Partagez | .
 

 [Iles et Océans] - Sharantyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iblîs Nemrodus
avatar
Nombre de messages : 599
Âge : 30
Race : Marcheur des Ombres
Poste : Démon Libre
Magie Contrôlée : Magie démoniaque (Tenebrae)

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageSam 29 Aoû 2009 - 9:33

O lahemmon, ibil lesthan
Aremarem silläge, or ëh nef phoran!
Extrait d'une complainte elfique



* * *

Sharantyr


La cité elfique Sharantyr a cela de particulier d'avoir tout simplement disparu de l'histoire du monde depuis plusieurs siècles. Elle n'a réapparu que très récemment, quelques mois après la Bataille d'Elament et bien des mystères planent encore sur elle.

Elle est située sur une île à mi-chemin d'Erestrée et de Nieta, entourée de hauts-fonds et de bancs de sables. Quoique dangereuse par gros temps ou par visibilité nulle, cette zone reste tout-à-fait naviguable. L'îlot lui-même n'est pas bien grand, couvrant à peine la superficie d'Elament, en réalité un très vieux volcan définitivement éteint. Les forêts y sont luxuriantes, bien que le climat y soit plus chaud que sur les terres habituellement peuplées par les familles elfiques. Des plages de sable blanc l'entourent, et la mer y est plus bleue que nulle part ailleurs. Une paix remarquable émane de ce petit coin de paradis, prouvant qu'un isolement raisonnable du reste du monde n'est pas toujours une mauvaise chose.

Sharantyr proprement dite est bâtie sur les flancs de la montagne. Les habitations y sont de bois, logées dans les troncs d'une forêt d'arbres anciens. On y retrouve certaines tendances des Elfes, vivant en symbiose avec la forêt, mais teintée d'une touche particulière. Ses habitants semblent ne jamais avoir cherché à bâtir d'imposantes bâtisses ou de forteresses. Tout y est simple, presque enfantin, et cependant plus durable que bien des cités. Leurs modestes lieux de cultes semblent avoir traversé les siècles, aussi frais et charmants qu'au premier jour. C'est ceci qui frappe le plus le voyageur parvenant à y poser le pied - il semblerait qu'à Sharantyr aie subsisté quelque chose du plus ancien passé. Il y règne le souvenir de l'innocence et de la fraîcheur d'avant ... comme si le temps s'était arrêté à cet âge d'or où les dieux marchaient encore sur ce monde, avant que le Mal surgisse de l'obscurité.




Bon, pareil, si vous avez d'autres images... Wink
Celle-là est jolie mais s on la réduit, elle n'est pas terrible.



Les Habitants

Peu d'êtres sont aussi doux que les elfes de Sharantyr. Plus petits de taille que leurs cousins des continents, ils présentent des traits proches des hommes. Mais alors qu'ils paraissent moins robustes physiquement, il est probable qu'ils soient parmi ceux dont l'espérance de vie est la plus longue. On trouve sur cette île des vieillards encore vigoureux, qui pourtant se souviennent parfaitement de temps anciens. Il n'existe toutefois plus aucun d'entre eux dont la mémoire remonte au-delà de l'époque où ils s'installèrent sur cette île.

Leur peau est bronzée comme celle des Elfes Solaires, leur chevelure souvent rousse, brune ou noire. Tous paraissent pleins de santé et rieurs. Ils sont d'un pacifisme total, répugnant tant à verser le sang que leur alimentation est presque exclusivement végétarienne. Ils n'en souffrent d'ailleurs pas, les fruits étranges poussant sur leur île sont largement suffisant à leurs besoins. Leur terre natale leur est très chère et ce n'est que contraints et forcés qu'ils acceptent de la quitter, même pour un temps.

La même simplicité se retrouve dans leur mode de vie. Point de chefs ni de prêtres parmi eux, chacun discutant aussi longtemps qu'il le faut pour se mettre d'accord. Ils venèrent avec candeur la nature et les quatre dieux élémentaires, et rien n'a changé de leur culte depuis le temps où ceux-ci étaient encore parmi eux. Point d'offrandes ni de rites, juste des chants en leur honneur, car nul, même parmi les Elfes, n'égale le don merveilleux pour le chant que possèdent les habitants de Sharantyr. Chanter et danser semble d'ailleurs être leur principale préoccupation, au point que l'étranger qui arrive parmi eux croira certainement être arrivé parmi une tribu de grands enfants!

Mais sur ce petit coin de paradis, l'ombre s'étend. Les plus anciens des elfes discutent parfois avec souci, des brumes qui se sont dispersées autour de l'île, des navires inconnus dont leur parlent les gens de la mer, des étoiles rouges qui s'allument au fond des cieux. Les Anges et les Elfes qui abordent à nouveau l'île portent aussi de sombres nouvelles, à propos des Démons qui surgissent à nouveau, des enfants des Hommes qui grandissent sur Nieta, à quelques heures de navigation de là ...Tous s'inquiètent de voir que ce peuple si innocent pourrait bientôt être pris dans la tourmente. Et de leur côté, peu à peu, les habitants de l'île préservée comprennent que le temps est en train de les rattraper...




Histoire

Les Elfes de l'île sont probablement issus de l'une des plus anciennes familles elfiques. En fait, en cherchant bien, on trouve mention de cette cité discrète dans les plus anciens textes aasimars et angéliques connus. Mais aucun ne semble s'être préoccupé de ce petit peuple sans importance, peu nombreux, vivant caché et dépourvu d'autre talents de la musique. Aussi le savoir est-il à jamais perdu à propos de l'origine de Sharantyr...

Les traces deviennent plus précises à l'époque de l'Année Noire d'Otulin. Lorsque la Cité angélique frôla la destruction, les insulaires prirent conscience que la même chose pourrait leur arriver. Secouant leur habituelle insouciance, ils décidèrent de prendre conseil auprès des voyageurs qui les visitaient parfois. Tous donnèrent le même avis : si quelqu'un ou quelque chose pouvait les protéger d'un monde qui changeait, ils le trouveraient à Elament. Pendant plusieurs décennies, ils envoyèrent alors des membres de leur peuple à la cité de magie, formant les quelques-uns d'entre eux qui possédaient le don des dieux. Puis, quand vint le moment où ils durent faire leur choix, ils surent quoi faire. Incapables de se battre, ne désirant ni être un fardeau ni se mettre eux-mêmes en péril, ils choisirent de vivre désormais cachés, hors de l'atteinte de quiconque.

Ils demandèrent l'aide de quelques magiciens de confiance et rassemblèrent eux-mêmes tous ceux qui possédaient un élément parmi leur peuple. Tous travaillèrent plusieurs mois à entourer Sharantyr d'un sortilège tout simple, mais qui devait leur garantir la tranquillité. Des brumes permanentes vinrent planer sur les mers autour de l'île, rendant la navigation impossible parmi les bancs de sable. Une illusion optique savamment mise en place créa un mirage qui donnait la fausse impression d'une mer vide, si par hasard un navire franchissait ce barrage ou si un quelconque observateur ailé dominait la région. Et le résultat fut aussi efficace que les moyens en avaient été tout simples.

Les Anges d'Otulin eux-mêmes, dont la cité dérivait dans le ciel de cette zone, ignorèrent tout de cette disparition. Il semblerait que seuls quelques initiés à Elament aient eu connaissance de ce qu'avaient choisi les Elfes - en fait, les magiciens ayant été Professeurs à l'époque. On peut aussi penser que le Royaume sous-marin d'Atlatis aie gardé contact avec l'île durant leurs années d'isolement, les informant des nouvelles du monde. Mais peu de peuples sont aussi discrets que les gens des mers, et Elament garda soigneusement le secret. Et comme plus aucun insulaire ne quitta l'île depuis leur décision, s'effaça peu à peu le souvenir de Sharantyr, des mémoires et des écrits...

Mais nul sortilège n'est éternel, et depuis quelques années, les brumes s'estompent autour de la petite île. Récemment, quelques rares voyageurs ont fini par retrouver le chemin de ses côtes, et le moment est proche pour Sharantyr de devoir prendre à nouveau une décision.


Sharantyr et la Magie

L'époque de leur disparition mise à part, les habitants de l'île sont assez peu enclins à la magie. Les quelques survivants de la génération ayant étudié la magie ne l'utilisent presque jamais. Comme partout, il naît des enfants doués de quelque chose de particulier, mais on n'y voit pas la nécessité d'en faire grand cas. De plus, leur nature paisible évite que leurs pouvoirs ne connaissent des crises incontrôlées pendant l'adolescence, comme cela arrive trop souvent lorsqu'un possesseur du Don connaît un destin tourmenté. Aucun des plus jeunes ne suivit d'enseignement à Elament, et très rares sont les insulaires à être encore doués en la matière. Quelques-uns cependant, alliant leur connaissance de la musique et un don naturel, développent quelques capacités magiques originales.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 29 Aoû 2009 - 9:44

Je ne savais pas où poster cela, tant mieux (merci d'avoir précisé ^^ !). Le texte sera donc ajouté demain, voila, merci mille fois poulet d'amour.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Hors-Jeu-

 Sujets similaires

-
» Les habitants des Iles
» [ Iles touristiques] La justice... Mais en maillot de bain !
» LES ILES LOFOTEN
» Que faire après les Iles écumes ?
» Au niveau des iles ça se passe comment ?