Partagez | .
 

 Moi, une Tour et Toi. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Svada Nir
avatar
Nombre de messages : 95
Âge : 42
Race : Hybride Araignée (Veuve Noire)
Poste : Tuteur Élémentaire
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageLun 9 Nov 2009 - 22:23

[ Suite de : La toile de tes rêves... ]

Une journée ensoleillée, quel cauchemar ! Si ça ne tenait qu'à elle, Svada serait encore au fond de son nid, bien au frais, un lapin entre les crocs ! Mais non, et pourquoi ? A cause d'elle-même tiens ! Pour quelles raisons avait-elle voulu être gardienne de cette Cité déjà ? Hum, parfois, vraiment, elle se le demandait sans s'en souvenir. Mais il lui suffisait d'observer Elament pour que sa mémoire lui revienne. Justement, son nid bien frais, si elle voulait le conserver, il fallait qu'elle le protège. Or, ces derniers temps, des rumeurs rapportaient qu'en haut lieu, la Cité courrait à sa perte : la nouvelle Directrice serait un assassin, doublée d'une Revenue d'entre les morts... De plus, elle ne posséderait pas les quatre Éléments, qui étaient par tradition le privilège du Directeur. Que de troubles...

Et elle, petite araignée, se devait de calmer cette situation, car une révolte, même justifiée, signerait l'acte de décès d'Elament aussi sûrement qu'un mal mortel et subtil. Certains s'amusaient de ces racontars du soir, en rajoutaient, faisaient monter la pression, et ces derniers temps, les bars devenaient vite de véritables arènes... Heureusement, les gardiens et les sentinelles veillaient au grain, et rien de grave ne c'était encore produit... Pour l'instant.

Svada quant à elle, se souciait comme d'une guigne des rumeurs, la Directrice aurait pu être un monstre sanguinaire, que ça ne lui ferait ni chaud ni froid. Tout ce qu'elle désirait, c'était sa tranquillité à elle. Peut-être avoir des enfants, construire une famille... Et elle savait que son élément l'aiderait, que le Dieu Terra serait à ses côtés. Son unique mission était de protéger les habitants, et se faisant, elle se protéger elle-même et son entourage. Elle ne trouvait plus autant de plaisir qu'avant de tuer des démons, la vengeance avait laissé un goût amer, et une haine froide avait remplacé ses sentiments sulfureux face à ces créatures. Non vraiment, elle voulait les protéger... Même si eux, ne le pensaient pas.

En cette journée ensoleillée donc, elle devait faire une ronde dans le Parc, et bien sûr, comme d'habitude, une majorité d'habitants l'avait regardée avec une moue dégoûtée. Bah, grand bien leur fasse. Elle n'en pensait pas moins d'eux, bien qu'elle ne puisse guère l'exprimer, puisque ses yeux et les muscles autour étaient inamovibles. Seul le bas de son visage exprimait quelque chose. En l'occurrence, un vague sourire, apparemment distrait, mais elle veillait, avec ses trois paires d'yeux. Elle repensa, alors qu'elle était au pied de la Tour des Vents, à la jeune fille qu'elle avait accompagnée aux portes de la Cité. Elle était aller se battre. Mais elle n'avait encore aucune nouvelle des habitants envoyés aux marais... Peut-être aurait-elle dû y aller... Et si... ? Elle avait un mauvais pressentiment.

Un frisson parcouru son dos, et elle décida de se reposer à l'ombre de la Tour. Ah, enfin de la fraicheur ! Les insectes comme elle avaient besoin d'ombre, pas de soleil, par Terra ! Bien sûr, elle ne pouvait ni s'allonger, ni s'asseoir, d'habitude pour dormir, elle se roulait dans sa toile, dans une sorte de terrier de fils qu'elle avait tissé, dans sa maison. Elle avait bien envie de se suspendre à ces arbres là-bas... Elle aurait un bon point de vue sur la Tour, de plus elle serait à l'ombre... Et puis, une gardienne épuisée ne servait à rien. Décidée, Svada se dirigea vers une arbre, des petits bois entourant la Tour, au tronc assez massif, et aux branches larges et plutôt hautes. Elle ne craignait pas que la branche ne cassât sous son poids, elle était bien trop légère.

Aussi commença-t-elle la manœuvre de tissage : elle grimpa tout d'abord dans l'arbre, aisément avec toutes ses pattes, et se plaça au nœud de la branche qu'elle avait repérée. C'est alors que, de l'arrière de son abdomen d'araignée, un fils commença à sortir, qu'elle attrapa avec ses deux pattes arrières, qui malgré les apparences étaient très puissantes. Elle accrocha le bout du fils à la branche et se laissa doucement et progressivement tomber avec ces gestes à la fois lentes et agiles qu'ont les araignées lors de leur descente d'un fils. Elle ne ressentait aucun tiraillement du fils, très solide, sur son abdomen, du fait de sa constitution. En effet, son poids était parfaitement adapté à la puissance du fils, et elle savait que le moindre fardeau était gênant, car d'une part, son abdomen lui faisait mal, d'autre part, le fils risquait de casser. En tout, sous cette brise agréablement fraiche, elle était parfaitement installée, et qu'importe que des habitants la trouvent étrange. De toute manière, elle n'en avait rien à faire.

Ils se croyaient malins eux, à passer la moitié de leur vie allongés ?

_________________________________________________________

Image Originale : Di
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 14 Nov 2009 - 13:26

Ce matin là, Katos avait décidé de profiter du soleil, la journée s'annonçant comme magnifique. Il était allé au parc, avait engagé une discussion avec une prêtresse Aqua, puis il avait eu l'idée de faire une sieste. Ce qui n'était pas facile, en plein soleil, en portant une des épaisses robes de prêtres du temple. Aussi s'était-il allongé à l'ombre, mais à cet instant, il avait vu un arbre aux formes très confortables. Aussi était-il monté, s'était allongé, et avait sommeillé. Enfin, il aurait dû sommeiller, mais l'arbre s'était révélé trop confortable et trop silencieux, aussi avait-il dormi comme une pierre pendant une ou deux heures. Maintenant, un bruit l'éveilla...

À moitié.

Se retournant, les yeux quasi-fermés, il observa sans surprise l'hybride qui avait fait une espèce de nid suspendu à la branche derrière lui, et, constatant que tout était calme, il se retourna et referma les yeux. Pendant trois secondes, sont cerveau réfléchit à ce qu’il venait de voir. Puis le prêtre sursauta, roula à moitié sur lui-même, et tomba de l’arbre. Un grognement retentit. Déterminé à examiner son « rêve » de plus près, il remonta, et observa l’hybride. Ses sens avaient exagérés. En fait… Il l’avait déjà vu, un jour, à la porte… Était-ce la gardienne?

Il dut repousser ses pensées, car leurs regards se croisèrent. Mal à l’aise, il dit la première phrase qui lui vint en tête.


-Bonjour, beau temps pour la saison pas vrai?

Premier constat : mais pourquoi j’ai dit ça?
Second constat : Elle doit penser que je suis fou…
Dernier espoir : elle ne m’a peut-être pas vu tomber?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Svada Nir
avatar
Nombre de messages : 95
Âge : 42
Race : Hybride Araignée (Veuve Noire)
Poste : Tuteur Élémentaire
Magie Contrôlée : Terre

Feuille de personnage
Puissance:
700/1000  (700/1000)
MessageDim 15 Nov 2009 - 20:04

On aurait pu croire qu'elle fixait les environs de la Tour sans cligner des yeux, en vérité, elle s'était assoupie. Cependant, étant dénuée de paupières, elle ne pouvait pas fermer ses yeux. Elle possédait tout de même des pupilles, avec des iris noirs, à peine plus foncés que ses yeux, et qui étaient donc pratiquement invisibles. Ainsi, ses globes oculaires noirs ne voyaient rien, car, même si elle ne pouvait pas fermer ses yeux, elle pouvait encore recouvrir ses yeux d'une fine membrane translucide qui les protégeait, les nettoyait, et brouillait sa vue. On pouvait donc dire qu'elle dormait les yeux ouverts. Spectacle assez insolite tout de même. Mais nous n'avons pas encore atteint le sommet du ridicule. Loin de là.

Un bruit mat et un grognement l'éveillèrent. Elle se fustigea de s'être endormie. Elle était censée veiller sur cette cité, noms des Dieux ! Mais pour sa défense, elle avait très peu dormi cette nuit-là. Beaucoup de patrouilles, de rixes, et au matin, une sentinelle vient lui annoncer que l'autre gardien est souffrant. C'était bien sa vaine ça ! Bref, elle était irritable et irritée, mais dans la vie, il fallait parfois faire abstraction de ses sentiments. Elle secoua sa tête -remarquez au passage que ses organes fonctionnaient aussi bien à l'endroit qu'à l'envers, en bonne araignée -, et agita ses pattes doucement. Puis, elle passa ses mains sur ses trois paires d'yeux pour en enlever le liquide qu'elle secrétait en dormant. C'était malin, elle n'y voyait qu'à moitié au réveil.

C'était un peu comme cligner des yeux, sans le mouvement. Sa vue devint plus nette en quelques secondes, et elle observa l'être devant elle. C'était un bipède, possédant des oreilles et une queue de canidé... Hum, un hybride ? Peut-être. Il portait en tout cas, une tunique épaisse -quelle idée !- avec le symbole de Terra apposé dessus. Un prêtre ? Peut-être. Simples suppositions, et au fond, elle n'en avait cure. Mais voilà qu'il la regarda. Son regard semblait franc, et le sien dû paraitre bien froid en comparaison. Mais il lui posa une question banale, mais si surprenante. A force de vivre entre Elament et les démons, on en oublait facilement les sujets anodins, et pourtant nécessaires. Elle pensait surtout que cette chaleur était un véritable fléau. Elle allait finir assécher si ça continuait, et on pourrait l'épingler sur une feuille !... Elle inclina la tête, et sourit. Zen, se montrer charmante, et peut-être qu'il la laissera dorm... euh patrouiller...


" Beau temps sûrement, mais on ne m'avait pas prévenue des chutes de bipèdes dans les arbres... "

Elle rit de sa propre blague. Lorsqu'on était bon public, on l'était aussi pour soi-même. Ses pattes se posèrent sur le tronc pour lui permettre de se redresser. De ses pattes arrières elle rompit le filament qui la retenait à la branche, et se posa sur une branche en face de celle du sûrement-probable-prêtre. Svada n'avait aucun problème pour parler la tête en bas, mais ses interlocuteurs trouvaient cela dérangeant en général... Allez savoir. Lui, il n'avait pas l'air agressif... Un élamentien de passage, qui piquait un somme dans un arbre, sans doute ne l'avait-elle pas remarqué en s'installant, tant elle était pressée de se retrouver au frais. Elle repassa sa chemise brune avec ses mains et arrangea la position du bâton qu'elle avait accroché dans son dos avec ses fils. Ses vêtements n'avaient rien de féminin, et c'était normal, mais elle ne se promenait pas non plus avec une armure sur le dos, même pas d'armes véritables, à part cette pique en bois. Disons qu'elle préférait se contenter de ce qu'elle pouvait remplacer facilement et rapidement. Son bâton se brise ? Elle en ramasserait un par terre, et voilà son remplaçant. Bon c'était pas tout, mais elle devrait peut-être dire quelque chose après son fou rire...

" Mon nom est Svada, Gardienne Terra de cette Cité, enchantée. Et navrée de vous avoir réveillé... D'un autre côté, je suis debout aussi maintenant, alors disons que la dette est payée ! "

Elle utilisa les uniques muscles de son visage pour prendre un sourire le plus chaleureux possible. Elle ne se voyait pas comme quelqu'un de "sombre", mais certaines personnes avaient parfois besoin de voir autre chose que son corps arachnoïde pour s'en rendre compte. Quand elle se souvenait des gens qui l'avaient prise pour une démone à son arrivée, elle avait été si surprise... A Luxania, personne ne l'avait regardée ainsi... Bon, en même temps, c'était pas ma capitale des hybrides pour rien, mais tout de même...

_________________________________________________________

Image Originale : Di
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Un tour de Manège [libre]
» Bon, bah à mon tour... [RP LIBRE + QUETE]
» Obama en chute libre ...
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]