Partagez | .
 

 Livraison de marchandise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Janna
avatar
Nombre de messages : 16
Âge : 36
Race : Nymphe Sylphe
Poste : Esclave
Magie Contrôlée : Feu

Feuille de personnage
Puissance:
460/1000  (460/1000)
MessageVen 9 Avr 2010 - 17:17

EDIT : suite de http://elament.forumactif.com/la-source-de-sang-f4/ils-sont-frais-mes-esclaves-ils-sont-frais-libre-a-tous-t10519.htm#133256

Ce fut le mouvement du cheval et le froid qui réveilla Janna. Elle garda les yeux fermés. Après quelques minutes, elle se rendit compte qu'elle était à plat ventre, les membres pendants dans le vide. Elle ouvrit les yeux et secoua la tête, en essayant de se repérer... Elle se dirigeait vers l'école ! Elle fixa le démon qui la retenait avec étonnement. Un Drewoor !
Elle chargea ses mains en énergie mais elle lui causèrent une intense douleur. C'était à cause de cette sale pierre ! Il fallait s'en débarrasser, et vite. Elle se mit à se tortiller tant bien que mal sur le cheval, sans résultat, car ses mains étaient attachées.

Elle réfléchit à sa situation, sur le dos du cheval. Sa tunique était déchirée sur le haut.
* Super, je me met debout et j'ai les seins à l'air.*
Elle poussa un bruyant soupir, et le cheval s'arrêta un instant. Puis il repris sa route. Janna pensa qu'elle aurait peut-être l'occasion de courir nue dans la rue. Enfin, c'était pas très bien, non plus.

Soudain, le cheval s'arrêta. Janna releva la tête et regarda autour d'elle. C'était bien la cour de l'école, mais elle avait l'air plus triste, et elle sentait la mort, c'était vraiment glauque. Janna frissonna. Alors, c'était là, le nouvel endroit où elle allait vivre ? Et de qui était-elle la servante ? Une courtisane ? Un général ? Ou allait-elle simplement se faire tuer, pour le plus grand plaisir de tous ? Finalement, son destin était de finir comme ça, tuée par des démons, où bien esclave pour toute sa vie, condamnée à être torturée lentement et douloureusement, se faire arracher les ailes... Rien que cette pensée la fit vomir le peu qu'elle avait mangé. Et puis on la jeta à terre, et elle se releva sur les coudes.

_________________________________________________________

"Tout esclave à en ses mains le pouvoir de briser ses chaines"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 12 Avr 2010 - 15:22

Le chemin vers l'école/palais ne serait pas long. A peine quelques ruelles à parcourir, deux ou trois petites places à traverser, et le Drewoor serait arrivé à destination, avec sa marchandise. Cette proximité ne lui déplaisait pas : cela laissait moins de temps à l'Igni pour tenter de filer, et il risquait moins de... l'abimer en cherchant à la rattraper.

La nymphe s'était réveillée. Le cheval s'en était aperçu, sentant des muscles se contracter tout contre son garrot, profitant du fait qu’il n’y n'ait pas de selle pour surveiller les gestes de la captive. En tant qu'utilisateur du Chaos, il arrivait aussi à percevoir sa tentative d’utilisation de pouvoir, et fut satisfait de son échec. Devoir la punir n'était pas son rôle, il laissait à son Seigneur le plaisir de lui expliquer ce qu'elle avait le droit, ou n'avait pas le droit de faire. Lui, n'était qu'un livreur, en l'occurrence.

Enfin arrivés à destination, Poslan eut la désagréable surprise de constater que son colis était... malade. Rah ces petites natures! En un pas de côté, il avait évité les projections, plutôt énervé par cette sale blague. Son corps animal agitait son encolure en claquant un sabot au sol, alors que ses mains humaines agrippaient la nymphe pour la jeter au sol. Dégage, vermisseau salissant! Ca n'a aucune tenue, décidemment, ces esclaves...

Peu importait désormais que la Chose cherche à partir, même s’il la gardait à l'œil. Dans ce grand espace dégagé, il aurait remis la main dessus en quelques secondes sans devoir la faire chuter sur les pavés, ou la pousser contre un mur. Mais plus sûr encore, d'autres démons, les gardiens des lieux, pourraient se charger d'elle. A moins que...

Le Drewoor écarta la capuche qui dissimulait son visage, son regard humain était braqué sur l'entrée du Palais alors que le cheval fixait Janna. Une lueur provenait de l'intérieur du bâtiment, signe bien reconnaissable de la présence de son Seigneur. Attendait-il le retour de son Messager avec son nouveau jouet, ou étais-ce un hasard qu'il soit là, à ce moment là? Ou bien étais-ce Kreischen... Non, impossible, le Haut-Roi était reconnaissable. Poslan était en tout cas certain d'avoir parfaitement rempli sa mission, il n'éprouvait donc aucune crainte face à cette présence. Ca n'aurait pas été digne d'un Chevalier Démoniaque de sa cour proche.

Le cheval fit vibrer ses cordes vocales, s'adressant à la nymphe qu'il avait amenée, avec sa voix très rauque et grave.

"Avance."

Se postant derrière elle pour lui forcer le chemin, il ne comptait pas supporter la moindre rébellion de sa part. Elle avait intérêt à agir vite.
Revenir en haut Aller en bas
Janna
avatar
Nombre de messages : 16
Âge : 36
Race : Nymphe Sylphe
Poste : Esclave
Magie Contrôlée : Feu

Feuille de personnage
Puissance:
460/1000  (460/1000)
MessageLun 12 Avr 2010 - 18:19

Janna se redressa tant bien que mal et fixa le Drewoor avec haine. Le haut de sa tunique pendant lamentablement et elle devait le tenir pour ne pas avoir les seins à l'air. Une indicible douleur lui tiraillait les entrailles, mais elle ne voulait pas se montrer faible devant les démons. Elle releva fièrement la tête et avança vers l'entrée de l'école. Après quelques pas, une pensée horrible lui traversa l'esprit.

"Asha..." murmura-t-elle.

Oui, Asha. A cette heure là, elle était peut-être battue, ou... morte. Des larmes de rage coulèrent sur ses joues. Elle s'arrêta un instant, mais la présence du Drewar la remis en marche. Elle serra les mains et ses ongles s'enfoncèrent dans sa chair. Elle essaya de se dire qu'Asha était restée avec les autres esclaves, qu'il ne lui était rien arrivé de mal, qu'elle était en sécurité... Asha avait été comme une petite soeur comme elle pendant ces dures semaines, et elle eût beaucoup de peine à penser qu'il ait pu lui arriver quelque chose. En marchant, elle regarda autour d'elle. L'école avait beaucoup changé et partout on respirait la mort et la peur, des mois après le massacre. Janna trembla. Elle se dit qu'elle allait passer le reste de sa vie dans cet environnement glauque, et cela ne la rassura nullement.


Dernière édition par Janna le Lun 14 Juin 2010 - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageLun 14 Juin 2010 - 14:26

Journée... Passable. Elle avait moyennement commencé, la douleur avait manifesté sa présence dès que l'Effrit avait ouvert les yeux. Les Ardents ne dormaient généralement pas beaucoup, ça n'était pas tellement nécessaire à leur survie, ou pour retrouver leurs forces. C'était plus un besoin de repos mental. Les esquilles de glace bien enfoncées dans son corps, rendues invisibles par la radiance même de sa personne, le faisaient souffrir souvent, ces temps ci. C'était une souffrance plus mentale que physique, il n'avait après tout pas réellement de système nerveux apte à transmettre des informations de ce type. Ne pas arriver à faire fondre cette eau gelée, lui, le plus puissant des Ardents du continent... Ca rendait son humeur massacrante.

Khisath avait d'ailleurs massacré son esclave qui se tenait non loin. Dommage pour lui, l'Igni déjà assez abimé avait fini démembré, carbonisé, et dévoré (dans cet ordre). Détruire, tuer, il n'y avait que ça qui le calmait vraiment. Ca n'avait rien d'exceptionnel pour un démon, certes, mais tout de même... Seul les chevaliers démoniaque de son cercle proche étaient au courant de cette « faiblesse », qu'il espérait passagère, aussi avait il fait appeler l'un d'eux, Poslan, pour remplacer son jouet cassé.

Quelques temps plus tard, on avait annoncé le retour de Poslan, il était, apparemment, en approche du château. Souhaitant se dégourdir les amas de lave et de feu qui lui servaient de jambes, le Haut Roi quitta l'assise de N'Sarr, pour descendre vers la cour de l'ancienne école.

L'Ardent jeta un coup d'œil dans la cour par une meurtrière, alors qu'il descendait les escaliers. Et bien, s'agissait il d'un Igni, comme il l'avait demandé? La petite chose délicate (tout un programme) se tenait debout devant le Drewoor. Elle devait tenir sa tunique pour ne pas se retrouver à moitié nue, qu'importe, Khisath était un Effrit, il n'attachait pas d'importance à la nudité, contrairement à la majorité des espèces. Cela devait par contre être une alternative plaisante pour les autres démons présents.

Arrivé sous l'arcade qui le séparait de la cour, le Haut Roi envoya deux pichenettes de feu, deux petits traits rapides mais de chaleur faible, dont le but était simplement d'embraser légèrement l'étoffe dont l'esclave était encore vêtue. A elle de faire en sorte d'éteindre ce qui était encore sauvable... Des pains et des jeux. Les démons autour sifflèrent et lancèrent des éclats de voix moqueurs, pour approuver la taquinerie de leur souverain. Son visage esquissa même un sourire amusé.

"Poslan, tu peux disposer."

Sa voix avait raisonné avec assez de puissance pour que le Chevalier Démoniaque l'entende, malgré la distance. Le cheval plia l'encolure, avant de quitter la place, désormais désintéressé du sort, ou de l'obéissance de l'esclave. Pendant ce temps, l'Effrit avait continué à marcher, et se tenait maintenant en face de l'Igni. Il était nettement plus grand qu'elle, ayant modelé sa forme pour qu'elle ait à lever les yeux, c'était plus logique, dans leur position, non? Les langues de feu de son dos ondulaient à la manière de serpents, et il irradiait d'une chaleur et d'une lumière difficile à supporter, insupportables pou un non Igni, Vulcain, ou Effrit.

"Cherche à t'échapper, petite chose, et je te dévore. Je me fiche du prix qu'on a dû débourser pour toi, tu n'es rien à part un jouet périssable. Par contre selon ton obéissance, tu auras peut être un peu de… liberté."

Khisath aimait bien jouer avec les esclaves, à mettre leur espoir sur des montagnes russes. Quelle liberté pouvait-il lui promettre? Aucune, ou alors illusoire, mais ça, elle n'avait pas à le savoir.

"Suis moi."

Sans aucune forme de procès, il fit demi-tour, pour retourner dans le bâtiment. Si elle tentait de s'échapper... Et bien ça serait un mauvais départ pour le reste de sa "vie".

_________________________________________________________

http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Janna
avatar
Nombre de messages : 16
Âge : 36
Race : Nymphe Sylphe
Poste : Esclave
Magie Contrôlée : Feu

Feuille de personnage
Puissance:
460/1000  (460/1000)
MessageLun 14 Juin 2010 - 17:42

Spoiler:
 

L'Effrit. Elle n'aurait pût trouver de pire maître que celui qui se tenait à quelques pas d'elle. Périr aux mains de cet idiot de vendeur d'esclaves aurait été préférable à ce qui l'attendait surement. Lorsque l'Effrit lui envoya les petites flammes qui faillirent faire brûler le peu de tunique qui lui restait, elle étouffa rageusement les flammèches qui ne firent que quelques trous de plus à ce bout de tissus qui ressemblait plus à un gruyère qu'à un vêtement. Elle jeta un regard hargneux aux démons qui rirent, mais ne fit rien de plus, ne voulant pas exaspérer son nouveau maitre, pas pour le moment, en tous cas.

D'ailleurs, elle n'avait aucune envie de servir de repas à ce tas de feu et de lave en fusion qui lui servait désormais de maitre.
...
Un jouet périssable ?! Pour qui il se prenait ?

" Mais je suis votre humble esclave, maître..." dit-elle sur un ton qui n'avait rien de soumis.

Elle ne croyait pas à ses liberté, elle connaissait trop les démons. Et celui qui se tenait devant elle était le pire d'entre eux.

Le suivre... Elle aurait aimer s'enfuir loin, très loin. N'être jamais arrivée dans la cité. Mais à quoi pensait-elle ? Alors elle le suivit, et advienne que pourra.

Ils poursuivirent leur route à travers les couloirs de l'ancienne école, et cela horrifia Janna de voir ce qui était advenu de l'ancienne forteresse des élémentalistes. On se serait cru en enfer... Mais à quoi pensait-elle ? C'était leur nouvel enfers. Et les démons n'avaient surement pas l'intention de le quitter. Janna se tortillait nerveusement les doigts. Comment sortir d'ici, a présent qu'elle était sur la place forte des démons au dessus ? Y entrer était facile, mais en sortit était une autre affaire.

Ils arrivèrent devant une lourde porte de pierre. C'était surement les appartements du Haut Roi. L'Effrit poussa la porte. Tout à l'intérieur était fait de pierre, ce qui était normal, car le Haut Roi aurait tout fait brûler si l'intérieur avait été fait un d'autre matériaux. Janna esquissa un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Délais de livraison chez GW?
» {END} Tyrèn B. Gündchen ? Il faut tester la marchandise avant de l'acheter, non ?
» C - Transport de marchandise, escorte.
» Maelstrom Games