Partagez | .
 

 [Terminé] Cours Aera (privé - Logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageMar 11 Aoû 2009 - 8:45

Logan était claustrophobe, c'est un fait. Mais dans une ville, ça devenait compliqué d'éviter de se retrouver entre quatre murs moins de deux minutes. C'est en sachant ça qu'elle était retournée au secrétariat pour avoir des informations à propos des cours. Rapidement – et fort heureusement – elle reçut un message du Professeur Tyrol qui lui proposait de se retrouver dans un lieu au choix pour le premier cours. Elle réfléchit. Cela ne faisait que quelques jours qu'elle était là mais elle avait déjà repéré l'endroit idéal dans la Cité : le Parc. Elle griffonna sa réponse – décidément, elle n'écrivait vraiment pas bien – et s'enfuit de ce bâtiment vraiment trop petit à son goût. Tout est relatif bien sûr.

Elle avait donc cours le lendemain. Lorsqu'elle entra dans le parc, il eut un air familier : de grands arbres en occupaient la majeur partie, tandis que des chemins de terre traçaient des courbes dans l'herbe pour les promeneurs. Elle fut heureuse que le jour soit avancé car ainsi elle évitait la rosée du matin – autant se protéger un maximum de l'eau. En chemin, bien que se faisant discrète, elle ne put s'empêcher de laisser ses oreilles traîner et d'entendre les discussions de certaines personnes qui complétèrent ce qu'elle avait lu dans l'Atia. Elle avait compris que la première Directrice de la Cité était Layna Timerta, mais que celle-ci était décédée lorsque la Cité avait été envahie par les démons. Lui avait alors succédée Naciniah Naûr et comble de tout, elle avait maintenant disparu. Mais qu'est-ce qui troublait le plus les habitants ? L'absence de directrice ou le fait que cette « Ruby » l'ait caché pendant si longtemps ?


* Les temps semblent troublés dans cette Cité qui est sensée être si protégée que même les Humains n'en ont jamais entendu parler … *

Distraitement, elle escalada le plus grand arbre qu'elle croisa avec sa technique du pas de lune et une fois au sommet, ramena ses genoux contre elle et mordilla sa lèvre inférieure tandis qu'elle réfléchissait. Elle se posait des questions auxquelles elle aurait aimé avoir des réponses. Peut-être pourrait-elle les poser à son Professeur … Non, elle ne la connaissait même pas, comment pouvait-elle savoir si elle était capable de répondre à ses questions ? Elle soupira, étendit ses jambes et observa la pointe des arbres. Qu'elle adorait voir une si grande étendue devant elle … Même si au loin et sur le côté elle pouvait voir les toits des maisons, elle se sentait beaucoup plus libre ici que dans les rues toujours trop bondées à son goût.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original


Dernière édition par Logan de Brocaliande le Sam 3 Avr 2010 - 17:20, édité 1 fois
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMar 11 Aoû 2009 - 14:47

Une seule personne à la connaissance de Tyrol était Cristalléenne. Mais lorsqu'il s'était plongé dans ses vieux livres pour mieux visualiser ce qu'était très exactement cette race, il ne s'était pas attendu à ce qu'il allait lire : La plupart des paragraphes qui avaient défilé sous ses yeux lui avaient tiré un soupir agacé et une vague crispation de la bouche. Le modèle qu'il avait en tête lui semblait loin de certains points, même s'il était parvenu à tirer d'Eal quelques aveux, du bout des lèvres, sur le comportement de la dénommée Ruby. Il ne demanda jamais comment ils avaient pu se connaître tous les deux, se contentant de ce dont il avait besoin pour comparer la femme aux écrits. Petits bouts par petits bouts, il en était venu à la conclusion que… Cela ne serait peut-être pas facile d'avoir pour élève une Cristalléenne. Mais le plus dur en vérité ce matin-là fut de se convaincre d'aller à la Cité, et surtout de convaincre Tranlthanas de l'accompagner une nouvelle fois. Il avait la tête ailleurs en ce moment - Très précisément : Occupée à fantasmer sur une guerrière – et avait peu envie de sortir de son trou, encore moins pour aller voir la "Grosse Prison en Or", comme l'appelait sa fille. Mais comme ils ne pouvaient faire autrement, l'elfe accepta, arborant sa forme de panthère de flammes afin de ne pas être dérangé de quelque manière que ce soit par des badauds gênants. Et puis, un gros félin enflammé, autant vous dire que ça fait facilement s'écarter les gens dans la rue : Ainsi tous les deux furent tranquilles pour se rendre au Parc. Mais un Parc, c'est grand… Tyrol ne se posa toutefois pas de dilemme et, sitôt entré, envoya son propre Vent chercher une Aera ; Son sort de bouclier permanent se défit donc tandis les Fées partaient en reconnaissance. A cette heure, il ne devait pas y avoir grand monde dans ce Parc, et sans doute pas trente-six mille Aeras de sexe féminin.

Lorsque les Fées tintèrent pour indiquer qu'une Aera se trouvait au sommet d'un arbre, Tyrol soupira, convaincu que c'était bien celle qu'il cherchait. Avec les entrées en scène, il se disait toujours que la plus improbable et la plus originale était la bonne. Il se rapprocha de l'arbre en question, lentement, tranquillement et silencieusement, bien emmitouflé dans son manteau blanc. Les matins étaient encore frais, ce printemps-ci, mais il aurait vite fait de s'en débarrasser dans une petit heure de pratique magique ! Levant son regard pâle vers la cime de l'arbre, il distingua effectivement une silhouette haute perchée. Sa main, gantée de blanc et d'or, se tendit vers elle.

"Nanya schëro'mne le. Seuhl alveril ëli." ("Je ne monte pas là-haut. Va me la chercher.")

La panthère s'exécuta avec un étrange soupir qui n'était pas très animal, se jeta d'un bond sur le tronc puis alla rapidement de branche en branche, souple et agile, jusqu'à atteindre la fille dont elle saisit la cheville entre ses crocs, sans serrer évidemment, juste assez afin d'exercer une pression vers le bas. Deux coups secs, sans appel, puis elle lâcha prise et descendit de quelques branches avant de se relever la tête pour vérifier qu'on avait compris la demande. Heureusement, Tyrol eut la bonne idée d'élever la voix afin qu'on puisse bien entendre sa voix calme et son accent étrange :

"Logan, descends, nous allons avoir besoin d'espace…"

Hors de question de faire du brassage d'Air dans un arbre. C'eût été une bonne idée s'il n'y avait pas toutes ces branches pour empêcher de bouger efficacement. Le Vent chaud et à l'odeur de forêt qui entourait la jeune fille la quitta, retournant former l'habituel bouclier de son maître tandis que la panthère arrivait d'un dernier bond à ses pieds. Bien que les flammes de son corps fussent vivantes, mouvantes, elles ne brûlaient rien et la bête se coucha dans l'herbe sans causer de dégât. L'elfe blanc se borna à retirer le capuchon brodé d'or qui dissimulait son visage dans la pénombre et à s'asseoir près du félin, attendant que son élève daigne bien les rejoindre.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageMar 11 Aoû 2009 - 15:50

Les pensées de Logan avaient maintenant laissées les questions politiques d'Elament loin derrière. Elle était plutôt plongée dans ses souvenirs, les laissant venir au … gré du vent. Elle se demandait si son clan, sa famille allait bien, s'ils pensaient à elle … Elle détestait être mélodramatique mais parfois, les pensées ne voulaient pas disparaître. Tout à coup, elle sentit un contact sur sa cheville ce qui la fit sursauter. Mais quand elle vit que c'était la gueule d'une panthère qui lui mordillait la cheville, elle crut que son cœur allait quitter sa poitrine. Elle ne cria pas, elle était trop surprise et déstabilisée pour ça. Alors qu'elle pensait à sa famille, voilà qu'une panthère se matérialisait devant elle ! L'animal de son totem … enfin presque puisque le totem de son clan était la panthère noire. La surprise passée et les idées en ordre – non, son animal totem ne venait pas de se matérialiser devant elle - elle se rendit compte que l'animal ne l'attaquait pas et qu'il était redescendu sans insister. Elle se pencha alors par-dessus sa branche et aperçut quelqu'un qui l'interpella aussitôt.

Il ne lui fallut pas plus longtemps pour comprendre. Elle redescendit de l'arbre mais n'utilisa pas sa technique – elle ne voulait pas la montrer. Elle se transforma alors en la « mi-panthère » qu'elle était et usa de ses griffes pour descendre de l'arbre. A deux mètres du sol, elle sauta et au moment où elle atterrit, elle avait repris son apparence humaine. Son regard se leva vers le visage de sa … non, son professeur. Elle ne retint pas son soupir d'agacement. Encore un elfe ! Au moins celui-là ne sentait-il pas le chien mouillé. Elle dévisagea ouvertement le visage de son professeur puis son regard glissa sur l'animal. C'était probablement ce qui l'intriguait le plus. Une panthère enflammée … qui ne brûlait pas le sol …

Après ces quelques secondes d'observation, Logan regarda à nouveau son professeur et planta son regard dans le sien. C'est avec un air franchement supérieur qu'elle lui adressa la parole. Cet elfe n'avait pas de chance. Le simple fait d'être professeur le rendait agaçant, détestable aux yeux de Logan. Elle était persuadée qu'elle pouvait très bien apprendre toute seule. Mais on ne remet pas en question la décision de la Materchka. Alors elle était là. Cela dit, sa Chef n'avait pas précisé qu'elle devait être aimable ...


- Bonjour … Professeur. Il ne semble pas que je doive me présenter ?

Le ton était sarcastique et moqueur. La main sur la hanche, ses cheveux de feu encadraient ses lèvres étirées en un sourire et ses sourcils relevés d'un air interrogateur. Les yeux semblaient pétiller de malice mais c'était surtout un regard qui disait « Et alors quoi ? » sans que l'on sache vraiment ce qu'elle voulait.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMer 12 Aoû 2009 - 9:31

"C'est inutile, en effet."

Il passa outre l'attitude de son élève avec une indifférence des plus sereines, caressant d'une main l'échine enflammée de la panthère comme si le feu n'était que du poil. La bête ronronnait fort, mais elle seule savait qu'elle était partagée entre le plaisir de la caresse et l'agacement de se retrouver avec une espèce d'arrogante, qui ne l'était que pour la forme. Si cela n'avait tenu qu'à elle, elle lui aurait brisé la nuque rien que pour le ton inapproprié de sa voix… Hélas, la décision de punition ne lui revenait pas. Il fallait laisser filer et attendre les ordres… Mais cette fille n'avait pas de chance non plus, si on commençait par là : Quand Tyrol s'y mettait, il pouvait tétaniser de peur une armée de revenants, alors une petite prétentieuse, c'était du gâteau. Dommage qu'il y allât par paliers plutôt que d'intimider tout de suite... Quoique monter lentement en degrés dans l'angoisse avait son petit effet, aussi… Déjà lasse de réfléchir, la bête posa sa lourde tête au sol et ferma les yeux tout en gardant une oreille tournée vers les deux autres. Qui vivra verra. Elle, elle était juste là pour monter la garde, et surtout, pour ne pas laisser un ami seul dans cette maudite Cité.

Tyrol détacha finalement son regard de l'herbe et, durant à peine quelques secondes, toutefois largement suffisantes, ses yeux pâles revêtirent l'éclat froid et violent d'une lame qui vous transperce le ventre ; Le contraste avec son sourire tranquille et malicieux n'en était que plus… Saisissant. Ainsi planté dans les yeux sombres de la jeune femme, l'avertissement était clair : Gare à qui le prendrait pour le dernier des imbéciles !

"Sache que je ne te retiens pas. Mais je ne te laisserai pas non plus le plaisir de filer trop facilement", dit-t-il avec douceur sans se laisser démonter par ce comportement qu'il n'avait que trop vu chez d'autres.

Il détestait perdre son temps et le faire perdre aux autres. Si elle avait un problème avec l'autorité, ce n'était pas son souci à lui, il ne faisait que son devoir de professeur, et elle, maintenant qu'elle s'était inscrite, était engagée au devoir d'élève. Voilà tout. Mais un manque de respect trop flagrant, et ce ne serait qu'une question de temps avant qu'il ne brise sa volonté. Si elle ne le respectait pas, elle le craindrait, cela n'était plus une source d'embêtements moraux pour l'elfe blanc, qui n'obligea pas la jeune fille à s'asseoir. Il sortit distraitement d'une poche un bout de papier : Le formulaire d'inscription que Logan avait rempli à la va-vite. Il le relut puis leva son regard aimable sur elle.

"Ah oui, c'était bien cela, tes techniques. Je voudrais les voir, afin de vérifier que tu les maîtrises ; Si ce n'est pas le cas, c'est par là que nous commencerons."

Il rangea le papier, se stoppa quelques secondes, puis un sourire en coin se peignit sur ses lèvres. Dans la tête de Logan, la voix du professeur résonna sans qu'il n'ait eu à ouvrir les lèvres :

"Au fait : Tu penses trop fort !"

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageJeu 13 Aoû 2009 - 9:39

Bien que peu de paroles soient prononcées, Logan sentait clairement que la tranquillité de la bête et du professeur n'était qu'apparence. Ce n'est pas pour autant qu'elle comptait se laisser démonter. Son Professeur voulait la prendre de haut ? Très bien, elle lui rendrait la monnaie de sa pièce. La Cristalléenne ne comptait pas se laisser dominer, sa fierté et son éducation l'empêchant de tolérer la faiblesse. Ce qu'elle ne savait pas en revanche c'est qu'elle n'avait pas affaire à un homme faible comme ceux de son clan. Non, ici les hommes n'étaient pas à la solde des femmes selon leur bon vouloir. La mentalité était différente mais c'était à ses dépens qu'elle l'apprendrait.

Comme par exemple le regard du Professeur Tyrol qui la transperça de part en part. Ses yeux s'écarquillèrent de surprise. Cet elfe qui avait une expression presque résignée une seconde auparavant la regardait maintenant d'un air glacial. Le pire était que son visage était presque amical mais ses yeux tranchaient avec le reste. Finalement, cet elfe était peut-être plus dangereux qu'il n'y paraissait … C'est d'une voix douce qu'il parla. Il ne s'encombrait pas de détails, mettant directement les choses au clair. Cette attitude déstabilisa un peu plus Logan qui ne s'était pas attendue à cette réaction. Dans son clan, elle semblait avoir une autorité naturelle quand elle parlait aux hommes, mais ici ils lui répondaient ! L'agacement remplaça son hésitation d'il y a quelques instants.


- Mère ne m'autoriserait pas à refuser l'enseignement d'un Professeur. Elle marqua une brève pause. Même si je le voulais …

Logan voulut ajouter qu'elle détestait les professeurs, qu'elle détestait être ici, qu'elle n'avait rien demandé au final mais elle ne le fit pas. En réalité, c'était simplement parce qu'elle n'avait pas le droit. Se plaindre équivalait à remettre en cause « Sa » parole, et c'était interdit. Et puis, elle ne pensait qu'il pouvait comprendre. Elle se tut donc et se balança d'un pied sur l'autre en attendant le reste.

Son Professeur – puis qu'il en serait ainsi, quoi qu'elle fasse – sortit alors un bout de papier de sa poche et la Cristalléenne reconnut son écriture. Il voulait voir ses techniques et elle grommela quelque chose mais décida d'exécuter les ordres. Alors qu'elle s'apprêtait à prendre son élan – c'est toujours comme ça qu'elle avait fonctionné – une voix retentit dans sa tête, la voix de son professeur. Elle ne put retenir un hoquet de surprise et se retourna vivement vers son Professeur.


- Qu'est-ce que c'était que ça ?! demanda-t-elle sans y réfléchir, les mots sortant maladroitement de sa bouche. J'ai entendu votre voix et ne vous avisez pas de me traiter de folle, je sais très bien que c'était votre voix.

* Mais enfin, c'est qui ce type ? *


Cette question résonna dans son esprit et la surprise l'avait momentanément paralysée sur place. Quelqu'un – lui – était entré dans sa tête !

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageJeu 13 Aoû 2009 - 20:00

Il n'y eut pas matière à répondre à la première réplique que son élève lui adressa, selon Tyrol, puisque grâce à ses lectures et aux pensées trop volatils de Logan, il avait saisi le concept. Chacun tiendrait son rôle, il ne souhaitait que cela, et de préférence sans avoir besoin d'en venir à l'intimidation pure et dure. Si ce petit coup d'autorité et sa petite botte secrète suffisaient, tant mieux. Tout ce qui lui importait désormais était de former cette jeune femme, quitte à endurer encore pour trois ans ses longs grommellements et autres mimiques agacées. Par expérience, il savait qu'elle se lasserait avant lui ! Mais il n'eut pas à faire montre de plus d'autorité étant donné qu'elle semblait, même à contrecœur, accepter la situation dans laquelle elle se trouvait. A partir de là, l'elfe blanc ne se faisait plus de souci : Il s'imaginait bien que, outre le fait d'obéir aux ordres de sa cheftaine de clan, Logan pouvait aussi être intéressée par l'idée d'être plus forte. Il fallait se servir de son sentiment de supériorité et même le nourrir, afin qu'elle puisse devenir une parfaite Aéromancienne. Sûre d'elle, elle l'était, et cela éviterait sans doute bien des longueurs à ce cours. Voilà qui arrangeait totalement le professeur. Il s'assit donc plus confortablement dans l'herbe afin de ne pas avoir des crampes aux jambes au moment de se relever. Il était bien sûr prêt à avancer rapidement, ne tenant pas à perdre de temps, mais, par logique, Logan se trouva bien troublée de s'être entendue parler à l'intérieur du crâne.

"Bien sûr que non, tu n'es pas folle", la rassura-t-il comme si c'était l'évidence-même. "C'est de la télépathie, que le type que je suis utilise afin de te signaler que même sans me concentrer, je peux attraper certaines de tes pensées au vol, disons… Bien que je comprenne certains de tes ressentiments, sans toutefois les cautionner, je préfèrerais que tu les enfouisses un peu pour la journée afin de ne pas gâcher ton apprentissage."

Doucement amusé, il esquissa un très léger sourire en coin.

"N'y vois aucune malice, c'est un simple conseil. Je voudrais que tu fasses en sorte que ton clan soit fier de toi et de la force d'un pouvoir que tu seras parvenue à maîtriser."

Cela pouvait sembler logique. Logan était en voie pour mettre de côté, un tant soit peu, quelques uns de ces "ressentiments" : Notamment le principal, celui né de l'idée d'obéir à une autre autorité que celle de sa "Mère", qui plus est à celle d'un homme. Si elle se laissait porter par cela, elle briderait plus ou moins consciemment l'utilisation de son pouvoir durant le cours, et, à long, terme, cela pourrait avoir quelques mauvaises conséquences, comme se brider en-dehors des cours par "habitude", ou faire usage de sorts appris seuls et à moitié-maîtrisés qui pouvaient se révéler dangereux en cas d'échec… Ou tout simplement ridicules, aussi.

"Je ne doute pas que tu puisses apprendre seule, mais autant passer à la vitesse supérieure puisque l'occasion t'en est donnée, n'est-ce pas ? Allez, montre-moi ces fameuses techniques, qu'on s'occupe du plus utile pour toi dans l'immédiat."

La panthère émit un petit renâclement, comme si elle venait de renifler un peu de poussière. "Vraiment trop magnanime, Votre Altesse !" sembla-t-elle dire à Tyrol dans un regard en coin avant de refermer l'œil pour continuer sa grasse matinée. L'elfe blanc continua de caresser les flammes qui tenaient lieu de pelage d'un main, invitant de l'autre son élève à s'exécuter. Ils avaient la journée devant eux mais là n'était pas une raison pour bavasser plus. Si Logan tenait à se servir de son professeur comme cobaye, elle pouvait, il ne lui en porterait pas ombrage : Après tout, il était protégé en permanence par un puissant bouclier déviateur, invisible, épousant la forme de son corps comme une deuxième peau.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageSam 22 Aoû 2009 - 19:22

Spoiler:
 

Cet homme … cet homme ! Ah, qu'il avait le don de l'énerver par sa simple présence, sa manière de parler, de la regarder ! Comme s'il savait tout ! Logan bouillonnait d'énervement à l'intérieur d'elle mais elle se savait piégée : elle ne pourrait pas laisser ses pensées vengeresses occuper son esprit car il s'en rendrait compte. Mais son esprit rebelle d'adolescente volait dans tout les sens comme un vent de tempête. Il croyait comprendre ce que c'était que d'obéir à une Materchka ? Il pouvait à la rigueur le concevoir, mais il ne pouvait par contre pas comprendre l'ampleur que ça pourrait prendre s'il lui venait seulement à l'esprit de désobéir. C'était pire qu'une épée de Damoclès aux yeux de Logan (bien qu'elle ne sache pas du tout ce que c'est, c'est pour représenter l'idée).

« Je ne doute pas que tu puisses apprendre seule, mais autant passer à la vitesse supérieure puisque l'occasion t'en est donnée, n'est-ce pas ? Allez, montre-moi ces fameuses techniques, qu'on s'occupe du plus utile pour toi dans l'immédiat. »

Cet homme était malin, évidemment. Ces paroles calmèrent la jeune Cristalléenne car elles retinrent son attention. Devenir plus forte ? L'idée était plus que séductrice. Si elle pouvait revenir plus forte et le montrer à la Materchka, peut-être accepterait-elle de la reprendre comme Gardienne … Le coin de la bouche de Logan tressaillit – ce qui représentait un sourire.

Elle se redressa et son air furibond avait quitté son visage. Logan savait désormais ce qu'elle voulait et comment l'obtenir. Cela ne servait donc à rien – en tout cas pas dans l'immédiat – de continuer à s'énerver. Elle prit une grande inspiration et la relâcha lentement. Elle réfléchit à la technique qu'elle allait présenter en première. Autant montrer celle dans laquelle elle était la plus « forte » tout de suite, comme ça le Professeur Tyrol cernerait plus rapidement ses capacités. Sans un mot, elle se dirigea à nouveau vers l'arbre où il l'avait trouvé et attrapa la première branche. Elle s'y hissa, s'y accroupie puis avec un regard amusé se lança dans les airs. Voulant impressionner son professeur, elle voulait évidemment ajouter une touche de mise en scène. Alors qu'elle était simplement dans les airs, Logan redressa son buste d'un coup de talon et se tint aussi droite qu'elle le put dans l'air une fois que son deuxième pied fut stable. Ce qui se passait était qu'elle avait concentré sa maîtrise de l'air dans la plante de ses pieds, afin de former un courant d'air qui lui permettait de rester quelques secondes en l'air. Généralement, elle utilisait cette technique pour s'enfuir rapidement et en hauteur.

Tout en faisant son cinéma, la Cristalléenne aux cheveux de feu restait très concentrée sur ce qu'elle faisait. Sachant qu'elle ne tenait pas plus de cinq secondes quand elle ne bougeait pas, elle prit soin de baisser un peu de sa maîtrise pour descendre vers le sol – elle n'était qu'à trois mètres. Elle atterrit un peu maladroitement car elle n'avait pas réussi à égaliser correctement sa maîtrise sur les deux pieds. Elle leva un regard mi-fier, mi-gêné de sa maladresse vers son professeur.


- Alors Professeur Tyrol, qu'en pensez-vous ?

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageDim 30 Aoû 2009 - 13:44

Spoiler:
 

"J'en pense que c'est bon, mais que ton équilibre est précaire. "

Il avait eu peu de temps pour se concentrer afin de voir comment agissait l'Air qu'utilisait Logan pour se maintenir en position de lévitation, quoiqu'en vérité on ne pouvait appeler cela réellement de la lévitation puisque cette pratique induisait plus de concentration et de préparation que la technique de la jeune femme, qui misait sur la rapidité. De fait, il avait tout juste pu discerner les courants qui la maintenaient en l'air, courants extérieurs qui pouvaient se révéler capricieux ou pire, réellement indomptables ; Toutefois, l'elfe blanc n'imaginait pas changer cette idée de les utiliser, contrairement à son réflexe habituel. Car si lui était forcé de se servir de son propre Vent et des pouvoirs venus du plus profond de lui-même, il n'en allait pas automatiquement pour tout le monde. Et ce n'était pas parce qu'il était incapable de mettre la main sur les courants des Grands Vents que les autres l'étaient aussi. De plus, Logan avait le tempérament pour jouer avec cet Air si présent et dompter es courants changeants. Tyrol cherchait le moyen de conserver la parfaite spontanéité du sort, excluant toute préparation trop longue et/ou trop visible.

"Pour répartir correctement l'air sous tes pieds, tu dois pouvoir reconnaître les différents courants qui le composent, et utiliser une combinaison optimale qui te convienne. J'ai pu voir que ton risque de déséquilibre vient du fait que tu les mélanges au hasard ; De fait, tu peux avoir la même quantité de courants, dirons-nous, mais trop différents d'un pied à l'autre pour avoir un équilibre parfait. Parfois la combinaison est bonne et tu n'as pas de problème, parfois elle est mauvaise et c'est là que survient l'échec. C'est quelque chose de logique, il est naturel de les utiliser ainsi indifféremment puisque c'est de cette façon que nous appréhendons le Vent en général, comme un tout assez large."

Il faudrait passer par ce tour de magie qui lui était si automatique, habituel, afin que Logan comprenne. Il avait peur de n'offrir qu'une vision des choses à ses élèves, mais comptait toutefois sur leur intelligence pour ne pas se borner à cela ; De toute évidence il avait besoin de cela pour illustrer son idée. Tyrol piocha alors au hasard dans le vide, comme un jeu de mime qui n'avait rien à faire dans ce cours. Concentré, il regardait ce qu'il tenait en main – rien, à la vue de son élève – l'examina, puis se leva. L'Etoile de Cristal à son cou brilla brièvement, et enfin apparurent dans la main de l'elfe blanc les fameux rubans qu'il tirait de son Vent à lui. Il en tenait trois, qui se laissaient docilement manipuler. Trois rubans presque intangibles, translucides. L'un semblait discrètement coloré de vert, l'autre de orange, et le dernier restait quasi invisible malgré le sort.

"Voilà un exemple de courants", dit-il en les tenants tous les trois par leur deux extrémités, alignées côte à côte. "Tu ne peux les voir bien que désormais tu puisses t'imaginer leur apparence globale, mais tu peux les ressentir. En prenant le temps de te plonger complètement dans la communion avec ton élément de façon régulière, tu les reconnaîtras d'un simple frisson. Il y en a une multitude d'existants, tous différents selon l'endroit, la provenance… Je ne peux pas te montrer ceux qu'il y a dans le Parc, ceux-ci sont à moi en quelque sorte. Il y en a un pour la chaleur, l'autre pour la froideur, ce qui signifie que la température est tiède, donc équilibrée. Le dernier… Euh, ce n'est rien ça, c'est le parfum…"

L'elfe laissa échapper le vert, qui disparut sans se faire prier et alla rejoindre ses comparses dans le sort de bouclier que son propriétaire maintenait, dans un petit sillage d'odeur de forêt lointaine. Tyrol en retourna aux deux courants restants.

"C'est un exemple d'équilibre par la température. Une petite analyse d'espace est nécessaire pour combiner des courants de la bonne façon : Dans ton cas je pense que la température n'interviendra pas, tu auras surtout besoin des courants les plus forts pour ensuite te laisser porter par ceux qui commandent la direction, te servir d'eux. Je ne pense pas que ta technique doive te demander trop de concentration dans son application, auquel cas tu perdrais en vitesse. Toutefois, connaître son terrain avant de s'élancer est une bonne idée. Tu dois pouvoir repérer instantanément les courants les plus opportuns et te ne concentrer que ceux-là sous tes pieds."

Les deux courants disparurent, le sort s'achevant. Souriant, Tyrol les lâcha eux aussi, et ils retournèrent à leur poste.

"Quant à comment les doser exactement, c'est plutôt simple lorsque l'on sait que les courants d'un même type sont toujours équivalents et que si tu tentes d'en séparer un en deux, les deux parties seront toujours égales."

Un Vent est toujours équilibré dans sa composition, même si pour les bipèdes pensants il pouvait paraître complètement fou, comme les jours de grande tempête ; Même le plus violent des Vents avait une structure précise. Si elle était dérangée, c'était là l'occasion de remarquer une perversion bien souvent d'origine démoniaque. Les conséquences variaient selon le déséquilibre, mais heureusement cela arrivait bien peu. En tout cas, Tyrol n'y avait été confronté qu'une unique fois, et rien de grave n'était arrivé de façon directe.

"Attention", ajouta-t-il tout de même, "car l'Air du Parc est relativement docile, surtout aujourd'hui, tu n'as donc pas de contrôle particulier à avoir sur ses courants ; Mais le Vent des Falaises par exemple, ou de la Tour des Vents par temps agité, est plus rapide, ses courants ne se laissent pas faire facilement. Voilà pourquoi il faut prendre un moment de reconnaissance afin de savoir aussi comment les dompter. Et ça, il n'y a que toi qui puisse trouver ta propre façon de faire. Tu peux recommencer tout de suite pour tenter de régler cette question d'équilibre, sinon, nous pouvons voir un exercice sur le ressenti et le contrôle des courants."

La porte était ouverte sur ces deux solutions, dépendant évidemment de Logan.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageJeu 3 Sep 2009 - 9:54

Spoiler:
 

Logan écouta attentivement et le discours de son professeur lui rappela des souvenirs. Dans son clan, il y avait différents postes à occuper en plus de Gardien. On pouvait être Enseignant – en art, en cuisine par exemple – mais aussi Guérisseuse ou encore la Sagesse. C'était justement les paroles de cette dernière qui résonnaient dans l'esprit de la Cristalléenne. La Sagesse lui avait expliqué que si elle pouvait prédire à l'avance le temps (la météo), c'était grâce à sa perception du vent. Celui-ci véhiculait énormément d'informations qui échappaient au commun des mortels. Il lui avait été difficile d'expliquer avec des mots précis ce qu'elle ressentait intuitivement depuis toujours. A l'époque, Logan avait été fascinée par cette idée de « sentir » le vent. Il lui était arrivé d'essayer de le comprendre, de distinguer le vent chaud et sec du vent froid et humide. Parfois, elle avait réussi à saisir ces nuances pendant un bref instant mais jamais assez pour qu'elle en comprenne davantage.

Et voilà qu'aujourd'hui, on lui proposait d'approfondir cette capacité. Elle écouta attentivement tout ce qu'expliqua son professeur. Elle était tellement concentrée sur ce que disait Tyrol qu'elle ne nota même pas son bref embarra à propos du troisième courant. Elle prit vaguement conscience qu'elle n'utilisait sa technique du Pas de Lune que quand le temps le lui permettait. Parfois elle avait voulu l'utiliser mais ce jour-là le vent était trop faible, ou une autre fois le vent était « mou » ne lui permettant pas de prendre appui. C'est pourquoi elle n'hésita pas à choisir la deuxième solution qui était la plus intéressante à ses yeux dans un premier abord.


- J'aimerais beaucoup apprendre à ressentir le Vent, Professeur.

Elle leva alors sa main et sentit le vent lui caresser la peau avec douceur. Elle sourit – toujours avec son tressaillement des lèvres. Il fallait avouer – bien qu'elle ne le ferait jamais franchement - qu'elle aimerait vraiment savoir faire la même chose que son Professeur.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageVen 18 Sep 2009 - 19:55

"Ce sera compliqué pour moi, mais je peux essayer de m'adapter… Et si on s'asseyait ?"

En vérité, une fois assis, l'elfe se laissa presque tomber en arrière, allant poser sa tête contre l'échine de la panthère de flammes qui ne broncha même pas. Elle était visiblement habituée à servir d'appui à tout moment et remplissait ce rôle sans lassitude, se contentant de tourner un instant la tête vers Tyrol avant de la reposer au sol afin de le garder à l'œil, impertubable.

"J'imagine qu'il n'y a pas besoin de réelle concentration pour cela, même si pour commencer il va évidemment falloir te concentrer tout de même afin d'entrer dans une sorte d'analyse de l'espace qui t'entoure. J'avoue qu'un cours sur le sujet n'existe pas, et il m'est doublement impossible de t'en faire un… Néanmoins je puis t'indiquer quelques pistes."

Il serait peut-être peu concevable pour Logan qu'un professeur ne sache pas expliquer cela, mais Tyrol ne souhaitait pas parler de sa spécificité. En tant qu'Aera "intérieur", comme l'avait désigné Archael un jour, il n'avait jamais eu à faire d'effort pour ressentir son Vent ; Celui-ci s'était immédiatement attaché à lui et sa présence quotidienne, bien avant la découverte de son don, même, n'avait pu que rendre leur relation fusionnelle... Mais d'une tout autre manière que celle des Aeras "extérieurs". Protégé dans sa bulle, l'elfe blanc avait longtemps mal compris comment l'on pouvait réellement obtenir le même degré de proximité avec l'Air en général et les Grands Vents ; Et puis finalement, il s'était avéré que le processus, inchangé, ne faisait que changer d'expéditeur et de destinataire. Le résultat, lui, était le même, tout aussi agréable, spectaculaire parfois.

"Ressentir son élément, tout le monde peut le faire", reprit-il en regardant le ciel un instant. "Il est dans la Nature et à l'intérieur de nos corps. Mais il faut aller plus loin que ce savoir basique… Certains se contentent de cela, voire même moins, et leur maîtrise va rarement loin ; Tout bon élémentaliste a pris un jour le temps de connaître mieux son don et son élément, de le jauger, de le décrypter… Il y a autant de façons de faire que d'élémentalistes ! Ce que tu dois retenir est qu'une bonne communication avec un élément passe avant tout par le plan charnel : Ce sont via les sensations que nous parvenons à la plus grande fusion spirituelle… C'est pour cela qu'après un temps pris pour l'apprivoiser et le connaître, ressentir son élément et en déterminer les caractéristiques de façon instantanée est quelque chose qui ne peut plus laisser de place à la concentration. C'est une affinité qui doit devenir intuitive, spontanée."

Il la regarda pour s'assurer qu'elle suivait. Oui, ressentir était quelque chose d'assez bateau, dit comme cela : On se pose et on attend. On se concentre et zou c'est parti. Facile à dire ! Pas toujours facile à faire. Certains étaient incapable de se concentrer assez longtemps, de méditer… Mais étrangement, ce n'étaient pas - Et loin s'en fallait pour certains ! - les pires jeteurs de sorts élémentaires ! Pour eux aussi, l'approche était différente, mais non moins juste : Ils pouvaient jouer sur cette incapacité à rester là sans bouger pour jouer avec leur élément, le manipuler pour le comprendre… Petit à petit, ils y parvenaient comme d'autres y parvenaient aussi vite en se concentrant, en établissant un contact moins tactile. Manipuler était le nœud même des expériences scientifiques, et c'était par elles que l'on parvenait à élucider quelques mystères, à mieux comprendre pour mieux appréhender. Cela fonctionnait donc très bien. Pour Tyrol évidemment, il y avait forcément un mélange des deux, car même lui, si porté sur la spiritualité, n'avait su éclairer la question de sa spécificité et en découvrir les avantages tant qu'il ne s'était pas décidé à se servir de lui comme outil. De simple bulle parfumée, il était devenu partenaire, allié ; Mais pour cela, il avait fallu de nombreux essais, de multiples expériences magiques parfois fort explosives !

"Le calme et la détente ne sont pas nécessaires, même et surtout avec le Vent, je dirais ! C'est un élément fou, lunatique : Comme nos esprits et nos pensées peuvent se mélanger ou s'égarer, il peut virer dans tous les sens, se calmer puis souffler à nouveau, il est chaud, puis froid… Il nous ressemble. Il faut se servir de cette proximité tout à fait innée ! Savoir le dompter pour t'en aider dans tes sorts est une preuve, déjà, que tu sais comment t'y prendre avec lui. Tu connais ses lois physiques."

Il se redressa, les yeux fixant l'herbe d'un air quelque peu vague. L'une de ses mains s'était remise à caresser machinalement le pelage enflammé de la panthère.

"Plus que de concentration, je parlerais d'imagination… Représente-toi l'Air qu'il y a autour de toi : S'il devait apparaître à tes yeux, à quoi ressemblerait-il ? Est-il totalement docile, ou est-ce que certains courants semblent s'échapper par moments ? Qu'ont-ils de plus que les autres ?… Oh et puis je ne sais pas, moi, à vrai dire ! Hm… Et si tu le lui demandais, à l'Air ? Si tu demandes à le comprendre, il te répondra sûrement. Ce n'est pas un ingrat, il pourra te donner des indices… Sois simplement détendue et fixe-toi, dans ta tête, l'image que tu te fais de lui. Chaque changement de direction de sa part peut être comme un message, mais c'est par ton corps que ta tête et ton cœur le comprendront. Tout cela peut te demander du temps, mais prends-le comme il faut, ne gâche rien. Tu as aussi ce don en toi, il est dans tes veines, tu peux t'en servir comme intermédiaire : Il ne faut négliger aucune piste !"

Il la laisserait bien entendu s'exercer avant d'ajouter quoi que ce soit, et lui laisserait tout le temps qu'il lui faudrait ; Sauf si évidemment au bout d'une heure elle ne parvenait vraiment à rien, ce qui serait - il le pressentait et l'espérait - bien peu probable !

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageDim 4 Oct 2009 - 11:39

Logan s'était jointe au professeur en s'asseyant lentement sur l'herbe. Celle-ci était douce à sa main et légèrement humide à son derrière, c'est pourquoi elle remuait un petit peu pendant le « cours ». Les explications de Tyrol la laissèrent un peu perplexe. Pour lui, ça avait l'air tellement naturel de ressentir le vent qu'elle se demanda un bref instant pourquoi elle n'y était pas arrivée d'elle-même. La concentration était un point faible chez les Cristalléens en plein dans leur adolescence. Impatients, ils avaient du mal à rester concentrer très longtemps, les Enseignants de son clan avaient beaucoup de mal à les tenir ! Bien que les Peuples de Cristal soient connus pour leur intelligence, il n'en était pas pour autant sage durant leur jeunesse. Logan eut un peu peur quand il lui parla de « concentration » et de « communication avec l'élément ». Comment pouvait-elle communiquer avec quelque chose qu'elle ne voyait pas et qui n'était même pas doué de parole ? Il fallait ressentir ? Mais oui, bien sûr et puis il va falloir se mettre à danser nue au clair de lune pour pouvoir entrer en communion avec l'esprit du Vent ? Ne pas se braquer, ne pas oublier son objectif. Devenir puissante. Si possible le plus vite possible, mais ça ne semblait pas être au programme du Professeur Tyrol.

Mais le reste du cours la rasséréna. Elle fut ravie d'apprendre que son élément avait un caractère assez proche du sien ! Finalement, ce n'était peut-être pas le hasard si elle pouvait maîtriser le vent ?
Elle n'eut finalement pas besoin de forcer son esprit à imaginer le vent. L'image s'imposa d'elle-même : des panthères courant dans l'air, sautant, grimpant, volant même dans des mouvements fluides et souples, créant une danse hypnotique. Logan se sentit émue par cette danse qui semblait l'inviter à les rejoindre pour qu'elle puisse à son tour participer.
Les paroles de son professeur semblaient former les images qu'elle voyait parce qu'au moment où celui-ci était en train de lui suggérer de « demander » directement à l'air, toutes ces minuscules panthères qui formaient le vent un instant auparavant fusionnèrent en une immense et magnifique panthère noire. Était-ce son esprit qui s'égarait ou son totem venait-il de se matérialiser en s'incarnant dans son élément ? Elle inspira calmement en fermant les yeux. Sans que son professeur le lui suggère, elle essaya de se concentrer sur ces courants qu'elle venait de visualiser. Elle se représenta mentalement les petites panthères volant dans tous les sens, se concentra sur le toucher du vent. L'humidité de l'herbe choisit ce moment-là pour percer son short et la fit sursauter. Elle ouvra les yeux et perdit de vue ses panthères. Elle leva les yeux vers Tyrol.


- Professeur, comment avez-vous pris contact avec votre élément ? L'avez-vous … visualisé ? Parce qu'à l'instant j'ai eu l'impression … c'était assez étrange, c'était comme si j'avais vu mon totem se matérialiser avec les courants d'air. J'ai l'impression d'avoir rêvé, je ne suis pas sûre de ce que j'ai vu …

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageSam 24 Oct 2009 - 10:15

"Visualisé ?"

L'elfe sembla hésiter un instant. Il doutait très fortement que Logan puisse avoir visualisé le Vent comme lui pouvait le faire. C'était drôle à dire, mais elle n'était pas "assez faible" pour cela ! Ou alors, toute sa théorie était à revoir… Et l'idée d'avoir tout faux lui plaisait fort peu. Mais selon les dires de son élève, il restait convaincu que cela n'avait rien à voir. Il se contenta de répondre à son questionnement :

"Oui, c'est par cela que j'ai découvert mon lien avec le Vent. Mais c'est un peu plus compliqué que de le voir former quelque chose qui m'est cher, ou intimement lié… La vision de ton totem est sans nul doute le signe que ton élément a compris ce que tu voulais de lui ; C'est un premier pas, toutefois, cela ne fait pas tout. Tu n'es pas allée assez loin… Mais tu sembles en avoir l'autorisation !"

Il soupira, peu sûr de savoir ce qui était le mieux à faire en cet instant. Il ne savait pas ce qui avait bien pu interrompre Logan dans sa tentative, et ne voyait que l'idée de recommencer. Logan devait avoir été surprise de sa vision et cela expliquait peut-être son arrêt. Néanmoins, si cela était un bon signe, c'était un bon signe à exploiter !

"Maintenant, il faudrait que tu puisses trouver dans ces visions ce que tu cherches exactement, c'est-à-dire ces fameux courants dont nous parlions… Tu ne les verras pas réellement. Tu les sentiras, et ce sera ton imagination, ton esprit qui leur donneront forme. Ces courants, tu les sens tous les jours, et tu sais les différencier comme tout le monde de façon simpliste ; Mais aujourd'hui, tu dois aller plus loin. Tu dois décrypter leurs particularités, celles qui font que tu les choisiras pour exécuter tes ordres."

Il revenait sur ce qu'il lui avait déjà expliqué. Ce qui, en fait, confirmait l'idée qu'elle n'était pas allée assez loin et qu'il fallait effectivement recommencer. Il ne pouvait l'aider plus… A moins que…

"Ecoute, je vais te montrer encore une fois ces courants, tels qu'ils sont et tels que je les vois. Ouvre bien les yeux car ils refusent d'apparaître très longtemps, même sous ma demande."

Tyrol sembla prendre deux extrémités d'une corde qu'il noua dans le vide. L'Etoile à son cou brilla de nouveau, et cette fois, tout son Vent apparut, avec ses rubans de couleurs et ses sortes de paillettes disparates. Et les fées ? Ces malignes venaient de se cacher derrière l'elfe, refusant de se montrer à une étrangère. Il ne fallait pas exagérer ! Tout ce petit monde voleta un instant autour de leur propriétaire, comme à leur habitude en rôle de bouclier. Puis tout sembla s'effacer, jusqu'à ce qu'il n'y ait définitivement plus rien. Encore une vision étrange et éphémère.

"Voilà à quoi tu peux penser lorsque tu les cherches. C'est la vision la plus simple que l'on peut avoir d'un courant. Une fois que tu les auras repérés, analysés, il faudra immédiatement te lancer à leur assaut pour les obliger à te servir dans tes sorts. Les plus forts pour ton élan, les plus réguliers pour te maintenir… Te servir de leur direction, aussi. Et puis te servir de quelques petites astuces de base, comme savoir que l'air chaud est plus léger que le froid, donc qu'il t'emmènera plus haut plus facilement. Pour l'instant, essaye simplement de te servir de ce qui est présent ici ; Parfois tu n'auras pas ce que tu souhaites sous la main et il faudra transformer l'Air environnant pour le retourner à ton avantage, mais ceci est une autre étape."

Il craignait que cette vision soit trop exigüe, trop personnelle, mais si cela pouvait aider... Il ne pouvait aller plus loin sur ce sujet. Désormais c'était à Logan de reprendre ce qu'elle faisait et de tenter de découper ces vision de panthères en courants, de les toucher du doigt pour les sélectionner...

"Ah oui, j'oubliais : Maintenant que j'ai fini mes explications, tu peux te relever et bouger pour faire tout cela... M'est avis que tu seras bien plus à l'aise !"

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageSam 21 Nov 2009 - 13:15

Spoiler:
 

Logan ne se leva pas immédiatement, méditant sur ce que son professeur venait de dire. Elle devait comprendre le vent, l'analyser. C'est-à-dire qu'elle devait réfléchir aux différents vents qu'il y avait et non y aller au petit bonheur la chance. Avant même de se concentrer sur le vent actuel, elle énuméra les vents de « premier plan » qui existaient. On pouvait qualifier le temps de « chaud » ou de « froid ». La température pouvait être « fraiche », « douce » ou « chaude ». Parfois, on trouvait l'air « humide ». D'où venait cette humidité ? C'était le vent qui transmettait l'humidité contenue dans la nature mais aussi dans les nuages chargés de pluie. Quand il faisait chaud et « sec » c'est la terre qui s'était asséchée et qu'il n'y avait pas de nuages. Dans ces moments-là l'air était « lourd », voir « pesant ». Et c'était presque la même chose pour l'air « humide ». Généralement, il promettait un orage.

La jeune Cristalléenne passa une main dans ses cheveux fous et leva les yeux vers son professeur.


- C'est quand même un petit peu compliqué tout ça, ça me demande une réflexion que je n'avais jamais eue auparavant.

Elle se leva, préférant suivre les conseils de Tyrol. Elle se sentirait plus libre en offrant son corps aux vents.

- Maintenant que j'y réfléchis, il n'y a pas tellement de vents différents, c'est surtout une question de combinaison non ? Enfin, peu importe je ne suis pas encore sûre de ce que j'avance.

Ses paroles ne demandaient pas de confirmation, c'est plutôt qu'elle réfléchissait tout haut. Elle écarta alors les bras et ferma les yeux. Elle voulait offrir tout son corps au vent pour pouvoir totalement le ressentir. C'est à ce moment-là qu'une brise un peu plus forte souffla sur son corps, sur sa peau, soulevant ses cheveux et faisant onduler ses vêtements. Logan interpréta ce vent comme une caresse d'encouragement. Le temps n'était ni chaud, ni froid : il était doux, printanier. Elle se concentra davantage et crut percevoir que la partie « chaude » de ce vent doux était plus humide. Elle divisa donc ses impressions en trois vents : le vent chaud, le vent humide et le vent froid. Le vent chaud et froid s'étaient combinés pour être doux et le vent humide donnait cette impression de printemps. Elle se concentra davantage pour essayer de visualiser la quantité de ces vents. Elle donna à l'air chaud la couleur rouge, à l'air froid la couleur bleu et à l'air humide la couleur verte. Elle s'imprégna de cette catégorisation et ouvrit les yeux. Il ne vit rien d'inhabituel. Les branches des vents frémissaient au contact de ce vent calme, l'odeur de la terre chatouillait ses narines et elle entendait même la panthère et Tyrol respirer. Elle décida de concentrer son attention sur l'endroit où elle voyait le plus le vent : sur les feuilles des arbres. En les regardant frémir elle essaya d'y superposer les couleurs qu'elle avait choisie pour le vent. Au début, elle ne vit rien mais elle finit par distinguer quelque chose. Les feuilles lui parurent moins vertes, elles viraient au rouge. Mais ce rouge se mélangea au bleu et un tourbillon violet soufflait dans les branches de l'arbre. Logan ne s'était pas attendue à ce que les couleurs se mélangent, elle ne l'avait pas prémédité. Elle essaya de garder ce fil de couleur qu'elle avait réussi à percevoir. Elle concentra son attention sur l'impression d'humidité qu'elle avait ressentie et donc d'ajouter le vert à cette couleur. Cette fois le tourbillon violet devint un mauve foncé tirant légèrement sur le vert. Voilà le vent comme elle l'avait analysé. Satisfaite du résultat, elle expira lentement.

Elle se tourna vers son professeur et se laissa tomber sur le sol, s'étalant de tout son long en regardant le ciel. Elle respira fort parce que la tête lui tournait. Elle se sentait essoufflée comme si elle venait de courir une heure sans s'arrêter. En réalité, il s'était écoulée une petite demi-heure.


- Ah professeur, je ne sais pas si j'ai bien tout compris à ce qui vient de se passer.

Elle se tut, tenta de calmer sa respiration.

- J'ai essayé d'analyser le vent qui existait comme le vent chaud, froid et humide. Quand je me suis levée, j'ai essayé de sentir ces trois vents dans la brise qui souffle en ce moment. J'y ai décelé une certaine douceur alors j'ai compris que c'était un mélange plus ou moins équivalent de vent chaud et froid. Ensuite, j'ai perçu un peu d'humidité. Vous savez, comme le vent du début de printemps ? Bref. Je leurs ai choisies des couleurs. Le rouge c'est pour le chaud, le bleu pour le froid et le vert pour l'humidité. Est-ce que j'ai bien fait de choisir les couleurs avant ?

Elle tourna la tête vers Tyrol et essaya de percevoir ce qu'il pensait. Elle reporta son attention sur le ciel et reprit ses explications.

- Quoi qu'il en soit, j'ai ensuite regardé les feuilles de l'arbre parce que c'était là qu'on « voyait » le plus le vent. En me concentrant, j'ai distingué la couleur rouge puis la bleue. C'est alors qu'elles se sont mélangées pour former la couleur violette ! Je ne m'attendais pas à ça … Pour finir, le vert s'est rajouté et a légèrement modifié la couleur. Oui, légèrement parce qu'il n'y a pas beaucoup de vert, euh je veux dire d'humidité dans le vent.

Elle poussa un long soupir.

- Alors, est-ce que j'ai réussi l'exercice ou suis-je simplement devenue folle en voyant tout ça ?

Elle eut un demi-sourire en disant ça et se redressa pour être assise face à son professeur. Elle ne s'en était pas rendue compte, mais c'était bien la première fois qu'elle parlait autant à quelqu'un.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageDim 6 Déc 2009 - 3:39

"Non, tu n'es pas folle. Dans un monde de magie, il faut partir du postulat que tout est possible… Tout, même l'impossible. Et l'impossible en priorité."

Il chercha un instant ses mots avant de continuer, laissant la jeune femme se reposer. Plus tôt, il avait simplement acquiescé à la question de son élève quant à choisir des couleurs aux courants : Si c'était ainsi qu'elle voulait le voir, elle pouvait bien. Elle ne délirait pas, mais sa volonté créait pour elle des sortes de visions… Ou bien, non pas sa volonté, mais la magie déjà présente en elle. Reconnaissant ses semblables dans le Vent extérieur, elle lui permettait de trouver, presque physiquement, ce qu'elle voulait voir. Quelque chose qu'à vrai dire, Tyrol n'avait encore jamais vu chez ses élèves… Mais Logan en était-elle consciente ? Cette communion était différente des modèles qu'il connaissait, et c'était ainsi qu'il l'interprétait grâce à ses connaissances et déductions. Il ne souhaitait pas s'avancer de trop, aussi se contenta-t-il de reprendre :

"J'ai perçu le mouvement que tu es parvenue à créer, mais cela reste encore faible. Toutefois, comme tu as compris le principe et que tu sembles avoir trouvé ta façon de faire, tu n'as plus qu'à t'entraîner pour aller plus vite : C'est bien là le but que tu dois viser pour le sort que tu m'as montré. Par exemple…"

Il tendit une main vers elle, se penchant pour positionner sa paume au-dessus de son front. Sans avoir besoin de la toucher, il attira son énergie à lui, aspirant, magnétisant les courants de sa magie jusqu'à la tête. C'était de l'Air qui courait dans le corps de Logan, bien entendu direz-vous. Mais cet Air-là semblait fluide come l'eau, vif comme un torrent… Une énergie forte, presque matérielle, alors que celle des Aeras était généralement bien plus légère, bien plus éthérée ; Celle de la Cristalléenne claquait comme un coup de fouet. Une opération totalement indolore, qui calma aussitôt la sensation de tournis que Logan pouvait éprouver et qu'il avait deviné dans sa façon d'arrêter son exercice. Il ourla un sourire intéressé, les yeux posés sur elle.

"Tu sens cette magie en toi ? C'est le don qui t'as été donné. J'en ai rarement senti un d'aussi fort… Il ne tient pas en place, il ne demande qu'à sortir ! Amusant. C'est grâce à cette énergie que tu communiques avec les Vents... M'est avis qu'elle y est pour quelque chose dans ce que tu as ressenti, et surtout dans ce que tu as réussi à faire !"

Il arrêta le contact, et l'énergie qu'il relâcha repartit en sens inverse, retrouvant sa place dans tout le corps de la jeune femme.

"Bien utilisée, elle te permettras d'aller plus vite en beaucoup de choses", expliqua-t-il en changeant de position assise, prenant des fourmis dans le pied. "Ces courants que tu as "vus", et que tu as pu superposer, forment effectivement des combinaisons qui donnent aux Vents leurs caractéristiques propres. Cette énergie n'a qu'une particularité, c'est qu'elle est tienne et qu'elle te sert d'intermédiaire entre toi et ton élément. Maintenant que tu as fais ton analyse et que tu as tenté une première fois une combinaison, sers-toi de cette magie qui coule en toi pour forcer les courants. Avec elle, tu peux les aimanter, les séparer, les diriger... En la concentrant bien, tu peux même leur insuffler un peu plus de vie. Désormais, la clé est ici... Mais ne te contente pas d'un seul essai. Tu verras comme cela sera bien plus facile, et moins fatiguant ! Lorsque tu auras trouvé une combinaison qui te semble bonne, relance ton sort d'envol."

Hésitant, il sembla chercher dans le vide. Puis sa main alla attraper un courant, mais un courant qui ne lui appartenait pas et qu'il eut visiblement beaucoup de mal à prendre. Non pas que les Vents ne l'aimassent point, mais il n'était pas à leur hauteur. Il était sur une autre hauteur, séparé d'eux et incapable de se fondre en eux ; Mais son propre Vent souffla brusquement, défaisant le bouclier pour emprisonner le petit rebelle le temps que l'elfe puisse affirmer sa prise sur lui, et le donner en main propre à Logan, souriant.

"Tiens, commence avec celui-ci ! Je ne sais pas trop ce que c'est… J'ai l'impression que c'est un vert…"

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageDim 6 Déc 2009 - 14:47

En à peine quelques heures, le professeur Tyrol avait déjà opéré un changement sur Logan. Celle-ci ayant toute son attention concentrée sur le cours, elle en oubliait d'être méfiante à son égard. Lorsqu'il approcha sa main de son front, elle se laissa faire. Auparavant, elle se serait reculée même s'il ne la touchait pas. Mais ça, elle ne s'en rendit même pas compte.

« Tu sens cette magie en toi ? C'est le don qui t'as été donné. J'en ai rarement senti un d'aussi fort… Il ne tient pas en place, il ne demande qu'à sortir ! Amusant. C'est grâce à cette énergie que tu communiques avec les Vents... M'est avis qu'elle y est pour quelque chose dans ce que tu as ressenti, et surtout dans ce que tu as réussi à faire ! »

En effet, elle sentait cette énergie qui circulait en elle, la sensation s'intensifiant au fur et à mesure du cours. Elle avait l'impression que cela se mêlait à son impatience d'apprendre et de savoir maîtriser son don. Mais que son professeur reconnaisse une qualité à « son » vent lui fit extrêmement plaisir – ce qu'elle se garda tout de même de montrer.

Elle fut quelque peu rassurée d'apprendre que c'était « normal » qu'elle ait visualisés les vents. C'était donc sa manière de « voir ». Au moins, elle ne devrait pas se forcer à essayer de comprendre autrement. Par contre, qu'il lui parle de « forcer » les vents lui paraissait, une fois de plus, compliqué et abstrait. Mais quand elle aurait compris … elle serait plus forte !

Son professeur tendit alors un courant vers elle, après avoir exécuté quelques mouvements gracieux du poignet. Elle ne comprenait toujours pas comment fonctionnait le don de Tyrol. Elle ne poserait pas de questions, mais espérait qu'un jour il lui en dirait davantage. Les doigts de Logan palpèrent le vent que lui donnait son professeur jusqu'à réussir à le saisir correctement. Celui-ci bien que capturé par sa main semblait s'enrouler autour de ses doigts, de sa paume et glissant même jusqu'à son poignet dans une caresse. Elle ne mit que quelques secondes à comprendre que la fraîcheur de ce vent était due à son humidité. La couleur verte se superposa aussitôt sur ce qu'elle regardait. Elle vit alors un serpent verdâtre flotter autour de sa main. Elle l'observa un instant en réfléchissant à ce qu'elle ressentait en « tenant » ainsi le vent. En plus de son impression de le tenir, elle avait la sensation que le vent se nourrissait de sa propre énergie pour se maintenir autour d'elle. Comme test, elle se concentra davantage sur cette sensation, sur cette couleur et sur sa main. Cela eut l'effet escompté : le serpent vert s'élargit. Un petit frisson de plaisir lui parcourut l'échine et aussitôt le vent se résuma à un mince filet coloré.


- Merd**, jura-t-elle tout haut.

Elle reprit sa concentration et le vent reprit l'épaisseur qu'il avait au départ. Le vent humide finit par laisser une fine pellicule d'eau sur sa peau, ce qui donna une idée à Logan. Au lieu de relâcher le vent, pourquoi ne pas l'assécher un petit peu ? C'était donc un vent rouge dont elle avait besoin. Elle leva son autre main et ferma les yeux. D'un côté, son cerveau contrôlait l'énergie qu'elle relâchait régulièrement pour maintenir le vert, de l'autre il cherchait cette sensation de « sec » que Logan avait associé au vent chaud. Cela mit moins de temps que la première fois mais cela restait un exercice difficile. Elle ouvrit les yeux et le vent de sa main gauche était rouge. Venait le plus difficile : mélanger les vents. Lentement – car elle devait maintenir sa concentration pour contrôler le flot régulier de son énergie – elle approcha ses deux mains et finit par les enlacer. Au début, les vents flottaient distinctement sans se mélanger. Logan fronça les sourcils : pourquoi cela ne fonctionnait-il pas ? Elle sentait pourtant bien le vent chaud et le vent humide alors pourquoi … La lumière se fit dans son esprit : elle devait régler la densité d'énergie pour que le vent chaud l'emporte sur le vent humide. Elle essaya mais ça ne donna rien, les deux vents flottant toujours avec légèreté. Elle essayant de se concentrer plus sur le rouge, fronçant les sourcils à force de garder son regard fixé dessus. C'est alors que le vent vert disparut brusquement et que le vent rouge grossit brusquement, la brûlant presque. Elle poussa un petit cri en relevant les mains comme pour se protéger d'un ennemi.

La respiration un peu essoufflée, elle regardait encore l'endroit où se trouvait ses mains quelques instants plus tôt. Elle n'avait pas réussi l'exercice.


- Humf … J'espère que vous avez pensé à lire dans mon esprit parce que je ne me sens pas à vous expliquer ce que j'ai essayé de faire ! bougonna-t-elle.

Et oui, sa fierté était vexée de ne pas avoir réussi du premier coup. Elle déplia alors ses jambes et poussa un soupir agacé. Un mal de tête se faisait sentir.


- Je crois que j'ai compris ce que vous m'avez expliqué mais … je commence un peu à fa...

Et Logan s'effondra sur le sol sans avoir le temps de terminer sa phrase. Pas par malaise, mais juste par fatigue car la jeune Cristalléenne avait puisé beaucoup d'énergie pour réussir aussi vite ses exercices, et forcément celle-ci n'était pas sans fin.


Spoiler:
 

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageVen 18 Déc 2009 - 16:24

Spoiler:
 

"Euh…"

Trop tard pour la phrase, Logan venait de tomber. Tyrol resta longuement perplexe, et surtout, seul ! Non, il n'avait pas "lu" dans les pensées de son élève ; Bien que cet exercice lui soit souvent utile, il ne l'utilisait pas à plein temps, les dégâts pour sa santé mentale s'en trouveraient absolument terribles ! Bon, de toute évidence, inutile de répondre à la jeune femme, elle était déjà partie sucrer des fraises.

Avec un soupir quelque peu embêté, l'elfe blanc s'allongea à son tour, laissant sa tête reposer sur le large poitrail enflammé de sa panthère qui n'avait même pas réagi. Il laisserait Logan tranquille pour un temps… Lui-même, à vrai dire, avait besoin de réfléchir. Cet interlude, bien que déconcertant, lui apparut comme une bonne occasion de faire le point sans faire perdre de temps à son élève ; Le regard rivé sur le ciel bleu, il réfléchissait. Il trouvait étrange que tout cela soit si fatiguant pour Logan : Elle n'était pas de faible constitution, pourtant, ces deux petites heures semblaient l'avoir terrassée. Il devait y avoir un souci dans l'utilisation de son énergie, peut-être ce trop-plein un peu vif qu'elle ne devait pas tout fait canaliser correctement. Ou peut-être que se concentrer lui demandait réellement trop d'effort, ce qui serait plutôt drôle. L'elfe sourit pour lui-même, restant là un moment à retourner toutes les suppositions dans sa tête. Finalement, se disant que le mystère resterait entier tant que l'élève concernée continuerait de dormir comme un loir, il se leva. Lentement, bien entendu, pour ne pas être pris de vertiges. Il inspecta rapidement les alentours et il lui fut confirmé que Logan n'avait rien amené avec elle. Murmurant en Solan à la panthère un "je reviens, surveille-la" de circonstance, Tyrol remit son manteau et s'éloigna. Bien que souhaitant avancer, il ne se sentait pressé en rien, et surtout ne tenait pas à réveiller trop tôt une élève qui avait besoin de repos ; La secouer la rendrait sans doute de mauvaise humeur, et l'empêcher de dormir ne ferait que la rendre molle pour le restant de la journée et des exercices. Qu'elle prenne son temps et qu'elle revienne fraîche et dispose, cela ne pouvait être que mieux ! Tout ce qui inquiétait l'elfe, c'était qu'elle n'avait rien prévu pour manger alors qu'il lui avait bien semblé préciser, comme à chaque fois dans ses messages, que le cours durerait la journée. Qu'à cela ne tienne !

Lorsqu'il revint, ni la jeune femme ni la panthère n'avaient bougé ; Quoique, Tranlthanas avait changé de position pour dormir. Tyrol sourit devant cette tendance féline à la narcolepsie, un des rares mystères de ce Monde qu'il ne puisse expliquer ! Il revint vers eux et se pencha vers Logan : Cette bonne demi-heure suffirait comme sieste. Profitant encore un instant de son sommeil, il magnétisa encore une fois son énergie, vérifiant qu'elle n'ait rien de fâcheux à l'exemple d'une migraine ou… D'un mauvais rêve. L'énergie était là, un peu plus faible que tout à l'heure, mais bien présente. Comme il ne sentit aucun blocage dans la circulation de sa magie, et que de toute évidence elle ne paraissait pas agitée, il la secoua, doucement pour ne pas lui faire croire à une attaque mais assez fermement pour qu'elle comprenne le message.

"Logan ?... Logan, réveille-toi. Tu as assez dormi."

Posant son sac dans l'herbe, il s'accroupit près d'elle, attendant qu'elle rouvre les yeux. Il l'attendait avec un sourire.

"Tu vas manger un morceau et je vais t'expliquer une petite chose."

Il s'assit totalement et tira le sac qu'il avait emmené puis rapporté, le hissant sur ses genoux et fouillant dedans tandis que son élève avait le temps d'émerger. Il sortit un gros paquet de pains fourrés et de croissants et le posa face à lui, ouvert. Il piocha dedans au hasard et tira un pain au chocolat encore chaud : Parfait pour sa gourmandise. Il mordit dedans sans attendre, faisant signe à la jeune femme de faire de même. Il attendit qu'elle se remette et prenne ses aises avant de commencer :

"Ecoute, je crois que tu as un problème avec ton énergie. Tu en as trop utilisé pour un exercice qui n'en demandait qu'un infime millième. Certes, elle déborde de vie, mais elle est ta vie. L'épuiser, c'est épuiser ton corps et ton esprit : Contrôler des courants ne demande pas tant de ta part, crois-moi. Je te l'ai dis : Tu as tout compris, il ne te restait plus qu'à appliquer. Il est vrai que je ne pensais pas que tu allais autant te focaliser sur une si petite étape de ton sort…"

Il mordit à nouveau, prit son temps pour choisir ses mots et reconduire son discours :

"Ne doute pas de ce que tu fais. Pour ton énergie, c'est bien simple, si tu n'as besoin que d'un petit bout, sers-toi dans le tas comme tu choisirais de remplir ton verre à moitié et non pas à plein lorsque tu te sers à boire. Vois toujours un petit peu large, dans le doute, mais ne mets pas le paquet ! Ah, et puis, n'oublie pas : Quand on sait comment s'y prendre, il n'y a plus besoin de tant de concentration… A un certain niveau, elle te fera plus perdre du temps qu'autre chose !"

Il finit son pain, secoua ses mains au-dessus de l'herbe pour enlever les miettes, puis tendit le bras vers Logan ; Cette fois, au lieu de sentir son énergie aspirée, elle put la sentir gonfler. L'elfe venait de lui insuffler un peu de sa propre énergie : Comme il y avait du soleil aujourd'hui, il ne craignait pas d'en donner un peu.

"Voilà. Alors cette fois, ne perds pas ton temps, vas-y franchement et lance ton sort. Tu verras bien ce que cela donne !"

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageDim 10 Jan 2010 - 11:01

Spoiler:
 

Le sommeil était doux et réparateur mais elle n'avait en effet pas besoin de dormir longtemps. Elle sentit une main sur sa peau et celle-ci la secoua. Dans les brumes du sommeil elle entendit une voix qu'elle mit du temps à identifier. Lorsqu'elle ouvrit les yeux et vit Tyrol, elle se rappela qu'elle était en présence de son professeur. Prenant conscience de la situation – qu'elle s'était endormie en plein cours – elle se releva brusquement et rougit. Elle voulait présenter ses excuses pour son impolitesse mais fut couper court par son professeur qui lui proposa à manger. Elle hésita, mais en le voyant se servir elle plongea à son tour la main dans son sac et en sortit un croissant. Nourriture étrange qu'elle n'avait jamais rencontrée avant car elle vivait dans une tribu qu'on pourrait qualifier davantage de primitive que de société évoluée comme ici. Elle n'était pas stupide, qu'on s'entende là-dessus, mais certaines mœurs lui étaient encore étranges.

Tout en écoutant Tyrol, elle renifla discrètement le croissant, le fit craquer sous la pression de ses doigts. L'odeur finit de faire disparaître sa méfiance et Logan mordit alors dedans à pleines dents. Elle n'en fut pas déçue ! Elle reconnut le goût du beurre mélangé à cette pâte croustillante, quel délice à ses papilles gustatives ! Ses yeux s'ouvrirent de surprise et de plaisir pendant un bref instant. Puis, il fallut bien se re-concentrer sur ce que lui expliquait l'elfe.

Elle analysa ce qu'il lui disait. Elle avait donc utiliser trop d'énergie. Elle re-pensa à l'effort qu'elle avait fourni et essaya de ressentir la concentration qu'elle avait avait centrée sur l'exercice. Elle avait trouvé cela épuisant, pas étonnant en fait. Elle se sentit stupide de s'être trop donnée et de l'avoir fait à ses dépends, passant alors pour une faible en s'endormant soudainement. C'était son empressement à évoluer qui l'avait poussée à dépenser trop d'énergie et elle s'en voulait de s'être montrée si … puérile. « J'ai honte », pensa-t-elle en terminant son croissant.

C'est alors que son professeur tendit les mains vers elle. Qu'allait-il faire ? L'attaquer pour la tester ? Elle était prise d'une bouffée de panique, se sentant brusquement en danger. Elle se sentait trop vite menacée et le comprit lorsqu'elle sentit son énergie … gonfler, comme il le dit. Mais ce n'était pas seulement son énergie qui avait gonflée, c'était également sa confiance en elle. Elle se sentit plus calme, comme si le tempérament apparent de son professeur lui avait également été transmis via cette bouffée d'énergie. C'est donc sans se poser trop de questions qu'elle leva la main droite. Elle ferma les yeux pour visualiser mentalement ce qu'elle voulait : obtenir un vent humide comme à son essai précédent. Elle vit le serpent vert s'enrouler autour de sa main imaginée dans son esprit et presque aussitôt, sentit l'humidité recouvrir sa main. Elle avait réussi du premier coup. Ce n'était pas pour autant qu'elle rouvrit les yeux. Elle se concentra sur sa main gauche et visualisa un serpent rouge, un vent chaud. Contrairement à la fois précédente, sa nouvelle confiance en elle fit apparaître le vent aussitôt et elle le sentit glisser sur sa peau.

Elle rouvrit les yeux et regarda ses mains. Elle les sentait sur elles et sut qu'elle ne devrait pas se forcer pour en garder la même densité. Elle commanda dans son esprit au vent rouge de rejoindre le vent vert et vit le vent obéir. Celui-ci enlaça le vent vert et ils se mélangèrent harmonieusement. Elle sentait maintenant sa peau devenue douce sous ce mélange de vent. Elle leva son regard vers Tyrol et sourit.

- Votre vent m'a bien servi, merci. De plus, j'ai compris qu'en effet j'utilisais trop d'énergie en voulant rassembler mes deux vents. Cette fois, je l'ai fait mentalement car ce qui ne m'allait pas, c'était d'essayer de voir les vents dans leur couleur respective. Si je le fais d'abord dans mon esprit, j'arrive à davantage me concentrer sur la sensation du vent et je les attrape donc plus facilement. Pour le moment j'ai un vent chaud et un vent humide qui s'enroulent autour de ma main. J'espère réussir à les tenir plus longtemps ensemble.

Elle fit une petite pause puis reprit.

- Professeur, est-ce que je pourrais moi aussi vous envoyer de l'énergie si je le voulais ? … et si je le pouvais, termina-t-elle avec une petite pointe d'amusement.

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageVen 22 Jan 2010 - 20:30

Spoiler:
 

"Tu le pourrais, certainement, mais cela demanderait une affinité plus développée avec ta propre énergie et surtout une grande capacité d'empathie afin de la transmettre à un corps qui n'est pas le tiens : Une mauvaise approche de l'énergie d'un autre Aera peut provoquer un rejet. Mais tu n'en es pas encore là, nous le verrons plus tard si tu le souhaites."

L'elfe omit volontairement un petit discours sur le fait qu'elle aurait encore plus de mal à la transmettre à un élémentaliste autre qu'un Aera. Lui-même avait des facilités de par la nature de son pouvoir, mais un Aera standard parvenait très rarement à communiquer avec l'énergie d'un autre élémentaliste. Il n'entra cependant pas dans ces détails car cette année, Logan ne devait pas se concentrer là-dessus ; Il admettait souvent quelques entorses au programme initial, mais si elle ne voulait pas perdre de temps, elle devait d'abord acquérir des bases sûres et concrètes. Vu le temps qu'elle avait mis à bien comprendre comment mettre son énergie au pas, elle avait encore à apprendre. Ils ne pourraient se contenter de cela et devaient passer à autre chose afin de diversifier ses capacités, en restant toutefois dans les "passages obligés" de la première année telles que l'attaque, la défense et l'esquive de base. Et tout ce qui était "de base" en général. Tyrol en revint donc à ce qu'il avait demandé un peu plus tôt, précisant avec un sourire :

"Ce que je voulais avant tout était que tu te serves de ce que tu sais désormais pour l'appliquer à ton saut. C'est pour ce sort précis que nous avons passé du temps sur ton énergie. Maintenant, tu dois essayer de voler de tes propres ailes."

Vous analysiez ? Eh bien, volez, maintenant ! Il allait voir si elle parvenait à optimiser sa technique. Si oui, l'exercice était fini ; Si non, il l'était aussi. Hélas, ils n'avaient pas tout leur temps pour s'attarder sur la même chose trop longtemps. Et dans le feu de l'apprentissage, il restait souvent bien peu de temps en fin de journée pour reprendre les quelques points posant problème, d'où la nécessité pour l'élève de travailler seul. Au moins Tyrol souhaitait-il être fixé afin de garder cela dans un coin de la tête, avant d'y reporter sur papier parcheminé. Une boîte entière et déjà bien remplie était consacrée à ses élèves, classés dans l'ordre alphabétique et dont les documents associés à chacun étaient précautionneusement noués d'un ruban de couleur spécifique : Il faisait attention à tout et n'omettait rien à leur sujet. A vrai dire, il avait beaucoup de temps à perdre en organisation... Cela avait au moins le don d'amuser Eal. L'elfe secoua légèrement la panthère somnolente, lui intimant de se relever. Elle obéit, connaissant par cœur les désirs de son comparse qui voulait simplement en cet instant se relever sans flancher. S'étirant avec souplesse, elle laissa son échine au service du prof'. Celui-ci prit donc son temps pour se relever avec dignité. Une fois debout, il invita Logan à faire de même en ourlant un léger sourire en coin.

"Allez, c'est le moment. Voyons quel progrès cela donnera."

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageSam 30 Jan 2010 - 21:49

    Ah bon, c'était ça qu'il voulait en fait. Qu'elle essaye de faire sa technique du Pas de Lune. Logan ressentit un bref sentiment de solitude en se rendant compte qu'elle n'avait pas bien saisi les instructions. Bon allez, ce n'était pas réellement de sa faute au fond.

    * Il n'avait qu'à être plus précis !*

    Malgré ses grognements intérieurs, Logan observa son Professeur se relever. Elle était surprise de le voir s'appuyer sur sa … « panthère » à défaut d'autres mots. Cet animal la perturbait, mais ce qui la troublait réellement était le fait que son professeur ait besoin – ou tout du moins, semble en avoir besoin - d'un soutient pour se lever. Elle repensa au début de son cours où il lui avait lancé ce regard si cinglant et cela contrastait avec ce qu'elle venait de voir. Décidément, Tyrol ne semblait pas être quelqu'un de banal. Déjà que sa maîtrise du Vent était très différente de la sienne …

    Elle se leva sans un mot et observa les alentours. Valait-il mieux pour elle d'essayer de décoller à partir du sol ou se mettre en hauteur comme à son habitude ? La réponse s'imposait d'elle-même : n'allons pas nous compliquer la tâche, pas besoin d'être trop fière et mettons-nous en hauteur. La Cristalléenne sentait qu'elle allait souvent devoir mettre son égo au placard quand elle serait avec son Professeur. Allez savoir pourquoi elle pensait cela …


    - Professeur Tyrol, je vais me transformer pour pouvoir escalader un arbre. Il me sera plus facile de faire mes essais en commençant à partir d'une hauteur que d'essayer de décoller à partir du sol. Quand j'utilise cette technique, je suis généralement déjà dans un arbre et euh …

    Avait-elle réellement besoin d'expliquer ses techniques de chasse ? Elle haussa les épaules et conclut par un « Voilà » avant de se diriger vers l'arbre le plus proche. Parmi son clan de la Panthère, Logan avait un avantage que les autres n'avaient pas voulu lui reconnaître : elle était capable de se transformer très facilement malgré son jeune âge. Il fallait normalement attendre l'âge adulte pour pouvoir espérer se transformer alors que le Cristalléen courait, mais Logan sut le faire à l'aube de son adolescence. C'est pourquoi avant même qu'elle atteigne l'arbre, elle s'était déjà transformée avec ses caractéristiques de la panthère noire : poils noirs (lui recouvrant surtout les bras et les jambes), crocs, griffes, pattes. En quelques secondes elle se trouvait sur la plus haute branche qui lui permettrait de sauter sans difficulté. Elle repéra l'arbre suivant. Elle avait comme idée de s'y rattraper si elle n'arrivait pas à appliquer sa technique.

    Elle s'élança, sans réfléchir. Elle voulait se libérer de ses anciennes craintes de ne pas y arriver. Lorsqu'elle chassait ça lui aurait couté un repas ou pire si la bête s'était mise à la traquer. Il ne fallait pas qu'elle s'encombre l'esprit de pensées négatives, sinon elle n'arriverait pas à retrouver la sérénité qu'elle avait ressentie grâce au Vent de Tyrol. Elle ferma les yeux et inspira. La suite s'enchaîna très vite : elle sentit le vent gonfler ses poumons et caresser tout son corps. Elle comprit à quel moment elle devait concentrer son pouvoir dans ses pieds et réussit à mieux percevoir la densité de son vent dans chaque pied. Elle ouvrit les yeux et vit l'Elfe qui l'observait de ses yeux verts cinq mètres plus bas. Elle flotta pendant un très bref instant – à peine deux secondes – avant de se mettre en mouvement car après tout la difficulté résidait là : savoir se déplacer tout en restant concentré sur sa maîtrise du vent. Elle réussit à enchaîner un pas, puis l'autre. Encore un et elle avait traversé la moitié de la distance entre les deux arbres. Pour les derniers mètres, elle semblait plus bondir que flotter, un peu comme si elle sautait d'une zone à l'autre et plus comme si elle essayait de garder l'équilibre de zone en zone. Au moins, elle avait gagné en grâce. Elle s'agrippa à l'arbre avec ses griffes et y resta collée quelques instants. Dès qu'elle avait sentit la matière du bois sous ses doigts, son sentiment de légèreté qui l'avait possédée durant sa « traversée » s'était évanoui. Elle ressentait maintenant le besoin de se raccrocher à quelque chose de solide, de ferme et de fiable. Elle redescendit lentement et s'approcha de son professeur. Ne sachant que dire ou quoi faire, elle se contenta d'un :


    - Alors ?

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMer 17 Fév 2010 - 19:16

"On est en année de la Panthère, tu crois ? C'est de mode, c'est moi qui fait fureur !"

Tyrol se tourna à demi vers Tranlthanas, qui fixait Logan en train de grimper. Sur sa face d'animal aucune expression n'était bien visible, mais l'elfe devinait la mine moqueuse au simple ton de la voix. Il mit un doigt sur sa bouche avec un clin d'oeil pour lui intimer l'ordre de ne pas déranger ses pensées tandis qu'il se concentrait sur son élève. Il releva la tête pour la regarder faire, la voir s'élancer, aller de çà-de là en se laissant porter, l'air centrée sur ce qu'elle faisait. Ce qui valait mieux, ceci dit. Le professeur ne tenait pas à insister sur cette technique qu'elle lui avait montré plus tôt, il avait simplement voulu aider la jeune fille à l'optimiser afin d'être plus rapide en cas de problème. De même, l'aider à mieux comprendre comment utiliser le Vent lui servirait pour les autres sorts, le passage était donc obligé et la technique d'élévation de Logan avait été un bon prétexte pour l'insérer le plus tôt possible dans ce cours. Il estimait que cette fameuse technique, elle l'avait développée seule, elle saurait la faire évoluer seule désormais : Il fallait à présent passer à autre chose. Elle ne se rata pas, prenant même l'occasion de bondir, cela était donc acquis. L'elfe voyait, en plissant les yeux, les courants se mêler sous elle pour lui servir d'appui, l'élevant et la faisant aller de l'avant sans problème : Elle avait mis en application ce qu'elle venait d'apprendre à ressentir, et voilà ce que Tyrol avait souhaité. Il l'attendit à la descente de l'arbre, et, à sa question, se contenta d'applaudir un peu, calmement, avec un petit sourire.

"Eh bien, voilà qui est fait ! L'équilibre va mieux et tu as compris comment te servir de ce que contient le Vent ; Il faudra veiller bientôt à prendre plus d'assurance, mais je pense qu'une situation concrète d'utilisation suffira à cela. Nous pouvons aller à autre chose."

Les journées s'allongeaient, mais restaient courtes pour des leçons ! On n'avait jamais assez de temps, il fallait donc le mettre à profit pour en faire le plus possible. Le plus dur restait à venir, comme disait l'adage.

"Avant toute autre chose, il va falloir baser ce cours sur tes capacités offensives. Je suppose que tu y portes déjà un certain intérêt."

Tranlthanas, surtout, y portait de l'intérêt ! Il venait de relever la tête, le "poil" frémissant : Il aimait bien parler offensive !... Hélas, on ne parlait pas de lui. Et les offensives dans les cours de Mister Blanche-Fesse finissaient soit dans l'ennui et le ratage le plus complet, soit dans le fatras le plus innommable. Rares étaient les parties intéressantes : Comme cela devait être ennuyeux d'être un débutant...

"Maintenant que tu sais appréhender ton environnement et le Vent qui y est présent, tu vas apprendre à en tirer tes armes", poursuivit Tyrol avec un sourire. "Il me semble que tu as fais mention de plusieurs techniques, j'imagine que tu en as une au moins destinée à l'attaque. Si oui, montre-la moi et nous verrons quoi faire à partir de là. Si non, fais un essai quelconque. Mais dans tous les cas, mets-y toute ta force, je dois me faire une idée."

En bon et avenant martyr, il se désigna évidemment d'office comme cible, invitant, de son aimable sourire, son élève à continuer sans perdre de temps .

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageSam 20 Fév 2010 - 14:35

Spoiler:
 

Le petit applaudissement de son professeur la mit mal à l'aise. Bien que Tyrol se montre patient, Logan ne savait pas vraiment ce que celui-ci pensait dans le fond. Comme cette panthère dont elle avait senti le regard quelques instants plus tôt … Bref.

Comme l'elfe, la jeune Cristalléenne considérait que le développement de sa technique était clos. Elle le savait, le sentait en elle qu'elle avait compris quelque chose et que c'était parfaitement entré. Un sentiment de satisfaction se répandit en elle. Son plaisir augmenta lorsqu'il lui parla de « passer à l'offensive ». Pour elle, c'était plus concret ! Elle pensa à sa technique des griffes et se rendit compte que instinctivement, elle la sentait déjà mieux. Elle comprenait ce qu'elle devait améliorer par rapport à ses précédentes utilisations.

Le Professeur en bon martyr se proposa comme cible de son attaque. Elle hésita. Tyrol incarnait une figure d'autorité mais il était un homme. Elle était donc partagée entre l'envie de l'attaquer en toute impunité ou de retenir ses coups parce qu'il se situait plus haut dans la hiérarchie. Logan avait projeté sur lui l'image de sa Materchka et elle se méfiait donc de cette « ouverture », de cette « acceptation » de l'attaque. Sans y avoir pensé, Logan s'était à nouveau transformée et jouait distraitement avec ses griffes pendant qu'elle réfléchissait à toute allure, ne voulant pas laisser transparaître son cas de conscience. Elle clôtura sa réflexion en poussant un soupir. Il acceptait de recevoir l'attaque de plein fouet ? Bien. Elle ne devait pas chercher plus loin, c'était un gaspillage de temps et d'énergie. Elle se prépara.

Les pieds bien ancrés dans le sol, la Cristalléenne prit le temps d'intégrer son environnement et de le ressentir en elle. Le vent lui caressait la peau et il se faisait plus frais en cette fin d'après-midi. Elle se concentra et le sentit aussitôt. C'était sans hésitation que le vent s' était mêlé à elle et elle arriva avec aisance à en canaliser dans ses longues griffes. Il lui restait à projeter ses « griffes de vent » en dégageant en un seul coup toute la puissance qu'elle était capable d'envoyer, tout en gardant son vent dans cette forme de griffe. Il fallait qu'elle le rende tellement froid qu'il en devienne coupant et donc … dangereux. Elle devait rester concentrée pour pouvoir lancer son attaque de manière puissante. Après tout, c'était une exigence de son professeur. Elle prit une longue inspiration et c'était comme si ses poumons filtraient l'air qu'elle allait envoyer. Elle sentait sa froideur parcourir son corps et elle en aurait frissonné si elle n'était pas concentrée. Et au moment où elle expira brusquement, elle lança son bras comme si c'était lui qui allait griffer et non le vent. Son vent se précipita aussitôt en direction de Tyrol, sifflant tellement il était rapide. Logan écarquillait les yeux, attendant l'impact du vent sur son Professeur …

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageSam 6 Mar 2010 - 18:40

Il n'y eut pas d'impact ; En tout cas, pas directement sur la royale personne de Tyrol, éternellement protégé par son Vent. Les griffes furent déviées avec aisance, et le verdict fut sans appel : Ce n'était pas assez ! Sûrement que la jeune fille avait su y mettre ce qu'elle venait d'apprendre, puisqu'il avait pu voir de ses yeux leur changement de couleur ; Toutefois, il manquait beaucoup de puissance, et un certain manque d'anticipation. En effet, que serait-il advenu de ces attaques s'il s'était déplacé ? Voire téléporté ? Et s'il avait usé d'un bouclier qui les aurait renvoyées à l'expéditrice ? …

Il y aurait du travail. Travail auquel ils durent s'atteler au plus tôt, le professeur procédant pour cette technique de la même façon que pour celle du Pas de Lune : Il la reprit dans le détail, travaillant essentiellement celle-ci puisque Logan l'affectionnait. Il fallut renforcer cette attaque de toutes les façons possibles, et en former plusieurs variantes afin que la Cristalléenne ne se trouve pas prise au dépourvu. Mise en situation de combat par Tyrol qui finissait toujours par en venir là, elle dut rapidement apprendre à mettre plus de punch dans ses attaques, au bon moment et au bon endroit. Il était en revanche difficile d'expliquer, et surtout de montrer comment tout donner sans trop dépenser, sans gaspiller inutilement sa force ! D'autant plus difficile que l'elfe avait un désavantage certain et que donner l'exemple lui était presque impossible : Bien déterminé à faire comprendre les rudiments du combat magique à Logan, il mit beaucoup de temps à faire des démonstrations de pouvoir, à canaliser son énergie, la redistribuer, effectuer les bons mouvements, prendre le bon élan, diriger instantanément chaque attaque à distance… C'est Tyrol qui s'en trouva cette fois le premier fatigué, et il profita de la pause repas pour s'en remettre, à plat dans l'herbe.

Les griffes de Logan servaient d'entraînement privilégié pour mettre en pratique chaque nouveau conseil ; Après manger, ils firent cette fois un détour sur l'énergie magique de la jeune fille afin d'améliorer ses attaques par une meilleure utilisation d'air non pas réellement "intérieur", mais crée par elle. Il s'était simplement dit qu'après avoir pris le temps de lui apprendre à appréhender son environnement, il faudrait qu'elle sache faire ressortir son don. Il se contenta de lui expliquer qu'elle choisirait selon ce qui lui paraîtrait le plus avantageux dans l'instant : Le vent autour d'elle, ou celui qu'elle créerait par sa volonté. Il aborda la chose en aimantant une nouvelle fois l'énergie qu'il lui avait montré plus tôt, et se mit en tête de la lui faire ressentir de la même façon que l'Air autour d'elle. Cette étape, plutôt calme, devait pouvoir leur permettre aussi de… Digérer avant de retourner au combat ! La plupart des sorts suivants furent improvisés, et destinés uniquement à affirmer la prise de Logan sur son pouvoir. Cela leur prit beaucoup de temps, Tyrol souhaitant miser sur l'offensive avant de passer à quoi que ce soit d'autre ; Il marqua toutefois un arrêt dans le combat, entraînant la jeune fille dans quelques exercices de télékinésie histoire de… Décompresser. Il ne se rendit compte que pendant les exercices en question à quel point il avait oublié la difficulté que cela pouvait être pour le mental !

Par "chance", tout se liait assez facilement : La maîtrise de son énergie magique lui servait pour la télékinésie et pour créer de l'Air. Et le tout servait aussi dans les attaques. Il introduisit immédiatement la télékinésie comme utile à la déviation de sorts et d'objets, abordant dans le même temps quelques bases de défenses que la Cristalléenne ne saurait négliger plus tard. La sentant motivée, il empiéta quelque peu sur le programme de l'année suivante, comme il le faisait très souvent au final ; Les exercices reprenaient ainsi entre deux pauses destinées aux explications, souvent faites allongé dans l'herbe et le regard fixé sur le ciel tandis que Tranlthanas partait se dégourdir les pattes ailleurs. Le voyant s'ennuyer, Tyrol le força à prendre part aux attaques, en profitant pour se reposer un peu quand la tête lui tournait ; La panthère sembla d'abord faire bien mauvaise tête, y aller à contrecœur en traînant les pattes… Et puis finalement, comme cela la dérouillait, elle prit cela comme un jeu, sérieux et à dénouement didactique, certes, mais un jeu tout de même. La gamine contre qui elle feignait de se battre n'était finalement pas si hautaine que cela, et elle avait la niaque : C'était plutôt bon. De dessous son arbre, Tyrol donnait ses directives à son élève, et, ayant bien de la flemme à se lever pour la corriger parfois, s'amusait à la remettre en position avec son propre Vent, lui prouvant ainsi que la télékinésie était bien utile ! Il ne chercha pas à lui apprendre trop de choses originales, se contentant de la laisser faire comme elle le sentait sur le moment, sauf si la forme du sort pouvait aider à optimiser le fond. Ils en retournèrent notamment à cette histoire de griffes, assez simples au départ, qui devraient vite finir par évoluer, se multiplier ou se concentrer à loisir, s'arrêter pour repartir ou faire des détours, feinter, et surtout… Blesser. Chaque variante de la technique, et chaque nouveau sort visait ce but ultime : Blesser, par tous les moyens.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageMar 9 Mar 2010 - 19:17

A sa plus grande déception, l’impact n’eut pas lieu. C’était vantard de croire qu’on pouvait réussir du premier coup. Logan l’était un peu … Elle se remit vite de la déception, prenant conscience par les paroles quelque peu cinglantes de son professeur qu’elle avait été trop vite contente. Elle n’avait pensé qu’à lancer son attaque et non à ce qui allait suivre. Elle n’avait pas réfléchi plus loin que le bout de son nez et elle s’en mordit la lèvre de frustration. Qu’est-ce qu’elle pouvait se montrer idiote !
Sans ménagement, Tyrol l’a remis aussitôt au travail. Comme pour l’exercice précédent, il lui fit décortiquer toute son attaque pour la faire réfléchir à chaque élément qui la composait. Ce n’était pas qu’une question de puissance, il y avait aussi la qualité du vent à prendre en compte, ainsi que la souplesse de l’attaque. Par exemple, il fallait qu’elle sache éviter sa propre attaque si celle-ci rebondissait sur un bouclier … Il lui fit recommencer son attaque un nombre incalculable de fois, l’évitant toujours avec une facilité frustrante. Un coup elle ne visait pas bien, un autre il n’y avait pas assez d’énergie, ou son vent n’était pas assez concentré … Elle se serait probablement énervée plus vite si elle n’avait pas vu à quel point cela affectait l’énergie de son professeur. Le voir fatigué lui fit comme un déclic : pour s’économiser – car un professeur fatigué ne servait à rien – il fallait qu’elle apprenne plus vite. Elle se concentra davantage sur son attaque, se remémorant tout ce que l’elfe lui avait dit. Au moment où d’un geste souple elle envoya son attaque des griffes, elle rata de nouveau son professeur mais … laissa une profonde marque dans le tronc de l’arbre juste à côté. Ce fut visiblement le signal pour faire une pause dans le cours.

Installés dans l’herbe, son professeur lui expliqua la notion de « vent intérieur », celui que l’élémentaliste était capable de créer à partir de lui-même. Il lui expliqua en quelques mots que c’était la technique qu’il utilisait pour sa maîtrise du vent. Logan lui demanda si c’était la raison pour laquelle il semblait être vite fatigué. Tyrol fit comme s’il n’avait pas entendue et continua ses explications. La jeune femme avait la possibilité d’utiliser le vent existant ou d’en créer un elle-même. La deuxième solution lui paraissait être la plus intéressante car la plus « pratique ». Malheureusement pour elle, ce n’était pas plus la facile. Que du contraire ! Par la suite, ils reprirent leurs exercices de combat. Logan lança quelques attaques maladroites où elle essayait de créer son vent. Evidemment, il lui fallut plusieurs essais afin de créer une simple brise légère. Elle laissa finalement tomber en décidant d’y revenir plus tard, pensant que si elle arrivait à maîtriser le vent naturel, elle aurait plus facile à comprendre le vent qu’elle pouvait créer. Au moment où elle s’apprêtait à retenter son attaque des griffes, son professeur leva la main pour l’interrompre. Ils allaient maintenant passer à un autre exercice : la télékinésie. Et pour présenter son idée, il la fit flotter quelques centimètres au-dessus du sol ! De surprise, elle perdit l’équilibre et s’étala lamentablement aux pieds de l’elfe, ce qui eut pour conséquence de le faire rire (« Et la panthère là, elle a souri ou j’ai rêvé ? »). Ce qui vexa d’autant plus la fierté de la Cristalléenne, mais celle-ci n’en montra rien.

L’exercice de télékinésie lui rappela le premier exercice qu’elle avait dû faire, à savoir : réussir à saisir le vent autour d’elle. Un peu comme pour sa technique du Pas de Lune, elle tenta de concentrer du vent sur un caillou posé à ses pieds, entre elle et Tyrol. Le but était qu’elle arrive à le faire bouger (« Mais si, regardez ! Là, je l’ai fait bouger ! Mais, enfin … ! ») et il lui fallut un long moment avant de réussir à le soulever. Comme à son habitude, lorsque Logan eut réussi une fois l’exercice, l’améliorer se faisait de manière plus rapide.

Finalement, tout ce que lui apprenait son professeur s’emboîtait de lui-même. Plus le temps passait et mieux elle comprenait le vent. Sa technique des griffes s’améliorait et bien que la panthère qui avait pris la relève de l’elfe évite toutes ses attaques, elle voyait bien les traces qu’elle laissait sur le passage. Lorsque l’animal lançait des sorts elle les esquivait de mieux en mieux. Au début, c’était des bons maladroits à droite et à gauche, mais Tyrol l’obligea à affronter les obstacles et la jeune Cristalléenne fut bien obligée d’y faire face et d’appliquer les exercices de télékinésie. Ce fut long et surtout douloureux. Mais elle y arrivait. Lentement mais sûrement, comme le dit l’adage. Elle en était à réutiliser sa technique des griffes mais ne se contentait plus de lancer des coups rageurs. Cette fois ses gestes étaient plus souples et précis, son vent plus puissant. La panthère – qui semblait prendre un malin plaisir à jouer avec elle – lui lançait aussi quelques attaques et Logan les évitait de mieux en mieux soit par des bonds souples ou par un peu de télékinésie ou de sorts lancés un peu au hasard qui lui permettait de sauver sa peau et de ne pas compter davantage de cicatrices sur son corps.

Alors qu’ils prenaient une pause bien méritée, Logan avait rejoint son professeur toujours installé sous l’arbre. Elle mangea silencieusement en regardant d’un œil vague le parc qui s’étendait devant eux. Elle pensait à son premier jour dans la Cité, à son agoraphobie et sa claustrophobie. Elle évitait toujours les foules et les maisons mais tout cela lui semblait plus vivable. Était-ce dû à la maîtrise grandissante de son pouvoir ? Elle ne savait pas trop mais sentait que son cerveau faisait impasse sur l’autre possibilité qu’il y avait … à savoir qu’elle se sentait bien à Elament. Mais ça, elle ne s’en rendrait pas compte avant un moment. Elle se tourna vers son professeur :


- Monsieur, j’ai vu que ce n’était pas la télékinésie que vous utilisiez pour éviter mes attaques mais plutôt ce que vous appelez un « bouclier ». Est-ce le même principe que le vent intérieur ?

Et c’était reparti pour une longue série d’exercices …

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tyrol
Régent
avatar
Nombre de messages : 378
Âge : 294
Race : Elfe (Solan)
Poste : Régent
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageSam 20 Mar 2010 - 22:19

"Non, pas toujours…"

Le simple fait de prouver ses dires par un exemple les lança effectivement dans une nouvelle série d'exercice, traitant cette fois de la défense et des diverses techniques qui pouvaient entrer dans ce domaine. Mais avant tout, l'elfe se permit une – énième – rectification à propos du "vent intérieur", qu'il se promit un jour de renommer dans l'ouvrage qu'il était en train d'écrire : Sa capacité n'avait rien à voir avec le fait de créer de l'Air à partir de son propre corps et de son propre don. Il ne parla pas de "son vent", se contentant de lui donner le sobriquet de "pouvoir", mais, sans l'expliquer et entretenant toujours le mystère, le différencia de la capacité que Logan avait à pouvoir faire sortir d'elle la magie qui l'avait choisie… Et créer un bouclier pouvait tout aussi bien se faire par l'Air environnant que par celui que l'on faisait ressortir de son énergie. Cela se faisait selon son affinité, ou selon les circonstances du combat. De toute évidence, pour comprendre la chose, elle fut bien forcée de s'y remettre ! Après l'utilisation de la télékinésie, il lui appris à former différentes sortes de boucliers ; Trois pour être précis, pour qu'elle puisse avoir une idée de comment les adapter selon la situation. En effet, n'utiliser qu'un type de défense était quelque chose d'assez répandu mais de plutôt handicapant à la longue : Et à cette phrase l'on put entendre la panthère gronder en découvrant les crocs ! Impassible, Tyrol expliqua la logique de la chose : Se limiter à un sort ne couvrait qu'une partie des attaques reçues, et, rapidement, un ennemi normalement constitué au niveau de l'intelligence finissait par changer d'offensive pour percer la défense, qui, incapable de s'adapter, se trouvait alors en position de faiblesse sans possibilité de rattrapage.

Dans ses trois exemples, Tyrol montra le bouclier tournoyant, le bouclier-miroir et le bouclier neutralisant : Le premier ressemblait à une bourrasque déviant les attaques, efficace mais qui épuisait assez rapidement notamment contre les sorts qui étaient plus difficiles à détourner. Toutefois, ce bouclier avait l'avantage de pouvoir se combiner avec les deux suivants. Le second, tout simplement, se faisait en créant une sorte de paroi solide pouvant se décomposer à volonté en plusieurs morceaux et qui retournait les attaques à l'envoyeur ; Le dernier quant à lui, comme son nom l'indiquait, utilisait le vent et surtout la pression pour annihiler les sorts ou briser les objets. Chacun d'eux pouvait s'utiliser aussi bien à distance qu'au corps à corps, et c'est sur cela qu'ils travaillèrent. Logan ne devait négliger aucun aspect du combat, qu'elle devait avant tout voir comme un Art ; Mais cela, sûrement son éducation de Cristalléenne avait déjà dû s'en charger avant lui… Il commença donc à l'attaquer, de loin, puis Tranlthanas prit le relais au corps à corps ; Enfin, ils se mirent à deux sur elle. Evidemment, Tyrol restait assez soft et la panthère s'en donnait à cœur joie de jouer les feinteuses sournoises. Au final, l'exercice tourna à une véritable mise en situation où Logan dut apprendre à se défendre comme à attaquer. Toutefois, pour plus de sécurité, l'elfe écarta Tranlthanas du combat avant que celui-ci ne se chauffe trop ! A prendre cela pour un jeu il finirait par oublier de mesurer son offensive, et une élève carbonisée n'était jamais très efficace ! Tyrol resta seul dans l'affrontement, tirant du vide sa hallebarde de magie pure pour prendre la place au corps à corps. Il s'avéra fort peu doué en vérité, et il se fatiguait toujours aussi vite ; Mais malgré la sueur qui perlait à son front il essaya de tenir le plus longtemps possible, encourageant oralement Logan à faire front, l'obligeant par un jeu de distance et de corps à corps à déballer tout ce qu'elle pouvait faire.

Rapidement, une nouvelle pause fut indispensable. L'elfe blanc, chemise entrouverte, était retourné à sa place dans l'herbe, à l'ombre de l'arbre. Essoufflé, il ne trouva même pas le courage ni la force de parler ; Pourtant, il voulait exposer la suite du programme avant la tombée de la nuit… Ce fut Tranlthanas qui dut se charger de la traduction, transmettant tout haut ce que son comparse pensait :

-Il dit qu'il veut bien t'apprendre d'autres trucs, mais faut que tu lui dis c'qui te botte.

Attendant tour à tour les réponses de la fille et de Tyrol, le félin finit par arranger les bidons lui-même. Il manquait plusieurs choses, aussi fut-il clair qu'ils ne pourraient tout approfondir. Logan avait beaucoup d'idées derrière la tête… Lorsqu'elle fut prête à reprendre, son professeur, lui, ne semblait pas pouvoir la suivre. La panthère se chargea donc d'expliquer la théorie, se mélangeant parfois avec son accent trop prononcé qui déformait parfois les mots ; Pourtant, malgré un phrasé rude, elle paraissait posséder une culture qui dépassait l'entendement pour une créature magique, aussi proche fût-elle d'un bipède… Mais elle ne laissa pas le temps à la Cristalléenne de se poser trop de question, la mettant au garde à vous avec une autorité aussi naturelle que celle d'un prof' ! Il fallut expliquer à la jeune femme le principe de la création de cyclones, et, par extension, de phénomènes météorologiques de base : Comme elle avait déjà vu le principe du bouclier tournoyant, la mise en mouvement de l'air en forme conique ne fut pas le plus dur ; Mais en contrôler l'ampleur, la portée et la force furent tout autre ! Peu de gens passaient encore à cette heure dans le parc, mais les quelques amateurs de fins de journées évitèrent tous très rapidement cette zone du parc en voyant des courants d'airs peu "normaux" échapper à leur propriétaire… En fait, ce fut un simili-cyclone que Logan put apprendre à réaliser pour l'instant. Les cyclones étant faits pour les grands espaces, il n'était pas question de jouer avec cela ! Tranlthanas lui répéta l'un des grands principes des cours made in Tyrol : Elle devrait travailler et approfondir cela seule ! Et de préférence, pour le cyclone, pas dans la Cité… Mais elle put constater que, même minimes, ses petits cyclones répétés avaient apporté un semblant de changement dans le temps : Des nuages s'étaient approchés. La panthère dut expliquer le rôle du vent dans les changement de temps, et la façon dont un don magique pouvait agir sur eux. Sans le vouloir, elle avait mené une première victoire, celle de faire bouger quelque peu les nuages ! Comment savoir que c'était elle ? Eh bien… Ils étaient tous concentrés au-dessus du lieu du cours ! C'était un peu chaotique, aussi fallut-il lui expliquer pas à pas la façon de contrôler ces changements de façon à obtenir ce que l'on voulait : La pluie ou le beau temps, une atmosphère dégagée d'interférences ou au contraire lourde et chargée… Une telle atmosphère tendant à être fort utile pour qui aimait la Foudre…

Tyrol s'était relevé au moment où le ciel était devenu noir au-dessus d'eux, après plusieurs essais infructueux ayant fait virer les nuages, tantôt les amenant au bon endroit, tantôt les séparant et découvrant le ciel… Le regard levé, il regardait le déroulement des choses, comparant le noir des nuages superposés et le rouge du soleil couchant, au loin derrière les maisons de la Cité. La température ayant maintes fois viré au rythme des tentatives de son élève, il avait remit son manteau, craignant d'en tomber malade ! Il n'aimait pas ces sorts de changement météorologiques, il ne les avait jamais appréciés même si objectivement ils pouvaient aider : Cela lui semblait tout simplement inutile d'infléchir sur la Nature. Ses principes avaient changé depuis bien longtemps, mais ce refus de toucher au temps était resté malgré tout sans qu'il ne sache pourquoi ; De toute évidence, il n'était pas assez doué pour en jouer. Cela avait marché une fois, une unique fois. Et… Et quelle fois !…

Mais ce doux souvenir qui s'installait dut repartir à sa place lorsqu'il sentit les premières concentrations électriques venir avec la pluie, planant au-dessus d'eux trois : Il revint à la réalité juste à temps pour lever un bouclier de type neutralisant sur le groupe, les protégeant d'un coup de foudre relativement faible mais qu'il était bien peu conseillé de recevoir par simple considération pour leur propre intégrité physique ! Tranlthanas sursauta, Logan et Tyrol manquèrent de finir sur les fesses, mais heureusement voilà tout ce qui résultat de ce coup de foudre impromptu ! Ayant apparemment retrouvé la parole, l'elfe blanc fit un signe de tête à son élève, comme pour marquer son approbation :

"C'était tendu, mais cela est plutôt bon signe pour la suite, toi qui voulait de la Foudre... Mais je pense que nous avons fini pour aujourd'hui, Logan ! Dissipe donc ça s'il te plaît… Je déteste la pluie !"

Tranlthanas, lui, adorait la pluie, mais elle menaçait son beau pelage sous sa forme féline ; Il vint donc par défaut se cacher contre Tyrol, le poussant de la tête pour lui faire signe de partager son bouclier "naturel" : L'elfe finit par l'appliquer à tout le monde en attendant que l'averse passe, et Logan put sentir qu'effectivement, il y avait quelque chose d'étrange avec ce bouclier… Hormis le fait qu'il sentait bon la forêt, ce qui n'était déjà pas très courant pour un bouclier, de façon générale ! Le professeur soupira d'aise.

_________________________________________________________

"Combattre une armée d'archers, c'est comme lancer une
pierre dans un nid de guêpes : je ne souhaite l'expérience à personne !"
(
Tyrol)

http://sforzanda.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bâtisseuse
avatar
Nombre de messages : 277
Âge : 29
Race : Peuple de Cristal
Poste : Bâtisseuse
Magie Contrôlée : Air

Feuille de personnage
Puissance:
655/1000  (655/1000)
MessageSam 3 Avr 2010 - 11:07

Logan était fatiguée car plus les exercices avançaient, plus ils étaient difficiles. Mais en même temps, elle était émerveillée de tout ce qu'elle apprenait, d'apprendre à domestiquer ce don qui au départ semblait être une malédiction pour elle, mais qui finalement se révélait bien plus que pratique ! Plus elle maîtrisait le vent, plus elle le sentait faire partie intégrante d'elle. Les exercices de télékinésie la ravirent bien qu'elle ne sache pas encore déplacer des masses lourdes. Elle était sûre que pendant ses séances de chasse cela pouvait se révéler très utile. Quand elle passa aux boucliers, l'exercice devint plus complexe. Elle avait plus de facilités à se concentrer sur une attaque qu'elle répétait plusieurs fois de suite que d'essayer d'enchaîner de manière rapide différentes sortes de boucliers.

Des trois sortes de boucliers que lui exposa son professeur, c'était le bouclier tournoyant qui lui posa le plus de difficultés. Elle n'arrivait pas à le rendre assez puissant et plus elle essayait, plus il devenait faible. Ils se concentrèrent sur les deux autres. Elle maîtrisa assez rapidement le bouclier miroir, et elle avait réussi quelques fois – par hasard, vous dirait-elle – à détruire les grosses pierres que lui envoyaient Tyrol pour l'entraîner. Quand ils passèrent au corps à corps, la Cristalléenne se découvrit une facilité qu'elle ne savait pas avoir. Lorsque l'elfe ou la panthère se trouvaient trop proches d'elle pour qu'elle puisse préparer ses attaques, ses réflexes étaient rapides et efficaces pour qu'elle puisse prendre assez de distance et lancer ses sorts. Elle enchaînait avec une vitesse incroyable ses transformations d'humaines en mi-panthère pour profiter des avantages de ses deux transformations. Combattre son professeur se révélait plutôt facile car elle devinait ses faiblesses vu qu'il n'était pas très efficace. Par contre, combattre Tranlthanas était beaucoup plus compliqué ! Le félin évitait toutes ses attaques et elle avait à chaque fois tout juste le temps de préparer ses boucliers. L'entraînement était rude, mais efficace. Ayant moins de temps pour réfléchir, ses gestes étaient plus instinctifs et le fait de moins prévoir la libérait de ses hésitations.

Lorsque l'heure bien méritée du repos fut arrivée, Logan ne se fit pas prier pour s'asseoir. Dans la besace qu'elle avait apportée, elle se servit une tranche de lard fumé quand mangea goulument oubliant sa réserve d'autrefois. Lorsque la panthère prit la parole, Logan fut surprise par son accent fort prononcé. Elle réfléchit quelques instants, se remémorant le programme de cours qu'elle avait lu. Maintenant qu'elle connaissait les boucliers et la télékinésie,il lui paraissait fort intéressant d'apprendre à créer des phénomènes météorologiques. Ce fut Tranlthanas qui lui expliqua la théorie des cyclones. Bien que moins claire que Tyrol, elle faisait preuve d'une intelligence que la Cristalléenne ne lui supposait pas. Ils s'exercèrent longtemps, la panthère poussant toujours plus Logan à amplifier ses cyclones. Concentrée sur ses exercices, elle ne remarquait même pas les nuages gris qui se formaient au-dessus de sa tête, ne pensant même pas à quel point cela pouvait être perturbant pour les badauds se promenant encore à cette heure-ci. Elle était tellement concentrée qu'elle sursauta de surprise lorsque Tyrol se précipita vers elle et la panthère pour les protéger d'un éclair. Ce calme soudain dans ses exercices lui fit prendre conscience qu'elle avait froid, sensation qu'elle n'avait jamais connue auparavant. Cela était dû à l'irrégularité de la température causée par ses exercices météorologiques. La pluie tombait et pour les protéger, l'elfe avait étendu son bouclier autour d'eux. Elle mit quelques instants à sentir qu'il était différent de ceux qu'il lui avait enseignée. De celui-ci semblait émaner de manière paradoxale la douceur et la solidité, et une étrange odeur de forêt semblait en émaner. Décidément, ce professeur était tout sauf banal …

_________________________________________________________

Avatar : Dessin original
http://elyan-dreams.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Forêt de Jade : 1ere mission : Recherche de Aspicot et Chenipan { En cours & Privé.
» je promets que je serai plus sévère (cours 1 - terminé )
» Logan Alias Wolverine [Terminé]
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]
» cours de latin