Partagez | .
 

 "Promenade" en barque.. [Free, 3 joueurs max]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Wind
avatar
Nombre de messages : 775
Race : Hybride piou-piou
Poste : Chef Passeur / Dresseur de Nuages
Magie Contrôlée : L'air

Feuille de personnage
Puissance:
810/1000  (810/1000)
MessageDim 19 Juil 2009 - 13:57

Arc bouté sous un grand manteau, un homme, bossu, dont on ne voyait aucune partie du corps semblait attendre près du rivage, à l'ombre d'un arbre. Une longue capuche empêchait quiconque de voir son visage, des gants et des bottes avaient le même effets sur ses mains et ses jambes. Cet homme était tellement bossu avec des jambes tordues, qu'il paraissait incroyable qu'il tienne debout de façon stable.

Qu'à celà ne tienne, si son rendez vous se présentait, avec la somme promise pour le voyage, Wind pourrait s'offrir un manteau plus large et plus confortable, dans lequel ses ailes le mettraient moins et l'étroit, et donnerait moins l'impression d'être bossu. Avec un peu de chance, il lui resterait assez pour aller à l'auberge ce soir; les nuits passés dehors l'ayant rendues encore plus agressif et désagréable qu'il ne l'était à l'origine, un bon lit de plumes lui ferait le plus grand bien.

Le Soleil faisait son apparition derrière les Monts Endormis, et le rendez vous ne venait toujours pas. Peut être s'était il levé en retard? Ou peut être qu'il avait voulu amener une connaissance... Cette dernière idée plu beaucoup à l'hybride; si deux, voire trois personnes montaient dans sa barque, il était certain d'avoir de quoi passer la nuit à l'auberge pendant au moins une semaine.

L'ancien co-directeur de l'école d'Elament réajusta son vieux manteau, de façon à être certain qu'aucune plume n'était visible... si quelqu'un le confondait, adieu la liberté, ça serait questions sur questions. Cette idée donna une bouffée de stress à l'Oiseau, et même la brise fraiche du petit matin ne l'empêcha pas d'avoir des sueurs froides, il faut dire que la chaleur du manteau n'y était pas pour rien non plus...

Faisant les cents pas, la créature vérifiait à chaque instant que le vents qui soufflait sur l'eau n'était pas trop fort. Ses yeux courant sur les alentours, il s'assurait que personne ne l'espionnait.

Un bruit mit tous ses sens en alerte, l'Oiseau fit volte face, et ses yeux perçants distinguèrent ce qui semblait être une silhouette. Imperceptiblement, l'hybride libéra son don d'aera, et de façon totalement invisible, un petit sphère violacé naquit au fond de la gorge de l'Oiseau, près de ses cordes vocales, empêchant l'air de vibrer de façon naturelle, et masquant ainsi sa voix stridente, au profit d'une voix grave et inquiétante.

_________________________________________________________



Dernière édition par Wind Naïhïn le Sam 5 Déc 2009 - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Breïna Elatha
avatar
Nombre de messages : 845
Âge : 30
Race : Fée Mystérieuse
Poste : Mercenaire//Spadassin
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
690/1000  (690/1000)
MessageJeu 23 Juil 2009 - 22:04

Allez donc savoir ce qui l'avait piqué quand elle s'engagea dans cette aventure, mais il en fallait bien plus pour que la jeune femme n'est froid aux yeux. De quoi exactement parlait-on? Et bien tout simplement de l'entreprise d'un petit voyage presque touristique sur l'île que l'on nommait maintenant : l'île du bateleur". A vrai dire, ce bout de terre était vraisemblablement apparu il y a peu de temps, vraiment peu puisque Breïna elle-même ne connaissait pas l'endroit. Étant donné qu'elle avait quitté Elament avant que la guerre n'éclate avec rage, il y avait beaucoup de chose qu'elle avait manqué, dont la tombée du ciel de cette fameuse île. C'était impressionnant de constater que tout pouvait changer en si peu de temps, aussi rapidement que la mort elle-même pouvait venir vous faucher.

Qu'est-ce qui pouvait bien motiver une femme comme elle à partir se perdre dans un endroit dont on ignorait tout et le danger? Le risque n'avait jamais impressionnée la fée mystérieuse, et c'était sans nul doute la dernière chose qui allait la rebuter. Après avoir essuyé la perte tragique de sa famille et de son village qui fut pillé il y a deux siècles, après avoir brandit les armes au nom du guerre qui avait permis de mettre fin aux bourreaux de sa nation, après avoir été endeuillé par la perte de son époux et bien d'autres malheurs, pensez-vous sérieusement que visiter un monde inconnu pouvait lui conférer une quelconque terreur? Non, bien au contraire, c'était l'excitation qui l'animait, et peut-être aussi la curiosité et l'envie de mettre la main sur quelque chose d'extraordinaire. Ho, elle ne pensait pas à de l'argent ou un quelconque trésor, mais plutôt à une chose qui pourrait résoudre la clef de son problème. On pouvait toujours rêver... la solution se trouvait auprès des démons mais étant donné la situation, il fallait qu'elle trouve le moment propice et idéal pour entrer en contact avec eux, et surtout... le bon démon.

En attendant, pourquoi pas ne profiter un peu de paysage paradisiaque, sachant qu'elle avait beaucoup de temps à perdre? Voyons son entreprise comme des vacances musclées, cela ne pouvait que faire un grand bien à notre grande dame. Ce fut donc d'un bon pied bon œil que la fée mystérieuse avait quitté sa maison, souriante comme dans son éternel habitude, son regard doré comme les blés pétillant. Ses longs cheveux noirs corbeaux lui ruisselaient sur ses pâles épaules, et les voiles de sa robe se mouvait au rythme de sa démarche nonchalante. A vrai dire, elle n'avait aucune notion du temps et au moment où elle se décida de partir, elle ne s'était pas souciée d'arriver ponctuellement. Pourquoi l'aurait-elle fait? Par politesse? Oui... c'est vrai... elle aurait pu, mais serait-elle égale à elle-même si elle ne savait pas se faire désirer?

Armes pendues à son ceinturon, elle ne se séparait jamais de son jeu de dagues jumelles car la prudence était toujours de nécessité. On ne pouvait savoir si quelques malfrats vous guetterez en chemin. Mais cela ne serait que folie que de s'en prendre à sa personne. Que se frottait à Breïna, s'y piquait... ou plus s'y affinité. ^^ Toutefois, voilà que notre dame aventureuse ne tarda pas à arriver à son rendez-vous, d'un pas toujours bien tranquille. La première chose qu'elle fit fut de chercher du regard l'homme qui devait l'emmener vers l'île. Ce dernier ne fut pas bien difficile à retrouver, cacher sous un épais manteau mais malheureusement, on ne pouvait pas percevoir son visage. La première impression qui traversa les pensées de notre fée fut que l'allure de ce dernier était assez glauque... mais bon, tant qu'il faisait convenablement son travail, on allait pas se fier à ce genre de détail.


" Bonjour l'ami. Je m'adresse bien à la personne qui peut m'emmener vers l'île n'est-ce pas? "

La jeune femme marqua une courte pause comme pour guetter la confirmation.

" En tout cas, pardonnez-moi mon retard. J'ai bien peur d'avoir un peu traîner en route. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas trop rigueur. Enfin... suis-je l'unique passager de la traversée? "

A vrai dire, Breïna se moquait un tantinet de cette information, ce n'était que pour la formalité et la curiosité. Est-ce qu'il fallait attendre une personne supplémentaire? Croisons les doigts pour qu'il ne soit pas aussi nonchalant que la jeune femme.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Wind
avatar
Nombre de messages : 775
Race : Hybride piou-piou
Poste : Chef Passeur / Dresseur de Nuages
Magie Contrôlée : L'air

Feuille de personnage
Puissance:
810/1000  (810/1000)
MessageSam 25 Juil 2009 - 21:48

Spoiler:
 

Ainsi le contact se pointait, pas trop tôt! Pour qui se prenait elle, cette donzelle à l'allure nonchalante? Elle s'imaginait quoi, qu'il était là pour le plaisir? à se vouter, se tuer le dos pour rester camouflé sous son manteau, à glandouiller comme ça pour le fun? Elle pensait sérieusement qu'en se ramenant, les cheveux biens peignés, le sourire délicat sur ses lèvres pulpeuses, avec quelques voiles pour tout habits, ça pardonnerait son retard? Enfin bon, passons et restons calme, après tout, le client est roi n'est-ce pas?

"Bonjour, pour commencer, je sais que c'est une formule de politesse, mais je ne suis pas votre ami, c'est mieux dans votre intérêt. Ensuite, oui je m'occuperais de la traversée et oui, vous serez seule, à moins que vous ayez amener quelque ami, et pour le retard, je n'en tiendrais pas rigueur, même si je préfère de loin la ponctualité..."

Faisant volte-face, et désormais dos à la fée, l'hybride se dirigeait d'un pas lent vers sa barque, c'était une barque sobre, elle s'enfonçait moins profondément dans l'eau que certaines barques traditionnelles, mais était plus larges pour plus se stabilité. En vérité, c'était une sorte de mix entre un radeau, et une barque. Elle était faite de chêne qui semblait verni, et deux planches solides fixées dur la largeur de la barques servaient de banc pour les passagers. A l'avant de la petite embarcation, était fixée une lanterne, qui pour le moment était éteinte.

"Avant de monter, un petite question... vous avez la somme convenue? Bien."

Après que la fée lui ait tendu une petite bourse de cuir, serrée par des galons de ficelle, l'étrange individu l'invita à monter dans l'embarcation. Il fit de même, tant bien que mal, pour ne pas découvrir la moindre partie de son étrange anatomie. Il saisit l'unique rame de la barque, et débout à l'avant de l'étrange radeau, il commença à faire glisser l'embarcation sur l'eau. Il ne fallut que cinq minutes dans un silence des plus pesant avant que Wind et son hôte n'arrive à une fourche, empruntant le plus petit cours d'eau, qui semblait peu profond, et à l'ombre d'immenses arbres.

"C'est la première partie du trajet, évitez de vous pencher par dessus bord, et si jamais vous faites tomber quelques chose, dites lui adieu, n'essayez même pas de le récupérer. Non seulement les eaux sont bien plus profondes qu'il n'y parait, mais elles sont infestées de créatures qu'il vaut mieux ne pas imaginer."

Les premiers arbres de la berge passés, Wind navigua en frôlant la berge. Partout où les yeux pouvait se poser, ce n'était que luxuriance, et havre de tranquillité, des saules pleureurs laissaient leur feuilles caresser la surface de l'eau, des fleurs de toutes couleurs parsemaient les berges, et des poissons aux écailles d'argents se déplaçaient en banc à côté de la barque. Apparences trompeuses, ce cours d'eau n'était que traitrise, celui qui ne le connaissait pas risquait de se faire emporter par le courant qu'il y avait au centre du cours d'eau. Celui qui ne connaissait pas se fiait aux apparences, et risquait de s'approcher de ces arbres, en grandes fleurs blanches, mais au pollen paralysant. Celui qui ne connaissait pas ne pouvait pas de douter qu'un mouvement trop brusque de rame pouvait réveiller les créatures carnivores qui sommeillaient dans les profondeurs. A côté de tout cela, les nombreux essaims de guêpes dormant dans les saules ne semblaient pas être un vrai problème. Attention voyageurs, le danger a le don de mettre de très beaux habits...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» [40k - Eldars] Vaisseau monde " Corannir"
» SGU "Air" 1x01-02-03 [SPOILERS!]
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "Sud"
» Les "toulousains" et les EC en Allemagne