Partagez | .
 

 Entrainement nocturne [PV - Sappho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageDim 13 Sep 2009 - 20:09

Il faisait déjà nuit : la lune, haute dans le ciel, éclairait la cité d'Elament en compagnie des étoiles. Les animaix nocturnes, eux, étaient déjà sortit de leurs cachettes depuis longtemps. Les ruelles, sombres et désertes, étaient totalement silencieuses. Parfois, on pouvait voir quelques élamentiens, et rien qu'au fait qu'ils soient ici, on pouvait deviner que c'était des vampires. Mais, parmis tous ces vampires, une elfe vagabondait dans la ville. Une elfe de la lune, précisément. Prenant des ruelles pas très fréquentées, celle-ci arriva devant la grande porte d'Elament. Elle sortit de la Cité discrètement.

Maintenant dans la plaine au Cairn, elle entreprit ce pourquoi elle était ici. Mais, bizzarement, ces cheveux étaient attachés à l'aide d'un ruban, chose bien anormal venant d'Eniphia. Aussi, elle ne portait pas de robe : de simples habits tout ce qu'il y a de plus normal, assez pratique pour effectuer des mouvements en combat. Presque chaque soir, elle venait ici, pendant 1 heure ou 2, en faisant son petit entrainement. L'elfe ne le faisait que la nuit : le jour, des connaissances pourraient la voir, et s'en sentirait gênée.

Une âme d'athlète ? En réalité, ces petits entrainements d'endurances ne sont pas nouveaux. Oui, car depuis toute petite, elle faisait cela pour faire attention à sa ligne. A quoi bon se priver de toute nourritures, surtout que la jeune fille avait un côté plutôt gourmand. Et puis, sa mère lui avait toujours conseillé un sport pour perdre les petits kilos en trop ! En plus, ça lui fait un bon entrainement s'il advenait qu'elle rencontre un démon : en moins de deux, elle serrait déjà loin. C'était un avantage, c'est sûr. Mais le fait la nuit était asser épuisant. Heureusement, Nusirion était au courante et la laissait dormir jusqu'à l'heure du midi pour rattraper son sommeil. Il fallait juste faire attention de ne pas réveillé Meiko, son nouveau petit colocataire maintenant. Et, contrairement à la Petite fée, ce lutin, lui, savait parler !

Eniphia commença donc par se diriger vers le temple. A chaque fois, elle espérait qu'il n'y avait personne. De toute façon, peu de gens se baladeraient dans un temple totalement glacial en pleine nuit, alors que tout le monde dort. De toute façon, la nuit se chargerai de couvrir son visage de ténèbres pour ne pas être reconnue. Car, c'est vrai que depuis qu'elle est devenu gérant de l'Atia, beaucoup de personnes lui adresse un "Bonjour, mademoiselle Përri!" alors que c'était la première fois qu'ils se parlaient. De toute façon, elle serait impossible de la reconnaître au premier coup d'oeil : la véritable Eniphia qu'ils connaissent est une jeune fille qui fait plus attention à sa beauté plutôt qu'autre chose. Ils ne connaissent pas la jeune fille qui sait se servir de ses poings. Les combats, c'est bien trop masculins, et ça pourrait en prendre un coup sur sa popularité de jolie fille !

Cette nuit, il faisait un peu frisquet. L'hiver ne tarderait pas à arriver, et courir l'hiver, ce n'était pas des plus agréables. Donc, comme à son habitude, l'elfe allait au temple, pour ensuite aller à l'arène, puis à la porte, et ça, deux fois de suite. Sauf qu'en s'approchant du temple, elle pût voir une petite silouette. [Ouh, gros doute sur l'orthographe de ce mot tout un coup...o-o] Ralentissant un peu, elle examina un peu plus attentivement : grâce à sa nyctalopie d'elfe de la Lune, Eniphia distingua alors une fillette.

Un peu étonnée de cette rencontre un peu inatendue, Eniphia décida de l'interpeler. Arrivée à quelques mètres des marches, à peine essouflée, elle décida de l'appeller.

"Dis-moi, tu n'es pas un peu jeune pour te promener seule la nuit ?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sappho
avatar
Nombre de messages : 624
Âge : 23
Race : Mi-succube, mi-race-disparue
Poste : Souveraine des Enfers
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
746/1000  (746/1000)
MessageDim 13 Sep 2009 - 21:04

[ Quelques jours après Assistance et Embuscade]

Mouais. C'était cool ici. L'ambiance était un peu trop calme, mais bon. Que voulez-vous, les démons ne pouvaient pas être partout. En tout cas, ce soir, il y avait un démon ici. Et ici, c'était le Temple. Oui, vous avez bien entendu, le Temple des Éléments. En fait, cette démone n'était jamais venu aussi près de la Cité. Elle n'avait jamais eu autant la nausée aussi. Ça sentait le bonheur et la douceur à des kilomètres à la ronde dans le coin. Un véritable enfer pour les démons... En même temps, ils étaient là eux, alors le bonheur était tout relatif et très compromis. Mais cette succube n'était pas ici pour causer des ennuis. Quoi, ça vous étonne ? Par cette belle nuit, cette démone ne faisait rien d'autres à part... se promener, les cheveux en bataille, habillée d'une robe noire courte et portant des des souliers noirs aux pieds contrastant avec sa peau pâle.

Non, ce n'est pas une blague. Sappho n'avait rien à faire de particulier en ce moment. Elle s'était bien amusée au Marais, avec tous ces Elamentiens, et elle était plutôt fière d'elle. Ils avaient fait des dégâts. La mission était un succès. Embêter les élamentiens ? Aussitôt dit, aussitôt fait ! C'était le roi qui était content, tiens ! Bien sûr, Sappho aimait les compliments, mais elle avait surtout pris du plaisir à massacrer tout ces insectes. Ils rigolaient moins maintenant ! Ils n'oseraient plus s'approcher d'une gamine. Elle sourit à cette idée. Oh oui, qu'ils avaient été surpris par son apparence chétive. Mais c'était ça aussi, son plaisir !

Tandis qu'elle réfléchissait en marchant, ou marchait en réfléchissant, au choix, elle machouillait sa sucette colorée, qui pour le coup, n'était pas colorée. Elle l'avait recouverte du "Caramel de Ténèbres", une matérialisation de Ténèbres sous forme gluante et collante, mais pour Sappho, cette sucrerie à volonté était tout simplement délicieuse ! Aussi, elle avait marché tout droit depuis les Enfers et elle se retrouvait maintenant aux abords d'Elament.

Elle ne s'en rendit même pas compte, tant elle était absorbée par ses pensées : sur Iblîs, sur Senector, sur Khisath, sur elle... Sur Alouqua et Seth... Elle essaya de rassembler encore une fois tous les morceaux du puzzle que composait son arbre généalogique. Et cela lui sembla complétement fou. Franchement, on n'avait pas idée d'avoir une lignée aussi complexe. C'était à la limite de la consanguinité... Remarquez, ça expliquerait bien des choses chez Sappho...

Mais soudain, elle fut tirer de sa torpeur par une voix. Alors, elle comprit où elle se trouvait, bien qu'elle n'y fut jamais allé. Elle en avait déjà entendu parler, de ce Temple d'illuminé, interdit aux démons... Elle passa alors du bâtiment à la silhouette [bouh, t'as oublié le "h" ! ] debout devant les marches de l'édifice. Sappho sourit encore. Elle sortit la sucette de sa bouche et... disparut. Elle n'alla pas bien loin. Ce n'était qu'un portail de Ténèbres. Le "pas loin" devint en fait derrière la jeune fille qui l'avait interpellée.


" BOUH ! AHAHAHAHAH ! Je t'ai eue ! "

Très drôle. Très mature. Sappho quoi. Elle n'avait pas pu résister, c'était trop tentant. Et maintenant, elle était littéralement pliée en deux, à moitié effondré au sol, en train de se tordre de rire. C'était un rire d'enfant. L'enfant qui vient de jouer un tour. C'était sans doute, l'unique rire qui appartenait encore à son côté enfant. Certes pas innocent, mais au moins puérile. Ces derniers temps, elle ne riait que de massacres, d'un rire tordu et sadique. Depuis l'escargot sur la tête d'Iblîs, c'était la première fois qu'elle riait comme ça ici.

Une fois calmée, et les larmes de rire essuyées, Sappho regarda la victime de sa blague : une elfe, à n'en pas douter. Mignonne. Une elfe quoi. Jolie. Mais il y en avait tellement des elfes ! Comme cette elfe dorée là, Laewyn, qu'elle avait tuée... Mais là, c'était une autre sorte d'elfe, c'était certain. En tout cas, Sappho sourit, sans de véritables arrières-pensées, elle était bien trop joyeuse maintenant !


" Bonsoir ! Je m'appelle Sappho, et toi ? C'est gentil de t'inquiéter pour moi en tout cas ! Hihihi "

Wahou. Sorti de son contexte, on pourrait croire à une discussion amicale entre deux inconnues. Incroyable. La question était de savoir si cela durerait.

Spoiler:
 

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 19 Sep 2009 - 13:01

Bouh ?

La petite fille venait de disparaître de la vue d'Eniphia, avant de lui faire la peur de sa vie. Ce simple "bouh" avait suffit à faire sursauter l'elfe et réveiller tout le voisinnage -s'il y en avait un, bien sûr! La petite riait de bon coeur, tandis qu'Eniphia boudait telle une gamine. Son coeur avait fait un bonb, tout comme elle, et elle ne trouvait pas ça très plaisant. Mais, d'un côté, cette petite garce lui rappellé la petite garce qu'elle était avant...et qu'elle est toujours. En tout cas, Eniphia, elle, ne rigolait pas. Véxée et gênée, le rouge montait à ses joues. Quelle humiliation !

"Rhaa! Mais c'est pas drôle ! Arrête de rire !"

Elle prit une mine boudeuse et croisa les bras, tandis que sa nouvelle connaissance reprenant tant bien que mal une respiration normale, en enlevant les quelques larmes qu'elle avait. Pff! Même pas drôle. Et puis comment une filette menusant 3 pommes pouvait se moquer d'elle ? D'ailleurs, en regardant avec un peu plus d'attention, la race de la jeune fille ne lui disait rien. Enfin, surement un de ces humanoïdes impossible à reconnaître. Ils se ressemblent tous, ces humanoïdes. Quoi qu'il en soit, les elfes sont les deuxièmes plus respectables après les anges, comment pouvait-elle se moquer d'elle ? Quelle impolitesse. (Du moins, dans l'esprit d'Eniphia, c'était ainsi. Mais bon, elle est si bizzare...)

La petite fille se présenta sous le nom de Sappho. Sappho. Un nom inconnu et tout aussi bizzare que l'elfe. Et puis, si elle avait su qu'elle s'adressait à une garce pareille, jamais elle ne se serait montré inquiète ou sympathisante ! Ce serait du grand n'importe quoi. Mais, allons bon, ce n'est qu'une enfant... Quesqu'on peut y faire ? Un stupide petit môme qui n'arrête pas d'embêter les autres. Enfin, Eniphia était comme ça, auparavant, donc, elle ne peut rien dire la-dessus.

"Hé bien, enchantée Sappho. Quant-à moi, c'est Eniphia. Mais t'peux m'appeller Eni, c'est plus court."

Même si l'elfe Argentée n'était pas si enchantée que ça, cette sale môme restait mignonne. Enfin, mignonne, plutôt jolie. Bon, son physique est un peu étrange aux premiers abords, surtout pour ces vêtements, mais... Eni' aussi, est habillée étrangement en ce moment. D'ailleurs, en parlant de choses étranges, comment cette petite garce s'était-elle retrouvée derrière l'elfe de la Lune ? C'est vrai, quoi... Les Elfes Argentés sont nyctalope, la voir arriver est amplement faisable. Les aeras peuvent se téléporter aussi mais elle est bien trop jeu... Oh! Mais, peut-être que ce n'était qu'une petite intellectuelle ? En une seconde, Eniphia se sentit comme si elle ne servait à rien. C'est vrai, elle savait à peine se servir d'un vent, c'est comme ça qu'elle a redoublé sa première année. En un cours, elle n'avait presque rien appris. Enfin, rien, tout simplement. Sa tête est bien trop petite pour apprendre quoi que ce soit... Autant demander directement.

"Heu... Dis, tu es une Aera ? Nan mais parce que tu... tu t'es téléportée derrière moi, pas vrai ?"

Eniphia se sentait vraiment gênée, et sa voix la trahïssait.

"Rhaa! Je savais. Je ne suis qu'une nulle ! Me faire battre par une petite fille d'à peine ... 13 ou 14 années."

Là, elle était vraiment véxée. Même si elle le savait très bien que la magie c'était pas son truc, être plus nulle du'une môme de 13 ou 14 ans ! Cette fois-ci, elle avait une bonne raison de déprimée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sappho
avatar
Nombre de messages : 624
Âge : 23
Race : Mi-succube, mi-race-disparue
Poste : Souveraine des Enfers
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
746/1000  (746/1000)
MessageDim 20 Sep 2009 - 18:48

Un éclair d'incompréhension total passa dans les yeux de Sappho. Alors comme ça, cette elfe là n'avait même pas vu qu'elle était une démone ? Certes, ce n'était pas écrit sur son front... Mais d'habitude, elle se faisait tout le temps démasquer. C'était plutôt amusant, et Sappho se prit rapidement au jeu. Pour une fois qu'un élémentaliste n'essayerait pas de la trucider, ça changera !

En plus, cette Eni avait l'air franchement vexée. Il était vrai que les elfes étaient réputés pour être un peuple fier, et la succube put le vérifier. Elle commença par bouder, comme elle ! Incroyable, pour Sappho, qui pensait avoir le monopole de la bouderie, c'était assez surprenant de se retrouver devant ses propres réactions. Apparemment, le fait de se présenter "gentiment" calma son orgueil blessé. C'était si facile... Elle sourit et sautilla sur place :


" Eni alors ? C'est trop mignon ça ! hihihi"

Olala... C'était de pire en pire. Cette fois, elle jouait vraiment. Maintenant, tout ce qu'elle voulait, c'était s'amuser et sautiller comme une enfant, qu'elle était... Elle n'était pas surchargée de travail au point de vouloir prendre des vacances, mais même si elle aimait les carnages et tortures en tout genre, elle restait une enfant capricieuse et égoïste. Alors na, elle ferait ce qu'elle voudrait ce soir. Point. Et qu'on ne vienne pas la déranger, merci bien. Enfin... Si elle arrivait à ne pas effrayer sa camarade d'une nuit !

Car vint alors la question du pourquoi et du comment elle s'était retrouvé derrière elle.... Que répondre ? Oui, je suis une Aera ? Comment le prouver, s'expliquer ? Le mensonge était bien trop gros, bien trop facilement repérable. Cependant, elle n'eut pas à répondre, car Eniphia enchaina immédiatement sur sa propre nullité... Tant mieux, ça l'arrangeait ! Et puis, la traita de petite fille ? D'abord, elle n'était pas si petite que ça et puis.... et .... Raaaah, c'était vexant aussi pour le coup.


" Pfff, je suis pas une gamine, je suis grande, et puissante, et ... ! Raaaah, et puis bon, si t'es nulle et moche, t'en prends pas à moi... Je suis qu'une enfant innocente moi. "

C'était peut-être un peu trop... Mais en même temps, tellement drôle ! Elle avait hâte de voir sa tête. Elle avait commencé d'un ton boudeur, puis elle avait lancé sa pique avec gaieté pour finir sur son "innocence"... L'ironie de sa dernière phrase semblait comme pesante, comme si ces mots avaient réellement un sens sérieux et caché. Comme si elle voulait dire tout l'inverse de sa phrase. Pourquoi avait-elle ajouté "innocente" ? Quel rapport avec le reste ? C'était de plus, presque compromettant. Enfin, avec un peu de chance, cette bévue ne sera pas remarquée.

Elle se prit à penser aux pires choses qui pourraient arriver : qu'Eniphia lui demande d'entrer dans le Temple déjà. Certes, elle pouvait aller dans l'entrée, mais les autels des "divinités" lui étaient interdites. Encore pire ? qu'elle lui demande de l'accompagner dans la Cité ! Que dirait-elle ? "Hum, j'aurais du mal à entrer" ? "Je vais faire des courses" ? Rien qui ne la compromette pas. Et même si elle l'accompagnait jusqu'à la porte, la belle affaire ! Elle se ferait attaquer par des gardiens zélés qui la sentiraient ! Même refoulés, son désir de voir le sang couler était bien trop fort pour passer inaperçu. Sauf peut-être à cette elfe.

Il fallait donc qu'elle détourne l'attention. Non, qu'elle monopolise l'attention ! Sinon, toute occasion de poser des questions la rapprocherait de la fin de son jeu... Monopoliser l'attention hein ? Ça ne devrait pas être trop dur pour une petite aussi pes... heu intelligente dans son genre...


"Tu veux jouer ? ... Oui ? Super ! Allez, suis-moi !"

Efficace comme question... euh, réponse. L'ordre qui suivit ne put guère être appliqué, étant donné que Sappho attrapa le bras d'Eniphia et la tira devant le Temple. Elle-même recula et se retrouva à l'ombre de l'édifice.

" On joue à cache-cache, je me cache et tu me cherche, ok ? Tu comptes jusqu'à dix, d'accord ? Allez, c'est partiiii !! "

A nouveau, elle disparut. Elle avait pris soin de se poster le plus à l'ombre possible, afin que sa camarade de fortune ne puisse détecter la porte de ténèbres. Elle réapparut derrière un pilier, de l'autre côté de l'entrée du Temple, qui soutenait la coupole. Elle osa jeter un regard derrière le pilier pour voir où en était Eniphia. Wouhou, c'était vraiment amusant pour une fois !

Spoiler:
 

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 26 Sep 2009 - 16:25

"Mignon? Bah....Heu, merci."

Ce devait bien être la première personne qui la complimentait sur son prénom ! Il est plutôt gamin, mais mignon, c'est vrai qu'il l'était. Et Eniphia s'en trouva bien heureuse d'entendre cela. Pour une fois ! Franchement, elle méritait bien plus de compliments, pas seulement ceux des gosses, mais aussi des charmants jeunes hommes. Après tout, être belle, c'est pas toujours facile.

Du moins, ça "beauté" n'était pas aux goûts de tout le monde. Elle, moche ?? Nulle, d'accord, elle avait redoublé son année et était née ainsi, mais moche ! Comment pouvait-elle dire ça ? Mais c'est que cette Sappho était une véritable démone ! Ah, si elle savait. Mais allons bon, l'elfe était aussi née bête, et puis, rencontrer des démons n'a jamais était sa petite passion, pour ce qui est de les reconnaître lorsqu'ils sont gosses, c'est plutôt dur!

*S-Sale garce !*

Eniphia s'efforcait de sourire. Mais, à bien regarder, c'était plutôt un sourire effrayant plus qu'autre chose. Rouge de colère et de honte, elle se planter ses ongles dans son autre main qui se trouvait derrière son dos, espérant ainsi de s'empêcher de créer une jolie dispute de gamine en cette belle nuit. Serrant les dents, elle envoyait un regard meurtrier à la petite Sappho qui elle, rigolait bien de sa tête. S'il ne tenait qu'à elle, Eniphia serait déjà au cou de la petite fille, mais, ce n'était qu'une "enfant innocente".

Bah voyons ! Innocente, elle ? Nan mais c'était une vrai petite effrontée ! On se demandait bien qui étaient ces parents. Rhaaa, les gens d'aujourd'hui ne savent même plus éduquer leurs mômes ! Enfin, on aurait pû dire la même chose pour Eniphia, elle qui était tout aussi peste -et l'ai toujours- avec tout le monde. Enfin, elle, au moins, ne disaient pas à ces connaissances qu'ils étaient nuls et moches ! Non. Elle faisait pire. Tout pour les enquiquiner jusqu'à ce qu'ils craquent ! Mais, heureusement, elle n'a plus l'âge.

Sappho enchaina tout de suite avec un "Tu veux jouer?". "Certainement pas avec une peste comme toi !" aurait pût crier Eniphia. Mais, jouer et gagner haut la main serait beaucoup plus vexant pour la petite démone. Nihihi, elle acceptait volontier : mais, même pas besoin de dire oui, que Sappho avait déjà décider à sa place. Ah! elle va le regretter. L'elfe de la lune avait déjà décier elle aussi de prendre sa revenche en gagnant ce petit jeu, car, vu le comportement de la petite, elle prendrait très certainement sa défaite très mal. Hihi, c'est le moment ou jamais !

Sappho décida sans l'avis d'Eniphia le jeu : un cache-cache ! Vraiment trop simple. Cette petite idiote ne sait pas que les elfes de la lunes sont nyctalopes. Forcément, elle décidera un endroit sombre plutôt que bien caché, et elle se ferra avoir par son propre jeu, ah ah ! De toute façon, Eniphia était toujours la meilleur à ce jeu. Bien que cela fasse longtemps qu'elle n'y avait pas joué, ce ne serait pas bien compliqué.

Sappho était à l'ombre et reculait lorsqu'Eniphia se retourna contre le mur. Elle posa ses bras sur le mur de façon à cacher son visage pour ne pas voir où aller la petite peste, et commença à compter. Qu'elle était naïve.

"1...2...3...4...5...6...7...8...9..."

Eni releva la tête et sourit de son sourire malicieux.

"10 ! J'arriveeeee !"

Elle se croyait retomber en enfance. Ah! jouer avec des enfants, ça vous rappeller à quel point vous avez grandit et que vous n'avez pas finir de grandir. Demain, l'elfe sera déjà mamie! Le temps passe si vite. Mais pas de temps à perdre pour trouver la petite peste. L'idée du temple ne passa même pas dans son esprit. Cette cachette était bien trop évidente, se cacher là-bas serait d'autant plus stupide. Quoi que, cette Sappho avait l'air totalement stupide, et en s'empêchant de rire, Eniphia jeta un petit coup d'oeil dans le temple. Personne. Finalement, elle n'était pas si bête qu'elle en avait l'air ! Etonnant.

Eniphia regarda les alentours. Grâce à sa nyctalopie, la voir serait facile, sauf s'il y avait un obstable entre deux. Malheureusement, voir à travers la matière, ce n'était pas dans ses moyens !

Il ne lui fallut pas très longtemps pour voir un petit bout des vêtements de Sappho par delà un pilier. L'endroit devait être très sombre. Dur de juger lorsqu'on est nyctalope, nihihi ! Sur la pointe des pieds, elle s'approcha du pilier. Quelle cachette trop facile ! Il ne lui avait fallut que quelques minutes pour l'apercevoir. Hé oui, même après des années sans y avoir jouer, elle était toujours aussi forte. Eniphia prit soin de ne pas faire de bruit, et une fois arrivée au pilier, elle le contourna et cria d'un coup sec envers la petite Sappho :

"TROUVEE !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sappho
avatar
Nombre de messages : 624
Âge : 23
Race : Mi-succube, mi-race-disparue
Poste : Souveraine des Enfers
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
746/1000  (746/1000)
MessageLun 28 Sep 2009 - 20:32

Spoiler:
 

Eni l'avait trouvée, et vite en plus de ça... Pff, c'était pas si drôle que ça en fait de jouer avec des gens qu'elle ne dirigeait pas. C'était même franchement énervant. Et quoi, elle avait juste dit qu'elle était moche, c'était pas un drame, juste la vérité. Comment avait-elle fait ? Il faisait si noir... A moins qu'elle ne puisse voir la nuit ? Comment ça s'appelait ça... La nyctalopie ? Bah, à quoi servait de voir dans le noir lorsque l'on était aveugle aux Ténèbres... ? Pas grand-chose. En plus, elle lui avait bien criée dessus, cette elfe en plus. Une vraie furie, à croire qu'elle rêvait de la trouver !

Elle fit la moue et tira la langue. A gamine, gamine et demi... En tout cas, que faire ? Ah bah, normalement, c'était à son tour de la chercher, mais elle n'en avait pas trop envie. Non, elle préférait... jouer encore et encore ! Elle sourit de toutes ses petites dents pointues avant de courir vers l'arrière du Temple. Où allait-elle ? Eniphia la voyait de toute manière mais... oh, Sappho se réfugia derrière le Temple, hors de vue de l'elfe, et d'ici, elle entra dans une nouvelle porte de Ténèbres avec un rire d'enfant. Elle allait la faire tourner en bourrique, celle-là ! Elle atterrit sur le Temple, debout. Un coup de vent faillit la faire tomber, mais elle tint bon sur la surface de pierre. Elle s'accroupit et regarda Eniphia avec un petit sourire minaudant.


" Hihihi, je suis là-haut ! Eni la fourmi, tu cours partout partout mais tu ne me trouves jamais jamais... Ahahah Viens m'attraper nananèrheu ! "

C'était si drôle de faire l'enfant, surtout après avoir été "sérieuse" si longtemps. Quand elle pensait à tout ce qu'elle avait dû apprendre et retenir pour ses sorts des Ténèbres, elle n'en revenait pas, elle qui avait toujours considéré sa magie comme naturelle. C'était fou tout ce qu'elle avait pu ignorer de la noirceur. Le fait qu'elle soit si aisément malléable et constructible, qu'elle puisse prendre toutes les textures et toutes les formes possibles... Un véritable jouet diabolique entre ses mains. Très utile pendant ses séances de tortures. Quel dommage que sa dernière proie se soit enfuie avant qu'elle ne la voie mourir ! Enfin, elle devait être morte, seul un mage des Ténèbres aurait pu la sauver. En effet, elle avait ingurgité des Ténèbres pures, un poison mortel pour tout élamentien.

Sappho se redressa, et recula quelque peu, de manière à être peu visible d'en bas. Elle invoqua à nouveau un portail qu'elle franchit avec le même rire d'enfant. Elle se retrouva cette fois-ci assise sur les marches à l'entrée du Temple. Décidément, elle allait en faire le tour ! Ainsi, elle cria :


" Eniiiiiii, où tu es Je suis làààà ! Tu viens joueeeerrr ! "

Sur ce commentaire enrichissant, elle planta sa sucette dans sa bouche et attendit patiemment que l'elfe énervée rapplique. C'était si amusant d'embêter les gens, surtout ceux qui tendaient les perches pour. Et Sappho commençait à bien aimer Eniphia : on ne trouve pas tous les jours son équivalent élamentien ! Surtout son équivalent élamentien qui ne veut pas se battre. C'était sans doute le plus drôle : Eni ignorait tout de la nature de la succube, tandis que Sappho ne pouvait guère douter de la race de sa camarade. Cacher son identité était un plaisir comme un autre. Espérons pour Eniphia que ce plaisir dure suffisamment longtemps et qu'elle ne se lasse pas de ce petit jeu... Sinon, qui sait ce qu'il pourrait arriver ?

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 3 Nov 2009 - 13:46

Sappho lui tira la langue. Comment osait-elle ? Franchement, si elle a perdu, c'est pas la faute d'Eni', elle y peut rien si elle est nulle, la pauvre elfe. Bientôt elle va commencer à pleurer et ce sera la faute à l'aera ! Et voilà qu'elle s'enfuit. Si elle est pas contente, tant pis ! Eniphia, elle, est en rage, maintenant. D'ailleurs, tandis que la démone se dirigeait de l'autre côté du temple, l'elfe lui rendit son acte en faisant une jolie grimace à la gamine.

Il n'empêche qu'Eniphia ne savait pas où allait cette petite peste. Maintenant hors de vue, la plus grande ne savait pas quoi faire. La chercher ? Et puis quoi encore ! C'était à elle de compter désormais. Ah, peut-être qu'Eni devait se cacher ? En pleine reflexion, ses pensées fut interrompu par la petite voix de Sappho. Le problème, c'est qu'elle venait d'en haut. En haut ?

Eni' leva la tête. La petite peste était sur le toit ! Mais comment avait-elle fait ? En tout cas, l'insulte ne demandait pas 1 minute de reflexion pour comprendre. Elle, une fourmi ?

"Sauf que si j't'attrape tu vas le regretter !" Se murmura-t-elle à elle-même.

Sappho disparut encore une fois de sa vue. Vraiment agaçant, elle et ses tours de passe-passe ! Encore une fois, sa petite voix retentit, cette fois-ci près de l'entrée du temple. Tout ce qu'elle cherchait à faire, c'était à la faire tourner en bourrique. Elle veut jouer à ça, hein ? Hé bien, c'était au tour de l'elfe de l'enquiquiner ! Elle va le regretter, de l'avoir traiter de fourmi et de mocheté. En plus, c'est même pas vrai. Tss !

Comme le voulait Sappho, Eniphia courut jusqu'à l'entrée du temple. Mais elle ne s'arrêta pas. Sa main toucha le bras de la succube. Simplement ça. Elle ne l'avait pas poussé, ni frappé, juste touché du bout des doigts. Elle recula aussitôt, un sourire aux lèvres : finalement, elle s'amusait réellement.

"Touchée !"

Hé oui, le Dragon ! Ou plus communément appellé le "Loup" par les humains. Mais ça, on est pas scensé le savoir. Le but du jeu est simple, celui qui est touché devient le dragon, et doit toucher les autres. Il faut juste courir. Ah, mais Sappho pourrait très bien utiliser sa petite magie, là. Heureusement, pour une fois, Eni a pensé à tout. Finis les tours de magie !

"Et pas le droit à la magie ! J'espère que tu sais courir, hihi."

Eniphia fit un sourire malicieux. Elle voulait simplement provoquer Sappho, et lui montrer que sans sa magie, elle n'est pas capable de gagner à un jeu. Quand même, choisir ce jeu ! Après tout, il ne faut que courir. Or, courir, c'est la spécialitée d'Eniphia. Bah, oui, quesque vous croyez ? Faut bien être forte en endurance pour s'enfuir devant le moindre danger !
Revenir en haut Aller en bas
Sappho
avatar
Nombre de messages : 624
Âge : 23
Race : Mi-succube, mi-race-disparue
Poste : Souveraine des Enfers
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
746/1000  (746/1000)
MessageJeu 5 Nov 2009 - 21:27

" Maieuh, c'est pas juste !... Maudit nuisible, ah ça, on m'y reprendra pas deux fois à jouer avec un insecte... "

Le temps que le sens de ce qu'elle venait de dire monte à son propre cerveau, Sappho ne réalisa pas immédiatement qu'elle venait pratiquement de se parjurer. Même une gamine insolente ne traite pas les gens de nuisibles avec cet air si... méprisant. Comme si elle-même était au-dessus d'eux, différente d'eux. De plus, elle avait inconsciemment pris son ton habituel, si peu enfantin, tellement supérieur. Bah, avec un peu de chance, une créature de la surface ne ferait pas la différence... Hum, mais dans le doute, le meilleur moyen de détourner son attention était bien sûr une diversion. Et ça, c'était plutôt facile.

Elle prit son air le plus outré possible, sa moue la plus réussie, croisa les bras dans un geste rageur et s'assit brutalement sur les marches du Temple. Na. Avec bien sûr, le petit "Hum" scandalisé, caractéristique de la mauvaise humeur. Ensuite, phase d'attendrissement : Sappho garda un air pincé, tout en y associant un soupçon de tendresse, afin d'attendrir sa camarade de jeu. C'était un jeu d'enfant, pour tout dire. Un gamin, surtout une gamine, pouvait si facilement embobiner son monde avec des yeux de chien battu, des larmes au bord des yeux, ou encore une lèvre tremblotante... Qui n'avait jamais craqué devant un tel spectacle ? La démone misait là-dessus. D'une voix douce, mais scandalisée, elle ajouta :


" T'es pas gentille. C'est moi qui gagne toujours. Et puis... Je veux ma maman, na. "

L'autre chose qui l'avait poussée à interrompre le jeu était aussi le fait qu'elle ne gagnait plus, puisqu'elle était le loup. Mais ça, c'était la raison puérile, et Sappho essayait de lui accorder le moins d'importance possible en elle. Non pas qu'elle veuille grandir, mais ce genre de réaction, elle devait savoir les contrôler aisément, et ne pas les laisser l'envahir. Comme une enfant de la surface. Elle était un démon, elle devait être forte. Comme Iblîs et Senector le lui avaient enseigné.

Soudain, elle eut une idée. Ahah, on allait s'amuser un peu. Jouer avec les sentiments était presque aussi drôle que de la torture. Et quoi de plus sentimentale qu'une orpheline ? De la guerre ? Héhé, en voilà une idée qu'elle est bonne. Sans plus attendre, elle replia ses genoux et y posa ses bras, sa tête vint couronner le tout. La parfaite position pathétique, repliée, vulnérable. Tout de même, quelle actrice ! Ses yeux semblèrent vaciller un peu, comme si elle allait pleurer. Raah, comme il était simple de se jouer de ces sentimentalistes ! Vraiment, un jeu... de démons. Elle prit son air le plus pitoyable et lança :


" Ma maman elle est jamais revenue... Je sais pas où elle est.... Tu le sais toi ? Elle est partie se battre, et on m'a dit qu'elle était morte... de la main d'une démone ? ça veut dire quoi ? Pourquoi elle revient pas ? Elle m'avait dit d'attendre ici... "

Sappho regarda autour d'elle dans un geste très théâtral, mais si convaincant. Difficile de résister à ce charme de petite fille abandonnée. Et broder une histoire aussi simpliste n'était pas si dure, la réciter avec le ton sans s'esclaffer l'était déjà plus. Elle regarda Eni dans les yeux en quête de réponse. Mon œil oui, elle cherchait surtout à la mettre mal à l'aise, la peste. Au fond, ce qu'elle faisait était dégoûtant, car cette histoire qu'elle racontait maintenant, elle l'avait déjà entendue, elle en avait bien rie, et avait tué cette enfant là. Sans vergogne. Et à présent, elle ressortait cette tragédie comme si c'était la sienne, riant intérieurement, se moquant toujours de cette douleur qu'elle avait vue dans les yeux de l'enfant, et qu'elle copiait allégrement.

Le plus drôle dans tout ça, c'était qu'elle connaissait le meurtrier de la mère de cette gamine, à l'origine de cette histoire.
Ou plutôt, la meurtrière.
Sa mère.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Nuage nocturne premier entrainement
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» Escapade nocturne [Galyana]