …

Elle laissa échapper un soupir et abaissa la tête en signe d'abandon. Jamais elle n'oserait le dire car elle ne savait pas comment l'autre Cristalléenne pourrait réagir car ce qu'elle voulait dire était plus grave qu'un simple problème d'amour.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageJeu 22 Juil 2010 - 9:20

Ah, qu'elle était belle, l'intelligence en action ! Ruby observait avec faim et admiration la palette de sentiments qui se peignaient sur le visage de la jeune fille tatouée, la kyrielle de sensation qui s'alternait. Les mots faisaient leur office, vaillant petits soldats de la paix qui ne versaient ni sang, ni larme. Et pour le reste, le trouble était un prix à nulle autre pareille. La Matriarche prendrait plaisir à voir s'épanouir cette presque-femme. Malgré tout, la peine toucha son coeur en voyant la gène supplanter tout. Puis la colère, puissante comme un torrent, aussi implacable que l'hiver.

Oui, l'amour. Qui était capable d'amour, si ce n'était une femme ? Seulement, dans les clans, les filles et les mères avaient oublié cela, et les mères s'étaient faites pères, vice et versa, cherchant querelle, se disputant territoire - non pas pour la survie, mais par tradition. La tolérance n'était plus qu'une valeur archaïque. Leur société matriarcale, qui avait autrefois vu le jour pour échapper à la disparation, c'était faite patriarcat : la domination, ici plus qu'ailleurs, était manifeste. Et la compassion même n'était qu'un souvenir. Les drows eux-même faisaient cette erreur, mais ne pouvait-on pas pardonner cela à un peuple dont le sang charriait du poison ?


" Mais que t'a-t-on fait là bas ? " Le mécontentement de la Louve n'était pas adressé à Logan, mais contre celui et celles qui l'avaient élevée, lui avaient enseigné les bases de la vie " Vois ce que l'absence d'amour a fait à notre peuple : nous dénigrons les nôtres, oubliant que chaque graine porte en elle un potentiel qui ne demande qu'à être exploité. Ne doute pas de ta propre valeur : tu es ici, en vie, non ? Tu as gagné là où les tiens n'avaient vu que ton échec. "

La Dame ne connaissait rien de l'histoire personnelle de la panthère devant elle, mais elle sentait, au plus profonde ses entrailles, qu'une chose devait être réparée, une plaie pansée. Il fallait de la justice, en ce monde. Si les ères précédentes avaient été des époques de guerrières et de guerriers, les résultats des guerres étaient là. Le monde nouveau que Ruby voulait forger, elle le voulait dédié aux bardes et ménestrelles, aux gens de créations, et aux mères et pères, aux êtres de vie. Prendre la vie était à ses yeux un acte trop puissant pour être fait à la légère : n'est-il après tout pas beaucoup plus compliqué de la donner ?

Ruby souleva le visage abattu de la jeune fille du bout de son index, et son pouce flatta le cuivre de sa joue, juste un instant. Elle se voulut douce, et le fut par conséquent, elle se voulut confidente, mais doutait qu'il y ait assez de chaleur en elle pour être de ces femmes qui reçoivent les secrets. Pourtant, celui que Logan ne lui disait pas, elle le comprenait : n'était-elle pas dans le même cas, après tout ?


" Ne confond pas les différentes formes d'amour, ma soeur. Mais celle dont tu veux parler est aussi mystérieuse à tes yeux qu'aux miens " Elle lui adressa un sourire de pécheresse, une peine infinie dans le regard. Cette absence de connaissance n'était pas de son choix, mais de la nécessité. Ne pas se lier, ne pas s'affaiblir, ne pas briser un sceau qui déverserait sur le monde son pouvoir épanouit, car issu d'un être mature. Par delà les conseils, on lui avait murmuré de se marier, de prendre un époux venu d'une autre contrée, d'un sang bleu de quelconque façon, afin d'affermir la puissance des factions de résistance.

Mais ce n'était qu'un vague soupir au delà de sa perception : jamais personne ici ne lui dirait ce qu'elle devait faire, et ne lui conseillerai de vive voix pareille chose. Il planait autour d'elle une aura de pureté, et c'était probablement pour cela qu'on l'appréciait, car il n'y avait nulle félonie dans ses actes, nulle aberration... Comme ils la surestimaient !


" Non, je te parle de l'amour qui lient les membres d'une même famille, ou les gens qui te sont chers : j'ai connu un ange, avant la guerre. Nous étions attachés, ni par le sang, ni par un quelconque pacte, mais j'aurai fait pour lui des actes inconsidérés, et lui aussi, je pense. " Les traits de la Dame se crispèrent et sa mâchoire se serra, dents closes, gorge nouée. " C'est cela. L'abandon, l'acceptation, la loyauté. L'amour, oui, mais pas seulement, et pas vraiment. Autre chose. Je ne possède pas de mot assez fort pour le définir "

D'un geste lascif, la jeune femme ramena ses cheveux mouillés sur le devant, couvrant sa cicatrice en forme de croix, apaisant la brûlure qui se faisait écho aux battements de son coeur. La douleur n'était que diffuse, calme, attendant sous la surface de sa perception une ouverture assez grande pour laisser libre cours à ses caprices. Et les pointes, libres, flottaient à la surface, millions de fils lunaires, algues lactées.

" Ne condamne pas ton ignorance. Il est des savoirs qui sont longs à obtenir, et d'autres qui viennent promptement. Je pense que si tu veux que cela change, tu ne seras pas longue à trouver un prétendant. "

Elle lui adressa un sourire de connivence auquel seul le chant rieur des eaux faisait écho.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageJeu 5 Aoû 2010 - 19:43

Comme avait pu le percevoir la Matriarche, Logan était sous tension depuis le début de la conversation. En fait chez elle, c'était quasiment un état permanent. Disons que cette fois, c'était davantage que d'habitude. Il ne lui aurait pas fallu grand chose pour ouvrir les vannes, il suffisait d'une simple phrase. Et sans doute par accident, Ruby prononça ces mots sans penser à l'impact qu'ils pourraient avoir sur la jeune femme.

« Ne doute pas de ta propre valeur : tu es ici, en vie, non ? Tu as gagné là où les tiens n'avaient vu que ton échec. »

Et là, aussi discrètement que possible, les larmes commencèrent à couler sur les joues froides de la Cristalléenne. Elle les sentait venir du fin fond de sa gorge, traverser tout son corps comme pour le nettoyer, remonter par le cœur pour enfin se déverser par ses yeux. Sa propre valeur ... Elle en avait alors ? Logan mettait les paroles de la Dame au même statut que les paroles divines. Si elle le disait, c'est que c'était vrai ! Elle, femme d'honneur, lui reconnaissait de la valeur... L'idée en faisait presque tourner la tête de la belle.

Elle laissa Ruby lever délicatement son menton, hésitant à rencontrer son regard. Elle avait honte de ses larmes, de ces émotions qui la rendaient si fragile. Elle ne connaissait pas la limite de la tolérance de la Dame, bien que celle-ci semblait être totalement ouverte à la conversation et que ses gestes étaient doux. Mais il était difficile de baisser sa garde quand on la garde constamment levée. La louve pouvait sûrement le comprendre.

Elle s'entendait parler d'amour et se demandait quelle était cette chose qui semblait rallumer des étoiles dans les yeux rubis de la femme en face d'elle. Elle semblait savoir de quoi elle parlait même si une sorte de ... réserve émanait de ces paroles. Logan fut très sensible à ce qu'elle lui disait. Elle repensa à un des seul couple qu'elle connaissait : Myah et Runvan. Elle repensait à leur comportement mièvre qui l'avait tant agacé. Était-ce cet abandon éperdu qu'on pouvait lire dans leurs regards qui l'énervait tellement ? Ou alors ce sentiment que rien ne pourrait les briser tout en prenant conscience que c'était quelque chose de très fragile ? Quoi qu'il en était, Logan arrivait à mettre des « images » sur ce que disait Ruby.

La Cristalléenne mit quelques secondes à comprendre le compliment caché derrière la dernière remarque de la Dame et lorsque la pièce fut tombée, c'est avec surprise qu'elle rougit puis baissa les yeux. Elle ne put empêcher un rire bête sortir du fond de sa gorge, rire qu'elle essaya ensuite de masquer par une quinte de toux.


- Ma Dame, vous êtes bonne avec moi et je vous en remercie. Le sentiment dont vous parlez ...

Elle regarda les pointes d'argent des cheveux ondulant sur l'eau avant de continuer sa phrase.

- Je crois que j'ai perçue l'idée de ce dont vous parliez ...

L'image de Myah et Runvan qu'elle avait croisé au hasard d'une hutte passa dans son esprit. En même temps, elle se mit à réfléchir aux hommes qu'elle avait croisés depuis son arrivée à Elament. Il y en avait peu, et peu était célibataire ! Probablement que le seul était ... Solis. Elle fut partagée entre le rire et la gêne, se contenta de sentir son estomac se nouer et leva les yeux vers la Dame. En seraient-elles arrivées à la fin de leur conversation ?

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMar 10 Aoû 2010 - 14:02

La jeune femme, si froide, si sèche, se montrait plus douce qu'on ne pouvait l'imaginer, dans l'intimité. Sa dureté même n'était-t-elle donc qu'une façade ? Naturellement. Il fallait être stupide, ou fou, pour penser le contraire. Certaines femmes gouvernent par la douceur, souriantes, chaudes et accueillantes. D'autres par le combat, la vigueur martiale, la force physique, se faisant amazone au milieu des pélerins, guides bardées d'épées, ceintrées d'acier. Mais la Dame ici présente n'était pas comme ça. Elle se contenta de plonger, renouvelant la froidure de sa chevelure, puis sortit du bassin. Sa blessure ne se calmait pas tout à faire au contact de l'eau froide... Elle allait donc essayer autre chose.

Debout, en équilibre sur la marelle, elle dégoulinait comme un joyaux blanc recraché par les flots. Murissant son idée, elle s'éclaircit la voix, se raclant la gorge, une lueur de malice dans les yeux.
" J'ai visiblement bien plus à t'apprendre que je le pensais. Suis moi, nous allons changer d'atmosphère. " Puis, sans se retourner, la Dame fit son chemin à travers les différentes pièces. Elle passant dans des étuves tièdes, au bassin en dôme, ventres ronds. Il n'y avait encore personne, il était toujours très tôt. Dehors, le ciel devait être le gris, et le soleil n'être qu'un souvenir, ou une promesse, des serres de brumes griffant la nature, serpentant - bifides - entre les petites habitations improvisées.

Le choix de la Cristalléenne se porta sur une salle aux bassins plus chaud : ici, l'air était moite, et la vapeur ambiante. C'était comme respirer dans du coton, ou avoir la sensation d'embrasser un amant. Quelque chose, dans le coeur de la Dame, lui dit que ce devait être ça, être amoureux : se sentir gourde, entourée de chaleur, et humide. Un mince sourire tirailla sa bouche. Elle s'assit sur au bord de l'eau, trempant ses jambes dans l'eau. Oui, c'était bien plus chaud ! Mais pas insupportable, encore, surtout pour elle. D'une poussée, elle plongea, savourant la contraste, goutant la différence, une saveur de métal dans la bouche. Il y eu comme un long "aaah" de satisfaction qui résonna dans sa tête, et puis la douleur s'arrêta presque totalement.

Ce fut un tel ravissement que la créature promise à l'onde gloussa dans l'écrin liquide, nageant et nageant, tournant sur elle-même. La solution, pour apaisée une braise, était donc l'eau chaude. Bien, elle nota ce fait, plus précieux que n'importe quelle prophétie. Serpentant dans l'eau, Ruby se rapprocha de Logan. Elle émergea à côté d'elle et lui prit le bras, observant son tatouage. Son doigt passa sur les contours, tâtant le grain, jugeant la texture de l'encre. Son ongle insista un peu sur la démarcation peau vierge-peau encrée.


" Si j'en crois ta marque, tu es devenue femme à un âge normal, dans la moyenne en somme. Avant cela... as-tu reçu toutes les connaissances qui sied à une fille de notre race ? Quelles corvées furent tiennes jusqu'à ta majorité ? .. Ou es-tu partie avant ? Quel âge as-tu ? "

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageMer 11 Aoû 2010 - 19:12

Logan se leva pour suivre Ruby, un peu perturbée parce qu'elle venait de lui dire car elle n'avait pas compris à quoi la Dame faisait allusion. Et elle ne voyait pas en quoi changer de bain pourrait être la solution à ses problèmes affectifs. Mais la Cristalléenne ne dit rien, se contenta de déambuler nue avec sa « compatriote » entre les bains. Plus elles avançaient, plus l'humidité se faisait plus lourde et donc plus chaude. Cette chaleur perla sur la peau tannée de la jeune femme et la sensation lui fit du bien. Quelques minutes de plus dans le bain précédent et l'eau lui aurait parue trop froide.

Ruby les Yeux Rouges choisit un bain et tandis qu'elle y plongeait, Logan se glissait avec lenteur et satisfaction dans l'eau chaude. Le changement de froid à chaud la fit frissonner de partout et pour se réchauffer davantage, elle plongea entièrement sous l'eau – juste le temps de se mouiller. Elle alla se coller contre le rebord du bassin, accroupie pour avoir le corps immergé. Elle observa l'autre Cristalléenne qui semblait savourer ce bain avec un délice enfantin. Celle-ci se dirigea ensuite vers elle et sans crier gare, lui saisit le bras. Logan ne sursauta pas mais fut surprise par la poigne ferme de la Dame. Elle se retint de grimacer tandis qu'elle la pinçait. Son tatouage avait l'air de la fasciner et la jeune femme se demandait bien ce qui allait suivre ...

Elle allait tenter de répondre dans l'ordre à l'avalanche soudaine de questions.


- J'ai reçu un enseignement complet comprenant la géographie, l'histoire, l'étude de la nature, l'étude des langues et des races, du système solaire, etc. ... J'ai d'ailleurs été une excellente élève, ajouta-t-elle avec une pointe de fierté.

Ruby la lâcha enfin et Logan en profita pour se re-glisser dans l'eau.


- J'étais Veilleuse d'un point fixe pendant la nuit et lors des nuits calmes, j'étais chargée de la réparation des vêtements du camp.

Elle lança un dernier coup d'œil à la dame. Avant de répondre, la Cristalléenne se demanda si un jour, elle pourrait lui renvoyer les questions.

- J'ai 27 ans et je n'avais jamais quitté la région de Brocaliande avant mon départ pour la Cité.

Bien que la région en elle-même soit relativement vaste, elle n'avait en effet jamais vu du pays avant le jour de son exil forcé. D'ailleurs durant son voyage, elle avait trouvé bien dommage de ne pas avoir visité le continent plus tôt car la nature était riche et variée, ainsi que son climat. Il était fort enrichissant de varier ses habitudes.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageJeu 12 Aoû 2010 - 9:25

Si l'on pouvait reprocher beaucoup de choses aux gens de leur race, comme malmener leurs enfants ou en rejeter certain, force était de constater qu'au moins, ils pourvoyaient à leur éducation tant qu'ils le devaient. Il n'allait jamais au delà : ils se contentaient de vomir un savoir, des connaissances, sans essayer de lier à eux leurs disciples. Ruby tentait de bâtir quelque chose de différent sur l'Île : en ne confiant à un précepteur qu'une poignée de disciple, elle espérait voir naître des rapports privilégiés. Elle connaissait des légendes, des contes, mais aussi des faits historiques, comment l'amour entre deux soldats pouvait influencer l'issue d'une bataille, la cohésion des forces étant plus forte que tout.

Elle voulait faire de la nouvelle Elament un moteur neuf, propulsé par des liens véritables, pas par des obligations ou des devoirs. Néanmoins, il faudrait beaucoup de temps, pour cela, et beaucoup d'effort. Au fur et à mesure, elle s'était rendu compte qu'elle-même ne montrait pas l'exemple : elle n'avait pas de disciple, ne s'investissait dans la communauté que d'une façon mécanique, petite machine aux engrenages parfait et au fonctionnement irréprochable. S'il fallait des bras pour quelque chose, elle aidait, mais Ruby avait toujours le visage froid et le sourire sec... Mais il fallait avouer que sa position était différente : elle pouvait les abandonner et les laisser tous mourir, ou se tromper et les envoyer à leur perte. Ou, au contraire, les tracter à la force de ses bras vers d'autres temps.

Elle devait alors se faire conciliante, sans hésitation. Avec Logan, elle répondait à un ancien instinct. La Dame la maternait (ne l'appelait-on pas Matriarche après tout ?) sauf que... elle ricana.
" Je ne suis ton aînée que de deux années. "

Cette constatation amère la fit sourire doucement. Avait-elle grandis trop vite ou Logan avait vécu protégé de longues années ? A en croire la façon dont son clan l'avait traité, elle n'avait pas du être une enfant choyée : on confiait généralement les heures de veille en point fixe aux personnes turbulentes, car la tâche était rude en hiver et engourdissante en été. La Dame prit à peine la mesure de l'étonnement qu'elle pouvait susciter, alors. Si jeune, d'un rang bien haut. Si frêle, d'une puissance bien impressionnante. Elle s'adossa au bord au bassin, soudain lasse, mais étrangement fière d'elle, la poitrine enflée de la reconnaissance en sa propre valeur.

Elle regarda ses mains - la bague de glace qui ornait avec discrétion son petit doigt - comme se découvrant pour la première fois, puis Ruby les laissa tomber dans l'eau, prit une profonde respiration et s'immergea, ivre de l'absence de souffrance à son sein. Elle posa sa main dessus, sentant, à l'intérieur de sa chair, les deux morceaux de braises qui pulsaient, sourds. Et elle ressortit, sans bulle, sans éclaboussure, une morceau d'eau sortant de l'eau, une ombre quittant les ténèbres sans heurt.


" Tu es préceptrice, n'est-ce pas ? Je sens que tu n'es pas quelqu'un voué aux tâches de la vie quotidienne : combat et apprentissage... Tu cherches le contact, avec les démons, avec les gens... Formes-tu quelqu'un en ce moment ? "

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageJeu 12 Aoû 2010 - 11:11

Logan comprit parfaitement le ricanement de Ruby. En effet, ce décalage entre ces deux Cristalléennes était énorme alors qu'elles n'avaient que deux ans de différence. Y en avait-il une en avance ou l'autre en retard ? Logan ressentit de la honte à n'avoir connu que si peu de la vie en comparaison à la Dame. Celle-ci avait eu assez de maturité pour assumer sa différence et quitter son clan, était devenue une Maîtresse de l'eau, se retrouvait à la tête de tout un peuple ... Alors que elle, Logan de Brocaliande, n'était qu'une adolescente au tempérament de feu, impatiente et têtue, pleine de préjugés et de défauts. Mais malgré toutes ces différences entre elles, Ruby l'avait jugée digne de valeur car oui, malgré son inexpérience de la vie, Logan avait grandi, appris et survécu à une invasion de démons. Elle avait été une des meilleurs élèves de Tyrol et s'en était toujours sorti. La jeune femme pensa qu'au lieu de déprimer quant à leurs différences, il valait mieux pour elle de continuer à apprendre pour devenir quelqu'un de bien et devenir une digne représentante des Cristalléens et être ainsi digne de la Dame.

En même temps qu'elle pensait à tout ça, elle observa la Matriarche qui semblait plongée dans ses réflexions. Elle la vit observer ses mains, une bague plus particulièrement. Elle se demanda ce qu'une personne comme elle pouvait bien penser mais vu son visage si froid, cela ne devait pas être des pensées bien joyeuses. Pas étonnant pour une dirigeante. Celle-ci reprit la parole après avoir plongé dans l'eau une nouvelle fois.


- Je me suis proposée comme préceptrice, en effet.

Elle hésita sur la suite car elle n'y avait jamais réellement réfléchit. Cherchait-elle ce contact ? Etait-elle une guerrière plutôt qu'une préceptrice ? Pour être honnête, oui, c'était le cas mais pour le moment on n'avait pas besoin de quelqu'un pour foncer tête baissée dans les rangs ennemis. Il fallait d'abord que les survivants deviennent plus forts pour pouvoir reprendre la Cité aux démons.

- Dans un combat, je me sens utile. Pour le moment, je n'ai pas de disciple et ça me donne l'impression de tourner en rond et d'être inutile.

Elle soupira, sentant de l'agacement monter sans qu'il soit diriger vers qui que ce soit.

- Je veux, insista-t-elle, être préceptrice car je pense que j'aurais autant à apprendre que mon disciple. Maintenant, je ne suis pas sûre d'être une excellente enseignante ...

Elle eut un petit sourire amusé, pensant à Tyrol et la manière qu'il avait de se comporter avec elle. Elle se promit d'aller lui demander conseil quand il le faudrait. Elle sentait qu'elle allait devoir faire le sacrifice de son égo de temps en temps. La Cité passait avant tout.

- Retrouve-t-on encore beaucoup d'élémentalistes ?

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 14 Aoû 2010 - 17:53

La question de Logan infusa une infinie peine dans le coeur de la Dame. Elle hésita à répondre sans tourner autour du pot, sans révéler de demie vérité et puis, elle conclut que c'était le moins qu'elle pouvait faire pour les survivants : ne pas leur mentir, à défaut pour pouvoir leur révéler toute la réalité des choses qui se tramaient entre les enfers et ici bas. Au fur et à mesure que la jeune fille répondait à ses précédentes questions, Ruby peaufinait son plan pour elle : l'envoyer sur d'autres continents, en quête de quelque chose, ou de quelqu'un, de l'espoir que son âme de feu puisse trouver quelques apaisements. Il était peut-être normal qu'à son âge brûle encore en elle le brasier de la rebelion, mais il était des incendies que même la Matriarche ne pouvait éteindre.

" Ce que je vais te dire relève du secret d'Etat. Nous sommes 4 à en avoir connaissance, mais il s'avère qu'il y a de moins en moins d'élémentalistes. "
La dame avala sa salive. Quelque part en elle, elle savait que c'était de sa faute : en perdant la cité, elle avait perdu le coeur, la tête et l'âme de tout ce qui restait des dieux. Leur dernier espoir résidait dans la reprise. Leur dernier espoir était la lutte, ou la mort les prendrait. " Il en vient peu vers la Cité, et pourtant nous surveillons les environs presque plus que nos bastions de défense. " Au cours des derniers mois, ils n'en avaient retrouvés qu'une douzaine, et quelques uns avaient été repris non loin de la cité, parvenu près de la ville par on ne sait quel miracle.

Ruby se rappelait des missives qu'elle avait fait parvenir dans les cités libres, les rares dont les dirigeants connaissaient l'existence d'Elament, les rares qui, par le passé, avaient reçu l'aide des Créatures des Dieux. Ils avaient promis d'ouvrir l'oeil, de dépêcher des espions dans leurs régions, mais nulle réponse n'était parvenu depuis.
" Les vagabonds qui ont pris la route nous en envoient parfois, un vague plan dessiné sur du parchemin fragile, ou quelques indications orales retenues au détour d'une taverne. Mais les nôtres se font de plus en plus rares. "

Un puissant frisson parcourut son échine. Et s'ils étaient les derniers d'une race particulière, la race des élémentalistes ? Serait-elle la personne qui les mènerait à leur fin ? Devaient-ils partir, fuir et abandonner ? Etait-ce la rancune qui empêchait la si sage et si froide Dame Blanche de quitter cet endroit ? L'idée ne lui était pas inconnue : de ses longues nuits sans sommeil, de ses épuisantes heures de veille enfiévrée de cauchemars éveillés, la Cristalléenne était arrivée plusieurs fois aux conclusions les plus atroces sur leur survie, leurs buts et les espoirs. Elle se rendit alors compte qu'elle fronçait les sourcils et devait afficher un air bien sombre, et se sculpta un nouveau visage, reprenant le contrôle de ses émotions avec difficulté : devant les faits, il était difficile de ne pas succomber à la déception.

" Est-ce parce que j'ai perdu la cité ? Je le pense parfois. Mais je pense aussi qu'une chose importante va bientôt se produire. " Son regard se voila. Elle revoyait parfaitement les runes d'une langue inconnue et les symboles étranges qui défilaient sous ses prunelles avides, affamée d'une nouvelle curiosité. Sa voix, quand elle reprit la parole, venait de loin. " Il souffle un vent étrange sur nos terres. Le sol de Magyar lui-même se crispe sous nos pas : nous rejette-t-il ? Recule-t-il devant une promesse qui nous est incompréhensible ? Le temps ont changé, vont-ils changer encore une fois ? " le voile passa et son timbre redevint normal, tandis qu'un court silence s'imposait. Puis, comme si jamais elle n'avait eu de délire mystique, Ruby reprit :

" Certains de ceux qui ont fuit se sont installés dans des villages lointains, où les gens les vénèrent. Beaucoup pense que nous sommes les héritiers des dieux : ne portons-nous pas en nous leur flamme, un morceau de leurs âmes ? Si c'est le cas, c'est peut-être parce que quelques uns des nôtres s'abaissent aux pires vilénies que nous ne sommes plus aussi nombreux : notre extinction serait le prix de notre orgueil. " Un rire triste, sonnant comme le glas d'une église humaine, s'échappa de ses lèvres, plus lourd que sa peine et le désespoir qu'elle recelait. La Louve trouvait cette conversation stimulante, heureuse de partager, pour une heure ou un jour de plus, l'ampleur de son poids.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageSam 14 Aoû 2010 - 19:46

La question s'était échappée des lèvres de Logan sans qu'elle le prémédite. De nombreuses fois elle s'était posée la question lors de ses moments de solitude car elle attendait son disciple sans le voir arriver. Peut-être que si la question n'était pas sortie spontanément de sa bouche, qu'elle l'avait réfléchie, elle n'aurait jamais osé la poser. Mais elle devait savoir. L'avenir des Elamentiens lui importait tant ! Elle qui n'avait découvert la vie qu'à son arrivée dans la Cité ...

La Dame avait la mine sombre et Logan comprit avant qu'elle ne parle. Ça n'allait pas, les Elamentiens ne se montraient plus. Était-ce parce que le don ne s'incarnait plus ou était-ce parce qu'ils se cachaient ? Comment pouvaient-ils, eux les survivants, le savoir en étant enfermé dans ce refuge ? Logan fut touchée que la Louve lui fasse confiance. Un lien instinctif était en train de naître entre elle et malgré la situation désastreuse, la Cristalléenne se réjouit de cette nouvelle relation car elle lui réchauffait son cœur.

Le visage de Logan faisait miroir à celui de Ruby : sombre et inquiet, presque effrayé. Mais quelque chose était étrange aux yeux de Logan : la Louve semblait se tenir pour entière responsable de la perte de la Cité. Pourtant, c'était les démons qui avaient attaqué, que pouvait-elle y faire ? Ils les avaient pris par surprise, s'infiltrant dans la Cité et tuant tout le monde sur leur passage. N'importe qui en serait arrivé à la même situation, la seule différence aurait sans doute été le nombre de survivants. Le cœur de le jeune femme se crispa devant ces yeux rubis qui semblaient voir des choses graves et dangereuses. Elle s'inquiétait de cette inquiétude qui perçait dans sa voix, se demandait ce qu'elle avait bien pu voir d'aussi funeste.

Mais la Dame, toujours aussi digne, se reprit aussitôt comme si de rien n'était. Ruby avait repris son visage neutre avec tant de facilités que Logan en serait presque venue à se demander si elle n'avait pas rêvé ce regard. Elle laissa cette pensée de côté, se concentrant sur ce que la Matriarche lui disait. Elle fut choquée par cette révélation supplémentaire. Des Elamentiens se prenaient pour des dieux ? Et ils abusaient de leur situation ? Mais comment, en une telle situation, était-ce possible ? Comment ces personnes pouvaient-elles se montrer si stupides et égoïstes ? Avec une passion soudaine, elle sentit son énervement envers ces personnes monter en flèche et en même temps, une envie irrépressible de rassurer Ruby.

Elle traversa le mètre qui les séparait et prit la main pâle entre les siennes si rugueuses. Elle parla avec passion :


- Ruby, la situation actuelle n'est pas de votre faute. Ces abominables démons nous ont eu par la fourberie et la ruse. Personne ne pouvait anticiper cela !

Elle serra davantage ses mains sans s'en rendre compte, emportée par son discours.

- Nous trouverons les solutions, les Elamentiens ré-apparaîtront j'en suis sûre ! Nous réduirons ces démons en charpie, nous leurs ferons regretter d'avoir osé prendre la Cité. Vous verrez ! Ca viendra ! Moi j'y crois ... et je crois en vous. N'importe où, n'importe quand, je servirai la Cité.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 14 Aoû 2010 - 21:11

L'eau clapota contre le corps de Logan quand elle s'approcha de la Dame. Un instant, celle-ci crut que, dans un moment d'égarement, la demoiselle allait l'embrasser pour la réconforter, mais elle se contenta de lui prendre la main et de la serrer, déclamant sa confiance en celle qui, depuis le début, n'avait qu'affronter rejet de la cité et peur des habitants. Y en avait-il seulement une poignée qui, déjà à l'époque, croyait en elle ? Elle ne désespérait pas face à la situation, vivrait jusqu'à la fin du combat, aussi acharnée qu'un loup galeux. Non, loin de la même : il y avait la réalité, et il y avait ses espoirs, et elle fondait beaucoup sur ses espoirs et ses rêves. Ne voulait-elle pas bâtir autre chose ? Ne voulait-elle pas trancher avec les générations précédentes ? Un sourire ému caressa son visage, se figeant un instant.

Ces mots... On ne les lui avait jamais dit. Dans la tente, après la prise de la Cité, les pères et les mères de la résistance l'avaient laissé prendre les décisions, lui imputant de fait la responsabilité des réussites et des échecs. Dans l'esprit de la Cristalléenne, ces réussites et ces échecs englobaient aussi ceux datant d'avant la Première Réunion ; Son soucis de bien faire n'allait certes pas jusqu'à l'auto flagellation, aussi s'efforçait-elle de ravaler l'affront fait à son orgueil. De ce fait, elle aurait pu répondre beaucoup de choses à la jeune (si jeune) fille devant elle. Elle aurait pu prendre un ton maternel et lui dire que si, c'était de sa faute. Qu'elle avait prévu cette prise au moment même où elle se déroulait. Qu'elle avait comprit le plan des démons mais n'avait pas prévu qu'il se déroulait si rapidement.

Elle savait tout. Tout. Et n'avait rien pu empêcher. Les morts, les pertes, les fuites, la douleur et la peine. Rien.

La pression autour de ses mains se fit plus forte, tandis qu'elle souriait toujours, pleine du feu de l'exhalation. La créature, devant elle, était une furie : qu'on sache la manier avec soin, et elle deviendrait une arme d'une puissance rare. Comment ses mères avaient-elles pu ne pas voir son potentiel ? Comment diable pouvait-on être aussi aveugle, ou stupide !? Un tel manque de discernement l'agaça au plus haut point, et elle se promit de ne jamais faire cette erreur. Aussi serra-t-elle à l'unisson, infusant sa propre force et ses propres convictions dans l'étau, puis libéra-t-elle sa dextre pour emprisonner le charmant menton entre son pouce et son index. Aaah, qu'elles étaient fières et farouches, les lueurs dans ce regard !


" Viens-tu de te lier à moi, innocente créature ? "
Son regard sanglant se ficha dans celui de la Panthère, lien de titane au velouté de la soie, un sourire satisfait à la bouche " Viens-tu, d'une façon détournée, de me faire voeux d'allégeance, pour peu que de pareils voeux puissent avoir une quelconque importance pour des femmes comme nous ? " Il y avait au coin de ses lèvres l'amorce d'un rire, enfantin et doux, heureux probablement, et cela se voyait dans les fossettes qui creusaient ses joues.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageSam 14 Aoû 2010 - 22:16

Tandis qu'elle parlait, elle le voyait ce visage torturé qui semblait passer par des sentiments intenses et variés. Quelle âme pouvaient bien cacher ces yeux rouges ? Quelles pensées pouvaient bien torturer l'esprit d'une dirigeante ? Elle sentait que Ruby lui rendait sa poigne et cette force émanant d'une créature à l'apparence si fragile la surprit encore une fois. Puis elle lui prit le menton avec légèreté, les fossettes creusées aux coins des lèvres tandis que la Dame lui parlait.

Les yeux de Logan devait probablement brûler de mille feux car ses joues lui brûlaient, son cœur battait à tout rompre. Lui prêter allégeance ? Il y avait de très fortes chances que cette promesse bouleverse toute sa vie. En avait-elle envie ? Était-elle prête à apporter un tel changement en elle ? Il était une chose dont Logan était sûre : elle voulait arrêter d'hésiter, arrêter de tergiverser. Elle voulait trouver un but à sa vie, quoi de plus digne que de mettre sa vie au service de sa Cité et de sa dirigeante ?

Elle prit son inspiration avant de répondre. Ce ne serait pas pour le dire à la légère qu'elle ouvrit la bouche :


- Oui. Si nous les Cristalléennes appliquions semblable promesse, c'est sans hésitation que je vous offrirais ma vie.

Elle sentait l'émotion la gagner. Non, elle ne voulait pas pleurer, c'était simplement une sensation qui s'étendait dans tout son corps. Quelque chose de puissant qui se mélangeait avec la sensation qu'elle ressentait lorsqu'elle manipulait son élément. Ça lui remuait les tripes.
Telle une amante regardant son aimée avec passion, Logan dévorait la Matriarche du regard. Il n'était pas question d'amour mais de quelque chose de différent et de tout aussi puissant. C'était quelque chose qui se rapprochait de l'adoration et c'est ce qui brillait dans son regard. Elle avait l'impression – mais ça relevait plus d'une volonté de ressentir – que cette promesse la liait d'une manière plus puissante et plus encrée qu'une simple parole. Pour la Cristalléenne, c'était comme si la magie s'en était mêlée pour les lier à jamais.


- J'espère que vous n'oublierez jamais ma promesse ... ajouta-t-elle dans un souffle.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 15 Aoû 2010 - 9:50

La dernière personne a lui avoir fait voeux d'allégeance faisait la traite des siens. Armand. Elle lâcha les mains offertes aux siennes et détacha ses doigts du délicat - et si beau - visage, des étincelles de colère pulsant sourdement dans les orbes vives. Sa colère et sa haine envers lui étaient plus forte qu'elle ne l'avait imaginé. A genoux, il lui avait offert ses services, en échange de quoi elle avait juré de ne jamais mettre sa vie en danger lors d'une mission si cela ne relevait pas de l'impératif vital. Elle s'était liée à lui, mais visiblement, pour les vampires, ce genre de pacte n'avait pas lieu d'être. Elle souhaitait presque le rencontrer pour lui trancher la jugulaire aussi sûrement que les paroles vaines qu'il avait alors prononcé.

Pour un être comme elle, les promesses n'étaient pas de simples paroles lâchées pour faire plaisir. Son pacte plus vieux encore reposait dans une tombe, os froids polis par les éléments, léchés par les vers, et même là, elle respectait sa parole. Ruby aurait presque pu prendre ombrage des mots de Logan, et se vexer devant pareille railleries, mais elle n'en fit rien, glissant avec la fermeté d'une montagne
" Au delà des Rivages Brumeux même, s'il le faut, je réitèrerai ses paroles : Je ne te demanderai pas de m'obéir aveuglément, mais d'avoir foi en moi. Ne me trahit pas, ne mets pas ta vie en danger au risque de faire découvrir nos intentions. En échange, si tu te perds toi-même et que tu oublies jusqu'à ton nom même, je viendrais à toi en souvenir de ce jour, en souvenir de ta promesse. Je jure de garder ta vie et de ne pas me servir de toi comme un pion sur un échiquier. Et surtout, de ne jamais te mentir. "

Il y avait magie en cela, c'était vrai. La dame n'avait jamais eu le don de trouver les bonnes paroles pour les pactes. Elle n'avait pas besoin de mots pour exprimer à quelqu'un une chose qui pour elle relevait du sacré : elle n'avait au cours de sa vie, que rompu une seule fois sa promesse - par obligation -, et elle avait payé un prix si grand que jamais elle n'avait pensé recommencer. Cela était à la fois contre sa nature, son éducation et toutes ses valeurs. Comment voulait-elle qu'on la suive si elle semait des illusions ? Ruby n'était pas des gens aux voix de papier. Le timbre même des sons qui sortaient de sa gorge le soulignait : froid, sec, rude comme des galets, inextricable comme des ronces sous les frimas du blizzard. Implacable, tout comme elle.

" J'entaillerai ma paume, s'il le faut. Mais ce n'est pas le sang versé ou le sang partagé qui fait de nous des frères, ma Soeur. " Cela, elle l'avait déjà dit, et elle le répéterai aussi souvent qu'il serait nécessaire. C'était presque sa citation exclusive, marque de son identité. L'eau, devant la gravité de la scène, cessa de clapoter. " Je n'oublie pas. " Dans le temps utilisé, elle voulait souligner que cette promesse abolissait même les frontières du temps, que seuls les dieux morts maîtrisaient. La Dame d'avança, et ses bras froids et blancs enlacèrent la jeune fille, poitrine contre poitrine, sans pudeur. Elle soupira contre la gorge chaude, heureuse d'avoir, une nouvelle fois, pu trouver quelqu'un qui la reconnaissait.

Il lui vint alors le souvenir de Corraline. Comment avait-elle dit ? ' Laisse moi 6 mois de paix et le temps qu'il faut, et je ferai d'elle une guerrière avec l'esprit d'une Reine. Je ferai d'elle une femme, dans tous les sens du terme. Ne l'assomme pas avec son manque d'expérience, elle possède un Don que peu ont dans cette cité. Pas l'eau, ou la terre, ou même le feu, mais la capacité dénuée de véritable ambition à voir la trame des choses, et à les concevoir sur l'avenir. ' Cela, au mot près, ou presque. Logan était-elle une nouvelle Corraline ? L'idée l'avait effleurée, lorsque la Panthère avait posé la question au sujet des Novices. Si elle avait compris cela, peu pouvait s'en vanter. Ruby elle-même avait mis du temps, par trop occupée à d'autres soucis. Le doute, persistant, flotta dans son esprit.

L'étreinte mourut aussi soudainement qu'elle était née. La Dame se dirigea vers le bord du bassin. A chacun de ses pas, son corps immergeait un peu plus, le dernier se faisait à la surface même de l'eau. Elle enjamba la marelle comme une simple marche, recrachée par l'eau comme un bijou précieux. L'onde fuit ses cheveux et sa peau, la laissant impeccablement sèche dans une dernière goutte qui rejoint ses soeurs dans l'étuve.
" J'aurai aimé poursuivre cet échange. " commença-t-elle d'un ton plus doux, posant avec regret les yeux sur Logan " Mais j'ai beaucoup à faire. Organiser un envoi de vivre aux Ruines, principalement. Je t'invite à t'y joindre; tu seras là bas plus utile qu'ici. "

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageDim 15 Aoû 2010 - 11:26

Logan venait de prêter allégeance à la Dame alors pourquoi ces étincelles de haine dans ces yeux ? Pendant un bref instant, la Cristalléenne eut peur qu'elles lui soient destinées mais elle comprit que ce que la Louve regardait n'était pas Logan mais quelque chose – ou quelqu'un – de beaucoup plus loin. Cette haine briserait-elle cet instant ? Allait-elle démystifier le lien qui venait de se créer ?

Fort heureusement, ce ne fut pas le cas. A sa promesse, la Dame répondit et la scella définitivement. Tant que Logan resterait fidèle, elle lui promettait protection. Cela lui procura un étrange mélange de sentiment de sécurité et de fragilité. Désormais, elle savait que la Dame ne serait jamais loin mais en même temps, celle-ci pourrait faire ce qu'elle voulait d'elle. Elle ne pourrait jamais désobéir à ses ordres. Au final, on pourrait croire que cette promesse était quelque chose de similaire au fonctionnement d'un clan cristalléen mais la différence, celle qui faisait que ça n'était absolument pas pareil, était qu'ici Logan s'était engagée volontairement et avait faite cette promesse en tout connaisance de cause.

La Dame l'enlaça après lui avoir promis un lien plus profond que n'importe quoi d'autre. Le contact était étrange car peu de gens avait pu l'approcher et encore plus rare était le fait qu'elle se laisse toucher. Mais avec Ruby la Matriarche, rien n'était pareil. Logan répondit maladroitement à ce contact, posa simplement ses mains sur le dos blanc de la Louve. Et soudainement, lueur de sarcasme incongru, elle se rendit compte qu'elle tenait entre ses bras une Cristalléenne de totem canidé. Elle qui s'était toujours méfiée des canidés, la voilà remise à sa place. Comme quoi, il ne fallait vraiment pas se fier à ses premiers jugements.

L'étreinte cessa et la Dame sortit du bassin, utilisant son don pour se sécher aussitôt. Logan la suivit et utilisa son propre don pour créer un vent qui la sécherait. Et afin de se protéger de la moiteur des bains chauds, elle recouvra son corps d'un vent perpétuel qui sécherait chaque goutte se posant sur sa peau. Seule la plante de ses pieds n'était pas à l'abri ...


- Oui, Ruby ...

Prononcer le prénom de la Dame lui fit une drôle d'impression et elle se demanda si c'était trop de familiarité.

- Je serais ravie de vous aider à remplir cette mission.

L'idée de pouvoir être utile était délicieuse à l'impatience de Logan. De plus, elle allait devoir voyager. Ce serait sans doute quelque chose de dangereux mais c'est ce que la Panthère cherchait depuis longtemps : l'activité physique. Elle hocha la tête pour confirmer ses pensées et ses paroles. Entre temps, elles étaient arrivées à la sortie des bains. Chacune récupéra ses vêtements. D'un geste de la main, Logan sécha le peu d'humidité qui avait recouvert les tissus et s'habilla. Elle se tourna ensuite vers la Dame, attendant la suite des instructions.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageLun 16 Aoû 2010 - 14:16

Lentement, elle ajusta l'étoffe, se drapa de cendre. Le tissu, rêche et sombre, contrastait vivement avec sa peau, gris de nuées, perle de payne, mais la robe possédant l'avantage de couvrir sa poitrine et sa gorge tout en découvrant ses épaules : les doigts de la Cristalléenne se perdirent un instant vers sa nuque, liant les cordelettes, ramenant la trame proche, plus proche encore, de sa chair. Elle secoua les cheveux et vérifia qu'aucun fil de lait ne se prenait dans le noeud. Chacune accordait à l'autre la pudeur nécessaire, mais elles avaient reçu une éducation où la nudité des gens qui même sexe ne choquait pas. On racontait même que dans certains clans, elle allait de soi.

En silence, la Dame projetait dans sa tête la suite des évènements. Le transport de vivre était constant entre les différents lieux de la région, l'île seule devait pouvoir aux combattants et aux résistants, ainsi qu'aux habitants qui trimaient sur des terres étranges. La communauté, sur le versant du volcan éteint, était plus une communauté agricole qu'un attroupement de chasseurs. Mais au delà de la simple nécessité alimentaire, Ruby voyait en Logan une émissaire certaine pour une prochaine mission, une tâche que peu pouvait accomplir : aller loin, longtemps, à la recherche de certaines choses. Elle en avait déjà envoyé une poignée aux ruines car de là bas seulement ils pouvaient emprunter l'Arche. Quelques uns comme elle possédait des artefacts permettant certaines largesses. Une fois encore, son rang et sa fonction lui offraient beaucoup de liberté.


" Le convoi partira dans deux jours. Munis-toi de quelques affaires et de tes armes, mais voyage léger : tu devras probablement porter un sac. Il n'y a pas de touristes dans nos caravanes, je sais que tu le comprends. " Elles étaient dehors, maintenant, et la radiance de l'aube surprit la Dame : il était plus tôt qu'elle ne le pensait, la froidure de l'air réveilla quelques souffrances mais l'apaisa. La morsure gourmande des frimas du matin lui plaisait toujours, tout comme l'odeur douce de la rosée et l'humidité ambiante qui gelait le bout du nez. " Tu donneras un mot de ma part à Shaloa, je te le ferai porter dans la journée. Là-bas, tu seras adjointe aux patrouilles du secteur, voire à une troupe. Plus tard, tu recevras une autre missive de ma part, d'ici là, tente d'obéir à Shaloa comme si je parlais par sa voix. "

Ruby se tourna vers elle et s'inclina. Elle avait fort à faire et lui souhaita la bonne journée, concluant la phrase anodine du prénom de son interlocutrice. L'Aqua avait un sourir heureux, tandis qu'elle se retournait et allait vaquer aux occupations qui étaient siennes - probablement des gestions de logistiques ou une chose dans le genre. Et alors qu'elle marchait dans la brume de l'aurore, ses pieds nus ne laissaient aucune empreinte sur l'herbe mouillée.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Le bal du clos aux lys - j'veux pas y aller tout seul
» Partition mythique [Clos]
» Un matin à la volière... [sujet clos]
» Huis Clos : Le contexte
» [CLOS] [Alex/Yuna] Magic Alice