Partagez | .
 

 Chapitre VII : Acquisition [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Janus Von Raelu
avatar
Nombre de messages : 101
Âge : 361
Race : Mi-Aasimar, mi-incube ; Vampire Morava
Poste : Conseiller du Haut-Roi
Magie Contrôlée : Corruption

Feuille de personnage
Puissance:
890/1000  (890/1000)
MessageMer 28 Avr 2010 - 12:04

La nuit, enfin.

Il faisait les cent pas depuis près de deux heures dans le Palais des feux, en attendant que le maigre soleil, qui réussissait à transpercer l’épaisse couche nuageuse, se soit enfin couché. Il est vrai, que l’un des plus grands ennuis lorsque l’on a atteint l’état de vampire, est de réaliser que le soleil, outre le fait d’être votre plus mortel ennemi si vous êtes en face de lui, l’est tout autant même caché pas des cumulo-nimbus…

Comme tout ancien vampire (entendez ayant passé trois siècles dans le monde des mortels), Von Raelu pouvait à sa guise ne pas dormir le jour, mais était toujours obligé de se plier à l’une des règles les plus strictes : éviter à tout prix les rayons du soleil, même couvert de pied en cape, sous peine de mort. Il vaquait donc à ses occupations de conseiller du Haut-Roi au Palais le jour, et à ses sombres affaires la nuit. Si la criminalité avait quelque peu augmentée, elle était parfois endiguée par ses besoins exponentiels à festoyer. Il avait encore, deux nuit auparavant, exterminé deux malandrins dans leur sommeil, les ayant laissé exsangue sur leur paillasse.

Un souci persistait cependant. Si tant est qu’il puisse se nourrir comme il le voulait dans la cité sans que cela n’interfère dans ses obligations vis-à-vis du trône, ses autres occupations, à savoir ses diverses et variées expériences médicales, étaient cependant tout aussi mal vues chez certains démons de haut rang. Il avait dû les arrêter, après qu’une de ses potions n’ait eu un effet désastreux sur un élémentaliste acheté Armand quelques semaines plus tôt. En conséquence, bien plus qu’un lieu de retraite, dont il pouvait disposer au Palais des feux, il lui fallait un laboratoire, de préférence assez vaste…

Ayant décidé depuis plusieurs jours sur quel endroit il allait jeter son dévolu, il sortit du Palais suivi de près par deux incubes, et dévala quatre à quatre les marches qui menaient au hall d’entrée depuis l’extérieur. Traversant places et ruelles aussi discrètement que pouvaient le faire trois démons menés par l’un d’entre eux vers un but précis, ils se dirigèrent vers l’ancien quartier résidentiel de la Cité.

Il s se tenaient désormais devant un vaste manoir d’ancienne facture comme le laissaient entrevoir les fenêtres à encorbellement. Le manoir de la famille Aeberalis, encore occupé par son dernier représentant, le vieux Marcus Aeberalis, antiquaire de son état, et antiquité dans son état… Montant les marches jusqu’à la porte d’entrée, il se mit à observer les sculptures de part et d’autre de la massive porte de chêne et les bas-reliefs ornant son pourtour. Les deux incubes le suivaient toujours avec leur air mou et le regard dans le vide.

Se retournant vers eux, tout en les foudroyant du regard, il leur parla avec le ton abject dont il usait presque toujours hors de la cour :

« Qu’est-ce que vous attendez pour m’ouvrir cette fichue porte, bande de larves !»

_________________________________________________________



Dernière édition par Janus Von Raelu le Mar 29 Juin 2010 - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Janus Von Raelu
avatar
Nombre de messages : 101
Âge : 361
Race : Mi-Aasimar, mi-incube ; Vampire Morava
Poste : Conseiller du Haut-Roi
Magie Contrôlée : Corruption

Feuille de personnage
Puissance:
890/1000  (890/1000)
MessageMer 28 Avr 2010 - 19:53

La porte vola en éclat, malgré sa taille, en une myriade d’échardes et de pièces de bois dans le hall poussiéreux, en formant une petite brume dans le couloir. Une odeur de moisi, caractéristique des pièces peu ouvertes monta aux narines des deux incubes. Maintenant que l’épaisseur de la nuit, ainsi que l’odeur caractéristique de la cité, commençaient à se répandre dans l’entrée de la demeure, les trois démons semblaient éprouver un peu moins le malaise qui planait sur eux quelques minutes auparavant.
- Cela me semble désert, entrons.
- C’est cela et allez me chercher le majordome ou son maître et vite !
- Sauf votre respect, Conseiller, nous pouvons y aller, il n’y a personne.
- Tu oses discuter mes ordres ?
- Non ce n’est pas cela, mais…
- Tais-toi et prie pour que je n’use pas de cette dernière potion qui a fait de l’élémentaliste sur laquelle je la testais un tas de pourriture fumante en quelques heures, fit-il d’un ton froid.
- Je ferai selon vos désirs.
- Allez me chercher un majordome, ou n’importe qui. Allez !
- Bien, monseigneur. »

Il est nécessaire de bien saisir l’embarras du vampire : si celui-ci n’est pas invité à demeure, il ne peut entrer chez les gens. Tavernes et autres lieux fréquentés y font exception, mais le logis de quelqu’un en particulier semble émettre une sorte de barrière magique contre les créatures telles que les vampires. Aux bruits que faisaient les deux incubes dans l’escalier, ils devaient avoir trouvé quelqu’un pour pallier à ce problème. Encadré par les deux démons, un vieillard portant un bonnet de nuit fit face à Raelu, toujours sur le perron, dos tourné. C’est de la sorte que toute la conversation se fit.
« - Puis-je voir votre Maître ?
- Je ne pense pas ; il m’a demandé à n’être dérangé sous aucun prétexte.
- Je suis hors d’être un prétexte. Dites lui qu’il s’agit d’une affaire urgente. En rapport avec le trône.
- Vous voulez parler de ce qui est en train de se tramer dans l’ancienne école.
- Hum, je vois que vous persistez dans d’anciennes croyances. Je passerai dessus, n’étant ici que pour voir votre maître. Dépêchez-vous de le prévenir, je n’attendrai pas jusqu’à demain. Et s’il s’y refuse, dites lui que cette jolie propriété sera, disons, réduite en cendres, si je me fais bien comprendre…
- Je vais voir ce que je peux faire. »

Toujours encadré par les deux incubes, le serviteur entra par la porte immédiatement à droite de la porte d’entrée dans une pièce aussi sombre que le hall d’entrée, où Raelu pouvait tout de même voir danser des lumières sur les murs. Sans doute des torchères accrochées un peu partout. Toujours sur le perron, le conseiller attendait que le serviteur informe son maître et que les deux incubes servent par leur simple présence d’avertissement à celui-ci.

Il n’empêche qu’il attendait toujours dehors dans des cas comme cela. Il faudrait essayer de pallier à cela. Une pluie fine commença à tomber.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Janus Von Raelu
avatar
Nombre de messages : 101
Âge : 361
Race : Mi-Aasimar, mi-incube ; Vampire Morava
Poste : Conseiller du Haut-Roi
Magie Contrôlée : Corruption

Feuille de personnage
Puissance:
890/1000  (890/1000)
MessageJeu 24 Juin 2010 - 8:59

Les deux incubes revinrent avec le majordome quelques minutes plus tard, ce dernier faisant une mine déconfite.
« - Mon maître souhaite vous recevoir, et assez vite contre toute attente.
- Il m’invite donc à entrer ?
- En effet, seigneur. Suivez-moi je vous prie.
- Bien. Vous verrez sous peu que vous aussi vous changerez d’avis sur moi.
Dans un bruissement de cape, Janus entra dans le hall faiblement éclairé, les murs couverts de tentures miteuses, les toiles d’araignée ayant envahi les coins les plus sombres. Le majordome précédent le vampire, il lui ouvrit la porte à double battant menant à la bibliothèque.
- Vous trouverez le maître près de la cheminée.
- Bien. Fermez les portes en sortant. Et voici pour vous.
Sortant quelques elamentias de sous sa cape, il les déposa dans la main du majordome, dont la considération vis-à-vis du vampire se mis à remonter. Les portes se refermèrent dans un grincement de mauvaise huile sur des gonds rouillés.

S’approchant de la haute cheminée où ronflait un feu d’enfer, Janus pris place dans l’un des deux fauteuils, dont un était inoccupé, face au vieil homme pelotonné sous une couverture tissée dans un très ancien style kalmastrian.
« - Honoré de faire enfin votre connaissance, cher Baron.
- Vous savez qui je suis, cher visiteur, mais j’ignore qui vous êtes. Je suis par contre au courant de votre condition. J’ai étudié le vampirisme pendant de bien longues années pour en reconnaître les symptômes.
- Vous êtes perspicace. Un peu comme moi : je perce puis je casse…
- Hum. Je suis intrigué par votre présence ici. Vous n’êtes pas du genre à vous embarrasser de préambule, à ce que je vois.
- Vous non plus. Je serai donc bref. Vous allez mourir et je prendrai possession de ce manoir ce soir.
- Hum. Et que m’offrez-vous en retour ?
- Comment pouvez-vous oser prétendre à un quelconque don de ma part ?
- Je ne vous demanderai pas grand-chose.
- Que vous dites !
- Je suis vieux et faible. Offrez-moi l’immortalité !
- C’est assez risqué ; je risque de mourir dans la transformation, et vous aussi. Que puis-je y gagner de plus que ce…
- Ce manoir renferme plus de secrets que vous ne le pensez. Toute ma vie j’ai attendu dans l’espoir de devenir vampire et j’ai en conséquence aménagé ce manoir. Les salles sont équipées de fenêtres en trompe l’œil depuis l’extérieur, les murs sont doublés, les salles des profondeurs sont elles-aussi équipées de…
- Dans ce cas il serait plus rapide de signer un acte de propriété pour me céder ‘intégralité de vos bien et de vos titres. Faites de moi votre héritier, puisque vous n’en avez plus, depuis peu tout du moins, n’est-ce pas ! (rire guttural de Janus ; allez savoir ce qu’il lui aura fait subir, à l’héritier en question…).
-En effet, cela me semble plus prudent ; vous me ferez membre de votre clan vampire ?
- Signez cet acte de propriété auparavant, dit-il d’une voix mielleuse, je souhaite que tout soit fait dans les règles. Après, nous pourrons rediscuter des modalités de votre passage vers la non-vie.
- Bien. Qu’on m’apporte de quoi écrire.
- Mais avec plaisir, très cher Baron. »
Le vieil homme, empressé, prit le parchemin et y apposa sa signature ainsi que son sceau sans que le conseiller Raelu n’ait à l’influencer d’avantage. Roulant le parchemin et le dissimulant sous sa cape de laine noire, Raelu se pencha sur le vieil homme dans son fauteuil.
« -Maintenant voici votre récompense, Baron.
-Le baiser de sang. Depuis que je l’attendais. Faites vite et débarrassez-moi de cette vie inutile.
-Avec plaisir ! »

Soulevant le vieillard d’une main, il lui apposa l’autre sur le visage alors qu’il lui déchirait la jugulaire pour s’abreuver directement à son cou. Au bout d’un moment, sentant la mort du vieil homme venir, Janus le pris par les cheveux qu’il avait longs, et ramenant sa tête en arrière, lui ouvrit avec l’ongle du pouce l’intégralité de son cou en un geste très sec. Il récupéra le sang restant dans un verre de cristal posé sur la table basse face au fauteuil du vieil homme. Claquant des doigts, les deux incubes qui attendaient à l’extérieur de la bibliothèque avec le majordome ouvrirent les portes, poussant ce dernier vers la salle plus obscure qu’auparavant. Peut-être était-ce le froid glacial qui s’y était installé malgré le feu qui lui donnait cette impression.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Janus Von Raelu
avatar
Nombre de messages : 101
Âge : 361
Race : Mi-Aasimar, mi-incube ; Vampire Morava
Poste : Conseiller du Haut-Roi
Magie Contrôlée : Corruption

Feuille de personnage
Puissance:
890/1000  (890/1000)
MessageMar 29 Juin 2010 - 12:56

« Je suis devenu vieux et faible avec les ans. Et pourtant j’ai toujours servi comme je le pouvais la maison du Baron. Entré à son service il y a plus de trente ans, j’ai pu voir passer au cours de ces années les différentes rivalités entre les royaumes, les ascensions et les chutes de différents rois, de nombreux gouvernements dans Elament, mais toujours je suis resté fidèle à mon maître. Jusqu’à cet instant.

L’ombre qui s’était abattue sur le manoir devenait de plus en plus oppressante à mesure que la soirée passait, mais je ne me rappelais pas de pire moment que celui auquel je fus contraint par le nouveau maître de céans. Débarrasser le corps mort du Baron, jusqu’à un endroit où je pourrais détruire toute trace de la forfaiture du vampire. D’un autre côté, avais-je vraiment le choix ? Il m’avait menacé de me retrouver et de me traquer si je ne le servais pas dans sa nouvelle demeure. Comment refuser ? Je vous l’ai déjà dit je suis vieux et faible et je ne peux pas m’opposer à lui sans risquer d’y laisser ma vie. D’autant qu’il paye bien.

Poussé en avant par les deux incubes, j’ai du constater les faits, alors que le vampire s’essuyait nonchalamment la bouche à l’aide d’une serviette de soie blanche laissée sur la table basse, sur laquelle gisait le corps exsangue. Devant le sourire narquois du vampire qui me proposait de le servir contre moult rétribution, j’acceptais à contre cœur de hisser le corps sur mon dos pour le conduire vers les cuisines, et vers l’énorme âtre où ronflait un feu d’enfer.

Me comprendrez-vous un jour, monseigneur ? Je ne peux pas faire autrement que de le servir ou que de vous rejoindre. Je suis déjà las de devoir lui obéir, mais que faire d’autre au risque de mourir exécuté par lui ou par les sbires des enfers pour assassinat d’un membre de la cour ? Je ne puis m’y résoudre. Je vous présente encore mes excuses. »

Enlevant le chaudron du feu de la cheminée de la cuisine, il y déposa tant bien que mal l’ancien maître de céans. L’odeur qui s’en échappa fut atroce jusqu’à ce que le corps soit totalement calciné. Peut-être que cent élamentias par semaine pour sa vie, son poste et effectuer les basses besognes du vampire n’était pas si mal ? Laissant les restes du corps mangés par les flammes derrière lui, le majordome se dirigea vers la bibliothèque où il avait laissé son nouveau maître. Il le servirait, lui, ses sbires, ses hôtes, ainsi que toute forme de vie dans l’enceinte du manoir Raelu.


_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)