Partagez | .
 

 [Scénario] Sous-Terrain - Energa + Vardias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Page Cornée
Joker
avatar
Nombre de messages : 328
Âge : 85
Race : Esprit du Forum
Poste : Celui qui dirige vos existences
Magie Contrôlée : La p'tite souris

Feuille de personnage
Puissance:
1000/1000  (1000/1000)
MessageDim 27 Déc 2009 - 20:38

Ils n'étaient ni vraiment destinés à se rencontrer, car n'ayant pas vraiment beaucoup de points communs. L'un était grand mince, possédant la silhouette gracile d'une femme, les membres longs et minces, gracieux. Il aurait pu gagner honnêtement sa vie en dansant ou en jonglant, mais les cales à ses mains attestaient d'une vie toute différente et, de fait, il patrouillait aux alentours d'une cité qu'il s'était juré de protéger.

Son opulente chevelure rousse flottait dans la brise légère, fraiche, hérissant sa peau de points sensuels. Il faisait tourner les coeurs des femmes, et certains hommes aussi se retournaient sur son chemin, appréciant la peau claire, lactescente, de leurs pères, désirant le goût salé de la similarité. Sa chemise ouverte sur son torse était une invitation supplémentaire.

Il était sorti de la ville, et s'en était éloigné malgré lui, les sourcils froncés, forçant sa vue à la semi obscurité de cette fin de journée. La nuit était presque là, piquetant le ciel de millions d'étoiles. Sa main était posée négligemment sur la garde de son arme, tranquille. Il affichait la force certaine d'une personne expérimentée, et son assurance était un quolibet qu'il portait sans gêne.

Quant à l'autre...
Ma foi, il appartenait à une race dépréciée sans bonne raison, compère préférant l'air frais à l'eau fraiche. Ses effluves n'étaient ni celles corrompues des démons, ni celles sales des vagabonds trainant depuis trop longtemps sur des routes boueuses sous un soleil écrasant. Au contraire, même : sa carrure aussi recélait un charme particulier.

Les goûts et les couleurs n'étaient pas à juger, naturellement, mais ce dernier chassait en dehors de la ville, parcourant des chemins peu empruntés, espérant que la lumière trouble du crépuscule aiderait son expérience à trouver chair et gigot, quelques morceaux de bidoches à se mettre sous la dent.

Il advint que, fortuitement, leurs routes ne se croisèrent pas immédiatement, qu'il fallut attendre que notre premier homme se rendent compte que sa patrouille solitaire l'avait conduit bien plus loin qu'il ne l'avait cru pour qu'il ne désira camper, et que notre second compère ne se coince le pied dans une terrier de lapin, une colline derrière.

Il tira, naturellement, usant de cette force si caractéristique des siens, mais il n'élargit pas le trou en largeur, seulement en profondeur et, énervé, bascula en avant.

La terre céda sous lui, et il tomba dans un tunnel. Il hurla de colère, insultant dans toutes les langues qu'il connaissait la bestiole assez stupide pour ne pas reboucher une caverne.

Notre roux l'entendit... et, rapidement, se dirigea vers lui.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 30 Déc 2009 - 14:51

La nuit promettait d'être douce et dépourvue de pluie en ce sombre crépuscule. Crépuscule qui avait sonné le glas de quatre incubes promptement broyés puis dévorer séance tenante par un Troll joyeux après que ces idiots aient crus pouvoir le charmer...

Vardias rentrait donc tranquillement à la Citée, le cœur joyeux et débordant d'entrain lorsque soudain...

Un petit, tous petit terrier de lapin vis, lui et si occupant, avec horreur l'énorme patte gauche de Vardias Hotgar plonger en son centre et y demeurer coincer!


"-Eye! Mais qu'est ce que...?"

Réagissant comme tous bon Troll se respectant, Vardias tira d'un coup sec pour s'extirper de cette fâcheuse posture. Mais le maudit lièvre qui était à l'origine de ce terrier devait bien connaitre son affaire car il avait apparemment creusé également tout autour, tant et si bien que Vardias en tirant arracha toute la motte de terre et d’herbes qui le recouvrait avant de tomber lourdement en avant !


BROUM !

Deux-cent quarante kilos de Troll plus tard, Vardias se retrouvait allongé de tous son long dans un trou profond de dix mètres au moins et large d’une bonne vingtaine !

Se relevant avec lenteur, Vardias s’inspecta rapidement. Sa masse était tombée un peux plus loin mais son pagne et sa bourse en cuir étaient tous deux à leur place sur sa ceinture de cuir.
Chacune de ses mouches se portaient plutôt bien et continuaient de vivre leur petite vie de mouche.


« -Mais Gottferdom y s’est passé quoi ? »

Examinant le trou dans lequel il était tombé, Vardias vit également qu’un tunnel en partait dans son dos mais sans qu’il y voit quoi que ce soit.

« -Hum…un p’ti lapin fait pas des trous comme c’lui là ! »

Découvrant le lapin en question, tapi dans un coin et à la limite de l’arrêt cardiaque, Vardias le chopa sans ménagement par le collet et s’assis en tailleur, méditant :

*Hum…c’te truc est large et profond. Pas l’œuvre d’un lapin donc. Un gars d’la ville ? Mouarf z’ont trop peur du noir. Un démon ? Huk huk huk j’lui mettrais bien la main d’sus alors…mouarf*

Toujours assis, Vardias se demandait que faire tout en arrachant la tête du lapin paniqué d’un coup de croc et de la macher pensivement, stoppant net les cris de l’animal…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 2 Jan 2010 - 4:43

Il faisait bientôt nuit et Energa n’allait pas tarder à rentrer. Aujourd’hui était un des jours qu’il préférait, pour commencer c’était un jour libre et madame Latrique avait à contrecœur accepté de le laisser choisir la tenue qu’il voulait. Il avait donc opté pour une chemise blanche ample et un pantalon de toile noir. Sa chemise à moitié ouverte laissait voir l’attache de son cou sur ses épaules avant de se refermer et de descendre librement jusqu’à ses genoux. Ceux-ci, étaient couverts par son pantalon qui redescendait sur des bottines noires. Il n’était pas non plus sorti les mains vides, l’épée large de Rex reposait dans son fourreau, qu’il avait attaché à l’aide d’un baudrier sur son dos. Pour s’assurer qu’elle tiendrait droite, il avait ajouté une nouvelle sangle qui croisait le baudrier à hauteur de poitrine, serrant la chemise au centre et créant un renflement sur les côtés. Ses longs cheveux de feu volaient librement dans le vent ajoutant un effet fantastique à ses traits irréels. L’un dans l’autre, Energa ressemblait à une fille non éclose déguisée en guerrier.

Mais si l’habit ne faisait pas le moine, l’expérience faisait le cardinal, il était un combattant suivant une voie stricte et difficile à respecter. Il avait bravé plus de milles fois la mort, affronter des créatures dignes des cauchemars des plus fous et s’en était toujours tiré avec maestria. Il était le jouet du Destin, ou du moins c’est ce qu’il en avait conclu, et il ne devait pas être loin de la vérité. Néanmoins ses retrouvailles avec Iniloth lui avaient appris quelque chose, il ne devait pas être plus rapide que la magie qu’il affronterait mais plus vif que son utilisateur. Oui, c’était ce qu’il devait faire, alors il s’était équipé.

Pour vaincre ici, il avait besoin de la voie du vide, cacher ses pouvoirs, ses talents, les dissimuler par d’autre et surtout faire confiance à son instinct. Il avait donc acheté avec les économies des deux hybrides qui n’étaient pas revenus, il avait joué une mélopée et prié pour le salut de leurs âmes, des cordes, différentes poudres dont les mélanges pouvaient faire des effets dévastateurs, des plantes et des graines qu’il cultivait au dortoir (Runvan lui avait demandé si il comptait repeupler la prairie), des aiguilles pour repriser ses vêtements et comme arme de jets, de la viande séchée et beaucoup d’eau.

Actuellement ses poudres étaient rangées dans des petites bourses, ses aiguilles dans la doublure des sangles, une corde tenait lieu de ceinture et était maintenue par les dagues de Leo, cachée par sa chemise, l’eau et les provisions se trouvaient dans un sac à côté de lui et il avait emporté des plantes à poussée rapide ajoutez juste de l’eau d’après le commerçant et des spores, dans la poche avant. Toutes rangées dans leurs bocaux.

Il était venu ici pour se souvenir, là il avait affronté le Huor d’après le miroir, mais pourtant, ces images semblaient manquer dans sa tête et pourquoi se serait il mit à hurler après l’avoir regardé dans les yeux et puis qu’est ce que c’était que cette sensation de chaleur qu’il semblait manquer, non, c’était vraiment difficile de partir à la recherche de sa mémoire.

Ses yeux s’égarèrent sur le feu qui environnait la ville, bien sûr Energa savait que la prairie n’était pas en feu, non c’était les derniers rayons du couchant qui rebondissaient sur le Lac Yuta, donnant l’impression que celui-ci appartenait au domaine d’Igna.

Le feu, il avait régi la vie d’Energa, flammes rouges, perte de ceux qu’il aimait rire moqueur de celui qu’il haïrait, flammes d’or, rencontre avec Camille, entraînement et amitiés. Puis la séparation, flammes grises, errances de par le monde, plus qu’un but tuer celui qui le rendit si misérable, flammes oranges, sa vie simple dans le village des nuages, les missions, et le départ accepter par tous, flammes vertes, le retour chez son maître, l’espoir de s’améliorer de se construire une vie au lieu de chercher à réparer celle complètement vide. Flammes noires, Chaos et le retour des problèmes, errances et combats jusqu’aux flammes blanches. Renaissance.


"Qui suis-je…"

CRRAAAC !

BOOOM !


Cela suffit à le sortir de sa contemplation interne, il caressa machinalement sa flûte et se releva. Qu’est ce qui avait bien pu faire ce vacarme, et surtout est ce que ça avait eu mal ? Il espérait vraiment que non. Et si c’était un pauvre animal qui agonisait maintenant, il devrait achever ses souffrances, oh non pourquoi lui !

Il arriva près d’un cratère plutôt profond son sac de voyage à la main. A l’intérieur se trouvait une boule de poil et de graisse, cette boule bougea, et son odeur arriva à ses narines. Très animale, un relent de musc, de sang, de décomposition et d’alcool. Le mot Troll sauta à son esprit. Et une image d’un peuple querelleur, rieur, prêt à manger, boire tant que ce n’était pas de l’eau et à foutre des baffes lui parvint à l’esprit. L’absence de flammes noires, lui apprit que c’était Energa qui les avait rencontrés. Apparemment, un Troll avait voulu le chasser le prenant pour un humain, là il avait découvert la résistance des Trolls concernant les points vitaux tant et si bien qu’il s’était fatigué à retourner la force du Troll contre lui avant que celui-ci ne déclare qu’il l’aimait bien. Il goûta là-bas de la chair humaine pour la première fois.

Revenant de ses pensées, il vit le troll debout en train de réfléchir sur l’endroit où il se trouvait un cadavre sanguinolent de lapin à la main.

Il sauta silencieusement et atterrit assez loin de lui, il devait déjà l’avoir repéré avec son odorat mais un troll surpris est très dur à raisonner. Et en plus ça tape fort! Bref, il ne voulait surtout pas l’ennuyer.

Un coup d’œil sur la paroi lui permit de comprendre qu’il ne pourrait pas la remonter en l’escaladant, la terre était trop meuble et s’effondrerait sous chaque accroc, preuve qu’elle était bien sinon trop aérée. Ne leur restait pour sortir qu’à emprunter l’une de ces galeries sombres. Plantant, un bout de bois au sol, il sortit une très fine corde de soie qu’il y attacha et mit le rouleau dans une poche intérieure. Ainsi il ne se perdrait pas.

Se tournant vers le troll qui le regardait d’un air amusé.


"Le destin… nous force… à faire un choix ! On ne peut pas… grimper ! C’est comme… du sable… la terre est trop… meuble ! On doit donc prendre…. Une de ces galeries ! Mais… je ne veux pas… te forcer la main. On peut soit…prendre la même… soit deux différentes."

Dit-il de sa voix d’enfant avec le plus grand sérieux du monde, le rendant encore plus adorable par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 2 Jan 2010 - 20:09

-"snif snif?"

Vardias découvrit les crocs alors que les effluves d'un bipède lui parvenaient aux narines.
Comprenez par là qu'un énorme sourire faisant apparaitre ses crocs se formait, non pas qu'il devenait agressif.
Vardias Hortgar sourit presque toujours ainsi: en montrant ses dents blanches et immaculées (un Troll entretenant toujours parfaitement ses crocs).

Se relevant, sans se presser le moins du monde, Vardias se retrouva soudain face à face avec un homme...petit. Evidement face aux deux mètres et quelques de Vardias n'importe qui paraissait petit...
L'étudiant des pieds à la tête, Vardias se gratta un moment le menton en se demandant s'il était vraiment un homme ou plutôt une femme. Mais sa voie ne le trompa pas. Un homme. Même s'il avait tous d'une femmelette! Frêle, des oreilles pointues, ...



*Des oreilles pointues?...*



Vardias se redressa de toute sa hauteur et posa sa patte gauche sur la tête du garçon tandis que la droite tenait fermement sa masse sur son épaule :

« -Dis donc toi, t’serai pas un elfe par hasard ? Et puis bravo pour l’plan. T’a peur de te balader tous seul dans l’noir et t’veux une escorte ? T’en fait pas, tonton Vardias est là. Car mon oncle Teträm le disais : un bon Troll aide toujours les plus p’tis qu’lui. »

Puis Vardias saisis sans ménagement le petit elfe devant lui par le col et le souleva jusqu’à sa bouche garnie de crocs :

« -Car j’suis un bon Troll. Maint’nant reprend ton p’ti soufle et décide du chemin j’te suis. »

Puis Vardias le relache, le laissant tomber au sol avant de contempler une nouvelle fois le trou dans lequel il avait chuté toue en finissant son lapin :

« -Mais tu viens d’où toi ? M’dis pas qu’ta sauté exprès quand même…Et à ton avis qu’est ce qui a creusé c’trou ? Sa ce mange ? »

Vardias ne prêtait plus vraiment attention au petit homme pour concentrer toute sa réflexion de Troll sur son nouvel environnement, sans parvenir à déterminer s’il était hostile ou non…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 2 Jan 2010 - 23:21

Energa sentit une grosse patte poilue se poser sur sa tête, et la force qui coulait à l’intérieur était quand même contenue, pourtant un début de migraine se profilait maintenant. Bref si sil voulait que sa tête reste sur ses épaules dans l’état où elle se trouvait depuis sa renaissance, il devait prendre son mal en patience.

Citation :
« -Dis donc toi, t’serai pas un elfe par hasard ? Et puis bravo pour l’plan. T’a peur de te balader tous seul dans l’noir et t’veux une escorte ? T’en fait pas, tonton Vardias est là. Car mon oncle Teträm le disais : un bon Troll aide toujours les plus p’tis qu’lui. »

C’était un comble de tous les villages trolls dans le monde, il fallait qu’il tombe sur un ressortissant du seul dans lequel il s’était aventuré. Ou alors Teträm était un nom courant, enfin cela ne voulait pas dire pour autant qu’il était de son côté, est ce qu’un troll démoniaque ça pouvait exister?

"Non… et… je… ne sais pas… ce que je suis… Et… merci… pour… la compagnie."

Le sol se déroba sous ses pieds, ou plutôt la gravité céda face à la force brute du troll, et ses pieds se retrouvèrent sans appui. N’importe qui à sa place se serait agité ou débattu à sa place, seulement voilà, il n’était pas n’importe qui, et puis cela aurait réduit le nombre d’appuis disponibles et puis c’était sa façon à lui de se montrer sympathique, même si sa bouche remplie de crocs avait quelque chose de plutôt cauchemardesque.

Citation :
« -Car j’suis un bon Troll. Maint’nant reprend ton p’ti soufle et décide du chemin j’te suis. »

Il le relâcha sans ménagement, mais Energa qui s’était tenu immobile retomba souplement au sol et réarrangea sa chemise, si jamais ses vêtements avaient le moindre accroc, madame Latrique ne lui pardonnerait pas.

Quel chemin devaient-ils suivre, c’était une bonne question, les galeries s’ouvraient dans toutes les directions, mais la seule constante était cette odeur d’azote qui flottait dans l’air ainsi que celle de chair en décomposition, donc ils allaient très certainement trouver un corps mort par là galerie de derrière, et il y avait deux choix possibles, soit le terrassier était mort, soit il festoyait. Dans tous les cas, il ne risquaient pas de le déranger.


Citation :
« -Mais tu viens d’où toi ? M’dis pas qu’ta sauté exprès quand même…Et à ton avis qu’est ce qui a creusé c’trou ? Sa ce mange ? »

"Ben… si ! Mais… je pensais… que t’aurais ptêt… besoin d’aide. Et… je n’arrive pas… à reconnaitre… l’odeur… de… ce qui a creusé. Mais c’est… dans cette galerie…"

Il se tourna, et se dirigea vers la galerie, puis avant de s’enfoncer, sortit une autre corde de son sac et la noua autour d’un anneau de fer qu’il mit dans son fil d’Ariane improvisé. Puis il envoya l’autre extrémité de cette corde au troll.

"Oh… attache ça… autour de toi… au cas où…. On serait séparé."

N’attendant pas de réponse il entra dans le boyau sombre se dirigeant vers l’odeur, bientôt plus aucune lumière ne venait à l’intérieur du tunnel, l’animal devait donc se servir d’un autre moyen pour se repérer que ses yeux. Face à l’inutilité de sa vue, il pouvait voir dans le noir mais pas dans l’absence de lumière, il ouvrit ses autres sens, son ouïe lui permit bientôt d’entendre le bruissement des étoffes qui se déplaçaient, le léger balancement de ses accessoires dans son sac, le pas lourd de celui qui l’accompagnait, sa respiration profonde, le mouvement de ses poils, le cliquetis de l’anneau et son frottement contre la corde, les battements de son cœur qui se propageaient sur la corde et contrés par les siens.

Il calma sa respiration et ralentit les battements de son cœur. Celui-ci finit par se placer sur le même rythme que celui du Troll.


‘Voilà pour les directions, occupons nous des distances maintenant.’

Il ferma les yeux, et se concentra sur les vibrations des pas de l’être poilu, il reprit sa marche une fois qu’il réussit à les ressentir.

Il était inutile de changer son odorat, l’air était saturé d’émanations d’azotes et le goût ne lui aurait servi à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 15 Jan 2010 - 19:51

Vardias regardait le petit morceau de viande bipède devant lui en ce demandant ce qui pouvait bien lui causer autant de trouble. Apparement il avait beaucoup de mal à s'exprimer de façon corecte, comme s'il avait peur. Si s'était le cas Vardias ne voyait pas ce qui pouvait bien causer un tel émoit. Certainement pas lui, si?

Ne sachant trop quoi penser, sinon qu'il n'avait rien de bien méchant ou d'elfique, Vardias décida de voir où les ménerait ce tunnel et de lui faire confiance. Comprenez par là qu'il le boufferait à la première entourloupe...


"-Je trouve que sa sent bizare... Comme une sale bestiole....bon je te suis..."

Vardias noua le truc du p'ti gars autour de sa taille puis lui emboita le pas.
Il sifflotait gaiement, au mépris de toute prudence, suivant son jeune compagnon en tenant nonchalement sa masse sur son épaule droite.


"-Mais dis moi, j'connais même pas ton nom...t'appele comment?"

Vardias n'était pas soupçonneux mais se demandait sincèrement qui était son compagnon de route. Après s'il se montrait digne de l'amitié d'un Troll...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 18 Jan 2010 - 14:16

Si vous vous aventurez sous terre, dans un monde où règne la magie. Peut être croiserez vous des nains, des démons, des barzuls ou toutes sortes de créatures souterraines. C'est normal, on s'y attend. Mais nul doute que vous ne vous attendriez pas à tomber sur un troll poilu dont le village se trouve en forêt et une toute petite créature incarnant grâce et fragilité. Vous seriez encore plus surpris de voir cet enfant porter un sac deux à trois fois plus grand que lui. Enfin, votre surprise atteindrait son comble en les voyant avancer tranquilement sur le sol inégal comme des habitants des souterrains.

Les apparences sont trompeuses, si d'aventure vous croisez ces deux créatures, peut être vous aideront-elles à sortir de ce labyrinthe, car les galeries sont pleines de dangers et d'inconnus!


Citation :
"-Mais dis moi, j'connais même pas ton nom...t'appele comment?"

C'était bien lui ça, guider un troll dans un souterrain qu'il ne connaissait pas vers dieu sait où et même pas un bonjour.

"Energa... Et toi... c'est Vardias.. c'est ça?"

Evidemment avec ce nom était associé un souvenir de migraine, merci Vardias.

Ils avancèrent jusqu'à la source de l'odeur et s'arrêtèrent un moment, bien sûr il faisait toujours aussi noir, mais la voix du troll rebondissait sur les parois et quelque chose d'autre, le problème, c'est que c'était trop près du mur, alors ça faisait comme une bosse. Rectification, une énorme bosse!

L'air était chargé de gazs inflammable et explosifs, bref, si il allumait un feu, la galerie s'effondrerait et il faudrait un terrassier fan de puzzle pour remettre Vardias et lui en ordre. Bref, une mort plutôt douloureuse en perspective.

Il fouilla dans son sac et sortit un de ses nombreux bocaux. Il n'avait pas eu de mal à le trouver, achant que celui-ci émettait une lueur constante.


'Eh! Mousse phosphorescente de l'abîme du Diable, je savais bien que j'en aurais besoin.'

"Gottferdom!"

Energa releva les yeux et jugea en effet que l'exclamation était plutôt bien choisi, avec un état d'esprit moins calme bien sûr, il se pût même qu'il eût dit par le sang des quatres ou un truc du genre.

Devant eux se tenait un énorme ver de terre replié sur lui même. Le halo vert de la mousse faisait apparaître des taches noires sur l'animal.


'Les zones nécrosés! Il devrait continuer à pourir encore quelques semaines si je ne me trompe pas! Et ça va vite devenir invivable. Il y a juste quelque chose qui me chiffone. Cette bestiole est un Tragmar ça c'est sûr, et il n'y a qu'une façon de vaincre un tragmar, c'est de l'éviter pendant une minute en surface, après quoi il meurt! Donc il a été tué! Et la chose qui l'a tué est donc beaucoup plus forte que lui. La question est de savoir si c'est ami, ennemi ou neutre. Autrement dit, nous devons aller à sa rencontre et éventuellement le vaincre! Je savais que ce n'était pas une simple promenade.'

"C'est ça... qui a creusé... mais y a pire... ça a été tué... il y a donc... quelque chose... de plus dangereux... et ça pourrait... s'en prendre... à la région... je dois donc... aller voir... ce que c'est! Tu veux venir? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 5 Fév 2010 - 14:39

Vardias suivis son jeune compagon de route accidentelle dans les ténèbres du souterrain.
La corde qui les liaient ne lui plaisait décidement pas mais il s'en accomoda sans trop de mal.

Une forte odeur de viande encore fraiche lui venait régulièrement au nez, lui donnant faim...

Puis le petit Energa sortis un flacon d'un truc bizarre, comprenez par là que Vardias ne savait pas de quoi il s'agissait, qui éclaira devant eux. Puis vint son cris de surprise, qui fit tiquer Vardias:


"-He! Dis donc où t'a appris c't'expression? Par ce que s'est un truc de Troll d'mon village natale alors..."

Mais Vardias stoppa net en apercevant la créature responsable de l'odeur.


*Hum...sa me donne faim se tas de barback à l'abandon...*

Puis, ni de une ni de deux, Vardais se saisis de la créature et en aracha un morceau conséquent qu'il gouta en connaisseur:

"-Scrunch, mache mache, j'dirais qu'il est mort d'puis deux jours. Pas mort empoisoné, ni par manque d'air. Mort naturellement.
Si y en a d'autre ou une bestiolle a tabasser je te suis! Mais j'espère qu'on pourra ressortir. Avec ça on peut tenir des jours, mais j'voudrais bouffer autre chose qu'un gros ver..."

Puis Vardias suivis en mangeant le petit Energa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 5 Mar 2010 - 16:38

Le gamin roux observait avec attention les environs, il avait déjà exclu la thèse de la mort naturelle, un tragmar ne meurt pas, il se divise. Ce qui en théorie en fait un véritable potentiel maître de la planete. Les quatres soient loués, il n'était pas reconnu par son intelligence et finissait toujours par se précipiter à la ssurface et mourrait suite à la transformation de l'humide dans son corps en sec sous l'effet des rayons du soleil.

Ou du moins c'était l'explication que lui avait donné un alchimiste de passage, avant qu'il ne le prenne sous son aile bien sûr. Energa avait toujours eu ce petit quelque chose qui lui faisait lier des amitiés rapidement. Ça et sa soif d'apprendre avaient tout de suite plût au chercheur. Ce qui fit que quelques années plus tard, le gamin maîtrisait parfaitement l'alambic et avait inventé un style de combat qu'il avait nommé "Les transformations elementaires", "Tranzel" pour faire plus court. D'ailleurs, si Iniloth continuait ses progrès aussi vite, il devrait rapidement avoir à lui enseigner les subtilités de l'Art.

Il ne se faisait aucune illusions, même si il avait les pouvoirs d'Iniloth et lui son entraînement, ils ne pourraient pas vaincre le huor, d'après ce qu'il avait compris, et si Chaos ne se trompait pas. L'âme d'Olorin avait été fusionné avec celle du Huor et le corps n'était plus qu'un tas d'os. Tant et si bien que celui-ci était virtuellement invincible et complètement immortel. Bref, un défi interessant quoi.

Se refocalisant sur le présent, il chercha une trace, un indice quelconque. Ses yeux balayèrent la paroi granitique éclairée par une lueur diffuse. Ses oreilles captaient les plus infimes bruits. Sa peau vibrait au rythme de leur pas et des grattements des petites bêtes alentour. Mais malgrès l'attention extrême qu'il portait à son environnement, ses yeux étaient parcourus de petites veines, ses oreilles de la même couleur que ses cheveux et sa peau le démangeait, il n'arrivait pas à trouver d'empreinte plus grosses que celles de musaraignes ou de respirations voir même de pas.


Citation :
"-Scrunch, mache mache, j'dirais qu'il est mort d'puis deux jours. Pas mort empoisoné, ni par manque d'air. Mort naturellement.
Si y en a d'autre ou une bestiolle a tabasser je te suis! Mais j'espère qu'on pourra ressortir. Avec ça on peut tenir des jours, mais j'voudrais bouffer autre chose qu'un gros ver..."

"Je... ne trouve... rien... Mais dès qu'on a... la moindre... piste... on ira... à ton rythme."

Non il y avait forcément un petit quelque chose, n'importe quoi. Il devait réanalyser la chose posément, il ne la prenait as sous le bon angle, selon lui, la créature devait être une bestiole plus grosse que le "seigneur des vers de terre". Elle devait donc laisser d'importantes traces, mais le sol semblait lisse, d'ailleurs c'était bizarre... qui avait déjà vu une caverne lisse? Enfin, on était à Elament n'est ce pas!

Mais si il prenait cette traque comme un combat, oui, si il devait affronter "ça", il devait exploiter ses points forts et ses points faibles. Seulement c'était la spécialité d'Ombre, officiellement le numero 2 des élèves de l'Art. Car bien que théoriquement "la voie des origines" regroupe tous les systèmes de combats passés et permet de devenir virtuellement invincible (connais toi toi-même et tu connaîtras ton ennemi), arrivait fatalement un point de spécialisation. Ainsi "Le roc" possédait une effrayante endurance et une défense quasi inviolable, Camille utilisait une force titanesque, Ombre pouvait terminer un combat sans avoir à intervenir physiquement et Tonerre le meilleur des élèves du vieux avait atteint un tel point dans sa voie qu'il en devenait intouchable et semblait se rire des lois de la gravité.


'Bien, reprenons, une créature a tué un tragma, or on peut le découper en morceau, mais ça ne le rend que plus dangereux, il ne perd rien de sa force, mais au lieux d'un seul y en a plein, sans parler de l'acide qui lui sert de sang. On peut le planter, mais c'est une douche mortelle qu'on prend, il est donc indestructible, cependant, la lumière du soleil le fait cuire. Cuire! Mais bon sang, c'est ça, le seul point faible du Tragma le sec.'

Se tournant vers Vardias avec un grand sourire affichant ses canines.

"Hihihi! C'est sec Vardias! C'est sec! Il est comme ça parce que c'est sec! Et si c'est sec c'est qu'on brûle hihihihihi!"

Et il partit aussi sec dans le dédale de couloir tirant le troll par le bras.

"Allez viens! J'ai l'impression que ça va chauffer! Hihihi!"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Gaylord Berkley
» Un scénario sous Haley Webb ?
» [Secte de Nephtys] Dans la pénombre d'un sous-terrain
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]