Partagez | .
 

 [Sujet Terminé] La paix du Cairn !! [PV Energa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageMer 17 Fév 2010 - 19:55

    Depuis les dortoirs, Runvan avait fait tout le trajet afin de ce rendre jusqu'à l'extérieur de la cité. Accompagné du jeune Energa qui l'avait tout simplement suivit en gardant le silence. Sur le chemin, il avait rencontré quelques personnes à qui il avait déjà parlé, saluant ces derniers d'un amical signe de la main. Le soleil était encore haut dans le ciel, ce qui lui disait qu'il n'aurait sans doute pas à ce battre aujourd'hui. Ce qui était une bonne chose en soit, toutefois il aurait bien aimé rencontré un démon. Peut-être allait-il se permettre des dortoirs une nuit, après le couvre feu...

    Lorsqu'ils arrivèrent devant la grande porte de la cité. Runvan s'approcha machinalement du diamant incrustré dans la pierre magique et y posa sa main. Les portes dévoilèrent alors le monde extérieur, ce monde qui n'était visible que depuis le haut des murs, ou encore depuis les hautes tours de l'école. Mais dans ce cas, le paysage semblait plus lointain. Lorsqu'Energa et lui passèrent les portes, un sourire apparut sur le visage de l'Aasimar. Il n'avait pas mit les pieds dehors depuis qu'il était arrivé, mais était souvent monté sur la palissade afin d'observer les alentours. C'était de cette façon qu'il avait pu voir le cairn de Layna, ancienne protectrice de la cité. Il c'était alors renseigné dans les manuscrits d'histoire de la cité et avait alors apprit tout ce qui c'était passé ici.

    Marchant en direction de la plaine, il pouvait déjà voir la Cairn au loin. On pouvait voir quantité de fleur partout autour de la pierre. Sûrement un hommage fait à l'ancienne protectrice par les dieux. Le vent était appaisant et l'air léger. Il ne semblait avoir absolument aucun danger à l'horizon et cela était plutôt de bonne augure. Il ne voulait pas avoir à ce battre en compagnie d'un autre élève qui ne semblait pas savoir comment contrôler son pouvoir. Après tout, ce genre d'allier ne ferait que le gêner. Depuis toujours, Runvan avait été un combattant solitaire, il n'avait jamais combattu avec quelqu'un à ses côtés. Puisqu'il avait toujours la même pensée, cette personne allait le gêné et qui plus est, il allait probablement la blessée dans un moment d'inattention. Il s'agissait de la raison principale dû pourquoi il préférait combattre seul. S'arrêtant à quelques mètres de la pierre, Runvan s'assit sur le sol vert. Le calme de l'endroit l'envahissait de plus en plus, il pouvait sentir une certaine paix en lui.


    - Voilà ... nous y sommes !!

    Runvan n'accordait pas réellement d'attention à son compagnon. En faites il aurait préféré venir ici seul. Et maintenant qu'il y était, il sût qu'il aurait probablement été mieux seul. La paix qui reignait dans ce lieu était tout simplement magique. Même avec les démons qui rôdaient dans les alentours, rien ne pourrait retiré le calme et cette sensation de paix qui dominait ce lieu sacré.


Dernière édition par Runvan Isuldor le Lun 10 Mai 2010 - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 5 Mar 2010 - 17:29

Runvan était décidément connu, il saluait de-ci de-là et les gens lui répondaient par un sourire et un signe de la tête ou de la main. L'enfant le suivait timidement, sa robe blanche semblant flotter sur les dalles et pavés, apparition spectrale d'un monde meilleur. Come un refletn du passé s'accrochant dans l'inconscient collectif.

La marche tranquille de l'asimar les emmena finalement devant le Cairn de Layna. Il avait du voir cet endroit, un jour mais ses souvenirs n'étaient pas assez arrangés trop flous et comme il ne voulait pas d'une autre migraine, il préférait profité de l'instant présent.

Il lût l'étrange epitaphe, quel trésor pouvait bien garder Madame Timerta. Non pas qu'il tenait à le savoir, il était curieux certes, mais actuellement, il se sentait fatigué. Il pouvait aussi ressentir que Runvan était agité.

C'était dur à expliquer, il le savait c'est tout. Et puis l'atmosphère du lieu avait quelque chose d'étrange, un peu comme si ceux qui avaient enterré la fondatrice ne cherchaient pas à voir de l'avant, mais se complaisaient dans leur passé, et quelque chose de semblable semblait provenir de l'homme aux cheveux bleus.

Il prit sa flûte et commença à jouer quelque chose dans le ton de ce qu'il ressentait émaner de l'ensemble, quelque chose de triste et d'épique à la fois.

Quand il termina il ouvrit ses grands yeux verts et déclara.


"Il y a... un lourd fardeau... sur ton coeur... Runvan!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 10 Mar 2010 - 6:57

Runvan regardait inlassablement le cairn de la fondatrice d'Elament. Comment était-elle de son vivant ? Il aurait aimé le savoir. Il pouvait imaginé comment elle était, mais cela ne pouvait être proche de la réalité. Elle devait être quelqu'un de très attentionné et protectrice avec les autres. Sinon pourquoi aurait-elle créé Elament ? Elle est morte pour ce qu'elle croyait et aujourd'hui, tous les Elamentiens porte son fardeau. Il s'agit du devoir de chaque élémentaliste, d'empêcher les démons d'acquérir assez de puissance pour les renversés et ainsi pouvoir assouvir leur sombre dessein sur le reste du monde. Jamais l'Aasimar n'allait permettre aux démons de partir à la destruction du monde. Mais afin de pouvoir changer quelque chose, il se devait d'être plus fort. Il n'allait certes pas être en mesure de combattre tous les démons avec sa puissance actuel. Cela était tout simplement impossible !! Certes il pouvait en stopper quelques uns, mais certainement pas tous.

Le vent soufflait tranquillement sur la plaine alors qu'il se perdait dans ses pensés. Son petit compagnon l'avait suivit sans dire un seul mot. Le silence reignait sur cet endroit. Puis soudainement, une musique parvint à ses oreillles. Tournant légèrement la tête afin d'en voir l'origine, il découvrit qu'il s'agissait d'Energa. Celui-ci avait sorti une flutte et jouait tranquillement ! Au premier instant, cela semblait plutôt étrange, toutefois les notes se fondait bien dans l'environnement du Cairn. La musique dura à peine quelques minutes avant que le silence ne revienne de nouveau. Le soleil du milieu d'après-midi réchauffait tranquillement le sol. C'est à ce moment qu'il entendit son petit compagnon parler pour la première fois depuis qu'ils avaient quittés l'école.


"Il y a... un lourd fardeau... sur ton coeur... Runvan!"

L'Aasimar laissa alors échappé un soupir. Celui-ci contenait une moitier de lassitude et une moitier de relachement. Il tourna ensuite la tête vers son invité et posa son regard jaune dans les yeux verts du jeune garçon.

- Comme la plupart des gens. Les démons sont tous un fardeau !!

Runvan garda son regard fixé sur Energa. Celui-ci semblait plutôt insouciant, ou peut-être cachait-il quelque chose ? Il n'en savait absolument rien pour le moment. Mais puisque celui-ci était son compagnon de chambre, il allait bien être amené à le connaître un toi soit peu. Il allait bien finir par savoir s'il cachait quelque chose. Mais pour le moment, il valait mieux faire taire tout cela. Il ne voulait pas devenir intimidant et ce, spécialement avec une personne qu'il vient tout juste de rencontrer.

Dis-moi, d'où viens-tu exactement ?

Il avait posé cette question afin d'évité un nouveau silence. Tant qu'à avoir commencer une conversation, aussi bien la continuée. Après tout s'il voulait découvrir quelque chose sur ce petit bonhomme, il fallait bien qu'il lui pose des questions. C'était dans la logique des choses après tout. Afin de connaître, il suffit de questionner. Mais avec les démons, c'est différent. Il faut cogner et poser les questions ensuite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 16 Mar 2010 - 16:02

Le vent soufflait sur la plaine, et certains nuages apparaissaient dans le ciel, un courant froid fit frissonner le fantôme du passé. L'atmosphère avait rapidement changé. Mais la question de Runvan, au demeurant innocente avait fini de briser l'éphèmere bulle tranquille où Energa se trouvait.

Une ombre passa sur son visage et décida des s'y installer cachant ses yeux par la même occasion. Il aurait pu décider de le laisser là, de partir, de l'abandonner ou juste de se taire. Mais quelque part, Runvan s'interessait à son passé. Et ça, c'était vraiment rare, il ne lui cherchait pas de points faibles et ne tentait pas de dérober ses effets, plutôt maigres d'ailleurs ou encore de... Energa réprima un frisson de dégoût ... Chercher à cueillir une fleur inexistante.

Il n'avait rien contre les plantes réels ou non, mais il ne comprenait pas pourquoi ceux avec qui il avait accepté ( c'est le devoir de ceux qui le peuvent d'aider ceux dans le besoin même si il s'agit de retrouver un objet perdu qui plus est un objet qui était censé être sien, où est -ce que "Laissez moi ouvrir la porte de votre jardin et cueillir votre fleur!" signifiait autre chose. D'autant plus qu'il ne vivait plus chez son maître et qu'il n'avait plus eu de jardin depuis bien longtemps!) souhaitaient qu'ils cherchent cette foutue plante nus!

Il ramassa un bâton et commença à lacérer l'herbe. Lentement, comme avec amour, si ce n'est qu'il était extrèmement concentré. Le silence qui les environnait pesait comme une chape de plomb sur ses épaules.

Il ouvrit la bouche et un son se mélangea au silence. Une nouvelle mélodie naissait, celle-ci entonnée par le corps du flûtiste miniature. Sa voix était toujours la même petite voix d'enfant qui craint l'attaque du grand méchant loup pendant la nuit. Cependant loin d'apesantir ou de briser le silence, les paroles de l'enfant se l'accaparaient, chaque instant de vide entre ses mots n'était qu'une pause, et ses propos hypnotisaient faisant revivre aux autres ce qu'il avait lui même experimenté.


"Tu dois savoir... Runvan... que les choses... ne sont pas... comme elles paraissent... "

Ses mouvements s'étaient arrêtés et il fixait le plan à l'échelle du monde telle qu'il apparaissait sur les cartes. Puis il pointa un endroit en plein milieu de l'océan, ainsi qu' un point entre Omel Tokir et la plaine des coeurs de roches.

"Je suppose... que ces deux endroits... peuvent résumer... une partie... de mon enfance. J'ai grandi... chez un peuple... d'hybrides. Plus proches... de la nature... que de la civilisation. Mais... je ne vieillissais pas... si bien... que mes soeurs... de portées... devinrent mes mères... puis retournèrent... à la terre. Je ne sais pas... qui a commencé... à m'élever... mais je sais que... ce furent... les plus beaux jours de mon existence. Puis est arrivé... l'homme au masque."

L'energie que toute sa vie Energa avait passée à contenir, se manifesta violemment dans un pic qui tua net les animaux du lieu et fit trembler les lavandières dans la cité.

Un grésillement le détourna de sa colère, son auditoire le regardait avec une expression de pure surprise. Et quelque chose attirait les cheveux de l'enfant.


"Désolé... je suppose... que je ferais mieux... de retourner... au dortoir."

Il avait du mal à contrôler les larmes qui menaçaient de perler, pourquoi, mais pourquoi avait-il été aussi stupide!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 10 Mai 2010 - 19:23

Ce sujet peut être envoyé à la corbeille puisqu'il n'y aura pas de continuation!! Vraiment désolé Energa!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 10 Mai 2010 - 19:43

Pas de problème. Je comprends que tu sois occupé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)
» Sujet terminé
» Le paaaarc (je suis imaginative XD) [Alexis][sujet terminé]
» SUJET TERMINÉ ? Archive tes sujets ici