Partagez | .
 

 Un acceuil ... chaleureux !! [Svada & Myah] [Sujet Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageSam 22 Mai 2010 - 0:35

Le voyage n'avait pas été très long. La partie la plus longue de leur traversé avait été le chemin qu'ils avaient dû parcourir à pied afin d'arriver jusqu'au bateau. Durant le trajet, Runvan avait ressentit une vive douleur au niveau de ses vieilles blessures. Ainsi donc elles allaient continué à le faire souffrir! Mais jusqu'à quand? L'énergie qui émanait de ses blessures étaient perceptible, d'autant plus pour lui puisqu'elles se trouvaient sur son propre corps. Cependant, il fallait savoir reconnaître les traces de la magie démoniaque afin de pouvoir la ressentir. Une énergie noir, ténébreuses, parcourait tout son corps depuis son combat contre le démon majeur Iblîs, ou le Marcheur des Ombres. Ce combat avait été totalement inégal du fait qu'il était déjà épuisé lorsqu'il était tombé en face de ce monstre. Et aujourd'hui, il payait un prix qu'il aurait préférer éviter.

Lors de la traversée, le regard de l'aasimar c'était tout bonnement perdu dans les nuages. À vrai dire, il pensait de plus à plus à Myah. Maintenant qu'il était en route pour l'île, elle occupait toute l'espace dans sa tête. Il ne pouvait tout simplement pas pensé à autre chose, son cerveau semblait le lui interdire. Mais que va-t-elle penser lorsqu'elle va voir ses cicatrices? Certes cette vision était loin d'être belle. Pour dire la vérité, il s'agissait d'une horreur pure et simple. S'il le pouvait, il ferait tout en son pouvoir pour qu'elle ne les voient jamais, mais après tout il ne pouvait pas y faire grand chose. Il allait bien falloir qu'elle voit ses choses un jour ou l'autre.

Alors que Runvan mettait pied à terre, il observa les horizons. Tout semblait calme et serrein. Une ambiance qu'il n'avait pas vécu depuis très longtemps. Il allait bien devoir s'assoir et prendre le temps de respirer profondément et peut-être même tenter de retrouvé la paix qui l'habitait auparavant. Mais pour l'instant, ce genre de chose ne faisait pas parti de ses priorités. En tout premier lieu, il se devait de retrouver Myah. Mais maintenant qu'il se trouvait ici, sa marge de manoeuvre était beaucoup plus grande. Et même si l'île semblait être un territoire assez vaste, les "survivants" ne devait pas être tous éparpillé partout dans l'île. Ils se sont probablement faitdes petits campements provisoires ici et la afin de survivre pour l'instant. Puisqu'il était tout de même vrai que cette endroit était totalement inconnu. Et lorsqu'il se trouvait à Elament, il n'avait jamais rien vue dans la bibliothèque un livre qui parlait de cette endroit.


- Nous y sommes! Merci Svada!

Runvan ne souriait pas, mais sa gratitude envers la femme-araignée était bien audible dans sa voix. Son sourire n'était donc pas une nécessité. Et puis de toute façon, il avait cessé de sourire un peu après le départ du bateau en direction de l'île. Pour la simple raison qu'il en avait marre de se forcer. Et puis elle devait probablement avoir remarqué, si elle avait ne serait-ce qu'un peu le sens de l'observation, qu'il s'agissait belle et bien d'un sourire forcé. Après tout, lorsqu'il l'avait rencontré pour la première fois, elle avait pu voir un sourire sincère sur son visage, alors elle devait probablement être en mesure de faire la comparaison. Du moins, si elle s'en souvient!!


Dernière édition par Runvan Isuldor le Jeu 27 Jan 2011 - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Svada Nir
avatar
Nombre de messages : 95
Âge : 42
Race : Hybride Araignée (Veuve Noire)
Poste : Tuteur Élémentaire
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageDim 23 Mai 2010 - 13:38

Les trajets se ressemblent tous. Au fur et à mesure de ses allers et venus, elle avait fini par ne plus regarder ce qui l'entourait. En général, elle ne pensait à rien. A quoi pourrait-elle penser, de toute façon ? C'était une araignée. Elle n'était pas en communion avec la nature, elle ne cherchait pas à sympathiser avec les animaux ou à nouer des liens avec ceux qu'elle faisait passer. Elle restait neutre dans tout ça, en se disant que ça lui rappelait le temps où elle était nomade. Bien sûr, elle était aussi fidèle à Ruby, mais pas d'une fidélité aveugle : elle ne confondait pas sa vie avec celle d'une autre. Elle peut se battre du mieux qu'elle peut pour essayer de sauver quelqu'un, mais si ce quelqu'un est impossible à sauver, alors elle n'hésitera pas non plus à partir. Ainsi, elle pouvait sembler cruelle, mais c'était juste sa logique. S'acharner ne servait à rien, à part mourir plus vite. Et la vie, c'est précieux, parce que le temps passe vite, lorsqu'on ne vit que cent ans.

Mais d'habitude, les "passagers", dans de vaines tentatives de lui arracher un mot, tentaient de lancer des discussions sur divers sujets. Comme elle se contentait de les ignorait ou d'agiter ses petites pattes, ils abandonnaient assez vite. Tant mieux. Mais Runvan n'avait pas essayé de lui parler, sans doute savait-il déjà à quel point Svada pouvait être laconique et peu sociable. Malgré son détachement à ce niveau, elle savait reconnaitre un changement radical lorsqu'elle en voyait un : cet aasimar autrefois rieur et souriant, malgré sa fureur brûlante envers les démons, était ... Bon, je traduit ici la pensée de cette araignée blasée : il lui apparaissait comme un bienheureux, insouciant et sûr de lui, trop peut-être. Maintenant qu'il avait appris par la guerre, la pire manière d'apprendre, il semblait moins prompt à rire. Son sourire faux s'était d'ailleurs évanoui assez vite. De toute façon, ça ne la concernait pas vraiment. Il faisait ce qu'il voulait avec ses muscles faciaux, Svada ne s'amusait pas à les étirer et les détendre à tout va, simplement parce qu'ils étaient très peu, mais alors très peu, extensible. Ils suffisaient juste à faire sortir ses mandibules, rien de plus, rien de moins.

Traverser cette mer était devenu enfantin. Les courants, les tourbillons, les creux et les fosses, elle les connaissait par cœur. C'était presque inconsciemment qu'elle dirigeait sa barque. Retrouver la terre ferme - ou sableuse - était tout de même une bénédiction. Bon, elle préférait encore des rochers bien durs sur lesquels poser ses pattes, parce que, comment dire... le sable, cet odieux personnage, collait et passait entre ses minuscules poils sensibles. Ceux qui lui permettaient d'avoir une certaine sensibilité autre que visuelle ou auditive - étant donné que ces deux sens là ne lui étaient pas d'un grand secours. Les grains de sables donc, collaient à ses pattes. Et c'était véritablement un cauchemar. Elle préférerait encore se retrouver aux Enfers, tiens ! Elle rangea le bâton à l'extrémité plate qui servait de rame dans la barque elle-même, et l'amarra convenablement sur la plage. Elle entendit son remerciement. Tous, ils la remerciaient, en général. Pas tout le temps expressément. Mais ils le faisaient savoir. Mais elle n'en avait cure, elle faisait ce qu'on lui disait de faire. Rien de plus, rien de moins.


" Ne me remercie pas. Je ne fais que ce que je dois faire. "
À présent, elle se serait trouvée bien hypocrite d'accepter les remerciements. Ce n'était pas elle qu'on devrait remercier, elle n'avait rien fait. Elle ne faisait que suivre un trajet et garder ce secret. Rien d'autre. Elle ne faisait pas cela par un élan du cœur, une passion quelconque ou un désir refoulé. Ce n'était pas son âme qui la guidait, ni sa morale ou encore des règles de vie : c'était une sorte de fidélité d'insecte qu'elle vouait à moitié à la Dame de Glace, Ruby. Sa loyauté ne lui était pas acquise pour autant, et elle n'hésitait pas à dire ce qu'elle pensait lorsqu'il le fallait. En bonne araignée. Discrète l'insecte, elle s'approcha de son passager et observa, blasée :" Te voilà donc sur l'île, le dernier refuge des élémentalistes... Beaucoup forment des camps aux alentours : je ne connais pas de Myah, mais elle t'a peut-être senti arriver, qui sait ? " Elle n'y croyait pas, mais c'était ce que disaient les gens dans ce genre de situation non ?

_________________________________________________________

Image Originale : Di
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 24 Mai 2010 - 2:41

Runvan observait attentivement la nature qui les entouraient. La grande majorité de ce qu'il voyait lui était totalement inconnu. Mais d'ou cette île à bien pu sortir? Certes il en avait entendu quelques rumeurs avant la prise de la cité mais n'avait jamais vraiment eu le temps d'aller y jetter un coup d'oeil par lui-même. Et aujourd'hui, la majeur partie des élémentalistes survivants venaient ici. Cette endroit avait donc son utilité au final. Mais pour le moment, un élan le poussait à explorer les alentours. Il voulait savoir ce qui l'entourait et il ne devait certainement pas être le seul à vouloir connaître. Ses yeux s'étaient arrêté sur une fleur un peu bizarre dont les pétales donnaient l'impression de ressembler à la lame d'une épée. D'une couleur rouge flamboyante, elle tapait dans l'oeil. Mais rien ne donnait d'indice à savoir si elle était venimeuse ou quelque chose du genre. Il fut alors tiré de ses observations par la voix de Svada.

[Svada] " Ne me remercie pas. Je ne fais que ce que je dois faire. "

À ce qu'elle pouvait être... En faites il ne savait pas vraiment comment décrire cela. Pourquoi n'acceptait-elle pas les remerciements des gens qu'elle conduisait jusqu'ici? Cela restait un mystère pour lui, mais il ne trouvait pas cela normal. Certes il s'agissait de son travail, d'après ce qu'il avait pu en juger du moins, mais elle n'avait pas vraiment l'air d'y tirer plaisir. Il avait même remarquer, lorsqu'elle avait mis pied à terre, un sentiment de dégout apparaître dans ses yeux. Serait-ce à cause du sable? Peut-être!

[Svada] " Te voilà donc sur l'île, le dernier refuge des élémentalistes... Beaucoup forment des camps aux alentours : je ne connais pas de Myah, mais elle t'a peut-être senti arriver, qui sait ? "
- Pas besoin d'essayé de me réconforté Svada! Je ne crois pas qu'elle puisse sentir ma présence. Il n'y a que les Aeras qui sont en mesure de le faire alors je n'ai pas grand espoir à ce niveau.

Runvan avait raison sur ce point, il n'y avait que les Aeras qui pouvait sentir la présence des autres. Usant pour ce faire de leur aura, ils pouvaient savoir s'il s'agissait d'un élémentaliste ou d'un démon, même que quelques uns réussissait à identifié une personne de par son aura. Mais de son côté, l'aasimar pouvait également déterminé la distance qui le séparait de l'aura qu'il ressentait. Ce qui était quelque peu prodigieux en faites. Puisque rare sont ceux qui peuvent attendre ce genre de contrôle. Et puis de toute façon, il a eut assez de 7 mois, pour perfectionné chacune des techniques qu'il connaissait déjà, mais également en apprendre 1 ou 2 au passage. Ce qui était plutôt bien!

- Et c'est pour cette raison que mon objectif premier est de réussir à la trouver. La pauvre, elle doit s'inquiéter à vouloir en mourir et sur ce point je peux la comprendre. Je ressentait la même chose à son égard lorsque je vivais dans les montagnes!!

Tous les moments ou il avait sombré dans une profonde solitude, pleurant dans ses moment de paix alors qu'il avait eut l'image de sa bien aimée imprimé dans son esprit. Avec le temps, il avait réussit à en faire abstraction, mais uniquement lorsqu'il était occupé et donc, que son esprit était concentrer sur autre chose. Dans le cas contraire, il sombrait presque aussitôt dans une folie désespérer. Mais aujourd'hui, maintenant qu'il savait qu'elle était belle et bien en vie, ce sentiment de désespoir l'avait entièrement quitté. Et il attendait avec impatience, le moment de la retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Svada Nir
avatar
Nombre de messages : 95
Âge : 42
Race : Hybride Araignée (Veuve Noire)
Poste : Tuteur Élémentaire
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageMar 25 Mai 2010 - 18:43

Ses mandibules buccales crissèrent et se frottèrent l'une contre l'autre. Le bruit était plutôt désagréable. Un mélange de chant de sauterelles et de croassement de corbeaux peut-être.

" Skrîskrî On sait toujours quand une personne que l'on aime est proche. Pas besoin d'élément pour ça. "

C'était dit de façon presque méchante, parce qu'elle trouvait ça idiot de n'utiliser que son élément. Comment faisaient ceux qui n'en avaient pas ? Ils se débrouillaient, tiens ! Si on aime vraiment quelqu'un, alors on sait si elle est encore en vie. On sait si elle est proche. Les éléments et leurs techniques dérivées sont des artifices supplémentaires et des manières de se défendre ou de se battre. Mais ce ne sont pas les outils naturels des créatures de ce monde. Les élémentalistes sont la minorité. Savoir utiliser son élément parfaitement n'est pas une fin en soi, mais un début. Début d'une nouvelle manière de voir, de sentir, d'écouter, de percevoir. Mais il restera toujours les sensations primaires, qui nous viennent de nos sens premiers : l'ouïe, la vue, l'odorat, le toucher et le goût n'ont pas besoin d'élément. Ils sont là, et on les utilisent du mieux que l'on peut.

Elle avança sur les sables en soulevant ses pattes plus haut que d'habitude, afin d'éviter de ... s'emmêler les pattes. Ce serait hautement ridicule et embarrassant. Svada continua de marcher vers les premiers camps que l'on trouvait sur les rives. Des camps bien établis en général, qui permettaient d'accueillir rapidement les arrivants et de les repartir sur l'île. Elle avait entendu ce que Runvan disait sur cette Myah. Elle mit un certain temps à répondre, non par manque d'idées, mais par paresse.


" Si elle tient autant à toi, et que tu tiens autant à elle, alors n'ai crainte. Vous vous retrouverez. "
Elle secoua la tête. Non, elle n'était pas douée pour dire ce genre de chose. C'était faux dans sa bouche, trop indifférent. Elle récitait cela comme un message. " S'inquiéter à en mourir ? Peuh quel concept farfelu ! Si on s'inquiète, on devrait plutôt vivre jusqu'à être sûr de soi, non ? ... Bah laisse ça. "

Et elle retira les mèches noires qui tombaient sur ses yeux. Ses cheveux avaient certes poussés, mais elle les coupait souvent. Sauf que récemment, elle n'avait pas trouvé le temps pour le faire et ça devenait urgent. Déjà que sa vue était basse, si en plus elle voyait entre des raies sombres... Elle devenait pratiquement aveugle. Et puis, il n'y avait pas que ça qui la gênait, ces derniers temps : globalement, sa vue ne s'améliorait pas, mais son ouïe, déjà pas bien grande, semblait devenir de moins en moins sensible. Il lui arrivait de ne pas entendre des sons qui autrefois lui auraient parue clairs. Heureusement, elle pouvait toujours compter sur les poils hypersensibles de ses pattes, qui lui indiquaient - lorsqu'ils n'étaient collés par du sable ! - des mouvements. En outre, elle pouvait déjà ressentir à travers le sol, étant une terra. Mais il était vrai que, pour une élémentaliste ayant fini sa formation, qui fut même Gardienne, elle n'avait pas eu tellement d'occasion d'utiliser de pouvoir. Chance ? Oui, sûrement. Elle n'était jamais tombée sur de puissants démons.

Mais soudain, au détour d'un buisson et après quelques mètres de végétations luxuriantes, ils débouchèrent sur un campement élémentaliste. Les gens vaquaient à leurs occupations, certains levèrent la tête en entendant ou en sentant Svada arrivait, en général, ils souriaient avant de continuer leurs œuvres. L'activité était calme, tranquille. On préparait à manger, on allait chasser, on enseigner à quelques novices dans un coin, on rangeait, on tissait des vêtements. C'était un campement bien organisé. L'un des premiers ici. Un ange, domination, du nom de Feraël vint à eux, et salua l'hybride avec un large sourire. L'araignée l'avait croisé plusieurs fois. Le temps tisse des relations qui n'ont pas de nom, mais qui sont parfois plus solides que celles que l'on nomme.


" - Passeuse Svada, qu'il est bon de vous revoir, mais votre voyage sur le continent fut bien court... J'espère que vous n'apportez pas de mauvaises nouvelles ! "
Un semblant de sourire apparut sur son visage.
" - Rien d'alarmant, Feraël, inutile de s'inquiéter... Mais je nous ramène quelqu'un. " Elle s'écarta pour laisser passer Runvan, et le laissa se présenter. Elle n'aimait pas parler à la place des gens. Et puis... s'il cherchait sa Myah, il pouvait toujours demander à cet ange. Feraël connaissait presque tous les habitants ou les réfugiés. Les précepteurs étaient en outre, assez connus parmi la "masse" en général.

_________________________________________________________

Image Originale : Di
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 28 Mai 2010 - 17:31

Runvan regardait les arbres comme s'il espérait en voir surgir quelque chose. Mais s'il y aurait vraiment eut du mouvement, il l'aurait sentit. À vrai dire, son esprit était ailleurs. Il avait sombré dans ses pensés les plus sombre alors que les souvenirs des moments ou il pleurait la perte de sa bien-aimée l'avait hanté. Il avait perdu espoir à de nombreuses reprises, trop souvent même. Mais à chaque fois il avait trouvé la force de se ressaisir et de continuer. Il avait réussi à faire cela pour deux raisons bien distincte. La première étant que si elle était en vie, il allait pouvoir la revoir. Et la seconde était que... Si jamais il devait apprendre sa mort, il allait tout mettre en n'oeuvre pour anéantir les démons et ainsi, venger la mort de sa tendre chérie. Toutefois, un son pour le moins désagréable parvint jusqu'à ses oreilles le ramenant ainsi à la réalité. Ce son semblait provenir de la femme-araignée. L'avait-il contrarié? Ou devait-il prendre se crissement comme une expression de surprise ou encore de mécontentement? Il n'en avait aucune idée, toutefois ce qu'elle s'apprêtait à dire allait probablement lui donner la réponse.

[Svada] " Si elle tient autant à toi, et que tu tiens autant à elle, alors n'ai crainte. Vous vous retrouverez. "

Il avait vue juste, il l'avait contrarié! Elle était donc si suceptible? Il s'agissait la d'un côté d'elle qu'il n'avait pas connu durant son temps à la cité. Alors veut mieux tard que jamais. Et puis de toute manière, il en avait absolument rien à foutre s'il la contrariait ou non. Son esprit s'était beaucoup renfermé ses 7 derniers mois et il ne croyait plus à ce genre de chose. Certes il croyait toujours en l'amour, puisque c'était ce sentiment qui lui avait permis de survivre. Mais en contre-parti, il avait perdu toutes ses belles petites choses auquels une personne amoureuse croit en général. Il n'avait cependant aucune doute sur le fait qu'ils allaient finir par se retrouver. Tout d'abord il fallait qu'il commence à chercher, mais pour le moment il avait un peu l'esprit ailleurs.

[Svada] " S'inquiéter à en mourir ? Peuh quel concept farfelu ! Si on s'inquiète, on devrait plutôt vivre jusqu'à être sûr de soi, non ? ... Bah laisse ça. "

Sur ce fait, elle marquait cependant un point. Toutefois il avait dit cela comme une métaphore, et donc ses paroles n'avaient pas vraiment sens véritable. Donc ce genre d'allusion ne lui faisait ni chaud ni froid pour le moment. Mais il s'avait qu'elle était probablement en proie à une folle inquiétude et afin de l'en soulagé, il devait la retrouvée au plus vite. Suivant la passeuse qui avait commencé à marcher, elle devait probablement se diriger vers un campement ou un truc du genre. Il allait donc commencer par la, voir les informations qu'il peut récolté et ainsi de suite. Pour peut-être finir par savoir exactement ou elle se trouve, voir de savoir ou elle habite dans le meilleur des cas. Lorsqu'ils entrèrent dans le campement, un ange s'approcha d'eux. Celui-ci semblait connaître Svada qui s'était vraisemblablement fait beaucoup de connaissance avec son nouveau poste. Quoique son ancienne position de gardienne n'avait pas été si mal non plus. Se promener la journée durant dans les rues de la cité, il s'agissait la de ma meilleur manière de faire des rencontres. Toutefois il connaissait la femme-araignée suffisament pour savoir qu'elle n'était pas du genre très bavarde, alors le fait qu'elle connaisse déjà une personne de plus que lui-même, était déjà un progrès.

[Inconnu] " - Passeuse Svada, qu'il est bon de vous revoir, mais votre voyage sur le continent fut bien court... J'espère que vous n'apportez pas de mauvaises nouvelles ! "
[Svada] " - Rien d'alarmant, Feraël, inutile de s'inquiéter... Mais je nous ramène quelqu'un. "

À première vue il s'agissait d'un ange domination. Exactement la même chose que Myah! Cela s'annonçait plutôt bien parti. Peut-être qu'entres eux ils se connaissent ou encore mieux... Ils peuvent savoir ou se trouve les autres. Cela serait absolument parfait! Lorsque Svada s'écarta et que l'ange pu le voir, les yeux de l'aasimar tombèrent directement dans ceux de Feraël. S'approchant de lui, il lui présenta sa main.

- Runvan Isuldor, enchanté! Par le plus grand des hasards... Connaitriez-vous une certaine Myah?

Direct et certainement efficace, il attendait maintenant la réponse de l'ange qui se faisait très certainement sentir. Regardant intensément le domination comme s'il avait l'intention de le tuer si celui-ci ne lui répondait pas. Tandis que l'aasimar attendait sa réponse avec impatience, quelque chose attira indéniablement son attention...

Cette odeur... Il connait cette odeur!! Un parfum absolument envoutant. Aussitôt, sa détection des auras s'activa par elle-même. Il pouvait sentir quelque chose. Il y avait plusieurs personnes dans ce campement, dont certaines qui serait probablement ravie de le savoir en vie, mais pour l'instant, une seule attirait entièrement son attention. Une aura pure mais chancelante, comme si celle-ci souffrait de quelque chose. Pourtant il ne semblait y avoir aucune blessure physique. À moins que la douleur provienne de l'intérieur... Il pourrait reconnaître cette aura à des kilomètres à la ronde... C'était elle!! C'était Myah!! Elle était donc ici? Comment était-ce possible? Avait-elle réellement senti son arriver? Tournant doucement la tête dans la direction d'ou provenait l'aura, mais également du doux parfum, une odeur qu'il reconnaîtrait entre mille. Elle s'approchait, il pouvait presque la voir... Il voudrait tellement la voir! Je suis ici... Myah!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 7 Juil 2010 - 20:46

Comme à son habitude, Myah, afin de se changer les idées, marchait tranquilement sur le bord du rivage en regardant la mer. Cette journée là, elle s'était encore une fois levé du mauvais pied d'un air maussade et comme elle n'avait pas réeussi à trouver Logan, elle n'avait pas d'autre choix que de s'en remettre à la bonne vielle méthode; la promenade. Ainsi, la domination put continuer cette activité pendant une bonne quinzaine de minutes jusqu'à ce qu'elle aperçoive au loin trois silhouettes. D'après les formes, elle devinait deux hommes et un hybride.

*De nouveaux arrivants ? Peut-être aurai-je droit à un petit novice du feu pour me changer les idées ! Allons voir de plus près, faisons connaissances !

Myah se dirigea donc vers le petit groupe, loin de se douter qu'elle y trouverait bien plus qu'un petit rejeton à éduquer. À mesure qu'elle s'en approchait, elle pouvait donc mieux déceler la nature des personnes au loin. Ainsi, elle put donc reconnaitre un hybride araignée, un ange et l'autre n'était qu'un simple humanoïde. Rien de très palpitant dans l'instant, sauf peut-être l'ange auquel elle témoignait un certain intérêt, vu leurs similitudes raciales. Elle fixa donc cet ange, tentant de voir si elle connaissait quand soudain, un détail la frappa de plein fouet : Le bleu. L'humanoïde avait la chevelure d'un teint bleu !

*Serait-ce ... serait-ce réellement lui ... Runvan ?*

Myah s'approchait de plus en plus rapidement du groupuscule, une lueur d'espoir dans les yeux. Quand elle put enfin reconnaitre précisément reconnaitre son Runvan, elle se mit à courir à toute vitesse, larmes coulant sur ses joues avec l'émotion.

-Runvan, c'est bien toi !

Arrivée à lui, Myah se jeta littéralement sur son amoureux aujourd'hui retrouvé, les bras grands ouverts, afin de les resserrer contre lui. Alors qu'elle était fortement appuyé sur son amant, elle murmura finalement :

-Mais où étais-tu tout ce temps ... Tu m'as tellement manqué ...
Revenir en haut Aller en bas
Svada Nir
avatar
Nombre de messages : 95
Âge : 42
Race : Hybride Araignée (Veuve Noire)
Poste : Tuteur Élémentaire
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageSam 17 Juil 2010 - 17:41

Myah ? Etait-ce donc le nom de celle qu'il recherchait ? C'était un beau nom. C'était bien le seul avis qu'elle pouvait émettre à son sujet, puisque jamais elle n'en avait entendue parler. Svada allait s'en aller. Sa journée était finie après tout. Et demain ce serait son... jour de repos ! Loué soit ce jour béni qui n'arrive qu'une fois tout les cent ans. Jour où elle peut manger de la chair fraîche, buller, marcher, dormir à son gré, sans se soucier du sort de quelque novice. Jour sans responsabilité qui lui sied autant que tout ce travail...

Puis il y a cette jeune femme qui arrive. L'hybride ne lui porte pas tellement d'intérêt avant qu'elle ne se mette à courir vers eux. Non pas vers eux. Vers lui. Vers Runvan. Difficile de ne pas comprendre qui elle est. Même pour un être pas du tout sentimental, c'est assez émouvant. Assez. Une embrassade de disparus, de perdus de vue, de retrouvés. Retrouvailles d'aimés. On aime ou on aime pas, mais c'est touchant sans doute. L'araignée penche la tête tandis qu'un flot de souvenir remonte en elle, vague irrésistible provoquée par cette élan émouvant. Vague de souvenirs qu'elle préférerait passer, mais qui s'impose à ses pensées.

Urzo et Razdal étaient ses frères de coeur, car, à défaut d'avoir eu une famille de sang et de chair, elle appartenait à une fratrie imaginaire. Imaginaire mais tenace. C'était Razdal qui lui avait donné un nom. Qui lui avait appris à parler. A vivre. Urzo qui lui avait montré les jeux d'enfants qu'elle ne connaissait pas. Deux autres hybrides d'araignée, comme elle. Deux frères. Aux yeux noirs et globuleux, au physique atypique, terrible et repoussant. Mais à l'âme plus belle et pure que tout ceux qu'elle ait jamais connu. Morts alors qu'elle survit. Avant cette tragédie personnelle, elle pouvait montrer autant d'amour que cette jeune fille sûrement : embrassades fraternelles et discussions légères. A présent, elle préférerait porter sur le monde un regard indifférent. Mais juste assez bon pour ne pas ignorer les élémentalistes. Juste assez.

Alors un mince sourire tire ses traits. Retrouverait-elle un jour des frères ? Non, c'était peu probable. Elle ne permettait plus à personne d'être aussi proche d'elle, parce qu'elle n'y voyait plus d'intérêt. Elle préférait compter sur elle uniquement. Avoir un compagnon, être en couple, ce n'était pas pour elle. Non décidément non. L'ange qui les avait accueillis s'éloigne, puisqu'apparemment, le nouveau allait bénéficier de toute l'aide nécessaire afin de connaitre les environs. Svada laissa les deux... se... enfin s'occuper de leur retrouvailles. Elle attendit un instant de silence - tout de même... Oh et puis, voir le bonheur des autres se répandre sous ses yeux, ça l'irritait fortement en général.


"Hum... "
Ah... le petit toussotement habituel de ceux qui tiennent la chandelle. Voir carrément le chandelier. " A-t-on encore besoin de mes services ? "

Elle posa son regard indifférent sur Runvan et sur Myah. Bah quoi ? Elle devrait partir ? ... Oui ben non.

_________________________________________________________

Image Originale : Di
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 22 Juil 2010 - 11:06

Cette sensation... Une imapressionnante vague envahissant son corps alors que ce qu'il avait ressenti s'approchait en courant vers eux. Plus elle approchait, et plus il arrivait à distingué les traits de son visage. Avec le temps, elle semblait aujourd'hui plus belle que dans ses souvenirs. Peut-être cela était-il vrai? Il ne voulait pas vraiment répondre à cette question. Ignorant bientôt le domination à qui il avait posé sa question, il reporta son entière disposition à l'ange qui approchait d'eux. Il avait temps espérer ce jour, que cela ce trouvait désormais loin dans ses pensés. Toutefois depuis qu'il avait pris conscience, à la Forteresse, que Myah vivait belle et bien ici. Son espoir s'était renforci, comme si on venait de lui donner tout ce dont il avait besoin et qu'il ne lui restait plus qu'à obtenir un résultat. Lorsqu'elle lui sauta finalement au cou, Runvan dû se retenir pour ne pas tomber par terre. Il enveloppa alors la personne qui venait de lui attérir dans les bras et la serra tendrement contre lui. C'était elle! C'était belle et bien elle!! Myah!!!

Comme si toutes les inquiétudes au monde venait de se retirer de sur ses épaules. Il venait de retrouver la personne qui était la plus cher à ses yeux. Pour le moment, plus rien n'avait de l'importance. Il en oubliait même Svada qui se trouvait à peine à deux mètres à côté de lui.

[Myah]"Mais où étais-tu tout ce temps ... Tu m'as tellement manqué ..."
- Je vais tout te raconter Myah!! Une fois qu e nous seront que tous les deux.

C'est à ce moment bien précis, que la présence de Svada lui revint finalement.

[Svada]"A-t-on encore besoin de mes services ?"

Runvan tourna la tête vers la passeuse qui semblait être presque ému par ce qu'elle voyait. Un détail était pourtant étrange. Malgrés la puissance de l'évènement qu'il était entrain de vivre. L'aasimar ressentait une joie intense dans tout son corps. Mais même avec sa, aucun sourire ne s'affichait sur son visage. Ou peut-être un très léger, au coin gauche de sa bouche.

- Autre chose pourrait te retenir ici Svada? Je ne crois pas!! Alors oui tu peux partir.

Runvan avait prononcé ses mots dans un seul souffle. Posant de nouveau son regard sur Myah, il vint caresser les cheveux de celle-ci avec douceur. Et soudainement, un véritable sourire s'empara de son visage. Il s'approcha tranquillement de sa bien-aimée et vint posé délicatement ses lèvres sur celle de la domination. Suite à un cours, mais délectable baiser, l'aasimar ouvrit la bouche.

- Je suis si heureux de te revoir Myah.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 13 Aoû 2010 - 1:55

Sa moitié resserra ses bras contre elle et Myah sentit toutes ses inquiétudes disparaitre en poussière. Il était si réconfortant d'enlacer contre soi la personne que nous avons tant cherché, de sentir à nouveau la présence, la chaleur de l'être aimé. Runvan lui promit de tout lui raconter plus tard quand ils seraient seuls et Myah sourit : Elle avait déjà si hâte de découvrir ce qui lui enleva son Runvan pendant si longtemps, d'ôter ce poids sur son coeur que représentait ce triste mystère.

Alors que les deux âme soeurs avaient perdu toute notion temporelle lors de cette accolade, la passeuse les fit finalement revenir sur terre en leur rappelant sa présence. Et franchement, ça pouvait se comprendre. C'est qu'on se sent seul quand on reste silencieuse dans son coin tandis que deux autres personnes vivent un moment personnel. Myah ne dit rien tandis que Runvan la congédiait froidement. C'était un peu brutal comme réponse, certes, mais ça aussi, Myah le comprenait. Elle aurait bien invité la passeuse à rester mais n'avait pas envi de contredire qui que ce soit en ce moment si magique.

Les deux jeunes amoureux se contemplèrent à nouveau, et Myah se réjouit de voir un grand sourire s'afficher au visage de Runvan. Elle était même si contente de voir son Runvan heureux avec elle qu'elle aurait pu se sentir presque coupable de tuer se sourire lors d'un baiser. Mais quoi qu'il en soit, ce baiser raviva la flamme en elle qui depuis la perte était devenu cendres, et elle pardonna Runvan d'avoir cessé de sourire durant ce court mais délectable instant. L'aasimar lui exprima finalement sa joie partagée de la revoir et Myah se contenta agripper les mains de son tendre tandis qu'elle affichait un timide sourire.

La domination finit par abandonner une des mains de son amoureux, et se mit à marcher en sa compagnie en ce lieux qui si longtemps l'avait réconforté. Les deux jeunes êtres finirent par s'arrêter près d'un gros rocher sur lequel ils s'assirent ensemble. La tête de l'ange rejoint l'épaule de Runvan, puis finalement, Myah prit parole.


-Nous avons tant de chose à nous raconter, tu m'as manqué pendant si longtemps ... Raconte-moi ce qui t'es arrivé après la perte, explique moi ...

Le ton d'habitude si enjoué de Myah s'était transformé en un ton intrigué, la voix d'un coeur qui avait tant besoin de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 27 Jan 2011 - 15:08

Assis sur un rocher plat, il regardait sa bien aimée avec tendresse, malgré la neutralité de son visage. Même après tout ce temps, elle n'avait pas changée. Mais en ce qui le concernait lui, il avait beaucoup changé. Être pourchasser comme une proie par un prédateur et ce, 24h sur 24 à des conséquences. L'instinct de survie fini par prendre le dessus sur absolument tout et cela produit certains changements qui peuvent être majeur. Dans son cas, les changements ont été plutôt radical. Sa personnalité, autrefois si enjoué et rieur, était devenu neutre et froide. Durant les 7 mois passé dans la nature, il avait appris à s'occuper de lui, mais uniquement de lui. Certes il n'avait pas oublié ses sentiments, après tout il est toujours "humain". Cependant, ses derniers prennent une place beaucoup moins importante dans sa vie d'aujourd'hui. Ce fut après un court silence, que Myah prit la parole.

[Myah] -Nous avons tant de chose à nous raconter, tu m'as manqué pendant si longtemps ... Raconte-moi ce qui t'es arrivé après la perte, explique moi ...

Il y avait tellement à dire qu'il ne savait pas par ou commencer. Devait-il parler de son combat avec Îblis, le Marcheur des Ombres ou devrait-il éviter se sujet? Il n'en savait absolument rien! Il était toutefois conscient d'une chose, elle allait probablement se rendre compte d'elle-même que quelque chose n'allait pas. Elle allait bien finir par voir les cicatrices qui ornent désormais son corps. Il lui était impossible de les cacher, après tout deux marques violette sur une une peau légèrement bronzé est très difficile à camoufler.

S'approchant lentement d'elle, il vint déposer un baiser sur son front. Il n'avait pas vraiment envie de parler de tout ça dans l'immédiat. À vrai dire, il avait plus envie de dormir, ce qui était des plus compréhensible! Il venait de passé 7 mois à ne dormir qu'à moitié afin d'éviter une attaque surprise.


- Je t'expliquerai tout sa plus tard ma chérie. Pour le moment, j'ai plutôt envie de dormir un peu!

Lui accordant un léger sourire, il se releva et commença à marcher en direction du campement, accompagné de Myah. Il avait tout son temps pour tout lui dire alors autant le prendre maintenant qu'il en avait le loisir.

Sujet Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)
» Sujet terminé
» Le paaaarc (je suis imaginative XD) [Alexis][sujet terminé]
» La bêtise ne fait pas passer le temps [ ~>Koyuki Shihaki][sujet terminé]