Partagez | .
 

 A la recherche d'un peu d'action [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shin
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 757
Âge : 27
Race : Elfe noir
Magie Contrôlée : Don de l'eau

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageLun 13 Juil 2009 - 13:53

"Dans toute les actions dans ce monde, il faut toujours au moins deux raisons à chercher pour lesquels vous pouvez les accomplir : une raison pour soi et une raison pour les autres. Sinon soit vous ne servez à rien, soit vous vous détruisez, au pire les deux en même temps."
Légende d'un elfe noir - Chapitre cinq : Analyse des forces et des mouvements en action par Shinreï Suiton


Marre de cette routine baignée du sang pourri de démons mineurs? Insatisfait de cette spirale de vie qui semble devenir un cercle insuffisamment grand? Impression d'inulité à cause de la banalité de l'action? L'elfe noir avait besoin de découvrir de nouveaux horizons, d'aller plus loin dans ses ambitions, de surpasser tout ce qu'il avait appris, de se lancer dans des défis plus audacieux, de provoquer ce monde qui semblait s'être accommoder de ses actions de basses œuvres. Le besoin d'exister et le besoin de changer ce monde en perdition, déséquilibrer la balance entre Elament et les démons dont les poids en jeu semblaient s'alourdir jusqu'à ce que la plus légère différence de force, le plus léger bouleversement ne fasse sombrer l'une des deux forces sous les flots de l'autre. Et si cela était en faveur des démons que se passeraient-ils?

Dans cette perspective, l'elfe noir se devait d'agir intelligemment afin de réaliser deux objectifs précis : connaître l'ennemi et tenter une percée. Première étape du processus, provoquer l'adversaire pour le faire sortir de sa tanière.

Ce jour-là, il l'avait préparé. C'était un jour sec et ensoleillé, ni nuages, ni vents violents à l'horizon, rien pour durcir la vigilance des démons. Ces derniers mois il s'était aussi entraîné durement pour apprendre à créer de l'eau seulement à partir de son don, éviter le moindre gaspillage de pouvoirs et affiner la qualité de ses compétences. Tout cela pour produire le maximum d'eau à partir de son seul corps. Avant de partir pour les monts, il s'était aussi plongé dans le lac Yuta pour accumuler le plus de matières aquatiques à l'intérieur de son don. Tout cela grâce à une technique de concentration qui lui avait permis de découvrir une nouvelle vérité sur les arts de l'eau : le don en lui-même pouvait produire un espace en dehors de la réalité, un espace élastique dont la taille ne dépendait que de la concentration de l'élementaliste pour le maintenir ouvert et spacieux. Autrement dit une question de talent et d'expérience.

A partir de cette connaissance, l'elfe noir s'était entraîné et pouvait cumuler dans cet espace, qui ne pouvait contenir que de l'eau, une dizaine de métres cubes de liquides qu'il pouvait exploiter à sa guise. Grâce à cela, il pouvait survivre à plusieurs jours dans une nature séche en attaquant l'ennemi. Pratique pour le plan qui va suivre.

Habillé d'un pantalon et d'une cape, muni d'un sabre blanc aiguisé pour l'occasion, il se fit bête dans la nature, reniflant la moindre piste par l'Appel du Sang, l'humidité de l'air et l'eau à l'intérieur de tout être humain grâce à laquelle il pouvait ressentir la présence de personnes sur une centaine de mètres de rayon. Il pista de longues heures avant de trouver un groupe de démons qui patrouillaient en dehors des sentiers prêts à tendre une embuscade à ceux qui s'aventuraient dans ces lieux.

L'elfe noir n'arriva pas par quatre chemins. Il bondit du rocher, derrière lequel il s'était caché, pour se figer sur un chemin de terre à la vue de tous. Trois démons répliquèrent immédiatement à la venue de l'elfe noir en fonçant vers lui à tout allure.

Lorsque le premier arriva à un demi-mètre de l'elfe noir toujours immobile, celui-ci dégaina soudainement son fourreau, tranchant par la même occasion le misérable au niveau du torse. Le second qui se tenait juste derrière le premier se vit planter la lame entre les deux yeux, avant que celle-ci ne lui tranche le crâne dans une violente giclée de sang. Pour le troisième qui ralentit le pas à la vue de cette véloce attaque, Shin prit la peine de lui foncer dessus et en deux pas, il lui tomba dessus, tranchant sa main droite avant de planter sa lame dans l'épaule gauche pour finir par l'éviscérer et lui asséner un coup de pied puissant dans le torse pour le laisser giser à terre.

Pour les suivants, trois crocs de glace s'allongèrent entre les doigts de sa main gauche. Comme à son habitude, il lança ses crocs les uns à la suite des autres en direction de ses cibles, ses lames de givre qu'ils pouvaient contrôler grâce au fil d'eau qui les rattachaient à sa main gauche. Tout en se mouvant pour raccourcir la distance avec ses ennemis, il fouetta l'air de ce fléau improvisé et en quelques secondes, sous une valse de coups virevoletants, les corps des démons finirent au sol, inanimé.

Il rappela ses crocs en rétractant ses fils et ceux-ci reprirent leurs positions entre ses doigts.

Une dizaine de démons sortirent alors de leurs cachettes improvisées enfin de l'attaquer. En pleine forme et le sourire carnassier aux lèvres, avec ses crocs dans sa main gauche et son sabre dans sa main droite, il bondit tel un fauve vers cette armée de démons pour une danse apportant la mort là où il passe.


Commençons l'éveil de ceux qui se cachent sous la roche des monts


----------------------------

Sous terre, nulle résonance à ce qui se passe à la surface, mais le temps et le sang coulé aura peut-être raison du silence des démons. Car si cela n'est que du menu fretin ou des groupes détachés de l'organisation des démons, peut-être que les prochains sur la route seront plus importants aux yeux de l'adversaire.

Des berserks sans intérêt et sans magie, de la pieutaille à peine distrayante si ce n'est que cela procure un sentiment de puissance, une valse avec plusieurs partenaires, cependant guère gracieux. Sans fioriture, il trancha la tête du premier sur sa route, du deuxième sur son chemin il lui arracha le bras à son corps, et le troisième sur le sentier du carnage, engendré par l'elfe noir, vit sa vue troublée par le sang qui gicla de son crâne transpercé par la pointe de son épée. Une vague de terreur émana de la scéne, suffisant à faire fuir les plus faibles que l'elfe noir pourchassera plus tard enfin de tomber sur d'autres chair à lacérer.

L'un des démons restant lança, d'un geste de la main gauche, une boule de feu en direction de leur assaillant. Celui-ci tendit le bras droit vers la sphére et jaillit du creux de sa paume, un petit tourbillon d'eau qui annula l'attaque lorsque celle-ci entra en contact avec sa main. L'elfe noir choisit ce moment pour rengainer son arme dans son fourreau, écarta ses jambes, plia sa jambe gauche, genou en direction du magicien du Chaos et mis ses mains face l'une à l'autre. Trois jets d'eau circulèrent entre les deux mains, créant une boucle bras-épaules-torse dans laquelle le liquide circulant avec de plus en plus de vigueur. Les jets d'eau s'entrelacèrent pour former une corde que l'elfe noir serra de sa main droite. Deux autres démons suivirent l'acte de leur camarade et lancèrent plusieurs boules de feu.

L'elfe noir arracha alors la corde aquatique de sa membrane et elle fouetta l'air dans un mouvement où elle éteignit deux boules et décapita une tête au passage. De sa main gauche, il créa de l'eau qu'il condensa pour fabriquer un petite armure de glace autours de son poing avec lequel il frappa une première sphère et dévia la seconde. Pour la suite, il se fit deux jambières et un gant droit de givre et il se déplaça pour esquiver une part des boules de feu et l'autre parts trop précises, il profita de ses protections pour balancer des coups de pieds et des poings en l'air pour éteindre les flammes courbées.

Le carnage continua...jusqu'à ce qu'aucun de ses courageux adversaires ne subsiste en ce monde.


Une nouvelle troupe apparut alors appelée par l'un des fuyards. Celle-ci semblait mieux équipé, organisé et magicienne que la patrouille, un rire massif résonna dans l'air démontrant l'assurance des partenaires. Un sourire carnassier apparut alors sur les lévres de l'elfe noir. Des crocs jaillirent d'entre chacun de ses doigts et l'elfe noir bomba le torse, banda ses muscles et d'un geste félin il bondit sur sa troupe. Celle-ci lança flammes et éclairs de ténèbres, lances imbibées de poisons et chairs à canons à sa rencontre. Néanmoins, avant que ses attaques ne l'atteignent, l'elfe noir expulsa de sa réserve d'eau la moindre goutte et une énorme vague de vapeur jaillit de son corps dans une explosion d'eau aussi soudaine, qui perturba toute attaque et porta confusion à ceux de la chair à canons qui ne perdit pas la vie avec ce véritable geyser.


Avec le chaos engendré, il ne laissa pas une seconde à ses ennemis pour s'adapter à la situation. Il bondit vers le reste de la troupe vivante et rétracta l'onde de vapeur pour la condenser dans une nouvelle attaque qu'il fit jaillir en direction du plus de monde possible. Guidant avec ses mains cette fabuleuse quantité d'eau, il tourna sur lui-même pour atteindre ceux qui pensaient avoir esquivé l'attaque. Certains périrent, d'autres résistèrent, mais ceux-ci, il l'avait pris en compte. Il bondit sur ses cibles les uns à la suite des autres, para les attaques avec ses poings ou ses jambes, transperça la moindre chair visible avec ses griffes ou pulvérisa les corps en condensa rapidement une partie du brouillard qui s'était installé suite à son attaque de vapeur.

Dans ce brouillard il était le roi, dans ce brouillard nul ne réchappa à sa vélocité.


Une fois que la mare de sang fut gâtée par l'hémoglobine de chaque cadavre, l'elfe noir lécha ses doigts trempées du liquide rougeoyant puis concentra le maximum d'eau qu'il pouvait restituer à sa réserve personnelle d'eau, à peu près le tiers de ce qu'il avait avant, ceci pour dire qu'il était déçu par le gaspillage de son attaque et qu'il devait encore s'entraîner pour devenir un véritable maître de l'eau.

Combatif mais épuisé par cette enchaînement éprouvant malgré le fait que s'était dans la lignée de ce qu'il avait fait toute sa vie, il resta debout mais immobile, reprenant son souffle. Un dernier survivant pris alors l'initiative de profiter du manque de vigilance à ce moment-là pour lancer un éclair de pourrissement qui toucha l'elfe noir à l'épaule. Celui-ci dégaina son arme pour lancer sa lame en plein dans le cerveau de l'ennemi et s'empressa de quitter le haut de ses vêtements. Avec ses griffes, il arracha de son omoplate la parcelle de pourritures qui persistèrent.

Il s'adossa alors à un rocher en espérant que la purgée commise atteigne le domaine des enfers par le sang coulé. D'ici peu, il reprendra sa course à la dévastation, mais en attendant il voulut se décontracter et réunir le plus possible d'eau qu'il avait encore laissé dans ce champ de bataille en espérant se restituer au moins la moitié de ce qu'il avait au début et qu'aucune présence ne perturbe ce petit repos...


Dernière édition par Shin le Sam 25 Juil 2009 - 17:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shin
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 757
Âge : 27
Race : Elfe noir
Magie Contrôlée : Don de l'eau

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageSam 25 Juil 2009 - 17:37

[Personne? Je continue!]

C'était une quête longue dont les résultats, il le savait, prendraient du temps à apparaître. A partir de ce constat, il savait que ce coup d'éclat devait être réédité sous cette forme ou dans une autre. Confiant à ses capacités et sa patience, il comprenait que même seul il pouvait troubler les rangs démoniaques. Le travail d'équipe était basé sur les compétences, le mental et la volonté de chacun, hors l'elfe noir ne trouvait en son entourage que des pions ou des pacifistes, et cela faisait longtemps qu'il n'avait pas croisé l'un de ses alliés précieux qui préfèrent une bonne chasse à la félicité qu'offre la ville à son sein.

Ensuite il cherchait à tester ses capacités, observer ses limites, rencontrer de nouvelles têtes, des adversaires plus valeureux que les malheureux qu'il venait de massacrer. Par ailleurs, après des mois de confusions après la défaite démoniaque, les pillards étaient moins nombreux, grâce aux Traqueurs Infernaux mais aussi par la guérison progressive d'Elament qui leur faisait peur, puisque la ville reprendrait le contrôle de ses alentours tôt ou tard. Seulement cette période stagnait, peu d'événements se passait entre démons et élementalistes. Alors que la formation des élementalistes prenaient du temps et ceux-ci, à l'opposé des démons, n'étaient pas des belliqueux dans l'âme.

Dans ce sens, des gens comme Shin devaient passer à l'offensive.


Il respira profondément, il ne ferma pas les yeux pour garder sa lucidité. Il resta ainsi, adossé à un rocher, pendant plusieurs minutes. Puis il se releva, prêt à continuer l'aventure. Tout d'abord, il prit trois têtes décapitées qu'il plongea dans la mare de sang, d'où émanait une forte odeur dont l'odorat spécifique des démons y était sûrement sensible.

Par la suite, il se dirigea vers un mont, le grimpa jusqu'à atteindre une grotte. Cela lui prit plusieurs minutes. Arrivé à cette endroit sur ce front de montagne aride, qu'il avait repéré plusieurs jours plus tôt en sondant furtivement le terrain durant une nuit , il avait une sacrée vue sur la région mais aussi un accès aux grottes de Finduilas Surion par un trou sans fond de plusieurs mètres de diamètre. Peu naturel, il savait que ce lieu avait servi il y a plus ou moins longtemps aux démons et qu'en explorant ce puit plus sérieusement que la dernière fois à cause du temps, il pourrait sûrement trouver des informations intéressantes.

Il prit les têtes de ses victimes par les cheveux qu'il gela légèrement. Puis avec force, il balança les têtes unes par unes dans le trou. Le fracas des crânes contre un quelconque sol stable ne se fit pas entendre, peut-être à cause de la profondeur du puit ou de la nature du fond. Quoi qu'il en soit, l'elfe noir fit jaillir des pores de ses mains, une grande quantité d'eau qu'il fit léviter au-dessus du trou avant de la laisser tomber.

Le bruit de la chute, le choc de cette masse contre le fond, la pénétration de l'eau dans le sol ou le faufilement de celle-ci à travers la moindre fissure dans la roche accompagné de l'odeur du sang, l'elfe noir souhaitait, qu'avec l'un de ses effets ou à cause d'une autre raison, un message de provocation serait reçu par les avant-gardes de l'enfer.


[Commme Onn! Pleasse, quelqu'un!!! Sinon Vendredi prochain, je continuerais^^]
Revenir en haut Aller en bas
Siolith
avatar
Nombre de messages : 40
Âge : 278
Race : mi-ange, mi-démon
Poste : Professeur Igni
Magie Contrôlée : feu

Feuille de personnage
Puissance:
530/1000  (530/1000)
MessageDim 26 Juil 2009 - 3:35

D’habitude, les monts décharnés étaient beaucoup plus calmes, mais là, il devait s’en passer des choses pour faire un tel boucan. Siolith n’avait guère le loisir de vacquer à ses occupations que quelqu’un la dérangeait à nouveau, peut-être étais-ce une malédiction jetée par un sale lutin freluquet ou un démon de bas étage. Toujours était-il qu’un bruit de fracas d’armes l’intrigua assez pour aller voir ce qui se tramait plus bas. Son bâton à la main, telle une messagère envoyée pour un recommandé, elle arriva sur les lieux de l’action, et quelle action !
Un élémentaire Aqua, cela se voyait nettement à la quantité d’eau qu’il utilisait pour se battre, faisait une leçon d’épée à tout une horde de démons complètements téméraires. Taillant bras et jambes, têtes et corps, il se frayait non pas un chemin mais un boulevard à travers la masse d’adversaire qui l’assaillaient. Il y eut un moment de répit, pendant lequel il aurait pu s’enfuir, mais il attendit les prochaines vagues d’ennemis, comme s’il le faisait exprès…

Faux ! Il le faisait vraiment exprès ! Siolith se percha sur un rocher, attendant patiemment la suite des événements, mais ce fut presque soudainement terminé et le dernier démon tomba, mordant la poussière après avoir rencontré la lame tranchante du valeureux combattant. L’ange hocha la tête de satisfaction : il devait avoir eu ce qu’il voulait maintenant. Apparemment, tuer ses ennemis ne suffisait pas, non, il se mettait en devoir de congeler les têtes de tous ses défunts adversaires pour ensuite les envoyer dans un gouffre qu’elle supposa être une des entrées des enfers. Une telle barbarie ne devait pas exister autre part que dans les enfers, mais la vérité se faisait à ses yeux. Les élémentalistes eux aussi ne montraient aucune pitié pour leurs ennemis.

Quelque peu dégoutée, elle s’apprêtait à quitter la zone des combats lorsqu’un mouvement à la limite de son champs de vision l’interpella. Une poignée de survivants qui étaient restés discrètement (on se demande bien comment ils pouvaient le rester vu comment ils trépignaient) terrés derrière un rocher en attendant le moment ou l’Aqua baisserait sa garde. Attaquer quelqu’un par-derrière était un déshonneur que s’accordaient avec joie les démons, surtout lorsqu’ils se savaient trop faibles. Pendant que l’Aqua faisait sa reconversion dans la conservation des têtes, ils allaient charger dans son dos, le prenant sans doute par surprise. Siolith aurait très bien pu laisser Monsieur-le-barbare-qui-coupe-les-têtes-et-les-congèle se faire tuer stupidement –même si elle pensait bien qu’il aurait vendu cher sa peau- mais si il y avait bien quelque chose qu’elle ne supportait pas, c’était la fourberie.
Joignant ses mains devant elle, elle appela du fond de son être son don du Feu, et telles des météorites jaillissant de nulle part, quatre oiseaux de feu surgirent du néant pour aller s’écraser sur ou aux alentours des démons pris eux-mêmes à revers.
Sans leur laisser le temps de réaliser ce qui leur arrivait elle plongea de tout son être, les ailes déployées, sur une des créatures repoussantes qui se dressait devant elle. Son bâton se ficha dans la poitrine du plus malchanceux alors qu’elle amortissait sa chute en déployant tout grand ses ailes noires de jais. Au moment ou un des ses acolytes eut l’esprit d’attaquer, il se retrouva vite proprement carbonisé, tandis que la souffrance du dernier fut plus grande. En effet, elle inspira un grand coup et, prenant une poignée de sable qu’elle porta à incandescence, lui souffla le tout au visage ce qui eut pour effet de lui brûler la peau et les poumons.

Dans une dernière mimique qui n’avait franchement rien de drôle, le démon s’effondra en se tenant la gorge alors qu’elle fondait sous l’effet de la chaleur. Siolith lui adressa un regard glacial alors qu’il rejoignait l’autre monde. Les mains sur les hanches, elle examina d’un œil averti le carnage qu’elle venait de faire sans plus prêter attention à celui qu’elle venait de tirer d’un mauvais pas. Certes, il ne lui avait rien demandé, et donc elle n’avait rien à réclamer. D’un pas souple, elle alla récupérer son bâton, fiché à la manière d’un drapeau dans le torse du mort. La finesse n’était pas trop son truc, même si elle préferait amplement balancer des “jolies” boules de feu. Son truc, c’était les familiers élémentaires, mais il ne fallait pas la fréquenter très longtemps pour le savoir. Elle se tourna vers l’homme pour le jauger un peu. Grand, les oreilles pointues, habillé en blanc, il était décidément même très blanc. Elle ne voyait pas ses yeux et donc ne parvenait pas à savoir si il la regardait ou non, mais elle savait qu’il sentait sa présence. La seule chose qui tranchait avec tout ce blanc était ces petits dessins verts sur ses gants qu’elle ne distinguait pas très bien.
L’ange fit quelque pas vers lui en disant :


Les montagnes ne sont pas très connues en tant que champ de bataille, même si les démons s’y cachent aussi… Sauf si bien sûr on a le malheur d’empiéter sur leur territoire ou si on les provoque, il n’attaqueraient pas spontanément dans un tel endroit, enfin, je ne pense pas.
T’as le feeling avec l’épée dis donc ! Quelqu’un qui bouffe plus de cinquante démons à l’épée devrait avoir une fête en son honneur à chaque fois qu’il rentre à la cité, pourtant, j’entend jamais de trucs comme ça, sauf si bien sûr tes opérations sont “top secrètes”.


Un brin d’ironie et de provocation, voilà ce qui faisait de Siolith quelqu’un qu’on avait souvent, très souvent, envie d’écourter le temps passé en sa compagnie. Dommage pour ses élèves, eux avaient l’obligation de subir ses sarcasmes et coups de bâtons intempestifs.
On parlait depuis longtemps d’une organisation assez radicale qui s’amusait à chercher les démons dans leur tanière pour les décimer, elle avait pensé à des types un peu dans ce genre…

_________________________________________________________



Fonctionnement des cours:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shin
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 757
Âge : 27
Race : Elfe noir
Magie Contrôlée : Don de l'eau

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageDim 26 Juil 2009 - 13:41

Interrompant momentanément son opération, la venue d'une nouvelle présence attaqua la lâche pieutaille que l'elfe noir attendait avec impatience lui assenait son dos. Il connaissait la nature des démons pour les avoir combattu à maintes fois, une nature qui ne s'embarrassait pas d'honneur et de dignité. Loin de relâcher sa garde, un filet de vapeur recouvrait son corps sous sa cape, un filet qui, sous la moindre réaction de l'elfe noir, pouvait se concentrer en plusieurs points de défense. Mais cette technique, il la gardait pour soi et remerciait humblement la moindre aide, qui l'empêchait de découvrir à ses attaquants cette protection secrète comme la dernière cigarette d'un condamné.

Il se retourna lorsque l'ange donna acte de présence en ces lieux en abattant les démons mineurs. Une élementaliste du feu visiblement asse doué pour arriver à déployer un tel arsenal flamboyant et pas seulement, vu l'enchaînement de mouvements qu'elle fit par la suite pour les achever. Visiblement elle maîtrisait son don et son corps, une potentielle alliée puissante. Du coin de l'oeil, il observa le carnage entre cendre et brûlures, avant de reporter son regard sur la personne responsable. Une assurance tranquille, des vêtements légers pratique pour la mobilité, un bâton de bois en guise de canne ou d'arme de combat, visiblement cette femme avait déjà une bonne expérience de la vie.

Sans s'annoncer, elle débita des paroles qui en disait long sur son vécu à Elament. Un brin sarcastique, elle ne semblait pas avoir peur de lui, ce qui montrait un certain niveau de conscience, mais de toute façon il était bien tout deux des gens de la cité.


''La cité aussi à ses ombres, l'innocence de certains supporterait mal de vivre grâce à une montagne de cadavres...Mais dis-moi, vu ta façon de combattre, tu as l'air d'apprécier. Souhaiterais-tu m'accompagner dans une quête sanglante contre les démons? Je me présente, je m'appelle Shin!''


Un sourire complice apparut sur ses lèvres suivit d'un léger signe de la tête en guise de salutation, puis il tendit sa main en guise de la signature d'une alliance provisoire. Cette personne semblait calme et pleine d'esprit, sûrement de bonne compagnie, mais vu la déferlante d'attaque qu'elle n'avait pas hésité à asséner, il pensa qu'elle y prenait un certain plaisir ce qui est une motivation nécessaire pour combattre. Ce n'était pas donné tout les jours d'attaquer les rangs démoniaques et sortir de la routine élamentienne, il espérait avoir fait une proposition alléchante et de pouvoir faire équipe avec une ange du feu plutôt douée semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Siolith
avatar
Nombre de messages : 40
Âge : 278
Race : mi-ange, mi-démon
Poste : Professeur Igni
Magie Contrôlée : feu

Feuille de personnage
Puissance:
530/1000  (530/1000)
MessageDim 26 Juil 2009 - 19:24

Elle s’en doutait bien ; il était prêt à contre-attaquer les démons qu’elle avait éliminé. Il était beaucoup plus fort que ce qu’il laissait paraître, mais chacun avait sa part d’ombre, tout comme il l’avait dit pour la cité. Ce groupe existait bel et bien et il constituait la « part d’ombre » d’Elament, ce qui devenait du coup très intéressant, quoique dangereux par la même occasion car il pouvait tout aussi bien décider de l’éliminer après leur tache commune accomplie.
Shin, un nom court qui ne tremblait pas de mensonges, et même si c’était le cas, elle comprendrait qu’il cache son identité, mais pour elle qui était professeur à Elament, ils pouvaient donc se recroiser n’importe quand. Une professeur faisant équipe avec un quasi inconnu dans une chasse aux démons… Non, à cet instant, elle n’était plus le professeur du Feu, mais elle redevenait celle qu’elle avait été avant d’entrer dans la cité ; une personne qui n’avait pour autre motivation que de traverser les obstacles pour continuer à avancer. Elle saisit la main au vol et la serra franchement ; une alliance brève entre le feu et l’eau dans une quête de destruction du mal, ca sonnait bien dans sa tête. Restait à savoir si les deux éléments les plus contraires par excellence pouvaient travailler ensemble sans se gêner l’un l’autre. Parce que si il décidait d’envoyer un tsunami pendant qu’elle tentait de cramer le paysage, il y aurait un petit problème de priorité.

La montagne resterait donc un terrain de jeu idéal pour le loisir du carnage, même si les plaines restaient l’endroit de prédilection pour faire de jolis massacres. Elle enjamba les corps restants et sauta de roches en roches, parallèlement au sentier. Rester sur un sentier de montagne était le meilleur moyen de tomber dans une embuscade, mais prendre le même chemin que les embusqués devenait une partie de chasse où le plus rusé gagnerait la partie. L’ange fit signe à Shin de la suivre, chose peut-être un peu osée puisque c’était lui à l’origine qui dirigeait les opérations.
Il était vrai qu’enseigner était plaisant, mais rien ne valait un petit défouloir de temps en temps. Ses pupilles se dilatèrent, sa concentration et son instinct reprirent le dessus, sa main se resserra autour de son bâton et l’air autour d’elle commença à vibrer. Le tout était annonciateur d’une journée chaude et humide, tropicale pour tout résumer.


“Si la chasse est bonne, c’est moi qui t’invite à prendre un verre à l’auberge. Je suis absolument sûre qu’un tueur à aussi envie d’une assiette et d’un bon verre de temps en temps, sauf si tu te nourris de sang et de chair de démon. Et puis, il n’y a pas de raison pour que ce soit toujours l’homme qui invite !”

Un sourire malicieux, puis elle tourna la tête et prit appui sur une roche pour se propulser encore plus haut et, ouvrant grand ses ailes, elle couvrit une bonne vingtaine mètres d’un seul saut. Atterrissant au milieu de ce qui semblait être une cuvette naturelle dans la pierre de la montagne, elle jeta un rapide regard aux alentours. L’endroit était trop parfait pour être fait de la main de la nature. Elle sentit Shin derrière elle, mais une, et même plusieurs autres présences à proximité.
D’une main elle fit tourner son bâton d’un geste souple de part et d’autre de son corps.


“Mais d’abord, il va falloir mériter ton solde…”


Spoiler:
 

_________________________________________________________



Fonctionnement des cours:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shin
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 757
Âge : 27
Race : Elfe noir
Magie Contrôlée : Don de l'eau

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageMar 28 Juil 2009 - 12:43

[HRP : Si j'utilise mal ton personnage lors des phases de combat, n'hésite pas à m'en faire part. De ton côté, n'hésite pas à utiliser mon personnage et ses pouvoirs]

Une alliée de poids et une partenaire de chasse qui tombait à pic, l'occasion était trop belle, mais l'elfe noir avait battu depuis longtemps sa timidité qu'il ne pouvait laisser échapper l'opportunité d'un duo. Lorsque la poignée de mains fut donné, un sourire triomphant apparut sur les lèvres de l'elfe noir, la promesse d'une belle bataille. De plus si c'est elle qui invitait, l'elfe noir se jura de la ruiner dans la facture tellement il allait lui apporter du plaisir à se déchainer avec lui. L'ange fit un bond d'une vingtaine déployant son privilège naturel. Cela pouvait commencer sans plus tarder...

Un frisson parcourut l'échine de l'elfe noir, une vision d'une magnifique scéne sanglante traversa son esprit. Le frisson vint se loger dans son cou qu'il fit craquer sur la droite, puis sur la gauche. Un sourire carnassier aux lèvres, des crocs de glace apparurent entre ses doigts, des griffes de givre vinrent prolonger ses phalanges, la pilosité de ses bras se hérissa en se gelant, l'air autours de lui se déforma sous la vibration de la vapeur qui se dégageait de sa cape, ses yeux plus écarlates que jamais durant cette année. Il concentra sa brume d'eau sous ses pieds et avec une légére explosion, il fut propulser à plusieurs métres de hauteur.

De là-haut, il vit un démon planqué derrière un rocher, le regard de celui-ci vira du désir de meurtre à la terreur de la mort. Un croc de glace suivi d'un filet liquide le transperça au bide. Le fil se rétracta et en une fraction de secondes, l'elfe noir était sur lui. Shin posa pied à terre, pris le démon par les bras et celui-ci incrédule fut jarté en direction de l'ange. Quatre démons profitèrent de cette passe de corps pour sortir de leurs cachettes et se faufiler dans l'ombre de l'élementaliste de l'eau. Celui-ci pivota légèrement et surpris les lâches dans leur attaques. De sa main droite, il lança deux crocs qui entourèrent de part et d'autres du cou de l'un des assaillants et d'un léger geste des doigts, les fils s'entrelacèrent et coupèrent la tête du malheureux. De sa main gauche, il jeta une bourrasque d'eau qui contre-carra un sort de Chaos et explosa le visage du sorcier.

Les deux autres démons profitèrent de ce temps pour s'approcher dangereusement de l'elfe noir mais c'était sans compter l'arrivée de Siolith qui s'étant débarassé du premier corps, vint tacler l'un des assaillants et porter un coup au menton simultanément avec son bâton d'où jaillit un oiseau de feu qui dévora la tête dans le mouvement. Profitant de cette aide, l'elfe noir put se concentrer sur le dernier et lui asséna un coup de pied qui après s'être enfoncé dans l'abdomen, vint se loger dans le cou avec une telle violence que la nuque se brisa.

L'elfe noir tendit la main à sa partenaire pour se relever et à ce moment un cinquième l'attaqua. Avec force, il tira l'ange du sol et la propulsa d'un geste gracieux sur l'ennemi qu'elle transperça de son bâton de flamme. Profitant de ce moment de répis, Shin annonça à Siolith :


"Si cela te dit, nettoyons un peu la surface avant d'aller chercher l'ennemi dans les profondeurs des monts, la chasse vient à peine de commencer!"
Revenir en haut Aller en bas
Siolith
avatar
Nombre de messages : 40
Âge : 278
Race : mi-ange, mi-démon
Poste : Professeur Igni
Magie Contrôlée : feu

Feuille de personnage
Puissance:
530/1000  (530/1000)
MessageJeu 30 Juil 2009 - 20:55

Siolith s’était dérouillée depuis un bon moment déjà, et son compagnon avait l’air lui aussi rodé, mais la passe d’armes ne faisait que commencer. Son bâton paraissait irréel dans ses mains, tournoyant à une vitesse folle, il fauchait le moindre inconscient qui entrait en contact avec d’une mort brûlant et douloureuse. Un démon l’attaqua de la droite, visant le point faible de tout ange : les ailes. Le bois contre le fer, seule Siolith savait en quoi était faite l’arme qu’elle tenait, mais l’épée crantée fut stoppée net, à la surprise du visage grimaçant. L’ange plongea son regard dans ces yeux rouges de rage et de haine. Yeux qui se remplirent de peur au moment ou la paume de Siolith entra en contact avec le torse de l’immonde créature. Transformés en tas de cendres, ils n’étaient plus très vifs.

Le mémo avait du passer, car il en venait maintenant une vague gigantesque, plus d’une trentaine d’un coup, comme si ils ne se souciaient pas de mourir, mais juste de voir ces deux élémentalistes disparaître pour de bon. Shin déploya son pouvoir en apposant ses mains au sol. Des stalagmites de glace géants surgirent du sol en stoppant net l’élan démoniaque tout en empalant plusieurs au passage. Si ils décidaient de coordonner leurs attaques, les démons pouvaient devenir dangereux en aussi grand nombre, d’autant plus qu’elle-même n’avait jamais tenu un combat aussi long. Les bras en avant, l’air sublima brusquement cette glace en créant un brouillard qui se mêla à l’humidité déjà existante (ben oui, puisque dans les montagnes, les nuages sont plus près^^).
Un regard entendu, un seul, et ils surent tous les deux quoi faire. En fait, ce n’était pas très compliqué et basé sur une technique très simple : attaquer de toutes parts et rapidement. Pour cela, elle était la reine, et pendant que Shin disparaissait dans les limbes, elle resta un moment immobile en concentrant son pouvoir. Les mains l’une en face de l’autre, à quelques centimètres de sa poitrine, elle concentra son énergie. Le fracas des épées se fit à nouveau entendre, mais malgré le fait que cela se rapprochait, elle ne bougeait pas d’un pouce, se doutant que sa technique de combat soit peut-être douteuse aux yeux de Shin. Un grognement, derrière. Elle sentit un mouvement, mais si elle relâchait maintenant son énergie, cela ne serait plus un pic, mais une colline. Le démon se jeta sur elle les crocs en avant, crocs qui restèrent en suspens, le corps ayant été cueilli par une poigne de métal et de glace. Shin défendait la place, aidé par le brouillard qui se dissipait n même temps que la température montait sensiblement.

Prête

Siolith écrasa toute l’énergie qu’elle avait accumulé, cela eut pour effet d’effriter la sphère lumineuse, ou plus simplement de la réduire en fragments. Ecartant lors les bras, elle leva cette énergie à quelque mètres au-dessus d’un champ de bataille. Elle fit un grimace ; si elle lançait son attaque maintenant, elle toucherait Shin aussi.


Shin !

Ce dernier se retourna et observa le ciel, puis élimina d’un coup cinq démon en plantant son épée dans l’un, figeant sur place deux autres et étrangla les deux derniers avec des fils d’eau. Sans mot dire, il avait compris la situation. Il créa un cube de glace autour d’eux et la suite des événements ne tarda pas à suivre.
Prenant la forme d’une nuée d’étourneaux en migration, des centaines de petites boules de feu s’abattirent en pluie serrée, rendant l’air aussi chaud qu’un bombardement au napalm pendant dix secondes. Lorsque ce fut fini, le cube de glace avait résisté mais était bien entamé, et Siolith s’assit en tailleur en sortant de la nourriture de son sac. Quelques biscuits qu’elle avait achetés car elle ne mangeait pas souvent chez elle et encore moins dans un bar.
Produire quelque chose d’aussi gros l’avait sonnée et elle avait besoin d’un remontant avant de continuer. Les démons n’étaient plus en vue pour le moment, et elle en déduisit que Shin avait vu juste et qu’il faudrait maintenant les chercher chez eux, dans leurs grottes. Elle profita de l’accalmie pour engager un dialogue autre que celui du langage des éléments ou des armes.


“Qu’est-ce que tu espères en tuant tous ces démons, quelque chose t’y oblige ou bien c’est ton choix de faire partie des traqueurs pour avoir la tâche de tuer au nom de la cité ?
Qu’est-ce qui te fait dire que nous, les élémentalistes, ne sommes pas les étrangers qui dérangeons les démons plutôt que le contraire ? J’y ai réfléchit moi aussi, mais j’ai plutôt l’impression qu’en nous détruisant l’un-l’autre tour à tour, on rétablit un équilibre…”

_________________________________________________________



Fonctionnement des cours:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shin
Vagabond
avatar
Nombre de messages : 757
Âge : 27
Race : Elfe noir
Magie Contrôlée : Don de l'eau

Feuille de personnage
Puissance:
910/1000  (910/1000)
MessageVen 23 Oct 2009 - 0:36

[Je reprends peu à peu le rp, désolé pour la qualité et la quantité qui laissent peut-être à désirer]

Entre l'effort fourni pour dévaster les assaillants démoniaques et le choc thermique provoqué par le mélange des deux dons, l'elfe noir commençait à s'épuiser. L'invitation de sa partenaire à s'assoir ne fut pas de refus. Ne pas oublier de respirer. Lorsque le rythme des corps, des sorts et des coups finirent par ne plus produire cette violente mélodie si entraînante, en raison de la mort de la troupe démoniaque, Shin inspira profondément, expulsa l'air du fond de ses poumons en écartant largement les épaules, comme un soulagement après un orgasme belliqueux. Il rengaina la lame dans son fourreau d'un geste rapide, force d'habitude, rétracta légèrement ses crocs, pas totalement par mesure de précaution. Puis tout en écoutant Siolith, il se posa deux mètres devant elle, les jambes tendus, le dos arqué et les bras tendus vers le sol. Son regard pointé vers celui de Siolith, il s'exclama :

"Disons que c'est mon domaine et les démons, les meilleurs adversaires que l'on puisse avoir...nombreux...coriaces...et aimant l'affrontement. C'est ma raison personnelle. Cela fait longtemps que je combats et j'y prends toujours autant de plaisirs. Après si ce n'était que cela, cela n'aurait pas tout à fait de sens. Je considère la cité comme un refuge pour des élementalistes, c'est une cité qui leur est dédiés. C'est un espace de liberté, de paix et d'évolution...et j'ai des amis et des compagnons. Pour tous ces arguments et d'autres qui me viennent pas en tête, la protéger me paraît une bonne raison de traquer les démons...Après je ne me pose pas trop de questions, je sais juste que si il n'y avait pas de combats ici, je m'en irais. Mais tant que l'affrontement entre élementalistes et démons existera, je resterai ici, même si cela doit durer jusqu'à la fin des temps."

De nombreuses certitudes sur lui-même, beaucoup de sens à chacun de ses choix, il était lui, il se connaissait et puis toutes ces petites pensées étaient finalement toute la base qui l'aidait à survivre, un bon corps, un esprit construit, une bonne maîtrise de son pouvoir, une conscience tranquille. Il n'était pas du genre à se remettre en cause fréquemment. Une ligne de conduite pour un certain temps, en intégrant peu à peu de nouveaux éléments.

Il plia ses jambes, recroquevilla légèrement son dos et prit un biscuit qu'il commença à manger avec des petites bouchées. Pour l'instant, aucune menace, un temps de répit teinté de prudence, ils pouvaient se déteindre un peu avant de reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» A la recherche du Chat-Peau de paille [libre]
» A la recherche du pouvoir le plus BADASS [Libre]
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE