Partagez | .
 

 [Salem] La taverne du Bois coulant [Clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageSam 11 Juil 2009 - 11:14

Au sud, sud-ouest d'Elament se trouvait le bourg du nom de Salem. Venant de la région de Kildenrie et en remontant le long du Désert de Rif il était plus ou moins logique qu'elle arrive ici. Les rues pavées étaient assez propres comparé à se qu'elle aurait pu penser. Comme quoi certaines personnes respectaient un tant soit peu l'hygiène et évitaient ainsi de trop grosse épidémie.
Elle leva la tête pour regarder le soleil, tout en protégeant ses yeux du soleil. Hum à peu près trois heures au soleil. Une constatation assez réjouissante; elle avait bien marché depuis hier encore trois jours de marche et elle serait à Elament. Il lui tardait de revoir les murs de cette cité qui jadis lui avait apporté beaucoup. Avec de la chance son professeur serait toujours en vie. Cette perspective était assez plaisante en y pensant, même si il y avait très peu de chance que ce soit le cas.
Pour leur il était temps de chercher une auberge ou elle pourrait passer la nuit.
Flânant de ci delà elle mirait les échoppes ou s'étalaient les mets régionaux et les tissus importés par navires. Les gens la dévisageaient quelques peut terrorisés. Il est vrai que porter des cornes et avoir de la pierre sur la peau n'était pas pour faire dans la discrétion. Certains pouvaient calcifié ça de suspect et d'étrange. La cataloguer comme une démone était la chose la plus simple pour les gens du peuple. Les elfes cornus vivaient pour la plus part en autarcie dans leurs bois perclus à l'abri du monde. Les fous qui prétendaient les connaître n'étaient que menteurs et fanfarons. Mais il arrive qu'il y est des exceptions comme Garyane.

D'un geste de la main accompagné d'un sourire, elle tentait en vint de calmer les peurs des gens. Ils leur fallaient une preuve de sa bonté, quoi de mieux qu'une enfante.
Petite fille frêle comme une jeune pousse assise sur le perron de sa maisonnette pleurant à grosses larmes sur un pot qui contenait une fleure fanée.
La cornue s'agenouilla alors devant elle et lui sourit chaleureusement.
L'innocence n'a que faire des apparences, ils arrivent à voir au delà des préjugés, des apparences et ressente les gens.


"-Ne pleure pas mon enfant, que ce passe il ?
-M...ma...fleur...elle est mooooooooorrrrttteee
-Chuut ne pleure plus et regarde"


De nouveau un sourire rassurant et une voix apaisante elle posa son index sur le dernier pétale. Aussitôt la magie opéra et le coquelicot retrouva une seconde jeunesse.

"-Elle se fanera a nouveau un jour, c'est l'ordre des choses jeune fille, mais ne soit pas triste et essaye de replanter une graine lorsque celle ci ne sera plus"

Tout en se relevant elle caressa la tête de l'enfant et se remit en route. Après quelques minutes de marche elle trouva enfin une auberge. "Au bois coulant" Hum qu'elle endroit charment, rien de mieux que les appellations local. Par chance, ou par crainte aller savoir une chambre était libre. L'aubergiste lui la lui montra et donna les heures aux quelles les repas étaient servies.
Après avoir rangé ses quelques affaires elle redescendit prendre un verre histoire de se désaltérer un peu. Une rouquine à corne en robe clair ne passait pas spécialement inaperçu mais qu'importe elle n'avait plus rien à craindre des gens communs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 31 Juil 2009 - 9:48

Elle s'était attablée quelques heures plus tôt, épuisée par un voyage qu'elle n'avait pas prévu si long.

Ses yeux sombres dans le vague, elle s'imaginait entrer au Bestiaire et commander une monture improbable, belle, puissante et que tout le monde lui envierait. Elle ne paierait pas, bien entendu, parce qu'en tant que Messager, toutes les portes lui étaient ouvertes. Et les gens l'observeraient passer dans les rues, perchée sur ce nouveau compagnon extraordinaire, et elle serait admirée et respectée de tous.

Coralline battit des paupières, chassant son rêve d'une affligeante naïveté. Elle ne s'était même pas commandé à boire tant ses poches étaient vides. Et puis, à quoi lui auraient servit les Elamentias en dehors de la cité ? Lorsqu'elle revint à elle, elle la vit, Elfe cornue comme la lui avait décrite Ruby. Aussitôt, son cœur se mit à battre. Elle avait une mission, la première qu'on lui ai jamais confiée.

Elle se leva doucement, quittant son coin sombre et isolé de toute agitation, pour se diriger vers la jeune femme. Sans s'asseoir à sa table, elle resta debout à ses côtés et planta son regard anthracite dans les yeux de l'Elfe cornue.

« Garyane Vehele ? » Demanda-t-elle sans douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 31 Juil 2009 - 14:34

Le menton posé dans le creux de sa main, elle regardait l'air un peu absent le gobelet de cuivre qu'elle faisait tournée distraitement dans sa main.
Le liquide au couleur émeraude semblait assez épais pour une liqueur, logique puisque ça n'en était pas. Bien sur Garyane en temps qu'adulte pouvait boire de l'alcool mais elle n'en éprouvait pas le besoin, de plus cette substance avait tendance à vous grisé ne vous rendant plus vraiment maître de vos actes. C'est lors de c'est moment là que l'on comment des erreurs irréparable, elle était bien placé pour le savoir. Donc au lieu de boire quelconque bière ou autre substance alcoolisé elle avait préférer un velouté de racine d'Ombreger et de Sureau ce dernier étant la raison de la texture peu commune de la boisson.

Dévisager les gens qui était dans l'auberge n'était plus de son âge, ho bien sur elle jetait toujours un œil aux personnes qui entraient histoire de s'assurer qu'il n'y avait pas de démon dans les parages - question de survie - mais les années lui avait apprit que si une chose devait arrivée elle arriverait d'une manière ou d'une autre, au pire on ne retardait que l'échéance. C'est pour ça qu'elle n'avait pas vu et pas prêté attention à la jeune fille dans ce recoin d'obscurité.


Citation :
« Garyane Veheled ? »

"-Hum?"

Fut la seule réponse qu'elle formula sur le coup de l'étonnement. Entendre son prénom l'avait réveillé de sa semi torpeur. Elle releva la tête sans pour autant changer sa position et regarda la jeune fille.
Une fort charment enfant aux yeux gris qui captivaient l'attention. Elle ne semblait cela dit, pas spécialement de bonne humeur au ton de sa voix. Elle lui adressa alors un sourire chaleureux.


"-J'ignorais que mon identité était connu jusqu'au confins du royaume, ici à Salem. Je vous en prie mademoiselle, asseyez vous. Vous prendrez bien quelque chose? Je suppose que vous n'êtes pas là par hasard"

Elle fit signe au serveur de venir pour prendre la commende, puis elle reporta son regard sur cette enfant. Les coudes sur la table elle croisa devant elle les mains. Elle n'avait rien de menaçant ou de froid, mais elle n'en avait pas moins une forte personnalité et un caractère affirmé. Une adulte qui traitait son interlocutrice comme une égale, du moins lors de la conversation, elle exigeait un minimum de respect et de politesse vis à vis d'une personne plus jeune qu'elle.

"-Puis-je vous demandez votre nom? Je n'ai pas pour habitude de bafouer les présentation. J'aime savoir avec qui je converse."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 11 Aoû 2009 - 10:45

Elle hésita quelques secondes devant la jeune femme, s'accordant le loisir de la détailler avec attention. Elle était belle, quoique un peu étrange à qui n'avait pas l'habitude de croiser de tels êtres. Coralline faisait partie de ces personnes, mais elle avait croisé bien pire sur sa route – pour ne citer que Swanector ou Celenya – et ne s'étonnait plus tellement des spécificités physiques des uns et des autres. Au moins, il leur était facile de deviner leur race, contrairement à elle... Elle resta silencieuse à l'invitation polie, immobile, le regard posé sur la peau marquée de curieuses marques, sur les cornes robustes, sur la chevelure cuivrée, sur les oreilles finement effilées. Lorsque Ruby lui avait parlé d'une Elfe cornue, elle s'était imaginé... quoi donc ? Et bien une belle femme, comme sont les femmes Elfes, et lui avait mentalement ajouté deux cornes. À vrai dire, elle s'attendait à plus impressionnant, comme les attributs des Dragons ou que savait-elle encore. Mais loin d'être déçue, elle trouvait ces cornes là tout à fait seyantes, si l'on pouvait dire cela. Elle sourit à son tour, soulagée de s'être pas trompée. Elle avait perdu l'habitude de voyager et se sentait fatiguée.

« Coralline, messagère d'Elament. » répondit-elle aux interrogations de la jeune femme.

Ça faisait très officiel, comme présentation, et sa voix n'avait pas quitté les tons monocordes et presque froids de l'indifférence. Alors elle s'assit, sans quitter Garyane des yeux. Avoir de nouveau quelqu'un à qui parler après sa route épuisante la rassurait un peu. Elle repensait, non sans quelque nostalgie, à cette nuit qu'elle avait passé en compagnie de KöH. Une nuit calme comme elle n'en avait que rarement connues. Jamais, si l'on tenait compte du fait qu'elle n'avait pas été seule. Elle resserra l'un des grands nœuds d'enfant dans ses cheveux, geste las, presque irrité si on y regardait d'un peu plus près. Ça commençait à l'agacer, ces fanfreluches, et elle se rappelait avec un goût amer de sa marche pénible, sans-cesse entravée par les longs pans de sa robe. Oh, c'était une belle robe. Mais une robe de jeune fille, de princesse, d'incompétente. Comment diable pouvait-on espérer marcher librement avec un accoutrement pareil ? D'ailleurs, les ourlets étaient maculés de boue... mais revenons-en à notre Elfe cornue, vous voulez bien...?

L'enfant fit un signe négatif au serveur qui s'était approché. Elle n'avait pas d'argent et ne commanderait pas. Sa nourriture, elle la trouvait dehors. Les baies, les fruits, même s'il était difficile d'en trouver en hiver. Au moins, cette cueillette était gratuite, si ce n'était l'effort qu'il fallait déployer pour les trouver. L'eau ? Elle la créait au creux de sa main pour la boire. Oui elle était débrouillarde. Elle avait l'habitude des longues errances et malgré le temps écoulé, ses réflexes de survie revenaient chaque fois. Pour l'heure, l'auberge était chaleureuse, et cela lui suffisait. Malgré tout, elle regrettait qu'il y ait autant de monde.

« Connaissez-vous Elament ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 11 Aoû 2009 - 15:29

Coralline, c'était un jolie prénom pour une charmante enfant. Cette jeune demoiselle la détaillait de haut en bas, s'arrêtant sur ses particularités physique... Il y a bien longtemps que la vision du monde sur elle ne la dérangeait plus. Lorsque l'on a pas d'autre choix, on fait avec, ce n'était pas des choses que l'on pouvait retirer. Une malédiction est une malédiction jusqu'à la fin des temps. Le démon Barközoki mort il n'y avait plus rien d'autre à faire. Depuis 1306 ans qu'elle foulait ce sol, elle n'avait jamais entendu ou trouvé le moyen de libérer sa race de cette sombre tribulation.
En attendant qu'elle prenne place en face d'elle, Garyane eut à loisir le temps de l'observer. Elle était vraiment mignonne, une enfant comme on aimerait en avoir. Elle portait une longue robe dont le bas était maculé de boue. Première remarque qu'elle se fit, était que ce n'était pas vraiment la tenue pour une messagère. Mais ce qui attira vraiment son attention était cette voix monocorde et ses yeux lasses.
Avait elle traversé des épreuves aussi dur pour avoir perdu cette étincelle de vie que la jeunesse possédait? Cette lueur mutine que tout les jeunes gens possèdent.
La vie était parfois bien trop cruelle avec les personnes différentes.
D'un signe de tête la petite refusa la proposition de l'elfe cornu de boire quelque chose. Pourtant elle était persuadée qu'un verre de jus de fruit lui aurait fait le plus grand bien.


Citation :
« Connaissez-vous Elament ? »

"Oui bien sur, j'y ai étudié il y a bien longtemps. Pourquoi? Serais ce la directrice Layna qui vous envoie?"

Pour Garyane c'était encore Layna la directrice elle n'avait pas eut vent du changement de directrice, tout comme de la bataille d'Elament, elle n'y était pas; partie depuis longtemps.
Cela remontait à ses jeunes années, lorsqu'elle était encore dans son village, avant qu'elle ne commence sa vie d'Ermite. Tellement de choses avaient changés et qu'elle ignorait.
Son professeur de Terre n'était plus également, mort ou partie mais ça elle n'en avait aucune idée non plus.
Elle était folle de croire que le temps dans cette cité aurait put être arrêté à ses années d'écolière. C'était stupide, pure naïveté, si elle avait sut elle s'en serait voulu d'avoir réagit et pensé comme une jeune fille.
Mais pour sa défense qui d'autre que d'anciennes personnes qui l'avaient rencontrés pouvaient savoir son nom? Elle ne cachait pas son identité, elle avait beaucoup voyagé, le bouche à oreille peut-être aurait put dévoiler son identité à Elament, à moins que ce ne soit dans les registres que l'on est retrouvé la gamine qu'elle était?!
Etait ce du aux réminiscences de son passé à Elament ou juste un de ses traits de caractères qui ressortait quoi qu'il en soit, un sourire radieux, chaleureux et serein étirait les lèvres de Garyane. Son regard était rassurant, apaisant, elle ne semblait pas vraiment préoccupée par ce qui l'entourait, la peur de mourir ne semblait pas l'inquiéter tout comme croiser des démons. Etait elle si sur d'elle ou juste totalement folle?
Non ni l'un ni l'autre, elle avait juste roulé sa bosse et vue assez de chose pour savoir prendre du recule. Elle avait décidé de ne pas vivre dans le passé bien que de cette résolution il reste ces deux anneaux à sa main. S'inquiéter à l'avance pour des choses inévitables ne servait à rien, juste à angoisser un peu plus. C'est pour cette raison qu'elle préférait vivre au jour le jour, profité de l'instant présent et resté fidèle à elle même, c'est à dire foncièrement gentille.
Alors qu'elle se laissait plus ou moins griser par ses souvenirs elle se posa un question. Si elle devait aller à Elament, ne serait il pas préférable d'avoir un cheval ?
C'est fou comme parfois le côté pratique et matériel d'une question peut vous faire revenir à la réalité en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.


Dernière édition par Garyane Veheled le Mer 12 Aoû 2009 - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 11 Aoû 2009 - 17:59

Elle détailla brièvement ceux qui se trouvaient derrière Garyane, l'air distrait : un ivrogne avachi sur sa table et dont le reflet se déformait dans le verre des bouteilles accumulées autour de lui, un couple timoré qui semblait n'en être qu'à leur premier rendez-vous, un homme seul, visage usé et rude, ridé, malheureux et que même la serveuse ne parvînt pas à faire sourire. À ses pieds, un mâtin répandait sa bave immonde sur le sol de l'auberge. Là-bas, dans un coin, de gais jeunes gens jouaient aux cartes et certains fumaient la pipe avec un air suffisant. Là encore, une vieille femme aux allures de sorcière tripotait ses bracelets qu'elle portait par vingtaine. Ça riait, ça chantonnait – faux – pour certains, ça causait, entre murmures et éclats de colère, et les verres s'entrechoquaient, le cul des bouteilles butaient sur les tables, les couverts râpaient les assiettes, les pieds des chaises grinçaient, les bottes claquaient le parquet. Un tumulte habituel, sans-doute. Insupportable pour l'enfant qui se demandait bien comment la vie pouvait être aussi bruyante.

Elle soupira en reportant son regard sur Garyane. Le spectacle était bien plus agréable à observer ici, quand bien même ce n'était pas très conforme à la morale. En réalité, la question qu'elle lui posait venait d'interrompre toute idée de contemplation béate. Ses yeux sombres allèrent se planter dans ceux, verts, de l'Elfe Cornue, sans chaleur. Elle la considéra un moment ainsi, se demandant vaguement quel ton elle devait employer. Elle croisa les bras devant elle, presque sur sa poitrine, s'appuyant sur la table. Puis sa main se leva, lente, comme le geste impérieux d'une reine. Mais rien, sinon son menton qui alla s'y déposer, effleurant à peine le dos de ses doigts. Garyane était belle. Un délice à observer. Ses réactions l'intéressait. Comment resplendissait-elle, sous le coup de la surprise, de la douleur, de la joie, de la tristesse ?

« Layna Timerta n'est plus directrice. Layna Timerta n'est plus. Précisa-t-elle avec une infinie douceur, épiant le moindre battement de cil de la jeune femme face à elle. C'est Ruby qui m'envoie. La nouvelle directrice, en quelque sorte. »

Ses yeux avaient étincelé à l'évocation de son professeur, malgré elle. Ce n'était pas tout à fait vrai qu'elle était directrice, mais ce n'était pas tout à fait faux non plus. Les rumeurs allaient bon train et les rumeurs, Coralline s'en méfiait. Et maintenant ? Maintenant, elle devait en venir aux faits, à la raison de sa présence, délivrer son message comme le lui avait demandé Ruby, même si elle n'était pas certaine de la manière de l'annoncer. Pour l'heure, elle se contenta d'observer un silence, laissant tout le loisir à Garyane de digérer l'information, si celle-ci l'intéressait.


Dernière édition par Coralline le Mer 12 Aoû 2009 - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 12 Aoû 2009 - 11:48

Citation :
« Layna Timerta n'est plus directrice. Layna Timerta n'est plus."

Ses quelques mots résonnèrent encore et encore dans son esprit. Elle n'aurait pas été si vieille elle aurait peut-être versé une larme. Mais la vie vous forge le caractère, vous change. Les épreuves traversés sont les tournant d'une existence. Elle se traita intérieurement d'idiote. Ses souvenirs, il ne lui restait plus que ça et elle avait décider de ne pas vivre dans son passé, pourtant rien que le nom d'Elament l'avait faite revenir des années en arrière.
Son sourire disparut et une mine douce et mélancolique s'afficha sur ses traits fins. Ses yeux verts semblables aux Tsavorites aux pupilles de couleur plus foncés lui donnait un regard étrange mais en cet instant rempli de nostalgie.
Elle plongea son regard au fond de son verre qu'elle avait arrêter de faire tourner entre ses doigts. Le considérant à nouveau comme si il venait d'apparaître, elle en but une longue gorgée.


"Je vois... c'est dans l'ordre des choses, une ancienne meurt, un enfant vie... le cycle de la vie, comme toutes choses sur cette terre personne n'est éternel..."

Ce qui la chagrinait le plus était que maintenant ses espoirs de revoir son professeur avait disparu. Les choses étant ce qu'elle était il n'y avait aucune raison qu'elle laisse cette vague de vague à l'âme. Elle se reprit rapidement à nouveau affichant un visage serein et enjoué, après tout cette enfant n'avait pas à subir cette petite pointe de tristesse. C'était des choses qui arrivaient et elle était bien placée pour le savoir, la première partie ayant été sa mère et le dernier son époux. Elle n'avait même pas eu le temps de porter son enfant comme ils se l'étaient promis... c'était peut-être pour cette raison, qu'elle était toujours attentionnée avec ceux qui croisait son chemin. Il arrive que le cœur est ses raisons que la raison ignore.

"Et bien cette futur directrice Ruby qui vous envoie doit avoir un message important à me faire passer n'es pas? Je vous écoute jeune fille."

Le bruit de l'auberge lui revint de plus en plus clairement, comme si elle sortait d'une douce torpeur. Ce qu'elle voyait derrière l'enfant était à peut près identique à ce qu'il y avait derrière elle. Des piliers de comptoir, des serveuses, des personnes qui descendaient des chambres le visages rayonnant... c'est fou comme l'amour peut vous rendre beau et en même temps totalement ahuri, dépourvu de réflexion et de bon sens. Il fallait croire que ça allait de paire. Une des ses mains aux ongles longs tapotait la table de manière distraite. Cette demoiselle qui lui faisait fasse avait pourtant toute son attention et elle avait remarquer avec un soupire de soulagement le petit éclat quand elle avait annoncé qui était le commanditaire du message. Alors pour cette jeune fille il y avait encore quelque chose qui la faisait tenir debout et qui illuminait son être d'une manière ou d'une autre. C'était bon signe, bien quelle reprit rapidement son air passablement indifférente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 13 Aoû 2009 - 19:36

Spoiler:
 
*°*°*°*°*°*°*°*°*

Un silence passa. Enfin, un silence... tout était relatif. La Taverne était indéniablement bruyante, mais Coralline ne s'intéressait plus qu'à ce qui se déroulait ici, sous ses yeux. Et comme si les deux jeunes femmes étaient prises au sein d'une grande bulle hermétique, plus rien d'autre ne comptait plus que leur conversation. L'enfant avait sourit à cette idée, se demandant vaguement quelle aurait été la réaction de tout ces gens si elle créait effectivement une grande bulle d'eau. Elle y trouverait un avantage certain : celui de faire abstraction de ce vacarme assourdissant. Ça ne devait pas être plus compliqué que d'ériger un bouclier, tout juste un peu plus grand, voilà tout. Elle abandonna pourtant cette idée saugrenue, se concentrant sur les attitudes de Garyane. Un sourire effacé, une lueur vacillante dans son regard profond et fuyant, un mouvement, tentative pour se donner contenance.

Coralline observa les lèvres déposées sur le verre, la gorge qui s'animait sous l'effet de la déglutition et comme lorsqu'elle était avec KöH, elle voulu goûter le liquide. Alors elle se redressa, son menton quitta sa main, ses doigts remuèrent, son poignet pivota et juste là, à quelques centimètres d'elle, une goutte s'échappa du verre comme une goutte de pluie rappelée vers les cieux.

Elle ignora superbement la première réflexion de Garyane, purement rhétorique. À peine cilla-t-elle en signe de compassion. Elle écoutait et montrait, par d'imperceptibles signes, qu'elle était attentive, sans se montrer proche ou conciliante. Elle observait à présent la perle translucide qui glissait doucement vers elle, belle Émeraude frémissante qui alla se déposer dans le creux de sa paume ouverte. Elle sourit plus largement. Ça l'amusait, ce jeu. Elle porta le liquide à sa bouche, incapable de l'identifier mais curieuse d'en connaître la saveur. Et ses yeux allèrent se planter dans ceux de la jeune Elfe, savourant le sourire qu'elle affichait soudain. À gauche, un homme éclata d'un rire brutal, tapa du poing sur la table qu'il failli envoyer valdinguer à l'autre bout de la grande salle, perturbant le relatif silence qui s'était installé. Puis il repartit dans une longue enfilade d'adjectifs particulièrement fleuris afin de décrire on ne savait quelle aventure qui lui était tombée sur le coin du nez.

« Ruby souhaiterait vous voir enseigner à la cité. Se lança soudain l'enfant. Je gage que vous deviez être un excellent élément pour que son choix se porte sur vous. »

Un clignement des paupières, trahissant sa nervosité passagère. Armand Sulimo aussi avait été appelé à être professeur. Sans-doute était-il un « excellent élément »... mais la jeune fille se refusait à l'envisager. Un parasite, rien d'autre, et le jour viendrait où elle tiendrait sa vengeance sur lui. Il lui suffisait d'être patiente et assidue, rien de plus. À cette idée, une lueur de démence illumina son regard sombre, passagère comme son battement de cil précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 25 Aoû 2009 - 13:39

Les geste n'avaient pas attirés spécialement l'attention de Garyane, cela dit elle vit le résultat, une gouttelette venait de s'échapper de son verre pour se plier aux ordres de la jeune et mignonne petite fille. Alors comme ça elle était familière avec l'eau. Elle nota ce détail sans vraiment si attarder après tout elle pouvait être ce qu'elle voulait du moment qu'elle était consciente que ce don devait être utilisé de manière bénéfique.
Comme beaucoup de chose il y a toujours le révère de la médaille. Les choses les plus douces ne l'étaient pas toujours. Dans ce monde les sentiments, les pouvoirs, et autres étaient bien trop souvent à double tranchant. Mais ça seule la vie est capable de vous l'enseigner. Après tout chaque être apprend de ses propres erreurs. Elle n'avait pas échapper à la règle.

Le mélange avait un goût à la fois sucrée et amer. C'était onctueux et d'un vert émeraude, une douce odeur de sève accompagnait la goutte qui allait mourir entre les lèvres de Carolline. C'était impressionnant ce qu'un simple sourire pouvait laisser passer bon nombre de sentiment. Mettre en confiance ou alors provoquer un sentiment désagréable, voir avoir le même effet qu'une douche froide. Un homme éructa assez bruyamment ce qui fit légèrement sursauté Garyane qui était tout comme la messagère dans leur bulle. Totalement aspiré par ses pensées et les paroles de l'enfant elle n'avait vraiment plus fait attention à tout ce qui les entouraient vraiment.
Cette attitude déclencha un petit rire presque silencieux et mutin de la part de la terra. Elle avait eu beau voyager et en voir presque de toute les couleurs, sa l'amusait et l'affligeait toujours autant les discutions de tavernes. Le vocabulaire de chartier typique, remplie de synonyme incroyablement diversifié pour parler de conquête ou d'ennemi. Ce que c'était pitoyable, le langage était pourtant une chose si belle, sans compté qu'il y avait plus de vingt cinq mots lexical pour crée des phrase. Mais allez expliquer ça aux gens de cette taverne qui était surtout spécialisé sur le sujet de la saoulographie avec leur compagnon cro-magnonesque de taverne, de joyeux alcolytes.

C'est ce moment précis ou la jeune aqua décida de répondre. On lui proposait un emploie à elle ? Mais pourquoi donc? Non pas que l'idée lui déplaise, mais c'était assez soudain.
Ses paupières jusqu'à lors mi closes, s'ouvrirent un peu plus pour dévoiler son regard étrange peut-être un peu inquiétant. Après tout sa pupille était d'un vert foncé c'était un peu déroutant pour le commun des mortels.


"C'est une proposition intéressante mais je ne cache pas ma surprise. Cela ne me dérangerait pas vraiment de devenir Professeur, mais je ne comprends pas pourquoi moi.
N'avez vous pas un ancien élève à Elament qui pourrait reprendre le flambeau ? Un assistant ? Dans mes souvenirs c'était ainsi..."


Elle ne rejetait pas la proposition elle voulait juste comprendre pourquoi on avait besoin d'elle si soudainement. Elle n'était pas du genre à laisser des personnes dans le besoin alors c'était presque obliger qu'elle accepte. Connaître la raison c'était la seule chose qu'elle voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 26 Aoû 2009 - 9:59

Coralline soupira, tête penchée dans une expression lasse. Combien de temps avait-elle traîné sur les routes pour se rendre jusqu'ici. Longtemps. La solitude lui manquait, même si parler lui procurait une distraction non négligeable. Tout de même, ce bruit... Elle battit des paupières et soutint le regard de Garyane qu'elle trouvait envoûtant, hésitant sur la réponse à donner à ses interrogations. Des questions légitimes mais auxquelles Ruby n'avait pas véritablement donné d'explication précise. Était-ce utile ? Non. Des faits, et peu importait la façon dont il s'étaient déroulés ou le pourquoi ils étaient arrivés.

« Et bien, Métatron Aurion enseignait, mais il a disparu. Son remplaçant, une fée, à ce que l'on m'a dit, a disparue également avant d'avoir pu donner ne serait-ce qu'un seul cours. Considérez que ce poste est maudit. » Conclu-t-elle avec détachement.

Il pouvait bien arriver n'importe quoi à n'importe qui, elle s'en moquait. Elle se redressa sur son siège et entreprit d'épousseter un peu sa robe en tapotant distraitement l'étoffe avec ses mains. Quelques nuages de poussière s'élevèrent alors et allèrent s'y redéposer, fatalement, mais la jeune fille n'y prêtait pas plus d'attention que cela. Le geste n'avait pour but que de lui procurer une seconde de répit, un laps de temps pendant lequel elle pouvait réfléchir à une réponse plus adaptée. Ça l'ennuyait, mais elle ne pouvait pas décevoir Ruby en revenant bredouille. Il lui fallait Garyane, devrait-elle la ramener de force, ligotée comme un saucisson !


« Pour vous dire la vérité, les postes d'enseignants semblent tous maudits. Archael, professeur Aera, n'a pas donné signe de vie si longtemps que c'est un élève qui a dû prendre sa relève. Métatron et sa remplaçante, professeurs Terra, ont disparus sans la moindre explication comme je viens de vous l'expliquer. Naciniah Naûr, professeur Igni – et elle se garda bien d'ajouter « directrice et protectrice des éléments » - n'a plus reparu depuis trop longtemps et son remplaçant n'est pas plus présent qu'elle, à ce que l'on raconte... La situation est telle que les autres cours ne sont plus même dispensés. Les cours de protection contre les Forces démoniaques, les cours de Littérature, les cours de la Faune et de la Flore, cours des Potions... il n'est plus aucun professeur qui soit fiable mis à part Ruby et son sale petit parasite d'assistant... »

Elle s'interrompit, constatant entre regret et amusement que ses paroles avaient dépassées sa pensée. Quelle importance, ce n'était pas ce qui intéressait Garyane.

« Je suis consciente que ce que je vous révèle n'a rien d'encourageant et ne vous motive sans-doute pas à prendre la relève. Peut-être aurai-je dû vous mentir, mais, vous auriez découvert la vérité tôt ou tard et vous tromper ne m'intéresse pas. Mes arguments sont les suivants. Nous avons besoin d'un professeur Terra et vous êtes parfaitement qualifiée pour accéder à ce poste. Quant à moi, je n'ai pas fait tout ce chemin pour vous entendre refuser. »

Nouvelle pause. Son regard se posa sur le bar et elle se demanda s'ils servaient, ici la fameuse Sève d'Ouchkia dont lui avait parlé KöH. Probablement que non, et puis, elle n'avait ni les moyens d'en payer, ni le goût d'en boire. Pourtant, l'évocation seule de Sentinelle lui donna une idée d'argumentation. Protéger ? La plupart des gens étaient sensibles au devenir d'autrui. Et même si ce n'était pas son cas à elle, elle pouvait tenter de convaincre l'Elfe magnifique par ce biais.

« Elament sort d'une bataille dont elle n'est pas ressortie glorieuse. Nous avons vaincu, certes. Mais à quel prix. Dehors, les démons se relèvent. Ils nous savent affaiblis. Plus que jamais, nous avons besoin de protéger ses habitants et pour ce faire, quoi de plus efficace que d'apprendre à maîtriser son pouvoir. Protégez les Terra. Enseignez-leur à se défendre ou, le cas échéant, à se battre. Si vous aimez cette cité, alors faites-en sorte qu'elle demeure à jamais un refuge inviolable. » Lâcha-t-elle brusquement, le ton froid et le regard distant revenus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 3 Sep 2009 - 12:24

Un poste maudit? Voilà autre chose, les malédictions n'atteignaient que les ignorants. Elle n'était pas étrangères à ses phénomènes, mais de la à pensé qu'un poste surtout à Elament soit maudit, elle n'y croyait pas vraiment, c'était sans doute qu'un malheureux concours de circonstance ou alors que les démons redoutait les Terras plus que les autres choses qu'elle trouvait totalement absurde et improbable.

L'attitude de l'Elfe Cornu n'avait pas changer, à vrai dire depuis que l'enfant c'était assise à sa table, elle n'avait réellement bougée que deux ou trois fois, et encore il s'agissait de ses mains. C'était pratiquement l'attitude d'une statue. Peut-être était ce dut à la pierre qui recouvrait par ci par la son corps ?
Elle laissa le temps à son interlocutrice de trouver les arguments pour la convaincre ou de lui raconté ce qu'il se passait. Sans ça elle allait être beaucoup plus réticente malgré que son but soit cette cité dans tout les cas.
Ah elle n'aimait pas l'assistant de son professeur... et bien c'était une réaction assez normal qui plut malgré tout à Garyane, mais l'attention de la futur professeur terra était surtout portée sur les paroles de l'adolescente.
L'entendre refuser? Elle fronça un peu les sourcils. C'était son choix et ce n'est pas une enfant qui viendrait changer cela.


"-A vrai dire je n'ai que faire de ce que vous avez envie ou non. C'est une décision important que je dois prendre. Cela ne se fait pas sur un coup de tête et encore moins pour satisfaire les envies d'une jeune femme. Cela dit, j'apprécie votre franchise. Je vais là ou les gens on besoin de moi. Et visiblement c'est à Elament que mes pas me portent. J'espère pouvoir aider, après tout les Elamentalistes sont les derniers remparts contre l'engeance qui est au porte de ce monde. Je vais vous suivre jusqu'à cette directrice. La gardienne des quatre éléments est sans doute une personne fiable. Je demanderais donc à la directrice plus amples informations. "

Elle termina son verre le reposant sur la table dans un bruit sec. Elle ferma les yeux un instant caressant le pierre sur le dos d'une de ses mains avant de reprendre.

"J'ai une chambre ici voulez vous y passer là nuit? Il serait plus agréable de voyager à la fraîche demain à l'aube."

Ce n'était pas une obligation, juste une invitation, elle avait déjà payer sa chambre donc ça ne servait à rien de partir d'ici maintenant. Elament avait réussi à vivre jusqu'ici sans elle, la cité tiendrait bien jusqu'à ce qu'elle arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 4 Sep 2009 - 9:03

Un bref clignement des paupières et un sourire à peine dissimulé s'affichèrent sur le visage de la jeune fille lorsque Garyane prit la parole. Faire ce dont elle avait envie ? Amusant. Pour dire la vérité, que la jolie Elfe accepte ou non ne lui importait que peu. Ben sûr Ruby serait déçue, mais on ne pouvait pas forcer les gens. Quant à elle, elle se moquait éperdument de l'avenir d'Elament. Qu'un nouveau professeur Terra soit prêt à y donner du sien ou non la désintéressait très franchement. On en trouverait d'autre. Ruby l'enverrait ailleurs. Et puis ? Depuis son retour de l'Artifice, tout lui était égal. Tout lui semblait d'une banalité monstre, sans importance, sans intérêt. Ce dont elle avait envie, hein ? Mais que pensait-elle savoir, magnifique Terra, sur ses envies ?

Et le sourire s'était élargit. Oui, l'argument avait fonctionné. Coralline s'étonnait encore de la manière dont accouraient les gens dès lors qu'une aide était sollicitée. Comme des héros se jetant dans la mêlée pour sauver une pauvre âme. C'était un concept curieux, considéré comme généreux et altruiste. Parfois, la petite Nymphe se contentait de penser que de tels « héros » n'avaient pas grand chose d'autre à gagner dans ce genre d'élan courageux qu'un peu de fierté personnelle, pour avoir repêché un imbécile là où il avait été incapable de se dépêtrer seul d'une situation épineuse...

Elle chassa, d'un geste las, une mouche agaçante qui avait dû être attirée ici par les poivrots de la table voisine. Un détail à éclaircir, au sujet de la directrice, venait de surgir sur la table. Pourtant, elle n'eut pas l'occasion d'intervenir que la proposition suivante l'interrompait déjà. Partager sa chambre ? Oui, pourquoi pas. Elle partageait bien son dortoir avec deux Aeras à Elament. Elle hésita une seconde, sa bouche restée ouverte sur la réponse précédente sans avoir eu le temps de la formuler.


« La protectrice des quatre éléments n'est pas directrice. Je pense que vous devriez voir cela avec Ruby. Elle saura, mieux que moi, vous mettre au fait de la situation. Et pour la chambre, j'accepte volontiers. Sourit-elle de nouveau. La route est longue et peu agréable, je l'avoue, et je n'ai pas d'autre moyen de transport que mes jambes. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 4 Sep 2009 - 13:22

Un héros...c'était sans doute le cas pour bon nombre de personne qui donnaient leurs aide, voulant avoir, gloire, richesse et pourquoi pas un royaume, petit lopin de terre ou ils seraient maître. Mais pour Garyane c'était totalement différent. Elle ne le faisait même pas pour se valorisé ou pour sa fierté non... tout simplement parce qu'il ne lui restait plus que ça, protéger la jeunesse à venir. Elle avait tout perdu, elle avait vécu et vu bon nombre de chose depuis ses quelques années qu'elle vivait.
Elle trouvait sa dommage que cet enfant soit si lasse, tout du moins c'est l'impression qu'elle donnait. Bien qu'elle se soit mise à sourire son regarde n'avait pas tellement changé.
Qu'importe elle n'était pas sa mère, bien que si elle avait besoin d'aide elle lui en apporterait.

Comme ça la directrice n'était pas la protectrice ? Bien.... après tout pourquoi pas. Elle avait tout son temps pour discuter avec cette dame du nom de Ruby. La nuit avait commencer à tomber et elle se sentait lasse de resté assise à palabrer. Elle sourit également à la demoiselle et se leva doucement et réajusta son longue robe au tissu léger et fluide. Quelque peut fantasque de par la coupe mais sans être vulgaire juste un peu fantaisiste.


"Et bien jeune fille, je vous propose de montrer tranquillement dans la chambre prendre du repos. Je vais demander une couverture supplémentaire. Pour ce qui est du voyage ne vous en faite pas, je m'arrangerais pour qu'il soit un peu plus agréable. "

Sans dire un mot de plus elle gagna le comptoir et régla sa consommation tout en demandant une couverture supplémentaire ainsi que quelqu'un monte les prévenir pour le souper, elle émit également le souhait qu'un baquet d'eau chaude soit préparer pour la jeune femme. Elle devait être bien fatiguer de son voyage, et puis si elle n'en profitait pas cette eau ne serait pas perdu. Enfin elle revint chercher l'adolescente.

"J'ai fais préparer un bain, si vous voulez me suivre...."

Tranquillement son vêtement frôlait les marches de l'escalier qui montait aux chambre un peu de repos ne serait pas de refus avant le long voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» [Proposition] Section "Personnages pré-créés".
» La Taverne du Nain Joyeux
» La Taverne
» [RP] Du bois pour le Maistre.
» Une fabrique de jouets en bois